AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Retour au pays [PV Han Lili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 19
MessageSujet: Retour au pays [PV Han Lili]    Sam 7 Sep - 17:30

L'air se déchira en un craquement sinistre, laissant un Garganta s'ouvrir au milieu du grand Désert de l'Hueco Mondo. Troublant un instant la quiétude de ce lieu, Juan sortit de cette porte entre les mondes pour finalement poser un pied sur son sol d'origine. La pénombre qui régnait dans le Yermo avait quelque chose d'apaisant et c'est pour celà qu'il avait choisie d'atterrir ici plutôt que dans Las Noches. Après avoir fait un long séjour dans le monde des humains, il avait bien besoin de repos et de tranquillité…

Profitant de cet instant, il s'autorisa à fermer les yeux et prit une grande respiration. Il leva les yeux vers le ciel d'encre et le contempla, perdu dans ses pensées.
Il avait passé plusieurs semaines à observer différents shinigami et différents humains pour finalement prendre conscience que chaque faction développer ses forces. Il semblait que de grandes batailles se préparaient, et cette perspective ne le réjouissait guère. Il ne se sentait pas encore prêt à accomplir sa vengeance, pas prêt pour tuer les esprits de la mort, pas prêt pour rivaliser avec les meilleurs.

Une bourrasque de vent vint le tirer de ses rêveries.

Il était temps de rejoindre le palais pour faire le rapport de son excursion. Il ne devait absolument pas arriver en retard. Claquant ses doigts, il ferma le Garganta, laissant apparaitre derrière lui l'immense porte de Las Noches. L’arrancar traversa l'air qui un instant plus tôt abritait le portail et poussa le lourd battant du palais de l’Hueco Mondo. Une seconde bourrasque fit claquer violemment sa cape, et au loin, des grains de sables dansaient dans l’air indiquant qu’une tempête se préparait.

Il n’y prêta guère plus d’attention, car il venait d’entrer dans le cœur de ce monde. La porte se referma derrière lui, pour séparer les forts des faibles.
Mais si à l'extérieur des immenses murs, il était un Roi, ici, il n'était qu'un Numeros, un serviteur qui se doit d'obéir à des codes stricts. A ce titre, il arrêta de masquer son reiatsu. Un arrancar de son rang, et non affilié à un Espada, se devait d'agir en toute transparence si il ne voulait pas croiser l’Exequias et plus particulièrement leurs épées…

Toujours était-il que Juan se devait de rejoindre une salle au centre du palais. Là-bas, il trouverait une personne à qui faire son rapport lui avait-on dit… ce qui ne manquait pas d’attiser sa curiosité.

Cette personne devrait être une représentante de l’autorité du Roi. Elle ne pouvait donc pas être un fraction ou un ex-Espada. Tant mieux, Juan ne pouvait les supporter et n’avait généralement qu’une seule envie, celle de les tuer. Car les personnes occupants ces positions n’avaient pour seule envie que de rabaisser les autres pour se donner une pseudo importance. Soit car vivant dans l’ombre d’un espada et ne le supportant pas, soit pour tenter de retrouver une gloire perdue depuis longtemps. Des comportements pathétiques aux yeux de L’Archange…

Non, la personne à qui il devrait faire son rapport était peut-être un Espada. Car les Exequias sont une sorte de police politique qui n’a que peu d’importance pour les affaires extérieurs, contrairement aux Espadas qui ont, eux, tous les droits sur ce genre d’affaire.

Il s’arrêta soudain.

Il avait du marcher bien vite, car il se trouvait déjà face à la porte de sa salle de rendez-vous. Il souffla profondément en se caressant les cheveux. Il espérait que cet entretien se passerait bien, car dans l’Hueco Mondo, tout peut basculer bien vite pour les faibles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1303-juan-del-sabiel

avatar
Messages : 225
MessageSujet: Re: Retour au pays [PV Han Lili]    Dim 15 Sep - 5:57

Le temps passait, et il n’arrivait pas. La patience de Lili avait des limites, et on venait depuis longtemps de les dépasser. Vautrée dans un siège situé en plein cœur de la pièce de marbre, elle observait le plafond tout en fourrant pour la quatrième fois une friandise dans sa bouche. À ses pieds, quelques déchets jonchaient le sol, les derniers vestiges des sucreries qu’elle avait ingurgitées depuis les prémices de cette longue attente. Quelques sons pouvaient être faiblement perceptibles, il s’agissait entre autres d’une mélodie qu’elle fredonnait de façon puérile, alors que ses jambes suivaient le rythme en battant l’air. La Quinta regrettait d’avoir accepté d’agir en tant qu’oreille pour le Rey. Semblait-il qu’un rapport devait lui être remis, et elle servait en quelque sorte d’intermédiaire entre la grande puissance de Las Noches et le microbe porteur de quelques nouvelles.

Non pas grâce une prouesse en détection, mais seulement une ouïe extrêmement à l’affût, c’est le soupir qu’elle perçut et qui vint lui certifier que son invité était bel et bien arrivé. Pas trop tôt, eut-elle presque envie de dire. Sur ses deux jambes d’un bond seulement, ses bottes qui claquèrent sur le carrelage annonçaient son arrivée près des portes, et de ce fait confirmaient au nùmeros qu’elle se déplaçait pour venir lui ouvrir poliment, ou du moins c’est ce qui pouvait être espéré jusqu’à ce qu’elle tire sur l’une des portes de façon brusque. À peine l’ouverture s’était-elle créée qu’elle faisait dos au messager dans l’idée de retrouver le confort de son trône. Ce ne fut que lorsque son fessier fut déposé sur le siège qu’elle gratifia son invité de son attention, ses yeux d’azur, inquisiteurs, dardant directement dans le regard de ce dernier.

Le silence dominait la place durant ce bref examen dont elle ne tira pas grand-chose de bénéfique. Sa friandise fondait lentement sur sa langue, et elle s’évertuait à frapper le bonbon dur contre ses dents, ce qui pouvait provoquer de faibles bruits si audibles qu’il ajoutait à cette atmosphère embarrassante. La main qui tenait la sucrerie par le bâton coincé entre ses lettres n’était nulle autre que sa dextre, frappée du chiffre cinq sur son dessus. S’il prenait quelques secondes pour la regarde, son grade ne tarderait pas à lui être révélé, et avec cette découverte, elle espérait qu’il agisse en conséquence. Elle n’aimait pas les nùmeros qui n’avaient que faire de la hiérarchie.

— Bon, allez. Tu vas pas me faire perdre plus de temps que j’en ai perdu d’ores et déjà à t’attendre.
S’installant plus confortablement, sa tête fut balancée de côté, appuyée contre l’une de ses mains en même temps qu’elle tirait un bâillement. Sa posture n’avait rien de formelle, et encore moins son attitude. Dissimuler son ennui pour ne pas mettre mal à l’aise son invité ne semblait pas faire partie de ses priorités. Aussi espérait-elle qu’il débute sans cérémonie. Cette tâche lui était insupportable, mais lui ayant été octroyée via Grimmjow lui-même, elle n’avait pas pu se permettre de refuser. D’un ton désinvolte, elle le pressa davantage :

— Magne-toi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1923-hel-uc#15712
 

Retour au pays [PV Han Lili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour au pays [PV Kanoë]
» Cahier d'un retour au pays natal :Marc H
» Retour au pays [Pv Meri}
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos
» Retour au pays... [Erys + Karlson + ...]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-