AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Les experts [PV Ganryû]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Les experts [PV Ganryû]   Mar 3 Déc - 0:57

Ah ! Cette fois-ci, j'suis tranquille ! Pas de connards pour m'accompagner, rien de tout ça ! Juste moi, à Karak' encore une fois, pour une mission des plus simple, encore une fois: buter du hollow. En même temps, s'rait p'tet pas judicieux de faire appel à moi pour autre chose que de la destruction massive. Disons que... Que j'sais as faire grand chose d'autre en gros. Mais passons, c'est pas le plus important, là, j'avais une liberté totale, pas de gradés pour me surveiller, pas à craindre de regards au d'ssus d'mon épaule, pour vérifier que je faisais pas de couilles. Bref, je suis juste TRAN-QUILLE !

Et autant le dire tout de suite, je compte pas me contenter de sagement remplir ma mission, j'vais quand même en profiter un max ! j'suis là pour un p'tit bout de temps, j'vais m'trouver un endroit tranquille, me poser, me faire mon p'tit coin confortable et profiter du monde des humains ! Bien sûr, tout c'la en butant un ou deux hollow à l'occaz', histoire de pas passer pour un glandeur. Enfin ! C'qui est chiant ici, c'est que peux pas dépenser ma paye de shinigamis, normal, pas la même monnaie, l'contraire aurait été étonnant. Donc, c'était parti pour faire un truc que détestais : TAFFER. J'en avais déjà assez à la SS du taf sérieux, en même temps si je voulais vivre "en mode humain"( j'aurais rester sous ma forme shinigamis, mais je voulais tenter l'expérience), me fallait bien dl'osseille, sinon, c'est la merde. Et, vu que j'avais pas de diplôme, aucun utile sur terre en tout cas, su je montrais mon diplôme de l'académie, en partant du principe que je pourrais montrer ça à un humain, il me rirait à la gueule en me disant que ça a aucune valeur, puisque bon, il risque pas de connaitre. Donc, bah c'était parti pooooooooour...

LES BOULOTS DE MERDE !

Nan, mais quand je dis de merde, c'est vraiment, DE MERDE hein, pas genre chiant mais bien payé, ou bien une contrepartie du genre pour excuser le fait que ce soit de la merde, NON, taf de merde, paye de merde. J'avais espéré que ce soit différent de ce qu'on peut voir à Soul soc, mais apparemment, non. Bah fuck, je sais que c'est logique que sa soit pareille, mais j'aime bien rêver moi ! Passons, c'est donc avec un t-shirt de fast food que je recevais les commandes des clients affamés, et je peux vous dire que j'ai plus d'une fois failli craquer en en envoyant un chier à l'autre bout du resto. Pourquoi ? Bah parce que, apparemment, ce t-shirt fait de toi un esclave, et pendant tout le temps ou tu le porte, on peux te parler comme la dernière des merdes, sans aucune vraies raisons, que tu devra la fermer, ou sinon, tu perd ton taf.

La dernière fois y en à un qui s'est chié dessus d'ailleurs, c'abruti à eu la mauvaise idée de me prendre de haut pendant mon service, de BIEN me faire chier, mais VRAIMENT, et ce, alors que ce même service se terminait dans 5 minutes... Pas de chance poto... Pas de chance...

Aprés ce que je lui ai mis, il risque plus de pouvoir revenir ici, physiquement parlant j'entend.

Bon, Là, c'était rien de plus qu'une journée de plus, j'avais terminé le taf, je m'habillais tranquillement, et alors que j'enfilais ma veste, mettait ma capuche et m'apprêtait à partir, j'entendais un client gueuler de la pièce ou j'étais, bien fort en plus. Putain mais c'était qui ce con ? j'allais le savoir d'ici peu, puisque je me ramenais déjà sur place, la démarche nonchalante, en me massant la tempe avec un œil sur le Denreishinki (vous savez, le phone version shinigamis), je levais mon regard vers le fauteur de troubles.

Ho ! T'arrives quoi à gueuler comme ça poto ?!

Franchement, en temps normal, osef, mais là, fin de journée, fatigué, j'sais pas moi, fermez vos gueules les gens sérieux...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Jeu 26 Déc - 18:24

Y'a des jours, j'ai vraiment la dalle. Mais genre, vraiment. Tellement, que j'pense plus vraiment à boire, mais plus à bouffer. Ouai, c'possible. Aujourd'hui, c't'un de ces jours où j'crève la dalle du lever au coucher. Du coup, j'suis pas d'bonne humeur, mais j'suis aussi plus agressif. T'iras demander à la police c'qu'ils sont allés chercher y'a trois heures dans une boutique d'fringues. Un corps. Ouai, mais pas que. Un corps qui lui reste qu'une seule oreille et la lèvre supérieur. L'morceaux manquants ? Bah. Comment t'dire sans t'choquer. Sans m'faire passer pour un fou. Hm. En fait, j'les ai bouffés. Ouai'p, même pas cuits. M'en fout qu'le gars avait un sale goût, j'lui ai bouffé l'oreille et l'haut d'ses lèvres. A coup d'dents.

Puis j'me suis barré par la grande porte. Ouai, avec moi y'a la p'tite et la grande porte. La p'tite, c'est celle qu'les humais utilisent parce qu'ils peuvent faire que ça. La grande, c'la mienne. Une que pour moi. Que j'crée à l'occasion quand l'envie m'prend. 'Suffit d'recouvrir un bras d'roche et d'éclater l'mur d'un coup de poing. Création d'la grande porte. Maint'nant, il s'trouve que la chair humaine, en p'tite quantité surtout, bah ça remplit pas l'bide. Alors j'décide d'aller dans un lieu spécialement créer pour ça. Fast food qu'ils disent. J'rentre, m'avance jusqu'aux caisses pour passer commande. L'gars derrière sa caisse et l'comptoir m'regarde avec une gueule d'débile. Du genre à me donne renvie d'mettre des claques.

Il parle pas. Bouge pas. Tremble. Bouche grande ouverte. Les yeux ronds. Et un long silence qui s'installe, tandis qu'on s'fixe. Forcément, j'dois l'briser c'putain d'silence.

J'suis sexy et j'le sais du con, maint'nant j'suis pas très patient. Tu t'reprends que j'te dises ce que j'veux bouffer ou tu continues d'baver sur ma gueule ?

Il s'coue la tête et m'demande si j'me sens bien. Bah ouai du gland que j'vais bien, j'ai juste faim. Il répond si j'suis sûr, si j'veux pas qu'il ramène une ambulance ou les flics. Direct j'tire la gueule. Gars, j'veux manger, pas qu'on vienne m'casser les couilles. Tu joues à quoi ? La question est posée. La réponse m'laisse sur l'cul. Quoi l'sang sur ma gueule et mes fringues ? J'ai pas de... Oh. La vieille du magasin. Bouffée. Sang qui gicle. Pas nettoyé. Flippant. Quel con. Bordel de. Il doit m'prendre pour un dangereux psychopathe là... Bah parfait, car c’est exactement c'que j'suis ! J'mire autour d'moi, personne d'autre a tilté j'crois bien. J'peux encore avoir ma bouffe.

C'pas du vrai, t'inquiètes.
Je... je ne peux pas vous servir monsieur.
Quoi ?! Te fous pas d'moi trou du cul ! J'te dis que c'pas l'mien !
Je pensais qu'il était faux...
Quoi ?! Tseuh... Pour un mec qui s'chiait d'ssus y'a pas trente secondes, t'as bien repris d'la gueule ! Ma bouffe et m'emmerde pas putain !
Je vais appeler la police si vous ne partez pas monsieur.
Roh vas-y, arrête d'me chier dans les bottes ! Tu m'sers et j'me casse, c'est tout. J'ai juste faim bordel de merde !
Je ne peux vraiment
Et l'clien est roi, tu t'es torché avec c'tte phrase c'matin ou quoi ?!
Vraiment je
BORDEL DE ! FAIS PAS CHIER TROUFION ! TU SAIS COMBIEN J'EN CASSE AU P'TIT DEJ' DES MERDES DANS TON GENRE CHAQUE MATIN ?! HEIN ?! TU SAIS ?!
Non mais
EH BAH J'VAIS T'LE DIRE TETE DE GLAND ! DES DIZAINES ! ALORS DONNE-MOI MA BOUFFE AVANT QUE J'ME
Ho ! T'arrives quoi à gueuler comme ça poto ?!
POTO ?! MAIS T'ES QUI TOI TOCARD ?! ET QU'EST-CE QUE CA PEUT BIEN TE FOUTRE CE QUI M'ARRIVE HEIN ? MÊLE-TOI D'TON SALE CUL D'AUTISTE !


J'suis enragé là. Prêt à tomber sur l'coin d'la gueule du premier con qui vient la ramener. J'veux ma bouffe et j'suis prêt à tout péter d'cet endroit pour l'avoir.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Sam 28 Déc - 7:33

Pourquoi ? Nan mais sérieux, dîtes-moi POURQUOI c'est toujours moi qui tombe sur ce genre de dégénéré.

Il me semble que tous les humains sont pas comme ça non ? 'Tain, faut que je tombe sur un taré, de tous les gens dans cette ville, il faut que le gars en face soit un putain de taré. Un taré agressif en plus, donc bon, le gars est mal tombé s'il croit que j'vais juste laisser passer ça tranquillement. De c'que j'ai cru comprendre derrière la porte, il avait faim hein ? Mais connard, tu crois quoi ? T'arrives tranquille, du sang partout sur la gueule et les vêtements en mode "Bonjour, je voudrais un mikshake s'il vous plait " et que ça passe comme ça ? Bah non mon con, quand un gars arrive, qu'il est dans l'état dans lequel t'es, bah c'est un peu chelou, et on pense plus à appeler les keufs qu'autre chose.

Il est pas bien malin faut dire le gars au comptoir. Il aurait dû tranquillement lui donner sa bouffe et le laisser partir, il nous à mis un malade sur le dos ce con. Mais bref, le mal est fait, et l'autre me tape déjà sur le système. Tu veux bouffer hein ? Tu vas être servi, enfoiré. J'le regarde un instant après c'qu'il m'a dit. Dans mes yeux, un mélange de colère et de surprise. Un petit temps de flottement. Là, je passe derrière le comptoir, je mets tout c'qui me tombe sous la main sur un plateau, nuggets, boisson, sandwich, frites, burgers, TOUT. Je fous le tout sous une énorme couche de sauce, j'mélange à l'arrache. Je lui balance la food bomb à la tronche, bien fort. J'suis p'tet dans un gigai, mais disons que même sous cette forme, j'lui balance le plateau, son contenu a d'grandes chances de lui exploser à la gueule. Je pense que ça va pas le calmer si ça arrive, mais Fuck, il m'a mis sur les nerfs-là. S'il s'énerve, je lui fais la tête au carré, devrait rester tranquille le chtarbé donc.

Bon appétit, CONNARD !

J'suis obligé d'lui lancer ça, et encore, j'reste soft, lui, il m'a incendié, moi je me contente d'un connard dans sa tronche... Bon, j'avoue, je lui balance un plateau dans la poire aussi, donc ça se vaut, on va dire. Le gars est juste tombé sur la mauvaise personne, pas mal de gens l'aurait bouclé vu la carrure du gaillard, mais j'ai déjà cassé les dents de plus grand qu'ça. Après, J'avais ce pressentiment... Vous savez, ce pressentiment que, sans savoir trop pourquoi, c'gars, d'une manière ou d'une autre, va bien vous faire chier. Au-d'là de tout ce à quoi vous vous êtes attendu d'sa part. Ouais... Ouais, clairement. Lui, il a vraiment la gueule du connard qui va me pourrir la soirée. Ce serait tellement beau qu'il se contente de se prendre le plateau dans la tronche sans broncher... Putain de pulsions d'merde, il a fallu que j'emporte... Mais bref, j'l'ai déjà dit, si le gars à un problème, moi j'ai la solution : un bon lynchage dans les règles de l'art, après ça, p'tet qu'il l'ouvrira moins, sa grande gueule.

Oh, et j'vous ai pas parlé d'la tête des gens autour ! Déjà qu'une bonne moitié des clients s'était barré quand le gars s'est pointé, ensanglanté d'partout, quand je lui ai balancé le plateau à la gueule, y a eu un flottement ou toutes les personnes encore présentes ont tiré une tronche genre : "ça va mal finir ct'histoire", et putain ils ont raison ces gens. De toute façon, si les choses dégénèrent salement, genre, le gars sort un calibre, ou pire, c'est un humain avec des pouvoirs (même si bon, y a peu de chances que ce soit l'cas), j'ai toujours sur moi une de ces p'tites pilules de merde qui permettes de sortir rapid' de c'corps d'humain.

Après, y avait toujours cette possibilités que le gars prenne ça très bien ! ... Non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Jeu 23 Jan - 0:58

YEAAAH ! BAH ENFIN ! C'PAS TROP TOT CONNARD !

Quand l'amas de nourritures et de sauce que composait ce plateau, spécialité de la maison, lui arriva droit dessus, à une vitesse menaçante, Ganryû ne crut pas judicieux d'éviter la chose. C'était même tout le contraire, il préféra tenter de tout réceptionner en plein vol. Preuve une fois de plus que son intelligence frôlait dangereusement le néant. Le pire étant certainement le fait que cela lui paraisse tout à fait normal qu'on lui distribue de la sorte son repas, avec une telle quantité et si peu de soin dans la présentation. Clairement, il n'était pas plus brillant intellectuellement que d'ordinaire. C'est donc, la bouche grande ouverte, à s'en décrocher la mâchoire, le regard animé d'une joie intense d'enfin pouvoir se rassasier, qu'il accueilli le food bomb.

Forcément, lorsque le tout rencontra le visage du grand gaillard psychopathe, la majeur partie lui passa tout simplement à côté, allant s'écraser derrière lui, dans le restaurant. Le reste, en revanche, s'écrasa majestueusement sur son faciès, le son caractéristique d'un aliment se heurtant sur de la chair résonnant dans l'air. Un long et pensant silence de mort envahit les lieux. Une bonne quinzaine de visages décomposées dans une expression commune de peur et de stupéfaction se posèrent sur le responsable de l'acte. Une question leur brûlant à tous les lèvres, aucun ne pouvant la hurler, tous ne parvenant pas à articuler le moindre mot. Comment pouvait-on réellement être aussi stupide que cet homme ? Un fou furieux souillé de sang semait le trouble dans l'établissement et l'autre lui balançait un plateau de bouffe à la tronche...

Dans le genre complètement stupide et inconscient, cela se posait bien là. Ces deux maîtres mots devaient de tout évidence caractérisaient les employés de ce fast food étant donné le comportement pas moins intelligent du premier derrière la caisse.

Giah-ah-ah-ah ! Ch'est très bon ! Chen veux encore !

Hallucinant. Tandis que sauce, hamburger et frittes dégoulinaient de la bouche du colosse à la chevelure rousse, ce dernier semblait très heureux. Pas le moins du monde blessé par ce geste, pas un poil offensé, humilié, il se contentait d'ingurgiter un maximum de nourriture. Ne bougeant pas d'un poil, graisse, salade et sauce se mêlant désormais au sang de la vieille dame. Il resta ainsi le temps de terminer son repas servi en express. Quand celui-ci s'acheva, il laissa s'échapper de sa bouche un rot magistral témoignant de la qualité du festin. Ce qui le fit rire grassement. Unique bruit que l'on percevait aux alentours, clients comme employés cherchant encore quelle posture adopter désormais. Le Kichigai ne semblait plus aussi menaçant et s'il n'avait pas daigné bouger, probablement que certains en auraient profité pour appeler la police.

Seulement le Fullbringer ne resta pas immobile bien longtemps. Il s'avança de l'autre côté du comptoir, pour rejoindre le premier équipier à l'avoir refoulé lors du passage de commande. Sans un mot, ne lui adressant qu'un sourire dégoulinant de folie, son épaisse main droite lui empoigna le haut du crâne. Le soulevant à sa hauteur, afin qu'il puisse coller son visage contre le sien, il laissa sortir quelques mots à l'égard de l'abruti terrorisé.

L'prochaine fois qu'un client passe commande, t'le sers du gland. Sinon, P'pa Ganryû r'pass'ra et c'tte fois, P'pa Ganryû n'fera pas qu'amocher ta petit' gueule d'bouffeur d'couilles.

Une fraction de seconde, l'intéressé le dévisagea du regard, se demandant qu'allait-il lui faire pour lui amocher la tronche. La fraction de seconde passée, la force du Fléau l'entraîna bien malgré lui contre l'une des machines du comptoir. La trombine du malheureux s'y écrasa avec brutalité, dans un mélange de sang, d'os brisé, de dents amochées et d'un appareil qui décède. Relâchant le corps inanimé de l'individu, qui retomba mollement au sol aux pieds du Kichigai, celui-ci reporta finalement son attention sur une autre personne. Son ami le serveur. Le tocard. L'autiste. Au choix. Planté face à lui, se dressant fièrement de toute sa masse, transpirant de brutalité, il le dévisagea. Une masse aussi imposante que la sienne. Une brutalité aussi évidente que celle dont il dispose. Et aussi peu de capacité de réflexion...

Yo, trouduc. J'te dis pas merci pour la bouffe, t'as fais qu'ton taff. Par contre, t'aurais pu mieux viser, j'en ai pas eu pour mon argent. D'coup, j'ai envie d'te péter ta dentition d'petit con. On s'y met ?

Un sourire carnassier vint lui fendre le visage, tandis qu'il roulait des épaules, en guise d'échauffement.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Dim 26 Jan - 15:20

...

D'accord...

J'ai donc confirmation : le gars est taré. J'avais pensé ça sur le ton d'l'ironie, mais nan, lui, il l'a VRAIMENT bien pris le coup du plateau dans la tronche. On s'croirait dans un sketch, quoi. Enfin, au moins il est servi quoi, c'est vrai que, d'une certaine manière, j'ai beau avoir fait la chose de manière peu orthodoxe, je l'ai servi quand même hein. Une bonne moitié du contenu lui est passée sous le nez, mais bon, déjà il a un menu qu'on peut qualifier d'XXL GRATOS, alors il va pas se plaindre en plus hein ! Enfin, le gars bouffe comme le dernier des porcs, nous sort un rot des plus dégueulasse, t'as les clients qui savent pas trop où s'mettre, bref, une fois d'plus, j'suis planté en plein milieu d'une situation improbable.

Le gars a donc fini d'manger, là, GROS SILENCE. Quelques clients qui restent bouche-bée, d'autres qui tentent de fuir furtivement, et plein d'autres comportements. Bref, le gars faisait moins vénère sur le coup. Enfin, ça a pas duré longtemps, là, le gars passe derrière le comptoir, tranquillement, comme si c'était autorisé quoi. Enfin, c'est pas ça qui va m'étonner, y a eu pire depuis qu'il est rentré. Il s'avance vers son premier contact, celui qui avait vaguement essayé de s'en débarrasser en refusant de le servir, et qui avait finalement plus fait empirer la situation qu'autre chose. Il lui fait un grand sourire de grand malade, il l'empoigne par le haut du crâne, et le soulève, sans avoir l'air de faire un effort le moindre instant. Il plaque sa tête contre la sienne, lui dit quelques mots d'amour puis lui écrase la gueule sur une machine du comptoir. Il n'en fallut pas plus pour mettre l'autre K.O, faut dire, il y avait pas été avec le dos de la cuillère le timbré. il tombe donc à ses pieds, la gueule ensanglantée. C'est maint'nant vers moi que l'attention du grand malade se reporte. Et là, il propose -le tout avec politesse de me défoncer la gueule.

Vous voyez ? Les tarés aussi peuvent avoir de l'humour ! Enfin, le gars est humain, j'vais pas me battre contre lui quand même, à moins que...

Oui, je viens d'avoir une idée de merde.

Tu veux t'battre hein ? bon, attend deux s'condes alors.

Là, je sors de ma poche la p'tite pilule à la con citée plus tôt. J'avale le truc, hop ! J'sors d'mon gigai. Et... Et merde, j'avais oublié que ça mettait un con au contrôle de mon corps à ma place. Bon, ben j'vais faire c'que j'fais habituellement dans c'cas !

Yeah ! Enfin j'ai un vrai cor-...

Je l'interromps tout d'suite avant qu'il utilise encore mes cordes vocales pour parler avec sa voix d'salope. Par quel moyen je l'interromps ? Oh mais, par le plus simple de tous, et celui que j'utilise si souvent : un coup d'poing ! Là, le corps se retrouve projeté à l'extérieur, en ayant pas manqué de défoncer l'mur par la même occasion. J'suis désolé hein, mais je DETESTE, quand la personnalité d'ces pilules s'exprime à travers mon corps, du coup, j'suis un peu un tueur de gigai, vu que j'opère comme ça tout l'temps. Mais bref, je pose mon regard sur celui qui m'a défié plus tôt, voyons voir si un combat est envisageable maintenant.

Bon ! Alors j't'explique, tête de gland. Là, je parle, si tu m'entends et me vois, c'est qu'ça vaut le coup de te défoncer, et que je risque pas de te tuer avec un simple coup. Autrement, je parle dans le vent, et tu viens de me voir traverser l'mur, et tu dois trouver ça chelou. Alors ? Tu m'vois ou bien ?

Eh ouais, cette méthode est assez bizarre, mais vu que je ressens pas le reiatsu des gens, j'peux pas savoir si j'ai affaire à un simple humain ou bien a un de ces humains chelou qui ont des pouvoirs assez puissants. Mais bon, j'ai une chance sur je sais pas combien pour qu'il fasse partie de ceux-là, c'est donc avec peu d'espoirs que je faisais la chose...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Ven 7 Fév - 0:22

Une. Deux. C'bon, on peut

Oh bordel de. C'quoi c'délire. C'que j'viens d'voir m'cloue l'cul sur place, condamne ma gueule à rester fermer, fige ma tronche dans une expression complèt'ment con. J'entends l'gars qui m'cause, qui m'dit qu'normalement, j'dois pas l'entendre ni l'voir, qu'son corps s'est encastré dans un mur. Ouai'p, j'ai vu tout ça. C'que j'ai vu aussi, c'est lui, ou plutôt son corps qui dégueulait un autre lui, comme un foutu serpent ! Sérieus'ment, l'type vient tout juste d'sortir d'son putain d'corps ! J'me colle une claque, histoire d'voir si j'hallucine pas. Pas d'chang'ment. J'm'en fous une seconde. Pareil. Bordel de. 'Doit y'avoir un truc, c'pas possible autr'ment.

Wohoh. Toi mon gros, t'es pas normal. T'es pas humain. T'es pas comme moi. T'es quoi putain ? Allien ? J'ai vu ça dans un film, ils pondent des œufs dans l'corps des gens et en sortent plus tard ! Bien dégueu' quoi ! Han bordel de. Tu veux m'faire ça ? C'est mort. Tu touches pas à mon corps. T'crois pas il est assez amoché comme ça ? Pauv' con.

Cicatrices sur la gueule et l'torse, j'crois qu'si il a assez ramassé comme ça. M'enfin, l'autre veut s'battre qu'il a dit. 'Fin, j'ai proposé l'premier quand même. Lui a juste fait son truc tout moche. M'en fous d'ce qu'il est, j'vais l'déglinguer. L'briser. L'plier en deux. Lui arracher les chicots. Les lui faire bouffer, tell'ment qui va en recracher par l'fion. Et sa grande gueule, il va la perdre en même temps qu'sa vie d'allien. Sale tocard. J'vais l'fumer. Oh oui mon gros tu vas ramasser sévère ! La figurine d'pierre en main, j'déclenche son pouvoir sans plus attendre, déversant par la même mon énergie spirituelle dans l'fast food. Écrasante, étouffante, clair'ment pas l'genre d'truc que peut encaisser la première tarlouze venue.

J'espère t'as un dentier sur toi, t'vas en avoir b'soin là dans pas longtemps.

Break Jaw. La roche r'couvre mes bras, histoire d'cogner plus sec et d'faire un max' d'dégâts dans mes frappes. Une s'conde, j'le mire. L'autre d'après, j'me propulse sur lui. Lui rentre dans l'lard si vite que ça m'étonne moi-même. M'déplacer aussi vite, c'pas tous les jours que ça arrive, c'miracle. 'Fin bref, à peine à sa hauteur, j'profite de la vitesse d'propulsion offrant plus d'impact à ma frappe pour décocher une bonne droite dans la mâchoire d'ce guignol. Et encore, j'suis pas à fond là. Puis une seconde. V'là l'tableau. Roche. Vitesse. Grosses frappes. D'quoi faire sacrément mal ! On va dire qu'le premier échange c'pour jauger c'qu'il vaut réell'ment, l'monstre.

Si jamais tu t'sens pas à la hauteur, t'peux toujours espérer qu'on vienne sauver tes p'tites fesses, m'enfin n'y crois pas trop quand même ! Giah-ah-ah-ah !

J'vais l'défoncer. Il en rest'ra qu'des bouts d'chair fumés quand j'en aurais terminé avec lui.


_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Mar 18 Fév - 1:31

t'inquiètes pas pour ton corps, y s'ra bien plus amoché qu'il ne l'est d'jà après ça.

Bon, au moins c'est clair, le gars à jamais entendu parler des histoires de shinigamis, Arrancars, Quincy et tout l'bordel. Et pourtant, alors même que j'suis sous ma forme d'Shinigami, il peut m'voir... Huuuuum... Un fullbringeur qu'a découvert ses pouvoirs récemment ? Ou bien un gros bigleux, doublé d'un gros con, parce que s'il a ces pouvoirs d'puis longtemps et qu'il a pas la moindre info sur tout ces trucs, y a quand même un problème. Mais, en fait, pour pas mentir, tout ça, j'm'en fous un peu.

Il a l'air assez puissant, et là, il est en train d'utiliser un pouvoir chelou. D'la roche ? Au moins, maintenant j'ai plus d'doutes, c'est bel et bien un Fullbringer, et l'augmentation d'sa pression spirituelle, restais que quelques personnes encore dans l'resto, et ces abrutis qu'ont pas eu la bonne idée d'se barrer étaient à moitié en train de crever au sol à cause de ça, mais moi, tranquille, ça m'gêne pas plus que ça. Et ensuite, il-... Merde, il est rapide l'enfoiré, même pas le temps d'penser qu'il m'fonce dessus, et rapid'ment en plus. Un coup, dans ma tronche. Un deuxième, histoire que personne soit jaloux. Il cogne fort l'enfoiré, j'peux pas lui enlever ça. Un peu sonné par ces deux premiers coups assez surprenants, j'fais un pas en arrière, quelques goutes de sang projetés au sol par le coup. ça rigole pas en face, et j'ai bien l'intention de lui montrer que moi non plus j'rigole pas. J'me ressaisi, empoigne mon Zanpa et libère rapidement mon Shikai, sans un mot. Là, le sabre s'transforme en deux grosses chaines métalliques qui viennent s'enrouler autour d'mes poing. Puis sans prév'nir, lui met un bon coup d'poing dans l'estomac, histoire de commencer sur d'bonnes bases. J'enchaine tout d'suite, et rabats le même poing dans la même zone, mais j'y mets plus de forces cette fois. Et là, j'lui en met une dernière avec l'autre poing, mais celle-là vient du ciel par contre, un bon coup de poing v'nant du haut, direction la tempe du bonhomme. Et c'est pas fini. Une fois cette série de coups exécutée, je lève rapid'ment ma jambe droite, avec l'idée de la faire s'écraser contre le bras rocheux de l'autre timbré, histoire de voir si son bout d'cailloux est aussi solide que ça.

C'était un d'ces humains à pouvoir, et il était très clairement timbré sur les bords, alors une fois que je l'aurait étalé, faudra voir c'que j'en fait aussi, c'est sûr qu'avec sa puissance et sa mentalité (et le peu que j'en ai vu d'sa mentalité en cinq minutes me donne une idée assez précise d'la façon d'être du bonhomme) le gars est juste très dang'reux. La logique voudrait que j'le descende, j'pense. Hum... Faut voir, au pire, sans ses bras et ses jambes il sera un peu dans la merde, j'le démembre, et j'le laisse avec sa vie de tronc... Ouais... Ouais, l'idée m'plait bien ! Nan puis après, si VRAIMENT il va trop loin, bah, fuck, j'l'envoie là-haut, d'la plus brutale des manières. Et si jamais sa roche commence à se montrer trop casse couille, j'aurais toujours mon métal pour pouvoir contrer ça. J'espère juste que, comme d'habitude, le métal va être plus solide qu'la roche, vu qu'je maitrise vraiment peu c'pouvoir, si ça se trouve, lui, il est déjà bien familiarisé avec son fullbring, là, ce s'rait p'tet quelque peu problématique. Mais j'm'inquiète pas.

J'me demande juste qu'est-ce qui va rester d'ce resto une fois ct 'affrontement terminé.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Ven 18 Avr - 23:00

Ah bah voilà, tout d'suite quand y'a du sang, j'suis d'meilleur humeur ! Dis-moi connard, t'as mal ? Giah-ah-ah-ah !

Y'aurait d'quoi après avoir ramassé pleine poire deux blocs de pierre propulsés par un tas d'muscles frappant comme un sourd. Il l'montre pas, encaisse et ferme sa gueule, prêt à rendre les coups. J'lui claque un sourire, content d'trouver un mec qui sait s'battre. Pas une putaind d'gonzesse qui chiale et prend la fuite à la première baffe reçue. On va pouvoir s'entendre maint'nant. Il s'décide d'réagir. L'épée en main, qui change bizarr'ment d'forme pour d'venir des chaînes. Oh bah merde ! Comment il fait ça l'enfoiré ?! Y'a vraiment des types louches dans c'tte ville, j'te le dis. Et avant même que j'ai pu ouvrir ma gueule pour lui faire r'marquer, v'là mon bide qui déguste.

J'me plie pas facil'ment, alors il en remet une, pour m'y forcer. Il cogne sec, y'a pas à chier. J'veux savoir c'qu'il vaut réell'ment, alors j'attends la suite, sans broncher. Une troisième tarde pas à tomber, droit sur la tempe. Et v'là que les choses s'compliquent. Sifflement, étourdiss'ment, vue qui s'floute, mouv'ments aux ralentit, l'bordel habitué après avoir mangé une bonne droite quoi. Et il continue. Son pied qui s'fracasse sur mes bras rocheux, l'tout explose naturellement en morceaux. C'tte technique est pas faite pour encaisser du lourd, juste pour cogner plus fort. Moi, j'suis à g'noux, groggy, mais toujours là. Y'a l'sang qui coule d'mes lèvres et un sourire carnassier qui fend ma gueule.

J'me redresse, prêt à r'mettre ça.

C'est bien, tu cognes presque comme un mec ! Retire tes ficelles de tantouzes et peut-être, tu pourras m'faire mal ! Genre comme ça !

Et j'lui rentre dans l'lard. Tête la première, pour exploser la sienne, d'face. On a commencé tout en délicatesse, pourquoi s'arrêter ? J'trouve quelqu'un qui s'bat comme moi, j'vais pas tout gâcher en usant d'mon pouvoir destructeur. J'l'empoigne plutôt par l'crâne et tente de l'envoyer valdinguer contre l'premier truc qui croise m'on r'gard. Et comme c'pas suffisant, bah j'lui rentre une s'conde fois dans l'lard. Avec plus de technique c'tte fois. Grosse impulsion, épaule en avant, tête baissée, impact. Alors oui, forc'ment, le fast food en prend plein la gueule. Oui, encore une fois, j'fous un bordel monstre où j'passe. Et oui, j'm'en cogne comme jamais.

Viens pas faire chier, toute c'tte violence, j'suis heureux.


_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Lun 21 Avr - 2:58

Mon impression fut confirmée, ça s'laisse pas faire, en face. Il a pris tous mes coups dans la gueule. S'il a eu l'air d'bien encaisser les deux premiers, le troisième dans la caboche l'a sonné. Et la roche sur ses bras s'est fendue sous mon coup. Mais c'est pas fini, le bonhomme se redresse, toujours prêt à en découdre, sourire aux lèvres. Voilà un combat comme j'les aiment, ou l'autre a pas peur d'se salir les mains, d'encaisser, et surtout, de rendre les coups. J'ai eu pas mal d'entrainements avec des p'tites merdes à la S.S ces derniers temps, un vrai combat, ça m'f'ra pas d'mal, et m'empêchera d'me rouiller. Et puisque y a du répondant en face, pas question d'me brider, on va y aller à fond, sans regrets, et sans hésiter.

Le mec me cause. Mes ficelles, hein ? t'inquiète pas pour ça, va, va bien falloir t'y habituer parce que tu vas te les prendre plusieurs fois dans la gencive.

Pas le temps de répliquer, qu'il fonce sur moi, et c'qu'il tente de faire, ça ressemble à un coup d'boule. Mais genre, le méchant coup d'boule, celui qui fait bien mal, quoi. "Ouais mais nan" j'me dis dans ma tête. J'mets ma main en opposition par rapport à son coup, empoignant son crâne. Auparavant, j'ai chargé ma paluche avec une bonne dose de Reiatsu. Et j'ai bien fait, comme j'l'avais pressenti, c'était pas du p'tit coup d'boule, c'qu'il s'apprêtait à me foutre dans la gueule. Si bien que l'impact causé par la rencontre entre ma main et sa tête, ça a fait une sorte d'onde de choc. Et là, on revient sur un pied d'égalité, il m'empoigne aussi le crâne, mais pas avec l'idée de le garder longtemps dans les mains, ça non. à peine le temps d'improviser une défense (ici, mon poing dans sa gueule, si j'en avais eu le temps) qu'il me balance dans le décor, ici, le mur d'en face. J'm'encastre dedans, crache une gerbe de sang à l'impact. Tout c'que j'ai pu faire en vite fait pendant le vol plané vers le mur, c'est m'improviser une armure en métal en vite fait, histoire d'atténuer le choc à l'impact. Autant dire qu'au moment du fameux impact, le tout s'est brisé sans difficulté.

On est fixé, le gars est une brute. C'pas moi qui vais lui reprocher ça, vous m'direz. J'essaye de me dégager du mur, encore une fois, pas l'temps, il me charge, en mode taureau. Là, j'peux rien faire, si ce n'est serrer les dents, et encaisser. Boum, le contact. le mur cède presque, et sûrement que le pousser du petit doigt suffirait à le faire tomber. Quand tu vois l'état d'la salle, tu de dis qu'c'est un truc en plus sur la longue liste d'éléments que y aura à remplacer, si le bâtiment en lui-même reste debout une fois tout ça fini.

Mais là, y a pas que le bâtiment qu'est en sale état, moi aussi j'en ai prit pas mal, et j'allais dès maintenant lui rendre la pareille.

Tu t'débrouilles, ouais. T'aurais sûrement eu ta chance si t'étais tombé sur un autre Shinigami. Pas d'chance, c'est sur moi qu't'es tombé.

J'finis ma phrase, lui décoche une baffe de cowboy, du genre qui t'envoie voler un peu plus loin. J'ai vu qu'il savait encaisser, j'continue mes expériences dans ce sens-là. C'est déjà assez rare de tomber sur un humain qui encaisse une pichenette, alors un bonhomme qui cogne aussi dur que moi, et qui s'écroule pas trop vite, tu te doutes bien qu'j'suis content, et que j'vais lui en mettre plein la tronche.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Sam 31 Mai - 3:17

Tseuh, t'es pas l'seul à pouvoir faire ça, connard.


C'tte espèce d'carapace dont il s'est r'couvert pour atténuer l'dégâts, c'tte couche d'métal, j'ai aussi ça en réserve. Bon, c'pas aussi lourd, mais ça a autant d'gueule, j'te dis. La roche mon gros, v'là c'que c'est qu'mon pouvoir. D'venir un golem d'pierre ? Facile. Et ta claque qui s'écrase sur mon armure, juste avant que j'prenne en taille, en poids, en résistance et en force. L'truc, c'qu'il a à peine eut l'temps d'voir c'que ça donne sous c'tte forme, sa baffe m'a propulsée loin d'lui. Moi qui l'imaginait s'péter la main sur ma défense, j'suis quelque peu surpris. M'enfin, j'suis pas blessé pour autant. J'ai juste traversé une cloison pour atterrir dans la rue, contre une bagnole qui s'est pliée en deux à l'impact.

L'enfoiré de mes deux. J'vais l'briser.

J'me relève, grimaçant d'colère, mirant la brèche béante face à moi. C'con d'transformer un aussi bon bâtiment en miettes. Du bruit, beaucoup trop. L'alarme d'la caisse qui d'vrait plus rouler maint'nant. Y'a pas l'proprio' dans l'coin, tant mieux pour lui. Par contre, y'a une bonne dizaine d'gens qui m'zieutent avec des tronches d'ahuris. Dont c'gosse, à moitié entre le gothique blasé d'la vie et la tarlouze qui n's'assume pas, si j'te jure qu'il a c'tte tronche et c'look. Lui m'regarde avec un peu trop d'insistance, c'qui forcément a tendance à vite m'gonfler. Sauf que dans l'histoire, j'ai oublié avoir conservé ma forme d'gros monstre rocheux, c'qui explique l'affaire..

Bah quoi ? T'as jamais vu deux mecs virils à mort s'foutre sur l'tronche pour d'la bouffe qui t'fait prendre dix kilos en une s'maine ? Ah ouai merde, toi t'es plutôt d'genre à avaler des rats crevés au r'pas ! Giah-ah-ah-ah-ah !

C'tt'une grimace que j'vois s'former sur ta trombine d'guignol ? Tu peux pleurer va. Maint'nant casse-toi. Voilà, gentil garçon. Bref, l'black bien musclé, à nous deux mon gaillard ! Hm. Qu'est-ce j'pourrais t'balancer d'ici ? Hm. AH ! C'truc. C'lourd. Dans les dents, y'a moyen d'en casser une bonne rangée, c'parfait. Tiens, avec les compliments d'la maison ! Et une voiture compactée droit sur un trou d'cul, une. Et comme j'suis d'humeur ferrailleur, alors ferraillons mon gros ! Explosion d'énergie. J'frappe l'sol d'mon pied, y insuffle mon reiatsu, fais marcher mon pouvoir. L'sol craque, s'fissure, cède, tout autour d'moi. D'là, d'épais blocs rocheux sont extraits et propulsés sur la carcasse du métalleux.

Alors Marilyn, t'as kiffé hein ?! T'dois pas prendre ton pied comme un soir d'halloween, mais avoue quand même que c'du lourd ! Giah-ah-ah-ah !

Et tant que j'y suis, j't'en r'balance un peu. D'mes bras, c'tte fois, que la mort est crachée. Deux canons rocailleux qui tirent d'quoi t'faire fermer ta p'tite gueule !


_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Mer 11 Juin - 4:57

Ah. Merde. C'était pas prévu, ça.

Il a la version rocheuse de mon truc. Putain ! Bon, il a quand même volé, mais voilà, c'est la roche qui a tout prit dans la tronche à sa place. Un trou dans le mur, une bagnole pété, et des badauds en prime. On pouvait pas rêver mieux. J'le rejoint dans la rue, puis le regarde causer à une espèce de jeune gothique. Sa remarque me fais marrer. "deux mecs". Il est sûrement pas au courant, mais les gens autours, là, la seule choses qu'ils viennent de voir, c'est un grand bonhomme passer le mur d'un resto et s'écraser contre une voiture. la personne qui a causée ça - moi donc -, il peuvent pas la voir. Ah bah ouais, le truc con c'est que quand t'as pas la puissance nécessaire pour, nous, les shinigamis, bah tu peux pas nous voir.

Sinon ils peuvent pas m'voir, t'sais. trop long à expliquer, mais tu passes juste pour le con qui parle d'un mec qui existe pas.

Et oui, y avais pas mal de tête du genre "mais qu'est-ce qu'il raconte, celui-là ?" autour. Un nouveau sourire d'ma part, sourire qui s'efface bien vite à la vue de la bagnole qui m'arrive dans la gueule vitesse grand V. Les bras en X devant moi, bras que j'enveloppe d'une couche de métal, histoire de pas trop morfler à l'impact. Bam, la bagnole s'écrase sur ma garde, mes appuis restent bien ancrés dans le sol, mais j'recule, et trace un sillons par terre avec mes pieds. Quelques secondes comme ça, à reculer sous la force de l'impact, pendant que la course de la bagnole ralenti peu à peu. Là, voilà, ça bouge plus. J'écarte la caisse d'un geste du bras, bras que je zieute vite fait, constant qu'le métal a été un peu attaqué, et qu'c'est donc la peau qui a prit. Rien de bien grave, ça pique un peu, tout au plus.

Je lève les yeux vers l'autre roux, qui s'met à taper l'sol du pied. Mini tremblement d'terre, sol qui se soulève. et v'là que je me retrouve avec des blocs rocheux qui me collent au cul. quelques morceaux contendant qui m'arrivent en pleine gueule et me cognent, d'autres plus tranchant qui m'entaillent, et mêlé à ça, v'là que des boulets pierres s'amènent, histoire de compléter le tout. ça fait mal, ça fait foutrement mal. Me v'là moi, adossé sur un mur, toujours avec les bras en X devant moi, le corps fumant après cet assaut. Y a pas à dire, son truc de roche là, ça rigole pas, mais alors pas du tout. mais d'mon côté, le métal, c'était pas pour faire joli non plus. J'aurais peut-être l'occaz de lui montrer ça, mais ce sera pas maintenant. Maintenant, j'vais l'casser en deux, à coups de poing dans la gueule.

J'me remet, secoue un peu la tête, efface le sang qui coule de ma bouche d'un revers de la main. En sale état, mais pas encore K.O. J'cours vers lui, sans Shunpo, sans technique de super rapidité ou j'sais pas quoi, j'y vais franco, en mode charge de taureau. Taureau un peu titubant, encore affecté par les assauts subis un peu plus tôt. j'arrive à portée, un coup de pied dans l'nez, ma semelle sur sa face. J'enchaine, baisse la jambe qui viens de frapper son pif pour la baisser au niveau de son g'nou, et frapper dedans. Sans même prendre le temps de voir si mon coup a porté, je profite du potentiel déséquilibre qu'pourrait causer ct'enchainement pour lui foutre une droite, suivie de prés par une autre, puis une autre, alors que le rythme de frappe augmentait jusqu'à ce qu'on ai presque l'impression que les coups arrivaient en même temps. à mon maximum, j'arrive au stade où je lui fout pas mal de coups à la seconde, au stade où lui de l'autre côté, s'il fait rien pour se défendre, il morfle salement. J'lui met une dernière droite, un peu plus puissante que ses p'tites sœurs, dans l'espoir d'avoir fini l'roux, ou au moins de lui en avoir mit plein la gueule.

J'pensais aux dommages dans le resto, v'là que je vais avoir à répondre d'un quartier entier complètement bousillé une fois de retour au Gotei... Putain...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Jeu 19 Juin - 17:41

Ah merde. Quel putain d'gland. J'avais oublié le détail du fantôme. Y'a que les types comme moi qui peuvent voir les trous du culs d'ce genre. C'pas forcément une bonne chose hein, voit les horreurs qu'on s'ramasse. Mire c'tte gueule d'abruti, c'que j'ai envie d'le crever lui. Ce s'rait déjà fait s'il était pas aussi gaillard, 'va falloir envoyer plus lourd pour l'faire tomber. Sauf que j'pas mal puisé dans mes réserves, et qu'j'suis pas illimité qu'il paraît. 'Faut pas abuser. Alors les coups qu'il balance, j'les encaisse. Rien à foutre d'tes piqûres connard, tu m'brisera pas. J'suis chez moi ici, r'tourne dans ton monde d'blaireaux. J'lui claque un sourire carnassier, il m'claque une s'melle dans la gueule. Un craquement, un nez d'cassé.

C'tout c'que t'as ?

Il enchaîne. Vise mon g'nou, un coup presque faiblard. Pas d'quoi m'péter quelque chose, mais ça suffit pour m'faire perdre mes appuis. C'qui m'sert à rien d'toute, j'joue pas la défense sur c'coup. Et final'ment, il s'décide d'envoyer la sauce. Y'a tell'ment d'coups poings qui tombent que j'les compte pas. C'est la grêle, en plus douloureux. C'comme encaisser des coups d'massue géante, les impacts laissent des traces, aussi bien sur la trombine qu'le corps. Ensanglanté, l'dernier cocktail d'phalanges m'propulse en arrière. J'm'écrase dans un mur, l'transperce dans un fracas assourdissant, et atterrit dans la rue adjacente. D'la poussière et d'la roche tombent sur la zone. Bordel de.

J'tousse, crache du sang, m'relève. Il y est allé fort, c'vrai. Sauf qu'il en faudra plus mon gros, j'crève pas aussi vite. Mauvais temps pour toi, ça va chier. Coup d'poing furax dans l'mur, nouveau trou, nouvelle porte pour revenir vers lui. Silencieux, r'gard noir, mon reiatsu explose et d'un coup puissant au sol, j'y insuffle mon énergie. Mon pouvoir s'met direct en action et un grond'ment s'fait entendre, suivi d'vibrations au sol. Y'a comme eu une rupture, héhé. Un silence, puis c'est l'effondrement. Littéral'ment. Y'a une furieuse s'cousse qui frappe la zone, l'métalleux en est l'centre. Tout autour, ça s'effondre, s'brise, tombe en miettes. Ambiance apocalyptique. J'suis tell'ment fier d'moi que j'explose d'rire.

GIAH-AH-AH-AH-AH-AH ! J'sais pas qui t'es p'tite merde, mais c'est ici qu'tu t'écrases ! GIAH-AH-AH-AH-AH !

Et le petit truc qui va terminer l'travail, en plus d'en donner aux gars d'la ville. Une des baraques détruites du quartier s'agite, d'moins les débris. Ils s'assemblent, r'forment grossièrement c'qu'ils étaient avant l'séisme, une foutue maison. Et c'truc décolle haut dans les airs, au-d'ssus d'ma tête, en suspens. Souvent, les gens s'relèvent pas après avoir ramassé une maison sur la trogne, testons l'efficacité...


_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   Sam 28 Juin - 15:36

Bam, dans ta gueule. Le v'là qui s'prend un énième mur, le transperce, et se retrouve au sol, quelques mètres plus loin. J'm'attendais pas à moins, j'y ai été assez fort, là, et j'aurais pas été autant entamé, aussi à plat, j'y aurais été plus fort encore, de quoi l'envoyer rencontrer quelques murs supplémentaires. Mais là, déjà, il a dû prendre bien cher. Mais merde, apparemment, toujours pas assez. 'Chier. L'encaisse foutrement bien, l'enflure. Ils seraient nombreux à être tombés depuis longtemps, mais lui, il en a encore assez pour défourailler, et pas qu'un peu. Je m'inquiétais pour l'état du quartier plus tôt, et ben putain, j'avais bien raison. Une saloperie de tremblement de terre, qu'il nous sort l'autre con. Sol qui tremble, bâtiments qui chancellent, failles qui s'forment sur le sol, une qui se forme genre, juste en dessous de moi. Ma jambe qui tombe dedans, v'la qu'la faille fait mine de se refermer. Ah. Mais non, j'compte pas perdre ma jambe comme ça, en fait, pas aussi bêtement. Un Shunpo, je m'éloigne, mais trop tard, pendant mon mouvement, je sens ma jambe bloquée. La vitesse du mouvement empêche la blessure de s'aggraver, mais j'me retrouve avec une jambe pas loin d'être cassée. 'Chier. Et c'est pas fini.

Oh, merde.

V'la que j'me prends une baraque dans la tronche. Rien que ça. Une maison, quoi. Sérieux.

N'empêche, c'est gros, une maison. Et quand ça t'arrive vite dans la gueule comme ça le fait maintenant, t'appréhendes un minimum. Les deux bras portés devant moi, deux bras enveloppés de métal, pour éviter qu'ils se brisent à l'impact. Et l'impact, c'est maintenant. J'ai beau tenir bon, je recule, c'est que ça pèse son poids, une baraque, surtout quand ça s'déplace si vite. Je tourne la tête, vois un mur, mur que je vais pas tarder à rencontrer. Chacun son tour, j'imagine. Et pendant que j'me rapproche dangereusement du mur, je change de position, me tourne de manière à avoir un bras en face de la baraque, un autre en face du mur. J'plie les bras, me fous la tête dedans, ferme les yeux, entend le gros boum. L'entend, et le sens surtout. J'ai bien douillé, encore une fois, j'préfère pas imaginer dans quel état j'serais si j'avais pas un minimum ralenti la course d'la baraque. Maintenant, le truc un peu con, c'est que j'suis à plat. Il m'a poussé à bout, l'enfoiré. Plus d'jus, plus rien, H.S. J'ouvre les yeux, mais y vois toujours que dalle. J'passe mon bras devant moi, vire la poutre qui m'était tombée dessus. j'me dégage des décombres, bien ensanglanté, dans un état pas bien meilleur que l'autre abruti. Pas sûr qu'il puisse continuer de son côté, tiens. Debout, j'm'avance vers lui, la démarche un peu titubante, j'tape sur mes vêtements pour virer la poussière. Des sirènes qui s'font entendre, des bagnoles qui progressent vers nous. Ouais, je peux concevoir que ça attire l'attention des keufs, quand quelqu'un s'amuse à bousiller un bout de quartier complet.

L'en faudra plus si tu veux que je m'écrase, mon pote. Tu cognes fort, mais pas assez pour m'enterrer si facilement.Et ça m'fait chier d'le dire, mais moi aussi j'cogne pas assez fort pour t'enterrer, on dirait bien. Mais laisse moi t'dire qu'la prochaine fois que j'tombe sur t-...

Silhouettes de caisse de poulets qui s'profilent à l'horizon. Moi, osef, j'suis invisible; lui par contre...

Merde. Là c'est le moment où tu dois te barrer, non ?

J'aurais bien finis l'travail, mais pas moyen de continuer, j'ai déjà du mal à foutre un pied devant l'autre. Ca faisait un bon bout de temps que j'en avais pas autant bavé pour un combat. Va falloir envisager d'les prendre plus au sérieux, ces fullbringers, à le sous-estimer comme le font certains, on risque de s'en mordre les doigts, un jour ou l'autre.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les experts [PV Ganryû]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les experts [PV Ganryû]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Experts en évolitions
» D'apres les experts Haiti recevra 1 centime sur chaque dollar
» Enfermé dans un cercueil par des voleurs...
» cavalier expert
» defaut de comprehension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-