AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Tour 1 - Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Tour 1 - Groupe 4   Mar 6 Aoû - 13:25

Tour 1 - Groupe 4 : ordre de post

Type de combat : 1 vs 1 vs 1
Takamura Cho vs Dark Ezeckiel vs Kaogake Haiko

Ordre de post
Takamura Cho
Dark Ezeckiel
Kaogake Haiko


N'oubliez pas de bien lire les règles avant toute chose. Concernant la situation dans laquelle le combat se déroule... Cela vous revient entièrement de le déterminer. Cela peut être n'importe où, dans n'importe quelle circonstance. Ces combats sont hors-trame, faites donc parfaitement comme bon vous semble à ce niveau-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Vice-Président de la Tkm Corp.

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Dim 11 Aoû - 18:17

    Le Mont Fujiyama, un magnifique panorama que l'on peut observer depuis très loin au Japon. J'avais pris l'habitude d'y aller une petite quinzaine de jours chaque année afin de surfer ou skier. Bien sur, je m'y rendais la plupart du temps à moto lorsque le temps s'y prêtait, mais si la neige était trop importante, même un grand routard comme moi ne pourrait arriver ne serait-ce que jusqu'à mi-distance du sommet. De plus, les conditions météos ne concernent pas que la neige et le vent qui peuvent être très glissants et dangereux sur des routes de montagne, le froid glace les os et tétanise également. Cette fois-ci malheureusement, les températures étaient prévues comme étant assez chaotiques et même moi je m'étais résigné à laisser la bécane sur place dans ma résidence de Karakura et avait finalement opté pour le nouveau 4x4 que je m'étais offert à cette occasion. Un engin rutilant d'une puissance impressionnante sous le capot qui était telle qu'une tempête de neige ne pourrait l'arrêter.

    Après avoir roulé quelques centaines de kilomètres après avoir traversé de nombreux villages entourant le volcan, j'arrivais enfin au pied de cette merveille indescriptible de beauté et de magnificence. Le culte qui lui était voué n'était pas usurpé, depuis le sol il était évidemment impossible d'en voir le sommet mais l'air y était pur et glacial et quelques flocons tombaient déjà. J'étais sorti de mon véhicule, m'était vêtu de mes gants et ma veste marrons afin d'installer l'équipement sur les roues de l'engin et de me préparer à l'ascension qui s'annonçait comme étant très longue et fastidieuse. Je re-rentrais et fermais la portière avant de repartir sur les chapeaux de roue. Mais après quelques dizaines de minutes mon entrain fut rapidement stoppé par les conditions météo et je dus finalement me résoudre à m'arrêter pour aujourd'hui et à m'écarter de la route vers un gîte précédemment annoncé. Ils étaient assez nombreux et étaient normalement là pour les pèlerins et pour les voyageurs qui, comme moi, étaient bloqués par une chute de neige trop importante.

    Mais dans ma précipitation je n'avais rien remarqué de particulier avec ce gîte de prime abord, depuis l'extérieur il était tout ce qu'il y a de plus normal. C'est qu'une fois rentré que je constatais des choses étranges. Malgré l'aspect d'un gîte de montagne tout à fait classique, mobilier en bois etc. il n'y avait personne à l'accueil ni même dans tout le hall. Tout était terriblement désert et malgré mes appels, rien ne se passait. Toutefois, des flèches faites de Reishi s'illuminèrent, elles pointaient toutes la même direction, un couloir dont le bout était tellement sombre qu'il était impossible de le distinguer. N'ayant de toutes façons pas d'autre choix que de les suivre, je me dirigeais vers là-bas et une fois arrivé au bout, me retrouvais dans une impasse. Trois murs se dressaient autour de moi et bloquaient mon ascension devant ou sur les côtés, bientôt un quatrième se forma derrière, empêchant toute retraite également. Puis le sol se déroba, ou plutôt, il disparut littéralement et je n'eus d'autre alternative que de me laisser choir jusqu'à rencontrer un nouveau sol qui, lui, était faite d'une matière particulière qui absorba tout choc et malgré la chute qui dura plusieurs secondes, je n'en subis aucun dommage.

    Devant moi se dressait une immense arène de plusieurs dizaines de mètres de long. Des dalles blanches la formait et elle était montée sur du béton d'une épaisseur d'au moins deux mètres. Rien d'autre de notable n'était visible, aucun mur, aucune autre personne que moi, tout était gris à perte de vue. Je décidais de me diriger vers l'arène et après quelques pas, un panneau s'illumina dans le ciel sur lequel on pouvait tout simplement voir mon visage. Deux autres panneaux s'allumèrent à côté mais restèrent vierges dans un premier temps. Je ne comprenais évidemment pas ce qu'il se passait mais cette arène n'était surement pas là par hasard, il allait se dérouler un combat dans lequel j'étais invité. Je me mettais à l'aise et enlevait mes gants et ma veste puis grimpais les quelques marches jusque sur la première dalle. Un bruit retentit alors et un deuxième panneau s'illumina sur lequel figurait le visage d'un garçon aux cheveux violets. Quelques secondes plus tard je le vis arriver dans mon champ de vision, c'était sans nul doute possible un Arrancar. Dans ces conditions, la bagarre semblait inévitable et je commençais à m'échauffer sans même lui adresser un mot ni un regard.

_________________

Death in Vegas - All that glitters
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1006-takamura-cho-terminee

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Lun 12 Aoû - 9:31

Oh putain... Ça va pas recommencer !

Et si.

Si Dark n'était jamais retourné à Karakura depuis toutes ces années, c'était pour une bonne raison. Outre le fait qu'il n'en gardait pas que des souvenirs agréables, il y avait aussi le fait qu'il n'était pas sûr de maîtriser son Garganta bien qu'il soit lui aussi un Arrancar désormais. Et le moins qu'on puisse dire était que son premier essai en la manière ne s'était pas soldé par un franc succès puisqu'il venait d'apparaître dans les airs au beau milieu de nulle part pour entamer immédiatement une chute libre de plusieurs dizaines de mètres. Encore troublé par l'instabilité du passage entre les mondes qu'il venait d'emprunter, son reiryoku ne se rétablir pas à temps pour empêcher l'étoile filante qu'il était devenu de s'écraser au sol de tout son poids. Et s'il en tira plus de peur que de mal, il ne s'en retrouva pas moins au centre d'un profond cratère et ce à deux pas de ce qui semblait être... Une arène de combat ?

Qu'est-ce que c'est encore que ces conneries ?

Tout en se massant l'arrière du crâne, partie du corps ayant le plus souffert de cet atterrissage forcé, il s'efforça de sortir de son trou au propre comme au figuré. Sa chute n'était absolument pas calculée mais l'avait semble-t-il mené bien malgré lui à proximité d'un ring dont il ignorait aussi bien la provenance que l'utilité. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il était paumé au milieu de nulle part mais dans un environnement propice à refaire le portrait du premier qui aurait le malheur de poser le pied sur la surface de combat. Ce qui, autant le dire tout de suite, n'était pas pour lui plaire. S'il était certes monnaie courante pour lui de casser la gueule à tout ce qui lui passe sous la main, ce n'était jamais sous la contrainte. Il aimait décider de ses victimes et certainement pas se les voir imposer. Même s'il n'avait pas idée de ce que cela pouvait signifier il n'était donc pas d'humeur à se prendre un jeu avant de savoir d'où il venait.

Remettant de l'ordre dans sa chevelure violacée, il se redressa en titubant. Le voyage n'avait pas été sans conséquence et il avait bien du mal à remettre ses idées en place. Sans parler de la migraine qui lui vrillait les tempes depuis qu'il avait eu la mauvaise idée de se relever un peu trop vite après une chute qui lui avait semblé durer une éternité. Son regard encore flou erra de part et d'autre de l'endroit dans lequel il avait échoué sans que cela l'aide à comprendre davantage. Et bien puisque de toute évidence la providence avait voulu qu'il vienne ici frapper sur quelqu'un, il n'avait pas de raison de s'en priver. Ce n'est qu'après une rapide mise au point qu'il réussit à s'apercevoir que quelqu'un d'autre était déjà là et se préparait à un combat qu'il paraissait de toute évidence avoir programmé. Vous vous foutez de moi ? C'est ça mon adversaire ? Autant me filer direct la médaille, ça ira plus vite. Il préféra demander à tout hasard :

Euh mec, tu peux me dire ce que je fous là ? Parce que sérieux, j'en ai aucune idée.

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Rang : Capitaine de la sixième division

Messages : 248
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 13 Aoû - 1:00



    « ...et toi, tu vas m'dire, si la tartine beurrée tombe toujours sur cette saloperie de côté... Que les chats retombent toujours sur leurs pattes... »


Haiko semblait dialoguer seul, perdu dans la nuit du Rukongai à une heure tardive. Le non port du haori sur ses épaules laissait penser que celui-ci avait encore dû accompagner des hommes à lui aux Phalanges. Une mauvaise habitude que commençait à prendre le capitaine qui étanchait sa soif bien plus que de raison, y trouvant même un plaisir certain, l'atmosphère de l'endroit aidant. Il se surprenait même – mais ça il ne s'en rendait pas vraiment compte – à y rester des soirées entières. C'était ça le problème du petit shinigami, une seule coupette, et c'était parti ! Le voilà donc à déambuler en direction de la forêt bordant les quartiers habités les plus reculés de la Soul Society, machinalement, animant la nuit de sa voix.

    « Admettons que tu beurres le dos du chat... Il se passe quoi ? Hum ?! »


Oui, il en tenait une sacrée couche... Et ce n'est pas l'ami noir améthyste voletant à son épaule qui allait faire quoi que ce soit pour remettre le capitaine dans le droit chemin. Haiko ne s'était d'ailleurs même pas étonné de la présence du papillon de l'enfer. Il s'engouffra dans les bois en s'esclaffant à constater le calme environnant. Une idée lui vint, lumineuse, comme une révélation, - après tout, dans son état... - dormir à la belle étoile. C'est ainsi qu'il se mit à la recherche d'un coin clairsemé, fournit en mousse si possible, tout en continuant sa conversation à sens unique. Il ne se doutait pas qu'une présence venait à sa rencontre, d'un pas lent, régulier. L'Ardent ne pouvait pas encore l’apercevoir.

Au bout de quelques mètres, Haiko le vit. Il se tut, ahuri. Devant lui se tenait un vieil homme aux allures de moine. Une longue et fine moustache tombait des deux côtés de sa bouche pour rejoindre une barbe lui allant jusqu'à l'abdomen. L'oeil malicieux, l'inconnu lui tendit un parchemin à deux rouleaux. Pantois et bien alcoolisé, le petit shinigami se saisi du manuscrit en silence, et à peine commença-t-il à examiner le parchemin que le vieux lança, dans un rire malin.


    « Bonne chance ! Kūkanten'i ! »


Ses mains jointes s'écartèrent légèrement en ouvrant une bande émeraude qui engloba le capitaine de sa lueur. Dans la seconde qui suivit, Haiko disparut, sans comprendre ce qu'il venait de se passer. Il réapparut soudainement dans un éclat de lumière de jade, au sein d'une immense salle souterraine pourvu de ce qui semblait être une arène. Comme s'il se trouvait encore en face du moine, dans la forêt, il héla la personne devant laquelle il réapparut.

    « Hepep le vieux ! Qu'est-ce que c'est qu'ce... »


Pointant le parchemin toujours en sa possession devant le nez de Cho, il percuta enfin.

    « Euh... »


Une nausée atroce lui remonta à la gorge, provoquant un gonflement des joues. Un baptême de téléportation instantanée, ça laissait des traces. Il se retint, sa pomme d'Adam jouant au ping-pong à son cou. Voûté, les mains sur les genoux, Haiko tenta de comprendre et de se reprendre. Malheureusement, il n'avait rien pigé, d'autant plus qu'en déroulant le fameux parchemin, il n'y découvrit qu'une inscription « Bienvenue au grand tournoi ».

    « Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?! Vache, il fait froid ici ! C'est où ici d'ailleurs ? 'tin... »


Balançant le parchemin derrière lui comme un vulgaire trognon de pomme, Haiko dévisagea, un peu hébété, les deux hommes présent dans la zone. Le plus proche, un humain, ça, il n'y avait pas de doute. L'autre au fond, un arrancar, fan de tecktonik de surcroît, à en juger sa coupe de cheveux... Mais passons. Dans le cas présent, Haiko n'avait pas assez de jugeote pour prendre en compte le danger potentiel que représentait ces deux entités. La seule chose qui le dérangeait présentement, c'était le froid qui, malgré sa réserve de liqueur dans le sang, commençait déjà à lui taper sur le système. Il ruminait d'ailleurs son agacement dans son coin, sans vraiment porter attention aux deux autres individus. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Pourquoi ? Comment allait-il sortir d'ici ? Ca, il s'en tamponnait royal pour le moment.

Là, il avait juste envie d'une clope. C'est ainsi qu'il s'exécuta, complètement étranger à la joute qui allait cisailler prochainement le terrain.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t411-kaogake-haiko

avatar
Rang : Vice-Président de la Tkm Corp.

Messages : 89
MessageSujet: A   Mar 13 Aoû - 18:01

    L'individu au cheveux mauves venait de m'adresser la parole visiblement. Ils s'exprimaient vraiment comme des humains, c'était limite perturbant qu'ils nous soient à ce point similaires en apparence. Mais en apparence seulement car leur nature reflète toute la noirceur d'une âme humaine, tous leurs vices et tout ce qu'il y a de mauvais en l'humain sans le bon. Je ne pouvais pas leur pardonner et rien que le fait que l'un d'entre eux puisse être en ma présence, me faisait monter la moutarde au nez. Je serrais les poings aussi fort que j'le pouvais et lorsque j'entendis qu'il m'avait parlé, mon sang ne fit qu'un tour. C'était comme couper le mauvais fil pour désamorcer une bombe.

      - C'est à moi que tu parles, Hollow? Un bon conseil, ne m'adresse plus la parole et tâche de rester à bonne distance... Si tu y arrives dis-je en dressant mon poing dans sa direction. Choking Smoke.

    Aussitôt, le centre de ma chevalière s'ouvrit et laissa sortir un petit nuage de fumée qui s'enroula autour de ma main. Je m'apprêtais à passer à l'attaque direct quand un nouveau bruit similaire au premier se fit entendre, le dernier des trois panneaux s'illumina sur lequel figurait un autre garçon plus banal celui-ci, pas comme l'autre à la couleur de cheveux décolorée. A sa tenue vestimentaire il ne laissait aucun doute quant à sa nature et cela me rassura un peu, c'était un Shinigami. L'autre avait l'air sacrément costaud à ce que j'pouvais en juger et un peu d'aide était la bienvenue. Encore faudrait-il qu'il accepte? Beaucoup de Shinigamis refusent de collaborer avec des humains, mais dans le cas présent cela serait totalement stupide de tous se battre les uns contre les autres de façon aussi désordonnée. Autant éliminer celui qui nous était le plus hostile en premier autant par la force que par sa nature et ensuite aviser pour la suite du combat, c'était ce qui me semblait être le plus logique.

    Alors que je me faisais cette réflexion, l'individu apparut, Kaogake Haiko, c'est ce qui était écrit en kanjis sur le panneau. En revanche il n'était pas écrit qu'il était dans un état d'ébriété avancé. C'était bien ma veine. J'espérais que son ivresse n'allait pas lui faire perdre la raison en m'attaquant, intentionnellement ou non et que de se faire l'Arrancar en premier lui apparaîtrait aussi clairement qu'à moi. Bref, je lui adressais un simple sourire démontrant ma satisfaction de le voir arriver et un geste de la main en guise de salut puis je m'allumais une cigarette. En y pensant, cela faisait bien quelques heures que je n'avais pas fumé, ce qui était exceptionnel en soi. Cette petite balade m'avait vraiment distrait. Contrairement à l'autre, je décidais cette fois de tenter de lui répondre comme je le pouvais à ses interrogations, bien que je n'en sache probablement pas plus que lui.

      - Je suis heureux de vous voir Kaogake-san. Je n'en sais malheureusement pas plus que vous, j'étais dans un gîte perdu dans la montagne quand je me suis retrouvé piégé ici tout comme vous. D'après ce que je comprends, un seul d'entre nous sortira d'ici, celui qui aura vaincu les deux autres. Je vous propose de commencer par celui-là, dis-je en désignant l'arrancar du pouce. Nous verrons ensuite ce qu'il en est.

    Toutefois, son état m'inquiétait encore, pourrait-il combattre dans cet état?

      - Tout va bien? Vous avez l'air un peu... ivre. Tenez, , dis-je en lui lançant mon paquet de cigarette, elles sont un peu plus fortes que la moyenne, y a rien de tel pour dégriser.

    Mon regard se retourna alors de nouveau vers l'Arrancar, il était hors de question de lui laisser l'initiative. Après avoir entendu mon discours il était certain qu'il me prendrait pour cible en premier. Sans doute aussi parce que de nous trois, j'étais sans doute le plus faible. Je le fixai tout en réfléchissant quelques secondes à un plan d'attaque, foncer tête baissée était la pire chose à faire, dans un premier temps je devais le tester.

      - Dead End.

    Un tout petit nuage de fumée se détacha du reste et se dirigea tout droit vers l'ennemi. C'était un premier test pour voir de quel bois il était fait et si une attaque moyenne allait l'atteindre, ce dont je doutais assez. Testons aussi ses capacités de détection.

      - Cloud.

    Je m'entourais d'un très gros nuage sur plus de dix mètres autour de moi tout en dissimulant mon énergie et en me déplaçant légèrement de quelques pas sur la droite. J'étais sur qu'il tenterait de contre-attaquer alors autant ne pas lui faciliter la tâche tout en expérimentant des choses. De plus, les quelques secondes ou même dixièmes de secondes qu'il perdrait à me chercher et à m'attaquer pourraient être utiles à mon "partenaire".


_________________

Death in Vegas - All that glitters
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1006-takamura-cho-terminee

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mer 14 Aoû - 10:40

D'ores et déjà convaincu que celui qui était là avant lui ne lui serait d'aucun secours, Dark tourna la tête en direction du Shinigami dès qu'il l'entendit chuter au sol pour s'y étaler de tout son long. Le pauvre hère n'avait pas l'air d'en mener beaucoup plus large que lui, et avait à ce titre toute sa sympathie. Contrairement à la plupart de ses congénères, Dark n'était pas passé par la phase « je me cache comme une brêle parce que j'ai trop peur de me faire troncher par le premier Shinigami qui passe » et n'avait donc ni antipathie, ni animosité à leur égard en dehors de celle que pouvait lui inspirer chacun d'eux par sa façon d'être. Et s'il était certes facile de se le mettre à dos, ils ne pouvaient alors s'en prendre qu'à eux-même, leur ethnie n'ayant aucun rôle à jouer dans ses critères de sélection.

S'il acceptait bien volontiers de taper en dessus en temps normal, ce n'était nullement pour une question de haine raciale mais parce que c'était dans sa nature, tout simplement. Les Hollows et Arrancars qui y avaient eu droit auraient pu en témoigner, du moins pour ceux qui y avaient survécu. Et s'il était fermement décidé à se tenir tranquille cette fois, plus soucieux de percer le mystère de sa venue ici que de faire couler le sang, la troisième roue du carrosse ne l'entendait pas de cette oreille. Non content d'être visiblement peu disposé à les aider – et même à l'aider lui plus particulièrement -, il fallait en plus qu'il se montre désobligeant, voire même insultant dès les premières secondes d'un échange bien mal parti pour être constructif.

Alors... Premier point : va te faire foutre, je suis pas un Hollow. Et deuxième point : qu'est-ce qu'elle me veut, la mauvaise caricature de Tony Stark ?

Pour toute réponse, Dark eut droit à un écran de fumée.
C'était dire si le bonhomme manquait à toutes les règles de politesse.
Pour sa part, le Primera se contenta de soupirer. Déjà que le mec était lourd, il fallait en plus qu'il se trimbale des pouvoirs de merde. C'était pour ça qu'il avait horreur de se battre contre des humains, on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber et ça pouvait passer de capacités très respectables aux plus minables de la création. Pour cette fois, il savait dans quelle catégorie ranger celle-ci avant même de l'avoir vue à l'oeuvre. Ayant toujours refusé de révéler les siens, bien qu'être un Arrancar minimise grandement les risques de se retrouver avec une telle aberration, il ne pouvait que s'en estimer heureux dans ce genre de moments.

La Première Lame ne cacha rien de la profonde lassitude qui l'envahissait petit à petit à mesure que l'autre débile – seul nom qu'il se soit donné la peine de lui donner en son for intérieur - poursuivait son discours de haine. S'il y avait bien quelque chose qu'il ne pouvait pas supporter, c'était ce genre de demeuré qui croit que tout est toujours aussi simple que les apparences peuvent le laisser penser et ne se donne même pas la peine de chercher plus loin. C'était d'autant plus vrai quand cela l'amenait à se faire traiter d'Arrancar, une vérité que Dark n'était pas encore prêt à accepter même si c'était bien là tout ce qu'il était désormais.

Qu'est-ce que tu comprends pas quand je te dis d'aller te faire foutre ? pensa-t-il si fort qu'il crut un bref instant l'avoir prononcé à voix haute avant de se rassurer. Le Shinigami n'avait pas encore exprimé ses intentions et ce serait mal joué de sa part de montrer un trop-plein d'agressivité qui influerait inéluctablement sur son jugement, même s'il n'était pas tourné vers lui. L'alcool qui semblait couler aussi naturellement que le sang dans ses veines le rendait imprévisible et il lui faudrait en jouer s'il voulait avoir une chance de le ranger de son côté. Il était néanmoins malheureux de se dire que le Dieu de la Mort pouvait potentiellement faire preuve de plus de jugeote que l'humain malgré son état d'ébriété.

Et ça t'est pas venu à l'idée qu'on pouvait aussi trouver le con qui nous a amenés ici pour lui défoncer la gueule à trois contre un, espèce de connard ? rétorqua-t-il d'un ton las, mais aussi placide que possible.

Sa patience avait des limites, et sa tolérance à la connerie humaine également. Et toutes deux étaient en passe d'être franchies. Il fit mine de porter une cigarette à ses lèvres mais se ravisa dès qu'il vit le néo-nazi gominé en jeter un paquet à celui qu'il avait appelé Kaogake. La simple idée de partager ce vice avec lui le rendait malade et lui avait ôté instantanément toute envie de s'en griller une. Mais à peine avait-il eu le temps de remettre le paquet dans sa poche que le fauteur de troubles revenait déjà à la charge, et ce n'était assurément pas avec de la fumée de cigarette – si au moins ça avait pu sentir aussi bon, le pouvoir qu'il utilisait aurait déjà eu un peu plus d'intérêt à ses yeux. D'un large geste du bras, l'ancien Quincy y opposa un Bala de puissance égale avant qu'elle n'ait pu l'approcher de trop près. Suite à quoi, plutôt que de répliquer, Dark prit le temps de soupirer en se tournant vers Haiko :

T'es témoin, c'est lui qui a commencé.

S'il avait eu l'air de rester inactif, c'était loin d'être le cas. Les quelques minutes qu'ils avaient passé à se regarder en chien de faïence avaient été mis à profit pour déterminer quel était le niveau de pression spirituelle émanant du Shinigami. Cela n'avait pas été facile dans la mesure où les méfaits de l'alcool le rendaient aussi peu stable que devait sûrement l'être l'équilibre de son propriétaire, mais il y était finalement arrivé et se doutait donc qu'il pouvait libérer le plein potentiel de son propre reiatsu. Ce qu'il fit sans attendre, sans avoir à lever le petit doigt. Car si le capitaine détenait un niveau à peu près égal au sien, on ne pouvait pas en dire autant de l'humain qui, lui, en ressentirait tous les effets. Certes pas assez pour le clouer au sol, malheureusement, mais peut-être assez pour lui donner une idée du monstre qu'il était en train de réveiller. La marche funèbre de Requiem allait pouvoir commencer.

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Rang : Capitaine de la sixième division

Messages : 248
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Jeu 15 Aoû - 0:46



Les mouvements de ses doigts roulant le tabac, sa langue glissant rapidement sur le papier, machinale, requérait pourtant toute la concentration du petit shinigami, léthargique, le haut de son corps se balançant lentement d'avant en arrière à la limite de la chute. Il cassa deux allumettes avant de finalement mettre le feu au foyer. Il en inspira longuement la fumée, exagérément, faisant décrire à sa dextre une ample parabole afin d'agripper sa cigarette avant d'expirer un épais nuage. Un rond traversa l'opaque nuage. Haiko l'observa s'élargir devant lui. Un sourire béa apparut sur son visage. Puis, comme surpris, il suivit des yeux le paquet de clopes lancé par l'humain tomber mollement à côté de lui. Un légume se tenant debout, voilà ce qui aurait pu qualifier le capitaine à ce moment là. Il n'avait pas écouté un traître mot de ce qui avait pu se dire. Réalisant son absence, il se courba en avant en plissant les yeux en direction de Cho, comme s'il tentait de comprendre ses derniers mots.

Imbibé, noyé par l'élixir désinhibant, l'Ardent qui n'avait d'ardent que le bout de sa cigarette allumée, faisait plus figure de poisson rouge au niveau du disque dur. Ceci car, d'une part, il avait déjà complètement oublié ce qui l'avait amené ici. D'autre part, la joute verbe des deux hommes en face de lui l'amusait au plus haut point. Sans broncher, titubant légèrement sur place, le shinigami souriait d'un air niais devant les premiers déploiements de forces, comme s'il s'agissait de feux d'artifices. Là, la phase d'ébriété en était presque au point culminant. La nausée passée, une lourde fatigue s'abattait lentement, mais inexorablement, sur le petit shinigami. Il ne bougeait pas, ou d’à peine quelques pas pour se rattraper. Il applaudit le bala en se réveillant d'un coup, la clope toujours au bec. A la remarque de Dark, Haiko ouvrit les paumes en reculant les coudes d'un air de dire « Joker ! Moi je me mouille pas ! ». Il avait vraiment pas fière allure le Kaogake...

C'est là que vous allez me dire « Mais qu'est-ce qu'il fout dans ce tournoi ce débile ? ». Et bien, ça va venir. L'échauffement se précisait des deux côtés, bientôt des trois car le capitaine de la sixième entrait maintenant dans la phase « Moi aussi j'veux m'marrer ». Bombant le torse en inspirant fortement pour se redonner un semblant de contenance, Haiko se tint soudain bien immobile, les yeux étonnamment alertes rivés sur le nuage de fumée masquant l'humain. Pour un peu, on aurait pu croire qu'il se concentrait l'asticot. Bien entendu, il n'en était rien. C'est alors qu'il interpella soudainement le fullbringer d'un air clairement bougon.


    « Mais tu triches aussi ! Comment tu veux qu'j'apprécie le spectacle si tu te cac... !!! »


Sa clope tomba lorsqu'il se figea de stupeur sous la pression titanesque et malsaine qu'il subit d'un seul coup. Ses appuies n'étant pas des plus sûr, il s'écroula au sol tel un aimant attiré par le fer. Un furieux mal de crâne lui vrilla la cervelle au moment du choc, le sonnant presque. L'arrancar venait de remuer la mélasse qui lui servait de cerveau. Quasiment instantanément, animé par une colère excessive, également alimenté par la bibine, l'aura du capitaine explosa sur le terrain. Il se releva d'un bond mal assuré, en beuglant.

    « Woooooh pu-tain-de-bordel-de-merde ! Alors là... On s'calme de suite ! »


Language fleurit s'il en était, peu coutumier du jeune homme, on pouvait clairement voir qu'il en avait gros sur la patate. La bosse bleutée barrant son front lui donnait une allure peu banale. S'il n'y avait pas la puissance de son reiatsu, les deux hommes ne l'auraient sans doute pas prit au sérieux. Seulement, le plus dangereux dans l'histoire, ce que dans son état d'énervement actuel, il serait impossible de raisonner le shinigami. De ce fait, il ne se retiendrait pas, risquant même d'imprudents écarts quant à sa propre intégrité physique. L'arrancar venait de foutre en rogne un poivrot... Un poivrot avec un zanpakutô. Ce n'était pas le Kenpachi mais les deux inconscients allaient en prendre pour leur grade, car oui, dans son élan colérique, Haiko ne ferait preuve d'aucun discernement. Il en était tout simplement incapable. Pourrait-il seulement contrôler son pouvoir ?

Pointant maladroitement les dextres sur les deux individus – pour l'humain, il supposait sa position bien évidemment – le bretteur les interpella rageusement.


    « Z'allez en prendre plein la gueule ! »


Aucune mesure dans ses propos, savamment saupoudrés d'incohérence. A quoi bon... Il les mettaient dans le même panier à partir de maintenant. Il dégaina son arme sans ménagement en dévoilant sa première forme dans la foulée. Pour la conduite dans un tel état, il y avait des amendes, mais pour un type maniant un zanpakutô à doubles tranchant de plus d'1m80 complètement bourré, pas sûr que papy Tenzen fasse une descente pour lui coller une prune. Ainsi, le capitaine déversait son aura sur la zone. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'Ardent trouva la concentration nécessaire pour manipuler la lave sous ses pieds – Shitsuren y était pour beaucoup – et sans ménagement, il envoya sa lame dans le sol qui explosa tout autour de lui en cercles concentriques. Des murs de laves successifs s’apprêtaient à friser les moustaches de deux autres types. Le sol ainsi que le dôme de la grotte dans laquelle ils se trouvaient tous les trois commençait à se fissurer sous l'action des forces en présences.

Furieux, Haiko n'attendit même pas de constater le résultat de son attaque qu'il se préparait déjà à en remettre une couche en retirant violemment son épée du sol. A se rythme là, ils allaient tous finir enterré vivant, enfin... Mort... Mort-vivant ?





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t411-kaogake-haiko

avatar
Rang : Vice-Président de la Tkm Corp.

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Jeu 15 Aoû - 18:08

    A peine eus-je le temps de constater avec un certain dépit, la façon dont laquelle mon attaque avait été balayée très facilement, qu'une véritable vague de mort s'abattit sur moi. C'était réellement la définition exacte ce que je ressentis et cela provenait de l'Arrancar, à n'en pas douter. Plusieurs mélanges se firent dans mon crâne à ce moment-là et rien n'était vraiment très agréable à vivre. Si je n'avais pas eu moi-même une certaine puissance j'aurais été réduit à néant mais les effets en furent tout de même importants. Sans pouvoir faire quoi que ce soit, je me vis mourir et mes jambes se mirent à trembler comme des feuilles. J'étais toujours conscient et lucide mais des visions de mort me traversaient l'esprit constamment et m'écrasaient de tout leur poids à tel point que je sentais tout mon corps me dire de dégager le plus vite possible d'ici. Ce que je tentai de faire, je ne pus me forcer qu'à reculer de quelques pas tremblotants mais le bord de l'arène me stoppa assez rapidement.

    Si cela s'était arrêté là j'aurais pu m'en sortir mais une deuxième vague arriva, c'était une sensation différente et cette fois ci, cela émanait du Shinigami. C'était une sensation oppressante, étouffante comme si du feu jaillissait de tous les côtés, comme piégé dans un incendie mais bien plus puissant que cela... c'était comme assister à l'éruption d'un volcan en étant proche de lui, un choc soudain et inattendu qui me fit l'effet d'un coup de barre métallique derrière la tête. Là où j'avais pu garder une certaine consistance avec le premier, cette fois, déjà affaibli, la sensation se superposa à la précédente et je fus presque immobilisé. Ce n'était pas que mon corps qui était atteint mais mon cerveau également. Aucun doute possible, j'étais face à deux monstres. Que faire dans ces cas-là? Pauvre humain que j'étais, la meilleure solution était de les laisser se battre entre eux mais je n'eus guère le temps de m'y résoudre...

    En effet, à peine avais-je pu commencer à m'habituer à leur pression spirituelle et avais-je eu le temps de penser à une stratégie pendant que mes membres tremblaient, qu'une attaque jaillit de toutes parts. Cela provenait de nouveau du Shinigami, il était au centre d'une véritable tempête de feu et de magma. Si la première fois j'aurais pu me dire qu'il n'avait fait cela que pour se défendre de l'attaque de l'Arrancar, cette fois c'était clairement une attaque portée contre nous deux. Je lui avais offert un paquet de cigarettes pour l'aider à dégriser et m'était montré poli envers lui et c'était ainsi qu'il me remerciait? Qu'il prie pour que je ne retrouve jamais mes esprits car, peu importe ce que j'éprouvais pour les Shinigamis, celui là allait payer. En tout cas, pour l'heure des murs de laves jaillissaient dans tous les sens et se dirigeaient vers moi. Mon premier réflexe fut d'utiliser un Bringer Light, mais le plus puissant que j'avais pu lancer à cet instant était tout de même assez loin de ma vitesse réelle et je ne pus esquiver qu'une partie des dégâts. Je ne découvris cela malheureusement qu'au moment de lancer la technique, mes jambes tremblaient encore trop pour pouvoir les utiliser à leur plein potentiel et un réflexe imminent me poussa à activer également ma résistance car je ne pourrais surement pas esquiver toute l'attaque.

    Malgré la distance que j'avais réussi à creuser, les dégâts reçus furent tout de même assez importants, mes bras avaient reçus de nombreuses brûlures et mes vêtements avaient fondus par endroit, ne me protégeant que guère, tout ce qui se trouvait dessous avait également reçus d'importants dégâts. Par chance ni ma tête ni mon visage n'avait été touché mais mon corps n'était plus ce qu'il était. Si je n'avais pas eu l'ultime réflexe de me préparer à encaisser, j'aurais surement hurlé de douleur. Que cet abruti de Shinigami prie pour que je ne me ressaisisse pas, je le détestais à cet instant encore plus que l'Arrancar, et c'était pas peu dire. En tout cas, tout ce que je pouvais faire pour l'heure c'était tenter de me dissimuler comme je le pouvais. Plutôt que de lancer une technique, je décidais simplement de dissimuler mon Reiatsu, une sorte de feinte de mort pour tenter de me faire oublier et de les inciter à s'attaquer entre eux. Le subterfuge ne les retiendrait surement pas longtemps si ils souhaitaient m'attaquer mais me mouvoir restait assez difficile donc autant tenter quelque chose, aussi futile que cela puisse être.



_________________

Death in Vegas - All that glitters
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1006-takamura-cho-terminee

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Ven 16 Aoû - 17:52

Dark ressentait une profonde satisfaction à voir l'humain suer à grosses gouttes à compter du moment où il avait libéré son reiatsu. Sans même avoir eu à battre des cils, il le mettait dos au mur, et ce serait mentir que de dire qu'il n'y prenait pas un plaisir malsain. Avec la façon dont il avait été traité, rien de plus normal que d'aimer voir combien il lui était pénible ne serait-ce que de rester debout alors que l'accablait cette pression disproportionnée. Si bien sûr il n'avait jamais fait les frais de sa propre pression spirituelle, les commentaires qui avaient pu lui être faits à ce sujet étaient éloquents et Dark était heureux de voir qu'elle n'avait rien perdu de sa superbe avec le temps. Il ne s'était cependant pas attendu à ce que le capitaine – va savoir de quelle division – lui fasse écho en relâchant lui aussi son pouvoir. Enveloppé par la sienne comme il l'était, le Primera n'avait pas grand chose à craindre mais sut néanmoins apprécier l'agréable chaleur que cela diffusait dans l'atmosphère.

Ce qui l'étonnait plus en revanche était qu'il ne l'ait apparemment pas fait de son plein gré mais qu'il en ait ressenti le besoin en étant assailli par le sien. Il savait que ses capacités en détection avaient faibli depuis qu'il n'était plus le même, mais de là à penser qu'il puisse se tromper à ce point dans ses estimations... Ce qui n'était pas pour l'arranger, il fallait bien l'avouer : dans son état, il ne devait déjà pas être très frais, et ce n'était pas en le mettant encore plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà que l'ex-Quincy réussirait à se le mettre dans la poche. Un léger grincement de dents lui échappa. Il se tourna à nouveau dans sa direction et lui présenta sa paume – comme lui-même l'avait fait un instant plutôt – afin de montrer patte blanche. Puisse sa vision ne pas être trop troublée par le contrecoup de ses consommations pour s'en apercevoir...

Woh, tout doux mon gars ! Je l'ai pas fait expr -

Le seau de lave qui lui fut jeté au visage eut tôt fait de lui faire comprendre qu'il ne servait à rien de discuter. Du moins est-ce l'effet que cela lui fit de prime abord, mais une analyse plus minutieuse lui permit de comprendre qu'il s'agissait en fait de plusieurs murs magmatiques lui fonçant dessus à vive allure. Pestant entre ses dents, Dark se propulsa en arrière d'un pas vif. Cela ne le sauverait pas mais au moins y gagnait-il le temps nécessaire pour incanter de quoi se protéger contre cette attaque. Cela ne le sauverait certes pas complètement mais il misait sur son hierro qui s'était considérablement renforcé ces derniers temps pour faire le reste du boulot. N'ayant pas la latitude de faire mieux, il dut se contenter de parer au plus urgent.

Libera Me !

La nuée de sphères se déploya en un éclair pour lui servir de bouclier. La pensée lui vint qu'à force, il en oublierait presque qu'elles pouvaient aussi servir à des fins offensives tant il ne s'en servait plus que pour se protéger ces derniers temps. Mais le danger n'était pas encore écarté, et il dut donc les projeter en direction de la vague incendiaire qui ravageait d'ores et déjà le si joli terrain qu'on leur avait mis à disposition. Non que cela le peine, mais on ne pouvait sans doute pas en dire autant de celui qui leur avait fait construire cette surface de combat et cela ne fut pas sans le consoler quelque peu d'être finalement obligé de se laisser prendre au jeu. Il ne put endiguer la totalité du flot et en reçut une partie sur le bras, laquelle réduisit sa manche à l'état de cendres avant même qu'il s'en soit rendu compte.

La Première Lame grimaça alors que son bras goûtait aux joies du brasier ardent, mais n'en retira au final qu'une brûlure superficielle. Si cela faisait certes un mal de chien, ce n'était rien qu'il ne puisse surmonter. Sa mobilité n'était pas réduite pour autant et ses capacités naturelles auraient tôt fait de pallier à ce désagrément – c'était bien l'un des rares points sur lesquels il voulait bien admettre que sa condition actuelle ne comportait pas non plus que des désavantages. Arrachant le pan de tissu qui avait pris feu pour que ce dernier ne se propage pas à l'intégralité de son vêtement, il considéra longuement Haiko d'un oeil perplexe. Lui dicter son comportement s'annonçait plus compliqué que prévu, mais Dark ne désespérait nullement d'y arriver. Il le gratifia d'un sourire...

C'était pas mal. Permets-moi de finir le travail. lui glissa-t-il d'un ton amical.

Présenté de cette manière, le Kaogake n'y verrait peut-être que le simple fait qu'il venait de lui proposer son aide sans rien demander en retour, ce qui ne serait pas sans l'aider à le maîtriser par après. Toujours était-il que sa main se leva en direction de l'endroit où se trouvait l'humain quelques instants auparavant et dont il n'avait logiquement pas bougé malgré l'épais nuage de fumée que cette première salve avait soulevé. Au moment de déchirer son habit, le Primera en avait profité pour s'entailler légèrement le bras opposé afin d'avoir son propre sang sur les mains. Un rituel barbare mais nécessaire pour exécuter ce qui était sans aucun doute sa plus puissante technique de projection de reiryoku à l'heure actuelle. Tant qu'à se faire détester, pourquoi ne pas lui donner une vraie raison, hein ?

Un sourire mauvais illumina ses traits au moins autant que le faisait la sphère en elle-même. Espérait-il vraiment lui faire croire que c'en était déjà fini de lui ? Méfiant par nature, l'Arrancar avait de plus peine à croire que l'on puisse jouir d'un tel tempérament si c'était pour tomber comme une mouche au premier coup dur. Pour être aussi grande gueule sans en avoir sous le pied un minimum, il fallait être soit con, soit suicidaire. Et s'il lui avait effectivement paru très con, il ne pensait pas non plus qu'il le soit au point d'avancer de tel propos s'il suffisait dans les faits de si peu pour le balayer. Peut-être était-il en revanche grièvement blessé voire même sur le point de s'éteindre, mais Dark préférait s'en assurer. On n'est jamais trop prudent et il serait fâcheux de le voir resurgir ultérieurement s'il lui laissait le temps de panser ses plaies. Ainsi, In Paradisium fut lancé, détruisant tout sur son passage. Quel besoin avait-il de savoir où il était alors qu'il pouvait d'un simple tir couvrir une zone aussi large ?

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Sam 17 Aoû - 15:36

Compte tenu de l'absence postée par Haiko, son tour est sauté dès à présent. Cependant, il n'est pas encore exclu du combat afin de lui laisser une chance de continuer s'il revient à temps pour jouer son prochain tour. À Cho de jouer (son délai débute à compter de l'heure de ce post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Vice-Président de la Tkm Corp.

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Dim 18 Aoû - 13:59

    Tsss je ne pouvais que regarder le triste spectacle de l'autre emo tenter de faire ami-ami avec le Shinigami en lui léchant le derrière. Si cela n'avait pas été aussi pitoyable ça aurait pu en être drôle. Malgré les attaques qu'il venait d'encaisser il continuait à vouloir devenir pote avec l'autre, comme un bon petit toutou à qui on donne une claque pour le punir mais qui revient quand même, lamentable. Aussitôt qu'il eut fini de terminer sa dernière phrase, un énorme rayon puissant se dirigea dans ma direction, c'était sans aucun doute un Cero mais d'une toute autre puissance que ceux auxquels j'étais habitué en temps normal contre ces Hollow pourris. Heureusement, ces attaques sont terriblement longues à préparer et il était plutôt bavard, lorsque sa phrase fut terminée je m'étais déjà préparé à recevoir quelque chose et m'était remis sur mes jambes en position de combat. En temps normal j'aurais surement cherché à l'esquiver mais avec ces deux pressions spirituelles que je continuais à subir, cela aurait été peine perdue. Il ne me restait qu'une solution, contrer l'attaque même si cela ne serait surement pas gratuit...

    Campé sur mes deux jambes, j'armais toute ma force et celle de mon Reiatsu dans mon genou et lorsque le tir fut à portée de celui-ci, je m'élançai de tout mon poids dans une rotation de droite à gauche, genou vers l'avant dans le but de le contourner tout en le déviant. Cela fonctionna plutôt bien, le timing était impeccable et le tir fila tout droit après avoir été dévié de sa trajectoire initiale jusqu'à disparaître à perte de vue. Mais à côté de ça je n'étais déjà plus vraiment dans mon assiette, malgré que je m'étais habitué à la pression spirituelle, elle n'en était pour autant pas très plaisante et était un peu lourde... Si une seule ne m'aurait pas fait grand chose, le fait qu'une deuxième se soit cumulée à la première était vraiment handicapante. Je m'étais d'ailleurs instinctivement retourné vers le Shinigami après avoir dévié le tir de l'émo, m'apprêtant à recevoir une attaque de sa part mais ce ne fut pas le cas. Pour une raison qui m'était totalement inconnue il était comme paralysé après avoir lancé sa technique. Etait-il épuisé? Subissait-il finalement la pression spirituelle? Aucune idée en tout cas il n'avait plus l'air très vif. D'un côté cela m'arrangeait mais d'un autre non, car du coup mon plan de les laisser se battre entre eux tombait à l'eau. Mais si l'Arrancar avait un tant soit peu de jugeotte, il comprendrait qu'il était en train d'user ses batteries sur moi alors que l'autre patientait tranquillement n'ayant après plus qu'à le cuellir comme une fleur après que je sois tombé.

    De mon côté, je ne pouvais pas faire grand chose, j'étais malgré tout blessé même si ce n'était pas mortellement, attaquer l'émo de face serait du suicide dans mon état et je ne suis même pas sur de pouvoir arriver à la toucher. Malheureusement mon répertoire d'attaques à distance était bien trop limité. La seule tactique qu'il me restait était de continuer à encaisser en attendant qu'il soit suffisamment épuisé ou qu'il se rende compte de lui-même qu'il était en train de faire une connerie et qu'il se décide enfin à attaquer le Shinigami, se rendant finalement compte que je n'étais déjà plus un grand danger. Je décidais de m'éloigner le plus possible de l'Arrancar et descendait de l'arène d'un saut, les dalles me surpassant d'une dizaine de centimètres, du haut de celle-ci je n'étais déjà plus visible. J'usais en plus d'un Bringer Light pour m'éloigner d'une centaine de mètres, mes deux adversaires étant très proches l'un de l'autre, les incitant ainsi à s'attaquer entre eux pendant que je récupérais quelques forces. Ce n'était pas une fuite mais un véritable repli stratégique, foncer dans mon état aurait été totalement stupide.


_________________

Death in Vegas - All that glitters
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1006-takamura-cho-terminee

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Lun 19 Aoû - 13:28

Le sourire narquois de Dark s'élargit d'un cran quand il vit son Gran Rey Cero partir dans le décor. Il avait vu juste : les morts sont rarement capables de dévier une attaque énergétique de cette ampleur. De plus, le déplacement d'air causé par le faisceau avaient fini de dissiper sa brume et permettaient ainsi à l'Arrancar de le voir très clairement. Que demander de plus ? Le savoir encore en vie était tout ce dont il avait besoin. Car cela voulait dire qu'il allait encore pouvoir s'en donner à coeur joie avec ce nouveau jouet et ce jusqu'à le briser en autant de morceaux qu'il le faudrait. Le Shinigami ? Il n'avait rien contre lui, tandis que l'humain s'était montré désagréable dès le départ. Et l'ancien n'avait pas pour habitude de se laisser marcher sur les pieds, ça non. C'est pourquoi il faisait de son exécution sa première priorité. Le reste ne représentait absolument rien à ses yeux.

Sortir d'ici ? Il pourrait toujours trouver un moyen, quitte à employer la force. Sortir vainqueur de ce combat ? Il n'avait rien à prouver à personne et ne voyait pas l'intérêt de satisfaire l'auteur de cette mauvaise blague. Tout ce qui importait pour lui était de faire respecter sa loi, en particulier si cela devait passer par le fait d'imprimer sa semelle sur la tronche de cet enfoiré. Le Dieu de la Mort étant beurré et devant se croire en plein bad trip, il n'était pas responsable de ses actes et ce serait une vraie pitié que d'avoir à lui taper dessus. Preuve en était faite qu'il avait été incapable d'effectuer un seul mouvement après leur avoir envoyé ses vagues de lave en pleine face. Le Primera ne voyait donc aucun mal à le laisser dans son coin le temps de faire ce qu'il avait à faire. Même s'ils devaient s'affronter, il serait bien plus à l'aise sans l'autre parasite dans les parages...

Et tu crois que tu vas pouvoir te barrer ?

Couard comme il l'était, il n'y avait rien d'étonnant à ce que ce tocard ait essayé de s'échapper. La fuite était l'option suivante sur la liste après avoir constaté qu'il ne lui servirait à rien de se cacher. Mais s'il pensait que prendre du recul serait suffisant pour se faire oublier, il se trompait lourdement ! À partir du moment ou l'ex-Quincy l'avait dans le collimateur, il n'y avait rien qu'il puisse faire pour l'en détourner, sauf peut-être mourir. Car maintenant qu'il le savait encore en état de se battre, il allait se charger personnellement de faire en sorte que ce ne soit plus le cas dans les minutes à venir. Il l'avait dit, non ? Qu'il s'occupait de finir le travail. Pour ce faire, il usa tout d'abord d'un Sonido pour s'en rapprocher à vive allure alors qu'il courait comme une gazelle pour trouver un coin où se faire oublier. Il n'aurait pas cette chance. Pas dans cette vie, en tout cas.

Comme on était en droit de s'en douter, ce n'était pas – ou pas seulement - pour lui couper toute retraite que Dark s'était mis en travers de sa route. Cela, il en eut la confirmation quand il vit – ou sentit ? - le poing de l'Arrancar foncer vers sa cage thoracique, nourri par la ferme intention de le frapper en plein plexus solaire pour lui couper une bonne fois pour toute la respiration. Qu'il essaie donc de continuer à fumer une fois que sa main lui aurait traversé le sternum ! L'Ezeckiel doutait fort d'en arriver à un résultat aussi appréciable, cet individu ayant l'air de partager des traits communs avec le cafard quand il s'agit de survivre, mais il pourrait toujours avoir une bonne surprise. Aussitôt après, sans même s'enquérir du résultat qu'avait pu avoir son attaque, Dark ramena les mains en arrière le temps d'y concentrer une dose non-négligeable de reiryoku pour former une sphère dans chacune d'elle. Un instant plus tard, c'était un redoutable double Cero qui déferlait sur le corps meurtri du Takamura dans l'espoir non pas de l'esquinter un peu plus mais bien de le faire disparaître de la surface de la Terre – si tant était bien sûr qu'ils soient encore sur Terre. Pour peu qu'il soit encore en état de l'entendre, Dark se lança dans un laïus qui aurait le mérite d'annoncer la couleur.

Cherche pas, j'ai décidé que t'allais y rester. Espère même pas que je laisse ton cadavre sortir d'ici, j'en laisserai que des miettes. Je vais t'exploser ta petite tête de con tellement fort que tu imploreras mon pardon quand tu me demanderas de t'achever. T'as cru qu'un déchet dans ton genre pouvait m'insulter et s'en tirer impunément ? Grave erreur. Une dernière chose... Je suis bien plus humain que toi qui mérite juste de crever la gueule ouverte.

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 20 Aoû - 15:29

Haiko est disqualifié du tournoi. C'est à Cho de poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Vice-Président de la Tkm Corp.

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 20 Aoû - 17:52

    J'avais commencé à m'éloigner avec un faible Bringer Light lorsque je sentis une force me suivre et même me rattraper à grande vitesse, c'était celle de l'Arrancar. Un vrai morpion celui-là, impossible de s'en débarrasser. Allant à peu près trois fois plus vite que moi, il n'eut aucun mal à se placer sur ma trajectoire et de me lancer une attaque, un coup de poing chargé de Reiatsu un peu du style de mon Thai Boxing mais au niveau du torse. Si j'encaissais un coup pareil je serais transpercé, à n'en pas douter. Il me fallait donc trouver une parade ou esquiver et vite. C'est donc tout naturellement que je fis un nouveau geste circulaire vers l'arrière pour tenter de diminuer les dégâts de façon assez drastique mais à cette distance, je ne pourrais pas ne rien encaisser du tout, il me faudrait me résoudre à recevoir quelque blessure quand même. Ce qui fut le cas, le coup de poing allait trop vite pour mon geste de recul et me percuta le bras gauche au niveau du biceps et je sentis l'os se fracturer littéralement à l'intérieur, libérant ainsi une nouvelle vague de douleur. Mais si fier que j'étais, je ne risquais pas de laisser autre chose paraître qu'une grimace, pas le moindre son.

    Décidant de profiter de la vitesse de rotation pour lui porter un coup de pied dans la tête, je ne pus que constater ses deux boules d'énergie qui se développaient à grande vitesse dans ses mains, ce qui me stoppa net sur le coup de la stupéfaction. Cet abruti n'était p'tet pas bien futé mais il savait se battre. Je mis mes bras croisés devant ma tête, me campant du mieux que je le pouvais sur mes jambes en me préparant à encaisser grâce à ma résistance. Je concentrais donc mon Reiatsu sur la zone qui allait se faire toucher et le tir me frappa de plein fouet. Malgré mes jambes solidement campées au sol et ma position courbée comme un joueur de volley s'apprêtant à rattraper une balle, le Cero me fit voler en arrière sur plusieurs dizaines de mètres et malgré ma tentative d'atterrissage, je m'écrasais au sol. Je n'avais plus la moindre force pour me défendre ni pour attaquer, mon corps n'arrivait même plus à me porter mais j'étais conscient.

    En tout cas suffisamment conscient pour me rendre compte que mon plan avait complètement foiré. J'avais décidé d'encaisser et d'encaisser encore pour lui faire user ses batteries et qu'il se fasse ensuite cueillir par le Shinigami, la défaite de l'Arrancar étant ma victoire personnelle même si je devais être KO. Mais au lieu de ça, je constatais que l'énergie du Shinigami avait totalement disparu. Je tournais la tête dans la direction dans laquelle il se trouvait la dernière fois que je l'avais vu et il n'y était plus. Encore un mystère... Et un mystère qui ne m'arrangeait pas du tout. Je tournais de nouveau la tête vers l'émo qui semblait baragouiner quelque chose. Je le voyais assez trouble et mes oreilles subissaient encore les effets du bruit de l'explosion, je ne distinguais pas ce qu'il disait mais à sa tête, cela était sans doute encore des moqueries. Ils aimaient tellement s'écouter parler ces raclures... Sur ces pensées, mon esprit vacilla et mes dernières forces me lâchèrent avant de tomber finalement totalement inconscient. Ce combat aura été un échec critique sur tous les plans mais surtout sur le plan stratégique...

Spoiler:
 

_________________

Death in Vegas - All that glitters
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1006-takamura-cho-terminee
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tour 1 - Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» La Tour du Savoir
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Missions & Events :: Tournois :: Tournoi #1-