AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Putain de bleus [PV Naoko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Putain de bleus [PV Naoko]   Jeu 21 Nov - 0:02

Y a une bonne et une mauvaise nouvelle... J'vous explique ? Bon. Bonne nouvelle : j'ai été envoyé sur terre afin de surveiller la ville-là... Vous savez la ville spéciale là... karakura nan ? Bref, cte ville là. Ça c'est la bonne nouvelle parce que ça fait plaiz de pouvoir passer un peu de temps dans le monde des humains, pour le coup c'était pour le travail mais bon, y avait quand même moyen de s'amuser un peu, de découvrir, et pourquoi pas de ramener un ou deux trucs à la S.S. Mais comme je l'ai expliqué plus tôt, y avait une mauvaise nouvelle, y a TOUJOURS une mauvaise nouvelle. Et là, la putain de mauvaise nouvelle, c'est que je dois me coltiner un duo de bleus, genre pour les initier à toutes les conneries et trucs d'usages quand on séjourne ici, genre s'occuper des hollow et des âmes, etc... Franchement, ça a dû buger chez les administreux. Des problèmes de papelard ou je sait pas quoi. Parce que même si j'était pas le moins bien placé pour les aider là-dedans, vu que c'est loin d'être la première fois que j'me pointe ici, mais j'étais loin d'être le meilleur mentor d'un côté, j'suis jeune, pas patient, pas expérimenté de ouf, même si j'me débrouille quand même, mais j'me dis que y avait des milliers de personnes plus qualifiés que moi pour ça. P'tet que c'était un test pour moi aussi qui sait ? Genre est-ce que je sais gérer les gens. Enfin, p'tet hein, en fait j'en sais rien, ça pouvait aussi être parce que y avait personne d'autre... Oh, ai-je oublié de préciser que j'étais tombé sur des têtes de vainqueurs ? Nan ? Bah voilà, c'est fait, ces deux bonshommes sont les plus gros cons que j'ai jamais vu de ma (courte) vie. Mais si AU MOINS ils étaient puissants ! AU MOINS ! Mais non, des merdes sur toute la ligne, des lavettes, et dieu sait qu'avec ce genre de compagnie, j'aurais du mal à mener à bien ma mission de "butage de hollows", comme je dit: normal d'avancer à la cadence d'un vélo quand on est entouré de pédales. Bah là, c'était une vérité on ne peut plus vérifiable.

Mais voilà, problème numéro deux : ces enfoirés étaient de famille noble, du coup, on m'avait bien fait comprendre que la méthode "taper sur la gueule pour apprendre" ne sera pas possible ici, et franchement, je savais pas trop comment enseigner d'une autre manière. Et croyez moi, ils en profitaient les connards, ho oui, il n'hésitait pas à me le rappeler que j'pouvais pas les toucher. En fait, j'ai compris, c'est ça le test : connaissant ma nature à cogner quand on me fait chier, les gens en charge de l'attribution des postes dans ce genre de missions ont dû faire exprès de me mettre avec de petits nobles casse-couilles qui - soyons franc, n'avaient aucun avenir en tant que shinigamis, enfin, pas sur le terrain, ça c'est sûr. Leur nom de famille leur assurera certainement une bonne place dans l'administration, au mieux. Mais le pire, c'est qu'il s ne prenait pas du tout le rôle de shinigamis, au sérieux. Même moi qui pourtant prend LARGEMENT mes aises avec le règlement, et "oubli" très souvent son contenu "sans le faire exprès", en étais choqué. Selon leurs propres mots, là, c'était juste des "vacances" pour eux, genre, là, ils vont à l'académie pour le fun, et ils s'en battent les couilles en vrai (bon, c'est vrai que je suis venu dans cette mentalité au début moi aussi, mais j'en quand même changé de point de vue rapidement)

Bref, de toute façon pas besoin de leur chercher 45 défauts, si je devais citer tous les trucs négatifs que j'pense d'eux, on en aurait pas fini avant LOOOOOOOOONGTEMPS !

Alors là, moi, pour le coup je montrais pas l'exemple faut dire, j'avais carrément enlevé la tenue de shinigami pour me retrouver en baggy-Basket-veste. Mais ça encore, osef j'ai envie de dire. Alors que je sortais d'un magasin pour chourave un ou deux trucs à bouffer (discrétion assurée, corps spirituel oblige)je les voyais revenir en courant vers moi avec un hollow au fesse, et eux les tronches comme s'il avaient un vasto lorde aux trousses... Putain les gars, j'veux bien que vont êtes encore qu'à l'académie, mais quand même-là ! C'EST UNE MERDE CE HOLLOW ! Il est grand, oui, mais rien de plus, c'est même pas un Gillian. Hé.... Ça me donne une idée....

J'ai pas le droit de les taper, mais personne à dit que je pouvais pas les obliger à se fight contre les hollows... Disons que ça fera parti de "l'apprentissage !"

Hé Krow ! Aide-nous !

Que dalle, démerdez vous, c'est la leçon du jour: buter un hollow

Qu... Quoi ?

Si tu préfère on passe directement à la leçon final: combat avec l'instructeur...

Hein ?! C'était pas dans le contrat ça !

Ça aurait pu durer bien plus longtemps mais le rugissement du hollow prêt à se ruer sur eux coupa court à ce dialogue. Tant mieux, parce que mon argument final aurait été mes poings dans leurs deux gueules de con.

Bon, j'vous cache pas que j'ai soupiré un bon coup quand j'ai vu leurs "exploits", ces abrutis se contentaient d'esquiver maladroitement, en ne prenant même pas la peine de dégainer leur arme. En fait, durant le bref "combat" qui les a opposés au hollow, ils n'ont pas tenté UNE SEULE PUTAIN D'ATTAQUE ! PAS UNE SEULE ! Comprenant vite que la situation n'allait pas changer avec le temps, je m'approchais lentement du hollow, lui adressant un regard amusé. Je reçus pour seule réponse son gros poing dans la poire. Enfin, dans ma main puisque je l'avais bloqué avec celle-ci. Le soulevant à la force de cet unique bras. D'une petite projection, je le faisais monter tête à l'envers à quelques centimètres plus haut que moi. Dès qu'il a commencé à descendre, je lui mis une énorme patate dans les dent, ce qui eut pour effet de l'envoyer bouler plus loin, sans trop que je sache où exactement. J'me retourne, et je vois les deux p'tit con me zieuter, le regard empli d'un mélange de crainte et d'admiration... Qui sait, p'tet qu'il vous moins me faire chier après ça.

Le plus bavard des deux voulu enchainer en me demandant Pourquoi je les avaient forcés à combattre. Posant mon index sur ma bouche, sans même emmètre de bruits, je lui fis comprendre qu'on devrait en rester-là pour cette fois. Une sorte de "ferme ta gueule" en image si vous préférez.

Mais là, une question me taraudait l'esprit... J'ai pas un peu fait le con-là ?! C'est vrai, même si le hollow est dead, et ça c'est sur, j'me disais qu'il avait sûrement fait des dégâts à la chute... Meeeeeeeerde... Bon bref, valait p'tet mieux faire profil-bas du coup.

Hé les deux ! Maintenant, on arrête les conneries ! Vous restez prés de moi, vu c'que vous m'avez amené là alors que c'est la première fois que j'vous laisse vous éloigner un peu, j'préfère pas prendre de risques, compris ?

Montrant quelques signes de protestation (juste pour la forme), le Duo acquiesça d'un signe de tête. Là j'avais pour idée de les emmener buter du hollow, mais vraiment quoi, pas de parodies de combat, de toute façon, le prochain qui m'emmerde, c'est simple, je lui met la tête au carré, et si on me demande je dit qu'il est tombé sur un hollow, tout en l'ayant bien sûr auparavant menacé de mort s'il l'ouvrait.

Alors C'est pas tout ça mais j'suis une buse en détection moi. Va falloir attendre avant d'en trouver un. En attendant, j'vais les poser dans un endroit sûr. Oui j'ai dit que je les garderais avec moi, mais en fait nan, ils sont tellement insupportable que je risquerais de les étriper moi-même, et pis s'il retombe sur un p'tit hollow ça leur fera de l'exercice, enfin, j'ai pas trop d'espoir hein, si avec la chance que j'ai ils vont débouler en courant comme y a quelques minutes.

J'en profite au passage pour passer par le centre-ville histoire de m'détendre un peu, j'les ai laissés devant une console d'arcade dans une salle de jeu. Ça, ça ne change pas, qu'ils soient de la soul-society ou du monde des humains, tu les fout devant une console, ça fonctionne ! Enfin, eux, c'étaient des grands enfants, ça simplifiait les choses.

Pendant ce temps, moi, bah je déambulais dans l'avenue principale, mains dans les poches et démarche nonchalante, dans l'espoir de trouver quelque chose d'intéressent à faire. Parce que ça avait beau me prendre tout mon temps de les surveiller, c'était pas pour autant que c'était un plaisir, loin de là !




Dernière édition par Krow Karlson le Mer 4 Déc - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Sam 30 Nov - 13:12

Samedi après-midi, et devinez quoi ?

Comme toute étudiante en fac' bien formée et caractéristique de ma génération, je me balade en plein centre-ville histoire de faire du lèche-vitrine. Pas que j'y prenne beaucoup de plaisir hein ! Mais une dois avoir l'air le plus normale possible et ... Haaan ! Comment il est trop beau ce petit haut ! Tout rouge, il irait trop bien avec mes tifs ! Et et et ! Et ! Et ces boucles d'oreilles émeraudes ?! Haan, si c'est pas de l'abus là ! C'est une incitation à l'achat impulsif, je vous le dis !

Dommage que ce soit aussi cher. Aussi cher que si j'achète un de ces deux trucs, je me priverai de bouffer pour les trois prochains mois. Et encore.

Alors que je touche le haut du bout des doigts, dépitée, je me rends compte qu'au fond, la qualité du tissu n'a pas l'air si géniale que ça. Pas assez géniale en tout cas pour mettre ce prix. Mais bon, les temps changent ... A mon époque, le prix des vêtements dépendait de leur facture, de la rareté des tissus et ornements les composant. Maintenant, tu mets un nom de marque chic et tout le monde est prêt à vendre son chien et son chat pour avoir une boucle de ceinture.

Ça me dépite d'autant plus. C'est pas sympa pour le chat !

Je ressors de la boutique les mains vides, mais le porte-feuille toujours aussi lourd. Soit pas trop. Faim qui me prend, je me laisse portée toute seule par mes jambes vers ma boulangerie préférée. Celle qui fait des crêpes à la française, han ! Et moi qui fustigeait tous ces européens de barbares ! J'exagérais. Ils ne le sont pas. Concernant la cuisine tout du moins, leurs manières laissant pas mal à désirer.

Bref, pensée appétissante qui me vienne en peine, c'est limite si la bave ne coule pas de la commissure des lèvres ! Et c'est le drame, le drame avec le grand D de ... DRAGON ! J'heurte un obstacle. Mais c'est pas un dragon. Je tombe sur les fesses, parce que voilà, ça serait pas drôle sinan. Petite note : Il n'y a pas de petits cailloux pointus pour amortir ma chute, voilà quelque chose que je prends plaisir à observer après coup ! Bref, je me recentre : Le pas dragon obstacle, ahem ?

Je sais pas comment j'ai fait pour le rater. Il est un peu ... Un peu coloré, si vous voyez ce que je veux dire. Nan ? C'est peut-être pas plus mal ... Mon visage exprime une certaine surprise alors que je le détaille. Les personnes comme lui étaient pas des plus communes. Pour ne pas dire qu'à ma connaissance, il n'y avait aucun local lui ressemblant de près ou de loin. Je rougis un peu, quelques secondes après. Je prends conscience que mon regard le détaillant était plus que gênant, il était malpoli.

- Oh bah désolée, je vous avais pas vu ..!

Crédible ? Pas trop, mais c'est la vérité ! Croyez moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Mar 3 Déc - 23:51

Déambuler dans les rues, la nuit, rien de bien distrayant, mais on peut faire de bonnes rencontres, ou bien tout simplement s'offrir une p'tite balade au calme. Ce genre de conneries quoi. Même si, bon, le lieu pour le coup est plus propice au shopping qu'à la randonnée. Et on s'en rendait bien compte avec le nombre de passants les bras plein d'emplettes, de fringues, et je ne sais quoi d'autre encore. Et là, on distinguait facilement les malades du shopping des "gens normaux", comment ? Bah; petit un : grâce au nombre de sacs. Petit deux : grâce à leur contenu. Et GRAND trois : la tête d'hystériques et les grands cris que ce genre de personnes (les malades) aiment pousser. C'est juste ÇA , le truc que je déteste. Soyez content de vous faire plaisir, mais pitié, fermez vos gueules !

Je regardais un groupe de ce genre de gens, un p'tit groupe "à la mode", avec leur tête qu'on voit partout, des putains de clichés quoi. Le gars efféminé qui traine qu'avec des meufs(non, pas de remarques désobligeantes sur "vous savez quoi"), la grande blonde /talons aiguille/grosse poitrine et méprisante, et sa pote niaise et sans personnalité qui est tout le temps d'accord avec elle et ne sert pas à grand chose d'autre que de secouer le tête de bas en haut à chaque déclaration de l'autre, et d'autres jeunes cons du genre. Bref, on aurait dit le casting d'une mauvaise comédie américaine.

Mais alors que je m'attardais, sur le groupe d'attardés (hoho), je sentais comme une collision, mon regard se remet sur ma trajectoire, rien. Je baisse un peu les yeux, et je vois la voit, par terre, qui me fixe, je sais pas trop pour quelle raison. Je crois... Que je lui ai rentré dedans... Et, comme la logique le veux lorsque ces deux genres de corpulence que sont la mienne et la sienne rentre en collision, y en a un qui bouge pas, et l'autre qui tombe. M'avais pas vu ? Bah le contraire était vrai aussi. Mais quand même, c'est pas pour me jeter des fleurs, mais bon, je passe pas inaperçu quoi, ne serait-ce qu'à cause de ma taille, même s'il y a plein d'aut' raisons qui faisais qu'on me remarquais de loin.

Nan, c'est moi. Désolé. Rien de cassé ?

J'lui tendais la main, après tout, j'étais plus ou moins le responsable de la collision, enfin, moi j'suis pas au sol, donc autant que ce soit moi qui tende une main quoi !

Krow K... Juste Krow.

Se présenter, ok, mais pas le nom complet. ça me rappelle trop la rigueur du seireitei, avec tout ces gens qu'il fallait appeler pour tout leurs titres et leur nom complet. Restons simple là, vaux mieux chasser ces sales habitudes.

Je sais pas pourquoi, mais j'ai un mauvais pressentiment, par rapport aux deux têtes de con plus précisément. mais passons, là n'était pas l'sujet, pour le moment en tout cas.

Désolé encore hein, je faisais pas attention, j'aurais dû regarder devant moi.

Fallait pas voir ces multiples excuses comme le comportement de quelqu'un de gêné hein, j'veux dire, ça se voyais que j'étais pas plus que ça touché par la collision, j'suis pas le genre de gars à crier "ho pardon !" en m'affairant l'air nerveux dans tous les sens, nan, en mais j'insistais quand même, me demandez pas pourquoi. Alors que je m'excusais une fois de plus, j'entendais des cris de hollow, putain... Toujours à l'heure quoi, mais quelle bande de connards ces monstres de carnaval...

J'imagine que j'allais devoir m'en occuper...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Lun 30 Déc - 18:57

L'inconnu me tend la main, alors qu'il s'excuse pour notre altercation. Un homme bien sympathique si vous voulez mon avis, et je le dis pas souvent ! Moi j'avais l'habitude de me faire engueuler ou qu'on me lance des petits regards de travers à chaque fois que je heurtais un passant. Après, c'est peut-être parce qu'ils ont pas le gabarit de mon interlocuteur ? C'est vrai que quand on est si costaud, qu'une adolescente te fonce dessus, ça doit un peu faire l'effet d'un moustique te piquant le bras, ça t'agace mais sans plus ... Alors que les autres gringalets ... Si ça se trouve la fusée que je suis leur casse des os et des organes internes à l'impact ! Han ! Dire que je ne m'en étais pas rendue compte avant, tout s'explique !

Mais je crois que je suis dans mon propre délire en fait. Ah.

Je secoue la tête doucement, et me saisit enfin de la main offerte. Me redressant un peu maladroitement, je lui adresse un petit sourire gêné, alors que j’époussette mes vêtements. Je m'incline devant lui, enfin, avant de me présenter à mon tour.

- Oh mais c'est rien, je vous assure ! C'est moi qui était perdue dans mes pensées ... Heu, sinan, moi c'est Naoko, mais on m'appelle le plus souvent Nao'.

Je m'incline à nouveau, en signe d'excuse, mes joues un peu rosie. Et là. Là. Le cri qui résonne, me faisant frémir. Je tourne la tête en sa direction, me rendant compte dans l'instant que le dénommé Krow avait eu le même réflexe. Et qu'en conséquence, il appartenait à mon monde. Je haussais un sourcil, alors que mon regard se posait sur lui.

- Hmm, je crois bien qu'on a entendu la même chose. On ferait mieux de s'en occuper, vous ne pensez pas ..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Ven 3 Jan - 6:25

Là, c'est le moment où je me sens très con, et ça arrive trop souvent à mon goût ces derniers temps.

Pourquoi ? Tout simplement parce que j'aurais dû penser tout de suite à la possibilité d'avoir à faire à une shinigami. Rien que le fait qu'elle m'ai vu, et surtout qu'elle soit rentrée en contact avec moi aurait dû me mettre la puce à l'oreille, mais moi non, jusqu'au bout, je crois avoir en face de moi une humaine lambda, et il a fallu que je la voit tilter au cri du hollow pour y penser. Vous voyez pourquoi j'me sens con maintenant ? Après, y avais toujours la possibilités qu'ce soit une fullgbringeuse, vous savez, les espèces d'humains à pouvoir-là. Bref, les questions viendront plus tard. Faisons comme elle a dit en attendant, occupons-nous d'ça, ça va aller vite avec moi, vous pouvez me croire.

Hum... Je vois... Ouais, t'as raison, suis-moi.

Sans un mot d'plus, j'allais vers le lieu d'où v'nait le fameux cris, d'un ou deux shunpo, j'me suis rapidement trouvé sur place. J'étais sur l'toit d'un bâtiment délabré, qui surplombait un parc dans un état pas bien meilleur. L'endroit en avait vu des vertes et des pas mûres, j'pense. Mais bref, le cri s'était pas fait tout seul, et justement, y avais un hollow dans le parc, adjuchas j'pense, et gros en plus. Mais c'connard était pas seul bien sûr (ça aurait été trop facile qu'il soit tranquillement en train d'glander en solo). Le monstre était à la poursuite d'une âme, une bonne femme qu'avait l'air plus qu'épuisée, sûrement qu'il la traque depuis un bon bout de temps l'autre.

Bon, j'imagine qu'il est temps d'agir.

La p'tite dame s'était r'trouvée coincée par l'autre horreur, qui avançais lentement vers elle, d'la bave qui coulait depuis son masque, sexy le truc quoi. Un p'tit sourire en coin, je saute du toit. Sans me presser, je m'avance vers la chose.

Hey, dugland, tu sais jacter ou bien t'es un d'ces hollow attardé ? Enfin, faut dire que les hollow attardé sont plus nombreux que ceux doués d'intelligence me semble et -...


Pas l'temps d'finir ma phrase, l'affreux me coupe d'un cri des plus significatif, c'qui a vite répondu à ma question quant à son intelligence, ça au moins, c'est fait. J'continue donc ma marche vers le hollow attardé. Celui-là fit mine de se ruer sur l'âme, pour la prendre en otage ou un truc du genre j'imagine, bien sûr, quoiqu'il avait pensé à faire, cela importe peu, puisque j'étais d'jà d'vant lui, faisant obstacle entre lui et l'autre apeurée. Toujours avec ce p'tit sourire en coin aux lèvres, je f'sais signe au gros hollow de venir, cette dernière provocation suffit à l'faire sortir d'ces gonds, et il n'tarda pas à me balancer un cero dans la tronche. Enfin, une parodie de cero j'devrais dire, le fait que j'ai arrêté l'truc à mains nues donne une idée du niveau d'puissance d'la bouboule d'énergie. Mais apparemment, l'but n'était pas de me blesser avec ça, mais de me distraire. Car ce qui suivait directement le cero, c'était la main griffue de l'Adjuchas, qu'avait profité d'la lumière que produit c'genre d'attaque pour enchainer avec un effet d'surprise. Hum... Pas si con qu'ça l'bonhomme en fin d'compte. Dommage pour lui, ça aura pas suffi. Enfin, si, ça aura suffi à me faire une p'tite entaille au torse, voilà tout. Vu l'expression étonnée que j'pouvais voir, même derrière son masque, le monstre s'attendait plus à me voir coupé en deux après c'coup. Pas de chances copain, ça marche pas comme ça.

J'empoignais alors son bras, pour le lui arracher en bonne et due forme, c'qui manqua pas d'le faire beugler, encore. Et vu que j'en avais marre de l'entendre gueuler, j'lui ai arraché la tête. à mains nues ouais, comme toujours. Alors qu'il se réduisait petit à petit en un tas de cendres, je m'approchais de l'âme qu'il tourmentait plus tôt. Toujours terrifié, et encore plus apparemment après c'déferlement d'violence, je prenais mon zanpa jusqu'alors caché sous mes habits, et commençait à approcher le pommeau d'son front. Comme vous vous en doutez, ça n'a pas amélioré la situation, cette conne a prit ça pour une agression, et commençait à se débattre. Et moi, autant dire que je suis pas le genre de gars qu'essaye de calmer l'âme d'en face en lui glissant des mots doux et rassurants, ou n'importe quel truc du genre. J'ai pas l'temps pour ces conneries, trop long, trop chiant, bref, je préfère la méthode que je vais appliquer sur-le-champ: plaquer l'âme paniquée au sol, et la purifier "de force".

Désolé, c'est pour ton bien, j'm'excuserais si on s'revoit là-haut !

Voilà, une p'tite phrase gentille pour pas que j'me dise que je suis un véritable connard. Après que j'ai apposé le pommeau d'mon zanpa sur son front, elle disparut dans une lumière bleutée. J'me retournais donc vers ma rencontre d'il y a quelques secondes, qui finalement n'avait pas eu besoin de faire grand chose pour le coup.

Voilà, ça, c'est fait. Alors ! Dit-moi tout ! Fullbringeuse ? Shinigami ? J'pencherais plus vers la réponse B mais j'ai un doute, éclaire donc ma lanterne ! Oh et, il va de soit que si j'te pose la question, c'est que je suis une buse en c'qui concerne la détection d'reiastu, et de tout c'qui vise à en déterminer la nature. C'est pas une raison pour en profiter pour me mytho hein !

J'disais ça avec un sourire qui se voulait amicale, jusque-là, on restait dans l'cadre des simple questions d'curiosité, rien de bien sensible j'pense. Y avais aussi la possibilité quincy, mais j'ai préféré ne pas l'énoncer, les rapports avec ces derniers, enfin, le peu qu'il reste de ces derniers même n'était p'tet pas des plus amicaux. Normal quand on rase la moitié d'la S.S Nan ? Enfin, voyons voir si elle répond déjà à mes questions. Curiosité quand tu nous tiens...

J'gardais les deux cons dans un coin d'ma tête, faut pas les oublier eux aussi ! Même si j'aimerais bien pour être franc...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Ven 10 Jan - 19:13

J'ai comme l'impression d'avoir semer un peu de doute dans l'esprit de ce bonhomme, huhu. Quelque chose me disait même qu'il devait être habitué aux phénomènes paranormaux que sont les Hollows, vu la gêne qui semble transparaître dans sa réaction. Il sait que je suis quelqu'un de son milieu, et lui ne l'a pas deviné au premier abord, hmmhmm ... Il doit être un peu comme quoi, très naze en détection ! Ou alors il est négligent. Mais les gens négligents ne vivent généralement pas très longtemps, hors quand on a affaire à des bêtes aussi vicieuses que les Hollows, on meurt assez vite de manière générale.

Avait-il donc de la chance, où était-il assez puissant pour survivre jusque là ? Bonne question ! Allons voir de quoi il en retourne ! Et il s'éloigne rapidement avec des Shunpôs pas mauvais du tout, huhu. Temps de quitter mon gigai et le suivre ! Mais, hmm ... Autant le laisser dans un endroit un peu, comment dire, reculé. Pas envie de me retrouver dans un endroit où je ne voudrais pas être. Petite rue reculée repérée, j'y cours aussi vite que mes petites jambes le permettent, et je quitte l'enveloppe charnelle. Enchaîne de nombreux Shunpos pour arriver sur la scène du crime.

Il était là avant moi, ce qui n'était pas étonnant. Mais ce qui était étonnant, quand même, c'était de voir l'Adjucha. C'était rare comme bestiole ici, encore plus rare qu'un Menos Grande ... Brrr, pas plaisant à voir ... Des bêtes aussi fortes dans les environs, et de plus en plus nombreuses ... Mauvais, mauvais, mauvais ...

Je grimace, restant un peu à l'écart, bien décidée à voir de quoi était capable le dénommé Krow. Et il était quand même assez fort dans le genre. Le pauvre Adjucha, j'me sentais limite peinée pour lui ... Je veux dire, mourir, pourquoi pas ! Mais mourir comme ça ... Enfin, c'était des horribles bêtes, mais quand même ! Je sais pas, je trouve ça un peu triste comme mort. Même si il meurt pas vraiment, il part rejoindre le Rukongai et tout ... Mais minute ..! Lui va au Rukongai, mais, ça se sait ! Un Adjucha et avant lui, un Menos Grande, sont des assemblages de centaines et de milliers de Hollows ... Hollows qui ont sûrement pas mal de morts à leur actif ... Est-ce que ça veut dire qu'en purifiant l'âme d'une telle bestiole, on envoie à la Soul Society des milliers d'âmes ?!

Si c'est le cas, ça va être galère niveau logistique ...

Bref, pas le temps d'aller plus loin dans la réflexion que Krow vient me parler. Il veut en savoir plus sur moi, savoir ce que je suis. Parce qu'évidemment, il ne m'a pas vu quitter mon gigai ... Donc, potentiellement, j'peux carrément lui mentir ! Je pose un doigt sur mes lèvres, hésitant dans la marche à suivre. Rien ne m'assurait qu'il ne possédait pas de compétences en détection et qu'il sache ce que je suis ... Et que ce soit un test. Mais d'un autre coté, tout à l'heure, il avait l'air de penser que j'étais humaine ... Hmmhmm ...

- Je suis ce qu'il y a de plus humaine, monsieur shinigami.

Je souriais, d'un petit sourire mutin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Mer 22 Jan - 15:59

Si ça, ça s'appelle pas prendre la personne en face de toi pour un énorme con, j'me demande comment ça s'appelle.

Tout c'qu'il y a de plus humaine hein ? Bon, qu'elle soit humaine, ok, mais certainement pas une SIMPLE humaine. Déjà, elle a réussi à me suivre. J'ai pas fait attention à c'qui s'passait derrière moi, mais l'est clair qu'il faut une putain d'vitesse pour me rattraper quand j'utilise c'genre de shunpo, et c'est pas n'importe quel moyen d'transport humain qui pourrait égaler c'te vitesse. Bon SI, p'tet une fusée, mais là, VOUS PARTEZ UN PEU LOIN, J'TROUVE. Tout ça pour dire que j'aime pas du tout cette situation, j'peux pas savoir si elle dit vrai ou se fout carrément d'ma gueule. En tout cas, j'étais maint'nant A PEU PRÉS sûr que c'était soit une fullbringeuse, soit une shinigami. J'écarte pas complètement les possibilités Arrancar/Quincy, mais j'y crois franchement pas trop. Arrancar, l'aurait été plus agressive j'pense. Quincy, idem. J'veux dire, elle sait qu'je suis shinigami, et on sait tous que ces deux races ne nous portent pas particulièrement dans leur cœur. Alors oui, y a quelques exceptions, mais les pacifistes sont rares d'nos jours. Après j'dit ça, mais pas mal de fullbringeurs sont pas SUPER FAN de nous hein. Fermant les yeux un instant, je réfléchis. Bon, je sais pas trop c'que j'dois faire avec elle. Le fait qu'elle ai pu entendre l'autre hollow en dit long sur sa nature, et il s'rait pas bon d'ignorer quelqu'un qui en est capable, puisque ça veut dire qu'elle dispose d'une certaine puissance. J'insiste sur le "certaine", parce que c'est hyper variable, autant certains arrivent à voir les hollows et sont des gros faibles (Le meilleur exemple: les deux abrutis que j'me coltine), autant d'autres sont des monstres de puissance.

J'suis dans l'flou total, et ça m'plait pas.

Hum... Bref, j'suis un peu incapable de savoir si tu dis vrai ou non, donc on va partir du principe ça l'est. Déjà, t'as réussi à m'suivre ici, donc, tu dois avoir certains pouvoir. Et si comme tu dis tu es tout c'qu'il y a de plus humaine, t'es donc une fullbringeuse. Alors là, c'est le moment où j'te pose d'autres questions chiantes, désolé d'avance. Alors, c'que j'considère comme la question d'base à poser quand j'rencontre un humain à pouvoir : est-ce que t'as quelque chose contre Soul-Society ? J'imagine que tu sais c'que c'est si tu sais c'que un shinigami, hum ?

J'imagine, mais on verra bien après. Le plus important restant de savoir si elle est hostile à la S.S. 'Tain, ça fait bizarre de faire son taf pour une fois. Enfin, dans c'registre là. C'est pas trop dans les habitudes d'n'importe qui à la onzième j'pense le recensement d'information d'ce genre. J'vais l'faire quand même, mais pas avec un entrain incroyable quoi.

Ensuite, y avait autre chose que j'aimerais bien savoir, mais poser la question direct', comme ça, ça va juste pas le faire. Pourquoi ? Parce que "dis-moi, c'est quoi ton pouvoir, et à quel point t'es puissante ?" bah ça le fait pas j'trouve. C'est louche au possible, et invite plus que tout à la méfiance. Mais n'empêche, fallait que j'me fasse une idée sur le danger qu'elle représente, et agir en conséquence. Quand t'arrives à un certain niveau de puissance, normal qu'on te surveille en même temps. J'me dis après coup que j'aurais dû la laisser s'occuper du hollow pour me faire un avis sur la question, quel con.

Mais bref, j'trouverais bien un moyen au pire, voyons déjà c'qu'il en est pour la question précédente. En même temps, j'me doute que quoiqu'il en soit, même si elle avait un quelconque problème avec la S.S, elle va pas me sortir cash qu'elle veut buter tout les shinigami en libérant son pouvoir.

Quoique, des fous, y en a partout hein.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Lun 27 Jan - 2:30

Si je vous disais que la confusion que je provoquais dans ce petit Shinigami me plaisait, vous me croiriez ? Je dois être un peu malsaine sur les bords. Ou alors c'est que je m'ennuie vraiment, mais vraiment beaucoup ! Je pense que ça doit être ça. Et si je me trouvais ... Des passions ! Genre comme la couture ! Enfin, nan, pas ça ... Ça craint, ça ! Les timbres ? Pas mieux ... Bon, okay, j'ai aucune idée de truc bien, mais ça arrivera, je vous jure ! Mais si on se concentrait, genre, sur les trucs appelés "évènements du présent" ? Oui, ça peut être utile. Bref, mon interlocuteur Shinigami. Il doit se dire que je me moque un peu de lui. Et pour le coup, il doit se demander ce que je suis. Et comment je le suis, même si cette dernière question, je vois pas pourquoi il se la poserait ! A moins qu'il soit philosophe dans la chose ? Han ...

Nan, c'est mort.

Il finit par s'exprimer. Et je sens que ça le gêne vraiment de pas savoir. Et si au début, ça pouvait me faire sourire (oui, je suis une gamine, et alors ?!) après avoir entendu ce qu'il avait à dire, je me sentais ... Pas très rassurée. Il voulait me poser des questions. Bien sûr, je pourrai mentir, mais est-ce que serait convainquant ? J'ai toujours été mauvaise pour ça ! Et et et ! Si il découvre que je suis une Shinigami, il va me poser encore plus de questions ! Et je serai encore moins convaincante, il se méfiera, et il voudra plus me laisser partir du tout. Et encore pis si il apprend que je suis fugitive.

Quelle conne je fais de l'avoir suivi ...

On essaye de se sortir de ce mauvais pas, avec le moins de casse possible. Premièrement, je recule. Pour lui faire comprendre que je suis réticente. Pour quelle raison ? Il pouvait s'imaginer celle qu'il voulait. Puis je levais les mains, avant de dire, avec un petit sourire gêné.

- Heu, c'est pas un peu direct comme approche ? Je veux dire, même si j'en voulais à la S.S. et tout et tout, tu crois que je dirai à quelqu'un susceptible de me démolir qu'en effet, j'aimerai les voir cramer dans les feux du Quatorzième Enfer ?! Pas que j'ai quoi que ce soit contre vous hein ! Moi je vous aime bien et même ! Je pense que vous êtes des chics types ! Mais si j'étais autrement, voilà !

Je reprenais mon souffle, après ma tirade.

- Moi, je veux pas vous chercher d'ennuis. Alors pourquoi vous faites pas la même chose avec moi ?

Cette réplique voulait tout dire. Je ne voulais pas en savoir plus sur lui, alors ce serait sympa si il faisait de même avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Jeu 30 Jan - 23:36

Oula, mauvaise pioche, j'aurais dû m'y prendre autrement. Elle me fuit, là.

'Chier, déjà que j'ai pas spécialement envie de faire ça à l'origine, si ça coopère pas en face, laisse tomber quoi, j'vais vite revenir à c'que je fais habituellement pour le Gotei hein, à savoir tout ce qui englobe et touche de prés ou de loin au défonçage de gueules. Et pourtant, aujourd'hui, j'suis pas spécialement d'humeur.

Oui. Moi, Krow Karlson, Huitième siège de la onzième division du Gotei treize, n'a pas envie de taper sur quelqu'un. Problème ?

Enfin, c'est plutôt elle en particulier que j'ai pas envie de taper. Franchement, jusque-là, elle m'a rien fait d'mal, et -même si, ok, j'suis pas un putain de psychologue/Physionomiste qui déchiffre la nature des gens dès le premier regard- je trouve pas qu'elle a l'air spécialement dangereuse. Pas dans le sens où elle est pas puissante, parce que j'ai l'intuition qu'elle l'est, mais dans l'sens où j'pense pas qu'elle va utiliser c'te puissance à mauvais escient. Après, si un jour j'devais apprendre que la meuf s'amuse à balancer des kaméhéméha dans les buildings pour le fun, je serais le premier à descendre de là-haut pour lui refaire le portrait façon onzième, ça vous pouvez me croire. Mais, j'ai la prétention d'avoir un putain d'instinct, donc je pense que ça ira, même si, pour la forme, ça aurait été mieux que je puisse en apprendre un peu plus sur les intentions ou même la puissance de cette Naoko. Soit, j'm'en passerais, j'aime penser que de toute façon, on a largement de quoi faire à la Soul Society pour calmer les ardeurs des quelques solitaires du coin. Idem pour les organisations de p'tite envergure. On les tolère, même ceux qui nous sont hostiles, alors qu'on pourrait très bien envoyer un ou deux capitaines accompagnés de quelques gradés pour les refroidir un par un. Leur chance, c'est surtout qu'on a des plus gros problèmes en c'moment, qu'ce soit les Hollow ou les Maho-Tsukaïs. Bon, J'AVOUE, y en a un ou deux parmi ces indépendants qui pourraient causer de vrais problèmes, mais ils restent "négligeables" comparé aux deux autres menaces citées plus tôt. Bref, en gros, ce long monologue juste histoire de dire qu'elle va pouvoir se barrer. 'Tain, je serais pas tellement naze en détection, j'pourrais ne pas passer par la case interrogatoire et directement me faire une idée sur sa puissance, et sa nature. Là, je me retrouve comme un con, avec pas plus qu'un nom et un visage, sans pouvoir associer le tout à une race et un niveau de dangerosité.

D'un côté, son p'tit discours là, je le trouve assez suspect. C'est plein d'une naïveté presque attendrissante, et je sais pas trop si elle est feintée ou bien réelle. Pis... Cette maladresse... J'sais pas, j'ai mon moi qui me dit que tout ça cache quelque chose de suspect et j'ai mon moi qui me dis "on s'en branle". J'dois bien avouer que je commence à douter. j'pensais la laisser partir y a pas trente secondes, mais maintenant...

PUTAIN !

Vous voyez pourquoi c'est pas moi qui m'occupe de ce genre de trucs d'habitude ? Vous voyez pourquoi j'suis dans la division des gars qui cognent et qui posent les questions après ? Oh et puis Fuck, on va faire les choses comme ça.

Pourquoi ? Parce que c'est mon taf, c'est aussi simple que ça. Crois-moi, si y a bien quelqu'un que ça fait chier ce genre de pseudo-interrogatoire, c'est bien moi. Et tes intentions ont beau être très floues, ce qui devrait me pousser à approfondir, j'vais te laisser t'barrer. Mais j'vais insister sur un point très très important. Si, par le plus grand des hasards, je venais à entendre parler de quelqu'un correspondant à ta description qui s'amuserait à faire du grabuge dans l'coin, je reviendrais te voir. Mais le dialogue sera beaucoup plus musclé, et ne se fera pas par l'intermédiaire de quelconques mots.

J'disais ça sans me la jouer regard menaçant ou une connerie du genre, juste mon expression habituelle. Je cherchais pas à l'intimider, mais à mettre les points sur les I quant à mon rôle, et les éventuelles conséquences d'ses agissements.

Mais bref, chacun ses secrets, et je peux comprendre que ce genre de question gène un peu. Je crois pas me tromper quand je dis que t'as quelque chose à cacher, mais tant que t'évites les embrouilles, j'm'en fous. T'as pas l'air d'être une mauvaise fille, ni d'être du genre aimant à embrouilles, continue de dégager cette impression et tout se passera pour le mieux. Oh et, j'devrais p'tet pas te dire ça, mais évite les autres Shinigamis. Certains pourraient se montrer plus insistants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Lun 3 Fév - 20:57

J'hésite à fuir à grands coups de Shunpo. Mais si je fais ça, il risque carrément de me trouver suspecte, et ! Et ! Il va me poursuivre ! Et vu que je suis pas très douée avec ça, si lui l'est, je vais être obligée de me battre ! Et ça va mal se passer, et pas forcément pour lui ! Misère ... J'aurai dû rester à la maison et regarder cette retransmission du concert d'Epica à la télé avec Tomoe, même si j'aime pas ce genre de musique ! J'ai reculé d'un pas, cela dit. Pendant que je pensais à ça. Parce que si jamais je l'avais pas convaincu (et ce qui risquait d'arriver, après tout, même moi j'arrivais pas à me convaincre !) alors il faudrait sincèrement penser à détaler vite, comme le lièvre !

Quoi que nan. Pas le lièvre, c'est assez lent en fait ... Comme le jaguar alors ? Ou comme une voiture de formule 1 ? Oulàh ... Je pars loin, très loin ... Trop ! Bref ! Oh ! Il s'exprime, le Shinigami ! Bon, il est honnête. Enfin, je crois. Il m'a l'air de l'être. C'est vrai que moi aussi, si j'étais restée à la S.S., j'aurai été un peu obligée de passer ce genre d'interrogatoires à des inconnus qui ont des pouvoirs de ce genre ... Quoi que, je sais pas, y'a pas une brigade spéciale pour ça ? Hein hein hein ?! Pff ... On reprend ! Donc il me dit que c'est sont taf, il me dit que je suis tellement floue qu'il devrait insister en temps normal (je le savais, je me maudiiiiiis !), mais ... Il me dit qu'il me laisser partir pour cette fois. Mais que j'avais pas intérêt à déconner sinon il viendrait personnellement me le faire regretter.

Je suis soulagée, je l'avoue ! Même si la menace, ça passe pas très bien. Mais on s'en moque ! On s'en moooqueee ! Je suis libre, comme l'air, la brise et l'eau ! Je souriais, mon visage se détendant, alors que je m'inclinais.

- Je prends note de ces conseils, même si bon, c'est quand même un peu les Shinigamis qui ont tendance à me tomber dessus ...

Je riais doucement.

- Je vous assure, je suis dans le ... Même camp que vous. A peu près. Mais je mets pas de grabuge ! Parce que, si j'en mettais, ça ferait un moment que je me déplacerai pas ici avec autant d'insouciance ! Je vous assure !

Je hochais la tête à plusieurs reprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Jeu 20 Fév - 2:28

Nan mais... En fait, elle ferait mieux de se barrer avant que je change d'avis, plus elle l'ouvre, et plus j'me dis qu'en fait je devrais insister. Aller, merde, me donne pas de raisons supplémentaires de te faire chier, j'ai aucune envies de rester ici plus longtemps. Et toi, t'as aucune envies que ce pseudo-interrogatoire suive son cours, alors juste, hum ?

Attend... Elle est en train de dire qu'elle a rencontré d'autre shinigamis, là, nan ? j'suis pas fou ?

J'veux bien la croire, que c'est les shinigamis qui viennent vers elle, sans compter que moi, c'est un putain de hasard qui a fait que je la rencontre, tandis que d'autres, certainement meilleurs que moi dans le domaine de la détection de reiatsu, l'auront repérée, et seraient intentionnellement allés vers elle. Logique, quoi. Et elle aurait fait quoi pour échapper à ces rencontres ? Parce que, à part les embobiner, y aussi la possibilité qu'elle les butes. Je pense pas, et espère pas que c'est le cas, mais faut penser à tout.

Heu... Elle est de notre côté... " à peu prés... Mais... Tu te rends compte que tu t'enfonces, là, ou tu le fais exprès ?

'Chier, elle en a trop dit, vais être obligé "d'approfondir". On dirait pas comme ça, mais j'ai un minimum de conscience professionnelle. J'peux être cool avec certains, parce que j'suis de bonne humeur ou parce que leur tête me revient, mais y a des limites. J'me suis assez montré concilient comme ça. J'ai assez fermé les yeux sur ses déclarations louches. J'vois p'tet le mal là où il est pas avec ses deux dernières phrases, mais j'peux pas prendre le risque de la laisser filer si elle a des choses à se reprocher.

Les shinigamis qui ont tendance à te tomber dessus, hein ? Et dis moi, ça s'est passé comment, tes entrevues avec les autres shinigamis, hum ?

Franchement, c'est la naïveté poussée à l'extrême, quoi. Tu te doutes bien qu'après une phrase comme ça, le gars d'en face va se poser des questions, surtout qu'elle était déjà suspecte, donc bon. Putain, soit gentille, ai les bons arguments pour te laver de tout soupscons, si tu continue sur cette voie, je vais être obligé d'en venir aux mains, profite-en, le seul jour où je suis pas d'humeur, faudrait pas me pousser à bout, hein !

Et ça veut dire quoi, être dans notre camp "à peu prés" ? 'Tain, t'aurais dû la ferme tant que t'en avais l'occaz, c'est dommage... Vraiment dommage.

Je marque une pause, réfléchi un coup. J'vais être franc avec elle. C'est pas mon genre les stratagèmes sadiques ou bien même les manipulations genre "tu peux me dire la vérité, je ne ferais rien" sachant pertinemment me qui si ce qu'elle a à me dire me plait pas, faudra que j'avise, et que du coup, je ne lui ferait pas rien.

J'préfère te prévenir tout de suite, selon ta réponse à ces questions, il se pourrait bien que je décide de rendre l'interrogatoire un peu plus musclé, choisi bien tes mots.

Ne t'enfonce pas, par pitié.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Lun 3 Mar - 1:29

Je pensais que c'en était fini. Je pensais avoir réussi à être assez habile pour pouvoir me barrer sans rendre de compte à qui que ce soit. Devinez quoi ? J'ai un peu pathétiquement échouée. Et pourquoi ?! POURQUOI ?! Parce que je l'ai un peu trop ouvert. Parce que, confiante, je me suis relâchée et ai laissée ma pensée s'exprimer librement. Et quand je réfléchis pas à ce que je dis, ça donne des trucs pas beaux. Et quand je dis pas beaux, je veux dire vraiment pas beaux. Genre, un peu ce qui est en train d'arriver, là tout de suite. Qu'un gros malabar se disent : En fait cette meuf est carrément chelou, et si je la laisse se barrer comme ça j'risque de le regretter parce que ça pourrait être genre une grosse psychopate.

Ah ouais quand même ... Si j'avais su, j'aurai juste sourire bêtement, j'aurai tourné les talons et quand il aurait été hors de vue j'aurai Shunpo à en crever histoire de mettre toute la ville entre lui et moi ! Merde, merde, meeeerde ! Je recule d'un pas. J'ai l'air un peu flippée, mais j'affiche un petit sourire gêné alors que je lève les bras.

- Nan mais, attend, c'est pas du tout ce que tu crois ..!

Mais lui, il doit avoir aucun doute sur la question, et clairement penser que ce qu'il croit est la réalité. Alors que je suis parfaitement innocente ! Il me fait remarquer que j'aurai dû me taire et partir tant que je le pouvais. Merci, j'étais pas au courant sérieux ! Merci de me le faire remarquer hein ! Mais si la situation était comme elle était, j'aurai eu un air un peu blasé. Sauf que là, clairement, j'étais à une réponse de me faire tabasser. Capturer. Puis enfermer dans les geôles de la Soul Society. Et ça, ça ... C'était mort. Pas une fois de plus, plutôt mourir.

- J'ai jamais fait le moindre mal aux Shinigamis ! Vous ... Vous pourrez demander à Karot ! Ryuu Karot ! Il est Vice Capitaine de la Onzième Division, vous pourrez lui demander et il confirmera !

Je fais quand même un nouveau pas en arrière.

- Et quand je disais ça, c'était juste pour dire que je me mêle pas des affaires de la Soul Society, mais que lorsqu'il y a des problèmes que vous n'arrivez pas à gèrer, je ... J'interviens ...

Avais-je été assez convaincante ? Aucune idée. Mais si la conviction de mes propos était la même que celles des précédents, alors ... J'étais condamnée. C'est pour ça qu'instinctivement, face à cette menace qui commençait à me suffoquer, j'avais posé instinctivement ma main à la ceinture. Mais il n'y avait pas de sabre. Il était caché sous ma veste, dans le dos. Mais j'avais oublié, et le geste pouvait me griller.

Merde, merde, merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Jeu 27 Mar - 22:13

Tu vois, ça, c'est typiquement le genre de phrase que sort quelqu'un qui a quelque chose à se reprocher. Sérieusement, là, j'ai vraiment l'intention qu'elle fait exprès de s'enfoncer, d'aggraver son cas, de sortir l'exact contraire de ce qu'elle devrait sortir pour ne pas avoir de problèmes, d'avoir le comportement idéal pour se foutre dans la merde.

Ou elle a juste une énorme maladresse, doublée d'une incroyable poisse. Mais à ce niveau, c'est pire que de la poisse, pire que de la maladresse. C'est des concepts encore plus évolués que ça, qui nécessitent un nouveau mot pour les définir.

Quoiqu'il en soit, elle est bien trop suspecte pour que je puisse la laisser partir tranquille. C'est pas comme si elle avait eu sa (ses) chance(s) de se barrer sans faire d'histoire, bouche cousue, la vie sauve, normal, quoi. Je me suis montré plus que patient, c'est fini. Bon. Krow, va falloir faire ton taff.

Ryuu Karot. Ce nom m'a fait sortir de mes pensées. Lui ? Non, sa parole, ça vaut rien pour moi. Il est puissant, et plutôt sympa, il a pas volé sa place. Mais du peu que j'ai vu de lui, malgré son âge plus avancé que le mien, dans sa tête, c'est un gosse assez naif, innocent, le genre qu'on manipule sans trop de soucis. Elle, suffit qu'elle joue le jeu, use un peu de son charme, se la joue jeune fille naïve innocente, et hop ! Elle lui fait dire ce qu'il veut, au Karot. Et vu que je savais pas encore si c'était une odieuse manipulatrice, menteuse, triplée d'une actrice hors pair, ou bien une cruche un peu maladroite qui se rend pas compte de sa puissance, de la portée de ses mots et actes... Ou autre chose... En fait, j'ai vraiment du mal à la cerner, celle-là.

Karot, hein ? Mon Vice-Cap, quoi. En fait, entre nous, je lui fait pas plus confiance que ça. Je remet pas en doute sa fidélité à Soul Society, mais plutôt ses capacités en matière de discernement. Tu choisis les bons mots et tu l'as dans ta poche. Moi, je vois pas trop si t'es à considérer comme une ennemie ou pas, mais t'es trop suspecte pour être ignorée, ça, c'est sûr.


Et elle continue de reculer, tandis que moi je m'avance, pour qu'elle ne creuse pas la distance entre nous et puisse ainsi fuir. "lorsqu'il y a des problèmes que vous n'arrivez pas à gèrer, je ... J'interviens ..."

C'est pas possible, elle le fait exprès.

WOW. C'est quoi ce geste là, elle va dégainer quoi ? à peine je perçois le mouvement que mon expression, déjà sérieuse, prend une teinte plus mauvaise, mes sourcils se froncent, visage fermé. Clairement, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. D'un Shunpo ultra-rapide, je me retrouve devant elle, comme si j'avais toujours été là, en même pas une fraction de seconde. Là, j'empoigne son poignet et serre fort, ça lui fera mal, sans aucun doute, même si le geste était plus ici en tant que prévention d'un quelconque coup de sa part. Je plonge mon regard dans le sien, ce regard qui pourrait presque paraitre moralisateur, comme celui du père qui prend son enfant en flagrant délit, celui du prof qui vient te remettre ton 0 sur 20.

Quoique t'aie voulu faire, t'oublies.

Tout ça va mal finir, j'le sens venir gros comme une maison. J'suis pas du genre galant avec le délire "frappe pas les femmes, c'est lâche" ou ce genre de principe tout con, mais j'aime pas me frapper quand la personne en face n'a pas la volonté de combattre, faut au moins ça, ou un différent avec la personne, t'as généralement la conscience plus tranquille quand il s'agit de frapper quelqu'un que tu peux pas piffrer.

Mais elle... Elle m'a franchement rien fait, et elle a l'air d'avoir une seule envie, se barrer. J'ai beau être fana de combat, je part dans les conditions idéales pour regretter celui-là.

S'il a lieu, bien entendu. Mais peu de chance d'y échapper, maintenant.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Jeu 17 Avr - 20:40

Il me croit pas, mais il faut dire que j'ai toujours eu du mal à être crédible. Et j'ai toujours eu encore plus de mal à ne pas m'attirer des ennuis toute seule. Cela avait fini par payer : Aujourd'hui, j'allais me faire passer à tabac par un Shinigami. Le camp dans lequel je me trouvais il y a à peine un siècle. Des gens biens, au fond. Je n'avais vraiment rien contre eux. Même ! J'avais de la sympathie pour eux ! Mais j'étais pas sûre que ce soit partagé. Et c'était même sûr que ça l'était pas, vu comment il me saisit le poignet, limite à me le casser. Je pousse un petit cri de surprise se transformant rapidement en un de douleur. Il a l'air bien plus menaçant, vu comme ça. De si prêt. Avec cette expression sur le visage. Il faut dire que faire un mouvement pour dégainer un sabre que j'ai pas, c'est pas le genre de trucs à mettre dans les meilleurs conditions de discussion.

- Lâchez moi ! Ou ... Ou ...

Ou quoi ?! Je vais crier ? Je vais m'enfuir ? Je vais l'abattre ? J'étais pas sûre de pouvoir quoi que ce soit de ce genre, à part crier, et encore pas longtemps. Juste le temps qu'il me brise la gorge. Je le regarde, paniquée. Je tremble comme une feuille. Je sais pas quoi faire, pour changer. Oh, bien sûr, je pourrai essayer de lui faire mal. Mais généralement, quand j'essaye de faire ça, je m'attire encore plus d'ennuis ...

C'est sur une voix brisée que je me contente de dire.

- Sérieux, je cherche juste à être tranquille, c'est trop demander hein ?!

Une étincelle de colère s'était embrasée, sortie de nulle part.

- Je vous ai jamais causé du tort, vous le sauriez depuis le temps si c'était le cas ! Alors pourquoi vous me laissez pas partir, hein ?!

Je le regardais, regard furibond. Avant de me rendre compte que m'exciter m'aiderait pas. Pas du tout. Au mieux il rigolerait, au pire il s'énerverait et me ferait bobo. J'espérais vraiment qu'il le prenne bien, ça m'arrangerait quand même beaucoup ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Lun 21 Avr - 0:58

Pffffouuuuuuu... Commence à me les briser sévère, elle. Lâchez-moi ou quoi ? Hein ? J'sais pas, va au bout de ton geste, dégaine ton putain de sabre invisible et on en parle plus. Ça m'aurait limite arrangé qu'elle décide de combattre, au moins, j'aurais pu l'attaquer sans regrets, en me disant, "elle l'a bien cherchée, de toute façon". Mais voilà qu'elle me ressort le coup du "pourquoi moi, j'ai rien fait" et compagnie. Et ça, ça me fait chier, au delà de tout. Je la connais pas, et si en d'autres circonstances, notre entrevue aurait pu se faire dans un contexte bien plus posé, dénuée d'hostilité, là, la force des choses (et le fait qu'elle n'ai pas su tenir sa langue) fait que la situation est devenue ce qu'elle est maintenant.

Tu veux t'énerver ? Ah parce que là, tu te crois en position de t'énerver ? Si encore tu joignais la parole au geste, et tu m'attaquais, mais là, ça s'la joue p'tite crise de colère, et ça fait rien à côté de ça.

Quand on veut être tranquille, on apprend à la boucler quand il faut, et à se barrer en courant quand les ennuis pointent le bout d'leur nez.

C'est tout ce que j'ai su lui répondre. SI SEULEMENT, si seulement elle s'était juste barrée sans l'ouvrir quand je lui en ai donné l'occaz, mais elle aurait tout simplement été hors de danger, et moi j'aurais pu me débarrasser de cette situation. Après, pas bien malin de mimer d'avoir un sabre à la ceinture quand on en a pas. J'ai pas trop compris, pour le coup. Mais ce geste, c'était clairement hostile. Qu'elle panique parce qu'elle sent que la situation se barre en couille, ok, mais qu'elle ne serait-ce que fasse semblant de vouloir tenter une quelconque agression contre moi, c'est juste mort.

Non. J'ai aucune putain d'preuve que t'as jamais causée d'ennui à Soul Society d'une manière ou d'une autre. Qui m'dit que  parmi les Shinigamis qui disparaissent sans laisser de traces, y en a pas qui ont crevé sous tes coups, hein ? Y a rien qui t'incrimine, mais y a rien qui t'innocente.

Hum... C'est vrai qu'elle m'a pas attaqué pour l'instant, mais comprenez moi bien, si je devais faire confiance à tous ceux qui me sortent le regard du chaton accompagné du classique "j'ai rien fait", je laisserais s'échapper bon nombre de tueurs en puissance. J'ai mon intuition qui me dit qu'elle a rien fait, mais j'ai l'absence totale de preuve de ça couplée aux maladresses niveau discours qu'elle a fait plus tôt.

....

Oh et puis merde, pas aujourd'hui, j'en ai marre de ce petit jeu.

Je la lâche, me retourne, mets les mains dans les poches, puis commence à marcher dans la direction opposée. Une seule phrase qui raisonne dans ma tête, et que j'arrive pas à ignorer :

j'espère que j'aurais pas à le regretter.

J'dis ça, sans me retourner, sans m'arrêter, j'étais déjà à quelques mètres d'elle.
J'imagine qu'on en a fini, ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   Jeu 5 Juin - 18:17

Il finit par me lâcher le bras.

Je pousse un petit couinement, posant ma main instantanément sur celui-ci. Je pousse un petit gémissement de douleur, dents serrées. Je crois qu'il me l'a cassé. Non. En fait, j'en suis sûre. Mais le faire remarquer à voix haute ne servira à rien. Je devais déjà m'estimer chanceuse de m'en sortir aussi bien, à vrai dire. Il me fait la morale. Je ne trouve rien à dire. Parce que j'ai pas trop de répartie, déjà. Parce que j'ai super mal, aussi. Et parce qu'au fond, il a pas tort. Mais il n'empêche que je ne suis pas une débutante, je suis une guerrière de plusieurs siècles qui a vu et survécu à des trucs bien plus terribles.

C'est sûrement pour ça que j'en suis arrivée à perdre mon humilité.

Je me mordais la lèvre, alors qu'il continuait son monologue. Il s'éloignait, sans même m'adresser un dernier regard. Je me sentais un peu froissée. Humiliée. Si j'avais été plus fière, je lui aurai prouvé qu'il avait tort de me prendre de haut de cette manière. Mais d'un autre coté, après tous les efforts que j'avais déployé justement pour qu'il me laisse partir en toute plénitude, ce serait stupide. Et si il y a bien une chose que je me refuse à être, c'est stupide.

- Merci ...

Je le remerciais de m'avoir violenté et cassé le bras. La vie n'était pas juste, définitivement. Mais ça se saurait si c'était le cas. Quoi qu'il en soit, n'attendons pas qu'il change d'avis. On exécute un unique Shunpo, m'éloignant de plusieurs centaines de mètres des lieux. Puis un autre. Et un autre. Et plein d'autres. Histoire de mettre la moitié de la ville entre lui et moi. Prise de fatigue, je finis par m'écrouler contre un mur. Toujours mal à en hurler au bras. Je sens que l'hopital, je vais devoir y faire un tour. Mais plus important ...

- Mais j'suis où, là ..?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Putain de bleus [PV Naoko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Putain de bleus [PV Naoko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche sur les Mages Bleus
» LES BLEUS AU JAMEL COMEDY CLUB
» [Sujet 35] Quels Bleus à l'Euro ?
» Asuna Naoko
» Registre des sceaux bleus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-