AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Une cohésion... particulière [pv Ganryû]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Sam 14 Sep - 1:39

Entre cette chevalière traumatisante rencontrée récemment, sa petite mésaventure au Seireitei et les promesses de danger en pack de son intégration dans l’organisation des sons of inferno, on peut dire que le petit Candide avait pu prendre le temps de mesurer l’importance d’améliorer ses compétences au combat. Non pas pour massacrer plus petits que lui, mais simplement pour augmenter ses chances de survie, chances décidément mises à mal depuis quelques mois. Lui, pauvre allochtone innocent, qui jouissait d’une décennie d’existence si paisible… Qu’il soit désormais soumis à un tel impératif… Que diable peut-il bien se passer dans ce monde de fous pour que les événements s’enchaînent à cette cadence infernale ?

Cette accélération… Un certain chercheur aurait vu là les prémices à une profonde mutation, une profonde mutation qui devrait dans le contexte présent, concerner les trois mondes. Après, l’intérêt d’évoquer un éminent savant se discute, d’autant plus quand on peut justifier le fond du problème par une attitude simplement moins prudente de l’arrancar froussard. Très certainement la faute à un déclic fâcheux dans la tête lui faisant penser qu’il doit dorénavant prendre sur le dos des responsabilités qui, il y a quelques années de cela, n’auraient même pas effleuré son esprit.

Déclic qui d’ailleurs produit un nouveau cliquetis dans sa cervelle à la perception d’une nouvelle entité dans la ville de Karakura. Cette signature spirituelle… Assurément, un arrancar. Sa localisation... À quelques pâtés de maison de sa propre position. Bien sa chance ça. S’y rendre en trottinant. Ralentir à l’approche imminente de la destination. Savamment camouflé derrière une poubelle, l’arrancar froussard perçoit un grand gaillard squelettique de trois mètres de haut, au moins, à l’apparence juste humanoïde, mais pas si humaine que ça. Mince… Le profil parfait du sanguin… Stéréotype avéré. Le voilà qu’il s’extase à torturer et massacrer des humains en braillant. Pas avec ce genre d’individus qu’il va convaincre un shinigami que les arrancars aussi sont dotés d’une certaine humanité.

Du nerf… Avec ses expériences récentes, Fuan tirait plus facilement parti de son embryon de courage. Juste assez pour sortir de sa cachette, courir vers son adversaire dos tourné, sauter pieds joints pour asséner un coup de semelles derrière le crâne de l’arrancar sanguinaire. Ce dernier peut alors, en tâtant le dos de sa tête vaguement endolorie, observer un petit jeunot jouer naïvement la carte du bluff, l’air faussement sûr.

-Vous ! Vous avez pas l’droit d’faire ça ici ! C’une propriété privée ! Si vous n’retournez pas chez vous tout d’suite, c’une armée d’gardiens pas gentils qu’vont vous taper sur la tronche !

Trois secondes de blanc avant que le prévenu ne fasse frissonner l’agent de l’ordre improvisé par le biais d’un rire incontrôlé, rauque. Après s’être essuyé les yeux de ses quelques petites larmes d’euphorie, le géant daigne répondre au premier gardien de cette ville, l’air amusé.

-Et ils sont tous de ton gabarit tes petits copains ? C’est une espèce d’crèche qui va me tomber sur la gueule ? C’est ce que j’suis censé craindre ? Me fait pas rire l’mioche… J’vais te…
-Puisque c’est ça, j’les appelle tout de suite !
-J’t’en prie petiot !

Échec de la première tentative de persuasion. Le jeunot place son restant d’espoir dans l’application concrète de ses terrifiantes menaces en bidouillant son oreillette. Une fréquence. Deux de connectés sur trois. Il en choisit une au hasard.

-Mmmh… Allo ? Mayday mayday, on m’reçoit ? Ça marche vraiment c'bidule ? Lapin blanc en danger appelle terminator à la rescousse. Terminator m’reçoit ?

Improvisation totale des noms de codes. Classe, non ?

-J’appelle car ya un arrancar qu’fout l’boxon du côté d’la rivière… Là où passent des barres de fer… Euh… J’crois qu’ce sont des voies ferrées. C’une urgence ! L’a pas l’air commode !

En parallèle, l’intrus l’observe patiemment, curieux de rencontrer cette armée supposément en mesure de le faire déguerpir de cette exploitation à humains bien gras, bien délicieux. Plusieurs minutes filent. Fuan arbore une trombine crispée.

-Euh… Devrait pas tarder…

Deux nouvelles minutes, la possibilité d’une raillerie intègre le flux de pensées de l’arrancar squelettique qui change d’humeur du tout au tout, passant d’un état d’esprit joueur à celui meurtrier. Un humain qui passe à côté de lui, humain qu’il saisit comme un croissant. Ses doigts crochus au centre du buste du malheureux. Buste qu’il étire par les deux côtés. Ce tiraillement ne manque pas de provoquer craquements et hurlements. Déchirement peu ragoutant. Les deux projectiles tout sanguinolents sont littéralement balancés sur l’arrancar froussard. Esquive de dernière seconde, une giclée d’hémoglobine claque sur sa mine choquée. Fuir… Ce type s’approche de lui avec des intentions clairement meurtrières. Courir… S’échapper d’une nouvelle situation périlleuse. Un sonido de son poursuivant, sonido qui le fait se déporter juste devant lui.

-Mignon petit rat. Tu veux fuir ? Laisse moi te filer un coup d'main...

Un violent coup de pied dans son estomac. Le Candide voltige à plusieurs dizaines de mètres, glissant sur une distance à peine inférieure avant de se prendre la façade d’un bâtiment. Le voilà à dégoupiller son repas du midi, à se relever péniblement, se tourner à droite, pour enfin trottiner, tout grimaçant, une grimace qui lui donnerait presque un air agressif. Bien tardivement, peut-être trop, son peskis détecte un nouveau reiatsu à proximité directe. Son sauveur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Mer 18 Sep - 11:29

Putain, tu vas m'dire à la fin c'que t'es du con ou tu préfères attendre qu'mon poing t'fracasse les dents ?!

Non ?! Non tu veux pas ?! NON TU VEUX PAS !?

Et t'as cru, p'tite merde, que t'étais qui pour m'parler sur c'ton ?

Tu sais qui j'suis moi ? Non tu sais pas ?! NON TU SAIS PAS ?!

J'suis un Fullbringer mec ! UN PUTAIN DE FULLBRINGER ! Tu piges ?

Non tu piges pas ?!



T'es qu'un gros con toi, tu sais ?!


Et nous y revoilà. Un de ces douloureux instants à vivre pour notre indépendant favoris. Hallucination. Une méchante celle-ci. Difficile d'hurler sur quelque chose en espérant une réponse alors que cette chose n'est réelle que dans votre tête... Heureusement pour le Kichigai, un affreux grésillement dans son oreille droite l'extirpe des griffes de sa maladie, et le ramène à la réalité.

Bordel de. Alors quoi, c'machin marche vraiment ? C'tait pas juste pour déconner qu'il m'a filé ça ? Sacré Koshiro ! Giah-ah-ah-ah !

J'me marre, j'me marre, mais au bout, ça pue la panique. Au bout d'quoi ? D'l'oreillette bordel ! L'gadget à la con qui jusqu'ici f'sait pas un bruit, l'v'là qui s'active ! Moi j'suis tout heureux ! J'éclate d'rire, j'en oublie même l'autre connard d'muet qui a dû en profiter pour s'tirer d'ma vue. Lapin blanc en danger qui m'dit, qu'il veut que Terminator aille lui sauver les miches. Attends, Terminator, c'moi ? Héhéhé. Bon, j'suis pas aussi terrible qu'le vrai, m'enfin n'empêche que c't'un nom cool ! Suffisant pour m'donner v'nir en aide au p'tit lapain ! Puis bon, s'il m'cause par l'gadget, c'qu'il est avec nous. Deuxième raison pour m'bouger. J'vais casser des mâchoires d'Arrancars ! Et j'espère pour Fou-Fou qu'c'est pas lui qui fout la merde !

Près d'la rivière. Voies ferrées. Localisé. Feu !

Bon par contre, j'suis pas foutu d'savoir comment marche une oreillette, alors pour la réponse, il attendra... Y'a juste à espérer qu'p'tit lapin blanc garde espoir jusqu'à l'arrivée d'Terminator ! C'qui devrait pas être trop long, j'suis pas trop loin d'eux ! 'Fin, j'crois. J'doute. Putain. Cinq minutes. Six. Sept. Huit. Neuf. Dix minutes. BORDEL DE. AH ! Enfin ! Là-bas, deux types ! Un tout blanc et un tout nain. Lequel est mon pote là-dedans ? Lapin blanc... lapin blanc... BLANC ! LUI ! LE GRAND ! COPAIN ! Donc l'autre... J'espère qu'il est pas aussi fragile qu'on l'croit, c'serait con d'le casser avant d'avoir pu jouer un peu avec. Main main droite plonge dans la poche d'mon manteau et en sort ma figurine d'pierre.

Explosion d'reiatsu, jamais été l'genre à vouloir passer inaperçu. Tout d'suite, ça annonce la couleur une pression spirituelle d'ce genre. J'remarque les deux qui m'mirent. J'avance d'quelques pas, pour m'placer à côté de lapin blanc. Type qui r'ssemble plus à un mort sans la peau plutôt qu'à un lapin, m'enfin... J'pose l'regard sur son agresseur, l'Arrancar nain. J'lui claque un sourire carnassier. L'genre à laisser aucun doute sur mes intentions. J'vais l'briser. On touche pas à la famille. Mes poings s'referment, j'roule un coup mes épaules, craque l'cou d'gauche à droite, me v'là prêt.

Terminator va t'briser, connard ! Giah-ah-ah-ah-ah !

Et j'me jette sur lui, en frappant fort son corps d'mes poings comme j'sais si bien l'faire. Lui fracasser les os, c'tout c'que j'cherche.


_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Mar 24 Sep - 15:51

Figé, il regarde arriver ce drôle de bonhomme. Une grosse armoire à glace qui se place aux côtés du géant squelettique. Merdouille, quoi que c’est que ce binz ? Ce regard à son encontre, le genre d’expression qui ferait pâlir Sylvester Stallone. Ce gaillard, il ne compte quand même pas… Non… Ces échauffements. Un frisson monte jusqu’à sa boîte crânienne. Sueurs froides. Dernières illusions qui l’empêchent de faire un malaise. Dernières illusions déchirées en un instant avec l’impulsion du nouvel arrivant en sa direction. Caca doigt… Il est mal. Se faire briser… Image dans sa tête, image de lui-même, tordu comme un trombone passé entre les mains d’un gosse en lutte avec l’ennui. Gémissement aigu à l’approche dangereuse de… de… Terminator ?

Premier coup esquivé sans grand mal, l’a eu le temps d’anticiper. Temps qui se ralentit sous une tension extrême. C’est pas comme ça qu’il a appelé le type censé venir à sa rescousse ? Saperlipopette, se serait quand même pas trompé d’adversaire cette espèce de tas de chaire. Zut quoi. Un lapin blanc… C’est pas un truc tout terrifiant vaguement humanoïde à l’aura meurtrière pétante ! Deuxième coups esquivé avec plus de mal. S’il anticipe chaque fluctuation d’énergie spirituelle à l’origine de chaque mouvement, la condition physique de son opposant le surclasse totalement. Ce devrait plus durer bien longtemps qu’il puisse réfléchir en plus de se sauver de coups visiblement surpuissants. En parallèle, l’autre arrancar qui observe, tout hébété, la scène délirante qui se passe devant lui. Hum, aucune chance qu’il lui donne un coup de main ? Nan, pas vraiment envisageable.

Oui, ça sert à rien de douter plus longtemps. C’est un allié, un allié encore plus toc toc que lui pour le coup, bien sa chance ça. Le raisonner… Dire n’importe quoi… Ses cordes vocales prêtes à vibrer, un nouveau coup de poing qui manque de peu de lui briser le nez. Il bluffait pas quand il parlait de briser… Se sortir de ce quiproquo. Une urgence.

-Arr… Arrête !

Les enchaînements de cette machine à castagner l’empêchent d’articuler correctement ses pensées.

-Mais… Boudidiou ! T’trompes ! C’… C’pas moi ! J’suis lapin bl…

Voilà, le moment fatidique qu’arrive enfin. Un coup dans le buste que l’arrancar froussard ne peut simplement pas esquiver. Des craquements, comme un biscuit qu’on croque. Postillons d’hémoglobine. Force cinétique qui le propulse et fait glisser ses semelles deux mètres plus loin. Voix sanglotante.

-Mal… Mal… Maaaaaaaaal…

Iris d’opale toutes humides qui se lèvent, fixent son agresseur en levant son doigt, pointant son index sur l’autre belligérant.

-C’lui le méch…

Quand on parle du loup, le visé sonidote inopinément derrière Terminator, le sourire jusqu’aux oreilles, la trombine malsaine, le saisissant par le crâne dans l’optique de le presser et d’en extraire le jus.

-T’es un rigolo mon gros. Je suis curieux de voir ce qu’il peut bien y avoir dans c’te boîte. Tu permets qu’j’y jette un œil ?

Observateur impuissant… Au bout du compte, cette aide aura causé plus de tort que de bien. Penser à fuir. Pensée vite dissipée devant une issue inattendue. Prunelles happées par la surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Ven 27 Sep - 23:41

J'serre les dents le temps qu'dure l'échange. 'Fin échange, l'coups vont que dans un sens. Droit sur l'corps maigrichon d'l'autre con. Con qui évite salement bien, n'empêche. C'qui m'fait grincer des dents, just'ment. Moi quand ça touche pas d'premier coup, j'm'énerve et frappe plus fort la seconde fois. J'sais pas si ça va arranger l'p'tit bonhomme, mais l'a pas l'choix. Et alors que j'crois qu'il va tout esquiver, v'là ma trogne qui l'cueille au bide. Juste au m'ment où il crache une sorte de phrase. Des mots. Des mots qui percutent dans ma tête et m'font comprendre l'ampleur d'ma conn'rie. Lui lapin blanc. L'autre être méchant. Moi être un putain d'blaireau ! C'trop tard quoi. L'mal est d'jà fait.

Bordel de. Mais pourquoi tu me l'as pas dit plus tôt putain ?! J'pensais que c'tait lui lapin blanc ! J'veux dire, il est blanc lui ! T'as vu tes fringues toi ! PUIS T'AS PAS LA GUEULE D'UN LAPIN MERDE ! D'solé l'ami, mais Terminator lui faut des précisions avant d'cogner hein ! Sinon c'le premier v'nu qui crache ses dents ! Merde quoi.

J'me demande c'qui est l'plus terrible. L'fait que j'lui gueule d'ssus pour mes conn'ries ou l'fait que son agresseur profite de la situation pour tenter d'le finir. Et il en a tout l'loisir. Parce qu'moi, en bon con que j'suis. Bah il m'faut l'temps d'réagir à la situation. Et l'temps que j'percute, l'autre chiure d'merde, l'vrai ennemi, bah il profite ! Et quand enfin mon cerveau transmet l'info au corps et qu'il s'met en marche, bah j'lui rentre violemment dans l'lard à c'tte merde. Tête la première qui s'écrase dans son bide et l'force à relâcher lapin blanc. Il r'tombe plusieurs mètres en arrière. J'tends une main à l'ami qu'j'ai cogné par erreur, et lui adresse un sourire qui s'veut amical. Sauf qu'avec ma gueule, ça doit rendre mauvais.

J'suis désolé hein, j'pensais bien faire. On oublie ? Moi c'est Ganryû, ouai je sais, c'est moins classe que Terminator ! Tu peux rester sur Terminator s'tu veux, j't'en voudrais pas ! Bon, on lui r'fait la gueule à l'autre con ou quoi ? Giah-ah-ah-ah !

A peine ma grande gueule s'referme qu'un rayon d'énergie bleutée m'avale. Un truc douloureux qui m'explose d'ssus et qui m'fait valdinguer loin derrière, l'corps fumant. Alors ouai j'ai d'jà pris un pain dans les dents. Y'a même une gonzesse qui m'a encastré son talon dans les couilles, c'est dire si j'connais la douleur. Mais c'truc. C'truc qui est sorti tout droit d'la main du squelette, j'avoue que j'm'y attendais pas. J'enrage. Un grognement sourd qui résonne dans l'allée. L'genre bestial. Et j'me relève, en tentant d'foutre d'côté l'mal qui tape dans mon corps à répétition. Des espèces d'vagues. L'genre désagréable, qui met d'mauvaise humeur. De très mauvaise humeur. J'vais briser c'tte merde.

Unbreakable.

La phrase est lâchée, la caillasse fait son apparition. Gunslinger. Mes bras sont ensevelis sous la roche qui forme deux imposants canons. L'autre abandonne son sourire pour une expression blasée. J'lui claque un sourire carnassier. Feu. Une pluie d'projectiles s'abat sur l'Arrancar, qui tente d'y échapper en jouant sur la vitesse. Leur connerie d'déplacement rapide là. On m'a d'jà fait c'coup-là. En vain. Et lui tarde pas à l'piger quand après avoir évité une partie des munitions, les blocs d'pierre l'fauche dans son élan. Sa peau épaisse amoindrit les dégâts, ça empêche pas sa carcasse d'être pliée en deux à l'impact. Comme une feuille. Forcément que ça m'fait plaisir. Mais j'suis pas radin, alors j'me tourne vers mon pote.

Profite p'tit, va lui claquer quelque chose sur l'coin d'la trombine ! Va lui faire comprendre qui t'es ! Défonce-le ! Giah-ah-ah-ah !

'Devrait pas être trop tendu à réaliser, il est encore en train d'se remettre d'mon assaut.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Mer 2 Oct - 9:57

Mal de tête… Pression sur sa boîte crânienne menaçante. Va quand même pas se faire écrabouiller… Mais zut… Quoi qu’il fait l’autre ? C’est bien beau de vociférer ses reproches… Enfin… Pourrait faire ça plus tard quand même. Il y a des priorités dans ce monde ! Oui, il aurait dû être moins abstrait dans ses indications… C’est vrai que ce monstre sanguinaire ressemble plus à un lapin sans défensif que lui… Oui, bien sûr ! C’est bon, l’a compris, recommencera plus. L’aimerait bien lui dire pour abréger cette tirade braillarde, seulement, les gémissements semblent être les seuls admis par ses cordes vocales. Discrimination négative… Paupières qui se referment. Va vraiment mourir de cette manière ? Chiure…

Relâchement soudain. Quoi que c’est ? Oh ! Terminator qui se décide enfin à se bouger le popotin, propulsant au loin le grand méchant arrancar. Petite chose qui tâte sa pauvre petite tête mise à mal, comme s’il n’avait déjà pas assez souffert…

-Ma têêêêêêêête… Mal mal maaaal…

Son allié tiens à se faire pardonner. S’il pouvait le faire avec une expression différente de celle d’un tueur en série toc-toc, ce serait le must ! Ganryu ? Rigolo son rire, mine de rien. Poignée de mains bientôt effective, le temps d’atteindre celle de son interlocuteur.

-Moi, c’est Fuan ! Ench…

Gros cero bleu qui investit son champ de vision, puissant cero frappant de plein fouet son collègue.

-Ganryuuuuuu !

Tétanisé devant l’annihilation soudaine de son sauveur, déjà prêt à verser toutes les larmes de son corps, sa trombine transcrit une surprise, une vision le rendant bouche bée. Le machin plein de fumée se relève, une voix rauque et terrifiante s’imposant peu à peu aux tympans environnants. Une bête sauvage ? Une bête sauvage cette fois de son côté… Quoi qu’il peut s’attendre à tout désormais. Que des fous sur cette planète.

Des détonations brutales le font sursauter, gros boulets tirés par des sortes de canons formés sur ses bras. De gros blocs de pierre d’abord esquivés par la cible, cible vite prise de court devant la cadence des tirs. Bonne application de la loi de Talion. À se demander ce qu’il lui réserve par la suite. Hum. Il arrêt de bouger ? Vraiment ? Ça suffit comme ça ? Hein ? Qu’est-ce qu’il a à le fixer comme ça ? Heu, minute, ces mots… Lui ? Le défoncer ? Hein que quoi ? Lui apprendre qui il est ? Il rigolerait bien tiens… Reste que le malheureux se retrouve au pied du mur, forcé de s’exécuter. Voudrait pas fâcher ce type imprévisible. Serait bien capable de lui briser son restant d’os avec véhémence pour pareil refus d’obtempérer.

N’empêche que ça pose quand même un gros problème… Même si ce grand méchant l’est affaibli… Lui, petit truc tout chétif… L’a vraiment la capacité de l’achever ? Pire… L’envie sincère ? Le pauvre, l’a dû avoir une enfance difficile… Peut pas le tuer comme ça… Parce qu’il est devenu un peu hargneux… Oui ! C’est justement l’occasion de le remettre sur de bons rails ! Le grand moment ! Tout trottinant, il s’approche du type agonisant, le tapote, intégrant un brin de son énergie spirituelle dans sa masse de Reiatsu. La marque apposée, Fuan fait un bond en arrière, prend sa pose héroïque, fière : de profil, bras gauche tendu, bras droit cassé en deux, l’avant-bras parallèle à l’autre bras, les deux dirigés vers l’ennemi se remettant peu à peu. Le regard mystérieux, il lance l’offensive, mot dégainé à mi-voix :

-Baby !

D’un coup, dans la pauvre tête du grand méchant, le refrain d’une chanson surgit. La musique Baby d’un certain Bieber, entendue une fois, par hasard, par l’arrancar froussard. Chanson d’abord basse, qui gagne en intensité pour ne devenir plus que la pensée unique de sa victime.

-Putain ! C’quoi cette merde ?

Ses longs doigts squelettiques empoignent sa tête empoisonnée par cette immondice musicale. Un regard menaçant lancé vers le responsable apparent.

-Toi… P’tain de petit con… T… Baby baby ooh ♪… ARGH ! QU’EST CE QUE TU M’AS FAIT CONNARD !
-Haha-haaaa ! C’ma technique secrète dont tu pourras jamais t’défaire ! Sauf si j’le décide ! Maintenant pars ! Ou cette chanson te suivra jusqu’à ta tombe !
-Petit… Pour qui… Pour qui tu t’prends ? J'vais te...
-Baby baby ♪.
-C’bon ! J’ai compris ! J’t’en prie… ARRÊTE ! Juste… Arrête… J’en peux déjà plus… Enlève moi ça et j’dégage direct…
-Très bien, mais attention ! Elle peut revenir selon mon bon vouloir !

La mine sombre, résignée, l’intrus semble prendre très au sérieux la menace de ce qu’il shootait encore comme un vulgaire ballon de foot quelques minutes plus tôt. Un claquement de doigt pour que s’ouvre le garganta dans lequel il entre, se fait avaler, avant de disparaître pour de bon. Profond soupir de soulagement de la part du Candide. Sa main qui tient ses côtés meurtries.

-Pouf… C’était moins une…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Lun 7 Oct - 10:54

Ce Fuan, il est spécial. Très spécial. En bien, j'veux dire. Un vrai taré. 'Faut bien être fou pour faire c'qu'il m'sort là. Sa pose de super-héros complètement débile, mais qui l'rend l'air classe à mes yeux ! Puis, c'qui claque à la gueule de l'autre tas d'os. J'sais pas trop comment il s'y est pris, mais j'suis impressionné. Sa p'tite masse qui colle à terre un type trois fois plus fort qu'lui, sans même utiliser d'technique, moi j'dis bravo p'tit génie. Et j'mire la scène, à la fois ravi et intrigué par c'que j'vois. Le squelette s'tient la tête, il déguste salement que j'crois bien. Il cause à Fuan, qui lui répond. J'capte pas trop c'qui se passe, mais c'est tordant comme échange. Technique secrète qu'j'entends. Elle m'a l'air d'bien fonctionner.

Et finalement, il s'tire. Et moi, j'en crois pas les yeux. Le connard de merde, il fuit ! Genre, un claquement d'doigt, un trou noir et hop ! Y'a plus. Moi, j'suis pas habitué à un truc pareil, alors j'suis blasé. Gueule entrouverte, comme les yeux ronds que j'tire, fixant l'point où était apparu l'trou noir. L'crâne chauffe a force d'trop réfléchir, à force d'vouloir expliquer l’inexplicable. Et l'autre, lapin blanc au pouvoir démoniaque qui m'sort que c'était moins une... Il est soulagé qu'le gibier se soit tiré. Qu'le jouet s'soit téléporté ou j'sais pas quoi avant qu'on l'brise. Il est fou. Et ça m'plaît pas d'rester dans l'flou. Alors ma paluche l'prend par les fringues, l'soulève à hauteur d'visage que j'colle le sien contre l'mien, avant d'causer.

Toi. Explique moi ça.

Mouv'ment d'bras, j'pointe l'p'tit gars vers la direction du trou noir. Là, y'a plus rien, forcément puisqu'il s'est barré ! Mais avant quoi. Qu'il m'dise c'qu'on vient d'vivre, qu'il m'éclaire. J'crois comprendre qu'il est pas tell'ment différent d'l'autre. Pas dans l'caractère que j'parle, c'est l'jour et là nuit sur ça. Sur leur nature. C'qu'ils sont. Les affamés là, ceux qui bouffent les âmes en pleine rue, d'jours comme d'nuits. C'qu'on éclate à longueur de temps et que l'boss au cigare m'a engagé pour dégommer. Eux. J'capte qu'il est intimidé par mon comport'ment, alors j'le relâche, qu'il arrête de transpirer. Qu'son cœur cesse d'tambouriner dans sa poitrine, qu'il s'calme et s'décide d'causer.

Fuan, t'es comme eux hein ? T'es un bouffeur d'âmes toi aussi, c'est c'que t'es hein ? J'le ressens, m'ment pas, j'aime pas ça. J't'ai sauvé la peau, crois pas que j'vais t'saigner si tu m'avoues tout. T'es un des nôtres, alors j'respecte ça. T'peux parler sans peur l'ami.

Et pour l'mettre en confiance, j'lui claque un gentil sourire. Ouai bon, avec ma sale gueule, c'pas forcément rassurant, m'enfin...

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Mer 9 Oct - 7:03

Relâchement inespéré, relâchement précipité ? Relâchement éphémère… Une sorte de grappin vient le soulever par ses vêtements, derrière sa nuque, un peu comme on saisirait un lapin par la peau du dos. Ce type… Il comprend que le lapin, c’est juste un nom de code ? L’en est pas un. Pas un humain non plus… Mais quand même ! Ses oreilles sont bien rondes, et ses dents à peu près équilibrées dans leur proportion… Peu importe, c’est pas vraiment le plus important pour l’heure. Son front sur les lunettes de cette espèce de super Yakuza, ses yeux terrifiants plantés dans le sien pétrifié.

Fixer le blanc des yeux… Hum ? Expliquer quoi ? Il lui montre le vide là. Bien… Dans le vide, paraît qu’il y a des trucs. Des trucs qui permettent de vivre, l’oxygène par exemple. C’est un peu paradoxal. Mais bon, faut bien que le rien soit devenu un quelque chose pour permettre les cailloux, les boules lumineuses, les machins qui gesticulent partout, la vie, tout ça quoi. Minute, lui demande d’expliquer ça ? De lapin à astrophysicien… Il y a un sacré bond à faire, même s’il part avec de bonnes dispositions physiques…

La physique, peut pas dire qu’il y comprenne grand-chose. L’a bien lu des bouquins avec des espèces de trucs virtuels qui deviennent des trucs réels sous l’infusion de l’énergie. D’ailleurs, vient d’où l’énergie ? Parlent d’œufs, de comment on passe d’un rien à un œuf… Mais d’abord… Pourquoi un œuf ? C’est bizarre quand même… La première idée de Dieu, ça aurait été de se faire une omelette ? Puis après, hop, il se sent pousser des ailes et produit un gros badaboum de big bang ? Maintenant qu’il y pense… Faut du chaud pour faire chauffer un œuf… ça aurait servi à ça le big bang ? Vu l’odeur d’œuf pourri qui prédomine sur sa création… L’a dû chauffer à trop haute température ce gros monsieur barbu.

Et puis zut… Comprend rien à tout ce bazar… Tout est toqué de toute façon. Comme cette situation où un supposé prédateur de l’humanité se laisse terroriser par un humain. Heureusement, le yakuza finit par se rendre compte que le forcing n’est pas vraiment la meilleure méthode pour tirer ce qu’il veut de l’abjection de la nature, et le relâche. Comme eux ? Bouffeur d’âmes ? Hollow ? Oui, pas faux. Parler sans peur ? Parler, ce sera déjà un bon début...

-J’sais pas mentir d’toute… Puis… J’suis végétarien d’abord ! M’enfin, personne ne veut me croire…

Le fait de s’empiffrer de bonbons à la gélatine de porc devait sans doute y être pour beaucoup. Néanmoins, l’ignorance ne pardonne-t-elle pas tout ?

-Par bouffeur d’âmes, t’veux dire hollow ? Ouais, j’en suis un… Enfin, une sorte d’hollow, c’un peu plus compliqué qu’ça en fait !

Sur sa nature qu’il tique ? Est-ce possible que ce yakuza ne sache rien de ce qui sort du cadre de cette ville ? L’explication de tout-à l’heure… Le vide… Le vide où il y avait avant le machin squelettique et par où l’avait disparu…

-Garganta ? C’est d’ça dont tu parlais ? Le bidule qui fait vroush et s’ouvre dans l’vide comme une grosse bouche avant de s’refermer après avoir avalé le grand bonhomme ? Heu, t’avais jamais vu ?

Au vu de sa tronche, ça n’en a pas l’air. Surtout, ne pas trahir sa surprise… Voudrait surtout pas passer pour le type qui prend de haut l’autre pour ne posséder une connaissance supposée acquise de tous.

-Oh, ba, c’est n’sorte de passage pour changer de monde. Avec un garganta, on peut disparaître et apparaître n’importe où ! Il n’y a que les arrancars qu’peuvent en faire ! C’est super pratique ! J’te montrerais un jour s’tu veux ! Enfin… Pas n’importe où ! Car que c’soit la Soul Society ou l’Hueco Mundo… Sont pas des territoires super accueillants...

Petite pensée pour sa dernière excursion à la Soul Society, souvenir chargée de frissons. Ne pas se laisser déconcentrer. Ses iris d’opale qui fixent désormais ceux de son interlocuteur sans la moindre gêne. Dire que l’arrancar froussard parvenait à s’accommoder d’une telle armoire à glace, à le reconsidérer comme un vrai allié malgré l’altercation accidentelle d’il y a quelques minutes.

-Bon, j’sais que je suis pas toujours super clair quand j’explique des trucs… Mais pour faire simple, un hollow, c’est un humain mort qu’a été dévoré par un autre hollow, ou un humain mort qu’a pas été sauvé à temps par un shinigami et qu’s’est changé tout seul en hollow. Un hollow, c’est un gros monstre avec un gros masque et un gros trou dans la poitrine. Un hollow, ça peut évoluer. T’as les petits hollows tout en bas qu’deviennent de grooooos gillians en se dévorant entre eux ! Grosse fusion et paf ! Un gillian ! Un gillian, c’est un géant bêta tout noir avec un masque qu’a un gros nez pointu. Tu peux pas te tromper, sont tous pareils, avec la même tronche et tout et tout ! Mais ça s’arrête pas là ! Ils continuent à s’manger entre eux jusqu’à évoluer en adjuchas qui remontent à la surface de l’Hueco Mundo ! Ils retrouvent une apparence d’hollow d’base, mais en beaucoup plus fort en plus d’retrouver leur personnalité ! M’enfin… C’toujours la loi du plus fort qu’domine… S’tu manges pas d’autre adjuchas ou qu’t’es blessé, ba, tu redeviens un gillian jusqu’à la fin d’tes jours... C’est affreux ! T’reste plus qu’la possibilité d’évoluer en vastolord qu’a plus jamais faim ou d’te changer en arrancar. Moi j’suis ça, un arrancar ! Un hollow shinigami s’tu veux ! Et quand t’es arrancar, t’as plein d’nouveaux pouvoirs, comme faire apparaître un garganta par exemple ! M’enfin, j’garde quand même quelques héritages. Regarde ! J’ai mon masque brisé là !

Dit-il en abaissant son col, révélant son espèce de collier, avant d’appuyer sur le tissu où se situait sa rate.

-Et mon trou de hollow, là !

Reste à voir s’il n’a pas assommé son pauvre interlocuteur maintenant.

-Quelque chose que tu comprends pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Mar 15 Oct - 9:41

Végétarien ? Un bouffeur d'âmes végétarien ? Alors quoi, il bouffe de l'herbe à la place d'gens ? Il est sérieux là ? Et il s'étonne que personne n'veut l'croire... Mec. C'est juste impossible hein. J'veux dire, c'dans la nature d'tes p'tits potes, ça. S'goinffrer, faire chier les pauv' gens innocents, et toutes ces conneries. J'lui rigole au nez, il a l'air d'croire aux énormités qu'il m'sort, c'est amusant. Puis vrai qu'en l'mirant d'près, on a pas vraiment l'impression qu'il soit si dangereux que ça. Si on oublie l'fait qu'il puisse t'attaquer l'cerveau j'sais pas comment. N'empêche qu'il reste un Hollow, comme il l'dit si bien. Il en est un et l'restera toute sa chienne d'vie, alors forcément, raconter qu'il est végétarien...

T'es un hollow ouai, jusqu'ici j'te suis. J'le savais d'jà 'faut dire, Fou-Fou m'a raconté ça. A moins que ce soit l'type ayant un penchant pour les autres gars... c'lui qui fumait sa cigarette et qui s'fringuait en costard... l'type que j'ai crevé y'a pas si longtemps... Bref, c'est quelqu'un qui m'l'a dit !

Il continue d's'expliquer. L'trou noir qui absorbe les gens a un nom qu'il m'dit. Garganta. Si j'avais d'jà vu un truc pareil ? J'ai une tête à m'faire becter par un Garganta, moi ? Puis ceux que j'combats, j'les laisse jamais fuir moi. Ma tête s'balance d'droite à gauche, répondant négativement à sa question. Il m'explique comment qu'ça fonctionne. Et au fur et à mesure que ça rentre dans l'crâne, y'a les yeux qui s'agrandissent et ma mâchoire inférieure qui tombe, tombe, tombe. Ce truc... c'est génial ! Changer d'monde quoi ! J'savais même pas que y'en avait d'autres, de mondes ! Bordel de. C'est vraiment trop bon d'être un Arrancar en fait, il mentait pas Fou-Fou !

JE VEUX ALLER DANS UN AUTRE MONDE FUAN ! 'Faut qu'un jour, on aille visiter le Écho Machundo ou la Soule Société ! T'as intérêt d'm'y amener un jour ! J'suis sûr que c'est encore plus énorme qu'ici ! De nouveaux mondes quoi... Giah-ah-ah-ah !

J'pose une main sur l'épaule du p'tit gars pour l'secouer, lui faire cracher un oui, forcé ou non. Qu'il r'garde ma tronche comme ça m'ferait plaisir d'aller là-bas, il peut pas m'refuser un truc d'ce genre ! De toute, quand Koshiro l'apprendra, il l'forcera a l'faire, alors autant qu'il accepte c'tte idée. J'me marre. Fort. Grassement. A tel point que quand j'refermer enfin la gueule, l'ami a d'jà causé un long moment et j'ai pas accroché à la moitié d'ses mots. Ils ont pas atteint les oreilles. C'toujours la loi du plus fort qui domine, v'là où j'reprends l'discours en cours d'route. C'bien vrai ça, tiens. Y'a qu'les plus forts qui s'imposent, brisent les autres. Les faibles crèvent, 'font pas un pli.

Un hollow shinigami... ? Bordel de. C'est quoi ça ? Hollow j'connais, l'autre pas. T'es une fusion d'un monstre avec un humain ou quoi ?!

Il m'montre un masque brisé. Ou un truc du genre. Puis un trou. Genre, le vide quoi. Sur son corps. Et il saigne pas, n'a pas mal, ne crève pas.

Quelque chose que j'pige pas ? Non. Non... Juste s'tu peux m'dire... C'QUE TU FOUS AVEC UN TROU DANS L'CORPS ?!

J'me pensais spécial, unique en mon genre, mais d'puis que j'suis dans c'tte ville, j'le pense plus. C'la foire aux monstres ici.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Sam 2 Nov - 23:23

Fiou, fiou. Essoufflé à blablater de cette manière. Et puis, sa petite cervelle, l’a pas l’habitude de marcher comme ça. Tout chaud, tout bouillant, mais au moins le muscle-t-il comme ça. Oui, ça peut toujours servir de réfléchir. Genre, on te demande de réciter tes tables de multiplication… Et t’y arrive. Ça peut sauver une vie ! Oui, ça doit exister les types qui posent des questions pareilles aux passants en écrabouillant les cancres d’un bon coup de semelle. BLAM ! Comme ça ! Petit sursaut. Décidément, le candide s’est toujours pas acclimaté au gros gabarit de son interlocuteur. Que cette armoire à glace le chope par les épaules pour le secouer… ça a de quoi lui donner de belles sueurs froides. D’ailleurs, parler de types qu’il a crevés… C’est sûr que ça n’a rien de rassurant…

Un autre monde ? Mince, l’a l’air super giga enthousiaste. Un rêve d’enfant ? Peut pas trop comprendre, de son souvenir, l’a toujours pu le faire. Oui, en fait, ce doit quand même être bien chiant d’être figé dans un même monde. Enfin bon, que ce soit à la Soul Society ou au Hueco Mundo, il y a pas tant de truc à voir. Pourrait bien être déçu et lui asséner quelques remontrances juste après. Ou pire, laisser l’euphorie gagner son enveloppe de muscles pour le prendre dans les bras, lui, frêle allumette, le cassant en deux en voulant l’enlacer. Dangereux tout ça… Quoi que ça reste des possibilités. Là, c’est clair qu’ignorer sa requête, c’est mettre sa vie en jeu. Une solution, acquiescer d’un hochement de tête et s’arranger pour repousser l’échéance au plus tard. Après tout, rien ne presse, pas vrai ?

Punaise qu’il braille fort. Ses mains ont beau colmater ses tympans que terminator parvient toujours à lui casser les oreilles. Une brute. Une brute qu’a l’air sympa. Mais une brute quand même.

-Eh bié… C’normal t’sais. C’est dans notre anatomie. L’cœur qu’fait kapouf quand on s’change en hollow et c’trou qui s’déplace quand on fait kavruish et s’change en arrancar !

Commencer par la fin, aller vers le début, l’aime bien ça le Fuan. L’inverse requerrait de sa voir organiser sa pensée. Ça, l’est loin d’en être capable le gamin. Des pensées qui s’entortillent et se mélangent n’importe comment. Reste à voir si son vis-à-vis parviendrait à le suivre dans ce discours sans queue ni tête.

-Nan ! ça fait looooongtemps que chui plus humain ! Shinigami, c’sont des méchants qui vivent pour nous charcuter ! Nous… Pauvres hollows innocents qu’ont rien demandé à personne. Enfin, il y en a quand même quelques-uns de sympa… Mais s’comptent sur les doigts d’une main !

Ainsi pense-t-il à superman ainsi qu’à l’autre maître du temps.

-Après… T’sais qu’il n’y a rien de spécial dans les autres mondes. Dans celui d’où j’viens, t’as juste un groooooooooooos désert tout grand tout plein tout moche où fait toujours nuit ! Et puis la Soul Society… Brrr qu’ils m’font peur là-bas, la maison des shinigamis… Les gens habillés… Genre, comme il y a un siècle ! Si j’peux te faire visiter l’Hueco Mundo sans problème, tu serais super sympa de m’épargner l’autre nid à tueurs… Ils veulent tous ma peau là-bas t’sais ! Moi je l’sais pour y être déjà allé…

Changer de sujet de conversation. Vaudrait mieux éteindre le brasier maintenant, ou tout du moins diviser ses forces.

-Sinon, comment t’as rencontré Jimachin toi ? Maintenant qu’j’y pense… Z’avez un petit air de ressemblance, non ? T’as rencontré d’autres du groupe ?

Bonne occasion pour se mettre au parfum de l’organisation qu’il sert.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Sam 16 Nov - 20:01

C'est un bon p'tit gars, mais qu'est-ce qui raconte comme merde... J'arrive juste pas à saisir son putain de langage. Et réussir à paumer un type comme moi, 'faut s'y filer. J'veux dire, des conn'ries, j'en balance toutes les s'condes, mais alors lui... L'coeur qui fait kapouf. C'trou qui déplace quand on fait kavruish. C'quoi ça, un foutu langage codé ? Terminator à Lapin blanc sous emprise de drogues, répétez Lapin blanc, Terminator pas comprendre tes mots. Forcément que j'tire la tronche là. J'aime pas avoir l'impression d'être con. J'm'en fous d'savoir qu'j'en suis un. J'veux juste pas en avoir l'impression. Et lui là. Il m'fait chier. 'Va falloir qu'il fasse un effort pour qu'on s'comprenne, s'non on va causer le langage universel.

Bordel de. Ferme-là. Respire. Et cause mieux quoi. Kavruish, palpouf, bidadum, c'quoi ces conneries ? Cause meilleurs ou moi j'vais causer à coups de poings dans la gueule, t'saisis ça Lapin blanc ?

J'lui fais ma tronche du mec en colère. J'montre les crocs. J'grogne. J'racle la gorge, puis j'lui crache à ses pieds. Qu'il cogne l'premier, histoire d'avoir l'occaz' d'me toucher dans c'combat. Mwarf. L'a pas l'air motivé à s'battre. Mieux même, il rectifie ses paroles. Eh bah voilà petit ! Là j'pige, là j'suis content, là on va pouvoir s'entendre ! Alors. Lui c'plus un humain d'puis looongtemps. C'est un pauvre hollow innocent. Hm. D'ce que j'me souviens des hollows, 'sont jamais innoncents. A moins que bouffer les autres c'est considéré comme innoncent à Krakuraka. C'qui serait quand même vachement dégueulasse ! Parce que moi, la dernière fois que j'ai bouffé la gorge d'un connard, bah y'a ces foutus flics qui m'ont couru aux fesses !

Si vous êtes innocents, alors moi j'ai jamais volé son goûter à la p'tite vielle avec son foutu rat ! Tsé, la p'tite maison violette aux volets verts ! Ouai, ouai, ignoble la peinture ! J'tais parti lui dire, puis j'ai vu l'paquet de cookies sur la table, juste à côté du dentier. Alors moi, j'ai piqué la bouffe, normal ! Mais l'autre débile, elle a voulu m'en empêcher, alors j'lui ai collé ses dents dans... Hm. Tu voudrais pas savoir où. Giah-ah-ah-ah ! Bref, c'tait une sacrée histoire !

Totalement hors sujet ouai'p, mais j'suis comme ça moi. L'doc' arrêtait pas d'me le dire, que j'cause d'chose qui ont jamais rapport avec la discussion d'base. Problème mentaux. Discours dé... désor... désorganisé qu'il disait ! M'enfin. Retour à Fuan. Sujet important, les autres mondes. Il décrit les mondes, l'ptit. Et j'dois dire que j'l'envie ! Un gros désert où il fait tout noir, c'cool ! Surtout l'nid à tueur comme il l'dit, forcément que j'veux aller là-bas ! Dire coucou aux shinimamis ! Leur botter les fesses s'ils sont méchants avec moi ! Genre, si j'pas un accueil digne d'ce nom. J'en doute quand même, c'pas tous les jours qu'ils reçoivent la visite d'un humain jouant les golems d'pierre !

OUAI ! OUAI OUAI OUAI OUAAAAAAI ! JE VEUX ALLER A LA SOL MACHINCHOSE ! ET PUIS AU HECO MOUNDO ! 'Faut que tu m'y amènes, 'faut vraiment trop que tu m'y amèèèèèènes ! T'as intérêt d'le faire ! 'Faut pas avoir peur des shiminamigami, on leur pétera les dents à ceux qui sont pas contents ! OUAAAAI !

Qu'j'suis conteeeent ! J'le prendrai bien dans mes bras si j'avais pas peur d'le casser en deux avec ma force ! A la place de ça, j'lui dois bien d'répondre à sa question. Comment que j'ai rencontré l'boss.

Bah, sans l'vouloir en fait. Moi, j'le cherchais pas en tout cas. J'tais dans un bar. Au p'tit matin d'une grosse soirée. Genre, il était midi. Ouai, ouai, au p'tit matin j'te dis ! J'causais avec l'barman et un autre gars, quand y'a l'patron qui déboule, défonce la porte, genre il est chez lui tout est normal. Alors moi direct j'vais l'ui d'mander d'payer les réparations, eh bah c'con m'a collé une boule d'feu dans la gueule ! Énorme le truc ! Il a réduit en cendres l'bar et a brûlé tous les clients, et même l'barman ! J'serai mort aussi si j'tais pas aussi incassable ! Après quoi, il a voulu que j'bosse pour lui. J'ai pas dis non, il m'laissait pas vraiment l'choix en fait. Et voilà !

Pour c'qui est d'la ressemblance, mouai. On est peut-être aussi con l'un que l'autre, mais ça s'arrête à ça.

Et toi dis-moi, z'avez fait ça comment ? Rapide et intense, ou long et ennuyant ? Giah-ah-ah-ah !

Ah mon humour, toujours aussi bon.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Dim 2 Fév - 12:36

Coupures peu accommodantes alors qu'il discutaille. Qu'il lui crache devant les pieds, ce tas de muscle fait mouche en faisant monter, sur le front du Candide, les sueurs froides. Sur quelle espèce de brute qu'il est encore tombé là ? En plus de ça, ce gaillard lui refuse la moindre humanité, et ce, au nom de ses antécédents hollow ! Mais quelle injustice ! Préjugés blessants qu'il ne peut transcrire, sous peine d'être réduit en charpie. Optique terrifiante. Terrifiant comme ce type est difficile à suivre. Rat ? Cookies ? Fermer les yeux. Juste, Oui, vaut mieux s'épargner le risque de l'irriter. Continuer, se forcer un sourire assuré. Pas évident dans ces circonstances.

Qu'il a fini de blablater. Aurait-il fallu brasser le vent plus longtemps ? Car voilà que la réaction de ce géant ne présage rien de bon. Hein ? Que ? Quoi ? Comment ? Aller dans la Soul Society ? Mais il est fou lui ! Pire, fêlé ! Dans quel bourbier qu'il se retrouve encore... Le genre de bonhomme à castagner tout rabat-joie, lui le premier s'il avait le malheur de refuser de front sa demande incongrue. Sacré taré. Taré aux airs sympathiques globalement. Oui, possible de tourner la chose à sa faveur. Doit bien y avoir un moyen. Reste à voir comment.

Du temps pour réfléchir, le colosse lui en donne bien assez, à répondre avec enthousiasme à sa question. Au moins peut-il se rassurer d'une conversation qui ne soit pas absolument unilatérale. Qui sait si le Fuan ne trouverait pas, au bout du compte, l'alchimie pour conditionner un minimum la bête. Un bar ? Des boules de feu ? Incassable ? Quelle genre de rencontre monstre ça a bien pu être ? Qu'il a toujours eu le chic pour se ranger parmi les individus les moins recommandables. À repenser à sa rencontre avec le Jimachin, risque pas d'être aussi rocambolesque. Qu'il réponde avec la tête du type qu'a pas compris la blague qu'on vient de lui faire.

-Heuuuu... J'dirais rapide et ennuyant. M'tu sais, j'l'avais déjà un petiot peu rencontré il y a un bail. Simple discussion comme ça. Puis, quelques mois plus tard, après que j'suis allé un peu partout sur c'te planète, on s'est revu. J'm'en souviens bien, il y avait un oiseau 'cacar avec lui c'te fois. Ba, Jimachin, l'était tellement content de m'voir qu'il m'a demandé de l'rejoindre et moi, ba, j'ai dit oui, « d'accord m'sieur ». Un truc du genre.

Oui, l'a bien réfléchi dans sa tête. Cette combinaison là... Ce devrait le faire. Sous pression, l'arrancar froussard n'en demeure pas moins toujours si impressionné par le physique de son interlocuteur, sa voix se faisant bien faible dans une situation où il valait mieux se sortir, un temps, du collimateur de Terminator.

-Pour aller dans d'autres mondes... J'aimerais trop t'y emmener... Même au péril de ma vie... et c'serait peu d'le dire... Mais ça, c'est l'patron qui décide. Pas moi. Tu vois bien ? Jimachin ! Il pourrait bien être pas du tout content et nous faire à nous deux une méchante punition... T'as bien vu comme peut être hyper méga trop dangereux quand l'est furax ! Oui... Avant d'prendre une décision du genre... J'crois quand même que c'est mieux d'lui demander l'autorisation. J'suis sûr qu'il dira rien si on lui demande gentiment !

Bien sûr que le gamin sait que son boss ne laissera jamais ses gaillards partir en vadrouille dans des contrées si dangereuses pour un motif si futile. Ou alors, il serait vraiment un mauvais chef ! Enfin, l'intérêt de tourner la chose de cette manière devrait lui réussir. Normalement. Probablement. Non, en fait, très peu probable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   Jeu 27 Fév - 0:37

D'accord m'sieur, un truc du genre. Toi mon p'tit gars, t'dois pas poser t'couilles sur la table tous les jours, c'pas possible autr'ment. M'enfin, j'peux l'comprendre l'ptit lapin, il est pas très gaillard et un poil froussard, face au boss ça aide pas. Même moi, grande gueule et confiant en mon pouvoir, j'me suis fait laminer la tronche. 'Parlant d'lui, 'va falloir qu'on le rejoigne, parce que bon, si on a une planque ou un truc du genre, j'veux bien m'y rendre et y pioncer une journée ou deux. Longtemps que j'pas dormi dans un lit et encore plus longtemps sous un toit, un vrai. Pas une taule au-dessus d'la tronche ou quelques branches d'un arbre à la con. Une fois terminé ici, Fufu m'y amènera, il dira pas non, j'le sais.

Parlant d'destination et d'boss, y'a un sujet à clore là-d'ssus.

Lui d'mander l'autorisation ? Bwarf, c'pas trop la peine, il s'en cogne un peu d'ce qu'on peut bien foutre ! Mais on va l'faire s'tu veux, j'comptais just'ment lui rendre visite ! Lui et la femelle piaf, qui est quand même pas dégueu' du tout ! Giah-ah-ah-ah-ah !

J'dirai pas que j'serai tenté d'me la taper si on me le proposait, mais c'est un peu ça ! 'Ttention, j'sais qu'c'est l'jouet du patron et qu'faut pas toucher, mais c'permis d'espérer qu'il partage ! Moi à sa place, j'hésiterai pas à faire tourner la marchandise, surtout d'aussi bonne qualité ! M'enfin, y'aura qu'à en causer autour d'une bonne bière, entre hommes, et voir c'qu'il en pense.

Bon, on s'met en route ? Non parce que j'ai aucune foutue idée d'où il s'cache l'boss en fait ! Giah-ah-ah-ah !

C'qu'on avait pas vraiment eut l'temps d'échanger nos numéros, nos adresses et nos emails à notre rencontre. Y'avait des flics sur l'point d'se pointer et un bar en cendres qui captaient toute notre attention. Et c'tte foutue question d'recrut'ment que j'regrette pas. J'suis un Sons et j'en suis fier. Maint'nant, on bouge...

Citation :
Fin du rp pour moi ! Merci à toi °°

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une cohésion... particulière [pv Ganryû]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une cohésion... particulière [pv Ganryû]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-