AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

  He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Sam 23 Nov - 15:54


He should be proud ... If only he was alive

La vie de Yoshiko n'était plus la même depuis ... Et bien, depuis la mort de Tojo. Enfin, elle n'avait pas tant changé que cela. La principale différence entre avant et après, elle ne roucoulait plus avec le Capitaine de la Septième Division. Elle ne passait plus non plus par ladite Division. Ou beaucoup moins. Car il était vrai que quand Tojo était encore en poste et vivant, elle allait souvent le voir. Pour parler avec lui. Echanger avec lui sur certaines choses et d'autres. Et il n'y avait pas que cela non plus. Ca leur arrivait, assez souvent mine de rien, de faire quelques folies par la même occasion. Mais tout cela lui semblait bien loin à présent. Très lointain même; Et quand bien même elle était toujours en deuil, Yoshiko savait qu'elle ne pouvait pas rester indéfiniment en deuil. Elle devait avancer. Se prendre un bon coup de pied au cul et repartir. Ni plus. Ni moins.

Voilà pourquoi depuis quelques jours, elle avait décidé de reprendre l'entraînement. Pourquoi ? Comment ? Quelle avait été la petite mouche qui l'avait décidée à le faire ? Pourquoi changer d'un seul coup alors qu'elle avait l'impression d'être dans un gouffre depuis quelques temps ? Et bien, parce qu'elle devait changer justement. Parce qu'elle devait sortir la tête de l'eau. Parce qu'il était temps de se booster un peu. Fini la molesse, la tristesse et l'enfermement. Un nouveau visage qu'il lui fallait offrir aux autres. Quitte à passer pour une garce sans coeur. Bien évidemment, elle essayerait de ne pas tomber dans l'extrême. Parce qu'elle ne voulait pas paraître froide -et ce même si c'était le principal élément de son Zanpakutoh-. Ce que Yoshiko voulait par dessus tout ? Et bien, c'était s'endurcir. Elle en avait besoin. Elle ne devait plus se laisser atteindre de la sorte. Elle devait se protéger. Elle devait s'endurcir. Elle devait se forger une carapace. Elle ne voulait pas tomber dans l'extrême et être imperméable à tout, parce qu'elle en perdrait son humanité. Mais la belle brune avait besoin de cela. Pour avancer. Pour ses hommes, pour sa Division. Mais pour elle-même aussi d'ailleurs. Une sorte de défi, en quelque sorte. Qui lui permettrait, elle l'espérait bien, de pouvoir rebondir et d'aller mieux. Pour elle, comme pour les autres. Revenir à son top niveau, c'était son souhait. Et elle savait que ça ne se ferait pas en un jour. Elle savait que ... Et bien, que ça serait difficile. Mais elle était pratiquement sûre et certaine qu'elle finirait par y arriver.

Son entraînement ? Rien de bien extraordinaire à dire vrai. Elle ne pouvait pas se lâcher. Après tout, elle était à la Soul Society et il y avait des règles. Sur Terre, pour ses entraînements, elle faisait comme bon lui chantait. Elle se levait tôt. Elle disparaissait pendant des jours et des jours, voire même des semaines. Et comme elle était toute seule et qu'elle était dans le désert sybérique, elle ne gênait personne et s'en donnait à coeur joie. Ca lui manquait parfois de pouvoir disparaître. Mais c'était fini tout ça. Parce qu'elle avait des responsabilités à présent et qu'elle ne comptait pas se défiler -même si, à dire vrai, parfois, elle n'avait qu'une envie : le faire-. Quoi qu'il en soit, pour en revenir à nos moutons, Yoshiko était en plein coeur de la forêt, non loin du Rukongaï, depuis une bonne heure. Peut-être plus. Elle s'était arrêtée. Elle avait besoin de souffler un moment. Elle avait, d'ailleurs, l'impression que son coeur allait finir par sortir de sa poitrine. Elle s'était posée sur un rocher. Et elle appréciait le calme environnant. Calme qui allait bientôt être perturbé par une arrivée quelque peu impromptue. Dans le sens où Yoshiko ne s'attendait pas réellement à avoir de la visite. Mais fallait dire qu'avec son Reiatsu, elle avait peut-être pu en attirer plus d'un, et ce sans le vouloir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Lun 25 Nov - 16:34

    Akiji ?! J’suis sûr que tu sais déjà ce que je vais dire ! Alors A plus tard !

Je partais encore une fois sans un mot de plus. A la simple différence qu’aujourd’hui je me rendais loin dans le Rukonaï, j’avais besoin d’être seul un moment, de profiter d’un instant de paix pour me pencher sur le futur, sur ce qui allait se passer, sur ce que j’allais devoir faire. Sur tant de chose essentiel mais qui nécessitait du calme. Calme que j’étais tout simplement incapable de trouver dans ma Division. Je préférais tellement la nature et surtout, même si c’était le cas, en restant ici je serais dérangé toutes les cinq minutes, comme d’habitude... Je n’étais pas qu’un flemmard, et même si je pouvais l’être souvent, cette fois-ci, à la plus grande surprise de mon troisième Siège, j’avais rempli tous le boulot qu’on m’avait demandé, il n’aurait qu’à s’occuper des demandes qui pouvaient m’être adressé en mon absence. Rien de plus. J’imagine que pour une fois il en serait heureux.

-------------------

J’avait traversé tout le Rukongaï à la recherche d’un endroit tranquille, sachant que l’au-delà serait probablement l’endroit le plus tranquille. Je passais par les toits, me déplaçant de Shunpô en Shunpô de manière rapide. Cela avait au moins le don de me dégourdir les jambes tout en ne me faisant pas perdre trop de temps. Mon image apparaissait donc pour redisparaitre aussi vite qu’elle était apparu. Un moment qui me permettait de me poser, sans que personne ne soit capable de venir me déranger. Je laissais mon esprit se promener sans même réfléchir à quelque chose en particulier. Au contraire, je laissais ma toile se répandre autour de moi, essayant d’affûter mes capacités de traqueur sans réellement avoir besoin d’y penser. Si je désirais un jour égaler son niveau il me faudrait bien plus de pratique, et je savais que pour ce genre de compétence, pratiquer au quotidien était encore ce qu’il y avait de meilleur.

Chaque personne dans les environs se faisait attraper par ma toile, me laissant la possibilité de l’analyser. Je découvrais un monde incroyable que je n’aurais pu que soupçonner jusque la. De simple âme qui n’avait pas le moindre besoin et peu voire pas d’énergie spirituelle. D’autres qui se faisait gentiment à l’énergie les environnants. Des Shinigamis de passage tout comme moi qui vaquait à leurs activités. Je pouvais découvrir que plus j’avançais dans le Seireitei plus le nombre d’âme évoluait drastiquement, et moins les personnes capables d’utiliser de l’énergie se faisait rare. La situation dans cet endroit était pitoyable, mais je ne pensais pas vraiment y pouvoir quoi que se soit...

Je continuais ma route sans la moindre pause, m’avançant aussi loin que possible, finissant par même sortir du Seireitei pour finalement me retrouver dans un endroit où les âmes humaines finirent par être remplacé par celle d’animaux en tous genres. De la vie animal, c’était aussi un bon exercice après tout, à ne pas les confondre avec quelque choses de vivant, et bien me rendre compte de ce qu’ils étaient ! Je m’occupais ainsi tout en marchant, jusqu’à ce qu’une présence se fasse ressentir. Une présence étrangement familière, mais que je n’avais pourtant pas revu un certains temps, malgré que l’on occupe le même niveau de la Hiérarchie. Miloë, je ne l’avais pas revu depuis la dernière réunion officielle qui remontait à bien trop longtemps. Je n’hésitais donc pas une seconde, et changeais immédiatement de direction !
    Oh et bien pour une coïncidence ! J’espère que je ne te dérange pas ?!

Je l’espérais sincèrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Sam 30 Nov - 19:53


He should be proud ... If only he was alive

Comme elle l'avait dit à je ne sais plus qui, Yoshiko s'exilait souvent au fin fond du Rukingaï, pensant qu'elle y serait tranquille et qu'on ne viendrait pas la déranger. Mais force est de constater que ... Et bien, qu'il y avait toujours quelqu'un dans les parages et qu'au final, elle était loin de se retrouver toute seule et abandonnée. C'était, sans doute, pas plus mal. Il ne fait jamais bon de rester seul. Parce qu'on s'enferme. Parce qu'on devient associable. Parce qu'on change. Parce qu'on ne se reconnaît plus. Et parce qu'au final, ce n'est pas bon. Néanmoins, pour une fois, Yoshiko avait une bonne raison de rester seule. Aujourd'hui, elle s'entraînait. Et elle préférait le faire toute seule. Histoire ... Et bien, histoire de ne pas blesser quelqu'un sans le faire exprès. Elle se rappelait encore de ce qui avait pu se passer avec Tojo. Le jour où ils s'étaient entrainés tous les deux. Qu'elle n'avait pas retenu sa force parce qu'il le lui avait demandé. Et où elle avait bien failli le tuer. Yoshiko avait encore en mémoire ce faste jour où elle avait cru le perdre. Et de son fait d'ailleurs. Elle espérait bien que ça ne se produirait plus jamais et qu'elle ne blesserait personne. Bien évidemment, on ne sait jamais ce qui peut se passer dans la vie. Car un accident est bien vite arrivé. Mais elle espérait et elle voulait y croire. Ni plus, ni moins.

La belle brune avait fini par se tourner à l'entente de son interlocuteur. Elle avait reconnu sa voix. Il était vrai que tous les deux, ça faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas réellement eu l'occasion de discuter, du moins, en face à face. Parce que y'avait bien eu la fois où les Capitaines s'étaient tous retrouvés pour leur réunion. Mais c'était plutôt informel, en quelque sorte, et personne ne s'adressait réellement à personne. C'était plus général. Des banalités. Ou des décisions de guerre. Et les réunions, ce n'était pas vraiment le meilleur endroit pour échanger avec les autres. Yoshiko reprit son souffle parce qu'elle n'allait pas, non plus, rester en apnée durant des heures et des heures, non ? "Ne t'inquiète pas. Tu ne me déranges aucunement." avait-il dit dans un sourire. Et quand bien même il aurait pu, effectivement, la déranger, elle n'en aurait rien dit. Elle aurait fait ... Et bien, comme si de rien n'était. Tout simplement. Elle finit par se lever et rengainer son Zanpakutoh. Fini de brasser l'air. Du moins, dans l'immédiat. Elle recommencerait, sans doute, plus tard. Une fois qu'elle aurait élucidé le mystère entourant la présence de Shu. "Qu'est-ce qui t'amène en ces lieux reculés ?" lui demanda-t-elle. "Tu étais à la recherche d'un coin tranquille et reposant ?" Ca ne pouvait être que cela. Parce que pour une fois, Yoshiko avait prévenu ses hommes. Ils savaient qu'elle était dans la forêt du Rukongaï pour s'entraîner. Ils étaient au courant. Et s'il y avait eu quelque chose de grave, ils avaient pour consigne d'envoyer un papillon de l'enfer afin de la prévenir. Ou l'un d'entre eux aurait pu aussi venir la chercher en cas de nécessité extrême. Solution que Yoshiko était loin d'approuver. Mais passons. On ne va pas épiloguer non pus durant des heures et des heures sur une chose qui ne se produirait peut-être jamais. "A moins que tu ne sois là pour une toute autre raison." Elle s'était quelque peu baissée pour ramasser sa gourde et boire un peu d'eau. La brune fixait Shu, attendant de voir ... Et bien, attendant de voir ce qu'il allait bien pouvoir lui répondre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Lun 2 Déc - 22:46

    Oui, on peut dire que j’étais à la recherche d’un coin tranquille.

Je la regardais souriant comme à mon habitude. Je ne l’avais pas vu depuis tellement longtemps, et il fallait bien avouer que ça présence était loin de me déranger. Après tout elle était une Capitaine du Gotei 13 elle aussi, et surtout une de celle avec qui je m’entendais particulièrement bien. Nous nous étions rencontré il y a longtemps sur terre et la retrouver ici, à ce poste, était une chance, cela me permettait au moins d’avoir une Capitaine avec qui j’étais sûr d’être en bon terme. Comme s’était actuellement le cas avec pratiquement tous les Capitaines sauf un, mais les changements qui se produisaient en nombre ces derniers temps était suffisant pour que je ne sois pas sûr de savoir exactement sur qui je pouvais compter, ou non.
    Mais à vrai dire de tomber sur toi en cet instant n’est pas vraiment dérangeant, je venais ici pour pouvoir réfléchir tranquillement, sans mes hommes pour me déranger toutes les deux minutes. Ahaha.

J’imagine qu’elle devait savoir de quoi je parlais, après tout elle était elle aussi Capitaine, et elle devait donc connaître les «joies» d’être la personne qu’on venait voir toutes les dix secondes pour des choses plus ou moins importantes. Parfois cela faisait plaisir d’être la personne de la Division consulté pour des décisions importantes, mais parfois ce n’était que pour des rapport chiant à souhait et autres conneries du même genre, et dans ces cas là, ce n’était de loin pas une partie de plaisir. Certains déléguaient à l’excessif en essayant de ne pas s’embêter avec la paperasse inutile. Ce n’était pas réellement mon cas, même si j’aimerais vraiment pouvoir le faire. A mon retour au Seireitei j’avais voulu prouver que j’étais digne de la place et donc j’avais trimé comme un fou pour en arriver où j’en étais aujourd’hui.
    Et toi d’ailleurs, que faisais tu ici ? Aussi en recherche de calme ? Ou alors au contraire comme tu le sous entendais, en entrainement ?

Je souriais à l’allusion de l’entrainement. Après tout avec son niveau il était compréhensible qu’elle vienne ici pour s’entrainer, je le faisais tout le temps, je pouvais clairement comprendre. Et puis il y avait eu des perturbances dans l’énergie que j’avais ressenti en arrivant. Il y avait donc de fortes chances qu’elle soit là pour s’entrainer.
    C’est quand même fou de se dire qu’on vit dans le même endroit et qu’on soit pas capable de se croiser de temps en temps ! T’avais disparu ou bien ?

Lachais-je d’un air amusé. C’était exactement ce que je pensais, et au vue de ma relation avec elle je trouvais ça vraiment dommage. Je réalisais depuis que j’avais noué une véritable amitié avec Akihiko que ma relation avec elle avait tristement stagné et que si l’on pouvait dire que l’on se connaissait, c’était juste de façon superficielle... J’ignorais tellement de chose d’elle, et ce qui devait être le plus important était probablement sa véritable force. Elle restait pour moi une véritable énigme !

Peut être aujourd’hui serais-je capable d’en découvrir plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Sam 7 Déc - 7:49


He should be proud ... If only he was alive

Un coin tranquille ... Tout le monde était, plus ou moins, à la recherche d'un coin tranquille. Yoshiko connaissait cette impression, ce besoin. Car elle-même avait besoin de ... Et bien, elle avait besoin de souffler de temps à autre. Elle avait aussi besoin de se retrouver toute seule. Et elle se doutait qu'elle n'était pas la seule à être dans cette situation. D'autres personnes désiraient avoir un moment de paix, de calme. Faire ce qui leur chantait, et ce quand ils le désiraient. Shu était comme tout le monde. "Tu aurais presque pu le trouver." dit-elle dans un sourire. "Mais c'est un bon choix de coin. Habituellement, il fait plutôt bon d'y venir. Et l'on y passe aisément un bon moment." De toute manière, quand Yoshiko avait besoin d'être seule, c'était au fin fond du Rukongaï qu'elle se retrouvait. Parce qu'elle savait que c'était toujours, là, le meilleur endroit où elle pourrait trouver un peu de calme et de serennité. Et elle espérait, bien évidemment, que ça ne change pas. Même si, à dire vrai, discuter de temps à autre, ça ne lui faisait pas de mal non plus. Quoi qu'il en soit, Yoshiko eut un petit rire amusé par ce que Shu venait de lui dire. Sur le fait qu'il aimait venir ici parce qu'il n'était pas dérangé par ses hommes toutes les trente secondes. Elle secoua quelque peu la tête, tout en le regardant. "Je ne comprends que trop bien ce que tu vis." ajouta-t-elle dans un nouveau sourire. "Ca m'arrive souvent, aussi, d'être dérangée toutes les trente secondes, voire plus. Mais c'est dans ces moments là que j'me dis que ... Et bien ... que j'me sens utile en quelque sorte." Mais il était vrai que c'était plus ... Et bien, parfois, ils la dérangeaient pour un rien. Et ces derniers temps, ils avaient été dans l'obligation de la prendre avec des pincettes. Du fait qu'elle était en deuil et qu'elle n'était pas vraiment facile à vivre. Mais Yoshiko aimait à dire que ... Et bien, qu'elle avait fait son possible pour tenter de tourner la page.

Shu en vint à lui poser une question. Il voulait savoir ce qu'elle faisait dans les parages. Yoshiko eut un sourire. "Tu ... as mis dans le mille." Se contenta-t-elle de dire. Il était vrai qu'elle était un peu énigmatique. Mais c'était normal. Elle n'avait pas spécialement envie d'en dire trop sur le sujet, pour sûr. "Je ... Je crois que ces derniers temps, j'ai un peu rouillé. Enfin, façon de parler." Elle était assise, ou presque, à longueur de journée sur une chaise, ou bien un fauteuil, à rédiger des trucs, à regarder des dossiers. Ou bien à être avec Tojo quand ce dernier était encore vivant. Mais il n'était plus là. Et elle se devait d'occuper ses journées autrement à présent. Et pas qu'à faire seulement de la paperasse. "Alors, j'ai décidé de bouger un peu." dit-elle d'un hochement de la tête. "J'ai pensé que ça ne pourrait pas vraiment me faire de mal." C'était même tout le contraire à dire vrai. Ca ne pouvait lui faire que du bien. "Ca me permet de me fortifier ... Et de me sentir mieux. Et puis, honnêtement, je crois que je commençais à dépérir. Rester enfermée dans mon bureau durant des heures et des heures, sans visite d'aucune sorte, ou pratiquement pas ... y'a de quoi perdre la tête." ajouta-t-elle dans un nouveau sourire. "Enfin voilà." Il connaissait son petit secret.

Mais il était vrai que Yoshiko n'était pas des plus ... comment dire ... Et bien, ces derniers temps, elle n'avait pas été des plus disponibles. Pour ses hommes, si, mais pour le reste, les autres personnes, elle avait pu se montrer distante. Ou du moins, de l'extérieur, c'était ce qu'on avait l'impression de voir. Elle n'avait pas voulu s'enfermer dans une bulle. Mais elle avait eu besoin de cela. De rester loin de tout. Et des autres aussi. Alors, à la question de Shu, elle eut un petit haussement des épaules. Elle ne niait pas vraiment. "Mais je dois bien avouer que oui ... J'avais plus ou moins disparu." Elle baissa quelque peu la tête. "Je crois ... que j'avais besoin de me retrouver. Et de faire le vide." Un sacré vide d'ailleurs. Elle avait eu besoin de tout balayer d'un revers de la main. Ca l'avait aidé, d'une certaine manière. Elle avait pu accepter la mort de Tojo, même si c'était toujours bien présent dans un coin de sa tête. "Tu sais, quand j'ai appris la mort de Tojo, mon monde s'est effondré. Ca n'a pas été facile d'accepter tout ça." Et il y avait encore des jours où elle y pensait encore. C'était moins présent dans sa petite tête, certes, mais c'était toujours là dans un coin de sa tête néanmoins. "Je me doute que ... Tu peux comprendre ça." Parce qu'il avait vécu plus ou moins la même chose. "J'ai appris pour Kamui. Je suis désolée." Dans le fond, ils étaient un peu semblables. Parce qu'ils avaient tous les deux perdu quelqu'un. Et que ça faisait mal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Dim 8 Déc - 23:14

    Toutes mes condoléances pour Tôjô...

Une case de mon cerveau venait de s’allumer. Faisant enfin le lien entre elle et lui. Elle était donc celle dont il parlait tant, et je comprenais enfin pourquoi il ne s’était plus préoccupé des femmes autres qu’elle. Il possédait quelqu’un de si bien, et pourtant il en était arrivé à de telle extrémité. Comment cela pouvait-il donc être possible ? Je ne réussissais à comprendre comment un homme qui avait tout l’avenir devant lui, un Capitaine talentueux qui connaissait le bonheur sur tous les plans pouvait réussir à tout gâcher si facilement ? Je ne désirais pas enfoncer le couteau dans la plaie et donc sur mon visage une moue désolé resta accroché. Je savais ce que cette douleur était, Kamui avait été un ami, un vrai ami, et je l’avais perdu.
    Nous devons continuer de vivre, pour eux ! Et surtout, nous devons gagner cette fichue guerre pour leur rendre hommage !

C’était probablement là la tâche la plus importante à mes yeux. Je ne pouvais rien pour la mort de Tôjô et n’y pourrait jamais rien. Néanmoins je pouvais venger celle de Kamui, et celle de temps d’innocent, de frère d’arme, qu’ils soient Shinigami ou du Kansu. Je pouvais en leur nom rendre le monde meilleur !
    C’est une bonne chose que tu es repris l’entrainement ! Nous aurons besoin de toutes les forces possibles pour les combats à venir, et en tant que Capitaine, nous nous devons d’être les piliers de notre propre victoire !

Nous étions les généraux de l’armée de la Soul Society, les hommes et femmes qui se dresseront en travers de la route des Mahô Tsukaï, et accessoirement les hommes et femmes les plus puissants du Seireitei. Notre rôle est donc de nous dresser contre ces monstres qui tente de nous envahir et de les repousser !
    D’ailleurs, puisque nous en sommes à parler de ça, je ne me suis pas entrainé aujourd’hui, si tu le désires l’on peut donc le faire ensemble ?

Après tout elle était là pour ça. Je n’avais pas réellement pensé le faire aujourd’hui, ayant assez d’entrainement avec mon ami de la Douzième, mais avoir la chance de redécouvrir ses capacités était quelque chose de bien trop tentant pour que je laisse cette chance s’échapper si facilement. Après tout je ne gardais que quelques bribes de souvenirs de son pouvoir glaciale. N’ayant eu la chance que de l’entre apercevoir il y a bien trop longtemps de ça. Et je devais avouer que l’idée de pouvoir me frotter à une Capitaine m’enchantait vraiment. Découvrir la puissance de mes égaux était toujours un moment que j’appréciais.

Et puis qui sait, peut être cela servirait-il un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Dim 15 Déc - 21:22


He should be proud ... If only he was alive

De sa relation avec Tojo, ou du moins, sa véritable relation, les sentiments qu'ils pouvaient avoir l'un pour l'autre, peu étaient au courant. Oh, bien évidemment, y'avait quelques bruits de couloir. Mais ils s'étaient toujours montrés discrets. Dans le sens où leur amour leur appartenait. A eux. Et rien qu'à eux à dire vrai. Bien évidemment, ils l'auraient véritablement exposé au grand jour au moment opportun. Ils n'avaient pas véritablement eu l'occasion d'en arriver jusque là. La vie se montrait cruelle parfois. Et très difficile à dire vrai. Seulement, Yoshiko voulait tourner la page. Et elle y arriverait. D'une manière ou d'une autre. Le temps guérit toutes les blessures, comme on le dit bien souvent. Et elle savait que ça finirait par ... Et bien, que ça finirait par aller mieux. La preuve avec Shu. Il avait le sourire. Et elle avait l'impression qu'il n'allait pas trop mal à dire vrai. Il était en meilleure forme. Elle aurait bien aimé connaître son petit secret. Peut-être qu'il avait ... Oui, un petit quelque chose que ... Qui faisait qu'il avait réussi à surmonter la mort de son ami. "La guerre nous emportera tous." Finit-elle par lâcher. "Enfin, je ne sais pas si tu connais mon point de vue sur le sujet. Mais les guerres, disons que c'est loin d'être ma tasse de thé." Sans mauvais jeu de mot à dire vrai. "Ca sera tellement plus simple si ... on pouvait tous vivre en harmonie." Ouais, tellement plus simple. "Mais bon, ça serait vivre dans un monde où les bisounours existent." Shu devait comprendre l'allusion, sans doute, puisqu'ils avaient été sur Terre durant la même période, plus ou moins. Ou du moins, ils l'avaient quitté à quelques années d'intervalle. "Et toi et moi, on sait très bien que ça n'arrivera sans doute jamais." C'était beau de rêver, certes, mais bon, c'était qu'un rêve. Mais il était vrai que ... ce qu'il venait de lui dire, c'était une bonne philosophie. Vivre pour les morts. Et se battre pour eux. C'est ce qu'elle allait retenir de cette conversation.

Yoshiko était prête à repartir. Parce qu'elle se doutait que son entraînement était terminé et qu'elle n'avait donc plus rien à faire ici. Seulement, Shu se montrait enthousiaste, et bien plus, par rapport à cet entraînement. Et à sa manière, il l'encourageait et lui disait que c'était une bonne chose. Et plus encore. Parce qu'il avait envie de croiser le fer avec elle. Pour voir, sans doute, ce qu'elle valait. Parce qu'il fallait bien l'avouer. Ca faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de combattre ensemble. Depuis qu'elle avait quitté la Terre. Ca remontait même à un peu plus loin. "Oh, si je me souviens bien, la dernière fois, tu m'as mise minable. Enfin, presque." Parce que ça leur arrivait de combattre, l'un contre l'autre, à cette époque là. Mais ils s'étaient perdus de vue. Tojo était venu la chercher et il l'avait ramenée au Seireitei, tandis que Shu, lui, était resté sur Terre. "J'espère que tu ne cherches pas à m'envoyer faire un petit séjour au sein de la Quatrième." dit-elle en penchant la tête sur le côté. "Parce que je doute apprécier." Et plus encore. Oh que non, elle n'aimerait pas y aller. Elle n'avait pas besoin de cela. Ses hommes non plus d'ailleurs.

Je ne saurais dire ce qui passa par la tête de la brune. Mais elle s'était levée soudainement et avait dégainé son Zanpakutoh. "Ne t'attends pas à voir autre chose que des petits tours de passe-passe. Je ne l'ai libéré qu'une fois en ces lieux. Et je ne recommencerais pas." Shu savait à quoi s'en tenir. Mais Yoshiko avait ses raisons. La dernière fois, la zone de combat en avait pris un coup, même si mère Nature avait bien vite repris le dessus. Et elle avait quasiment transformé Tojo en glaçon. Et elle ne comptait pas recommencer. "Si mes souvenirs sont bons ... tu as un tempéramment de feu." Et elle de glace. "Le feu et la glace ... se marient si bien." Voilà pourquoi, à l'époque, elle se retrouvait toujours dans des états pas possibles quand elle s'entraînait contre lui. Et ça ne changerait sans doute pas aujourd'hui. Dans le sens où la demoiselle préférait clairement la diplomatie aux entraînements. Seulement, elle ne pouvait plus se cacher derrière cette diplomatie. Et elle devait sortir les armes. Et mordre le cas échéant. "J'espère que tu comprends mon point de vue. Non pas que je ne souhaite pas me démener. Mais c'est dangereux. Et je ne veux aucunement blesser quelqu'un qui n'a rien demandé." Libre à lui d'accepter ses conditions et de dégainer, à ce moment là, son Zanpakutoh. Sans cela, autant qu'ils passent leur chemin et qu'ils remettent ça à un autre moment, et un autre endroit surtout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Mar 24 Déc - 1:46

Un rire léger mais pourtant plein de sens s’échappa de ma bouche alors que j’écoutais ce qu’elle disait. Un monde de Bisounours, bien évidemment que tout le monde espérait un monde tel que celui-ci. Malheureusement il y avait les réalistes et les autres. Ceux qui comprenait que quoi qu’il arriverait les guerres existeraient toujours, et les autres... J’avouais prendre du plaisir à me battre, malgré tout pas en guerre. Je n’étais pas le Kenpachi, je ne vivais pas pour surpasser mes adversaires, pour combattre des hommes tous le temps plus puissants. Je vivais pour protéger les êtres qui m’étaient chers, et bien que j’apprécie affronter des hommes puissants cela était en dehors de mes obligations, en tant qu’entrainement, comme façon de toujours me surpasser.

L’affronter aujourd’hui partait du même principe, j’appréciais l’idée, même si sans me prendre la tête plus que temps je me pensais au dessus d’elle. Je l’avais été par le passé et je ne pensais pas que les rapports de force est pu changer, surtout au vue de ce qu’elle venait de me dire. Je posais mes yeux émeraudes sur son visage, la regardant d’un regard presque attendrissant. Elle semblait si fragile, et pourtant avait reçu le grade de Capitaine. Elle était puissante je le savais, mais ses propres capacités lui faisait peur, et tant qu’elle ne surmonterait pas cette peur, elle n’arriverait jamais à devenir un force capable de renverser la balance. Pour notre future, elle le devrait !
    Si je te demande de t’entrainer avec moi c’est en pleine connaissance de cause. Je m’entraine régulièrement ici avec le Capitaine de la Douzième Division, je sais ce que je fais.

Je souriais d’un sourire sincère. Elle devait se rendre compte que je ne désirais que son bien. Et c’est pour cette raison et cette raison seulement que je me décidais de lui montrer que de sa propre force je n’étais pas le moins du monde effrayé ! Qu’elle vienne à moi avec tout ce qu’elle avait, c’était bien là le but de cet entrainement. Sans esquisser le moindre mouvement je relâchais l’intégralité de ma pression spirituelle. Une chape de feu se posa sur les environs, l’air chauffa instantanément, devenant brûlant, plus proches elle se trouverait de moi et plus utiliser son pouvoir deviendrait difficile.
    Que tu sois capable de me blesser est une chose normal pour un Capitaine, ce que je crains par contre est que tu sois effrayé par ta propre puissance. En t’écoutant c’est l’impression que je ressens.

Mon Zanpakutô était encore dans son fourreau, et sans même l’avoir dégainé j’étais déjà capable d’instiller la peur dans le coeur de mon adversaire, complètement baigné dans ma propre puissance. J’étais un Vizard et un Maître Nécromancien ce qui faisait que mon Zanpakutô n’était pas nécessaire ma puissance principale. Malgré tout celui-ci restait une arme de destruction massive, qui n’avait que peu à envier à quel Zanpakutô que se soit.
    Prouve moi que j’ai tord, et surtout, ne te retient pas !

Un sourire satisfait se dessina sur mon visage. Je l’observais toujours et j’espérais qu’elle me prouverait que j’avais tord, qu’elle n’était pas effrayé autant qu’elle le laissait paraître que ça de sa propre puissance. Il le fallait de toute façon !

Pour le bien du Seireitei !



Dernière édition par Igarashi Shu le Sam 28 Déc - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Sam 28 Déc - 10:25


He should be proud ... If only he was alive

Se pouvait-il qu'il ait un esprit joueur ? De ce que Yoshiko se souvenait, oui, c'était le cas. Shu était une personne que la belle brune appréciait énormément. Parce qu'il était franc. Parce qu'il n'hésitait pas à dire ce qu'il avait sur le coeur. Et il savait ... comment dire ... Il savait la persuader comme il le fallait. Nombre de fois qu'il lui avait fait accepter un truc, Yoshiko ne comptait même plus ! Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle était facilement influençable. Au contraire même. Pourtant, elle accordait plus facilement sa confiance à certaines personnes que d'autres. Et Shu était une de ces personnes de confiance. Peut-être parce qu'elle le connaissait depuis longtemps. Peut-être parce qu'il avait su lui donner une épaule quuand elle avait pu avoir des ennuis, sur Terre. "Bien, bien, je vois qu'essayer de te convaincre serait une chose vaine. Je ne vais donc pas user ma salive pour rien." Fini d'essayer de lui démontrer que par a + b, c'était pas une bonne idée que de le combattre. Enfin, c'était pas un vrai combat. Mais plutôt un entraînement. Ce qui ne pouvait pas lui faire de mal. Leur faire de mal même. Ca lui permettrait de s'endurcir. En quelque sorte. D'être blessée, aussi, par la même occasion. C'était le risque lors d'un entraînement. Et elle était prête à prendre ce risque. Car ce n'était pas en restant les bras croisés à ne rien faire qu'elle gagnerait de la puissance et qu'elle ferait, ainsi, honneur à Tojo. Parce qu'il restait dans son coeur. Si elle était là, aujourd'hui, c'était grâce à lui. C'était lui qui était venu la chercher sur Terre. Lui qui avait cru en elle. Lui qui l'avait recommandée pour devenir Capitaine. Lui qui avait su la convaincre d'accepter le "job" d'ailleurs. Et quand bien même il n'était plus là, à présent, elle lui en devait une. Et elle devait le rendre fière.

Le feu contre la glace ... Ca n'allait pas être une mince affaire. Et Yoshiko en était certaine. Elle allait se ramasser. Parce qu'elle n'avait pas été très ... comment dire ... Elle avait négligé les entraînements. Elle s'était concentrée sur la gestion de la Septième Division, quand Tojo n'était pas là ou qu'il n'avait pas de temps. Et après, elle s'était chargée de sa propre Division. Mais elle allait ... Et bien, elle allait se dégager un créneau. Tous les jours. Ou tous les deux jours, elle ne savait pas encore. Un créneau pour pouvoir s'entraîner justement. Pour reprendre la main. Pour devenir plus forte. Elle en avait besoin. Ses hommes en avaient besoin. Ils devaient pouvoir compter sur leur Capitaine, et ce quoi qu'il arrive. Tout ça pour en venir à ce que Shu avait pu lui dire. Craignait-elle sa puissance ? Non, elle n'irait pas jusqu'à dire cela. Quoi que ... Son blocage ... devait forcément provenir de quelque chose. Parce qu'après tout, elle préférait, et de loin, la diplomatie à l'art du combat. Et ça avait forcément une raison. Ou du moins une origine. Peut-être qu'il avait raison, d'une certaine manière. Peut-être qu'elle ne combattait pas, ou que très rarement, parce qu'elle avait peur de tout cela. Et qu'elle préférait, alors, user de sa tête plutôt que son arme. "C'est un point de vue intéressant que tu m'exposes. Il faudra que j'étudie la question." Le mieux, ça serait de voir un psy. Mais y'avait pas de psy au Gotei 13. Et elle doutait d'avoir un passe droit pour s'en retourner sur Terre durant quelques temps histoire de faire une thérapie. Idée plus que saugrenue puisqu'elle ne pourrait pas en parler. "Si tu veux bien, je garde ça dans un coin de ma tête. Et on aura l'occasion d'en parler plus longuement une autre fois." Oui, elle voulait bien explorer cette question. Et savoir si son blocage pouvait provenir de là. Ou non.

Yoshiko était fin prête. Prête à perdre quelques ongles dans la bagarre -parce qu'ils étaient d'une taille raisonnable et que c'était toujours quand on faisait des trucs plus ou moins dingues qu'ils se cassaient-. Prête à perdre quelques cheveux aussi. Bien évidemment, on lui laisserait le choix, elle ferait le nécessaire pour qu'il n'en vienne pas à toucher ladite chevelure. Mais tant pis. Ca lui ferait une nouvelle coupe. Ce qui pouvait être sympa. Ou pas du tout. Mais qu'importe. Histoire de lui montrer qu'elle était fin prête, elle avait relâché, petit à petit, son Reiatsu. Si Shu était là pour réchauffer les environs, c'était tout le contraire pour Yoshiko qui, elle, rafraîchissait l'air. L'un comme l'autre pouvaient jouer, influencer la nature. L'un pouvait la détruire. L'autre pouvait la mettre en sommeil. Les deux pouvoirs s'opposaient. Et ça allait promettre un combat dantesque, pour sûr. La nature allait aussi en prendre un coup. Mais bon, les plantes refleurissaient à chaque fois. Il n'y avait pas d'inquiétude à avoir. Il était temps ... de commencer les hostilités, si on pouvait dire ça comme ça. Libérer d'entrée du jeu son Zanpakutoh ? Non, pas son genre. Elle était plus subtile que ça. Disons qu'elle préférait toujours y aller lentement, mais sûrement. Elle dégaina son trancheur d'âme. C'était le bon moment. D'ailleurs, une fine brume commença à apparaître. Brume que la jeune femme utilisait, habituellement, pour se tirer des combats qu'elle n'avait pas envie de faire. Mais là, ce n'était pas le cas. Et ce n'était pas ce qu'elle allait faire. Elle n'avait pas dit un mot. Et elle ne dirait sans doute plus rien. Du moins, sauf si elle avait besoin d'utiliser une de ses techniques -ce qu'elle aurait à faire-. Tout en souplesse, tout en finesse, voilà que Yoshiko s'approchait de Shu, prête à porte le premier coup. Mais elle n'avançait pas de manière linéaire. A la place, elle se déplaçait à l'aide de Shunpô. Elle n'était certes, sans doute, pas aussi rapide que lui. Mais elle se débrouillait. Elle cherchait ... à lui faire perdre la notion de l'espace et du temps, en quelque sorte. Histoire de l'embrouiller. Et d'être sûre de porter son coup. Finalement, elle réapparut sur sa gauche, à quelques centimètres de lui. Mais au lieu de le frapper directement, elle avait disparu, une nouvelle fois. Généralement, celui qui se déplaçait faisait exprès de revenir par un autre côté. Mais c'était trop prévisible. Et elle revint exactement par le même côté, par la gauche et abaissa son Zanpakutoh de toutes ses forces.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Dim 29 Déc - 0:05

    Kyokusen, Onibi !

Elle avait compris que je ne serais pas raisonnable en cet instant et que quoi qu’il se passerait j’allais lui faire sortir tout ce qu’elle cachait comme réserve. Elle était une Capitaine, elle se devait d’être en tout temps au sommet de sa forme ! Mon arme se transformait alors que je l’observais. Se transformant en mon épée en demie lune. Elle m’avait affronté sur terre, il n’y avait pas de raison que cela change une fois à la Soul Society, surtout aussi loin de la Soul Society. Nous ne risquions pas de blesser qui que se soit d’autre que nous même. Elle devait le savoir, il ne pouvait donc rien à voir qui la retiendrait !
    A fond j’ai dit !

Elle osait m’attaquer avec si peu de puissance. Alors que mon reiatsu emplissait toute la place je ne lui offrais pas la possibilité de se donner à moitié ! Son petit assaut était bien en dessous de ce que j’attendais et même pour un échauffement je n’estimais pas cela au niveau attendu ! Je me la jouais peut être un peu trop, malgré tout je comptais bien réveiller la Miloë que j’avais connu sur terre !
    Yaiba no Hi !

Je tranchais dans les airs sur ma gauche, envoyant une lame flamboyante en direction de Miloë. Bloquant par la même occasion son attaque. Je n’étais pas dupe et même si elle avait essayé de me déranger il me suffisait se tuer son assaut dans l’oeuf pour éviter purement et simplement le moindre problème. Ça vitesse était réduite par mon Reiatsu et ces attaques de glace de bas niveau fondrait avant même de m’attendre.
    Il t’en faudra bien plus si tu comptes m’atteindre !

Je la regardais avec un grand sourire, j’aimais me battre c’était plus qu’évident, et avoir une opposante de mon niveau était quelque chose d’excitant il fallait bien l’avouer. Elle aurait certainement de quoi me surprendre, même s’il faudrait que je lui prouve que je ne rigolais vraiment pas pour que je le découvre. Car si elle espérait me prouver qu’elle était capable de blesser son entourage il faudrait qu’elle augmente sensiblement le niveau ! J’étais un Capitaine défensif à souhait avec une résistance plutôt bonne. Et même si je n’atteignais clairement pas le niveau de monstre comme Shinjirô en Résistance j’étais un très bon défenseur bien que je sois surtout un attaquant au pouvoir destructeur. J’attaquais bien souvent comme un bourrin et j’imagine que c’est pour ça que je m’entendais si bien avec le Capitaine de la Douzième. Je pris quelques mètres de distance en reculant avant de tendre mon Zanpakutô dans sa direction, j’allais utiliser immédiatement la technique la plus puissante que je possédais avec mon Shikaï, pour simplement lui montrer que je n’en attendrais pas moins. La regardant avec un air sérieux, un sourire se redessina immédiatement sur mon visage.
    Setsukousen !

Un rayon de feu destructeur fonça en sa direction !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Jeu 9 Jan - 7:52


He should be proud ... If only he was alive

Shu était sérieux. Très sérieux. Il allait ... Et bien, il allait se donner à fond. Et Yoshiko était loin, dans l'immédiat, d'en faire de même. Pourquoi ? Ne le prenait-elle pas au sérieux ? Pensait-elle qu'il allait avoir la main plus leste parce qu'ils se connaissaient depuis longtemps ? Oh que non. Yoshiko savait très bien qu'il n'en ferait rien. Et justement parce qu'ils se connaissaient depuis de nombreuses décennies à présent. Et plus encore. Shu avait conscience de la puissance qu'elle avait. Après tout, ils s'étaient combattus à quelques reprises par le passé. Et il n'y avait pas été de main morte. Combien de fois ils s'étaient retrouvés avec des blessures ! Plus ou moins graves dans certains cas. C'était pas de l'amour vache. Ils faisaient pas ça pour se blesser ou bien pour s'affliger des blessures. Non. C'était juste ... de l'entraînement, en quelque sorte. N'empêche, quand elle était sur Terre, elle s'entraînait bien plus souvent que depuis son retour au sein du Gotei 13. C'était dingue quand même. A croire que ... Oh, peut-être que le fait de se retrouver derrière un bureau l'avait ... comme qui dirait ... rendue quelque peu flemmarde ? Non, c'était pas ça. Mais là n'était pas vraiment le sujet.

Revenons-en plutôt à ce qui nous intéresse. Au fait que la petite attaque, qui n'avait rien d'une attaque de grande envergure, fallait bien avouer, ne porta pas ses fruits. En même temps, ça aurait été, sans doute, une vraie surprise qu'elle réussisse à toucher sa cible. Peut-être ne l'avait-elle pas attaqué avec autant de sérieux que lui. Néanmoins, ça ne serait, sans doute, tarder. Elle ne pouvait pas se permettre d'agir avec si peu ... de puissance. Elle ne pouvait pas se permettre de lui laisser avoir le dessus. Du moins, pas tout de suite. Elle voulait lui prouver qu'elle avait fait des efforts. Et qu'elle ne s'était pas empâtée derrière un bureau, même si c'était le cas. Yoshiko avait été dans l'obligation d'user d'un Shunpô afin d'éviter l'attaque de Shu. Attaque de Shu qui aurait pu faire quelques dégâts et la brûler quelque peu. Seulement, ça serait pas pour maintenant les brûlures. "J'ai bien compris que tu souhaitais que j'aille à fond. Mais tu sais ce qu'on dit ..." dit-elle dans un sourire. "A vouloir aller trop vite ... on se brûle les ailes." Proverbe qui ne s'appliquait pas à Shu. Ou bien à tous les élémentaires de feu. La glace était un pouvoir bien particulier qui n'avait aucune chance contre le feu d'ailleurs. Techniquement parlant, c'était un handicap. Yoshiko le savait très bien. Il avait tous les atouts pour gagner. Mais elle ne cherchait peut-être pas spécialement à gagner. A faire de son mieux, c'était certain. Et à trouver des failles pour éventuellement gagner de futurs combats contre des utilisateurs des flammes.

Des flammes apparurent à nouveau. Flammes qui se dirigeaient en direction de Yoshiko. La chaleur était intenable mine de rien. Qu'on se le dise, Yoshiko était de glace. Elle aimait les températures fraîches et froides, d'où le fait qu'elle avait opté pour la Sibérie durant une longue période de son exil. Et cette chaleur ... C'était loin d'être des conditions idéales de combat. Seulement, elle ferait avec. C'est en côtoyant des esprits du feu qu'elle en sortirait plus forte. Aucun doute là-dessus. "Hirogeru, Shinzell." Son Zanpakutoh changea du tout au tout. Un Zanpakutoh, d'ailleurs, clairement utilisé par ses demoiselles dans le sens où sa forme si féminine aurait bien du mal à se faire manier par un homme sans qu'on n'en vienne à se foutre de sa gueule. Mais passons. "Haryuu no Aisu." Ca commençait fort. Très fort. De la glace s'amoncelait petit à petit et partait en direction de Shu et de son rayon de feu. Oh, elle se doutait bien que ça ne serait pas suffisant et que les flammes "grilleraient" avec une facilité déconcertante la glace mais ça amoindrirait l'attaque de Shu. Devait-elle sérieusement envisager de l'attaquer frontalement ? Non. Ses attaques seraient contrées. La meilleure tactique est parfois la défense. Mais il était bon aussi dans ce domaine. Même ultra bon. A voir, déjà, comment il réagirait et s'il jugeait que Yoshiko avait élevé un peu le level ou s'il fallait qu'elle soit plus "méchante" et hargneuse.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Mer 15 Jan - 5:41

    Ne t'inquiète dont pas pour moi ! Je suis pas prêt de me brûler les ailes !

Lâchais-je alors, souriant ! Elle était celle qui risquait de se brûler les ailes, mais pas pour les mêmes raisons selon moi. Si elle ne faisait rien j'allais lui brûler les ailes, et bien qu'elle soit puissante, ne pas y mettre les moyens dans un combat comme celui-ci était se mettre en périle. Si la défense était une façon de combattre avec un bon nombre d'atout, et j'étais bien placé pour le savoir, l'attaque pouvait en bien des cas être la meilleur défense. Le Kenpachi en était la preuve vivante. Après tout il était une brêle en défense, selon mon propre point de vue. Il n'était pas un homme à tout parer telle que je pouvais l'être ou telle que l'était Tenzen. Il encaissait sans cesse, mais possédait une telle résistance qu'il fallait réussirà lui en mettre tellement dans la gueule pour réussir à le battre. J'étais bien placé pour le savoir, l'ayant vu se faire découper par un genre de Cyborg/Shinigami il y a peu de temps sur terre, sans même broncher, se faisant entailler profondément de toute part. Il était un monstre un vrai, mais dans le cas d'une personne ayant peu de résistance comme elle, il était évident que la défense ferait indéniablement partie de son répértoire. Néanmoins je ne pensais pas réellement qu'elle excelle là dedans et donc il lui manquait soit de la défense, soit de la résistance, mais dans tous les cas elle avait encore fort à faire !

Je vivais lorsque je combattais. J'adorais la sensation, je me sentais bien et pour rien au monde j'arrêterais de pratiquer. Même si j'étais clairement un défenseur du Gotei 13 et que je ne me battais clairement pas pour le "plaisir" tel que les membres de la Onzième le faisait. M'entrainer face à des membres de nos propres rangs était pour moi un moyen de me défouler, et de faire sortir toute cette puissance qui parcourait chacun de mes membres. Je m'améliorais depuis que j'étais revenu au Seireitei, comme si revenir dans le lieu auquel j'appartenais m'avait d'une quelconque façon que ce soit avait réussi à combler mon manque de Confiance. J'avais évolué de manière impressionnante et personne ici ne serait capable de dire l'inverse. Pas même l'autre glaçon de la Neuvième.
    Et alors Yoshiko ! Elle est où ton attaque ! N'hésite pas ! SI tu ne le fais pas tu m'offres simplement la chance de pouvoir t'attaquer encore plus, et de façon encore plus efficace !

Ma voix était parfaitement neutre, je ne disais pas cela de façon méchante, ni même en essayant de montrer ma supériorité. C'était simplement un ami qui essayait d'en conseiller un autre. Elle était elle aussi Capitaine et sa survie m'importait autant que celle de n'importe lequel de mes hommes. Elle avait définitivement la force pour être l'une des Capitaines puissante Gotei, il ne restait qu'à elle d'accepter sa puissance et de l'utiliser avec le plus d'efficience possible ! Sa défense avait été parfaite, geler mon attaque était après tout au vue de ses capacités la meilleure utilisation de son pouvoir. Malgré tout si j'augmentais encore la chaleur je doutais quelle soit capable de me tenir réellement tête si simplement. Pas sans sortir des attaques d'une puissance plus élevées !
    Tu l'auras donc voulu ! Sokubaku !

Avec mon SHikaï j'étais obligé d'utiliser mes techniques telles que je les avais créées, je ne pouvais contrôler mentalement mes flammes. Mais malgré tout je restais tout autant puissant ainsi. Des flammes apparurent dans son dos, se mettant à lui ligoter les bras. Une technique simple mais pourtant extrêmement utile, car alors que ses bras commençaient à être emprisonné je n'hésitais pas un instant et le prochain mot s'échappa de ma bouche.
    Tama no Hi !

Des boules de feu s'échappèrent en sa direction !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Mer 22 Jan - 18:50


He should be proud ... If only he was alive

Yoshiko le connaissait bien. Shu était en train de s'amuser. Et quand il s'amusait, il pouvait être dangereux. Est-ce que ça l'inquiétait ? Oh ... Elle savait de quoi il était capable. Après tout, ils avaient eu l'occasion de s'affronter sur Terre, et ce à plusieurs reprises. Seulement, c'était loin d'être la même chose que sur Terre. Dans le sens où, à cette époque là, elle s'entraînait souvent. Et quand ils se croisaient, ils allaient dans un lieu où y'avait personne. Des déserts qu'ils choisissaient. De cette mmanière, ils ne risquaient de faire mal à personne. Là, c'était différent. Parce qu'une personne pouvait toujours interférer à un moment ou à un autre. En plein combat, qui sait ce qui pouvait se passer ? Qui sait si quelqu'un ne viendrait pas les déranger, pour une raison ou pour une autre. Ils seraient de simples soldats, nul doute qu'ils ne seraient pas dérangés. Mais en tant que Capitaines, n'importe qui pouvait venir. Pour leur annoncer telle ou telle chose. M'enfin, c'était comme ça et Yoshiko ne pourrait s'empêcher de faire preuve un peu de retenue, néanmoins. Juste au cas où. Et puis, l'autre différence qu'il y avait, c'était que Yoshiko avait clairement laissé son entraînement de côté. Non pas qu'elle était devenue un peu plus molle. Mais c'était presque le cas. Elle avait négligé cela. Parce qu'on lui avait refusé à quelques reprises d'aller sur le terrain alors que les autres allaient se battre. Peut-être parce qu'elle était bien plus douée avec la paperasse qu'avec une arme. Enfin, ça, c'était ce qu'elle n'arrêtait pas de se dire. Et d'autres pensaient qu'elle avait un petit quelque chose. Il fallait juste ... Qu'elle y croit assez.

Pour en revenir à nos moutons, il était vrai qu'elle n'avait pas lancé d'attaque. Peut-être pour préserver un peu son Reiatsu. Peut-être parce qu'elle voulait jouer, dans l'immédiat, la carte de la prudence. Et de la résistance. Oh, niveau défense, il était vrai qu'elle n'avait pas les meilleures attaques et qu'elle allait devoir élargir son panel du côté défensif. Tout ça pour dire qu'elle allait devoir ... Et bien, qu'elle allait devoir reprendre les entraînements un peu plus sérieusement, et ce même si ce n'était pas la meilleure activité au monde. User de son Zanpakutoh, ou bien de son Reiatsu, oui, c'était loin d'être une partie de plaisir. M'enfin, si ça pouvait l'aider, elle, le Gotei 13, ou bien ses hommes, oui, elle le ferait, sans aucune hésitation. Elle devait juste se montrer un peu plus sérieuse sur le sujet. "Oh, ne crois pas que j'ai dit mon dernier mot mon cher." Yoshiko était sérieuse. Il fut un temps où elle aurait pu se permettre de sourire en plein combat. Et de prendre ça à la légère. Parce qu'elle aurait pu avoir une chance à cette époque là. Seulement, elle n'était plus à son top niveau. Et c'était une grosse erreur. Elle allait en retirer une leçon, pour sûr.

Le risque, en le laissant attaquer, c'était qu'elle se retrouve blessée. Mais c'était peut-être voulu. Peut-être cherchait-elle ... Et bien, peut-être que oui. Qu'il fallait qu'elle se retrouve blessée pour comprendre qu'elle devait changer. Sitôt dit, Shu n'avait pas hésité à l'attaquer et en la ligotant avec ses flammes. C'était chaud. Très chaud. Ca lui crâmait légèrement les poignets. Quelques onguents et il n'y paraîtrait plus. Ou presque. C'était pas comme si c'était la première fois qu'il usait de cette technique contre elle. Et ça ne serait pas la dernière fois non plus. Elle le savait. Quand bien même elle était piégée, elle savait comment se défendre. Certes, elle était prisonnière, dans l'immédiat. Mais elle n'avait pas besoin de ses mains. Juste ... de sa bouche, en quelque sorte, si on pouvait dire ça comme ça. "Haryuu no Aisu !" Poussière et glace s'amoncelaient, petit à petit, et furent projetés en direction de Shu. Oui, une partie de l'attaque de Shu venait de toucher Yoshiko. Mais grâce à sa technique, elle avait pu affaiblir la puissance de l'attaque, et se libérer, par la même occasion. Ca sentait le roussi pour la demoiselle ? Peut-être bien. Mais qu'importe. Parce que c'était ainsi qu'elle allait s'endurcir. "Pfiou ! C'était moins une !" Pas le temps de s'époussiéter. Pas le temps de réajuster ses cheveux. Yoshiko avait pointé son Zanpakutoh en direction de Shu et de la glace apparaissait, encore et encore. Mais avant de lancer l'attaquer, elle avait cru juger bon de lancer un Sajô Sabaku sur Shu, histoire de l'immobiliser quelque peu. "Kokoryû Hyôko !" La glace prenait forme, petit à petit, laissant transparaître des espèces de loup des glaces qui filèrent en direction de Shu.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Mar 4 Fév - 14:11

    J’espère bien que c’est pas ton dernier mot !

Lâchais-je souriant. Une telle immobilisation aurait probablement suffit à arrêter bien des Shinigamis c’était évident. Une technique qui n’avait pas son pareille quand il s’agissait d’immobiliser convenablement un adversaire normal. Malheureusement pour elle je n’étais pas un adversaire normal, et j’étais surtout un grand maître en Kidô, elle ne me surprendrait pas avec ce genre de technique !

Mon Zanpakutô se mit à bouger à toute vitesse, la danse du croissant de lune, des coups parfait pour casser la technique d’immobilisation de Miloë et l’empêcher de me paralyser comme elle le désirait. Surtout que sa prochaine technique arrivait déjà. Il y avait bien plus d’idée et elle commençait à prendre du poile de la bête, ces loups qui me fonçaient dessus aurait presque pu me faire peur. Ils semblaient réellement vorace, réalisé à la perfection il fallait bien le lui accorder. Des yeux qu’on aurait presque cru imbibé d’une rage sans pareille, des corps musclé et tendu prêt à me bondir dessus et à me croquer ! La glace était vraiment un élément incroyable, d’une beauté sans pareille. Et même si je préférais la beauté sauvage du feu, il y avait quelque chose d’enivrant dans la glace qu’elle utilisait !

Les loups attaquèrent enfin, bondissant pour me croquer et me dévorer. Malheureusement pour eux mon élément était trop puissant pour eux. Alors qu’ils se trouvaient en l’air, une vague de flamme dont j’étais l’épicentre s’échappa de mon corps. Une vague d’énergie flamboyante qui eut tôt fait de réduire à l’état de vapeur les loups de la belle Capitaine. Un assaut parfaitement exécuté qu’elle avait laissé là, qui aurait pu mettre beaucoup de Shinigamis dans l’embarras !
    A mon tour !

D’une voie presque enfantine, je souriais comme un enfant qui allait enfin pouvoir jouer à son jeu préféré, ce qui en un sens était le cas ! J’étais heureux d’être là, comme toujours. Et revoir Yoshiko était toujours un franc plaisir. Sans lui laisser plus de temps pour se préparer je disparaissais finalement. Une technique de déplacement qui me permettait de me placer dans son dos, pour la surprendre et placer une technique qu’elle devait surement déjà connaitre dans son angle mort !

Sans lâcher un mot je faisais partir sur elle deux boules de feu extrêmement puissante sur elle, si elle ne faisait pas gaffe elle risquait de lourde blessure tant la puissance de la technique était importante. Mais après tout le but était bien là qu’elle se rende compte que je ne lui ferais pas le moindre cadeau ! Je pensais malgré tout qu’elle trouverait surement une parade à ce que je venais de lui envoyer !

C’était une Capitaine après tout !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Ven 14 Fév - 7:34


He should be proud ... If only he was alive

La glace avait fondu comme de la neige au soleil. Les loups de glace n'avaient tenu que guère de temps sous l'assaut des flammes. Avait-elle réellement cru que cette attaque toucherait son but ? Elle en doutait. Mais ce n'était pas spécialement pour cela qu'elle avait utilisé cette technique. Ca travaillait dans sa petite tête. Yoshiko savait très bien, qu'encore une fois, elle n'arriverait pas à battre Shu. Pourquoi ? Parce que le feu égalait de loin la glace. Le feu surpassait la glace. Et ça serait toujours le cas. Faudrait qu'elle s'endurcisse. Qu'elle arrive à trouver des techniques que le feu ne pourrait faire fondre. Du genre, une glace bien compacte, et tout et tout. C'était au programme. Enfin, pas dans les jours qui suivraient. Mais oui, faudrait qu'elle développe un nouvel arsenal. Sans cela, elle resterait toujours faible face aux attaques de feu. Et elle ne pouvait pas trop se le permettre. Après tout, hein, on pourrait avoir besoin d'elle dans tel ou tel combat. Et si elle affrontait, encore, un adversaire de feu, qui sait comment le combat pourrait tourner. Mal, très mal sans doute. Mais ne parlons pas de cela. Et revenons-en plutôt à nos moutons.

L'air était devenu plus lourd. Les loups de glace réduits à l'état de vapeur provoquaient une certaine lourdeur dans les environs. A utiliser à son avantage. Parce qu'il lui suffisait de rafraîchir un peu plus les environs. Ca continuait de travailler dans sa tête et elle réfléchissait, encore, à comment elle pourrait s'en servir à son avantage. Si Shu réchauffait l'air de son côté, à contrario, Yoshiko faisait l'inverse. Et on avait l'impression de voir des flocons de neige qui apparaissaient, petit à petit, au fil des minutes. Ce fut à ce moment là que Shu disparut de la vision de Yoshiko. Une technique à laquelle elle avait déjà eu à faire. Elle n'irait pas jusqu'à dire que c'était une technique ... comment dire ... une technique fétiche chez son adversaire mais il la sortait à chaque combat. Ou du moins, dans ses souvenirs, elle en avait l'impression. D'où il comptait lancer l'attaque ? Nul doute dans son dos. Une attaque en traître, si on pouvait dire ainsi. Mais tout le monde le faisait. Attaquer en traître, justement. C'était bien commun. Et surtout, ça pouvait réussir. De là, son Soren Sokatsui ... n'eut pas réellement l'effet escompté. Pourquoi ? Comment ? Parce qu'elle avait eu le temps d'utiliser un Danku. Pas évidement, d'ailleurs, de le former en totalité, du fait de la proximité de l'attaquer avec Yoshiko. Et il avait été rapide pour lancer son attaque. Néanmoins, Yoshiko eut l'occasion de se protéger, en partie, de l'attaque. "J'aurais presque l'impression que tu cherches à me brûler." avait-elle répliqué dans un certain sourire. Oui et non. Parce que le but premier, c'était pas de se blesser mutuellement. Même si ça arriverait sans doute un petit peu. Ils ne pouvaient pas ressortir complètement indemnes de ce combat.

Riposter. Elle allait devoir réfléchir à une nouvelle riposte. Quelque chose qui pourrait ... Et bien, lui permettre de toucher Shu. Parce qu'à dire vrai, si on faisait les comptes, Shu avait marqué plus de points qu'elle à dire vrai. Tandis qu'elle respirait, l'air se faisait de plus en plus froid. Elle se tourna. D'un seul coup. Pas certaine de pouvoir y arriver, mais elle allait tenter quand même. De sa main gauche, elle en vint à saisir le bras droit de son adversaire. "Et les distances de sécurité, alors ?" lui lança-t-elle dans un sourire. Oh, bien évidemment, Shu pourrait se défaire de son étreinte très aisément. Après tout, certes, elle le tenait. Mais elle n'avait pas une poigne de fer pour autant. Après, fallait voir s'il était joueur ou non. Parce qu'il était rare qu'on attrape son adversaire de la sorte dans un tel combat. Que diable avait-elle donc derrière la tête ? "Kakigoori Boufuutetsu ..." C'était risqué. Pour elle. Parce qu'en restant sur place, elle pouvait très bien, elle aussi, se retrouver piégée dans sa propre technique ... Enfin, elle avait déjà eu l'occasion de tenter la chose, à quelques reprises, et ça avait plutôt bien fonctionné. D'ailleurs, le cristallin prenait forme et les entourait tous les deux. Petit à petit. Non, ils n'allaient pas devenir une statue de glace. Enfin, dans la mesure du possible. C'était pour ... Et bien, pour piéger quelque peu Shu. Et lui montrer des choses qu'il n'avait pas spécialement eu l'occasion de voir lors de leur dernier combat.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Dim 2 Mar - 16:25

    Moi, essayer de te brûler ? A peine !

Lâchais d’une moue moqueuse. Je la regardais toujours avec mon grand sourire, heureux de me trouver là, de la combattre et de pouvoir voir ce qu’elle m’avait caché pendant tant d’année ! Cela faisait tellement longtemps que l’on ne s’était pas battu, si j’étais passé dans une dimension tout autre j’étais sûr qu’elle aussi avait évolué et qu’elle était devenu quelqu’un d’incroyable ! Je savais qu’elle était capable de prouesse incroyable sans quoi jamais elle n’aurait été promu au rang de Capitaine.

Elle semblait bien décidé à profiter de ma proximité à son avantage et de m’attaquer ainsi, si ce n’étais pas une mauvaise idée, contre moi c’était là une chose à surtout jamais faire du moins pas comme ça. M’attaquer et me propulser ailleurs d’un coup de poing, où m’attaquer et disparaitre peut être, mais rester au contact comme elle le faisait n’était clairement pas la meilleur idée qu’il soit, car même si son attaque passerait elle prendrait au moins autant de dégât que moi, ce qui en l’occurrence n’était pas bon pour elle !
    Je crois que c’est toi qui les as mal estimé !

Sans une parole de plus l’attaque qui m’avait servit précédemment à éliminer ses loups fut réutilisé. Une onde de feu s’échappant de mon corps et avec une telle proximité il lui serait pratiquement impossible d’éviter l’attaque, même s’il est vrai que moi aussi je me suis fait toucher par son attaque, et que j’aurais probablement un peu plus de peine à bouger ! Je me déplaçais en arrière de quelques pas pour reprendre de la distance, car après ce que je m’apprêtais à faire j’allais clairement avoir besoin de place.
    Il y a quelque chose que j’ai toujours eu envie de découvrir chez toi !

Sans un seul mot de plus j’attrapais ma lame des deux mains, et une vague d’énergie sans précédent s’échappa de mon corps. Il ne lui faudrait pas longtemps pour comprendre ce que j’étais en train de faire, ma libération suprême était une véritable arme de destruction massive, mais si je désirais pouvoir résister à ce qui devait être la sienne, je n’aurais pas le choix. Je ne désirais pas augmenter l’intensité de notre combat, simplement pouvoir observer de mes propres yeux sa libération finale !
    Jigoku no wa Onibi. BANKAI !

La transformation finale eut lieu dans un torrent de flamme, déferlantes toutes autour de moi, me libérant par la même occasion de la technique d’immobilisation de la Capitaine. J’étais en cet instant au mieux de ma puissance et je la regardais avec un grand sourire, fou d’excitation à l’idée de découvrir un nouveau Bankaï !
    A toi, non ?

Un sourire illuminant mon visage !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Dim 9 Mar - 14:57


He should be proud ... If only he was alive

Shu se jouait d'elle. Est-ce que Yoshiko lui en voulait ? Pas le moindre du monde. Elle l'avait toujours connu très jouer. Du moins, avec elle. Avec les autres, elle ne savait pas vraiment s'il était pareil. Mais à dire vrai, elle s'en fichait un peu. Elle s'entendait bien avec Shu. Et même si elle était revenue au sein du Gotei 13, leur relation n'avait pas changé. Et c'était tant mieux à dire vrai. Elle n'aurait pas apprécié que ça soit autrement. Qu'ils ne se voient plus. Qu'ils ne discutent plus ensemble. Qu'ils ne s'entraînent plus non plus. Ca n'aurait pas été amusant. Elle n'irait pas jusqu'à dire que se reposer, de temps à autre, ça ne lui ferait pas de mal. Mais ces petits entraînements ... Oui, ça ne pouvait lui être que bénéfique. Certes, Yoshiko n'aimait pas se battre. Du moins, pas tant que cela. Elle comprenait que, parfois, fallait justemnet se battre. Et que tout régler par la diplomatie, ce n'était pas toujours des plus évidents. Parfois, les mots étaient loin de faire mouche et fallait se relever les manches. Et sortir les armes pour régler telle ou telle affaire. Bien évidemment, si Yoshiko pouvait l'éviter, c'était avec plaisir. Mais elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas toujours faire ce qu'elle voulait. Quand elle le voulait. Mais passons. Pas le temps de parler d'autre chose. Yoshiko était en plein combat. Et c'était sur le combat qu'elle devait se concentrer. Pas sur des choses qui n'étaient que guère importantes.

Quoi qu'il en soit, oui, il essayait de lui faire roussier quelques poils et quelques cheveux. Sans doute que Shu allait y arriver, à un moment ou à un autre. Il était comme ça. Comme à chacune de leur rencontre, elle s'en tirerait avec quelques blessures. Des plaies ici ou là, des brûlures aussi. Elle était habituée. Et ça ne serait pas un vrai entraînement si l'un ou l'autre, voire même les deux, ne se retrouvait pas un tout petit peu blessé. Mais Yoshiko n'irait pas dans l'extrême. Oui, elle se défendait. Oui, elle attaquait aussi. Néanmoins, elle n'avait pas envie que ce combat prenne des proportions démesurées. Au fil des minutes, le combat s'intensifiait. La brune avait profité de leur proximité pour lancer une attaque. Attaque au coeur de laquelle elle se retrouvait, elle aussi, mais peu d'importance de son côté. Elle supportait très bien le froid. Et elle savait comment contrer ses propres attaques. Quant à Shu, histoire de se libérer de cette glace qui aurait pu l'ennuyer, il n'eut d'autre chose que d'utiliser, à nouveau, les flammes. Si on en venait à faire les comptes ... Et bien, disons que Shu avait peut-être une petite longueur d'avance. La brune tenterait de rattraper son retard.

Enfin, ça, c'était avant que ... Et bien, avant que Shu ne se décide ... à libérer son Bankai. En l'entendant, Yoshiko avait passé une main à l'arrière de son crâne. Jamais, oh combien jamais, elle n'avait encore eu l'occasion de le libérer, ici, au sein du Gotei 13. A se demander si elle l'avait d'ailleurs. Ou du moins, certains devaient se poser la question. Mais elle était Capitaine. Et Tojo ne l'aurait aucunement recommandée s'il avait su qu'elle ne le possédait pas. Elle entretenait, en quelque sorte, la légende. Le mystère. Ca l'amusait. Et Shu lui forçait quelque peu la main. Et elle n'aimait pas qu'on lui force la main. "Oh, je ne sais pas. Tu sais ... libérer son Bankai ... Certes, nous sommes très loin de toute âme. En plein milieu du Rukongaï." Mais bon. Yoshiko n'avait pas trop le choix. Soit elle ne faisait rien et elle laissait Shu la mettre sur la paille, si on peut dire ça ainsi. Soit elle l'imitait et le combat allait devenir ... Autre chose. Soit, au contraire, elle stoppait tout ça dans l'oeuf, avant que ça n'aille plus loin. Aucune option ne semblait réellement lui plaire. Elle aimait garder le mystère, certes, mais peut-être qu'il était temps de lui montrer ce qu'il attendait. "C'est bien dommage je trouve de te montrer l'étendue de ce que je suis capable ... Parce que tu voudras plus combattre et t'entraîner avec moi." Elle lui faisait une petite moue toute mignonne, l'air maussade, toute triste. C'était pour l'apitoyer quelque peu.

"Soit ... Je vais te donner ce que tu attends." Et Shu pourrait se targuer d'avoir eu l'occasion de voir son Bankaï. Ils étaient peu ... à le connaître. Il y avait eu Tojo ... qui avait emporté le secret dans la tombe. Et ceux qu'elle avait dû combattre et qui n'étaient plus là pour en parler. Ouais. Voilà pourquoi le mystère était si bien entretenu. Parce que personne n'était en mesure d'en parler. L'air s'était soudainement rafraîchi autour d'elle. Si du côté de Shu on se serait cru sous les tropiques, du côté de la brune, c'était carrément le Pôle Nord. "Koori Fukyuu no Ryuu, Shinzell." De la glace s'amoncelait devant Yoshiko. Une glace d'un bleu éblouissant. Ca brillait. Les rayons du soleil se reflétaient sur ce monticule de glace, provoquant, ainsi, un jeu de lumière assez agréable. Pas de quoi étourdir son adversaire. Ou du moins, peut-être que Shu était émerveillé par tant de beauté. Le monticule de glace prenait forme, petit à petit. Il s'amincissait à certains endroits, devenait plus gros à d'autres. Et au bout d'une grosse minute, la créature de glace, tout en bleu, était là, devant Yoshiko. C'était pas ... énorme. La plupart de ses collègues avaient un Bankaï énorme. Qui prenait beaucoup de place. Celui de Yoshiko était plus petit, plus fin. Mais tout autant dangereux. Fallait pas croire qu'elle était ... comment dire ... Oui, elle était quand même dangereuse. "Satisfait ?" lui demanda-t-elle en penchant la tête sur le côté. "Très peu ont eu l'occasion de la voir. Et aucun n'est encore de ce monde." Ca sonnait un peu comme une menace. "Mais j'espère bien que ça brisera le cercle vicieux dans lequel j'ai l'impression d'être." ajouta-t-elle dans un sourire.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Jeu 17 Avr - 12:02

    Enfin…

Comme un souffle qui s’échappa de ma bouche. Enfin je découvrais sa libération ultime, témoin de toute la puissance dont elle pouvait être capable. La glace apparu libérant avec elle un vent d’air froid assez puissant pour que je le ressente malgré mon bankaï flamboyant. Une créature de glace qui l’espace d’un instant me fit penser à Onibi apparut devant elle, la matérialisation de son Zanpakutô était splendide. Dans ma main mon Zanapakutô se matérialisa, allant même jusqu’à lui faire une révérence splendide, pleine de flamme à laquelle son esprit sembla répondre. La glace prit toute la place qu’elle put, jusqu’à se stopper net à l’approche de mes flammes. Le choc de nos énergies s’annula, créant une limite entre nos deux pouvoirs, combattant l’un contre l’autre pour prendre le dessus sans que ni l’une ni l’autre ne lâchent prise, trop fier qu’elles étaient pour ça.
    Je ne mais fais pas trop de souci pour ça, j’survivrais !

Je la regardais d’un air amusé, nous étions deux grands enfants heureux de pouvoir combattre l’un contre l’autre. Elle était mon opposé et pourtant elle devait être l’une des Capitaines envers lesquels je me sentais le plus proche. Nous avions tant en commun et pourtant en cet instant tout nous séparait. Nos puissances respectives faisant que nous étions le pire ennemi de l’autre. J’étais capable de faire fondre ses flammes alors qu’elle avait la possibilité de les éteindre. Je souriais de toutes mes dents, heureux d’assister à un tel spectacle, car quoi qu’on en dise, c’était tout simplement somptueux !

J’augmentais l’intensité de mes flammes, Onibi dans ma main grandit, je la voyais tenter de prendre le dessus. Toute mignon qu’elle pouvait être dans ma main en cet instant elle n’en restait pas moins un esprit joueur, taquin, qui ne désirait que prendre le dessus sur l’esprit glacé qui se trouvait en face d’elle. Les flammes s’échappèrent de mon corps en nombre, il était temps d’utiliser cette puissance que nous venions de libérer !
    Je crois que nos Zanpakutô veulent jouer !

Onibi me regarda de son regard enflammé et je pu entendre sa voix dans ma tête, je savais pertinemment ce qu’elle voulait faire. Je lui demandais quand même si elle était sûr, elle comptait y aller à fond sur ce coup là, et pourtant la seule réponse que je pus avoir était que si cette fille était Capitaine et que son Zanpakutô espérait ne serait-ce que tenir la comparaison avec sa puissance il était temps qu’elle le prouve ! Et bien qu’il en soit ainsi !
    Yoshiko ce sera la dernière, j’espère que tu es prêtes ! HINO REI !

La petite Onibi qui se trouvait dans ma main sembla prendre son élan pour bondir hors de ma main, tournant sur elle même elle attira les flammes pour grandir, prenant toujours plus d’ampleur jusqu’à devenir un esprit de taille conséquente, un esprit flamboyant au pouvoir dévastateur qui n’était pourtant que comme une enfant, une enfant qui ne désirait que s’amuser, que tester les limites comme ils le font tous. Sa taille atteinte elle continua pourtant d’attirer des flammes jusqu’à ce qu’une vague gigantisme se trouve en face de la Capitaine. Il était temps de découvrir qui du feu ou de la glace avait l’emprise sur l’autre !

Cet affrontement touché à sa fin…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Jeu 24 Avr - 18:51


He should be proud ... If only he was alive

Tel un enfant ... Il était tel un enfant, comme s'il ouvrait ses cadeaux à Noël. Il semblait être ravi ... de découvrir un nouveau Bankaï. Yoshiko n'irait pas jusqu'à dire que c'était glorifiant. Peu d'entre eux pouvaient se targuer de l'avoir vu. Et d'être encore là pour en parler. Et elle espérait bien que Shu allait briser ce long et long mystère. Enfin, elle n'avait pas spécialement envie qu'il le chante sur les toits et qu'il le raconte à tout le monde. Mais au moins, oui, ça ne serait plus un mystère. Et on ne douterait plus de sa possession du Bankaï. Mais passons. Parce que là n'était pas le sujet. La dame en bleu avait pris forme, petit à petit. Elle était là. Resplendissante. A briller de mille feux. Façon de parler, pour sûr. Mais elle était bel et bien là. Entre Yoshiko. Et son adversaire. Aussitôt, ou presque, Shinzell s'en était allée contre le Zanpakutoh de Shu. Energie contre énergie. Reiatsu de glace contre reiatsu de feu. Pas une mince affaire. Et il y eut un petit boom. Le choc des Reiatsu, en quelque sorte. C'était puissant. Deux énergies de cette sorte qui s'affrontaient, s'entrechoquaient pour s'enflammer dans les airs ... Yoshiko aurait tendance à dire que sa Shinzell était un peu en dessous du niveau d'Onibi. Mais bon. Un jour ou l'autre, avec du temps, et de l'entraînement, elle arriverait à l'égaler. Du moins, elle l'espérait. Elle voulait qu'on la considère comme un bon Capitaine. Et peut-être aller un peu plus sur le terrain. Quoi qu'elle prônait le chemin de la diplomatie et qu'elle disait souvent qu'il valait mieux discuter au lieu de ... de sortir les armes. Oui, parfois la discussion était la meilleure des choses. Et parfois, ça ne l'était pas. Mais passons.

"J'espère bien que tu survivras. J'ai pas envie qu'on dise que j'assassine les autres pour garder le secret de mon Bankaï." Sans doute que certains avaient dû le penser. C'était, certes, qu'un malheureux concours de circonstances. A chaque fois. Mais bon, c'était le cas. Ca tombait comme des mouches autour d'elle. "M'enfin. Tu es peut-être celui qu'il faut pour briser la malédiction." C'était pas une vraie malédiction à proprement parler. Mais la brune le considérait ainsi à dire vrai. Les deux Bankai s'observaient. Mutuellement. Il faisait froid. Autant qu'il faisait chaud d'ailleurs. Un drôle de mélange. Un coup à tomber malade, ou presque. Shu avait envie de passer à la vitesse supérieure. Il avait envie ... de confronter les deux armes. De voir ce qu'ils valaient, l'un contre l'autre. Elle n'irait pas jusqu'à dire que c'était une mauvaise idée. Ca ne l'était pas. Ca lui permettrait de voir si Shinzell pourrait tenir la cadence contre un Zanpakutoh de feu. Yoshiko en doutait. "Jouer un jeu dangereux ... C'est pas vraiment un jeu." Elle voyait ça plus comme une confrontation. Mais elle était nécessaire. Shinzell avait tourné la tête en direction de la Capitaine. Oh que oui. Elle voyait dans son regard. Ce petit air malicieux ... que la dame de glace avait si souvent. Ce regard qu'elle avait à chaque fois que Yoshiko se rendait dans son monde intérieur. Quand elles "jouaient" dans la neige et que Yoshiko mangeait de la neige. Façon de parler, bien évidemment. M'enfin, il est vrai qu'elle aurait apprécié ... mettre fin à ce combat. Avant d'aller plus loin. Mais c'était trop tard, en quelque sorte. "On ne les laisse pas jouer très longtemps." Elle voulait quand même garder une part de mystère. Elle ne voulait pas lui dévoiler toutes les techniques qu'elle connaissait.

Avec un certain sourire, Shu lança une attaque en direction de Yoshiko. Ca y était. L'attaque finale ? Peut-être bien. La confrontation ultime de la glace contre le feu. Les flammes grandissaient. L'attaque prenait forme. Si le feu se rassemblait, la glace également. Il faisait froid, soudainement, autour de Shinzell. Mais aussi autour de Yoshiko. Elle ressentait ce froid ambiant, elle aussi. Shu ? Et bien, difficile à dire. Mais du fait de son Zanpakutoh, sans doute que ... Et bien, que lui devait avoir chaud. "Aisu Kurīmu Kōn ..." S'en servir pour contrer le feu ? Oui et non. Dans son cas, Shinzell allait dévier l'attaque afin de pouvoir se protéger, en partie, contre le feu. A moins qu'elle ne se décide d'en faire autrement. Yoshiko avait toujours considéré son Zanpakutoh comme étant un esprit libre. Yoshiko avait beau lui ordonner de faire telle ou telle chose, ce n'était pas pour autant que Shinzell obéissait. La dame en bleu était une peste quand elle s'y mettait. Mais elle protégeait toujours son manieur. Pour sûr. Elle n'avait jamais abandonné Yoshiko. Elle avait toujours été là, prête à la défendre, si besoin était. Les flammes étaient là. Le gros pic de glace également. Les rebords du morceau de glace fondaient, petit à petit. Ce qui était tout à fait normal. Mais le plus gros du pic était encore présent, et bien formé. Ca absorbait, en quelque sorte, le plus gros de l'attaque de Shu. Et c'était pas plus mal. Yoshiko n'avait pas envie de se retrouver avec plus de brûlures, même si elle savait que ça serait, indéniablement, le cas.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Ven 6 Juin - 16:48

    Je briserais ta malédiction !

Lâchais-je avec un sourire enfantin alors qu’autour de moi les éléments se déchainaient. D’un côté le feu ravageait tout, réduisant en cendre la végétation alentours, ne laissant absolument rien sur son passage, tandis que de l’autre côté la glace et la neige prenaient peu à peu le contrôle de chaque parcelle de verdure, les plongeants dans un sommeil forcé. Les deux éléments s’affrontaient avec acharnement ne lâchant pas le moindre pouce de terrain à l’autre. Mes flammes faisaient fondre sa glace, tandis que celle-ci essayait de les éteindre. Nos deux forces faisaient en cet instant jeu égal et s’annulaient l’une l’autre sans que l’un ou l’autre de nous puisse prendre le dessus. J’aurais probablement pu prendre le dessus en augmentant la puissance des attaques avec Heyshiro, mais ce n’était clairement pas le but en cet instant. Nous avions l’un comme l’autre fait un beau combat, et continué aurait été une perte d’énergie bien trop grande !
    Je crois que ça suffit pour aujourd’hui non ?

Je la regardais content de ce combat que nous venions de mener. Elle venait clairement de prouver qu’elle était digne d’être une capitaine, et que si elle avait des doutes, ils étaient je l’espère complètement effacés ! Après tout elle n’était pas arrivé la pour rien. Tôjô l’avait placé à ce post, il était un Capitaine reconnu et un ami en qui j’avais eu confiance. J’avais longtemps pu avoir la preuve sur terre de sa puissance, oui elle était clairement à sa place. Son Bankaï était d’une beauté à couper le souffle, il ne faisait vraiment aucun doute qu’elle serait capable d’augmenter encore plus son potentiel. Car si elle avait été capable de m’égaler je savais pertinemment qu’elle ne se poussait pas encore au maximum de ses capacités. Elle allait encore grandir et un jour surement deviendrait une Capitaine d’une dimension nouvelle !
    Si t’avais peur que je ne désire plus m’entrainer avec toi suite à la vue de ton Bankai c’est tout le contraire. Je ne désire qu’une chose t’affronter encore et encore, surtout quand tu aura enfin exprimé ton plein potentiel !

Une pique ? A elle de le décider. Je savais qu’elle valait mieux que ça, il ne restait qu’à elle de me montrer que j’avais raison. Après tout être Capitaine n’était pas une fin en soit. Il était toujours question de se dépasser. De grandir encore et encore pour finalement atteindre le sommet, la dimension des Capitaine tels que Shinjirô ou Tenzen. Ces deux hommes étaient les plus puissants Shinigami du Seireitei c’était évident. Si beaucoup faisaient office d’outsider, jusqu’à preuve du contraire ils resteraient l’un comme l’autre des monstres en haut du classement.
    Bon qu’est ce que tu dirais de rentrer tranquillement vers le Rukongaï et d’aller boire un verre au bar du Kenpachi ?

Un de mes lieux de prédilection, et probablement le meilleur bar du Seireitei, au grand damnes d’Ayuzaki et son bar de la Dixième. Mais après tout il nous avait avec Akihiko pour être sûr que le bar tourne comme il se doit, c’était déjà bien suffisant ! Et on était surtout trop loin de la Dixième pour aller y boire un verre, ce serait probablement pour une autre fois. Elle était après tout pas si loin de ma Division, alors on pouvait toujours y croire !

J’espérais seulement qu’elle accepterait !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Jeu 19 Juin - 16:13


He should be proud ... If only he was alive

Son Bankaï ... Depuis le temps qu'il la charriait sur le sujet et qu'il faisait tout pour le voir ! Le voilà donc comblé ! Il pouvait admirer les traits de la créature bleue. Shu pouvait également voir quelques unes de ses techniques. Est-ce que Yoshiko allait se battre à fond ? Désirait-elle lui dévoiler tout le potentiel de ses attaques ? Non, elle doutait que ça aille si loin. Ils étaient là pour s'entraîner. Pour s'amuser. Pas pour réellement combattre. Il était vrai que la brune avait quelques brûlures ici ou là. Mais rien de bien grave. Ca passerait. Un rapide passage par la Quatrième Division si jamais elle ne trouvait aucun onguent adéquat, et il n'y paraîtrait plus rien. Pour sûr. Quant à ce combat, Yoshiko savait qu'elle n'était pas son égal. Elle savait qu'il se contenait. Etait-elle elle-même à fond ? Ou lui restait-il encore de l'énergie à revendre ? Et bien, difficile de dire. Il était vrai qu'elle n'avait pas montré tout son potentiel. Et elle ne le ferait guère. Pas aujourd'hui. Elle réservait cela pour un autre jour. Pour une autre fois. Elle savait que ça ne serait pas la dernière fois qu'il se retrouverait en tel lieu pour combattre l'un contre l'autre. Elle en redemanderait, même, sans doute, dans les jours voire les semaines qui suivaient. Parce qu'il était un combattant émérite. Et du fait que leurs éléments s'opposaient, il était le combattant idéal pour elle. Pour sûr.

Quoi qu'il en soit, le combat semblait toucher à sa fin. Apparemment, Shu ne voulait pas aller plus loin. Et c'était tant mieux à dire vrai. Elle eut un hochement de la tête. Elle était tout à fait d'accord avec lui à dire vrai. "Je plussoie. N'allons pas dévaster toute cette zone pour notre simple plaisir." Parce que oui, c'était le cas. Petit à petit, la glace s'effaçait. Quant à Shinzell, la créature de glace, celle-ci rapetissait à vue d'oeil. Jusqu'à disparaître totalement. La glace n'était plus. Le froid n'était plus non plus. L'air commençait à se réchauffer. Du moins, du côté de la jeune femme. La nature reprenait ses droits. Dans un sourire certain, voilà que Shu lui dévoilait qu'il voulait la combattre. A nouveau. A d'autres reprises. Il voulait voir toute l'étendue de ses pouvoirs. C'était compréhensible. Elle eut un sourire. "Tant de joie ! Ca me fait plaisir." dit-elle dans un nouveau sourire. "Au moins, je sais que tu seras toujours ravi d'être mon adversaire." Si elle avait envie de croiser le fer, elle savait qu'elle pourrait aller le voir dans sa Division et lui demander un petit combat. Que ça soit un combat d'entraînement, ou bien quelque chose de plus pousser ... De plus ... dangereux dirons-nous. Un combat qu'ils pourraient pousser à leur paroxysme, en quelque sorte. Mais pas aujourd'hui. Pour sûr.

Fin de l'entretien et de l'entraînement ? Allaient-ils partir, chacun de leur côté ? Et faire ce qu'ils avaient à faire ? Apparemment non. Ils s'étaient bien battus. Ils s'étaient amusés, en quelque sorte. Il avait finalement découvert les pouvoirs de sa collègue Shinigami. Et maintenant, il voulait passer du temps avec elle. Genre, boire un verre. Et discuter encore peut-être bien. Et pour se faire, il lui proposait d'aller boire un verre au bar du Kenpachi. Elle n'y était que rarement allée. Les fois où elle y allait, c'était pour chercher son Capitaine, du moins, quand elle était la Lieutenante de Tojo. Nombre de fois où elle l'avait retrouvé à moitié saoul là-bas. Elle ne comptait plus vraiment les fois où elle s'y était rendue. Pour lui. Elle eut un léger sourire et un léger hochement de la tête. "Et bien, soit, pourquoi pas." Elle rengaina son Zanpakutoh. Elle n'en aurait plus besoin de toute manière. Elle n'allait pas se battre, non ? Puisqu'ils venaient d'arrêter leur combat. "Allons-y alors." Et puis, c'était toujours bien de boire un verre avec un ami, n'est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Lun 23 Juin - 14:18

Onibi rapetissa jusqu’à reprendre finalement sa forme de Zanpakutô et que je rengaine mon arme. Le décors faisait apocalyptique mais après tout ce n’était là que la démonstration de la puissance de deux Capitaines aux pouvoirs diamétralement opposés ! Nous n’étions pas fait pour nous entendre si l’on ne considérait que ce côté là mais pourtant c’était tout l’inverse. Elle était l’une des Capitaines avec qui je m’entendais le mieux et je comptais bien faire perdurer cette entente encore longtemps !

Je marchais tranquillement à ces côtés laissant notre apocalyptiques terrains d’entrainement derrière nous, il était temps de retourner vers des lieux plus vivants du Rukongaï. Nous traversions d’abord certains district qui ne nous avait clairement pas dans leur coeur. Il était évident que nous ne pouvions être aimé de tous et il était sûr qu’en cet endroit nous ne l’étions pas. Nous ne croisions personne et je sentais les âmes partirent dès notre arrivé. Ils n’étaient pour la plus part que de simples âmes qui n’avaient pas développé la moindre énergie même si j’en ressentais quelqu’un. De futur Shinigami ou trouble fête, il était dur de le dire, même si le fait qu’ils vivent si loin penchait malheureusement la balance vers la deuxième possibilité.
    Je ne crois pas t’avoir jamais demandé, dans quel district est-ce que tu es apparu lors de ton arrivé à la Soul Society ?

Je ne me rappelais pas avoir discuté de ça avec elle, et c’était un sujet que j’avais à coeur, même si je ne me rendais pratiquement plus voir ma famille au Rukongaï, je m’arrangeais néanmoins pour qu’ils se portent toujours bien, et que quoi qu’il arrive ils ne soient jamais dans le besoin. Après tout avoir un déserteur dans sa famille n’apportait rien de bon. Mon Capitaine avait réussi à les faire bouger et à leur éviter des ennuies, ce qui à mon retour m’avait fait du bien. Je n’avais depuis plus repris contact, préférant leur éviter de nouveau problème. Ils se porteraient mieux sans moi, même si j’imagine qu’avec ce que je leur faisais parvenir ils ne devaient pas avoir beaucoup de doute sur la provenance des biens…

Nous nous rapprochions gentiment du bar, celui-ci ne se trouvait pas trop loin du Seireitei, heureusement pour nous. Car sinon les tensions seraient bien plus importantes. Et même si cela n’a jamais été prouvé j’étais sûr qu’il y avait des êtres capables de se battre qui se cachaient dans le Rukongaï, il était donc de bon ton d’éviter de créer des tensions inutiles en mettant un bar Shinigami trop loin dans le Rukongaï.

Plus nous avancions et plus nous rencontrions de monde. Les gens devenaient plus cordial, et surtout la présence de deux Capitaines moins étranges. Après tout que l’on sorte du Seireitei était tout de même un fait en théorie exceptionnel, même si depuis quelques années cela était devenu bien plus commun pour nous tous. Je me rendais régulièrement au-delà du Rukongaï, et même si je faisais mon possible pour passer inaperçu il y avait bien souvent des gens affecter par ma présence. Ce qui ne me plaisait pas vraiment. Pour ces pauvres âmes nous étions bien trop puissant et rien que notre présence pouvait être dur à supporter ! Raison pour laquelle j’évitais de les déranger. Ils avaient déjà leurs propres fardeaux en vivant là, c’était suffisant pour moi….

Nous y étions presque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Mar 1 Juil - 19:27


he should be proud ... if only he was alive

Le combat était terminé. Enfin, c'était plus un entraînement qu'un réel combat à dire vrai. Et ce n'était pas plus mal à dire vrai. Ca leur permettait ... Et bien, de se juger. De se jauger. De voir qui prendrait le dessus sur l'autre si jamais ils en venaient à combattre l'un contre l'autre. Ce qu'elle espérait que ça n'arrive jamais. Mais bon, comme on le dit si souvent, fontaine, je ne boirais pas de ton eau ! On ne sait jamais ce qui peut se passer dans la vie. Elle pourrait peut-être avoir à le combattre, pour une raison ou bien pour une autre. Au moins, elle savait, dans l'immédiat, dans l'état actuel des choses, elle avait encore besoin de s'entraîner. Un électrochoc ? Non, à dire vrai, ça faisait déjà un petit moment qu'elle l'avait eu, cet électrochoc. Mais une petite piqûre ne faisait jamais de mal, pour sûr. Etait-ce là la fin de leur rencontre ? Et bien, non, apparemment. Puisque Shu ne semblait pas vouloir la laisser partir ainsi. Il avait envie de passer un peu de temps avec elle. Pourquoi pas. C'était ce qu'elle lui avait répondu. Après tout, la paperasse était à jour. Elle pouvait très bien s'enfermer dans son bureau et faire je ne sais quoi. Mais autant l'éviter. Autant passer un bon moment. S'amuser. Décompresser. Parce que oui. Elle était Capitaine après tout. Et de par leur statut, Shu, tout comme elle, avaient de la pression sur les épaules. Pas tout le temps, certes. Mais on épiait leurs moindres faits et gestes. Ce qui était tout à fait normal puisqu'on voulait s'assurer qu'ils faisaient correctement leur boulot et surtout, qu'il n'y avait personne d'autre de plus compétents qu'eux. Enfin, pour ça, oui, ils étaient compétents. Mais peut-être qu'effectivement il y avait des Shinigami plus méritants. L'histoire le leur dirait.

Tandis qu'ils marchaient tranquillement, Shu en vint à lui poser une question. Question qui allait la ramener loin, très loin dans le passé. Et elle n'était pas certaine de se souvenir de tous les détails. Ce qui était normal. Ca remontait à un peu plus de cinq siècles. Pratiquement six. D'ailleurs, elle aurait bientôt six cents ans. Encore trois ans et elle les atteignait ! Ca la rajeunissait pas tout ça. Pour sûr ! "Et bien ... Non, effectivement, tu ne m'as jamais demandé." En même temps, ça la ramenait à des souvenirs lointains. Qu'elle n'avait peut-être pas spécialement envie de se remémorer. "Si mes souvenirs ne me font pas défaut ... Quand je me suis réveillée, j'étais dans le quinzième district de la zone nord du Rukongaï." Une zone où il n'y avait pas grand monde à l'époque. Et c'était la même chose actuellement. "Je me suis sentie terriblement seule les premiers temps. Déjà que j'avais erré sur Terre durant quelques années toute seule." A se demander ce qu'elle serait devenue si elle n'avait pas croisé la vie de Misaki. Sans doute qu'elle aurait très mal terminé. Elle aurait fini par laisser la haine se consumer. Et elle se serait transformée en Hollow. Et elle serait devenue ce qu'elle chassait actuellement. "Et puis, il m'a retrouvé." Sans doute que Shu devait se demander qui avait bien pu la retrouver. "Le Shinigami qui m'a fait passer les portes." Par porte, elle entendait passer de la Terre jusqu'au Rukongaï. Mais ça, Shu avait dû comprendre. "Il m'arrive d'y retourner de temps en temps. Parce que je sais que c'est une zone désertique et que je peux m'y entraîner sans risquer de faire du mal à quelqu'un." Néanmoins, il était vrai que c'était une zone ... qui appartenait à son passé. Et elle préférait ne pas s'y rendre tout le temps.

"Qu'il est loin le temps de mes premières années au Rukongaï ! J'ai l'impression que c'était il y a une autre vie !" Mais en même temps, oui, ça faisait longtemps. Très longtemps. "Ca me rajeunit pas ..." Elle donna un léger coup de coude à Shu histoire de plaisanter quelque peu avec lui. "T'as pas honte ? A cause de toi, j'viens de prendre cents ans dans la face !" ajouta-t-elle dans un sourire. Elle rigolait de sa bêtise. Elle secoua la tête. Le bar n'était plus très loin. "Puisqu'on en vient à parler de vieux souvenirs ... C'est à toi, maintenant, de tout me dire." Tout, façon de parler. Mais bon, même question pour lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Ven 11 Juil - 15:05

Un district que je ne connaissais pas. Et beaucoup de solitude. Je n’avais jamais vraiment connu ça. J’avais toujours été entouré lors de mon arrivé à la Soul Society. Non j’avais été entouré de gens, de gens aimant que j’avais lâché lorsque mon chemin me fit traverser les portes du Seireitei. La solitude je l’avais connus cent cinquante années plus tard lorsque j’étais devenu un déserteurs. Oui, cela remontait à il y a bien longtemps !

Je pouffais alors qu’elle disait qu’elle venait grâce à moi de prendre cents ans de plus. Nous nous entendions bien et c’était bon. Bon de pouvoir rire avec quelqu’un sans avoir besoin de se prendre la tête, de penser au protocole, et à toutes les règles que nous Capitaines devions sans cesse respecter pour montrer le bon exemple. Ici nous pouvions rigoler et ne pas avoir besoin de réfléchir à nos actions sans cesse, c’était réellement gratifiant ! Je la regardais d’un air enjoué, je savais depuis longtemps qu’elle était plus vieille que moi, mais cela n’avait à vrai dire que peut de répercussions sur le reste, nous étions deux égaux et dans ce monde qu’était la Soul Society l’âge n’avait que rarement un impact sur les relations entre Shinigamis. Qu’elle soit hiérarchique ou pas, l’âge ne représentait que rarement un facteur déterminant de la façon de s’adresser à quelqu’un, déjà car il était impossible de le connaître réellement et surtout car les grades avaient bien plus d’importance.
    Je vois que ta vie n’a pas toujours été facile durant cette période. Au contraire de la mienne…

Je n’irais peut-être pas jusqu’à facile, néanmoins la mienne n’avait pas été dans la solitude. J’avais failli mourir un jour il y a bien longtemps de ça, mais cela avait fait apparaitre mes pouvoirs, ce qui en l’occurrence avait été le plus bel événement de ma vie, de ma vie actuelle tout du moins. Peut de gens se rappelait de leur vie passé. Je n’avais rien, pas le moindre souvenir, et c’était tant mieux. Du moins je l’espérais… Certains devenaient fou à force de chercher à tout prix, de tout faire pour se rappeler, je préférais ne pas savoir. Ma nouvelle vie avait été riche et c’est bien là tout ce qui compte !
    Quand je suis arrivé au Rukongaï, dans le quartier 75, j’ai réussi à trouver une famille et à y vivre pendant un moment. Pour ma part ce fût des problèmes dans le quartier qui firent que j’ai réveillé mes pouvoirs, et qui finalement me firent quitter le quartier pour le Seireitei. Rien de bien incroyable pour être honnête, mais je ne retourne pratiquement plus là-bas…

Je n’osais plus, ne voulait plus, difficile de le dire. Tant qu’ils étaient heureux c’était tout ce qui pouvait compter pour moi ! Je savais qu’elle avait eu de la peine à en parler et j’étais content qu’elle soit néanmoins capable de se confier à moi. Elle resterait quelqu’un sur qui je savais que je pouvais compter et j’espère qu’elle aussi savait qu’elle pourrait toujours compter sur moi ! Le chemin quant à lui touchait à son bout, nous arrivions enfin au bar du Kenpachi.

Et d’où l’on était on pouvait déjà voir les Shinigamis y rentrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   Lun 14 Juil - 17:37


he should be proud ... if only he was alive

Qu'il était loin le temps où elle était seule, où elle ne savait pas quoi faire de ses dix petits doigts. Où elle restait repliée quelque peu sur elle-même, assise dans un coin, à attendre que la journée passe. Elle se rappelait du jour où Misaki l'avait retrouvée. Ou plutôt, du jour où elle l'avait plus ou moins agressé parce qu'elle pensait qu'il voulait lui faire du mal. Oui. Pour le coup, elle ne l'avait pas reconnu immédiatement. Et c'est lorsqu'il lui avait fait mordre la poussière -gentiment- qu'elle avait pu remettre un prénom sur son visage. Tout ça ... Ca remontait à loin n'empêche. Près de six cents ans maintenant. Est-ce qu'elle regrettait ce temps ? Est-ce qu'elle aurait aimé remonter le passé et se retrouver à cette période de sa vie qui était bien plus simple que maintenant ? Où elle était entourée d'amis, de proches. Où elle était amoureuse et pouvait compter fleurette avec celui qu'elle aimait. Où elle faisait sa vie tranquillement, sans avoir de responsabilités, sans avoir le poids d'une Division sur les épaules ... Oui, il y avait certaines choses qu'elle regrettait. D'autres moins. Même si la vie était difficile, il fallait éviter de vivre avec des regrets. C'est ce qu'elle avait pu retenir de la leçon. Vivre sa vie à fond. Faire ce qu'on pouvait faire, quand on le voulait. Et ne nourrir aucun regret.

Yoshiko riait de bon coeur avec Shu par rapport à ce qu'elle venait de lui dire. Concernant son âge. "Rhaa, c'est pas drôle, tu sais ?" Elle secoua la tête, tout en souriant. Si l'était, mais bon. "J'espère bien que j'suis partie encore pour quelques siècles." Elle n'avait pas envie de mourir. Parfois, elle était lasse de cette vie. Et elle se disait que trouver le repos éternel, ça ne serait pas si mal. Que ça serait même bien. Mais d'autres fois, elle relevait la tête. Et elle voyait tout ce qu'elle avait pu accomplir. C'est à dire pas grand chose en son sens. Elle espérait bien participer à quelques batailles à l'avenir. Voilà pourquoi elle travaillerait d'arrache-pied et qu'elle s'entraînerait bien plus. Et elle espérait bien qsue Shu l'aiderait dans sa tâche et qu'il accepterait de s'entraîner avec elle. Ouais.

Pour en revenir à ce qui nous intéresse, Shu en vint à lui dire que son arrivée au Rukongaï était, pour lui, plus facile. Plus aisée. "Pas facile, certes. Mais tu sais, c'est en affrontant des épreuves qu'on devient plus fort. Et j'aime à dire que ça m'a forgé le caractère et que ça m'a permis de devenir celle que je suis." dit-elle dans un sourire. "Bien évidemment, j'aurais aimé avoir l'esprit un peu plus belliqueux. Mais bon. Il en faut bien certains qui se refusent à faire la guerre. Non ?" Oui. Certains n'avaient aucune once de méchanceté entre eux. D'autres ... Et bien, c'était la diablerie incarnée. Du moins, si on peut dire ça ainsi. Shu lui parla de son arrivée au Rukongaï. Le quartier où il avait atterri. Les premiers liens qu'il avait pu se faire. Il était vrai que sa vie d'autrefois semblait idyllique. Du moins, il avait bien commencé en quelque sorte. "Comme je te l'ai dit, quand j'y retourne, c'est uniquement pour m'entraîner. J'vais pas voir les gens avec qui j'ai pu être proches. Non pas que j'aimerais pas le faire. Mais j'ai vu leurs regards quand les Shinigami se pointaient dans les parages. Ils les appréciaient pas beaucoup." Et comme elle en était devenue un, et pas n'importe qui, un Capitaine, et bien, elle préférait ... les éviter. Enfin, qu'ils la voient d'un autre oeil. "J'irais pas jusqu'à dire que j'suis mieux sans eux. J'les oublie pas. J'les garde dans un coin de ma tête." Et puis c'est tout.

Ils étaient finalement arrivés. Le bar était là, juste devant eux. Yoshiko était passée à quelques reprises dans le district. Pour chercher celui qui était son Capitaine à l'époque. Et maintenant, c'était en tant que Capitaine qu'elle allait passer les portes de ce bar. Elle s'arrêta devant, regardant l'enseigne. "Ca fait bizarre. La dernière fois que je suis venue là, j'étais encore lieutenante." Pour preuve que le temps avait passé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu   

Revenir en haut Aller en bas
 

He should be proud ... If only he was alive ✿ Shu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ginny ¤ Ginger & Proud
» (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud
» RAVEN ▬ Mutant and proud.
» The Mafia
» + BUCKEYES AND PROUD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-