AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 L'oiseau en cage [Acquisition PNJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: L'oiseau en cage [Acquisition PNJ]    Jeu 11 Sep - 22:09

Elle ne manquait pas de courage, sans doute est-ce cela qui lui sauva la vie. Riful n’avait rien d’une créature attentionnée et avait volontairement accéléré sa marche pour voir jusqu’où cette Arrancar pouvait aller. Et malgré ses blessures, malgré son état, elle n’en démordait pas. Lorsqu’elle perdait de vue Riful, elle pistait sa trace. Quand elle s’arrêtait, elle en profitait pour dormir un peu afin de récupérer. Pas une plainte. Pas un soupir. Seul son courage et sa force de conviction qui poussaient cette femme à suivre celle qui avait exécuté son ancien seigneur. Pas pour le plaisir, bien sûr. Mais pour respecter sa parole. Riful l’observait du coin de l’œil et était étonnée de voir tant de caractère. Surtout chez une hybride, elle qui avait bien du mal à considérer cette espèce comme appartenant à son monde. Et pourtant…

Une semaine entière se passa. Et l’autre résistait. Mais ses forces déclinaient. La fierté interdisait sans doute à cette femme de se plaindre mais le Vasto Lorde n’était pas dupe : une journée de plus et elle perdrait sa nouvelle compagne de voyage. Et elle devait admettre qu’elle s’était un peu prise d’affection pour son entêtement. Tout du moins pour les qualités certaines qu'elle possédait. Ainsi prit-elle la décision de faire une halte. Une vraie pause de plusieurs jours. Qui serait le test ultime pour elle : si elle ne parvenait pas à se remettre, alors elle mourrait.
    - Nous allons rester un peu par ici pour chasser et nous reposer. Profite-en pour te remettre. J’en ai assez de te voir traîner la patte comme un pauvre animal blessé. Ton nom ?

Interloquée, l’Arrancar haussa un sourcil, comme si elle ne comprenait pas les paroles de Riful. Celle-ci, passablement agacée, s’emporta :
    - Que tu es sotte ! Je te demande ton nom ! A moins que tu préfères que je te siffle ?

La gratifiant au passage d’une claque d’un revers de la main qui projeta l’Arrancar au sol. Cette dernière, en se relevant, ne montra aucune émotion, aucune colère, aucune volonté de se venger. Seulement une impassibilité étonnante au regard du comportement de sa maîtresse. Elle savait qu’elle n’était pas au niveau. Tout comme elle s’était attendue à subir les brimades de cette guerrière sans cœur. Se frottant la joue endolorie, elle porta le regard vers sa nouvelle maîtresse. Il fallait qu'elle montre ses forces, sans quoi elle se savait perdue. Et la mort n'était pas une option. Plus maintenant qu'elle s'était fixée un objectif.
    - Je suis Isis, maîtresse. Et je ferais en sorte de ne plus être un poids. Permettez-moi de me retirer pour que je puisse me guérir complètement.

Poussant un soupir, Riful l’a congédia d’un geste impatient de la main. Elle lui avait laissé la vie sauve et il était dans son intérêt de ne pas s’éteindre trop rapidement. Rufus aussi avait toujours subi la colère de la belle. Aucune raison pour elle de changer ses habitudes. À la différence que cette Isis, contrairement à son ancien soldat, ne souhaitait qu’une chose : sa mort. À cette idée, le sourire lui revint. Ce jeu s’annonçait captivant, c’était une certitude. Encore fallait-il qu’elle puisse survivre à cette route.

Cette trêve dura deux jours pleins. Ce fut Isis en personne qui vint à Riful pour lui annoncer son rétablissement. Sa guérison avait tout de même été rapide et arrangeait évidemment les affaires de la Destructrice. Ses plans nécessitaient d’aller vite pour prendre de cours ceux contre qui elle guerroyait. Annexer ce territoire n’avait finalement été que la première étape – certes importante mais qui ne représentait rien si derrière elle ne poursuivait pas son effort – et il lui fallait désormais accélérer la cadence. Mais avant de partir, et maintenant qu’elle était pleinement remise, il était temps pour Riful de s’assurer qu’elle pourrait se servir de cette créature. Et pas seulement pour faire la conversation ou jouer au chien-chien.
    - Ma proposition tient toujours, tu sais... Si tu veux me tuer, il te faut devenir plus forte. Mais en attendant, il te faut me servir sans poser de question. C'est un compromis intéressant, je trouve.

Si elle connaissait les motivations premières de la créature, elle ne savait pas encore si elle pourrait compter sur elle en cas de besoin. Bien que solitaire, elle savait se faire entourer si nécessaire. Et la détermination qu’elle avait entrevue chez elle était porteuse d’espoir. Cette épée qui se trouvait à ses côtés était-elle capable de défendre les intérêts de sa nouvelle maîtresse ou n’était-elle là que pour tenter de lui porter un coup fatal ? Il était tôt encore pour s’assurer de sa dévotion, à défaut de lui faire confiance. Isis ne se démontait pas pour autant et se savait sur la corde raide. Elle pouvait trébucher au moindre faux pas.
    - Oui, Maîtresse. Je sais ce que je vous dois et je ne suis pas une ingrate. Je ne désire qu'une chose : vous voir tomber. Il est évident que votre mort me satisferait. Mais celle-ci doit vous être apportée par ma lame et par nulle autre. Tant que je ne serais pas capable de vous défier, je ferais en sorte que rien ne puisse vous arriver.

Riful ne put retenir son hilarité. Voir une si frêle créature ainsi la défier avait quelque chose d’extrêmement amusant pour elle. Elle restait calme en s’exprimant, comme si elle ne doutait pas de pouvoir l’atteindre un jour. Il lui serait si facile de l’écraser ici et maintenant. Mais le culot dont elle faisait preuve et ce petit grain de folie lui plaisait. Mieux, elle voyait en cet Arrancar des parcelles de sa propre personnalité. Insoumise. Impétueuse. Mais patiente. Il lui en faudrait, du temps. Mais cela ne semblait pas l’effrayer. Et en attendant, elle se servirait d'elle pour atteindre ses cibles.
    - Rien que ça ? Nous verrons bien, mon petit oiseau. Nous verrons bien. J’espère seulement que ce ne sont pas que des paroles en l’air. Ton ancien maître te portait une certaine affectation. C’est d’ailleurs ce qui te sauve. Je suis curieuse de voir ce que tu as de si spéciale pur l’avoir ainsi captivé. En dehors d’être là pour combler certains de ses désirs, bien sûr.

La colère. De nouveau. Isis comprenait ce que Riful sous entendait mais se taisait. A quoi bon tenter quelque chose alors qu’elle ne pouvait de toute façon rien faire. Et Riful exultait intérieurement. Elle ne trouvait rien de mieux que d’humilier les autres et avait une cliente de choix à ses côtés.
    - Prends ta forme véritable. Maintenant ! Je n'aime pas cette apparence et je veux voir ce dont tu es capable. Tu es douée pour parler. Mais je veux plus qu'un simple petit colibri. Montre-moi !

Il lui fallait se découvrir pour Riful. Il lui fallait reprendre une apparence animale. Mais si cela satisfaisait sa nouvelle maîtresse, alors elle resterait à ses côtés. Et seule cette raison comptait en réalité.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: L'oiseau en cage [Acquisition PNJ]    Jeu 11 Sep - 22:40

Elle s'exécuta donc, sans poser la moindre question. Sans même montrer le moindre doute quant à la demande de cette femme si terrible. Son ancien maître, elle l'avait aimé. Sincèrement. Et elle l'avait toujours cru immortel, lui qui était souverain de ces terres depuis plusieurs siècles. Chaque fois qu'il était entré en scène,les ennemis avaient mordus la poussière. Tant et si bien qu'elle avait finalement cru qu'il ne pouvait pas perdre. Une illusion stupide, elle le savait aujourd'hui. Car cette femme était alors apparue, sortie de nulle part. Riful, l'une des âmes les plus anciennes de ce monde. Elle avait terrassé son maître. Elle avait tué celui qu'elle chérissait. Et ne devait la vie qu'à ce jeu pervers dans lequel elle l'avait inclue.

C'est en remuant ces terribles souvenirs qu'elle dégainait sa lame, libérant alors le pouvoir qu'elle possédait. Peu à peu, alors que son corps se changeait, que sa haine grandissait, le froid s'installait autour d'elles. Et elle prit forme. Une terrible harpie venait d'apparaître, prenant son envol, plongeant ses yeux vicieux dans le regard vitreux de Riful. En se hissant à sa hauteur grâce à ces deux ailes d'apparence si fragiles, elle tentait de passer un message simple à la Destructrice : "je n'ai pas peur de toi". Message que Riful ignora royalement, accaparée qu'elle l'était par cette apparence. Riful haïssait les Arrancars pour ce qu'ils faisaient de leurs véritables formes : ils se cachaient, ils scellaient leur pouvoir. A quoi bon ? Ici, Isis satisfaisait ses attentes.

Et ce froid. Cette tension dans l'air. Elle ne pouvait s'y méprendre : Isis manipulait la glace. Le doute fut balayé lorsque le regard de la belle tomba sur le bloc de glaces qui venait de faire son apparition en plein milieu du désert. Bloc sur lequel la harpie se posa, recouvrant son corps squelettique de ses ailes. Les serres qu'elle portait aux pattes s'enfoncèrent dedans comme dans du beurre. La surprise était réelle pour Riful. Surprise rapidement remplacée par l'excitation. Sans même s'en rendre compte, les lianes composant les parties inférieures de son corps se précipitèrent sur la femme-oiseau la soulevant du sol sans lui laisser l'occasion de se débattre et la ramenant à elle. Elle souhaitait l'étudier sous toutes ses coutures. Et à mesure qu'elle poursuivait son étude, un sourire radieux s'emparait de son visage. Elle relâcha finalement son étreinte.
    - Quel magnifique petit oiseau que voilà. Finalement, tu vas m'être très utile, Isis. Oh oui... Un volant en plus. Vous n'êtes pas si nombreux. Quelles perspectives alléchantes, vraiment. Je comprends pourquoi il était si proche de toi. Quel vilain petit cachotier. Tu vas m'être utile, mon poussin. Et quelle apparence splendide. Pourquoi te caches-tu derrière ce masque brisé alors que tu es parfaite ainsi ?

Il s'agissait là plus d'une question rhétorique qu'autre chose, Riful ne souhaitant pas obtenir une vraie réponse. Mais déjà les méninges de la belle tournaient à toutes allures. Rufus avait toujours été un fabuleux pisteur. Mais avec cette femme à ses côtés, elle entrevoyait de nouvelles opportunités. Un volant pouvait s'avérer très utile pour repérer les lieux. Et rien de tel pour un chasseur que de connaître un endroit avant d'y avoir mis les pieds. Restait un dernier détail. Tout petit, riquiqui petit détail. Mais qui néanmoins importait pour elle : officialiser clairement les choses. Et cela passait par la souffrance. Et l'humiliation. Ainsi était Riful. Celle qui allait amener un vent nouveau sur ces territoires anciens. En un instant, elle fut sur elle, plaquant Isis au sol comme de rien. Son visage au plus proche de celui de la harpie.
    - Maintenant, ne t'en déplaise, tu es à moi.

Isis venait de pactiser avec le diable en personne. Mais en connaissance de cause... Elles étaient désormais liées.


[Fin du rp]



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816
 

L'oiseau en cage [Acquisition PNJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» + un jour, l'oiseau en cage rêvera des nuages (a. skywalker)
» Un petit oiseau en cage [Emily]
» « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » [Safira]
» BILLIE ✿ un jour l'oiseau en cage rêvera des nuages. (ended)
» Al'naelyn Keithiel Nil'eria — ❝ L'oiseau en cage rêvera des nuages. ❞

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-