AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   Lun 6 Jan - 18:33

    Et bah ! Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a une belle vue d'ici ! Ça valait le coup de grimper.

Kirito était assis tranquillement et ses pieds battaient dans le vide. Mais notre jeune héros n'était pas assis n'importe où. En effet, il se trouvait en réalité sur l'une des aiguilles de Big Ben qui indiquait trois heures de l'après midi. Akihiko arborait un sourire ravi et ses yeux gris dévorait la vue qui s'offrait à eux. La capacité d'observation du vice-capitaine de la treizième division lui permettait dans le cas présent d'apprécier grandement un tel décor et il ne manquait pas de graver dans sa mémoire tout ce qu'il voyait. Il repéra au loin un immense parc, qu'il connaissait sous le nom de Hyde Park, et décida que ce serait sa prochaine étape. Sans crier gare Kirito se laissa tomber du haut de Big Ben et se réceptionna en souplesse au milieu de Londoniens et touristes d'origines variés. Aucun d'entre eux ne prêta attention au jeune homme vêtu de son Shihakusho noir avec un brassard sur le bras gauche marqué du chiffre 13 et personne ne put donc voir la garde du Katana de notre jeune héros qui dépassait fièrement dans son dos. Kirito aimait parfois se mêler aux terriens mais dans le cas présent il n'avait que peu de temps pour profiter par conséquent il préférait garder son apparence de shinigami qui lui garantissait la tranquillité. C'est que l'invisibilité avait bien des avantages parfois ! Sans perdre une seconde Akihiko parti en courant dans la direction du parc.

Lorsque Kirito avait accepté de devenir lieutenant de la treizième division il s'était attendu à devoir se rendre régulièrement sur Terre et à Karakura pour protéger la ville, mais lorsque son Capitaine avait décidé de l'envoyer à Londres il avait été pour le moins surpris. On l'avait envoyé seul sur cette mission qui consistait tout simplement à traquer et éliminer un Adjuchas qui était originaire de Karakura et semblait sévir à travers le monde. La mission avait été donné au Vice-capitaine seul car en agissant en solitaire il pouvait aller vite et prendre par surprise son ennemi qui sans doute aurait baisser sa garde en s'éloignant autant du Japon. La mission était censée durer une semaine mais Kirito avait rempli l'objectif en quatre jours seulement. Traquer l'Adjuchas fut facile car comme il s'en doutait il ne se méfiait plus. Ainsi le quatrième soir alors que son ennemi s’apprêtait à faire une victime Akihiko l'avait attaqué par surprise. Le Hollow avait tenté de se défendre mais rapidement le lieutenant de la treizième division avait pris le dessus et il l'avait pourfendu avec l'aide de son propre Hollow intérieur. Le fait que Kirito était devenu un Vizard lui facilitait d'ailleurs la tâche, il avait appris à ouvrir des Garganta ce qui lui permettait de traverser les mondes de manière autonome. Ainsi notre jeune héros avait logiquement deux jours devant lui mais il décida d'en prendre un pour visiter Londres avant de rentrer au Seireitei avec un jour d'avance. Certains verraient ici de la fainéantise mais Akihiko souhaitait juste prendre un peu de repos et de recul. Son poste de lieutenant était fatiguant et il n'avait eu que peu de temps pour se détendre.

Kirito arriva en courant devant Hyde Park. Il s'arrêta et contempla un instant l'étendu verte puis il retira ses sandales pour marcher dans l'herbe. Alors qu'il avançait l'esprit tranquille la voix rauque de Heathcliff son Hollow intérieur résonna soudain dans son esprit.
    Je sens qu'il y a un confrère non loin d'ici.

Akihiko s'arrêta net, surpris par cette information et commença à regarder partout autour de lui.
    Tu veux dire qu'il y a un autre shinigami dans les parages ?

Heathcliff poussa un grognement de mécontentement et ajouta.
    Cesse de continuer à nous comparer à ces misérables shinigamis ! Tu n'es plus l'un d'eux, n'oublie pas ce que tu es vraiment maintenant.

Les yeux d'Akihiko s'écarquillèrent alors un peu plus.
    Nous sommes proche d'un autre Vizard ?

Ça pour une surprise c'était une sacré surprise ! Londres n'était pas comme Karakura, à savoir aussi foisonnante en âme errante. Akihiko n'avait sur ces terres rencontrés qu'un ou deux Hollows, ainsi il était véritablement surprenant d'apprendre qu'un autre hybride se trouvait dans les parages. Sacrée coïncidence !

Kirito analysa rapidement les gens autour de lui cherchant qui pouvait être son semblable et il savait comment le reconnaître même s'il ne ressentait pas son reiatsu. Les yeux de Kirito parcoururent la fontaine commémorative de Diana, qui ressemblait d'ailleurs plus à un ruisseau artificiel qu'à une fontaine, et son regard gris étincelant trouva finalement ce qu'il cherchait. Deux yeux d'aspects violets le fixait. Peu de personnes pouvaient le voir mais les seuls qui étaient capables ne risquait pas de le manquer. Il se baladait avec une arme et une tenue bien singulière. Kirito marcha alors tranquillement en direction de la jeune femme qui était assise au bord de la fontaine la détaillant un peu plus. Elle était d'une grande beauté et arborait un uniforme d'écolière. Nul doute qu'elle se trouvait dans un Gigaï ce qui expliquait pourquoi il ne l'avait pas ressenti plus tôt.

Akihiko s'arrêta à environ un mètre de la jeune femme qui le fixait toujours et il s'inclina respectueusement
    Bonjour, je ne pensais pas rencontrer quelqu'un tel que vous en cet endroit. Laissez moi me présenter, je suis Kirito Akihiko, vice-capitaine de la treizième division du Seireitei.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Eternelle Etudiante

Messages : 53
MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   Lun 13 Jan - 3:57

Une belle journée s'annonçait hors de la chambre d'étudiante de Saeko mais malheureusement pour la jeune fille, elle ne pourrait pas énormément en profiter alors qu'elle n'avait pas cours et ça la faisait enragée. Avec le retour au Japon qu'elle prévoyait pour la fin de ses études, elle se retrouvait avec des tonnes de paperasses à faire et des gens de l'ombre à voir. Elle s'était pourtant lever tôt pour faire toutes ces tortures et pourtant elle n'en voyait toujours pas la fin. Elle sortait de sa chambre pour en revenir soit avec des liasses de papiers à remplir, soit avec des instructions pour voir des gens qui ne pense qu'à la ponctualité, la discrétion et l'argent, Heureusement qu'elle avait une bonne réserve.

La matinée était rapidement passée et le moral de Saeko diminuait au fur et à mesure que le temps filait. Papiers à remplir se succédaient avec papiers à déposer, certains s'entassaient dans un coin en attente de documents qui devaient arriver plus tard. L'horloge indiquait qu'il était deux heures et demi passé lorsque l'étudiante arriva au bout des papiers les plus urgents. Poussant un soupir de soulagement, elle fourra ces papiers dans une enveloppe pour les déposer. Son estomac choisit cet instant pour lui signaler qu'elle n'avait pas encore prit le temps de déjeuner. Soupirant une nouvelle fois en se frottant le ventre, elle se disait qu'elle l'avait bien mérité cette petite pause qu'elle comptait s'octroyer dans les instants qui suivaient. Elle attrapa son sac qui contenait son ordinateur et ses accessoires, y fourra l'enveloppe de paperasse et se prépara à sortir. Un petit tour dans la salle de bain pour s'arranger un peu lui fit constater qu'elle avait enfilé l'uniforme de son lycée par réflexe, ça la fit hausser les épaules après tout elle l'aimait bien cet uniforme donc pas vraiment de problème pour le porter. Elle chargea son sac sur ses épaules et sortie pour profiter un peu de ce qui restait de la journée.

Première chose à faire pour avoir un peu de tranquillité, déposer cette foutue paperasse à qui de droit. Seconde chose à faire, prendre de quoi satisfaire son estomac qui continuait à se manifester bruyamment. Troisième chose, se trouver un petit coin pour se poser et profiter un peu de la journée. Après quelques minutes de réflexion tout en mâchant le sandwich qu'elle avait acheter, elle décida de se rendre à Hyde Park, sa superficie était idéale pour avoir de la tranquillité. Elle trouva son petit coin de paradis à côté d'une fontaine car le bruit de l'eau avait quelque chose de rassurant. Elle s'installa confortablement et sortit son ordinateur portable pour regarder quelques épisodes de ses séries préférées.

Peu de temps avait passé lors que son attention fut attirée par quelque chose qui sortait de l'ordinaire en occident ou plutôt quelqu'un. Un homme en noir avec un katana dans le dos se baladait dans le parc et comme elle semblait la seule à le voir, ça ne voulait dire qu'une chose : c'était effectivement un Shinigami qui se baladait à Londres. Tout en continuant de le fixer elle se demandait ce qu'il pouvait faire dans le coin. Lorsque ce dernier se dirigea vers elle, elle sut qu'elle l'avait fixé trop longtemps. Raté pour la discrétion, heureusement qu'il n'y avait pas trop de monde autour d'elle. Par mesure de sécurité elle remplaça son casque audio par une oreillette et faire croire qu'elle était au téléphone. Lorsque le Shinigami fut proche elle l'observa en détail et remarqua le brassard qu'il portait.


*Génial et en plus, c'est le Vice-Capitaine de la Treizième …*
*Ho ça va toi, qui te dit que qu'il est à la recherche de déserteurs … Je comptais la jouer finement figure toi. De toute façon je peux bien donner le nom que je me suis choisie puisque je ne suis pas enregistré sous ce nom dans les registres de la Soul Society.*

L'homme se présenta.

- Bonjour Kirito-san. Je me nomme Yamahime Saeko. C'est surprenant de voir un esprit de votre genre dans le coin. Normalement votre domaine c'est le Japon non ? Et j'aimerais bien savoir ce que vous voulez dire par quelqu'un comme moi. Les gens sensibles aux esprits ne sont peut-être pas légion mais on en trouve dans le monde entier, je me trompe ? Ou alors vous voulez dire autre chose ?

Un sourire malicieux se dessina sur son visage alors qu'elle fixait Kirito droit dans les yeux.

*Voyons voir pourquoi tu te trouves ici. J'ai pas envie de me retrouver avec le Seconde Division aux fesses.*


Elle attendait la réponse de son interlocuteur avec impatience.



Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Yamahime Saeko le Mar 21 Jan - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1912-yamahime-saeko-l-eternelle-etu

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   Lun 13 Jan - 11:13



Akihiko était quelqu'un de perspicace et de très observateur. Ces deux talents lui permettaient donc d'analyser rapidement ce qui l'entourait ce qui s'avérait très utile pour cerner les personnes face à qui il se trouvait. Le regard que Saeko avait jeté à son brassard suffisait à dire que la jeune femme connaissait bien le Seireitei et était une shinigami. Lorsque Saeko se présenta finalement puis posa des questions Kirito l'écouta tranquillement tout en s'asseyant sur le rebord de la fontaine à côté d'elle. Pas trop près pour ne pas rentrer dans la sphère d'intimité de la shinigami mais pas trop loin non plus pour ne pas mettre une distance dérangeante entre eux. Pour seules réactions aux propos de la jeune femme Akihiko afficha un sourire tranquille et il soutint son regard.

Son esprit était en train de construire des hypothèses concernant Saeko. Éliminant les moins probables il sélectionna finalement celle qui était la plus logique. Cette shinigami était un déserteur. Pourquoi cette hypothèse là ? Parce que la jeune femme semblait sur la défensive alors que Akihiko n'avait pas montré le moindre signe d'agression, de plus lui se trouvait à Londres pour détruire un Adjuchas ce qui signifiait que si un autre shinigami avait été envoyé dans les environs il l'aurait sut d'une manière ou d'une autre. Kirito la détailla un instant encore, sans se départir de son sourire, puis il décida de donner la vérité à cette Vizard. Après tout il n'était pas censé travailler aujourd'hui...
    J'ignore de quelle division vous étiez mais vous pouvez vous détendre je ne suis pas là pour vous ramener au Seireitei. Ni vous combattre d'ailleurs.

Le sourire de Kirito se fit plus amical tandis qu'il se détendit un peu plus appréciant le bruit de l'eau qui coulait derrière eux. Il soutenait toujours le regard de Yamahime qui s'avérait fascinant de part sa couleur mais aussi la détermination farouche que l'on lisait derrière. Kirito avait sans doute le devoir de ramener cette shinigami au Seireitei mais durant sa courte expérience notre jeune héros avait déjà croisé des déserteurs, qu'ils soient revenus au Gotei 13 ou toujours en fuite d'ailleurs. L'un d'eux, le capitaine Igarashi Shu – Kirito était d'ailleurs loin de s'imaginer que Saeko connaissait cet homme -, lui avait fait une forte impression et notre jeune héros avait finalement compris que chaque personne avait le droit de quitter le Seireitei, les Vizards sans doute plus que les autres mêmes.
    Pour répondre à vos autres questions, en effet à la base nous intervenons au Japon mais ma mission était de traquer et éliminer un Adjuchas qui a beaucoup voyagé et est arrivé jusqu'ici. J'avais une semaine pour remplir cette mission mais je l'ai accomplie en quatre jours du coup je profite juste aujourd'hui d'une journée de repos. Cette ville change de la culture orientale et j'avoue être assez curieux.

Les derniers mots prononcés par Kirito ne masquait pas la joie qu'il éprouvait du fait de visiter cette ville. L'endroit était beau et tellement différent de tout ce qu'il avait pu connaître. Akihiko avait toujours aimé l'exploration et aujourd'hui il était comblé. Laissant son esprit vagabonder un instant il se décida finalement à répondre aux dernières questions posées par Saeko.
    Par quelqu'un comme vous, j'entends quelqu'un comme moi-même. Il est vrai qu'il y a des gens sensibles aux esprits partout sur Terre, mais les personnes comme vous et moi sommes plutôt rares malgré tout.

Akihiko afficha un sourire mystérieux, il posa alors sa main droite sur son visage et, pour prouver de quoi il parlait, il la bougea très légèrement laissant ainsi apparaître un petit morceau de son masque de Hollow. L'instant d'après le vice-capitaine de la treizième division retirait sa main faisant disparaître la marque de son démon intérieur.
    Vous êtes une Vizard. C'est l'être qui est en moi qui vous a reconnu. Moi je ne suis pas encore capable de ressentir la différence, mon changement de statut n'est encore que trop récent.

Kirito affichait un air rassurant. Le secret de Saeko il le garderait tout comme il avait décidé de la laisser tranquille et de ne pas la traîner de force au Seireitei. Le lieutenant de la treizième division laissa alors sa curiosité prendre le dessus et il questionna la jeune femme d'une voie douce et sincère.
    Qu'est-ce qui vous a amené dans cette ville là si loin du Japon ? Vous fuyez quelque chose mademoiselle Yamahime ?

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Eternelle Etudiante

Messages : 53
MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   Mar 21 Jan - 3:55

Saeko écoutait attentivement Akihiko sans l'interrompre car elle souhaitait en savoir le plus possible sur les intentions du vice-capitaine pour lui fournir des informations cohérentes qui ne feraient pas sauter sa couverture de simple humaine. Pourtant, malgré tout ces efforts pour masquer sa véritable nature, le shinigami parvenait quand même à voir au travers, ce qui la surprit fortement.
    *Merde alors, il est perspicace celui là …*
    *Ton regard s'est sans doute trop attarder sur le brassard. Faudra retenir ça pour la prochaine fois.*

L'attitude amicale du Kirito la rassurait sensiblement ainsi que ses paroles mais elle restait tout de même sur ses gardes car personnellement elle ne se sentait pas prête à retourner à la Soul Society et n'en pas du tout l'envie par-dessus le marché. La vie humaine était très intéressante du point de vue d'un être capable de vivre l'équivalent de plusieurs et rester indétectable malgré le temps qui passe était un challenge assez intéressant à relever. Elle continua à l'écouter en silence et à le regarder. Il lui apprit la cause de sa présence dans ce coin du monde. Quand il lui annonça qu'elle était comme lui, elle haussa un sourcil. Cette déclaration était étrange et sans élément pour l'étayer c'était juste une élucubration. Mais l'élément arriva rapidement sous la forme d'une matérialisation partielle d'un masque de hollow. Elle ne put empêcher son visage d'afficher une expression de surprise et de lâcher une phrase.

    - Ils acceptent les Vizards maintenant à la Soul Society ? La dernière fois que j'ai eu des informations sur ce qui se passait là-haut, la Chambre des 46 voulait leur mort.

    *Tu étais au courant que les Hollows intérieurs pouvait se détecter entre eux aussi facilement ?*
    *Heu … Non, je suis aussi surprise que toi. Mais ça peut entre compréhensible vu qu'on est un peu des buses dans ce domaine. Et tu viens de foutre complètement en l'air ta couverture …*

Elle mit quelques secondes pour se remettre de sa surprise et Akihiko en profita pour lui poser des petites questions. Elle poussa un grand soupir en se penchant un peu en arrière et commença à se détendre. Le hollow avait raison, c'était mort pour passer pour une simple humaine autant jouer carte sur table puis qu'il semblait amical. Elle redressa et parla sur un ton plutôt amical.
    - Vous m'avez complètement mise à jour Kirito-fukutaisho, je ne savais pas que les hollows intérieurs pouvaient se détecter entre eux.

Elle se gratta la tête légèrement embarrassée.
    - Pour répondre à votre première question, c'est ma curiosité qui m'a amenée ici à Londres. Depuis que j'ai acquis ce gigai, je visite le monde tout en mettant mes connaissances à jour. Le tout sous la couverture d'une étudiante, je trouve que c'est plus intéressant de voir le monde évoluer de l'intérieur, ça m'a permit de ne pas être perdue sur l'évolution technologique.

Pour appuyer ses arguments elle tapota son ordinateur portable.
    - Pour ce qui est de votre deuxième question, je pense que la fuite est une explication un peu simpliste de ma situation.

Elle marqua une pause, ferma les yeux et se concentra pour rassembler son courage. Cet épisode de sa vie avait été assez traumatisant et en reparler lui demandait un effort considérable. Elle inspira un grand coup et souffla un peu avant de reprendre la parole sur un ton plus sérieux.
    - J'ai décidé de disparaître pendant la Purge Quincy, sur le champ de bataille. Je faisais partie de ceux qui étaient désignés d'office pour y aller mais ça allait à l'encontre de ce que je croyais. J'ai été obligée d'aller sur le champ de bataille avec un cœur vacillant, et c'est là que le hollow en moi s'est manifesté pour la première fois. Il m'a fait commettre des actes que je réprouvais et aurait même mis en danger mes camarades si je n'avais pas réussi à le refouler. J'ai déserté pour protéger mes camarades de cette bête intérieure.

Elle marqua une nouvelle pause et posa sa tête entre ses mains en soupirant. Elle resta muette pendant de longues secondes pour laisser ses émotions redescendre et son cœur se ralentir. Elle reprit sur un ton amical.
    - Depuis cet évènement j'ai réussi à maîtriser sa puissance et je suis partie explorer le monde pour satisfaire ma curiosité. Curiosité qui avait été créée par les missions assignées par notre division commune.

Elle tapota le brassard de Akihiko en souriant.
    - Depuis je crois que je suis devenue accro à ce monde. Ajouta-elle en riant.

Le fait de retourner à Soul Society n'avait jamais traversé son esprit depuis qu'elle visitait le monde. L'idée même que la mentalité du monde spirituel pouvait évoluer ne l'avait même pas effleurée. Elle se sentait bien sur Terre même avec la contrainte de disparaître pour se reconstruire une vie ailleurs.
    - J'ai l'intention de retourner prochainement à Karakura, histoire de faire réviser mon gigai et de prendre des nouvelles sur ce qui se passe sur les deux mondes. Mais comme je vous ai sous la main Kirito-fukutaisho, vous pourriez me mettre au parfum.

Elle lui souriait, sans rien savoir des derniers évènements.
    - Comment va Ukitake-taisho ? Et que s'est-il passer depuis l'exil Urahara-san et des Vizards nés des expériences de ce fourbe d'Aizen.

_________________


Dernière édition par Yamahime Saeko le Mar 21 Jan - 18:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1912-yamahime-saeko-l-eternelle-etu

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   Mar 21 Jan - 11:57

Akihiko eût la satisfaction de voir ses hypothèses se vérifier à travers la surprise qui se lisait sur le visage de la jeune femme. Mais sa réaction lorsqu'il fit partiellement apparaître le masque du Vizard était de loin la plus éloquente et sa remarque vis à vis de la chambre des 46 ne surpris pas outre mesure Kirito. Il était vrai que les Vizards étaient un peu plus tolérés dorénavant mais leur intégration restait encore compliquée...
    Pour tout vous dire les Vizards ne sont pas non plus adorés mais ils peuvent maintenant être accepté à leur juste valeur. Même si je suis moi-même vice-capitaine je peux vous garantir que certains hybrides sont même carrément capitaine de division.

Saeko parla alors du fait qu'elle ignorait que les Hollows pouvaient se détecter les uns et les autres ce qui fit sourire notre jeune héros. Yamahime semblait d’ailleurs assez embarrassé d'avoir été découverte de la sorte, ce qui pouvait être compréhensible vu qu'elle était une fugitive.
    A vrai dire j'ignore si cela fonctionne vraiment. Heathcliff mon Hollow a ressenti votre présence mais il lui est déjà arrivé de se tromper... Après, il n'a pas pu vous localiser mais comme vous me regardiez, alors que je suis censé être invisible, j'en ai fait mes propres déductions. Je ne voulais pas vous percer à jour en tout cas et je vous promets de garder pour moi votre existence.

Akihiko écouta ensuite le récit de la jeune femme qui s'avérait des plus intriguant. Elle utilisait son Gigaï comme couverture permanente sur Terre pour se fondre dans la masse des humains et apprendre à leurs côtés. Une étincelle de fascination traversa le regard gris de notre jeune héros lorsqu'il songea que cette femme était libre de découvrir un monde entier. Quelque part il aurait aimer être à sa place mais il se douta que les choses ne devaient pas être aussi simple que cela. Par exemple le fait qu'elle ne vieillissait pas devait la forcer à bouger régulièrement sans compter que si elle était une fugitive elle devait sans doute se tenir en permanence sur ses gardes.

A l'évocation de la Purge des Quincys Akihiko compris qu'il avait affaire à une âme bien plus vieille que lui-même. Au fur et à mesure du récit notre jeune héros put voir que l'évocation de certains souvenirs semblait faire renaître des souffrances chez la jeune femme. Mais plus il l'écoutait également et plus il trouvait son histoire semblable à celle de son ami Shu. Cette shinigami au final avait été victime de son démon et s'était vue forcer de fuir le Seireitei et la Soul Society. Décidément Kirito pouvait se réjouir d'avoir subi une Hollowmorphose dans cette époque-ci. Certes cela avait compliqué les choses mais il n'avait pas été rejeté par tous ses semblables pour autant.

Alors qu'elle avait terminé son récit elle se trouvait le visage dans les mains en proie sans doute à d'anciennes angoisses qui surgissaient d'un autre temps. Kirito qui était relativement proche de la jeune femme ne put s'empêcher de poser une main compatissante sur son épaule.
    Je suis sincèrement désolé de vous faire remonter de tels souvenirs. Si cela est trop douloureux n'en parlez plus, je comprendrais parfaitement. Vos paroles et votre peine me rappelle un ami à moi, Igarashi Shu, qui a eut un parcours similaire au votre même si récemment il a finalement été réintégré au Seireitei et en tant que capitaine de division.

Le visage de Kirito était illuminé par un sourire aussi chaleureux que réconfortant et son regard était baigné de gentillesse. Il n'avait pas voulu paraître indiscret et à vrai dire il ne s'attendait pas à de telles révélations ce qui faisait qu'il considérait les paroles de Yamahime comme quelque chose de très précieux. Elle s'était livré à lui, un simple étranger, et il en était touché. Puis soudain la femme sembla se reprendre et tapota alors son brassard révélant qu'elle était issue de la même division. Kirito afficha alors un sourire amusé, décidément les coïncidences se multipliaient dans cette rencontre et il comprenait parfaitement qu'une ancienne membre de la treizième division soit tentée de découvrir la Terre. Le rire cristallin de la Vizard ravi Akihiko qui la regarda tranquillement.

Mais soudain se fut Kirito qui perdit son air enjoué lorsqu'il entendit les dernières questions le l’exilée. Au vu des paroles et du sourire tranquille de la jeune femme le lieutenant de la treizième division compris immédiatement qu'elle n'était pas au courant de ce qu'il se passait à Karakura et encore moins au Seireitei. Notre jeune héros laissa son regard se perdre un instant vers l'horizon. Son sourire était toujours présent mais il était emplit d'une certaine mélancolie. Les récents événements n'allaient certainement pas remonter le moral de la jeune femme. Mais si elle retournait au Japon elle devait savoir ce qui se tramait. Réfléchissant un instant sur la manière dont il allait formuler les choses le lieutenant de la treizième division décida finalement de commencer par 2012.
    Le Seireitei a été en proie à de trop nombreux conflits ces derniers temps mais le plus violent d'entre eux a été le retour des Quincys... Ils nous ont littéralement massacré en 2012 en nous attaquant par surprise directement sur notre territoire. Au cours de ces événements le capitaine Ukitake a été tué comme bon nombre de haut gradés y compris Yamamoto notre Sotaïshô qui a été remplacé par Kyōraku. A le treizième division Ukitake a été succédé par un dénommé Shiba qui malheureusement a disparu trois ans plus tard. Aujourd'hui la division est dirigée par Kireru Reisen un homme droit et juste. Personnellement je ne suis membre de la treizième que depuis peu de temps. A l'origine je suis un scientifique et j'ai été recruté en tant que lieutenant pour des raisons bien précises.

Akihiko marqua une pause pour laisser le temps à la jeune femme d'intégrer ces informations. Puis il poursuivit se lançant finalement sur le sujet le plus glissant qu'il soit : les Maho Tsukaïs.
    Si vous retournez à Karakura je me dois de vous mettre en garde. Vous allez rencontrer nos nouveaux ennemis... Après l'assaut dévastateur des Quincys nous avons connu trois années de calme qui nous ont permis de nous reconstruire, mais un nouvel adversaire est sorti de nul part. On les nomme les Maho Tsukaïs. Ils sont peu nombreux mais redoutables, ils tiennent têtes au plus haut gradé du Seireitei et ont même capturé Urahara qui se chargeait de la protection des humains à Karakura. Récemment ils ont aussi réussi l'exploit de nous berner et d'infiltrer le Seireitei. Personne ne connaît leur motivation, ils ne sont d'ailleurs pas les alliés des Hollows, mais leur menace est bien réelle. Si vous vous rendez à Karakura vous aller vous trouver propulser au milieu d'une guerre, je le crains...

Kirito, qui ne s'était pas rendu compte que sa main était toujours sur l'épaule de la jeune femme, se tut finalement, laissant le bon soin à Yamahime d'intégrer tout ce qu'il lui avait dit et de poser d'autres questions si elle le souhaitait.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Eternelle Etudiante

Messages : 53
MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   Ven 14 Fév - 4:39

    *Alors comme ça Shu est retourné là-haut avec un grade de capitaine par-dessus le marché. Intéressant, peut-être devrais-je considérer la possibilité d'un retour moi aussi.*
    *Tu crois que c'est une bonne idée ? Pourrais-tu vivre sans les petits plaisirs que tu as découverts ici bas ?*
    *J'ai pas dis j'allais y retourner, j'ai dit que j'allais y réfléchir. Je dois peser le pour et le contre et aussi prendre en compte les évènements que j'ai loupé en étant loin du Japon.*
Elle écoutait Akihiko avec attention pour graver chacune de ses paroles sa mémoire car chaque détail qu'il lui donnait était important pour rattraper la centaine d'années de retard en histoire du monde spirituel qu'elle avait. Le Vizard lui était sympathique de par son attitude et ses intentions et elle espérait qu'à l'issue de cette conversation elle pourrait le considérer comme un ami. Elle remarqua le changement d'expression de son interlocuteur quand elle posa ses questions. Il semblerait qu'il y ait eu de graves évènements récemment et qu'il avait du mal à en parler, un peu comme elle-même quand elle avait parlé de sa désertion. Elle inspira un grand coup pour se préparer à recevoir une grosse claque morale et attendit qu'il parle. Il évoqua un retour en force des Quincys, la perte d'Ukitake, de Yamamoto Genryusai Shigekuni et leurs conséquences puis marqua une pause. Elle laissa le silence passer en inscrivant les événements dans sa mémoire et attendit la suite. Lorsqu'il reprit la parole, il la mit en garde contre les derniers ennemis en date et lui apprit l'enlèvement de Urahara. Elle grava aussi ces informations dans sa mémoire.

Le silence retomba et elle tapota la main du Kirito sur son épaule en guise de réconfort. Elle prit ensuite une pause de réflexion, mains jointes et doigts se croisant, la tête reposant sur dessus, le visage arborant un air sérieux. Les nouvelles étaient mauvaises, elle devait les prendre en compte pour son retour au pays mais ça ne le remettait pas en cause du tout.
    - Je rentrerais tout de même à Karakura malgré ces tragiques évènements. Toute aide est précieuse en ce genre de période, c'est déroutant de constater que je rencontre mes pairs seulement dans ces moments. J'ai rencontré Shu dans les ruines d'Hirochima le lendemain du largage de la bombe, une catastrophe sur le plan physique et là je vous rencontre en une période de catastrophe sur le plan spirituel ...
Elle marqua une pause et retourna les évènements dans sa tête avant reprendre la parole sur un ton sérieux.
    - Le retour fracassant des Quincys ne m'étonne pas vraiment, à l'époque de la Purge j'en ai vu trois partir, un homme et deux enfants, il en a certainement eu d'autres. Depuis le début je pensais que c'était une terrible erreur de vouloir les exterminer au lieu de prendre le temps de les éduquer, ça aurait peut-être pris plus de temps mais ils ne nous auraient certainement pas attaquer comme ça. Les pertes subies dans ce conflit sont regrettables, c'est injuste pour ceux qui sont tombés mais la Soul Society a récolté ce qu'elle a semé. Il va falloir que vous me donniez un peu plus tard plus de détail sur ce conflit mais aussi sur ce qui s'est passé avec Aizen, j'ai un peu cent ans d'histoire à rattraper.
Elle essuya une larme qui coulait sur sa joue tout en gardant un air sérieux et marqua une nouvelle pause pour réfléchir au sujet des nouveaux ennemis les fameux Maho Tsukaïs.
    - Maho Tsukaï, avec ce nom cela impliquerait qu'ils sont magiciens (madoshi). Le fait qu'ils aient enlevé Urahara-san m'ennuie énormément. On perd quelqu'un d'important pour tout le monde comme ça, tous les exilés passent par lui pour pouvoir vivre dans ce monde et c'est la seule personne capable de fédérer toutes les factions existantes à Karakura, sans lui les défenses du Gensei sont très amoindries. On peut raisonnablement penser que leur but actuel se trouve chez les humains mais pour leur agenda à long terme c'est le flou le plus total. Dans ce genre de situation les informations sont vitales et j'en manque cruellement depuis le début de mon exil. Kirito-fukutaïshō, donnez m'en autant que vous le pouvez.
Elle le regarda droit dans les yeux et sa détermination était clairement lisible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1912-yamahime-saeko-l-eternelle-etu

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   Mer 19 Mar - 11:02



Akihiko regarda la jeune femme qui encaissait avec beaucoup de calme. Bien sûr il voyait qu'elle était grandement touchée par ce qu'il lui disait mais elle parvenait à garder le contrôle et une seule larme vint couler le long de sa joue. Au moment où elle lui tapota la main il réalisa alors seulement qu'il avait maintenu le contact physique avec elle. Il lui adressa alors un sourire tranquille et retira sa main de l'épaule de la jeune Vizard.

Il l'écouta ensuite tranquillement et ne put masquer un sourire lorsqu'il entendit parler de son ami Shu. Certes les conditions dans lesquelles ils s'étaient rencontrées n'étaient pas des plus joyeuses mais savoir que son ami avait déjà eu connaissance de l'existence de cette femme, et qu'il ne l'avait jamais trahie en n'en parlant à personne, ressemblait bien au capitaine de la dixième division.
    Je suis surpris que vous connaissiez Shu, mais je pense que si vous avez un minimum cerné le personnage cela ne doit pas vous surprendre qu'il ai repris un poste de capitaine. C'est probablement l'homme que je respecte le plus au Seireitei.

Akihiko laissa passer un nouvel instant écoutant tranquillement les revendications tout à fait justifiées de sa partenaire du jour. Non seulement elle ne se laissait pas abattre mais en plus elle commençait déjà à réfléchir et à préparer son arrivée car oui elle n'avait pas changé d'avis. Elle comptait bien se rendre à Karakura et c'était là une preuve de courage indéniable. Quand quelqu'un vient vous annoncer qu'une guerre a explosé et que vous vous décidez de vous rendre de votre plein gré sur le front cela démontrait une volonté farouche. Kirito avait confiance en Saeko alors qu'il ne la connaissait que depuis quelques minutes à peine.

Une fois qu'elle eût finit de parler le vice-capitaine de la treizième division regarda son visage puis il ancra son regard gris acier dans celui de la jeune femme. Sans ciller il répondit en tout honnêteté.
    Pour ce qui est des Quincys je me range à votre point de vue mais je ne peux pas pour autant en juger. A l'époque où nous avons essayé de les exterminer j'étais loin du Seireitei. Tout ce que j'ai pu constater c'est leur retour mais surtout la haine qu'ils nous portent et c'est un fardeau avec lequel nous devons nous débrouiller. Maintenant pour les Maho Tsukaïs je vais être très honnête, en tant que vice-capitaine, et donc déjà assez haut gradé, je ne sais que très peu de choses...

Kirito laissa un instant son regard se perdre dans la contemplation de la couleur des yeux de la jeune femme puis il poursuivit avec autant de détermination et de calme.
    Nous sommes face à un adversaire dont nous ignorons presque tout. D'où ils viennent ? quels pouvoirs il possèdent ? quelles sont les raisons de leur agression ? Ce sont là des questions fondamentales et pourtant nous n'avons presque aucune réponse. Nos scientifiques sont incapables de nous fournir des informations là dessus. Leurs pouvoirs semblent très différents les uns des autres et nous ignorons comment ils fonctionnent. Certains d'entre eux peuvent par exemple semer la confusion dans l'esprit de nos plus grands dirigeants pour les forcer à s’entre-tuer, d'autres peuvent absorber l'énergie spirituelle. Nous n'avons croisé qu'une poignée de ces individus et il ne reste qu'à espérer qu'ils ne sont pas nombreux ou alors que ce sont les plus forts sinon notre fin est proche... Malgré tout, nous avons quelques éléments de compréhension, notamment que tous ces ennemis obéissent à leur chef qui lui ne s'est jamais montré. Par ailleurs, ils font appel à des roches étranges aux propriétés pour le moins obscures mais dangereuses que nous nommons les monolithes.

Akihiko durant toute cette explication n'avait pas lâché le regard de Saeko car il voulait voir sa réaction. Lorsqu'il eût fini il patienta car il savait que la jeune femme aurait d'autres questions. Malheureusement Kirito n'aurait probablement pas toutes les réponses...

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce qui se passe à Londres, reste à Londres ! [Saeko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» (katniss) Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. Sauf la syphilis cette merde te suivra toute ta vie.
» REBECCA. ➜ « Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. »
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-