AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Jeu 23 Mai - 17:18

Le Rukongai. Une journée classique. En apparence du moins. Car un événement pour le moins inhabituel survint. Des ouvertures dans le ciel. Plus précisément des Garganta. Rares étaient les Hollows à oser pénétrer dans le monde des Shinigami. Beaucoup trop risqué. Pourtant, en ce jour, cela ressemblait à une sorte d'invasion. Une horde de Hollows, y compris quelques Menos de basse catégorie, se déversa dans un des quartiers de l'immense zone entourant le Seireitei, semant la mort sur leur passage. Et ce qui les avait poussé à un tel acte se montra à son tour.
Emergeant d'une des failles, bras croisés sur son torse, l'Empereur observé. Pour une fois, il n'était pas accompagné de son fidèle compagnon canin. Tout simplement car il était bien conscient que rares seraient ceux qui pourraient retourner au Hueco Mundo. Ce qu'il organisait n'était pas une véritable invasion. Bien qu'il avait laisser croire à ses suivants que ce jour marquerait la fin des Shinigami. Ça, ce n'était que la raison pour les pousser à entreprendre ce petit acte suicidaire.

En vérité, ce qu'il faisait n'était qu'un simple test. Voir la réaction du Gotei, ou plus précisément la vitesse à laquelle ils interviendraient. En quelque sorte, une simple mission de reconnaissance. Qu'il faisait en personne pour être sûr d'obtenir l'information désirée. Evidemment, une telle opération aurait un coût. Il allait perdre une partie de sa cour, même s'il avait fait en sortir d'attirer certains étrangers à celle-ci dans cette mission pour ne pas trop la réduire non plus. Puis, lui mis à part, aucun Arrancar ou Meno au dessus du rang de Gillian n'était présent. Ce qui démontrait bien le manque total d'intelligence de ceux l'ayant suivi. Croire qu'ils pourraient faire tomber les Shinigami à eux seuls. Pauvre fous.
Mettant pied à terre, il observa autour de lui. Seuls était présents le chaos, la mort. Dans un tel lieu, rien ne pouvait résister à une telle force de frappe. Mais le temps était déjà compté et l'armée du Seireitei devait être en train de se mobiliser. Sachant cela, il se dit qu'il pourrait peut être en profiter pour s'amuser quelque peu, même s'il doutait forcément trouver une réelle distraction tant que ses véritables ennemis ne seraient pas arrivés.
Voyant quelqu'un ne fuyant pas mais restant aux côtés de ce qui devait être une de ses connaissance coincée sous des débris, il s'en approcha d'un Sonido.
    >> Et bien, on préfère rester aux côtés d'un mort que de fuir les grans méchants Hollows. Ne t'en fais pas, je vais t'aider à le rejoindre...
Ecartant son bras gauche, il fit apparaître son épée d'énergie, qu'il abatis directement sur sa victime au moment où elle comprenait réellement ce qui allait lui arriver, fauchant sa vie au passage. Puis il fit une légère moue, voyant l'absence totale d'intérêt d'un tel acte. Il tourna alors la tête vers tout un groupe de fuyards, son expression se transformant en sourire.
Il tendis alors le bras droit, poing fermé mis à part son index et son majeur, entre lesquels se forma une petite sphère de Reiatsu.
    >> Ne cherchez pas. Nul ne peut fuir le châtiment d'un Empereur...
Si s'en occuper un à un était vide d'intérêt, rayer de la surface de ce monde plusieurs âmes d'un coup pouvait peut être se révéler quelqu'un plus amusant. Et encore...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Ven 24 Mai - 12:37

La déroute, l’incompréhension. Dans le district, les âmes s’enfuyaient aussi rapidement qu’elles le pouvaient tandis que la horde de Hollows déferlait sur la zone, détruisant et tuant ceux qui se trouvaient sur leur route. L’attaque en soi n’était pas impressionnante mais ces civils ne pouvaient faire autrement que de subir, en attendant que les Shinigamis arrivent pour les aider. Quelques gangs tentaient de s’organiser mais face à l’appétit féroce de ces bêtes, ils ne pouvaient faire mieux que les autres. Et parmi la foule inquiète, un homme encapuchonné restait assis sur le perron d’une maison, observant la scène qui se déroulait face à lui sans véritablement comprendre ce qui se tramait tandis que les passants s’affolaient. Près de lui se trouvait une épée massive, aussi grande qu’il l’était lui-même, plantée nonchalamment dans le sol, comme une sorte de trophée. Impressionnant, cet inconnu l’était selon les critères communs. Faut dire que sa stature n’avait rien de comparable avec celle des autres.

Alors que la mort pleuvait, ce colosse se leva, poussant un long soupir qui exprimait à lui seul ce qu’il pensait de la situation. Quelques Hollows se dirigeaient déjà vers lui, affamés, attirés par son aura spirituelle plus puissante que ceux se trouvant autour. Une proie de marque pour ces animaux. Crachant sur le sol le cure-dent qu’il mâchouillait précédemment, il attrapa d’une main l’imposante arme et avant même que la roche arrachée par la lame n’ait le temps de retomber au sol, il cueillit les Hollows qui s’étaient jetés sur lui. En quelques coups de sabre bien placés, il pulvérisa littéralement les âmes impures, laissant les derniers vestiges disparaître dans l’indifférence.

Au loin, il percevait une autre silhouette qui semblait être à l’origine de ces meurtres. Pas difficile de le deviner alors que la plupart des habitants accouraient par ici tandis que des explosions se faisaient entendre par là. Cela n’était pas de son ressort et il le savait. Mais le colosse partait du principe que l’on ne le dérangeait pas sans en payer le prix fort. Et c’est donc déterminé qu’il prit la route, parvenant rapidement à proximité de cette chose. Ce qu’il était, il n’en savait rien. Seulement, il n’était pas comme lui. Pas comme eux. Posant sa lame sur son épaule, il détruisit d’un coup bien placé le Hollow qui lui arrivait sur le flanc droit, laissant alors sa capuche retomber sur ses épaules, découvrant son visage. Celui que l’on nommait « l’Argenté » de par la couleur atypique de ses cheveux adressait un regard lourd à l’autre individu. La mine fermée, le regard mauvais, une aura particulière émanait de son être. Il n’était pas Shinigami et pourtant, en cet instant, il en imposait plus que ceux qu’il avait déjà croisé.
    - T’as pas choisi le bon district, mon gars. J’étais bien là, à me détendre. Et il a fallut que tu t’amènes.

Faisant craquer ses cervicales, il n’éprouvait aucune crainte à se dresser ainsi devant l’inconnu. N’importe qui possédant du bon sens aurait fui. N’importe qui pouvant détecter les fluctuations de Reiatsu aurait deviné le danger que représentait cet Arrancar, bien plus puissant que la moyenne. Mais Shinjirô n’était pas prudent. Sa foi en sa force le poussait à défier ceux qui se dressaient sur son chemin. Il ne recherchait pas la gloire, seulement le respect. Et cette chose, en attaquant n’importe où, lui en avait cruellement manqué.
    - Moi j’pense que t’es quand même un putain de gros poissard. T’aurais peut-être eu une chance si t’avais attendu les Shinigamis. Mais il a fallut que tu joues au dur alors que j’étais dans l’coin. J’vais juste te défoncer la gueule.

Voilà qui était dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Sam 15 Juin - 13:28

Il n'eut pas le temps de libérer le rayon mortel, effaçant à jamais l'existence de ces pauvres âmes sans défense. En lieu et place, il fut interpellé. Tournant la tête, il observa l'origine de ces paroles. Ce qu'il vit était un véritable colosse. Le genre qui se remarquait facilement. Et Fou-Lu se demandait même comment il avait pu faire pour ne pas le faire plus tôt. Non pas à cause de son apparence, mais de la puissance qu'il semblait posséder. Il n'était pas suffisamment expérimenté dans le domaine pour l'estimer avec précision, mais il était clairement au dessus de ce qu'on pouvait trouver dans les quartiers du Rukongai. Cela lui ferait-il un peu d'exercice avant que la cavalerie arrive, sonnant ainsi sa retraite ? Peut être.
    >> Tiens, tu as permis à ces fourmis de vivre plus longtemps. Tu es quoi ? Le justicier du quartier ? Attends, plutôt la grosse brute totalement idiote ne sachant faire parler que ses poings non ?
Il suffisait d'avoir écouté les paroles ayant suivies l'interpellation pour se rendre compte que c'était plutôt ça. Il était face à l'exemple typique du mec qui ne vivait que pour faire parler des poings. Et certainement en suivant ses propres règles et rien d'autre. Le genre qu'on pouvait qualifier d'arme vivante des plus utiles lorsqu'on arrivait à les dresser pour faire en sorte qu'elles réagissent dès qu'on leur indiquait une cible.
Ou alors elles pouvaient également être sources de distraction, comme cela allait être le cas ici. Après tout, en pleine attaque, il n'allait pas s'amuser à tenter de le rendre obéissant. Il doutait certes de sa véritable puissance. Après tout, s'il était vraiment fort, il y aurait de fortes chances que le Gotei 13 lui ai mis la main dessus. Il avait beau ne pas connaître véritablement le fonctionnemet de cette armée, cela lui semblait évident.
    >> D'ailleurs, je me suis toujours demandé une chose. Pourquoi les mecs dans ton genre ne se rendent jamais compte quand ils feraient mieux de rester à l'écart ? Il faut toujours que vous vouliez jouer les durs, même lorsque vous n'avez aucune chance de vous en sortir.
    Franchement, vous feriez mieux d'observer votre adversaire afin de vous rendre compte qu'il est d'un niveau clairement supérieur...
Puis il esquissa un sourire et effectua un Sonido afin de se retrouver quelques mètres dans le dos de son adversaire. Et comme la sphère donnant naissance au Cero était toujours chargée entre ses doigts, il n'eut qu'à terminer l'attaque afin d'engloutir son adversaire dans le rayon du vide propre à sa race.
    >> Enfin, tu n'auras jamais l'occasion d'exploiter mes conseils. En espérant au moins que tu meurs conscient de ta bêtise.
Allait-il survivre à cette attaque ? Normalement, oui. La véritable question était de savoir dans quel état ce serait. Avant même que la fumée générée par son attaque ne se dissipe, il concentra de nouveau son Reiatsu, dans la paume de sa main cette fois. Fou-Lu n'était pas réputé pour ses uniques attaques à la puissance dévastatrices. Non, son atout était clairement les assauts constitués d’innombrables coups. Ce qui voulait donc dire une chose.
Les Bara lui correspondaient beaucoup mieux. Il en envoya donc toute une volée devant lui. Il était fort possible que son nouvel opposant ait été suffisamment blessé par le Cero pour que cela puisse servir de coup de grâce...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Lun 24 Juin - 11:34

La réponse de ce gars fit sourire Shinjirô. Il avait vu juste : la grosse brute du coin, c'était bien lui. Et s'il intervenait, c'était surtout parce que l'autre allait attirer l'attention sur lui. Voir débouler les Shinigamis ne l'amusait pas, il allait encore devoir se tirer. Et à cause de ça, il était de méchante humeur. De très méchante humeur. Ce qui ne voulait dire qu'une chose : ce mec allait douiller. Dans des cas comme celui-ci, la logique n'existait plus. Pour connaître ses chances de survie, il n'y avait qu'un moyen selon le colosse : y aller. Il prendrait des coups, c'était une évidence. Mais ce type avait intérêt à savoir encaisser également. Car il ne faudrait pas longtemps à Kiryû pour lui faire ravaler sa fierté.

Pendant que l'autre continuait son laïus, Shinjirô commençait à s'avancer dans la direction de l'étranger. Sabre toujours sur l'épaule, une aura argentée l'enveloppait, accentuant plus encore l'aspect menaçant du guerrier. D'un geste de la main, sans s'arrêter, il attrapa le manteau qu'il portait afin de le jeter au sol, sur le côté. Nul besoin de ça pour combattre. Car il allait y aller sérieusement dès le début. Si l'arrancar avait douté de se trouver face à un homme habitué à combattre, il ne pouvait désormais qu'en être assuré : le corps monstrueux de Shinjirô était taillé pour la guerre. Il ne connaissait que ça et malheureusement pour ceux qui croisaient sa route, il était doué. Très doué.

L'autre se décida enfin à bouger. L'espace d'un instant, il disparut mais le déplacement d'air indiqua rapidement au géant la position de son adversaire. Dans son dos. Malgré sa stature impressionnante, Shinjirô fit preuve d'une vélocité étonnante, se retournant presque instantanément, son arme désormais prêt à s'abattre. Pour finalement s'apercevoir de l'attaque qui lui arrivait dessus. Concentrant sa force dans sa main gauche, il poussa un rugissement terrible en même temps qu'il frappait cette chose à l'aide d'un crochet magistral. Le rayon fut littéralement dévié de sa trajectoire, finissant sa course dans une des maisons abandonnées se trouvant sur le côté. Le souffle projetait de nombreux débris un peu partout sur ce qui était désormais un véritable ring pour Shinjirô. Un instant surprit par l'attaque, Shinjirô posa son regard sur sa main. Quelques traces de brulures s'y trouvaient mais rien de bien méchant. Il était parvenu à dévier complètement le Cero. Même s'il ne savait pas réellement ce que c'était.

Malheureusement, en contemplant les effets de l’attaque sur son bras, il perdit de vue qu'il se trouvait en combat. Cet instant d'égarement fut fatal. De multiples explosions le cueillirent, le faisant même reculer de plusieurs pas. Les impacts n'étaient pas puissants mais nombreux, sans qu'il ne sache pourquoi. D'un geste sec du bras, il s'aida de son sabre pour ne pas tomber. Mais il sentit plus vivement encore les brulures sur son corps. Le déluge s'arrêta rapidement. Ayant avalé de la poussière pendant l'attaque, Shinjirô toussa et cracha. Lorsqu'il se redressa enfin, ce fut pour voir la silhouette de l'Arrancar qui attendait. Croyait-il l'abattre avec si peu de chose ?
    - Tu me sous-estimes, petite merde !

Posant sa seconde main sur l'une des poignées de libre, Shinjirô fit un tour rapide sur lui-même afin de donner de la vitesse à son arme avec le mouvement de rotation. Son aura fut partiellement absorbée par la lame qui renvoya alors l'énergie sous forme d'une onde circulaire redoutable. Le colosse avait agi par réflexe, son instinct prenant le pas lorsqu'il combattait sérieusement. Et s'il savait quoi faire, il n'aurait pas su expliquer ce qu'il venait de projeter. Pour autant, sans perdre une seconde, il se précipita à l'endroit où le Cero avait détruit la façade de la maison. Il trouva son bonheur en quelques secondes. Il posa son sabre sur le sol pour se dégager les mains.

Attrapant un gros morceau de mur se trouvant là et visiblement entier, il transféra par réflexe son reiatsu dans l'objet tandis qu'il le soulevait au-dessus de sa tête. Puis, s'aidant de son élan, il fit quelques pas et projeta l'ensemble sur son adversaire avec une force prodigieuse. Tel un lanceur de poids.
    - Et t'inquiète pas ma grande. J'en ai encore sous le coude. J'vais commencer par te briser la mâchoire pour que t'arrête de balancer tes conneries. Bouge-pas, j'arrive !

Reprenant la lame massive entre ses mains, il se mit à courir vers cet homme. Qu'importe le résultat de ses attaques, il voulait seulement arriver jusqu'à lui. Et lui foutre une branlée dont il se souviendrait.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Mar 25 Juin - 17:49

Au moment où ses Bara furent envoyés, il fut obligé d'être tout simplement surpris par la façon dont cette brute géra son Cero. Il avait vu nombre de façons d'éviter d'être réduit en poussière par ce rayon, mais donner un puissant coup de poing pour le dévier était nouveau. Nouvelle preuve qu'il se trouvait face à une vraie brute. Mais ce qui était encore plus notable, c'était bel et bien le fait qu'il avait été capable de faire une telle chose, démontrant une puissance réelle. Il n'avait même pas besoin de plus pour que sa main droit ne glisse vers la poignée de sa véritable arme. Face à quelqu'un possédant une telle force, il pouvait montrer un peu plus de ses capacités, c'est à dire au moins dégainer son Zanpakutô.
Mais il ne pu passer directement à l'offensive étant donné que son opposant le fit en premier, faisant usage de son trancheur d'âme. La vitesse de réaction fut immédiate et, d'un Sonido, il passa par dessus l'onde. Il ne pouvait savoir quel serait son effet exact, mais dans le doute il se dit qu'il valait mieux esquiver. Quelqu'un comme lui gagnait toujours plus à user de sa vitesse pour ne pas se prendre les attaques, le moindre coup d'une telle brute pouvant devenir des plus handicapants.

Le problème fut lorsqu'il vit un morceau de mur se diriger droit sur lui. Ce qui confirmait au passage son avis. Cet homme faisait clairement dans la puissance pure. Et sa réaction fut instinctive. Comme il était déjà en plein mouvement, esquiver de nouveau pourrait se révéler des plus difficile. Son épée porta plusieurs coups, tranchant en de nombreux éclats le projectile. Pas assez pour les rendre insignifiants, suffisamment pour que l'impact soit grandement affaiblie. Il passa donc d'un seul bloc capable de l'assommer à plusieurs faisant l'effet de coups de poings à la puissance modérée.
Et il en profita pour lancer la contre attaque. Un Cero fut de nouveau lancé, mais cette fois avec une puissance quelque peu supérieure au premier. Le but étant également de profiter de l'instant. Car il n'y avait plus de doutes possible. Pour dominer cet adversaire, il devrait amplifier l'un de ses plus grands atouts, point sur lequel il était certains de dépasser son opposant du jour. Sa vitesse.
Reposant pied à terre, il se mit en position pour lancer une nouvelle attaque.
    >> Encore faudrait-il que tu réussisses à me toucher. Seulement, pourras tu tenir la cadence ?
Il lança alors son arcane à l'épée. Un enchaînement de coups si rapides que tout ce que l'oeil captait étaient des images de lui au moment où l'attaque était portée, donnant l’impression que plusieurs exemplaires de lui-même frappaient en même temps sa cible.
Puis venait le moment où, suite à l'exécution de cette arcane, il revenait sur place, observant normalement le résultat de son assaut. Mais il était maintenant dans une optique de harcèlement sans fin. Si bien qu'il enchaîna avec une nouvelle volée de Bara, elle aussi plus puissante que la précédente. Il n'allait certainement pas dans l'économie, mais il était persuadé d'une chose. S'il lui laissait le temps de souffler et prenait le risque d'être touché, cela risquerait de faire mal.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Sam 6 Juil - 12:54

Lui aussi avait affaire à un gros morceau et il l'admettait volontiers. Cette chose était parvenue à repousser une partie de ses assauts avec facilité, tout du moins ne montrait-il pour le moment aucune trace de fatigue. Cela n'empêchait pas le colosse de poursuivre sa course vers son ennemi. Il était une cible facile. L'Arrancar le lui prouva en frappant une fois encore comme il l'avait fait précédemment. Un Cero bien plus terrible que le précédent. Était-ce suffisant pour arrêter la course d'un mastodonte ? Apparemment non. Shinjirô fonçait tête baissée, sans même prendre le temps de se parer d'une protection quelconque pour esquiver cette attaque. Qu'importe la douleur, il n'était obnubilé que par une chose : le toucher. Il n'avait pas besoin de plus.

Pour autant, l'attaque n'avait rien à voir avec la première du nom. Et si l'Argenté ne s'en rendait pas compte, l'âme de son Zanpakutô ne semblait pas prendre cet adversaire à la légère. Tandis que le corps du colosse approchait dangereusement du rayon tiré, une voix résonna dans le crâne de Kiryû. Sans qu'il ne parvienne à l'identifier. Concentré par le combat dans lequel il se jetait à corps perdu, le colosse ne parvint même pas à en comprendre le sens. Un grondement retentit alors autour de lui. Et sans qu'il n'en soit l'instigateur, son arme se mit à réagir. Une bulle magnétique apparut autour de lui sans même qu'il ne s'en aperçoive, déviant une très grande partie de l'assaut. Malheureusement, la défense s'était activée un peu trop tard et une partie du Cero atteignit Shinjirô au thorax, brulant la zone atteinte. Et contribuant ainsi à l'arrêt de sa course en avant.

Levant le regard vers Fou-Lu, il eut tout juste le temps de voir arriver ce redoutable adversaire sur lui. Ses réflexes de guerrier reprirent le dessus. Et à chaque coup de sabre porté par l'Arrancar se trouvait Kaimetsu. Si ce démon était plus rapide que lui, son art en Zanjutsu n'avait rien à lui envier. Et tandis qu'il frappait pour se protéger, son aura argentée réapparue de nouveau. Son bras vibrait. La lame s'abreuvait de cette force nouvelle, agissant de concert avec les attaques portées par son seul maître. Sa défense ressemblait désormais plus à une contre-attaque qu'autre chose. Fou-Lu se recula prestement. Lançant une nouvelle salve qui eut raison de la défense du géant. Cette fois encore, il encaissait la totalité d'une attaque ennemie, reculant sous les coups de boutoir du Hollow. Essoufflé par l'effort, Shinjirô cracha au sol et posa sa main gauche sur la blessure qu'il avait sur le corps. Ces Bala avaient eux aussi été plus puissants. Les brulures commençaient à être nombreuses désormais et il en souffrait. Mais cela ne faisait que s'ajouter à sa motivation. Celle de le toucher. Il se redressa complètement.
    - Te toucher ? J'y arriverai. Mais regarde-toi mon gars. Tu m'as touché plusieurs fois et j'suis là, toujours debout. T'es juste trop mauvais. Et j'suis même pas un Shinigami. Mouhahahahahaha !!!!

De la main qui portait son sabre, Shinjirô frappa avec force vers le sol. L'aura qui enveloppait sa lame s'infiltra instantanément dans la roche, libérant un assaut dévastateur. Les fissures apparurent, nombreuses, le sol se mit à trembler. Et l'onde emporta tout sur son passage, tentant d'attraper cet Arrancar qui avait le culot de se dresser devant lui. Qu'il court, puisqu'il ne semblait bon qu'à cela. Mais s'il se faisait attraper... C'en serait fini de lui. Sans s'en rendre compte, comme si cela lui était naturel, Shinjirô faisait appel au pouvoir qui le liait à son arme. Comme un véritable Shinigami.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Mer 14 Aoû - 22:01

Il lui fallu quelques instants afin de s'en rendre compte. Ce sentiment désagréable au niveau de sa main porteuse. Ce ne fut que lorsqu'il la leva à hauteur d'yeux qu'il la vit trembler. Cela ne pouvait être parce que son corps n'avait pas supporter sa propre technique, l'ayant déjà effectué maintes fois sans contrecoup. Il n'y avait donc qu'une seule et unique explication. Il leva les yeux vers le colosse, en souriant. En plus de, visiblement, s'être défendu de l'arcane suprême que Fou-Lu possédait à l'épée, il avait réussi à en tirer avantage. Il avait beau dire qu'il n'était pas Shinigami, l'Arrancar doutait qu'il nombre d'entre eux lui soient supérieurs.
Cependant, il n'avait pas de style, pas de technique. Il n'était qu'instinct, sauvagerie. Fou-Lu doutait même que son opposant comprenait réellement ce qu'il faisait lorsqu'il utilisait plus que la simple force brute. Ce qui le rendait d'autant plus dangereux. En vérité, cela faisait un certains temps que le chinois ne s'était pas autant senti menacé par un adversaire.

L'assaut qui suivi ne fut pas là pour le contredire. Encore une fois, un manque de raffinement des plus évidents. Mais une efficacité étant du même acabit. Utiliser le sol pour propager son attaque pouvait se montrer bien utile. Tant que le chemin n'était pas interrompu. En un instant, l'Arrancar concentra un Cero qu'il libéra aussitôt. Sa cible ? La trajectoire de l'attaque adversaire. Le sol vola en éclat, ce qui était suffisant pour rendre tout danger égal au néant. Du moins en théorie car l'être vêtu de blanc n'avait pu bien doser la puissance, si bien que la technique ne fut pas totalement annihilée. La faille s'ouvrit devant lui, le déséquilibrant et projetant des éclats en sa direction, accentuant les quelques blessures subies.
Mais il tenait encore debout, rien de grave n'étant venu le menacer. A la place, il souriait. La brute avait raison, il finirait par véritablement le toucher. Et ce moment ne serait certainement pas des plus appréciables. D'autant qu'il se retrouvait incapable d'utiliser sa main gauche pour tenir son épée. Bien qu'ambidextre, il était plus à l'aise avec sa senestre. Si bien qu'on pourrait croire qu'il était dans une sale position.
C'était sans compter sur un dernière atout.
    >> La valeur de mes adversaires s'évalue par ce que je montre de mes capacités. Sois fier de toi. Rares sont ceux à avoir vu la suite...
    Zhēng Fú, Jiāo Lóng !
Les mots libérant sa Resureccion. Il considérait que la plupart des êtres peuplant ces mondes ne méritaient pas de l'admirer, si bien qu'il ne la révélait en effet que rarement. Cet homme au nom encore inconnu entrait donc au sein d'une élite, s'assurant que Fou-Lu se souviendrait de lui. Mais pour le moment, la puissance d sa véritable forme était en train de se dévoiler.
Une violente tempête l'entoura, formant une véritable sphère opaque le masquant de toute vue pendant quelques instants. Puis elle explosa tandis que des nuages obscurcirent le cil, la pluie et le tonnerre commençant à tomber, mais surtout un véritable ouragan se levant. Et au centre de tout ceci, à quelques centimètres au dessus du sol, Fou-Lu, véritable hybride entre l'homme et le dragon. Griffes aux mains et aux pieds, cornes, ailes. Par réflexe il passa sa main au milieu de ses cheveux, bien que la longue mèche lui tombant sur le visage n'était plus présente.
    >> Toi qui n'est même pas Shinigami, tu viens de prouver ta valeur. Dis moi ton nom, et sois certains que jamais je ne l'oublierai.
    Maintenant, tu n'as plus qu'à survivre le temps de l'arrivée des renforts, car tout espoir de victoire de ta part s'est envolé. Ou alors tu peux fuir le temps que je retrouve l'habitude de ce corps...
Là était le soucis de n'employer que rarement cette forme. Il était nécessaire de s'habituer de nouveau aux sensations. Pour commencer, il se contenta d'un hurlement, créant un véritable souffle destructeur se propageant devant lui, parfait mélange entre la puissance d'un Cero moyen et la vitesse d'un Bara.
Sans se soucier du résultat, persuadé qu'il ne serait que minime face à un opposant de cette valeur, il leva le bras en direction du ciel, avant de l'abaisser d'un geste brusque. Ce mouvement fut accompagnée d'une colonne d'air s'abattant droit sur sa cible, donc son opposant, dans un bruit assourdissant. Un instant après il répétait l'attaque. Un double assaut dont le but était d'écraser son opposant sous la pression des vents divins.
    >> Je suppose qu'il en faut plus que ça pour t'éliminer. Après tout, quitte à me faire révéler cette forme, autant se montrer à la hauteur par la suite...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Dim 22 Sep - 13:22

La transformation du démon s'achevait et avec elle, son véritable pouvoir se déchaînait. La puissance de ces deux entités était telle que les âmes tombaient inertes au sol et que les structures se faisaient balayées par ce véritable cataclysme. Shinjirô admettait sans mal la force de cette créature. Jamais encore il n'avait eu à affronter un tel monstre. Jamais encore il n'avait douté à ce point de l'issue d'une bataille. Cette constatation ne faisait pas naître pour autant la peur dans son cœur. Seulement plus de motivation encore, comme s'il était né pour affronter la puissance d'un Arrancar éveillé. Les tornades naissaient autour de lui, faisant corps avec la nouvelle apparence de Fou-Lu. Un véritable dragon, déchainant mort et destruction sur son passage.

Le sourire de Shinjirô montrait l'intérêt qu'il portait à cet homme. Il pouvait désormais mourir à tout moment, il en avait conscience, mais il ne pouvait pas quitter les lieux. Qu'importe ce que pouvait dire ce monstre, il était un adversaire à sa hauteur et il irait jusqu'au bout. S'il devait en mourir, c'est que son entraînement n'aurait pas été suffisant. Il en serait alors seul fautif. Mais lorsque l'on combattait ce genre d'adversaire, on ne pouvait se permettre de partir défaitiste. Shinjirô se croyait vraiment capable de dépecer le dragon qui se dressait face à lui.

Car si ce monstre était impressionnant, Shinjirô n'était pas nommé le Démon Argenté sans raison. Peu à peu, sa propre force grandissait, en écho à ce qui se passait face à lui. Les yeux gris du géant laissaient apparaître un éclat argenté particulier, symbole de sa véritable force qui émanait désormais de chaque cellule de son corps. Si l'orage grondait à cause de la puissance de Fou-Lu, le sol vibrait à cause de celle de Kiryû. Le démon avait posé une question. Et il obtiendrait sa réponse.
    - Kiryû Shinjirô. Mais si tu crois que j'en ai quelque chose à foutre de tes remarques, tu te plantes bien. J'vais juste te démembrer. Viens, je t'attends !

Un petit moulinet du bras afin de placer Kaimetsu face à lui, Shinjirô était fin prêt. L'autre ne se fit pas prier, évidemment. Le hurlement fut si soudain que le colosse ne put rien faire pour le contrer, encaissant de plein fouet la terrible attaque qui le secoua. Très largement blessé, ce n'était toutefois toujours pas suffisant pour faire abandonner celui qui ne rêvait que d'étriper un dragon à mains nues. Un premier pas en avant. Puis un second. Le troisième ne put être effectué : Fou-Lu libérait sa puissance contre lui. Car déjà deux colonnes de vent s'amenaient vers lui. Cette fois, inutile de dire qu'il n'allait pas risquer de prendre l'attaque de plein fouet. Il savait l'attaque suffisamment puissante pour l'emporter et le déchirer.

Mais cette fois, ce fut le colosse qui fut à l'initiative de cette défense déjà déployée précédemment. La bulle magnétique semblait prendre plus de consistance encore, enfermant le géant dans une protection qui était loin d'être sommaire. L'impact fut pourtant sans commune mesure. Les vents forts balayaient tout ce qui osait résister à leur passage. La bulle pourtant inconsistante parvint toutefois à décaler les attaques plus loin, épargnant le géant. Les vents cinglants lui avaient toutefois fouettés le visage mais il avait tenu le choc. De nouveau, la terre se mit à trembler.
    - En fait, tu ne fais que brasser de l'air mon gars. T'es un peu plus fort, j'dis pas le contraire, mais c'pas comme ça que tu vas m'abattre. Depuis quand le vent est-il capable de renverser une montagne ?

Une terrible explosion se dégagea du corps de Shinjirô alors que dans son sillage, juste derrière lui, apparaissait le mirage d'un géant en armure. Une véritable chape de plomb tomba sur le terrain. Le Reiatsu de Kiryû prenait de plus en plus d'ampleur et même cette créature ne saurait en réchapper. Malgré sa puissance redoutable, le colosse savait qu'il pouvait agir. Et il s’apprêtait à le faire lorsqu'il retint son bras au dernier moment.

Il tourna son visage vers l'ouest et perçut avant même de les voir les auras des Shinigamis qui fusaient vers eux à vitesse grand V. Lui qui n'était pourtant pas un expert avait seulement eu la chance de les repérer grâce à son aura magnétique. Les champs de force venaient d'être perturbés et cela ne pouvait s'expliquer que par l'approche de terribles guerriers. Cette fois, même lui ne pouvait se permettre de rester ici. Et reportant son regard sur Fou-Lu, il remarqua que lui aussi les avait repéré. Poussant un grognement rageur, il frappa du poing le sol, détruisant une partie de celui-ci.
    - J'crois qu'on va devoir remettre notre petite fête à plus tard ! T'as attiré ici tout un tas d'insectes assez relou. T'as pas cinquante solutions mon pote : soit tu te tires et j'fais pareil. Soit on reste et on se les fait. Mais j'doute qu'on puisse survivre après avoir cramé autant d'énergie.

Ne lui avait-il pas dit qu'il n'oublierait pas son nom ? Si tel était le cas, c'était une occasion parfaite pour se retrouver plus tard. Demain. Dans un mois. Dans deux siècles. Qu'importe, ils se retrouveraient.





Fin du rp pour ma part. Merci mon grand Fou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   Jeu 3 Oct - 0:16

Suite à son attaque, et surtout suite au fait de l'avoir vue contrée, Fou-Lu observa sa main, alternant ouverture et fermeture du poing. Après tant d'année où il ne rencontrait que des minables indignes de l'honneur de faire face à sa vraie forme, il avait encore plus de difficulté que prévu à s'y habituer de nouveau. Non pas qu'il pensait que son assaut serait capable d'annihiler son adversaire, si c'était le cas il aurait été inutile de se montrer sous cette apparence, mais simplement qu'il était bien conscient de ne pouvoir faire plus que ça.
Puis il porta de nouveau le regard sur le colosse, un sourire apparaissant au coin de sa bouche. Cet homme faisait dans la provocation. Purement et simplement. Il possédait certes les capacités pour se le permettre, mais restait une grande gueule. Comme si aboyer lui donner l'assurance nécessaire pour se battre. Cela ne dérangeait pas l'Empereur. Les personnes comme lui était justement les plus intéressantes à écraser, à dominer.
Et, lorsqu'il vit son aura devenir si importante qu'elle était visible à l'oeil nu, il se prépara à réduire à néant son ego.

Pourtant, il n'en eut jamais le temps. L'Arrancar était certes conscient que cela finirait par arriver, mais il espérait malgré tout que les Shinigami mettent un peu plus de temps à réagir. Peut être l'explosion de puissance était telle que cela avait accélérer un peu leur réaction, conscients qu'il n'était pas possible de laisser de tels montres libres dans le Rukongai. Même si son plan d'origine était justement de tester l'armée de la Soul Society, il avait fini par trouver une distraction plus intéressante qu'il regrettait de laisser filer.
Cependant, malgré sa nature de brute sans cervelle, Shinjirô avait raison. Il n'était pas prudent pour lui de rester.
    >> Tsss, il semblerait bien que tu n'aies pas tort. J'ai cependant hâte d'être au jour où on se croisera de nouveau. En espérant que rien ne nous dérange à ce moment là.
Il laissa alors retentir un rugissement des plus animal. Un rugissement faisant office de signal car, aussi poussé, les Hollows encore en vie qu'il avait fait venir se réunir devant lui. Car il fallait savoir une chose. Le mensonge qu'il leur avait servi n'était pas terminé. Selon ses propres paroles, l'attaque du Rukongai n'était qu'un moyen d'attirer les véritables ennemis. Lorsqu'ils se montreraient, tous devaient se réunir et, grâce à la puissance du Vasto Lorde, ils pourraient enfin infliger une défaite cuisante à leurs ennemis ancestraux.
Evidemment, il n'avait jamais pensé de tels mots. Réunir ses serviteurs était simplement un moyen de gagner du temps. Les Shinigami devraient en effet les éliminer avant de s'attaquer à la réelle menace. Sauf qu'ils n'en auraient jamais l'occasion.

Son mur vivant fait, Fou-Lu ouvrit un Garganta derrière lui. Observant rapidement la scène, il eut simplement le temps de voir quelques Haori, montrant que le Gotei 13 n'avait pas hésité à envoyer une véritable puissance de frappe. Un léger sourire sur le visage, il emprunta alors le passage qui se referma derrière, abandonnant à leur triste sort les imbéciles qu'il avait amené avec lui.

Citation :
Hop, p'tit post histoire de clore ! Merci pour ce RP, c'était kewl °°

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée au Rukongai [PV - Shinjirô - Fou-Lu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-