AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Groupe 3   Jeu 17 Oct - 16:58

Groupe 3 : ordre de post

Jimushi Koshiro
Real Mayer
Kichigai Ganryû
Luciela
Stalker

Fuan Yuzuru

Au cas où vous vous questionneriez sur la manière dont nous avons établi les groupes, nous avons tout d'abord tenté de mettre ensemble les duos logiques (Capitaine avec son Vice-Capitaine; Espada avec son Fraccion,...). Cela fait, nous avons établi les groupes restant grâce au hasard.
C'est également par le hasard (vive les dés !) que nous avons déterminé qui affronterait qui, ainsi que l'ordre de post.

N'oubliez pas de prendre connaissance de CE POST, et tout particulièrement des règles de l'Event ! En effet, le non-respect de ces règles peut amener des sanctions plus ou moins importantes, mieux vaut donc s'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 3   Jeu 17 Oct - 17:43

Vous êtes tombés dans la zone d'influence de Hyoma. Vous ne parviendrez malheureusement plus à vous en sortir, ni même à approcher suffisamment du Maho Tsukaï que pour faire taire son influence. En quoi consiste-t-elle ? Vous êtes pris d'une rage du combat, vous poussant à vous battre contre les personnes se trouvant dans votre zone.

Il s'agit bel et bien d'une Bataille Royale. Dans un premier temps, il est possible que vous choisissiez encore plus ou moins vos cibles, même si vous n'avez pas le choix sur le fait de vous battre. Cela permet donc aux alliés de le rester encore temporairement s'ils le veulent, mais cela ne durera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Groupe 3   Ven 18 Oct - 19:12

Une bonne occasion de manquée, une ! Le combat contre Borick n'avait pas été de tout repos, et la retraite avait été une sortie préférable. Reculer face au type qu'il souhaitait ridiculiser, ça lui foutait quand même bien la rage ça. Pas vraiment une défaite non plus, mais au final, seule la victoire serait une bonne chose à ses yeux. Tant pis, Koshiro y retournerait un jour, c'était certain. Il prendrait ses potes avec lui et irait lui foutre la bonne grosse trempe qu'il méritait, cet espèce d'Empereur en carton, ne tirant son titre que de ses rêves de gros mytho-mégalomane.

Paloma avait donc ouvert un Garganta, leur permettant l'échappatoire. Dans cet entre deux mondes, il avait pris le temps de récupérer. Ses blessures n'étaient pas bien graves, mais ça lui foutait bien la rage tout de même. Torse nu, il portait sur son épaule son Haori, cette splendide veste blanche qu'il avait gagné en même temps que le Zanpakutô attaché à son ceinture et le titre de « représentant des humains ». Il ne portait pas la moindre parcelle d'amour pour les Shinigamis, mais on ne pouvait pas enlever à ces types le fait qu'ils savaient négocier, ça ouais !

Arrivant sur terre après ce petit entracte, sa première impulsion avait été de trouver le premier restaurant ambulant des environs et de piller de quoi se remplir le bide, faisant enfin taire sa faim qui lui avait posé souci durant une bonne partie de son petit voyage au Hueco Mundo. Et après ça, y avait pas à dire, mais il se sentait tout de même carrément mieux ! Mais apparemment, il ne pourrait vraiment profiter de ce moment de calme plus longuement. Du raffut, et pas qu'un peu. Des gros trucs rouges qui tombent du ciel. Ça lui rappelle forcément quelque chose... Le petit vieux ! Si y avait moyen qu'il lui tombe sur la tronche à lui aussi, il ne se ferait franchement pas prier.

Quoi qu'il en soit, il était temps à présent de s'organiser un minimum. D'appeler à lui ses troupes, de rassembler les Sons of Inferno. Avec sa petite équipe, l'incendiaire aurait de quoi lui faire avaler ses dernières dents à ce vieillard. Faudrait certes trouver un plan. Même s'il n'en est pas expert, et qu'il préfère se contenter de frapper très fort, ce serait sans doute tout de même nécessaire face à lui, s'il le trouvait. Mais bon, ça, on verrait plus tard. Pour l'instant il ne fait qu'user de son oreillette et de leur communiquer sa position, leur disant qu'il souhaitait leur causer au plus vite.

Et qu'ça saute !

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Indépendant

Messages : 104
MessageSujet: Re: Groupe 3   Ven 18 Oct - 19:47

Avant même de prendre conscience de la situation, elle sentait que quelque chose ne tournait pas rond. Des choses étranges se déroulaient par ici et elle-même avait senti la perturbation. Mais rapidement son oreillette s'était activée. Et à l'autre bout, ce n'était pas Elias comme à son habitude mais un autre personnage tout aussi haut en couleur. Si ce n'était plus. Un fin sourire se dessinait sur ses lèvres alors qu'elle prenait note de la position et du message de l’incendiaire. Ainsi donc, malgré le fait qu'elle ne soit plus de son groupe, il faisait appel à elle ? Faut dire qu'ils s'étaient quittés en très bon terme, chacun pouvant être utile à l'autre.

Cette fois, ce ne serait pas pour un simple contrôle de territoire. Et la belle espérait très sincèrement qu'il y aurait du Shinigami à dessouder. Son équipe maintenant au complète, elle se sentait d'humeur bagarreuse. Donnant les consignes de rassemblement à Luciela et à Stalker par l'intermédiaire de sa propre oreillette, elle prit les devants afin d'aller à la rencontre de cet homme tout feu tout flamme pour qui elle avait travaillé quelques temps. Il n'était pas question de le faire attendre.

D'autant qu'elle ne se trouvait finalement pas si éloignée que ça de la position désignée. Sa vitesse n'était peut-être pas la plus impressionnante de son équipe mais elle était toutefois capable de parcourir cette distance sans perdre de temps. Car pour cette fois, inutile de prendre sa moto. Le déplacement de son groupe allait s'avérer indispensable. A mesure qu'elle approchait, une certaine irritation la gagnait. Ignorant ce sentiment, elle accéléra seulement la cadence jusqu'à apercevoir ce bel étalon.

Et sa première réaction, alors qu'elle s'arrêtait à sa hauteur, fut de grimacer alors qu'elle reconnaissait le manteau qu'il portait. Habit typique de certains Shinigamis, elle l'avait reconnu pour avoir déjà par le passé croisé la route d'un Capitaine. Capitaine qui avait par ailleurs perdu son bras et ce simple souvenir la comblait de joie. Et avant que le reste de la troupe ne débarque, elle allait lui dire ce qu'elle pensait de cette chose qu'il portait.
    - Franchement, tu abuses... Porter cette chose, c'est quand même insultant non ? T'as toujours eu un style particulier mais là, tu fais fort. Et toi, tu ne dis rien ? Tu n'as même pas essayé de le dissuader ?

Si les deux dernières paroles s'adressaient à Paloma, Real savait que cette dernière n'aurait de toute façon rien pu faire pour empêcher son maître de prendre la décision qu'il souhaitait. Koshiro n'était pas homme à se laisser dicter sa conduite. Encore moins par une "goumiche" comme il l'avait appelé une fois. Cet Arrancar n'était en réalité qu'une esclave. A peu de chose près. Mais pour l'heure, quelque chose de plus important l'avait poussé à venir ici.
    - Mon équipe devrait arriver rapidement également. Pourquoi ce rassemblement ?

Toujours irritée. Mais pourquoi ? Elle n'en savait rien. Pas encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t726-real-mayer#4436

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Groupe 3   Sam 19 Oct - 1:40

Quand l'boss il dit on rapplique, on rapplique. Même quand t'es en train de t'amuser dans un coin d'la ville, à empiler une vingtaine de bières comme un château de cartes. C'est con comme occupation oui, mais c'comme ça que j'passais l'temps. Parce que jusqu'ici, d'puis que Koshiro s'est tiré j'sais pas où, nous, sur Karakura, on s'faisait sacrément chier ! C'sympa d'claquer la gueule aux Hollow d'temps en temps, mais à répétitions, y'a forcément d'la lassitude. Heureus'ment que Koshiro déboule au bon moment. Qu'il déboule tout court en fait, c'est que j'l'imaginais mort moi. 'Faut croire qu'il est pas du genre à crever n'importe comment, n'importe où. Un bon point pour un leader.

Y'a l'machin électronique à l'oreille qui s'active, la vois du boss qui donne les ordres. Moi qui éclate de rire, content d'bouger. Moi qui tente d'répondre à travers l'bidule.

Terminator à Tête Brûlée, bien reçu Tête Brûlée. Terminator en mouvement. Terminé.

Forcément, aucune réponse. Pas qu'il n'ait pas envie d'me répondre, c'qui aurait été l'cas s'il avait reçu l'message, tout simplement que j'parvenais toujours pas à faire marcher l'oreillette. La technologie, c'pas trop mon truc tu vois. La dernière télécommande que j'ai touché pensant que c'tait celle d'un écran plat, y'a eu une chaîne stéréo d'cassée. Avec l'autre pimbêche qui m'accuse des dommages. Sans déconner quoi ! Elle pète tout chez Koshiro et elle tente d'me faire porter l'chapeau. Poufiasse. J'irais bien lui rendre visite à la Réal, histoire d'lui cracher ma bière à la gueule ! M'enfin, plus tard. Pour l'moment, j'me mets en mouv'ment, direction l'pyromane.

Quand j'déboule sur l'terrain, y'a d'jà du monde. Elle. Ici. J'crois halluciner quoi. Moi qui voulait just'ment lui dire bonjour ! C'est qu'après lui avoir adressé un sourire débile que j'me souviens qu'elle a un flingue sous ses fringues. Gaffe. J'm'adresse au boss, et à son espèce de femme-piaf, ou peu importe c'qu'elle est.

Bienvenue à la maison vous deux ! C'tait sympa les vacances ? Z'auriez quand même pu penser à envoyer une carte hein ! C'est que j'm'inquiétais moi ! Vous m'avez ramené un souvenir d'votre voyage ? Un crâne ? Un doigt ? N'importe quoi... ? Rien ? J'me contenterai d'ça va, j'suis pas trop gourmand ! Giah-ah-ah-ah !

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vierge (ou pas) de fer

Messages : 35
MessageSujet: Re: Groupe 3   Sam 19 Oct - 16:05

Allongée sur son lit, Luciela s'amusait à balancer une balle de base-ball contre le plafond en continue. Occupation clichée des personnes s'ennuyant, mais au final plutôt distrayante. Cela ne faisait pas longtemps qu'elle était arrivée dans cette ville et n'avait pas encore eut le temps de s'y habituer que déjà elle commençait à se dire que cette mission ferait naître un avis pour le moins contrasté chez elle. D'un côté elle était déjà quelque peu énervée de devoir gérer avec des équipiers. S'il était fréquent qu'elle se retrouve surveillée, elle était beaucoup moins à habituée aux duos. Dont devoir faire ainsi sur de la longue durée n'était pas pour lui plaire.
Mais, de l'autre, elle n'avait que rarement eut autant de liberté que cette fois. Généralement, toute tâche lui étant confiée était prévue dans le moindre détail, ne lui laissant pour ainsi dire aucun temps à elle. Ici, l'assignation était générale et carte blanche lui était donnée pour y parvenir. Du moment qu'elle évitait de trop se faire remarquer.

Pour l'heure, elle avait tout juste commencer à repérer la ville. Et s'accordait juste une petite pause. Chose qui ne lui serait évidemment pas accordée car elle entendit un bruit pour le moins énervant. Une sorte de bip sonore. Balayant la pièce du regard, elle finit par tomber sur l'oreillette qui lui avait été confiée par Real. Et dont elle ignorait tout simplement le fonctionnement étant donné qu'elle ne s'y était pas intéressée. Fronçant les sourcils, elle tenta de se rappeler les mots de sa coéquipière. En vain.
Soupir de sa part alors qu'elle se redressait de son lit. Selon ses souvenirs, il devait s'agir de quelque chose d'important. Incapable de savoir ce dont il s'agissait, il n'y avait qu'une solution. Suivre la personne ayant certainement lancé l'appel. Du fait de ses faibles, voir inexistants, dons pour ressentir les Reiatsu, ce ne fut pas une mince affaire. La chance semblant être de son côté, elle finit cependant par la repérer. Simplement, elle n'était pas seule mais aux côtés de deux hommes que la jeune fille ne connaissait pas. Son équipière étant là depuis plus longtemps qu'elle, il n'était pas surprenant qu'elle ait déjà des contacts.
Pourtant, ce fut sans nulle gêne qu'elle sauta du toit sur lequel elle se trouvait pour atterrir juste à côtés de la tueuse. Alors qu'elle se redressait, elle la fixait un sourire sur le visage.
    >> Faudra que tu m'apprennes à me servir du truc que tu m'as filé ! Dans le doute, je me suis dit que te suivre pourrait être une bonne idée.
Juste à la fin de ces mots, son sourire s'effaça. Ce qui correspondait au moment où son regard était tombé sur l'une des personnes présentes. Si les deux semblaient pour le moins remarquables, celui-ci l'était d'autant plus en raison de la veste qu'il avait avec lui. Elle n'avait jamais eu l'occasion d'en observer une de ses propres yeux, mais cela ressemblait fortement à ce qu'on lui avait présenté comme un signe distinctif des Shinigami les plus puissants.
Les choses fusèrent dans son esprit et rapidement elle se demanda pourquoi Real ne l'avait pas immédiatement exécuté. Le temps de se poser cette question, elle sentit le malaise. Cet être dégageait la même impression que les humains. Ainsi, la jeune tueuse vint se placer devant lui, levant la tête pour l'observer. Et se contenta de lâcher quelques mots.
    >> T'es quoi en fait ? Shinigami ou humain ?
Elle n'arrivait pas trop à saisir, mais une chose était certaine. L'envie de l'éliminer dans le doute était bien présente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1558-luciela#12072

avatar
Rang : Nettoyeur

Messages : 13
MessageSujet: Re: Groupe 3   Dim 20 Oct - 15:03

Il devait rencontrer l'équipe d'intervention dans un endroit de la ville. Du moins, Mademoiselle Mayer l'avait expressément demandé. Apparemment, les choses étaient en mouvement, et l’homme aimait ça. Il allait enfin pouvoir mettre les mains dans le cambouis, sentir les choses sa manière, et se faire une idée très nette du danger qui couvait dans cette ville remplie de Japonais. Bon dieu…il détestait les japonais. Il détestait pas mal de choses, en fait. Actuellement, il détestait même l’idée d’aller à ce rassemblement, quand bien même cela annonçait-il de l’action. C’était comme s’il se trouvait au beau milieu d’un lundi pluvieux.

Son équipement prêt, le chasseur s’était mis en marche. Il n’y avait rien de plus facile pour lui que de ses faufiler entre les toits des habitations, comme un vengeur nocturne, un ange de la mort ayant une vue d’ensemble sur la population, et apte à donner ses sentences de vie ou de mort. Y avait quelque chose de pourri dans cette ville, un truc dans l’atmosphère qui faisait qu’on regrettait le bon vieux temps du nucléaire. Enfin, c’était son avis, et il savait pertinemment qu’il n’était pas partagé. Ravalant sa frustration, il prit soin d’éviter de poser le pied sur les espaces entre les blocs de béton qui dallaient les toits. Histoire de ne pas tomber dans un délire de toqué.

Sur le chemin, le Quincy put ressentir jusque dans ses tripes le déploiement d’énergie qui faisait rage partout dans la ville. Et s’il ajoutait à ça les deux étoiles filantes qui avaient fini leur course quelque par dans Karakura, on pouvait s’attendre à quelque chose de gros. Fin traqueur, il avait presque la nausée face à ces reiatsu monstrueux qui surgissaient de nulle par, véritables fontaines semblables à des volcans d’énergie. Ces anomalies prenaient place des deux côtés de la ville, ajoutant au désarroi et à l’envie d’en découdre du tireur d’élite. L’action lui manquait, et il fallait avouer, à son corps défendant, que ses manies prenaient le pas sur sa vie. Il avait besoin d’un exutoire.

Celui-ci prit la forme de deux individus distincts, d’une part sa coéquipière désavouée, véritable machine de guerre incapable de finesse et grande gueule, selon les rapports, et d’autre part un type affublé d’un habit de shinigami, et accompagné d’une femelle à l’aspect certes délicieux mais dérangeant. Du haut de son perchoir, qu’il avait pris soin de choisir pour couvrir son équipe, l’homme ne put se retenir un juron silencieux.

- Vraiment, on est là pour ce genre de truc alors que ça semble péter de partout ? Mais c’est quoi cette mission à la mort moi le nœud ?

Il commençait à sentir la moutarde lui monter au nez. Et comme de bien entendu, ses mains volaient follement, traçant des signes dans l’air, touchant des points désignés avec une cadence précise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1521-stalker#11779

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Groupe 3   Dim 20 Oct - 16:41

Rythme de vie insupportable. Cette espèce de chevalière folle exterminant, de temps à autres, toute âme qui vive sur son chemin… Et cette limace… Oui… Gigantesque limace plein de protubérances où il y avait toute cette belle bande de sanguins… Pas possible qu’il soit de la même espèce qu’eux. Tous des gros bourrins. Le moindre geste de travers et c’était la garantie de se manger un bon gros cero dans la figure. Oui, tout porte à croire, au vu de la cadence des destructions, que Karakura n’allait bientôt plus rien avoir à envier aux vestiges de Troie. Un monde de fous. Et lui, seul individu raisonnable, à noyer son calvaire dans des litres de jus de pomme.

-Haaaa… C’monde n’est plus c’qu’il était. Ouais… D’notre temps, l’avait les poneys et les prairies vertes… Au jour d’aujourd’hui… D’aujourd’hui au jour.. Jourjourdaudui… Toujours dodu dui… T’as tout d’gris… C’tes gens grognons tout plein… Ouais… C’était mieux avant, quand on pouvait encore faire dodo au milieu de l’route sans risquer de s’faire écrabouiller par je n’sais quelle machine démoniaque…

Grommeler sa nostalgie aux canettes de coca en face, lui, affalé dans un rayon de superette, au lieu de répondre à la menace extérieure. Mince, ça va plus dans sa petite tête… S’est levé du mauvais pied, ou l’a encore abusé sur le sucre. L’allure soularde, tout sobre qu’il est. Brusque sursaut qui le fait se cogner la tête sur l’étagère, les bouteilles en plastique dessus chancelant, tombant, roulant au sol. Plusieurs regards désappointés en sa direction. Ce bruit dans son oreille… Oh mais, oui, son oreillette. Maigre soulagement, croyait bien s’être fait prendre par le gérant de la boutique. Hu ? Son boss ? De retour ? L’invite à le rejoindre ? Maintenant qu’il se concentre… Il perçoit effectivement sa signature énergétique non loin de lui. Visage soudainement empreint d’enthousiasme. Sortir du magasin pour se précipiter au point de rendez-vous. La silhouette familière de son patron. Tout content qu’il est, l’arrancar froussard ne voit que lui. S’arrêter juste devant, tout haletant.

-C’vous boss Jimachin ? Bon retour ! M’avez super manqué ! Savez qu’il s’est passé pleiiiiiin d’choses pendant qu’ziétez pas là ? Pour commencer, l…

Tout plein de mines froides freinent ses ardeurs. Quoi que c’est que ces tronches de tueurs ? Tous ces gens… La quasi-totalité qu’il connait pas… Cette ambiance terrifiante. Ont tous l’air… comment ? Comme pas contents. Lui aussi s’sent devenir grognon, mais pour l’heure, la peur imposée par cette concentration de mauvaises ondes l’emportent haut la main sur sa mauvaise humeur.

-Hum… M’fait chaud d’un coup… Oui, en fait, trop d’trucs à raconter… Plus tard. On prépare n’sorte de plan là ? Oh... Aussi... Yo Terminator ! S'lut aux autres ! Euh... Hum... Voilà...

Se faire petit… D’instinct, le Candide sentait qu’il fallait éviter, pour l’heure, de trop se faire remarquer…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 3   Dim 20 Oct - 16:50

Et c'est parti pour la baston ! À vous de gérer le combat. Vous ne devez pas attendre mes interventions, qui pourront se faire n'importe quand afin de compliquer un peu la rencontre.
Donc, go go go, et bon amusement à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Groupe 3   Lun 21 Oct - 12:27

Alors qu'il attendait son équipe et seulement son équipe, ce fut tout un cortège qui déboula. Et pendant qu'il les attendait, ses nerfs étaient peu à peu partis en couilles. Comme une pulsion étrange réclamant de lui qu'il fasse offrande à un Dieu obscure de nombreuses vies, comme si seul un carnage pouvait l'apaiser et lui faire voir la plénitude. Mais il est encore possible de retenir ces instincts de destruction lorsque Real arrive et critique ses choix vestimentaires, alors que Paloma se contente de hausser les épaules en réponse au commentaire. Koshiro avise quant à lui la veste posée sur son épaule.
    Ça ? Je l'ai gagné à la réglo, et j'trouve qu'elle a méchamment d'la gueule !
De ses mains il porte la veste devant lui en l'étirant, rendant visible le symbole typique des produits inflammables affiché sur le dos.
    T'as vu c'te classe un peu ? Les gonzesses sont pas censées avoir des goûts vestimentaires qui claquent et tout normal'ment ? Moi y a pas, j'kiffe c'te veste, j'trouve que ça gère !
Bien sûr, Koshiro n'a strictement aucune idée de ce que peut bien signifier un Haori. Pour lui, c'est juste une veste comme une autre, ne lui donnant clairement pas le sens qu'il a généralement pour les Shinigamis. D'où ça vient, il s'en cogne un peu à vrai dire, du moment que ça lui plaît. Ce qui bien sûr est le cas ici... Toujours est-il qu'il la lance vers Paloma pour s'en débarrasser. Car oui, en plus de servir de jouet sexuel et de support en combat, l'Arrancar pouvait également avoir une utilité de porte-manteaux !

Cependant, son humeur maîtrisée ne le reste pas bien longtemps. Rapidement il se fait encercler, par certaines personnes même dont il n'avait jusque là aucune idée de l'existence. Ne sachant plus trop où donner de la tête dans cette succession d'interventions, le Jimushi ne tente même plus de se montrer raisonnable, et laisse alors éclater et son pouvoir et son Reiatsu. Il tapote alors la tête de Fuan pour lui faire comprendre de la fermer, écarte Ganryu de son chemin pour se mettre réellement nez-à-nez avec cette goumiche qu'il ne connaissait ni d'Ève ni d'Adam.
    T'es qui toi, grognasse ? D'où tu m'poses des questions ? Appelle-moi maître et ferme ton caquet, femme !
Disant cela, les premières cendres générées par ses flammes étaient venues se concentrer sur ses poings. Alors, de la main gauche il tenta de lui placer un uppercut et qui serait directement suivi d'un crochet du droit. De quoi faire bien mal, direct. Enfin, ses pulsions éclatent...


_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Indépendant

Messages : 104
MessageSujet: Re: Groupe 3   Lun 21 Oct - 21:04

    - Bah alors, on ne dit même pas bonjour ? Je t'ai connu plus loquace.

Alors que Ganryû venait d'arriver jusqu'à eux, Real s'était intéressée à lui afin de voir ses réactions. Et sa déception était grande de ne pas le voir lui parler. Le dernier épisode l'avait-il échaudé ? Lui, un grand gaillard comme ça ? La déception fut rapidement balayée par l'agacement, puis la colère. Qu'il lui en veuille, elle pouvait le comprendre. Après tout, elle avait tenté de lui faire porter le chapeau concernant la destruction de la chaîne de Koshiro. Et ses atouts féminins lui permettaient de gagner haut la main face à lui. Mais de là à ne même pas lui adresser la parole, c'était assez fort. Elle ne l'avait pas deviné aussi mauvais perdant.

La réponse de Koshiro quant à son déguisement passa presque inaperçue tant elle était saoulée. L'aura enflammée de son ancien boss venait d'être libérée, réagissant aux provocations de Luciela. La chaleur étouffante n'était pas agréable, encore moins pour une manipulatrice de l’élément glace. Inutile de dire qu'elle devait donc se protéger si elle ne souhaitait pas subir les affres de cette technique. Caressant délicatement le pendentif se trouvant à son cou, elle libéra son propre pouvoir. Pas de phrase à rallonge. Pas d'effet tapageur. Une aura blanchâtre émanait de son corps désormais et la température autour d'elle chuta de façon vertigineuse. A la frontière entre son aura et celle de Koshiro apparaissait désormais un brouillard étrange. La vapeur générée par les deux éléments était logique et resterait tant qu'ils maintiendraient ces effets contraires.

L'avantage, outre le fait de se prémunir de cette chaleur auparavant gênante, c'est qu'elle allait pouvoir s'occuper de cet autre géant. On ne pouvait ignorer la belle éternellement. Et elle allait sans doute jeter un froid dans leur relation. S'éloignant quelque peu de Koshiro qui s'était lui jeté sur Luciela, la brune libérait un nouveau don. Autour d'elle apparaissait peu à peu une fine pellicule de glace, légère mais terriblement glissante. Une brume verglaçante fit également son entrée, émanant d'elle, la recouvrant peu à peu de son manteau protecteur. S'approcher d'elle risquait de causer bien des soucis. Mais plus drôle encore, cela améliorait sensiblement ses propres pouvoirs. Se battre dans son environnement avait au moins cet avantage. L'association de son manteau de glace et de cette patinoire improvisée risquait de surprendre.
    - Je déteste que l'on m'ignore comme ça.

D'un geste de la main, elle invoqua à partir de son élément trois aigles de glace qui se posèrent sur chacune de ses épaules, le troisième se posant sur son avant-bras. Cette attaque était irraisonnable. Aucune logique. Mais elle ne maîtrisait plus réellement ses émotions. L'envie de voir le sang couler lui suffisait. Et si elle avait déjà ressentie cela par le passé, elle se souvenait que ça n'avait concerné que des Shinigamis. Jamais des frères. Avant de trop cogiter, elle envoya les trois aigles sur Ganryû. Prenant leur essor, ils prirent trois directions différentes pour tenter de prendre par surprise cet homme. Alors qu'ils franchissaient la distance séparant la belle de la brute, on pouvait constater qu'ils gagnaient en vitesse et en puissance en traversant cette étrange brume verglaçante qui se trouvait autour de la jeune femme. Les hostilités débutaient.

Ils allaient certainement s'entretuer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t726-real-mayer#4436

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mar 22 Oct - 3:34

Yo Lapin Blanc !

J'lui claque un sourire déformé par la rage qui monte. Sans vraiment l'vouloir, sans aucune raison, elle monte, toujours plus puissante, plus irrésistible, affamée. M'bouffe l'cerveau. M'empêche d'réfléchir correctement à c'qui s'passe. Et j'pas l'air d'être l'seul dans c'tte situation. Y'a qu'à voir autour d'moi. Les deux gonzesses, l'boss. Y'a qu'Fuan qui semble pas bouffer par c'tte sensation bizarre. Perso', ça m'prend aux tripes, m'fait serrer l'dents autant qu'l'poings. J'sais pas pourquoi, mais j'veux tout péter. A commencer par c'tte chieuse. Real. La dernière fois lui a pas suffit, elle m'a pas assez cassé les couilles, 'faut qu'elle vienne en r'demander aujourd'hui.

Loquace ? Cause plus claire ma belle, tu m'emmerdes là.

Répondu du tac au tac. Sur un ton irrité. Loquace quoi, j'connais pas un mot pareil moi. Si elle veut qu'on cause, qu'elle utilise d'autres mots. Et pas l'temps d'en placer une autre, qu'le balafré s'excite et décide qu'c'est l'heure d'briser quelques mâchoires. Comme ça. Sans rien dire à personne. Il m'pousse sur l'côté, et laisse éclater son putain d'pouvoir qu'il est brûlant. Même pas il dit pourquoi on est là. C'qu'on va faire, rien. Il laisse juste éclater sa mauvaise humeur. Un peu comme tout l'monde ici. Au moins, l'programme est clair, s'foutre sur la tronche. J'dis oui. Koshiro qui r'lâche sa pression spirituelle. Direct la température grimpe et d'vient insoutenable. J'tire la tronche.

Bordel de. Combattre avec toi va être l'enfer j'ai l'impression ! Giah-ah-ah-ah !

Au final, j'en rigole. L'enfer, c'bien l'sort qui doit m'attendre quand j'crèverai. L'manteau tombe, l'gilet suit l'mouv'ment. C'pas vraiment qu'j'ai moins chaud, m'enfin, c'tait bien tenté... J'tire encore plus la gueule quand même pas à terre, qu'mes fringues prennent l'feu ! Putain d'flammes d'merde ! 'Va falloire allonger l'argent pour rembourser ça, Koshiro ! Et puis l'autre en rajoute une couche. Après l'feu, la glace. Normal. Ils veulent juste qu'on crève en fait. Une moitié congelée, l'autre brûlée. Bordel de. Et puis merde, j'relâche moi aussi mon énergie spirituelle. Puis mon pouvoir, tiens. L'terrain est recouvert d'brume, il fait froid maint'nant et j'suis bien comme un con torse nu. Qu'elle déteste qu'on l'ignore, qu'elle m'sort.

Bah alors, on est vexée ? 'Faut pas ! J'avais bien en tête d'te fracasser l'crâne, t'en fais pas ! J'voulais seulement causer un peu au patron avant !

Pauvre conne. J'm'avance pour faire un pas, glisse et m'casse la gueule. Bordel de. C'tte chieuse a gelée l'sol aussi ?! J'le sens mal. La roche r'couvre m'bras alors qu'j'me relève, décidé à briser Real. Mauvais timing. Y'a des piafs volant qui attaquent d'puis les airs. Et merde. J'dégomme l'premier d'un crochet du droit bien placé. L'second reçoit l'même sort d'ma main gauche et l'tout explose à l'impact. La pierre sur mes bras, comme l'aigle. Seul'ment mes mains sont prises dans la glace, la morsure du froid m'l'indiquant. J'peste et encaisse la suite. L'dernier m'tombe sur l'coin d'la tronche. Ou plutôt, au beau milieu du torse. Y'a ses griffes qui s'y plantent et les effets d'la technique qui s'propagent immédiat'ment.

J'brise l'aigle d'mes poings. L'froid m'attaque l'corps, j'ai du mal à respirer.

Bordel de. Pauvre conne ! 'Vraiment chiant ta merde ! Mais ça va pas m'empêcher d'te briser !

Bah ouai, j'suis un gaillard, c'pas ça qui va m'faire claquer. Comme l'terrain est glissant, j'crois qu'il est bon d'péter c'terrain. Gatling. Mon pied claque l'sol et l'bitume verglacé s'fracasse sur dix mètres aux alentours. Mon pouvoir fait l'reste. J'soulève les morceaux d'roche que j'balance à la tronche de c'tte grognasse. En espérant lui rendre ces merdes glacées.

Hésite pas à l'dire si t'en veux plus ! Y'a pas d'problème ! Giah-ah-ah-ah !

C'pas parce que j'ai les mains refroidies à mort et une partie du torse prise dans la glace que j'vais chialer sur mon sort et arrêter d'me battre. J'profite qu'la gonze soit occupée pour prendre un peu de hauteur, histoire d'éviter d'me viander encore une fois.

Giah-ah-ah-ah ! On est pas bien là, en hauteur, profitant d'ce vent frais et d'la chaleur du coin ?


_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vierge (ou pas) de fer

Messages : 35
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mer 23 Oct - 0:06

Beaucoup de monde firent ensuite leur entrée. Deux inconnus et même le Quincy complétant leur groupe de Fullbringer, bien que celui-ci était un peu à part, perché dans son coin. Luciela n'aimait pas trop ce dernier, certainement à cause de méthodes, et façon d'être, bien différentes des siennes. Pourtant, elle n'avait pas trop le choix et le considérait comme un allié. Si cela ne l'obligeait pas à l'aimer, ce fait lui imposait au moins de ne pas chercher à le démonter à la première occasion venue. De toutes façons, elle n'était même pas persuadée d'en être capable.
Et, rapidement, les choses se mirent à dégénérer. Aura de feu, de glace... Se tenir sur place restait en soi un miracle. La jeune Fullbringer, de part sa position, se prenait de plein fouet celle du vieux plein de cicatrices. Et lorsqu'elle entendit ses mots, une seule réaction de sa part.
    >> Un putain de gros connard.
Telle était la réponse qu Luciela apporta à sa propre question. L'humain, puisque pas mal d'éléments indiquaient qu'il en était un, ne savait pas qu'il était mal vu de taper les femmes. Encore moins les adolescentes n'ayant même pas encore atteint l'âge de la majorité. Le pire était peut être qu'il n'y allait même pas de main morte. Heureusement pour la tueuse, elle était du genre à réagir vite. Et ses capacités particulières ne demandaient que peu de délai pour faire leur œuvre.
Directement, sa peau fut recouverte d'une couche d'osmium. Sans concentration, son première effet fut d'alourdir à l'extrême son propre corps. Et elle laissa son Reiryoku s'écouler dans l'ensemble de son corps afin que ce dernier ne réagisse au contact. Ce dernier fit ses preuves lorsqu'elle eut à subir l'uppercut, une grande partie de la force d'impact étant absorbée par la densité du métal qu'elle utilisait. Grande partie car il fallait dire que la puissance dégagée par son assaillant était supérieure à ce qu'elle même pouvait dégager et en ressenti malgré tout la violence. Le second coup, lui, fut réellement douloureux, Luciela ne contenant sa douleur que grâce à une grimace pour le moins éloquente. A ce rythme, elle doutait de pouvoir tenir bien longtemps.

Cependant, et ce grâce à sa première action, elle n'avait pas bougé ne serait ce que d'un centimètre en recevant les coups, se trouvant donc toujours pile devant son opposant. Sa peau reprit alors son apparence naturelle, révélant le résultat du crochet sur sa joue droite. Le sang qu'elle cracha ne l'empêcha pourtant pas de faire naître sur son visage un sourire pour le moins radieux. Immédiatement, sa jambe droite se leva à la verticale au dessus de la tête de l'homme à la veste de Shinigami.
    >> Désolée, les délires sado-maso avec des vieux, c'est pas vraiment mon truc sale con.
Et violemment sa jambe s'abattit dans le but d'écraser avec force son talon contre le crâne du con en question. Si, vu la force qu'il avait dégagé, elle doutait l'avoir aussi facilement, elle espérait bien lui donner un sacré mal de crâne.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1558-luciela#12072

avatar
Rang : Nettoyeur

Messages : 13
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mer 23 Oct - 23:54

Ça partait en cacahuète. Subitement. Comme si chacun n'attendait que ça pour déverser sur les autres sa rage incontrôlée. Le feu et la glace se mêlèrent alors que le type en habit de dieux de la mort décidait de s'en prendre à la jeune Robocop, et que Miss Mayer répliquait tout de go. C'était précisément le genre de situation contre laquelle il avait mis en garde la jeune femme, lui assurant qu'il se carapaterait afin d'éviter tous dommages collatéraux. Et pourtant...

Y a un type déguisé en shinigami, qui maitrise le feu et est accompagné d'une Arrancar. De DEUX Arrancars. Et tout le monde trouve ça normal...

Il avait rapidement fait son choix, décidant que ce genre de situation ne pouvait pas se dérouler ainsi. Faisant apparaitre l'arme qui était sienne, le sniper pointa directement son réticule sur celui qui semblait être le big boss de cette mascarade. Alors comme ça on était un pimp, typiquement le genre à porter des bling-bling et à faire beaucoup de bruit? Ça horripilait le soldat. Se fondant dans le décors, il commença la chasse.

- Tu feras moins le malin quand tu ressembleras à une pelote d'épingles.

Murmurait-il dans sa barbe alors qu'il ajustait sa position. Un trait de reishi parti en direction de l'énergumène, explosant au contact pour se séparer en une multitude d'épines énergétiques, qui gêneraient au moins autant ses mouvements qu'elles seraient douloureuses. Une sorte de petite séance d'acupuncture afin de le détendre. Quand à l'autre qui surfait gentiment en l'air, il offrait une cible parfaite. Dommage pour lui, ce n'était pas un Arrancar. Par contre, le petit silencieux...

- Tiens, le benêt, tu m'en diras des nouvelles.

Et son arme déchargea une multitude de projectiles, détruisant purement et simplement la zone où se trouvait l'hybride auparavant. Il avait été entrainé pour ce genre de menaces, il savait y faire face. Et traquer de l'humain faisait aussi partie de ses prérogatives. Pour l'instant, il travaillait de concert avec ses deux équipières. Cependant, il ne faudrait surtout pas que l'une d'elle se trouve dans son champ de tir. Il accomplissait sa mission, quand bien même des imbéciles venaient à grossir les rangs des dommages collatéraux. Et bizarrement, il ne se sentait pas d'humeur à essayer de faire dans la dentelle. Non, là, il voulait plutôt repeindre les murs avec les fluides de quelqu'un. Bizarre, quand on connaissait ses manies de propreté...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1521-stalker#11779

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Groupe 3   Jeu 24 Oct - 9:26

Entre l’imprévisible terminator qui esquissait un sourire plus menaçant qu’autre chose et son patron tout furax à faire péter une trombe de chaleur avec son reiatsu, l’arrancar froussard ne se sentait guère rassuré par ses appuis supposés. Comble de l’ironie, voilà qu’il se trouve davantage inquiété par ses alliés que par ses probables ennemis à venir. Ses ardeurs définitivement refroidies par un tapotement de main, cet avertissement tacite ne l’empêche pas d’insérer son empreinte spirituelle dans celle de son patron au contact. Aucune intention malveillante derrière, l’intuition primaire que ça pourrait leur servir dans le temps long ou très court, comme il semble se profiler présentement.

Un choc climatique. La chaleur étouffante en prise avec une froideur aussi brutale que soudaine. D’où ? De cette femme aux allures asociales ? Difficile de se tromper. Dualité spirituelle qui n’augure rien de bon. Ça fait vrousssshh, ça fait vriiisssshh et patapouf ! Ça fait un brouillard au point de rupture de ces extrêmes, donnée physique qui pourrait bien l’avantager dans un avenir proche. Toutefois, pas le temps de penser stratégie, un violent bruit sourd vient le faire sursauter. Quoi que c’est ? Oh punaise… Son patron vient de fracasser le crâne de quelqu’un… Regard de compassion à l'égard de sa victime. Mine stupéfaite à la vue de la bouille toute souriante du punching ball malgré les deux grosses patates chaudes encaissées. Un vrai nid de monstres ici… à se demander ce qu’il fout là.

Oh… Montée d’adrénaline, cette fille sur le point d’écraser son patron avec son pied. Non ! Ça se passera pas comme ça ! S’interposer ! Action conceptualisée mais non effective. À la place, un bala balancé dessus avant qu’elle n’ait achevé son mouvement. Mince… Quoi qu’il lui a pris ? Ça n’a jamais été trop son genre de frapper sans prévenir… Non pas qu’il fasse toujours signe avant de passer à l’action… Enfin bon, là… Il s’est carrément senti agir tout seul. Journée vraiment paranormal. Pas moins surréaliste que la concentration de reiatsu effective non loin de lui et semblant le menacer directement. Rien de perceptible à l’œil nu, mais ça ne l’empêche pas de sentir une présence. Un réflexe, charger une orbe lumineuse devant sa main. Appréhensions justifiées, un nuage de tirs s’apprêtent à s’abattre sur lui. Les premières ont beau l’atteindre que le reste se laisse avaler par son cero pour atteindre l’homme invisible. Tout ce patatras promet un sacré bordel.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 3   Jeu 24 Oct - 14:21

Au cours de ce tour, Luciela devra attaquer Fuan avec au moins une rang 1. Cette technique devra être offensive et entièrement concentrée sur Fuan (donc pas de zone/multi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Groupe 3   Ven 25 Oct - 20:12

Et rapidement, ça part totalement en couilles. Tant mieux ! Après tout, le Koshiro il adore ça la baston. Ce que raconte la petite conne face à lui, il n'en sait foutre rien, il ne l'écoute même plus. Sans doute un gros ramassis de conneries. Après tout, c'est une gonzesse, faut pas en attendre beaucoup de ces cerveaux rabougris conceptualisés dans l'unique but de préparer la bouffe et faire le shopping ! Accessoirement la vaisselle et torcher le cul des mioches aussi, bien sûr, mais la liste n'irait certainement pas plus loin que cela, à l'exception de faire chier... et, comme c'était le cas ici, raconter de la merde. En plus, une gamine... juste bonne à se la péter sans même se rendre compte qu'elle n'était déjà plus qu'un bon steak bien cuit dans le creux de sa main.

Elle tente de lui caser un coup, que le Jimushi contre de son poing gauche. Et ouais, même pas besoin de sa bonne main ! C'est pas une mioche qui allait lui apprendre comment on colle des gnons après tout. Il a été défier Geppetto et est revenu sur terre les mains dans les poches. C'était pas une illustre inconnue à l'utilité douteuse – autre part que dans une cuisine ou dans une vitrine à néons – qui allait pouvoir sérieusement l'inquiéter. Ses jointures craquent sévèrement, mais ce n'est pas lui qui allait faire la chochotte pour si peu. Afin de lui afficher son mépris, en lieu et place de lui rétorquer quoi que ce soit, il se contente de lui cracher à la tronche. En temps normal, un joli minois il a plutôt tendance à épargner ça, mais en l'occurrence, l'incendiaire avait juste envie de lui refaire le portrait façon grand brûlé. Ce qui expliqua donc que ce n'était pas de la salive qui venait d'envoyer, mais un vrai condensé de flammes explosives.

Et déjà, il cherche à s'écarter. Il se projette alors dans les airs, sachant que cela pourrait lui offrir quelques avantages par la suite. Bien lui en pris, évitant par là quelques petites aiguilles dont il n'avait même pas eu conscience d'être la cible. Pour dire à quel point il se foutait de tout ce qui l'entourait autre que cette grognasse qui devait être anéantie, histoire d'apprendre le respect de celui qui était le maître auto-proclamé de Karakura. Ses deux bras se croisèrent alors, envoyant chacun une petite panoplie de boules incendiaires histoire de pas lui laisser le temps de respirer. Au même moment, Paloma envoya un Cero sur la cible de son maître, s'étant également élevée dans les airs à la suite de ce dernier. De quoi lui faire fermer son caquet sans doute, comme il le lui avait déjà demandé « gentiment »... ou du moins à sa manière.


_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Indépendant

Messages : 104
MessageSujet: Re: Groupe 3   Sam 26 Oct - 11:02

Plus clair ? Un sourire entendu apparut sur son visage. S'il voulait de la clarté, il ne serait pas déçu. Le résultat fut à la hauteur de ce qu'elle attendait : les aigles firent leur travail et les impacts étaient désormais évidents sur son corps. Et elle prenait très au sérieux ses petites menaces. Maintenant qu'elle l'avait touché, il laisserait sa propre puissance déferler sur elle. Prête à réagir, elle déployait son aura plus encore autour d'elle. Le froid avait fait son petit effet. Et ce n'était pas terminé. Pas encore. La puissance déployée par l'humain était proprement phénoménale. La jeune femme se savait inférieur à lui en puissance brute.

Et il le lui prouvait. Les morceaux de roches précédemment arrachés par sa technique approchaient de la Mayer à vive allure. Nul doute qu'encaisser un tel assaut lui était impossible. Un corps humain contre un rocher, c'était la victoire assurée du rocher. Sauf quand on s'appelait Koshiro et que l'on mangeait des cailloux au petit déjeuner. Mais la constitution chétive de Real ne laissait planer aucun doute. Ses bras se placèrent devant elle. Modeler l'âme des éléments n'était pas à la portée de tous. Mais elle avait été entraînée à cela. Instantanément, le vent face à elle se compacta afin de former un mur qu'elle voulait impénétrable. La réalité entre sa volonté et les faits étaient toutefois tout autre. Une partie des rochers s'écrasèrent sur sa défense élémentaire, l'évitant complétement. Malheureusement, certains des cailloux étaient si gros qu'ils s'écrasèrent sur sa paroi, laissant des morceaux passablement tranchants franchir sa protection et lui entailler à de nombreuses reprises jambes et bras. Un morceau plus notable que les autres venait d'ailleurs de se planter sans sa jambe, faisant grimacer la belle brune.

La barrière se volatilisait alors que Ganryû s'élevait dans les cieux lui aussi. Ce fut à ce moment qu'elle perçut alentours le chaos qui régnait. Son envie d'écraser ses adversaires restaient trop importantes et elle ne parvenait plus à réguler sa haine. Tous. Sans la moindre exception. Mais restait surtout lui. Ce colosse qui lui avait jeté ces choses. Avec un effort, elle retira la pointe acérée qui s'était empalée dans sa cuisse. Le jetant au sol, elle fit un pas avant de comprendre qu'elle ne pourrait pas s'attarder trop longtemps. Il était temps de s'y mettre sérieusement.

Son aura se regroupait déjà autour d'elle. La glace recouvrait désormais son corps en intégralité, formant l'Armure de la Déesse des Glaces. Ainsi préparée, elle saurait pallier à sa faiblesse principale. Mieux encore, elle allait faire passer l'envie de rire à cette brute épaisse. Le tuer lui paraissait indispensable. Il s'était élevé mais ce ne serait pas suffisant. Car sans attendre, elle libéra son dragon de glace. Extrêmement rapide, ce dernier fusait vers sa cible, gueule ouverte, dans le but évident de l'attraper et de le déchiqueter. Main dressée vers le ciel, elle en contrôlait la moindre trajectoire. Et associée à son armure, elle se sentait capable de le toucher. De le détruire. L'oreille s'activa.
    Je suis en place.

A peine ces paroles prononcées qu'une terrible déflagration s'éleva dans les airs. Juste après, une multitude de balles spirituelles firent leur apparition, ciblant très clairement l'humain qui s'était positionné sur ce rocher, lévitant dans le ciel. Une position parfaite pour un sniper comme Elias. Qui voyait là une cible idéale. Une seconde déflagration se fit entendre. Le sniper semblait cette fois s'en prendre à un autre adversaire. Les Ginto projetés à l'aide de son fusil spécial ciblant l'Arrancar étrange qui était arrivé ici précédemment. Le chaos. Vraiment.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t726-real-mayer#4436

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Groupe 3   Dim 27 Oct - 4:14

Viens connasse ! Viens que j'te brise les dents !

Que j'lui aboie à plusieurs dizaines de mètres d'écart, en hauteur, sur mon morceau de terre m'servant d'planche d'surf pour les airs. C'est qu'j'ai la rage, d'puis qu'j'ai posé les pieds ici et voir autant d'sang et le chaos se propager arrange pas les choses. L'appel à la violence. Irrésistible. Alors autant y céder complètement, histoire d'en profiter, d'pas luter inutil'ment. C'que j'fais parfait'ment. Une lueur d'folie illuminant mon r'gard alors que la grognasse s'enveloppe d'son pouvoir glacial. J'me marre un bon coup. Une armure d'glace, j'aime ! Attends un peu d'voir la mienne, bouffonne ! Attends d'voir c'que j'deviens une fois mon pouvoir m'protégeant, m'donnant plus de puissance encore.

Plus gros que j'suis. Plus grand, plus solide. Plus destructeur. Moins destructible. Plus enragé encore. Incassable. Et c'pas l'dragon gelé qui m'fonce d'ssus qui prouvera l'contraire ! Rien peut m'briser une fois mon armure m'protégeant complètement. Rapide, la bête fonce gueule grande ouverte et mord. Mes bras la bloque au niveau des mâchoires, l'empêchant d'refermer sa gueule sur quoique ce soit d'autre. C'douloureux, j'grimace, puis éclate d'rire, heureux. Elle éprouve bien ma défense la garce. La force de l'impact m'éjecte d'mon perchoir en lévitation, qui s'écrase fissa sur l'sol. Quant à moi, mes pieds r'touchent l'plancher des vaches sans que j'chute. Solidement campé sur mes appuis que j'suis.

L'dragon continue d'me repousser, mes godasses traçant deux gros sillons sur la route pour qu'finalement j'm'encastre l'dos contre une bagnole. Portière pliée en deux sous l'choc, alarme qui s'déclenche ajoutant au bordel ambiant que la mêlée produit très bien toute seule. Final'ment, la créature lâche prise, pour mieux qu'le camp adverse m'en foute plein la tronche. Un véritable déluges d'balles d'énergie pure qui m'pleuvent sur l'coin d'la gueule, l'flot m'engloutissant alors qu'j'ai tout juste l'temps d'placer mes bras en croix d'vant moi. La voiture explose, rien comparé à la déflagration qu'engendre l'assaut et qui mine de rien, m'fait sérieusement ma lenteur d'réaction.

C'pas visible grâce à l'armure qui apparaît comme intacte, mais la vérité c'est que j'ai dégusté. Y'a d'la douleur qui irradie mon corps et j'apprécie moyen. Rien qui va m'abattre, j'suis largement capable d'encaisser plus. J'ai survécu à Koshiro, quand même. L'feu, moi ça me fait plus peur qu'd'la glace. Ou même quelques boules qui explosent. La technique m'fait penser à celle de Fou-Fou tiens. Sauf que là, j'pas miré d'où et d'qui ça venait. C'tte merde a frappé comme une pute, sans s'montrer. J'lui casserai l'dos une fois la p'tite merde sur pattes brisée. J'reviens vers Real, grognant, courant. 'Fin, courir sous c'tte forme c't'un bien grand mot. J'aligne un pas d'vant l'autre et c'déjà pas mal vu la masse.

L'tout fait trembler l'bitume sous mes lourdes enjambées, et malgré l'terrain glissant, qui m'fait inévitablement déraper, j'parviens jusqu'à ma proie. J'me suis toujours d'mandé ce que ça devait faire d'se retrouver face à un golem de pierre qui s'apprête à vous fracasser l'crâne avec l'sien. J'aime penser qu'ça fait jamais plaisir. A voir si c'tte déglinguée accueille la chose avec l'même effet. Y'a mon énorme trombine qui s'propulse sur la sienne, tentant d'lui démolir la face pour qu'jamais elle soit en mesure d'pouvoir la remette en état. Qu'elle reste méconnaissable à vie. Chirurgie esthétique gratos et immédiate. Docteur Kichigai, meilleur chirurgien d'Karkarkura, ou un truc du genre.

TIIIIIIIIIEEEEEEEEEENNNNNNNNSSSSSS !

Impact.


_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vierge (ou pas) de fer

Messages : 35
MessageSujet: Re: Groupe 3   Lun 28 Oct - 1:09

Elle ne le sentit même pas. Tout ce dont elle se rendit compte fut que sa Reactive Skin s'activa d'elle même, preuve qu'elle venait d'être prise pour cible. Le fait qu'aucune blessure n'en ressorte montrait que l'attaque ne disposait pas d'une puissance nécessaire pour représenter un danger. Rien de suffisant pour la distraire de son offensive, qui hélas ne porta pas les fruits attendues. Le rustre était fort. Un coup de poing prit l'ascendant sur le pied de Luciela, attaque dont la puissance était malgré tout loin d'être négligeable.
Repoussée, elle tituba de quelques pas en arrière, en profitant pour tourner la tête vers la direction d'où venait l'assaut contré précédemment. Et son regard tomba sur un Arrancar pour le moins particulier. Ou du moins qui ne dégageait pas grande hostilité. Un allié du vieux ? Certainement sinon il n'y aurait guère d'intérêt pour lui de s'en prendre à l'adolescente.

Cependant, en parlant de l'humain, la jeune fille regretta bien vite d'avoir détourné son attention. Se faire avoir par un crachat, ce n'était guère quelque chose d'appréciable. Surtout lorsque ce dernier explosa. Par réflexe, elle détourna la tête. Ce qui lui empêcha de voir la suite des événements. Véritable déluge, elle était prise par le feu adverse, au sens propre du terme. Puis un rayon la percuta de plein fouet, la repoussant encore plus. Pendant un instant, elle regretta de ne plus être sous l'effet d'Inamovable Object, ce qui lui aurait au moins empêché ce désagrément.
Une rapide vérification lui permis de confirmer sa première pensée. Elle était réellement dans un sale état et tenir plus longtemps face à cette brute serait un pur miracle. Profitant du nuage de poussière soulevé par les attaques de ses ennemis, elle en profita pour s'éloigner et changer de cible. Elle ignorait toute personne l'entourant pour se concentrer sur celui l'ayant provoqué et qui semblait déjà plus de son niveau. Son Reiatsu s'écoula dans son corps dans le but d'accélérer ses mouvements et, d'un simple déplacement, se rapprocha.
    >> On t'a jamais dit que c'est pas bien de frapper les femmes ?
Large sourire de la part de l'expérience vivante dont le bras fusa en direction de la gorge de l'Arrancar. Snake Bite. Une technique extrêmement simple dont le but n'étant autre que d'utiliser la pression que pouvait exercer ses prises. Capable de broyer les os sans réel soucis, il s'agissait cette fois de briser la nuque de sa cible. Pire encore, si elle profitait de son accélération, elle utilisa autre chose pour être d'autant plus meurtrière.
Si elle avait prouvé les vertus défensives de sa capacité à se transformer en métal, elle était en train de montrer que cela pouvait également être des plus utile en phase offensive. Ce qu'elle espérait réellement démontrer en cet instant bien précis.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1558-luciela#12072

avatar
Rang : Nettoyeur

Messages : 13
MessageSujet: Re: Groupe 3   Lun 28 Oct - 14:32

Le sniper est toujours sur sa proie. Pas encore vaincue, celle-ci enrage, contrant son tir et fondant sur lui.

Il l'avait piquée au vif, l'obligeant à fondre sur lui, toutes griffes dehors. Bien, car même si l'Arrancar n'avait pu décelé sa cachette, il avait suivi ses tirs, ce qui dénotait d'une intelligence suffisante pour rendre le jeu intéressant...jusqu'à un certain point. Car tandis qu'il courait, ombre parmi les ombres, quittant son perchoir pour une autre zone où la fenêtre de tir serait plus adaptée à ses dessins, ses Gintôs volaient quant à eux vers le petit homme en colère, dans le but de le piéger au milieu d'une explosion de reishi. Il pourrait se débattre, ça oui! Au mieux cela le gênerait-il, au pire pour lui l'ensemble lui péterait à la figure, se combinant à l'assaut d'un nouveau protagoniste. De quoi s'occuper pour un temps.

Car il avait d'autres chats à fouetter. L'autre qui s'en prenait à Mademoiselle Mayer, notamment. Véritable bête, le monstre de pierre avait décidé d'aller la chercher au corps à corps, histoire de la réduire en bouillie. Rien que de penser à la quantité de poussière que devait charrier ce type, cela replongeait le tireur dans ses vieux travers. Le genre de frisson qu'on peut avoir comme si quelqu'un venait de marcher sur sa tombe. Il devait arrêter cette chose, l'empêcher de continuer à foutre son bordel sans vergogne. C'est bien pour cela qu'il se plaça, l'arme à l'épaule, son réticule de visée pointé sur le crâne de cette bestiole informe. Le but était de neutraliser, aussi simplement et rapidement que possible.

Son bras s'agite, son Sanrei Shuto se libère. Il sent presque les battements de son cœur propager leur onde au travers de chaque fibre de son corps. La main presse la détente, lentement, la pulpe du doigt s'enfonçant lentement sur la détente, avant de la presser continuellement, jusqu'au point de rupture. Le coup part, net, précis, sans fioriture. Un unique projectile énergétique, aussi rapide que concentré en puissance, visant l'anéantissement de la cible. Un humain dégénéré de moins sur cette planète, du bon boulot.

Restait l'autre, le plus dangereux, celui qui pétaradait autant qu'il bousillait tout sur son passage. Chaos était son nom, et cela ne plaisait pas beaucoup à l'agent. Autant dire qu'il mettrait le paquet pour le stopper, lui aussi. Déjà, ses Gintôs s'envolaient, filant telles des étoiles à la rencontre de cet ersatz de shinigami. Puis la cage se formait, activant le mécanisme qui lui pomperait son reiatsu jusqu'à le laisser tel un raisin sec. Ou un pruneau, dans son cas, vu la masse corporelle qu'il se payait. Il avait presque envie de lui foutre son canon dans la bouche, une fois tout cela terminé, pour en finir une bonne fois pour toute. Lui resterait plus ensuite qu'à aller dire deux mots à cet enfoiré de Quincy Japonais. Il haïssait ces types, plus que toute autre chose. N'eut été le devoir qu'il aurait déjà scotché ce papillon à son mur, rien que pour finir son existence. D'ailleurs, il se sentait déjà sombrer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1521-stalker#11779

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mar 29 Oct - 2:07

Spoiler:
 

Pauvre petit corps. Que ça picote… Sur sa joue, son épaule, son pied, trois points saccadés par des sortes de petits projectiles. L’a bien réussi à se sauver de l’essentielle de cette marée spirituelle, reste que le Candide aurait apprécié faire papouf d’un sonido pour se retrouver plusieurs kilomètres plus loin, sur un hamac, cocktail à la main. Malheureusement, l’est encore loin de ce résultat, juste bon à balancer des gros rayon-lasers dans l’idée de limiter la casse. Enfin bon, au moins peut-il désormais se targuer de ne plus être trop essoufflé après l’usage d’une technique éliminatoire il y a quelque temps de cela. Qu’il pense le petit Fuan, ses plaies n’attendent de lui aucun aval pour se refermer, débrouillards qu’ils sont.

Perception titillée. Tiens, il y a un deuxième planqué dans les environs ? Fuan l’aimerait figurer dans leur catégorie… Quoi qu’il lui a pris de se jeter dans la gueule du loup d’ailleurs ? Une merdouille de nid à bourrins. Ridicule Bambi au milieu d’une meute de Rambo. Bipouf, petits pas à reculons avant que n’explose ces drôles de bidules. Explosions contenues par la force de ses bras. Bras intacts ? Seul l’œil expérimenté pouvait y déceler, au moment fatidique, la force de régénération ahurissante ayant abrogé ses brûlures en quelques fractions de seconde.

Gneuh ? Quoi les femmes ? Pas compris l’argument. Pas le temps de réfléchir de toute… Une pulsation spirituelle, elle va bouger… Esquiver. Non… Juste le temps de placer son bras gauche entre la paume de cette furie et son cou. Un avant-bras sauvagement empoigné, en voie de se faire écrabouiller. Douleur horrible… Cris incontrôlés… Gouttes de sueur perlant sur sa figure grimaçante. Une force de barbare… Et elle visait sa gorge ? Pas possible, l’essaie de le tuer ou quoi ? Ouh… Violente… Heureusement pour lui, c’est son fourreau organique qu’a été donné en pâture à ce barbare. Chair qui se change en particules de sables pour se recomposer en une espèce de fendoir. Cette fille tenait un bras, elle tient désormais le pommeau de son zanpakutoh. Ouf que ça respire. Fiou que ça soulage. Miou que ça recommence.

De nouvelles boules de reiatsu intégrant son peskis… Ces bombardements ne cesseront donc jamais ? Encore à contenir ces explosions par la force de ses mains. Au lieu de simplement contrer, dévier une partie de la déflagration sur la méchante qu’a voulu lui tordre le coup. Et toc ! Bien fait ! L’arrancar froussard peut donc effleurer son fendoir et libérer son pouvoir.

-Fuis, Evene !

Orbe sableux qui le couvre, tournoie pour se faire éjecter par une douce onde de choc avant de terminer leur chemin incrusté sous les globes oculaires des divers belligérants. Ainsi s’alourdissent les paupières et se freinent les ardeurs. Apaiser la tension ? Au moins… Limiter la casse… Pour eux du moins. Malgré toutes ses bonnes intentions, sa hargne n’en demeure pas moins agrandie… Assez pour ne pas s’arrêter là. Ses iris d’opales plantées dans celles de sa dernière interlocutrice.

-L’égalité des sexes, tu connais ? Et toc ! Dans les dents colgate !

Wouh punaise… L’a vraiment dit ça ? Lui ? Journée délirante… Mais qu’importe ! Le blanc de ses yeux se noircie, ses iris se rougissent, translucides. Là, elle voit un nabot, deux secondes plus tard, le rien, le noir, la cécité. Pauvre aveugle privée du sens le plus usité par tous les lambdas. Et pas question qu’elle se libère de cet état de faiblesse ! Des pas en arrière, fuir carrément la zone de combat pour se cacher derrière un buisson, le reiatsu camouflé. Enfin, l’a intégré la catégorie tant convoitée des planqués. Diabolique !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mer 30 Oct - 1:45

    'tain, c'est quoi c'te merde ?
Sa première réaction lorsque de petits tubes lui tombent sur la tronche. En voilà une question qu'elle est bonne ! C'est vrai quoi, c'est quoi ces bidules ? Et surtout, ça sort d'où ce truc ? La gamine a compris qu'elle avait aucune chance et a tenté de se casser pour s'échapper du courroux de l'incendiaire. Fuan, Ganryu et Real n'ont certainement pas ce genre de capacité, du moins de ce qu'il sait. Et puis... l'Arrancar était la cible de la gamine, tandis que Ganryu et Real se mettaient joyeusement sur la tronche au milieu de ce chaos le plus complet. Un autre dugland s'est joint à la fête, mais qui ? Et surtout, où ?

La question doit cependant être délayée, ces tubes se transformant en une espèce de barrière autour de lui qui ne lui évoque rien qui vaille. Vraiment pas agréable comme situation, et le Jimushi n'est vraiment pas le genre d'homme à être mis sous cage. Il mâchouille un instant son cigare, d'ores et déjà éteint depuis un moment mais peu importe, seule sa présence le rassure par force d'habitude. Il laisse exploser alors son énergie en une puissante colonne de flammes qui fait exploser cette fameuse barrière.
    Hé la goumiche ! Ça sortait d'où c'putain d'truc ?
    Je sais pas... Vers par là...
Dit-elle en pointant vaguement une direction de la main, ses doigts dansant avec hésitation pour prouver son indécision.
    Tu sais pas ou c'est par là ? Décide-toi bordel !
    J'en sais rien... Oui, sûrement par là-bas.
Le regard de Koshiro se fait dubitatif. Elle l'aidait pas vraiment pour le coup, incapable de rendre son avis.
    'tain, t'es bien une gonzesse hein ! Jamais foutue d'être claire, jamais foutue d't'exprimer. Faut que j'devine, c'est ça ? J'suis pas dans ta cervelle d'oiseau moi ! Allez, c'est bon, tu m'gonfles, occupe-toi d'cette pouffe, j'vais élaguer c'te forêt à l'ancienne moi !
En effet, le déséquilibré notoire à ses propres méthodes pour ce genre de problème. Tout à fait le genre de type à cramer une forêt s'il venait à s'y paumer, d'où sa comparaison. Après s'être mis une petite claque – il venait de se prendre un coup de pompe soudainement qui nécessitait d'être balayé – il se déplaça « vers par là » comme Paloma l'avait si bien indiqué. Pendant ce temps, cette dernière avait pointé son bras vers Luciela pour lui balancer sa technique phare : un boulet de vent, qui au contact exploserait en une multitudes de lames. Que cela suffise ou pas, ça devrait en tout cas permettre à Fuan de terminer le boulot.

Koshiro, donc, s'était pour sa part rendu vers la zone approximative d'où il espérait débusquer ce tireur. Sa méthode allait donc être mise en application. Tout d'abord, une nuée de boules de feu explosives. De quoi préparer un peu le terrain et surtout créer de la cendre. Car il lui en faudrait pour la suite. Un nuage de celle-ci se fonde alors, s'étendant rapidement sur sa zone maximale. Cela fait, la pluie du Set Fire to the Rain s'abattit alors. Des pointes de cendres incandescentes et solidifiées qui seraient sans doute douloureuse si Paloma ne s'était pas trompée. Et si cela ne suffisait pas ? Et bien... Koshiro ne manquait pas d'autres moyens qu'il n'hésiterait alors plus à appliquer...


_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Indépendant

Messages : 104
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mer 30 Oct - 21:14

Lui casser les dents ? Elle n'attendait que ça, même si cette envie pouvait paraître particulièrement étrange. Quoi qu'en dise ce colosse, elle parvenait à lui tenir la dragée haute et à le repousser dans ses retranchements. Une simple femme parvenait à faire du mal à cette montagne de muscle et elle en tirait une certaine fierté. Non pas parce qu'elle doutait de son potentiel mais plutôt parce qu'il était un peu macho et que cela jouerait nécessairement sur son mental. Mais si elle portait une armure susceptible de lui rendre de précieux services dans ce combat dantesque, lui-même n'était pas à plaindre.

La masse qui l'avait enveloppée ne laissait planer aucun doute quant aux avantages dont il bénéficierait dès lors. Et à le voir s'en sortir sans trop de mal, elle ne put réprimer cette moue boudeuse. Si auparavant, elle aurait hésité à lever la main sur un autre Fullbringer, cela allant à l'encontre des ordres du Conseil, elle ne possédait plus aucune trace d'hésitation dans son esprit. Elle voulait le faire souffrir. Elle voulait le voir mourir. Et si la raison lui échappait, ne se rendant guère compte de la manipulation dont elle était victime, elle savait qu'elle se sentirait mieux une fois cet homme au sol.

Elle ne put s'empêcher de ressentir de la peur alors que le colosse se déplaçait sur elle de toute la vitesse dont il était capable. Si cette dernière était ridicule, l'aura de force qui se dégageait de cet être suffisait à elle-seule à maintenir sur place la Mayer. L'oreillette se mit à grésiller mais la proximité du danger ne permettait pas à Real de saisir les propos de son gardien. Tout juste eut-elle le temps d'opposer face à cette masse un bouclier de glace que déjà le coup partait, brisant la défense et atteignant la belle en plein visage. Un formidable coup de tête. La force du coup fut telle qu'elle se souleva du sol pour atterrir quelques mètres plus loin, percutant avec violence le bitume qui ne ressemblait plus à grand-chose. Une onde de choc la traversait également mais ne comprenant pas l'origine, elle ne pouvait y prêter attention. Douleur. Sa main se porta sur son visage. Lèvre fendue, le sang ruisselait sur son visage. Suivi d'une larme, unique, qui gela avant de tomber au sol, se brisant sous l'impact. Cette monstruosité possédait une force redoutable et elle n'était pas à la hauteur. Elle le savait désormais.

Elle prit toutefois la peine de se relever. Elle avait été touchée mais sa barrière s'était tout de même montrée suffisamment efficace pour en amoindrir le choc. Sans quoi, elle le savait, elle ne serait plus en état de combattre. Maintenant, c'était sans doute à elle de réagir. Elias comprit le signal. Un Ginto passa au-dessus de la tête de Real pour éclater à proximité de ce colosse d'argile. Le liquide qui s'en échappait semblait prendre pour cible Ganryû. Et avant même que ce dernier ne comprenne le but de cette manœuvre, un nouveau tir de sniper se fit entendre. La cible étant encore et toujours cet homme. Un souffle terrible, suivi d'une explosion meurtrière. Voilà ce qui arrivait lorsque le Napalm était libéré. Le feu... Suivi aussitôt de la glace !

Car se précipitant vers lui, main devant la bouche, elle générait déjà un puissant souffle de glace dans la direction du colosse. Si la puissance brute ne suffirait pas à le briser, alors elle opterait pour un second choix. Moins destructeur mais tout aussi définitif : la prison éternelle, la glace. Profitant que ce souffle puisse perturber cet homme, elle en profita pour combler et compléter sa technique. Se servant de l'apport de puissance que lui offrait l'armure de la Déesse, elle joignit ses mains l'une à l'autre pour lancer cette seconde attaque. Trois tornades se levaient déjà pour encercler l'homme. Une fois que ces trois-là se seraient enfin unifiées, sa prison serait en place. Et avec elle, l'espoir de le voir périr à l'intérieur ne serait finalement plus un rêve mais une finalité.

Du moins y croyait-elle !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t726-real-mayer#4436

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Groupe 3   Jeu 31 Oct - 4:56

Giah-ah-ah-ah-ah ! Dans ta gueule ! T'as mal ? HEIN QUE T'AS MAL ?! J'vais te briser poufiasse ! TE BRISER ! Giah-ah-ah-ah-ah !

J'suis en transe, bordel. L'combat est tellement bordélique, tellement chaotique et explosif, avec chacun qui y met du sien pour ravager l'coin, que moi, j'en suis tout excité. J'perds l'contrôle, j'veux juste tout exploser. En commençant par Real, c'tte p'tite merde. Elle, c'tte débile qui fracasse tout chez les autres et qui veut m'faire accuser à sa place. Elle qui joue les tueuses, enveloppée dans son armure d'glace. Elle qui tente d'me casser, physiqu'ment, mental'ment. Sauf qu'elle y arriv'ra pas, j'suis d'jà cassé. D'puis des années. Y'a un truc au cerveau qui a explosé et qui fait qu'tout part en couilles. Mais ici, à Kurarara, c'tellement d'jà un foutoir monstre, que j'm'y sens bien. Mieux qu'ailleurs. C'est chez moi.

Et j'aime pas quand on vient m'faire chier chez moi. Alors j'm'élance sur la gonzesse qui cause problème, dans l'but d'lui déposer un parpaing dans la gueule. Elle s'relève seul'ment. J'souris, genre carnassier. Sauf qu'avant même d'avoir pu frapper, y'a un truc qui vient m'cueillir en plein bide. Lourd l'truc. J'sais pas c'que c'est, mais à l'impact, il m'déglingue. S'fiche dans l'bide comme une balle, en plus efficace. Mes panards décollent d'bitume et mon corps voltige pour s'écraser quelques mètres sur l'côté, dans un p'tit cratère. Ok, c'lui-ci en plus d'pas l'avoir vu venir, il fait mal. J'pisse l'sang, d'la bouche et du bide. Connard d'planqué, encore c'tte péteuse. J'irai l'défoncer lui aussi après l'autre.

J'me relève, grimaçant, la main recouverte d'mon propre sang, c'qui m'fout la rage plus encore que j'peux l'avoir. J'crache au sol, démolis du r'gard la brunasse tandis que mon pouvoir m'offre une défense de taille. Histoire d'faire face au déluge qui va m'tomber sur l'coin d'la trombine. C'bien connu en bataille, quand un est en dans la mouise, les autres l'enfoncent fissa. Sauf que j'suis pas prêt d'tomber pour si peu. Alors si elle veut m'battre, va falloir qu'elle se donne à fond ! Et j'pense bien m'être fait bien comprendre. Y'a qu'à voir c'qui vient. D'abord l'souffle. Glace à la con dont j'pas l'réflexe de m'éloigner et qui m'touche facil'ment. Recouvre l'armure rocheuse, m'immobilise...

Et si l'instant d'une dizaine d'secondes j'me sens très con, j'explose rapidement d'rire, heureux.

Oh bordel de. Giah-ah-ah-ah-ah ! YEAH ! LA TU ME FAIS PLAISIR ! FRAPPE ! FRAPPE ET R'GARDE COMMENT J'ENCAISSE !

J'suis incassable, l'oublie pas. Trois putains d'tornades qui m'tombe d'ssus. Et c'pas avec ma masse que j'vais éviter ça. J'peux juster subir et t'nir l'coup. Déguster. Endurer. Tomber, pour m'r'lever direct et frapper fort, pour briser l'adversaire. L'tourbillons s'referment sur ma poire en un rien d'temps. Et c'est l'drame. J't'en prends plein l'dents. J'te sens l'truc passer. J't'en chialerai presque un coup si j'le pouvais. Mais non. J'suis pas une chialeuse. Alors j'encaisse. Et à la fin d'la technique, j'm'envole haut, pour r'tomber bien bas, sur l'toit d'une cabine téléphonique qui cède sous mon poids, s'brisant en morceaux. M'laissant à terre, groggy, déglingué, mais toujours en vie.

L'temps passe, des secondes, quelques dizaines. J'me remet d'mes émotions avant d'me relever, prêt à cogner. Armure avec moi. A l'extérieur, j'ai l'air d'un colosse d'pierres incassable, insensible aux coups. A l'intérieur, j'commence à m'dire que ça pue un peu. Un type moins résistant aurait pas survécu.

Après la tempête, le...

Bordel de. C'quoi ça ?! HEY CONNARD ! GARDE TA MERDE POUR...

J'suis noyé dans un torrent d'flammes. Une violente explosion qui m'engloutit, m'prenant par surprise. Après que l'autre chien d'Real ait remis ça avec ces balles par dizaines. Pourquoi j'sais pas, mais c'est encore plus efficace qu'la première fois. Et m'v'là propulsé dans l'mur d'une baraque, disparaissant à l'intérieur avec fracas. Bon ok, là j'suis gonflé. Ils vont prendre méchant. Dans un nuage d'poussière j'ressors, toussotant, l'armure retombée sous forme d'un tas de gravats. Ils peuvent voir que j'suis pas aussi bien en forme que j'veux bien l'laisser croire. M'en fou. Après c'coup, deux d'entre eux s'coucheront. La chieuse gelée et son débile de tieurs d'balles.

Hey Real ! Pour m'faire pardonner d't'avoir ignoré, c'cadeau ! Tu m'excuseras mais... J'AI PAS TROUVE L'EMBALLAGE QUI VA AVEC ! GIAH-AH-AH-AH !

Mon reiatsu qui augmente, mon pouvoir qui s'active, la maison dans mon dos qui s'décroche. Ouai, j'suis comme ça moi, un type généreux. L'bercail flotte un instant dans les airs, au-dessus d'ma tête, avant d'être brutalement propulsé sur mes cibles. Parce que j'espère pas seulement dégommer Real avec ça, j'veux aussi m'faire son toutou qui m'a bien pourri l'combat ! Et si j'l'ai pas, tant pis, j'irai le chercher après. Et tandis qu'la maison fonce sur c'tte pétasse, moi j'me marre. Bien fort. Jusqu'à qu'une quinte d'toux m'coupe dans mon élan, m'faisant cracher l'sang dans la main, poser un g'nou à terre. J'commence à atteindre mes limites, bordel.

Mais j'en ai aps terminé ici. Mon pouvoir s'met encore en action, histoire d'achever les travaux de démolition. J'veux être certain d'avoir écrasé c'tte conne. Alors j'soulève d'nouveaux blocs rocheux, qui s'foutent en lévitation pour mieux marteler sous mon désir la zone où se trouve Real. Si avec ça, j'l'ai pas crevé, alors c'est qu'j'suis mauvais.



_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Journée 2 : Groupe F

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Missions & Events :: Events :: Event #2 :: Karakura-