AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Las Tribulaciones de la Marquesa [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 25
MessageSujet: Las Tribulaciones de la Marquesa [Solo]   Mar 18 Juin - 20:18

Inde ~ 2013 ~

Zora sautait de toit en toit, traversant les rues inondées de New Delhi. La mousson avait commencé depuis quelques jours et déjà le chaos régnait, mélangeant eaux, poussière et immondices dans un torrent sans fin. De temps en temps, on pouvait apercevoir un cadavre flottant, certainement venu de la cru du Gange, le fleuve sacré de la religion Indouiste. Néanmoins, les habitants de la ville, semblaient être habitués à ce rituel aqueux qui revenait chaque année et tirait leur chariots à bœufs ou conduisait leur voitures avec une volonté féroce presque guerrière contre le ciel, contre les dieux. Ce temps, était propice aux maladies de toutes sortes, les flots boueux, porteurs d'infections souvent mortelles. C'est dans cet univers sombre et morbide que Zora était la plus active, se délectant des pauvres âmes des malades n'ayant pas la chance de trouver un Shinigami. Au dès fois elle rencontrait bien un Ange de la mort qui tentait de sauver le malheureux enchaîné à son enveloppe charnelle, mais ce n'était que du menu fretin. Son jeu macabre préféré était de soupirer sa maladie, à un homme de préférence élevé spirituellement pour voir le visage de sa douce meurtrière, et de voir à quelle vitesse le fléau se répand et quand les humains arriveraient à le stopper. Elle n'en était que à son premier essai et tout le nord de la cité où elle s'était installée était déjà rongé par la peste.

Elle avait quitté le Hueco Mundo, peu de temps après la disparition de son ami le Scorpion. Après de longues semaines de recherches dans le désert de sable blanc, elle était rentrée à la cité du roi où elle avait appris par un larbin, du moins plus esclave qu'elle même, que son maître était parti de ce monde vide pour se rendre chez les humains. La rouquine fut envahi par un vent de solitude, l'impression d'être abandonnée par un être qu'elle estimait et dont elle croyait avoir gagné la confiance et instauré une certaine complicité. Pour la deuxième fois de sa vie de Hollow, Casserhn l'avait laissée en plan. Une humiliation cuisante, marquée au fer rouge qu'elle se promit de lui faire payer quoi qu'il advienne. L'impression d'avoir été trompée prit de l'ampleur avec le temps jusqu'au jour où elle passa à l'action, ouvrit un Garganta et s'enfuit jusqu'au monde des humains. Où aller? Elle en avait une vague idée. De ses livres qu'elle ramenait de ses précédentes expéditions, elle en avait fait part à son Espada et l'avait initié à la culture du monde extérieur. Le Scorpion avait été fortement intrigué par les mœurs d'Asie et avait longtemps questionné sa Fraccion sur cette région du globe. C'était un maigre indice, mais il fallait bien que la rouquine commence quelque part et ses tribulations commencèrent.

Zora regarda en contrebas le courant d'eaux grondant qui semait la pagaille dans la rue, dévastant les échoppes, noyant hommes et animaux sans faire de différence. Elle regardait les pauvres bougres se débattre de ses beaux yeux gris n'exprimant que l’indifférence . En temps normal elle ne se serait pas d'être juste une spectatrice, non, elle aurait certainement balancé un ou deux Cero pour voir la réaction ébahie des humains, perdre leur sang et leur vie. Mais là, non elle avait mieux à faire, ou mieux à rencontrer. Elle détourna le regard et se dirigea vers la source spirituelle qu'elle suivait depuis quelques jours. Ses compétences en détection étaient moindres et elles n'étaient pas suffisantes pour évaluer la puissance de sa cible. Elle se stoppa néanmoins devant un house-boat,ammaré sur le fleuve,d'où provenait l'énergie de plus en plus intense au fur et à mesure qu'elle s'en approchait. Elle franchit la rambarde de bois, sortit son sabre par prudence et se laissa guider par son instinct. Elle pénétra dans la cabine où un homme de type caucasien était étendu sur une couchette et faisait rebondir négligemment une balle sur le plafond du bateau, les yeux clos,bercé par les va et viens du bateau sur l'eau. L'Arrancar toussa pour indiquer sa présence et l'inconnu se redressa d'un bond sur son lit. La langue dans laquelle il s'exprima était étrangère à la rousse, certainement du Hollandais. Elle s'inclina et posa une question en Allemand, langue germanique qu'elle avait apprise à maîtriser." Connaissez vous le Scorpion?"L'autre fit signe d'un hochement de tête qui ne la comprenait pas. Elle soupira de dépit et sortit un dessin de sa poche, enfin plutôt un portrait qu'elle avait esquissé lors de ses longues nuits de solitude à ruminer sa rage contre son ancien ami. Il ouvrit les yeux en grand et pointa du doigt le croquis. Il prononça plusieurs fois le même mot. Elle le toisa et vit qu'il tremblait de peur alors qu'il répétait les mêmes paroles, le visage horrifié."Savez vous ce qu'il est advenu de lui?Est il mort?". Zora avait posé la question en anglais. Le mot "dead" sembla raisonné étrangement dans la cabine de bois. Le ventilateur vrombissait et les vêtements de la rouquine lui collaient à la peau, le temps lui paraissait être une éternité en l'attente de la réponse. L'autre hocha la tête à la verticale, des gouttes de sueurs perlant sur son front. La rouquine sortit alors un petit bout de métal qu'elle mis entre ses lèvres, cela fait elle le perça de son regard vide, un air malheureux sur son visage."Vous mentez". Le Hollandais ne pu se défendre, la fine lame de l'Arrancar lui perçant le cœur, lui arrachant une toux sanglante. La Pestilence attendit les derniers soubresauts pour extirper son arme du torse du cadavre, s'empara d'un mouchoir de soie qu'elle avait toujours sur elle et essuya méthodiquement le fluide rouge et poisseux sur son épée. Cela fait, elle fouilla le défunt . Ce qu'elle trouva la surpris, dans la poche droite du pantalon du mort, un morceau de chitine sur une chaine en argent, du Hierro qu'elle n'avait perçu jusqu'à maintenant et qui était gravé de motifs arabes malgré la solidité apparente du matériau. La piste se relançait, mais était ce la carapace de son ancien maitre? Elle quitta les lieux et s'enfonça sous le torrent de pluie.

Hueco Mundo ~ 2016, quelques jours avant la réunion des Espadas ~

Le Garganta projeta Zora sur le sable blanc, épuisée, sale, les vêtements déchirés et du sang partout. Elle cracha le sable qu'elle avait dans la bouche et se releva péniblement, contemplant Las Noches qu'elle avait quitté trois ans de cela. Elle pénétra dans la citadelle du roi et se dirigea dans le dédale qu'elle avait appris par cœur, jusqu'aux quartiers de la Cuarta. Un autre avait certainement remplacé Casserhn et elle comptait bien lui proposé ses services. Elle pénétra dans la pièce où résidait autrefois le Scorpion. Celui qui habitait désormais ici avait du goût, point positif pour la Marquesa, elle se dirigea vers un coin de la pièce où une forme qui lui était familière attendait dans l'ombre. Elle ouvrit le panneau qui couvrait les touches du piano et s'assit sur le siège de velours, soulevant de la poussière, du sable et des particules de sang. Elle commença à jouer au début d'une façon maladroite puis de plus en plus rapidement et en gagnant de l'assurance. Quand elle acheva les dernières notes de son morceau, elle entendit des applaudissements. Elle se retourna et le vis, un homme plutôt élégant, qui la regardait en souriant, les mains jointes, étouffant ses dernières congratulations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t617-zora-marquesa
 

Las Tribulaciones de la Marquesa [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-