AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Vaincre les ténèbres par la science [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Vaincre les ténèbres par la science [solo]   Mer 23 Oct - 15:22

Kirito transpirait à grosses gouttes.
    Putain qu'est-ce qu'il faut pas faire...

Notre jeune héros se trouvait debout devant trois morceaux de ce qu'on pouvait penser être de la roche. Si on regardait de près la scène on pouvait voir qu'il se trouvait seul au milieu de nul part sur un sol mi-rocheux, mi-sableux. Il se tenait devant une table sur laquelle reposait trois rochers de petite taille et tout autour de lui du matériel scientifique en tout genre traînait. De grosses malles étaient ouvertes dans lesquelles on pouvait apercevoir de nombreux outils tous plus bizarres les uns que les autres ainsi que de nombreux documents. Si on s'éloignait encore un peu on pouvait observer qu'autour de notre jeune héros se dressait non pas une, ni deux ou trois mais bel et bien quatre Kekkaï et Bakudo de protection. En reculant encore un peu on pouvait alors voir une dizaine de membre de la division scientifique et une dizaine de la division des Nécromanciens, les premiers prenaient des notes ou effectuaient des mesures tandis que les seconds se chargeaient de maintenir les barrières en place. Tout le monde avait l'air fatigué et la tension était palpable. Kirito était par ailleurs vêtu d'un vêtement conçu par sa division capable de stopper le souffle d'une explosion mais également censé maintenir son reiatsu dans son corps. Cette tenue avait été très compliquée à réaliser et à ce jour une seule avait pu être crée seulement, de plus ce n'était encore qu'un prototype.

Mais alors pourquoi un tel rassemblement et de telles protection dans cet endroit totalement perdu bien au delà même du Rukongaï me direz-vous ? Et bien parce que les trois petites pierres que Akihiko avait sous les yeux et qu'il manipulait déjà depuis plus de seize heures non-stop étaient en vérité des fragments issus des monolithes de Maho Tsukaïs. Ces trois tout petit échantillon avait une valeur inestimable quand on savait qu'ils avaient coûté la vie à deux anciens capitaines de la division scientifique qui avaient justement essayé de les étudier et que de nombreux autres shinigamis étaient morts à cause d'elles également.
    T'es sûr de ce que t'es en train de faire là ?

    Nan j'en sais rien mais c'est mon boulot de trouver des réponses lorsqu'on ne sait rien.

    Tu parles d'un travail de taré...

    Je suis un schizophrène je te rappelle avec en prime un Hollow intérieur, toi, dans mon esprit. Alors je crois que je suis en effet ce qu'on peut appeler un taré.

    Pas faux...

Le dialogue mental avec son Hollow intérieur pouvait parfois l'agacer, mais dans la situation actuelle en vérité les interventions de Heathcliff lui permettait de ne pas se sentir seul face à l'adversité. Il avait beau avoir monté une équipe de choc pour cette recherche et des protections d'une ampleur monstrueuse il restait lui même en grand danger face à ces trois simples fragments. Mais il avait eu carte blanche pour mener cette recherche et par conséquent il avait fait le maximum pour que tout se passe bien. Kirito s'arrêta un instant et posa un outil avec lequel il venait de gratter la roche. Il s'essuya le front d'un revers de main et se remémora comment il en était arrivé là.
    -------------------------

Le Seireitei était en émoi, tout le monde courait dans tous les sens car un appel de rassemblement avait eu lieu. Pourquoi tout ce remue ménage, hein ? Eh bien parce que Karakura était attaqué, à nouveau par les Maho Tsukaï. La force armée des shinigamis avait alors été mis en branle immédiatement. Les dieux de la mort devaient se rendre sur Terre pour éviter que le pire ne se produise, ils devaient combattre.

Kirito désormais capitaine de la douzième division était prêt pour ce combat, il s'y était préparé corps et âmes depuis la dernière venue de ces monstres. Il s'y était préparé mais pourtant c'était le seul à ne pas courir dans la même direction que les autres. Pourtant quand Akihiko avait sût pour l'attaque il s'était dans un premier temps équipé mais il avait été stoppé net dans ces préparatifs par le Sotaïshô en personne. En effet, un papillon de l'enfer avait fait irruption dans son bureau et lui avait délivré le message qu'il était convoqué d'urgence. Akihiko n'avait que rarement croisé la route du capitaine commandant aussi il s'y était rendu avec appréhension. Que lui voulait-il dans un moment pareil ?

Lorsqu'Akihiko était alors arrivé dans la salle où l'attendait son supérieur ce dernier lui avait expliqué. Il n'irait pas sur Terre, il n'allait pas faire partie de corps expéditionnaire en charge de la défense de la ville. Kirito avait eût énormément de mal à accepter cette information. Il devait se battre pour protéger les siens mais aussi sa ville, sans compter qu'une part de lui voulait répondre à l'appel du combat. Le Shikaï, le Bankaï, le masque de Vizard, il avait beaucoup de pouvoir et cette force pouvait peser dans la balance ! Mais le scientifique s'était retenu de faire tous commentaires impulsifs, il ne parlait jamais à la légère et il avait alors attendu patiemment l'explication qui ne tarda pas. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il fut surpris. Le capitaine commandant lui donna une mission que seul lui pouvait accomplir au vu de ses connaissances scientifiques et de son poste. Il lui accordait le droit de constituer une équipe, d'une vingtaine d'hommes, qui comme lui ne participeraient pas au combat et devraient le seconder dans sa mission : analyser les fragments de monolithe récupérés.

Ces foutus fragments ! Les risques encourus pour les récupérer avaient été bien trop nombreux et ces petites pierres ne parlaient toujours pas ! Elles ne voulaient pas révéler leurs secrets et elles n'avaient à ce jour servis à rien. Par conséquent, alors que l'heure était grave, car de nouveaux monolithes étaient apparus, Akihiko était en charge de trouver quelque chose, une information utile au moins et pour cela il avait droit à d'énormes moyens. Notre jeune héros avait donc pris congé puis il avait monté son équipe et rassemblé le matériel nécessaire. Après une réunion en urgence il fut par ailleurs décidé que les recherches seraient menées à l'extérieur du Seireitei. Ces monolithes étaient extrêmement dangereux et qui sait quels dégâts ces foutus fragments pouvaient encore engendrer. Au lieu de partir tous ensemble l'équipe fut envoyé en trois temps. Le premier groupe, mené par le capitaine de la division scientifique, transporta dans un malle noire le premier fragment. Il s'installa alors dans un endroit absolument désert au delà des limites des terres connues du Rukongaï. Puis ils furent suivis par deux convois distincts qui apportèrent les deux autres fragments. Ces précautions pouvaient sembler superflues mais Akihiko refusait de prendre à la légère ces fragments comme l'avait fait ces deux prédécesseurs. Faire venir ces trois morceaux en trois temps était le plus sûr.

Puis vinrent les préparatifs. L'équipe de recherche installa le matériel pour Kirito, ce dernier quant à lui se débarrassa de ses vêtements, même son Haori, et il enfila sa combinaison spéciale. Ensuite tout le monde recula laissant le capitaine de la division scientifique seul avec toutes ces affaires et les trois morceaux de monolithe. Puis les nécromanciens installèrent les barrières tandis que les scientifiques déployaient leur propre matériel. Une fois tout mis en place Kirito avait ouvert avec appréhension les trois malles qui contenaient les fragments.
    -------------------------

Le lieu s'était, depuis ce moment là, plongé dans un long silence. L'expérience était encore loin d'être finie...

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Vaincre les ténèbres par la science [solo]   Jeu 7 Nov - 11:14

Akihiko sortit de ses songes. Il avait tout bien fait depuis là mais il commençait à être extrêmement fatigué. Il n'en voyait pas le bout. Pour la énième fois il se dirigea vers une valise contenant des documents écrits, il parcourut une fois de plus des rapports de ces prédécesseurs sur leur roche respective. Ces écrits Akihiko les connaissait par cœur car il avait passé de nombreuses heures à les lire mais il cherchait des indices encore et toujours. Quelque chose qui aurait pût lui échapper. Mais ces pierres ne parlaient toujours pas. Qu'est-ce qu'elles étaient, ça il n'en avait pas la moindre idée... Notre jeune héros s'éloigna un peu de la table et s'assit sur une chaise dépliante qui était disposé vers sa gauche à quelques mètres. Au pied de la chaise gisait un sac dans lequel Kirito enfoui alors sa main. Il en ressortit une pomme qu'il commença à manger tranquillement. Par habitude Akihiko répéta une question qu'il posait environ toutes les vingt minutes.
    Est-ce que quelqu'un a vu quelque chose d'intéressant ?

Comme à chaque fois un lourd silence s'en suivit. Kirito observa les visages fatigués de son équipe et il réalisa qu'ils ne pourraient pas tenir indéfiniment à ce rythme. Certaines études pouvaient durer de très nombreuses années, mais ils ne possédaient pas ce temps... Kirito qui arrivait au trognon de sa pomme, lança le résidu dans une poubelle derrière lui, puis il soupira. Il attrapa une bouteille d'eau dans son sac et but trois longues gorgées. Il reboucha ensuite la bouteille puis il la rangea. Le capitaine de la division scientifique se redressa alors, il regarda les trois fragments puis ces hommes et il lâcha un nouveau soupir avant d'annoncer.
    Deux heures et trente minutes de repos pour tout le monde. Laissez moi juste le temps de ranger ces trois pierres.

Tandis que Kirito se dirigea vers les roches il sentit le soulagement de ces hommes. Il plaça chaque fragment dans une malle noire qu'il referma solidement. Ensuite il ordonna qu'on abaisse les barrières une à une tandis que lui même plaça des Bakudo de protection autour des trois malles. Il mit ensuite en place des tours de gardes pour que tout le monde s'assure que les barrières étaient toujours efficacement en place. Notre jeune héros tenta ensuite de se reposer mais il ne parvint qu'à sombrer dans un sommeil agité et qu'il savait de très courte durée.
    -------------------------

Akihiko ouvrit les yeux puis les plissa à cause du soleil qui brillait fort. Après quelques secondes il se rendit compte qu'il entendait non loin une pluie battante et le grondement du tonnerre alors que lui même était au sec. Notre jeune héros savait parfaitement où il se trouvait aussi cette fois il ne fut pas le moins du monde surpris d'entendre la voix d'Heathcliff sur sa gauche.
    Alors on flanche ?

Kirito ne tourna même pas la tête vers son Hollow intérieur et ne prêta pas non plus attention à son monde intérieur.
    Pourquoi je suis là cette fois... Si tu veux te battre c'est vraiment pas le bon moment, j'essaie de me reposer.

    Je sais, n'oublie pas que je vois tout moi aussi.

Akihiko acquiesça d'un signe de tête puis il se redressa et s'assit en tailleurs pour regarder le soleil couchant au loin qui semblait condamner à rester dans cette position.
    Qu'est-ce que tu vas faire pour ces pierres ?

    J'en sais rien Heathcliff, j'en sais rien ! Si j'avais trouvé une réponse je ne serais pas en train de dormir. Enfin en train d'essayer de dormir !

Il jeta un regard noir à son Hollow intérieur qui reposait quelques mètres plus loin sur le même rocher que lorsqu'il l'avait rencontré la première fois.
    Qu'est-ce qui t’arrive, ça ne te ressemble pas de t'emporter aussi vite normalement. Même contre moi.

Kirito marqua une pause et médita ces réponses. Heathcliff avait raison, ce n'était pas lui. Pourquoi alors se sentait-il ainsi ? Pourquoi ce sentiment de frustration alors que la recherche faisait partie de son quotidien ? Kirito se leva puis se plaça au bord de l'eau et il croisa son reflet dans l'eau. Il fixa ses yeux gris dans l'image projeté par la mer et aussitôt il comprit.
    Ai...

    Quoi aïe ? Tu t'es fait mal petite nature ?

Akihiko se retourna laissant découvrir une larme unique qui courait le long de sa joue.
    Pas aïe, imbécile ! Ai ! Tsunemi Ai ! Mon prédécesseur, mon modèle, mon amie... Elle a échoué, sans doute à cause de l'une de ses roches. Je suis un scientifique et je ne dois pas laisser mon jugement altérer mon travail mais je n'y parviens pas. Ai a risqué sa vie pour l'une de ses roches et elle aurait tant voulue faire une découverte dessus. Je dois honorer sa mémoire !

    Alors dépasse toi bien plus que ça, comme tu t'es dépassé pour me vaincre.

    Que veux-tu dire ?

    Ne fais pas le malin, tu sais de quoi je parle.

Akihiko resta incrédule puis au fond de son être quelque part l'autre bourrin lui envoya comme une tape mentale derrière la tête. L'autre avait très bien compris de quoi il en retournait et il lui signala de cette manière.
    Mais je sais pas comment faire...

    Tu trouveras imbécile de shinigami, tu trouveras !

Sur ces derniers mots Heathcliff se jeta sur lui et lui asséna un violent coup au crâne. L'impact aurait pu le tuer mais au lieu de cela il le plongea dans l'inconscience.
    -------------------------

Akihiko se réveilla en sursaut avec des sueurs froides et un sévère mal de tête. L'un des shinigamis de la douzième division se tenait à ses côtés.
    Il est l'heure d'y retourner Kirito-Taïshô. Vous vous sentez prêt ?

Akihiko hocha la tête pour toute réponse. Le shinigami s'éloigna tandis que notre jeune héros se leva. Il remit sa tenue spéciale puis il avança vers un bac remplit d'eau pour se débarbouiller le visage. Dans le reflet ses yeux gris luisaient d'un éclat intense. Tu trouveras imbécile de shinigami, tu trouveras ! Kirito pencha la tête masquant ainsi son propre reflet par ces cheveux et il murmura d'une voix nouvelle.
    Tsss, idiot. Tu aurais pu le dire que tu m'avais fait venir pour m'aider !

Notre jeune héros ce redressa soudainement, il termina ses préparatifs plus motivés que jamais. Il avança alors dans le camp et sur son passage les shinigamis le regardèrent avec un mélange de crainte et de respect. L'un des Nécromanciens responsables des barrières s'avança vers lui.
    Kirito-Taïshô qu'est-il arrivé à vos yeux ?

Kirito arborait un œil gris métal et l'autre luisait d'un éclat bleu azuré. Les nouveaux yeux vairons du capitaine de la douzième division se posèrent sur le shinigami qui eut un mouvement de recul devant l'autorité qui émanait désormais de notre jeune héros.
    Nous n'avons pas de temps à perdre avec des détails. Disons que j'ai fait en sorte d'être plus efficace.

Kirito faisait preuve d'une assurance nouvelle et inébranlable qui détonnait avec sa petite taille. Ce n'était que la deuxième fois dans toute sa longue vie de shinigami que ces deux personnalités fusionnaient – c'est en tout cas ce dont il se souvenait. Il se sentait complet et étonnamment serein. Il rentra dans les barrières une par une puis il se remit au travail. L'expérience venait de prendre un nouveau tournant.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Vaincre les ténèbres par la science [solo]   Dim 17 Nov - 16:36

Kirito travaillait d'arrache pied et le temps filait sans qu'il ne parvienne encore à déterminer quelque chose d'utile. Mais sa personnalité nouvelle était loin de renoncer, parfois il s'accordait un petit temps de repos songeant qu'en ce moment même des shinigamis se battaient pour sauver la Soul Society mais aussi les humains. Il n'allait donc pas se plaindre et il continuait à regarder tous les paramètres qui lui paraissaient pertinents. A ce jour, une seule chose formelle pouvait être établie : sur les trois roches deux étaient identiques et la troisième était différente dans sa constitution. Les deux morceaux identiques provenaient respectivement du monolithe étudié par Yuurei et d'un monolithe apparut lorsque Kurotsuchi avait tenté de rejoindre la douzième division et qu'il s'était battu dans le Seireitei. Le troisième éclat de roche provenait quant à lui du monolithe que son amie, Ai, avait approché.

Cette observation il l'avait réalisée en étudiant les dossiers de ces prédécesseurs mais aussi surplace. Il y avait une légèrement différence d'aspect entre les pierres et sans pouvoir déterminer précisément la composition de ces morceaux Kirito était parvenu à la voir. Mais la question qui se posait était : ces roches étaient-elles différentes uniquement d'apparence ou alors de fonctions également ? Et là il buttait... Ce qu'on savait des monolithes c'est qu'ils absorbaient le reiatsu mais ce n'était sans doute pas leur seule fonction. Akihiko avait beau étudier les roches en détail il ne trouvait rien qui puisse expliquer leur fonctionnement et s'en était perturbant. D'où provenait cette roche ?!

Kirito, debout, les deux paumes posées à plat sur la table et tête penchée, fixait avec intensité de son regard vairons les roches qui semblaient comme le narguer sous son nez. Il murmura alors pour lui-même.
    Mais qu'est-ce que vous cachez, hein ?

Il se redressa lourdement et s'étira. Il ne trouvait rien, pas de piste. Il tenta alors de se mettre à la place de ces prédécesseurs qui avaient tous été des génies, même Mayuri malgré sa trahison. Que feraient-ils à sa place ? Un instant, il laissa ses idées vagabonder son regard vairon perdu dans le ciel, il songea alors que peut être c'était justement Mayuri qui avait conçu ses roches. Si seulement on pouvait capturer l'ancien capitaine de sa division... Non ! Il ne fallait pas reposer sur l'espoir que quelqu'un fasse le travail à sa place. Certains combattaient en ce moment même, c'était leur tâche et leur rôle et aujourd'hui le rôle de Kirito était de trouver une réponse ! Même infime, cela permettrait de faire quelque chose, d'avancer dans le bon sens.
    Bon, je crois bien que ça ne se fera pas sans risques...

Le capitaine venait de prendre une décision et elle représentait un danger certain. Mais il n'avait plus le choix, il devait avancer. Ainsi Akihiko commença à ranger toutes les affaires autour de lui. Ses hommes le regardèrent avec étonnement mais ne l'interrompirent pas. Une fois tout bien ordonné, sauf les trois roches toujours disposé sur la table, Akihiko pris la parole.
    Abaissez les barrières une à une, je vais sortir tout le matériel. Je vais tenter quelque chose.

Les shinigamis s’exécutèrent faisant sortir progressivement le capitaine de la douzième division chargé de tout son matériel. Une fois à l'extérieur l'un de ses hommes lui tendit une bouteille tandis que d'autres prirent les affaires de Kirito pour les ranger dans le campement de fortune disposé un peu plus loin. Akihiko but à sa bouteille puis il retira finalement sa tenue spéciale qui protégeait son reiatsu. Il parla ensuite d'une voix forte pour que tout le monde l'entende.
    Membre de la douzième division, approchez-vous je vais vous expliquer comment on va procéder.

Tandis que ses hommes se rassemblaient Kirito alla chercher In'ki Kyuusei qui se trouvait non loin de là et il attacha l'arme dans son dos. Elle ne lui serait pas utile mais il avait besoin de son faucheur d'âme à ses côtés vu l'épreuve qu'il allait affronter. Revenant sur ces pas il se retrouva face à son équipe entière. Il afficha alors un regard grave et annonça sans détour.
    Je vais rentrer dans les barrières sans ma tenue et je vais déployer mon reiatsu le plus puissant pour observer ce qu'il va se passer.

A cet instant Iruzen, un jeune talent de sa division sur lequel il comptait depuis de nombreuses années, pris brutalement la parole.
    Mais Taïshô, c'est extrêmement dangereux. Laissez moi y aller à votre place.

    Je te remercie pour ton attention Iruzen mais ma décision est déjà prise. Nous stagnons actuellement et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus de temps. Les analyses poussées n'ont rien donné alors il nous faut agir autrement. Je sais que mes prédécesseurs ont sans doute péri de cette manière mais quand on embrasse la voix scientifique il faut accepter de s'exposer à des risques. Or je ne permettrais pas que l'un de vous se mette face à un tel danger. Étudier ses roches tient de ma responsabilité. Par ailleurs, si j'avais entrevu une autre possibilité croyez moi, je l'aurais choisie. Cependant, avant d'y aller je vous écoute : est-ce que quelqu'un à songé à une autre alternative.

Un lourd silence s'installa sur la camp. Iruzen sembla vouloir dire quelque chose d'autre mais manifestement il se ravisa et finit par hocher la tête de droite à gauche avec un air triste.
    Bien, c'est ce que je craignais. Mes amis, je vais me rendre là dedans, si les choses tournent mal prenez immédiatement la fuite. Je NE veux PAS d'un héros qui se sacrifierait inutilement. Si je vous en donne l'ordre vous fuirez. Est-ce bien clair mesdames et messieurs ?

Les shinigamis acquiescèrent et sur le visage de la plupart de ces hommes Kirito voyait de la peur ainsi qu'une forme de tristesse ce qui arracha un sourire timide à notre jeune héros. Il avait mis longtemps à trouver sa place mais aujourd'hui il se sentait entouré par des amis, par sa famille. Tous ces hommes comptaient sur lui.
    Si jamais je viens à mourir au cours de cette expérience vous rentrerez au Seireitei en trois groupes comme nous sommes venus, chacun transportant une roche. Iruzen, si cela arrive je te nomme chef du projet et tu devra TOUT expliquer en détails au capitaine-commandant et à personne d'autre. Compris ?

    Oui Taïshô !

    Bien, il est temps d'y aller. Messieurs nécromanciens veuillez rouvrir les barrières une à une je vous prie.

Tandis que la première barrière s'abaissa et que Akihiko s'avançait vers le lieu de l'expérience la voix d'Iruzen lui parvint.
    Ne mourrez pas Kirito, nous avons besoin de vous.

Akihiko s'arrêta net. Il resta ainsi quelques secondes puis il tourna sa tête regardant le shinigami droit dans les yeux.
    Dis donc, s'agirait pas d'oublier la politesse envers son supérieur.

Puis Akihiko afficha un sourire amusé et son regard vairon s'adoucit.
    J'ai pas l'intention de mourir mon ami, j'ai encore bien des choses à faire.

Kirito s'avança et la première barrière se referma derrière lui. Il les franchit une à une jusqu'à ce qu'il se retrouve seul face aux roches toujours posées sur la table.
    Nécromanciens, je m'excuse mais par mesure de précaution veuillez doublez les protections autour de moi.

Pendant quelques minutes il vit les hommes s'agiter et préparer les nouvelles barrières qui vinrent se rajouter autour des autres. Akihiko était désormais seul, enfermé avec des objets de morts. Regardant les pierres devant lui il se mit soudain à réciter une incantation. Au bout d'un instant un gigantesque mur apparut entre lui et les pierres. Le Dankû était la plus haute protection que Kirito connaissait et si déflagration il y aurait ce mur serait capable d'en amortir une grande partie. Puis le capitaine de la douzième division se concentra. Son regard croisa celui d'Iruzen qui se trouvait au loin sur sa gauche. La seconde d'après notre jeune héros poussa un cri de puissance et une monstrueuse vague de reiatsu s'échappa brutalement de son corps. Akihiko aurait pu n'utiliser qu'un peu de son énergie mais s'il laissa son plus puissant reiatsu filtrer c'était en vérité pour ajouter une protection supplémentaire. En effet, le reiatsu doré qui se déploya autour de Kirito était son plus grand atout. La sphère parfaite d'énergie se mit alors à grossir. Lorsqu'elle atteignit la table la pression qui s'exerça sur le meuble brisa ses pieds. Puis finalement le reiatsu doré entra en contact avec les trois roches avant de continuer à s'étendre. Kirito retint son souffle.

Il ne se passa d'abord rien puis tandis que notre jeune héros regardait avec attention les trois éclats de monolithes il vit les deux roches d'aspects similaires commencer à boire l'énergie. Mais pas la troisième ! En effet, la roche récupérée par Ai resta inerte. Aussitôt Akihiko arrêta tout. Il regarda alors les roches avec un sourire victorieux.

Ce n'était pourtant pas grand chose, une simple constatation mais s'il existait des roches différentes cela voulait dire que l'on pouvait les identifier en tant que tel. Avec du temps Kirito pourrait sans doute créer des détecteurs pour que les shinigamis puissent savoir à quel type de roche ils avaient affaire et éviter ainsi des déboires inutiles. C'était peu mais c'était déjà quelque chose ! Kirito se laissa tomber à genoux épuisé puis il regarda les trois pierres encore une fois.
    Un jour je comprendrais tout...

Il avait trouvé une réponse mais bien d'autres questions se posaient désormais. Combien de type de monolithe existait-il ? Et ceux qui n'absorbaient pas le reiatsu à quoi servaient-ils ? Akihiko songea au faux Kisuke enfermé dans le monolithe qui n'avait pas la même propriété que les autres. Peut être que ce type de roche était imperméable au reiatsu, un genre de prison en quelques sortes. En plus sa composition avait altéré l'état physique et psychique de hauts gradés du Gotei. Il y avait encore beaucoup de mystères mais Akihiko avait enfin trouvé une piste, un espoir auquel il pouvait se raccrocher.

Akihiko annonça que c'était la fin de l'expérience. Un soulagement général se fit sentir et Kirito vit alors seulement la fatigue sur tous les visages. Il était temps que cela cesse.
    Je suis fier de vous shinigamis. Allé on remballe tout et on rentre.

Kirito abaissa le Danku puis il sortit des barrières pour aller chercher les malles. Il rangea alors les trois roches soigneusement car elles pourraient sans doute encore servir. Puis il levèrent le camps et Akihiko ordonna au premier convoi de partir. Une vingtaine de minutes plus tard le second partit puis vint le tour du dernier dans lequel se trouvait notre jeune héros. Ce dernier regardait l'endroit où il s'était trouvé face aux roches et où l'on pouvait encore apercevoir quelques éclats de bois. Une voix résonna soudain dans son esprit.
    Beau boulot cap'taine.

    Merci Heathcliff, sans toi je n'y serai peut être pas arrivé... Mais j'ai le sentiment que ce n'est que le début.

Iruzen vint alors le chercher pour le prévenir qu'ils étaient prêt. Akihiko lui adressa un sourire et tous ensemble ils partirent en direction du Seireitei. Akihiko irait alors faire immédiatement un compte rendu au capitaine-commandant, comme ce dernier l'avait exigé, puis il irait dormir, mais sans doute pas seul. Il avait besoin d'un peu de douceur pour finir ces difficiles journées. A moins qu'on ne lui ordonne de rejoindre les forces sur Terre...

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vaincre les ténèbres par la science [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vaincre les ténèbres par la science [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la lumière et les ténèbres s'attirent [Solo]
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
» présentation Bob Solo [Validée]
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Au-delà du Rukongaï-