AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   Mar 30 Oct - 2:30

Il venait à peine de l'intégrer à son rang le plus haut que Fou-Lu se demandait pourquoi le concept même de l'Espada avait été conservé. Tout jusqu'au tatouage était présent. Ce symbole instauré par Aizen, Grimmjow l'avait repris. En soi, l'idée de l'élite était pas mal. Mais un Roi qui ne savait pas innover n'avait pas vraiment sa place dans ce monde à ses yeux. Il n'avait certes suivi l'histoire de l'ancien Shinigami ayant régné sur le Hueco Mundo que de loin, mais il en avait suffisamment appris pour décider de ne pas le rejoindre, que cela ne valait pas le coup. L'histoire lui avait donné raison, alors pourquoi son successeur voulait-il répéter les mêmes erreurs ?
Pourtant, malgré cette pensée, le Primera Espada devait bien avouer une chose. Cela l'arrangeait. Son objectif à long terme n'était pas de servir l'ancien Sexta Espada. Plutôt de lui voler son trône et de débuter son nouveau règne. C'était pour cette seule raison qu'il l'avait rejoint. Pourtant, il était bien conscient d'une chose. Même si, à sa connaissance, il ne s'agissait que d'un Adjuchas, sa puissance était élevée. Hors de son atteinte pour le moment. Son plan était sur le long terme. Ce qui n'était pas dérangeant pour un être ayant dépassé par deux fois le millénaire.

Pour le moment, il se contentait de prendre ses marques. Las Noches était son nouveau domaine, là où il allait devoir créer une nouvelle cour, plus discrète que sa précédente. Il était nécessaire de connaître ceux pouvant devenir ses pions, de façon volontaire ou non. Marchant dans le palais, Quǎn sur les talons, il cherchait en priorité une catégorie de personne. L'Espada. Le seul qu'il avait vu jusque là était Dark, l'un de ses anciens serviteurs. Qui avait prit de l'assurance, il fallait le dire. Trop certainement, étant donné que cela lui était monté à la tête.
Pourtant, s'il savait que ce dernier pouvait être utilisé et utile, il était évident que cela ne suffirait pas. L'une des premières personnes qu'il croisa fut un minable, un simple Números. Certainement là depuis quelques temps, étant donné qu'il semblait se pavaner. Dans un Las Noches possédant une Espada incomplète, il était évident qu'il se considérait comme supérieur à la majorité. Il suffit de voir les paroles qu'il prit en croisant Fou-Lu.
    >> Tiens, un nouveau. Bien bien, il n'y a pas assez de serviteur. Décline ton identité !
    >> ...
    >> Et bien, tu es sourd ? Sache que tu fais face à un futur membre de l'Espada ?
    >> Ah bon ? Quel grand honneur...
    >> N'est ce pas ? Tu peux m'appeler Seigneur Mato !
    >> Aucune chance...
    >> Comm...
La main gauche de l'Arrancar chinois vint se plaquer contre la bouche de l'imbécile ayant osé le défié, le soulevant du sol. Observant avec dédain son vis à vis, il resta un moment sans rien dire, sous le regard horrifié de celui-ci. Qui semblait d'ailleurs commencer à comprendre qu'il avait fait une erreur. Ce qui était, il fallait bien le dire, triste pour lui qu'une lueur de raison n'apparaisse qu'au crépuscule de sa vie.
    >> Je vais te faire l'honneur de répondre à ta question sur mon identité. Fou-Lu, Shén Dì, Primera Espada, cause de ton décès.
Il lâcha alors prise, faisant apparaître sa Wang Jiàn dans sa main alors libre. Un mouvement plus tard et les deux morceaux du corps de l'insolent retombèrent lourdement au sol tandis que le Primera Espada fit disparaître son arme, prêt à reprendre la route. Prenant simplement la parole à l'attention de Quǎn.
    >> Eh bien... S'ils sont tous ainsi, on est mal parti n'est ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Quinta Espada

Messages : 39
MessageSujet: Re: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   Mar 30 Oct - 23:09

Las Noches Ξ Fou-Lu


À ma gauche s'écroulait un pauvre Arrancar "Seigneur Mato" avait-il dit s'appeler, un futur Espada ? À croire que sa vision du futur était quelque peu ... tronquée ? Enfin, la Primera faisait preuve d'une violence, ma foi, expéditive. Cela n'allait pas nécessairement de pair avec l'idée préconçue que j'avais pour notre envol. Qu'importe, sur ce misérable Seigneur Mato s'était abattu la foudre du numéro un de nôtre ordre.

Adossée à ma colonne, je poussai légèrement pour m'en décoller, en toussant afin de manifester ma présence lorsque j'arrivai à gauche de mon supérieur numérique. Nous avions été tatoués le même jour, lui seul pouvait actuellement être sûr que j'étais la Quinta. Si ma présence dans l'Espada était une chose sûre, tout les números avaient eu des versions différentes de mon chiffre, cela m'amusait et cela distrayait mes longues journées d'inactivités, pour le moment, l'heure était à la reconstitution des Espadas.

» Primera espada Fou-Lu, j'espère que votre promenade aura été bénéfique ? Je suis Alejandra Selès, j'espère que vous ne m'avez pas oubliée depuis ces quelques jours.

Je souriais faiblement, presque ailleurs. Convaincue que le monde continuerait de tourner et que tout ce que je souhaitais ne se réaliserait jamais. J'incarnais le désespoir, c'était ironique. Mais était-ce une façon prophétique de chasser mes vues sur l'avenir ? Qu'importe. Mes yeux se posèrent sur le chien, c'était amusant. C'était rare les créatures du Hueco Mundo qualifiable de "mignonne", mais cet bête en faisait partie. Je n'étais pas encore assez proche du Primera pour tenter une caresse sur son animal de compagnie et, en toute honnêteté, je ne m'en sentais pas l'envie. Évidemment, je ne me sentais pas apeurée ou autre, mais je ne désirais en rien provoquer un conflit à partir d'un détail qui n'aurait rien eu de mesquin.

» Bien, vais-je oser vous proposer d’entamer un nouveau tour pour que nous puissions mieux nous connaître ? Je dois dire que je n'ai pas trop eu le temps la dernière fois, sa Majesté le roi Grimmjow avait certainement trop de choses à voir avec vous.

Je parlais avec déférence, je respectais mes prochains. D'une certaine façon, je les craignais. Je connaissais la puissance que je pouvais dégager et je savais que ce choc avec un autre de mon calibre. Comme j'aimais le répéter, le mieux à faire pour le moment était l'entente, nous ne pouvions commencer un jeu de pouvoir alors que tout les pions n'étaient pas remis sur l'échiquier.

Je n'étais pas une grande joueuse, le chiffre cinq me convenait bien. Je savais pouvoir prétendre, au moins, à la tercera espada, mais les postes étaient déjà pris et je ne comptais pas tendre les doigts pour m'accrocher à une telle position. J'étais libre en tant que Quinta, que demander de plus ? Absolument rien, si ce n'est l'aboutissement de mes rêves.

D'un mouvement de bras, du sable entra dans Las Noches, entoura le corps mort et s'en alla vers l'extérieur, redonnant sa pureté immaculé d'il y a quelques minutes, je ne supportais pas qu'un immondice gêne mes déplacements futurs. Il n'était pas digne de décorer ce noble palais.

» Je pense que ce Seigneur de pacotille n'a pas plus sa place dans notre palais, n'est-ce pas ? Une tâche insignifiante, mais j'espère que vous en comptez pas nettoyez les êtres inférieurs de cette manière, sans quoi il n'y aura plus grand chose sur quoi régner, Primera Espada.

Ma question, je la posai en toute sincérité. Un règne de sang ne m'inspirerait aucune sympathie.

_________________
Pessimiste by Moi dix Mois on Grooveshark


Dernière édition par Alejandra Selès le Mer 31 Oct - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t112-alejandra-seles-fiche-technique

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   Mer 31 Oct - 19:15

Le Primera tourna la tête vers celle qui venait de faire son apparition. La Quinta Espada, arrivée dans les rangs de Las Noches en même temps que lui. Il n'avait guère eut l'occasion de lui parler, mais il savait qui elle était. De toutes évidences, elle se révélerait plus intéressante que le "Seigneur Mato". Ce qui voudrait dire que tout cela n'aura pas été une perte de temps pour l'Empereur. Il se tourna donc vers elle, l'écoutant parler. Il espérait pouvoir saisir quelques détails de ce qu'elle était dès les premiers mots, afin de savoir quelle attitude adopter face à elle. Car, comme toutes les personnes qu'il croisait, il réfléchissait déjà à un point bien précis.
Pourrait-elle faire un bon pion ? Sa force n'était pas forcément pas inexistante pour qu'elle occupe un tel rang, ce qui la plaçait déjà dans ceux ayant un minimum d'intérêt aux yeux de l'Empereur. Mais cela n'était évidemment pas suffisant. Comment l'utiliser ? Devait-il en faire un pion conscient ou bien inconscient ? Ou au contraire serait-il obligé de la considérer comme un ennemi, un obstacle à son but ?

Il tiqua quelque peu lorsqu'elle parla de Grimmjow. Tant de respect pour cet être. Il était possible qu'elle soit véritablement fidèle, qu'elle croit en sa qualité de monarque. Ce qui, déjà, ne plaisait guère au Vasto Lorde. A ses yeux, seule la puissance lui assurait ce titre pour le moment. Ce n'était certes pas rien dans un monde comme le Hueco Mundo, où seule la loi du plus fort était de rigueur. Mais il n'avait pas l'étoffe suffisante pour le conserver. Lui-même n'était qu'une brute, un soldat. Un tel caractère ne pouvait régner longtemps et il finirait inévitablement par s'écrouler. Fou-Lu s'assurerait simplement d'accélérer la survenance de cet événement.
Pour le moment, il était nécessaire de rester prudent. Ne pas faire part abruptement de sa mentalité. Il était le Primera Espada et avait donc un certain ascendant sur les autres à ses yeux, mais ce titre était précaire. Il en faudrait certainement peu pour qu'il soit destitué de ce rang et que les choses se compliquent quelque peu pour lui. Il se contenta donc de sourire avant de prendre la parole.
    >> Pourquoi pas. Faire connaissance avec mes "homologues" était justement mon plan pour le moment. Connaître ses alliés est un base après tout.
Il l'observa alors nettoyer le palais de la présence du cadavre qu'il avait laissé sur place. Il avait remarqué que son animal commençait à vouloir s'intéresser à lui, et il l'aurait faire. Un être aussi minable pouvait bien être dévoré, cela ne changerait pas grand chose. Mais elle avait été plus rapide que lui, tout en faisant part de ce que Fou-lu considérait être son avis sur ce qu'il avait fait. Ainsi, elle semblait peu apprécier les méthodes expéditives du chinois. Ce qui, pourtant, était une réaction des plus logique à ses yeux.
    >> Vider Las Noches n'est pas mon but, mais il y a des choses qu'il ne faut pas laisser passer. Les êtres primaires ne reconnaissent que peu de chose, et instaurer un respect ne peut passer que par des méthodes similaires.
    Et puis, notre Roi ne s'est imposé par de simples paroles non plus...
Il passa la main à travers ses cheveux, comme pour dégager la mèche qui lui tombait sur le visage, qui pourtant revenait à chaque fois à sa place. Il plongea alors ses yeux dorés dans ceux de son interlocutrice pendant quelques instants, avant de reprendre la parole.
    >> Bah, trouver des serviteurs n'est de toutes façons pas un problème. Les personnes sans valeurs n'ont pas d'existence par eux-mêmes à mes yeux. Je suis sûr qu'il sera remplacé dès demain.
    Nouveau Roi, nouveau temps... Nous mêmes ne sommes pas anciens, certainement moins que lui. D'ailleurs, je me demande... Pour quelle raison te trouves tu dans cette armée ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Quinta Espada

Messages : 39
MessageSujet: Re: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   Dim 4 Nov - 21:04

Las Noches Ξ Fou-Lu


Connaître ses alliés ? C'était une chose amusante, mes observations précédentes m'avaient démontrées que le terme allié était une chose bien volatile, les jeux du pouvoir avaient tendance à sacrément altérer cette vision des choses. C'est pourquoi le terme me déplaisait presque autant que ce mot, homologue, j'avais l'impression que l'ironie du monde s'appuyait dessus au travers de sa bouche. Qu'importe, je connaissais ma place et mes intentions n'étaient en rien irritable aux yeux de tous.

» Connais tes alliés pour connaître tes ennemis.

Dis-je, laconique. Je n'avais pas envie de tomber dans un discours profondément ennuyant sur la nature des rapports des supérieurs de l'Hueco Mundo. Mes alliés, mes homologues n'existeraient qu'à partir du moment où nos vues regarderaient la même direction, actuellement, nous n'étions qu'un agglutination d'Arrancar dangereux et puissants, rien de plus. Et effectivement, aux premières heures de ce nouvel ère, seul Grimmjow avait mon respect. Qu'il soit compétent ou non n'empêchait en rien ce constat : il tentait l'union.

Fou-Lu m'avait donc montrer l'exemple inverse, la destruction. Je ne réagissais pas car cela pouvait être soit cela, soit une tentative de purification de Las Noches. Purifier les êtres souillant notre nom était une bonne chose, je pouvais le concevoir. Mais tout cela finirait par se confirmer ou s'infirmer, seul le temps avait la réponse et je lui laisserai tout loisir d'y répondre. Les à priori étaient dangereuses dans un monde fait de manipulations et d'intrigues.

» Primera Espada, je comprend vos dire. Néanmoins, ne justifiez pas vos actes sur les antécédents d'autrui. Roi ou non, le nôtre a ses défauts également. Mais je suis entièrement d'accord sur le fait que l'élitisme de notre société se doit de reposer sur la reconnaissance et le respect. Ceux qui ne comprennent pas où se situe leur place, n'ont qu'à la perdre.

Je me contentai d'avancer vers la sortie, là même où le sable avait emporté le cadavre du Seigneur Mato. Je préférais garder le silence, selon moi, les êtres inférieurs ne tendaient qu'à grandir et pour cela, seuls nous, êtres éminemment puissants, pouvions leur tendre la main pour le offrir ce à quoi ils aspirent. Si les êtres comme l'insecte précédemment écrasé ne manquaient pas, ce n'était pas une raison pour les considérer comme à ce point insignifiant. Ce primera était le genre de personne à ne jamais accorder son pardon, l'échec et l'erreur ne seraient sûrement point tolérés.

J'étais déjà presque à l'entrée lorsque je m'arrêtai pour répondre à sa seconde question, celle sur la raison de ma présence ici. Il y en avait beaucoup, comme il le disait, il s'agissait d'un nouvel ère et le chaos ne sied pas à ma réalité, je ne pouvais laisser mon monde tomber en ruine par l'avidité de quelques ambitieux. Je ne pouvais pas. C'était l'une, sinon la principale raison de ma présence ici. De fait, se présenter sous cette angle ne serait pas très judicieux et n'inspirait qu'une éternelle méfiance.

» Nouveau roi, nouveaux temps. Je n'ai pas l'intention de voir la ruine s'abattre sur mon monde par l'incompétence d'Espadas inaptes qualifiés par défaut. Assurément, je ne suis pas aussi aisément remplaçable que cette tâche, ma présence me semblait, à présent, obligatoire à ce nouveau monde.

Puisqu'il avait accepté ma proposition de faire une balade, je sortis lentement du palais, persuadée qu'il me rejoindrait. Le contraire serait d'un ridicule rare. Je ne savais vraiment pas quoi penser de lui, mais les quelques heures à venir allaient sûrement m'en apprendre déjà assez pour me faire une première opinion.

» Je suis le désespoir. Mes raisons n'ont pas vraiment d'importance s'il n'y a pas d'espoir, n'est-il pas ?

_________________
Pessimiste by Moi dix Mois on Grooveshark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t112-alejandra-seles-fiche-technique

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   Sam 10 Nov - 17:12

Fou-Lu laissa échapper un léger ricanement. Au final, il ne savait pas vraiment si son interlocutrice était d'accord avec le fait d'éliminer les incapables ou non. Par contre, il y avait un chose qui ne laissait pas place au doute. Elle n'était pas à compter parmi les idiotes manipulables sans soucis, ceux incapables de réfléchir. Elle semblait posséder des valeurs, certainement différentes de celles du Primera mais bien présentes. S'il fallait la placer dans son jeu, les cerner et les utiliser pouvait être un plus. Si elle était dans le jeu adverse, cela pourrait créer une faiblesse. Seul le fait de rester en dehors de la partie réduirait à néant tout intérêt qu'il pouvait avoir pour mieux la connaître. Mais autant être honnête. Quelles chances y avait-il que quelqu'un d'aussi bien placé soit totalement inutile ?

Sans un mot, il marcha aux côtés de la belle, son chien sur les talons. Sans un mot, car il serait bien idiot de reprendre la parole alors qu'il attendait encore une réponse. Avant qu'elle se découvre un minimum, lui-même n'étant pas de ceux à le faire tant qu'il pouvait l'éviter. Evidemment, il savait que cela arriverait, mais autant ne pas accélérer l'échéance de cette instant. Surtout qu'il était toujours préférable de sélectionner ses paroles selon celles qu'il obtiendrait.
Grand bien lui en avait fait d'ailleurs, car les paroles de la Quinta étaient du genre à faire sourire. non pas de façon hautaine ou sarcastique, mais réellement amusée. Parmi ceux se réclamant appartenir à la même espèce que lui, il existait des individus bien différents. Mais presque toujours se dégageaient certains traits communs. Et jamais dans ceux-ci ne figurait l'inquiétude pour ce monde. Ainsi, elle se démarquait déjà. Et offrait une piste intéressante.
Pourtant, ce n'était pas sur celle-ci qu'il allait embrayer en premier.
    >> L'espoir... Invention des faibles pour croire que le monde a quelque chose à leur offrir. Le désespoir... Simple retour à la réalité.
    Symbolique intéressante. Mais t'est-elle attachée car tu as toi-même vécu cette triste situation ? Je dirai que oui. Reste à savoir quel est l'espoir t'ayant animé. Ou t'animant toujours...
L'Empereur ne s'était jamais attardé sur un tel concept. Espérer était l’apanage des faibles. De ceux n'étant pas satisfaits de leur vie. Les forts prenaient ce qui leur revenait, sans se poser de question. Si la Quinta croyait réellement en cette idiotie, il y avait de fortes chances qu'elle ne descende dans son estime. Si c'était du passé... Et bien il pourrait lui laisser une seconde chance. Tout comme il pouvait se tromper. Il était totalement possible qu'elle ne représente cet aspect de la mort que car elle se plaît à faire connaître aux autres le désespoir. Il en doutait simplement.
    >> En tous cas, je vois que certains se plaisent à s'attacher à un des aspects de la mort. Personnellement, aucun ne me corresponde réellement.
    Ou au final, peut être ne suis je qu'une accumulation de toutes, me retrouvant quelque peu en chacune d'entre elle. Ou presque, certaines sont réellement indignes de moi. A cause de ça, je ne peux me présenter comme toi.
Cette tirade était à la fois adressée à la belle qu'à lui-même. Peut être que ce qui lui correspondait le plus était l'avarice, mais cela restait inexact en certains points. De toutes façons, cette classification n'était plus de vigueur à ses yeux. Nouveau temps. Leur Roi n'était plus un Shinigami, mais bien l'un des leurs.
    >> La gloire de ce monde... Consciemment ou non, c'est ce que nous souhaitons tous. Quel serait l'intérêt de se regrouper parmi l'Espada alors qu'avec un peu d'intelligence nous pourrions très bien rester en retrait, oeuvrant pour notre seul nom.
    Mais croire que cette volonté ne possède d'arrière pensée serait une erreur. Je ne te demande donc pas de tout me dire, mais ne me fais pas croire que tu es totalement dénuée d'ambition personnelle.
Cette fois, son sourire était plus sarcastique, tandis qu'il s'était approché de son interlocutrice. Il ne croyait pas aux actes désintéressés. Et même s'il n'y avait pas d'espoir, il voyait quand même une réelle importance aux motivations d'Alejandra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Quinta Espada

Messages : 39
MessageSujet: Re: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   Dim 11 Nov - 13:02

Las Noches Ξ Fou-Lu


Cet homme n'avait pas peur de mettre ses gros sabots pour poser des questions détournées ? Ce manque évidemment de finesse devait fonctionner la plupart du temps, les nôtres étaient tellement niais et peu réfléchis, cela n'était pas étonnant. Il ne parviendrait pas à me faire sortir de mes gonds, c'était d'ailleurs impossible. La fureur est la pire conseillère au monde, baissant ses défenses, on s'expose inutilement. Je ne suis pas ce genre de personne.

» Le désespoir venant toujours après l'espoir, je ne peux que déprécier votre dernière remarque. Je ne me sens pas faible, Primera Espada. En ce qui concerne mon vécu, vous n'avez pas à en savoir plus. Disons que nous avons été suffisamment forts et malins, tout les deux, pour être ici maintenant avec notre puissance tout en parvenant à regarder Aizen avec indifférence.

Non, cela faisait longtemps que mes espoirs étaient morts, je n'avais que des idéaux. Penser pouvoir changer la nature même d'un monde était d'une stupidité exemplaire. En revanche, agir en ce nom, c'était différent. Mais je ne comptais pas m’épancher sur la question. Cet arrancar, ce hollow tout du moins, était vieux et je ne comptais pas changer des vues qui devaient être depuis longtemps considérées comme statuées et acquises.

Pour ce qui était de la mort, nous étions invariablement tous lier à une valeur. Nous n'étions pas des enveloppes vides en dehors de cette voie, évidemment, mais l'une prédominait ou, du moins, devançait les autres. On ne pouvait apprécier l'essence même du combat que d'une seule façon. Et il ne me ferait pas croire qu'il était différent à ce sujet, lorsque le temps de déverser la mort arrivait, nous gagnions tous des atours plus primitifs.

» La dignité, dites-vous ? Intéressant, trop peu d'entre nous ont consciences de notre caractère supérieur et notre dignité naturelle. Savoir que le Primera Espada s'intéresse à d'autre chose que la loi du plus fort est réjouissant. À voir jusqu'où maintenant. Mais attention à ces paroles, le dédain peut mener à la haine. Vos suivants incarneront eux-mêmes certaines de ces valeurs. Moi-même je suis le désespoir et cela ne semble pas vous plaire, si votre dédain est trop grand, nous ne risquons pas de nous entendre, je le crains.

Il ne s'agissait pas de menaces, évidemment, mais d'un constat simple et évident. Je ne comptais pas me diminuer pour plaire à quiconque. Question de dignité, justement. J'étais d'ailleurs convaincue que de se faire violence dans un monde comme le nôtre était préférable à s'écraser. La loi du plus fort n'était jamais loin. D'ailleurs je rappellerai à quiconque voulant me défier que la soif de combat n'est pas nécessaire pour dominer son adversaire. Je suis une arrancar de la plus haute origine, je n'avais pas à craindre beaucoup de choses. Ceci étant, ce n'était pas une raison pour insister sur se fait et humilier les faibles.

Toujours intéressé, il continua à me poser des questions. Mon pas cessa de fouler le sol alors que nous étions à présent dans le blanc désert, je me retournai toute sourire. Une nouvelle fois, il ne masquait pas ses intentions de m'étudier comme une inconnue qu'il comptait bien vite ranger dans un tiroir et ressortir son dossier dès que cela s'avèrerait nécessaire. Pourtant, je répondrai d'abord sur la conscience collective.

» Un peu d'intelligence ? Non, au contraire, il serait stupide que deux personnes comme nous puissions y croire un seul instant. Très peu de nos contemporains sont capables de voir que l'Espada ne confère aucune puissance, uniquement un statut privilégié. Beaucoup de nos membres - de l'Espada j'entends - ne doive guère plus considérer notre Ordre qu'en tant que ... vitrine. Voilà où se situe la conscience des nôtres.

Une nouvelle fois, il était revenu à la charge de mes ambitions, ne pensant pas possible que cette seule volonté soit suffisante à me faire avancer. Pourtant, ce n'était pas loin d'être vrai. Je ne lui répondrai d'ailleurs qu'une simple phrase, avec un sourire radieux et pourtant assez triste.

» Je suis le désespoir

_________________
Pessimiste by Moi dix Mois on Grooveshark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t112-alejandra-seles-fiche-technique

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   Jeu 15 Nov - 19:34

Le sourire sur le visage du Primera Espada devint réellement amusé. La belle ne comprenait pas réellement ses paroles et, de ce fait, elle ne l'appréciait pas. S'il ne pouvait la blâmer pour le dernier point, après tout il pouvait sembler bien moqueur, il était quelque peu attristé du premier. Mais espérer que tous ne suivent sa logique était bien évidemment futile. Et cela ne lui plairait pas plus étant donné que sa domination n'en serait que moins écrasante.
Mais ce à quoi il était moins habitué était le fait d'être remis en question, du moins à ce point là. Il était à la fois Dieu et Empereur, et son mot faisait normalement office d'ordre. S'il était évident que cela ne pourrait en être ainsi au sein de Las Noches, la violence de la différence était étrange. Et surtout, il ne comprenait pas pourquoi elle se rattachait autant à cette notion de désespoir, et d'incarner un aspect de la mort. Ne se sentait-elle vraiment exister qu'à travers cette notion ? Il avait tendance à penser que oui. Et il trouvait ça triste.

Cependant, comme il l'avait si bien dit, le désespoir était une arme puissante. Ouvrir les yeux à ses adversaires pour leur faire comprendre qu'ils n'ont simplement aucune chance. Leur faire comprendre qu'aucun espoir existe. Même si elle ne croyait pas en ce dernier point, Fou-Lu savait déjà qu'elle place elle aurait s'il la plaçait sur son plateau de jeu. Restait à savoir comme le faire.
Dégageant de nouveau vainement sa mèche, il ferma les yeux tandis qu'elle donnait son avis sur l'Espada. Point sur lequel il était entièrement d'accord. Plusieurs ne souhaitaient atteindre ce rang que pour l'honneur associé au nom. Sans forcément le mériter. Alors qu'il était évident que cela offrait bien plus, sinon jamais le Chinois n'en serait devenu un.
    >> Nombre d'entre nous ne vivent que pour une chose. La loi du plus fort. Comme tu l'as dit, il ne s'agit pas de la seule chose à laquelle j'accorde de l'importance. Mais pour les autres, être Espada veut justement dire être parmi les plus forts.
    Mais se contenter de ça est en effet bien idiot. Après tout, ne sommes nous pas sous l'égide de quelqu'un d'encore plus fort ? Seul le Roi peut se vanter d'être parvenu au sommet et ceux se complaisant dans le rôle dans le rôle d'Espada pour ce simple fait ne sont rien de plus que des imbéciles. Je dois avouer être heureux de constater que je ne suis pas le seul à m'en détacher.
Il ne connaissait en effet pas tous les membres de cet ordre. A vrai dire, elle n'était que la seconde. Le premier, Dark, entrait à ses yeux dans la catégorie critiquée. Il savait bien que le jeune Arrancar voyait plus que ça, mais sa quête de puissance et de reconnaissance, allant de paire avec son arrogance, le forçait à le placer là. Mais il était jeune, encore plus pour un Hollow. Et parvenir à un tel niveau à cet âge ne faisait que gonfler ce sentiment.
Même s'il ne connaissait pas celui de son interlocutrice, elle semblait dégager une sagesse propre à ceux ayant pu voir le monde. Il ne connaissait pas son expérience, et avait bien compris qu'il ne la connaîtrait certainement pas, et devait donc partir sur des suppositions. Et il s'en contenterait.
    >> Pour le désespoir, je tiens à préciser que tu n'as pas à te sentir déprécier. Peut être m'as-tu mal compris, mais si je ne reconnais pas l'espoir, et il serait vain de vouloir changer ce fait, il en est autrement de ce que tu incarnes. Il s'agit pour moi de la réalité. Je ne t'en demanderai donc pas plus, voyant bien que cela serait inutile. Tout comme il serait inutile de vouloir accorder en tous points nos avis.
    Mais louons le désespoir que nos ennemis ressentiront forcément, et les tiens certainement encore plus.
Il abdiquait en quelques sortes, car savait bien quand il était temps de s'arrêter. Elle avait raison sur le fait que cela risquait de lui attirer une haine. S'il se moquait d'être détesté, il fallait bien dire qu'il était plus difficile d'utiliser ceux qui ne nous supportaient pas. Autant donc se garder une chance.
    >> Si jamais un jour un de ces valeurs se révèle à moi, je te le ferai savoir. Mais je pense que tu ne devrais pas espérer. Je suis persuadé que nous ne pouvons pas tous nous rattacher à l'une d'elle, tout comme je suis persuadé d'être l'un d'eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prendre ses marques [PV - Alejandra - Fou-Lu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» Le temps de prendre ses ailes
» Viens prendre ta claque !!!
» C'est pas la mort, ca y ressemble à s'y méprendre...
» Vos marques de figurines.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-