AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 C'est pas bon le café [Ft. Saeko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   Jeu 2 Jan - 18:58

Le soleil était blafard, en ce début d'après-midi. Par la fenêtre, j'observais le ciel triste aux lourds nuages, alors que des avions le sillonnaient à des intervalles plus ou moins réguliers. Coude posé sur la table, main soutenant mon visage, je sirotais doucement un café noir avec une paille. Oui, oui, vous avez bien entendu. Avec une paille. Je ne respectais rien, mais c'était d'époque d'après ce que j'avais compris. Je vous le promets, la prochaine fois, ce sera la bière avec la paille ! Quoi que ... Dans un quelconque fast-food, c'est ce qui se fait ... J'aurai presque envie de dire que c'était une honte, mais vu que je n'avais pas connu les rites ancestrales du prennage de café et de bière, je dois vous avouer prendre tout ça assez légèrement.

Mon visage trahissait un ennui passable, alors que j'étais installée aussi confortablement que possible sur ce siège de la cafétéria. Soit pas beaucoup. Pourquoi je me trouvais là ? Allais-je voyager ? Aller dehors, le terrible dehors où il y a plein d'étrangers ?! Cela dit ... Au stricte sens du terme, j'étais déjà dehors. Après tout, une est Coréenne, et une se trouvait au Japon. Saletés d'étrangers, ils apportent que des ennuis de toutes façons, pff ...

Je continue de siroter le café alors que je lis distraitement un magasine trouvé sur place. Ça parle de musique à la mode, ça aurait pu être pire. Mais ce qui est pire, c'est quand même le café. Amer. J'aurai sûrement dû demander du lait ou du sucre, mais vous savez ... J'ai essayée de me donner un genre. Vous n'avez jamais eu l'occasion d'aller à une de ces réceptions françaises, où les gens qualifient les vins avec plein d'adjectifs qui ont pas le moindre sens ? Bah il y avait la même avec les adorateurs du café. Profond, moelleux, tendre, et j'en passe ... Bref, des mots qui veulent rien dire quand on s'adresse à une boisson !

Bref, je me dépite moi-même. J'hésite à prendre une pâtisserie pour accompagner ça, avoir au moins un petit goût agréable au palais ... Un peu de chocolat ça pourrait pas me faire de mal, nan ? Après tout ... Je pense être bien niveau ligne, même un peu trop mince ... Peut-être que j'y gagnerai, avec quelques kilos en plus ..?

J'hésite, j'hésite. Et l'avion de Soey en a encore pour deux heures avant d'arriver, j'ai le temps pour prendre ma décision.

- Tant de pâtisseries, et si peu d'argent pour toutes les goûter ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Eternelle Etudiante

Messages : 53
MessageSujet: Re: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   Mar 7 Jan - 19:01

Enfin sur le sol japonais, Saeko en trépignait presque de joie, après plus d'un siècle en dehors de sa terre natale elle était enfin de retour. Pour un peu elle embrasserais le sol mais se retint pour éviter de trop attirer l'attention. Après des préparatifs de voyages interminables et douze heures de vol depuis Londres, elle était finalement de retour à la maison. Bien qu'elle soit heureuse d'être de retour quelques ombres ternissaient le tableau, les dernières nouvelles qu'elle avait lu dans les journaux à bord. De nombreux incidents destructeurs avaient eu lieu récemment, les journaux parlaient d'accidents malheureux en chaînes mais l'exilée volontaire lisait clairement entre les lignes. Cette récente vague d'ennuis devait certainement être dû à des évènements du monde spirituel, elle se jura d'enquêter sur la question mais pas avant de s'être confortablement installée. Pour le moment tout ce qui comptait c'était de récupérer ses bagages et de se rendre à l'hôtel pour enfin lancer les dernières démarches.

Ces cent dernières années lui avaient appris à détester l'administration en général, toujours des tonnes de paperasses à faire, c'était vraiment décourageant spécialement pour elle qui était forcée de passer par des voix détournées. Heureusement qu'elle avait réussit à se constituer un pécule conséquent pour parer à ce genre de choses car dans le cas contraire sa vie humaine aurait été passablement plus compliquée. Juste penser à ce qui l'attendait avant d'avoir un certain calme assombrissait son humeur et un coup d'œil par une des baies vitrée de l'aéroport lui indiqua que le temps était du même avis qu'elle à cet instant, ce qui lui arrachait un soupir.


*Pas la peine de soupirer comme ça. C'est toi qui t'impose ces contraintes, tu n'as qu'à t'en prendre à toi-même au lieu de faire comme si le monde t'en voulait.*
*Je sais parfaitement tout ça mais si on veut pouvoir continuer à avoir du calme, il faut le faire. J'ai pas envie d'être harcelée en permanence par les autorités et devoir vivre dans la clandestinité. Soutient-moi un peu puisque que tu fais partie de moi.*
*Tout ce qui m'intéresse c'est de devenir plus forte et de me battre, le reste je m'en fous.*
*Raaaah mais quelle casse-pieds … Si je te laissais faire tu bazarderais le gigai pour rester sous forme spirituelle, tu volerais de quoi manger et tu défierais tout ce qui passe.*
*Oui et ?*
*Laisse tomber …*

Aucun sens pratique ce hollow, et voilà l'humeur de Saeko qui en prenait encore un coup … Décidément ce beau jour ne faisait qu'empirer … Elle devait vite trouver de quoi faire remonter son moral, remettant son casque audio sur ses oreilles en faisant un petit tout dans ses playlists elle trouva la chanson idéale et la mit en boucle. Cette petite chanson avait le pouvoir de faire remonter son moral en flèche quelque soit la situation.

Sur ce rythme joyeux elle récupéra ses valises et cartons, chargea le tout sur son chariot et prit la direction de la sortie en sautillant presque. Alors que l'extérieur de l'aéroport lui tendait enfin les bras son regard fut attiré par la cafétéria toute proche. Pourquoi ne se laisser un peu aller à la gourmandise, ça ne pouvait que faire du bien le temps lourd qu'il faisait dehors et en plus elle avait un petit creux. Elle entra donc avec ses baguages pour voir ce qu'ils avaient à proposer. En retirant son casque d'une de ses oreilles elle entendit les paroles de la personne qui la précédait.

- Si tu acceptes je peux arranger ça. Lança-t-elle avec un grand sourire.

Elle espérait que la jeune femme à la chevelure écarlate et au regard couleur de jade allait accepter sa proposition car elle n'avait pas vraiment l'air dans son assiette et aussi se laisse contaminer par la bonne humeur qui l'habitait en ce moment. Elle se tourna vers la personne tenant derrière le comptoir.


- Faites nous un assortiment des vos pâtisseries, la note est pour moi. Je voudrais un grand café noir avec aussi. Elle se tourna vers la jeune femme. Tu prends quoi comme boisson pour aller avec ? Ajouta-t-elle avec un clin d'œil.

Alors que l'employé s'exécutait pour préparer la commande, elle passa devant son chariot et se posa sur une de ses valises pour que sa nouvelle interlocutrice puisse la voir plus en détail. Elle portait un tailleur récent de couleur noire avec une jupe mi-cuisse et un chemisier violet, des bas et bottes noirs. Sa garde de robe se complète d'un manteau de cuir noir qui quant à lui reposait sur le tas de baguages.


- Je m'appelle Saeko. Yamahime Saeko. Je viens juste de rentrer du Royaume-Uni où je faisais mes études. Enchantée de faire ta connaissance. Dit-elle et lui tendant la main en guise de salutation.

La commande finit par arriver.


- On s'installe ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1912-yamahime-saeko-l-eternelle-etu

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   Jeu 9 Jan - 18:28

On m'interpelle, je me retourne vivement par réflexe. Pas que j'ai peur de me faire poignarder dans un lieu public, mais quand même, je n'exclue pas cette possibilité. Même si bon, faudrait vraiment m'en vouloir pour m'interpeller et me faire assister à l'acte sordide. Je fais face à une demoiselle au visage avenant, qui me propose de pallier à mes problèmes d'argent. J'ouvre grand les yeux. Je me prépare à dire un truc qui ressemble à *Mais faut pas, j'ai rien à vous donner en échange !* que l'irréparable est commis.

Et que je ne sais pas comment réagir pour le coup. Je veux dire, sérieux !

Ça vous arrive souvent, à vous, qu'une étrangère arrivée de nulle part vous propose de manger à l’œil, comme ça ?! Je veux dire, d'accord, les miracles ça arrive, mais c'est trop beau pour être vrai !

Et si c'est trop beau pour être vrai, c'est que ça l'est pas. Mon physique donne la vingtaine, mais j'ai presque quatre siècles d'expérience derrière moi. Nan, on me trompait pas aussi facilement.

Elle me sourit, je lui souris. Mais de façon maladroite. Pas trop idée de comment je dois me comporter. Je devrai commencer par la remercier, c'est ce qu'on attend de moi, nan ..?

- Oh bah ... Heu, merci ...

Je me sens gênée, alors qu'il n'y a pas lieu. Je me sens méfiante, un peu parano, mais je dois avouer que la situation me met inconfortable.

- Ne vous sentez pas obligée, je veux dire, ça ira, je suis étudiante ! Je sais ce que c'est de vivre avec peu de moyens hihi ...

Cela dit, elle doit quand même être étudiante elle aussi, nan ? Je m'arrête pour la détailler, de façon presque malpolie. Grande, traits asiatiques, vêtements un peu singuliers mais dans la limite du raisonnable ... Mais des cheveux mauves, et de magnifiques yeux violets. Et magnifique n'est qu'un euphémisme. Est-ce naturel ? Je nourrissais des doutes, après tout, ce qui me rendait formidable n'était que teinture et lentilles de contact colorées. Mon regard s'attardait sur la racine de ses cheveux, sans arriver à déceler quoi que ce soit ... Puis, je rougis un peu, me rendant compte que mon regard doit être un peu trop insistant.

- Vraiment, je veux dire ... C'est okay ...

Je détourne mon regard, cherche un peu d'aide extérieure. L'unique personne qui croise mon regard semble un peu dépitée. Genre comme si elle avait voulue qu'on l'invite elle. Mais j'y peux rien moi ! C'est pas ma faute, je vous assure, j'ai rien demandé ! Enfin si, mais je m'attendais pas à avoir une quelconque réponse à mes prières, parce que si c'était le cas la dynastie Joseon serait rétablie et j'aurai conquis le monde au nom du pan-coréanisme ! Je soupire, dirige mon regard vers le sol. Et elle se présente à moi, ce qui me fait un peu sursauter. Je m'incline, avant de répondre, et de lui serrer la main avec les deux miennes.

- Oh ... Moi c'est Saiwai Naoko, mais vous pouvez m'appeler juste Nao', ça ira très bien.

Je lui souris, un peu gênée pour le coup. Pas parce que j'avais dit, mais plutôt par un drôle de sentiment. J'avais comme l'impression qu'elle m'était familière, même si je ne savais pas d'où ... Après tout, je m'en serai souvenue d'une personnes avec un tel regard ...
Je me pince la lèvre, en proie à des réflexions. Avant qu'elle m'interpelle, commande prête, et que je m'empresse de suivre son pas.

- Oui, oui ... Mais, dites-moi, ça vous arrive souvent, heu, d'inviter des inconnues, comme ça, à partager des pâtisseries ..? Heu, pas que ça me dérange (enfin si), mais ... Je trouve la situation, un peu ... Singulière, si vous voyez ce que je veux dire ...

Je laissais un petit éclat de rire germer de mes lèvres, mais la gêne s'y reflétait. Je prenais le plateau avec les pâtisseries, vu que c'était la moindre des choses que je pouvais faire, et je me dirigeais à la place que j'occupais avant, près de la fenêtre. Une table éloignée de l'entrée principale, un peu à l'écart de tout. Idéale pour comploter, en somme. Je me sentais obligée, pour le coup, de faire la conversation. Mais vous savez ... J'ai pas l'habitude de parler, alors ça donne des trucs assez maladroits.

- Royaume-Unis ? C'est en Amérique ça ? Pardonnez mon ignorance, mais je ne suis pas beaucoup sortie d'ici ... A part le Japon et la Corée, ma terre natale, je ne connais pas grand-chose au monde ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Eternelle Etudiante

Messages : 53
MessageSujet: Re: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   Dim 19 Jan - 17:36

Dire que la jeune femme à la chevelure écarlate était surprise par la proposition et l'attitude de Saeko serait un euphémisme, elle était même si gênée qu'elle avait l'air de ne plus savoir où se mettre. Après avoir tenter, en vain, de dissuader la Yamahime de lui payer ses pâtisseries, la jeune femme finit par se présenter comme était Saiwai Naoko. Notre protagoniste trouva que c'était un joli nom et se laissa conduire par sa nouvelle camarade vers une table à l'écart ce qui était parfait, le chariot de bagages ne gênerait par trop dans ce coin. La véritable conversation entre les deux filles commença sur le chemin qui menait à la table.

- Tu peux abandonner le vouvoiement, ça rend la situation encore plus singulière à mon avis et personnellement ça me gène. Je peux comprendre ton embarras, on m'a toujours dit que c'était ma personnalité amicale et chaleureuse qui fait cet effet. Mais je crois que ça vient plus du fait que j'ai quitté mon pays natal depuis si longtemps que j'ai perdu une part de la rigueur et de la politesse qui caractérise mes origines.

*Littéralement des lustres tu veux dire. Ça fait près d'un siècle qu'on n'est pas revenue au pays.*
*72 années pour être exacte mais ça elle a pas à le savoir.*

Elles s'installèrent à la table et Saeko remarqua la tasse de café entamée qui trônait déjà à l'endroit. Elle tendit un doigt vers ce café.

- Je suppose que c'est le tien puisque que tu nous as mené ici.

Elle marqua une pause le temps que Naoko s'installe. Elle prit quelques secondes pour choisir l'une des pâtisseries, une tarte aux citrons, et en prendre une cuillérée, suivit d'une gorgée de café. Elle fit signe à sa compagne de prendre ce qu'elle souhaitait.

- Le Royaume-Uni en Amérique ? Tu dois confondre les États-Unis d'Amérique et le Royaume-Uni qui lui est en Europe. C'est pas bien grave, historiquement parlant les deux sont liés. Chaque pays se concentre en priorité sur l'enseignement de sa propre histoire et de sa propre géographie, c'est donc excusable de se tromper sur ce sujet. Dit-elle sur un ton amusé et amical.

Elle marqua encore une pause.


- L'Histoire c'est un petit peu mon domaine, tu vois. Ajouta-t-elle rapidement en se grattant la tête.

Elle marqua une nouvelle pause et mangea tranquillement quelques parts de gâteaux tout en sirotant son café. Elle observait aussi distraitement que possible Naoko pour voir si elle se détendait un peu. Elle avait l'habitude de ce genre de chose, ce n'était pas rare qu'elle surprenne les gens de par son attitude, il faillait juste leur laisser le temps de s'habituer.


- Les pâtisseries sont excellente par contre le café ici est immonde. Les français appelleraient ça du jus de chaussettes et les italiens un outrage. Tout le lait et le sucre du monde ne rattraperait pas cette horreur … J'aurais dû prendre un chocolat, au moins là y a peu de chance de chance de tromper.

Elle regarda son ersatz de café avec dégoût mais continua de le boire doucement en prenant grand soin de manger un morceau de gâteau entre chaque gorgée pour le faire passer.

- Tu disais que tu es coréenne d'origine. Désolée si ça te gène mais je vais devenir un peu curieuse là.

Elle laissa un moment à Nao pour se préparer à une avalanche de questions mais n'en posa que deux pour commencer.

- Depuis combien de temps es-tu au Japon ? Et quel genre d'études tu fais ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1912-yamahime-saeko-l-eternelle-etu

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   Ven 31 Jan - 18:27

Je vous avais dit que je n'étais pas à l'aise ? Oui ? Plusieurs fois ? Pas la peine d'insister donc ! Alors pourquoi je me sens obligée de le répéter que j'aime pas cette situation ?! Je suis pas habituée à ce qu'on soit aussi amicale avec moi ! Et à ce qu'on me paye des trucs comme ça, gratuitement ! En échange de, juste, ma conversation et ma présence. C'était un peu très nouveau, pour moi ... Mais, c'est un truc à vivre, nan ? Puis, j'ai deux heures à passer, donc ... Quitte à ne rien faire, voilà quoi ! Puis, elle m'intrigue quand même beaucoup. Son look, ses yeux, ses cheveux, d'où elle vient ... Elle me fascine, elle a tout de l'étrangère, et pourtant elle a quelque chose de terriblement familier.

C'est troublant. Ça doit se remarquer dans mes pupilles, mon air incertain.

Mais la voilà à parler de tout et de rien, comme le ferait une adolescente normale. Elle me sourit, me corrige, me fait part de ses impressions, fait preuve de curiosité à mon égard. Je m'étais contentée de boire (avec une grimace naturellement) mon café, et de prendre une part de fraisier sur le plateau, que je dégustais avec un petit sourire de bien-être. J'étais gourmande, même de mon vivant. J'adorais ces petits gâteaux au riz ... Mais j'arrivais pas à en trouver ici. Ce qui me frustrait au plus haut point, mais bon ... J'suis certaine qu'ils seraient pas aussi bons qu'à l'époque.

C'était mieux avant, décidément.

L'effet d'une bonne pâtisserie, voilà que j'étais moins stressée, et que je me décidais de répondre à ma compagne improbable.

- J'suis bête, désolée ! C'est juste que, quand j'ai eu mes cours d'histoire, le ... Royaume-Unis ? Ça s'appelait Angleterre tout court, donc c'pour ça que ça m'étonne ... Ils se sont unis à quoi ? A l'Irlande et à l'Ecosse, c'est ça ?

Mes connaissances sur l'Europe dataient du seizième siècle, et étaient un peu dépassées en tant que telles. A mon époque, les tribus irlandaises étaient matées par l'anglais, et l'Ecosse résistait, défiante. Qu'importe, je continuais.

- L'histoire, tu me dis ? Oooh, tu es à l'université alors ? En quelle année ? Enfin, si c'est pas trop indiscret ... A moins que tu aies juste fini tes études ?

J'étais bien plus ouverte sur le coup, un peu trop même. Je rougissais un peu, lui adressais un petit sourire gêné.

- Désolée, je n'ai pas l'habitude de rencontrer des étrangers, et des étrangers qui semblent aussi ... Sympathiques ..?

Maladroit, à n'en pas douter. A instiller la gêne dans mon regard, alors que je changeais de sujet avant que le silence ne s'installe.

- Ca doit faire ... Quatre ans, je crois, que je suis là. J'étudie le droit des affaires, et pouuf ... C'est d'un ennuie ! Mais c'est un domaine intéressant et dans mon pays d'origine, c'est très recherché, surtout si en plus, j'ai un certificat confirmant ma maîtrise du japonais ...

J'acquiesçais pour moi-même, doucement. C'était l'histoire officielle que je racontais à tout le monde. Je crois. Heu ... Peut-être ..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Rang : Eternelle Etudiante

Messages : 53
MessageSujet: Re: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   Jeu 27 Fév - 19:16

Naoko ne semblait toujours pas à l'aise même si c'était moins flagrant qu'au début de la conversation. Bien, elle commençait donc à s'habituer à la personnalité de Saeko. Encore un peu de temps et le trouble disparaîtrait totalement, ainsi la situation perdrait une grande part de sa singularité. Pour donner toute son attention à son interlocutrice la jeune fille à la chevelure violine éteignit son baladeur et fit descendre son casque audio sur son cou comme ça la musique ne viendrait pas troubler cette prise de connaissance. Elle reprit une part de gâteau et entreprit de répondre aux interrogations de sa compagne.
    - En effet, Angleterre s'est unie avec l'Ecosse et L'Irlande du Nord que l'on appelle aussi Eire mais également avec le Pays de Galles pour devenir le Royaume-Uni actuel. Ils ont uni leur drapeau respectif pour faire l'actuel que l'on appelle l'Union Jack. Enfin ça c'est la version courte puisque l'histoire de la région est un peu plus compliquée que ça.
Elle marqua une pause et mangea du gâteau pour finir l'horreur caféinée qu'elle avait commandée. Elle nota également mentalement le fait que le professeur d'histoire qu'elle avait eu n'était pas jour de ses connaissances, ce qui était étrange. Il y avait certes une autre possibilité mais l'exilée volontaire préférait noter ça dans un coin de sa tête plutôt que de le faire remarquer. Elle embraya sur les autres questions de sa camarade.
    - Non je ne suis pas encore à l'Université, il faut encore que je m'inscrive. J'ai fini le lycée à Londres et j'ai préparé mon retour au pays. Je m'y connais parce que j'ai passé énormément de temps à lire par curiosité. Et je dois avouer que ma curiosité est parfois débordante.
Elle marqua une nouvelle pause et sourit chaleureusement à Naoko pour lui faire passer sa gène.
    *T'as même vécu certains moments de l'histoire récente.*
    *Oui mais ça elle a pas à le savoir non plus.*
    *Ho allez me dit pas que t'as pas des soupçons là.*
    *J'en ai mais c'est pas le bon moment.*
Elle coupa court à ce dialogue intérieur pour revenir à la réalité. Elle suppose qu'elle avait eue une petite seconde d'absence mais fit comme si de rien n'était. Elle rigola un peu à la remarque de son interlocutrice et lui répondit sur un ton chaleureux.
    - Normal, je fais cet effet-là à tout le monde. Dit-elle en crânant de manière clairement ironique. J'ai sans doute passer trop de temps à l'étranger mais c'est pas un mal je trouve.
Elle écouta Nao répondre à ses petites questions l'air pensive en décortiquant ce qu'elle disait. Si le début de sa réponse semblait venir du cœur le reste sonnait un peu faux, sans doute parce qu'elle n'avait pas l'air de croire ce qu'elle disait. Un point de plus pour les doutes de Saeko mais elle fit comme si de rien n'était.
    - Le droit des affaires ? Elle émit un petit sifflement. Je te tire mon chapeau car personnellement je n'arrivais pas à suivre ce genre de cours, je m'endormirais … Mais si ça peut t'aider pour le futur et que tu arrives à suivre, je n'ai qu'une chose à dire : Fonce.
Elle marqua une pause. Son air se fit pensif comme si elle était perdue dans ses pensées.
    - Dit-moi Nao-chan, elle ne te manquerait pas un peu ta Corée natale ? Perso, quand j'étais à l'étranger, il m'arrivait souvent d'y penser.
Cette dernière parole venait clairement du cœur de la jeune fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1912-yamahime-saeko-l-eternelle-etu

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   Dim 16 Mar - 23:29

Beaucoup trop d'information. Voilà tout ce que j'arrivais à retenir du court résumé sur l'histoire du Royaume-Uni que la demoiselle aux cheveux mauves me faisait. Néanmoins, pour ne pas paraître sotte ou pour contrarier mon interlocutrice en lui faisant penser que je ne prêtais guère d'attention à ses propos. C'était intéressant, définitivement ! Juste que ... Juste que, j'avais du mal à trouver de l'intérêt dans l'histoire d'un pays où je n'irai probablement jamais. J'avais déjà fort à faire afin de me rappeler des dates chinoises, japonaises et coréennes d'importance pour m'embarrasser de l'histoire d'un quelconque pays paumé d'Europe ! Aïe. Je sentirai le coup de bâton du percepteur Kyanju si j'avais osée lui dire ça ... Lui qui rêvait tant de cette terre ...

J'avais l'air un peu triste, en pensant à ça. Mais pas très longtemps. Et en conclusion, faut juste que je me souvienne de ça : Angleterre = Royaume-Unis, voilà, c'est tout. J'acquiesçais doucement, en faisant un petit "oh" de circonstance qui ferait genre que j'avais tout compris. Alors que j'avais compris pas grand-chose.

Je laissais la demoiselle me parler de tout et de rien. Elle allait s'inscrire à l'Université, ce qui ferait que je la croiserai peut-être sur le campus, à l'avenir. Elle disait que c'était normal que je la trouve sympathique sur le ton de la plaisanterie, ce à quoi je répondais par un petit sourire gêné. Puis après elle me disait qu'elle était impressionnée par les études que je suivais, et me disais de foncer. Si j'avais fait ce que je voulais, ça aurait pas été le droit définitivement. Je serai allée, genre ... Dans la mode, je pense. Ou dans la publicité. Surtout la publicité en fait, c'était si intrigant de voir toutes ces petites images dans les boites en fer ... Et dire que moi, à mon échelle, j'aurai pu en créer !

Mais j'ai appris bien assez vite que l'on choisit rarement la voie qui nous plait, on choisit celle que le besoin nous dicte.

Alors quand elle me demande si ma Corée me manque, alors que je suis en train de croquer dans un fraisier, je me stoppe nette. Et sans le vouloir, je crois, je l'ai poignardée du regard. Relent d'une amertume latente, presque éteinte. C'était pas sa faute. C'était normal de poser cette question, surtout qu'on est des expatriées toutes les deux, et qu'elle a sûrement envie de trouver écho en moi. Mais la Corée représente tant et plus pour moi. Mais il représente surtout échec, et encore échec. Je suis dévorée par le besoin irrépressible de retourner là bas. Mais à quoi bon ? Retrouver mon peuple ? Le peuple qui habite la péninsule n'a plus rien à voir avec le peuple que j'ai connu de mon vivant, à se demander si on était encore de la même ethnie.

Puis, il y a la royauté. La dynastie Joseon, éteinte à jamais, enfouie dans les cendres du passé. La couronne que jamais je ne porterai. Le nom que jamais je ne pourrai prononcer. Les palais où plus jamais je ne logerai. Tant et plus. Toutes ces raisons qui font que pour le bien de ma santé mentale, je ne dois pas y retourner.

Néanmoins, je lui tirais la langue, et disais sur un ton tout ce qu'il y avait de plus léger, après avoir mâché ma part de gâteau.

- Il y a beaucoup de choses ici qui arrivent à détourner mes pensées de là-bas.

J'affichais un petit sourire entendu. Je n'avais pas menti. J'aurai menti si j'avais dit quel type de choses arrivaient à occuper mon esprit. Parce que bon, je pense pas que mettre dans la liste "Hollow", "Quincy", "Fullbringer" et autres trucs en rapport serait très sain pour la tournure de la conversation.

N'empêche que je me penche vers elle, rapidement, histoire qu'elle n'ait pas le temps de trop réfléchir. Nos visages sont à à peine quelques centimètres l'un de l'autre. Alors, je penche la tête et souris, toujours en coin. Même si c'est un peu maladroit, je ne suis pas habituée aux actes aussi soudains.

- N'empêche, t'as vraiment de très beaux cheveux ... C'est naturel ?

Les mots sortent de mes lèvres. Et juste à ce moment, je sens que ça peut être mal pris. Pour ça que je me rattrape vite fait en enchainant.

- Le prend pas mal ! Juste que, voilà ! Moi, les miens sont teints tu sais ! Regarde la racine, elle est sombre ! Mais toi, je te regarde depuis un long moment, et j'arrive pas à la cerner ... C'est mauve, mauve, mauve. On croirait un ... "cosplay", c'est bien comme ça comme on dit ?

Mes prunelles se posaient sur les siennes. Et l'éclat de ses iris m'interpellait à nouveau. Des lentilles de contact ? J'arrivais pas à le savoir. Moi c'était le cas, pour la teinte jade des miennes. Je continuais de la fixer, c'était un peu malpoli. Pour ça que je me suis sentie obligée de rajouter.

- Désolée si je te fixe comme ça, mais ... T'es pas commune, sur tous les points ... Le prend pas mal, c'est un compliment même si ça en a pas l'air !

Je finissais par me reculer, le rouge aux joues. Définitivement, j'étais plus que maladroite quand il s'agissait de parler à mes pairs contemporains. Je lui adressais un petit sourire d'excuses, avant de me concentrer sur mon café. Qui n'était pas meilleur avec le temps.

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour détourner l'attention, j'vous l'demande ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est pas bon le café [Ft. Saeko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pas bon le café [Ft. Saeko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...
» [Foot en Herbe] Le café du mercato en herbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-