AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 So call me maybe ?! [Ft. Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Mar 1 Oct - 22:50

- C'est comment ?

- C'est ... chelou.

- Être dans un Dengai pour la première fois fait cet effet. Je crois. J'en ai jamais eu besoin moi héhé.

Ouais, ça se tient.

Je bouge la nuque, lève ma main gauche, fais un premier pas. Tout sembler marcher correctement. Mais c'est ... bizarre. J'ai l'impression d'être à la troisième personne ... Difficile à expliquer, exprimer. Ma langue est lourde, colle au palais. Je me tourne vers Crash. Crash, c'est lui qui m'a trouvée quand je me suis échappée de taule. Il porte tout le temps des lunettes de soleil et des manteaux amples. Ses cheveux sont blonds, et il est typé européen. Je fais une courbette, car une se le doit.

- Merci pour ton aide, hein ...

- Entre galériens, 'faut bien se donner un petit coup de pouce héhé. Par contre, tu m'excuseras, mais j'ai des affaires qui m'attendent. Reste bien ici, fais pas de bêtises, toussah toussah. Quand je serai de retour, on verra pour tes papiers et le reste. Tcho.

Je le suis du regard, alors qu'il franchit la porte de la chambre et disparaît. Ses affaires, je ne savais pas quelles elles étaient, et ça ne m'intéressait pas plus que ça de les connaitre. Je regarde autour de moi, pour la première fois. Je vois une chambre assez grande, mais avec très peu de mobilier. Juste un lit, quelques chaises, et une armoire à glace. Expression un peu blasée que je lis, dans mon reflet. La fille que je vois dans le miroir est plus mince que dans mes souvenirs. Un visage avec les traits plus creusés. Plus tristes, aussi. Je me force à sourire, ça donne pas un truc très joli. Je me redresse. J'ai l'impression d'être rouillée. Quand Crash revient, obligée, je lui demande des Boosters ... Je m'étire. J'ai du mal. Je vais du coté de la fenêtre - précédemment ignorée. Dehors, il pleut. Un temps gris pour une demoiselle grise. Je retourne du coté du lit, m'assoit sur un bord. Avant de me laisser tomber sur le dos, de poser mon regard sur le plafond. Plafond insupportable. Angoisse qui me prend. M'étreint.

En même pas quelques secondes, j'avais quitté l'appart' sans même faire attention aux pièces que je traversais.

Il y avait un manteau, sur le lit. Je l'ai oublié. Je suis en débardeur, et il pleut sur moi. Je serai trempée bientôt. Mais au moins, je me dis que vu que je suis un esprit, je ne risque pas d'attraper un rhume. Ou vais-je l'attraper ? Je sens l'humidité et le froid en tout cas. Je ne connais pas l'endroit, ne sais pas où aller. Et je décide de vagabonder, au hasard. Même si pour trouver le chemin du retour, ça sera une autre histoire. Je marche sur le trottoir, et là, là ... Y'a un gros truc en métal qui fait un bruit carrément improbable qui passe à coté de moi, avec de grosses lumières. Je reste de marbre, alors que je l'observe disparaître au loin. Puis plusieurs d'autres le suivent. Différentes couleurs, différentes formes, mais c'était de la même espèce.
Et c'est à ce moment là qu'une femme passe à coté de moi, alors qu'elle dit des trucs sans intérêt à un boitier en plastique. J'ouvre grand les yeux, alors qu'elle s'éloigne.

- Drôle d'époque ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Mar 8 Oct - 1:19

    Dur de s’y faire hein !

Je venais d’adresser la parole à une parfaite inconnue et la regardais avec un grand sourire. J’avais beau être sur terre depuis longtemps je ne me faisais pas pour autant à la technologie qui y changeait si vite. Alors après allez savoir qui était cette femme, qui je le savais été un fantôme tout comme moi. Facilement car personne ne faisait attention à elle et que tout comme moi elle n’était visible de personnes. Je trouvais cela personnellement très agréable, surtout pour se déplacer et profiter un peu de tranquillité. Seul les membres du Kanshu était capable de me voir, et quelques humains qui ne se rendait pas compte qu’il possédait un pouvoir pas comme les autres. Mais après tout cela n’était pas réellement un problème il fallait l’avouer. Ils n’étaient pas si nombreux, et les membres du Kanshu ne me dérangeait pas à partir du moment où il me reconnaissait.
    Oh désolé de vous surprendre ainsi. Igarashi Shu, j’vous ai entendu parler et comme a part moi personne semble capable de vous entendre j’en profite.

Lui dis-je avec un grand sourire. Je ne savais pas du tout d’où cette femme venait et ne l’avait jamais vu de toute ma vie pour être honnête. Peut être une nouvelle en ville, après tout il y avait tellement de possibilité. Mais ce dont je pouvais néanmoins être presque sûr c’est qu’elle était une revenante de la Soul Society, étant elle aussi un Fantôme. Je l’observais depuis ma position à quelque mètre d’elle, me baladant avec mon Zanpakutô accroché à la hanche, l’on discernait donc clairement mon appartenance à l’ancien ordre, sans que j’arbore pour autant les vêtements d’un Shinigami, prouvant donc que je n’appartenais plus au Gotei 13.

Une nouvelle arrivante dans cette ville, un petit événement en soit au vue de la population «spécial» qui vivait dans la ville et qui était toujours plus ou moins en mouvement. Néanmoins une âme solitaire était un fait rare car la plus part des gens venait ici pour une raison ou pour une autre et je me demandais bien entendu ce qui avait pu amener cette femme à la chevelure rougeoyante à venir ici. Après tout elle avait un regard tellement profond que je me demandais aussi l’âge qu’elle pouvait bien avoir, peut-être même était-elle plus ancienne que moi ? Qui sait après tout, je ne l’avais clairement jamais vu à la Soul Society.

Une question restait néanmoins dans mon esprit, je me demandais que signifiait cette phrase qu’elle avait dite lors de mon arrivée. Qui en disait malgré tout beaucoup sur elle. Et surtout sur le fait que c’était probablement la première fois qu’elle apercevait une voiture de sa vie...
    J’espère que je ne vous dérange pas ! Vous sembliez perdu dans vos pensée !

J‘espérais qu’elle ne m’enverrait pas paître !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Ven 11 Oct - 22:45

Là, y'a un mec qui me parle.

C'est tout sauf normal, alors mon réflexe c'est de porter la main à la ceinture. Sauf que mon Zanpakuto est à l'appart', et que dans ma hâte, je l'ai carrément oublié. Je réprime un juron, alors que je recule de quelques pas. Même si, sérieusement, si mon interlocuteur voulait me faire du mal, il me le ferait que je le veuille ou non. D'un autre coté, si c'était le cas, je trouvais que c'était un agresseur très poli. J'avais appris que généralement, les gens ne vous faisaient pas ce plaisir quand ils avaient envie de faire plein de trous dans votre corps. Je reste tendue, et tout dans mon attitude le prouve.

Il continue de s'exprimer, et je ne peux empêcher mon regard de se perdre en direction de son Zanpakuto. Un Shinigami, donc. Mais un Shinigami chelou : Il portait pas l'uniforme officiel. Ce qui ne pouvait dire qu'une chose : c'était un exilé, tout comme moi. Est-ce que je me sentais rassurée ? Pas vraiment. Au contraire. Si il était exilé, c'était pas pour rien. Il devait soit avoir commis un crime, soit avoir attiré les foudres de supérieurs malveillants. Et si il a réussi à s'enfuir, c'est qu'il doit être passablement puissant. Je sais, je sais, normalement j'arriverai pas à comprendre tout ça ! Sauf que je suis sous tension, et que ça chauffe dans ma petite tête.

Moi dans tout ça ? Je restais silencieuse, à l'affut du moindre geste inconsidéré. Peut-être désarmée, je l'étais, mais je restais dangereuse avec mon Kido. Mëme si en fait nan, j'ai jamais été douée pour ça et j'ai compris l'intérêt de l'être. Donc, bon ... Soit il est amical, soit il l'est pas. Mais en tout cas, il a envie de discuter. Alors, pourquoi ne pas jouer le jeu ?

- En effet.

Trois syllabes, j'étais peu éloquente sur le coup. Je me dis que, peut-être, faudrait-il que je sois plus expressive, nan ?

- La dernière fois que je suis venue ici, le monde était plus ... Moins ...

Je ne savais pas comment l'exprimer. Je le regardais, un brin désolée. Une certaine détresse émanait de moi, la détresse d'une personne qui se trouve abandonnée dans un monde inconnu et qu'elle considère hostile. Néanmoins, je faisais mon possible pour avoir l'air le plus détaché possible. Pour que cela ne se reflète pas. Pas trop.

- Ne le prenez pas mal, mais, c'quand même un peu impoli d'interpeller quelqu'un et de ne pas se présenter ...

Petit regard accusateur. Le fait que je ne me présentais pas, et était moi aussi impolie, ne m'effleurait pas l'esprit.

- Ca vous dérange si on va quelque part où c'est couvert ? Pas que la pluie me dérange, mais je dois vous avouer que je ne sais pas si je peux attraper un rhume ou pas, sous cette forme ...

Ne pas savoir était faux. Je le savais. C'est juste que je l'avais oublié.
Beaucoup de choses avaient été rendues floues, avec cet emprisonnement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Lun 14 Oct - 22:20

    Oh oui c’est vrai... J’en oublie mes bonnes manières. Igarashi Shu pour vous servir.

Lui disais-je avec toujours mon sourire accroché au visage. Je ne prenais pas la peine de lui parler de mon grade pour l’instant, ni même de lui parler du Kanshu tout simplement. Elle semblait bien trop perdu pour pouvoir ne serait-ce qu’imaginer qu’une telle organisation puisse exister. Après tout cela était compliqué à comprendre même pour certains Shinigami du Seireitei alors pour quelqu’un qui semblait ne pas être venu ici depuis bien trop longtemps et qui donnait vraiment l’impression d’être perdu cela devait être encore plus compliqué.
    Non cela ne me dérange pas le moins du monde, suivez moi, je connais un endroit sympa pas trop loin.

Je bifurquais immédiatement, prenant la petite ruelle sur le côté avec un bon pas d’avance pour ne pas lui laisser penser un instant que je puisse préparer quoi que se soit. Après tout elle semblait presque apeuré par tout ce qu’elle voyait alors je ne comptais pas le moins du monde lui faire encore plus peur, et puis après tout si j’avais désiré lui faire du mal cela ferait bien longtemps que je l’aurais fait, personne ne pouvait me voir nous étions comme seul au monde en cette instant, fantôme que nous étions...
    Un petit abri dans le parc que vous voyez en face de nous...

Un endroit où je revenais souvent, étant l’endroit où j’avais rencontré Snö. J’avais encore aujourd’hui l’espoir de l’y revoir un jour. Qui sait, peut être cela arriverait-il un jour ? J’avais toujours une pensée pour elle et espérais qu’elle allait bien cette jeune demoiselle qui tout comme celle-ci semblait si perdue... C’était probablement l’endroit parfait pour les rencontrer... Et il pleuvait aussi aujourd’hui, drôle de coïncidence...

Ce perron abritait d’un petit toit n’avait pas le moins du monde changer, toujours là à protéger de la pluie les gens qui recherchait un abris. La seule différence pouvait être qu’aujourd’hui il y avait du monde sous cette abris. Deux enfants en bas âge et une maman qui désirait se protéger du froid et de la pluie. Je prenais une place d’un côté leur laissant virtuellement l’autre côté, même si aucun d’eux ne réagit à notre arrivée, il ne pouvait pas nous voir, du moins semblerait-il. Je m’asseyais et immédiatement relâchais une petite partie de mon énergie, pour réchauffer l’endroit, j’étais sûr que même s’il n’était pas capable de nous voir il serait capable de le ressentir, un phénomène paranormal si vous voulez mais cela m’importait peu, j’étais du genre à ne pas aimer voir les autres allaient mal et faire mon possible pour les aider. En l’occurrence en cet instant je relâchais mon énergie de feu pour réchauffer l’endroit leur offrant un peu de chaleur pour mieux tenir le temps de cette averse qui serait espérons le, de courte durée.

Immédiatement la maman sentie la chaleur douce caresser sa peau et venir chatouiller ses enfants. Elle observa tout autour d’elle sans pourtant être capable de comprendre d’où cela venait, elle tourna en rond sans être capable de nous voir et de comprendre ce qu’il se passait, profitant simplement de cette douce chaleur qui la réchauffait et qui protégeait ses enfants. Leur sourire fut le plus beau des cadeaux que je pouvais attendre.
    J’espère que cet endroit vous ait agréable et au moins vous ne risquerez pas d’attraper un rhume.

Ce n’était pas possible, mais peu importe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Lun 14 Oct - 23:26

Igarashi Shu ... Ce nom ... Ne me disait strictement rien.

En soit, ce n'était pas une mauvaise chose. Si ça avait été un grand criminel de la Soul Society, sans nom aurait sûrement eu un sens pour moi. Mais c'était pas le cas, alors je pouvais supposer qu'il ne devait pas être si dangereux que ça. Mais bon, si il l'était plus que moi, bah ... Ça changerait pas grand-chose à mon sort. Je grimaçais. Toujours est-il qu'il faisait son possible pour être agréable, et l'effort était louable. Il ne devait pas être si méchant, nan ? A moins qu'il cherchait à baisser ma garde ?

Je deviens un peu trop parano' ...

- Enchantée, Shu. Moi, c'est Naoko.

J'attendais de voir si il réagissait à mon nom. Oui, oui, les précautions avant tout. Si un tic trahissait une quelconque réaction, je saurai que je n'étais plus vraiment en sécurité avec lui. Mais je n'étais pas très douée dans l'art de la lecture du visage, alors je n'ai rien aperçu de notable. Je le suivais, alors qu'il me proposait un abri sous lequel s'abritait. Avec un brin de honte, je notais qu'il faisait son possible pour être rassurant, pour ne pas m'effrayer. Il avait laissé une distance respectable entre lui et moi, pour que je puisse me sentir à mes aises. Je baissais la tête, mais il ne devait sûrement pas le voir. J'étais perçue en état de faiblesse, de détresse. Et pour quelqu'un comme moi, dernière héritière des Joseon, fille de grands rois et reines, c'était une honte. Une honte d'afficher un profil aussi misérable.

Il me désignait un petit parc, tout ce qu'il y a de plus banal. Et dans ce petit parc, il y avait un petit abri. Avec des petites personnes ? J'étais petite, en effet, mais mon compagnon de pluie ne l'était pas. En cet abri, trois personnes se trouvaient, qui cherchaient à se protéger du froid. Deux enfants, une maman. La pluie semblait les affecter plus que moi. Et voilà que sortie de nulle part, une douce chaleur envahissait le petit espace. Je me tournais vers Shu, étonnée.

Si c'était quelqu'un de vil, et bien, c'était quelqu'un de très urbain, pour s'inquiéter de la santé d'humains de la sorte. Il m'avait coupée dans mon élan. Pouvais-je encore douter de ses intentions ? Je ne saurai plus le dire. Mais je savais que rien n'était gratuit. Qu'il y avait toujours un prix, à la bienveillance d'un inconnu. Je n'étais plus assez stupide pour croire que les suivants de la Foi du Christ faisant le bon samaritain existaient.

Pourtant, avec les agissements du dénommé Shu, j'aurai presque pu y croire. Je m'asseyais à coté de lui, finalement. Assez près de lui, pour lui montrer que je me sentais plus en confiance.

- Vous êtes très aimable, pour un Shinigami. Désolée si vous me trouvez indiscrète, mais, vous éveillez ma curiosité. Que faites-vous dans le monde des humains, avec un tel accoutrement ?

Je penchais la tête sur le coté, en attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Ven 18 Oct - 16:29

    Comment vous expliquer ça de façon simple.!

C’était la la grande question de la journée à vrai dire. Je ne voulais pas partir dans des détails long ni m’y perdre. Je devais rester clair et concis, voilà qui ne serait pas simple il fallait bien l’avouer. Mon histoire n’était pas des plus simples et je devais trouver comment expliquer de façon correcte mon appartenance au Kanshu, ou pas ? Après tout rien ne m’y obligeais. Je n’arrivais même pas à dire si c’était réellement la solution, devais-je essayer de l’y attirer et de la faire devenir l’un des membres du Kanshu, à elle qui semblait être une Shinigami ?
    Je suis dans ce monde depuis plus de 200 ans maintenant. En ce qui concerne l'accoutrement, j’ai juste fait mes petits changements sur la tenue «officiel» étant donné que je n’ai plus l’obligations de le porter. Car comme vous l’aurez compris je ne suis plus un membre du Gotei 13 depuis aussi longtemps que je suis sûr terre.

Je n’énonçais pas encore mon affiliation au Kanshu, sans pour autant le nier ou dire clairement que je suis un électron libre. Non je gardais ça pour plus tard j’allais devoir en apprendre plus sur elle avant de balancer des infos bêtement ! Je ne commettrais plus certaines erreurs du passé !
    Si je puis me permettre, qu’en est-il en ce qui vous concerne ? Vous ne connaissez pas ce monde ce qui implique que vous n’y êtes pas venu dans les 50 dernières années minimum, mais en même temps rien n’indique que vous puissiez encore faire partie du Gotei 13. A moins que vous n’ayez jamais été une Shinigami ? Je ne vois pas réellement comment un esprit du Rukongaï aurait pu tracer sa route jusqu’ici mais après tout, plus rien ne m’étonnerait dans ce monde...

Je lui offrais volontairement plusieurs porte de sortie. Elle serait dès lors capable de prendre celle qu’elle désire même si sauter sur la plus facile risquait de la démasquer. Après tout j’avais beau y croire, il faudrait néanmoins une explication parfaite pour que je puisse tomber pour une histoire pareille. Après tout je lui offrais simplement mes propres déductions, elle n’avait pas sur elle de Zanpakutô et même si elle avait pu le laisser ailleurs je ne réussissais pas réellement à savoir si c’était le cas ou pas. Et son accoutrement ne laissait à vrai dire rien transparaître...
    Je dois malgré tout vous avertir, faite bien attention aux gens que vous croiserez dans cette ville, il y a bien plus de personnes «spéciales» que vous ne pouvez l’imaginer...

Et c’était peu dire. Car même si en cet instant les trois humains nous entourant n’en était pas capable il y avait dans cette ville une quantité effarante de personne à pouvoir, et penser pouvoir se camoufler seulement avec nos formes de fantôme était ce bercer d’illusion !

Je la regardais en souriant, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Dim 20 Oct - 1:01

Cet homme ne m'apprenait rien de nouveau. D'accord, il enjolivait la chose, essayait de la faire passer plus agréablement, mais il ne m'apprenait aucune information intéressante, ou qui puisse me renseigner sur son véritable dessein. Il restait toujours une énigme. Et, comme vous pouvez vous en douter, je n'aimais pas les énigmes. Surtout quand elles peuvent représenter un danger potentiel pour ma personne. Mon visage était resté de marbre, alors qu'il continuait ses explications. Et que finalement, il me demandait ce que j'étais. Je me doutais bien qu'on en arriverait là, mais j'aurai espéré retarder un peu la chose. J'aurai espéré, surtout, en savoir plus sur lui, Shu, le plus Shinigami.

Il allait falloir que je prenne l'initiative, et essayer d'avoir quelques mouvements d'avance. A sa dernière réplique, je me contentais de hocher la tête en sachant à quel point il avait raison. Crash représentait tout cela, mais il n'avait pas besoin de le savoir.

- Pour quelqu'un qui explique de façon simple les choses, vous éveillez en moi tellement de questions ...

Je lui avais fait comprendre que si il voulait gagner ma confiance, il me faudrait autre chose que des banalités.

- Le Seireitei n'accepte pas la désertion. Si vous dites que vous étiez Shinigami, alors, vous ne pouvez être qu'un déserteur. Et vous ne pouvez être un déserteur que pour les raisons suivantes : Vous êtes un criminel, ou le Gotei 13 a exigé de vous quelque chose que vous ne souhaitiez pas accomplir.

Je n'avais pas répondu à sa question sur ce que je faisais ici, mais je pense que ma réplique était pleine de sens. Non seulement j'insinuais mon statut tout en gardant une certaine marge de manœuvre, mais je sondais ses réactions et les probabilités qu'il soit une des possibilités que je lui avais présenté. Mon regard s'était dardé sur le sien.

- Vous ne me dites pas toute la vérité, je ne sais pas pourquoi vous espérez que je vous dise toute la mienne ...

Et j'avais mis la chose au clair. Si il souhaitait avoir discussion, il fallait qu'il y mette du sien. Et si ça ne me plaisait, je pouvais très bien courir et m'enfuir ! Quoi que ... M'enfuir où ?! Je me souviens même pas d'où est l'appart' de Crash, haaan ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Dim 20 Oct - 16:08

    Vous connaissez déjà la réponse et posez malgré tout la question.

Lui répondis-je en souriant, pas du tout décontenancé par sa prise de parole. Qu’elle émette des réserves sur ce que je venais de dire était parfaitement normal, et après tout elle venait elle même de pointer les raisons, pourtant elle donnait alors aussi la réponse. Le Gotei 13 n’accepte pas la Désertion, je suis donc un déserteur c’était aussi simple que ça. Mais propos c’était voulu évasif mais après tout il ne suffisait que d’un esprit en bon état de marche pour en tirer les bonnes conclusions. Après en ce qui concerne la raison de ma désertion cela n’importe que peu même si dans l’idée elle avait cité la bonne raison, à peu de chose prêt. Le refus d'exécuté un ordre, pas réellement mais en même temps je ne pouvais totalement le dénié car au final je n’avais pas exécuté l’ordre pour lequel l’on m’avait envoyé.
    La vérité je vous l’ai dit, vous ne désirez simplement pas prendre les conclusions que vous en tirez tout en continuant de me cacher les informations sur vous.

Toujours souriant, je la regardais, lâchant mes propos le plus naturellement du monde.
    Il est évident que si je ne suis plus un membre du Gotei 13 j’en suis déserteur, après tout c’est bien là la seule façon d’en sortir, enfin, d’en sortir vivant... En ce qui concerne les raisons, disons que je ne souhaitais pas accomplir un ordre.

J’étais parfaitement sérieux et derrière mon sourire l’on pouvait lire que je ne rigolais pas le moins du monde. Cette étrange impression de calme qui se dégageait de moi alors que je parlais de chose si importante.
    Si vous désirez réellement connaître mes raisons, il va falloir être un brin plus loquace que ça.

Cette fois-ci mon sourire avait disparu. Après tout j’avais beau être gentil je n’étais pas non plus stupide au point de révéler toutes les informations sur ma propre vie sans même en obtenir en retour. A vrai dire il n’y avait rien de très importants comme information là derrière. Ma désertion restait d’une banalité à toute épreuve, mais après tout si j’arrivais à vendre ces informations ce serait bien, surtout si je réussissais à en apprendre plus sur elle, après tout peut être qu’elle était la grande criminelle alors que j’étais le mort au yeux de la Soul Society !

Lâcherait-elle des infos ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Lun 21 Oct - 0:35

Non, non et non ! Je ne connaissais pas la réponse ! Je suis conne, mais pas au point de parler pour rien dire namého ! Pour qui il me prend celui-là ?! Je sais que c'est un déserteur, mais le point est de savoir POUR QUELLE RAISON ! Pour savoir à quel individu je fais face ! Si c'est un criminel, j'ai des raisons d'avoir peur, si c'est juste un rebelle, c'est un mec relativement pas très futé, donc j'ai beaucoup moins de raisons d'être sur mes gardes. Même si bon, il est pas nan plus obligé de me dire la vérité, ce qui brouille encore plus les possibilités et ...

Stop, stop Naoko. Tu te perds, ça chauffe trop dans ta petite tête. Je regarde son visage, alors qu'il s'exprime. Nan, rien qui m'indique quoi que ce soit ... J'aurai dû mentir plus, pendant ces siècles. A force de mentir, on reconnait les gens qui mentent. Mais moi, moi, j'ai toujours été très, trop honnête. Je fronce les sourcils, carrément frustrée. Je sais pas si il joue avec moi, ou si il est vraiment sérieux, c'est ... gênant. Difficile d'anticiper.

Puis, il me dit que si je veux en savoir plus, c'est à mon tour de m'exprimer. Son sourire s'efface. Et je comprends que je suis allée aussi loin que je pouvais avec lui. Et autant dire que j'en savais pas assez, pour savoir si je pouvais lui accorder ma confiance. Gênant, définitivement gênant. Je me mords la lèvre, alors que j'hésite sur la marche à suivre. Je pouvais fuir, c'était un fait. Mais, j'sais pas ... Je crois que, j'ai un peu de marge. J'espère.

- Mes raisons ? J'ai tué. Des humains. Et non, avant que vous ne le demandiez, pas par accident. Cinquante, soixante, dans ces eaux là. Et si vous voulez savoir, j'aurai continué, si seulement on m'en avait laissé le temps. Mais vous voyez ... Le Seireitei sait faire preuve de réactivité.

J'avais croisé les bras, en dardant mon regard sur ses prunelles. Tout cela était vrai, et mon minois était des plus sérieux. C'était lors de l'invasion de la Corée par le Japon. J'avais décidée de prendre parti pour ma dynastie, au lieu de rester neutre comme une Shinigami se le doit dans les affaires mortelles.

- A votre tour. Quel ordre vous a-t-on donné pour que la désertion soit votre unique alternative ?

J'avais toujours peur de lui. J'étais désarmée, n'avais aucune idée des capacités de mon opposant, et était carrément paumée à cette époque aux chars de fer et boîtes magiques parlantes. Mais ... Je n'étais pas une quelconque paysanne. J'étais une Joseon, de la race des grands rois et reines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Lun 28 Oct - 23:08

    Un ordre, pas réellement, un événement découlant de cet ordre dirons nous.

Je ne pouvais simplement lâcher à une telle femme que j’étai un Vizard et voilà tout. Elle ne réagirait pas bien à cette annonce surtout au vue de son lourd passer. Je n’avais tué personne au contraire de cette femme et au vue de sa longue absence il se pourrait qu’elle ignore jusqu’à la guerre avec les Quincys du moins celle de mon époque. La purge comme on l’avait renommé, un tragique événement que je ne désirais pas raviver surtout pas avec une femme comme elle.
    J’ai été ordonné d’éliminer certaines personnes, des femmes et des enfants, une race complète, des quincys. Vous avez peut être manquer cet évènement, mais le Gotei 13 avait pris la décision d’éradiquer cette race une bonne fois pour toute. Je n’ai pu me soumettre à un tel ordre, raison pour laquelle je me retrouve ici.

C’était la voie simple, celle qui ne prenait pas réellement tous les détails en compte, mais après tout peut importe elle n’avait pas le besoin de savoir que j’étais mort au yeux de la Soul Society ni même comment cela avait pu arriver, depuis que je venais d’apprendre les raisons de sa désertions j’avais compris que jamais je ne lui parlerais du Kanshu, et encore moins essayerais de l’y faire rentrer. Elle avait un passé bien trop lourd pour cela. Les Shinigamis qui étaient ici était pour la plus part d’ancien Shinigami qui voyait leur opinion se séparer de celle du Gotei 13 et préféraient nous rejoindre. Même s’il y avait bien quelques cas a part, comme Kaa lorsqu’il était encore des notre, je ne me voyais pas l’y amener !
    Vous avez donc réussi à vous enfuir ? Ou alors auriez vous été mise aux arrêts ?

La première solution était la plus simple et presque la plus logique. Mais ce qu’elle venait de dire, sur la réactivité du Gotei 13 insinuait le contraire, mais alors cela voudrait donc dire qu’elle aurait réussi à s’échapper d’une des prisons du Seireitei ? Ce qui me semblait réellement improbable, surtout lorsque l’on connaissait les dites prisons. Des lieux impénétrables, d’où personnes n’est jamais sortie, ou presque. J’imagine que ceux ayant réussi on du être passé sous silence pour éviter tout problème...
    Et donc en ce qui me concerne, non, ils n’ont pas réussis à m’attraper, pas en presque 200 ans.

Je répondais simplement en avance à une question que je voyais déjà venir de loin. Je pouvais être sûr qu’elle désirerait en savoir plus, et s’il y avait encore plus elle y viendrait d’elle même.

Après tout j’avais tout mon temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Mar 29 Oct - 17:07

Cet homme était un faible. Il n'y avait pas d'autres mots pour le qualifier. Un faible et un lâche. Il y avait beaucoup de choses qu'on pouvait dire à mon sujet, mais lâche, ce n'était définitivement pas qu'on emploierait à mon égard. Je ressentais la peur. J'étais paralysée par celle-ci, parfois. Elle me rendait folle, pourtant ... J'avais toujours avancé. J'avais toujours rempli mon devoir, sans animosité. Avec regret parfois, en rechignant à la tâche. Mais je m'étais toujours acquittée de mon devoir. J'éprouvais un dégoût certain pour le Shinigami déserteur. Alors je me contentais de l'écouter, silencieuse. Craintive, toujours, mais il y avait maintenant un certain mépris sur mes traits.

Une est une Joseon, de la race des Grands de ce monde. Bien qu'elle puisse pardonner aux autres leur manque de vertu, le manque de courage n'était pas quelque chose que je tolérais.

- Je vois. Je vous laisse deviner. Et, oh, pour vos Quincies que vous avez laissé en vie. Ils sont revenus, et ils ont provoqué un génocide au Seireitei. C'est bête, vous trouvez pas ?

Cela avait été dit d'une voix plate, sans sentiment aucun. Et j'enchainais, sur le même ton.

- Vous ne m'appréciez pas.

Ce n'était pas une question, c'était une affirmation. Je le sentais. Et ça provoquait en moi de l'animosité. Il ne pouvait pas comprendre ...

- Je ne vous en veux pas, après tout, c'est réciproque. J'ai le plus grand mépris pour les gens de votre espèce.

Toujours le même ton dénué d'émotion, le visage de marbre. Je tenais à ce que ça soit clair. Oui, oui, au moins, moi j'avais de vrais raisons pour le mépriser.

- Sur ce, je vais prendre congé. Shu, j'espère que votre lâcheté ne vous causera pas de tort à l'avenir. Je vous souhaite une bonne ... continuation.

Et je tournais les talons, lui offrant mon dos découvert. J'avais envie de pleurer. Et j'avais envie de le faire seule. Comment un être aussi minable pouvait-il se permettre de me juger ? Il n'avait rien dit, mais je le devinais. Je devinais qu'il pensait de moi de bien mauvaises choses. Alors qu'il sait rien. Alors que c'est un rat qui a manqué à son devoir. Le devoir, j'ai toujours suivi mon devoir. Quelqu'un comme lui ne pouvait définitivement pas comprendre mes agissements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Mer 30 Oct - 1:25

    Seriez vous simplement stupide ? Croyez vous réellement que le Vice-Capitaine que j’étais à l’époque aurait pu avoir un tel impact sur la bataille et que leur retour est ma seule faute, ne me fait pas rire !

Je la regardais, toujours autant amusé. Elle semblait me mépriser alors que pas un instant elle ne comprenait la véritable raison de mon refus d’ordre. Elle me prenait pour un homme que je n’étais pas, et je m’amusais réellement de la voir s’échapper ainsi. Elle était tellement sûr d’elle et de ses propres valeurs qu’elle ne pouvait imaginer un instant les raisons qui m’avait réellement poussé à fuir. Ce simple ordre je l’aurais effectué, à contre coeur mais je l’aurais fait. La véritable raison de mon départ et belle est bien ce monstre qui était apparu à cet instant. Ce hollow qui avait pris possession de mon corps, m’empêchant de revenir au près des miens. Je me déplaçais d’un mouvement pour me retrouver devant elle alors qu’elle partait. Je la regardais de mon regard perçant.
    Vous tirez des conclusions bien trop rapide ma chère. Tirer de telles conclusions de si peu de choses. Vous ne connaissez de loin pas mon histoire et croyez moi que si j’avais pu revenir à la Soul Society et accomplir mon devoir je l’aurais fait. Malheureusement un événement non dépendant de ma volonté ma tenue éloigné des miens.

Le ton de ma voix n’avait toujours pas changé, et pourtant ce n’était pas l’envie qui manquait. J’étais énervé et pourtant si calme. Un reliquat de mes heures de médiation, de mon envie de ne jamais m’énerver pour contrôler la bête qui vivait en moi. J’essayait pourtant de ne jamais réellement m’impliquer, de rester détaché, voilà que je laissais mon déshonneur contrôler mes gestes.
    La vrai raison vous la voulez tant que ça ? Et bien la voilà.

Ma main passa sur mon visage alors que mon Reiatsu explosa et qu’une vague d’énergie obscure s’échappa de mon corps. Mon masque apparaissant devant elle, je la toisais maintenant de mes yeux noires ténèbres, je la regardais, le sourire carnassier de mon masque accroché à mon visage donnait à la scène une impression surréaliste.
    Voilà pourquoi je n’ai pu revenir à la Soul Society ce jour là ! Alors votre mépris, vous vous le foutez ou je pense !

J’étais en colère et pourtant je réussis à faire disparaître ce masque de mon visage d’un autre mouvement de main. Je ne pouvais me laisser trop aller en cet instant. J’avais laissé une distance de sécurité entre elle et moi, après tout qui pouvait imaginer sa réaction ?! Elle était déjà énerver !

Et comment dire je n’avais pas vraiment amélioré la situation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Sam 2 Nov - 22:15

J'étais assez énervée, je ne vous le cachais pas. Après tout, ressentir le rejet chez son interlocuteur, bien que celui-ci puisse être fondé, ne faisait que m'échauffer. Sûrement parce que tout au long de ma vie, j'avais cherchée la reconnaissance à travers la discipline et l'obéissance. Alors que quelqu'un puisse me juger pour avoir choisie une voie qui était pour moi celle de la vertu ... Ça me plongeait dans une rage sourde. Et une tristesse folle. J'avais envie de pleurer de rage et de tristesse, pauvre créature que je suis. Une fois bien loin de tout regard. Mais ce ne serait pour tout de suite. Shu était apparu devant moi, pour me barrer la route. Je reculais de quelques pas, par instinct, la peur reprenant le dessus.

Il me demande si je suis stupide. J'ai envie de lui en mettre une dans la gueule. Je fronce les sourcils, l'animosité se reflétant dans mes iris. Il était faux. Chaque combattant fait la différence sur un champ de bataille. Si tous pensaient comme lui, il n'y aurait plus aucune structure qui tiendrait debout. C'était l'union qui permettait d'accomplir de grandes choses. Et en désertant, justement, il crachait sur ce principe. Puis il me dit que je tire des conclusions hâtives. Bah oui, je tire des conclusions de ce qu'on me dit. Et ce que tu me dis, mon mignon Shu, ne me permet que d'arriver à cette conclusion. Si tu joues double-jeu, tu ne peux pas m'en vouloir de penser faux de toi hein.

J'étais sur le point de l'envoyer chier. Tout simplement. Ce que j'avais entendu m'avait suffi pour me faire une idée *hâtive* (pour reprendre ses mots, et toc) de la personne. Et le personnage qu'il m'exposait ne me donnait aucune envie de faire plus ample connaissance. J'allais me contenter de l'esquiver qu'à ce moment ... Il me montrait la vraie raison. La vraie raison de sa désertion. L'énergie qui a pulsé à ce moment là était dégoutante. Il n'y avait pas d'autre mot pour la définir. Et le masque qui désormais trônait sur les traits de mon interlocuteur ... Était angoissant. J'ouvrais grand les yeux, mue par l'étonnement.

- C'est ... quoi c'truc ..?

Il était assez éloigné de moi, avais-je remarquée après coup. Il m'avait dit d'arrêter de le mépriser. J'ai pas pu m'empêcher de répliquer.

- Alors ayez le respect de faire de même. Si vous jouez la duplicité avec moi, ne vous étonnez pas que j'en arrive à des conclusions ... "hâtives".

Je le foudroyais du regard.

- Et c'est quoi le délire ?! Je veux dire ... Ce masque ... C'est quoi ..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Mar 5 Nov - 0:00

Je la regardais toujours colérique alors que l’expression de son visage semblait changer, passant de la colère à l’incrédulité. Elle n’avait probablement jamais vu un hybride tel que moi et si c’était le cas je pouvais largement comprendre son étonnement. Après tout j’étais tout ce qu’il y avait de plus contre nature, un mélange entre deux races pourtant ennemie depuis le début des temps, qui n’avait jamais eu la moindre entente et qui n’en aurait probablement jamais. Une hérésie pour bien des gens qui justifiait donc ma désertion du moins selon moi. Elle ne semblait pas comprendre tout ce que cela pouvait signifier et donc toute l’hérésie qu’à moi seule je représentais. Je savais depuis quelques années maintenant que je n’étais plus le seul dans cette situation néanmoins pour quelqu’un qui comme elle ne devait avoir vu personne depuis une trop grand nombre d’année je pouvais parfaitement comprendre que c’était quelque chose d’étrange.
    Vous avez du remarquer la grande ressemblance avec un Hollow. Et bien même si ça peut paraître compliqué c’est très simple en réalité. Je suis un hybride et j’ai en moi un Hollow dont je suis capable d’utiliser le pouvoir.

Le masque qu’elle avait vu sur mon visage était une relique du monstre qui était à l’intérieur de mon visage, et même si celui-ci n’était qu’un clone de moi même, albinos qui pourtant avait tout le côté noir que je ne possédais pas, remplie de folie et d’envie de se battre il était un allié autant qu’une balle dans le pied. Si je ne le contrôlais pas il pouvait à tout moment devenir celui qu’il appelait le roi et reprendre contrôle de ce corps. Ce serait alors un véritable carnage j’en ai bien peur, mais cela n’arriverait pas, jamais ! J’étais le Roi et je comptais bien le rester, à jamais !
    Ce monstre qui vit à l’intérieur de moi ma rapidement décidé. Même si j’avais éliminé ces personnes et que j’étais rentré à la Soul Society, si quelqu’un l’avait su tout ce qui m’attendait aurait été la prison, voire pire...

Il paraitrait qu’aujourd’hui il nous acceptait au Gotei 13, probablement avait-il compris la puissance que nous représentions... Malgré tout je restais un déserteur et ce fait là ne changerais pas si facilement, jamais je ne retournerais là-bas, du moins, le pensais-je à cette époque.

Je la regardais, ma colère ayant redescendu un peu, pour ne pas dire complètement. J’avais longtemps travaillé là dessus pour ne jamais laisser la moindre chance à mon Hollow de prendre le contrôle de mon corps, si à l’époque cela avait une réelle utilité aujourd’hui cela ne me servait plus qu’à me calmer rapidement, m’évitant des coups de sang inutile qui bien souvent à posteriori s’avérait stupide.
    Je crois que nous nous sommes mal compris... A aucun moment je ne vous ai méprisé, si vous avez pu le croire je le regrette.

Je ne m’excusais pas totalement de mes actes ne regrettant pas encore totalement ceux ci et restant légèrement persuadé qu’elle avait commencé par s’énerver. Néanmoins je savais qu’il y avait eu mauvaise compréhension et je ne pouvais qu’en être désolé, je ne cherchais qu’à passer un peu de temps en compagnie à vrai dire, rien de plus. Et depuis le temps j’avais appris à juger une personne sur plus que sur ses actes passés.

Je n’étais après tout moi même pas tout blanc non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Sam 9 Nov - 16:31

La nuit est noire et pleine d'horreurs.

Et l'une d'elle avait le visage humain de Shu. C'était un monstre, un démon humain. Il devait avoir le cœur noir et les pulsions d'une bête. Comment ne pourrait-il pas l'être ? Il était hybride ! HYBRIDE ! D'un Hollow et d'un Shinigami ! Une union hérétique, interdite. Impossible même. Mais pas trop en fait, vu qu'il était devant moi. Et qu'il était, excusez-moi de cette expression, *putain de réel*. Reprend tes esprits, Nao, reprend-les ... Il t'a rien fait, là, ton prétendu monstre, nan ? Il est très civil pour une bête assoiffée de sang, tu trouves pas ? Il t'a toujours pas sauté à la gorge alors que, disons-le clairement, t'es pas en état de battre, tu le sais et il le sait.

Je n'avais pas m'empêcher de reculer de quelques pas, suite à ses révélations. Mon regard s'était changé, et il y avait encore plus de crainte. Plus de méprise, vu que je comprenais maintenant les raisons derrière sa désertion. Des raisons bien plus honorables, pour ne pas dire ... nobles ? Je n'aimais pas l'admettre. Je n'aimais pas être remise en question aussi brutalement.

- Quelle garantie ai-je que vous ne mentez pas, et qu'à n'importe quel moment, votre ... truc, va se remettre sur votre visage, et vous allez pas essayer de ... Heu ... Me bouffer ..?

Ça avait sonné puéril, même pour moi. Des raisons, il en avait aucune à me donner. Il le savait, et je le savais. Et en allant un peu plus loin, il devait savoir que je le savais. C'est juste que j'ai pas pu m'empêcher, ma pensée s'est exprimée à la va-vite ... Tssk. N'empêche, je pouvais pas m'empêcher d'avoir envie de courir. Stigmatisation, endoctrinement, ce que vous voulez, mais pendant tous ces siècles au Seireitei, on a pas arrêté de me marteler que les Hollow c'est le mal incarné. Alors quand y'en a un qui est potentiellement sous le couvert d'un visage humain, je vous dis pas l'effroi que ça m'inspire !

Plus de colère, que de la crainte maintenant.

Mais le voilà qui fait un pas vers moi. Alors que c'est moi qui l'ait agressé sans vraies raisons. Enfin, si, elles étaient légitimes mes raisons ... Mais peut-être qu'elles l'étaient que pour moi. Que l'offense vue du coin de l’œil n'était qu'imaginaire ... A quel moment suis-je devenue si susceptible, parano ? Je me décevais. J'acceptais néanmoins la main qu'il me tendait.

- Désolée, c'est moi qui me suis emballée toute seule ... Je ... J'ai discuté avec presque personne depuis un siècle, et je vois le mal là où il n'y en a pas ... Vraiment, navrée de vous avoir agressée et jugée ... Hâtivement, pour reprendre vos mots ?

Je hochais la tête, me sentant un peu coupable.

- Je dois vous avouer que ce que vous représentez ne m'inspire pas ... confiance, mais votre désertion a été prise sous le couvert de l'altruisme, et une ne peut que reconnaître la noblesse d'une telle décision.

Je m'inclinais, en signe de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Dim 10 Nov - 22:56

Je riais, riais d’un rire léger. La bouffer, c’était réellement amusant. Comme si cela était réellement possible. Elle le savait parfaitement, mais c’était là une dernière tentative de retenue de sa part. Elle ne l’achait pas si facilement prise et c’était amusant à voir. Elle avait peur de moi, beaucoup trop peur de moi. Et pourtant elle devait bien se rendre compte que je n’étais pas si méchant que ce qu’elle désirait me faire passer. L’atmosphère changea enfin un peu, elle semblait reprendre raison et puis je n’étais après tout pas si méchant que ça, non ?
    Il n’y a pas de problème, je suis content que l’on puisse revenir à des propos plus calmes.

Je n’étais réellement pas du genre à aimer les joutes verbales et si cela avait du perdurer je me serais simplement barrer, ne prenant pas plus que ça la peine de continuer cette conversation. J’avais bien mieux à faire que de me prendre la tête avec une parfaite inconnu, déserteur de surcroît. J’étais sûr de trouver plus important à faire en retournant au QG du Suzaku. Il y aurait certainement Imari qui m’attendrait pour me botter le cul et me filer tout le boulot que j’avais essayé d’esquiver en venant ici.
    En ce qui concerne la confiance ne vous inquiétez pas trop, je comprends parfaitement surtout si je suis le premier «hybride» que vous voyez. Je peux vous assurer qu’il y en a quelqu’un de nos jours, néanmoins je ne suis pas convaincu que vous en croisiez souvent...

Kamui était le seul homme qui me venait en tête il fallait le dire. Il était le seul Vizard que j’avais personnellement connu, il y en avait d’autre dont j’avais entendu parler, un groupe de haut gradé il y a quelques années, mais je n‘ai jamais réellement participé à cette histoire et n’ai pu les connaître en personne. Néanmoins je ne doute pas qu’ils furent eux aussi des brutes de puissances. Il y avait après tout un gros avantages à cette forme et c’était bien entendu le monstrueux gain de puissance qu’il apportait ! Mais c’était une autre histoire que l’on débattra un autre jour !
    Néanmoins merci de reconnaître que mes raisons étaient justifiées.

Je n’avais pas besoin de son approbation, celle de mon Capitaine m’avait suffit. Malgré tout un avis de plus était toujours bon à entendre, je repensais souvent à ce moment de ma vie, et me demandais si je n’aurais pas réussi à cacher cet horreur et à rester au Seireitei ? Mais lorsque je repensais au combat avec mon Capitaine cela se serait probablement avéré bien trop difficile pour être viable...
    Pour clore cette histoire, si vous avez la moindre question n’hésitez pas, qu’elle soit sur mon cas particulier ou sur Karakura en général !

Autant l’aider si j’en étais capable !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Mar 19 Nov - 22:29

L'ambiance était désormais plus agréable. Après un moment tendu, lui et moi avions entrepris les étapes nécessaires pour détendre l'atmosphère. Je reconnaissais mes torts, il passait la page sur mes agressions. Nous pouvions désormais parler plus librement, sans animosité. Bien que ce qu'il représentait me faisait toujours aussi peur. Il m'apprenait qu'il n'était pas le seul, et je fronçais les sourcils, loin d'être enchantée. Cela dit, j'aurai dû m'en douter ... Je notais l'information dans un coin de mon esprit. J'étais partie pour rester ici un looooong moment, alors ... C'tait plus que probable que je rencontre des individus aussi singuliers à nouveau, même si j'en avais tout sauf envie.

Il me proposait de lui poser des questions. Des questions, j'en avais plein. Même trop à vrai dire. Par où commencer ? Aucune idée ... Ah oui, une grande question !

- Oh bah, heu oui ... Une grande question même ... C'est quoi ces ... Chars de fer ? Vous savez, ceux qui se baladent dans la rue comme ça, sans cheveux ni aucun animal de trait pour les tirer ? Et aussi ! J'ai vu des individus avec des boites qui parlent, quelle magie les anime ?!

D'importantes questions en effet ! Ce monde était nouveau pour moi ! L'époque, les lieux, les gens, tout ! Tout ! Krash m'en avait donné un aperçu avec son habitation toute bizarre, mais des chars de métal ! Des boites magiques ! C'était trop, bien trop. Je veux dire ... Des bâtisses touchant le ciel, ça passe encore, mais ça ! Ça ! Néanmoins, je rougis un peu. J'ai l'impression de ressembler à une gamine émerveillée par la première moisson.

- Désolée si je vous semble bien ...

Bien quoi ? Bien paysanne ? Il n'y a que les paysans pour s'émerveiller devant le commun qui était le mien ...

- Hihi, je me comprends !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Mer 20 Nov - 1:05

    Ne vous inquiétez pas, cela arrive plus souvent que vous voudriez bien le croire !

Bien des Shinigamis qui arrivaient au Kanshu, pour peu qu’ils viennent de la mauvaise Division n’étaient jamais venu sur terre, ou du moins pas dans les cinquante dernières années, avaient ce genre de réflexion, ce n’était donc clairement pas la première que j’entendais demander à propos des «chars de fer». J’étais malgré tout à chaque fois amusé par l’appellation, imaginant leur tête s’ils découvraient un véritable «char de fer». Un tank de n’importe quelle armée. Me demandant comment ils l’appelleraient et s’ils ne prendraient pas trop peur. Malgré tout je me fis un plaisir de lui répondre.
    Ces «chars de fer» comme vous les appelez sont des voitures. Ils se déplacent grâce à de la technologie humaine. Rien de bien méchant, un simple moyen de transport. J’imagine que je peux vous passer le cours sur le pourquoi du comment, mais disons simplement qu’ils réussissent à générer à l’intérieur d’un «moteur» de l’énergie et qu’ils l’utilisent pour faire avancer la voiture en mettant les roues en mouvements.

Une genre de version très très simplifiés. Je pourrais lui parler d’essence, et d’autre mots technique que j’avais comme elle appris au fur et à mesure, mais je doutais que cela lui soit d’une grande aide, elle risquait simplement de me regarder avec un air encore plus perdu, comme si je lui parlais chinois, et ce n’était pas le bute.
    En ce qui concerne les «boites qui parlent» on appelle ça des Télévision. Pas de magie là dedans, disons que depuis votre emprisonnement les humains on réussit à maitriser l'électricité. Vous découvrirez au fur et à mesure de votre séjour toutes les applications de celle-ci !

Là aussi, aucune raison de me perdre en explication sur le comment de l'électricité. Elle n’en serait que plus perdu, et j’imaginais que c’était déjà beaucoup pour elle. Après tout elle aurait au fur et à mesure de plus en plus de nouvelle chose à prendre en compte et j’imagine que c’était déjà suffisant pour l’instant. Je ne doutais pas qu’elle ait des tas d’autres questions et je me ferais un plaisir de lui en parler en détails ! Après tout j’avais toute ma journée et n’étais pas le moins du monde pressé de rentrer au QG. Imari risquait de me passer un savon, alors autant le retarder le plus possible !
    Vous apprendrez au fil des jours l’utilité de chacune de ces nouvelles inventions et vous verrez en un rien de temps vous serez capable de ne plus être étonné par quoi que se soit !

Elle avait encore tant à découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Sam 30 Nov - 13:46

Moteur, électricité ?!

Mais c'est du chinois ! Enfin, non, pas du chinois vu que j'ai appris à le parler depuis toute petite, mais je me comprends ! C'est incompréhensible ce dont il parle ! Ça veut rien dire ! Enfin, peut-être que ça veut dire quelque chose pour lui, mais pour moi c'est la brume la plus totale ! Je cligne des paupières à plusieurs reprises, mon visage aussi sérieux que celui d'un navet. Faire tout son possible pour ne pas montrer son incompréhension, voilà ce que j'avais décidé.

- Ah oui, en effet ...

Je hochais la tête, plus pour moi que pour lui, histoire de faire genre que j'avais compris tout ce qu'il me disait. En ayant naturellement rien compris. Voilà maintenant qu'un blanc s'installait. J'hésitais à lui poser d'autres questions, même si pour cela, il faudrait que j'en ai. Après tout, je n'étais là que depuis peu de temps, et tout ce qui m'avait paru ... fantaisiste ? Oui, utilisons ce mot ! Avait été cité. Etais-je curieuse à son sujet ? Un peu, mais je ne savais pas quoi lui demander sur son identité ...

- Vous avez mis beaucoup de temps à vous y faire à tout ça, vous ..?

Petite question innocente, comme ça. Je comptais rester ici un boooon moment, et si je pouvais ne pas être trop paumée pendant trop longtemps ! Même si je craignais que oui en fait. L'architecture, la technologie, les moeurs et les sociétés ! Tout était si différent de mon époque ! De la Soul Society ! Je me sentais arrachée à la place qui était et aurait dû être mienne. Je me sentais un peu triste pour le coup. Pas que je regrettais de m'être échappée. Pas nan plus de regrets quant à mes actes.

Juste ... un autre sentiment. Le sentiment de ne pas être à ma place, ici.

- Vous regrettez pas l'avant ? L'avant le monde humain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   Lun 2 Déc - 23:07

Elle n’avait rien compris et ça se voyait. Malheureusement je connaissais bien mal mon sujet et je ne me voyais pas expliquer celui-ci sans utiliser de mots plus technique qui rendrait sa compréhension encore plus compliqué. Comme l’avait dit un grand homme, l’on ne connait pas un sujet tant que l’on est pas capable de l’expliquer simplement, et il était évident que la technologie Terrienne n’était pas réellement mon principale sujet d’intérêt...

Néanmoins le blanc qui se forma fût rapidement remplit par une de ses questions. Innocente mais qui en cachait un peu plus qu’elle l’avouerait. Je la regardais amusé n’ayant plus envie de la jouer mystérieux je pouvais bien répondre à cette «innocente» question.
    Non j’ai mis très peu de temps, pour la bonne et simple raison que j’ai vécu la découverte de ces inventions en même temps que les humains, car quand je suis arrivée ici, rien de tout ça n’existait encore...

Il fallait avouer que les humains avaient en extrêmement peu de temps maîtrisé tout un tas de nouvelle technologie et que leur vies s’étaient grandement amélioré en ce cours laps de temps. J’avais donc eu la joie de découvrir en même temps qu’eux l’apparition de la «boîte qui parle» et de ces «chars de fer». Aujourd’hui encore les découvertes étaient nombreuses et c’était bien là le seul point où je pouvais encore avoir la foie en l’espèce humaine. Mais là n’était pas le sujet.
    Et pour être parfaitement honnête, il ne se passe pas une journée sans que je ne regrette pas ma vie d’avant. J’espère toujours qu’un jour je réussirais à faire disparaitre ce sentiment, mais j’imagine que c’est peine perdu... Malgré tout, j’ai trouvé ici des gens qui valent la peine. Il y en a peu, mais je suis persuadé que vous serez capable vous aussi de découvrir des gens qui eux aussi en valent la peine.

Imari était bien évidemment en tête de liste, suivi de Kamui et de tous mes hommes au Suzaku. Il était ma raison de vivre ici, et je ne les échangerais plus pour rien. Malgré tout, mon Capitaine me manquait, le Seireitei, ma vie là-bas. Je ne pouvais oublier toute cette partie de ma vie qui avait malgré tout était moins longue que celle ici... Le problème de la vie d’un Shinigami qui était à peu de chose prêt immortel.
    Je suis néanmoins persuadé que vous réussirez à vous faire à la vie humaine en peu de temps. J’ai vue bien des Shinigamis dans votre cas depuis que je suis ici, et ils y sont tous arrivé !

Elle en serait capable aussi, j’en étais sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: So call me maybe ?! [Ft. Shu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

So call me maybe ?! [Ft. Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Gamertag , Call of duty MW2 ( X360)
» Call of Chtulhu LCG
» ~ call me maybe (baptiste)
» Quel est votre Call Of Duty préféré?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-