AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Ven 8 Nov - 23:59

Cela fait deux semaines que les évènements à Karakura sont terminés. Durant ce laps de temps, Leon s'est chargé, comme beaucoup d'autres, de recueillir des témoignages, notamment celui de Karot Ryuu, pour analyser le phénomène des Maho Tsukai. Il ne s'agît pas pour lui de mener une enquête afin d'établir une piste pour les coincer ou les abattre ; il s'agît simplement de rassembler des données pour contribuer à ce type d'enquêtes, en archivant les anecdotes. Une manière indirecte pour lui de veiller à l'intégrité de la Soul Society. A ses yeux, protéger le Seireitei de la menace qui pèse dessus permet à l'ensemble du monde des âmes de prospérer car cela maintient un équilibre.

Pour l'heure, son travail dépasse le sanctuaire fermé des shinigamis et s'étend au Rukongai. Leon considère qu'il est de son devoir, en tant que Capitaine, de conserver une certaine attention sur le monde adjacent au cercle qui saucissonne le Gotei. Sa pensée va même plus loin : il est contre une isolation des forces armées de la Soul Society et envisage, dans ses idéaux, une connivence étroite entre ce pouvoir militaire et policier et le peuple. En somme, il souhaite voir disparaître le Seireitei et imbriquer les Divisions avec les quartiers du Rukongai. La volonté de marginaliser les forces de la Soul Society lui semble être une manière non pas d'homogénéiser celles-ci, mais de les formater. Le problème est que ce formatage ostracisé crée une distorsion entre le monde des shinigamis et celui des âmes. Il n'y a qu'à se souvenir de l'intervention des humains : ces derniers ont impulsé une nouvelle démarche politique. Ils ont enfoncé la brèche là où cela devait être fait : ils ont brisé le Seireitei et ont changé ses valeurs, renversé ses normes. Et tant mieux, car cela devait être fait. Ces étrangers ont apporté un souffle de modernité nécessaire à l'amélioration du système. Leon considère que les âmes peuvent en faire autant.

Le travail de Leon prend donc une tournure particulière ce jour-ci : il consiste à visiter le marché pour étudier les comportements de ses voisins. En observant leur manière de vivre, le Capitaine pense pouvoir tirer des âmes certaines leçons ; notamment en ce qui concerne celles et ceux qui vivent dans la précarité. Garantir l'équilibre de la Soul Society, c'est aussi combattre les inégalités sociales. Selon le porteur de Gehenne, ce combat pour les démunis est susceptible de réduire les actes de délinquances dans les rues du Rukongai et, pourquoi pas, de créer des vocations de shinigamis, ce qui peut enrichir les forces du Gotei. Ainsi marche-t-il, seul, pensif, établissant des constats, cherchant les relations causes-conséquences liées à ceux-ci, envisageant des remédiations...

>> Achetez mes produits ils sont frais ils sont bons !

Dit alors un marchand (dont le tissu adipeux manifeste l'opulence et inspire tout sauf de la fraicheur et du diététique), extirpant Leon de ses songes. Le Capitaine lui jette un oeil amusé avant de poursuivre son vagabondage. Il erre toute la matinée, observant sagement la foule qui s'agite, les commerçants qui se démarquent, les enfants qui s'amusent, les amis qui s'esclaffent. Le Rukongai est, à priori, dans ses jours heureux. Le constat, en définitive, n'est pas si négatif.


Quand soudain, il est alerté par la perception de deux reiatsus distincts. Sur le qui-vive, il attend une nouvelle étincelle de ces énergies particulières mais ne traîne pas. Il a senti des pouvoirs importants, dangereux, loin du Rukongai. Il ne lui faut guère de temps pour prendre la décision de se diriger vers la source de ces émanations.
A mesure qu'il se rapproche, il ressent ces énergies avec plus d'acuité. Ceux qui les produisent sont de toute évidence des êtres dotés d'une force rare. Plus la distance se fait courte entre lui et ces deux êtres, plus l'angoisse monte. Gehenne hurle comme un loup, dans son monde spirituel : le démon a faim et rêve d'un bain de sang. Le zanpakuto de l'archiviste vibre d'excitation. Quant à lui, son coeur bat la chamade : il devine d'ores et déjà qu'il n'est pas de taille à venir à bout lui seul de ces hommes.

Mais cet éclair de reiatsu présente un danger trop grand pour ne pas s'engager : c'est une urgence. Il est du devoir d'un Capitaine de lutter, quitte à sacrifier sa vie, pour la sécurité de ses pairs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Sam 9 Nov - 14:05

    C’est pas parce que t’es moins taré qu’avant que tu va pouvoir me battre ! Ça c’est moi qui te le dit !

Lui avais-je lancé alors qu’il était venu me voir dans mon bureau tout excité qu’il était parce que le phénomène se reproduisait et qu’il voulait à tout prix que j’assiste à la scène. Raison pour laquelle on se tapait sur la gueule ici, au-delà du Rukongaï depuis un moment déjà. Un phénomène rare où ses deux personnalités ne faisaient plus qu’une et où il devenait plus puissant, selon lui. Je m’étais empressé de le narguer comme à mon habitude, faisant resplendir de joie ses yeux si spéciaux. Je savais qu’il était là pour ça et il savait pertinemment que je n’aurais pour rien au monde loupé une occasion de lui prouver qui était le patron ! Même si en réalité nos combats devenaient de plus en plus serré et si la première fois j’avais été capable de m’en sortir avec la tête haute, cela devenait de plus en plus difficile. Et puis il fallait dire qu’à force de se taper sur la gueule on se connaissait de plus en plus et donc cela compliquait relativement la tâche.

Ses deux personnalités ne faisant plus qu’une. J’espérais de tout coeur qu’un jour cela devienne une réalité et pas seulement un «phénomène rare» comme aujourd’hui. Il méritait d’être en paix avec lui même et même s’il ne s’en plaignait pas le moins du monde vivre en permanence avec trois personnalités n’était pas la chose la plus simple du monde. Car il ne fallait pas oublier qu’il y avait encore son Hollow en lui, et je savais très bien ce que cela impliquait, même si je n’étais pas le mieux placer pour parler de ça. Je n’avais que rarement des discussions avec le miens, c’était plus souvent des ressentis, des émotions que nous partagions, plutôt que de réelle parole...

Nous combattions donc depuis un petit moment dans cette plaine déserte qu’était l’après Rukongaï. Un endroit qui était depuis notre première rencontre devenu notre place d’entrainement préféré, même si le Vortex de sa Division où les terrains d’entrainement de la mienne pouvait parfois être sympa. Cela me permettait d’ailleurs de l’utiliser pour entraîner mes troupes en leur faisant des démonstrations lorsque le besoin s’en faisait sentir.

Le combat était tout aussi serré que d’habitude. Nous en étions au passe d’arme avec nos Zanpakutô encore scellé à la différence que nos masques étaient sur nos visage, un surplus de puissance et surtout un bon exercice pour maitriser au mieux notre être intérieur. Je devais avouer qu’il y mettait énormément de coeur et que sur ce point là aucun de nous deux n’arrivait à réellement prendre l’avantage, nous n’étions pas de brutes de puissances comme le Kenpachi ou d’autre membre de la Onzième, notre maitrise étant plus dans la finesse et les mouvements parfaits que dans une force brute qui dératisait tout sur son passage ! Il tenta néanmoins après que je l’ai repoussé d’un mouvement large de prendre de la vitesse pour sauter et me trancher en deux de la tête au pied. Néanmoins je n’étais plus réellement au combat, une présence s’étant prise dans ma toile, quelqu’un de puissant arrivait. Je bloquais d’un mouvement de défense vers le haut son attaque, l’empêchant de faire un mouvement de plus.
    J’crois bien qu’on en a fini pour l’instant, on a de la visite.

Mes capacités en détection avaient fait de sérieux progrès et j’étais capable sans même m’en rendre compte de capter les présences à des distances toujours plus grandes. Je ne prenais pas la peine de me concentrer sur tout ce qui m’entourait en permanence mais j’avais pris l’habitude de laisser ma «toile» étendu pour capter les dangers potentiel bien avant leur arriver. Mon masque disparut mais l’homme qui arrivait devait pouvoir avoir vu nos Capacités, du moins je crois.

Il s’agissait d’un Reiatsu que je n’avais jamais rencontré, pourtant pour qu’il soit aussi puissant cela ne pouvait signifier qu’une seule chose, il devait être un capitaine, ou un extrêmement bon Vice-Capitaine, mais j’avais de la peine à y croire. L’on se regardait attendant simplement que l’homme arrive à notre hauteur, enfin.
    Capitaine de la 5ème division, Léon, je présume ? Que nous vaux l’honneur ?

Je le regardais souriant, il était un des nouveaux Capitaine du Seireitei et je n’avais toujours pas eu la chance de le rencontrer, une coïncidence parfaite en cet instant, du moins pour moi.

Qui sait ce qui pourrait découler de cette rencontre ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Sam 9 Nov - 22:10

Le phénomène, bien que rare, commençait pourtant à se reproduire de plus en plus régulièrement. A vrai dire ce n'était pas vraiment le cas en réalité, la différence était juste que désormais Kirito parvenait à se souvenir de ce qu'il se passait. Il ignorait comment c'était possible au même titre qu'il ignorait pourquoi il possédait une double personnalité mais pourtant les faits étaient bien là : une troisième personnalité existait ! Enfin, non pas une troisième, plutôt une fusion des deux autres personnalités. Lorsque cela se produisait on pouvait le remarquer par les yeux vairons très surprenants de notre jeune héros. En effet, son oeil droit luisait d'un éclat bleu azuré tandis que l'oeil gauche affichait une couleur gris acier. Mais le plus étonnant restait la personnalité en elle même car en vérité dans cet état là toute trace de la maladie mentale du capitaine de la douzième division avait disparu. Il affichait un air extrêmement serein et joyeux.

En ce jour il ignorait donc pourquoi cette facette de lui-même apparaissait mais il ne pouvait que le constater. Il avait aussitôt décider de prendre sa journée pour montrer le phénomène à son ami et compagnon d'arme la capitaine de la dixième division. Aussitôt, comme il s'y attendait, ce dernier avait répondu à sa provocation. C'était devenu un jeu récurrent entre eux et ils en venaient souvent à se mettre dessus avec joie. Deux bourrins, oui ils ressemblaient à deux bourrins. Et pourtant... Cette compétition entre les deux capitaines leur permettait en réalité d'immensément progresser. Lors de leur première rencontre Kirito, qui n'était encore que vice-capitaine, avait été vaincu à plate couture, mais désormais les combats duraient plus longtemps, étaient plus ravageurs et même si notre jeune héros perdait toujours généralement Shu n'arrachait sa victoire que d'un cheveu désormais.

Ce fut ainsi que tous deux se rendirent ensemble une fois de plus dans un territoire perdu de la Soul Society. Un lieu qui était celui de leur première rencontre et un lieu qu'ils avaient ravagés au fur et à mesure du temps. Ici aucune limite ne leur était imposée. Il pouvait user de leur Bankaï autant que de leur masques de Hollow sans crainte de blesser des innocents. Ils pouvaient aussi relâcher leur reiatsu avec violence sans se préoccuper de la sécurité des gens alentours. En somme ici ils se livraient des combats de titans et c'est ce qu'ils faisaient une fois du plus.

Masque sur le visage Kirito fonçait sur Shu. Il venait de se faire repousser mais il montait à l'assaut sans laisser de temps mort à son adversaire. Le capitaine de la division scientifique était prompt à la contre attaque et son faucheur d'âme, bien que sous sa forme scellée, chercha à trancher en deux Shu. Mais juste avant que le coup ne parte, Kirito compris que quelque chose clochait. Désormais il connaissait bien son ami et il décela immédiatement que quelque chose venait de le perturber. Aussi il ralenti son coup qui fut alors stopper net par Shu. Ce dernier déclara alors qu'ils avaient de la visite.

Akihiko n'était pas très bon en perception, aussi il dut se concentrer un moment avant de pouvoir à son tour détecter l'approche d'une autre énergie spirituelle. Au vu de celle-ci il compris qu'ils avaient à faire à quelqu'un de puissant. Qui cela pouvait-il bien être ? Soudain le capitaine de la cinquième division apparut. Sacré hasard qu'il se trouve là ! A moins qu'il n'ai ressenti le combat. C'était peut être cette solution la plus probable car Akihiko lisait sur son visage une sorte d'étonnement. Tandis que le masque de Hollow de Shu venait de disparaître Kirito en fit de même mais il savait pertinemment que le dénommé Leon avait dû voir ce visage de Vizard. Si le capitaine de la cinquième ne savait pas que tous deux étaient des êtres hybrides désormais il était au courant. Akihiko regarda longuement l'homme le détaillant tranquillement. De tous les capitaines celui-ci avait une valeur particulière à ses yeux car il était le plus haut gradé de la division dans laquelle notre jeune héros s'était épanoui à la base. Après l'intervention de Shu, Akihiko rajouta.
    Mes salutations Leon-taïshô et mes félicitations pour votre promotion. Veuillez ne pas faire attention à notre tenue.

Kirito afficha un sourire amusé car en vérité les deux combattants avaient méchamment abîmés leur vêtements. Comme à chaque fois ils se donnaient à fond et leur tenue en pâtissait forcément. Notre jeune héros enchaîna ensuite émettant une hypothèse par rapport à la question du capitaine de la dixième division.
    Je pense, Shu, que nous avons peut être attiré l'attention avec notre entraînement. Si c'est bien le cas j'espère que ne nous vous avons pas trop inquiété, Leon-Taïshô. Cependant, je suis curieux de savoir tout de même ce que vous faisiez également dans les environs.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Dim 10 Nov - 15:39

Ayant parcouru la distance à grandes foulées bondissantes, Leon se retrouve très vite face aux deux énergies. Il est alors bluffé de constater qu'il s'agît du Capitaine de la Dixième, Igarashi Shu, et de celui de la Douzième, Kirito Akihiko. Drôle de situation. L'archiviste a juste le temps de les voir effectuer une manoeuvre sur leur visage avant qu'ils ne se retournent vers lui. Etait-ce un masque ? Ou s'essuyaient-ils simplement le front ? Difficile de déterminer pour lui dans un premier temps le but de ce geste mais pour autant, il est aisé de deviner qu'ils se sont livrés à un âpre combat. Leurs vêtements en lambeaux manifestent effectivement cette théorie.

Les deux vizards ont tôt fait de repérer son arrivée et l'interpellent avant même qu'il ne dise mot, tandis qu'il s'approche encore, plus tranquillement, rassuré de savoir que ces deux reiatsu sont de son camp.
Tout de suite le demi borgne est interrogé sur sa présence et félicité pour sa récente promotion. Amicalement, les deux autres Capitaines lui souhaitent ainsi une sorte de bienvenue, sans non plus faire de grande cérémonie. Ils précisent, bien entendu, les raison de leur duel, qui n'est en réalité qu'un simple entraînement. Un simple entraînement qui semble soutenu, toutefois, car, à priori, les hybrides ne se sont pas fait de cadeaux.
Leon sourit gentiment, négligeant les aboiements intérieurs de Gehenne qui réclame, encore et toujours, le sang de ses interlocuteurs. Ecartant la main qu'il gardait sur la poignée de son zanpakuto, le Capitaine, avec un air enjoué, la place en signe de salut.

>> Bonjour chers camarades, ravi de vous rencontrer ici ! Merci pour votre remarque, Capitaine Kirito, cette promotion nous offre, je l'espère, une belle perspective d'avenir, avec l'entente la plus cordiale.

Dit l'archiviste sans prétention. Laissent retomber sa main sur l'extrémité de la garde de son zanpakuto, par confort, il observe un petit silence lui permettant, de ses yeux félins, d'analyser avec plus d'assiduité la tenue des deux batailleurs. Plutôt esquintées, en effet. Cela dit, cet entraînement isolé lui parait suspect. Pourquoi ne pas le faire, plus simplement, au Seireitei, dans les espaces appropriés ? Que manigancent-ils ?

>> A vrai dire, j'avais besoin de m'aérer l'esprit, de sortir de mes quartiers, de changer de monde. J'ai sagement revisité le Rukongai pour jeter un oeil à son évolution et voir du pays. Je sais que cela se fait peu, j'ai conscience que ce soit inhabituel. Puis j'ai été alerté par votre présence et, ayant peur que cela représente une menace, je suis intervenu. Maintenant que mon esprit est tranquille de savoir que c'est vous, si vous le désirez, je peux m'éclipser. Je ne voudrais pas vous déranger !

Lance ironiquement Leon. L'archiviste sait pertinemment qu'une réponse qui l'inviterait à partir serait synonyme d'ostracisme. Un individu bien pensant se doute bien que la volonté d'être discret laisse chez les autres une vague d'interrogations, de spéculations, et donc un sentiment d'inconfiance. Les cachoteries font rarement bon augure. Sachant qu'il est peu probable que les autres Capitaines le poussent à s'absenter, le Capitaine de la Vème poursuit.

>> Cela dit, je suis moi-même curieux de savoir ce qui vous pousse à vous éloigner à ce point du Seireitei. Nous avons des espaces alloués à ce genre d'exercices, je ne vous l'apprend pas. Pourquoi donc faire le pénible effort de prendre autant de distance avec notre institution ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Lun 11 Nov - 0:24

Je regardais le Capitaine de la Cinquième Division d’un homme Amusé, il n’était pas devenu ce qu’il était pour rien et je comprenais facilement la raison qui avait fait qu’il soit devenu le Capitaine de la Cinquième et pas d’une autre Division. Il était observateur, c’était un fait qui pouvait paraître anodin, mais pourtant, pour un homme qui devait être le garant de tous les savoirs et informations en possession du Gotei 13, je le trouvais plus qu’utile. Il posait des questions toutes aussi anodine alors qu’il cherchait à comprendre bien plus que la seule raison pour laquelle nous délaissions les airs d’entrainement au sein du Seireitei pour des espaces libres comme ceux-ci. Et sa visite du Rukongaï prouvait qu’il avait à coeur de garder l’endroit délaissé de la Soul Society en vue, ce que je trouvais plutôt admirable. Définitivement, pour une première rencontre il me laissait une clairement bonne impression de lui même !
    Les raisons sont toutes aussi simple que nombreuses Léon-Taishô. Nous désirons nous entrainer sans avoir besoin de nous restreindre d’une quelconque manière qu’il soit. Ici au abris des regards de tous nous sommes en droit de libérer nos attaques les plus puissantes sans la moindre retenues. De plus nous n’avons besoin de ne prendre garde à rien d’autre que notre Combat, pas de bâtiment ou de Shinigami à protéger d’un assaut un brin trop puissant. Et il faut avouer qu’ici, surtout, nous sommes tranquilles...

J’imagine qu’il n’était peut être pas encore depuis assez longtemps Capitaine pour se rendre compte qu’être Capitaine impliquait d’être constamment sollicité de toute part et que l’on n’avait en règle général pas une seule seconde à soit, jamais ! Ici nous étions loin de tous, personnes ne viendrait nous déranger pour nous demander quoi que se soit, nous avions loisir de nous entrainer sans avoir besoin de retenir nos coups. Et il fallait avouer que pour des gens de notre niveau c’était un mal nécessaire, les petits entrainement amical n’avaient plus rien d’utile pour des Capitaines, et il devait être bien placé pour le savoir. Et puis comme l’on disait aussi, No Risk, No Fun !
    Mais n’allez pas croire que nous désirons nous cacher, j’imagine que vous devez savoir ce qu’implique un combat à notre niveau, le faire au sein même du Seireitei n’est pas exactement la meilleur idée qu’il soit...

Il ne devait pas être Capitaine pour rien et même si je ne connaissais rien de lui je ne doutais pas qu’il soit un opposant digne de ce nom. Après tout l’on ne devenait pas Capitaine sans posséder un quelque chose de spécial. Une petite étincelle de puissance qui faisait la différence entre nous et le commun des Shinigamis ! Il y avait bien sûr des Capitaines en puissances parmi nos Divisions ce n’était simplement pas leur moment, pas encore.
    Vous devez d’ailleurs être au courant de ce qu’il s’est passé la dernière fois que cela c’est produit...

Un combat entre Shinjirô et Tenzen pendant laquelle ils détruisirent une partie de ma Division, bien que je n’en étais à l’époque pas encore le Capitaine, provoquant par la même occasion la dégradation de l’ex Capitaine de la Dixième. Un Clash plutôt épique qui selon ce que j’avais appris était depuis devenu un classique parmi les classiques au sein du Gotei 13.

Peut être rentrerions nous dans cette catégorie nous aussi un jour !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Mar 12 Nov - 23:50

Plus Kirito écoutait le capitaine de la cinquième parler plus il trouvait son discours bien construit quoique encore peut être un brin naïf. On sentait que sa promotion était encore fraîche et Akihiko, qui avait pourtant été promu peu de temps auparavant également, sentait déjà la différence. Il n'osait alors pas imaginer ce que devait penser les Capitaines qui avaient des siècles de pratique... Quelque chose dans les paroles de son homologue fit cependant réagir notre jeune héros.
    La pratique de se déplacer au Rukongaï est plus répandue qu'elle n'y paraît, seulement les Capitaines ont appris à le faire en toute discrétion ou en tout cas loin des regards et des oreilles comme nous à présent. Je suis par exemple moi même un fervent admirateur du Rukongaï mais aussi de la Soul Societu en général, il y a tellement de chose à découvrir ici et encore plus pour moi qui gère la division scientifique. Mais laissez-moi vous prodiguez un conseil en tant que cadeau de bienvenue : continuer à vagabonder ! Cela vous aère les idées et vous permets de prendre du recul, deux choses dont vous aurez grandement besoin d'ici peu de temps.

Akihiko ne parlait pas avec un air hautain, au contraire sa voix était sincère et amicale, il s'agissait ici ni plus ni moins qu'un bon conseil d'ami que Kirito appuya d'ailleurs d'un léger clin d’œil. Puis vint la question évidente : que faisaient deux capitaines dans un tel endroit ? La réponse, se fut Shu qui la fournit à leur hôte et à vrai dire Akihiko n'avait qu'une seule chose à rajouter.
    Constatez par vous même capitaine. Regardez cet endroit et surtout les dégâts que notre entraînement provoque. Si nous combattons de cette manière au sein du Seireitei il y aura des dégâts, or nos troupes ont déjà suffisamment de sujets de préoccupation alors autant ne pas leur en rajouter. Par ailleurs, nous retenir pour épargner le Seireitei n'est pas une option viable non plus, il nous faut nous entraîner au maximum de notre potentiel si nous souhaitons être efficace.

Tandis qu'il parlait Kirito s'était avancé et avait attrapé une gourde par terre. Il but plusieurs longues gorgées du liquide qui le désaltéra pendant que le capitaine de la dixième division parla du combat Shinjirô V.S. Tenzen ce qui arracha un sourire amusé à notre jeune héros. Ce dernier reprit alors ensuite la parole.
    Mais nous sommes malpoli après tout, nous ne vous avons même pas invité. Souhaiteriez-vous vous joindre à nous ? Si c'est le cas vous pouvez déposer vos affaires sur les nôtres un peu plus loin là bas.

Kirito montra d'un doigt les affaires en question, qui était en réalité les Haoris des divisions dix et douze, tout en affichant un sourire malicieux et fixant avec intensité de ses deux yeux vairons le capitaine de la cinquième division. Notre jeune héros était un scientifique dans l'âme et depuis la nuit des temps son sens de l'observation était extrêmement développé. Ainsi, depuis l'arrivée de Leon, le capitaine de la douzième division avait remarqué le très léger trouble, mais discernable tout de même, de leur invité. Souvent les faucheurs d'âmes des shinigamis réclamaient de l'action, du combat, du spectacle et quelque chose de très subtil dans l’attitude de Léon laissait transparaître cela. Le capitaine était venu à eux motivé par une intention louable, c'était certain, mais aussi mue par une envie d'en découdre et ce désir se ressentait encore. Kirito lança sa gourde – remplit de saké pardi – en direction de Shu pour qu'il puisse boire à son tour.
    J'espère que tu n'y vois pas d'inconvénient Shu ?

Cette question était là uniquement et purement pour la forme car il connaissait son ami et il savait qu'intérieurement aussi le capitaine de la division souhaitait toujours en découdre. Voilà une situation pour le moins singulière. Trois capitaines réunis au fin fond de la Soul Society. Qu'allait-il en découler ? Kirito l'ignorait, mais il se doutait qu'il allait apprécier...

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Jeu 14 Nov - 19:36

Leon écoute avec attention et patience les propos de ses camarades. La mine toujours enthousiaste, il se contente d'être passif un instant, par respect pour la parole des deux Capitaines. Ces derniers en profitent pour récupérer un instant, l'expression de leur opinion et la locution de ces quelques conseils qu'ils lui prodiguent leur permettant un petit répit. Conciliant, il entame une marche pour déposer, suite à l'invitation d'Akihiko, sa veste de Capitaine auprès des quelques propriétés des deux combattants. Il s'agît là d'un accord implicite concernant la proposition du chercheur.

Se déplaçant sans hâte, il constate que la parole lui est confiée. Pour ne pas rester enterré dans le silence, il offre donc sa réponse.

>> J'ai en effet, Monsieur Igarashu, eu vent de la rixe opposant les deux Divisions. Il est dès lors, je le conçois, plus judicieux et commode de s'isoler de la sorte pour vous entraîner. Je félicite votre lucidité.

Jetant un court regard au Capitaine de la Division du combat à distance, il apprend sans mal que ce dernier semble partant pour la proposition du Capitaine de la Division des recherches. Parvenant aux affaires des premiers arrivés, il y installe sa veste, qu'il tient à ne pas souiller inutilement. Il serait mal avisé de froisser un costume si important ; ce serait non seulement trahir son aventure, mais aussi entacher, par mauvaise allure, sa réputation impeccable. Se retournant vers les deux combattants, le demi-borgne s'exprime à nouveau.

>> Et je suis très intéressé par cette invitation. Il m'apparait, à fortiori, que ce qu'il a manqué à nos forces en présence lors de la tentative de destruction des monolithes, c'est la coordination efficace, sur le champs de bataille, de nos missionnaires. Notre défaut, à mon humble avis, c'est la fragilité de nos rapports entre éminences grises. Et à priori la solution pour remédier à ce problème, c'est le renforcement de ce que l'on pourrait nommer la "cohésion des élites" au sein du Gotei 13. Il faudrait apprendre à mieux se connaître pour pouvoir mieux coopérer lors de la bataille. Je pense qu'en nous opposant, nous contribuons donc à résoudre nos difficultés et, par conséquent, à rendre plus efficace notre armée...

La logique est somme toute assez simple : il faut apprendre à coopérer pour savoir profiter des avantages de chacun face à l'ennemi. En créant des complicités, la communauté du Gotei peut, selon Leon, optimiser ses chances de victoire, quelque soit la mission confiée aux élites. Par le biais d'un combat comme celui-ci, tous peuvent se découvrir et identifier les forces exploitables de leur camarade.
Sans tarder, Leon tire donc sa lame du fourreau dans lequel elle est logée habituellement. Par ce geste, il entend dans son âme le cri glaçant de Gehenne qui applaudit la décision de son hôte. Affamé, le démon canin à trois têtes n'attendait qu'une chose : pouvoir se délecter d'un combat. Transpirant de haine et de férocité, le zanpakuto de Leon se met donc à vibrer, avant que d'être relâché.

>> Mais trêve de bavardage, venons-en au fait.

Pointant l'arme en direction de ses camarades, Leon prononce l'incantation de son shikai.

>> Engloutis-les dans tes flammes, Gehenne...

Aussitôt dit, aussitôt le sabre s'embrase, augmentant en largeur, ressemblant désormais à un sabre chinois. Très vite, gardant toujours le sourire, Leon libère une première technique, intitulée le "souffle du petit Cerbère", crachant par la gorge une petite boule de feu se précipitant droit sur le Capitaine de la Douxième. Une mise en bouche assez ridicule en fin de compte, puisqu'étant déjà à longue distance de ses antagonistes, cette attaque n'a qu'une infime probabilité de faire mouche. Il ne s'agît en fait que d'une diversion grossière pour permettre au Capitaine des archives de reculer davantage en libérant une deuxième technique qu'il aime à nommer les "portes de l'enfer" et qui consiste à créer, par l'usage de gerbes de feu éjectée par sa lame, des petites surfaces de roche en fusion, handicapante pour l'adversaire, exploitables par lui-même. Continuant de reculer, il anticipe dès à présent une éventuelle riposte, surtout de la part du Capitaine de la Dixième, spécialiste, en théorie, du combat à distance. Croire que le porteur de Gehenne se mettrait en sécurité en s'éloignant constituerait une incohérence vis-à-vis du profil de son adversaire.
Cependant, il envisage que la proximité entre ses deux adversaires provoque naturellement un premier échange entre les deux, isolant ainsi l'archiviste d'un premier assaut. Ce n'est bien entendu qu'une spéculation. Essayant de réfléchir à la situation, malgré la folie de Gehenne qui hurle de joie et provoque dans sa tête un véritable capharneum, déstabilisant au possible, le Capitaine attend la réponse des deux autres.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Ven 15 Nov - 17:39

Beaucoup de parole pour seulement avouer qu’il était lui aussi intéressé par le combat. Il dégageait une impression étrange, comme s’il tentait de ne montrer que la partie Capitaine se tenant bien et ne montrant que son meilleur jour, alors que l’on ressentait clairement qu’au fond de lui se trouvait une nature comment dire, plus joueuse ? Je ne cachais plus cette partie de moi même depuis bien longtemps et si une chose était sûr c’est que je n’allais pas me priver de cette splendide occasion ! Je comptais bien en profiter, et ce au maximum !

Le nouveau Capitaine en vint finalement au moment tant attendu. La libération de son Shikaï. Et je dus avouer être déçu sur ce coup là. Un Zanpakutô de feu, tout comme moi. Pas de reproche, simplement ma curiosité qui en prenait un coup. Moi qui espérait un Zanpakutô au pouvoir incroyable, du jamais vu ! Et voilà que nous nous retrouvions avec au moins trois Capitaines ayant la même affinité avec le feu. Lui, Heiji et moi. Et bien soit, nous réduirons nos ennemies en cendre, et si l’on pensait aux paroles du Capitaine de la Cinquième Division c’était pour le mieux, car nous serons capable de combiner nos pouvoir pour des résultat toujours plus dévastateur !

Aucune attaque ne vint en ma direction, pour mon plus grand plaisir. J’eus la joie d’assister aux attaques d’un oeil observateur, il se retenait et cela se sentait. Des attaques esquivables si facilement que cela en devenait presque triste. Mais après tout il était normal pour quelqu’un qui comme lui ne connaissait pas notre réelle nature de commencer ainsi. Malheureusement pour lui nous étions de véritable bourrins et il allait l’apprendre à ses dépends !
    Kyokusen, Onibi !

Mes paroles résonnèrent dans toute la plaine où nous nous trouvions. Je les avais voulu puissante alors que je ne relâchais que mon Shikai, ne sautant pas d’étape aujourd’hui, j’avais déjà bien assez de possibilité ainsi ! Regardant Akihiko d’un sourire carnassier, il dut comprendre instantanément que j’allais passer à l’attaquer très rapidement ! Sans même y penser réellement mon Reiatsu fût libéré, une preuve de plus que je comptais m’amuser sans contrainte. Une énergie brûlante enveloppa le terrain, cela ne suffirait pas face à ces deux hommes, mais pourtant, le fait de ressentir cette chaleur autour de moi avait quelque chose de bon, cette chaleur bien qu’utile face à de faible personne n’était ici qu’une façon de me mettre à l’aise, ne m’imposant aucune restriction !

J’étais de nature à aimer le show, et donc se fut avec un mouvement parfait que je plantais dans le sol mon épée en croissant de lune, tendant mes deux mains, une en direction de chaque homme j’allais leur prouver les raisons qui faisait que j’étais l’un des plus grand Nécromancien du Gotei 13. Sans même qu’un seul mot ne s’échappe de ma bouche, de chacun de mes mains partirent une attaque, un sort qu’il devrait connaître mais qui ne s’échappa pas de mes mains avec une puissance divisé. Chacune de ces attaques et était une à part entière. Haien un sort tellement destructeur, qui n’était pourtant qu’un apéritif amical !

Et alors que ma main se posa sur mon Zanpakutô, une fumée rouge jaillit de l’entaille fait par celui-ci !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Sam 16 Nov - 10:22

Akihiko regarda leur invité ôter son vêtement pour se joindre à eux. Il avait vu juste cet homme voulait combattre car il ne s'était pas fait prier bien longtemps. Les propos de Leon retinrent également son attention. Ce dernier parlait de cohésion et de compréhension entre hauts gradés et Kirito était très bien placé pour comprendre cela, après tout à l'époque où il avait été nommé vice capitaine à la treizième division il avait organisé des réunions pour que les lieutenants de toutes les divisions échangent et communiquent ensemble. Kirito afficha un sourire amical pour Leon, savoir son ancienne division entre les mains d'un tel type avait quelque chose de réconfortant.

Mais bon il n'eût pas plus le loisir de songer car déjà son nouvel opposant tirait son arme de son fourreau et invoqua d'entré de jeu son Shikaï. Et aussitôt Leon envoya brusquement à partir de son arme une gerbe de flamme qui vint dans sa direction. Bah a priori c'était Akihiko qui avait fait la proposition du combat, en somme premier arrivé, premier servi. Notre jeune héros observa la lame de son adversaire ainsi que la technique qui lui fonçait dessus constatant pour l'occasion qu'il s'agissait d'un pouvoir de feu, il faisait donc face à deux pyromanes aujourd'hui. Ça promettait. Tandis que d'un coup d’œil Akihiko constata que Shu dévoilait aussi son Shikaï, le capitaine de la douzième division décida de libérer le sien également.
    Puisque l'heure est aux présentations... Han'tei, In'ki Kyuusei !

Le Zanpakuto qui se trouvait dans la main droite de notre jeune héros s'élargit légèrement tandis que la lame d'un noir profond se tinta sur le tranchant et la pointe d'un dégradé de rouge et or ce qui donnait au faucheur d'âme un aspect particulièrement menaçant. In'ki Kyuusei se mit légèrement à vibrer, ce qui n'était pas visible à l’œil nu, indiquant par ce fait qu'il était désormais bien lié magnétiquement à son propriétaire. L'avantage de ce Shikaï était que cet aspect ne trahissait pas le pouvoir qui se trouvait derrière. Shu le savait mais Leon, lui, il le découvrirait à ses dépend. Ainsi Akihiko lança brusquement son arme qui trancha en deux la gerbe de flammes qui lui fonçait dessus. Cela était amplement suffisant pour parer le coup, de plus au lieu de faire revenir son arme directement d'un signe de main Akihiko donna un mouvement précis à son faucheur d'âme qui changea brutalement de direction pour foncer sur Leon qui tentait de se mettre en retrait. Son attaque avait été facile à parer et Kirito voyait là dessous une stratégie permettant au capitaine de la cinquième de prendre du recul pour analyser ses adversaires. Malheureusement pour lui, Shu, autant que notre jeune héros n'était pas du genre à lui laisser un tel répit. Kirito n'avait pas mis beaucoup de force dans la contre attaque mais c'était parce qu'il se doutait que son ami de la dixième division ne le laisserait pas, lui aussi, s'en tirer à si bon compte.

Ce fut d'ailleurs à ce moment que Shu décida de délivrer son puissant reiatsu de feu. Kirito se souvint que lors de son premier combat il en avait bavé face à cette énergie spirituelle mais c'était maintenant différent.
    Va falloir faire mieux que ça !

Akihiko déploya son propre reiatsu avec un sourire provocateur. Une monstrueuse masse d'énergie dorée s'échappa du corps de notre jeune héros et vint former une gigantesque sphère parfaite qui grandit rapidement pour recouvrir le champs de bataille. Ce reiatsu vint non seulement contrer celui de Shu mais en plus il sembla comme l'écraser. Akihiko vit ensuite son ami planter son arme dans le sol et afficher un sourire carnassier qui en disait long. Le capitaine de la dixième division tendit alors les deux bras, l'un en direction de Leon et l'autre dans sa direction. Il ne fallait pas être devin pour comprendre qu'il allait faire usage d'un kidô, ou plutôt non, de deux kidôs ! Sans attendre que l'attaque parte Kirito fit un geste d'une main et aussitôt de nombreuses particules de poussières se levèrent et engloutir notre jeune héros le faisant disparaître de la vue de ses adversaires. L'attaque de son ami partit alors en sa direction et Akihiko constata avec amusement que le kidô le frôla mais le rata de quelques centimètres. D'ailleurs sa tenue sentait très légèrement le roussi. Ce n'était pas passé loin. Alors que la poussière retombait devant Kirito le laissant apparaître intact, il constata que Shu avait lancé le Sekienton pour disparaître dans une grande fumée rouge. Aussitôt Akihiko pointa un doigt vers la masse nuageuse et murmura.
    Tenran !

Une puissante tornade se forma devant le capitaine de la douzième division et se jeta avec puissance vers le nuage rouge autant pour faire disparaître le Sekienton que pour frapper par surprise Shu. Par ailleurs, Kirito un coup d'oeil sur les flammes dispersées sur le terrain par Leon. Il devait s'agir d'une technique à retardement ou bien d'un simple soutien car pour le moment rien n'en émanait. Akihiko décida donc de se tenir en posture défensive attendant la contre attaque.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Sam 16 Nov - 21:59

Si Leon avait débuté l'assaut raisonnablement, ses camarades eurent tôt fait de rappeler qu'il s'agissait d'un combat, un vrai. Quand lui-même envisage cela comme une rencontre pugilistique amicale, les autres Capitaines semblent considérer ce duel comme l'expression d'une franche rivalité. Qu'il en soit ainsi, pense-t-il. A en juger par leur entrain, Leon estime qu'il aura vite fait de découvrir tout le panel technique de ses partenaires : une bonne chose en soi.

La boule de feu éjectée par le gosier du porteur de Gehenne est, dans un premier temps, facilement éliminée par sa cible, Akihiko. Rien d'étonnant, jusqu'à présent. Ce qui intéresse l'archiviste davantage, c'est la capacité du scientifique à manipuler à distance son zanpakuto, qui circule comme un freesbee là où son hôte le souhaite. Il a ainsi, à cet effet, scié l'attaque de Leon en deux. C'est alors que sur un signe gestuel, le scientifique ordonna à sa lame tournoyante de venir s'occuper du demi borgne. Dans le même laps de temps, Shu libéra un reiatsu exceptionnel, digne d'un Capitaine rompu au combat, transformant l'atmosphère en véritable four. Un pouvoir élémentaire presque identique à celui de Leon, peut-être plus dense. Déstabilisé, le porteur de Gehenne eût peine à esquiver la trajectoire du sabre qui lui était destiné. Non que la chaleur le gênait réellement, étant lui-même accoutumé à subir celle de sa propre arme ; mais la pression subite le dérangea suffisamment pour qu'une entaille soit laissée le long de sa ceinture abdominale. Rien de grave cependant, la pénétration ne fut pas assez importante pour occasionner de sérieux dégâts.

Passant sa main sur la petite coupure, il épancha brièvement le sang qui en sortait. Puis, en l'espace d'une fraction seconde, une nouvelle chape spirituelle vint l'écraser de surcroît : celle libérée par le reiatsu doré d'Akihiko. Le corps de Leon se fît lourd et il s'affaissa, posant un genou à terre.
L'atmosphère est pesante, vibrante et brûlante : rien de bien délicat pour le Capitaine fraîchement promu. Cependant, il en faut plus pour l'immobiliser et, d'un engagement volontaire, il se relève. C'est alors qu'il tombe nez à nez avec un sort de kido lancé par son acolyte maîtrisant les flammes : un rayon violacé assez dense se précipite vers lui à une vitesse inquiétante. L'archiviste a tout juste le temps de branir son arme en obstacle pour retenir l'attaque, libérant ses flammes pour amortir l'impact qui, malgré son effort, traverse sa défense et lui laisse, tout au plus, quelques brûlures sur le visage. Celles-ci sont néanmoins anodines à côté de celle qu'il a gardé autour de son oeil depuis plus de deux siècles.

>> Je dois admettre que vous m'impressionnez messieurs ! Je ne m'attendais pas à une bataille de telle ampleur !

Dit-il, toujours souriant.
Mais ce sourire a toutefois quelque chose de différent par rapport au précédent : celui-là a le goût du sang dans la bouche. En effet, l'entaille qui lui a été laissée au corps, bien qu'elle soit à moitié cautérisée déjà par la chaleur dégagée et par Gehenne, et par le reiatsu de Shu, a comme qui dirait "réveillé" la bête. Par conséquent, c'est une sympathie crispée qui apparait sur le visage de l'archiviste : en effet, il est de plus en plus difficile pour ce dernier de contenir le diable qui le ronge de l'intérieur, cette créature à trois têtes qui aboie, hurle, gesticule, fulmine en son être intérieur. De plus en plus fou, Gehenne s'agite, et son importance s'accroît : il est de plus en plus difficile de faire fi de son appétit de guerre. Le courtois Capitaine craint donc que ce petit entraînement amical ne se transforme en vrai bain de sang. C'est la raison pour laquelle, en l'occurrence, il redoute de devoir utiliser son bankai.

Pour l'heure, il est toujours dans le combat et la situation est assez stable pour que Gehenne ne l'emporte pas sur lui. Debout, il lutte contre la présence des deux reiatsu qui plombent tous ses membres ; cela ne l'empêche pas cependant d'apercevoir Akihiko s'attaquant à son ami, caché derrière un nuage rouge. Devinant le projet du scientifique, Leon décide de l'accompagner dans sa démarche : Shu s'est montré plus offensif et apparaît, de par son profil, plus dangereux que son compagnon à cette distance. Un assaut de concert semble judicieux pour affaiblir la menace potentielle qu'il incarne. Serrant son poing droit, Leon exécute une frappe rectiligne droit devant lui, dans le vide. Du bout de ses phalanges se dessine alors un noyau de feu qui fait naître rapidement un puissant jet de flammes tourbillonnantes se dirigeant vers le Capitaine de la Dixième, d'un niveau semblable au sort jeté par ce dernier. Du donnant-donnant, en quelque sorte.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Lun 18 Nov - 1:42

Un rire amusé s’échappa de mon corps, retentissant dans la zone, résonnant à leurs oreilles. Pas le genre rire machiavélique, mais juste un rire pour leur faire comprendre qu’il espérait m’avoir en me prenant les deux pour cible il se mettait les doigts dans l’oeil. Akihiko avait une excellente idée je lui avouais volontiers ça, néanmoins pour eux il y avait un petit détail qu’il ne semblait pas avoir pris en compte, c’était qu’il ne pouvait pas le moins du monde savoir où je me trouvais, car comme l’on pouvais s’en douter je m’étais déplacé en ressentant le Tenran me foncer dessus. C’était à vrai dire la technique que j’aurais utilisé, et que j’avais utilisé dans cette situation il y a quelques mois. Je souriais de toute mes dents, il devait le voir, s’en rendre compte. J’avais combattu un homme il y a pas si longtemps que ça et il m’avait appris une belle leçon ce jour là, et aujourd’hui, ce combo, je le lui dédiais !

D’un mouvement ample sans même bouger d’un poil je fixais le Capitaine de la Cinquième Division, tendant un de mes bras devant moi de manière protectrice alors qu’un sceau s’activa pour qu’un bouclier se dresse pour me protéger. L’intouchable, j’allais le leur prouver ! L’entre temps qu’il comprenne ce qu’il se passe j’avais disparu, disparaissant de leur vue. Un kekkaï tout ce qu’il y a de plus simple que j’avais créé pour Disparaitre. Je n’avais même pas besoin de camoufler mon énergie, peut importe que le Capitaine de la Division des Archives soit capable de ressentir l’énergie ou non, ici le but n’était que de camoufler mes actions, pas ma présence.

Sans un seul mot une technique pourtant si simple du panel d’un Shinigami se dressa, invisible, sur le terrain. Fushibi, une toile qui allait emprisonner l’un d’eux, pour un résultat des plus dévastateur. Et l’heureux gagnant était ?! Leon ! Il serait pris dans un tonnerre d’explosion dont j’allais me délecter ! J’allais utiliser le double effet de surprise créé par mon Kekkai, et surtout par ma technique pour prendre l’avantage dans ce combat !
    Bon et si on passait à la vitesse supérieur, messieurs ?

Je réapparaissais d’un pas, mon Kekkaï ayant purement et simplement disparu. Une si simple façon d’embrouiller encore plus leur esprit, de m’amuser de leur réaction. Après tout qu’avais-je donc bien pu trafiquer là derrière ?! Penserait-il à cette technique si bénine mais qui aurait probablement de gros effet sur la suite de ce combat, ? Rien n’était moins sûr ! En ce qui concerne l’utilisation dont j’allais en faire, j’avais la parfaite idée, le nouvel arrivant était après tout un utilisateur de feu tout comme moi, je suis sûr qu’il apprécierait !
    Sōren Sōkatsui !

L’énergie qui s’était accumulé entre mon index et mon majeur s’échappa en une attaque flamboyante toute puissante ! Une attaque qui prouverait que je ne comptais pas le moins du monde prendre ce combat à la légère, nous étions ici pour prouver nos capacités et apprendre à un jour peut être travailler ensemble. Ce que je comptais leur prouver ? Que j’étais bel et bien un expert en combat longue distance, et encore plus que ça, en Nécromancie ! La technique que j’envoyais fut absorbé par mon Fushibi, le rendant alors visible, une toile qui prenait en prisonnier le Capitaine de la Cinquième, créant une explosion démentielle dont il serait l’épicentre !
Rien pour mon ami Akihiko, mais j’était sûr qu’il comprendrait que je voulais tester le nouveau, et puis il devait très bien savoir la suite, car oui.

Lui aussi allait manger !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Lun 18 Nov - 15:11

Leon qui avait un peu souffert à cause des premières attaques suivit l'exemple de Kirito tirant à longue distance sur Shu. Mais ce dernier avait semble-t-il esquivé son attaque et par ailleurs il contra la technique de Leon en déployant un bouclier sur son avant bras. Il était costaud le bestiau, mais en vérité en lançant le Tenran Akihiko avait essentiellement voulu disperser le Sekienton et c'était chose faites. Malgré tout l'espace d'un cours instant notre jeune héros ne trouva plus la trace de Shu. Il s'était comme volatilisé. Son reiatsu était toujours là droit devant mais impossible de discerner ces mouvements. Que mijotais son ami ? Mais plutôt que d'attendre de se faire prendre par surprise, Kirito prépara aussi quelque chose. In'ki Kyuusei qui était revenu tel un boomerang vint se ranger dans le fourreau de lui même, ainsi Kirito avait les mains vides. Il tendit ses bras en avant joignant ses deux pouces et ses index. Dans l'espace formé entre les doigts un éclat bleuté apparut, comme une petite étincelle. Akihiko murmura alors le nom d'une incantation dont lui seul connaissait le secret.
    Frappe Zeus, mutile et crible, L'ennemi terrassé que tu sais impuissant ! Écraser c'est vaincre, et ta foudre invincible...

Durant le temps où Kirito récitait l'incantation Shu était réapparut mais il ne se passait toujours rien. Le capitaine de la douzième division ignorait ce que son ami venait de préparer mais en tout les cas il allait déguster. D'ailleurs, ce fut Shu lui-même qui incita la contre attaque en provocant ses adversaires. Akihiko regarda amusé son ami et termina alors son incantation.
    ...S'éteindra dans le sang. Akuryoku Den'kou !

Une gigantesque gerbe d'éclairs se propulsa subitement en dehors du trou formé par les quatre doigts de Kirito. L'énergie monta haut dans le ciel et se déploya en un gigantesque filet qui se forma tout autour de Shu qui venait juste de réapparaître. L’électricité grésilla un instant puis tout aussi rapidement elle se rétracta pour broyer Shu dans une poigne foudroyante. Cette technique là Kirito l'utilisait pour empêcher le capitaine de la dixième division de s'échapper, il savait que son ennemi était très fort en esquive mais avec une telle technique il n'avait nul part où aller et vu qu'il était donc immobilisé...
    Alors si on passe aux choses sérieuses : Korasu, In'ki Kyuusei !

Le faucheur d'âme du capitaine scientifique augmenta brutalement de taille dans son dos Le Bankaï activé notre jeune héros se propulsa soudain d'un shunpo en direction de Shu pour l'affronter au corps à corps. Au même moment Akihiko entendit sa cible lancer un nouveau kidô. Mais au lieu de voir l'effet habituel, à savoir un tir d'énergie bleuté qui émane de Shu, Akihiko constata que le hado émana d'une toile qui apparut brutalement tout autour de Leon. Le Fushibi ! Kirito reconnut immédiatement ce kidô de bas niveau mais qui combiné à un autre devenait ravageur. Alors c'était ça que préparait le capitaine de la dixième division ! C'était un combo de génie, et Kirito était content que l'attaque ne lui soit pas tombé dessus. Cependant actuellement tout ce qui comptait c'était que Kirito se trouvait désormais derrière Shu et qu'il dégaina alors avec puissance et rapidité son arme pour trancher en deux le lanceur de kidô. Lorsque la lame de Akihiko sortit on pouvait désormais observer une double lame. L'un d'elle luisait d'un éclat dorée tandis que l'autre avait une teinte rouge sang. Et c'était cette double lame meurtrière allait trancher Shu s'il ne la contrait pas.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Sam 23 Nov - 20:01

Le rire sournois de Shu ne rassure pas Leon. Quelque chose se trame, et l'archiviste n'a jamais brillé en devinettes. Au contraire, il est accoutumé aux choses palpables, tangibles, qui relèvent du concret ; il n'est pas un de ceux qui plongent dans les énigmes, décortiquent les mystères et résolvent les équations par brio. Le capitaine de la Vème est un homme méthodique, rigoureux, formel. Son efficacité n'est pas synonyme d'une intelligence hors pair ; elle est la conséquence naturelle d'un comportement sélectif et besogneux. C'est pour cela que les archives et l'administration lui collent à la peau.

Raison pour laquelle l'inquiétude le gagne quand il constate la disparition, derrière un bouclier d'énergie spirituelle, de Shu, le capitaine de la Xème. Sa réapparition immédiate met en déroute toute la logique de l'archiviste : pourquoi cette conduite ? Est-ce l'assaut d'Akihiko qui a avorté dans l'oeuf la stratégie technique du spécialiste en kidô ? Ou bien cet homme est chamboulé ?

Une chose est certaine, les reiatsus qui s'échappent encore des deux élites pèsent sur les épaules du demi borgne, qui soulève difficilement cette chape spirituelle. Et Gehenne est toujours aussi excentrique, conquis par la folie belliqueuse dont il est amoureux. Leon se prépare à répéter l'opération qu'il a déjà faite, se disant que si Shu est déstabilisé, il est bon d'en profiter. Puis il change d'avis, se préparant à attaquer Akihiko qui prend le dessus. Le capitaine des archives se souvient que l'enjeu ici n'est pas de faire une démonstration de puissance, mais bel et bien de dévoiler ses capacités pour se coordonner sur le champs de bataille. Un raisonnement qui entre en totale contradiction avec celui de Gehenne qui crie sa rage et ses lubies sanguinaires.

Et soudain, c'est le déluge.

Leon eut à peine le temps de mesurer les paroles du spécialiste du combat à distance qu'il fut emporté dans un geyser de flammes brûlantes. Littéralement balayé par l'attaque, il se retrouve au coeur d'un brasier gigantesque qui lui annonce un avenir funeste. Il n'a pas percuté à temps et se retrouve, stupéfait, en situation de crise. La réaction ne se fait cependant pas attendre : pour ne pas finir calciné, il gaine sa ceinture abdominale et crache, autant que faire se peut, les flammes que lui maitrise, qui combattent alors celles de l'autre capitaine. Toujours élevé dans les cieux par cette grande éruption, sa défense n'a pas l'effet désiré : elle ne stoppe pas momentanément le feu qui le porte. Néanmoins, elle lui permet d'être éjecté du rayon de la technique, en direction des deux autres capitaines.

Après plusieurs vrilles involontaires dans les airs, il active une techniques qui lui permet de se stabiliser en altitude. Son coeur bat la chamade. Gehenne ricane. Il l'a échappé belle. Ceci dit, bien qu'étant parvenu à s'extirper du châtiment, il accuse sur son corps de grandes brûlures qui arpentent ses jambes et son torse. Dans sa bouche, le goût du sang excite Gehenne. Dans sa gorge, un noeud l'empêche de respirer avec aisance. Son haleine est bouillante : il est comme sur un bûcher, sensation qu'il connait déjà avec son zanpakutô, mais qu'il n'apprécie jamais. Sa cicatrice lui mort les yeux, il est amoché.

>> Il est interdit d'utiliser le bankai en dehors des situations d'urgence mais nous ferons une exception pour aujourd'hui, n'est-ce pas, Monsieur Kirito ?

Dit-il d'une voix grave et hostile. L'heure n'est plus à la rigolade. Cette dernière technique a été dévastatrice et Leon ne contient plus sa colère. Les jours où il décide de prendre ce genre de mesures sont rares et de mauvais augure. Le bankai de l'archiviste est une horreur, une épouvante pour son hôte, et son usage ne se fait que dans les cas vraiment litigieux. Les raisons en sont simples :

>> Chiens de la haine et chaînes du martyr... viens à nous, Gehenne...

Aussitôt prononcée, aussitôt l'incantation crée une brèche non loin des deux autres capitaines. De celle-ci émergent des chaînes qui se précipitent pour atteler Leon. Brûlantes, elles s'enfoncent dans sa chair et l'oppriment, lui dévorant le corps. Elles s'enflamment tandis que l'archiviste pousse un râle de douleur, dressant la tête vers le ciel, suppliant pour contenir la douleur qui l'accable. Il a vécu deux siècles dans une geôle, mais rien n'est aussi douloureux que la torture qui caractérise les chaînes de Gehenne : elles font de lui le martyr, l'opprimé. Le spectacle du mendiant agonisant est bientôt accompagné d'aboiements terrifiants, qui glacent même le sang de l'hôte. Des chaînes qui mordent le martyr jaillissent trois têtes canines de feu qui rugissent, grognent, aboient férocement, les yeux noirs de haine. Sombre tableau que le bankai de Leon, qui n'est autre que l'image d'un Cerbère évacué des enfers, soumettant l'hôte miséreux au rôle d'esclave.

Des sanglots de douleur coulent sur les joues du capitaine de la Vème, qui n'a d'autre but, désormais, que celui de dévorer toute chose qui mérite le même châtiment...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Mar 26 Nov - 11:46

    Belle incantation, j’avoue ! Mais toujours pas suffisant !

Mes mains c’était placé l’une contre l’autre, tel un prieur, insufflant de l’énergie dans mes mains qui produisirent une défense aussi grande qu’impressionnante. Toute autant puissante que sa technique puisse être, ce dont à vrai dire je ne doutais plus. Connaissant Akihiko depuis maintenant assez longtemps pour savoir que s’il avait crée une technique ce ne serait pas juste un sort mineur bien au contraire ! Et se fut sans réellement de surprise que je pus observer son attaque foudroyante se fracasser contre ma protection de niveau équivalent. J’étais un habitué des chocs puissants et celui-ci ne fut pas suffisant pour m’ébranler, je restais parfaitement droit dans ma cage, attrapant mon Zanpakutô, alors que les paroles lourdes de sens s’échappèrent de ma bouche.
    Jigoku no wa Onibi.

L’air environnant chauffa toujours plus, jusqu’à se que des flammes finissent par s’échapper tout autour de moi, finissant de détruire les quelques restes de ma protection. L’air environnant fût pris d’assaut par la puissance démentielle que ma libération ultime créa. Des flammes de toutes parts alors que ma lame disparaissais pour finalement venir sous forme de bracelet autour de mon bras. Un lien de feu reliait mes deux bras alors qu’un anneau de feu se formait sur mon autre bras. Le Capitaine de la Cinquième semblait lui aussi être un utilisateur de cet élément, je comptais pourtant bien lui faire comprendre que de nous deux, j’étais celui qui avait le Zanpakutô de feu le plus puissant !

Akihiko arriva sur moi en un instant, je ne connaissais que trop bien cette technique pour l’avoir déjà vu à l’oeuvre et savait déjà que j’aurais fort à faire si je désirais réussir à lui résister. Néanmoins, se tenir aussi prêt de moi était une erreur qu’il ne commettrait probablement plus. Mon Zanpakutô fut reformé dans les flammes, ma lame venant à la rencontre de celle du Capitaine de la Douzième Division, il m’était clairement supérieur sur ce coup là et bien qu’il avait l’avantage de la vitesse et de la technique, je savais qu’il ne ressortirais pas indemne de cet affrontement. Alors que sa flamme tapa contre la mienne, mes flammes vinrent s'agglutiner autour de moi sans que je n’ai un geste à faire, venant lécher le corps sans défense de mon ami. Il risquait de sévère brûlure à m’approcher trop longtemps, et il ne tarderait pas à le découvrir !

Son arme vint malgré tout glisser le long de mon torse, m’entaillant plus profondément que je ne l’aurais pensé. Malheureusement pour lui ma résistance avait bien augmenté ces derniers temps et ce ne serait plus un tel coup qui viendrait m’empêcher de combattre ! Je souffrais, son Reiatsu en imposait malgré tout beaucoup à mon corps. Mais maintenant que nous en étions arrivé à se point, que chaque bankaï était activé, il y avait encore une chose à faire, pour définitivement prendre les devants dans ce combat !

Un masque commençait à apparaitre sur le bord de mon visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Mar 26 Nov - 15:35

Les choses commençaient à sévèrement chauffer et c'était peu de le dire. Alors que son kidô le plus puissant avait été pulvérisé par Shu cela avait tout de même fait efficacement diversion car Kirito se trouvait désormais au plus près de son opposant prêt à le trancher en deux. Mais à cet instant une véritable fournaise s'échappa du capitaine de la dixième division. Manifestement son ami n'avait pas mis longtemps à suivre la libération du Bankaï. Mais bien loin de reculer, Akihiko afficha alors un sourire victorieux frappant de toute sa puissance. Bien que son opposant tenta de contrer son attaque avec une lame de feu cela ne fut pas entièrement suffisant et le faucheur d'âme de notre jeune héros vint goûter la chair de Shu. Cependant, le brasier qui entourait son adversaire allait très vite poser un gros problème au corps à corps, par conséquent Akihiko après avoir frappé se retira d'un shunpô véloce avant qu'il ne se fasse engloutir complètement par le manteau de flammes qui entourait Shu. Malgré sa fuite, sa tenue était roussie et il avait subit quelques brûlures aux avants bras, mais il était loin d'être hors jeu. Cela ne faisait que commencer et notre jeune héros allait répliquer

Ayant reculé d'une bonne vingtaine de mètres Kirito aperçu alors seulement Leon dans les airs, qui manifestement n'était pas sorti indemne de l'attaque de Shu, et il lui parla soudain du fait qu'il n'était permis d'utiliser le bankaï que lors de situation d'urgences. Akihiko éclata alors de rire.
    Mais c'est une situation d'urgence Leon-Taïshô ! Ce qui se passe ici n'est pas un entraînement classique, la moindre erreur peut devenir mortelle alors il faut tout donner pour survivre. Et si vous ne me croyez pas en voici la preuve !

Akihiko planta In'ki Kyuusei dans le sol puis il tendit ses deux bras devant lui. Il regarda alors Leon qui chutait en direction du sol changer brutalement d'aspect. Manifestement le capitaine de la cinquième division se préparait aussi pour la suite car sa libération eût alors lieu et le moins que l'on puisse dire c'était que ce capitaine possédait un pouvoir quelque peu...glauque ! Un instant Kirito posa ses yeux simultanément sur les deux capitaines qui lui faisaient face, les deux déployaient un pouvoir de feu phénoménal. Kirito se trouvait pris à parti dans un combat de titans et il aimait ça. Après s'être concentré quelque secondes notre jeune héros choisit des kidôs à lancer car bientôt il ne pourrait plus faire usage de ces sorts vu qu'il passerait à un tout autre niveau...

Tout d'abord le Hōrin. Ou plutôt les Hōrins ! Dans la main gauche de Kirito se formèrent deux tiges vrillées de couleur orange. Aussitôt Akihiko effectua un mouvement de bras pour les lancer sur Leon. Le but était d'entraver les mouvements du capitaine de la cinquième division pour préparer ce qui allait suivre. Alors que les deux tiges arrivaient à destination Akihiko leva alors seulement sa main droite et la pointa en direction de Leon.
    Au menu du jour : Raikōhō !

De la paume ouverte du capitaine de la douzième division déferla soudain une massive quantité d’énergie qui se jeta brutalement sur le chien de l'enfer. Alors que Kirito avait déchaîné ce combo à l'égard de Leon quelque chose d'autre attira soudainement son regard. Il fixa alors Shu et son sourire s'élargit. Il venait de voir l'apparition du masque de son ami ce qui signifiait que le combat allait vers sa fin. Akihiko se concentra un instant. In'ki Kyuusei planté dans le sol devant lui se mit à trembler lorsque soudain une multitude de particules du sol et de morceaux de roches commencèrent à se rassembler devant notre jeune héros. Avant que Kirito ne disparaissent dans la sphère qui était en train de se former autour de lui sa voix parvint jusqu'au capitaine de la dixième division pour le provoquer intentionnellement.
    Viens mon ami, je t'attends avec la plus grande impatience et je te mets au défi de franchir ça !

L'instant d'après la sphère se ferma intégralement et se condensa autour de Kirito le protégeant de ce qui allait suivre. Mais dans l'obscurité crée par la sphère deux yeux jaunes apparurent soudainement...


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Sam 30 Nov - 1:49

Leon, de ses yeux larmoyant de douleur, observe la situation. Shu vient d'essuyer plusieurs assauts consécutifs et s'est défendu tant bien que mal pour sortir du guêpier. Il a néanmoins activé son bankai, montrant toute l'étendue de son pouvoir de feu, et laissé apparaître sur le côté de son faciès un masque de hollow. L'archiviste est, de toute évidence, au courant de ce que signifie cet artefact. Sa conscience effacée, il n'en garde pas moins une trace de lui-même : il a horreur de ces êtres qui balancent entre deux mondes. Le vizard est pour lui une entorse à l'équilibre des races, ils constituent une infraction à l'harmonie générale des choses.

Il est de son devoir de restaurer ce monde comme il doit l'être.

La cible n'est donc pas difficile à choisir : non seulement Shu est celui qui lui a causé le plus de dégâts, mais en plus il s'agît d'un ennemi, compte tenu de son statut bipolaire. Leon s'apprête à lever son zanpakutô pour envoyer les têtes de Gehenne sur l'hérétique, bien résolu à l'abattre, mais un incident survient : deux lacets viennent lui ceinturer les bras et l'immobilisent, l'empêchant de lancer le siège. Akihiko est intervenu. A-t-il compris que le Capitaine de la Vème ne prenait plus part à un jeu mais à une bataille ? Craint-il pour la survie de son camarade ? La question n'a pas le temps d'obtenir une réponse car déjà deux canons de couleur électrique se précipitent sur lui. Par sa force spirituelle, il brise les liens qui l'immobilisent, écartant les bras pour mieux s'en débarrasser. Il est cependant déjà trop tard car déjà les deux canons sont sur lui, tentant de le décimer. C'est sans compter, bien entendu, sur sa capacité à se défendre, puisqu'il projette immédiatement un nouveau mur de flammes, plus efficace que le précédent ; s'il a été heurté dans un premier temps, il est néanmoins tiré d'affaire.

Sans un mot, avec une allure toujours aussi hostile, il constate que si Kirihiko s'est éloigné de Shu par crainte des flammes de ce dernier, il est, lui, resté au-dessus de sa tête. Il n'est pas nécessaire de chercher plus loin pour savoir comment réagir. Jetant sa lame non loin du Capitaine de la Dixième, il réalise l'appel du démon : une grande colonne de feu jaillit autour du zanpakuto dont la lame se loge dans le sol, tel excalibur. Cet assaut est couvert par un sinistre hurlement de loup, qu'accompagnent en choeur les têtes canines enflammées gesticulante au-dessus du capitaine. Ce grand geyser naissant autour de Gehenne englobe même le porteur dans un tourbillon ardent ; il ne craint cependant pas son propre pouvoir, bien heureusement.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Lun 2 Déc - 12:45

J’attrapais mon masque d’une main, regardant une dernière fois mes deux opposants du jour, et le posais sur mon visage. Mes yeux virèrent au noir profond alors qu’une quantité d’énergie folle s’échappa de mon corps. Le sol autour de moi se fissura et des bouts de roches se mirent à voler. La puissance d’un Capitaine était de base incroyable mais la puissance d’un Capitaine avec un masque était tout simplement démentielle. Mon regard ténébreux se posa sur le Capitaine de la Cinquième Division qui depuis que son Bankaï avait été activé semblait être passé en mode Berserk. Il ne donnait plus l’impression de nous discerné réellement, comme s’il était un guerrier damné qui n’avait qu’un bute nous éliminer. Un sourire derrière mon visage apparut, un sourire qui déforma tout mon visage, un sourire sournois à souhait. Croyait-il qu’il serait capable de quoi que se soit ainsi ? Ma main dans un mouvement tranquille vint s’appuyer sur mon torse, une fois mon masque activé je devenais encore plus arrogant que je pouvais l’être de nature, plus persuadé que jamais que je serais le dernier homme debout de ce combat, c’était après tout une évidence.

La décharge d’énergie se propagea dans mon corps alors qu’une vague d’énergie vint recouvrir tout mon corps. Une défense que j’appréciais réellement surtout pour ce genre de situation. Le feu m’enveloppa complètement et j’étais en plein centre du pilier enflammé, les flammes glissant sur mon corps mais n’arrivant pas à me dévorer. Il devait être tellement persuadé que sa technique avait fonctionné alors que j’étais là, au milieu de son attaque, les bras croisés.

Un ricanement sinistre s’échappa des flammes, un ricanement remplie d’arrogance, de sournoiserie et surtout, de folie. Mon Hollow je lui laissais le contrôle totale de mon corps, je me savais capable de prendre le contrôle de mon corps lorsque le besoin s’en ferait sentir, nous n’étions plus dans une relation de force mais en cet instant dans une relation de partage. Il était un être sanguinaire, et du sang, il en aurait !
    MWIHIHIH ! T’es un millénaire trop tôt mon gars !

Je réapparaissais complètement intacte, sortant d’un pas de l’attaque de flamme qui commençait à perdre de la vigueur. Mon corps intacte je leur riais au nez, alors que la provocation d’Akihiko vint enfin me titiller. Il était égal à lui-même et j’aimais ça. Mon Hollow était complètement excité à l’idée d’en affronter un autre et il y avait fort à parier que même sans la provocation je l’aurais attaqué en premier.
    Tu va le regretter, demi portion !

Ma dextre se plaça se referma plus fermement sur mon arme, le choc allait être terrible, pourtant pas une seconde le monstre qui me contrôlait en cet instant n’hésita, si sûr de ses capacité qu’il était. Je me penchais légèrement en avant avant que tous mon corps se mette en mouvement, en un instant je fût sur lui, mon arme en arrière, prête à fendre en deux le rocher de protection qu’il venait de se créer. Le choc s’apprêtait à être terrible, toute ma force concentré dans mon bras, mon arme ne faisant plus qu’un avec celui-ci. L’impact fût suffisant pour faire trembler toute la surface de sa défense, alors que mon Zanpakutô commençait à tracer sa voie.

Serait-il coupé en deux ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Lun 2 Déc - 17:18

Akihiko avait beau être dans sa sphère de défense il n'était pas aveugle pour autant et l'énergie brutale qui se déferla à l'extérieur lui fit comprendre que Leon avait sans aucun doute attaqué le capitaine de la dixième division. Cependant, non seulement le reiatsu de ce dernier ne diminua pas, mais en réalité il se mit à enfler de manière totalement insensé ce qui signifiait que Shu avait laissé entrer dans le jeu son Hollow. Puis soudain il ressentit l'énergie affluer vers lui et il comprit que sa défense allait être mis à mal.

Le choc fut aussi brutal que rapide. Dans un premier temps la sphère ne céda pas puis soudain une entaille se forma et la lame de Shu apparut. La défense n'avait pas été détruite mais elle avait été percée. Cependant, Akihiko ne bougea pas d'un pouce attendant de voir si son ami avait été assez puissant. C'était une sorte de défi et il ne se protégerait donc pas avec une autre technique, il voulait juste savoir si son ami était capable de l'atteindre. La lame, bien que ralentie, avança et finalement lui entailla, de manière superficielle, le flanc droit. A vrai dire la lame c'était arrêtée juste au contact de la peau, l'entaillant mais n’abîmant pas en profondeur notre jeune héros. En effet, même si la protection du capitaine scientifique avait été percée, son reiatsu doré avait suffisamment pesé sur les épaules de son ami pour que le coup perde en puissance et ne parvienne donc pas à le blesser grandement. Ça c'était joué à rien du tout en somme !

Kirito relâcha soudain la pression sur sa sphère de protection qui vola aussitôt en éclat. Notre jeune héros se tenait là juste devant Shu et son visage était désormais recouvert du masque de Vizard. Les yeux noirs aux pupilles dorées transparaissaient à travers le masque et fixaient avec un air froid le masque du capitaine de la dixième division. Le haut de la tenue de Kirito était roussie et désormais déchiré au niveau du flanc, aussi le capitaine de la douzième division arracha ce qu'il restait de son vêtement apparaissant désormais torse nu.
    C'était bien joué, mais pas totalement suffisant ! T'auras droit à une autre chance plus tard. En attendant...

Kirito disparut purement et simplement de sous les yeux de Shu et la seconde d'après il réapparut aussitôt pîle sous le nez de Leon.
    ...c'est à ton tour !

Akihiko se trouvait au corps à corps juste devant Leon, qui était pourtant en Bankaï, ainsi on pouvait penser à une manœuvre de pure folie propre aux Hollows. Cependant, Kirito pour sa part n'avait pas cédé la place à son démon, il avait juste disposé de ces pouvoirs sans perdre le contrôle de son corps ce qui signifiait qu'il gardait sa capacité d'analyse intacte et que ces coups étaient toujours autant calculés. Ainsi, Leon avait en vérité sous les yeux uniquement une image rémanente de Kirito, mais extrêmement trompeuse. Notre jeune héros se trouvait en réalité juste sur la gauche, à environ cinq mètres, du capitaine de la cinquième division.

Akihiko écarta alors aussitôt les bras et une sorte de lueur rouge s'échappa de sa poitrine. La seconde suivante l'éclat rougeâtre s’agrandit brutalement et deux Ceros partirent de la poitrine de notre jeune héros. Les deux tirs s’entremêlèrent et se jetèrent avec une précision mortelle en direction de l'omoplate gauche de Leon par un angle mort.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Lun 2 Déc - 19:17

Leon s'étonne de voir le Capitaine de la Dixième sortir des flammes de Gehenne sans la moindre brûlure, et avec une démarche des plus négligentes compte tenu de la dangerosité de cet assaut. Bien que lui aussi soit un adepte du feu, cela ne peut être aussi simple de s'en tirer indemne : c'est tout de même une attaque utilisée avec son bankai, ce n'est pas quelque chose de bénin. Un élément technique doit dysfonctionner, probablement s'est-il passé quelque chose au coeur du brasier. Est-ce ce masque ? Non, ça n'est clairement pas suffisant pour vadrouiller en toute insouciance dans ce volcan en éruption. Les vizard ont été étudié de près par le porteur de Gehenne, et ils ne l'inquiètent guère. Ce qui le dérange davantage, outre cette aisance à échapper au geyser enflammé, c'est la conduite de Shu. L'attitude prétentieuse du Capitaine met l'archiviste en rogne, développe sa rage encore plus qu'elle ne l'est déjà : s'il avait encore toute sa tête, il irait même jusqu'à quitter le champs de bataille, simplement par diplomatie, pour répondre à ce symbole d'orgueil par une révolte passive.
En effet, le propos de cette rencontre n'est pas l'étalage de son ego mais l'enrichissement de la cohésion des Capitaines.

Le masque des hybrides vient cependant troubler cette quiétude, autant que le bankai de Leon, et le combat amical se transforme en véritable rixe. Le Capitaine de la Vème a d'ailleurs perdu toutes ses facultés d'analyse et le sens de cette rencontre est perdu, puisqu'il n'est plus en mesure d'étudier ses camarades.

S'il était encore lucide, il aurait probablement oeuvré à rappeler l'origine de ce partage mais désormais Gehenne a pris la totale possession de ses actes. Tant et si bien que le leurre de Kirito pour lui administrer le coup du siècle, le Chuushin Cero, est vain : Leon ne se défend plus. Ses yeux aveuglés par les sanglots ignorent l'image rémanente de son antagoniste, dont le véritable corps apparait dans son angle mort, lui dédiant cette attaque monstrueuse.

Mais si les yeux de Leon sont obscurcis par les larmes, ceux de Gehenne sont brillant de férocité. Deux des trois têtes du chien de feu qui se dressent au-dessus du martyr décèlent le manège de Kirito et se tournent vers l'original. Elles n'ont que faire des masques ou de la rancune de Leon à l'égard de Shu ; elles sont affamées et leur proie est proche. Cinq mètres à gauche. Le Capitaine de la XIIème s'avère bien audacieux d'approcher un si grand prédateur d'aussi près.
Leon, inconscient que deux Cero entremêlés se dirigent vers lui à une allure prodigieuse, sent que Gehenne est excité. Il sait que ce n'est pas Shu. Il devine sans problème que le chien démoniaque a trouvé sa proie, que Kirito s'est aventuré trop près. Il lui adresse un dernier message.

>> Vous prenez des risques, Monsieur Kirito. Trop de risques.

Virevoltant autour du rayon d'énergie lancé par le chercheur, les têtes enflammées, babines retroussées, se jettent sur l'audacieux. Elles fondent sur lui, après avoir serpenté autour de son attaque dans une danse macabre, et explosent de concert dès la collision avec la cible. Un hurlement de loup commun, réalisé sur la même note, annonce la rédemption par le feu : le choc crée un immense big bang volcanique qui balaie toute la zone alentour. Les chances de survie du chercheur sont infimes.

Quant à Leon, il est arraché par le souffle des Cero qui le catapultent au loin. Il s'écrase plus tard, après avoir été emporté dans le sillon de cette énergie brutale. Son corps est brûlé de toutes parts, il halète péniblement. Il n'a plus son zanpakutô, toujours planté près de Shu. Il a repris sa forme originelle.
Allongé, il récupère de la bataille qu'il vient de livrer. S'il n'a pas tenu jusqu'au bout, on ne peut nier qu'il sort du combat avec mérite : de l'explosion spectaculaire laissée par les têtes de Gehenne ne reste qu'un gigantesque cratère, vestige d'un pouvoir épique. Ce qu'il est advenu de Kirito, il ne le sait guère.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Mar 3 Déc - 1:43

Pas totalement suffisant, ça je le savais bien, après tout il avait sortit les grands moyens, cette défense était du plus haut niveau. Et j’avais réussi à le toucher c’était déjà plus que suffisant pour moi. J’avais outrepassé sa défense, j’étais le gagnant ! La plaie sur son torse en était la preuve et c’était pour moi le plus important. Néanmoins je fus amusé par la situation, il était décidé à aller combattre Leon, ce dont je rêvais depuis un moment il fallait bien l’avouer. Après tout je connaissais déjà vraiment bien les capacités d’Akihiko, et celle que je désirais réellement connaître était celle du Berserk en larme ! Celui-ci était en quelque sorte mystérieux, il semblait avoir changé depuis qu’il avait activé son Bankaï. Et l’homme si calme que l’on avait connu au début avait maintenant complètement disparu. Pour laisser place à un autre homme en tout point différent.

J’observais d’un regard amusé le Capitaine de la Douzième Division qui fonçait sur Leon avec une technique que j’avais déjà put goûter, une technique que je trouvais réellement bien pensé, après tout elle était d’un niveau élevé, réellement élevé, et elle utilisait parfaitement la seule image rémanente qu’elle créait. Néanmoins Léon ne bougea pas, je me demandais ce qu’il allait faire, persuadé qu’il devait garder un dernier atout dans sa manche. Il était Capitaine après tout, cela devait forcément être possible, d’une façon ou d’une autre ! J’y croyais encore !

J’y ai cru jusqu’à la dernière seconde, jusqu’à ce que je comprenne qu’il ne se passerait rien d’autre. Rien d’autre qu’une sourde vengeance qui dépassait de loin le cadre de ce combat. Mon masque toujours accroché au visage je vis le Bankaï du monstre prendre les devants.
    Woooooh c’est quoi ce délire !

Ma voix resta comme suspendu dans les airs alors que je bougeais. Sans la moindre seconde d’hésitation je me déplaçais d’un Shunpô tellement rapide qu’une image de moi resta fixé un instant à l’endroit où je m’étais trouvé ! Ce capitaine dépassait de loin les bornes de ce combat, et je n’allais en aucun cas laisser cela arriver ! Mon masque se fissura au moment où j’arrivais devant Akihiko alors qu’un mot unique s’échappa de ma bouche !
    Zenshōkyuutai

Une technique que j’avais personnellement créée, une technique de défense ultime qui réduirait en partie la plus part de l’assaut monstrueusement disproportionné de Léon. Celui-ci venait de tenter d’assassiner purement et simplement un Capitaine, bien que je ne puisse toujours pas comprendre comment cela soit réellement possible ni même pourquoi il utilisait de tels moyens ! Nous ne nous connaissions qu’à peine, et cette simple rixe comme nous en avions fait des centaines avec Akiihiko venait de se transformer en un véritable combat à mort. Mes mains s’écartèrent et tout autour de nous une sphère de feu se forma pratiquement instantanément. Une technique que j’avais perfectionné au fil des années et qui était maintenant une défense sans pareil. Néanmoins au vue de la puissance de l’assaut ennemie, je n’étais même pas convaincu que celle-ci soit suffisante à arrêter la totalité de l’assaut.

Ma défense suffirait-elle ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Mar 3 Déc - 11:17

Lorsque Kirito entendit la mise en garde de Leon il sentit que quelque chose allait clocher. Normalement son leurre attirait l'attention ou alors était démasqué mais généralement il n'était pas ignoré. Depuis que le capitaine de la cinquième division était passé en Bankaï son esprit combatif s'était sur-développé. Sans doute trop car Leon ne semblait plus être régit que par la soif de vengeance, mais d'ailleurs était-ce encore lui le maître du corps actuellement ? Kirito en doutait et lorsque deux têtes de chiens se tournèrent vers lui il compris aussitôt que c'était le zanpakuto qui avait semble-t-il un peu trop pris le dessus. Akihiko sentit la menace, il rengaina son arme sans arrêter le Bankaï pour autant et constata avec stupéfaction que Leon se fit balayer par ces Ceros. Le capitaine n'avait effectué aucune manœuvre pour esquiver ou même contrer, il s'était juste contenté de lancer soudainement deux têtes de son Bankaï dans sa direction. Le capitaine scientifique évalua le danger comme étant extrême, Leon avait agit au détriment de sa propre sécurité et il semblait vouloir le blesser grièvement, si ce n'est le tuer.

Akihiko ouvrit alors ses deux paumes et des disques de couleurs rouges se formèrent dans chacune de ses mains tandis que les deux têtes se jetaient vers lui. Il lança alors les disques qu'il recréait au fur et à mesure. La pluie de balas modifiés s’abattit avec une violence rare en direction des têtes, en faisant exploser soudainement une avant qu'elle n'arrive à son terme. Mais l'explosion n'était pas assez loin, elle le toucherait quand même sans compter que la deuxième tête se rapprochait aussi dangereusement. La double attaque de Leon était redoutablement puissante, il s'agissait sans doute de son coup le plus puissant.

Une fissure apparu brusquement sur son masque tandis que notre jeune héros posa un genou à terre. La dépense d'énergie de Kirito venait d'être énorme mais il devait continuer coûte que coûte. Soudain Shu apparut brutalement juste devant notre jeune héros. Son ami avait dû comprendre que la violence du coup qui venait d'être porté par Leon était anormale aussi le capitaine de la dixième avait retiré le masque car l'urgence de la situation l'obligeait à user de son kidô le plus puissant. Tandis que son ami déployait le Zenshōkyuutai Kirito regarda rapidement le souffle de la première explosion frapper le bakudô suivi de très près par la second tête. Le scientifique sût immédiatement que malgré la puissance de son ami ça ne serait pas suffisant pour arrêter l'attaque. Il aurait pu esquiver maintenant, mais pour rien au monde il ne laisserait Shu seul face à l'adversité alors que ce dernier venait de l'aider. Après une rapide évaluation de l'énergie qu'il lui restait Akihiko pris une décision.

Il se releva brusquement et se jeta vers Shu. Une fois arrivé juste à côté de ce dernier il se concentra un instant à peine puis le sol se mit à trembler. Des morceaux de roches commencèrent soudain à s'accumuler autour des deux capitaines et se condensèrent en une défense solide. Il s'agissait ni plus ni moins de la même technique qu'auparavant mais Akihiko l'utilisait cette fois avec le masque de Vizard ce qui rendit la technique plus rapide et surtout plus dense. La sphère de protection se referma intégralement autour de Akihiko et Shu. Il y eût quelques secondes de silence puis se fut un vacarme assourdissant. La sphère était assaillies dans tous les sens mais Akihiko tint bon tandis que son masque se craquelait dangereusement. Quelques secondes plus tard se fut le calme absolu. Akihiko relâcha aussitôt la pression tombant à genoux. La sphère s'effondra découvrant un paysage totalement ravagé tandis que le masque de Vizard de notre jeune héros s'effrita avant de finalement disparaître. Akihiko respirait bruyamment et suait à grandes gouttes pourtant il articula.
    Merci du coup de main mon ami, ce n'était pas de trop.

Kirito marqua une pause pour reprendre son souffle puis il repris la parole.
    Leon ! Il a pris mon attaque de plein fouet, il faut aller le voir.

Malgré la faiblesse et les blessures de son propre corps Akihiko regarda Shu puis il disparut d'un shunpô dans la direction où avait fusé son Cero. Il réapparut alors juste devant le capitaine de la cinquième division qui était en sale état mais semblait encore conscient. Il le gratifia alors d'un sourire timide.
    Je pense que maintenant vous comprenez mieux pourquoi on ne se bat pas au Seireitei.

Akihiko avait dans ses mains une bouteille et une sorte de boîte. Il posa la bouteille à côté de Leon et ouvrit la boîte découvrant soudain un onguent qu'il appliqua alors sur les brûlures les plus graves de Leon. Cet homme avait essayé de le tuer quelques secondes plus tôt et Kirito pouvait lui en vouloir pour cela, mais notre jeune héros était bien placé pour savoir qu'il ne fallait pas juger trop vite quelqu'un et que surtout les erreurs faisaient parti des entraînements. Par ailleurs, le but du jour était en parti atteint. Désormais Kirito et Shu connaissait le pouvoir de Leon et ils ne seraient alors pas pris au dépourvu de voir le changement brutal de cet homme lorsqu'il libère son zanpakutô. Akihiko continua à porter les premiers soins à Leon sachant que Shu n'allait pas tarder à les rejoindre. Le capitaine scientifique parla alors au capitaine de la cinquième division.
    Il serait bon que vous régliez ce problème avec votre Bankaï. Il est impressionnant et digne de votre grade de capitaine, c'est indéniable, mais si à chaque fois que vous le déclenchez vous perdez le contrôle de vous même cela va poser de gros problèmes lors de missions. Il serait fort dommage que vous tuiez vos alliés.

Kirito regarda Leon de son regard vairon puis il afficha soudain un sourire serein.
    Je vous apporte juste les premiers soins, il va falloir qu'on vous ramène à la quatrième division. Ils sont habitués à nous soigner, Shu et moi, mais je pense qu'on va se faire engueuler d'avoir amocher un autre haut gradé. Buvez un coup de saké si vous le pouvez, ça vous revigorera un peu.

Le capitaine de la douzième division marqua une pause puis il tendit une main amicale vers Leon et le gratifia d'un clin d’œil amusé.
    Et moi ce n'est pas Monsieur Kirito, c'est Kirito-taïshô ! Ok ? En tout cas, bienvenue parmi les capitaines du Gotei 13, c'était un joli baptême du feu que vous nous avez fait là.

Akihiko était comme cela, certains le traiterait de laxiste ou de faible mais lui n'avait pas envie de punir cet homme pour une erreur qui, certes aurait pu leur coûter la vie, mais au final faisait partie des risques lié à leur statut de shinigamis.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Ven 6 Déc - 2:11

Les pensées de Leon sont encore troubles et balbutiantes. Il peine à retrouver ses esprits. Quelques secondes se sont écoulées depuis sa dernière attaque, et la collision avec les Cero d'Akihito lui a fait quitté le champ de bataille. Il a, par conséquent, perdu de vue ses deux camarades. Enfin, appelons camarades les deux vizard qu'il a tenté d'abattre quelques secondes plus tôt.
Parmi toutes les brûlures qu'il a sur le corps, la plus douloureuse est celle qu'il porte sur le visage. En effet, à chaque activation de Gehenne cette grande plaie au milieu du faciès lui ronge l'oeil, tant et si bien qu'il ne voit plus qu'à moitié le jour, ayant clôt ses paupières. Cela dit, les multiples stigmates laissés par Shu et Kirito ne sont certainement pas en reste, en particulier ceux résultant du dernier assaut du Capitaine de la XIIème. Ainsi son torse est-il coloré d'un rouge vif, il est assez chaud pour qu'on s'ébouillante les doigts en le touchant.

Remuant péniblement pour se mettre dans une position plus confortable, l'archiviste parvient à basculer sur le côté pour prendre appui sur son épaule, laissant le reste de son corps suivre le mouvement. Ses cheveux tombent en pagaille sur son front, ses lèvres s'ouvrent à peine pour soutenir sa respiration, lourde, pesante. Ses poumons gonflent et se dégonflent à une fréquence élevée, tentant de réagir aux difficultés auquel l'organisme est confronté. Un réflexe de survie des plus banals. Tout le système est déséquilibré : ses fonctions vitales tentent donc de rétablir le courant.

C'est alors que, tandis que Leon gît à terre, Akihito sort de nulle part, directement à ses côtés. Sans l'ombre d'une hésitation, il administre à son équivalent les premiers soins, ne montrant pas le moindre signe d'agitation, ni la moindre expression de représailles. L'archiviste n'ose pas, par pudeur, interdire ce geste de charité. Le scientifique est, à fortiori, un homme plein de grâce.

>> Je vous remercie, Kirito-taisho. Je suis navré que mes aptitudes à me contrôler moi-même aient été dépassées par l'émergence de mon bankai. Ce dernier est si douloureux qu'il est laborieux de garder les idées claires en l'invoquant... veuillez m'excuser pour ce dérapage malvenu.

La main tendue de Kirito est une aubaine pour que le Capitaine de la Vème puisse se redresser : il profite du soutien pour se remettre debout, titubant légèrement et courbant l'échine pour épargner ses douleurs dorsales. Il s'essuie le front de son avant-bras avant de jeter un oeil sur les vestiges de la rixe. Il ne voit pas le Capitaine de la Dixième. Il est improbable qu'il ne se soit pas tiré d'embarras ; Leon devine qu'il n'est pas bien loin.

Sans dire mot, il engage un premier pas vers le lieu où il a déposé ses vêtements. Sagement, il s'agît désormais pour lui de rentrer au bercail dans les plus brefs délais afin de recevoir les soins appropriés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Sam 7 Déc - 15:44

Ma défense lâcha sous le poids de l’explosion. Il n’y était clairement pas aller de main morte c’était au moins une chose sûr. Néanmoins, je savais que je pouvais compter sur la réactivité d’Akihiko pour me sauver à moi aussi la mise. J’étais venu l’aider en connaissant de cause, sachant parfaitement qu’il aurait besoin de quelqu’un pour sortir de ce déluge de puissance en un seul morceau. Et son aide fût appréciable. Une défense tout autant impressionnante que la dernière qui vint nous protéger du Bankaï monstrueux du Brulé de la Cinquième.

Les dégâts sur le décors étaient réellement impressionnant il fallait bien l’avouer. Celui-ci était tout simplement refait, tout ce qui avait été pris dans l’explosion avait été réduit en poussière, une partie d’une montagne non loin avait même était détruite par le souffle. Nous avions de la chance de nous trouver si loin du Seireitei car une attaque de cet ampleur aurait eu tôt fait de réduire une division entière à l’état de simple gravât ! C’était impressionnant, et pourtant je ne comprenais toujours pas ce qui avait pu poussé cet homme à agir ainsi.

Il était évident qu’il y avait quelque chose de spéciale lors de l’activation de son Bankaï, mais tout de même. Qu’il devienne ainsi, même nous qui possédions un Hollow vivant à l’intérieur de notre corps n’étions pas autant à risque qu’un homme tel que lui. Car une fois maitrisé ce pouvoir ne changeait plus de propriétaire. En ce qui le concernait il semblait incapable de brider son propre pouvoir. Pourtant il avait malgré tout été jugé digne d’être Capitaine. Nous avions besoin de puissance c’était évident, mais malgré tout je ne pouvais réellement accepter un tel acte, surtout envers l’un de mes amis les plus proches, si ce n’est le plus proche.
    Comme l’a dit le Capitaine Kirito, il est clair que vous avez intérêt à bosser là dessus, car je ne vous permettrez pas deux fois d’essayer d’éliminer l’un des membres du Gotei 13 !

J’étais clairement sérieux, ça se voyait, et ça pouvait s’entendre au ton de ma voix. Akihiko ne lui en voulait pas et donc j’essayerais de ne pas lui en tenir rigueur. Néanmoins je ne laisserais clairement pas un tel incident ce reproduire deux fois. Si aujourd’hui il s’en tirerait sans rien de plus que des séquelles du au combat, la prochaine fois je ne pourrais lui en promettre autant. L’on ne jouait pas avec la vie d’être qui m’était cher ainsi ! Nous avions beau nous foutre sur la gueule régulièrement nous gardions néanmoins toujours le contrôle lors de chacun de nos combats et arrêtions chaque fois qu’il était nécessaire de le faire !

Aidé du Capitaine de la Douzième nous le rejoignions là où nos affaires étaient déposé, et après nous êtres à nouveau équipé nous passions l’un de chaque côté de lui pour le soutenir et lui éviter de tomber. Le chemin risquait d’être long jusqu’à la quatrième mais il devrait faire avec, et selon ma façon de voir les choses.

Ça lui ferait les pieds !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Dim 8 Déc - 16:16

Akihiko écouta le capitaine de la cinquième division. C'était donc cela l'explication, un bankaï qui s'avérait être autant une bénédiction qu'une malédiction. La douleur provoquait chez cet homme un accès de puissance phénoménal mais en contrepartie elle sapait en partie les capacités réflexives de Leon qui devenait alors plus proche d'une bête que d'un homme. Akihiko n'afficha aucun étonnement face à ces révélations, certes il y avait là de quoi surprendre mais lorsque l'on était le capitaine de la division scientifique il fallait beaucoup plus que cela pour le désarçonner réellement.
    Si vous le souhaitez, venez me revoir à ma division. Nous pourrions peut être trouver quelque chose pour vous aider à ne pas souffrir autant. Vous ne pouvez pas changer la nature de ce Bankaï mais vous pouvez sans aucun doute apprendre à le surpasser.

Shu apparut soudain à leurs côtés et servit une mise en garde sévère au capitaine de la cinquième division. Kirito était calme actuellement mais si sa personnalité brutale avait été maître du corps aujourd'hui nul doute qu'elle aurait eût exactement la même réaction que le capitaine de la dixième division. Après tout, même s'il ne l'avait pas fait consciemment Leon avait tenté de le tuer, c'était là quelque chose de grave et Kirito ne pouvait pas contredire les propos de son ami. Mais si notre jeune héros était plus clément c'était uniquement car il se doutait que Leon était conscient de ce que venait d'annoncer Shu. Cet homme devait connaître ce point faible qui sommeillait en lui et il avait sans doute déjà essayé de le dompter.

Akihiko regarda Leon marcher vers ses affaires avec difficulté, il se rendit à côté de lui puis récupéra ses affaires au sol. Il enfila ensuite son Haori directement sur son torse nu sans prendre garde à ses propres blessures qui n'étaient que minimes. Puis, sans un mot Shu et lui se mirent de chaque côté de Leon pour le supporter afin qu'il ne s'écroule pas. Il y avait fort à parier que le shinigami ne pourrait pas se déplacer aisément après un tel combat aussi les deux amis avaient pris le parti de l'aider sans même lui demander son avis.

Les trois capitaines avancèrent rapidement en direction du Seireitei mais cela leur prendrait tout de même un certain temps. Alors qu'ils progressaient à travers le Rukongaï Kirito posa soudain une question à Leon.
    Dites moi, malgré votre emportement lors du combat j'ai tout de même ressenti encore plus de puissance émergeant de vous lorsque Shu et moi avons revêtu nos masques. Vous ignoriez que nous possédions un tel pouvoir manifestement, mais cela pose-t-il un quelconque problème ?

Akihiko venait de mettre les pieds dans le plat mais il avait appris avec le temps que se cacher ne servait à rien lorsque l'on était devenu un hybride. Certains shinigamis, pour ne pas dire une grande majorité, redoutait les Vizards car ils représentaient la fusion de deux entités censés être ennemis. Malgré tout Kirito avait finit par comprendre que la meilleure façon d'être accepté en tant que Vizard, sans être rejeté, était de l'assumer pleinement. Ainsi, Akihiko sourit avec amusement, comme si la question qu'il venait de poser était la plus naturelle du monde puis il plongea ses deux yeux gris dans le regard de Leon afin d'attendre une réponse ou une explication.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Distributeur d'hormones

Messages : 70
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   Dim 8 Déc - 21:52

Une menace froide et tranchée, voilà ce qui suit l'apparition de Shu. Si Kirito a fait l'effort de se montrer démocrate et compréhensif, son agoniste hybride prend le contrepied en montrant une attitude clairement hostile vis-à-vis du porteur de Gehenne. Vis-à-vis d'un Capitaine, par ailleurs. Cette menace est, aux yeux de l'archiviste, déplacée, culottée. Non seulement cet individu déséquilibré génétiquement a la chance de bénéficier d'un poste haut placé dans la hiérarchie des shinigamis, sans être shinigami lui-même, mais en plus il a l'audace de blâmer un "pur sang".
Le borgne est révolté. C'est un scandale, un déshonneur, une plaie dans le cadre éthique de la Soul Society. Ces étrangers ont trop de privilèges. A force de les côtoyer, les shinigamis oublient le danger qu'ils représentent. Leon, quant à lui, se trouve beaucoup plus lucide ; il est convaincu que ces hybrides sont parasitaires et empoisonnent la "race". Ces virus sont malheureusement trop choyés, car ils représentent une puissance de frappe importante.
C'est l'allégorie du gangrené : faut-il, à titre sanitaire, perdre une jambe pour vivre, ou bien mourir debout ?

Leon choisit la vie et regarde ces intrus d'un air à l'apparence cordiale, mais un air qui cache au fond un certain mépris. Supporté par les deux impurs, il regrette amèrement de devoir subir cette besogne, mais il n'a pas, au sein du Gotei, suffisamment d'autorité pour exiler cette espèce. En l'attente de son éventuelle ascension, il doit se contenter de faire bonne figure. Seulement, comment réagir à la menace de Shu ?

Par la plus plate indifférence, c'est ce qui semble le plus judicieux. Inutile de se faire un ennemi aujourd'hui, surtout dans l'état où il se trouve. La patience est, en fin de compte, la meilleure solution. Il aura sa vengeance sur cet ingrat, tôt ou tard. Il sera plus clément envers Kirito, qui par sa mansuétude, mérite son estime. Pour autant, il reste un être impur, et Leon ne peut tolérer sa présence au Gotei.

>> Si j'ai monté en puissance, c'est pour être à la mesure de la vôtre Kirito-taisho, sans quoi j'aurais bien vite été un figurant dans cet entraînement. Je vous remercie pour votre invitation à la XIIème. Je passerais probablement vous rendre visite un de ces jours. Pour le moment, tâchons de rentrer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2948-rokkaku-romeo#26027
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]
» Une cohésion... particulière [pv Ganryû]
» Garde du corps?
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion
» Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Au-delà du Rukongaï-