AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 La Dixième s'entraîne! [PV Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Ven 9 Mai - 21:52

Taka soupira, puis observa ses mains, qui tremblaient légèrement: il n'en menait pas large, actuellement. Déjà qu'en temps normal il passait son temps à se rabaisser (et encore, il avait fait d'énormes progrès!), mais alors aujourd'hui... Il allait se battre, aujourd'hui. Et pas avec n'importe qui s'il vous plaît: avec rien de moins qu' Igarashi Shu, qui était capitaine de la Dixième et, incidemment, son Capitaine. Il avait déjà eu l'occasion d'entendre parler des compétences de son leader, et le connaissait très bien à force de le côtoyer tous les jours. Mais un combat, même pour s'entraîner, c'était autre chose. Comme d'habitude, il était arrivé au terrain d'entraînement une demie-heure en avance. Mais pas forcément pour faire du repérage, non: c'est juste parce qu'ici, il avait plus d'espace pour faire les cent pas que dans ses quartiers. Et si quelque chose tournait mal? Et si il glissait, tombait à la renverse et se faisait transpercer par son Capitaine? Ou alors, si Shu le trouvait trop mauvais et qu'il le renvoyait de la Dixième? Ah, vraiment, il n'aurait jamais dû accepter cet entraînement! Mais il n'avait pas tellement eu le choix, insistant comme avait été son supérieur. Et puis, au fond de lui, tout au fond de lui, il attendait ça avec impatience. Il avait envie de voir où il se situait. La dernière fois, il avait affronté de puissants adversaires sur Terre, et il était clair que sans l'aide de l'humaine, du capitaine Kaogake, il aurait été détruit. Il devait devenir fort, plus fort. Et quoi de mieux qu'un Capitaine pour jauger son niveau?

Enfin, toutes ces pensées étaient tellement enfouies dans son subconscient qu'elles agissaient plutôt comme des messages subliminaux qu'autre chose. Et donc, il continuait ses cent pas. Le Capitaine lui avait donné rendez-vous loin du Rukongaï, et encore plus du Seireitei, pour qu'ils puissent s'en donner à cœur joie comme il avait dit. Peut-être qu'il avait véritablement prévu de l'éliminer pour le punir de son incompétence... Entre le Bankaï et son Hollow, Shu-taisho avait de sacrés atouts dans sa manche... Mais pas question qu'il se laisse faire, ça non! Inspirant un grand coup, le blond Shinigami rajusta son brassard de Vice-Capitaine, son fourreau à sa ceinture, et lissa son hakama. Il n'était plus temps de reculer, désormais! Et il restait encore vingt minutes avant l'heure du rendez-vous. Bon sang.


[Désolé, c'est pas trop trop long.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Dim 25 Mai - 14:52

Il était temps ! Temps de voir ce que mon Vice-Capitaine avait réellement dans le ventre ! Cela faisait maintenant un moment que j’attendais ça, une occasion de le faire venir au-delà du Seireitei. Le forcer à y aller pour que l’on puisse s’affronter et qu’enfin je jauge ce que mon lieutenant valait. Que je sois capable de l’entrainer et de le faire progresser, de lui faire toucher les étoiles, un jour !
    Akiji, t’es en charge on reviendra plus tard avec Taka !

Mon troisième siège se courba en signe d’accord alors que j’allais partir en direction du Rukongaï, rejoindre Taka qui n’avait vraisemblablement pas eu le courage de m’attendre pour y aller. Alors que j’allais y aller, une pensée traversa mon esprit et je me retournais pour en faire par à ce pauvre Akiji.
    Oh, et oublie pas de prévoir assez de gars à la station de soin, voire même quelques gars de la quatrième qui serait là « pour les entrainer » ou quelque chose du genre… Taka risque d’en avoir besoin ! Et peut être que moi aussi s’il est pas aussi mauvais que ce qu’il dit !

Je me retournais en riant, content de l’effet que je venais de produire sur mon officier. Il m’avait lancé un regard blazé, trop habitué qu’il était à tout ça. Peut être avait-il même déjà pris les dispositions nécessaire, après tout il me connaissait depuis assez longtemps pour savoir qu’avec moi un bon entrainement finit toujours par un passage à l’infirmerie. Et donc que ce pauvre Taka risque lui aussi d’en avoir besoin. Mais bon, j’avais ce qu’il fallait avec moi pour qu’après l’entrainement on est de quoi revenir jusqu’ici.
    Allez j’y vais !

Je disparaissais d’un Shunpô véloce. Je ne devrais pas faire attendre mon cher Taka qui devait être en train de s’angoisser là-bas. Tel que je le connaissais il devait surement être en train de flipper pour sa vie, se demandant pourquoi il avait accepté un tel entrainement. De mon côté j’étais sûr qu’il avait ce dont je désirais, et Haiko me l’avait encore confirmé l’autre soir au bar. Ce que j’allais devoir faire c’est surtout travailler sur son caractère et sur ses capacités à croire en lui !

Le trajet ne me prit pas long à coup de Shunpô puissant. Un excellent échauffement qui allait me permettre de l’attendre de pied ferme dès le début du combat, après tout je ne comptais pas une seconde y aller gentiment. Il allait me montrer ce qu’il valait j’y comptais bien ! J’arrivais finalement au lieu de rendez-vous, pour y découvrir un Taka faisant les 100 pas. L’endroit avait gardé les marques de mes affrontements avec Akihiko, et des balafres étaient visible un peu partout. De la simple marque dans le sol laissé par un coup dévié, au trou de cero dans les montagnes, en passant par les morceaux de sol arraché par nos énergies respectives. Oui, un lieu propice au combat, propice à un combat entre un Capitaine et son Vice-Capitaine. Il me cachait sa puissance, aujourd’hui il allait me prouver qu’il n’était pas le mauvais Shinigami pour lequel il se prenait !!
    Et bien Taka, avec tout ces tours t’es échauffé ! Au moins on perdra pas de temps là-dessus !

Je le jaugeais, placé à quelques mètres de lui. Mon Vice-Capitaine, si peu sûr de lui. Cela se ressentais sur son corps. Ce qu’il dégageait, la position de ses épaules fermé, cette image qu’il avait de lui tranchait de l’énergie qu’il avait en lui. Il était quelqu’un de puissant, je le savais, il fallait maintenant qu’il le comprenne, qu’il surpasse son manque de confiance. S’il voulait un jour être digne des espérances que j’avais pour lui il ne pouvait se permettre de montrer qu’il n’était pas sûr de lui, il devait en imposer et ce dès la seconde où on le regardait. Aujourd’hui il comprendrait !
    J’imagine que j’ai pas besoin de t’en dire plus sur les raisons de notre présence ici. Comme je suis sympa je te laisse la chance de commencer !

Je dégainais mon Zanpakutô, j’allais lui faire comprendre que s’il n’y allait pas à fond, il risquait sérieusement de se faire mal ! Mon Reiatsu explosa, et l’air autour de nous se mit à chauffer, chauffer énormément alors que le sol explosa sous ma puissance. Une folie nouvelle m’enroba, donnant l’impression que j’étais possédé par une entité nouvelle.
    Allez Taka, j’t’attends !!

Il était temps qu’il me prouve que j’avais fait le bon choix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Ven 6 Juin - 15:20

L'heure du duel tant attendu et tant craint par le Vice-Capitaine était venue. Aussi énergique qu'à son habitude, Shû avait déboulé sans crier gare et exhortait déjà l'aérien blondinet à se jeter dans la mêlée. Taka avala sa salive et s'humecta les lèvres avec une moue pincée: il ne pouvait plus reculer, maintenant. Il ne pouvait plus prétexter un mal de ventre ou toute autre indisposition. Pas même de vieilles blessures au genou se réveillant. Non, Shu était déterminé à ce qu'il y ait match. La preuve, il avait libéré son reïatsu, qui engloba le frêle officier comme un géant refermant deux énormes pognes. Le sol commençait à se fendiller puis à craquer, tandis que le natif du Rukongai tiranchait le col de son haut sombre: on cuisait, ici. Cependant, il se ressaisit rapidement: le Capitaine était sérieux, et s'il ne faisait pas attention, il y avait des chances qu'il souffre. A son tour, il libéra son Reïatsu, des bourrasques gonflant les arbres alentour et envoyant valser les graviers et autres poussières autour du Vice-Capitaine. L'air engloba son corps, rafraîchissant les environs et atténuant les effets de l'énergie spirituelle de son adversaire. Il avait du mal à croire qu'il puisse égaler son Capitaine, et se persuada qu'en dépit de ses dires, Shu n'était pas à fond. Mais il ne pouvait pas vérifier la véracité de cette affirmation, pour le moment.

Le blondinet dégaina son Zanpakutô, et fendit l'air devant lui en annonçant d'une voix monocorde "Souffle, Shirufusodo". Le katana se mua en une longue lame constituée de plumes immaculées, et le manche prit les atours d'une branche soigneusement taillée. Pointant la plume-épée vers le sternum de son supérieur, Taka lança d'un ton hésitant:


- Euh... J'espère que vous êtes prêt, Capitaine, parce que j'arrive...

Le "Peut-être" ne devint qu'un murmure alors que Taka bondissait vers son Capitaine, soulevant sa lame et l'abattant pour un coup vertical tout le long du torse. La plupart des adversaires précédents du Shinigami s'étaient laissés avoir: comment une simple plume pourrait-elle trancher? Et sans se l'avouer, le Kazegai se délectait de leur face stupéfaite quand le sang giclait de leur entaille. Mais Shu ne se laisserait pas avoir, sans doute. Après tout, il connaissait son Vice-Capitaine. Juste après avoir terminé son mouvement, il leva son sabre, comme s'il reculait le temps, sauf que cette fois son Zanpakutô lâcha une violente lame d'air, aiguisée comme un rasoir . A cette distance, le Capitaine ne pourrait pas éviter. Ou du moins voulait-il le croire... Pour temporiser, il recula d'un nouveau bond et adopta une garde haute d'escrime, bras d'arme à la perpendiculaire du buste et sabre pointé vers son opposant. D'un mouvement rotatif du poignet, il réalisa un cercle de la pointe de sa lame.

Alors s'échappa une tornade à taille humaine, qui fila en grondant vers Shu, tandis que Taka adoptait une garde plus pratique : il était plus que probable que ses piètres efforts n'aient pas touché son supérieur, et que celui-ci s'apprêtait à lui faire comprendre le sens du mot « Offensive puissante. » C'était même absolument certain. Maudite journée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Lun 23 Juin - 13:26

Mon reiatsu englobait toute la zone. La chaleur se faisait pesante, et la folie d’Heyshiro imbibait l’air, comme un poison malsain, essayant de faire plier Taka sous sa force. Mais pour mon plus grand plaisir mon jeune Vice-Capitaine fit exploser son Reiatsu. Des rafales de vent s’échappèrent de son corps pour venir atténuer la puissance de mon Reiatsu. Il rivalisait complètement avec ma propre énergie, ce qui eut pour effet de laisser un sourire carnassier apparaitre sur mon visage. Il avait tout le potentiel que je désirais, il ne me restait qu’à lui faire croire un peu plus en lui. Car avec une puissance pareille, il était évident qu’il serait un jour capable de rivalisera avec les plus grands du Seireitei ! J’y comptais bien !

Lorsqu’il laissa son Zanpakutô se libérer, et qu’il me montra cette plume que j’avais déjà eu l’occasion d’admirer, il m’envoyer le signe qu’il était maintenant prêt à combattre. Je le regardais de mes yeux flamboyants, lui lançant un signe de la main pour l’inciter à venir à pleine puissance ! Il était encore hésitant, mais j’étais sûr qu’au fil du combat j’arriverais sans trop de problème à lui faire passer ce détail. Après tout s’il en était là ce n’était clairement pas pour rien, il avait les ressources pour me mettre dans une position délicates il devait simplement y croire !

Je ne pris pas la peine de libérer mon Zanpakutô, pas pour l’instant, cela viendrait plus tard, et probablement en passant directement par la case Bankaï. Je le pousserais jusque dans ses derniers retranchements, qu’il le veuille, ou non ! Mon arme vint simplement se positionner contre la sienne. Une attaque basique que je parais d’un mouvement basique. Un instant nos deux forces s’affrontèrent, je sentais qu’il manquait encore d’envie. D’envie de passer ce mur que je représentais à l’instant. Il n’était probablement pas du genre à désirer passer par la force mais quand même. Ce bien maigre assaut ne représentait pas grand chose.

Alors que sa main recula pour m’envoyer une autre attaque, la mienne passa sur mon torse. J’avais envie de lui montrer que même son combo ne servirait à rien et que s’il désirait m’avoir il lui en faudrait plus, bien plus ! Une énergie rougeâtre se propagea le long de mon corps, créant une couche protectrice qui vint sans le moindre problème arrêter la première attaque de mon Lieutenant. Quant à sa deuxième attaque, celle-ci me secoua un peu plus que je l’avais penser, mais pourtant je restais là, droit et fier, ne laissant pas paraitre la moindre marque suite à son attaque.
    Il t’en faudra bien plus Taka.

Lâchais-je avec un sourire moqueur. Le combat n’étais qu’à ses prémices et il aurait été mal avisé de considérer cette première attaque comme autre chose qu’un échauffement. Maintenant qu’il avait essayé, j’allais pouvoir lui montrer !
    A mon tour maintenant, non ?

Ma voix était celle d’un enfant amusé à qui on laissait enfin la possibilité de jouer avec son nouveau jouet ! J’avais décidé que je ne compliquerais pas trop les choses pour l’instant, j’allais simplement lui montrer ce qu’était un véritable assaut de sabreur et comment on faisait pour qu’il soit réellement efficace ! Je ne désirais pas compliquer trop les choses maintenant, il allait simplement devoir comprendre que j’attendais plus de lui que sa première attaque !
    Attention j’arrive !

Je prenais un malin plaisir à lui parler ainsi et je savais qu’en cet instant l’on pourrait réellement me prendre pour un enfant plutôt qu’un Capitaine, malheureusement un déplacement rapide plus tard je faisais disparaitre cette impression reprenant mes pouvoirs de Capitaine. J’étais apparu légèrement en dessus de lui dans son dos, mon sabre bien en main prêt à le découper en deux. J’espérais pour lui qu’il serait prêt !

Il serait dommage qu’il meurt si facilement !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Mer 25 Juin - 19:22

Comme Taka s'y attendait, Shu s'était sorti sans aucune égratignure de ses assauts. Certes, il était loin d'avoir attaqué au maximum de sa puissance, mais il avait encore quelques scrupules à attaquer son Capitaine en cherchant à sérieusement le blesser. Le concerné semblait par contre avoir abandonné toutes formes de retenue et se déplaça à une vitesse assez alarmante derrière le blondinet. Rien qu'il ne puisse égaler, mais la soudaineté de l'assaut qui suivit prit de court le Lieutenant, qui réalisa son Shunpo un peu trop tard, laissant la lame mordre ses chairs, y traçant un sillon rouge qui était fort heureusement peu profond. A l'écart de son supérieur, le Kazegai posa la main gauche sur sa blessure, comme pour chercher à épancher le sang qui en gouttait à un rythme lent, et il soupira: il lui faudrait demander une nouvelle tenue à l'intendant, et il avait horreur d'aller le voir. A chaque fois, il avait droit à des remontrances... Sous son masque las, ses neurones tournaient à plein régime, réfléchissant à ses prochaines actions: il ne s'en tirerait pas en prenant Shu à la légère, ça c'était sûr. Il considéra un instant son Zanpakutô, puis une idée lui vint.

Toujours sans piper mot, il commença à enchaîner les Shunpo, parcourant le terrain de cette joute improvisée, bondissant de part et d'autre de Shu dans le but de le déstabiliser. Après quelque temps à se mouvoir, il fendit l'air deux fois de suite, de gauche à droite et de droite à gauche, propulsant ainsi deux lames d'air, mais avec une petite subtilité: la seconde était placée dans l'ombre de la première, de telle sorte à ce qu'on ne puisse pas la discerner de prime abord sans y faire attention. Une feinte assez grossière, il fallait bien l'avouer, mais peut-être que Shu tomberait dans le piège. Taka ne comptait pas trop dessus, vu son manque de talent, mais l'espoir fait vivre, après tout. Bondissant à une autre position, il commença cette fois à frapper l'air de nouveau, mais avec des mouvements beaucoup moins amples, quelques centimètres à peine, verticaux comme horizontaux. Après un certain temps, il cessa: un essaim de petites lames d'air reposaient devant lui. En sifflant, elles filèrent droit vers Shu, transperçant les cieux en cherchant à trancher sa chair.

Avec ça et ce qui lui était réservé avant, le blondinet espérait que son Capitaine encaisse au moins un peu. Il recula de quelques pas, pour temporiser, et se mit en garde de nouveau: son petit doigt lui disait que tout ça était loin d'être terminé. Mauvais comme il était, le Vizard s'en sortirait sûrement sans sourciller. Mais pourquoi est-ce qu'il avait accepté cet entraînement, bon sang?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Mar 1 Juil - 0:09

Des images de Taka apparurent un peu partout sur le terrain. Il allait essayer d’utiliser sa vitesse pour me surpasser. Une idée bonne mais pas suffisante. Car déjà des images de moi apparurent sur le terrain. Si un spectateur non avisé avait regardé le combat en cet instant il aurait vu une dizaine de réplique moi et n’aurait été capable de distinguer le vrai du faux. En ce qui nous concernait nos vitesses s’annulant l’une l’autre nous savions parfaitement où se trouvait le vrai du faux, et il ne m’aurait donc pas si facilement. J’aurais même pu le prendre à son propre jeu si j’avais mis mon masque. Mais il était encore trop tôt, il faudrait qu’il me force plus que ça.

Il se décida finalement à attaquer, je ne pris pas la peine cette fois-ci de réfléchir plus que nécessaire à ma défense. Au vue de la vitesse déployait il comptait pas y aller de main morte ! Je n’allais tout de même pas commencer à sous estimer mon Vice-Capitaine aujourd’hui. Pas maintenant qu’il avait commencé à enfin croire en lui.
    Dankû !

Un mot lâché tel un soupir. Une incantation simple pour un sort extrêmement puissant. Le mur d’énergie se dressa en un instant ne laissant pas la moindre chance à Taka de m’avoir avec sa première technique. La deuxième brisa le mur laissant une partie des petites lames d’air s’approcher de moi, mais il était déjà trop tard et lorsqu’elle arrivèrent sur moi je n’étais plus là !

Au fond de moi Heyshiro rugissait d’envie de se battre, je le ressentais plein d’hargne et d’envie de se battre il ne désirait qu’une chose, s’échapper et prendre la main, montrer à Taka ce qu’était une attaque, une vrai ! Pourtant ce n’était pas à lui que j’allais faire appel. Pas maintenant. Il y en avait une autre que je sentais envieuse de participer, joueuse qu’elle était. Onibi s’était mis à chantonner dans mon crâne, elle sautillait gaiement dans les plaines de son monde intérieur. Ses flammes dansaient autour d’elle, je la connaissais assez bien pour savoir qu’elle se languissait d’envie de combattre, il était temps.
    Jigoku no wa Onibi. BANKAI !

Pas d’étape intermédiaire. Je n’en avais pas besoin, ni l’envie. Elle désirait exprimer toute sa puissance et je comptais la laisser le faire. Nous avions atteint le stade ultime il y assez longtemps maintenant, nous n’avions même plus besoin de parler pour nous comprendre, tout comme c’était depuis peu le cas avec Heyshiro.

Les flammes d’Onibi jaillirent de toutes parts, l’effet pyrotechnique était spectaculaire et la puissance dégageait par mon Bankaï ne laissait que peu de doute quant à mes intentions ! J’allais le forcer à m’attaquer avec tout ce qu’il avait, et surtout avec ce qu’il possédait peut être déjà, du moins je l’espérais, ce serait tout ça de moins à travailler par la suite ! Il allait devoir sortir les grands moyens s’il comptait y arriver !

Déjà des liens de feu apparurent dans le dos de Taka, une attaque simpliste. Je n’étais en aucun cas là pour faire étendu de mes propres capacités, c’était à lui de me montrer de quoi il était capable, je ne cherchais qu’à le mettre dans l’embarras, et surtout, à découvrir la puissance qu’il gardait enfouit, cette même puissance que je ressentais en lui mais qu’il ne semblait toujours pas désireux de me montrer ! Il allait devoir se surpasser s’il espérait avoir une chance dans ce combat, j’avais encore beaucoup trop d’atout dans ma manche pour qu’avec ce qu’il avait montré il soit une véritable menace ! Mon bras se dressa en face de lui et un rayon de flammes partit, extrêmement concentré, prêt à le transpercé de part en part !

Il était temps qu’il grandisse !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Sam 5 Juil - 9:33

Au sens propre comme au figuré, les attaques du Vice-Capitaine de la Dixième se heurtèrent à un mur et à la vivacité de son Capitaine. Le Shinigami blond s'attendait à ne pas pouvoir prendre de vitesse son supérieur, mais le voir se réaliser était toujours un petit peu déprimant... Qu'à cela ne tienne, il était trop tôt pour qu'il abandonne, et son supérieur lui en tiendrait certainement rigueur. Sans compter qu'au vu de sa posture, il allait se jeter corps et âme dans la bataille. Taka se mordit la lèvre inférieure en entendant l'incantation du Bankaï du Vizard, et assista bouche bée aux jaillissements infernaux sur les flancs de Shu. Rien à dire, même s'il l'avait déjà vu faire, c'était toujours aussi impressionnant. Des langues de flammes rougeoyantes jaillirent dans le dos du Lieutenant, et vinrent cercler ses articulations, du coude aux chevilles en passant par les genoux et les poignets. Les flammes firent crépiter sa peau et son kimono, mais il tint bon: il n'allait pas céder pour si peu, il avait déjà subi bien pire. Un instant, l'image du traitement de Dame Farune lui revint en mémoire: alors même qu'il n'était qu'un moins que rien, il avait appris à encaisser. Et même s'il était toujours un moins que rien, au moins l'était-il un peu moins aujourd'hui! Le Capitaine pointa ensuite son bras vers le blondinet, et il s'en échappa un rayon de flammes extrêmement concentrées, dont le diamètre était sans doute inversement proportionnel à la puissance. Taka grimaça.

Il n'aurait sans doute pas le temps de se dégager. Alors, au prix d'un effort surhumain, il brisa les chaînes qui entravaient ses membres supérieurs, se jura de tout faire pour fortifier son corps, et déporta au maximum son buste, tout en entourant son corps d'une fine couche d'air, agglomérée grâce à son Zanpakutô, laissant tout de même le rayon percer son épaule gauche. Sa chair grésilla, mais aucun point vital ne fut touché, l'air atténua un peu la pénétrance du rayon, et le feu eut l'avantage de cautériser la blessure sitôt qu'elle était apparue. Il avait perdu une bonne partie de la mobilité de son bras gauche, mais l'heure était à la contre-attaque. Avec un sourire déterminé, il ouvrit son œil droit et darda sa pupille émeraude sur son Capitaine et adversaire, avant d'énoncer simplement:


- Danse dans les cieux, Shirofukuroku!

Sa lame se changea en deux grandes ailes d'albâtre, qui vinrent entourent le Shinigami comme un œuf le faisait avec un oisillon. Après un instant, le tout explosa en une volée de plumes tandis que réapparaissait la frêle silhouette de Taka, recouverte d'un ample manteau vert. L'air qui circulait entre son corps et sa tenue atténuait un peu la douleur des brûlures, même si ça n'avait rien d'une panacée. Pointant sa paume droite ouverte vers Shu, il laissa s'en échapper une masse d'air qui fila vers le Capitaine. Pas pour le blesser, mais bien pour le déconcentrer et préparer la suite de ses attaques. Levant ce même bras, il l'abattit comme un marteau, et cette fois l'air vint au-dessus de Shu, cherchant à le plaquer au sol. Enfin, paume ouverte, il traça un cercle dans l'air, englobant son Capitaine. Lorsqu'il serra le poing, les lames d'air précédemment accumulées autour de son leader s'abattirent sur lui de toutes parts, comme une vierge de fer se refermant sur sa victime. Son manteau claquant au gré des vents soulevés par sa puissance, Taka fixa la fumée dégagée par son attaque, cherchant à y trouver son Vizard de Capitaine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Sam 5 Juil - 12:18

Shu, une fois encore tu utilises sans te restreindre ton énergie. Tu n'en es qu'à ton troisième tour et déjà voici ce que tu as dépensé en énergie :

- 4 techniques de niveau 5
- 4 techniques de niveau 4
- 2 techniques de rang 3

En terme d'énergie, déployer autant de rang 5 en si peu de tour, c'est juste énorme, surtout couplé aux rangs 4 qui consomment aussi.

Malgré cela, Taka est resté assez logique dans ses dépenses mais a été obligé d'encaisser. Je te demanderais donc de te restreindre pour la fin de ce combat et d'employer très peu de rang 5. Sur le principe, t'as cramé une grosse partie de ton énergie ici.


- Shinjirô -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Ven 11 Juil - 14:18

Mes assauts passaient, néanmoins l’accumulation de fatigue commençait clairement à se faire sentir. Je jouais au gars trop sûr de moi et cela se ressentirait à un moment à un autre. Je me retrouvais quelques années en arrière face à Imari à y aller à fond sans faire attention à mes dépenses d’énergies, si sûr de moi que je pouvais être à l’époque. Aujourd’hui la donne était différente, j’espérais lui apprendre une leçon, la question était de savoir si j’en serais capable, ou pas. Je le regardais se démener, commencer à saigner de plus en plus, il y allait à fond et en cet instant il n’avait plus grand chose à voir avec le Taka peut sûr de lui que je connaissais. J’étais vraiment fier. Il ne lâchait rien et je ne pouvais qu’être heureux du choix que j’avais fait il y a quelques temps de ça, de le prendre comme Vice-Capitaine.

Finalement il le fit. Il laissa sa libération suprême apparaitre, coupant court au doute que je pouvais avoir là-dessus. Il était définitivement un homme qui irait loin, vraiment très très loin ! Il gravirait les marches et je le ferais grandir toujours plus ! Oui, il deviendrait un homme important du Seireitei, définitivement ! Je souriais comme un gamin, trop content de pouvoir découvrir un nouveau jouet, un nouveau jouet extrêmement mortel ! Il était temps qu’il me montre tout ce dont il était capable !

Il était temps qu’il me montre si ses entrainements avaient porté leur fruit. Oui, j’allais enfin devoir le recevoir comme il se doit ! Autour de moi un dôme protecteur se forma, alors que sur mes deux avant bras deux boucliers apparurent. Les deux premières attaques firent voler en éclat mes défenses, me laissant indemne, mais complètement à la merci d’une troisième et dernière attaque d’un tout autre calibre. Je savais qu’elle allait faire mal, très mal. Après tout ma résistance n’était pas si incroyable que ça. Pas autant que celle qu’il semblait avoir. Les lames d’air me coupèrent de toutes parts. Je sentais leur morsure sur ma peau, me coupant de tous les côtés. J’étais en sang après son assaut et il est clair que ce choc aurait un impact décisif sur le reste du combat. Mes mouvements seraient clairement ralentit et avec mes dépenses d’énergies préalables, il s’était plus que prouvé digne de son rang ! Néanmoins j’avais une dernière carte à jouer, une carte qui venait de se réveiller avec la douleur et qui mourrait d’envie de faire connaissance avec lui.

Ma main passa sur mon visage alors qu’un torrent d’énergie déferla sur le terrain. Une énergie d’un rouge aussi sombre que la folie d’Heyshirô. Celui-ci dans un ricanement sournois apparut enfin, trop content qu’il était de pouvoir tester ce que valait mon Vice-Capitaine, notre Vice-Capitaine. Le masque enfin sur mon visage, le terrain autour de moi venait de prendre un sacré coup avec l’apparition de mon monstre. Je le regardais, découvrant finalement le monstre que j’étais devenu.
    Moi c’est Heyshirô, et je vais venir te botter le cul !

Toujours aussi sûr de lui. Il ne reculait devant rien et même au porte de la mort il réussirait à garder confiance en sa puissance dévastatrice ! Oui, il était définitivement temps de faire quelque choses ! Mon Zanpakutô réapparut enfin dans sa forme Shikaï à la différence qu’il était maintenant fait de flammes. Une arme que j’allais utiliser pour ajouter encore plus de dégât à ce que j’allais lui envoyer. Après tout Heyshirô se laissait complètement aller, et sa puissance augmentait complètement la mienne !

D’un coup de lames plusieurs petites boules de feu légèrement plus grosses qu’à l’habitude partirent en direction de mon Vice-Capitaine alors que je suivais déjà derrière me rapprochant de lui avec une attaques basiques mais tellement plus dangereuses que d’habitude, couplé à mon Zanpakutô de flammes et la puissance du monstre blanc ! J’étais peut être à bout,

Je restais un capitaine malgré tout !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Mar 15 Juil - 21:10

Enfin, Shu venait de libérer son dernier va-tout, laissant son masque de Hollow à l'apparence osseuse recouvrir ses traits tirés suite au Cercueil Acéré encaissé un peu plus tôt de plein fouet. Lorsqu'il adopta cette apparence, la pression spirituelle dégagée fit vaciller Taka, qui se remit droit de justesse: lui aussi en avait fait beaucoup, et ses blessures le lançaient affreusement. Sans doute n'avait-il que la force d'exécuter un dernier assaut... Qu'il exécuterait. Pas question de lâcher maintenant. Le moins-que-rien s'était effacé devant l'étincelle qui avait progressivement enflammé l'esprit du Shinigami, déterminé à triompher malgré les enjeux plus que dérisoires de cet entraînement. Ses deux yeux, d'un vert irisé, étaient dardés sur son Capitaine, et il cherchait à masquer les graines de la peur qui l'envahissaient en voyant ce Hollow... Le reïatsu de l' Igarashi s'était paré de teintes macabres, et il n'avait plus rien à voir avec l'habituelle bonhomie du Capitaine. Ce n'était pas le moment d'abandonner, cela dit! Taka tendit ses bras devant lui, et incita d'un geste le Vizard à passer à l'attaque. Ce qu'il fit, puisqu'il se servit d'un sabre enflammé pour projeter moult boules de feu qui filèrent sur le blondinet en crépitant dans les airs, comme des feux d'artifice mais en beaucoup plus dangereux.

Il tenta de se défendre du mieux qu'il put, pris de court par la rapidité de l'assaut, et croisa ses bras devant son torse et son visage. Les projectiles enflammés s'écrasèrent dans ses flancs, sur ses jambes et ses bras, laissant à chaque fois des traces noirâtres sur sa cape. Serrant les dents pour ne pas hurler, retroussant le nez pour ne pas sentir l'odeur des chairs brûlées, il tint bon malgré tout, et le coup de sabre qui suivit ne le prit pas de court. Il l'esquiva d'un Shunpo, et atterrit en titubant quelques mètres plus loin. Ses dernières forces s’égrainaient lentement, mais il allait les insuffler dans un dernier assaut. Pointant Shu du doigt, il lâcha un timide:


- Enchanté, Heyshiro. Avec les compliments de la maison!

Agitant rapidement sa main en direction de Shu, il souleva les vents et déchaina une tornade sur son Capitaine. Il aurait bien voulu faire plus, mais le Reïatsu lui manquait. Relâchant son Bankaï et rendant à son sabre sa forme scellée, il réussit l'exploit de se jeter sur son opposant et de lui asséner une frappe oblique, de l'épaule droite jusqu'à la hanche gauche, avec toute la force qu'il lui restait. Sa vue se troubla un instant, l'empêchant de savoir s'il avait fait mouche ou non. En tous cas, il tomba sur les fesses, se courba en arrière, et soupira avant de s'exclamer:

- Je suis vidé, Capitaine. Je me rends.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Sam 19 Juil - 18:24

Fier de lui je pouvais l’être ! Il venait de me prouver qu’il était capable de rivaliser avec un Capitaine, et même si je m’étais légèrement laissé emporter durant le combat il restait un élément plus que recommandable au rang de Capitaine. Il était évident qu’il avait encore des progrès à faire et que je n’avais pas utilisé toute la puissance qui était à ma disposition. Mais pour un combat de la sorte il s’en sort plus que bien ! Oui définitivement j’étais content de lui, et surtout des progrès qu’il avait pu faire depuis que je l’avais pris en tant que Vice-Capitaine. Notre timide Taka devenait jour après jour un peu plus un homme taillé pour avoir sur ses épaules un Haori blanc. Et je savais que le jour où cela serait nécessaire il le ferait sans hésiter ! Je le formais pour ça après tout !

Ses deux dernières attaques tentèrent de passer, mais la première même si elle passa quelques peu finit arrêter par la même technique que précédemment, mon dôme d’énergie boosté par l’énergie d’Heyshiro et enfin un Shunpô, dernier morceau d’énergie que je trouvais à dépenser pour sauver ma peau. J’étais au bout de ma vie, et venait de dépenser mon énergie comme lorsque je combattais avec Akihiko, comme le bourrin que j’étais ! Oui définitivement j’avais encore des progrès à faire dans la restriction d’énergie c’était plus qu’évident ! Si je désirais sauvegarder au mieux mes réserves il faudrait que j’apprenne à me restreindre. Car être capable de déclencher l’armageddon d’un simple mouvement de la main était une chose, être capable d’utiliser efficacement cet armageddon en était une autre. Si j’avais pour moi la puissance brute, il me manquait bien trop souvent l’énergie pour l’utiliser !
    Ne t’inquiète pas, je comptais m’en arrêter là ! Tu t’es bien défendu et je suis tout autant vidé que toi ! Bien joué !

Un sourire se dessina sur mon visage, j’étais véritablement heureux et il devait le voir. J’avais faillit me faire battre par mon Vice-Capitaine et pourtant je souriais content d’avoir pu enfin découvrir de mes propres yeux la puissance qu’il cachait la dessous ! Son Bankaï était splendide et même s’il lui faudrait encore un peu de temps pour lui faire atteindre son potentiel maximum, je savais qu’il était capable d’y arriver et je ferais tout mon possible pour l’y aider ! Mon masque finit par disparaitre et je repris enfin couleur humaine alors que l'énergie d'Heyshiro disparu du terrain pour de bon. Dans ma tête je l'entendis lâcher un : "A la prochaine petit!" en ricannant. Il se recroiserait sûrement, c'était évident !
    Par contre tu me l’avais bien caché hein ! Ton Bankaï ! Petit malin va ! J’étais sûr que tu l’avais mais bon t’aurais pu m’en parler quand même !

Je le regardais avec des yeux qui se voulaient fâché, et finissait par rire de la situation. Il est vrai que j’aurais apprécié qu’il m’en parle mais je n’étais pas non plus complètement en colère contre lui. Il n’était pas facile de parler de ce genre de chose à son Capitaine, surtout quand l’on est quelqu’un comme lui de trop peu sur de soit. De plus il avait peut être peur que cela implique de nouvelle responsabilité. J’étais simplement content qu’il ne se soit pas retenu pendant cet entrainement et qu’il se soit laissé aller à son potentiel maximum. Car maintenant que je savais exactement où il en était nous allions pouvoir travailler sur ces forces et ses faiblesses pour le rendre encore plus efficace et qu’il soit finalement prêt pour le jour où enfin on le nommerait Capitaine. Car j’étais confiant, ce jour arriverait !
    Ça fait longtemps ?!

C’était le minimum que je désirais savoir !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Jeu 24 Juil - 13:49

Taka leva la tête vers son Capitaine, et commença à tapoter sa lèvre inférieure de son index droit, pris dans ses réflexions. Depuis quand exactement avait-il ce Bankaï? Il était venu naturellement. Le Faucon avait toujours été rigoureux dans ses entraînements, et même à l'époque où il était la risée de la Troisième, et que la phrase la plus utilisée pour répondre à une corvée était "T'as qu'à demander à Taka", il se donnait corps et âme lorsqu'il s'agissait de perfectionner ses talents de combattant. Toutes les étapes s'étaient enchaînées naturellement, et il avait eu le temps d'apprendre à utiliser son Bankaï. Mais tout de même, il aurait bien voulu donner une date précise... Même s'il était un vermisseau, il aurait voulu continuer de satisfraire son Capitaine après lui avoir donné du fil à retordre durant le combat. Sinon, il allait retomber dans ses vieux travers, et Shu allait prendre quelqu'un d'autre comme Vice-Capitaine, et... Il secoua la tête, ramassa un caillou et le jeta au loin en grommelant. Ne pas savoir quand on a eu son Bankaï, c'est quand même le comble! Est-ce que ça datait de son arrivée à la Dixième ou avant? Il se prit la tête entre les mains et se tortilla, se frappa le crâne de son poing droit, et jeta un nouveau caillou, avant que l'illumination ne vienne, comme une ampoule métaphorique au-dessus de sa blonde chevelure.

Il était encore à la Troisième la première fois que son Zanpakutô avait commencé à lui parler. Si au départ, il s'était attendu à ce que l'incarnation de son sabre le traite comme un moins que rien, et lui annonce qu'il allait voir ailleurs parce qu'il était trop nul, en réalité l'esprit lui avait fait des compliments. Et il avait sans doute été le premier à lui faire des compliments sérieux, ce qui avait laissé pantois le chétif blondinet, à l'époque. Alors il avait continué sur cette voie, et il lui avait fallu des années avant de pouvoir matérialiser son Zanpakutô. Temps qui avait été rallongé par sa volonté de garder ça secret: il ne voulait pas qu'on le voie s'entraîner. Ça aurait certainement perturbé son processus d’apprentissage, aussi il ne pratiquait que lorsqu'il était absolument certain d'être seul. L'esprit de son Zanpakutô, un faucon aux teintes claires et à l'apparence vaporeuse, s'était révélé beaucoup plus difficile à faire obéir que le porteur du Zanpakutô, mais Taka y était parvenu et avait atteint le Bankaï peu avant son entrée à la Dixième, et après, ça n'avait été que du polissage. De fait, lorsqu'il avait malencontreusement tabassé un de ses camarades, c'était aussi parce qu'il ne parvenait plus à avancer dans son entraînement, et qu'il en était incroyablement frustré. Et les propos tenus par sa victime sur Dame Farune l'avaient fait exploser, un peu comme le couvercle d'une cocotte minute qui saute quand il y a trop de pression.

En définitive, il leva de nouveau les yeux vers Shu, puis déclara:


- J'ai dû le maîtriser un peu avant mon arrivée à la Dixième, je pense. Après, ça n'a été que du travail de polissage depuis ces quelques années... Et ce n'est pas tant que je n'ai pas voulu vous le montrer, c'est surtout que je n'en ai jamais eu l'occasion. Il faut dire qu'on n'a pas souvent été associé, mais lors de ma dernière mission sur Terre, le capitaine Kaogake l'a vu. Donc je ne suis pas le genre d'idiot à le garder caché pour une raison douteuse...

Il se tut, baissa la tête, tout penaud, et commença à tripoter son brassard de Vice-Capitaine. Il conclut:

- Bien sûr, j'accepterai toute punition que vous jugerez bonnes pour cet affront, Shu-taisho.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Dim 27 Juil - 1:26

    Quelle punition ! Tu mérites pas de punition pour m’avoir caché ça, c’est juste que tu aurais pu me mettre au courant de ce genre de chose. Surtout que tu l’avais avant ton arrivé ici. Si c’était un progrès fait depuis ton arrivé j’aurais compris mais là tu aurais du me le dire dès ton premier jour !

Je n’étais pas le moins du monde fâché contre lui. Simplement je désirais qu’il soit honnête avec moi. C’était là dessus que reposait notre relation. Je lui faisais confiance et j’espérais que quoi qu’il arrive il soit capable de me parler franchement. Je n’avais que faire des formules de politesse, et autres tournures de phrase. Lorsque j’avais décidé de faire de lui mon Vice-Capitaine c’était pour avoir un bras droit sur qui compter, comme c’était le cas à l’époque avec Imari. Quelqu’un en qui je pouvais avoir entière confiance et qui ne me cacherait rien. J’étais simplement un brin déçu.
    Mais ne t’inquiète pas, maintenant que je le sais on pourra en profiter on va pouvoir officiellement commencer à te former pour la suite. Après tout, le Gotei 13 manque foncièrement de Capitaine !

Sur ce coup là j’espérais le faire sursauter c’était évident. Lui qui n’était déjà pas sur de lui, que je lui parle ainsi de mon envie de faire de lui un jour prochain un Capitaine allait surement lui mettre un sacré coup sur la tête, mais je n’étais pas là pour lui cacher la chose et autant qu’il s’y acclimate tout de suite, car j’étais bien décidé à le faire atteindre les hautes sphères de la hiérarchie du Seireitei ! Il me rejoindrait et un jour deviendrait mon égal, c’était évident. Il en avait les capacités, il ne lui manquait plus que la tête et le mental pour. Ce qui n’était clairement pas gagner, mais avec un Capitaine comme moi il allait apprendre, qu’il le veuille ou non !
    Oui, autant que tu t’y fasse hein ! Parce que je vais pas te lâcher avec ça ! Et puis c’est bien, j’pourrais me permettre de prendre des vacances comme ça !

S’il devait se former, qu’il prenne ma place était probablement l’une des meilleurs solution. Après tout c’était aussi ce que l’on m’avait fait avant que je ne devienne Général au Kanshu, et mon prédécesseur m’avait propulsé à ce poste sans réellement me laisser le choix. Ce qui n’était clairement pas plus mal au final. J’étais certains que Taka serait moins heureux de la décision que je ne l’avais été à l’époque, ce qui faisait que j’allais devoir employer les grands moyens avec lui, si j’espérais lui faire comprendre qu’il était fait pour ce rôle. Mais j’étais certains qu’un jour viendrait où il comprendrait, et qu’il me remerciera d’avoir pris cette décision pour lui !

Car oui, il attendrait les sommets, qu’il le veuille ou non !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Dim 27 Juil - 11:22

Voilà pourquoi Taka avait du mal à évoquer son Bankaï: tout de suite, on lui agitait sous le nez le poste de Capitaine. Et, décidément, ça n'était pas pour lui. Déjà que Vice-Capitaine, c'était bien trop à son goût, alors l'échelon au-dessus... Commander des hommes, devoir leur parler en public, les orienter, c'est bien beau, mais quand on a le charisme d'une huître et l'estime de soi d'une amibe, c'est particulièrement difficile! Et Taka était persuadé de valoir moins qu'une amibe, parce que l'amibe, elle, est utile à quelqu'un. Non, il exagérait ses vices, quand même, et il secoua la tête pour chasser l'image du Takamibe. Shu allait devoir se rendre à l'évidence: évoquer le Capitanat sur le ton de la plaisanterie suffisait à le mettre dans tous ses états, alors si un jour on lui proposait véritablement une place... Et voilà que son supérieur parlait de vacances! Taka n'en crut pas ses oreilles: le Vizard voulait-il mener la Dixième à la ruine, en lui faisant de telles offres? Après s'être démené pour en faire une Division correcte, il offrait à un moins-que-rien la possibilité de diriger? Mais d'où sortait-il cette idée saugrenue? Le chétif blondinet se boucha les oreilles et commença à siffloter, pour ne plus entendre d'autres folies de la part de son Capitaine. Toutefois...

Lorsqu'il y réfléchissait posément, il avait l'étoffe d'un Capitaine. Il était plus que capable au combat, puisque son Reïatsu avait été capable d'annihiler celui de Shu, et il savait qu'il n'était pas encore à sa pleine puissance. Il était jeune, qui plus est, à peine cent ans, et il était prompt à réagir, et souvent de la bonne façon. Il ne lui manquait que la motivation et la confiance en lui. Il était une lame parfaite, mais une lame recouverte d'une couche de rouille qui l'empêchait d'accéder à son plein potentiel. Et avec le bon forgeron, il pourrait atteindre cette perfection. Mais ce genre de pensées ne le frappait que trop peu, elles n'étaient que gouttes d'eau au milieu d'une mer d'auto-critiques et autres déprimes plus ou moins passagères. Si tous reconnaissaient son talent, il bloquait à cause d'une seule personne: elle. Une fois qu'il aurait dépassé ces appréhensions, et qu'il serait parvenu à s'émanciper, volant librement tel le vent qu'il était censé représenter, alors oui, il pourrait faire un bon Capitaine, mais pas avant. Et son problème, lui seul pouvait le résoudre. Se débouchant les oreilles, il cessa également son introspection, et considéra Shu avec un air perdu qui le faisait ressembler à l'idiot qu'il était, et commença à bafouiller:


- Moi? Ca... Capitaine? Ha ha ha ha ha ha ha ha... Hein? Vous étiez sérieux? Capitaine de la Division des nuls, alors... Et encore, il y a sûrement des nuls plus compétents que moi. Je ne mérite même pas le Vingtième Siège de cette Division... Ah, oups, désolé, Shu-taisho, je ne dois pas dire ça en votre présence. Mais permettez-moi au moins de le penser. Même si je ne devrais pas vous dire que je le pense.

Et le Faucon, qui avait bien piètre allure en cet instant, ferma hermétiquement sa bouche pour éviter de dire plus de bêtises. Lui, Capitaine, c'était la meilleure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Jeu 7 Aoû - 13:39

Blasé, oui c’était bien le mot qui décrivait le mieux le regard que je lançais à mon Vice-Capitaine. Celui-ci avait le don pour me taper sur le système lorsqu’il se mettait à parler ainsi. Si j’avais eu plus d’énergie il y a fort à parier qu’il serait déjà par terre immobilisé par un Bakudô. Aujourd’hui il n’aurait le droit qu’à des remontrances verbales et à un regard foudroyant.
    Comme si j’allais te permettre de penser pareille bêtise ! J’étais on ne peut plus sérieux, et que tu le veuille ou non, tu feras ce que je te dirais de faire ! Le jour où cela viendra tu sera prêt et avec un peu de chance j’aurais réussi à te rendre moins con !

Enervé je l’étais un tantinet. Je l’avais choisi et ne pouvais m’en prendre qu’à moi même, mais tout de même le voir se comporter ici après qu’il ait réussi à me tenir tête d’une si belle manière. Toute l’admiration que j’avais pu avoir pour mon Second avait disparu, laissant place à un sentiment amère de gâchis. Il perdait son talent à se prendre pour un déchet qu’il n’était clairement pas. Je me rappelais ma propre puissance alors que j’étais Vice-Capitaine, et si j’excellais en nécromancie je restais bien loin du niveau qu’il avait démontré aujourd’hui.
    Et puisque tu aimes me prendre pour un con, la semaine prochaine tu vas aller à ma place à l’académie. J’étais censé donner des entrainements de maniement du Zanpakutô. Et qu’on soit clair, si j’entends le moindre écho que tu t’es plaint, rabaissé, ou quoi que ce soit qui pourrait entacher l’image de la Dixième, je te promets que quand tu reviens je t’envoie en camps d’été chez Shinjirô ! Et là je peux te promettre que quand tu reviendras tu auras toutes les raisons du monde de te plaindre !

Le tout dit sur un ton calme, avec une pointe de sadisme qui ne m’était que trop rare. Je ne désirais que son bien, et si cela devait passer par ça alors soit, je prendrais le taureau par les cornes et le ferait devenir ce Capitaine qui sommeillait en lui. Le Seireitei avait bien trop besoin de force pour que je me permette de laisser une puissance comme la sienne se perdre pour cause de connerie ! Néanmoins, s’il avait réussi à me mettre autant dans la panade je n’étais clairement pas d’accord que cela se reproduise, et j’allais profiter de tout le temps qu’il m’offrirait en prenant ma place pour m’entrainer, autant que je le pourrais ! Il était bien hors de question que je baisse de régime, si lui devait faire des efforts, il en était plus que pareil pour moi !
    Allez arrête de faire cette tête d’enterrement, tu t’es bien battu, et tu mérites bien un break. Je t’offre un verre chez Ayuzaki en rentrant !

Bien qu’il ait réussi à m’énerver avec ces âneries il restait mon brave petit Vice-Capitaine et je n’étais clairement pas du genre rancunier. De plus si on oubliait le semblant de punition que je lui avais donné il avait clairement mérité que je lui offre un verre, un verre que je dédierais à son avenir !

Un avenir que j’espérais brillant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   Mer 13 Aoû - 9:37

Et voilà, comme d'habitude, Shu s'énervait. C'était vraiment une mauvaise idée de se descendre en sa présence, ça, Taka le savait pertinemment, mais chassez le naturel, il revient au galop, comme on dit. Comme d'habitude, le Vice-Capitaine de la Dixième, en plus de réprimandes, reçut une "punition", si on peut appeler ça comme ça. Cette fois, il allait devoir aller donner des cours de maniement du Zanpakutô à des étudiants de l' Académie. Comment pouvait-il espérer aider des jeunes qui étaient déjà bien meilleurs que lui? Ah non, il devait penser positivement, c'est vrai. Il se garda bien de faire une quelconque remarque, et se contenta d'hocher la tête, tout penaud, lorsque son supérieur lui donna cette tâche. La perspective du camp d'été avec Shinjirô le fit frémir: c'est qu'il faisait peur, le Kenpachi. Impossible qu'il fréquente quelqu'un d'aussi effrayant, ça non! Et puis quoi encore, devenir ami avec lui et le prendre comme modèle, pendant qu'on y était? Voyant son vermisseau de Vice-Capitaine d'humeur morose, Shu le rassura et promit de lui offrir un verre en rentrant. Taka le remercia humblement, et le duo de dirigeants de la Dixième commença à quitter le terrain d'entraînement. Le blondinet jeta un dernier regard à l'endroit: certaines des marques qui blessaient le sol étaient de son fait... Alors, était-il si mauvais que ça?

Bien sûr qu'il l'était. Il n'était pas grand-chose... Depuis son accession à ce poste, il avait fait des progrès, ça, même lui le reconnaissait. Disons qu'il était passé d'être unicellullaire à larve pluricellullaire. C'était un progrès comme un autre, après tout. Mais lui, Capitaine? Il y avait des centaines de personnes à faire monter en grade avant qu'on ne pense à lui, hein. Même certains humains lambda feraient de meilleurs Capitaines que lui, comme par exemple cette fille blonde avec qui ils avaient fait équipe, sur Terre, en mission avec Kaogake Haiko, le Capitaine de la Sixième Division. Bon, elle n'avait pas de Zanpakutô, mais le trop humble Faucon était persuadé que des comme lui, elle en mangeait soixante treize pour son petit déjeuner. Perdu dans ses réflexions, Taka ne sentit pas passer le trajet jusqu'au bar où Shu avait prévu de l'amener. Mais une fois à l'entrée, il commença à baliser: et si le Capitaine comptait le faire boire jusqu'à ce qu'il soit trop soûl et qu'il promette d'accepter l'offre d'être Capitaine qu'on lui ferait un jour? Ou alors s'il faisait un coma éthylique? Ou s'il vomissait tellement qu'il mourait sur le coup de déshydratation? Il se prit la tête entre les mains et grimaça, puis entra lorsque Shu, déjà dans le bar, lui lança un regard faussement énervé. Le Vice-Capitaine bredouilla:


- Ce sera un jus de fruit pour moi, Capitaine.

Et la suite? Ça, c'est une autre histoire....

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Dixième s'entraîne! [PV Shu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Dixième s'entraîne! [PV Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» dixième prime
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» « Un mensonge en entraîne un autre. » -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-