AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Lullaby for Sadist [ft Asuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Ven 4 Juil - 23:18

Il avait mis son réveil pourtant. Mais va savoir pourquoi, ce dernier n'avait pas daigné faire son devoir. Du coup, le shinigami était en retard. Si ça avait été un jour comme les autres, il s'en foutrait. Seulement la, c'était le jour où Asuna avait requis la présence de Shin. Ces deux dernières années avaient changées pas mal de choses et l anciennement septième siège s'était vu offrir une petite promotion, passant de la septième à la cinquième place. Pas grand chose, mais pour lui c'était un grand pas. Cela pouvait se traduire par deux choses : soit au manque d effectif, soit parce qu'il remplissait bien son boulot. Évidemment c'était plus du côté de la première solution que la balance penchait, mais Shin était persuadé que la deuxième y était aussi pour quelque chose.

Les cheveux ebouriffés, la gueule de bois, pas rasé, voilà comment il se trouva dans la salle de bain. Fallait changer tout ca, trop de laisser aller. Et puis assez de racontage de vie. Kimagurenai était posé à côté de la salle de bain, sur le lit. Elle avait pas arrêté de gueuler sur son maître, qu'elle considérait plus comme un moins que rien et qui devait satisfaire ses besoins en se la fermant car il n'avait pas le droit de parler tellement ses remarques étaient inutiles. Fini donc la phase "mon/ma chéri(e)" et autres marques d affections. Et place à "merdeux, puceau". La joie n'est ce pas ? Et lui, bah il ne rechignait pas. Du moins il ne pouvait pas se le permettre, sous peine de devoir se faire violence lui même. A force, il éprouvait une certaine lassitude lors des punitions, et le faisait machinalement, même quand il n'en avait pas besoin. Autant dire qu'il se baladait toujours avec des poches de sang et des perfusions dans son sac. Un drogué au perf' quoi. Ajoutez cela a ses délires SM et vous avez le nouveau Shin. Sympa nan ? Moi je trouve en tout cas.

Une fois qu'il eut fini de se préparer, il embarqua pour sa convocation. A l'extérieur du Rukongai. Ça devait être important. Ou bien non. Enfin, bon, il se devait d'y être, et se hâter. Fissa, parce que sinon remontrances obligées. Comme sa capitaine avait hérité du poste du regretté Shunsui, elle possédait davantage de pouvoir et la moindre erreur pouvait se montrer fatale.

Eh, blaireau, grouille toi ! Tu la fais attendre, et moi tu me fais grave chier. Sérieux, c'était obligé que je vienne aussi ?
Ferme la steuplait, tu m empêche de me concentrer. J dois trouver un motif de mon retard.
Ok donc tu crois que c'est la fête la ? Tu t'excuses tout de suite en te tailladant la lèvre inférieure !

Le cinquième siège sortit de sa sacoche une petite lame et s exécuta. Une petite entaille, pour ne pas devoir ouvrir une poche maintenant.

Mouais... Pas de quoi me faire mouiller ton truc, enfin. J'accepte ce geste, esclave sexuel.

Se recoiffant vite fait, il esquissa un sourire avant d apercevoir sa capitaine au loin. Yavait plus qu'à espérer qu'elle soit de bonne humeur pour le retard. Il s'inclina, geste de politesse et de soumission aussi. A part Kimagurenai, seule sa capitaine avait les pleins pouvoirs sur lui.

Capitaine. Navré pour ce retard. Vous désiriez me voir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Lun 7 Juil - 19:01



« Capitaine Commandante, à présent, cher enfant. »

Les mots ne s’enveloppèrent pas du tissu de l’aigreur rigide et sèche. Leurs syllabes, enrobées d’une douceur sucrée, avaient ce charme du rappel patient d’une mère aimante auprès de son fils distrait. Pour autant, aussi tendre que fut son propos, le regard pourpre qu’Asuna posa sur le nouvel arrivant ne laissait guère transparaître cet amour.
Elle se tourna vers lui, les bras croisés dans les manches, son visage d’albâtre tourné en une figure souriante. Ses lèvres sanguines dévoilaient des dents plus blanches que sa peau, dont l’immaculé possédait quelque chose de prédateur.

Ils étaient seuls au milieu d’un vallon piqué de bosquets et de rocs, traversé par une rivière à l’onde claire. Endroit idyllique s’il en était, havre de repos et de calme, du moins tant qu’on ne se penchait pas plus en observations. Sous certaines pierres poussaient une moisissure noirâtre et morte, tandis qu’au cœur des brins d’herbe se lovaient des os blanchis, et que le cours d’eau charriait dans sa boue le venin de vies éteintes.
La Mère s’amusa de cette corruption cachée aux yeux crédules.

« Je me souviens d’un être fragile, tombé sous quelques coups d’un ennemi cruel. Un petit combattant chétif, certes, mais porté par une conviction l’ayant mené à vouloir donner sa vie. »

La bienveillance gracieuse s’épanouit plus intensément sur les traits de la Reine Rouge.

« La conviction qu’il pouvait me servir et m’être utile. »

Elle s’approcha de Shin ; ce dernier la dépassait en taille, mais l’autorité qui émanait de la femme lui conférait un maintien bien plus grand que ne pouvaient le faire quelques centimètres. Sa paume pâle enferma la joue du jeune homme en une caresse fantôme, délicate.

« Deux ans ont passé. Tu as survécu, et échapper à la mort forge autant que cela détruit. Tu ne sembles pas être mort à l’intérieur. As-tu grandi ?»

Asuna fit quelques pas en arrière, écrasa du talon un os, n’entendit pas le craquement qu’il fit, ou ne voulant l’entendre, toute dédiée à la tâche de sonder le garçon.

« Il y a deux ans, tu étais un enfant hagard. Tes épreuves ont-elles faites de toi un adulte ? Elle leva le bras dans la direction de son subordonné. Je dois en juger, sais-tu ? »

Le feu bleu enveloppa ses doigts fins, et un torrent de flammes se déchaîna sur le malheureux en un souffle brûlant de destruction.




_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Jeu 10 Juil - 11:59

Quelle erreur il avait fait ! Oublier que son propre capitaine était devenu la personne qui portait le Gotei a bout de bras. Décidément, Shin oubliait tout aujourd'hui. Et ce n'est pas Kimagurenai qui allait l aider. Plutôt se fouttre de sa tronche quand Asuna avait repris le médecin. Il se savait observé, c'est pourquoi il pensa directement à baisser la tête et s écraser devant elle, ce qu'il faisait tout le temps quoi. Cependant, la mère rouge ne le blama pas. Non. Elle préféra rappeler à son employé ses prouesses durant l invasion des Maho, l'événement marquant depuis ces deux dernières années.

Tu vas prendre sévère, victime !

Et contre toute attente, il n'en fut rien. Le garçon cru y distinguer un sourire sur le visage de sa capitaine. Et elle s'approcha de lui, dévoilant son aura si particulière. Il avait beau être plus grand qu'elle, Shin savait très bien qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait de lui si elle le voulait. Même le jeter comme un sac à patate.
Puis elle décida de le tester. Après avoir fait un résumé assez bref de la vie du jeune garçon, des flammes bleues sortirent de son index et son majeur. Elle ne rigolait pas, elle le testait vraiment !

Kido.

Pivotant sur le côté droit, il se mit en position à ce qu il reçoive le kido uniquement par la droite. La puissance du choc le poussa à reculer de quelques mètres, ce qui le fit grimacer. Lui qui aimait d'habitude se faire violenter, la il était servi. Juste avec un sort de kido. L enveloppe d'acier de Kimagurenai fumait encore, sous l impulsion de l 'explosion. Il saignait déjà du bras et sa tête lui faisait affreusement mal. Cela ne l'étonnerai pas du tout. Juste avec un kido il était déjà mal en point.

Mec, Tu me déçois. Montre lui que tu sais te battre enfin. Donne tout.
Tu daignes m'aider aujourd'hui tiens ?
Détrompes toi mon garçon. J en ai juste marre que tout le monde pense que t es un incapable. J'ai l'air de quoi moi après ?
Ça roule, Princesse.

Un shunpo pour revenir à la hauteur de son adversaire, il se retrouva devant elle, à deux mètres environ. Un regard bref à sa douce. Elle avait sans doute compris ce qu'il voulait faire.

Anata wa fukigen ?

Il avait décidé d user de son zanpakuto pour une fois. Pour une fois, il avait envie de lui faire goûter les joies d un affrontement. Et comme Asuna était une fille, cela boostait encore plus Kima. Le garçon shunpota encore une fois, et, devant sa capitaine, s'agenouilla face à elle tête baissée et commença à asséner son coup en direction de sa patella gauche. Bien sûr, son bras blessé était celui qui avait été touché, donc si son attaque touchait, ce serait qu'une entaille qu'il pourrait faire. La forme de Kimagurenai n était pas faite pour ce genre de combat. Il aurait fallu qu'il attaque en premier pour pouvoir profiter complètement de la situation. L'attaque se devait de réussir
La mobilité d'Asuna se trouverait un chouïa réduite. Enfin normalement.


_________________


Dernière édition par Hayako Shin le Jeu 10 Juil - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Jeu 10 Juil - 12:27

Shin, la bienséance du RP veut que tu n'imposes pas les dégâts à l'adversaire. Tu vises un point particulier ? Indique l'intention. C'est à ton adversaire RP de déterminer s'il encaisse ou non ton coup. Ho, et encaisser une rang 4 en ayant 3 en résistance, tu devrais commencer à être bien mal. Faudrait que tu prennes ça en considération pour la suite. Bref, change moi ça ! Du reste, bon jeu !

Muda ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Ven 11 Juil - 19:18



Le garçon survécut à la marée incandescente, non sans mal néanmoins ; il chancela, brûlé sévèrement sur tout un coté de son corps, et la Mère scruta les plaies, une trace de vague déception obscurcissant ses traits. Elle le quitta des yeux pour laisser son attention errer sur le flanc des montagnes, montrant par cette nonchalante attitude que la situation ne l’intéressait présentement plus.

« Sois vigilant en tout instant, murmura-t-elle en se perdant dans le lointain, ou tu ne vivras pas vieux. »

Le sabre de la Commandante heurta vivement l’acier du garçon, détournant l’assaut d’un simple mouvement du poignet, et la jeune femme n’eut même pas à sacrifier sa contemplation pour calculer la manœuvre. Elle repoussa son subordonné d’un coup d’estoc, plus intimidant que dangereux, avant que son bras ne retombe inerte contre son flanc. Finalement, la Reine Rouge daigna voir à nouveau l’enfant ; ses iris rubiconds lui glissèrent un regard torve, en total contraste avec son sourire doux :

« Guéris ta chair. Ton sang abreuve par trop de flots l’herbe de ce sol. »

Une recommandation à la texture d’ordre. Une sphère d’or naquit entre les doigts d’Asuna, qui porta sa création jusqu’à son visage, et l’observa sous tous ses aspects d’un air insondable.

« Laisse ton Zanpakutô. Il est piteux, faible. »

L’orbe de lumière luisit intensément, et des ombres difformes dansèrent sur le masque de la Mère. Cette dernière ravie du spectacle caressa du bout de l’index la surface moirée de ce minuscule soleil. À son contact, l’énergie vermeille crépita, menaçante.

« N’as-tu donc d’autres atouts ? Ne te restreins pas. Tu m’insultes. Je veux te voir poussé dans tes derniers retranchements, donner tout ce que tu as de force. Je n’ai pu la constater auparavant. Tu es tombé bien trop vite face à l’ennemi. »

Le Kidô flamboya d’une énergie folle ; sa surface tranquille se déchira sous l’injonction terrible d’éclairs meurtriers qui fendirent l’air de leurs vibrations cinglantes.

« Si tu refuses de grandir, je t’y contraindrai. »

L’orbe implosa, un trait de foudre jaillit et le havre paisible où coulait un ruisseau ne fut plus qu’une explosion.




_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Sam 12 Juil - 9:38

Il était vrai qu'il s etait retenu. En même temps, il tenait absolument à voir ce qu'il pouvait faire accompagné de sa princesse, après tout ce temps. Tout était vrai en fin de compte, il n'était qu'un bon à rien, uniquement destiné à servir de médecin. Tout ce qu'il avait pour se défendre, c'était le kido. Bien peu suffisant, mais c'est tout ce qu'il avait pour contredire Asuna.
Kimagurenai n'avait pas répondu à sa réflexion, sur le fait qu'elle était faible. Elle n avait pas entendu, ou bien refusait d admettre cela donc faisait la sourde oreille. Il savait tout comme elle qu'ils étaient faibles ensemble. Ils ne partageaient pas du tout la même vision des choses, que ce soit en combat qu' en dehors.

Désolé ma belle, mais elle a raison sur ce point. On est pas du tout synchrones.
Fais comme tu veux. Tfasson j'en avais ma claque de toi et de ces conneries.

Son zanpakuto reprit sa forme normale. Tout allait devoir se régler en stratégie, autre que taper dans le tas tel un rustre. Il lui fallait regagner l intérêt de son adversaire, lui montrer qu'il pouvait s'en sortir, et de tout son potentiel. Il jeta un coup d'oeil à son état. Pas franchement convaincu d'avoir une chance face à la Reine rouge, le médecin ne perdit pas confiance. Il savait au fond de lui même qu'il pouvait bien mieux faire.

Je vais donc cessez de me bridez, et y aller à fond.

Il dit ça quand elle lui représenta du kido. Raikoho, un des sorts qu'il ne pouvait annuler par son manque de connaissance et son niveau moyen en kido. Mais fallait quand même essayer. Avec les moyens du bord.
Il commença par éviter non sans mal le kido à l'aide d'un shunpo du plus haut niveau qu'il avait. Kokizumi. Combien de fois ça lui avait sauvé la vie ? Pas beaucoup. Toutefois, il reste très pratique pour grapiller du temps. Bien sûr, étant une technique de fuite il fallait l adapter à la situation globale et sa condition physique. Se soigner, voilà ce qu'il devait faire en premier. Le Raikoho couvrant une assez large zone, il pouvait éviter le pire en se mettant à l abri. Faisant quelques pas vers le kido lancé dans sa direction, Shin disparut du champ de vision d Asuna pendant quelques instants, pour réapparaître hors de portée de l explosion. Passant sa main non endommagée sur les parties de son corps touchées par le kido d avant pour se soigner brièvement, il prépara également son assaut. Son but était simple : paralyser pour attaquer. Sécuriser la zone avant de passer à l action. Simple, en effet, mais il n'était pas la pour faire de la figuration et il tenait absolument à le montrer.

Pour commencer, il fit apparaître une petite sphère d énergie jaune et traca un triangle inversé en partant de la gauche. Une fois sa construction achevée, il la lança en direction de son adversaire. A peine lancé, il coupla sa technique par une autre. Un rayon d'énergie fait de flammes, un autre sort de kido.
Shin comptait sur le fait de soit paralyser l'adversaire et qu'il se prenne son kido; soit l inverse, à savoir que l offensive et ensuite se faire paralyser. Reste à savoir si ça allait faire mouche.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Jeu 17 Juil - 13:10



La poussière nimbait le vallon tel un manteau gris, terne et funèbre, penché sur la terre en une cicatrice de destruction. Du havre ne demeurait qu’un piteux filet d’eau ruisselant à l’agonie, le long de pierres éclatées, au creux d’arbustes et d’herbes brûlés par la déflagration. Au milieu de cette scène de désolation, la Mère se tenait en souveraine exaltée, une mine satisfaite adressée à l’enfant mis hors de sa portée.

«Une existence qui n’a pas été fauchée par si peu. Bien ! »

Un rire cristallin grandit dans sa gorge avant de s’épanouir dans l’air poussiéreux ; une mélodie lumineuse, dissonante, aussi féroce dans son inadéquation avec le lieu sinistré qu’un poignard planté en pleine poitrine.
Asuna cessa puis sourit au garçon armé de ses sortilèges qui la chargeait :

« Voilà qui est plus sérieux. »

La Mère dressa en bouclier son sabre entre elle et les projectiles lancés par le garçon ; un disque d’énergie se matérialisa sur le flanc de la lame, et à l’aide de sa protection nouvelle créée, la jeune femme détourna les pointes en trois mouvements aussi fluides que précis. La dernière offensive déchira l’air dans sa direction avant qu’un mur de bras ne se dresse sur son chemin et ne stoppe sa course. Les membres se tortillèrent de douleur sous l’effet de brûlure du sort pour finalement fondre en une masse sanglante qui disparut dans la terre aussi vite qu’elle était apparue. Le katana de la Reine Rouge cessa aussitôt de s’épancher pour retrouva un aspect plus neutre, de morne acier.

« Nous avançons. J’attends mieux de vous. Livrez-moi tous vos secrets, Hayako Shin. Dès maintenant. »

Elle se propulsa à toute allure en direction de l’enfant, arme tirée au clair, et celle-ci attirée par la chair comme l’aimant au fer, étira son fil tranchant vers le torse du pauvre hère. Dans le même temps, une sphère rouge fleurit dans la paume d’Asuna. Elle recula d’un bond et projeta l’orbe explosif au visage de sa proie. L’explosion, bien moins retentissante que les précédentes, offrait une force néanmoins suffisante pour ébranler le jeune médecin, et soulevait suffisamment de fumée pour laisser à la Reine Rouge la possibilité de se dissimuler. Sans bruit, elle invoqua une flamme bleue du bout de l’index. Un trait d’incandescence fusa, ligne de déchirure azurée jaillisant jusqu'au cœur de son subordonné.

Spoiler:
 


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Ven 18 Juil - 2:24

Elle avait repoussé ses attaques sans difficultés, pour surenchérir par la même vague, toutefois rejointe par un coup de sabre. Basique certes, mais clairement plus efficace que son maigre coup donné en début d affrontement. Accompagné par une sphère bleue, encore du kido donc, elle fondit sur Shin en un éclair. Le cinquième siège avanca son pied et leva sa main gauche, faisant apparaître un disque jaune. Il le plaça de façon à lui recouvrit l'avant de son corps, de telle façon qu'une armure. Il comptait réduire les dégâts du coup du kido, tant pis pour le coup d estoc, le kekkai était suffisant.

Je comprend pas...

S'ensuivit une explosion. Il avait réussi non sans mal à encaisser le coup de sabre, grâce au mince voile étant apparu au dernier moment. Bien sûr, il se dissipa instantanément après. Le garçon commençait à manquer de souffle, mais il ne voulait pas cesser ce combat. Son kekkai se dissipa peu à peu. Voire même trop vite.

Tu t es fais avoir comme un bleu.

Un millième de secondes. Le tir heurta de plein fouet sa poitrine. Sous le choc de l impact, Shin sentit ses jambes se dérober. Il s afaisa par terre, la bouche grande ouverte, comme s'il n'avait pas pu réaliser ce qu'il venait de se passer. Son adversaire s'était employé à user d'une ruse vieille comme le monde, et il était tombé dedans. Peut être était il trop absorbé par le visage de la capitaine commandante, avec cet air protecteur et destructeur à la fois.
Il ne comprenait pas pourquoi les autres shinigamis se méfiaient d'elle. Peut être qu'avec lui, son subordonné, elle se montrait plus clémente.

Tu vas pas crever pour si peu, si ?

La froideur des dires de Kimagurenai eut l effet d'une bombe dans la tête de Shin. Le garçon qui d'habitude prenait tout sur lui en eut assez. Assez de se faire marcher sur les pieds par son zanpakuto. Fallait que ça cesse, que les rôles s inversent. Que ce soit lui qui commande et pas elle.
Ses doigts se resserèrent, ramassant quelques parcelles de terre qu'il broya lorsqu'il se releva. Chancelant, il se dirigea vers son zanpakuto qui était tombé un peu plus loin et le ramassa.

Assez ri. Passe moi la main, femme.
Non mais tu te prends pour qui l'a ? T as cru que.... Ok.

Hado #63. Raikoho.

Les yeux dans le vague, le shinigami regarda le ciel, avant de retourner au combat. Kimagurenai s'était décidé à le laisser faire, lui conférant les pleins pouvoirs. D'abord, il commença par appliquer des soins. Vu les dégâts qu il venait de subir, mieux valait rester en vie plus longtemps. Car, une fois son tour joué, la Mère rouge se verra dans l obligation de répliquer encore.
Une fois s'être soigné, en s avançant de son adversaire, il essuya les quelques gouttes de sang qui coulaient encore. Dès lors, une petite orbe jaune vit le jour dans la paume de la main du garçon, qu'il décida également de fusionner avec la lame de son zanpakuto. Pointant sa lame vers la dernière position connue de sa capitaine, il fit feu.

J'suis quasi à bout niveau énergie... Faut que je me préserve, mais en même temps... Raaah... Je continue quand même !
Elle a l'air satisfaite... J'aimerai bien me prendre tout ça... Tant de douleurs d'un coup... Mmh... Ça m exciterai trop ça !

Si j t'ai brusqué, c'est pour montrer que je peux très bien te dominer. Me fait pas la tête s'il te plait.
Ah mais tu refais ça quand tu veux hein ! C'était tellement jouissif quoi... TU REFAIS PLUS JAMAIS CA !

Au final, elle aimait ça, la garce.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Dim 20 Juil - 17:39



Une nouvelle explosion acheva de défigurer l’ancien havre de verdure, devenu un creuset de destruction d’où plus rien ne pousserait durant des années. La terre rabattue autour des différents points de déflagration, comme autant de lèvres de plaie ouverte, laissait contempler sa souffrance sans bruit.
Le tétraèdre d’énergie se dissipa en chuintements agressifs, duquel en sortit la Commandante, intacte et ravie. Elle admira longuement la scène de dévastation avant de lancer un regard plein de fierté au chétif garçon :

« Il est des fleurs plus lentes à éclore, mais lorsqu’elles fleurissent, elles brillent en reines parmi les leurs. Êtes-vous de celles-ci, Hayako ? »

L’image arracha un sourire à la Shinigami. Elle abaissa son arme, pendant que de son autre main, elle entreprit de fouiller les poches internes de son habit. Au milieu des bruissements du tissu, il sortit finalement un insigne aisément reconnaissable, qu'Asuna tint entre ses doigts.

« Voilà qui est à votre portée, bien sûr. J’exige pourtant plus en preuves. Tellement plus. Il est un écart entre la confiance accordée et celle à jamais acquise. »

Le brassard regagna sa place au cœur du vêtement. Asuna sourit de son sourire de mère aimante, s’incarnant en une figure de douceur et de bienveillance qui ne faisait jamais défaut, qui parvenait à rassurer alors même qu’à ses pieds s’évidait le corps de ses ennemis. L’amour malade d’un esprit brisé qui percevait la bonté comme allant de paire avec la violence de la dernière extrémité.

« Livre-toi à moi, entièrement. Ne te retiens pas. Que ton sabre soit tranchant, que tes mots ensorcellent et blessent, que ton corps soit sûr et tes frappes certaines, sans crainte. Je te veux dans tout ce que tu as offrir, mon petit ; je ne te veux pas tiède, mais brûlant, dédié entièrement à la volonté hargneuse de me voir tomber, de me voir mourir sous tes coups. »

Elle le dévisagea, paisible.

« Cela n’arrivera pas, bien entendu. Mais je te veux t’échiner à essayer. Donne-moi de ta férocité et je te récompenserai. Je n’oublie pas ceux qui m’aiment.»




_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Lun 21 Juil - 12:08

Une fois la fumée due à l'explosion dissipée, Shin aperçut la Capitaine en chef derrière un sort de protection. Elle paraissait ravie de ce que son subordonné avait fait. C'est un bob début déjà, il fallait tout donner maintenant. Et justement, après son allusion aux fleurs, elle sortit de sa poche une insigne. Reconnaissable entre mille, c'était bien sûr celle des vices capitaines. Le garçon laissa planer un instant de doute. Pourquoi lui montrer cela maintenant ? Avait elle choisi de lui faire confiance à ce point ? À lui, qui n'avait servi qu'à un pion durant la grande guerre ? Avait elle bien pris en compte le fait qu'il l'ait aidé, quitte à y laisser la vie ?
Trop de questions lui venaient en tête d'un coup. Tellement qu'il n'arrivait plus à se concentrer.

Pourquoi me montrer cela maintenant ? Pensez vous que j'ai besoin d'être motivé pour gagner votre confiance ?

Vu que t'es à moitié mort, je pense que oui, t as besoin d'avoir une motivation.

Asuna lui demanda d'être hargneux, de ne rien lâcher. Limite, avoir envie de la tuer, la voir morte. De se déchaîner quoi. Ce que Shin avait du mal à faire, vu le niveau immense qui les séparaient.

Avec tout mon respect, je pense que c'est impossible pour moi de me déchainer. En revanche, l'idée de vous tuer m'enchante au plus haut point.

Il se tut quelques secondes, le temps de se préparer mentalement.

Préparez vous, Capitaine. Je ne le répéterai pas.

A peine sa phrase terminée, il entama une incantation de kido. Plusieurs trous noirs apparurent à côté d'Asuna, tandis qu'un autre se plaça au niveau de son ventre dans le but d'une immobilisation momentanée. Juste après, il incanta un autre sort, cette fois offensif. De l'énergie bleutée sortit de ses doigts, allant se concentrer au niveau de son index et son majeur. Il fit feu deux fois, les deux tirs se croisèrent puis s écartèrent pour toucher un point précis chacun : les épaules. Shin comptait sur le coup immobiliser sa proie, et la faire souffrir à petit feu, avant de lui donner le coup de grâce.
Un petit saut de préparation, puis il disparut pour réapparaître juste devant son adversaire, quelques secondes après les deux kido. Entre temps, il avait chargé son énergie à la pointe de sa lame et était prêt à finir son tour.

Ah la j'aime bien ! Montre lui ce que peut faire mon esclave quand on lui demande de tuer.

Shin songeait plus que tout à la torturer qu autre chose en fait. La tuer de suite ne servait à rien, puisque cela enlevait tout le plaisir. Donner tout de suite à un enfant ce qu'il réclame est bien moins plaisant que de le voir se rouler par terre en clamant haut et fort ce qu'il veut. Simplement dire non pas tout de suite, ne pas plier bêtement, sous peine de se faire surclasser rapidement. Le garçon le savait mieux que quiconque, et il voulait le faire comprendre à tous. Les deux regards se croisèrent quelques secondes. D'un air hautain accompagné d'un sourire perfide, la bouche toujours ensanglantée, Shin adressa une derniere fois la parole à son adversaire.

Il y a deux ans, j'étais encore faible, comme vous l'avez dit. Ai-je répondu à vos attentes, maintenant ?

Le shinigami leva son arme en direction de la tête de la femme, puis ouvrit le feu à bout portant. Elle allait s'en sortir normalement, cela était sa dernière offensive. Était-ce suffisant ? Pour lui oui, il avait mis en place une partie de son système, de comment il fonctionnerait pour torturer, et éventuellement abattre.

Je veux la voir se tordre de douleur, ne serait ce qu entre apercevoir une grimace de souffrance sur son minois. Bon après elle va pas se mettre à genoux et t implorer, cela serait trop beau. Mais rien que le fait d'imaginer son visage se crisper jusqu'à être sérieuse, déterminée à en découdre.... J en ai des frissons d'excitation.
Ma puce, tu parles trop.
Que veux tu, c'est magique cette sentation.
Tiens toi prête quand même, la riposte peut être cinglante...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Dim 10 Aoû - 15:30



Asuna sourit devant l’attitude effrontée de son subordonné, tout en ne le quittant jamais des yeux. Bien que paraissant toujours sûre et maîtresse d’elle-même, quelque chose avait changé dans l’attitude de la jeune femme. Sa bienveillance laissait place à une dureté secrète, et à présent, la Commandante regardait l’Hayako comme une bête regardait une rivale, toute dédiée à l’envie de la détruire jusqu’à la dernière fibre de chair, jusqu’au dernier morceau de moelle.

« Je suis ravie que cette idée te stimule à un tel degré, lâcha-t-elle, sereinement. »

Enveloppée de ce calme glacial, elle se tut et attendit. Les offensives ne tardèrent à se déclarer ; des sphères noires se matérialisèrent autour d’Asuna qui ne leur accorda qu’un bref regard. Se laissant prendre dans le sortilège, la Mère mesura avec soin la puissance ainsi déployée et la hargne mise à l’œuvre par son adversaire. Paraissant satisfaite, elle s’en défit telle une défroque en libérant une partie de son reiatsu, et regagna le complet usage de son corps. La déflagration azurée convoquée par le garçon, second assaut pourtant terrible et redoutable, ne trouva en lieu et place de la Commandante qu’une silhouette goudronneuse disparaissant dans les flammes bleues et brûlantes. Sur la droite de l’enfant, la Mère le dévisagea, soucieuse. Il lui lança un dernier sort, qu’elle cueillit dans sa main, se brûlant gravement la paume et les doigts. Son air resta cependant impavide et sauvage.
Alors tout autour de la Reine Rouge l’air s’enfla d’énergie spirituelle écrasante, bientôt hantée par des ombres sinueuses, vaguement humaines et sources de peur, qui lentement s’approchèrent.

« Nous avons suffisamment joués. Si tu survies, ton existence me sera entièrement dédiée. Je t’en récompenserai. Je suis généreuse. Donner me rend heureuse. »

La douceur illuminait la fixité marbreuse de ses traits. Statue radieuse d’un amour fiévreux, Asuna s’habillait d’une foi sans borne en sa propre bonté, ô combien inhumaine pourtant.

« Subis la nuit. »

Et la nuit s’abattit sur le chétif garçonnet en un instant. Nappe de pures ténèbres, tantôt brûlantes, tantôt glacées, elles évidaient leurs proies de toute substance vitale avec une avidité monstrueuse. L’essence des vivants était leur seul délice.
Dans cet enfer sinueux et obscur, des mots gorgés de haine retentirent dans le lointain. Le son, bien qu’étouffé, n’atténua en rien toute la brutalité, toute la démence mises dans l'invocation. Soudain, tout s’éclaira ; la nuit se dissipa, et il ne demeura de l’horizon qu’un vaste océan de foudre et d’éclairs, de ravage et de destruction.

Le silence retomba au bout d’une minute. Derrière l’épaisse couche de fumée, flottant dans l’immense désolation qui s’était abattue ici-bas, une voix disait : « Vis-tu ? ».

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Lun 11 Aoû - 19:01

Et la riposte fut cinglante. Kuyo Shibari fut dissipé par un relâchement de puissance spirituelle, montrant au garçon l'énorme différence qu'il y avait entre elle et lui. Le deuxième assaut toucha de plein fouet la capitaine. Du moins, c'est ce qu'il espéra. L'impact lui fit perdre cette assurance, dévoilant une silhouette goudronneuse se liquéfiant. La dernière tentative la toucha, mais cette dernière mit sa main pour protéger sa tête, se brulant ainsi gravement l'élément sacrifié. Tout ça ne la fit même pas sourciller, pas même une grimace. Si ce n'est pour repartir de plus belle, relâchant son reiatsu afin de préparer son terrain de jeu.

« Nous avons suffisamment joués. Si tu survies, ton existence me sera entièrement dédiée. Je t’en récompenserai. Je suis généreuse. Donner me rend heureuse. »

Oui, elle avait décidé d'en finir avec cet entretien. Etait elle lasse de ce que Shin lui avait proposé jusque la ? L'enfant ne savait pas comment, mais il n'arrivait presque plus a respirer. La nuit tomba d'un coup sur le terrain, laissant le garçon dans l'obscurité la plus totale.

« Subis la nuit. »

Shin ne tenait pas rester sans bouger, à observer ce spectacle macabre. Les mots ne lui vinrent pas, pour décrire ce qu'il endurait, et il se demanda vraiment s'il allait pouvoir s'en sortir vivant.

Je me trompais. Ca va être toi qui va te tordre de douleur.
Cette nuit doit cacher quelque chose... Tu as entendu aussi non ? Je vais faire mon possible pour rester en vie pour obtenir cette récompense.
Tout ce que tu vas gagner, c'est un bon mois à l’hôpital. Tout ca parce qu'elle t'as montré ce bout de tissu. J'vois pas ce qu'il y a de si important la dedans.
Ce qu'il y a de si important ? tu ne le vois vraiment pas, hein ?

Il libéra son reiatsu, histoire de se mouvoir sous cette nuit. Il se rendit vite compte des dires d'Asuna.

"Subis la nuit" qu'elle avait dit. Humpf, je comprends mieux le sens de cette phrase.

Le sol lui brulait les pieds à chaque pas qu'il faisait. Il errait un peu hasardeusement, ne pouvant pas voir là où il se dirigeait. Se servir de la douleur, passer outre de la souffrance. Shin aimait bien souffrir, il avait l'habitude de subir les sévices de sa belle. Sevices qui ont commencé à l'Académie, du fait de son tempérament un peu frivole, à vouloir sortir avec toutes les filles. Cette époque, il avait vécu avec. Désormais, plus rien ne lui faisait mal. Façon de parler bien sur. L'obtention du zanpakuto l'avait aidé à se renforcer, et avait entamé sa période de rébellion. Malgré cela, il continuait à se faire taper dessus. Et il avait choisi la Quatrième division afin d'aider les gens...
Pourquoi se rappelait il de cela ? Était-ce du à l'explosion lumineuse qui balaya le noir du paysage ? Les éclairs grondaient, la foudre allait tomber sur le garçonnet.

Trop de bruit.

Le garçon sourit. Il ne voulait pas laisser tomber. Pas maintenant. La récompense était si proche, à portée de main.
Frappant ses mains l'une contre l'autre, cinq orbes jaunes sortirent des mains du shinigami. Elles commencèrent à voleter et formèrent un cercle au dessus de sa tête. Sentant le rayon de foudre arriver, il choisit d'abaisser ses mains, passant d'en l'air à contre le sol. Les orbes laissèrent place à des piliers, tous reliés par une chaîne, s'écrasant autour de Shin. Il avait pris soin de ne pas les diriger contre lui, ni de les envoyer sur son adversaire. Cela aurait juste servi à rien, et il n'aurait probablement pas pu avoir une chance de survivre. Avec cela, sa vie obtenait un nouveau fil.

Je sais ce que tu vas dire, ma belle. Je tiens à cette récompense.
Vais rien dire. Si tu y tiens tant, je ne peux qu'approuver ton choix.
En tout cas, merci d'être avec moi.
Dès le début, j'ai su que ce serait un calvaire d'être avec toi...

Une fois la colère divine passée, le silence retomba. Les piliers étaient tombés, il ne restait quasi rien de la défense mise en place par Shin. Il avait quand même prit des dégats sur l'attaque, plus cette nuit aux douleurs multiples. L'était plus trop frais le bonhomme.
Un genou à terre, il s'accrochait à son zanpakuto pour ne pas flancher. Une voix se fit entendre, dans cet océan de fumée, débrits et cendres.

« Vis-tu ? »

Je crois oui...

Ce furent ses derniers mots qu'il dit, avant de tomber au sol. Lâchant un soupir, le garçon ferma les yeux, laissant s'échapper une larme. Avait il réussi ? Quelle genre de récompense l'attendait ? L'insigne de Vice Capitaine allait vraiment lui appartenir, ou bien était ce une feinte pour qu'elle l'achève une fois le combat terminé ?

Tu... pleures pour ca ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   Sam 6 Sep - 12:57



Radieuse d’une pleine et entière satisfaction, la Mère se rendit d’un pas léger auprès de l’enfant à demi-mort, autour duquel elle tourna ensuite, en joie, avec cette étincelle extatique dans le regard qu’ont ceux jouissant de la beauté d’une scène ; beauté qui n’avait d’évidence qu’à leurs yeux, car eux seuls savaient l’apprécier dans tout son éclat, laissant derrière les masses ignares et stupides se gargariser de leur ignorance et leur inaptitude à voir.

« Que voilà une passion pour moi des plus belles. Tu ne t’accroches pas à la vie pour elle, mais pour moi. L’attente de mes faveurs te défausse à la mort ? Quelle offrande tu me fais là. Quelle offrande... »

Les doigts de la femme rouge s’éclairèrent d’une lumière éclatante ; le brillant éclat, Asuna le posa sur les plaies et les maux du garçon qui, sous l’injonction d’une affection sincère, se cicatrisèrent avant de disparaître.

« Tu es à moi pour ce jour et tous les autres, déclara-t-elle doucement. »

Un pacte venait d’être signé dans le sang. Les clauses en étaient obscures, la finalité inconnue, les conditions néanmoins évidentes : la Reine des Nuées imposait dès lors à son lieutenant une loyauté sans faille, une dévotion sans borne, tout comme elle l’exigeait de ses innombrables petits.

« Tu me dévoreras comme les autres, et je te donnerai plus en retour, et tu vivras en moi, et tu seras moi. »

La main de la Commandante passa sur le visage sale du nouveau gradé, déposant sa tendresse sur la peau rougie et fiévreuse.

« Tu es Hayako Shin. Tu es mon héraut. Je t’apprendrai à grandir. Je t’apprendrai à être digne de ce rang. Tu me rendras fière ou tu mourras. Voilà le bienfait que je t’accorde. »

Les lèvres sanguines de la Mère se posèrent sur le front du garçon ; un baiser à la saveur du sucre et de la putrescence, au goût de douleur et d’amour.

« Ne me déçois pas. »



_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lullaby for Sadist [ft Asuna]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lullaby for Sadist [ft Asuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~ Asuna Vesperina Theotanasia Entheofushia Kagurazaka
» Kit pour Asuna
» LULLABY :b muaaaaaaaaaah !
» Asuna Kagurazaka me voila !
» Lullaby Reynolds ~ Makie Sasaki.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Au-delà du Rukongaï-