AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Numéros.

Messages : 166
MessageSujet: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Mer 15 Jan - 20:23

L'ordre de mission du matin venait d'être bouclé. Une simple identification des relations d'un certain commerçant. La missive stipulait bien, qu'une fois le rapport envoyé j'avais quartier libre pour la journée, cependant je devais être disponible à la première heure demain. En général cela signifie du travail du petit matin jusqu'au soir, voir pour toute la semaine et sans temps mort. Ce qui a de bien ici c'est que l'on ne peut pas savoir quelle tâche on aura le lendemain. On peut avec suffisamment d'élément deviner les intentions de nos supérieurs, mais pas qui sera en charge de la mission en question n'y dans quelle circonstance et si vous le savez mieux ne vaux pas en parler n'y même y faire allusion.

L'après-midi étant libre pour moi. Ma première idée est de partir m'entraîner à la détection de reiatsu et ma capacité à me camoufler. Il faut dire que mes progrès dates, j'ai stagné depuis bien trop longtemps. Le moment est venu de passer la vitesse supérieure. Je lâche un soupir en pansant à mon niveau actuel. Au moins je n'avais pas reçus d'autre consigne en ce qui concerne la quatrième et le programme d'échange entre la deuxième et eux. Il faut dire que concrètement, malgré mon ouverture d'esprit et ma polyvalence dans les différents arts shinigamis, je suis une bille en ce qui concerne les soins. Je le promets un jour je ne le serais plus, au du moins pas autant qu'à l'heure actuelle. Pour l'instant ce n'est vraiment pas ma priorité. Étant de l'Onmitsukidô, je me dois d'être le plus invisible possible, tout en repérant les individus où qu'ils soient et quelque sois leur niveau pour ce camoufler sans qu'il me repère.

Le mieux pour ce type d'entrainement et d'avoir un bruit ambiant suffisamment puissant pour couvrir les sons. Comme ça pas de triche je devrais me fier uniquement à mon sens de la détection. Ayant aperçu une rivière avec une immense cascade lors d'une balade, assez forte pour couvrir les pas, les chuchotements ou les combats de shinigamis au loin. À condition qu'il ne soit pas trop extrême. Des capitaines qui ont pour loisir de refaire les lieux à grand renfort de bankai, par exemple.

Le rapport envoyé direction la cascade et non pas pour se baigner, l'eau n'est pas assez profonde pour ça. Juste sentir les habitants aux alentour. Un pressentiment me vient, le genre qui vous dit attention tu as prévu toute ta journée et bien sûr elle ne se passera pas du tout de cette manière. J'imagine déjà ce qu'il pourrait, la perturber des shinigamis venues pratique leur haduka ? Un combat qui prendrait plus d'ampleur que prévu ? Ou encore des hollows qui débarqueraient de la cascade seulement pour m'emmerder ? Conclusion ? Je vais chercher vraiment trop loin, après tout pourquoi quelqu'un viendrai me perturber ?

Sortant du sereitei, je ne mit pas longtemps à atteindre la rivière. Pour débuter, je dépose mes sandales au bord et remonte les jambes de mon kimono, gardant mon zanpakoto sur le dos. Alors, je vais rester droit en regardant uniquement la cascade. De cette manière je ne pourrais pas voir ou entendre ce qui arrive dans mon dos. À moins qu'ils agissent d'éléphant réincarner. Déjà un de ressenti, il se dirige par ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2337-rosalie-termerie
avatar
Rang : Simple shinigami

Messages : 49
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Jeu 16 Jan - 1:22

Dans cet immense bâtiment de la cinquième division, sombre, stricte, sans aucune fantaisie, pas la moindre différence de teinte dans les couloirs de la grande bibliothèque du Gotei. Les hommes et femmes de la division se ressemble tous en ayant chacun leurs particularités, la seule chose ou personne qui n'était pas comme les autres, c'était un jeune shinigami aux cheveux blancs. Il était affalé n'importe comment sur son bureau dans un coin de la bâtisse loin des autres shinigamis. Il s'était mis dans une position forte décontractante, les pieds sur l'assise de la chaise en face de lui, les deux pieds avant de sa chaise dans l'air ne touchant pas le sol, un livre dans la main gauche placée à hauteur de son bassin et la main droite dans sa nuque. Dans une telle position on aurait dit qu'il se trouvait sur une plage à faire la bronzette. A côté de lui sur le bureau se trouvait une pille d'une dizaine de manuscrits qu'il devait lire impérativement avant de finir sa journée de boulot.

A son habitude, le jeune archiviste lisait des mangas qu'un autre collègue Otaku lui prêtait de sa division, mais pas aujourd'hui il avait tellement à faire et demain c'était une journée de congé pour lui et son groupe de travail, alors il ne se laissa pas décourager par la multitude de divers ouvrages à lire et à classer.

Six heures pour 10 livres un record de temps qu'il ne pouvait surement pas recommencer, en voyant son visage dégoulinant de sueur on pouvait comprendre qu'il a légèrement souffert de tout cela. Après s'être levé de sa chaise il regarda le temps qu'il lui restait avant d'avoir fini ses heures de travail, la grande horloge de la bibliothèque indiquait trois heures de l'après-midi, il lui restait trente minutes pour ranger les exemplaires et donner son rapport au quatrième siège de la division au centre de l'édifice.

Ainsi fait, le jeune homme se dirigea dans ses quartiers pour se changer, « une douche, un bon petit coup à boire et c'est reparti » se dit-il. C'est ce qu'il fit, après une petite demi-heure à se changer, se laver et se servir un verre de saké et le boire, il ne savait que faire. Il commençait déjà à s'ennuyer et de plus il avait beaucoup trop d'information dans sa tête pour ne serait-ce que se reposer. Il décida alors de faire un tour, peut-être que cela l'aidera un peu qui sait.

Dehors il faisait bon, le soleil rayonnait, une bonne bouffé d'air était radical à la bonne humeur de Kiba. En voyant les remplaçants de la cinquième au branle-bas de combat pour se diriger et préparer leurs boulots pour la journée, il eut une idée, une idée de décompression, car les voir tous à l'ouvrage et limite en panique, cela le mettait mal à l'aise. Il re rentra dans ses appartements pour en ressortir quelques secondes plus tard avec une bouteille de saké de deux litres de son village et deux verres.

Un pour lui et un pour son meilleur ami qui était à sa division, il prit la route d'ailleurs pour le voir, mais hélas son ami n'était pas disponible, il était toujours en train de travailler, il était en mission dans le monde des humains en ce moment. Dépité de la nouvelle il se résigna et chercha une nouvelle idée à faire. Une pensée alors lui vint en tête et il dit en souriant vers son zanpakutho

« Et ben nous allons boire à verre toi et moi. »

Il rigola quelques secondes seuls, les gens qui devaient se trouver aux alentour devaient le trouver pour un fou de rire comme cela, mais il ne fit pas attention et se dirigea vers son endroit préféré de la Soul Society. Aussitôt dit, aussitôt fait, il prit tous les raccourcis qu'il connaissait pour se diriger hors du Rukongai, là où il avait grandi. Il courrait comme une gazelle de toit en toit et de ruelle en ruelle.

Arrivé non loin de la cascade il décida alors de calmer son allure et de marcher à son aise, une démarche nonchalante, les mains derrières la nuque. Son esprit était perdu encore entre les encyclopédies lues sur le reiatsu et l'influence que celui-ci a avec l'arme possédant une âme et les différents effets que cela peut produire. Il ne ressentit pas du tout le shinigami qui se trouvait à l'endroit indiqué. Sortant d'un grand buisson qui se trouvait devant la cascade Kiba fût interpellé par la présence d'un autre homme de l'armé du Gotei des 13 divisions, il n'avait pas réellement l'habitude de voir d'autre être humain dans pareil endroit. Mais cela ne laissa pas de marbre, il s'avança vers lui et tout en retirant le haut de son kimono pour se mettre à l'aise et se poser au bord de l'eau, il lui dit

« Bonjour, je suis surpris de voir quelqu'un d'autre dans cet endroit, d'habitude je ne trouve personne à cet endroit.... » Après quelques secondes de questionnements intérieur il reprit « Excusé de mon impolitesse je ne me suis même pas présenté, je m'appelle Kiba et vous, comment vous appelez-vous ? »

Le jeune Kiba avait un sourire niait comme à son habitude.

_________________
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1815-zedd-kiba

avatar
Rang : Numéros.

Messages : 166
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Sam 18 Jan - 18:06

Quelqu'un vient par ici, il devrait venir dans mon dos. Au bruit je dirais qu'il a traversé un buisson. Se dirigeant vers moi une fois qu'il m'aperçut. En m'interpellant il me confirma néanmoins une chose concernant la cascade, c'est que le lieu est peu fréquenté. Encore faut-il savoir combien de fois le shinigamis est venu ici et le temps resté habituellement. Me retournant je le regardai et le détailla. L'avantage en me concernant est que je peux analyser un individu ou un environnement sans trop bouger les yeux. À vue de nez on avait la même taille, ce qui attira mon attention en premier était ses cheveux blancs. Puisque ce n'est vraiment pas commun pour des personnes d'apparence assez jeune. Sa musculature indique qu'il pratique un entraînement physique régulier. La vraie question est-ce qu'il fait partie d'une division du gotei treize ? J'en doute au vu de sa longue veste rouge lui descendant jusqu'aux mollets. Pas vraiment dans le protocole réglementaire de l'administration, bien sûr s'il n'est pas en service cela peut s'expliquer. J'ai bien souvent m'a tenue de l'Onmitsukidô sous le shihakushō traditionnelle pour les entraînements ou pour les missions et quasiment jamais lorsque je suis dans ma division. Comme aujourd'hui.

    Je m'appelle Chansu.



Me dirigeant vers le bord de la rivière. D'un bond je fit volte-face et m'installa à côté de mon compagnon du jour. Secouant les pieds mouillés pour les faire sécher plus vite. Son dos étant désormais dans mon champ de vision, je me rends compte maintenant qu'il avait un sac qui au pli devait contenir une bouteille.

    Puis-je vous posez une question ? Vous venez souvent par ici ? Les rares fois où je suis venue à cet endroit, je n'ai jamais rencontré personne.



Quoi qu'il en soit, ce ne sera pas lui qui m'empêchera de m'entraînai à détectait le reaitsu, ni même de camoufler le mien. Être à l'affut des alentours tout en discutant ne devrait pas être une gêne pour moi. À moins de me faire prendre une substance qui perturbe mes sens ou sentir une odeur fortement dérangeante. Hormis ça le petit gars aussi grand que moi je vais le cuisiner. Si tu viens me déranger malgré toi, autant me rendre service.

    Juste comme ça, vous faites quoi dans la vie ? Si bien sûr cela n'est pas trop indiscret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2337-rosalie-termerie
avatar
Rang : Simple shinigami

Messages : 49
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Dim 19 Jan - 12:30

L'eau de la source était d'une fraicheur apaisante, l'air de cet endroit de paradis était revigorant, rien ni personne ne venait en polluer la moindre particule. Kiba plongea sa main droite pour en retirer quelques gouttes, c'était un petit rituel qu'il avait toujours fait dans ce petit endroit de rêve. Il ferma les yeux et dit à voix basse '' Tu es la vie, tu es le besoin accepte ma présence. '' Puis, il laissa couler l'eau le long de son bras pour que celles-ci repartent avec les soeurs dans l'écoulement de la vie qu'est la leurs. Pendant ce petit rite de la vie quotidienne de notre jeune héros son compagnon d'infortune de cet après-midi l'avait bombardé de question. Il n'écoutait pas attentivement son condisciple dans un premier temps, il était encore dans les nombreux livres qu'il venait d'analyser dans la matinée, ce qui est normal vu le temps qu'il a passé à en lire ces dernières semaines. Cela le fit réfléchir à vouloir le faire répéter, mais cela n'était guère poli, alors il le laissa finir sans dire un mot.

Quand celui-ci eut terminé, le jeune homme eut un sourire, son attention était revenue dans le moment présent, au revoir les syntaxes perturbants l'envie de communiquer et les intérêts de l'archiviste. Il se retourna pour faire face à son altère égo, le sourire aux lèvres il porta sa main à ses cheveux et il répondit

« Alors tous d'abord, cela doit faire une petite centaine d'année que je viens prendre du repos psychologique et physique dans ce coin. Ce lieu est un habitat naturel tellement merveilleux, il y fait bon vivre et cela peut aider à la concentration, plus que ce que les gens ne peuvent le croire, j'aime réellement cet espace, n'est-il pas magnifique ? »

A la fin de sa phrase il ouvrit ses bras pour faire signe de montrer ce beau spectacle de la vie. Il retira le fourreau de son arme de sa ceinture et le plaça au niveau des pierres qui forment une barrière infranchissable pour le liquide. Il toucha alors son tatouage dans la nuque, ''le Yin et Yang'', puis, il prit la bourse de cuir avec la bouteille de Saké et les deux verres. Il les déposa sur le sol, puis il reprit la parole.

« Alors, Moi aussi je pensais également que ce lieu de parfaite harmonie n'était pas connu des tous, enfin, depuis le temps que je viens, je m'étais fait une raison. Pour en revenir à ce que je fais dans la vie, hummm » Il réfléchit à ne pas trop en dire et à ne pas montrer que son boulot pouvait être barbant comme le pense le commun des mortels. « Je suis dans la cinquième division, je suis archiviste, j'analyse les choses et je les approfondis, toutes conséquences et toutes choses à un impact surtout et c'est cela que j'essaie de comprendre. »

Est-ce que cette personne pouvait comprendre ce qu'il venait dire, est-ce que la réponse n'était pas trop compliquée ou trop technique ? Mais bon il n'était pas spécialement là pour parler de ce qu'il faisait dans la vie, mais plutôt pour oublier quelques instants ce travail éreintant. Il sortit les deux verres de la sacoche et ensuite la bouteille, il eut un grand sourire de satisfaction apparut sur son visage quand il en sortit également la bouteille. Il tourna vers le shinigami en face et lui fit d'un signe de la main, s'il voulait en boire un. Ensuite, il reprit la parole.

« Je ne vous ai pas demandé ce que vous faisiez dans la vie, pardonne moi et voulez-vous à boire, c'est du saké du 79 ième district là d'où je viens. »

Il se rassit aussitôt sur un des rocher après avoir terminé sa phrase. Il ramassa les deux verres et en servi deux, s'il n'allait pas le boire, il le garderait pour l'âme se retrouvant dans son arme.

_________________
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1815-zedd-kiba

avatar
Rang : Numéros.

Messages : 166
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Mer 22 Jan - 15:02

Mes pieds enfin secs. Je m'allongeai sur le dos, tendant les bras pour attraper mes chaussettes et mes sandales. Sauf que même en tirant de tout mon corps, elles s'avèrent trop loin. Comme une flemme passagère s'incrusta et que je n'allais pas de toute manière partir toute suite et je n'ai pas l'intention d'arrêter de m'entraînai ici. Je me redresse d'un seul geste pour me concentrer à nouveau sur mon comparse. Il semblait d'ailleurs chercher ses mots. Il a déjà oublié ce que j'ai dis ou il ne m'a juste pas écouté ? J'espère pour lui que c'est la deuxième solution, sinon je plains lui et ces proches de vivre avec un poisson rouge de ce calibre. Poisson rouge ? Il y a un lien avec sa veste ! Finalement, l'ami à réussit à se souvenir de mes dires. Rassurant je ne serrais pas dans l'obligation de me répéter.
Sa première réponse à balayer mes doutes sur la cascade. Si en une centaine d'années qu'il s'y ressource physique et psychiquement et qu'il n'a jamais vu ou reçus d'autre visite que la mienne. Quelque soit la durée de ces passages, c'est que les lieux sont rarement visités ou lui qui n'y vient pas aussi souvent qu'il le laisse entendre. Que le cadre soit agréable à vivre et magnifique, j'en suis certain. De la, à dire qu'il aide plus que l'on peut croire à la concentration. Je ne suis pas convaincu de ce côté-là, sauf s'il pense au fait qu'aucune turbulence extérieure n'inquiétera pas cet environnement. Dans ce cas-là, je rejoint son avis.

    Je ne vais pas vous contredire.


En écartant les bras en désignant la cascade, je me retiens de lui demander s'il voulait me la montrer. Ne stress pas je l'ai vu et je te rassure elle ne passe pas inaperçu. C'est là que je me félicite d'avoir un contrôle proche de l'absolue de mon corps. Sinon, j'afficherais une tête pleine d'interrogation. Installant son fourreau entre deux rochers, comme pour faire barrage à l'eau. La société Kiba condamne le chemin veuillez passer à gauche ou à droite. Suivant machinalement le mouvement de sa main, je remarquais seulement maintenant son tatouage derrière la nuque. Reprenant parole pour plaidoyer sur la beauté du coin. Détail que je note par le temps pris pour me répondre, il n'a pas l'air fier de travaillai à la cinquième division. Cependant, en tendant l'oreille on devinait son entrain à être membre de sa division. Le regard général des shinigamis au sujet des archives a dû le blaser à force.

    Stocké et analysé les conséquences des actions de nos dirigeant ou de vos frères d'armes. Pour en tirer ce qui ne va pas ou ce qui est perfectible. On peut dire que votre rôle à son utilité, lorsqu'il s'agît de retrouver les fantômes du passé ou éviter de répéter les mêmes erreurs.
Répliquant avec mon éternel petit sourire, toujours dans la course.
J'admets volontiers que de feuilleter des livres et autre document n'est pas ma passion première. Je préfère laissais cela aux intéressés.
Lorsque je vois sa bouteille de saké de deux litres et deux verres. La tension monte en moi, sans que rien n'y laisse paraître sur mon visage ou dans les gestes de mon corps. Nul doute qu'il voudra partagé avec moi. L'entraînement risque de devenir très compliqué à poursuivre après quelques gorgés. Désormais c'est lui qui est curieux à mon sujet.

    Je suis de la division deux dans l'Onmitsukidô. Pour ce que je fais c'est tout ce qu'il a besoin de savoir. Je ne suis pas contre un peu de saké. Mais de quel soixante-dix-neuvièmes district viens-t-il ? Celui du nord, du sud, de l'ouest ou de l'est ?


Qu'es qui m'a pris d'être avenant à son offre. Je ferai mieux de le prévenir, que l'alcool et moi à forte dose ne faisons pas bon ménage. En particulier pour les personnes aux alentours. Le mobilier n'étant pas de rigueurs pour le contexte, lui ne risque rien. Mon collègue aura intérêt à être solide dans ces bottes s'il veut si risquer.

    Je préfère vous avertir, qu'il vaut mieux éviter de me faire boire en trop grande quantité. Cela serait risqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2337-rosalie-termerie
avatar
Rang : Simple shinigami

Messages : 49
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Mar 28 Jan - 14:48

Le soleil était tellement réconfortant la chaleur de l'atmosphère était propice à toute activitée extra-professionnel dont boire un petit verre de saké en bonne compagnie d'un futur et potentiel ami au sein d'une autre division. C'était une très bonne chose, le sourire aux lèvres comme d'habitude, le jeune homme divaguait dans de bonnes pensées. Allez hop un petit verre cul sec, il était réellement de bonne qualité cet alcool, il réchauffait les coeurs dans le froid et réveillait les entrailles pour changer les pensées des gens. Mais enfin soit, ils ne sont pas là pour picoler et être ivre de boisson. Surtout sur les paroles du shinigami de la seconde division, comme quoi l'alcool et lui ne faisaient pas bon ménage, c'est légèrement triste, car rien ne vaut un bon petit verre pour se sentir mieux.

Le jeune shinigami regarda un peu tout autour de lui une nouvelle fois, il entendait les petits oiseaux qui demandaient à manger à leur maman ou à leur papa, il voyait non loin d'eux un petit faon et sa mère, c'était un spectacle magnifique à voir. Mais il revenait à la conversation, vers Arata il se retourna et lui dit

« Alors comme ça vous faites partie des forces spécial, c'est très impressionnant, vous ne devez pas avoir facile tous les jours dans la vie. Comme je suppose vous et moi avons des métiers différents, mais surement de même ambitions et les mêmes envies pour le bien de notre monde, la soul society. »

Son sourire réapparut, il divaguait une nouvelle fois dans ses pensées et ses rêves, les rêves qu'ils avaient eux avec son meilleur ami et la promesse qu'il avait faite à son grand-père de protéger les gens de son village. Il reprit ses esprits et repensa à ce qu'avait dit son interlocuteur.

« Heu est-ce que c'est une question d'où je viens ? Si c'est le cas, je viens non loin de la frontière avec le 80ième district le district Zaraki. Là où la criminalité était la plus haute de tout le rukongai, mais depuis quelques années tout à changer. »

Il se resservit un second verre tout doucement sans en verser une seule goute à côté, tellement qu'il était bon il ne voulait pas en gâcher la moindre goute. Il prit une gorgée, puis une seconde et laissa la moitié du verre, il le déposa à sa droite. Il se releva et dit

« Buvez très cher, un verre ne va pas vous tuer. Et pour ce qui est de votre venue dans pareil endroit, vous venez vous ressourcer ici également, ou est-ce pour autre chose ? »

Sans plus attendre il se retourna pour avoir face à lui le petit torrent d'eau, il prit son arme non loin de lui, il l'a dégaina. Il posa son fourreau en dehors et l'eau, l'arme bien en main il referma ses paupières. Le pommeau de son arme se trouvait à hauteur de son visage, il récitait quelques incantations pendant son mouvement, ses incantations étaient dirigé à la réflexion de son être et à la communication avec son zanpakutho. Son professeur de cours particulier, le capitaine Tenzen de la neuvième division les lui avaient enseigné pour mieux entrer en contact avec son ami et compagnon de guerre Hiryû.

« Toi qui vit avec moi, toi qui es l'être qui me protège écoute mes paroles, entend ma voix. Moi qui suis ton porteur, celui qui est ton ami. Prête-moi ta force, toi qui es protection et pouvoir, je te rejoins. »

Il rouvrit les yeux quand il eut fini de prononcer ses paroles, il fit un pas, puis un autre et il trancha l'air avec son arme, puis il reprit son chemin vers l'écoulement de la cascade. Il toucha le voile d'eau, elle était douce et agréable comme la température de l'air, c'était une très bonne journée pour méditer. Il s'assit sur le rocher au centre de la petite creek et il plaça son katana sur ses genoux.

_________________
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1815-zedd-kiba

avatar
Rang : Numéros.

Messages : 166
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Lun 3 Fév - 1:01

Un beau soleil nous éclaire aujourd'hui, avec une douce chaleur et un compagnon de boisson improvisée. Remplacé le cadre par un ciel gris, une température plus polaire, une solitude bienfaisante et l'environnement en sera des plus idylliques. Alors que j'imaginais comme rendre les lieux plus pittoresques dans les meilleurs jours. Mon camarade bu cul sec son verre, à sa tête il avait l'air d'apprécier son saké. Ne jamais venir me demander la qualité d'un alcool, de ma fenêtre ils sont soit bons ou moyens ou mauvais. Ensuite, le son t'il vraiment auprès des amateurs, je m'en tape. Avec de l'insistance, je finis par frapper tout ce qui bouge ainsi que ce qui ne bouge pas, cela dépend de mon interprétation des formes et des gestes. Mon partenaire me faisant par de ces impressions sur ma division et la sienne en bonus ses rêves.
    Je pense que l'on a tous des journées difficiles à notre façon. En ce qui concerne les ambitions, je ne connais point les vôtres, je ne peux donc pas dire sinos souhait pour la soul society sont, ne serais ce que similaire.

Je ne prends pas trop en compte de son avis sur l'Onmitsukidô, trop routinier. Ah le voir j'ai comme la sensation qu'il est régulièrement dans la lune. Ça expliquerait son manque de précision dans ses phrases, au point d'afficher clairement son étonnement dans ces réponses lorsque que l'on lui demande de l'être.
    Cela est juste pour mettre en évidence le manque d'information. Si je vous dis que je viens du 80ème district, il a quatre secteurs du même nom. En le nommant j'aurais su immédiatement qu'il s'agissait du nord.

Mine de rien on constate qu'il se renseigne sur ce qui lui est précieux. Je ne crains pas pouvoir lui enlever l'étiquette de bon naïf. Ficher les gens perturbe le raisonnement, rendant l'impartialité du jugement un tantinet laborieux. M'incitant à boire ce verre de saké, j'acquiesce pour lui faire plaisir, mais j'en bois la moitié. La liqueur n'étant pas spécialement imbuvable, je parviendrai à donc finir ce verre.
    Je ne viens pas ici pour me ressourcer, mon but était de m'entraîner à ressentir les reiatsu.

Inutile de rajouter un commentaire que kiba trouverai sans doute désagréable. Sans crier gare il dégaina son faucheur d'âme et déposas son fourreau en dehors de la rivière. Les mains à la hauteur de son visage, les yeux fermé, il prononça des mots inaudibles. La suite fut compréhensible. Un mémo pour l'utilisation de son zanpakutô ? Deux pas et il fendit l'air avec sa lame. Se dirigeant de nouveau vers la cascade, de ma position j'apercevais qu'il y trempait ses doigts, avant de revenir et se mettre en position pour méditer et communiquer avec l'âme de son épée.
    Que faisiez-vous à l'instant ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2337-rosalie-termerie
avatar
Rang : Simple shinigami

Messages : 49
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Lun 10 Fév - 12:32

Assis au centre de la chute d’eau, les yeux fermés Kiba n’écoutait plus personne, il ne voyait plus personne non plus, il était totalement concentrer sur une chose et une seule. La communication avec son zanpakutho était une chose essentielle, l’apprentissage qu’il entreprenait avec l’un des capitaines et ses fameux cours pour toutes personnes l’aidait à se sortir de sa solitude quotidienne. Lui qui était si différent des autres, lui qui s’était fait remarqué dans sa division comme un clown ou une personne irrespectueuse du bon fonctionnement de la bibliothèque et du calme qui y règne, dès le premier jour. Il avait des certaines pensées tristes à ses moments de souvenir, mais il chassait tout cela en communiquant avec le seul être qui pouvait le comprendre mieux que qui conque vu qu’il vivait avec lui à chaque instant de ca vie. Quand les bons sentiments et les bonnes pensées firent surface dans l’esprit de notre jeune héros, il rouvrit les yeux.

Son corps était dans son esprit, il se retrouvait debout habillé en kimono noir dans la plaine avec cette rivière en feu, le volcan au loin. Devant lui se trouvait son ami Hiryû, être entre le dragon et l’humain, il était assis en tailleur, les yeux fermé dans l’herbe non loin du courant de lave en fusion qui coulait depuis le volcan. Un sourire en coin s’affichait sur son visage. Kiba s’avança vers lui, mais il bougea son bras en montrant d’un simple geste de la main qu’il devait s’arrêter là où il se situait dans la prairie verte perlé de petite goutte comme l’aurore. Ses yeux d’or s’ouvrirent, tout doucement, les pupilles du reptile s’ouvrirent et se refermèrent comment s’il battait des sils, sans en avoir. Ils étaient brillants et perçants à chaque fois que le shinigami rentrait en contact avec lui il était analysé de la tête aux pieds.

L’archiviste s’exécuta à l’ordre d’Hiryû, il se stoppa net et attendit les directives que celui-ci pouvait lui donner. L’âme devait lui ne portait aucune protection, aucune arme non plus, ce qui n’était pas habituelle de sa part, à chaque fois qu’il le voyait il avait au minimum de quoi se défendre, ça interloqua le shinigami. Hiryû se leva, on pouvait voir un de ses crocs de mâchoire dépassé de son sourire, avec le visage illuminé par un soleil perforant tout type de nuage il dit

« Que fais-tu ici, tu sais que quelqu’un est entrain de te parler. Tu n’es pas très pas très poli envers cette personne. »

Le bibliothécaire était très surpris par la réplique de son ami d’arme. La stupeur partie il dit

« Heu Bonjour très chère ami. Excuse-moi de t’importuner. Mais comment dire, je ne le connais pas cet individu et il m’a l’air assez bizarre, je ne sais pas que dire, je ne sais que faire en sa présence. Tu peux très bien le comprendre toi qui vis en moi. »

Le dragon se mit à ricaner sur ses paroles, il riait de manière gutturale avec sa grosse voix. Il reprit alors son sérieux et reprit le dialogue

« Va discuter avec cette personne !!! Et ne revient pas ici tu n’as pas besoin de venir me voir ou me parler. »

Le soleil qui brillait de mille éclats descendait comme une flèche pour laisser place aux ténèbres, on ne pouvait voir que les yeux de couleur métal du dragon. Kiba commençait à entendre la voix de l’être humain dans l’autre partie du monde des humains. ‘’ Que faites-vous à l’instant ’’, c’était la voix d’Arata Chansu, qui lui parlait. L’organisateur d’archive sorti de sa transe, il ouvrit ses yeux bruns. L’air et l’ambiance était exactement comme dans son monde spirituelle, il aimait bien ce temps. Il changea de position laissant baigner son pied gauche dans l’eau et son pied droit en dessous de sa cuisse. Il regarda attentivement le shinigami et tenta une analyse plus poussé que la première fois. Cela ne prit que quelques secondes, mais une nouvelle fois il ne trouvait rien de bien intéressant, il le vit légèrement attendre sa réponse et sourit tout en répondant

« Ce que je viens de faire, c’est que je viens de réfléchir avec mon zanpakutho, cette arme possédant une âme je me dois d’être en symbiose avec celle-ci et moi-même et c’est à cette endroit précis que je m’entraine tous les jours de la semaine en plus que certains cours où je me présente dans l’académie. »

Il reprit son souffle pour reprendre à Arata. Il ne l’avait pas lui-même entendu parler, mais son faucheur d’âme le pistonnait et lui répétait les questions qu’il avait posées plutôt, quand Kiba était dans son monde.

« Pour ce qui est de vous entrainer à cette discipline, ce n’est peut-être pas le meilleur endroit. A l’académie, il a ce genre d’entrainement bien plus efficace et bien mieux, tout type de personne peut s’y rendre et demander un apprentissage. Vous savez cela peut-être plus intéressant pour vous-même. »

Après ses bonnes paroles, il se releva et marcha jusqu’à son fourreau, il rengaina son arme, puis se dirigea vers son verre et le fini en une gorgé.

_________________
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1815-zedd-kiba

avatar
Rang : Numéros.

Messages : 166
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Dim 16 Fév - 21:45

C'est définitif ce gars vie dans son monde. Je n'ai cependant rien à dire sur sa capacité à se concentrer sur plusieurs sujets à la fois.
    Oh les faucheurs d'âme on une âme sérieusement et on doit s'entraîner avec eux pour en symbiose incroyable.

Il est au courant que n'importe quel ignorant apprend ça à l'académie ? Je prie pour qu'il ne soit pas tous les jours comme ça, sinon sa vie ne doit pas être facile à vivre.
    Ce sont les professeurs eux-mêmes qui ont affirmé que je pouvais progresser tout seul. Ce qui est le cas et au moins je ne remplis pas inutilement les salles de cours pour des shinigamis qui ont vraiment besoin d'aide.

Finissant mon verre d'une traite, je le repose près de lui et remet mes sandales aux pieds.
    Je ressens une aura que je connais bien, je vais aller voir cette personne. Merci, du verre et de la compagnie, bonne journée.

Je n'ai rien ressenti du tout, c'est juste un prétexte pour m'éloigner d'ici. Je me souviendrai d'éviter ce lieu à l'avenir. Maintenant plus qu'à s'entrainer en mouvement et ressentir toutes les reaistu autour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2337-rosalie-termerie

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Lun 17 Fév - 15:54

Ce dernier post n'a pas les 10 lignes minimum requises. Pénalité de -3 XP appliquée. Attention à l'avenir.

- Tenzen -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com
avatar
Rang : Simple shinigami

Messages : 49
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   Dim 23 Fév - 12:35

Après qu’Hiryû eût fini de lui parler et qu’il soit revenu dans le monde présent et non le monde intérieur. Il essaya d’expliquer son comportement à Arata, mais celui-ci ne semblait pas comprendre ce que l’archiviste voulait lui décrire. Une nouvelle fois, le shinigami eut une pensée, une pensée d’être différent des autres, il savait qu’il l’était, mais comment se faire comprendre, comment ?? Cela sera sans doute une autre histoire. Vu ce que son compagnon de la journée lui dit avant de partir il comprit bien qu’il s’était encore fait remarqué comme personne d’autre. Il n’eut même pas le temps de lui dire au revoir qu’il enfila en deux-deux son verre de saké et disparut en quelques secondes.

« Au revoir l’ami ! » dit-il quand même dans le vent par politesse qui lui était propre. Il se resservi un verre de saké pour lui et un second par pensée pour son âme à l’intérieur de son arme. Après avoir bu les deux verres cul-sec, il se retourna et s’installa à nouveau sur son rocher après s’être resservit les deux verres et en ayant de nouveau dégainé son arme qu’il posa une nouvelle fois sur ces genoux. Les deux verres posés sur ses côtés, il se concentra et pour la deuxième fois de la journée il rentra dans son propre monde intérieur.

Là assit dans l’herbe verte et fraîche, il se tourna vers Hiryû et lui dit

« Heu t’as vu ce que, j’ai vu, ça me semble légèrement mal embarqué pour moi... Avec toutes les personnes que je rencontre il y a des problèmes… Je suis réellement différent de ces gens… Par la pensée ou même par le corps. »

Triste d’avoir dit cela il baissa la tête, il se retrouvait une nouvelle fois seul dans un monde qui n’était pas le sien, jusqu’à ce que son compagnon d’arme se lève et se dirigea vers lui. Du bout d’un de ses doigts griffus il releva la tête du jeune homme et lui répondit

« Tu n’es plus tous seul maintenant, je suis là, chaque jour avec toi. Nous sommes comme deux frères, ne l’oublie pas ! »

Après un bon moment à s’expliquer lui et son faucheur d’âme, ils rigolèrent et s’entraînèrent pendant pas mal de temps sur de petites choses très simples. Le tête à tête fini entre ses deux comparses , Kiba retourna en début de soirée dans sa division.

_________________
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1815-zedd-kiba
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre, cascade et Alcool [Zedd Kiba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zedd Kiba [FINI]
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney
» il y a pas à dire, être majeur et boire de l'alcool c'est le pied [pv Karin Alamaba]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Au-delà du Rukongaï-