AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Groupe 4   Jeu 17 Oct - 17:09

Groupe 4 : ordre de post

Yakushiji Tenzen
Helter Skelter
Yachka
Muda
Kagura Kamui

Au cas où vous vous questionneriez sur la manière dont nous avons établi les groupes, nous avons tout d'abord tenté de mettre ensemble les duos logiques (Capitaine avec son Vice-Capitaine; Espada avec son Fraccion,...). Cela fait, nous avons établi les groupes restant grâce au hasard.
C'est également par le hasard (vive les dés !) que nous avons déterminé qui affronterait qui, ainsi que l'ordre de post.

N'oubliez pas de prendre connaissance de CE POST, et tout particulièrement des règles de l'Event ! En effet, le non-respect de ces règles peut amener des sanctions plus ou moins importantes, mieux vaut donc s'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 4   Jeu 17 Oct - 17:43

Vous êtes tombés dans la zone d'influence de Hyoma. Vous ne parviendrez malheureusement plus à vous en sortir, ni même à approcher suffisamment du Maho Tsukaï que pour faire taire son influence. En quoi consiste-t-elle ? Vous êtes pris d'une rage du combat, vous poussant à vous battre contre les personnes se trouvant dans votre zone.

Il s'agit bel et bien d'une Bataille Royale. Dans un premier temps, il est possible que vous choisissiez encore plus ou moins vos cibles, même si vous n'avez pas le choix sur le fait de vous battre. Cela permet donc aux alliés de le rester encore temporairement s'ils le veulent, mais cela ne durera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Groupe 4   Sam 19 Oct - 2:03

L'alerte a été donnée rapidement, dès lors qu'il fut repéré une soudaine disparition d'âmes sur la ville de Karakura. Cela ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose et qui pouvait aisément se résumer : les Ombres... Les Maho Tsukaïs frappaient à nouveau. Et très lourdement de toute évidence. Les troupes envoyées furent particulièrement notables. Une véritable armée de gradés, dont les plus puissants d'entre eux. Parlant de ce point précis d'ailleurs, Tenzen avait même trouvé de quoi s'amuser à peine arrivés sur terre. Shinjirô – qui de toute évidence ne devait pas avoir l'habitude de passer par le Dangaï – en était venu à s'offusquer qu'un papillon de l'Enfer le suive partout et n'avait donc pas hésité à le trancher. Réalisait-il seulement qu'il risquait ainsi son ticket de retour ? Un idiot. Un pur imbécile. Mais avec une grosse épée, aussi pouvait-il trouver ici une certaine utilité.

En trois endroits, des vies étaient perdues. C'est là que les troupes se séparèrent afin de couvrir les différentes zones touchées. De petits groupes composés, capables d'être autonomes et qui pourraient ultérieurement se rejoindre afin de créer le surnombre dès que les emplacements exacts seraient connus. Leur mission en cet instant : rejoindre la menace centrale. Mais alors qu'ils se rapprochaient, le Yakushiji put se rendre compte que quelque chose ne tournait pas rond pour l'avoir déjà vécu. Aussi s'arrêta-t-il nettement, alertant Kamui et la Capitaine de la Sixième Division qui se déplaçaient à ses côtés. Une sensation déjà bien présente. Une envie de sang et de destruction à laquelle il commençait déjà à être difficile de résister.
    Nous devons faire demi-tour. Maintenant !
Pourtant, il ne bougea pas. Intérieurement, il luttait. Sa logique réclamait à grands cris qu'ils s'éloignent, qu'ils sortent de cette influence, car cela ne pourrait que mal finir. Ils ne pouvaient rien contre cette menace, sinon finir par s'entre-tuer, Tenzen en a parfaitement conscience. Mais l'emprise est déjà trop forte. S'éloigner va apparemment contre l'influence appliquée à son esprit. Que pouvait-il bien y faire ?

_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Lamarrancar

Messages : 59
MessageSujet: Re: Groupe 4   Sam 19 Oct - 4:35

Décidément, les choses venaient sans cesse perturber les chasses de Skelter... Karakura était une ville agitée, et il savait depuis longtemps à quoi il s'exposait en venant y poser ses valises, mais c'était à un véritable déferlement d'âmes qu'il assistait désormais. A plusieurs points précis de la ville, de puissantes sources d'énergie avaient fait leur apparition, tandis que d'autres plus faibles s'éteignaient de part et d'autre; presque aussitôt, les Shinigami avaient débarqué en masse, faisant exactement ce qu'ils faisaient depuis des années: tels les Etats-Unis du plan spirituel, ils se pointaient pour régler des affaires qui ne les regardaient pas en se prenant pour des super-héros. A la clé, pas de pétrole, mais seulement de précieux renseignements et l'assurance de préserver leur soi-disant balance des âmes.

C'était justement pour leur mettre des bâtons dans les roues que Skelter s'était un peu avancé. Il n'était pas le seul; d'autres présences environnantes s'étaient elles aussi aventurées dans le coin, et il s'attendait à les voir surgir de part et d'autre à tout moment. S'il en connaissait certaines, d'autres restaient pour lui un mystère, mais il ne s'en souciait guère: concentré sur les mouvements des Shinigami, qui ne prenaient même pas la peine de le détecter pour le traquer comme ils le faisaient généralement, il attendait le bon moment pour se pointer et foutre en l'air leur tentative d'intervention - ou, du moins, les agacer suffisamment pour les freiner dans leur tâche. Ledit "bon moment" étant celui où les gradés (omniprésents) bougeraient leur couenne, laissant le menu fretin faire tout le boulot. Dans tous les systèmes hiérarchiques, ce moment finissait par apparaître; il fallait juste avoir l'oeil pour le repérer.

Pourtant, lui qui opérait toujours avec la plus grande prudence, il se sentait d'humeur à foncer dans le tas sans se soucier de rien... Son grand mépris pour les clowns de la Soul Society lui dictait probablement ce comportement, mais il ne fallait pas se laisser perturber.


- Ils ont des objectifs, ils s'en foutent, de nous... Allez ! Vas-y, tu crains rien...


Même la voix de Helter se faisait insistante... Skelter se rendit à l'évidence: il avait envie de profiter de l'agitation pour malmener un peu les lignes des charlots en kimono et, pourquoi pas, récolter un peu d'énergie spirituelle dans la foulée.

Avec tout ça, il ne s'aperçut pas que la voix d'Helter était un peu différente de d'habitude.

Incapable de tenir en place, il s'élança et fonça droit vers les points d'arrivée du Dangaï.

_________________


#587464 - Paroles d'Helter.
#DCDCDC - Paroles de Skelter.


Skelter faisant remuer le couvercle de la lanterne comme une bouche en la faisant parler, le doute est permis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1473-helter-skelter

avatar
Rang : Pièce de Musée.

Messages : 84
MessageSujet: Re: Groupe 4   Sam 19 Oct - 14:17

Comme elle l’avait stipulé lors de sa rencontre avec l’une des créatures éthérées qu’elle croisa des jours auparavant lors d’un formidable carambolage, à chaque jour son carnage. Simple caprice ou véritable menace visant à prouver sa puissance aux yeux de tous Yachka s’appliquait donc à la mise en pratique de son idéal jusqu’à ce que l’ambassadeur Humain daigne se montrer à elle et que les négociations s’engagent quant au partage des terres. Car le démon vaporeux, en plus d’être totalement inadaptée aux standards de son époque vit depuis des siècles dans la peau d’une conquérante apathique et impitoyable avec ses ennemis. Elle s’était donc soumise aux bassesses du dialogue en compagnie des créatures surnaturelles peuplant les lieux non pas dans le but de s’en faire des alliés mais plutôt les mettre ainsi en garde. Seule, elle ne prendrait jamais possession d’un royaume quand bien même il lui soit possible d’invoquer des hordes entières de soldats sous ses ordres. Mais avant que le cavalier solitaire ne souhaite partager ses ambitions et les incruster dans l’esprit de quiconque il est préférable de sonder le terrain, de trouver l’élément capable d’alimenter son projet sans présager trahison ou désertion. Les fauves de la Terre ne sont pour le moment qu’une idée vague, une utopie infernale qui ne verra la lumière tant que sa maîtresse vagabondera seule au hasard des rues, fauchant sans le moindre plaisir les vies par dizaines. Chaque jour un nouveau quartier, chaque jour une nouvelle bataille où toute résistance ne fait généralement le poids face aux armées d’outre-tombe.

Un hobby malsain mais nécessaire puisque sans sa moisson quotidienne l’être immortel en armure se flétrit, et n’est plus en mesure de contrôler le pouvoir qui lui confère cette éternité dans la chair. La routine s’installe progressivement, exception faite de cet instant où, après avoir une énième fois récolté suffisamment d’âmes pour alimenter sa brume insatiable la belle voit sa monture refuser tout net de répondre aux ordres, et s’engager le long des rues comme s’il était guidé. En temps normal la nécromancienne se serait contentée de démonter voire de rappeler la bête et lui faire rejoindre le manteau de brume. Etrangement, elle n’en fit rien. Une curieuse sensation de soif l’envahissait, la cuirasse dont les lueurs battaient au rythme de son cœur s’emballèrent petit à petit tandis que ses yeux, flamboyants, scrutaient le ciel en quête de réponse. Partout des failles noires comme la nuit crevaient l’azur, vomissant une quantité impressionnante de créatures à l’aura inhabituelle. Serait-ce donc là ce que l’ancien Monarque chinois appelle les Shinigamis ? Ces anges de la Mort censés répandre leur parole en ces terres et les protéger de menaces ? Venaient-ils pour son salut ? Impossible, à quoi bon envoyer des troupes aussi conséquentes pour sa seule personne…

Le bruit des sabots plombèrent un silence profond et de funeste augure. Entre deux faibles volutes s’échappant de son heaume Pestilence crut apercevoir plusieurs individus semés tel des gaines autour d’une gigantesque sculpture abstraire gorgée de puissance, répondant à des mécanismes très similaires à ceux de son armure. Elle ne savait pas ce que cela représentait, ni qui étaient ces gens et pourtant à cet instant précis elle ne désirait qu’une chose d’eux : qu’ils la nourrissent de leur âme. Pour cette fois seulement elle s’autoriserait une entorse aux règles sur le carnage quotidien. Avec un peu de chance l’ambassadeur finirait par se montrer…


- Saint Patron des Hommes… Je commence à croire qu’il n’est pas digne d’en porter le titre… Grand temps de passer à la vitesse supérieure.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1223-yachka-la-reine-immortelle

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 4   Sam 19 Oct - 23:52

Kiyoshi est forfait et ne participe pas à l'event.

Muda prend le relais. Le délais débute maintenant pour lui.

- Shinjirô -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Groupe 4   Dim 20 Oct - 12:19

Soleil de ses peurs, sa nuitée ensoleillée. Le réel empiète sur ses chimères et rompt son sommeil. Ces sensations parasites la délivrent de ses songes. Pupilles fatiguées, regard exaspéré. Sort du placard, la fille de leurs cauchemars. Mauvais esprit de leurs soirées, spectre de leur journée. Figures horrifiées, viol de leur intimité. L’homme de la famille surgit, ses menaces chatouillent une sourde. Des parents avec leurs deux enfants de bas âge, coupés en plein repas. Des humains, mais pas l’ombre d’une âme. Personne dans sa perception, si ce n’est dehors. À l’extérieur, dans la ville, un chambardement inédit. Ajouté à cela, cette soif de sang qui s’encre profondément en son sein.

Des amuse-gueules en coin de pièce avec la protection chimérique du père, des amuse-gueules trop frugaux pour satisfaire son appétit. Ainsi frôle-t-elle, non sans nonchalance, son vis-à-vis paralysé. Ainsi s’approche-t-elle, évasive, du mur au fond pour l’effleurer du bout des doigts. Non loin, trois puissantes entités agglutinées au même endroit. Plus loin, une présence mouvante. Cette présence emprunte l’interstice de deux bâtiments, s’approchant du groupe pour des raisons obscures.

La chose tait son reiatsu, la chose prend de l’élan, la chose patiente. Profonde concentration appuyée par la tension ambiante. Une fraction de seconde, un bond cardiaque, une explosion d’adrénaline, l’instant fatidique. Un choc, elle traverse la paroi. Nuée poussiéreuse sur le chemin de sa proie. Vaguement, son champ de vision perçoit un machin à la crinière blanchâtre. Aucune espèce de rationalité pour un œil cartésien dans ce qui venait de suivre. Ses spectateurs d’abord médusés se hâtent presqu’aussitôt de prendre leurs jambes à leur cou laissant deux erreurs de la nature se toiser l’un l’autre. Figée, une sorte de fascination malsaine s’inscrit sur son visage. Enfin venait l’heure de combler sa faim.




Dernière édition par Muda le Dim 20 Oct - 13:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 4   Dim 20 Oct - 12:33

Muda : pas de techniques lors du premier tour qui doit être un tour d'intro sans rien inclure du combat. Merci donc d'éditer au plus vite !

- Tenzen -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Re: Groupe 4   Dim 20 Oct - 17:08

Fidèle à lui-même, il avait suivi son Capitaine, restant seulement à quelques pas derrière lui afin de couvrir ses arrières. L'ordre du Commandant était évidemment logique et ils se devaient tous de réagir au plus tôt. Alors que leur petite équipe avançait, Kamui parvint à saisir quelque chose qui lui paraissait étrange. Un sentiment lointain, presque imperceptible, mais qui tendait à gagner en puissance. Une colère sous-jacente qui enflait, lui donnant peu à peu envie de cesser cette expédition ici et maintenant pour attaquer ceux qui se trouvaient autour de lui. Une sensation pour le moins déstabilisante mais qui semblait faire écho aux sentiments de Sadame. Ce dernier se délectait de cette impression. Et appuyait plus encore ce sentiment.

Ce fut la voix de son mentor qui le sortit de cette torpeur. Faire demi-tour ? Une consigne étrange qui allait à l'encontre des ordres qu'ils avaient précédemment reçus. Mais le Kagura savait quand il devait cesser de poser les questions et agir. Promptement, il bifurquait déjà pour se rendre à l'extérieur de ce qu'il pensait être un piège. Ses sens en éveils n'avaient pourtant rien repéré. Mais l'expérience du Yakushiji lui permettait généralement de percevoir ce genre d'ennui.

Malheureusement, alors qu'il progressait vers l'avant, il ne put s'empêcher de cesser sa fuite. Deux raisons à cela : laisser son Capitaine seul était une aberration. Mais surtout, ce sentiment qui avait gagné son être le forçait à rester dans les parages. Une pulsion qui peu à peu, lui donnait envie de se débarrasser des gêneurs qui affluaient çà et là. Arrancars. Humains. Autant de déchet en réalité dont ils devaient se débarrasser.
    Voilà qui est mieux. On va se les faire. On va se charger d'eux et ensuite tu seras tranquille. Si tu veux, je prends le relais tu sais. T'as qu'un mot à dire.

Trop tôt, bien trop tôt. Refluant ces pensées au fond de lui, il revint aux côté de Tenzen d'un simple shunpo. Ils étaient visiblement piégés. Et s'il s'en rendait compte, Kamui ne pouvait toutefois rien y faire. Il comprenait désormais mieux la mise en garde du Lotus Blanc. Malheureusement, il était trop tard. Et ils allaient donc devoir faire avec. Sans la moindre exception, visiblement.

Et c'est sans doute pour cela que Sadame était déjà heureux. Il savait déjà qu'il allait pouvoir jouer. Et ça faisait si longtemps qu'il attendait. Si longtemps... Son rire résonnait désormais dans la tête du Kagura. Encore un peu de patience. Alors la folie gagnerait son être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 4   Dim 20 Oct - 17:15

Et c'est parti pour la baston ! À vous de gérer le combat. Vous ne devez pas attendre mes interventions, qui pourront se faire n'importe quand afin de compliquer un peu la rencontre.

Et ma première intervention, c'est tout de suite... Vous êtes tous obligés d'envoyer au moins une offensive sur Aisaka Kiyoshi (initialement présente dans le groupe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Groupe 4   Lun 21 Oct - 13:05

Trop tard, sans doute. Toujours incapable de bouger, indécis entre ce qu'il sait devoir faire et l'influence qui est déjà trop forte pour que sa détermination puisse l'emporter. Ce n'est pas pour autant qu'il abandonne et baisse les bras. Le Yakushiji doit résister, autant qu'il le peut... Durant ce temps, Kamui a écouté son ordre sans discuter et s'est éloigné. Pourtant, il n'a pu aller bien loin, ce dont Tenzen a parfaitement conscience. Ses paupières se baissent alors, le Lotus Blanc se tournant vers sa seconde vue. Il sait ce qui va se produire. Tous les êtres pris dans la zone d'effet du Maho Tsukaï en viendraient bientôt à s'affronter, qu'ils le désirent ou non. Il se devait de prévoir le pire, d'avoir d'ores et déjà pleinement conscience des risques qui étaient pris désormais. Car même pour lui, il serait impossible de faire autrement que de se battre.

Pour la deuxième fois, il vivait cette expérience particulièrement désagréable. Être le pantin d'autrui, voilà bien une situation qui avait de quoi être détestable pour quelqu'un comme le Shirohasu, plus que quiconque encore. À présent ne lui restait donc pour seule possibilité que de se préparer. S'il avait déjà scanné la zone afin de prendre conscience des différents êtres notables et de leur puissance, sachant donc à présent que ce combat ne serait pas aisé, il lui restait encore une chose à faire. Il tira alors sa lame de son fourreau.
    Kaku hanabira no sonzai o han'ei shite iru, Kagami Biraki !
Il aurait pu directement avoir recours à son Bankaï, mais il préféra se contenter de débuter par le strict minimum, lui garantissant déjà un haut degré défensif ainsi que d'ouvrir ses possibilités sur un plus large éventail. Ce faisant, son Reiatsu avait éclaté sans qu'il en prenne réellement conscience. Difficile de se retenir quand le plus gros de votre attention se porte sur la rétention d'instincts aussi puissants que ceux éveillés par l'emprise du Maho Tsukaï.

Mais, malheureusement pour elle, l'Aisaka sembla prendre cette libération pour une offense personnelle. La Capitaine de la Sixième Division venait de se tourner vers lui, arborant un masque de colère, portant la main à son pommeau dans le but évident de débiter le Lotus Blanc. Qui bien sûr ne l'entendait pas de cette oreille, et sans plus de retenue tendit sa main droite dans sa direction.
    Sōkatsui !
Des flammes bleues abondantes sortirent de ses doigts. Et alors qu'il se mit à incanter dans le simple but de renforcer son sort, le feu bleuté pris une envergure plus redoutable encore, englobant totalement Kiyoshi sous un véritable torrent offensif. Malgré qu'elle soit un Capitaine, peut-être aurait-elle alors le bon goût de simplement s'écarter de son chemin et se contenter de ne plus être une menace ?


_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Lamarrancar

Messages : 59
MessageSujet: Re: Groupe 4   Lun 21 Oct - 22:33

Alors qu'il s'approchait du théâtre des opérations du Seireitei, Skelter éprouvait de plus en plus de difficultés à ne pas tout simplement foncer dans le tas et éclater la face de tous les Men in Black version Japon féodal qu'il croiserait. Quelque chose clochait vraiment; faire remonter ses instincts d'Arrancar avec tant de force était très rare tant il était du genre prudent, mais là, son fauve intérieur était lâché et bouffait minutieusement toutes les résistances opposées par sa raison. Il avait perçu, parmi le tas d'auras s'agitant en tous sens, un reiatsu de Shinigami particulièrement intense dans son environnement immédiat. Depuis, son radar interne était bloqué dessus comme un aimant, et il éprouvait le besoin irrépressible d'aller éclater son émetteur tant tout ce qui concernait cette race d'attardés lui était insupportable.

Seulement, ce joyeux programme ne se déroula pas comme prévu, puisqu'il croisa sur le chemin une drôle de gamine qui le fixait bizarrement, paraissant éprouver un vif intérêt envers sa personne. Il détailla furtivement son apparence, qu'il trouva définitivement biscornue dès le premier coup d'oeil.


- 'vache, t'es bizarre, toi ! T'es tellement flippante que j'aurais pu t'inventer, tiens...


Il se figea et la regarda.
Elle le regarda en retour.
Il la regarda.
Elle le regarda.
Il fronça les sourcils.
Elle le regarda.
Le contact visuel fut interrompu lorsqu'un énorme faisceau d'un vert délavé émergea des pupilles de Skelter, noyant la fille dans un halo de lumière tandis que le bruit strident typique des Ceros s'élevait dans l'air.


- C'est comme ça qu'on fait une vraie baston de regards, gamine ! Tu m'excuseras, j'ai de l'huile sur le feu...


D'autant plus que les choses tournaient mal: à quelques dizaines de mètres de là, un deuxième Reiatsu, bien plus puissant, venait d'exploser. L'agressivité latente qu'il dégageait fit grimacer Skelter. Il ne savait pas ce qui dégageait cette énergie, mais une chose était certaine: il n'avait aucune chance dans un affrontement direct...

... et, malgré tout, ses jambes l'entraînaient dans cette direction. Quand exactement son instinct de survie avait-il sauté? Il voulait le Shinigami, il voulait dévorer son âme, en nourrir Helter, quitte à se trouver en mauvaise posture par la suite...

Il eut à peine l'occasion de constater que la dingue à cheval était aussi présente, lorsqu'il eut les deux entités en visuel, avant de constater que l'une d'entre elles était occupée à balancer une pluie de flammes bleues à l'autre - la victime étant manifestement la cible qui l'obsédait tant depuis tout à l'heure... Ni une ni deux, Skelter prononça sa phrase de libération; et c'est de toute la hauteur des huit énormes pattes d'araignées blanches formées par l'extension de son étrange chevelure qu'il déboula à pleine vitesse, lâchant un hurlement au passage.


- Qui c'est qui me pique mes jouets? File-moi ça, toi ! GET OVER HERE !


Un épais câble de soie fila d'entre ses doigts, plongeant dans l'amas de flammes pour en sortir la Shinigami et la ramener à lui. Seulement, dans sa hâte, l'Arrancar avait placé bien trop de force dans sa traction, et le corps de sa victime valdingua près de lui dans un sifflement aigu, emporté par son élan - cette fois dans la direction de la cavalière qui, pour le moment, n'avait pipé mot. Et merde...



_________________


#587464 - Paroles d'Helter.
#DCDCDC - Paroles de Skelter.


Skelter faisant remuer le couvercle de la lanterne comme une bouche en la faisant parler, le doute est permis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1473-helter-skelter

avatar
Rang : Pièce de Musée.

Messages : 84
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mer 23 Oct - 0:02


Et par vitesse supérieure la cavalière entendait bien là lever le verrou de sa fureur et ainsi plonger le monde dans sa fougue dévastatrice. Si l’ambassadeur humain souhaitait tant la mettre au placard et sous-estimer sa requête il serait alors nécessaire à Yachka d’agir en conséquence. Quelle plus belle occasion que celle-ci, où nombre de silhouettes guerrières vagabondent à la recherche d’on ne sait quel Graal. L’atmosphère habituellement si morne et désespérément calme venait de prendre une teinte sombre, grave. Le paysage alentour s’effaça bientôt sous le regard éteint de Pestilence alors la proie d’une étrange sensation. Familière, mais inespérée. Le besoin de conquête, de sang versé, d’ennemis renversés. Plus de misérables citadins ou paysans mais bien des soldats. Des chimères parfois plus surnaturelles qu’elle ne le sera jamais, puissantes, arrogantes mais capables de connaître le jugement d’une lame. Son jugement. Le Dernier.

Mais tandis qu’elle se dirigeait lentement vers l’arène où se tenaient bon nombre de ces monstres à l’aura terrifiante l’un d’eux, pour une raison inconnue projeta un gigantesque orbe d’énergie blanche à destination d’une autre créature. Laquelle, en plus de ne réagir face à cet incroyable assaut se fit aussitôt cueillir au cœur même de la déflagration. Emprisonnée dans un filet la victime suivit une trajectoire linéaire censée la ramener à son bourreau. Au lieu de quoi elle continua son chemin et se dirigea vers le Fléau endormi. Outrée qu’on puisse oser de telles manœuvres hostiles à son égard l’ancienne Monarque fit claquer son épée serpent lorsque le projectile s’approcha dangereusement d’elle. A son signal deux redoutables tentacules faits d’un air pur et dense happèrent littéralement leur cible en pleine course et se servant de l’élan l’écrasèrent de part et d’autre, la fracassèrent sur le sol avant de renvoyer son cadavre dans les airs. Et de préférence vers un individu non loin.

Qu’elle désigna du doigt, sans pour autant le reconnaître. Il s’agissait de Skelter, un illuminé penchant vers la psychose névrotique, un esprit attardé mais extrêmement dangereux bien qu’il soit déjà mort. Toujours est-il qu’en d’autres temps, Yachka ne se serait probablement pas rabaissée jusqu’à faire naître quelque sentiment d’empathie à son égard. Un temps passé mais à nouveau présent, un temps éphémère, baigné dans le sang et les larmes.


- Guerrier de paille catapultant la mort, nécromancie de pacotille. Je vais leur montrer…


D’un autre claquement la brume, épaisse, toxique, se mit à brutalement jaillir du heaume et à se répandre abondamment. En quelques secondes seulement le gaz recouvrait l’espace, voilait le soleil et les corps. Nul n’y verrait pas plus que ses propres mains, ou sinon une ombre. Mais certainement pas la leur. Car au sein de ce monde vaporeux, les assassins règnent en maîtres et se plaisent à talonner leurs proies sous le regard invisible de Yachka, Fauve de la Terre.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1223-yachka-la-reine-immortelle

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mer 23 Oct - 8:27

En prévision de la lutte à venir, s’allongent au bout de ses phalanges des griffes d’os. Drôle de bestiole figurant dans son champ de vision. Pas le moindre point commun avec ses proies ordinaires, si ce n’est sa forme humanoïde. Une odeur singulière à un point tel que Muda s’interrogeait sur la comestibilité de cette espèce de machin non identifié. Ou tout du moins, jusqu’à ce que de vagues souvenirs ne la fassent lui trouver un brin de familiarité avec ces parasites masqués l’attaquant ici et là, pour finir éparpillés, un morceau de chaire par-ci, par-là. En somme, une variante de ces nuisibles ? En conséquence de cette possibilité, quelle attitude tirer ? Une attitude Prédatrice ? Exterminatrice ? Ces doutes la rendent statique. Ces doutes la laissent crédule devant l’éclosion d’une sphère lumineuse de teinte verdâtre en face de l’œil du sondé. Ces doutes font d’elle la bête victime d’une offensive inédite à ses yeux.

À l’épicentre de cette déflagration, sa victime sauve, tant bien que mal, ce qui peut l’être, faisant, avec ses bras, un barrage béant à cette marée bouillante. Flux d’une force jusqu’alors jamais éprouvée. Ses orteils, profondément incrustés dans le bitume, relèvent l’asphalte à mesure que le courant d’énergie la pousse en arrière avant d’enfin se dissiper, laissant se découvrir une silhouette fermement tenue sur ses appuis. Fumante, ses brûlures n’en demeurent pas moins superficielles, bien que douloureuses. Douleur accentuant sa rage intérieure. Une rage introvertie en voie de se déchaîner à la perception d’une sorte de projectile sur le point de lui rentrer dedans tandis qu’elle se dégageait de son cratère, s’exposant dans l’ombre d’une bâtisse.

Entre craquement et écrabouillement, sa main transperce, sans l’once d’une pitié, le torse de la malheureuse. Un temps immobile alors que l’agonisante empoignait son bras pâlot, maculé de sang, son regard cru demeurait planté dans celui, meurtrie par l’affliction, de l’étrangère. À ses yeux, non une vie arrachée, mais, au mieux, un animal errant écrasé par la faute de malencontreux aléas. Sa tête se tourne légèrement vers le plus proche belligérant, ne tardant pas à lancer dessus, sans ménagement, le projectile.

Lourdeur invisible dont cet homme au manteau blanc semble être le responsable. Lourdeur combattue au moyen de la simple libération de son énergie spirituelle, réaction intuitive, non réfléchie. Être dont la simple présence se fait menaçante. Menace qu’il lui faudrait supprimer en priorité, avant d’éradiquer l’autre parasite à l’origine de l’attentat à son encontre. Toutefois, Muda n’a le temps de suivre son plan que l’environnement s’obscurcit soudainement par le biais d’une brume épaisse. Atout apparent révélant son vrai visage en imprimant sa nocivité dans l’organisme même de la prédatrice en plus d’enfanter une multitude d’ombres dommageables.

Une agression évidente bien qu’en partie imperceptible. Ce manque flagrant de clarté réveille une folle panique chez l’humaine qui se recroqueville sur elle-même et hurle son désappointement. Au milieu de ce carnage, il n’en devient que plus difficile de percevoir les multiples craquements s’opérant dans son dos, cartilage qui se concentre sur son échine. Échine aux épines se disloquant, s’orientant aléatoirement, selon les entités spirituelles environnantes. Une fraction de seconde et le quartier se voyait infesté de fins pics empalant les ombres la menaçant directement, sans oublier certaines entités individuelles n’ayant su esquiver l’assaut aussi soudain qu’instantané. Un bref moment figé avant que ne commencent à se rabattre ses épines. Cocon de chair sanglotant durant ce laps de temps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mer 23 Oct - 21:17

Les choses s'accéléraient. La puissance de Tenzen était là pour le lui rappeler. Alors que celle-ci se déployait sur la zone, Kamui ressentit le danger. S'éloignant de son mentor afin de ne pas subir l'assaut de plein fouet, il sentit un coup d'arrêt. Ses membres se bloquèrent, sa respiration se mit à ralentir. Trop tard pour se mettre hors de portée. La colère qu'il avait perçu en lui quelques minutes auparavant revint plus forte que jamais. Son regard, noir de haine, se posa sur chacun des protagonistes. Peu à peu, les uns et les autres se lançaient dans cette danse morbide. Quelque chose ou quelqu'un tirait les ficelles dans l'ombre. Kamui le savait. Pour autant, sa volonté s'affaiblissait pour ne laisser place qu'à une seule obsession : voir le sang couler.

Plus par réflexe qu'autre chose, il dégaina la lame de son zanpakutô. Son regard se posa sur ce sabre si cher à son cœur. Son aura grandi d'un seul coup, repoussant quelque peu la paralysie qui l'avait ainsi maintenu là, sans possibilité de fuir le combat. Ce n'était pas encore suffisant mais assez utile pour lui permettre de réagir. L'une des humaines libérait déjà un gaz étrange alentour. Spécialiste dans ce domaine très précis, il sut qu'il ne devait pas prendre plus de risque que nécessaire.
    - Shinote Kurage !

L'étape ultime de sa libération, sans même passer par l'étape du Shikai. Une brume étrange émanait du corps tout entier de Kamui, s'élevant dans les cieux de Karakura. Alors que la masse se regroupait, gagnant peu à peu en puissance, une forme se dessina. La naissance d'une créature cauchemardesque, issue du pouvoir même de Kamui. C'est alors qu'elle apparue distinctement ! Shinote Kurake dans toute sa splendeur. Une sorte de gigantesque méduse cubique, au corps gélatineux, lévitait désormais au-dessus de Kamui. Une soixantaine de tentacules longs de plusieurs mètres chacun l'enveloppaient complétement, la bête laissant apparaître de nombreux yeux tout le long de l’ombrelle qui lui servait de "tête".

la brume gagnait du terrain mais levant sa main, Kamui libérait déjà le sort qui l'en préserverait. Le Tenran libéra un souffle face à lui afin de dissiper les relents qui gagnaient de la hauteur, qui semblait aspirer vie et bonheur. N'étant pas au centre de cette technique, il sut que ce serait pour le moment suffisant. Pour autant, il se savait aux prises avec un pouvoir similaire au sien. Les tentacules de son Bankai le recouvrirent, diffusant autour de sa personne une sorte de vapeur toxique pour les autres mais suffisante pour le soutenir dans ce combat de longue haleine. La haine le submergea. Et la Shinigami qui arrivait sur lui serait celle qui en ferait les frais. Les tentacules de gaz de Shinote Kurage se précipitèrent sur elle, traversant son corps mortel de part en part. Repoussant ce dernier afin qu'elle ne soit pas sur lui.

Cette attaque sur une sœur d'arme acheva de le mettre en rogne. Le mal était fait. Plus de limitation. Toujours aux aguets, ce fut Shinote qui le protégea de l'attaque de l'autre humaine. Les piques furent arrêtés de justesse par une barrière face à lui. Une fois encore, il avait failli être pris pour cible. Et sans cette barrière compacte générée par le poison de cette monumentale méduse lui servant de Bankai, il aurait été très certainement empalé. Son regard se posa furtivement sur son mentor. S'excusant mentalement, il savait qu'il ne parviendrait pas à se contenir plus longtemps. Kamui leva alors le bras en visant la jeune femme aux os si particuliers. Il ne murmura que le sort qu'il allait lancer. Haien. Le disque enflammé fusait déjà sur elle, dans le but de réduire en cendre ce qu'il toucherait. Cette fois, plus aucune raison de se retenir. Sa vision s'obscurcit. Il tuerait ceux qui se dresseraient sur sa route. Qui qu'il soit...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 4   Jeu 24 Oct - 14:22

Au cours de ce tour, Yachka devra attaquer Kamui avec au moins une rang 4. Cette technique devra être offensive et entièrement concentrée sur Kamui (donc pas de zone/multi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Groupe 4   Jeu 24 Oct - 21:08

    Bankaï ! Yata no Kagami !
Une suite d'événement. Un engrenage qui en avait entraîné d'autres. Comme il s'y attendait parfaitement, les êtres spirituels des environs s'étaient à l'unisson déclarés et les premières attaques avaient été portées. La Capitaine de la Sixième Division avait été la proie commune de tout ce beau monde, comme si le fait que Tenzen lui ait porté le premier coup avait alerté les autres. Comme quelques gouttes de sang déclenchant l'heure du repas pour une meute de fauves, chacun voulant en prendre un morceau. Et devant l'énergie déployée, il préféra prendre les devants et libérer son Bankaï, son simple Shikaï risquant de ne pas être suffisant s'il était à son tour pris à parti par la suite. Mieux valait immédiatement poser ses défenses de manière efficace.

Son unique bouclier-miroir sur son avant-bras se multiplia alors pour porter ses défenses au nombre de cinq, bien plus amples, et ce pendant que la brume sombre et grasse tendait à se répandre. Elle flottait particulièrement autour de cet Arrancar qui était sorti de nulle part pour hurler à son encontre, mais commençait peu à peu à se propager. Et le Yakushiji n'avait pour l'instant pas l'intention de bouger. Il ne ressentait aucune peur envers cette brume. Ses paupières closes, il se fiait toujours à sa seconde vue, et se demandait encore qui allait mériter de recevoir ce courroux emmagasiné.

Il eut alors l'occasion de faire montre de son talent en ce qui concernait sa défense, réputée impénétrable. Un Kekkai et ses boucliers enfin, parèrent tour à tour une lame éthérée et une armada d'épines. Voilà deux ennemis à qui il devrait faire payer. À côté de cet Arrancar qui avait cru bon de lever la voix à son encontre, ces deux-là s'étaient permis de tenter de le frapper, de lui nuire. Pas de question à se poser donc. Chacun son tour.

Sa première cible fut celle ayant déclenché ce brouillard. Un déplacement rapide alors, qui l'en sorti, mais ce n'en était clairement pas le but. L'unique volonté du Shirohasu en ayant recours au Hanabira Bakku était de rendre sa prochaine offensive bien plus redoutable et difficile à éviter. Celle-ci fut d'ailleurs des plus classiques dans le registre du Capitaine de la Neuvième Division : un « simple » Sōren Sōkatsui dont les puissantes flammes bleues visaient à faire griller la femme masquée de manière plus violente encore que ce que Kiyoshi avait eu à subir de sa part.

Puis, une impression étrange... Le désir de l'annihiler purement et simplement... Il y serait peut-être parvenu s'il avait alors enchaîné, cela il pouvait se le permettre. Mais une chose lui revint alors à l'esprit. Alors que jusque là, il s'était laissé aller à penser qu'il ne faisait que ses propres choix, qu'il anticipait l'effet de l'emprise en se contentant de se défendre, il se mit alors à douter. L'influence était bel et bien en place, dictant ses actes. Tentant de lutter, il s'écarta alors d'un Shunpo, tentant par là de se mettre à l'écart des différents intervenants. Besoin de reprendre ses esprits. D'essayer de lutter, encore...


_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Lamarrancar

Messages : 59
MessageSujet: Re: Groupe 4   Ven 25 Oct - 20:12

Alors qu'il était occupé à tenter de ramener sa cible à lui, Skelter fut surpris par une épaisse brume provenant de nulle part. Il eut à peine le temps de constater que Yachka regardait en cette direction précise avant de se trouver forcé à réagir: il discernait des formes mouvantes qui se déplaçaient furtivement sous couvert des volutes délétères, et il eut à peine le temps de dresser une barrière de la paume de sa main avant de voir trois lames s'écraser contre le pavois translucide, s'évaporant au contact de cette parade impromptue. Mieux valait être prudent.

Il avait beau être dérangé, il n'en était pas pour autant stupide: cette brume qui s'infiltrait partout était tout sauf bénéfique, et s'éloigner du coeur du nuage était sa priorité absolue. Du reste, il ne pouvait que se mouvoir en avant, filant recroquevillé sous l'abri rassurant de sa Negación afin de trouver un peu d'air sain dans le creux formé par celle-ci. Bloquant encore deux nouveaux assauts sur le trajet, il atteint finalement une position où l'air était moins lourd et bien plus inoffensif.

Juste à temps, heureusement, pour voir arriver la seconde attaque - celle de Muda. Les pointes d'os les plus rapides, celles de l'assaut frontal, frappèrent sa barrière de plein fouet, mais la nature même de son bouclier ne put lui permettre d'éviter les piques qui, attirées par son énergie spirituelle, contournaient tout bonnement l'obstacle. Il sentit une multitude de déchirures s'ouvrir dans la chair de son dos, d'une profondeur assez sérieuse mais loin d'être alarmante pour un être tel que lui. D'une secousse, il se dégagea et s'esquiva, laissant derrière lui un mince filet de sang couvrant d'écarlate les derniers centimètres des épines osseuses en faute.

D'une position bien plus haute qu'auparavant, Skelter suivit du regard la trajectoire décrite par sa précédente victime. Véritable bille de pachinko, celle-ci avait encore été échangée entre la cavalière aux brumes et le type aux méduses avant d'être définitivement mise hors d'état de nuire. Et lorsque l'énergie spirituelle de l'infortunée Shinigami s'évanouit enfin, la frénésie de l'Arrancar et l'animosité nourrie à son encontre s'évanouirent comme par magie...

... pour l'envahir à nouveau, immédiatement, lorsqu'il détourna les yeux sur le dernier être qui l'avait frappée, ledit type aux méduses. Qu'est-ce que c'était que ces accès d'humeur, aujourd'hui?


- Tu crois pas que je deviens juste complètement dingue, quand même?
- T'inquiète, ta santé mentale est aussi parfaite que d'habitude, lui répondit sa lanterne parlante.
- Si tu le dis... On va à la chasse, old boy !


Provenant de l'extrémité de ses pattes d'araignée, huit filins aussi épais que des cordages de navire jaillirent dans toutes les directions, venant se tendre entre les bâtiments alentour pour former, grosso modo, une grille aux mailles très lâches qui lui laisserait un champ d'action idéal en trois dimensions sur quelques dizaines de mètres. Impossible pour une entité extérieure de voir son chemin barré par ces toiles; en revanche, leur position était définitivement à considérer pour ne pas être gêné par leur présence, d'autant plus qu'il fallait bien plus qu'un simple coup de sabre pour en venir à bout.

Son emprise sur les lieux temporairement assurée, aussi satisfait qu'une araignée qui vient de tisser son piège dans le coin d'un mur, Skelter alla se poser sur l'un de ses cordages et s'y suspendit, tête en bas, à l'aide des monstrueuses pattes qui s'agitaient dans son dos. Usant du pouvoir de sa forme libérée, il employa une technique supplémentaire; provenant des câbles de soie les plus proches de Kamui, de nouveaux filins jaillirent, au nombre de cinq, pour venir chercher le Vizard aux points les plus vulnérables et l'entraver tout à fait. S'il parvenait à le bloquer ainsi, alors il serait libre de calmer son mystérieux agacement sur lui; il avait toujours procédé ainsi, ça ne changerait pas de sitôt !



_________________


#587464 - Paroles d'Helter.
#DCDCDC - Paroles de Skelter.


Skelter faisant remuer le couvercle de la lanterne comme une bouche en la faisant parler, le doute est permis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1473-helter-skelter

avatar
Rang : Pièce de Musée.

Messages : 84
MessageSujet: Re: Groupe 4   Sam 26 Oct - 18:14

La brume, l’essence même de son pouvoir macabre et de sa puissance, un fléau qui l’accompagne depuis des siècles et lui permet de drainer l’énergie organique ambiante, une arme redoutable et source d’information de chaque instant. Malgré tout, cela ne lui permet pas de prévoir certaines choses, d’autant qu’ici Yachka se retrouve face à d’autres créatures surnaturelles dotées de pouvoir parfois dépassant les siens, sans compter l’atmosphère saturée. Une forme de toxine mentale lui rongeait l’esprit, faisant naître en plus de sa soif de sang l’envie soudaine d’annihiler telle ou telle personne sans la moindre raison valable. Ce qu’elle faisait déjà fort bien de son propre chef. La pression, intenable, cumulée à ce sentiment barbare l’aveugla l’espace d’une seconde. Suffisamment pour qu’elle ne soit en mesure de percevoir ce qui fonçait droit sur elle. L’impact fut brutal, sans dommages apparents mais assez terribles pour venir à bout de son éternel patience. Soufflée par d’innombrables pics percutant son épaisse armure vivante la cavalière impassible fut désarçonnée proprement, et alla s’écraser lourdement au sol tandis que sa monture regagnait le manteau de jade omniprésent.

Bulle protectrice qui ne tarda pas à sécuriser la zone dans l’éventualité d’une seconde salve, laquelle se présenta sans grande surprise. Dans la théorie seulement. Un rempart de brume couvrait bien la majeure partie de ses points à risques, mais cela ne lui permit que de se redresser péniblement. A peine se prépara-t-elle dans la manœuvre de riposte qu’une violente déflagration se fit entendre derrière. Une attaque éclair, puissante bien qu’amoindrie par ses murailles et qui la frappa entre les omoplates, l’envoyant aussitôt s’écraser contre ses propres protections. Il s’en fallut de peu pour que les faisceaux traversent, à en juger par la chaleur extrême lui torturant l’échine. Preuve supplémentaire que le port d’une armure ne serait pas à oublier dans un futur proche, si cela peut par exemple éviter de voir davantage de cicatrices sur son corps malmené par le temps.

Un râle de colère et de rage indescriptible finit par l’envahir. Décrochant ses filles de leur support elle les porte aussitôt en direction du tir. N’y trouver autre chose que le vide et rentrer bredouille redoubla sa frustration. Une proie, trouver une proie et vomir son courroux sur le premier ennemi sur sa route. Plusieurs, un choix s’impose. Une voix lui susurre quelque indication, son poing droit se tend en direction de la cible, la paume se crispe, le bras gauche profite alors de son élan pour renvoyer le couple de faucille en cette même direction. Au cœur de la brume une accalmie se dessine et prend bientôt la forme d’une gigantesque lame immatérielle. Après quelques secondes de flottement Damoclès s’abat sur une silhouette inconnue, accompagnée finalement par la Faucheuse prête à décapiter le premier obstacle venu. Le premier acte d’une symphonie destructrice.

Un court entracte avant la tempête.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1223-yachka-la-reine-immortelle

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Groupe 4   Dim 27 Oct - 2:51

Meurtrie dans son bain d’afflictions, la créature larmoie et gémit. Tourments rejetés en épines, épines en voie de se rabattre. Interlude pendant lequel la bête s’expose toute entière à l’opportunisme de ses proies ; prédateurs ponctuels. Brèche béante empruntée par une boule d’énergie violacée. Aucun moyen de se dépêtrer de cette situation. Simplement, encaisser et subir. La déflagration du sort l’embrase toute entière, enveloppe de feu avalant ses glapissements dolents. Silhouette enflammée qui se tortille, s’agite au gré de ses souffrances. Des milliers d’aiguilles de feu font crépiter chaque parcelle de sa peau et retournent sa conscience. Quand, enfin, se dissipe son manteau incandescent, se découvre une silhouette semi carbonisée, son tissu en lambeaux, inerte et fumante, les pupilles dilatées. Silencieuse et statique, l’action se fige sous son regard.

L’expérience de la souffrance, ce malaise indissociable à son existence. Vie passée sous le joug d’aimants tortionnaires. Ses os craquelant, sa tête martelée, son corps lacéré à chaque fausse note par la première. Du second se retient, derrière la détonation de l’arme devant la mine déconfite de sa progéniture, une volonté ; la volonté de l’éradiquer, elle, abomination de la nature. Abjection outrancière qu’on rêve de voir disparaître. Abjection dont la simple subsistance anime les terreurs nocturnes et justifie que l’on se donne les moyens de s’en débarrasser. Ils le veulent tous… Aucun n’est différent…

Entre douleur et torpeur sont traduites chaque bout de conscience en autant d’ennemis obnubilés par le désir de la détruire, ou tout du moins perçus comme tels. Étincelle à l’origine d’un faible sursaut de ses extrémités. Articulations enraidies, muscles qui se crispent et yeux dansants dans ses orbites, les paupières mi-closes submergées par les larmes. Haine… De la haine… Cette rage toujours plus grande, toujours plus puissante. Anéantir tous ceux qui la nuisent. Les dépecer, les désosser, les dévorer. Ne laisser aucune trace de ces parasites. Elle convulse, convulse avant de se lever brusquement, tremblotante dans une posture instable. Sa souffrance criante de se livrer aux songes rend les armes pour ne plus trouver le moindre écho dans cette coquille de fureur, dorénavant avide de destructions.

Une tête inclinée en direction de son dernier incinérateur. Le pire de tous, le premier qui goûterait sa soif de meurtre. Son genou se disloque, tibia vers l’arrière, buste vers l’avant. Une certaine inclinaison avant une brutale propulsion par l’impact dans le béton de son fémur allongé à la vitesse d’un tir de canon. Une proximité aussi soudaine que violente auprès de sa cible, la voltigeuse jouant de son impulsion dans l’optique de s’écraser sur sa cible, prête à lui dévorer purement et simplement sa charpente osseuse. Peu importe qu'elle fasse mouche ou non... De cette vermine, elle n'en laisserait nulle trace…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Re: Groupe 4   Dim 27 Oct - 15:23

Ne plus savoir où donner de la tête. Ne plus savoir quoi faire. Voilà l'état dans lequel se trouvait actuellement Kamui. Dans l'incapacité totale de réagir à cause du trouble dont le Mahô Tsukai était le déclencheur, sans même pouvoir y remédier tant sa puissance était supérieure à la sienne. Ce fut donc à cause de ça qu'il fut touché par cette étrange toile, sans possibilité de s'en préserver. Son bankai n'ayant pas été capable de repousser l'assaut. Baissant les yeux sur ce filin particulier, il suivit celui-ci pour en voir la direction. Étrangement, son esprit se vidait. La voix de Sadame se faisait plus insistante. Il souhaitait sortir.

La sensation d'être en danger permanent l'assaillait. L'humaine se mit elle-aussi à frapper vers lui. Tout juste eut-il le temps de percevoir l'arme élémentaire qu'il mettait déjà en place sa propre défense. Le Danku apparut sans même qu'il ne l'incante. La rapidité fut sans doute ce qui le sauva, car cette femme avait agi sans attendre. Malheureusement, elle avait combiné ses propres talents. Sa faux passa près de lui, entaillant son bras. Le Danku explosa, le repoussant quelque peu en arrière. Sa main se posa sur son membre blessé.

La seconde humaine arrivait déjà sur lui. Sans même s'en rendre compte, il venait de se retrouver au milieu d'une multitude d'assaut, réagissant par réfelxe pour ne pas tomber tout de suite mais se sachant submergé par le nombre d'attaques qu'il subissait. Blessé par Yachka, il ne fut pas en mesure de contrer le premier coup porté. La frappe lui brisa plusieurs côtes alors qu'il percevait le second mouvement. Avant même que les mâchoires ne l'attrapent, il usa de sa grande vitesse pour se soustraire de la violence de l'assaut. Bien lui en prit. Alors qu'il réapparaissait près de l'incarnation de son Bankai, il se laissa aller à toute la rage qu'il contenait.
    - Vents de tempête. Souffle de la destruction. Démon purificateur. Étends tes ailes vengeresses. Que les corps des impurs se déchirent sur ton passage. Et que le sang recouvre cette terre souillée.

La sphère venteuse apparue entre ses mains avant de prendre de l'ampleur. Lorsqu'il envoya celle-ci vers le premier humain qui avait tenté de le bouffer. La sphère était devenue une véritable tornade n'ayant que pour but de déchirer le corps de cette malheureuse afin de ne plus jamais revoir son visage immonde. Son envie de meurtre était devenue telle qu'il ne pouvait s’arrêter là. C'est ainsi qu'il fit apparaître son masque de Vizard. La puissance qui se dégageait de lui était désormais telle qu'il flamboyait littéralement.

Le rire qui s'échappait de ses lèvres, malgré ses très nombreuses blessures, n'était que le reflet de la mentalité de Sadame. Enivré par cette colère, son regard se portait déjà sur l'autre humaine et l'Arrancar qui avaient eu l'audace de s'attaquer à lui. Alors que Shinote libérait un poison liquide sur Yachka, un liquide à haute pression ressemblant plus à de l'acide qu'à autre chose, lui même ouvrait la gueule pour libérer un Cero noir en direction de cette créature cauchemardesque qui avait essayé de l'emprisonner. Un cero valant largement le très traditionnel Gran Rey Cero des Espada.

Le contre-coup de cette débauche de puissance fut immédiat? Alors qu'il plaçait ses deux mains sur son crâne, il se sentit partir. Il tentait de se maintenir en l'air grâce à l’intervention de son Bankai. Mais il se savait dès à) présent hors course... Tout ça pour quel résultat ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Groupe 4   Lun 28 Oct - 14:29

Tentative désespérée. Impossible de résister à cette influence, malgré tous ses efforts. L'apaisement n'est pas à portée de main. Au final, il n'y a rien d'autre à faire que de se laisser glisser vers cette haine, cette envie puissante et tenace de terrasser tous ceux qui l'entouraient... Mais chaque chose en son temps, chaque proie à son heure. Deux cibles déjà dans son collimateur. Et si la première a déjà trinqué, la seconde n'avait pas encore payer le juste coût de son affront. Une humaine elle aussi. Et qui allait bien vite connaître le courroux du Lotus Blanc.

Dans ses œillères ne le faisant se fixer que sur Muda, il préparait sa stratégie. Baste du reste, il ne voyait plus qu'elle et le plan qu'il allait mettre en place pour lui montrer de quel bois se chauffait le Shirohasu. Il place alors une illusion sur lui-même, se montrant à la vue de tous comme immobile, lui et ses boucliers. Cette manœuvre servirait surtout à camoufler que l'un de ses bouclier-miroirs s'était déplacé auprès de Muda, sous le couvert d'un camouflage reproduisant l'apparence d'un des nombreux gravats déjà présent dans la zone. Mais également il profita de cette couverture pour passer sa main sur son visage et activer son masque.

Sur le pourtour de ses boucliers, des ornements tranchants vinrent prendre place. Une simple préparation dont suivrait un intense éclat lumineux. Le miroir placé auprès de Muda chercherait à l'accabler elle plus que tout autre, qu'elle ne remarque pas ce qui était en train de se tramer avec ce Shinigami placé dans les airs. Ce dernier en profita pour cracher un Cero dans sa direction. Enfin, pas exactement... Le tir énergétique ne la ciblait pas avec précision en fait. À le place de cela, il vint toucher son miroir camouflé, qui renverrait le tir avec plus de puissance et de précision sur l'humaine.

Mais pas question d'en rester là. Déjà entre ses mâchoires se concentra un autre Cero, plus puissant que le précédent. Et ce ne fut que lorsqu'il le tira qu'il se rendit compte d'une chose qu'il n'aurait jamais pu ignorer en temps normal. Kamui venait de tomber. Et dans son trouble, son tir d'énergie qui dévie. Son attention désormais fixée sur son élève. Comme le fait de fixer un arbre lorsque l'on fonce sur celui-ci dans un véhicule. Cela rend l'obstacle plus difficile à éviter... Il provoqua ainsi le pire, en tirant sur son plus fidèle allié, le seul être en qui il avait réellement confiance. Touché, son Vice-Capitaine désormais fumant, sans plus la moindre once de Reiatsu émanant de son corps désormais...


_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Lamarrancar

Messages : 59
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mar 29 Oct - 3:48

A table ! Le repas de Skelter était servi, maintenu en place par les cordages de soie déployés plus tôt. Plus qu'à déguster la proie; les instincts de l'Arrancar se faisaient de plus en plus pressants, et il fallait contenter son appétit dans les plus brefs délais...

Mais voilà que le bonhomme qu'il s'était donné un tel mal de chien à attraper se faisait sauter dessus par la gamine de tout à l'heure ! Ca, c'était le parfait exemple de quelqu'un qui avait des soucis dans sa tête. Rien à voir avec lui. Cela dit, soucis ou non, reste qu'elle lui piquait sa proie avant qu'il puisse dire ouf: et ça, pas moyen que ça reste impuni !

Il s'apprêta à faire d'une pierre deux coups avec sa prochaine offensive, mais trop tard: Kamui s'était pris une raclée, avant de se dégager de la toile qui le laissait vulnérable. Riposte immédiate à prévoir, donc. Et pas n'importe laquelle: le type de la Soul Society fit apparaître un masque sur son visage, laissant exploser un reiatsu hallucinant autour de lui. Ladite énergie fit tiquer Skelter, qui le fixa plus intensément encore, grimaçant sous le poids cumulé de l'aura du type de tout à l'heure et de la sienne. Voilà qui lui confirmait une chose: si ce type n'avait pas l'odeur d'un Shinigami lambda, c'était tout simplement parce qu'il n'en était pas exactement un...

Fait confirmé lorsqu'il tira un énorme Cero couleur d'obsidienne dans sa direction. Surpris, Skelter eut à peine le temps de relever sa main protectrice et d'y opposer sa barrière. Sans grand succès: la déferlante d'énergie était si importante que le pavois translucide se craquela bientôt, éclatant tout bonnement alors que l'Arrancar se trouvait noyé dans le trait de vide du Vizard. Heureusement, il n'eut pas à endurer la chose bien longtemps, sa technique défensive lui ayant gagné un peu de temps; il songea confusément que, sans elle, il n'aurait peut-être pas pu tenir le choc face à un tel assaut.

Pourtant, ses réserves d'énergie commençaient à s'amenuiser, et il le savait. S'il ne mettait pas bientôt fin au combat, il tomberait de fatigue et non par ses blessures...

Son instinct reprit subitement le dessus lorsque Kamui fut achevé par son propre Capitaine. Poussant un ricanement rauque, désormais incapable de se contrôler comme il le faisait avec plus ou moins de brio depuis le départ - trop de sensations, trop d'énergies qui apparaissaient, fluctuaient, s'évaporaient et excitaient ses instincts enfouis -, il plongea en piqué depuis son perchoir, manquant de s'écraser près du Vizard ayant rendu son dernier souffle. Etait-ce la partie Hollow de l'être qui lui faisait cet effet, lui rappelant ses prédations régulières? Il n'aurait su le dire; en tout cas, il se trouva vite au-dessus du corps, dévorant l'énergie qui ne s'était pas encore évaporée, stockant le maximum de reishi dans le ventre de fer d'Helter qui la lui réclamait à grands cris - dans sa tête, du moins. Un délice ! Il lui en fallait plus...

Son regard se posa sur Tenzen et Muda. Le premier avait lui aussi libéré ses pouvoirs, accentuant encore le côté pesant de son aura, et paraissait occupé à s'en prendre à la seconde, en bien mauvaise posture. Bien ! Autant mettre un terme à cette petite guéguerre; il fallait qu'il dévore quelqu'un d'autre - c'était Helter, oui, Helter dans sa tête, qui emplissait ses pensées, lui réclamait sans cesse plus, plus d'énergie, plus...

Perdant complètement les pédales sous les effets combinés de la pression spirituelle subie, du maléfice qui planait sur eux tous et de sa propre folie naturelle, il lâcha un grognement guttural et monstrueux qui se répercuta entre les bâtiments alentour. Fusant de l'une des toiles présentes à proximité, un nouveau câble de soie vint tenter de se saisir de Muda, pour ensuite décrire un demi-cercle visant à l'aplatir tout bonnement sur Tenzen. C'était comme avec les gosses: en prendre un pour taper sur l'autre, c'était le meilleur moyen de calmer les deux à la fois ! Sans attendre l'impact, Skelter cracha tout de même un Cero au point de collision présumé, histoire de faire coup double au passage. Vivement...



_________________


#587464 - Paroles d'Helter.
#DCDCDC - Paroles de Skelter.


Skelter faisant remuer le couvercle de la lanterne comme une bouche en la faisant parler, le doute est permis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1473-helter-skelter

avatar
Rang : Pièce de Musée.

Messages : 84
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mar 29 Oct - 18:52

Fiévreuse de rage et prête à en découdre avec n’importe quel adversaire, puissant ou non, Yachka fouette l’air de son épée serpent avant d’allumer ses deux gigantesques phares crevant la brume. Certains tombèrent pendant qu’elle reprenait progressivement ses esprits. Un pic n’énergie notable lui signala que son attaque rencontra un obstacle, malheureusement l’assaut n’aboutit qu’au retour de ses faucilles. Sa déception fut d’autant plus grande qu’un autre guerrier profita de l’ouverture pour écraser sa cible. Désormais, il lui paraissait évident que sa prochaine victime sera celle ayant entraîné la mort de la précédente. Furieuse et aveuglée par la haine générée par sa frustration elle ne vit que trop tard la riposte fondre littéralement sur elle. Voir est un bien grand mot dans la mesure où il s’agissait d’informations transmises par son gaz vivant. Toujours est-il qu’une fois encore l’instinct de protection dont elle jouissait de façon indirecte ici dressa un épais rempart face à elle. Et une fois encore celui-ci ne put contenir l’attaque qu’en partie, projetant ça et là sur son armure une espèce de liquide aux propriétés atypiques. Jamais elle n’avait encore été confrontée à l’acide, cette chose ignoble rongeant absolument tout ce qu’elle touche. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque son regard se posa aux endroits où la douleur l’assaillit.

A divers endroits de son plastron réputé inviolable des trous aux dimensions aléatoires en perpétuelle expansion, bien que celle-ci soit péniblement freinée par la nature propre de l’armure. Folle de rage et souffrant de voir son corps nu par endroits en proie à d’autres poisons que le sien la démone n’attendit pas plus longtemps et profita à son tour de la tournure des choses pour se venger instantanément de l’autre. Mais sur son bourreau. Son bras gauche fit de nouveau claquer Kryuk, et une demi-douzaine de tentacules d’air jaillirent à ses côtés. Chacun fouilla les environs à la recherche de projectiles qui, une fois empoignés furent tout simplement redirigés violemment vers une même proie supposée. Parallèlement à quoi la jeune femme invoqua sa plus redoutable chimère, ici sous la forme d’une immense Hydre. Le voile de brume progressivement sinua vers l’ennemi, avant de matérialiser chaque tête dont les mâchoires claquaient.


- Qui agit de façon déloyale mérite une punition exemplaire…



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1223-yachka-la-reine-immortelle

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mer 30 Oct - 13:58

Craquettements dans cette boîte de chaire tandis que le percute l’espèce de grosse masse organique. Cette sensation l’ensorcelle. Une fantasmagorie, une délectation. Tremblotante, avide de s’en repaître, Muda rentre dans un état second. Le déchirer, l’égorger, le dépecer… Intégrer ses doigts squelettiques profondément dans ses entrailles, maculer l’asphalte de son sang, se baigner dedans, s’entortiller dans cette mélasse visqueuse. Le goût ferreux sur son palet, ses dents incrustées dans son crâne, sa charpente extraite de sa coquille pour rejoindre la sienne. Le dévorer… L’assassiner… L’exterminer… Tout prendre, tout lui voler, tout lui arracher. Ainsi renferme t’elle sa mâchoire sur la gorge du parasite, ainsi avale t’elle le vide et perd-elle toute prise sur sa proie.

Roule et glisse sur la surface bétonnée du trottoir. À écraser dans ses mains quelques morceaux de gravats, s’embourbe et se noie la bête dans un abject marasme de frustrations qui enlaidissent son expression. Enragée, comme possédée, la boule de haine n’entend rien, ne perçoit rien. Immobile alors que se récite une incantation, ce n’est que trop tard qu’elle comprend l’ampleur du danger dressé à son encontre. Une sphère se dirigeant vers sa carcasse. L’expérience récente donne raison à la méfiance. Esquiver ? Non, juste le temps d’encaisser encore.

Cette fois toutefois non de façon crue. En effet, ses côtes se détachent du cartilage costal et rapetissent avant de s’étendre brusquement pour traverser sa paroi de chair. Incurvés, ses os s’enroulent et l’enveloppent grossièrement.  Barrière osseuse en prise avec une bourrasque dantesque. En même temps que s’entame sa protection, s’ébrèche sa chair du fait d’un piètre recouvrement de son enveloppe charnelle. Des assauts invisibles d’une virulence telle que quelques côtes se fracturent pour s’émietter à ses pieds. S’amenuise la force des attaques, s’éteint ce tourbillon infernal, se rabat son cocon d’os. Dans la brume de poussières se révèle peu à peu un corps mis en charpie. Du moins pouvait-elle s’estimer heureuse d’être assez résistante pour que ses éraflures ne se soient ancrées jusqu’à ses organes vitaux, ses nombreuses plaies demeurant au final plus superficielles que d’apparence.

Le moindre geste esquissé suffit à exciter ses blessures, une grimace endolorie se voulant le prix de cette audace. Petit répit. Répit éphémère. Tout juste se remet-elle en condition de distinguer chaque élément du décor qu’un gravât se met à briller pour soudain flamboyer, empêchant sa victime de percevoir autre chose que cet éclat accablant. Ses avant-bras portés entre-deux dans l’idée de se défausser un tant soit peu de ce désagrément, une nouvelle déflagration intègre soudainement ses perceptions kinesthésiques, l’incendiant rebelote pour la rendre noire, la peau grièvement brûlée. Chancelante, le champ de vision trouble, la carbonisée vacille. Sur le point de tomber, une sorte de corde la prive de toute disqualification, la happant par le cou pour la tirer violemment. En vol, ses doigts, dans un dernier effort surhumain au regard de son état, arrachent de sa gorge le cordage l’étranglant, la traction déjà entamée la propulsant plusieurs mètres plus loin, toute roulante, toute gémissante, ses geignements traduisant fidèlement toute l’épouvante de son affliction.

Étendue au sol, statique, amorphe, le regard creux, coulissent dans son esprit quelques réminiscences. Cette tête pendouillant du haut de la table, cette gorge vomissant des gerbes d’hémoglobine dans son bain. Matraquage de son âme. Traquée, chassée. Ses crocs qui se repaissent d’un animal errant. Traits de lumières le visant. Regards haineux. Emmagasinement de rage. Tremblote chaque parcelle de sa dépouille. Spasmes de plus en plus nombreux. Se retourne, roule, tenue sur ses genoux. Ses nerfs font surchauffer sa conscience, la déchirent.  À mesure que se relève le monstre, s’accentuent ses tremblements. Douleur abominable mais sourde au regard de sa fureur. Détruire… Anéantir… Les exterminer tous… Un ultime effort, la voilà debout, absolument incapable de se mouvoir plus. Visiblement, un rien suffirait pour rabattre le voile de l’inconscience sur ses yeux noyés dans une démence aveugle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Journée 2 : Groupe F

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Missions & Events :: Events :: Event #2 :: Karakura-