AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Rea-gen
Vespa
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeSam 21 Déc - 6:54

C'était rare... Mais il était stressé. De par le nom qui était le sien et les talents qu'il avait déjà démontré dans l'art qu'était la Science, Taizo avait eu droit à une permission spéciale durant quelques mois lui permettant d'avoir accès à certaines archives de la Douzième division, notamment à celles qui avaient attrait aux expériences de Mayuri, véritable génie dans le domaine dont le jeune garçon s'était en partie inspiré pour ses propres travaux. L'inspiration de celui qui avait désormais tourné le dos à la Soul Society avait toujours été grande et on avait beau juger l'homme sur sa mentalité et ses actions, il n'en était pas moins l'une des plus grandes sommités dans ce domaine si précis. Ces recherches avaient permis au Kyōraku de finaliser certaines de ses propres expériences, lui permettant d'atteindre en partie le poste qui était désormais le sien.

Mais avec les récents événements, ce dernier ne s'était pas aperçu que son droit d'accès avait expiré. Et lorsqu'il s'en était rendu compte, il avait failli devenir fou. Inutile de passer par les laboratoires de la Douzième soit ce laisser-passer, il le savait. Les scientifiques étaient les gardiens de quelques secrets d'exception et ils empêchaient quiconque de non-habilités à avoir accès à leurs recherches. Rien de plus logique aux yeux du jeune garçon, lui-même agissant de même avec ses propres "jouets". Ne lui restait alors qu'une unique solution : demander un renouvellement de ce droit d'entrée. Ce qui l'obligeait à se rendre auprès du Capitaine Kirito. Et qui justifiait son trouble en l'instant.

Car si son nom était réputé et reconnu, cela ne lui garantissait désormais plus un accès libre sur les recherches de Mayuri. Il avait eu droit à cette exception grâce au concours de son cousin, Shunsui, mais ce dernier s'était montré ferme en lui expliquant qu'il laisserait désormais à Akihiko le droit de décider. Sa division. Ses règles. Rien de plus normal. Mais cela justifiait le stress du Lieutenant : et s'il refusait ? C'était à lui de le convaincre du bien-fondé de ses recherches. A lui de le convaincre que sans cet accès, il perdrait un temps précieux dans l'élaboration de ses propres inventions, ce qui pénalisait le Gotei. Ce n'était pas un mensonge. Taizo était sans conteste un des plus grands scientifiques du Seireitei, en dépit de son jeune âge. Et certains scientifiques de la Douzième le connaissaient déjà. Ce n'était pas encore le cas du Capitaine néanmoins. Et il était celui qu'il devait convaincre.

Alors qu'il arrivait enfin à la division, il prit un grand bol d'air avant d'aller directement vers ceux qui sauraient l'aider. Le brassard de Lieutenant visé sur son bras, son sabre dans le dos, le jeune garçon avait une allure bien étrange en vérité. Mais ses yeux trahissaient une chose : une curiosité maladive et une hyperactivité légendaire. Son regard passait sur chaque chose, une dixième de secondes, analysait, classait et repassait ensuite sur autre chose. Il était ainsi. Un Shinigami l'interpella. Il le connaissait, ils avaient déjà travaillés ensemble.
    - Hoy, Taizo. Qu'est-ce que tu viens faire par ici ?

Malgré le rang qui était le sien, jamais Taizo se formalisait lorsque l'on s'adressait à lui de la sorte. Il n'était qu'un enfant après tout et comprenait mal qu'un autre puisse s'adresser à lui avec ce respect. Il insistait alors pour que les autres le tutoient. Passant sa main dans ses cheveux, visiblement embarrassé, il lui répondit dans l'instant.
    - J'ai besoin de voir Kirito Taishô. Tu crois que tu pourrais me conduire jusqu'à lui ? C'est très important...

Le papier lui autorisant le libre-accès était dans sa poche. Bien que périmé, il avait une valeur importante à ses yeux. Il espérait seulement avoir de nouveau droit à cet accès. Il n'osait imaginer un refus et le temps que cela lui ferait perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Viz-cap
Kirito Akihiko
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeVen 3 Jan - 15:15

Akihiko marchait dans un couloir. Les mains croisés dans le dos le capitaine scientifique arborait un regard songeur et contrarié qui fixait, sans regarder pour autant, le sol. Notre jeune héros avançait sans prêter garde à ce qui l'entourait, le chemin qu'il faisait il le connaissait par cœur par conséquent cela relevait de l'automatisme ce qui lui permettait alors de pouvoir réfléchir tout en circulant dans sa division.

Ainsi en cet instant l'intégralité des pensées de Kirito étaient tournées vers un projet particulier : le KG. Comme de très nombreux travaux, Kirito avait hérité de celui-ci de son amie Ai et il avait donc régulièrement travaillé dessus. Le petit plus était qu'à l'époque où notre jeune héros était quatrième siège de la division il avait déjà participé à ce projet et même à des essais. Il s'agissait ici de concevoir des Gikongan spéciaux capable de dédoubler, l'espace d'un instant, une personne ainsi que son attaque. Le projet était prometteur et fonctionnait déjà actuellement mais dans une mesure assez limité car les petites pilules parvenaient parfaitement à remplir leur rôle pour des shinigamis de bas niveau cependant les shinigamis plus aguerris ainsi que les plus puissants tenaient en échec le projet. Le clône crée par le Gikongan ne semblait pas capable de supporter des reiatsus puissants et la plupart du temps il perdait alors la tête et attaquait n'importe comment. Depuis que Kirito avait repris le projet il avait réussi à rehausser un peu l'équilibre et maintenant les Gikongan rouges sangs supportaient de plus en plus les reiatsus puissants mais il cherchait actuellement une manière de rendre le procédé plus fiable.

Perdu dans ses pensées Akihiko n'entendit pas qu'on l'appelait. Il finit par réagir à la troisième mention de son nom. Surpris notre jeune héros se retourna et reconnut l'un de ses hommes avec lequel il venait justement de travailler sur le projet KG. Cependant, très rapidement les yeux gris étincelants du capitaine scientifique se posèrent sur l'homme qui se tenait aux côtés de son subalterne. Taizo n'avait en vérité pas grand chose d'un homme d'ailleurs, l'allure enfantine du nouveau vice-capitaine de la neuvième division pouvait tromper mais Kirito était lui même très bien placé pour savoir qu'on ne pouvait pas juger un shinigami sur son apparence physique. Le capitaine scientifique connaissait de nom le jeune Taizo. Premièrement, parce qu'il s'intéressait de près à tous les hauts gradés du Gotei pour éviter des bourdes malheureuses et deuxièmement parce qu'il savait que la réputation scientifique de cet homme était connue, et reconnue, par une grande partie de la douzième division.

Kirito s'arrêta et attendit que les deux hommes approchent. Il en profita pour détailler son invité qui semblait quelque peu stressé, sans compter le fait que son regard trahissait une hyperactivité impressionnante. Le capitaine scientifique afficha un sourire tranquille en guise de bienvenue puis il pris la parole.
    Bonjour Kyōraku-fukutaïsho et bienvenue. Je suis ravi de vous recevoir dans ces locaux.

Akihiko remercia le shinigami, qui avait semble-t-il guidé Taizo jusqu'à lui, et le laissa prendre congé puis il invita son hôte à le suivre.
    Allons dans un endroit plus tranquille pour discuter car je pense bien que si vous vous présentez à moi aujourd'hui c'est pour une raison bien précise, dont j'ai d'ailleurs une petite idée.

Les yeux gris de Kirito pétillaient de malice et son sourire se voulait rassurant pour que le vice-capitaine se détende un peu. Il se doutait bien de ce que voulait l'homme et il connaissait déjà la réponse à la requête que Taizo allait faire. Ils marchèrent quelques instants dans les couloirs puis sortirent dans un jardin. L'endroit respirait la tranquillité et les deux hauts gradés du Gotei 13 se rendirent dans un petit kiosque qui siégeait à côté d'une fontaine et dans lequel reposait deux fauteuils et entre eux une table basse. En dehors des deux shinigamis il n'y avait personne dans les environs. Akihiko invita son hôte à s’asseoir puis il en fit de même.
    Ici nous sommes à l'abri des oreilles indiscrètes, je vous le garanti. Je vous écoute.

_________________
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] 635133Soa
Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Rea-gen
Vespa
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeVen 3 Jan - 21:35

    - Bonjour Kirito-Taishô. Je vous remercie de m'accueillir.

Alors qu'il lui rendait son salut et que l'autre Shinigami quittait les lieux, le regard du Shinigami sautait de lieu en lieu, comme s'il enregistrait ce qu'il voyait pour la première fois. Ce n'était évidemment pas le cas, seulement son esprit ne pouvait réagir autrement. Heureusement, seul son regard pour l'heure pouvait trahir son trouble, son corps restant complétement sous sa maitrise. Bien sûr, l'intelligence et l'analyse de cet homme face à lui étaient à la hauteur du rang qui était le sien. Deviner qu'ils auraient besoin de parler sans attirer l'attention de tous n'étant pas forcément une évidence, surtout pour une rencontre entre un simple Lieutenant et un Capitaine.

Car si beaucoup au sein de la Douzième savaient que Taizo participait à certaines recherches, ils n'étaient finalement qu'une petite poignée à savoir qu'il avait eu accès aux travaux de Mayuri. Malgré le sourire avenant du Capitaine, il ne parvenait pas à chasser de son esprit le troubler qui l'habitait. Impatient, il l'était. Il souhaitait s'entretenir au plus tôt de cette affaire pour enfin savoir ce qui attendait ses recherches. Alors qu'ils traversaient le jardin, le Lieutenant prit une grande bouffée d'air pur. Cette sortie était finalement la bienvenue et cela lui permit de recadrer et restructurer son esprit. Il aurait besoin d'être lucide pour formuler sa demande. Il n'avait finalement pas droit à l'erreur. Alors qu'ils arrivaient au kiosque, Akihiko lui désigna l'un des fauteuils. Il s'y installa sans se faire prier.

Savoir qu'ils étaient désormais à l'abri de toutes indiscrétions était une excellente nouvelle. Cet homme, il put le détailler avec attention pour la première fois. L’œil vif, il se dégageait de lui une aura des plus étranges. Sensible à ce genre de chose, cela le troubla un bref instant. On ne se méfiait pas de lui. Sans doute était-ce une erreur. Il était évident qu'il n'était pas arrivé à ce poste en souriant aux autres. Cela accentua la pression qui pesait sur ses épaules. Un voile tomba devant son regard. Shōsha... Elle était là.

--------
    Qu'attends-tu ? Tu rêves de pouvoir poursuivre tes recherches. Il est celui qui t'y aidera. Ne l'oublie pas lorsque tu t'adresseras à lui. Ne lui mens pas. Il le verrait.

    Mentir ? Cela ne lui était même pas venu à l'esprit. La jeunesse lui apportait cette innocence, une bonne chose dans le cas présent. Pourquoi trahir ses convictions en taisant ce qu'il souhaitait ? Les propos de cette femme qui se trouvait face à lui, au fin fond de son esprit, venaient de le rassurer.

    Je ne voulais pas te faire honte... Je vais me rattraper, je te le promets.

    Tu ne me feras jamais honte, petit homme. Allez, va, il t’attend !

--------

Il revint à lui. Une courte absence aisément explicable par une intense réflexion sur la manière d'aborder la chose. Qui se douterait qu'il venait d'avoir une discussion avec l'âme de son Zanpakutô ? Se raclant légèrement la gorge, il se jeta enfin à l'eau. Sa main sortit de sa poche le précédent passe. Sur celui-ci était clairement indiqué le niveau d'accès auquel il avait droit. Un accès de très haut niveau, évidemment. Et il espérait au moins la même chose. Il le déposa sur la table alors qu'il prenait la parole.
    - Je me suis permis de venir à cause de ce document, Taishô. Jusqu'à récemment, j'avais un droit d'accès à certains dossiers confidentiels appartenant à votre division. Ce passe était cependant temporaire et il est aujourd'hui révolu. Je n'ai plus aucun droit. Si vous lisez le document, vous verrez que les dossiers que je pouvais consulter concernaient les recherches du traître Kurotsuchi Mayuri.

Il poussa le papier du bout de l'index. A bien y regarder, il s'y prenait déjà mal. Du moins selon les critères de Shosha. Mais maintenant, il était livré à lui-même. Et allait devoir aller au bout, même si la manière n'était pas présente.
    - Je sais qu'il peut paraître étrange de voir le Lieutenant de la Neuvième avoir accès à ce genre de dossiers mais je peux vous assurer que je suis aussi compétent que les hommes et les femmes qui travaillent sous votre direction. Au-delà des compétences qui font de moi le Lieutenant de la division de la Justice, j'ai également de sérieuses dispositions dans celui de la recherche et de l'armement militaire. Les travaux de Mayuri sont brillants. Et complexes. Mais je suis parvenu à en saisir certains. Je souhaiterais mener à bien mon projet afin de rendre plus performant l'armement que nous avons à notre disposition. Seulement, sans votre concours et sans ce libre-accès aux recherches top-secrètes de votre prédécesseur, je vais perdre un temps qui nous est précieux.

Ses doigts s'activaient dans tous les sens sans même qu'il ne s'en aperçoive, prit par le stress. Si en termes de recherche médicale et autre analyse du genre, il n'était pas vraiment au point, il en était tout autre du point de vue de la recherche militaire. Sur ce point précis, il était considéré comme le plus à même de poursuivre les recherches de Mayuri. Même si peu osait l'avouer de manière officielle... Qui souhaitait réellement être comparé à ce traître, aussi fou que génial ?
    - Je suis prêt à partager sans restriction le résultat de toutes mes trouvailles si vous le désirez. Tout comme je suis prêt à être placé sous la surveillance des Shinigamis de votre division lorsque je me trouve au sein de vos laboratoires. Je n'ai rien à cacher... Je souhaite seulement travailler sur les différents projets de Mayuri. je suis sûr de pouvoir vous aider. J'y suis déjà parvenu.

Ce n'était pas une supplique mais on n'en était pas loin. Il était passionné. Ce feu qui le brulait intérieurement s'appelait "connaissance". Et le seul moyen d'en apaiser la brûlure, c'était de travailler encore et toujours sur ces recherches. Il ne baissait toutefois pas les yeux, malgré la pression qui s'accentuait. Il ne faisait aucun doute qu'il serait soumis au jugement de cet homme. Sans doute lui poserait-il des questions. Peut-être même souhaiterait-il avoir la possibilité de vérifier ses précédents travaux. Taizo était prêt à tout s'il avait de nouveau le droit de consulter les recherches du traître.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Viz-cap
Kirito Akihiko
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeDim 5 Jan - 14:54

Akihiko regarda le jeune vice-capitaine qui, bien que légèrement calmé, semblait toujours en proie à un grand stress. Alors qu'il le regardait, l'espace d'un instant il crut déceler un moment d'absence. Le shinigami devait être perdu dans ses pensées, voire bien plus loin même, car il s'arrêta soudain de s'agiter. Mais l'instant d'après tout redevint comme avant et le shinigami expliqua enfin le motif de sa visite. Lorsqu'il sortit le papier de sa poche, Akihiko ne put s'empêcher de sourire un peu plus encore. Il avait eu connaissance de l'existence de ce passe dés qu'il était arrivé en poste de capitaine scientifique. Auparavant, bien qu'il ai travaillé directement avec l'ancienne capitaine et amie, Tsunemi Ai, il ignorait totalement qu'un homme d'une autre division puisse bénéficier d'un tel droit de regard sur des travaux aussi importants que ceux de Mayuri. Mais après s'être informé auprès des personnes qui connaissaient Taizô il avait pu prendre une décision. Kirito écouta le jeune homme expliquer son point de vue sans l'interrompre tout en constatant qu'il devenait de plus en plus agité et stressé. Ce shinigami avait la passion de la science, un virus rare mais Ô combien puissant.

Quand son interlocuteur eût finit Akihiko se pencha pour saisir le passe et il le détailla quelque instants sans jamais se départir de son sourire tranquille. Les yeux bleus du capitaine scientifique lurent rapidement l'intégralité du document pour en comprendre tous les tenants et aboutissants. Il resta ainsi silencieux quelques minutes laissant Taizô dans un silence qui devait sans doute être des plus inconfortables. Puis soudain Akihiko redéposa le passe sur la table et son sourire se fit radieux.
    Aucun problème. Vous aurez accès aux recherches de Mayuri, cependant...

Kirito leva son index droit pour souligner son propos.
    ...ce document-ci est trop limité. Je vais dépêcher quelques hommes supplémentaires et un espace plus grands pour vos travaux.

Akihiko songea que la surprise de ce vice-capitaine risquait d'être grande face à cette révélation, aussi il s'expliqua un peu plus.
    J'ignore pourquoi vous êtes vice-capitaine à la neuvième division quand on voit votre talent scientifique. Je me suis renseigné sur vos recherches, je les approuve autant que je les encourage et moi-même je travaille sur de nombreux moyens pour équiper le Seireitei. Par ailleurs, Kurotsuchi est peut être un traître mais ces avancées technologiques sont sans communes mesures et vous ne serez pas de trop pour aider ma division. J'avais déjà pris la décision de vous laisser le champs libre depuis longtemps. J'étais même au courant que votre passe avait expiré, mais pour connaître votre détermination j'ai intentionnellement attendu que vous veniez me voir. Tant que vous ne seriez pas venu ici en personne, je n'aurais pas renouveler votre passe.

Kirito marqua une pause, son regard gris étincelant se perdit un instant dans l'immensité du ciel puis revint vers Taizo.
    Pour ce qui est du droit de regard, il est évident que si vous travaillez dans ma division je saurais ce que vous faites, mais en aucun cas je ne suis là pour vous espionner non plus. De toute manière vous forcer à être surveiller pourrait entraver votre esprit scientifique, n'est-ce pas ?

Akihiko afficha un sourire emplit de malice. Puis il se réinstalla confortablement dans son fauteuil.
    Malgré tout vous pourriez peut être épancher un peu ma soif de curiosité. Pourquoi n'êtes vous pas membre de la douzième division ? Vous y auriez toute votre place en plus d'avoir un pouvoir décisionnel qui vous permettrait d'avancer plus vite vos recherches. Attention, je ne remet pas en question votre poste à la neuvième division, je suis juste intrigué. De plus, je souhaiterais votre avis, franc et sans détour, sur Kurotsuchi et ces recherches.

Même si le capitaine scientifique avait déjà donné son accord il souhaitait mieux connaître ce shinigami. En apprenant ces motivations, ses points de vue et ses objectifs il pourrait mieux se faire une idée de ce collaborateur aussi surprenant qu'important, il le savait. Le successeur du Kagura avait beaucoup de potentiel, à tel point qu'Akihiko ne put s'empêcher de songer que le Yakushiji avait un véritable talent pour se dénicher des lieutenants d'exception.

_________________
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] 635133Soa
Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Rea-gen
Vespa
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeDim 5 Jan - 19:56

    - Que... Quoi ?

Les yeux ronds comme des soucoupes, Taizo regardait le Capitaine comme s'il n'avait pas compris ce qu'il lui disait. Ses doigts se figèrent tandis que sa respiration se suspendait, se rembobinant mentalement la phrase d'Akihiko comme pour s'assurer qu'il avait bien tout saisi. Puis, désormais assuré de ne pas s'être trompé, il leva les bras au ciel et poussa un hurlement. Un cri de victoire plus qu'autre chose mais si soudain qu'il manqua de se renverser lui-même de sa chaise. Jamais il n'aurait cru obtenir si vite une réponse positive. Jamais il n'aurait même espéré obtenir ce que cet homme lui proposait. Reprenant peu à peu contenance, il entendit le reste des consignes. Il donnait presque l'impression de sortir d'un songe. Ce Capitaine, c'était quelque chose. A n'en point douter.

Un espace plus grand. Un accès encore plus complet. Un rêve qui devenait réalité. Il était désormais persuadé d'une chose : ses recherches feraient un bond en avant considérable. Le Capitaine Kirito venait d'offrir au Lieutenant un présent si énorme qu'il ne se doutait peut-être même pas de l'étendue de la joie du Shinigami. Encore que, ce dernier se soit montré plutôt expressif. Il se montrait juste. Et bien plus compréhensif encore que son prédécesseur. Et il avait raison : imposer des limites à un scientifique, c'était comme se tirer une balle dans le pied. L'imagination était le seul frein de ces femmes et de ces hommes. Il ne fallait en aucun cas les brider sous peine de réduire considérablement leur créativité. Akihiko faisait partie de ces hommes qui comprenaient ces choses-là. Son grade devenait plus évident maintenant. Surtout dans la division qui était la sienne.

Bien que plus calme désormais, Taizo prit le temps de reprendre complétement la maîtrise de ses émotions avant de répondre à celui qui lui faisait face. Il était heureux. Et ne savait pas comment remercier cet homme de son geste hors du commun. Sa question quant à sa place au sein de la Neuvième plutôt qu'à la Douzième était aussi légitime qu'habituelle pour lui. On ne cessait de lui poser la question. Mais ici, face à cet homme, il ne pouvait pas s'offusquer. Il avait raison. Des explications s'imposaient. Il était même le premier étonné de voir qu'on puisse l'accepter ici alors qu'il appartenait à la Justice.
    - Je ne sais pas comment vous remercier, Kirito-Taishô. Je... Je travaillerais d'autant plus dur et me montrerais à la hauteur de ce cadeau.

Ses yeux pétillaient comme ceux d'un gosse devant un cadeau de noël. Les remerciements faits, il pouvait s’atteler à répondre point par point aux questions du Scientifique.
    - Je comprends votre question quant à mon affectation à la Neuvième plutôt qu'ici. Sachez qu'il s'agit d'une demande expresse de ma part. Si je suis effectivement un homme de science, je n'en reste pas moins profondément attaché aux valeurs de justice et d’équité que ceux de ma division défendent. Je ne me voyais aucunement ailleurs que là où je me trouve. En ces temps de guerre, de tristesse, nous devons nous reposer sur ce que nous faisons de mieux. Défendre les autres, protégez les valeurs qui nous sont chères. Voilà ce que la Neuvième Division apporte. Et mes compétences uniques me permettent d'apporter un petit plus à tout ceci. Enfin... Je crois ?

Il ne doutait pas de ses convictions. Mais pouvait comprendre que celles-ci soient obscures pour qui ne le connaissait pas. Sa famille avait toujours été attachée à ces notions de justice. Baignant dedans depuis l'enfance, intégrer la division du Yakushiji s'était imposé comme une évidence. Et ses connaissances apporteraient une amélioration sensible dans leur façon de procéder, il en était persuadé.
    - Mais comme vous avez pu le voir, je ne peux me détacher de mes recherches. Mes inventions sont l'essence même de mon être. J'ai la chance de pouvoir concilier mes deux passions. Grâce à vous et à Yakushiji-sama.

Venait enfin le point sensible, celui sur lequel il avait été jugé lors de son passage à l'académie. Celui sur lequel on le jugeait encore parfois lorsque sa passion dévorante prenait le dessus. Kurotsuchi Mayuri.
    - Pour être tout à fait franc, cet homme est un génie comme nous n'en avons que trop peu possédé. Ses recherches, ses inventions... Chaque idée, chaque invention est fonctionnelle. Au travers de ses écrits, j'ai énormément appris. Et s'il n'était pas réputé pour être un bon professeur, il n'en reste pas moins un créateur d'exception. Vous m'avez demandé de parler sans détours, Capitaine. Je pense très sincèrement que sa trahison est l'une des pires choses qui nous soit arrivée depuis bien longtemps. Sa folie et sa passion étaient justement ce qui faisait de lui un chercheur grandiose. Il est un exemple pour moi. Un exemple que je veux dépasser...

Lui aussi possédait cette flamme dans le regard. Akihiko n'était pas simplement un Capitaine qui s'intéressait aux Sciences. Il était auréolé de cette aura propre aux grands esprits. Peut-être n'était-il pas le plus ingénieux des Taishô à avoir prit ce poste. Mais lui comprenait. Lui était capable de tout pour faire avancer sa division et le Seireitei avec elle. La preuve avec le geste qu'il venait de faire pour lui. Il reconnaissait le talent. Et c'était sans doute en cela qu'il était le plus brillant. Un sourire naquit sur le visage de Taizo.
    - Puis-je me permettre une question, Taisho ? Ne craignez-vous pas que les projets de Mayuri-sama ne conduisent certains d'entre nous dans la folie ?

Taizo était un hyper actif. De fait, lorsqu'il avait quelque chose de précis en tête, rien ne pouvait l'en détourner jusqu'à ce qu'il soit parvenu à ce qu'il recherchait. Ses nerfs étaient à fleurs de peau et il lui était déjà arrivé de perdre les pédales sous l'effet de la fatigue et de l'agacement. Shosha était là et veillait sur lui, ce qui justifiait qu'il se soit toujours repris. Mais il savait que d'autres Shinigamis pouvaient facilement se perdre dans les plans complexes de ce génie. Il l'avait vu de lui-même : un des leur avait littéralement sombré dans la folie en essayant de percer à jour l'un des croquis du Kurotsuchi. Ce qu'ils pouvaient découvrir ne pouvait-il pas représenter un risque plus grand que ce qu'ils combattaient ? Taizo n'y croyait pas. Pour lui, décrypter les secrets des machines de cet homme était plus important que tout. Mais tous ne partageait pas son point de vue. On l'avait déjà traité de fou, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Viz-cap
Kirito Akihiko
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeDim 5 Jan - 23:43

Akihiko n'avait pas perdu une miette de l'explosion de joie du vice-capitaine qui faillit être renversante, littéralement. Certains hauts gradés, le Yakushiji sans doute d'ailleurs, se seraient offusqué d'un tel comportement enfantin et peu réfléchi mais Akihiko pour sa part trouvait que cela rendait le lieutenant plus humain. Certains y verraient là de la faiblesse, le capitaine scientifique préférait y voir de l'espoir. Aussi face à ce débordement victorieux notre jeune héros se permit de laisser un petit rire cristallin s'échapper de ses lèvres. Il laissa ensuite le lieutenant terminer ses explications et répondre aux questions qu'il lui avait posé.
    Votre joie fait plaisir à voir Kyoraku Fuku-Taïshô, je ne pensais pas vous apporter une aussi bonne nouvelle. Quant à vos remerciements je les accepte même si en vérité je pense que ce serait à moi de vous remercier. Vous allez apporter une aide non négligeable à des travaux difficiles à appréhender ce qui va soulager certains de mes hommes qui pourront s'atteler à d'autres recherches. Quant à votre réponse pour votre appartenance à la neuvième division elle me paraît claire. Malgré tout laissez moi vous conseiller de réfléchir régulièrement à la possibilité de rejoindre la division scientifique. Je suis moi-même épris de justice et à mon sens, et au vue de mes capacités, la meilleure façon dont je peux la servir c'est d'être le capitaine de cette division. Je ne cherche pas à vous recruter, je cherche seulement à m'assurer que vous savez bien ce que vous faites.

Akihiko entreprit alors de réfléchir un instant. Ce que le lieutenant venait de dire à propos des recherches de Mayuri démontrait une fascination certaine pour le personnage. Le lieutenant jouait sans doute avec le feu, mais il le faisait en tout cas avec brio. Ce qu'il disait était juste malgré la dangerosité des propos. Plus d'un shinigami, s'il entendait un tel discours, pourrait penser que Taizô soutenait un traître mais Akihiko voyait bien plus loin que ça. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce qu'il voyait lui plaisait beaucoup.
    Je suis d'accord avec vous concernant les travaux de Kurotsuchi. Il était, et restera sans doute, un bien meilleur scientifique que moi-même. On peut critiquer ses méthodes et même ses choix qui l'ont menés dans le camp adverse mais l'on ne peut nier son talent. Il a été un précurseur sur de nombreux domaines et nous a ouvert la voie sur bien des possibilités. Malgré tout pour ma part je ne cherche pas forcément à décrypter tout ce que ce cerveau a pu créer. Je parcours les recherches de cet homme pour en tirer des bases que je pourrais utiliser de manières différentes. J'ai mes propres méthodes et celles-ci sont indispensables car il ne faut surtout pas que nous nous contentions de recréer ce que Kurotsuchi à fait, tout simplement car comme il est notre ennemi il pourrait retourner nos armes contre nous. Quant à votre rêve de dépasser cet homme je le comprends et le partage, mais ne criez pas cela à n'importe qui.

Ce discours était autant une explication qu'une mise en garde. Nul doute que le lieutenant de la neuvième division savait ce qu'il faisait mais Akihiko préférait être clair sur certains points. Après tout il laissait cet homme avoir accès à des informations sensibles, son devoir était donc d'effectuer une piqûre de rappel.

Soudain le lieutenant face à lui lui posa une question pour le moins surprenante. Akihiko, qui ne s'était toujours pas séparé de son sourire tranquille depuis le début de la conversation éclata alors d'un rire amusé. Pourtant la question posée par Taizo n'était pas drôle mais le fait qu'elle soit posée directement à un schizophrène avait quelque chose d'ironique. Kirito retrouva finalement son sourire serein et s'expliqua.
    Veuillez m'excuser pour cette réaction qui peut paraître déplacée. A vrai dire, il y a déjà eu quelques cas de folie engendrés par l'étude des travaux de Kurotsuchi. Mais ces cas sont rares et souvent traités efficacement. Notre passion à des risques et nous le savons. Ce qui m'a fait rire cependant viens du fait que...

Les yeux calmes et gris du capitaine scientifique virèrent immédiatement au bleu azur. Le regard était plus intense et fixait avec intensité le lieutenant tandis que le sourire devenait plus provocateur. La voix qui sortit de la bouche de Akihiko était plus dure qu'auparavant.
    ...j'ai embrassé la folie depuis bien longtemps.

En l'espace d'une seconde tout s'inversa de nouveau et Akihiko le calme regardait son vis à vis avec une pointe d'amusement dans ses yeux gris. La schizophrénie de notre jeune héros était quelque chose de connu par tous désormais, en étant muté Capitaine il était devenu impossible pour Kirito de masquer son désordre mental. Ainsi il avait cessé de se cacher et tous ces hommes savaient pertinemment que leur leader possédait cette double facette.
    Kurotsuchi était sans doute fou, moi je suis atteint d'une maladie qui peut me cataloguer dans la catégorie fou également. Je pense qu'un scientifique a besoin de ce brin de folie pour aller de l'avant et je pense aussi que cette étincelle, qui fait peur à bien des personnes, est également en vous.

Akihiko fit un clin d’œil complice à son interlocuteur du jour.

_________________
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] 635133Soa
Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Rea-gen
Vespa
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeDim 19 Jan - 16:57

Il comprenait et était plutôt flatté à dire vrai de cet intérêt. Mais pour l'heure, la Neuvième division était belle et bien la seule division qu'il servait. Les principes de celle-ci lui convenait à merveilles et il s'agissait là également d'une concession faite à ses parents. Qu'importe la division en réalité tant qu'il exerçait son don. Réfléchir ne lui coûtait rien de toute évidence et en homme de science qu'il était, le Kyōraku ne pouvait délaisser aucune piste. Même si son choix était déjà arrêté. Quant aux recherches de Mayuri, le Capitaine partageait les mêmes opinions que le Lieutenant. Même si, visiblement, ce dernier se soit mal exprimé quant aux attentes qui étaient les siennes.

Car s'il était impatient d'en apprendre plus encore sur les différentes recherches du Kurotsuchi, Taizo comptait bien modifier et intégrer ses propres innovations aux projets de ce mentor qu'il n'avait pas connu. Car l'avis du Capitaine était censé : il serait sans le moindre doute facile à Mayuri de retourner ses propres inventions contre les scientifiques du Gotei. De cela, il n'en doutait pas. Ce qui expliquait le temps que lui prenaient ses recherches. S'accaparer un projet et en faire une innovation, tel était l'unique but du Lieutenant de la Justice.

Mais avant de répondre, un événement surprit Taizo qui eut un mouvement de recul avant de se reprendre immédiatement. Le coup du changement de voix, ça avait forcément son petit effet. Et il comprit d'emblée pourquoi le terme folie avait tant amusé le Taishô. De nouveau, Shosha se mit à ricaner à la lisière de sa conscience, comme si elle se moquait de son maître. Kirito n'était visiblement pas un capitaine comme les autres. Et cela lui plaisait. Après tout, n'était-il pas celui qui venait de lui offrir la chance d'atteindre enfin ses objectifs ?
    - Je vous rassure. J'ai également mes propres méthodes et je compte justement apporter mes idées aux différents projets de Mayuri que j'estime importants. Comme je vous l'ai dit, je me suis spécialisé dans l'armement et les recherches militaires. Les autres, aussi captivantes qu'elles puissent être, ne m'intéressent pas plus que cela pour l'heure. Et ne vous inquiétez pas. J'évite généralement de montrer à quel point j'estime le travail de votre prédécesseur.

Il savait se montrer sérieux lorsque la situation l'exigeait. Cette discussion entrait évidemment dans la catégorie "prudence". Même si ce n'était en rien un secret pour ceux qui connaissaient le jeune Shinigami. La folie, lui aussi la portait. A sa manière et généralement par le biais de Shosha. Celle-ci était un professeur exceptionnel mais sa façon de s'immiscer dans la vie du jeune homme avait obligatoirement une incidence sur la santé mentale du Shinigami.
    - Vous avez raison. Un peu de folie ne peut pas faire de mal dans notre branche. Tant qu'elle ne vous dévore pas.

Là, il savait de quoi il parlait. A dire vrai, lorsqu'il avait découvert son Bankai, il avait failli basculer de l'autre côté. Seule l'amitié qui le liait à Shosha lui avait permis de passer outre l'appel des ténèbres. Mais son jeune esprit y avait laissé des plumes. Puis, comme pour s'assurer qu'il ne rêvait pas, il reprit presque timidement.
    - Un laboratoire juste pour moi ? C'est vrai hein ? Troooooooop classe !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Viz-cap
Kirito Akihiko
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeLun 20 Jan - 16:31

Akihiko hocha légèrement la tête en signe d'acquiescement aux propos de Taizô. Le lieutenant avait bien conscience que les données qu'il allait avoir entre les mains étaient à doubles tranchants et c'était exactement ce que Kirito souhaitait savoir. Taïzô était quelqu'un d'étonnant, au delà ses réactions quelque peu juvéniles il arborait une immense maturité qui montrait à quel point il prenait au sérieux la science et ses risques. Cet homme de la neuvième division était une perle rare et empêcher ce génie de s'exprimer serait un véritable gâchis.
    C'est une sage décision de ne pas trop montrer d'entrain pour ses travaux, cela peut parfois se retourner contre vous. Mais je peux aussi vous rassurer sur ce point : avec moi ne prenez pas de pincettes. Je connais en partie les études de Mayuri et je les admire aussi. Par conséquent, si vous avez besoin de mon aide n'hésitez pas à m'en parler, je serai ravi de vous aider. Quant à votre brin de folie il est en effet important de ne pas y succomber, mais je tâcherais d'être vigilant, j'ai de l'expérience dans ce domaine.

Akihiko afficha un sourire sincère à Taizô qui semblait flotter sur un petit nuage. La réflexion soudain très juvénile du shinigami fit échapper un nouveau rire au capitaine scientifique qui était ravi d'avoir agréablement surpris son hôte.
    Oui c'est vrai, je ne vous fait pas marcher.

Cet homme lui plaisait de plus en plus. Il lui ressemblait et il avait en lui cette passion dévorante qu'était la science. Ensemble ils pouvaient faire de grandes choses pour le Seireitei, ensemble ils pouvaient réussir à armer des shinigamis pour éviter qu'ils ne meurent prématurément dans cette nouvelle guerre qui commençait. Kirito se leva soudain plein d'entrain et il invita son hôte à en faire de même.
    Vous appréciez donc tout ce qui est attrait à l'armement. Pourrais-je savoir par exemple ce que vous avez réussi à créer à ce jour ? Vous pourriez m'expliquer tout cela tranquillement tandis que nous allons nous rendre à l'endroit où je pense vous installer.

Kirito fit demi-tour et guida le jeune lieutenant dans les couloirs de la douzième division tout en l'écoutant. Ils marchèrent tranquillement un petit moment avant de s'arrêter soudain devant une porte rouge. Akihiko appuya sur la poignée et laissa entrer son hôte dans une grande salle totalement vierge qui n'attendait plus qu'une chose : être occupée. Le capitaine scientifique entra ensuite à son tour.
    Cet endroit a servi à une étude mais elle est désormais terminée il y a deux mois et nous n'avons toujours pas de nouveaux projet. Pour l'instant il n'y a rien mais si vous me dressez une liste de ce que vous souhaiteriez avoir nous pourrons rapidement vous trouvez le tout. Et bien évidemment vous pouvez ramener votre propre matériel, je vous confierais une clé qui vous garantira autonomie et sécurité pour vos travaux.

Akihiko regarda d'un air complice le lieutenant avant de rajouter quelque chose qui ferait aussi son effet, il s'en doutait.
    Quant aux recherches de Mayuri je vais faire en sorte qu'on vous mette à disposition des archives directement ici afin que vous n'ayez pas à faire des milliers d'allers et retours. Cela vous conviendra ?

_________________
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] 635133Soa
Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Rea-gen
Vespa
Rang : Général

Messages : 218
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeMar 28 Jan - 22:47

Alors qu'ils gagnaient tranquillement l'endroit qui serait à l'avenir son antre, Taizo souriait comme un enfant à qui on aurait offert le plus beau cadeau de noël existant. La discussion était d'ailleurs aussi enrichissante que l'offre du Capitaine et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'il décrivait certaines de ses trouvailles. L'armement n'était pas un domaine facile à maitriser et les paramètres étaient aussi nombreux que compliqués à intégrés. Mais le petit génie possédait des facilités surprenantes et avait déjà réussi à atteindre certains de ses objectifs personnels. Ses idées s'intégraient pour l'heure parfaitement à son propre arsenal mais le Shinigamiu savait qu'il pouvait adapter ses inventions à une échelle plus large, permettant à tous d'en bénéficier au besoin.
    - De nombreuses choses, pour être tout à fait franc avec vous, Capitaine. Je ne cesse jamais de travailler sur les idées que j'ai et Shosha ne me laisse jamais en paix. Son esprit est aussi chamboulé que le mien et elle complète souvent mes propres projets avec des inventions de son crue.

Parler de l'âme de son Zanpakutô comme s'il s'agissait d'une amie pouvait paraître étrange. D'autant que jusque-là, il n'avait même pas expliqué à Akihiko qui était cette fameuse Shosha. Qu'importe, il était déjà transporté par les explications qu'il fournissait, tant et si bien qu'il ne se rendait pas compte que certaines données pouvaient être inintelligibles pour un autre que lui. Sortant de sa poche une petite sphère étrange, il joua un instant avec tout en poursuivant ses explications.
    - Mais je suis particulièrement fier de ma tourelle offensive. Un vrai bijou, si vous voulez mon avis. Une simple pression sur le mécanisme et HOP ! Elle apparait. Déploiement immédiat, prête à l'emploi. Bien sûr, l'arme en elle-même est assez classique. Mais sa grande force, c'est qu'elle est alimentée par mon Reiatsu. De véritables tirs de Reiatsu concentré qui sont en général plus puissants que nos sorts de Kido. Et autrement plus rapide aussi.

Il désignait la sphère qui tenait dans sa main. Il s'agissait évidemment de la fameuse tourelle et il était assez impressionnant de constater qu'une si petite chose pouvait devenir un engin de morts lors de son déploiement. Le Hadô était un art primordial pour une majorité de Shinigamis et le Kyōraku lui-même en maitrisait tous les aspects. Mais pouvoir compléter la palette offensive de la Nécromancie avec sa tourelle était plus qu'utile en combat.
    - Y'a aussi les classiques robots télécommandés, pouvant être utilisés de n'importe quelle manière selon la situation.

Souvent comme bombes portatives, pour être tout à fait franc. Chaque robot possédait dans son circuit une petite bombe pouvant être déclenchée à distance par le scientifique. Et si ce genre de chose manquait de panache, ça restait pour le moins extrêmement efficace. Alors qu'ils arrivaient enfin dans la salle, Taizo parcourut celle-ci du regard. Les mots lui manquaient et il en oubliait même de poursuivre l'inventaire de ses dernières trouvailles. Les mots du Capitaine lui arrivèrent aux oreilles.
    - C'est parfait. Et je vous en remercie une fois encore. L'espace est suffisant pour garder les archives en question ici tout en me permettant de travailler comme je l’entends. Pourrais-je de temps à autre faire appel aux compétences des membres de votre division ? Je travaillais parfois avec certaines âmes qui m'apportaient une aide bienvenue sur des dossiers sensibles.

Pour le reste, c'était véritablement parfait. En se présentant face à cet homme, jamais il n'aurait deviné que cela prendrait cette tournure. Une aubaine comme celle-ci ne se présentait sans doute qu'une fois dans une vie. Même dans une existence aussi longue que celle des Shinigamis.



Citation :
Tu pourras conclure si tu le veux sauf si tu désires rebondir sur autre chose ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2309-vespa-general-reaper-en-cours#
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Viz-cap
Kirito Akihiko
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitimeMer 29 Jan - 18:21

Akihiko afficha un sourire satisfait devant la remarque du lieutenant de la neuvième division. L'endroit lui convenait, ainsi l'affaire était entendue. Taizô pouvait prendre possession des lieux et il pourrait œuvrer sur ses recherches tranquillement et à l'abri des regards. Akihiko, n'avait pas de doutes quant à l'efficacité du shinigami et même s'il en avait eu ils auraient été balayés par les propos du jeune shinigami. En effet, Kirito avait écouté avec attention et fascination les explications concernant les différentes inventions. Elles semblaient toutes aussi impressionnantes les unes que les autres et elles reflétaient le génie qui sommeillait dans ce garçon. Ce génie semblait d'ailleurs motivé en partie par la dénommée Shosha qui, selon le suppositions de notre jeune héros, devait être nulle autre que le zanpakuto du lieutenant. Le capitaine scientifique songea aussi que si cet homme pouvait créer de telles choses sans matériel, alors il pourrait créer des technologies bien plus impressionnante avec plus de ressources et de l'aide.
    Je suis ravi que l'endroit vous convienne. Bien entendu vous pouvez faire appel à mes hommes pour vous aider. Je vais aussi faire plus que cela car comme je vous l'ai dit déjà auparavant je vais vous fournir une équipe d'une dizaine de personnes. Ces hommes et femmes, que vous pourrez choisir vous-même si vous le souhaitez, seront directement sous vos ordres. Vous pourrez en disposer comme vous le souhaitez et le temps qu'il faudra.

Akihiko fit un clin d’œil à son hôte sachant pertinemment que ce qu'il venait de dire allait plonger le jeune lieutenant encore plus dans l'euphorie. Le capitaine scientifique avait fait un choix risqué. En effet, même s'il ne faisait aucun doute que donner a cet homme un accès à des recherches sensibles était logique, ce dernier n'en restait pas moins un shinigami d'une autre division. Certains, dont Tenzen, auraient alors peut être leur mots à dire sur les découvertes qui seront faites dans ce laboratoire. Mais Kirito avait pensé à tout cela et s'il avait fourni des locaux à Taizô dans sa propre division c'était autant pour permettre au lieutenant d'être efficace que pour garder sous contrôle les recherches qui seraient effectuées. Être un capitaine impliquait de faire des choix et une fois ceux-ci fait il fallait parvenir à protéger ses arrières.

Notre jeune héros regarda Taïzô qui trépignait de joie et il ne put refréner un sourire radieux. Cet homme était une bénédiction pour lui. Son vice-capitaine actuel n'était pas assez efficace et ses subalternes, bien qu'entièrement dévoués à la tâche, ne parvenaient pas à tenir le rythme. Les récents changements de hauts gradés à la douzième division ainsi que la nouvelle concernant la trahison de Mayuri avaient un peu esquinté l'efficacité de ses équipes dans une période où pourtant il fallait rester fort. On comptait sur Kirito pour trouver des points faibles aux Maho Tsukaïs mais aussi pour inventer de nouvelles technologies pour armer les troupes et le Seireitei. Or notre jeune héros parvenait difficilement à couvrir les deux fronts. L'arrivée de ce jeune lieutenant était providentielle car elle allait lui permettre de plus se concentrer sur l'étude des Maho Tsukaïs. Sans compter qu'en plus cette alliance avec un homme de la neuvième division contribuait à garder une bonne entente avec cette dernière. Le capitaine scientifique était comblé, les choses s’amélioraient et la cohésion au sein du Gotei 13 semblait s'améliorer de jours en jours.

Kirito regarda le lieutenant puis annonça tranquillement.
    Bien, maintenant que tout ceci est fait venez avec moi. Nous allons à mon bureau pour officialiser la chose et remplir la paperasse contraignante mais nécessaire. Nous pourrons aussi en profiter pour parler de nos recherches ainsi que de Shosha.

Le capitaine scientifique entraîna avec un sourire bienveillant son hôte dans les couloirs de sa division. Ils passèrent ainsi la suite de la journée à s'occuper des formalités et à discuter des recherches de Mayuri et des leurs également. Taizô était un homme fascinant et se fut avec beaucoup de plaisir que notre jeune héros lui consacra sa journée. Il avait hâte de voir les premières inventions de son nouveau collègue !

Citation :
On va arrêter le RP là. Il est cool mais je pense qu'il risque de tourner en rond rapidement et puis on a déjà un autre sujet ouvert avec une recherche. ^^ Par ailleurs en te libérant là ça te permet de d'avoir plus de temps à consacrer à notre RP au Huco Mundo aussi. Merci pour tout en tout cas, ton idée était excellente et ouvre pleins de perspectives !

_________________
Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] 635133Soa
Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]   Autorisation à renouveller  [Akihiko/Taizo] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Autorisation à renouveller [Akihiko/Taizo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il ne faut jamais monter sur le bateu des Silcens sans autorisation [PV Will]
» Autorisation d'achat de matériel militaire
» La paresse est mère du génie… (PV Akihiko)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-