AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Arr-esp
Lies G. Rammsteiner
Rang : Cuarta Espada

Messages : 186
MessageSujet: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeJeu 23 Jan - 0:57

Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Tumblr_mubbgrZgZF1ro3593o5_r2_400
______________________________________________________________


      Depuis qu'elle avait retrouvé son allure humaine, Lies reprit sans s'en rendre compte ses vieilles habitudes datant de l'époque de feu son humanité, à savoir un entraînement physique quotidien.
L'Arrancar avait ôté bien évidemment ses chaussures, la veste et le tissu tombant habituellement de sa taille sur ses jambes, qui composaient sa tenue et avait vaguement attaché sa tignasse bouclée, immaculée. Elle prit soin de placer un linge sur le sol qui couvrait l'un des toits de Las Noches, car oui, elle préférait, malgré la lumière artificielle du plafond, transpirer dehors. Cela fait, elle commença à s'échauffer. Quelques petits moulinets des articulations et étirements de certains muscles se révèlent essentiels pour ne pas se froisser le moindre truc. Souple, mais pas gracieuse pour un sous, l'albinos s'étira davantage, dans des positions légèrement improbable pour tout être vivant alentour avant de s'allonger sur le dos pour soulever successivement ses jambes et son bassin pour se retrouver en appuie sur le haut du dos, forçant sur ses abdos pour rester droite comme un piquet.
Elle resta ainsi environ deux minutes avant de redescendre lentement en soufflant puis, roula sur le ventre et dressa sur ses bras, cambrant le dos, avant de se soulever également sur ses jambes, en pont, pour ramener ses chevilles à son menton, s'étirer les cuisses en guise de temps de concentration avant de soulever les jambes l'une après l'autre, pour terminer en poirier, droite comme un ''I'', le corps intégralement contracté.
Elle respirait lentement, de manière précisément régulière. Restant dans cette position à peine moins de cinq minutes elle redescendit lentement une jambe tendue, l'ouvrant sur le côté en quasi grand écart, tandis qu'elle descendait l'autre, le dos demeurant droit, jusqu'à ce qu'elle finisse les jambes parallèles au sol, le torse reposant à moitié sur ses bras et seulement ses avant-bras pour soutenir ses soixante kilos d'harmonie biologique.
Lies ne tint pas la position plus d'une trentaine de secondes, forcée de se reposer progressivement sur le ventre pour de nouveau s'étirer le dos en se cambrant et soufflant longuement.

Ses prouesse physiques, l'albinos se plaisait jadis à les pratiquer régulièrement, se mettant constamment au défi de tenir de plus en plus longtemps. Et son nouveau corps d'arrancar lui offrait pour sa plus grande joie, des capacités qu'elle n'avait jamais atteintes. Cette nouvelle force elle contait bien évidemment l'entretenir et la faire ingénieusement fructifier. Poursuivant ainsi des figures semblables, la Septième Lame s’exerça ainsi près d'une heure, allant jusqu'aux pompes en poirier ou ce simple dernier sur un seul bras.
Pour elle, la maîtrise de son corps était la chose la plus importante et son arme la plus efficace actuellement, son maintient tonique et son esthétique étaient les maîtres mots de l'albinos.

Enchaînant par la suite des exercices plus typiques de ce que l'on nommerait aujourd'hui de la boxe, la cardio et autres entraînements quelques peu intensifs si l'on s'y met avec conviction, Lies ne se doutait pas que sa petite représentation faisait, depuis un étage supérieur, l'objet d'une observation.

HRP:
 

_________________
Wer will, der kann.

   

Let the Storm rage on | Lies's Fightin' Theme|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1917-lies-g-rammsteiner
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Rey
Santo Pastor
Rang : Rey du Hueco Mundo, Messager de Sima

Messages : 759
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeDim 26 Jan - 15:21

    ~ Je suppose que tu as de mauvaises nouvelles pour moi, Rezael ?

Esteban observait le ciel étoilé du Hueco Mundo, mains dans le dos, dos tourné au laboratoire d'où s'approchait, timidement, un Hollow au visage couvert d'un casque osseux. L'assistant-en-chef nommé Rezael triturait ses pattes décharnées avec nervosité. La stature de son maître se fondant avec les ténèbres de l'espace, silhouette humaine de toute puissance qui avait attendu de lui des résultats, résultats qui n'étaient pas au rendez-vous. Annoncer un échec à son supérieur est toujours délicat. Annoncer le onzième échec à cette liste est périlleux. Inutile cependant de tourner autour du pot. La Troisième Lame voyait en lui comme au travers du cristal. Rezael était incapable de lui cacher quoi que ce soit et il avait l'intelligence de savoir que, s'il essayait, son existence arriverait à son terme ; après moult souffrances.

    — Oui, Maître. Je suis désolé, mais le sujet n'a pas survécu.
    ~ A quel stade en étiez-vous ?
    — Etape huit, Seigneur. Nous avions bon espoir, mais les réponses vasculaires n'ont pas été suffisantes et nous l'avons peu à peu perdu.
    ~ Tes observations ?

Depuis quelques temps, il n'était plus rare que le Maître demande à son disciple son opinion sur son travail, chose impensable lorsqu'il était entré au service du scientifique, quelques mois plus tôt. Il fallait dire que Rezael s'occupait de l'essentiel du travail dans ce projet spécifique. Le Tercera supervisait, modifiait les processus et intervenait aux moments-clés. Le reste, le labeur pénible, son assistant s'en chargeait.

    — Je pense qu'utiliser des membres de Hollows décédés n'est pas suffisant. C'est comme composer un puzzle avec des pièces de tailles différentes.
    ~ Une superbe métaphore, Rezael. Je pensais la même chose, depuis quelques temps. J'ai une idée, que nous mettrons en pratique au prochain essai. Mais cela demandera quelques préparatifs. En attendant, nettoie le bloc. Et remets ton équipe au travail.

Rezael se retira après une révérence, sans même qu'Esteban ne se retourne pour le regarder. Encore une déconvenue dans ce projet, qu'il conserverait secret jusqu'à son succès. Jusqu'à ce que ses contemporains se retrouvent devant le fait accompli. Et même alors, songeait-il de plus en plus souvent, il serait sans doute plus sage de ne pas informer de cette expérience ses pairs et son Roi. Un petit secret, qui lui épargnerait méfiance et dégoût de ceux qui pourraient penser que la science de l'Arrancar tenait plus de la magie noire. Esteban savait qu'il jouait avec des notions très délicates : la vie, la mort, que faire des morts et comment obtenir du vivant. Enfin, toutes ces considérations étaient futiles, tant qu'il n'arriverait pas à une réussite.

Las Noches était splendide du haut de sa tour. Il n'avait certainement pas choisi l'endroit pour sa vue, c'était certain, mais lorsqu'il avait découvert que certains balcons du Palais offraient un panorama incroyable sur la Forteresse blanche et ses parages, il avait été agréablement surpris. Il lui arrivait donc de méditer sur son travail, au sommet des sommets de son monde, scrutant la pierre, observant l'architecture, détaillant les ombres qu'il distinguait dans les autres ailes du foyer de la monarchie Hollow. Il se sentait, plus que jamais, Seigneur. Un Roi et deux autres individus se tenaient au dessus de lui dans cette hiérarchie, mais peut importait. Lion errant, puis Chef de Meute, il était entré en ces lieux comme Fraccion de Szayel avant de devenir Ermite du Désert. Et à son retour, le voilà devenu Espada, Seigneur et Maître. S'il avait été vaniteux, il en serait mort de fierté.
Cette rétrospective fut troublée par un léger mouvement, dans un coin de son œil ambré : plus bas, sur une partie de Las Noches qu'il n'observait jamais car il ne s'agissait que d'un toit uni sans la moindre activité, se mouvait un individu. Voilà qui était curieux ! Cette portion du Palais n'était normalement pas accessible, bien qu'avec toutes les créatures le peuplant, il n'y avait aucun endroit qui ne put être colonisé par un Hollow. Ce n'était pas tant qu'une personne parvienne à atteindre l'endroit qui interpellait Esteban, mais le fait que quelqu'un veuille s'y rendre. Car, répétons-le, ce n'était qu'un bout de toit sans le moindre intérêt ! Le solitaire souhaitait-il s'isoler loin de la masse ? Auquel cas, il fallait l'informer qu'un assez vaste désert l'attendait derrière les portes du Palais, où il pourrait sans peine se perdre et finir seul. Mais à mieux y voir, le Tercera remarqua que l'inconnu était une inconnue... et qu'elle menait un étrange manège. A cette distance, il lui semblait distinguer un potentiel de puissance notable ; peut-être même équivalent à celui d'un Espada. Il en eut confirmation lorsque son regard félin, à l’acuité exceptionnelle, se posa sur sa cuisse droite et y distingua un numéro : 7. Son intérêt s'éveilla soudainement.

Ses larbins eurent la surprise de voir leur Maître enjamber d'un bond la balustrade et disparaître dans le vide. Ils échangèrent un regard étonné puis, estimant qu'il n'y avait pas vraiment de quoi s'en faire, reprirent le travail.

Esteban atterrit avec souplesse à quelques mètres de la jeune femme, en brisant cependant quelques tuiles sous son poids. Son manteau noir se gonfla comme un parachute et, une fois redressé, le Tercera prit soin d'ajuster sa tenue et de reprendre sa contenance habituelle. Il posa son regard sur la jeune femme, particulièrement dévêtue, qui semblait savourer ses exercices jusqu'à son intrusion.

    ~ Mes excuses pour cette apparition soudaine, chère demoiselle. Mais je vous ai distinguée de tout là haut - il pointa de l'index le ciel, désignant vaguement la tour de laquelle il venait de sauter - et vous avez interpellé ma curiosité. Je me suis également fait un point d'honneur à rencontrer tous les membres de l'Espada. Après cette longue introduction, je me présente enfin : Esteban Rojas, Tercera Espada. Je suis enchanté de faire votre connaissance, Septima.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2361-santo-pastor-rey-del-hueco-mun
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Arr-esp
Lies G. Rammsteiner
Rang : Cuarta Espada

Messages : 186
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeLun 3 Fév - 3:36

      Comme il était paisible cet instant de prouesses physiques que savourait l'apparente jeune femme sur son toit, isolée, le pensait-elle. La brise caressait sa peau s'échauffant sur la tension des muscles et l'activité de son corps qui s'intensifiait au fur et à mesure des mouvements qu'elle exécutait avec rapidité, fluidité et précision.
Le silence n'était troublé que par sa respiration et par le bruissement du tissus qu'il ne la couvrait pas plus que nécessaire. La scène était parfaite et c'est l'un des rares instants de calme qu'affectionne l'albinos, lorsqu'elle ne cherche pas un moyen de provoquer le destin pour donner un coup d'accélérateur au rythme un peu trop lent de la vie. Une cocktail assez paradoxal en soi il est vrai, mais c'est ainsi qu'elle fonctionne et pour sa défense, tout être turbulent sait également apprécier le calme sans lequel il ne pourrait créer l'action qui lui fait tant défaut. Et voilà que pour une fois, l'on vient la déranger quand de coutume c'est elle qui dérange les autres.
N'ayant pas sentit l'arrivée du fauteur de troubles, c'est le bruit du lourd tissus claquant dans l'air et le choc sous ses pieds, brisant au passage quelques unes de briques recouvrant ce toit de la forteresse, qui alertèrent Lies. Cette dernière, à défaut de sursauté, sauta en arrière, le temps d'un pirouette pour se redressée, elle atterrit sur ses pieds, en position de combat. Réflexes et instinct défensifs qui lui ont maintes fois sauvés la vie.
Elle observa l'homme qui se tenait en face d'elle, en train de réajuster sa tenue qui, contrairement à ce qu'elle avait vu des tenues immaculées des Arrancars du Palais, était d'un noir d'ébène faisant parfaitement ressortir les broderies dorées dont elle étaient parsemées de manière équilibrée. Il était grand, svelte et élancé à la carrure malgré tout suffisamment imposante, épaules larges, tenue droite et digne, presque royale... non, définitivement royale.
Son visage était encadré par une chevelure noire, presque aussi longue que celle de la Septima, et habillé par des iris d'ambres pour le moins intrigants. Il avait l'expression noble et neutre et parlait sur un ton un peu mélodieux qui se voulait presque doux. En somme, il n'avait pas l'air bien méchant, mais ne l'ayant encore jamais vu, l'albinos préféra restée sur ses gardes. Elle suivit brièvement son doigt pointant la tour juste au dessus avant de reporter des yeux concentrés et interrogateurs sur l'inconnu, prétendant être le Tercera. Elle l'analysa du regard, minutieusement, de haut en bas, recherchant la preuve de ce qu'il avançait, avant de plonger son regard dans le sien durant plusieurs instant, silencieuse et le souffle contrôlé.
En définitive il ne semblait pas agressif, posture neutre, langage du corps ouvert à la discussion... Lies se détendit doucement, revenant à une posture moins hostile. Elle souffla, haletant légèrement à cause de l'activité qu'elle effectuait avant d'être interrompue. Passant une main dans ses cheveux elle fit négligemment craquer sa nuque et son dos, puis ses doigts et prit une expression neutre pour répondre à la présentation d'Esteban.

«-Lies Gabrielle Rammsteiner. ''Septima'' Conclu-t-elle en reprenant le ton brun qui l'avait énoncé juste avant, pointant nonchalamment son numéros avec une expression de logique sur le visage, levant légèrement les bras en écart. Enchantée. Et Lieber Gott pourquoi vous planquez tous vos numéros ? On s'y retrouverait mieux en les voyant !»

Sa voix rauque, mais non moins féminine sonnait sur un ton blasé et sa phrase fut conclue par un soupir lourd. Puis, elle se planta convenablement face à la lui, la tête haute et son air naturellement arrogant étirant ses lèvres en un sourire fier. Une main sur la hanche et un sourcil à peine haussé elle poursuivit :

«Alors. Qu'est-ce qu'il me veut le Troisième, à part faire gentiment connaissance?

Sa question, Lies la chanta presque, le regard espiègle et provocateur. Le fait qu'elle ''interpelle sa curiosité'' avait flatté son égo et elle se ferait un plaisir d'écouter les raisons d'un tel intérêt de la part du brun.

_________________
Wer will, der kann.

   

Let the Storm rage on | Lies's Fightin' Theme|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1917-lies-g-rammsteiner
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Rey
Santo Pastor
Rang : Rey du Hueco Mundo, Messager de Sima

Messages : 759
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeMar 4 Fév - 20:34

Esteban était amusé de la réaction première de la Septima. Surprenait-il un chaton facilement sujet au sursaut ? C'était l'impression qu'il avait eu en la voyant bondir, toutes griffes dehors. Il avait eu beau s'adresser avec elle de façon très posée, il avait réussi à déclencher chez elle ce réflexe. Il le regretta quelque peu et aurait cru que dans un tel état de concentration, elle aurait réussi à détecter sa présence. Tant pis, le mal était fait. Il s'arrangerait pour ses rencontres futures d'annoncer son arrivée. Elle se détendit et abandonna sa posture de combat, comprenant sans doute qu'elle n'avait rien à craindre du Tercera en cet instant.
Elle avait encore le souffle un peu court lorsqu'elle se présenta à son tour. Un nom fort étrange, qui n'avait pas les connotations habituelles des Arrancars. Elle utilisait également des expressions qu'Esteban croyait identifier comme appartenant plutôt aux Quincys, bien qu'il n'ait rencontré que très peu de membres de cette espèce. Un pot-pourri d'influences diverses ? Il tâcherait d'en tirer, tôt ou tard, une explication.

A la remarque de la Septima, il répliqua d'un sourire taquin et son index baissa légèrement le col de sa tunique, révélant le "3" gothique tatoué sur sa peau hâlée, sur le côté gauche de son cou. Il ne le cachait pas vraiment, contrairement à ce qu'elle pensait, même s'il y avait une certaine part de vrai là-dedans. Si son col haut et sa chevelure dissimulaient en partie ce rang inscrit à-même la peau, Esteban ne reconnaîtrait pas qu'il ne supportait pas l'idée d'être tatoué comme un vulgaire bestiau. La question n'avait pas besoin d'être plus approfondie, il passa donc à celle que Lies évoqua à voix haute.

    ~ Faire votre connaissance est une raison en soit. Je n'ai pas d'intention cachée. Les rangs de l'Espada ont tendance à se décimer très rapidement. Autant apprendre à vous connaître tant que vous êtes des nôtres.

La triste sincérité d'Esteban n'était pas la meilleure façon d'engager la conversation. Mais Lies devait comprendre très tôt qu'elle occupait une place très convoitée et très exposée. Nombre d'Arrancars, à Las Noches et ailleurs, désiraient un titre d'Espada. Elle aurait sans doute à se battre pour garder son rang - et sa vie. On pouvait considérer que les cinq premières Lames occupaient des places trop haut élevées pour avoir à craindre qu'un nouveau venu puisse les éjecter. Mais pour les cinq dernières... Si la différence de niveau avec les Fraccions et les Numeros pouvait être notable, ce seraient eux les premiers à perdre leur place si un prodige se présentait face au Roi.

    ~ J'avoue avoir été impressionné par vos exercices. Votre souplesse est une prouesse à mes yeux. On devine que vous devez être une combattante redoutable. Je ne cherche pas par là à vous flatter inutilement. Je suis parfaitement incapable de réaliser ces figures que vous exécutez avec une apparente facilité. Est-ce une des raisons qui a poussé le Rey a vous confier le titre de Septima ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2361-santo-pastor-rey-del-hueco-mun
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Arr-esp
Lies G. Rammsteiner
Rang : Cuarta Espada

Messages : 186
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeJeu 13 Fév - 1:00

      Elle suivit du regard son mouvement révélateur de son rang. Elle acquiesça d'un léger mouvement de tête puis, écouta ce qu'il avait à dire. Elle haussa un sourcil et agrandit son sourire comme si l'on venait de la défier. Sa place elle tenait et elle la défendrait comme Cerbères garde avec ardeur et assiduité les portes sur le Styx, qui mènent aux Enfers de l'Antiquité.
Bête féroce défendant son os à moelle comme jamais, elle était déterminée et prête à faire manger ses qui ne payaient pas de mine, à quiconque viendrait convoiter son honorée place dans l'armée nocturne.
Elle ricana en baissant les yeux, avant de faire rouler ses iris. Elle est à la fois amusée et touchée par la sincérité des propos de la Troisième Lame. Elle prit, pour lui répondre, une moue entre le questionnement quant au sérieux de l'homme et l'assurance du regard, celle vraie réponse, claire et sincère concernant le danger émit.

«-Ooh, on ne se débarrasse pas de moi si facilement. Je suis calibrée pour le combat, quoiqu'il implique !»

Ton arrogant accompagnant la nonchalance de ses mouvements, lorsqu'elle se pencha en arabesque pour ramasser le linge sur lequel elle s'exerçait il y a tout juste une minute. Elle l'utilisa le tissus pour tamponner sa peau brillante une fine pellicule de sueur, de délectant du discours élogieux qu'Estaban tenait à son propos.
Lies ricana une nouvelle fois.

«-Personne ne me flatte sans raison ! Lança-t-elle comme un calembour, mais l’orgueil omniprésent dans sa voix chantante. »

Puis elle se stoppa, et regarda le Tercera avec un air interrogateur, puis leva les yeux, réfléchissant à la question qu'il venait de poser.
A vrai dire elle n'en savait trop rien et pour être honnête, elle n'avait passé que peu de temps face à son Roi. Difficile donc de savoir si c'est l'une des raisons qui avait ainsi orienté ses décisions. Cependant elle se dit qu'en tant que Roi il doit avec des yeux et des oreilles de partout , et qu'il était parfaitement probable que, oui, cela ai fait pencher la balance en ces faveurs.
Elle retrouva un sourire fier et confiant, hochant lentement la tête comme si elle s'approuvait elle-même.

«-Je pense que oui. C'est l'un des domaines dans lequel j’excelle. Quoi de plus juste que ce rang pour mettre mes talents aux services et profits de mon Roi ? C'est pas ce que tu fais toi? Ce qu'on fait tous ?»

Pour elle cela sonnait comme un évidence. Chacun ici était présent pour servir el Rey comme bon semblait à ce dernier. Ils étaient son armée et sa garde personnelle. Des Lames fines et précises -en théorie- dont le trace de passage reste, et restera, la mort et le vent comme signature, souvenant la poussière finale des ennemis de Las Noches.
Lies fixait Esteban dans les yeux, la banalité dans le regard traduisant l'interprétation qu'elle se faisait de son rôle d'Espada et de celui ses confrères.

_________________
Wer will, der kann.

   

Let the Storm rage on | Lies's Fightin' Theme|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1917-lies-g-rammsteiner
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Rey
Santo Pastor
Rang : Rey du Hueco Mundo, Messager de Sima

Messages : 759
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeDim 16 Fév - 19:20

Calibrée pour le combat, disait-elle. Soit. C'était une façon de se garantir une longue vie au sein de l'Espada, d'ordinaire. Mais Esteban était persuadé qu'il fallait, de nos jours, un peu plus qu'une puissance démesurée pour conserver un rang dans l'armée de Grimmjow. Après tout, les prédécesseurs de Lies étaient, eux aussi, des monstres de puissance, dans leurs domaines respectifs. Et pourtant, c'était elle qui était aujourd'hui tatouée du sept. Non, pour garder son titre dans l'élite, il fallait plus qu'un sens du combat hors du commun. De l'intelligence. Au moins assez pour comprendre qu'il valait mieux rester dans les bonnes grâces du Rey et trouver des alliés pour vous aider dans les moments difficiles. Elle n'en manquerait sûrement, de cette intelligence nécessaire ; mais encore lui fallait-il la sagesse de le comprendre. Et le discours qu'elle lui tenait ne faisait pas preuve d'une grande sagesse.
Pas plus que le fait de tutoyer aussi légèrement le Tercera.

    ~ Croire que le Rey ne choisit son élite que par leur mérite militaire serait un peu simpliste, Lies. Je ne veux pas faire preuve d'irrespect en disant que notre Roi n'est pas le plus fin des stratèges ; il se caractérise plus par un instinct guerrier qu'un vrai sens tactique, ce qui fait de lui notre souverain légitime. Mais il est conscient que n'avoir que des guerriers dans son armée ne lui offrira pas la victoire. Si vous vous résumez en guerrière, ce n'est pas un mal, rassurez-vous. Vous avez tout autant que les autres votre place à l'Espada. Mais d'autres Lames ont été choisies pour autre chose, ou plus quelque chose en plus, que leur capacités guerrières.

Le Tercera avait quitté le regard de la jeune femme, pour faire les cent pas alors qu'il exposait avec autant de pédagogie que possible son raisonnement. Des soldats, il en fallait. Mais les Espadas n'étaient pas des soldats. C'était des généraux, des gardes d'élite, la fine fleur... et résumer la fine fleur à un groupe d'individus tapant plus fort que tous les autres, voilà qui n'était guère prestigieux. Et s'ils en étaient arrivés au rang d'Arrancar sans que leur caractère n'offre plus de profondeur qu'une volonté primaire de vaincre leurs adversaires, alors ils n'étaient réellement que des animaux.

    ~ J'offre mes services de combattant au Rey, c'est vrai, mais j'ai plus à offrir et c'est ce que je fais au quotidien. En ce qui me concerne, je suis versé dans la science et j'essaie de trouver des solutions à nos problèmes par ce biais. En combat, je suis plus redouté pour mes neurones que pour mes poings. D'autres Espadas sont des plus stratèges, d'autres ont des capacités que les Arrancars ne possèdent pas, certains ont des pouvoirs si subtils et retords que leurs capacités leur donne leur rang... Et d'autres, tels que vous visiblement, sont des guerriers accomplis, qui sauront prouver leur loyauté en combattant de toutes leurs forces les ennemis de Las Noches. Pour en revenir à ma question, celle-ci pouvait se résumer ainsi : vous êtes forte, indéniablement, mais qu'êtes-vous d'autre ?

Nul défi dans cette phrase, juste de la curiosité et de l'intérêt. Le ton posé et le regard ambré d'Esteban posé dans celui de la Septima s'assurèrent que ce message fut bien compris. N'était-elle qu'une arme, un soldat dont l'existence était dédiée au combat, dans l'unique but de protéger le Rey, avec loyauté et abnégation ?
Ce serait d'un ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2361-santo-pastor-rey-del-hueco-mun
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Arr-esp
Lies G. Rammsteiner
Rang : Cuarta Espada

Messages : 186
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeVen 7 Mar - 18:40

      Écoutant attentivement et le regardant faire les cent pas comme un professeur d'école un peu trop impliqué, déballant son discours théorique et réfléchit. Elle avait une vague impression de déjà vu, ça l'amusait. Elle esquissa un sourire, qui s'élargit lorsqu'il clôtura son discours.
Ce qu'elle était ? Bien des choses, des choses qu'elle ignorait encore elle-même ou avait oublié. Cependant, c'est certain que le Tercera souleva un problème intéressant, mais Lies se fichait complètement de n'être qu'une machine de guerre. La guerre est un jeu, le plus grand et le plus intéressant qui soit.

«-Je suis... pas mal de choses. Entre autre une combattante d'exception, mais ça on le sait déjà, mais... Elle marqua un pose comme pour réfléchir. Si je suis aussi dévoué à notre Roi c'est uniquement parce que j'ai un profond respect pour ce mec qu'est parti de rien et qui en est arrivé là où il est aujourd'hui. Oui, oui ''ce mec'' parfaitement. Mais avant, d'être un soldat modèle -ou presque- je me bats essentiellement car j'aime ça. Elle sourit largement, comme fière d'elle, mais surtout que le simple fait d'en parler l'excitait déjà et son sang commençait à bouillonner. Ça m'éclate, il faut le dire. Faire couler le sang et briser des os... Son visage sembla à la fois s'assombrir et s'éclaircir d'une lueur particulièrement dérangeante. Une étincelle de folie traversa ses yeux lorsque qu'elle marqua une pause en regardant ailleurs, comme si elle visualisait la scène dans sa tête, ou qu'elle essayait de se contrôler. Puis toute la réflexion qui en découle, comment appréhender l'adversaire, chercher son point faible, le trouver, l'exploiter, retourner une situation à son avantage pour finalement piétiner sa carcasse minable... c'est le genre de sensations... de choses qui n'ont pas de mots pour les définir.»

Elle conclut sa phrase sur un sourire mauvais et carnassier.
Déjà durant sa vie humaine, son engouement pour le combat avait eu le don d'en surprendre et d'en inquiéter plus d'un, son père le premier. Mais son évolution en Hollow n'avait rien arrangé. Sa quête sans fin de puissance la menant à évincer et dévorer ses semblables n'avait peu à peu plongé dans une frénésie meurtrière sans nom et une douce folie assassine qui la faisait se délecter de n'importe quelle agonie ou torture, surtout si c'est elle qui était le bourreau patient ou le tortionnaire.
Son regard, après un moment d'absence malsaine de la part de son esprit, se reposa sur le Troisième, encore habité par une certaine obscurité.

«-A part ça, je suis aussi un modèle de perfection physique. Que ce soit dans la beauté comme dans la performance. Elle haussa brièvement les sourcils d'une manière qui pourrait presque passer pour séductrice, mais qui n'était pour elle qu'une expression de son incommensurable orgueil. J'ai l'esprit stratégique de nature et j'estime aussi avoir une capacité d'adaptation et de débrouillardise plutôt efficace. Elle esquissa une moue, comme si elle s'approuvait elle-même. M'enfin c'est bien beau d'étaler sa vie, mais toi, t'es ''versé dans la sciences'' mais t'y fous quoi ? Des expériences et des potions magiques?»

Son ton pouvait sembler moqueur ou je-m'en-foutiste, mais en réalité elle se demandait vraiment en quoi la sciences pouvait, d'une manière ou d'une autre, aider au prestige de Las Noches.

_________________
Wer will, der kann.

   

Let the Storm rage on | Lies's Fightin' Theme|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1917-lies-g-rammsteiner
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Rey
Santo Pastor
Rang : Rey du Hueco Mundo, Messager de Sima

Messages : 759
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeDim 16 Mar - 17:48

Une groupie fanatique de la guerre. Désespérant. Esteban allait de déconvenue en déconvenue. Même en tendant la perche à la révélation d'une profondeur, même minime, dans la psyché de la Septima, il n'en ressortait rien qu'une personnalité entièrement tournée vers le combat. Dramatique. Un soldat donc. Qui était fier de sa condition de soldat. Lies ne se définissait que comme une combattante, une combattante brillante, peut-être, mais juste une guerrière, dévouée à sa cause, à son art et complètement fermée, semblait-il, à toute autre chose.
Autant dire que le Tercera et elle ne deviendraient probablement pas les meilleurs amis du monde. Mais le Lion balaya sa déception : il savait en entrant dans l'Espada que les individus comme lui seraient rares. Lies ne faisait que répondre à ses attentes. Si cette vocation à combattre était des plus regrettables, elle ne tombait pas dans le stéréotype de la brute voulant taper tout ce qui l'entourait. Une lueur d'espoir. La possibilité d'en faire un camarade, à défaut d'un ami.
Il fallait se montrer patient.

Il était évident qu'elle se tenait en haute estime. Et qu'elle jubilait lorsqu'elle se battait. On aurait presque pu voir la bave couler de ses lèvres lorsqu'elle évoquait les affres de la lutte. Au moins était-elle passionnée par quelque chose, même si ce quelque chose était des plus triviaux. Esteban ne l'accompagnerait pas dans cette voie : pour lui, se battre était un recours ultime, et même s'il essayait également de faire marcher ses neurones quand il y était contraint, il voyait les empoignades comme une réminiscence de sa condition de Hollow. Autant les éviter autant que possible. Et puisqu'elle s'interrogeait à son tour sur ses occupations, il lui répondit avec douceur, considérant qu'elle risquait de trouver ses passe-temps bien abstraits.

    ~ Il y a de cela, oui. Des expériences, des études, des essais... J'essaie de comprendre ce que nous sommes, comment nous améliorer, ce que sont nos ennemis et comment les annihiler. Je cherche quels effets peuvent avoir certaines molécules, quels résultats peuvent être obtenus avec certaines techniques scientifiques... Je cherche des solutions à nos problèmes, autres que l'usage des poings. Une activité très prenante, souvent décevante, parfois gratifiante. La science a ceci de plaisant qu'on finit toujours par trouver quelque chose, que ce soit par hasard ou non, et ce quelque chose s'avère parfois utile.

Un portrait guère encourageant, mais honnête. Esteban doutait de toute façon que Lies veuille se convertir un jour aux laboratoires. Inutile donc d'embellir le tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2361-santo-pastor-rey-del-hueco-mun
Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Arr-esp
Lies G. Rammsteiner
Rang : Cuarta Espada

Messages : 186
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitimeMar 18 Mar - 23:34

      Son sourcil tiqua légèrement, de manière presque imperceptible. Écoutant son discours, l'albinos fronçant légèrement les sourcils en pendant à peine la tête sur le côté, subitement intéressée. En effet, le Tercera soulevait un problème des plus pertinents. ''Que somme-nous ?''
Lies n'avait certes prit que peu de temps pour réfléchir à la question, mais il n'empêche que tout cela l'intriguait. Déjà à l'époque pas si lointaine où elle errait dans le désert dans le seul but de se nourrir de ses confrères hollows en quête sans cesse de puissance, elle se demandait comment ce cannibalisme en arrivait à la faire évoluer. Mais aussi, les brides de souvenirs datant de son passé pré-Adjuchas n'avait de cesse de la perturber lors de ses brèves heures de sommeil.
Elle eût un léger sourire, n'écoutant que les trois quarts du reste des paroles du brun. Le fixant d'un ai intrigué, elle entrouvrit les lèvres un instant comme si elle cherchait à comment formuler sa phrase.

«-Et... jusqu'ici -car je suppose que ça fait un petit moment que t'es là, tu as fait des découvertes pertinentes concernant ces recherches ? Elle marqua une courte pose le temps de vers un léger pas vers l'autre Lame. Je veux dire, tes expériences sur notre... espèce, ont-elles données des résultats ?

Elle sourit, presque gêner de poser de telles questions mais, elle sentait au moins d'elle, qu'elle voulait savoir. Après tout, son corps, bien qu'elle maîtrise grandement, restait un mystère sur certain point et son perfectionnisme tactique la poussait à vouloir en apprendre plus sur elle-même, ce qu'elle était, était devenue ? Et pourquoi, puisque Esteban en parlait, en apprendre également sur ses ennemis.
La Septima désirait répondre à ce type de petites questions, dont les réponses pourraient apporter à la jeune Espada, des renseignements qui, de son point de vue, seraient capitaux, ne serait que pour son futur au sein de l'armée du Hueco Mundo qui, malgré l'actuel calme apparent, restait, rappelons-le, en guerre ! Certains semblaient d'ailleurs avoir tendance à l'oublier, ce qui avait le don d'agacée la militaire en Lies.
Mais le Troisième avait là de quoi satisfaire sa soif de savoir tactique et, soyons honnêtes, peut-être répondre aux questions qui hantent l'esprit de Lies.

_________________
Wer will, der kann.

   

Let the Storm rage on | Lies's Fightin' Theme|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1917-lies-g-rammsteiner
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas   Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas
» Corps ardent, esprit bouillonnant ! [En pause]
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» Esprit Servant de l'anneau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Hueco Mundo :: Las Noches-