AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Lun 9 Sep - 2:28

Marche, marche dans son sommeil. Labyrinthe d’arbustes. Solides végétaux, aussi durs et raides que du béton. Éviter de se cogner dessus. Gazon par terre. Pas terre par terre. Ses yeux le trompent. Il tombe dans la matière, dégringole dans le vide. Nouvelle dimension. Plein de pics menaçants en dessous. Panique à bord de son enveloppe charnelle. Un déclic dans sa cervelle. Une masse noirâtre s’ouvre et l’intercepte dans sa chute. La verticale devient une horizontale. Il glisse sur le sol argileux d’un cimetière. Dépoussiérant ses vêtements en quelques frottements, une lumière l’interpelle. Ces films où les personnages balancent « Ne va pas vers la lumière ! ». Dans ces films, ça marche toujours, dans sa tête, un échec cuisant. Courir vers le danger, sans qu’il ne soit capable de faire demi-tour. Terrible attraction qui dicte son cheminement. Une surélévation topographique ponctuelle. Son orteil tape dessus, le déséquilibre. Trébucher, ce que le somnolant fait le mieux.

Tête la première contre ce qui ressemble à un chemin bien mal entretenu. Poussière dans sa bouche, sensation désagréable. La frontière entre réalité et songes s’effrite, se brise, disparait. Son champ de vision se réveille sur une rue aux allures moyenâgeuse. Quelque chose derrière lui se referme. Quoi ? Inutile de se retourner. Ce n’est plus là. Dans quel merdier se retrouve-t-il encore ? Des gens habillés tout bizarre. C’est qu’il a l’habitude de voir des gens habillés normalement. Des gens pas bizarre. Pas comme là, avec ces kimonos et tout. Tellement de bizarres qu’il se sent bizarre, un peu à part, drôle de sensation, comme le premier jour où Fuan s’était installé à Karakura. Un coin paumé de cette dite ville ? Drôle d’humains. Encore un machin folklorique probablement. Juste une question qui le taraude désormais. Où qu’il se trouve son chez-lui dans ce patatras grotesque ?

Mince, un truc pas net se passe dans ce patelin. Tous ces gens qui le dévisagent… Ils le voient tous ? Par quel miracle ? Les règles de la proportionnalité n’excluent-elles pas ce genre de situation où seuls des humains voyeurs de fantômes se trouvent dans un endroit donné ? Drôle de journée. L’arrancar froussard s’avance prudemment, un peu gêné à cause de tous ces regards aux alentours. Perdu. Un type devant lui, également porteur d’un kimono, noir cette fois. Fuan lève son doigt interpellateur.

-‘scusez moi m’sieur, on est où là ? Chui jamais passé dans ce quartier, c’est nouveau ? Vous organisez n’sorte d’fête ? Plus important ! Vous n’sauriez pas où se trouve l’hôpital désaffecté de la ville ? Vous savez ? Celui avec toutes les histoires de fantômes qu’font peur aux gens.

Un prétexte pour ne pas attirer les suspicions, n’importe lequel.

-En faite, j'suis chasseur de fantômes, c’est pour ça que j’voudrais y aller.

Cet homme saurait-il le renseigner ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Mar 10 Sep - 19:04

Journée de merde...

La personnalité brutale de notre jeune héro avait pris l'ascendant aujourd'hui pour s'amuser mais il allait de désillusion en désillusion. Tout d'abord il s'était éclipsé du Seireitei, depuis qu'il était vice-capitaine de la treizième s'il voulait la paix il devait sortir de l'enceinte dans laquelle il vivait au quotidien. A ce stade tout s'était bien déroulé. Il avait alors foncé à son bar favori pour découvrir une fois arrivé que le patron était décédé et que le bar allait être transformé en une fichue école ! Il avait alors décidé de se venger en allant mater des bains publics réservés aux femmes. Mais il avait eu la désagréable surprise de tombe nez à nez - enfin...façon de parler - avec des hommes. En effet, la source chaude avait changé de propriétaire et elle ouvrait désormais le lieu à mi-temps pour les hommes. Dépité notre jeune voyeur était alors allé chercher une bouteille de saké dans une échoppe proche mais une fois encore la tentative se solda par un échec car le marchand n'avait plus que des foutus jus de fruits.

C'est suite à toutes ses déconvenues que nous retrouvons le jeune homme en train d'errer au hasard dans les rues du Rukongai. Son énervement s'était petit à petit muté en lassitude et désormais il s'ennuyait ferme. Il n'y avait rien à faire et si cela continuait, il allait finir par céder le contrôle du corps à l'autre timide qui lui au moins trouverait la situation sympathique comme à son habitude. Alors qu'il donnait mollement un coup de pied dans un caillou pour dégommer une poule plus loin, il réalisa qu'il semblait y avoir un mouvement de foule un peu plus loin. Notre jeune héro s'approcha de la masse de gens qui semblait se rassembler pour essayer de voir ce qu'il se tramait. A priori, il n'y avait pas matière à se réjouir car les pécores du coin s'étonnaient souvent pour pas grand chose et...
    What the fuck !

La pensée intérieur de son Hollow, qui se répercuta dans son crâne, traduisait bien le sentiment de notre jeune héro. Là sous ses yeux ébahis se tenait un arrancar qui semblait sorti de nul part. Ce dernier avait une allure de jeune garçon mais il n'en restait pas moins un ennemi du Seireitei. Alors qu'Akihiko ne bougeait pas le petit gars en question l'interpella. Kirito cru un instant qu'il parlait à quelqu'un d'autre. L'avait-il appelé monsieur ? Se frottant les yeux pour s'assurer qu'il n'avait pas en réalité vraiment bu du saké peu de temps auparavant il réalisa que non le garçon était toujours là. Akihiko s'approcha alors de l'arrancar - il n'avait pas écouté le moindre mots que celui-ci avait prononcé - puis il attrapa les deux joues du garnement et tira dessus. La peau étonnamment douce semblait bel et bien réelle tout comme la grimace qu'il faisait désormais. Après un long silence qui vit passer un virevoltant entre le shinigami et son ennemi naturel la voix d'Akihiko se fit terrible.
    Veuillez tous foutre le camp immédiatement de cet endroit. Je suis shinigami je m'occupe de son cas...

Tandis que les gens désertaient les lieux par crainte du vice-capitaine de la treizième division ce dernier posa ses mains sur les épaules du nouvel arrivant sans mouvement brusque. Les yeux bleus azurs de Akihiko se plantèrent dans ceux de l'arrancar avec un sourire ironique au coin des lèvres.
    Alors mon p'tit gars ? On c'est perdu ?

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Mer 11 Sep - 2:12

Haha… Ha ? Ce bonhomme, pourquoi il ne lui répond pas ? Pire… Pourquoi s’approche-t-il en silence ? Mauvais pressentiment. Ce pressentiment ne l’encourage cependant pas à prendre la poudre d’escampette. Deux pressions sur ses joues. Une figure grimaçante. Quoi qu’il lui fait ? Pourquoi ? Petits gémissements d’incompréhension. Quelque chose d’inconvenant dans son attitude ? L’avait manqué de politesse ? Égratigné une règle de bienséance ? Sont chatouilleux ici dis donc… C’est qu’il insiste en plus… Temps d’autant plus long que le jeunot souffre le martyr… Souffrance relative, certes, mais bien là.

Voix grave, forte, qui ne manque pas de faire frissonner quelques parcelles de chaire. Ses paupières se tendent subitement. Quoi que comment ? Shin… Shinigami ? Par tous les saints de la chapelle Sixtine ! Quoi ? Inéluctablement, sa tension monte, des signes physiologiques de son désappointement surgissent. Une vraie douche froide. Dans quelle mélasse s’est-il encore embourbé ? Un shinigami qui va s’occuper de son cas… Lui-même qui s’est jeté dans la gueule du loup. Situation pathétique, situation habituelle.

Plus personne autour pour lui venir en aide, son vis-à-vis daigne enfin lâcher ses joues pour poser ses mains sur ses épaules chétives. Regard gênant, Fuan détourne le sien ailleurs, vérifiant ponctuellement s’il le fixait toujours aussi intensément, toujours le cas en effet. Situation désespérée ? Dans les mains de son ennemi naturel, on peut le croire oui, reste qu’outre ce pincement de joues, ce shinigami n’avait pas un comportement profondément hostile à son égard. Vachement sûr de lui. D’ailleurs… Maintenant qu’il y repense… Comment se fait-il que tous les gens autour aient entendu ce shinigami lors de sa demande d’aller voir ailleurs s’il y était ? Ses paupières se plissent. Pas logique, ils le voient tous ? En même temps, lui-même semblait opaque à leurs yeux… Pas normal… Pas normal du tout dans une ville d’humains… Voix faible, aigue, timide.

-C’pas Karakura ici ?

Si ce n’est pas Karakura… Si ce n’est pas plus largement le monde des humains… Qu’est ce que ça pourrait être d’autre ? L’Hueco Mundo ? Pour y avoir passé une bonne partie de son existence… Non. Mais alors… Oh saperlipopette… Pas vrai qu’il se trouve dans cette zone anti-hollow par excellence… Pourtant, aucune autre éventualité plausible. Comment diable s’est-il retrouvé là ? L’arrancar froussard ne se souvient que d’une chose… S’être endormi dans son nid douillet… Quelques fragments de rêves dans sa tête. Ce bruit caractéristique à son réveil… Un gargant... Oh… Dieu… Non… Pas ça. Somnambulisme démoniaque… Un vertige, le dos de sa main sur son front.

-Oh… J’me sens pas bien d’un coup…

Les jambes molles, qu’il soit debout ne tient qu’au soutien de son interlocuteur. Se reprendre… Pas comme ça qu’il va régler cette crotte…

-Hum… J’pense qu’il y a méprise. J’suis pas là exprès… Je peux tout vous expliquer ! Ouais… Non, en fait… J’crois que l’mieux, ce serait que je retourne chez moi maintenant… Bonne idée, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Mar 17 Sep - 23:36

Kirito afficha un sourire carnassier lorsque son ennemi naturel demanda d'une voix fluette et pleine de naïveté s'il ne se trouvait pas à Karakura. Il aurait pu répondre mais au vu du comportement du garçon qui lui faisait face il ne faisait aucun doute qu'il avait en effet compris qu'il ne se trouvait plus dans le monde des humains. Quelle étrange créature ! Akihiko aurait pu le réduire en miettes mais sincèrement cela serait des plus ennuyant et en plus son opposant ne semblait pas vraiment taillé pour combattre... Il est vrai que les apparences sont parfois trompeuses, la preuve lui-même ne mesurait qu'à peine un peu plus du mètre soixante et pourtant il était l'un des plus hauts gradés du Seireitei. Malgré cette méfiance la personnalité brutale de Kirito était curieuse, il y avait là quelque chose d'anormal et avant de faire la peau ou non à ce jeune impétueux il voulait en savoir plus. Sans lâcher l'arrancar froussard notre jeune héro parla sur un ton plutôt amusé.
    Ch'sais pas comment tu t'es retrouvé à la Soul Society petit merdeux mais a priori ça doit être l'une des plus grosses conneries de ta vie... Pour ce qui est de te laisser repartir je suppose que si t'as atterrit là c'est que tu peux ouvrir des Garganta. Je te préviens tout de suite : si tu fais mine d'ouvrir une autre porte dimensionnelle je t'ouvre en deux. C'est clair ?

Il marqua une pause puis finalement il lâcha le garçon mais ne le quitta pas du regard. Akihiko croisa les bras puis poursuivit d'un air goguenard.
    Bon maintenant il va falloir être convaincant créature de l'enfer. Qu'est-ce que tu fous ici ? Pèse bien tes mots car à la première erreur tu pourrais ne plus jamais revoir Karakura ou même le monde des humains qui te semble cher.

Comme pour souligner l'importance de ses mots Kirito prononça deux mots qui libérèrent son Shikaï. Le Zanpakuto dans le dos de notre jeune héro s'élargit soudainement puis il se leva dans les airs de lui même et se posa dans la main de son maître. Le tranchant de la lame d'une couleur rouge sang rendait In'ki Kyuusei particulièrement menaçant et l'oeil de dragon gravé sur le pommeau de l'arme fixait avec insistance le nouveau venu. Une vague de reiatsu bleu inonda brièvement les environs puis se calma aussitôt. Cela tenait de la mise en garde et pas de la provocation.
    Ah ouais j'oubliais. Je suis Akihiko. Et toi ? Je suis curieux de connaitre ton nom...

Akihiko faisait passer son arme d'une main à une autre sans mouvement, uniquement en utilisant le magnétisme naturel qui le reliait à son faucheur d'âme. Il savait que ce petit spectacle faisait toujours son effet mais surtout il souhaitait montrer clairement à son interlocuteur qu'il ne blaguait pas. Encore que...la situation l'amusait finalement au plus haut point en son for intérieur et il commençait à trouver dommage de devoir tuer son acolyte improbable du jour. C'est pour cela que le vice-capitaine souhaitait clairement que l'arrancar ne fasse pas de gestes inconsidérés qui pourraient mettre un terme létal à cette rencontre...

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Mar 24 Sep - 17:50

Oh… Maudite malédiction. Situation calamiteuse. Lui, pauvre petit cafard tout fragile entre les griffes de son exterminateur. La plus grosse connerie de sa vie ? Oui, ça y ressemble bien. Observateur le bougre. Le genre de type capable de distinguer la bouse de vache et le crottin de cheval. Grande faculté. Morbleu… Une interdiction formelle de plier bagage. L’ouvre en deux s’il fait mine de le faire ? Enfin, que compte-t-il faire de lui de toute manière ? L’enfermer dans son bocal et faire de lui un arrancar empaill… Oh… Sapristi… Quoi d’autre ? Peu importe… Une menace tangible est toujours plus dissuasive que des possibilités tacites.

Il le libère de son étreinte. Loin d’en profiter de tester la validité des menaces de son interlocuteur, l’arrancar froussard demeure raide, paralysé, à fixer le blanc des yeux de celui-ci. Ce qu’il aimerait se défiler… D’autant plus qu’on lui demande maintenant de se justifier. Peser ses mots. Moui, quoi que ça veut dire au juste ? Une erreur et kaput ? Extrême, non ? Plus important, gagnerait-il à être sincère ? Pas sûr que la vérité lui convienne… Enfin bon, comment pourrait-il justifier autrement son intrusion dans ce nid à shinigamis ? Quel mensonge pour s’assurer de retrouver son chez-lui ? Panda de l’espace qui lui a envoyé une mission divine, retrouver le bambou sacré dans les ruelles de la Soul Society ? La bonne blague. Trop sobre pour être crédible. Faut quelque chose qui percute ! Qui vend du rêve !

-J’…

Coupé par un brève formule de son vis-à-vis aussitôt suivi d’une poussée soudaine de reiatsu. Par le dieu des poireaux… Voilà qu’il sort l’artillerie ? Il a déjà fait une bavure ? Non… Pas si tôt… Tomber en arrière, fesse contre terre, à focaliser toute son attention sur l’arme de ce zigoto terrifiant. Une lame rouge… Pire ! Une larme rouge qui le fixe… Et cette brève mais saisissante tension dans l’atmosphère… Pas de très bon augure pour lui. Visiblement, c’est pas sur le premier shinigami venu que le Candide vient de tomber. Chance légendaire. Akihiko ? Quel intérêt de donner son nom à un steak en voie d’être charcuter ? Oh ! Une possibilité que les choses se passent à l’amiable ? Maigre espoir qui s’allume dans son regard. Ses forces qui lui reviennent peu à peu, de sorte à ce qu’il puisse se relever sans geste brusque, ne lâchant pas des yeux ce monsieur qui faisait léviter son zanpakutoh, détail qui ne manque pas de le bluffer. Pas le temps pour ces broutilles ! Agir !

-F… Euh… Mon nom ? C’est… Heuuuu… Mince… Ah ! J’sais ! C’est Fuan !

Autant hésiter sur l’énonciation de son propre nom ? Voilà qui est bien parti. Vite, se ressaisir. Couvrir ses arrières, se serait déjà un bon début.

-Aeuuuuh… Promis, j… je bouge pas sans vot’autorisation monsieur !

Parce qu’il espère encore pouvoir se dépêtrer de cette situation. Prendre son souffle. Se calmer pour l’épreuve finale. Une attitude du shinigami qui l’a convaincu à jouer la carte de la sincérité.

-Hum. Ce que j’fais là ? Heu, c’est très drôle en fait ! J’faisais de beaux rêves… Enfin, un peu inquiétants quand même… Oui, j’avais comme une espèce de frisson, puis j’me suis réveillé là. J’crois que j’ai été somnambule monsieur. Oh, et, j’viens pas de l’enfer hein ! Faut faire attention avec c’machins amalgums… Euh… amulgames… Zut, ça marche pas. M’enfin bref ! J’ai aucune raison d’être ici ! J’vois pas qui pourrait m’demander de passer dans le coin d’ailleurs. Enfin, c’vrai que c’monsieur avec son gros manteau serait bien capable en fait. J’en sais rien.

Regard sceptique de son interlocuteur. Le rassurer. L’arrancar froussard montre la paume de sa main droite et fait le salut Spokien avant d’achever ses explications avec cette simple conclusion habillée par une voix robotique, l'expression sérieuse, très sérieuse.

-Je viens en paix !

Crédible ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Mar 24 Sep - 19:24

Plus l'arrancar, qui avait désormais les fesses à terre, parlait plus le visage de Kirito se faisait grave et sévère. Son reiatsu gonflait d'ailleurs également devenant de plus en plus menaçant. Finalement Fuan termina ses explications pour le moins déroutantes et le vice-capitaine de la treizième division plissa les yeux fixant avec intensité le dénommé Fuan qui avait même eu du mal à trouver jusqu'à son propre nom. In'ki Kyuusei continuait à passer d'une main à l'autre de notre jeune héros. Puis soudain il récupéra son arme qu'il planta avec brutalité dans le sol. Ce dernier se fissura sur un mètre environ sans atteindre l'arrancar tandis que Akihiko pencha la tête et posa une main sur son visage, le masquant alors de la vue de Fuan, comme s'il était totalement déçu par ce qu'il venait d'entendre.
Puis d'un coup il redressa la tête et hurla.
    BOUH !

Un masque de Hollow recouvrait intégralement son visage, il était rouge à droite et blanc à gauche dans la partie inférieure du visage qui s’arrêtait au niveau de la mâchoire. Au dessus de ce point le masque devenait blanc et était parcouru de petites zébrures rouges sang. En parallèle de cette apparition une énorme déflagration de reiatsu rouge fit craqueler le sol autour d'eux. La voix qui venait de parler était étonnamment grave car elle appartenait à Heathcliff que Kirito avait laissé prendre le contrôle pour jouer ce tour.

Il y eut alors un petit moment de silence puis Akihiko explosa soudain de rire devant la tête de l'arrancar qui semblait avoir cessé de bouger voire de respirer. Le rire glauque qui s'échappait du masque devint ensuite véritablement joyeux et plein de vie tandis que le masque de Hollow s’effaçait de son visage. Kirito s'appuya alors sur son arme planté dans le sol en se tenant le ventre véritablement hilare de sa propre blague. Manifestement il avait bien joué le jeu. Essuyant ses larmes, et restant tout de même attentif à ce que Fuan n'essaie pas de se faire la mâle, Akihiko regarda, de ses yeux redevenus azurs, son acolyte du jour avec un sourire ravi sur les lèvres.
    Sincèrement je m'attendais à ce que tu me pondes une excuse pourrie auquel cas tu ne serais déjà plus de ce monde. Mais ton histoire... Elle est tellement improbable que t'as pas pu l'inventer !

Akihiko regarda de ses yeux bleus emplit de malice le jeune Fuan le détaillant un peu plus.
    T'as de la chance je suis de bonne humeur grâce à toi du coup je ne vais pas te tuer. Enfin, pas pour le moment en tout cas. M'enfin t'es vraiment un sacré boulet mec, tu serais tombé sur n'importe quel shinigami de passage il t'aurait exterminé sans le moindre regret. Pour ma part comme tu le constate, certes à tes dépens, je garde en moi un Hollow donc je suis un peu plus « tolérant » que la moyenne.

Akihiko marqua une pause, il s'installa un peu plus confortablement puis il sortit d'un pli de son vêtement une bouteille de saké, qu'il gardait toujours en réserve, à laquelle il but une gorgée. Il l'envoya ensuite en direction du jeune Fuan qui devait probablement avoir besoin de se détendre un peu. Logiquement, le vice-capitaine de la treizième devrait détruire cet arrancar, le Seireitei l'aurait voulu mais Akihiko n'aimait pas tuer quelqu'un de sang froid par pur plaisir ou juste parce qu'on le lui ordonnait et il ne sentait de toute manière en cet être aucune hostilité. Ce gamin était juste totalement perdu et il n'avait d'ailleurs même pas essayé de le démentir.
    Alalala, quand je pense que t'as oser me dire que tu venais en paix. T'es vraiment grave comme type je te jure.

Il gratifia Fuan d'un clin d’œil complice puis soudain il se souvint d'autre chose. Peut être cette rencontre pouvait s'avérer fructueuse. Fuan pouvait devenir un informateur pour lui. Comme il semblait vraiment froussard de nature personne n'irait le soupçonner...
    Tu as causé d'un type avec un gros manteau Fuan. Quel est le nom de ce gars ? Cette information m'intéresse. Par contre je ne te conseille pas de négocier, t'es pas vraiment en situation là.

Kirito regarda son interlocuteur d'un air entendu puis il attendit sa réponse.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Mar 1 Oct - 15:15

Un gros paf qui se fait par terre quand ce monsieur plante son épée dans le sol, gros paf qui ne manque pas de faire sursauter l’arrancar froussard. Na mais à se demander en quoi est fait ce machin. Pèse deux tonnes, c’est ça ? Et il porte ce truc comme ça ? L’air de rien ? À quel genre de monstre l’a à faire le malheureux ? Monstre qu’a l’air dépité par sa réponse, la main sur sa tronche. Précautionneusement, il approche sa trombine de celle de son interlocuteur.

-Ça va ?

Soudain, son pauvre cœur tabasse sa cage thoracique à briser une côte. Cette vocifération soudaine le fait tomber à la renverse. Et ce masque… Cette empreinte spirituelle. Bon dieu de bordel… Quoi que c’est ? Le diable ? Pire… Un hollow ? Shinollow, deuxième du nom ? D’où qu’elles sortent ces bestioles ? Cette pression spirituelle assommante… Comment qu’il est censé interpréter ça ? Prémices de son exécution ? Oh non… L’aurait paru irréel à vouloir s’expliquer sans détour ? Ses prunelles humides tremblotent alors que son vis-à-vis signe sa menace d’un silence d’interlude.

Sa bouille grimaçante d’appréhension se teinte d’incompréhension tandis que s’esclaffe le shinollow. C’est quoi ça ? Il se moque de lui ? Hum, pas comme si le Candide n’était pas habitué à ce traitement… Enfin bon… Quoi que ça semble un peu différent dans ce cas de figure. Le visage rebelote vierge de ce bonhomme exprime davantage la jovialité que la raillerie. Un peu des deux en fait. Bon signe ? L’a l’air de se tordre de douleur quand même. Bonne opportunité pour plier bagage, non ? Pas bonne idée. Regarder sagement. Va pas prendre de risques inconsidérés maintenant qu’un maigre espoir d’entente se profile à lui… Manquerait plus que ça…

Un tantinet gêné, Fuan regarde ailleurs, genre ses chaussures, les boutiques, n’importe quoi. Petit frisson. L’a bien frôlé la mort alors… Terrifiant… Au rappel de cette menace, le réflexe naturel de reporter son regard sur le danger lui vient. Tiens, il n’y a pas un truc bizarre sur sa figure ? Ont pas de changé de couleur ses yeux ? L’est vraiment étrange ce type. Une sorte de caméléon oculaire ? C’est vrai qu’il fait bleu dans le ciel… Enfin, son système de camouflage l’est quand même loin d’être au point.

Sa sincérité lui vaut donc un sursis, pas une mauvaise nouvelle. Enfin, il aimerait quand même bien entendre l’assurance d’un départ sain et sauf de cet environnement menaçant. Bon… Peut pas non plus demander la lune… Voilà qu’il s’imagine avec l’apparence d’un boulet de canon en train de tomber du ciel pour atterrir ici. Ho, tiens, elle est amusante cette image, assez pour se voir conceptualisée une seconde fois avec un caca noël venant supporter son impact. Sploutch. Un truc du genre.

-Ouiiii, j’ai beaucoup de chance.

Le genre de réponse dite à mi-voix, simplement pour aller dans le sens de l’interlocuteur, dire de brosser dans le sens du poil, ne pas l’irriter, surtout pas. Ce truc qu’il sort de son uniforme… Une bouteille ? Quoi qu’il est écrit dessus ? Saké ? Quoi que ça peut être ? Pas le temps de réfléchir ! C’est qu’il lui balance dessus. L’attraper… Il lui glisse des doigts. Élan de panique. In extremis, le casse-cou le rattrape. Profond soupir de soulagement. Sa paume posée sur sa poitrine, pour dire d’apaiser son cœur décidément maltraité ces dernières secondes. Très bien… Maintenant, l’est censé faire quoi avec ? Boire ? Il a le droit ? Ce n’est pas une sorte de piège ? Du poison ? Ba non… Pas possible… Ce type n’aurait pas bu dedans… À moins… d’avoir une capacité spéciale qui le rende insensible aux poisons ! Oui, possibilité très plausible… Heureusement, il a compris l’astuce à temps.

Bouteille que le Candide tient donc du bout des doigts, comme si elle contenait une espèce d’acide super dangereux, genre, comme Alien. Voudrait pas avoir ça sur la peau… Ce… hum… Quoi comme nom déjà ? Ah oui, Akihiko. Cet Akihiko l’a vraiment une drôle d’attitude. Difficile d’estimer s’il est réellement une menace. Fuan se rend bien compte que son interlocuteur lui envoie depuis un petit moment déjà de petits signes, des sortes de codes spécifiques à certains messages. Reste qu’il lui serait difficile de les décrypter. Faudrait parler beaucoup avec d’autres gens pour les connaître. À ce sujet, le jeune vieillard ne peut pas vraiment se vanter d’avoir beaucoup d’amis pour lui enseigner tout ce qui se rattache à la complicité. C’est pas faute d’aimer parler pourtant… Enfin bon. Actuellement, il ne peut se fier que sur son instinct, instinct qui lui fait percevoir une relative bienveillance de la part de son compagnon de circonstance. Négocier ? Comme si c’était son genre…

-Avec le gros manteau ? Huuuum, comment qu’l’a dit qu’il s’appelait déjà… Hieuuu… Koshiro quelque chose je crois. Jimachin Koshiro… Ouais, c’est ça ! Vous devez pas connaître j’pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Jeu 10 Oct - 10:19

Le petit gars face à lui semblait vraiment maladroit, il avait l'air presque misérable mais étonnamment notre jeune héros lui trouvait un aspect...sympathique. Oui, ce type avait l'air sympa même s'il appartenait à une race naturellement opposée à la sienne. Encore que les Vizards étaient sans doute les mieux placés pour trouver une part d'humanité chez les arrancars probablement. En tout cas Fuan tenait désormais la bouteille de saké avec ce qui pouvait paraître comme du dégoût et il ne fallait pas chercher bien loin pour comprendre le raisonnement du trouillard.
    Boit ! Ça va te revigorer et je te garantis que le liquide n'est pas empoissonné. Si j'avais voulu te tuer ou même te capturer j'aurais découper quelques morceaux de ton corps ça aurait été bien plus efficace que d'essayer de t'empoisonner. Par ailleurs, je déteste l'usage d'un tel procédé. Le poison est l'arme du lâche et je n'en suis pas un !

Akihiko fixa avec intensité son invité pour bien lui faire comprendre qu'il serait mal avisé de refuser de boire. Mais en vérité s'il souhaitait que cette créature boive c'était aussi car quelque part au fond de lui il était curieux de voir comment le jeune garçon résistait à l'alcool. Ça pouvait être marrant et puis si ça pouvait délier des langues au passage...pourquoi se priver ! Puis soudain Fuan répondit à sa question. Cette fois un sourire véritablement malsain apparut sur les lèvres de Kirito et sa voix peinait à masquer sa haine.
    Ce gros enfoiré de Koshiro ! Que sait-tu sur lui ? Alors comme ça tu l'as rencontré et t'es encore en un morceau, hein ? T'es un type veinard en fait, c'est ça ? Ou alors t'es hyper balèze et tu caches très bien ton jeu...

Akihiko marqua une pause. Il avait dit ces dernières paroles sur le ton de la plaisanterie mais à vrai dire intérieurement il commençait à envisager cette possibilité. Ce type, trouillard ou non, avait réussi à atterrir à la Soul Society et sans se faire détecter qui plus est. Enfin pour le moment... Soit il était donc très chanceux, soit il était vraiment puissant et cette option avait du sens. Car lorsque Kirito avait déployé son reiatsu de Vizard le type en face ne s'était pas évanouit. Il avait pris peur oui, mais pas tombé dans les pommes ni souffert véritablement face à cette déferlante d'énergie. Fuan devait être bien plus costaud qu'il n'y paraissait mais encore une fois il ne semblait pas non plus armé de mauvaises intentions. Kirito, malgré l'assurance qu'il affichait depuis le début, était en vérité sur ses gardes. Alors qu'il continuait à fixer le jeune garçon son visage se radoucit finalement et sa voix redevint plus calme.
    Bon ptit gars, voilà ce qu'on va faire. Dit moi ce que tu peux m'offrir et si ça me convient je me charge personnellement de t'ouvrir un Garganta qui te ramènera à Karakura pour éviter que tu te perdes à nouveau. A vrai dire, j'aurais besoin d'un indic' sur Terre, quelqu'un qui a des yeux un peu partout et que je pourrais recontacter. Mais bon vu le trouillard que t'es je suis pas sûr que tu puisses remplir ce rôle correctement... Par contre, si tu acceptes d'être mes yeux sur Terre cela aura également des avantages. Je te promets que je ne te ferais pas le moindre mal si tu es efficace et je te garantis également une certaine protection. En somme tu ne devrais pas mourir prématurément, je ferais le nécessaire pour que ce soit le cas. Si cette proposition ne te convient pas ou si tu ne te sens pas à la hauteur dit le moi. Mais tu devra alors trouver quelque chose qui puisse me satisfaire et si tu n'y parviens pas ou que tu essaies de t'enfuir je te pourchasserais personnellement.

Akihiko récupéra son arme plantée dans le sol puis la rengaina tranquillement mais il restait toujours sur ses gardes, passant mentalement en revue la liste des bakudos. Juste au cas où.
    Alors ? Je t'écoute ? Et rappelle toi, j'ai horreur qu'on essaie de me mentir !

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Mer 16 Oct - 17:27

Diable… Comme attendu, aucun moyen de contourner la buvette. Sorte de bouteille non concédée en guise d’ornement. Douces chimères brusquant la plupart de ses interlocuteurs. Non un poison, une boisson ? Comment en être sûr ? Oh… En effet, pas bête le raisonnement. Ce type… Totalement crédible quand il affirme être capable de le charcuter comme du saucisson pas mûr, et ce, quand il veut. Une brute… Clairement… Mais au moins, une brute honnête… Quoique ça va souvent de pair. Un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie : l’adage que lui plaqueraient assurément de mauvais esprits. Ce regard qu’en dit long… L’a pas le choix. Lorgne, lorgne sur ce truc. Pic de détermination et… cul-sec ! Ou pas… Une gorgée, une gorge bouillante, le tout recraché en une marée de postillons sur le côté.

-Bouark ! C’est inf…

Se retenir… Prendre une mine, une posture, une gestuelle qui disent ensemble, en chœur « Hiuuum, délicious ! » avec l’accent british et tout. Vrai dandy. D’autant plus qu’il se faisait gronder. Hein ? Par ce qu’il le connaissait ? Vraiment ? Sérieux ? Une célébrité ? Même dans ce coin paumé du monde des fêlés ? Classe… Quoi que cette célébrité semble être pour l’heure de la trempe du grand dictateur à la petite moustache. Et lui… Soldat de sa seigneurie… devait supporter l’image rattachée à son nouveau groupe. Bizarre comme image… En un seul morceau ? Parler de Koshiro comme une bête sauvage… L’a l’air super sympa pourtant ! Hyper balèze ? Ah non ! Va quand même pas se mettre à croire en une puissance de super sayen cachée secrètement… Oh… Rebelote, il y a un quart d’heur… Hum… Se garder de la ressortir.

Oui… Plutôt concentrer son peu de matière crise, petits machins manouvriers peu qualifiés dans cette usine d’avant-garde, à surveiller ce drôle de monsieur. S’arrêter d’un coup de parler pour le fixer longuement. Quoi ? Une crotte de nez qui dépasse de son nez ? Mettre sa main devant son visage pour vérifier discrètement si aucun taulard ne sortait de ses narines. C’est bon, tous en ordre, bien profondément ancrés dans ses narines, braves gars.

Hu ? Lui offrir quelque chose ? Ce qu’il peut ? Cadocagit… Ce nouveau patatras… Pourra pas rentrer sans paiement ? Salaud de capitaliste ! Ha… Faudra qu’il se décide, un jour, d’arrêter de ramasser les journaux délaissés dans les poubelles. Un indic’ ? De quoi un indic’ ? C’est quoi un indi’c ? À quoi ça sert ? Pas l’air compétent à cette tâche ? L’assurance d’une protection ? Belles promesses effleurant ses tympans. Ça a l’air d’être un sacré boulot… Pas à la hauteur ? C’est clair qu’il s’en sent pas capable ! Même sans savoir de quoi il s’agit… Ha… Offrir quelque chose… Et seulement quelque chose qui en vaille la peine… Sinon, l’est clair, c’est kaput le petit ‘cacar !

La pression… Sa tronche qui suinte, suinte et pâlit. Chaud tout ça… Il étouffe… Haletant… Boire, à boire… Nouvelle gorgée de la bouteille. CHAUD ! Deuxième salve en plein sur la trombine de son interlocuteur… ça goutte, goutte partout… Oh… Non…

-Sapristi…

Manquait plus que ça… Souiller son juge et bourreau d’un mélange de salive et d’alcool… Se faire pardonner. Voulait quelque chose ? Ses poches… Les fouiller à la hâte. Un échantillon de gélatine de porc plastifié… Hum, ça devrait le faire. Le voilà donc à tendre un…

-Bonbon ?

Paiement suffisant pour un capitaliste ? Satisfaire ses exigences… Oui, ça semble être une bonne idée. Enfin, pas une mauvaise en tout cas.

-Euh… Sinon, indic’ ? Hum, des yeux sur terre ? Regarder… J’crois que je peux faire ça, oui… D’façon, j’crois pas que j’ai l’choix… Haha. J’vais pas discuter ! Mais… Pour m’localiser… Faut que tu saches où j’habite, non ?

Reste à voir si sa proposition tient toujours malgré l’attentat. Un attentat sur un capitaliste… C’est clair, il risque de mal le prendre ce bonhomme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Jeu 17 Oct - 15:02

Kirito regardait toujours avec autant d'attention le petit Arrancar essayant de comprendre son fonctionnement mais c'était, semble-t-il, peine perdue. Alors qu'il était concentré et qu'il attendait la réponse à sa question il vit alors Fuan avaler avec rapidité le saké qu'il lui avait passé. Ça semblait être une mauvaise idée au vu du résultat de sa première gorgée. Akihiko en fit d'ailleurs les frais lorsque soudainement l'Arrancar recracha le liquide dans sa direction plus fort que la première fois. Le lieutenant aurait pu esquiver mais il resta immobile fixant de ses yeux bleus azurés le petit gars face à lui. Ce dernier sembla alors confus et pour tenter de désamorcer la situation il lui tendit...un bonbon ! Notre jeune héros ne put s'empêcher de rire.
    T'es vraiment pas doué mon pauvre.

Soudain une puissante salve de reiatsu se répercuta tout autour de lui. La décharge violente d'énergie souffla toutes les gouttes qui étaient sur son corps le laissant ainsi totalement sec même après la pluie qu'il venait de se prendre sur la tronche. Akihiko se redressa alors et disparut d'un shunpô véloce. Il réapparut immédiatement après exactement à l'endroit où il se trouvait juste avant à ceci près qu'il avait désormais dans sa main droite la bouteille de saké que tenait Fuan moins d'une seconde plus tôt.
    Je reprends cette bouteille, t'es pas assez costaud pour y boire apparemment.

Ayant récupéré le breuvage, Akihiko en but une longue gorgée puis il rangea sa précieuse bouteille dans le pli de son vêtement et ouvrit la main gauche pour montrer son contenu à Fuan. Un petit bonbon était dedans.
    Merci pour le cadeau. Bon maintenant assez rigolé. Ce que j’attends de toi c'est d'être exactement le même qu'avant, tu fais tout pareil sauf que de temps en temps je viendrais te rendre visite sur Terre pour que tu me racontes un peu ce que tu as vu et ce que tu sais que ce soit sur Koshiro ou sur d'autres personnes. Je te laisse le choix de travailler avec moi et non pas pour moi. J'ai conscience que si je te force ou si je te menace tu ne fera pas correctement ton travail. Et pour te prouver ma bonne foi je te jure sur ma vie que je ne te tuerais pas aujourd'hui et que je te ramènerais dans ton monde intact.

Akihiko marqua une pause pour laisser l'Arrancar digérer ces informations puis il reprit.
    Je me doute que tu dois pas trop être disposé à coopérer avec un Shinigami mais sache que je me contrefous de notre différence de race. Je te veux pas de mal. On peut s'entendre tous les deux et je te propose un marché sur un pied d'égalité. Tu n'auras pas d'ordre de ma part, je ne te traiterais pas comme un subalterne, la seule chose qui va changer c'est que je viendrais te parler de temps en temps.

Il ignorait pourquoi mais il commençait à penser qu'il pouvait faire confiance à Fuan. Cet Arrancar, bien qu’extrêmement maladroit, lui était sympathique et Kirito n'appréciait pas qu'on fasse du mal à des types sympa et ce quelque soit leur race. Notre jeune héros détestait les préjugés. Kirito semblait menaçant au premier abord mais dans ces propos il était très sérieux. Si Fuan acceptait sa proposition il le laisserait filer sans jamais mentionner son nom dans les rapports et il irait de temps en temps le voir pour prendre des informations. Son rôle était juste d'avoir un informateur et pas un agent infiltré.
    Je veux bien savoir où te retrouver, ouais, ça sera plus simple. J'aimerais également que tu prêtes attention à une dénommée Real Mayer. Ce nom te dit-il quelque chose ? L'as-tu déjà rencontrée ?

Le cas de cette Fullbringer lui importait toujours autant. Cela faisait longtemps désormais qu'il avait rencontré la jeune femme mais il devait la revoir avant qu'elle ne commette l'irréparable.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Sam 2 Nov - 22:26

Il rigole ? Le prend pas mal ? Miracle que voilà ! Trombine soulagée. Soulagement bien éphémère. Énergie spirituelle détonante à faire tressaillir son âme. Une seconde paranormale, truc bizarre qu’il vient de se passer. Sa main d’un coup toute légère. Diantre… La bouteille a disparu. Morbleu ! Elle se tient dans la main de son interlocuteur ! Foutre dieu, l’a perdu connaissance quelques secondes ou quoi ? Main qui s’ouvre et laisse se découvrir son bonbon… Saperlipopette… Quoi que c’est que ce binz ? Une espèce de maître du temps en face de lui ? Genre, l’arrête le temps et patapouf ! Il fait ce qu’il veut de ses adversaires ? Terrifiant… Ce type est pire qu’un dieu. D’ailleurs, en est-il un ? Une interrogation que l’arrancar froussard commence à se poser sérieusement.

L’était pas aussi impressionnant l’autre shinigami rencontré, ce superman blondin. Il y en a décidément de toutes les sortes. Mais zut… Comment qu’il fait pour boire cette eau écorcheuse de gorge ? Super poivrot… C’est clair, ces machins shinigamis sont pas faits comme eux. Des mots, des phrases, tout plein. Sacré monologue. Dur de tout suivre. Globalement, ça a l’air plutôt bon pour lui, non ? En gros, lui demande de devenir son copain ? Un copain shinigami ? Comme superman ? Trop bien ! Vraiment ? Ces yeux ont l’air… sincère. Merveilleux ! Clair que tous ces mots qui se veulent rassurants font mouche, suffit de mirer ses pupilles toutes éclatantes d’enthousiasme. Hu ? Tiens, l’a l’air bien sérieux d’un coup.

-Real ? Real meilleur ? Nan, ça m’dit rien. N’sorte de champion olympique ? Si j’la croise, je dois faire quoi ? Dangereuse ?

Un nom qu’il inscrit bien dans sa petite tête. Cet avertissement pourrait bien lui sauver la vie un beau jour. Du genre, courir à plat ventre à la moindre évocation de ce nom malfaisant. Real alias Voldemort, deuxième du nom. Terrifiant…

-Sinon, oui bien sûr ! J’suis jamais contre me faire des copains ! J’habite dans l’hôpital supposé hanté de Karakura. Que des bananes. Genre, ya des esprits qui y habitent… Les gens des fois, j’te jure ! Ma maison, en fait, c’une chambre ! Dedans, t’as une maaaaagnifique couronne ! Un objet à grande valeur sentimentale ! Ha… Il y a des tuiles tristes qu’arrivent… Si tu viens, j’te préparerais des pancakes, des crêpes ou je n’sais quoi d’autre ! J’ai vu comment faisaient à la télé ! Trop bien cette boîte ! Elle sait tout la boîte ! Par contre… Faudra qu’on aille chez les gens. J’ai pas l’électricité chez moi. Super discretos. D’ac ?

Tout content qu’il est l’arrancar froussard, demeure qu’il se sent pas trop à l’aise dans le coin. Oui, lui demander. L’a répondu ce qu’il fallait après tout, non ?

-Sinon, j’suis pas trop bien ici. Les gens me regardent bizarre. J’peux rentrer maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Lun 4 Nov - 16:14

Kirito regarda Fuan qui tout à coup sembla devenir quelqu'un d'autre. Un air jovial apparut sur la mine du trouillard puis ses yeux devinrent pétillants lorsqu'il évoqua son chez lui. Fuan semblait enfin retrouver la parole car il aligna beaucoup de mots d'affilé et Akihiko était amusé de constater que les idées du jeune arrancar semblaient fuser en tout sens et qu'il parlait comme il pensait à savoir qu'il ne cherchait pas à mettre en forme son raisonnement il ne faisait que l'exposer à son interlocuteur. De plus, son discours laissait clairement apparaître que Fuan était très ignorant sur ce qu'il était et ce qu'il représentait pour les humains. Par ailleurs, le fait qu'il considéra la proposition de notre jeune héros comme de se faire un copain était vraiment surprenante mais au final ce raisonnement simpliste n'était pas si mal résumé et plaisait au vice-capitaine de la treizième division.

Soudain notre jeune héros réalisa alors pourquoi ce Fuan lui semblait si sympathique : il lui rappelait étonnamment son bon ami Midorima Teippei ! Ces deux là s'entendraient sans doute sacrément bien. L'idée fit sourire de plus bel Kirito qui répondit à la première question que lui avait posé Fuan.
    Real Mayer n'est dangereuse que pour les shinigamis je pense donc que tu ne dois rien avoir à craindre d'elle. C'est une Fullbringer.

Réalisant aussitôt que l'arrancar ne savait peut être pas ce que c'était un Fullbringer il réajusta ces propos.
    En gros c'est une humaine qui maîtrise le pouvoir de la glace. Si tu la croises j'aimerais que tu essaies d'en savoir le plus possible sur elle, je me fais du soucis à son propos. Évite de lui dire ça d'ailleurs, ça risquerait de l'énerver de savoir qu'un shinigami veille sur elle...

Kirito sourit en songeant à la réaction qu'aurait Real si elle apprenait effectivement qu'un des êtres qu'elle déteste le plus au monde essayait de la protéger.
    Pour ce qui est de là où t'habites je crois avoir entendu parler de l'endroit dont tu parles. Je viendrais donc te rendre visite un de ses quatre, oublie pas mon prénom : je suis Akihiko, c'est tout ce que tu as besoin de retenir.

Puis notre jeune héros se redressa et se concentra quelques instants pour détecter la présence d'âmes aux alentours. A part Fuan et lui plus personne ne se trouvait dans les environs et ne pouvaient témoigner de ce qu'il allait se passer. Kirito acquiesça satisfait puis il passa une main devant son visage et soudain le masque de Hollow réapparut. Une violente décharge de reiatsu rouge se déploya tout autour du jeune Vizard. Cependant, cette fois il contint l'énergie pour ne pas qu'elle agresse Fuan. Il s'avança alors de quelques pas vers l'arrancar froussard. Ces yeux noirs aux pupilles dorées fixaient froidement Fuan et une voix quelque peu plus grave s'échappa de la gorge de notre jeune héros.
    Ne crains pas ce visage, c'est ma tenue de combat et j'en ai juste besoin pour te renvoyer dans ton monde car tu as bien respecté ta part du marché.

Kirito leva son bras gauche sur le côté et ouvrit soudainement sa paume. Aussitôt une sorte de petit cercle d'un noir profond apparut dans sa main puis s'étira brutalement déchirant le tissu dimensionnel. Le garganta s'ouvrit alors doucement à côté d'eux laissant apparaître une sorte de tunnel au bout duquel on pouvait apercevoir la ville de Karakura.
    Tu n'as plus qu'à suivre le chemin, j'ai essayé de t'ouvrir une porte près de l’hôpital auquel tu faisais référence. Allé va Fuan, on se reverra bientôt.

Akihiko toujours le bras levé pour maintenir le Garganta ouvert tendit sa main droite vers Fuan et un sourire amical se dessina sous son masque.
    Serre moi juste la main avant de partir, c'est un signe de politesse que j'apprécie et qui scelle notre amitié. Ah ! Juste un dernier truc ! Avec les pancakes j'prendrais bien du sirop d'érable.

Cette fois le sourire amusé de notre jeune héros s’agrandit et devint totalement perceptible par Fuan.
    Au revoir mon pote !

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   Ven 27 Déc - 20:19

Fullbringer ? Quoi que c'est comme bestiole ? Jargon de dieu de la mort sans doute. Un visage dubitatif qui rayonne de compréhension dès lors que daigne s'expliquer son présent maître à penser. Une humaine qui fait des glaces ! Trop bien comme pouvoir ! En savoir plus sur elle ? Avec une motivation comme il venait de se construite, pour sûr que le Candide mettrait du cœur à l'ouvrage. Petit filet de bave qui s'échappe du coin de sa bouche. Du sucre, plein de sucre tout frais tout froid sur son palet avare de friandises. Ha, connaître une personne avec un don pareil, c'est tout naturel que ce type cherche à veiller sur elle, quitte à la déplaire.


-Akihiko...


Qu'il se murmure à lui même, comme pour ancrer ce nom dans sa pauvre cervelle défaillante. Son vis-à-vis semble d'ailleurs profiter de la brève inattention de l'arrancar froussard pour lui donner rebelote quelques sueurs froides. Quoi qu'il a, cette fois, à se parer de son masque curieux ? Petit pas en retrait, prévenant plutôt que guérisseur. Drôle d'atmosphère qui fait s'embrasser l'aura menaçante avec la drôle d'impression que ce terrifiant gaillard ne lui veut pas le moindre mal. Impression confortée par la voix aux allures scabreuses d'Akihiko visant, et c'est là tout le paradoxe, à le rassurer.


-Heu... D'ac' m'sieur...


Petite voix fébrile, peu assurée en face d'une telle masse d'assurance. Curieux d'ailleurs, voire miraculeux, que deux âmes si antagonistes se soient si bien entendues, même si l'échange fut bref. Pas l'arrancar froussard qui s'en plaindra de toute façon. Après tout, seule l'envie irrépressible de se faire, de quiconque croise son chemin, un ami, l'habite. Et là, ultime soulagement qui se retrouve au travers d'une rupture de barrage oculaire. Qu'il larmoie le gamin, il le peut, il a survécu à cette épreuve ! Son ennemi naturel qui l'autorise à s'en aller l'esprit léger. Bien que verbalement annoncé, que cet homme respecte sa parole ne manque pas d'émouvoir le Fuan. Un cœur en or, pour sûr, il ne l'oubliera pas. S'essuyer les yeux et retenir ses gémissements ; son antipode lui propose sa main, Fuan se laisse emporter par l'émotion et l'enlace, séchant ses paupières sur les épaules de ce bon gars.

-Merci ! … Merci ! Promis, j'te prépare de l'érable truc tout plein tout partout tout bon quand tu passeras chez moi !


Coup de défibrillateur virtuel. Coup de jus psychologique qui l'éjecte des bras du shinigami. Pas le moment de faire une bourde. Une main ? La lui serre, tout respectueusement, avant d’emprunter l'issue inter-mondial pour mieux disparaître d'une terre moins inhospitalière qu'il l'aurait imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]
» Égarée en terre hostile [Terminé]
» Viens chez moi, j'habite en terre hostile ! [PV : Steph N Ryu]
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-