AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Groupe 1   Jeu 17 Oct - 17:13

Groupe 1 : ordre de post

Morgana
Lona Mordediosa
Aerkan Caraena
Shima Jiro

Ginshiro Toria
Borick
Aleksi Alexandrov

Au cas où vous vous questionneriez sur la manière dont nous avons établi les groupes, nous avons tout d'abord tenté de mettre ensemble les duos logiques (Capitaine avec son Vice-Capitaine; Espada avec son Fraccion,...). Cela fait, nous avons établi les groupes restant grâce au hasard.
C'est également par le hasard (vive les dés !) que nous avons déterminé qui affronterait qui, ainsi que l'ordre de post.

N'oubliez pas de prendre connaissance de CE POST, et tout particulièrement des règles de l'Event ! En effet, le non-respect de ces règles peut amener des sanctions plus ou moins importantes, mieux vaut donc s'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Groupe 1   Jeu 17 Oct - 23:01

London bridge is falling down, falling down, falling down...

D'humeur aussi enjouée qu'à son habitude, Morgana sautillait sur place, foulant du pied pour la toute première fois les sables blancs du Hueco Mundo. On lui en avait déjà parlé – elle avait harcelé Juggernaut jusqu'à ce qu'il accepte de lui lâcher quelques mots à ce sujet, à la vérité – mais c'était la première fois qu'elle le voyait de ses propres yeux. Et le moins qu'on puisse dire était qu'elle avait une opinion tranchée sur la question.

C'était moche.

Qu'est-ce que c'était que cette horreur, sérieux ? Non seulement ça manquait cruellement de couleur, mais en plus c'était d'un vide ! Du sable, du sable, du sable, encore du sable, et... Oh, devinez quoi ? DU SABLE ! Rien de plus déprimant pour quelqu'un comme elle dont la joie de vivre fait le charme et qui adore les environnements vivants et colorés – ne fut-ce que parce que ça lui fait plus de choses à casser. Enfin, au moins elle avait la chance de visiter un autre endroit pour une fois, et même si c'était pas aussi joli que Karakura, ça changeait un peu de ce qu'elle avait l'habitude de voir. Avec un peu de chance, elle verrait aussi un nouveau paysage en rentrant, si tout se passait comme prévu !

Et c'était à vrai dire la seule chose qui lui donne tout l'enthousiasme dont elle avait besoin pour s'acquitter de sa mission. D'ailleurs, parlant de Juggernaut, ce malotru avait eu l'outrecuidance de laisser une jeune fille comme elle toute seule dans cet endroit horrible !

London bridge is falling down, my fair lady...

Il aurait au moins pu se donner la peine de lui montrer un peu le chemin avant de laisser l'autre bizarre avec les cheveux bleus lui sauter dessus ! Mais même s'il était pas toujours très gentil avec elle, elle espérait au même qu'il s'en sortirait. La méchante Hotarubi n'avait pas voulu lui rendre le bras qu'elle lui avait confisqué. Elle par contre, Morgana se fichait éperdument de ce qu'il pouvait advenir d'elle. Elle ne l'avait jamais aimée depuis qu'elle l'avait vue pour la toute première fois. Enfin, il fallait dire qu'à de rares exceptions près, elle n'aimait pas vraiment les adultes en général... Elle n'avait pas pu s'empêcher de faire la moue quand elle avait su que c'était elle qui chapeauterait les opérations. Un sourire l'avait cependant vite remplacé.

Au moins, l'ordre reçu de la part de Kôga-dono lui remontait un peu normal, elle allait pouvoir jouer un peu ! Elle ne comprenait pas grand chose à leurs histoires d'adultes, mais tant qu'on lui donnait de quoi s'amuser... Elle n'eut d'ailleurs pas vraiment le temps de s'embêter : à peine avait-elle eu le temps de tracer une marelle dans le sable qu'elle sentit que ses petits camarades de jeu étaient déjà arrivés, et en nombre encore bien ! Sans doute avaient-ils suivi celui qui avait voulu faire un gros câlin à Juggernaut. Un sourire espiègle se peignit sur son visage alors qu'elle relevait la tête, faisant tournoyer entre ses doigts la branche de quartz qu'elle avait arrachée sur un arbre à proximité.

Oh, vous êtes déjà là ? Chouette ! J'aurai pas le temps de m'embêter ! J'aurais changé de robe avant de venir si j'avais su qu'il y aurait autant de monde, mais c'est pas grave, on fera avec ! Dites, vous voulez jouer à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Groupe 1   Ven 18 Oct - 18:59

Un état d'alerte. Alors ça, c'était vraiment particulièrement excitant, oh ça oui ! Lona, une fois sa visite des lieux réalisée, avait eu réellement tendance à s'ennuyer à Las Noches. Un toit au-dessus de sa tête, voilà bien un des rares intérêts de l'endroit, et la jeune femme n'avait pas encore trouvé de quoi s'estimer réellement comme gagnante après l'accord passé avec Borick. Enfin, bien sûr, il fallait prendre en compte que la situation était encore récente et il ne fallait donc pas tirer de conclusions hâtives.

D'autant qu'en ce jour, une situation intéressante se présentait. Le Reiatsu de celui qu'ils nommaient tous « le Roi » avait explosé, aussi semblait-il que des combats se présentaient. La curiosité de la Mordediosa s'en trouva piqué au vif. Est-ce que ce Grimmjow valait vraiment le détour ? Était-il aussi puissant qu'on le disait, pour qu'autant d'Arrancars acceptent de courber l'échine devant lui ? Une occasion comme celle-ci ne se présentait pas tous les jours, aussi se plut-elle à tenter d'en suivre la trace pour aller voir ça de plus prêt.

Malencontreusement, la Veuve Noire ne pouvait pas se promener comme elle le souhaitait. Borick du moins n'avait pas en tête de la laisser aller faire la spectatrice. Mobilisée, tout comme le reste de l'Exequias dont elle faisait partie. Était-ce vraiment malheureux ? Et bien en fait, finalement... Au lieu de simplement se contenter de se poster et d'observer, elle allait pouvoir elle-même s'amuser un peu. Se battre contre les envahisseurs... Et oui, finalement, c'était assez excitant !

Certes, elle manquait l'opportunité de voir le Roi se battre – elle sentait déjà d'ici le combat qui faisait rage à une certaine distance de là entre Grimmjow et celui qu'il s'était choisi pour adversaire – mais en contrepartie une heureuse visite les attendaient devant les portes. Un petit groupe s'amassait déjà face au petit chaperon rouge, ce qui la chagrinait tout de même – elle n'aimait pas particulièrement devoir partager ses proies – mais après tout il ne fallait pas bouder son plaisir et se contenter des petits divertissements comme ils se présentaient, non ?

Citation :
Je tenais à dire officiellement que j'ai honte de ce post pourrave !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Groupe 1   Sam 19 Oct - 13:01

Aerkan n'était pas être à chercher l'affrontement permanent. Pour lui, l'existence ne se résumait pas qu'à ça. Pourtant, il était maintenant un guerrier au sein d'une armée et c'était sa puissance qu'il avait prêté à son nouveau Roi. Ce pourquoi la situation, bien que peu appréciable sur le moment, était en quelque sorte une aubaine à ses yeux. L'occasion de montrer que lui, le nouveau arriver, méritait véritablement un titre comme celui de Primera Espada. Surtout que, pour son premier fait d'arme, il n'allait pas se retrouver face au premier venu. Du fait de son exil, il ignorait presque tout des Maho Tsukaï. Tout ce qu'il en savait résultait de ce qu'on lui avait expliqué. Tout ce qu'il avait retenu était leur puissance et l'échec de Las Noches à les contenir jusque là.
Et c'était dans le but de montrer qu'il comptait bien changer les choses que le Primera Espada se mit en route dès qu'il perçut un signe de combat effectué par son Roi et que l'implication des Maho Tsukaï se répandait dans le palais.

S'il pensait pouvoir s'approcher du combat de son Seigneur, quelle ne fut pas surprise lorsqu'il trouva une jeune fille tout de rouge vêtue sur son chemin. Bien qu'il n'était pas le plus grand expert lorsqu'il s'agissait de ressentir les Reiatsu, il avait la certitude que cela n'aurait rien changé. Car, même alors qu'il lui faisait face, seul le néant était perceptible. Même l'autre Arrancar déjà sur place, qu'il ne connaissait pas mais semblait être une alliée, avait déjà plus de présence. Il était cependant hors de question de la prendre à la légère. Si Maho Tsukaï elle était, la puissance devait bien être là.
Ressentant du lieu où il était la violence du combat déjà lancé entre le Roi et son adversaire, Aerkan ne fit pas réellement attention aux paroles de la gamine. Seule la dernière phrase marqua réellement son esprit. Un jeu. Voilà ce que cela semblait être pour elle. Si sa bouche était visible, il aurait été possible de constater sur le visage de l'homme aux cheveux blancs un rictus d'énervement.
    >> J'ai en effet un jeu des plus intéressants à te proposer. Un impliquant une mort si possible des plus douloureuse.
Il n'était pas de ceux de nature à tuer à tour de bras. Durant ses années d’errance dans les territoires au delà du Yermo, il avait laissé la vie à bon nombre de ses adversaires. Mais la situation était différente. Il avait maintenant le Roi qu'il avait toujours cherché et celle lui faisant face se présentait comme un ennemi de celui-ci, dont la sentence ne pouvait être que la mort. Si seul il n'avait certainement que peu de chance de la vaincre si elle était à la hauteur de la réputation des siens, il sentait déjà d'autres puissances converger en cette direction. Dont Toria, ce qui ferait au moins une personne aux côtés de laquelle il savait se battre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Decima Espada

Messages : 23
MessageSujet: Re: Groupe 1   Dim 20 Oct - 11:54

J'étais dans mes quartiers lorsque le reiatsu du Roi résonna à travers Las Noches, une véritable déclaration de guerre. Pourtant aucune énergie hostile n'était apparue dans les environs du palais. Il était aisé de comprendre qu'il s'agissait d'un coup des ces mages du sang. Sans jamais en avoir affronté un j'avais entendu les témoignages, ils possédaient une force aussi incompréhensible que terrifiante et leurs objectifs nous étaient inconnus. Pourquoi reviendraient ils au Hueco Mundo ?

Je fis quelques pas vers la grande ouverture géométrique servant de fenêtre à la pièce. Mon but était claire, je devais rejoindre le Roi pour l'assister du mieux que je pourrais. D'un preste sonido je fus à l'extérieur mais alors que je me rendais sur les lieux d'où provenait le reiatsu du Roi je ressentis de nouvelles aura dont celles de plusieurs espadas. Il s'agissait d'une offensive plus vaste que la précédente semblait-il. Mon devoir me disait de rejoindre le Roi mais mon instinct me rappelait que ce derniers n'apprécierait peut être pas une arrivée intrusive dans son combat.
Qui étais je pour douter de la puissance du souverain ? Je fis demi tour pour me rendre sur les lieux de la seconde attaque.

La primera Espada était déjà arrivée et faisait face à ce qui ne semblait être qu'une enfant. Loin d'être apeurée elle contemplait les environs intriguée et....presque enjouée.
Une autre arrancar était là mais son visage m'était inconnu, cependant son attention semblait également tournée vers le combat du Roi.

-Si je puis me permettre Primera, il serait probablement plus judicieux de la capturer vivante. Dans sa situation je doute qu'elle puisse s'en sortir, ces mages du sang nous sous estiment alors profitons en. Nous pourrions enfin découvrir leur identité et la nature de leurs pouvoirs grâce à elle.

J'étais arrivé silencieusement sur le sable, une expression de marbre sur mon visage bien qu'en réalité l'absence complète de reiatsu provenant de l'intruse me décontenançait. Mes premières paroles attirèrent le regard de la gamine sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1517-shima-jiro-en-attente-de-valid

avatar
Rang : Segunda

Messages : 399
MessageSujet: Re: Groupe 1   Dim 20 Oct - 12:12

Ils arrivaient. Les ennemis du Rey, déjà, ils foulaient le sable du Yermo de manière condescendante. Inconscients. L'arrivée du binôme de l'au-delà semblait la bienvenue, surtout lorsque ceux qui avaient été capables de mettre Grimmjow à terre, c'est ce qui se chuchotait dans les couloirs du palais, se pointaient volontairement devant les murs interminables de La Nuit. Pure provocation. Le Roi savait, il l'avait senti que son agresseur était là et c'est donc sans attendre qu'il partit le premier, se jetant sur lui comme la bête sauvage et avide de sang qu'il était.

En haut du mur, posé là grâce à la sortie de sa tour qui donnait vision sur le désert, Toria balayait du regard le sol et plus précisément le petit point qu'il apercevait. C'était la cible, un de ces Mahô Tsukai. Ses capacités en camouflages lui seraient inutile de ce qu'il avait compris, ces êtres semblaient utiliser des pouvoirs et disposer de forces qui n'étaient pas régies par les même lois que celles des Shinigami et de Hollow. L'attaque surprise n'était pas une option donc et d'un côté tant mieux... La traque et la discrétion l'avaient assez occupés ces milles dernières années. Une bonne vieille frontale à l'ancienne. Lentement il tira son Wakizashi avant de le pointer droit dans la vide. La seconde d'après un immense marteau fissuré par la lave remplaçait le petit couteau puis d'un pas sautillant le Ginshiro se laissa tomber jusqu'en bas.

Il contrôla sa chute pour éviter se de blesser et se posa dans le sable en faisant se soulever un nuage blanc. La table percuta le sol avant ses pieds ce qui eux pour effet de créer un bruit assourdit par le sale. Il était arrivé. Aerkan était déjà là et quelques autres qu'il ne connaissait pas. Pas encore. Peut être voyait-il un Espada, pas sûr. Et puis elle, l’encapuchonnée, en face. Une gamine. C'était donc ça qui terrorisait l'armée de la nuit ? Impressionnant, la détection n'était pas son fort mais elle n'émettait rien, elle ne laissait rien transparaître. Lui non plus. Dans peu de temps il allait retrouver ses instincts primaires, défendre ce palais, l'honneur du Roi et la croyance d'Aerkan.

_________________



Segunda Etapa :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2947-thalos

avatar
Rang : Capitaine des Nécromanciens

Messages : 412
MessageSujet: Re: Groupe 1   Dim 20 Oct - 14:38

L'ordre avait été donné de protéger la Citadelle. Et quiconque tentait ce genre d'acte inconsidéré devait s'attendre à voir l'Exequias débouler. Le Roi ne transigeait jamais avec ce genre de chose. Tant et si bien que l'Espada fut associé à la traque. Rien d'étonnant à cela lorsque l'on devinait les adversaires qui leur seraient opposés. Les Mahô Tsukai n’hésitaient plus à apparaître par ici et il était devenu intolérable de les laisser faire à leur guise. C'est avec la détermination d'achever une bonne fois pour toute leurs ennemis que Borick donna ordre à l'Exequias de se mettre en mouvement. Lui-même prêterait main forte aux combattants. Plus de compassion pour ceux qui n'aspiraient qu'à la perte de Las Noches.

Grimmjow se chargerait de celui qui l'avait attaqué la dernière fois tandis que eux se chargeraient d'un autre. L'aura du Roi était palpable, même éloigné de lui, ce qui laissait penser qu'il ne retiendrait pas ses coups. Se faire abattre en traître était différent d'un combat en bonne et due forme. Et la Panthère possédait des ressources hors norme pour ce genre de situation, Borick en convenait aisément.

Les portes étaient donc bien gardées. Les deux têtes de l'Espada, le Decima et ses Exequias. Voilà qui donnerait du fil à retordre à cette femme encapuchonnée. Qui ne semblait d'ailleurs pas inquiète pour un sou. Alors que le blondinet prenait place à quelques pas de ses alliés, il ne put réprimer un sourire en entendant la proposition du Decima. A ses yeux, jamais Grimmjow n'accepterait de voir un de ces ennemis revenir en vie. Pas après avoir fait l'affront d'attaquer Las Noches. Seule la mort serait acceptée. Et de toute évidence, cet homme oubliait qu'il revenait à l'Exequias de statuer sur le sort d'un ennemi attaquant la Citadelle. Le renfort de l'Espada était indispensable mais il revenait à son unité de préserver la sécurité des lieux. Avec Lona et Aleksi, il ne doutait pas d'y parvenir. Encore que ce combat serait aussi un gigantesque test. Il appréciait cela. Son visage se tournait déjà vers Aleksi afin de spécifier clairement sa cible. L'arrancar était un véritable monstre en combat. Encore fallait-il qu'il soit suffisamment motivé pour ne pas frapper les autres. Par accident notamment.
    - Aleksi... Voilà ce que je te propose. Si nous tuons cette femme, je te laisserais son corps. Elle sera tout à toi et rien qu'à toi. Considère cela comme un cadeau que je te fais. Mais pour cela, il faudra déjà l'abattre. Elle et seulement elle... Comprends-tu ma requête ?

Un appât de taille pour celui qui représentait à lui seul la folie dans son état le plus avancé. Ces propos confirmaient également qu'il n'accepterait jamais que cette femme soit prise vivante. Ils n'étaient pas ici pour épargner une créature aussi puissante. En cela, l'idée du Decima était stupide. Et naïve. Car tenter de la prendre vivante risquerait surtout de les mener à leur perte, l'Empereur en était persuadé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2859-tenma-akito#25122

avatar
Rang : SEXta

Messages : 159
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 21 Oct - 5:11

Etat d’alerte, état d’aleeeeeeeeeeeeeeerte ! Devait y avoir du gros. En tout cas, tout le monde était sur le pied de guerre. L’Imperador et sa clique allaient droit au but, eux, filant telle la loutre vengeresse à l’assaut de ce qui semblait être des invités. Aussi loin qu’il s’en souvienne, l’Arrancar n’avait pas le souvenir d’avoir jamais vu des invités se pointer ici…en même temps, il faisait plutôt dans le poisson rouge, à ce niveau là. C’est donc avec bonne humeur que l’Exequias suivi son Maitre, en profitant au passage pour pousser ici et là les membres inférieurs de son unité, comme une grosse dame le ferait dans une queue pour le nouveau Triple Big Mac. Et que je t’écrase la face, et que je te marche dessus, et que je m’appuie sur ta tête pour aller toujours de l’avant.

Finalement, cette belle procession digne d’une kermesse prit fin devant les portes de la Citadelle, et plus précisément devant un seul opposant. Deux-trois types étaient déjà présents, aussi le jeune albinos eut bien du mal à savoir avec qui il allait jouer. Arrêté près de son Maitre, ses méchanismes de défense s’activaient inconsciemment, au cas où l’Empereur du Hueco Mundo aurait l’amabilité de se présenter à l’assistance. La petite jeune au cerf volant en guise de vêtement et au ventre plat était là, elle aussi, encore une conquête en devenir. La voir raviva la flamme de l’attardé, plus précisément celle qui foutu le feu dans son caleçon. Le problème étant qu’avec tant de monde autour de lui, et surtout avec la présence un tantinet pétrifiante de son Maitre, il ne pouvait que regarder les pâtisseries et pas les toucher. Pourtant, cela sonnait comme une fantastique opportunité de prendre du bon temps !

Il y avait en sus d’un type à la mèche façon boys band coréen, un autre avec un masque, genre chirurgien ! Oui, il en était sûr, celui là était ici pour opérer quelqu’un. L’aubaine ! Il allait pouvoir apprendre plein de trucs sur…ah non, il avait déjà oublié. Son attention était toute focalisée sur le petit chaperon rouge qui leur faisait face, sur ça et sur sa petite robe qui la ceignait comme un fourreau pour son petit corps charnu tout en forme, faisant d’elle la parfaite personnification de la lolita. Prends ça dans les dents, blondinette avec des œufs sur le plat en guise de poitrine et des habits d’écolière, une nouvelle salope avec des airs de sainte nitouche était dans la place. Et, fleur des fleurs, son Tout Puissant venait de relâcher la bête. Pas de quartier. Frappant son torse tel le gorille dominant de la jungle, l’efflanqué fini par pousser un hurlement de loup, sa mâchoire parvenant même à se déboiter un instant sous l’effet de la pression – me demandez pas comment il a fait ça – lui donnant un aspect débile, à mi chemin entre le sourire et la parfaite représentation d’idiot du village qui mange des chats et des bébés.

- Hon, hon, hon, hon, ahouuuuuuuuuuuuuu ! A p’tite grillade sur le cul d’la naïade ! #ZAP# Le livre des Révélations, chapitre douze, verset trente-et-un : ceci est ma bite ! #ZAP# Cible désignée, Papa Poule, on sort la grosse artillerie…


Il frottait de pied par terre, tel un taureau en rut. Bon, vu qu’il semblait épais comme un sandwich SNCF, ça donnait plutôt l’impression d’un nerd se mettant pour la première fois au jogging, mais le fait était qu’il était dans les starting-blocks. Au pays du petit chaperon rouge, le loup ne se contentait pas de se taper la grand-mère. Non, ici, il lui claquait la galette et il tapait dans son petit pot de beurre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t467-aleksi-alexandrov-termine#2427

avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 21 Oct - 15:49

Tout l'engouement que Morgana avait pu mettre dans ses paroles et dans son attitude fondit comme neige au soleil. Alors ils n'étaient pas venus pour jouer avec elle ? Pire encore, ils ne voulaient pas jouer avec elle et en plus ils la menaçaient ? Son air enjoué céda sa place à une moue boudeuse, butée, alors qu'elle saisissait à pleine main la branche qu'elle était en train de manipuler. Au moins, la dernière fois sur terre, la distraction avait été au rendez-vous. Et si ses adversaires étaient ici plus nombreux, elle doutait d'avoir gagné au change, car ils avaient l'air beaucoup moins marrants. Surtout le deuxième arrivé, dont la tête blanche ne lui revenait définitivement pas... Peut-être à cause des paroles qu'il avait proféré. Comment osait-il s'en prendre, même verbalement, à une enfant aussi adorable qu'elle pouvait l'être dans ses bons jours ? C'était impardonnable, et elle se ferait un devoir de lui apprendre les bonnes manières ! Le seul côté positif comparé à son excursion à Karakura était qu'elle n'était cette fois plus entourée que d'hommes mais avait aussi une copine avec qui jouer, ça la changerait !

Build it up with wood and clay, wood and clay, wood and clay...

Oscillant d'avant en arrière, elle garda les yeux rivés sur ses pieds, comme vexée d'avoir à se satisfaire de ce piètre accueil alors que Juggernaut avait eu droit à une étreinte chaleureuse pour fêter son retour. C'était parce qu'elle était une gamine, c'est ça ? Ou alors juste parce que c'était une fille ? Dans tous les cas, ça la contrariait au plus haut point ! Gonflant ses joues en signe de mécontentement, elle parut prendre une longue inspiration... Avant de se jeter sur le malotru à une vitesse vertigineuse qui ne lui laisserait probablement pas le temps de réagir, ou si peu... Et si encore c'était tout ! Car non, ça ne l'était pas. Le bout de « bois » (ou assimilé) qu'elle n'avait pas pris la peine de lâcher jusque là fut tendu en avant dans une extension tout sauf innocente.

Experte en escrime malgré les apparences, Morgana pouvait changer quantité de choses en arme mortelle, même un objet aussi anodin. Le nouveau Primera put en avoir la preuve formelle puisqu'elle essaya sans détours de lui crever un oeil – le seul apparent, en fait – en lui enfonçant cette branche au fond de l'orbite, si du moins elle parvenait à ses fins. Tant par la puissance que par la rapidité et la précision, elle prouvait amplement que quelle que soit son allure extérieure, elle était une force avec laquelle elle pouvait compter. Bien sûr, ils ne pouvaient pas le savoir, mais n'était-ce pas elle qui avait mis Karakura sans dessus-dessous la dernière fois ?

Allez quoi ! Arrêtez de dire des bêtises ! Personne veut jouer avec moi ? J'ai pas envie de jouer à la mort parce que j'aime pas avoir mal, mais si ça peut vous faire plaisir je veux bien être la méchante tueuse ! D'accord ? Mais c'est bien parce que c'est vous, hein !

Innocente, elle l'était sans l'ombre d'un doute, alors même qu'elle proférait ces paroles pour le moins lugubres. Ce n'est qu'à ce moment précis que tous purent s'apercevoir que lorsqu'elle avait fusé sur Aerkan, elle avait laissé dans son sillage un tracé ensanglanté. Ses pieds étaient, pour une raison obscure, fraîchement écorchés. Ceux qui avaient déjà affaire aux Maho Tsukai sauraient quel danger ça représentait, mais trop tard pour se méfier : l'écarlate semé de part et d'autre s'anima d'une volonté propre et libéra depuis le sol un enfer de pointes acérées dont tous firent l'objet, s'élevant en tous sens comme une véritable pelote d'épingle dont ils seraient – sauf désistement de dernière minute ! - tous prisonniers.

Elle n'y allait pas de main morte, mais en même temps c'étaient eux qui avaient commencé en blessant son petit coeur sensible. Elle n'allait pas se gêner alors qu'ils disaient clairement qu'ils allaient lui taper dessus, et puis ils avaient eux-même choisi ce jeu-là : à eux de l'assumer maintenant ! Pivotant vivement sur elle-même, elle se précipita ensuite sur le blondinet, forte de sa position surélevée. Elle avait bondi dans les airs pour ne pas être prise dans sa propre attaque, mais se déplacer sur les pointes de celle-ci ne posait aucun problème pour elle qui la connaissait parfaitement depuis de si nombreuses années. C'est une gigantesque faux qui se matérialisa entre ses doigts avant qu'elle ne l'abatte sur lui, continuant de fredonner la même ritournelle.

Build it up with wood and clay, my fair lady...

Si elle parvenait à le transpercer de sa lame, Borick aurait la surprise de voir celle-ci lui passer au travers du corps sans lui causer la moindre blessure, mais emportant au passage une bonne portion de son énergie spirituelle. Ah il voulait la tuer ? Et bien qu'il rampe à ses pieds, vidé de son énergie, et on verrait s'il avait toujours les mêmes prétentions ! Non mais ! Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle se tourna vers le beau blanc (?) auquel s'était adressée sa dernière cible l'instant d'avant... Pour mieux éclater en sanglots – factices, bien évidemment. Des larmes de crocodile comme on en avait rarement vu, mais dont l'exagération saurait sans doute charmer certaines personnes – dont lui, elle espérait. Essuyant les larmes qu'elle avait réussi à faire naître au coin de ses yeux en se mordant la langue, elle le fixa avec émotion, l'oeil humide et la lèvre tremblante. Tremblante, sa voix l'était aussi quand elle s'adressa à lui après s'être au préalable désarmée, exception faite de son bout de quartz « inoffensif ». Elle n'aurait pas été aussi convaincante avec une arme plus grande qu'elle entre les mains...

Snif... Ils sont méchants avec moi ! Bouhouhou... Dis... T'as l'air gentil toi... Pas comme eux.. Tu veux pas les taper pour moi ? Je te ferai plein de bisous et plein de câlins si tu es d'accord pour m'aider, promis juré !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mar 22 Oct - 13:05

En dehors de Borick, elle ne connaissait aucun des êtres présents. Et encore, pouvait-on dire réellement qu'elle connaissait Borick, outre leur première rencontre où au final, l'on avait surtout parlé d'elle et non de lui ? De quoi lui faire savoir que le blondinet n'était manifestement pas partant pour une partie de jambes en l'air, ayant juste totalement ignoré ses maigres avances. C'était certain, il préférait sans doute les grandes cheminées de type vache laitière. Tout ça manquait totalement de piquant. Mais pour en revenir au sujet principal donc, une petite assemblée s'était constituée face au petit chaperon rouge, chantant nonchalamment comptines éculées. Et ça, la Lona, ça la déprime totalement.

Mais pourquoi tout doit toujours aller mal dans ce monde ? Pourquoi ne pouvait-elle pas simplement aller regarder le combat de Grimmjow comme elle l'avait décidé en premier lieu ? Pourquoi Borick ne désirait même pas jeter un œil vers son mignon petit postérieur ? Pourquoi dans tout le blabla balancé par les arrivants, aucun ne lui a envoyé un petit mot gentil, ne fusse qu'un simple bonjour ? Le visage de la Veuve Noire se tordit dans une moue anéantie, lèvres boudeuses et yeux plissés, prêts à verser un torrent de larmes... qui ne vinrent bien sûr pas, mais pas loin, pas loin...

Car la Mordediosa n'en eut pas le temps. Des pieux sortant de nulle part partirent alors dans tous les sens. D'un Sonido, elle se mit hors de danger. Aussi simplement que cela, oui. Sauf que... l'une des épines était passée si près que sa cuisse en était éraflée. Mais il y avait bien pire que cela... au passage son pantalon blanc s'était bien sûr déchiré, et commençait doucement à se tacher de sang. Alors ça, c'était vraiment le pompon ! Elle se laissa alors tomber sur son séant, tête enfouie dans ses bras croisés sur ses genoux. Quand c'est trop, c'est trop !
    Ouais, j'en ai marre moi ! Je demande rien à personne et une nana que je connais même pas débarque et déchire mes fringues ! Non mais dans quelle époque on vit ? Même pas un bonjour ni un coucou de la main, rien ! P...Personne ne m'aiiiiiime !
Et Lona de partir alors en sanglots. Réels ou simulés, impossible de le dire tant qu'elle cachait ainsi son visage, mais si cela était une comédie, c'était bien joué car l'on pourrait réellement penser que pour le coup, elle en avait gros !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mer 23 Oct - 10:53

Et rapidement le groupe se compléta, formant ce qu'Aerkan considérait être une force de frappe suffisante. L'Espada était en place avec Toria, celui arrivé juste après lui, dont il ne se souvenait plus du numéro, et lui-même. Et l'Exequias vint l'appuyer avec nul autre que son chef et un de ses subordonnés. Si ensemble ils n'étaient pas capables de mettre à terre une gamine, cela voudrait tout simplement dire que la puissance de ces Maho Tsukaï était en dehors de leur portée et qu'ils étaient condamnés. Le Primera Espada n'appréciant guère le concept même de fatalité écarta évidemment cette option pour ne laisser en place que la première. Leur victoire.
Pourtant, au vu de ses paroles, une personnes au moins risquait de ne pas se battre pour tuer mais pour capturer. L'état d'esprit d'un combattant jouant un grand rôle dans son efficacité, ne pas y aller afin de prendre la vie face à un adversaire puissant réduisait en conséquence l'efficacité. Chose qu'il tenta de signifier, sans pour autant vraiment en avoir le temps.

La gamine était rapide. Clairement plus qu'Aerkan. Il ne put suivre réellement le mouvement des yeux. Ce ne fut que lorsqu'elle se retrouva juste devant lui qu'il ressentit le danger. Ce fut tout juste s'il eut le temps de faire preuve de sa meilleure option de défense. S'il l'attaque commença à le blesser, rapidement elle traversa de l'eau, littéralement. Le corps même de l'Arrancar était devenu similaire à de l'eau, sans aucune consistance et laisser le traverser le bras de la gamine. Sa temporaire invulnérabilité, ou assimilée, restant quelque chose d'épuisant, il recula d'un bond afin de reprendre sa solidité habituelle.
Grand bien lui en fit car il constata un nouveau danger, justifiant l’appellation de Mage de Sang à laquelle son ennemie appartenait. Des pieux du liquide rouge formés à partir des traces laissées sur son chemin. Se faire transpercer par ne serait ce que l'un d'eux laisserait de profondes blessures. Et ce fut ce qui arriva au Primera Espada, du moins en apparence. Rapidement, la victime ayant son apparence se révéla n'être qu'une image tandis que lui s'était déplacé à l'abris.
    >> Espada, crois-tu réellement pouvoir la faire prisonnière ? Seuls les faibles sont possibles à capturer, les forts n'ont pour seul destin que la mort. Garde cette idée en tête sinon ton utilité restera limitée.
Tandis qu'il s'exprimait, le Reiryoku du Caraena fut expulsé sous la forme de plusieurs centaines de minuscules sphères se fixant dans les airs. Pour se mettre en mouvement quelques instants après, accompagnées de trois véritables bras d'eau prenant naissance depuis son corps. Il se décida en effet à combiner deux de ses plus puissantes techniques. La première, exploitant les orbes d'énergie, était le Celestial Luz. Si jamais elle laissait ne serait ce qu'une partie de celle pénétrer l'intérieur de son corps elle deviendrait victime d'une explosion prenant la forme d'une colonne de lumière capable de réduire à néant plus d'une personne, sans qu'aucune protection ne puisse intervenir.
La seconde attaque exploitait son élément. Si les bras l'atteignaient, elle se retrouverait prisonnière d'un orbe aqueux exerçant sur elle une pression intense, la broyant littéralement. Il espérait simplement que la quasi-simultanéité des deux offensives permettrait d'en faire passer au moins une.
Bien que, dans le cas contraire, il était conscient d'une chose. Toria au moins en profiterait pour en rajouter une couche. Et si Aerkan pouvait déjà représenter une force de frappe conséquente, de part la nature même de son pouvoir son ami Vizard atteignait un tout autre niveau. Ce qui ne serait pas un mal puisqu'il avait remarqué que la première venue présentait déjà une utilité plus que limitée. Chose qu'il n'hésiterait pas à punir par la suite si ce fait ne changeait pas.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Decima Espada

Messages : 23
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mer 23 Oct - 23:39

Le silence de Las Noches ajoutait à l'intensité de cette rencontre, la tension précédant le combat était à son paroxysme entre les divers protagonistes. D'autres arrancars étaient arrivés sur les lieux, la Segunda Espada et l'imperator de l'Exequias en personne, face à un tel déploiement de force les chances de survie de l'intruse me paraissait minces. Dans ces conditions il semblait envisageable de la capturer, qui sait quel secret elle pourrait nous apprendre. Une tirade sans queue ni tête me tira de mes pensées, un énième arrancar que je n'avais pas remarqué s'était mis à déblatérer un tas d'inepties, son visage m'était inconnu et l'impression qu'il dégageait de prime abord de par son attitude n'était guère flatteuse, et pourtant il y avait quelque chose d'étrange et d'inquiétant chez lui.

Je n'avais détourné mon attention de la mage qu'une fraction de seconde et pourtant cela suffit pour que tout s’enchaîne en me laissant sur le carreau. La gamine avait disparue de sa position initiale pour réapparaître à moins d'un mètre de la Primera et lui transpercer le crâne d'un simple bout de bois. Le temps fût comme figé par l'horreur de la situation, elle venait d'abattre un Espada d'un simple mouvement et pourtant ce déplacement était aussi simpliste qu'incroyable. Un liquide gicla depuis l'impact de l'arme improvisée mais il ne s'agissait pas de sang.

Les Espadas avaient beau faire partie de la même unité, nous ne connaissions pas nécessairement les capacités de chacun et je pus découvrir celle de la Primera. Son corps venait de prendre une consistance aqueuse si bien que le bâton n'avait fait que transpercer une masse d'eau ayant vaguement la forme d'un crâne. Je fus rassuré mais je ne pus en profiter longtemps car des traces de sang sur le sol se mirent à luire. Quand avait-elle disposé ces marques ? Sa vitesse était réellement terrifiante car je n'avais pas remarqué son petit cadeau et je fus le témoin malgré moi de la capacité des mages de sang.
Des pieux surgirent des marques sanglantes pour empaler la zone, aucun reiatsu n'avait été émis rendant cette technique difficile à anticiper si l'on n'avait pas vu les traces de sang au préalable. Il était trop tard pour un sonido, je ne pus faire qu'une rotation du torse pour éviter le pieux visant mes organes vitaux, un second pieux empala mon épaule gauche tandis qu'un troisième effleurait ma cuisse droite.

Autour de moi le chaos avait commencé, je pus apercevoir plus loin la femme arrancar qui m'était inconnu, elle était parvenue à prendre ses distances avec le cadeau surprise de la gamine. Quant à cette dernière, elle voletait de combattant en combattant, portant ses coups à l'aide de techniques insolites. Elle se concentrait principalement sur l'imperator et la Primera pour l'heure et ce dernier après m'avoir lancé incisivement qu'il ne fallait pas espérer la capturer, déballa sa puissance en une aura de reiatsu monstrueuse associée à l'apparition d'un grand nombre de sphères d'énergie. L'affrontement avait commencé.

D'un mouvement rapide je brisais le pieux et l'arrachait de mon épaule, la blessure était profonde et handicapante mais mes jours n'étaient pas en danger. A mon tour je pris mes distances avec un sonido, je ne comptais pas rejoindre le combat immédiatement, les meilleurs éléments de Las Noches étaient au front. Je pouvais apprendre beaucoup en observant le combat, découvrir les capacités des meilleurs guerriers du palais et analyser les techniques de cette mage, avec une base d'information je savais que je pourrais augmenter sensiblement mes chances contre elle. Je pourrais toujours intervenir plus tard, une fois que mes acolytes l'auraient forcé à se fatiguer et à dévoiler ses atouts.
Je n'abandonnais pas l'espoir de la capturer, ceci n'était qu'une bataille, il fallait voir sur le long terme pour gagner la guerre.

Citation :


Sonido niveau 3 pour m'écarter de la zone des pieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1517-shima-jiro-en-attente-de-valid

avatar
Rang : Segunda

Messages : 399
MessageSujet: Re: Groupe 1   Jeu 24 Oct - 12:36



Borick et ce qui semblait être un de ses hommes venaient d’arriver peu après la Segunda qui ne prêtait pas trop attention à ce qui se passait autour de lui, préférant se fixer sur l’intrus. Il porta sa main à son visage au moment où elle s’élança vers Aerkan, une chance pour lui qu’elle ne l’eut pas pris pour cible étant donné qu’il enfilait son masque au moment même de l’attaque envers partenaire. Il s’en sortirait, il en fallait plus pour venir à bout de l’Arrancar, aussi le Vizard n’y prêta aucune attention, cherchant juste à repérer sa cible afin de pouvoir l’exécuter. C’est à ce moment-là qu’il remarqua au sol d’étranges tâches rouges parsemant le chemin parcouru par la jeune fille. Etait-elle arrivée blessée ? Impossible, une telle puissance ne pouvait s’accorder avec l’idiotie pure. Malheureusement pour lui il ne connaissait rien des Mahô Tsukai, juste des bribes d’informations qui en aucun cas ne lui auraient permis de comprendre le stratagème mis en place.

Musaboru, plus vif que son hôte, réagit instinctivement au déplacement qui s’opéra devant lui. De nombreux pics envahissaient la zone cherchant à percer n’importe quel individu présent, l’attaque était puissante et de grande envergure, impossible d’encaisser une telle charge sans subir de lourds dégâts. Le Reiryoku s’accumula sur l’épiderme de Toria, forçant cette dernière à prendre une tente grise. L’instant d’après la déferlante de pic arriva au contact, glissant sur la peau d’argent qui lui était offerte. Certains pics parvinrent à déchirer la protection, coupant la peau de ses bras découverts. Le combat commençait drôlement bien, si bien que Musaboru se mit à rire de sa voix doublée. Amuse-toi bien…

Aaah… Quelle salope. C’est parti, Yoh !

Il brandissait déjà son bras vers la petite encapuchonnée, glissant sa main libre sur des blessures avant de l’essuyer contre la paume tendue. Ses doigts se crispèrent alors et l’énergie commençait déjà à affluer. Une boule orange se forma entourée d’énormes éclairs, la masse grossissait jusqu’au moment où, enfin, il la relâcha. Un déferlement. Si un Cero était propre, lui n’était que l’incarnation pure du fruit des Hollow. Désordonné, fracturé, bestial.

Gran Rey Cero !

Il n’était pas interdit, ici, d’utiliser cette attaque et bien qu’il ne défendait pas directement le Roi, il protégeait là son palais. De quoi justifier amplement ses actes, car jamais il n’utiliserait cette chose pour son intérêt personnel. Il y avait des sacrifices à toute position aussi bien physiques que moraux, en cela l’ancien Capitaine était ferme. Là il reprit le marteau en main, ce dernier se mit alors à fumer légèrement par ses quatre cavités, la chaleur lui revenant au contact de son manieur qui d’un coup sec fit un mouvement circulaire de lui, lâchant au passage une vague de lave prête à dévorer la petite fille.

Kôhagan !

Qu’elle encaisse ou non la première attaque la deuxième viendrait la cueillir et si cela ne suffisait toujours pas le Ginshiro se ferait un plaisir de l’écraser. Elle n’était déjà pas bien grande, que ce produirait il après un bon coup de marteau ?

Spoiler:
 

_________________



Segunda Etapa :
 




Dernière édition par Ginshiro Toria le Lun 28 Oct - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2947-thalos

avatar
Rang : Capitaine des Nécromanciens

Messages : 412
MessageSujet: Re: Groupe 1   Jeu 24 Oct - 20:51

Elle ne semblait pas apprécier le formalisme de ces guerriers présents face à elle. Et elle le montrait clairement. Elle était une enfant gâtée. Et visiblement peu habituée à subir ce genre d'affront. Rapidement, Borick perçut le sang de la donzelle avant même que les guerriers présents ne lancent la moindre attaque. Il comprit la raison de cet événement. Les autres aussi. Les piques apparaissaient partout, ne laissant personne se sortir de là sans s'y mettre réellement. Lona fut la première à se sortir du périmètre. Avant d'éclater en sanglot ou peu s'en faut. Amusante réaction même s'il espérait qu'elle puisse s'y mettre elle-aussi.

Mais l'heure n'était pas à la contemplation. Laissant chaque guerrier se débrouiller face à cette véritable tempête, Borick libéra l'essence même de son pouvoir. Autour de lui, une barrière particulière apparue, déviant les piques avant même qu'elles ne le touchent. Ces dernières se brisaient sur cette protection efficace, évitant au blondinet de subir cet assaut proprement spectaculaire. Morgana ne plaisantait pas. Et elle semblait ne pas vouloir le laisser tranquille.

Virevoltant vers lui comme une véritable fée, une faux étrange se dressait désormais entre ses mains. El Emperador mettait un point d'honneur à ne pas subir les attaques de ceux qui jugeaient bon de l'abattre. Cette folle ne faisait pas exception. Maintenir sa résistance ne serait pas suffisant. Il le savait. Son aura redoubla d'intensité alors que la faux se faisait arrêter par la puissance de son Reiatsu. Toutefois, celle-ci vola en éclat alors que la Maho Tsukai s'écartait. Il avait résisté. Mais ne supporterait pas une autre attaque de ce genre en usant seulement de sa puissance. Cette fois, il voyait rouge.

D'un simple claquement de doigt, il ouvrit un portail duquel trois créatures gigantesques apparurent. Trois Gillians qui poussèrent ce fameux cri strident à l'apparition. Deux se postèrent de part et d'autre d'El Emperador tandis que le troisième s'était placé un peu en retrait. Puisant dans ses ressources, toujours sans bouger, il laissait deux de ces démons balancer un Duplicado Cero. La puissance de ce rayon mêlé fusait à vive allure sur cette petite créature. Et il ne comptait pas la laisser sans tirer sans agir lui-même. Les deux premiers Espadas avaient eux-aussi libérés leur sort. Et il ne pouvait pas dire qu'ils n'y mettaient pas du cœur. Un mince sourire apparut sur son visage. Il était temps de leur montrer ce que valait l'élite de Grimmjow. Et si ce Decima Espada ne s'y mettait pas, il le tuerait lui-même après ce combat.

Levant son bras pour viser Morgana, l'aura ambrée éclata de son corps, se rassemblant autour de sa main désormais ouverte. Imperial Cero était une technique aussi puissante que le Cero du Roi. A la différence près qu'il la maitrisait mieux encore que cette autre technique. Le rayon destructeur partit sur elle. L'explosion soufflerait une partie du terrain, c'était une évidence. Mais qu’importent les dommages matériels... Cette femme devait mourir. Et ces trois guerriers mettaient tout en œuvre pour cela.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2859-tenma-akito#25122

avatar
Rang : SEXta

Messages : 159
MessageSujet: Re: Groupe 1   Ven 25 Oct - 20:55

Il regardait partout autour de lui, et déjà c'était le bordel. Lui se préparait encore à charger comme un taureau en rut, quand le petit chaperon rouge décida de prendre les devants, et de s'en prendre au docteur au masque de fer - ou de laiton, il ne savait pas trop, peut être de l'inox? En fait il y pigeait que dalle, d'ailleurs il venait juste d'oublier. Le fait est que la jeunette laissa derrière elle une belle trainée écarlate...UNE BELLE TRAINÉE ÉCARLATE! Allo, t'es une gonzesse et t'oublies tes tampons quoi! Du coup, tandis qu'il esquivait les pics surgissant de ces flaques, le jeune écervelé ne put s'empêcher de se focaliser sur ce simple fait.

- Ah ragnagnagnagnagnagna, ah ragnagnagna. #ZAP# C'est la fête des Mickey, le rouge ça tâche #ZAP# Pas pur, pas pur la meuf.

Ce fut en retombant qu'il constata que ses deux cuisses étaient traversées de part en part par des pointes effilées. Les regardant d'un air absent, sa tête basculant de droite à gauche sous l'effet de l'interrogation. Puis toujours aussi impliqué, il décida de les exploser d'un revers de la main. De toute manière, ses plaies entamaient déjà leur processus de guérison. De toute manière, il était tout simplement obnubilé par cette vision de deux filles pleurant comme des madeleines, offrant à l'albinos une vision de vulnérabilité qui enflamma son appétit pour les choses tordues et sales.

Romeo & Juliet - Tchaikovsky by Tchaikovsky on Grooveshark

C'est avec ferveur qu'il s'approcha de la première femelle, celle avec sa petite poitrine rebondie qui tressautait au rythme de ses sanglots. Elle quémandait l'attention, c'était certains, et elle allait en avoir. Pourtant, c'est au moment de lui sauter dessus que l'Alexandrov fut arrêté en plein vol, par les ordres antérieurs de son Maitre. Pas touche à la nouvelle!

What What (In the Butt) by Samwell on Grooveshark

C'est donc avec frustration, l'effort visible sur son visage, que le jeune Arrancar emplissait l'air de ses coups de reins, ne s'arrêtant qu'à quelques pouces de la jeune femme prostrée. Il n'y arrivait simplement pas, et son agacement montait. C'est de toute ses forces qu'il pu s'approcher à quelques centimètres de la donzelle, tentant de combler l'espace restant en agitant sa langue en tous sens, mais rien n'y fit.

- Moi j'te dégomme, j'te retourne, j'te #ZAP# et ainsi, dans le monde merveilleux des fées, la petite fille put dormir sur ses deux oreilles #ZAP# laisse moi t'aimer, toute une nuit, laisse moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, laisse moi...oh et puis merde.

Et le publique opte pour le choix numéro deux, mon cher Jean Mimi! Se tournant vers la petite en rouge, il tendit les bras devant lui, esquissant un méli-mélo de doigts. Le résultat donnait un gros foutoir de fils spirituels, semblable au jeu des élastiques à l'école, quand vous jouiez avec les petites en espérant un bisou, le truc super innocent qui ne dure jamais longtemps. Et cette pelote de laine spirituelle s'en alla à la rencontre de la poupette carmin, histoire de lui expliquer le bondage façon David Carradine.

- Le Maiiiiiiiiiitre a dit que je t'aurais si je te ruinais. Le Maiiiiiitre est bon!

Le Bal Masqué by La Compagnie Créole on Grooveshark

Pour preuve, il ramenait des vieux potes à lui. Il y avait Toulouse Lautrec, Robert Patachon et Jean-Mouloud, qui poussèrent un hurlement de concert avant de cracher la mort. Bah lui, tout en mimétisme, il fit de même! Beuglant comme un trisomique à la recherche de sa crème glacée, il prouva que même un simple d'esprit était capable de se fendre d'un Grand Rey. Et ouais, les mecs, c'est devenu super mainstream, cette merde, même plus une marque de qualité! N'empêche, il faisait vraiment peur, en un sens, dans le genre grotesque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t467-aleksi-alexandrov-termine#2427

avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Groupe 1   Sam 26 Oct - 21:29

Surprise d'entendre que sa crise de larmes, bien que factice, avait été contagieuse, Morgana gambada jusqu'à l'Arrancar qui s'était roulée en boule un peu plus loin. Même si elles ne se connaissaient que depuis quelques instants, la voir si déprimée lui faisait de la peine, si bien qu'elle la gratifia d'une étreinte chaleureuse sans guère lui laisser le choix, lui tapotant le dos frénétiquement pour la réconforter.

Mais si, je t'aime bien moi ! T'es bête ! Sinon je voudrais pas jouer avec toi ! Allez, calme-toi, ça va aller !

Le seul problème était que la Maho Tsukai ne connaissait pas sa force et ne se rendait pas non plus compte qu'à la serrer comme elle le faisait, elle avait plus de chances de l'étouffer, voire de littéralement lui péter une côte, que de l'aider à se sentir mieux. Mais au moins ça partait d'une bonne intention, c'est déjà ça, non ? La laissant là non sans lui adresser un grand signe de la main, elle se tourna alors vers le grand type tout en blanc (jusqu'à la racine des cheveux, c'était dire s'il poussait le vice !). Étonnamment celui-ci avait changé de discours depuis qu'elle avait failli lui prendre un oeil, ce qui ne manqua pas de dessiner un sourire espiègle, triomphal, sur le visage de la gamine.

C'est bien vrai, ça ! Et elle est très forte Morgana !

On pouvait parler de suffisance, mais la voir si candide dans ses propos ne permettait pas d'affirmer qu'elle soit vraiment en train de s'en rengorger. Sensible à la flatterie, elle l'était sans aucun doute, mais n'en resta pas moins concentrée sur la tâche qui lui avait été confiée : jouer avec eux jusqu'à épuisement - soit jusqu'à ce qu'ils ne s'en relèvent plus, lui avait-on toujours appris. Jouer avec eux comme elle l'avait fait avec les tortionnaires de sa maman, il y a de cela si longtemps, après qu'elle ait été mise sur le bûcher... Du peu qu'elle avait pu voir, il utilisait un pouvoir d'eau ou quelque chose dans ce genre. Une information qu'elle prit soin de noter consciencieusement dans un coin de sa tête. Si elle ne faisait pas trop attention à de tels détails, elle savait qu'elle se ferait gronder si elle ne rapportait pas de données de combats sur ceux qu'elle avait affronté.

Elle en eut bientôt la confirmation quand celui-ci passa à l'attaque. Si elle réussit à dévier partiellement sa première attaque en constituant un pavois de sang – à la fois constitué du sien et de celui que quelques-unes des personnes présentes avaient versé sur ce sable blanc – son bras gauche n'eut pas la même chance et vit un faisceau de lumière le traverser, lui arrachant une exclamation plus due à la surprise qu'à la douleur. Quand on manie son propre fluide vital, on apprend à ne pas trop tenir compte de la souffrance, et c'était une chance pour elle sans quoi elle l'aurait sans doute senti passer, comme ce fut le cas de l'offensive suivante par ailleurs. Les attaques se mirent alors à pleuvoir sur elle sans discontinuer, profitant qu'elle soit prisonnière pour la malmener. Quand enfin c'en fut fini, elle était toujours débout... Mais dans quel état !

Vous êtes méchants avec moi...

Couverte de sang, les habits réduits à l'état de haillons déchiquetés, elle n'en menait pas large. Pourtant, elle ne paraissait pas en être autant affectée qu'elle aurait du l'être puisque son premier geste fut de s'ébrouer pour se débarrasser de l'eau dont elle était encore recouverte. L'eau, la lave, les faisceaux de toutes sortes... Elle avait bien paré ce qu'elle avait pu, mais l'essentiel l'avait touchée. Et pourtant elle était encore là. Et pour cause : tout le sang qu'elle avait perdu était en train de revenir vers elle, comme attiré par un magnétisme presque irrésistible, réintégrant et refermant ses plaies pour lui rendre sa fraîcheur initiale – façon de parler, elle n'était pas non plus en parfaite santé, mais force était de constater que son état en fut nettement amélioré. Sa tenue, elle, ne s'en remettrait pas... Et c'est en remarquant à quel point elle avait souffert qu'elle vit rouge. Les larmes lui montèrent aux yeux.

Vous m'avez fait mal, et en plus vous avez abîmé ma robe... C'était un cadeau de ma maman !

La bague qu'elle portait à la main droite se mit à luire d'un éclat irréel. Un souffle prodigieux se répandit autour d'elle alors qu'elle libérait sa propre et véritable puissance, une immense lance de sang se matérialisant entre ses doigts alors que la rage déformait ses traits juvéniles. Il ne lui fallut qu'un instant pour anéantir la distance qui la séparait du blondinet et lui infliger sans plus tarder un coup d'estoc. Le but n'était pas véritablement de le blesser, mais bien d'en faire un piège à l'encontre de ses compagnons. Il suffirait d'une égratignure pour lui transmettre de son sang et ainsi le parasiter. Morgana elle-même n'avait pas vraiment conscience de ce qu'elle faisait, son esprit puéril étant bien incapable de mettre au point un principe à la fois si vicieux et si élaboré. Tout ce qu'elle avait retenu de lui était qu'il était responsable du fait que l'albinos n'ait pas voulu venir dans son équipe. Il trichait, et elle lui en voulait beaucoup pour ça. Sa réflexion n'allait pas plus loin.

Mais en même temps, si l'autre abruti n'était pas si influençable, aussi ! Obnubilée par cette pensée, elle se tourna vers celui-ci et le chargea à toute vitesse... Dans l'unique but de lui décocher un coup de pied monumental dans les parties, dans l'espoir de calmer ses ardeurs vulgaires. Il avait rejeté son amitié, il méritait bien ça ! Faisant ensuite tournoyer sa lance dans les airs, elle finit par la planquer dans le sol du Yermo. Celui-ci se mit aussitôt à trembler, agité par la formidable puissance qui venait de s'y déverser. Faire entrer sa technique en action ne demanda qu'un instant : une quantité invraisemblable de lances d'une apparence strictement similaire celle qu'elle tenait entre ses mains jaillirent du sol sur une bonne centaine de mètres à la ronde, véritable champ de mort pour tous ceux se trouvant dans sa zone d'effet. Lacérés, empalés, ils le seraient tous autant qu'ils sont ; c'était tout ce qu'ils méritaient. Enfin, elle se tourna vers Jiro.

Et toi, tu vois tes copains taper une fille et tu dis rien ? T'es vraiment le pire de tous !

Prodigieusement agacée, en voulant au monde entier, elle ne chercha pas plus loin : c'était une raison suffisante pour s'en prendre à lui. Les colères de Morgana étaient connus pour être des plus dévastatrices et ils en faisaient eux-même l'expérience à cet instant. Même si les quelques plaies qu'elle n'avait pas pu soigner la gênaient passablement dans ses mouvements, elle n'eut aucun mal à projeter sa lance dans sa direction à la manière d'un javelot. En cours de route, la taille de l'arme parut augmenter jusqu'à la faire doubler de volume, la rendant d'une ampleur bien suffisante pour le trancher en deux si elle le transperçait à l'horizontale. Encore fallait-il le toucher, mais elle ne se faisait pas d'inquiétude à ce sujet : sa lance était aussi bien connue pour ne jamais manquer sa cible que pour toujours revenir à son propriétaire. N'en déplaise à son destinataire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Groupe 1   Dim 27 Oct - 15:39

Enfin ! Enfin elle recevait la tendresse qu'elle méritait dans ce monde de brutes ! C'est vrai quoi, on passe déjà assez de temps à se bouffer la gueule que pour se passer des salutations élémentaires, et surtout des câlins ! Le premier à prendre attention à Lona fut un Arrancar arrivé avec Borick. Une allure étrange, mais un comportement qui l'était plus encore. Mais en terme d'étrange, ce qui remporta la palme fut sans doute que cela ne déplût pas à la Veuve Noire, relevant la tête vers le petit manège d'Aleksi, les yeux brillants et un sourire aux lèvres. Elle aussi tira la langue à sa rencontre, mais n'alla tout de même pas jusqu'à la toucher. Gentil. Voilà le terme qui pouvait convenir à cet énergumène. Gentil, mais carrément pas son genre !

Mais ce ne fut pas encore tout. Celle qui était prise pour la monstruosité, l'agresseur, l'ennemi à abattre... Et bien elle aussi vint à sa rencontre et alla même jusqu'à la prendre dans ses bras, lui marquant plus d'amour que n'importe lequel de ses prétendus coéquipiers. La Mordediosa entoura le petit chaperon rouge de ses bras également. L'étreinte était puissante, mais malgré son air chétif Lona n'était pas en reste non plus. Et d'une voix tremblotante, elle ajouta alors :
    Mais moi aussi j't'aime bien~
L'étreinte se relâcha alors, le combat reprenant tout autour d'elle. La Veuve Noire se redressa d'un bond, se séchant les yeux du revers de la main. Elle venait de se faire une nouvelle amie, et celle-ci voulait jouer. Lona ne voudrait certainement pas la décevoir. Ainsi, au milieu du carnage pendant que les Ceros éclataient de tous côtés, elle se mit à s'étirer énergiquement, finissant son échauffement par une prouesse d'agilité lorsqu'une de ses jambes s'éleva dans son dos, sa cheville maintenue entre ses mains, son talon en venant presque à toucher le sommet de sa tête. Voilà qui était bon ! Elle tendit alors son index en direction de son amie, déclarant sans être certaine d'être entendue alors que ça pétait de partout :
    D'accord ! Si tu veux jouer, on va jouer !
Son sourire était étincelant désormais, et l'envie de s'amuser réellement exacerbée. Sans attendre elle se projeta alors vers la Maho Tsukaï à toute vitesse, d'ores et déjà prête à frapper. S'ensuivit ensuite un grand enchaînement de coups, la Mordediosa tournoyant tout en dispensant de nombreux coups de pieds. Le dernier qu'elle donna fut le plus puissant d'entre tous et de loin, son énergie tellement concentrée dans son pied qu'une traînée d'un rose violacé suivit le mouvement circulaire de son coup. En écho, son œil gauche s'éclaira de même manière, juste avant qu'un Cero en soit expulsé... Celui-ci ne rivalisait pas avec tous ceux que ce champ de bataille avait déjà eu l'occasion de voir, mais avait le net avantage d'être tiré à bout portant !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 497
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 28 Oct - 13:53

Et l'acharnement débuta avec ses actes. Non pas de la part de tous, le Decima Espada étant similaire à l'Arrancar femelle, c'est à dire affligeant d'inutilité. S'il ne se rattrapait pas rapidement, Aerkan ferait en sorte d'avoir une discussion avec lui. L'élite de Grimmjow ne possédait certes pas de hiérarchie stricte mais nul ne nierait que le Primera possédait plus d'influence que celui étant situé en bas de cette liste. Heureusement, les autres ne suivirent pas son modèle. Provenant de son ami Vizard, cela l'aurait étonné. Si l'Arrancar aux cheveux blancs disposait de puissantes techniques, il n'en restait pas moins un combattant plus à l'aise en soutien. Contrairement au Segunda Espada qui était véritablement brutal. Chaque composant de ce duo était à l'image de l'élément qu'il maîtrisait, permettant donc d'atteindre une efficacité certaine.
A la suite de Toria, les choses s'accélèrent. Fidèle à l'image que le nouvel arrivant à Las Noches avait pu se faire de lui, El Emperador utilisa des serviteurs pour attaquer avec lui, restant cependant à distance. Un être comme lui allant se battre au corps à corps serait assez paradoxal à ses yeux. En ce qui concernait le membre de l'Exequias par contre, le Primera préféra ne pas trop s'y attarder. Ce corps particulier de l'armée ne le concernait pas, il n'avait donc rien à dire sur les membres pour le moins étranges le composant.

Il fut tiré de ses réflexions par leur adversaire. Si celle-ci c'était prise de lourdes attaques et semblait en ressentir des effets, elle semblait pourtant avoir encore de la puissance à revendre. Pire, elle se régénérait, transformant certaines blessures en un simple souvenir. Et elle repartit à l'assaut, armée cette fois de bien plus qu'une brindille de quartz. S'il n'en fut pas la cible, il ne pouvait que constater la puissance de ses assauts. A ce rythme, elle serait bien capable d'en faire tomber au moins un ou deux avant d'être tuée. Ce qui signifiait donc qu'ils fallait que les défenseurs de Las Noches passent à la vitesse supérieure.
Celle étant restée prostrée s'en rendit peut être compte car elle passa à l'action, de façon plutôt remarquable. Et lui même allait prendre la relève. En un instant les propriétés de l'eau le composant changèrent. De nombreuses toxines étaient présentes dans son corps, sous forme passive. Lui-même y était immunisé, mais via sa maîtrise de l'eau il lui était possible de les transmettre à ses adversaires.
A cet instant, il venait de choisir celle capable de transformer la moindre coupure en la pire sensation de douleur au monde.

Ses attaques s’enchaînèrent rapidement. En premier lieu, un peu moins d'une dizaine de projectiles aqueux assimilables à des disques. Faibles, mais dont le but principal était de transmettre son poison. Directement il effectua quelque chose d'un niveau légèrement supérieur. Une véritable lame se propageant rapidement en ligne droite, ciblant évidemment la Maho Tsukaï.
Enfin, alors que la précédente offensive était toujours sur sa trajectoire, il traça une ligne horizontale avec l'un de ses doigts, laissant une traînée de Reiryoku dans les airs. Puis il transforma celle-ci en une véritable pluie d'aiguilles se dirigeant droit sur la gamine. Si le but des deux premières actions était surtout de transmettre sa toxine, celle-ci n'existait réellement que pour tuer. Si en plus elle la subissait une fois empoisonnée par sa création, nul doute que la mort serait pour le moins douloureuse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1623-aerkan-caraena#12627

avatar
Rang : Decima Espada

Messages : 23
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mar 29 Oct - 12:52

La fureur des combats atteignait son paroxysme, une pluie de cero se mit à pleuvoir sur la mage et pas de simples cero mais des attaques du niveau d'un Gran Rey. L'espace d'un instant je crus que la Primera avait vu juste, qu'il serait impossible de capturer l'ennemi non pas à cause de sa puissance mais de celle que nous étions en train de déployer.
Et pourtant la gamine se tenait encore debout après que la fumée se fût dissipée, elle avait vraisemblablement paré le gros de l'attaque mais elle semblait tout de même blessée.
Je pouvais commencer à tenter d'évaluer ses capacités.

Les mages de sang n'étaient pas invincibles, les blessures de la gamines en étaient la preuve mais il restait un point à éclaircir. Quel type d'attaque avait été la cause de l'état de la Maho Tsukaï ? Etait ce l'enchainement de coups au corps venant de la femme arrancar ou bien la surenchère de cero ? A moins que ce ne soit les deux ? Cette mage avait exterminée à elle seule l'organisation du Kanshu et nul doute qu'un simple déchaînement de puissance ne serait pas suffisant pour en venir à bout.

Je vis juste car la mage ne fût en rien acculée par sa situation. Au contraire elle dévoila sa véritable puissance, le sang parsemant le champ de bataille se mît à rejoindre ses plaies pour la régénérer. Je constatais avec effroi mon propre liquide vitale s'échapper de ma blessure à l'épaule mû par la volonté de l'adversaire.
Elle semblait être redevenue aussi fraîche qu'au début de l'affrontement excepté son état psychologique. Les attaques avaient tout de même fait mouche car elle était désormais furieuse, le contraste de cette colère enfantine et de la crainte de ses pouvoirs créait une curieuse ambiance. Sa bague se mît à luire et le sang prît la forme d'une lance menaçante.

J'avais enfin des données intéressantes, les mages de sang pouvaient manipuler les liquides vitaux, aussi bien les leurs que ceux de leurs adversaires, ils pouvaient se régénérer à volonté et surtout ils n'utilisaient pas de reiatsu mais tous ces mystères étaient liés à cette bague. La manière dont elle avait crée cette lance le confirmait, la bague rouge qu'elle portait était la source de son pouvoir et si elle en était séparée elle serait inévitablement coupée de sa force. Mon observation n'avait pas été vaine car j'avais trouvé le moyen de la capturer.

Je ne pu réfléchir d'avantage car la gamine après s'être attaquée à l'imperator s'était tournée dans ma direction. Le souvenir de la vitesse dont elle avait preuve contre la Primera me revint en mémoire et mes muscles se tendirent prêt à esquiver une attaque éventuelle. Cette dernière vint effectivement mais pas de la manière attendue.
Elle projeta la lance dans ma direction à une vitesse prodigieuse mais j'avais pris suffisamment de distance pour anticiper l'assaut. Je n'avais cependant pas prévu la capacité de la lance à doubler de volume. J'étais sur le point de l'éviter aisément lorsque le changement de taille me prit au dépourvu et l'arme arracha mon bras déjà blessé.

Dans le même mouvement je levais mon bras valide valide et me mît à charger un de mes cero spéciaux en direction de cette foutue gosse mais un sifflement résonna à mes oreilles. J'eus juste le temps de me retourner pour décharger mon cero acelerado sur la pointe de la lance qui avait fait demi tour dans les airs pour revenir sur moi. Les deux forces s'opposèrent une fraction de seconde avant d'éclater en une violente décharge qui me propulsa vers le sol et la nuée de pique qui le recouvrait. Il me fallut toute ma concentration pour rétablir mon équilibre de justesse à quelques mètres des pieux acérés.

Fort heureusement la gamine semblait désormais occuper à nouveau avec la Primera, elle me laissait le champ libre pour mettre en place un plan d'action. De mon bras valide je saisis mon zanpakuto et plaçais la pointe de la lame face à mon torse.

-Mordera ! Hydra !

La lame transperça mon hierro en une giclée de sang et ma véritable forme fût libérée en une décharge de reiatsu faisant se lever le sable alentour. Je répugnais d'en arriver là mais pour ce que j'avais en tête j'allais avoir besoin de mes capacités originelles.
Mes tentacules se mirent à fouetter l'air à la recherche d'une proie puis obéissant à ma volonté je les fît se rabattre devant moi. Ma main effleura l'une d'entre elle et dans un rire furieux je me mis à les arracher et à jeter les membres sectionnés aux alentours.
Un déchaînement de sang, de membres arrachés et de tentacules repoussant toujours plus nombreuses tandis qu'en parallèle de ma frénésie le combat se poursuivait.

Spoiler:
 



Dernière édition par Shima Jiro le Mar 29 Oct - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1517-shima-jiro-en-attente-de-valid

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mar 29 Oct - 13:02

Jiro, merci d'indiquer le niveau de tes techniques dans ton résumé d'action, c'est obligatoire.

De plus, je suis désolé mais sans défense une technique de niv4 fait plus que simplement érafler ton épaule, donc il va falloir revoir cela.

- Aerkan -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Segunda

Messages : 399
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mer 30 Oct - 12:55


L’apothéose, l'apocalypse, un déferlement de violence pure en parfait contraste avec la victime. Tant de haine jetée au visage de cette pauvre fille, cette gamine, que s'en était presque gênant au final... Enfin pas pour tout le monde. Et pas pour le Ginshiro surtout. Lui était plutôt satisfait, tout autant que Musaboru d'ailleurs, la petite avait l'air excédée par les assauts répétés des défenseurs de La Nuit sans pour autant se montrer impacter par les différentes attaques. Toutes neuve, se servant même du sang de l'hybride pour penser ses plaies, assez rebutant comme technique d'ailleurs.

Sous son masque il affichait un grand et large sourire. Voilà longtemps qu'il n'avait pas vu son ami se battre de manière aussi offensive et c'était une chose assez rare qu'il appréciait chez lui, cette retenue, cette classe innée qui lui permettait de passer au dessus de tout assez simplement. Cette prestance couplée a une humilité profonde qui avait persuadé l'ancien Taishô de le suivre où qu'il aille. Un sentiment de sécurité ? Pas vraiment, plutôt de valorisation. Il avait tout d'un seigneur et n'en était pourtant pas un ni ne le voulait d'ailleurs... Et ce n'était pas plus mal car à coup sûr avec un tel titre il perdrait tout.

Un long soupire s’échappa du masque, le Nécromancien tenait fermement son marteau, la petite l'ignorait et c'était tant mieux, bien qu'idiot de sa part. Il relança son immense arme en un mouvement circulaire projetant cette fois non une vague mais des boulets de lave tout chaud, cinq, vers la gamine.Ces derniers explosèrent lorsqu'il claqua des doigts, c'est à dire au moment où ils furent assez proche de la cible pour l'endommager un maximum. L'instant d'après il se jeta littéralement sur elle, plein de hargne, bras tendu, marteau en l'air, prêt à l'écraser dès qu'elle sortirait de l'écran de poussière qu'avait créé l'explosion plus tôt. Un des grand inconvénient du Yermo...

Ken'aku !


Spoiler:
 

_________________



Segunda Etapa :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2947-thalos

avatar
Rang : Capitaine des Nécromanciens

Messages : 412
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mer 30 Oct - 22:09

Alors que cette folle jaillissait face à lui, l'un de ses Menos eut un réflexe à la hauteur des espérances de l'Empereur du Hueco Mundo : ce dernier généra un Negacion quasi instantané qui recouvrit de sa protection la silhouette de l'ange blond. L'attaque, bien supérieur aux maigres compétences de ce Gillian, eut toutefois raison de son bouclier qui vola en éclat. La faux ne fit qu'égratigner Borick mais ce fut suffisant pour le mettre en rage. Il n'acceptait pas d'être blessé en combat, considérant cela comme une insulte au rang qui était le sien. Un défaut lié à sa trop grande confiance en lui bien évidemment. La faux lui avait ainsi entaillé le bras, perforant son Hierro et laissant la plaie à vif.

Si en temps normal, il aurait pris la précaution de soigner cette blessure immédiatement, il n'en fit rien pour cette fois. Cette femme se lançait dès à présent dans le combat contre les autres entités, cherchant ainsi à abattre les gardiens de ces lieux. Et même Lona s'y mettait, ce que Borick appréciait. Lame en main, El Emperador allait laisser parler sa propre puissance. Les forces en présence pouvaient aisément dominer cette frêle créature selon l'avis du blondinet et il allait mettre la main à la pâte pour abréger de manière définitive les tourments de cet être infâme.

Traçant dans l'air le symbole d'une croix, celle-ci se matérialisa grâce à son Reiatsu, restant un instant suspendue dans les airs. Le second geste envoyait déjà cette attaque vers Morgana. Nettement plus rapide qu'un simple Cero, il comptait sur la vélocité de l'attaque pour percuter cette femme et lui imposer par la force le respect auquel un Empereur avait droit. Les deux autres Menos jugèrent opportun de libérer leur pouvoir afin de consolider et d'appuyer l'offensive de leur maître. Si le premier optait sur une traditionnelle pluie de bala pilonnant l'espace où se tenait précédemment la gamine, le second semblait préférer le Cero dévastateur. Une combinaison de trois offensive qui en un sens allait de pair avec les actions des autres combattants.

Cette fois, Borick non plus ne transigeait plus. Son Reiatsu gagnait en intensité alors qu'autour de lui apparaissaient des dizaines de disques d'énergie. Un véritable spectacle de lumières alors que les disques se multipliaient autour de lui. La douleur sur son bras n'existait plus. Il n'attendait qu'une chose : le moment parfait pour libérer sa technique. Les disques se précipitèrent tous en même temps vers la femme, ne se concentrant que sur elle. LA dépense énergétique était conséquente et il le savait. Mais avec ce qu'il venait de lui préparer, il ne doutait pas d'obtenir réparation pour la blessure à son bras.

Pourtant quelque chose clochait. Il ne savait seulement pas encore en quoi...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2859-tenma-akito#25122

avatar
Rang : SEXta

Messages : 159
MessageSujet: Re: Groupe 1   Jeu 31 Oct - 13:28

Entry of the Gladiators by André Rieu on Grooveshark

Et ça pétaradait joyeusement, feu d'artifesse célébrant la pureté et l'innocence de ce petit chaperon rouge en mal d'amour et de dévotion. Et tout le monde y allait de son petit Cero des familles, histoire que chacun puisse comparer la taille de son...rayon. Au milieu de tout cela, l'Alexandrov gambadait comme un petit singe, se grattant sous les bras sur sur le dessus de la caboche. La nana d'en face en avait pris plein la poire, et le sang se mêlait au lambeaux de vêtement, découvrant un corps juvénile mais bien fait à base de petits seins en pomme, le tout nappé de sang bien frais. Sans mentir, le petit homme était à ce moment précis le chainon manquant entre l'Arrancar et le loup de Tex Avery. C'est avec une gau...motivation conséquente qu'il regarda la suite du spectacle prendre forme, tandis que la jeune femme rappelait à elle tout son fluide vital, et usait d'un nouveau pouvoir pour se créer une véritable pique de paysan, un peu plus custom quand même.

- Du sang, du sang! Bon sang, bon sang ne saurait mentir! #ZAP# Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin! #ZAP# une lance! Mais moi aussi, ça me lance, dans le pantalon! Viens t'en coquine, que j'te montre ma pi...

La belle chargeait son Maitre, ce qui eut pour effet de stopper toute fanfaronnade de la part de l'espiègle lutin. Fort heureusement, Jean-Mouloud, toujours prévenant comme à son habitude, avait déjà formé une protection qui retint quelque peu la main de la petite femme, sans pour autant empêcher que l'Empereur ne soit égratigné. La boulette, le genre de situation qui sent aussi bon qu'un lendemain de soirée cassoulet/rouge qui tâche, avec la peur au ventre en plus, histoire de s'assurer que ce qui sort de votre fondement vous laisse aussi une belle trace de pneu dans le fond du calefouette. C'était la fin des haricot.

Le temps des oeufs au plat by Joe Dassin on Grooveshark

D'ailleurs, le petit chaperon rouge venait mettre une taulée au loup, histoire de s'assurer qu'il n'allait pas encore mettre un tour à mère grand et se taper la galette après l'amour. Tandis que le pied venait à sa rencontre, l'albinos fut pris d'une frayeur qu'il n'avait jamais connu jusqu'alors, celle de voir ses bijoux de famille se faire latter si fort qu'ils finiraient par rerentrer dans la matrice, à jamais perdus pour la science. Le temps semblant s'arrêter, le petit Aleksi repensa à ses nuits interminables passées avec Daëstra, ou leurs corps se mêlaient aussi bien qu'ils se déchiraient. Plus particulièrement à ce mémorable épisode du Tabouret Javanais, où la belle prédatrice avait pesté contre le manque de réaction de son partenaire face à la figure compliquée.

"Mais bon sang, sers toi de ta tête, abruti!"

Mais c'était très clair! Il savait quoi faire à présent. Portant son chef en arrière, la bouche ouverte sur un "gaaaaah!" retentissant - l'effet lui donnant la même expression d'intelligence qu'un fan de COD se ruant dans un magasin un jour de sortie - l'attardé abaissa de toutes ses forces son crâne en direction du pied de la dame. Son front entra en contact avec celui-ci, dans un craquement retentissant qui propulsa l'ingénu dans une dune voisine, façon triple salto double axel (ah ah!). Il avait pris un peu cher. D'ailleurs, à avoir secoué sa boule de neige, c'était le bordel dans sa tête. Et au milieu de tout ça, une seule idée perça dans le chaos comme un couteau chauffé à blanc dans du beurre:

- Mais je vais te trouer le trouffion! Trou de fion, trou trou trou #ZAP# j'vais te tuer jusqu'à ce que tu sois morte! #ZAP# You fuck my wife? YOU FUCK MY WIFE? I #ZAP# qui veut des cookies?

1812 Overture(conclusion) by Classical Thunder -Tchaikovsky on Grooveshark

Deux doigts devant lui, la concentration même, tel un prof de kung fu super classe se préparant à dézinguer soixante types à la suite, il arborait un visage de marbre, quoique plissé au niveau du front, histoire de marquer son mécontentement - et un peu écaillé aussi, vu ce qu'il venait de prendre. Puis, aussi soudainement que cela était arrivé, l'expression laissa place à un grand sourire, tandis que le petit homme agitait ses mains devant lui comme un chef d'orchestre sous LSD. Et le ciel lui répondit, alors que les Balas se matérialisaient de nulle part pour aller pleuvoir sur la jeunette. Le chaos! Finissant son geste, le jeunot se fendit, le doigt tendu devant lui dans le plus pur style Philippe Risoli, pointant la belle pour laisser partir un rayon de la mort, aussi fin que concentré.

- Et c'est l'heure du Bigdil!

Personne n'avait pensé à l'informer du fait que Risoli n'avait jamais présenté le Bigdil...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t467-aleksi-alexandrov-termine#2427

avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Groupe 1   Ven 1 Nov - 16:08

Merry are the bells, and merry would they ring, merry was myself, and merry could I sing...

Si sa voix était toujours aussi enfantine, elle semblait avoir pris un accent lugubre alors que la Mage de Sang entonnait ce nouveau chant. Si joyeuse que la chanson qu'elle interprétait soit supposée être, la joie de vivre avait vraisemblablement déserté ses traits – et son coeur par la même occasion. Non seulement ils ne voulaient pas jouer avec elle, mais en plus ils abîmaient ses affaires ? Non, c'était plus qu'elle n'en pouvait supporter. La colère qui montait en elle était pareille à un magma bouillonnant, lui faisant oublier ses blessures pour ne plus laisser qu'une folle envie de tous les faire disparaître. Enfin, pas tous. Elle épargnerait la pauvre fille que ces mufles rendaient visiblement aussi malheureuse qu'elle. Si son esprit n'avait pas été si pressé de se fermer sous l'emprise du mantra qu'étaient pour elles ces comptines, elle aurait sans doute été contente d'avoir réussi à lui remonter le moral. L'ombre d'un sourire passa sur son visage en la voyant reprendre du poil de la bête avant de disparaître sous un masque de totale inexpression.

Mais pour le moment, elle avait d'autres choses à penser, d'autres choses en tête, et pas des plus joyeuses. Ça recommençait. Comme quand elle était petite, encore plus que maintenant. Comme quand on la chassait. Comme quand personne ne voulait d'elle et que tout le monde tentait de s'en débarrasser. Comme quand sa mère avait été emmenée... Si nul ne put l'entendre au milieu de tous ces bruits d'explosion, la fillette se mit à grincer des dents alors que ces souvenirs qu'elle aurait préféré oublier lui revenaient à l'esprit, les uns après les autres. Une époque qu'elle aurait préféré ne jamais connaître. Mais avoir à s'en rappeler faisait remonter en elle toute la haine accumulée et lui donnait la force de continuer à lutter, d'encore marcher vers eux sur ce champ de bataille, si nombreuses que soient ses plaies. Son regard se vida de toute substance alors que sa main se refermait sur la lance de sang, seule chose qui lui appartienne vraiment...

With a merry ding-dong, happy, gay, and free, and a merry sing-song, happy let us be...

Elle avait mal, mal, mal ! Plus que ce n'avait jamais été le cas. Mais à mesure qu'elle récitait ces paroles, la douleur était scellée à défaut de s'envoler. Elle la ressentait à travers un filtre, comme si ce n'était pas à elle que ça arrivait mais à quelqu'un d'autre. Oui, c'est ça. Ce n'était pas elle qui marchait dans le sable blanc, ce n'était pas sur elle que les attaques pleuvaient, ce n'était pas elle qui allait tous les tuer jusqu'au dernier. Elle n'était que spectatrice d'une vie qui n'était pas la sienne. Observatrice. Oui, c'était pour ça qu'elle était là. Pour observer le monde que Kōga-dono allait créer. Un monde où les gens comme elles auraient sa place, pas comme celui-ci qui n'avait jamais voulu d'elle.

Alors qu'elle avançait vers eux sans ciller, une cage se forma autour d'elle pour amoindrir une partie des attaques. Si la majorité réussit quand même à se frayer un passage entre les traits sanglants qui en formèrent les barreaux, cela lui permit d'amortir les dégâts afin de pouvoir continuer sa progression sans vaciller. Si les blessures qu'elle venait de résorber se rouvrirent une à une et qu'elle ne put cette fois empêcher le sang de couler, elle n'en fut pas ralentie et trouva même le moyen d'accélérer. Le regard fixe et déterminé, elle ne nourrissait plus d'autre ambition que de les faire payer. Sa main fut la première à surgir du nuage de fumée qui l'avait enveloppée pour se tendre vers Borick et animer le parasite qui s'était faufilé en lui lors de son dernier assaut.

Waddle goes your gait, and hollow are your hose, doddle goes your pate, and purple is your nose...

De sa peau se mirent alors à suinter des gouttes de sang, en émanant à la façon d'une sueur vermeille, constituant à la vitesse de l'éclair des lames de sang dont la taille dépassait celle du corps de celui qui en était bien malgré lui à l'origine. Si celles-ci ne lui causèrent nul tort pour jaillir de lui, on ne put en dire autant de leur destinataire. Déjà amputé d'un bras par la charge précédente, le plus discret – celui qui avait proposé de la capturer pour l'observer comme une bête en cage – vit fondre sur lui une pléiade d'épées que son état ne lui laisserait sans doute que peu de chances d'éviter. Et tout cela gracieusement offert par le chef de l'Exequias, car cet assaut était né de ses propres forces suite à son affection. De même que ce sang était le sien, et que s'il n'en tirait aucune plaie, le désagrément n'en était pas moins bien présent.

L'enfermer ? L'examiner ? L'étudier ? Jamais ! On l'avait déjà trop vue comme une erreur de la nature. Et pour bien le lui faire comprendre, elle se précipita sur lui avec célérité, se mêlant au déluge de lames pour mieux lui porter un coup dans son angle mort. Il avait mal joué, et avoir perdu un bras le rendait plus vulnérable qu'il ne l'était déjà alors que c'était sans conteste l'un des plus chétifs du groupe. Si elle ne se voyait pas gagner contre eux tous, elle pouvait en tout cas essayer d'en emporter avec elle le plus grand nombre, et celui-ci faisait une victime toute désignée. Sa lance lui revint en main et par deux fois vers lui fut projetée, une fois au ventre et l'autre vers la jambe pour l'immobiliser. Rien ne garantissait qu'elle puisse le toucher, mais la posture dans laquelle il se trouvait permettait largement de l'envisager...

Merry is your sing-song, happy, gay, and free, with a merry ding-dong, happy let us be ! continua-t-elle de répéter, comme possédée.

Ceci étant fait, elle s'en éloigna d'un bond aussi agile que précédemment malgré son corps ensanglanté. Car du sang elle en versait et en grande quantité, bien que l'écoulement n'ait pas l'air d'encore la faire vaciller. Et tout ce sang qu'elle avait semé, il allait bien falloir le rentabiliser... Ainsi s'infiltra-t-il dans le sol, se glissant entre les grains de sable avant que le sol ne se mette une nouvelle fois à trembler et que n'en jaillissent d'épaisses ronces de sang ayant pour but tant de lacérer leur chair si robuste soit-elle que de les immobiliser. Moment choisi par Morgana pour prendre son élan et s'élever aussi haut que possible d'un saut tout bonnement prodigieux, tendant son arme vers les cieux avant que de sa pointe ne jaillisse un éclat écarlate.

Et autant de projectiles sanglants de se mettre à tomber sur la scène en profitant de ce qu'ils soient en fâcheuse posture, pluie de flèches à laquelle ils auraient, dans leur situation, bien du mal à se soustraire. Et à en voir l'état du sol là où les premières vagues étaient tombées, cette pluie tenait de la pluie acide ; s'ils ne s'empressaient pas de se mettre à l'abri, même leur Hierro si solide risquait de ne pas leur être d'un grand secours. Bien que l'attaque soit liquide en apparence, c'était une brûlure qu'elle allait graver en chacun d'eux – du moins l'espérait-elle – à l'instar de celle causée par les flammes dans lesquelles elle avait vu sa propre mère pour la toute dernière fois. Enfin, son regard aussi purpurin que l'éventail d'attaques qu'elle venait de déployer se posa sur « monsieur eau », le premier à lui avoir fait vraiment mal. Elle en avait déjà beaucoup fait, mais elle était rancunière et comptait bien lui rendre la pareille.

Merry have we met, and merry have we been, merry let us part, and merry meet again... continua-t-elle de plus en plus faiblement, comme pour se ménager instinctivement.

Ce fut donc bientôt à son tour de voir une offensive lui être exclusivement dédiée, Morgana quittant l'altitude pour revenir au niveau du sol et fondre sur lui comme la mort qui étend ses griffes, tentant sans grande subtilité de le transpercer à la pointe de sa lance pour lui faire passer le goût de l'embêter. Ses yeux commençaient à lui piquer et ses paupières étaient plus lourdes que jamais, mais il n'était pas temps de se reposer. Pas encore...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Roi du Hueco Mundo

Messages : 29
MessageSujet: Re: Groupe 1   Ven 1 Nov - 19:28

Une arrivée soudaine. Une aura puissante. Qui ne peut pas passer inaperçue. Grimmjow Jaggerjack vient de faire son apparition sur le champ de bataille. Il se trouve en son état normal, son pouvoir non libéré, mais sa tenue et son corps portent les traces d'un terrible combat. S'il est revenu à son état initial après avoir fait usage de sa Segunda Etapa face à Juggernaut, c'est car il n'estimait plus ce deuxième Maho Tsukaï capable de lui poser des soucis. Ses troupes avaient déjà en grande partie fait le travail, et ici il venait leur apporter la preuve que ces créatures pouvaient être abattues. En preuve, cette chevelure rousse dans sa main gauche au bout de laquelle pend une tête, celle de celui qu'il vient d'abattre à l'instant.

Une fillette... ce n'était clairement pas elle qui allait lui poser souci après ce qu'il venait d'affronter. De plus, considérant l'état du terrain et de ses hommes, le combat avait déjà dû être rude. Approchant pas après pas, il s'arrêta finalement à une dizaine de mètres de sa nouvelle cible. Lâcha alors la tête qui alla rouler un peu plus loin. Sans un mot, il dressa sa main droite, paume ouverte face à la Maho Tsukaï, sa main gauche allant entourer son poignet pour s'assurer une bonne stabilité. Sur ses mains, deux sangs mêlés, mais tant que le sien est de la partie la fureur de son attaque allait pouvoir s'exprimer.

En fut tiré alors un trait d'énergie prodigieux, autant en taille qu'en force, visant à englober totalement sa cible pour qu'elle ne puisse avoir aucune chance de s'en sortir. Et si d'aventure certains de ses hommes devaient être sur le chemin, et bien qu'il en soit ainsi, le Monde Creux ne manquait pas d'alternatives. S'ils n'étaient pas capable de se mettre à l'écart à temps, de prévoir que leur maître allait finir le travail, alors ils ne valaient pas le coup d'être sauvés. Lorsque son Cero bleuté s'apaisa enfin, il ne resta pas grand chose de celle qui fut nommée Morgana...



Citation :
Morgana est morte, combat terminé.

Vous avez cependant le droit de continuer le RP, mais il n'y a plus de délai imposé.

Attention cela dit : si vous ne postez pas pour vous défendre, on considère tout de même que vous encaissez tout, et vu les grosses attaques qui tombent à ce tour, mieux vaut sans doute s'en défendre plutôt que d'être considéré comme mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Missions & Events :: Events :: Event #2 :: Hueco Mundo-