AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Père Froussard [PV Fuan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Général

Messages : 401
MessageSujet: Père Froussard [PV Fuan]   Jeu 14 Nov - 2:36

Ce fut avec une toux douloureuse que Teippei reprit conscience. Pendant un temps semblant sans fin, ses yeux restèrent sur le ciel bleu s'étendant au-dessus de lui. Un temps mort, un temps où plus rien ne bougeait autour de lui et, où son esprit avait décidé de ne plus fonctionner. Machinalement, le shinigami se releva que pour mieux plonger dans un monde de douleur. Le blondinet retomba sur le dos dans un petit cri étouffé, trop surpris pour ralentir sa chute. Petit à petit, les souvenirs de la bataille lui revinrent en tête. Cette étrange fille qui pouvait les voir, eux, dieux de la mort. Cette voix qui s'étaient insufflé dans son esprit, rendant muette toute les autres. Un tollé monta d'ailleurs des cinquante colocataires du schizophrène. Clairement, elles étaient toutes enragées d'avoir été si facilement recalé.

Toujours sur le dos, la main du Midorima se déplaça, lentement pour aller récupérer un petit sachet dans son shikahusho. En sentant les quelques graines dans sa poche intérieure, un sourire soulagé vint éclore sur les lèvres du jeune homme. D'ici peu de temps, la douleur serait oubliée. Ayant connu une avalanche de coup, de rocher et d'explosion de reiatsu, le shinigami n'avait pas pu grignoter les quelques outils qu'on faisait pousser à la Yonbantai. Les amandes amenèrent un doux goût sucré sur sa langue avant que leurs chaleurs ne se répandent dans son corps entier, soignant ses blessures les plus graves, ressoudant ses os.

Lorsque Teippei se releva, définitivement, cette fois, il avait sous-estimé l'ampleur de ses blessures. Ho, bien sûrs, il pouvait désormais marcher, voir probablement courir. Mais, alors qu'il pensait retrouver la maîtrise complète de son corps ou tout du moins, une maîtrise sans grimace de douleur, il était loin du compte. Son épaule droite était toujours délogée de son axe et son corps entier lui envoyait des signaux de douleur.

Tout autour de lui, le monde était sens dessus dessous. On se serait cru dans un Shonen bas de gamme. La rue où il se trouvait n'en avait plus que le nom. Des cratères de plusieurs mètres étaient éparpillé un peu partout, des immeubles à moitié effondrés et des carcasses de voitures complétaient les décors de fin du monde.

-Manque plus que des singes et une statue de la liberté dans l'océan hihihi.

Entre les reiatsu de sa future capitaine et l'influence néfaste du Maho Tsukai, le peu de raison du Midorima s'était évaporé. Il ne la retrouvait que doucement. Résultat, le monde l'entourant ne lui paraissait au final pas si étrange que ça, se superposant à de nombreuses autres possibilités, illusions dansant devant ses yeux. D'un haussement d'épaules mentales, le dieu de la mort acceptait l'état des faits comme normal et continuait sa marche en avant. Fugacement, il se demanda où était le lieutenant l'ayant accompagné et Asuna mais son esprit sauta rapidement à autre chose.

-Bonjour toi.

Ses yeux s'étaient posé sur un étrange être balafré. Une touffe de cheveux blancs, une peau aussi pâle. On pourrait facilement penser qu'il était sur le point de tombe dans les pommes ; n’importe qui avec des qualités de lecture des reiatsu ou tout simplement pas trop perturbé mentalement aurait pu aussi deviner qu'il avait là, un arrancar.

-Étrange journée hein ? Cette voix et cette pluie faisant des explosions... Pfiouuuuu...pas de tout repos cette ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t874-midorima-teipei-en-cours

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Père Froussard [PV Fuan]   Jeu 5 Déc - 11:27

Qu'il chancelle dans les venelles de Karakura, qu'il chancelle l'expression abrutie. Plein de données un coup dans sa tête. De quoi stériliser sa réflexion et lui donner l'air béat.

-Eugneuuuuh...

Maux de tête insupportable. L'a beau presser son petit crâne que ça n'arrange rien à sa douleur. S'adosser contre la bâtisse. Tant pis s'il salope ses fringues, l'est loin de toute considération esthétique voire hygiénique, à certaines occasions, pas tout le temps, mais quand même. Un type qui le salut pas loin. Sa main qui se lève, tout naturellement.

-Ouais... Yo gars !

On est jamais très lucide au sortir de l'inconscience. Dans l'état qu'il était, un lama manchot pourrait bien rouler devant lui que le Candide n'y trouverait rien de bizarre. Se masser les tempes. L'esprit super clair et brouillé à la fois. Rigolote cette sensation. Balance sa tête à droite, à gauche. Huhu, fait du ping pong avec sa cervelle. Rigolo. Oh... Mal de mer... Se stabiliser... Pouf, ça va mieux. Faut arrêter de déconner comme ça...

-J'te le fais pas dire... Y-a qu'des fous furieux dans cette ville. J'te dis pas la galère de jouer les flics dans ces conditions... Surtout aujourd'hui quoi... Ouais, j'vais aller voir Jimachin et lui demander au moins un bon mois de congé ! Pourra pas m'rétorquer que j'mérite pas !

Ses mirettes qui s'attardent enfin sur son vis-à-vis.

-'fait, t'es qui toi ? … Euuuuuh...

Blocage psychologique. Minute, c'est quoi ce type ? Certes, l'aurait plus se poser la question plus tôt... Enfin... Bref, ça commence à chauffer dans sa tête. Un...

-Shinigami ?

Ça crève les yeux, mais peu importe, l'espère tellement se tromper.


Dernière édition par Fuan Yuzuru le Lun 6 Jan - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Général

Messages : 401
MessageSujet: Re: Père Froussard [PV Fuan]   Mar 17 Déc - 13:46

-Oui c'est ça !

Teippei s'illuminait de joie dans une version corrompue à l'idée qu'on le reconnaisse. Faut dire qu'à la Soul Society, il n'était pas le shinigami le plus apprécié, encore moins le plus respecté ou complimenté. Alors certes, une voix, voulut préciser que dire qu'il est un dieu de la mort était une simple assertion de fait mais le blondinet n'en avait cure. Il était content. Point. L'esprit qui rigolait tel un morse vomi dans la tête du malade car « quand il est content, il vomit ». c'est assez dégueu mais le Midorima ne pouvait rien faire d'autre que vaguement l'ignorer. S'il pouvait vraiment contrôler ses voix, il n'en serait pas là aujourd’hui. Il porterait même peut-être un haori sur ses épaules qui sait ?

-Sinon je m'appelle Midorima Teippei. Parce que c'est mon nom en fait. Mais tu peux m'appeler Shinigami si tu veux. Pas comme si j'avais plein de collègue dans les environs pour être confondu.

Techniquement si, il avait plein de collègue. La plupart étendu dans les rues, en sang, corps brisé après les affrontements chaotiques qui avait vu le jour à Kamakura. Mais si on commençait à être précis sur les détails, où allait-on ? Quelque part. Et donc pas là où on est. En pleine discussion.

-Alalala, c'est compliqué. Puis ça serait malpoli.


Comme souvent, le schizophrène continuait ses discussions mentales avec celle à haute voix, ne portant que peu d’intérêt au sens, ou plutôt l'absence de sens, qu'il pourrait en découler. Le jeune homme se frotta légèrement la joue, sa mémoire ramenant quelques mots de l'Arrancar à la surface de son esprit.

-Jouer les flics ? Mais pourquoi tu veux jouer les flics ? J'veux dire... y en a pas... des flics ?

Ce n'est pas comme si la police pouvait voir des âmes spirituelles, des hollows et tout ça... mais là encore, détails. Et vous savez où on va avec des détails ? Ha. Oui vous savez. Choses inutiles donc. Le Midorima hocha fortement la tête pour approuver ses propos mentaux, paupières fermées et menton saisi par sa main. Il avait raison, il le savait. Si Teippei avait été pris d'un délire égocentrique et divin, il aurait même pu se prendre pour un prophète. Après tout, il entendait des voix. Pourquoi pas celle de Dieu ? Peut-être parce qu’il était lui-même une sorte de Dieu.

-Je me demande pourquoi personne n'a jamais fait des études de théologie à la soul Society...je veux dire, on a un ancien soldat qui vend des lunettes quoi... dans le genre utile y a mieux. Après, c'est un Omaeda donc bon... faut pas trop en attendre non plus.

Surtout lorsqu'on est un Midorima. Les clans nobles, même ceux de petite extraction. SURTOUT ceux de petite extraction, se détestent. Bien entendu, dans le cas du malade, toute cette guéguerre était caché, écrasé par des centaines de couches de folies et de quelques rares disciplines militaires. Des fois, cela ressortait d'on ne savait où... mais le shinigami reporta vite son attention sur le balafré.

-T'es tout blanc toi. T'es malade ? Tu veux que je te soigne ? Parce qu’on ne dirait pas comme ça mais je suis médecin....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t874-midorima-teipei-en-cours

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Père Froussard [PV Fuan]   Ven 27 Déc - 14:59

Eurgh... Confirmation. L'est bien dos au mur le malheureux. Vidé qu'il est, c'est bien le moment de tomber sur un de ces psychopathes de shinigami. Sa paume qui claque son front ; tortionnaire cette malchance. Quoi qu'il a pas l'air bien méchant. Mieux, presque sympathique. Pour preuve, lui répond bien poliment. Teippei ? L'aurait deviné tout seul que c'est son prénom. Un peu redondant le monsieur. Ho ? Peu de collègues dans le coin ? C'est déjà ça de gagné.

-Hu ?

Que quoi que ? Malpoli ? Compliqué ? Quoi qu'il raconte ? Lui a juste demandé son prénom, non ? Un peu étrange comme type. Loin d'être rassuré en compagnie de ce drôle d'oiseau, l'arrancar froussard se relève péniblement. Qui sait s'il n'allait pas être contraint à la fuite sou peu. Jamais trop prudent le gamin.

-Ho, t'sais, pas comme si ce job m'amusait. Pire, me pourrit l'existence ! Moi y était tranquille avant dans ma boîte ! Mais finis le bon temps ! J'fais maintenant parti de ce qu'on pourrait appeler la « police anti-méchants méchants de Karakura ».

Sourire nerveux. L'aveugle qui se moquait du borgne. Peut bien parler en fin de compte. Enfin bref, faudrait pas que son interlocuteur ne le prenne pas au sérieux. Ainsi tente-t-il, sans doute vainement, de se donner du crédit. Pas sûr que sa manière frivole de bomber le torse, ou encore l'assurance artificielle transcrite par sa trombine ridicule, suffisent à tromper son vis-à-vis. Pleutre un jour, pleutre toujours.

-Sons of inferno, t'connais ? Comme ça qu'on s'fait appeler ouais ! Un malotrus et bim ! On apparaît à la rescousse de la veuve et de l'orphelin ! Moi, par exemple, j'ai stoppé un super chevalier qu'fait vroush et baboom ! Plein d'bestioles partout qui tuent tout plein c'qui bouge ! Là, j'sors aussi d'une castagne qu'a pas été une mince affaire ! M'enfin, on a gagné ! De vrais monstre trop forts et puissants mes collègues !

L'espoir de dissuader Teippei de toute pensée hostile à son égard en dressant dans son imagination de possibles adversaires géants et invincibles.

-Ouais, j'aime bien les lunettes moi aussi. On voit plus gros avec et puis c'est rigolo d'avoir un truc sur son nez.

À essayer de créer des barrières virtuelles avec ce shinigami, le candide se retrouverait presque à entretenir une conversation naturelle avec ; entretenant une posture un tantinet plus décontractée. C'est qu'il est bien sociable ce type.

-Naaaaa... Pas malade moi ! Juste un peu fatigué ! Mais t'inquiète ! J'récupère super vite ! Comme un lézard s'tu veux ! Oh ! Au fait ! M'appelle Fuan ! Fuan Yuzuru ! C'est mon nom, t'vois ?

Des sourcils qui se froncent.

-J'vois pas c'qu'un shinigami vient faire ici par contre. Z'êtes en mission?

C'est qu'il commencerait presque à poser des questions utiles le Fuan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Général

Messages : 401
MessageSujet: Re: Père Froussard [PV Fuan]   Dim 16 Fév - 19:17

-Les « anti-méchants méchants de Karakura ». Ha oui, oui, oui, je les connais eux. Je les aime pas. Mes voix les aiment bien. Des fois. Je crois que c'est que pour m’embêter. Encore un coup des autres. Tu connais les autres . Haaa, eux ce sont de vrai méchant. Ha oui, oui. Oui, oui, oui. Je dis beaucoup oui mais pas grave, on s'en moque. Les voix s'en moquent. Les autres je disais donc. Ce sont ceux cachés dans les ombres. J’espère qu'ils ne sont pas là, sinon ils voudront me capturer. D’habitude ils traînent sur une île tropicale, caché dans la forêt. Paraît même qu'il y a des ours blancs et des fumées noires bizarres. 

Teippei avait rebondi, partant sur tout un discours à cause d'un seul mot de son acolyte , comme souvent, le sens manquait dans ses paroles quoique le jeune homme trouvât tout ceci très logique. Heureusement pour lui, le petit lapin froussard semblait du même acabit, lui expliquant son petit groupe de super héros de Karakura.

-Ho? Non ! Si? Vraiment? Où? Quand?

Les questions se bousculaient sur la langue du blondinet et encore plus dans son esprit. Des étoiles se mirent à danser dans les yeux avec les récits épiques que l'Arrancar lui faisait l'honneur de réciter. Il en serait presque à sortir son épée pour aller combattre ses satanées bestioles qui avaient attaqué son nouveau copain. Oui, il avait décidé que Fuan serait un ami à lui. Désigné volontaire et c'est tout. Pas de reprise ni de remboursement. Ce n'est pas Darty ici.

-Z'avez un nom génialissime ! Ça claque ! Moi c'est juste Yonbantai. Bon, avant j'étais à la Kyubantai. Ça veut dire neuvième division, c'était déjà mieux. Ça fait un peu Kyubi, tu connais? Dans le genre bestiole, ça se pose là. C'est un grand renard « comme ça » !

Écartant les bras aussi largement que possible, le shinigami espérait englober la taille du démon à neuf queues. Entreprise vaine bien sûre mais ça ne semblait pas le persuader. Because fuck logique.

-Le souci c'est que la bestiole est obligée d'être foutu dans un gamin à ce qu'il paraît. Un bébé rikiki de rien du tout. C'est vraiment trop naze ! Comme si un enfant avait une voix grave et était Arabe dès qu'il se couchait après huit heures tu ne trouves pas?

Alors certes, tout ceci n’avait aucun sens. Certes, il ne faisait que répéter la moitié de ce que ses voix lui susurraient à l'oreille. Mais le dieu de la mort n'en avait cure. Repoussé dans son autisme malade à cause du Maho Tsukai, il avait, temporairement, retrouvé la joie naïve de celui qui ne se rend compte de rien. Ou presque.

-MOI AUSSI! Moi aussi je sors d'un combat. Enfin je crois. Je suis plus très sûr là.

Teippei plaça ses doigts contre ses temps dans un effort de se souvenir des dernières heures. Notamment celles passées sur terre. Oui, il se revoyait, arme à la main ou en train de créer des Kido. Mais cela lui semblait tellement étrange, comme si ce n'était qu'un rêve. Il avait l'impression que sa tête était dans un large nuage de coton. Ce qui en d'autres circonstances l'aurait ravi. 

-Voler dans du coton ! C'est génial ! Presque comme des nuages !

Toujours était-il que pour le coup, ça lui embrumait plus son cerveau qu'autre chose. Heureusement pour lui, Fuan se présenta, lui demandant même s'il était ici en mission. Une éclaircie perça alors les fumerolles de folies qui emplissaient sa tête, lui donnant, légèrement, de l'éclairage mental.

-Ha oui merci ! Oui j'étais en mission ! Je ne sais pas trop si j'ai juste suivi le mouvement ou si on m'a convoqué mais tu vois, il y avait plein de gars comme moi et même des filles ! Ma supérieure, c'est le troisième siège Kuragari était là elle aussi. Je l'aime bien. Des fois. En fait elle fait un peu peur , beaucoup même. Elle a dit qu'elle allait me droguer et m'abandonner ici. HO MON DIEU ELLE EST PLUS L !

Ne prenant pas que sa panique à deux mains, le jeune homme agrippa aussi, surtout l'Arrancard devant lui par les épaules, le secouant comme un prunier. Un médecin, un vrai aurait pu se dire qu'on n'inflige pas plus de damages à un malade mais cela impliquait pas mal de théorème qui était loin d'être la priorité du blondinet. De toute façon, petit triangle n'était pas égal au grand triangle. IL y avait un truc avec l’hypoténuse aussi...

-ELLE M'A ABANDONNÉ ! -ELLE M'A ABANDONNÉ ! -ELLE M'A ABANDONNÉ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t874-midorima-teipei-en-cours

avatar
Rang : Cuarta Espada

Messages : 165
MessageSujet: Re: Père Froussard [PV Fuan]   Dim 23 Fév - 13:57

Qu'il raconte tout un tas de trucs bizarres ce monsieur, bizarre, même pour le petiot, c'est dire ! Les voix ? Quoi qu'il parle ? L'entend rien lui. Serait pas un peu zinzin le blondin ? Enfin bon, ça de côté, c'est qu'il a l'air hyper sympathique pour un shinigami ! Rare qu'on fasse preuve d'autant d'enthousiasme à son écoute. C'est pas déplaisant... Pire ! C'est agréable ! Au point d'accentuer son entrain !

Bien sûr, il se garde de commenter certaines remarques de son joyeux interlocuteur. Non pas par dédain. Simplement parce qu'il lui est rarement donné de le suivre. Quoi Kyubi ? De quel enfant qu'il parle ? Voler dans du coton ? Hein ? Pas facile de ne pas trahir une once de scepticisme. Pas qu'il soit agaçant, ce dieu de la mort. Juste, un petit malaise, voire un si pas petit que ça. À ne rien voir venir, elle est où la garantie que ce bonhomme ne le menace pas avec son sabre dans la seconde ? Là, ce n'est plus de douleur qu'il sue, mais d'appréhension ! Garder son sang froid en même temps que son sourire assuré... L'est encore trop parano le candide... Pas possible que cette bonne bouille puisse lui faire du mal... L'a un bon instinct pour ça d'habitude ? Ah non ? D'accord...

Mission ? En groupe ? Et c'est pas lui leur boss ? L'a l'air bien puissant pourtant, mine de rien. Même pas sûr qu'il puisse lui échapper si le besoin devait s'en faire sentir. Vraiment terrifiants ces types... Des monstres partout... Se gratter son nez. Plein de démangeaisons qui se réveillent. Pas cool ça... Un paf. Il tressaille. Son vis-à-vis qui se met à hurler tout plein pour aussitôt le choper par les épaules. Ça y est... L'arrancar froussard se sent partir, s'évanouir. Va mourir, trépasser. Fini que c'est. Plus d'espoir...

-Ah ? Que ? Non ? Comment ?

Abandonné qu'il braille ? Comme une espèce d'animal domestique égaré ? Pas pour le déchirer et tout ? Pas méchant qu'il soit... Lui fait quand même foutrement mal...

-Ah que bobo... Ah que bobo... Tu m'fais mal !

Qu'il s'enferme le crâne avec ses mains, pas sûr que ça l'aide vraiment dans ce genre de situation. Pire, des reiatsus en approche intègrent son peskis. Et pas des copains, plutôt les siens. L'est pas dans de beaux draps là ?

-J'suis pas méchant... Pas m'faire splicht... Siouplait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2368-usagi-kazuhide#20087

avatar
Rang : Général

Messages : 401
MessageSujet: Re: Père Froussard [PV Fuan]   Mer 12 Mar - 16:12

Un truc bizarre. Une démangeaison. Une piqûre dans le coin de son crâne ou, comme si une voix tirait sur sa manche. Le corps du shinigami avait stoppé, sa tête se tournant sur sa droite. Un large sourcil blond s'était levé sur son front en une expression muette de sa surprise. Pendant un temps, seul le silence s'imposa dans la rue, coupé de quelques balbutiements de l'Arrancar. Le schizophrène ne l'écoutait même pas. « Plus » serait un mot plus exact. Tenant pourtant toujours le froussard, son spirite était dirigé ailleurs. C'est qu'il n'avait jamais été le meilleur des traqueurs. Il savait différencier l'âme d'un hollow de celle d'un Quincy ou d'un shinigami, bref, il savait différencier l'arc-en-ciel en forme de bandelette mais c'était à peu près tout.

Cela aurait tout de même plus simple si les noms des gens et leurs races étaient inscrits au-dessus de leur tête. Pourquoi pas sur un petit post-it collé sur le front? Après on pourrait jouer à deviner comment on s'appelait tout ça... on pourrait même mettre un compte à rebours pour savoir combien de temps il nous restait à vivre. Yolo quoi. Un grand sourire finit par se dessiner sur le visage du malade quand il reconnut les bouts de tissus bleu, synonyme de Dieu de la mort. Se retournant vers Fuan, il le secoua à nouveau, de joie cette fois.

-Ce sont eux ! Ce sont eux ! Ils m'ont pas abandonné ! C'est... c'est... c'est super-génial !

Il ne manquerait plus que des petits bonhommes jaunes débarque pour construire un double lit à baldaquin. Bien sûrs cela impliquerait aussi un grand méchant avec un tube de colle mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie.

-Heeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeey ! Par là ! Par là !

Le shinigami, lâcha son ami du jour pour faire de grands signes à un étrange camarade dans le ciel. Un dieu de la mort un peu étrange, tout blanc avec des bras plats et des aisselles recrachant de la fumée. Même de là où il était, Teippei pouvait lire son beau tatouage. Jap'Air. Probablement un gars de la seconde division vu sa vitesse. Seul souci, l'homme continua son chemin, plusieurs dizaines de kilomètres au-dessus d'eux. Énormément déçut, voire presque sur le point de pleurer, le Midorima se retourna vers l'Arrancar.

-Tu crois qu'il nous a pas vus?

Malheureusement, ses paroles sonnèrent dans le vide. Son ami à la cicatrice étoilée ayant disparu. Mais avait-il vraiment été là? Aucune trace de sang ou autres fluides personnels et peu ragoutant. Aucun témoin à part le gars qui n'entendait des voix... Perturbé, plus que d'habitude, le shinigami resta là, les bras ballants, sans dire un mot. Ce n'est que l'arrivée de ses collègues de la Yonbantai qui le tira de sa torpeur. Il tenta bien de leur raconter sa rencontrer avec un gars très sympa mais ses compagnons se contentèrent de lever les yeux au ciel avant de l'emmener un peu de force à travers le Senkaimon.

Day as usal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t874-midorima-teipei-en-cours
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Père Froussard [PV Fuan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Père Froussard [PV Fuan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Le père noël est une ordure
» Les relations père/fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-