AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Jeu 7 Aoû - 12:35

Juste après avoir quitté mes quartiers, je me dirige vers ceux de la dixième division, anciennement celle du capitaine Hitsugaya, désormais celle de Shu Igarashi. Comme tout capitaine, on ne le connait de réputation. Bien évidemment, étant parmi les anciens capitaines, il est plutôt balèze je présume. A part ça, je ne sais rien de lui. J'ai bien envoyé des hommes chercher des infos, mais ils sont rentré bredouille. Tout ce qui touche aux capitaines est scellé. Ne rien savoir sur lui ne me gêne pas, dans la mesure où il est compétent et juste. Et surtout, c'est lui qui va devoir se taper la paperasse désormais. Parce que c'est bien gentil d'être vice capitaine, mais quand on se tape le boulot d'un capitaine, donc tous les inconvénients, sans aucun avantage, c'est barbant à la longue. Parce que mine de rien, ça fait plus de deux ans que je me tape ce boulot. Certes, j'ai merdé et me suis éloigné. Mais passons. Aujourd'hui est un jour nouveau. Alors je vais aller prendre mes ordres, savoir s'il y a quelque chose à faire, un endroit où aller, quelqu'un à surveiller ... Savoir ce qu'il advient de Karakura et du centre du pouvoir m'intéresse, mais personne n'en parle jamais. Alors puisqu'on me dit que je suis trop "petit", je vais demander "aux grands" directement. Me voilà donc devant les baraquements de la dixième. J'espère qu'il est là au moins ... Deux types s'approchent de moi.

Bonjour. Si le capitaine est présent et disponible, dîtes lui que le vice capitaine de la treizième souhaite le voir et discuter un peu. C'est pas pressé, mais j'suis pas patient. Un mahjong en attendant ?

Ils me regardent pour savoir si je plaisante ou pas. Ce n'est que lorsque je m'installe à une table pour jouer qu'ils voient que je suis sérieux. Oui, quand je suis nerveux, anxieux, agacé ou stressé, jouer permet de me libérer l'esprit. C'est fou ce que ça peut détendre, comme les sudokus. Ouais, je sais. Ca stresse et énerve plein de monde. Mais j'suis pas comme les autres, j'vous l'ai déjà dit, non ? En attendant que le message soit transmis, je joue. Pièce après pièce, j'avance vers la victoire ou la défaite. Puis je visualise ce que je vais dire à mon chef intérimaire.


Dernière édition par Clotho le Lun 11 Aoû - 19:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Jeu 7 Aoû - 16:05

    Cap’tain, le Vice-Capichef de la Treizième est là pour vous voir, j’lui dit de rentrer chez lui ou bien ?

Akiji avait définitivement pris de l’assurance et depuis le départ de Taka il était clairement devenu mon Vice-Capitaine. Si je n’avais plus le Kazegai sous mes ordres il me restait encore on plus fidèle hommes. Celui qui depuis mon retour au Seireitei ne m’avait plus jamais lâché et qui avait toujours été à mes côtés en cas de problème. Oui, Akiji restait définitivement un homme de confiance et aujourd’hui il avait raison, en temps normal j’aurais du renvoyer chez lui ce Vice-Capitaine que je n’avais jamais vu, faute à sa disparition ou un truc comme ça, selon les informations que l’on m’avait donné. Néanmoins même si je ne le désirais pas au vue de la masse monstrueuse de boulot qu’il me restait à gérer j’étais dans l’obligation de m’en occuper. Il était évident que ce Vice-Capitaine allait devoir se rendre utile, et s’il était sous mes ordres maintenant je comptais bien le faire s’activer plus qu’il ne l’avait fait jusqu’à présent !
    Nan j’vais aller le voir, pas le choix ! Par contre, toi va immédiatement chez Taka, et dit lui que j’attends toujours ses papiers sur les effectifs qu’il va pouvoir nous mettre à disposition pour tenir les comptes… Et dit lui qu’il faut qu’il s’arrange avec Yoshiko, je veux qu’ils soient prêt au plus tôt !

Cette conversation aurait presque pu paraitre bénigne, comme si l’on parlait d’affaire courante, le ton était détendu et tout aurait pu y laisser penser, et même si cela aurait été mon souhait le plus grand, malheureusement nous parlions là de la mort de plusieurs millions de personnes innocentes… Je ne voulais pas y penser, pas encore. Traiter cette histoire avec détachement, autant longtemps que je le pourrais…
    T’as dit qu’il était où déj…

Et il était parti. J’aimais sa rapidité à toute épreuve, mais quelques fois comme aujourd’hui il avait réussissait à me surprendre en disparaissant tel un éclair. Je le sentais déjà au loin, disparaissant en direction de la Cinquième. Je me dirigeais donc vers celui que j’avais senti arrivé il y a longtemps de ça. Depuis l’arrivé des Reapers je laissais ma conscience surveiller toute ma Division pour m’assurer que pas un seul de ces abrutis n’y rentrent, et que si ce soit le cas je sois capable de connaître tous leur fait et geste. Ils avaient déjà mis des gars sur mon dos, persuadé que je ne les découvrirais pas. Mais je laissais faire, ne m’en préoccupant pas, Shinjirô s’en chargerait !
    Vice-Capitaine Clotho je présume ?

De quelque Shunpô agile je m’étais rendu jusqu’à lui. Il jouait avec un de mes hommes à un Mahjong, mais je n’étais pas là pour jouer à a un jeu. J’avais d’autres choses à faire, et j’espérais qu’il n’avait pas dans l’idée d’espérer y jouer avec moi. Peut être avant l’annonce de ce massacre aurais-je été d’humeur joueuse, mais pas aujourd’hui, définitivement pas !
    Je suis assez occupé avec tout ce bordel, donc je vous serez reconnaissant d’en venir tout de suite à la raison de votre visite.

Je parlais d’un ton calme, presque froid. Bien loin de celui que j’avais pu avoir il y a quelques minutes de cela dans mon bureau. Il était impératif que je garde mon calme et mon autorité devant les cinq nouvelles divisions que je me retrouvais à gérer. Si je désirais qu’ils fassent ce qu’ils allaient devoir faire, et qu’ils le fassent de la façon dont je le désirais, j’avais plutôt intérêt à ne pas paraitre trop laxiste…

Une tâche qui s’annonçait d’ores et déjà bien compliqué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Sam 9 Aoû - 17:01

C'est ça le capitaine de la dixième ? Physiquement, il n'a rien d'impressionnant. Aucune commune mesure avec le Kenpachi par exemple. Il n'a aucune aura, le charisme me parait bien désuet. A croire qu'une erreur de nom dans la paperasse à placer cet homme au commande d'une division. Ce qui m'amène à penser que s'il n'a rien d'impressionnant actuellement, soit il a appris à le masquer, soit il a d'autres talents bien plus utiles. L'un ou l'autre étant possible, il reste quand même un capitaine de division. Mais son apparence juvénile contraste avec son grade. Mais quand on regarde, Toshiro aussi était jeune, le plus jeune même. Pour autant, il était puissant. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas là pour juger. Alors je me lève, sans trop me presser lorsqu'il me parle. Je n'en tiens pas compte et parle d'une voix claire, calme et posée.

En effet, capitaine Iragashi.

Il parle vite et sèchement. La mauvaise humeur est palpable. Est-ce parce que je suis arrivé à l'improviste ? Probable. Peut-être sont-ce les reapers qui l'ont mis dans cet état. Ou hypothétiquement, il peut s'agir de tout autre chose. Peut-être a-t-il simplement cogné son orteil contre son lit ce matin, et qu'il est toujours contrarié à ce sujet, qui sait ? Je le regarde dans les yeux lorsque je lui parle.

J'ai ouïe dire que les divisions sans capitaine se retrouvaient sous votre autorité, temporairement. J'insiste sur le temporairement. Non pas que je ne veuille pas de capitaine ou que je n'aime pas celui-ci, je ne le connais pas encore. Mais nous avons un capitaine. Enfin, nous avions. Parce qu'il a été libéré il n'y a pas si longtemps, et qu'il a été muté en tant que capitaine de la première division. Ca nous a fait un choc, vraiment. Du coup, je ne considère pas Igarashi comme notre capitaine. Ce n'est qu'un remplaçant en attendant qu'un autre soit nommé. Mais je n'irai pas contre ses volontés, je les respecterai comme s'il était mon capitaine. La treizième étant sans capitaine depuis l'emprisonnement du dernier, je suis donc venu à votre rencontre pour en savoir un plus. Accessoirement, je suis aussi ici pour vous dire que la treizième vous suivra sans discuter. Nos zanpakutos sont à votre service, capitaine.

A la manière de mes ancêtres, je devrais poser un genou sur le sol, sortir mon arme et la lui donner. Mais ce n'est pas mon capitaine, donc je ne le ferais pas. Ce geste est trop symbolique pour le faire avec n'importe qui. Je reste donc debout, tout en continuant à jouer au mahjong. Maintenant que le blabla est passé, avez-vous des ordres à donner, ou puis-je retourner m'entraîner ? Oui, je suis devenu plus franc, en deux ans. Je peux assumer la division. Mais en partie seulement. Je reconnais que je n'ai pas tenu mon rôle et que j'aurais du démissionner pour laisser la place à un autre. Mais là, je suis de retour. Et on va faire bouger les choses, petit à petit, à notre rythme. Je bouge la dernière pièce du jeu, puis je me retourne vers le capitaine. Il semble pressé, moi aussi. J'ai un entraînement à poursuivre, un but à atteindre.


Dernière édition par Clotho le Dim 10 Aoû - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Sam 9 Aoû - 18:51

Clotho, merci d'éviter les smileys dans tes RPs, ils n'y ont pas leur place.

Melody
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Mer 20 Aoû - 15:01

Sérieusement ? Il n’était venu ici que pour ça ? Je m’attendais à ce qu’il ait une demande précise, un but ou quelque chose de spécial pour venir ici. Mais de ce qu’il me disait la seule raison qui le faisait me déranger était de venir me dire des choses que je savais déjà. Le fait qu’il insiste sur le temporairement ne passa pas vraiment bien à mes yeux, mais soit qu’il continue. Son Capitaine je le connaissais probablement mieux que lui, et s’il désirait quelque chose de lui il n’avait qu’à aller à la première. J’étais sûr que Reisen devait encore avoir dans son coeur la Treizième et qu’il l’aiderait du mieux qu’il pourrait. Et en ce qui concernait les hommes de la Treizième, qu’ils le veuillent ou non ils se trouvaient sous mon commandement jusqu’à la fin de ce bordel. De plus il osait parler de blabla, avouant de son propre chef qu’il n’avait rien d’important à me dire. Lui qui devait être le gérant de la Treizième en attendant que l’on trouve un nouveau Capitaine, ou qu’il fasse ces preuves pour en prendre les commandes venait de nous faire perdre au deux du temps. Un instant l’image de Tenzen me traversa l’esprit et de le revoir, froid et implacable ce fut probablement la seule chose qui me retint de ne pas lui faire comprendre qu’il pouvait dégager, et au pas de courses.
    Vice-Capitaine, je n’apprécie pas que l’on me fasse perdre mon temps, surtout lorsque les vies de 3 Millions d’innocents sont en jeux. Néanmoins puisque vous êtes ici autant vous rendre utile.

Je parlais d’une voix calme et posé, prenant le temps de donner de la force à chacun de mes mots. Il était important qu’il comprenne qu’il avait fait une erreur, et si je n’allais pas prendre la place de son Capitaine comme il l’avait « si bien » fait comprendre, je savais néanmoins qu’il serait bon pour lui qu’il ne refasse plus ce genre d’erreur. Je me retournais et d’un signe de la main lui fit comprendre qu’il devait me suivre. Sans un mot de plus je me dirigeais jusqu’à une sale de bonne taille, qui avait été transformé en centre des opérations pour ce bordel. Des papiers accroché au mur et une table remplit de papier représentait tout le boulot que j’avais mis en place depuis l’annonce de cette merde.

Il y avait un panneau pour chacun des six divisions dont j’avais le contrôle, et il y avait d’autre avec des informations plus général et des idées concernant diverse moyen d’action, et de plan en cas de problème tous aussi diverse et varié. C’est ici qu’avec l’aide d’Akiji et d’homme de confiance nous avions pensé à tous les détails, du plus anodin au plus important, il ne fallait rien négliger ! Pas quand 3 Millions de mort en dépendait… Je m’arrêtais donc devant le panneau représentant la 13ème Division.
    Je ne pensais pas forcément vous faire venir jusqu’ici, mais comme vous avez fait le déplacement autant que vous voyez par vous même. Sur ce tableau sont représenté toutes les tâches et tout ce dont j’ai besoin de la 13ème. Comme vous pouvez le voir, vous serez à même titre que d’autre divisions en charge de l’exécution pur et dur… J’ai donc besoin que vous sélectionnez vos hommes. Je veux d’office vos 20 premiers sièges ensuite comme vous le voyez ici, j’ai besoin de ce nombre de personne. A vous de faire les bon choix.

Je n’en disais pas plus, le chiffre, marqué en gros sur le tableau représentait le nombre de personne dans sa division qui deviendrait des meurtriers, lui compris. J’espérais vraiment pour ses hommes qu’il comprendrait que je sous entendais qu’il avait le droit de choisir qui tuerait et qui ne tuerait pas. Qu’il laisse de côté les plus faibles d’esprit, ceux qui seront brisé par de telles actes. Il le fallait…

Pour son bien, et celui de ces hommes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Lun 1 Sep - 0:32

Il y a des jours où il faut apprendre à fermer sa gueule. Et puis il y a tous les autres jours, où tu sais que tu dois fermer ta gueule. Alors pourquoi je ne l'ai pas fait ? Excellente question à laquelle je n'ai aucune réponse. Le capitaine, lui par contre, en a. Il confirme très vite que j'aurais du me taire et rester chez moi. Lorsqu'il me parla de la vie de trois millions d'innocents en jeu, ma bouche s'ouvrit, mais aucun son n'en sorti. Alors, nous y voilà. Pendant deux ans, j'ai redouté ce moment. J'ai fait parti du groupe à cause du quel trois millions de personnes sont mortes. Il faut payer, à un moment où à un autre. Je la referme quand il me fait signe de le suivre, ce que je fais sans tarder, lui emboitant le pas. On se retrouve dans une grande salle, avec des papiers partout. Il s'arrête devant un panneau où est indiqué "13ème". Je parcours rapidement les lignes des yeux tandis qu'il me parle. Mais là, je tombe des nues. Il parlait d'exécuter, de tuer, de supprimer, de massacrer trois millions d'âmes d'un coup. Et six divisions allaient participer. Pour une erreur de six hommes, à cause de la folie d'un seul, six millions d'innocents vont mourir. Trois ont déjà péris, trois de plus vont les rejoindre. A cause d'une erreur ... Une simple erreur ... Moi qui pensais avoir un cerveau hors norme, j'avais disjoncté en comprenant l'erreur que j'avais faite en sous-estimant le monolithe de Mayuri. Et là, je vais payer cette erreur très cher. Vraiment très très cher. Le plus lourd prix de toute ma vie, sans aucun doute. Le capitaine me dit de choisir des hommes pour participer, qu'il veut les vingts premier siège sans leur laisser le choix. Je m'attends à ce qu'il me dise qu'il plaisante. Mais non, le cœur n'y est pas. Les mots ne suivent pas, et ma raison me dit que tout ceci est réel. Je ne voulais pas tuer trois millions d'âmes, bien sûr. Mais si cette action n'était pas faite, la balance entre les mondes serait rompue. Et tous seraient détruit. Alors de deux mots, on choisit souvent le moindre. Je baisse les yeux, honteux. pendant quelques instants, après que le capitaine aie parlé, il y a un silence. Mais je le comble rapidement.

Capitaine ... Bien que je répugne à participer à une telle atrocité, j'en comprends la nécessité. Pourquoi lui dis-je ça ? Il doit s'en foutre comme de sa première tenue. J'ai bien réfléchis à ce qui pourrait arriver. Et je suis parvenu à un choix. Un que je regretterai toute ma vie, qui me pèsera sur la conscience par delà ma mort. Mais c'est le bon choix. Un compromis entre la volonté du capitaine et la mienne. S'il accepte, tant mieux. Sinon ... tant pis. Par contre ... je ne puis demander ça à la division, capitaine. Nos hommes ont juré de protéger la vie, pas de la détruire.

Non, je ne conteste pas ses ordres. Ca ne ressort par de mon domaine. Et là, je suis tellement abattu, que je ne pourrais pas. Mais je dois faire ce qui est le mieux pour ma division. Même si ça me retombe dessus après. Alors quitte à me faire engueuler dessus, j'y vais jusqu'au bout. Tout ceci arrive par ma faute. J'ai participé à la bataille contre Mayuri et le monolithe. Les hommes ont été dévasté en apprenant ce qui était arrivé. Leur demander de commettre un acte pire que ça ... ça les tuerai. Ou les rendrait fou. Je sais que le temps est surement compté, c'est pourquoi vous avez besoin d'autant de personnes. Mais ces shinigamis sont sous ma responsabilité. J'assume toujours mes actes, même ceux dont les proportions me dépassent. En conséquent, je vous demande s'il est possible de ne pas inclure les membres de la treizième division. Ce qui doit être fait sera fait. Mais je ferais tout le travail et je le ferai seul. Je ne veux pas qu'ils soient brisé au point de perdre la raison ... Pouvez-vous accepter cette demande, capitaine Igarashi?

Je serre mes poings aussi fort que possible pour ne pas perdre les pédales. Je suis dans une telle rage, intérieurement, que me retenir me demande beaucoup d'efforts. La rage n'est pas contre le capitaine qui m'a appris la nouvelle. Mais contre moi. A cause d'une petite erreur, tout ceci arrive. J'ai été sûr de moi, j'ai perdu. Tout perdu. Demander ça au capitaine me coûte beaucoup. Je me détesterais probablement jusqu'à la fin de ma vie. Mais si ça empêche les hommes de devenir fous, j'en paierai le prix avec joie. Comme j'ai dit, j'assume tous mes actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Jeu 4 Sep - 14:00

Pas un mot ne s’était échappé de ma bouche. J’étais maintenant devant la grande fenêtre qui illuminait la pièce d’une lumière froide, comme si même Mère Nature avait compris ce qui allait se passer. J’écoutais son discours, et si la situation avait été autres j’aurais pu être touché par ses paroles. J’aurais pu… Malheureusement je ne le fus pas aujourd’hui. Mon visage qui avait perdu toute sa bienveillance se reflétait dans la vitre, alors que mon regard froid se posait sur la cour de ma Division. Je n’étais plus tout à fait le même, et je n’avais surtout plus le choix que d’être ainsi. Au fond de moi une petite partie de moi mourrait en implorant de lui laisser prendre tout sur ses frêles épaules, pourtant je ne pouvais laisser une telle chose se produire.

Je laissais volontairement un blanc dans la conversation. Observant ma Division et les hommes qui y passaient. Certains de ces hommes allaient tout comme moi participer à ce malheur, et il en serait de mes hommes pour ses hommes. Oui ils n’auraient le choix… Je lui laissais le temps de peser ses paroles et de réfléchir par lui même à ce qu’il venait de dire. Peut être se rendrait-il compte de la folie de ce qu’il venait de dire.
    Vice-Capitaine, vous devriez le savoir, je ne peux pas accepter une telle requête. Il m’est impossible de soustraire une division plutôt qu’une autre à cette mission. C’est un devoir que nous allons coûte que coûte réaliser. Si j’acceptais votre requête comment pourrais-je alors refuser celle qui suivrait d’autre Division et rapidement je me retrouverais seul à la tâche.

Le tout dit avec une froideur qui ne m’étais pas connu. Je ne l’avais pas un instant regardé aggravant encore plus le malaise qui s’était dressé entre nous deux. Il y avait encore un point que je désirais clarifier malgré tout.
    Ne vous faites pas autant de mal Clotho. Je sais ce que vous ressentez et je comprends votre impuissance, néanmoins, n’allait pas croire que tout ceci à quoi que ce soit à voir avec vous. Les seuls responsable de ce Chaos sont les Mahô Tsukaï et personne d’autre. Vous n’êtes pas plus que nous responsable de la mort de ces Trois Millions d’âmes.

Ma voix c’était fait légèrement plus douce, alors que je m’étais retourné pour le regarder dans les yeux. Il ne devait pas penser être le responsable de ce problème. Plein d’évènement nous avait mené jusque là, et s’il voulait blâmer quelqu’un plutôt que les Mahô Tsukaï alors qu’il blâme notre propre incompétence, celle qui nous avait empêcher de les arrêter plus tôt. Mais il était trop tard pour ça, maintenant ce qu’il nous restait à faire était de rétablir l’ordre et de nous occuper de régler les problèmes comme nous le pourrons…

La route devant nous s’annonçait sombre, et pleine d’embûches…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Sam 6 Sep - 14:52

Je m'en doutais, capitaine. Pourquoi lui mentir ? Je n'en ai aucune raison. Alors autant dire la vérité. Mais je devais quand même essayer, pour la division. Un chef protège ses hommes.

Il me parle froidement, mais ça m'indiffère désormais. Je comprends pourquoi il agit ainsi. Lui aussi est dégouté. Lui aussi répugne à ce massacre. Mais lui, moins encore que moi, a la possibilité d'échapper à ses responsabilité. Je le comprends fort bien. S'il pouvait donner cette tâche à d'autres sans conscience ni âme, il le ferait. Hélas, il ne peut pas. Et moi non plus. Il se retourne finalement vers moi et essaie de me réconforter. Et malgré sa voix, il n'y parvient pas. Je culpabilise extrêmement vite.

Sauf votre respect, capitaine Igarashi, vous n'avez pas vécu ce que j'ai vécu, contre les Maho Tsukai. Je sais que vous avez affronter Urahara Kisuke, ou son corps plutôt. Mais vous êtes fort. Vous êtes un capitaine du Gotei 13. Moi ... ... je n'ai rien pu faire, du tout. Le reiatsu de Mayuri était trop grand. Il m'a paralysé du début à la fin. Le capitaine Shinjiro, Krow Karlson et l'arrancar numéro trois ont fait tout le travail. Même l'humain s'est révélé plus utile que moi. Je pensais être à la hauteur ... Je serre les poings et retiens mes émotions comme je peux. Je baisse les yeux, empli de honte. Je ne l'étais pas. Je ne le suis pas plus aujourd'hui, j'en suis bien conscient. Et c'est pour ça que j'ai fait le tour des divisions. Pour apprendre ce qu'il me manque, pour m'améliorer, pour devenir meilleur et ne plus faire les mêmes erreurs. La seule chose dont je sois fier, chez moi, c'est mon cerveau. Mais malgré mes trois cent ans d'existence ici, je me rend compte qu'il me reste encore énormément à apprendre. Si je suis resté passif les deux années qui sont passées, c'est parce que je me suis entraîné. Je ne suis pas resté à rien faire. Je veux devenir plus fort. Non pas pour tuer, mais pour protéger. Pour protéger les âmes que nous avons juré de protéger, capitaine.

Je recule de trois pas, m'approchant de la porte. Je ne le regarde pas en face. Mes mains sont redevenues normales, j'ai enfin desserré mes poings.

A présent, capitaine, je vais vous laisser à des tâches plus importantes, si vous le permettez. Et sachez que je pense comprendre. Votre position n'est pas la plus enviable du Seiretei aujourd'hui. Mais tout ceci est ... nécessaire. Pour la survie du plus grand nombre. Pour maintenir l'équilibre. Alors malgré vos airs froids, je sais que ce n'est qu'une façade. Et que votre cœur pleure surement plus que le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Lun 27 Oct - 18:39

Je n’avais pas vécu ce qu’il avait vécu ? C’était là ce qu’il croyait, mais il ne savait rien de mon histoire, il ne connaissait rien de moi. Et ce qu’il avait vécu je l’avais aussi vécu, a deux reprises. J’avais participé à un massacre de la même sorte il y a plus de deux cents ans de ça. Un massacre qui m’a tellement chamboulé que j’en suis venu à fuir, à déserter. Quant à la deuxième fois je ne voulais même pas y repenser tant cette événement m’avait marqué. La chute du Kanshu, l’éradication de notre QG la mort de tant de mes hommes, et pourquoi ? Absolument rien ! Les Maho Tsukai avait une fois de plus frappé et c’était sur nous que c’était tombé. Ce jour là je n’avais rien pu faire d’autre que d’observer et de voir mes amis, mes hommes, tous ces gens en qui j’avais porté espoir mourir instantanément. Je comprenais mieux que quiconque ce qu’il avait vécu. Je savais ce que ça faisait de se sentir faible. Et pourtant malgré tout ça j’avais fait le serment d’avancer, de continuer, pour eux, pour tout ces gens qui avaient disparu le long de ma route. Pour eux j’étais devenu celui que j’étais aujourd’hui. Pour eux je continuerais d’avancer, il le fallait…
    Je sais mieux que quiconque ce que vous avez vécu. J’ai vécu plus longtemps que vous et en toutes ces années j’ai par deux fois ressentit ce sentiment d’inutilité, voir mes amis périr devant mes yeux, sans pouvoir ne serait-ce que lever le petit doigt. Je sais très bien ce que vous ressentez. Et c’est pour ça que je peux vous assurer que vous vous relèverez et que vous grandirez ! Il le faut !

Il devrait grandir et s’améliorer, c’était la la seul possibilité qu’il avait s’il ne désirait pas que cela se reproduise. Car si je pouvais lui assurer d’une chose, c’était bien qu’un jour un ennemie plus fort encore ferait son apparition. Un jour il tomberait sur quelqu’un de la trempe de Mayuri, et ce jour là, il aura intérêt à être prêt ! S’il ne veut pas revivre ce qu’il avait vécu ce jour là.
    Je vous ai gardé assez longtemps. Je suis sûr que vous avez encore beaucoup à faire. Retournez à votre Division, et préparez vous. Reprenez l’entrainement, avec vos hommes, et faites en sortes que vous n’ayez plus jamais à revivre cette situation. Que se soit pour vous ou pour eux. Vous ne serez pas toujours là pour protéger vos hommes, ils devront apprendre à se défendre tout seul !

J’espérais qu’il comprendrait. Ses hommes devraient participer à ce massacre, qu’il le veuille ou non. Il ne tenait donc qu’à lui de les y préparer. De les forger jusqu’au jour J pour qu’ils soient un tant soit peut préparé a ce qui allait leur tomber dessus. Je savais très bien que ce qu’il allait leur demander allait les tuer, les rendre fou, néanmoins ils devraient vivre avec, nous allions tous devoir vivre avec.

La survie des mondes en dépendait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Jeu 30 Oct - 13:54

Finalement, il n'y a pas forcément beaucoup de différence entre deux êtres. On dirait qu'il se bat pour protéger les autres, lui aussi. J'me pose des questions quant à son âge. Il aurait plus de trois cent ans ? Il ne le fait pas du tout. Remarque, qui pourrait se douter que j'ai trois cent années au compteur ? J'suis trop bien conservé pour mon âge. L'avantage d'être un shinigami. je ne connais pas trop son histoire, n'étant jamais été tenté d'approcher cet homme. Il a ... un je ne sais quoi qui le rend ... distant. L'un des type qui inspire le moins confiance à ma personne. Je n'ai aucune idée du pourquoi, mais je le sens. C'est comme une boule dans mon estomac, une boule qui ne disparait jamais quand je sais qu'il va être là, que je vais le rencontrer. Il me parle de me relever, de grandir. Moi, je parle simplement de survie, et non de vivre. Ca fait des années que la Société des Âmes ne vit plus mais survit. Ceci dit, il a réussit à me faire un peu ouvrir les yeux avec ses discours. Une manière utile, mais certes brutale pour me faire retoucher le sol. Je salue le capitaine, puis passe la porte, le laissant de nouveau seul avec ses démons. Durant le trajet pour retourner à la caserne de la treizième, je réfléchis. Oui, je sais, je réfléchis beaucoup. Mais j'suis comme ça, on ne me changera pas. Les gens qu'on va tuer, les âmes que nous allons exterminer d'ici trop peu de temps, qui sont-elles ? Je ... Je dois savoir. je veux savoir qui je vais tuer. Je connais déjà le pourquoi. Il me manque le qui, quand et comment. Ces trois questions qui, pour l'instant, resteront sans réponse. Alors je décide de prendre le taureau par les cornes et d'aller jusqu'au Rukongai. je n'y ai pas mis les pieds depuis que j'en suis sorti, durant l'académie. Je n'ai jamais trop aimé cet endroit, où les gens qui y vivent. Mais on provient presque tous de là bas. Et je ne déteste pas les gens. Actuellement, en fait, j'ai pitié d'eux, du sort qui leur a été réservé, de la mort qu'on va leur accorder sans même leur demander leur avis. Un massacre tout ce qu'il y a de plus inhumain. Ou de moins humain, ça dépend comment on voit la chose je suppose ... Alors oui, je me dirige vers la périphérie de la Soul Society, près de la zone des Reapers, et je vais aller voir de mes propres yeux les personnes qui vont mourir.


Dernière édition par Clotho le Jeu 30 Oct - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   Jeu 30 Oct - 14:08


Par contre, on va faire un fromage pour ton post, Clotho. 10 lignes, c'est le minimum requis (et c'est déjà assez peu), donc merci de bien vouloir étoffer ton bout de réponse.
Asuna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Emmerder son capitaine temporaire, c'est du taff [PV Shu]
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Le vocabulaire du Capitaine Haddock
» capitaine et veteran de minas tirith en "nmm"
» Furibard (capitaine nain customisé...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-