AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Mer 17 Sep - 16:09

Les locaux de la douzième division n'étaient vraiment pas un lieu propice aux meilleures promenades, pas lorsque l'on désire ardemment la tranquillité en tout cas. Ses années de service au sein du bureau de recherche et de développement lui permettaient cette pensée. La chose se révélait d'autant plus vraie en atteignant l'un des sommets de la hiérarchie. Chaque jour, Onimaru faisait une inspection générale des multiples laboratoires, montrant à chacun qu'il était veillait bel et bien au bon déroulement des opérations. Bien souvent, son avis était sollicité pour une raison ou une autre. Certains désiraient surtout briller aux yeux du petit démon. Cela ne les rendait pas plus intelligents ou intéressants pour autant, mais il s'amusait en se prêtant au jeu. D'une certaine manière, le capitaine en paraissait probablement plus altruiste qu'il ne l'était véritablement. Il s'agissait, malgré tout, de l'une des tâches que le chercheur avait acceptées en prenant en charge l'escouade scientifique. Il évitait pourtant les laboratoires et autres salles dans lesquels quelques irréductibles acharnés poursuivaient le projet Stronghold.

Transformer le Seireitei en forteresse imprenable réclamait à la fois rigueur et acharnement. S'il n'avait eu aucun respect pour ses prédécesseurs ainsi que ses subordonnés, ceux qui travaillaient d'arrache-pied sur ce projet depuis sa mise en place par le capitaine Yuurei Ryusei, le savant l'aurait tout bonnement abandonné. Il ne ressentait aucune exaltation à voir l'avènement d'un Gotei Treize inattaquable sur son propre terrain. Les soldats existaient pour combattre et la menace constante d'un ennemi capable de passer leurs défenses permettait à l'armée de progresser. Sans potentiels dangers, les combattants n'avaient aucune chance de se surpasser. Selon ses théories, cela revenait à affaiblir son camp et rendre les shinigami trop présomptueux. À ses yeux, le Shakonmaku suffisait amplement, surtout que ce bouclier était accompagné des pierres de Seki et que leur efficacité n'était plus à prouver.

Il caressait toutefois l'idée de créer un programme de surveillance au sein de la Soul Society,mais tout cela nécessitait patience et minutie. Ce fut d'ailleurs avec cette pensée en tête que le petit démon quitta les locaux de sa division, traversant les divers couloirs pour atteindre l'extérieur. La saison se voulait clémente et le soleil brillait encore dans le ciel d'azur. Depuis la fin des conflits et malgré les tensions liées à la présence de dieux de la mort étrangers, le calme régnait en maître absolu sur les lieux. Même s'il n'avait pas l'esprit combatif, Onimaru espérait voir naître une guerre dans les mois à venir. Ses souhaits seraient peut-être exaucés avec l'extermination pure et simple de quelques âmes du Rukongai, seul moyen connu pour réinstaurer l'équilibre de la balance. En y repensant bien, le chercheur avait quelques pistes à ce sujet qui auraient peut-être permis d'éviter un véritable carnage. Cependant, il se gardait bien d'en parler. Si le scientifique avait eu plus d'ancienneté et de légitimité, il aurait sûrement accouru dans le bureau du capitaine-commandant et lui demanderait de le laisser s'en occuper.

Depuis combien d'années déjà sa lame tremblait d'excitation lorsqu'il envisageait un bain de sang au sein des quartiers pauvres ? Le shinigami y pensait depuis que celle qu'il considérait comme sa sœur était morte en tentant d'inculquer des valeurs morales à ces bêtes sauvages. Quelle idiote elle avait été ! Sans même s'en rendre compte, perdu dans ses idéaux de vengeance, le petit démon avait depuis longtemps quitté les quartiers de la douzième. Ses pas l'avaient instinctivement mené non loin des locaux de la quatrième division. Un fin sourire s'était dessiné derrière ses bandages, avant qu'il ne décide finalement de s'en détourner pour poursuivre sa marche. Ses yeux ambrés regardaient ici et là, comme s'il s'agissait de sa première visite dans le Seireitei. Le chercheur s'arrêtait parfois, posant la main sur un mur ou à même le sol. Nul doute que si quelqu'un le voyait, il passerait très certainement pour un étrange personnage, mais il semblait s'en moquer. N'était-ce pas déjà le cas de toute façon ? Il l'ignorait, d'autant plus que ses relations avec les membres du Gotei s'apparentaient plutôt au néant.

Onimaru connaissait de nombreux soldats, ou tout du moins il avait conscience de leur existence, mais ne les fréquentait pas. Le savant n'avait, jusqu'à présent, tissé aucun lien que ce soit avec un subordonné ou un gradé. Azami lui avait pourtant bien dit de se faire des amis, mais le petit démon éprouvait beaucoup de difficultés à ce sujet. Il semblait évident qu'imaginer une personne sur sa table de dissection n'aidait probablement pas à envisager une quelconque autre relation. Le shinigami chassa cette idée de son esprit, reprenant son observation de la zone. Il s'était encore une fois arrêté, s'accroupissant pour palper le sol de ses deux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Jeu 18 Sep - 11:50

Nom : Gayo
Prénom : Makoto
Division : 6
Conclusion de l examen : Présente quelques contusions au niveau du radius droit, pas d exercice physique pendant plus d'une semaine, deux si nécessaire.

Une signature, le tampon encreur de la Quatrième et hop, rapport bouclé. Au suivant.

Tiens ?

Fouillant sur son bureau, le garçon fut étonné de ne plus rien avoir à remplir. Regardant une deuxième fois, et toujours rien. Par terre peut être ? Non. Étrange tout cela. Se levant de sa chaise, il sortit en trombe appeler le troisième siège, ou n'importe quel shinigami de la Quatre qui passait par la.

Hep ! Z avez pas vu une pile de dossiers ? Ils étaient sur mon bureau et la ils y sont plus.

Un grand gaillard vint lui répondre.

Vice Capitaine, tout les dossiers vous nous les avez donner à remplir avant hier. On a tout rangé dans les locaux à côté du vôtre.

Ah ?

Il se fit escorter jusqu'au lieu dit, puis en ouvrant la porte il s aperçut que tout était bien la, rangé. Tournant la tête vers le grand gaillard, il eut les yeux pleins d'étoiles.

Merci Kotsuki ! T'es trop gentil !

J'm'en serais bien passé, avec tout les dossiers à remplir de notre côté... Mais vous avez tellement insisté que j ai préféré mettre de côté mon taf.

Bien. Tu peux prendre ton après midi. On prendra ta place. Mais gare. Tu n'auras pas tout le temps de congé comme ça, ok ?

Bien !

Quel gars cool ce Kotsuki ! Toujours prêt à rendre service. On pourrait croire qu'il fait partie de la Onzième avec un physique comme le sien, mais non, l'est chez nous. Bref. Prenant les dossiers rangés sous son bras, Shin repartit en direction de son bureau, saluant au passage quelques uns d'un regard approbateur.

À force de trop les regarder, les infirmières, tu vas avoir le zizi tout dur. Remarque ça sera plus facile de te le couper si tu fais un truc de travers.

Toujours le mot pour détendre l'atmosphère celle la. Les dossiers posés, rangés, le médecin s'accorda une petite sieste. Déposant son zanpakuto sur son bureau, il se mit à l'aise et ferma les yeux, direction les bras de Morphée...

VICE CAPITAINE !

Ouvrant un œil, il cru apercevoir la silhouette de Kotsuki. Il referma les yeux et se contenta de marmonner, en guise de réponse un faible grognement.

T'es pas censé prendre ton après midi toi ?

Si, j'y vais. Juste pour vous prévenir que le Capitaine Onimaru est devant les quartiers de notre division. J dirais qu'il a pas l air bien, et comme j suis de congé, j venais vous prévenir.

Et il partit, aussi vite qu'arrivé. Fallait aller voir ce que voulait le Capitaine de la Douzième. Dans un effort qui lui parut surhumain, il se leva et se rendit là où devait se trouver son hôte. Le trouvant par terre à palper le sol, Shin s assit sur ses talons et se mit à regarder le bonhomme en face de lui.

Salut Capitaine Onimaru ! Vous vous êtes enfin décidé à sortir de votre laboratoire on dirait !

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Dim 28 Sep - 8:28

Trop affairé à la tâche qu'il s'était lui-même confiée, le dieu de la mort remarqua son interlocuteur uniquement quand celui-ci s'exprima. Les salutations lui parurent particulièrement familières, mais Onimaru n'était probablement plus habitué à être appelé par son prénom, même s'il était précédé par son rang militaire. Le shinigami ne s'en offusqua pas pour autant, mais il était curieux de découvrir si cette façon de parler était habituelle pour l'homme aux cheveux blancs. Ses yeux quittèrent finalement les pavés pour se poser sur le vice-capitaine de la quatrième division. Malgré cela, le petit démon garda le silence, prenant le temps d'observer celui-ci. Debout, le guérisseur devait être plus imposant que le savant. Cela n'avait rien d'étonnant, le scientifique se considérant lui-même comme un nabot, beaucoup de soldats étaient plus grands que lui. Il avait fini par s'y habituer et ne souffrait d'aucun complexe d'infériorité.

- Bonjour vice-capitaine Hayako Shin.

La voix ainsi que le ton étaient dépouillés de toute chaleur, comme si un automate s'était exprimé. Ses paumes de mains ainsi que ses doigts continuaient d'effleurer le sol, comme s'il cherchait des défauts. À l'origine, cette sortie devait ressembler à une promenade de santé, un véritable bol d'air frais respiré à pleins poumons. Toutefois lorsqu'une idée germait dans son cerveau, Onimaru ne pouvait l'ignorer et c'était de cela qu'il s'agissait, une banale pensée qui se transformait progressivement en obsession maladive. Il ne pouvait lutter contre sa curiosité et n'avait jamais eu l'intention de le faire. Après tout, s'il en était arrivé là, c'était surtout grâce à sa soif de connaissances. Le scientifique se garda néanmoins d'expliquer les raisons de sa présence en ce lieu, se contentant de poursuivre ses propos avec mollesse.

- Le temps est propice à ce genre de sortie, peut-être aurais-je dû dire à tout le monde de quitter le laboratoire pour cette fois...

Cette remarque semblait plutôt destinée au capitaine lui-même qu'à son interlocuteur, mais elle suffisait probablement pour une quelconque justification. D'un mouvement trop lent pour paraître naturel, un peu comme s'il était un vieillard, l'être à la chevelure bleutée s'était ensuite redressé. Il entreprenait alors d'épousseter ses vêtements. Cela paraissait plus instinctif et bref que véritablement désiré, surtout que sa tenue militaire et son haori ne souffraient d'aucune salissure. Le petit démon se contenta d'un rapide regard aux alentours, se focalisant principalement sur les bâtiments, avant de toiser le vice-capitaine de la quatrième division.

- Est-ce ma présence ici qui vous fait délaisser vos patients ?

La question relevait plus d'une certaine forme de politesse que d'un véritable intérêt. Le savant ne semblait pas moins en attendre une réponse. Le petit démon détestait être dérangé au beau milieu d'une expérience, il devait donc au moins s'assurer que le fait de se tenir ici ne représentait pas une nuisance pour le travail des médecins et des infirmiers du Gotei. Il n'avait certainement pas l'intention de les déranger. Onimaru tendait à présent la main au dieu de la mort encore accroupi, lui proposant tacitement son aide pour le remettre debout. Bien qu'il ne soit pas un modèle de compassion, ce geste pouvait trahir une certaine forme de sympathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Dim 28 Sep - 14:43

Haha ! J'avoue que j'aurais pu me servir de vous pour délaisser mon travail, mais ce n'est pas le cas. Je suis venu vous recevoir parce qu'en ce moment, les patients que nous avons ne sont pas sujets à une surveillance constante. Un système de relais mis en place par nos soins suffit amplement.

Il prit en compte aussi le fait que le haut gradé aimait sortir de temps en temps de ses laboratoires. Ca changeait un peu l'image de la Douxième, que Mayuri avait instauré. L'actuel capitaine semblait plus calme, et surtout plus amical dans sa manière de parler.
Les quelques shinigamis de la Quatrièmes qui étaient présents au dehors se rameutèrent autour des deux gradés. C'était pour la plupart d'entre eux la première fois qu'ils le voyaient. Cela commencait à devenir invivable avec tout ce brouhaha, et Shin commencait à en avoir marre. Qu'ils retournent bosser, enfin ! Laissez les grands parler entre eux. C'est dans cet esprit qu'il s'adressa à toute cette cohue qui se formait autour de lui et du Capitaine Onimaru.

Bon les gars, faudrait peut être penser à retourner bosser. J'demanderais au Capitaine Onimaru ici présent de vous donner quelques autographes, si le coeur lui en dit. Allez, zou !

Accompangant ses propos par un geste de la main, cela eut l'effet escompté. Bien sur, il y eu des râlements et des gens mécontents, mais sans plus. A la Quatrième, les gens étaient plus calmes, comparé à l'éternel exemple avec la Onzième. Oui, toujours elle, mais ils sont gentils quand même.
Désireux de savoir ce qu'il se passait dans la division de Seito, le médecin posa de multiples questions, pour la plupart certes inutiles, mais que voulez vous, le garçon a tout de l'esprit d'un gosse.

Dites moi, Capitaine, vous êtes sur un nouveau truc révolitionnaire ces temps ci ? Une nouvelle drogue que votre Troisième siège a produit ? Que se passe t'il donc de si important chez vous pour qu'on ne vous voit quasiment jamais ?

Pose des vraies questions, au lieu de l'emmerder avec ces futilités. S'il est sorti dehors, c'pas pour se faire questionner sur la pluie et le beau temps chez lui.

Se renseigner sur le personnage qu'était Tozawa Onimaru. Le connaitre un peu plus que de vue. Même si les deux compères ne se croiseraient pas très souvent, que Shin sache où le trouver s'il n'est pas dans les quartiers de la Douzième en cas de problèmes. Bien conscient que son interlocuteur pouvait simplement refuser et couper court à la discussion, le Vice Capitaine espérait qu'il allait bien vouloir lui répondre. Sinon, chacun retournerait à ses occupations et puis c'est tout.

Aimez vous la musique, Capitaine ?

C'était un peu la question qui allait tout déterminer. Sujet simple, mais ô combien vaste. Il allait l'avoir sa réponse.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Mar 30 Sep - 10:57

Au départ, le shinigami n'avait prêté aucune attention à la petite foule qui s'agglutinait autour d'eux. Lorsqu'il s'en rendit compte, Onimaru ne se sentit pas à son aise. Il n'appréciait pas ces regards braqués sur lui et aimait encore moins être l'objet des conversations environnantes. Par chance, le vice-capitaine de la quatrième division mit fin à cette situation embarrassante, dispersant les soldats comme on chasserait les mouches d'un cadavre. Ceux-ci se montraient particulièrement coopératifs et plutôt respectueux de la hiérarchie, le petit démon n'en attendait moins des médecins du Gotei. Il ne connaissait que trop bien la rigueur nécessaire à l'exercice de cette discipline. Le scientifique songeait même parfois à envoyer certains de ses subordonnés pour assister les guérisseurs, estimant qu'un peu de travail en leur compagnie serait bénéfique aux laborantins. Le moment n'était pas propice à cette discussion, Hayako Shin s’engageait d'ailleurs vers un autre sujet.

- Ashikaga Seito effectue de nombreuses recherches à ce sujet, en effet ! Venez donc lui rendre visite de temps en temps, je vous gage qu'il se fera un plaisir de vous parler de ses travaux !

Sa voix ne trahissait aucun agacement, on pouvait même voir un fin sourire se dessiner derrière ses bandages. Le savant aimait que les autres s'intéressent aux projets mis en place par sa division, c'était donc avec une certaine gaieté qu'il avait répondu. Il ne se sentait évidemment pas bien placé pour débattre des expérimentations du troisième siège, mais cette invitation polie permettrait sûrement à son interlocuteur d'assouvir sa curiosité par la suite. Il lui suffirait pour cela d'aller voir le principal concerné.

- Pour ma part, je travaille principalement sur l'annihilation du Seireitei et de l'armée, une tâche qui réclame énormément de temps, si vous voulez mon avis.

De tels propos employés sur un ton aussi léger ne ressemblaient en rien à une menace. Les paroles n'en demeuraient pas moins surprenantes, surtout lorsqu'elles sortaient de la bouche d'un haut gradé de l'armée. Onimaru restait plutôt évasif, mais il n'omettait pas la possibilité que Shin demande de plus amples informations là-dessus. Il se tenait dès lors prêt à lui donner quelques détails. Après tout, le directeur scientifique était le mieux placé pour discourir sur son travail. Pour le moment, le petit démon s'apprêtait à répondre à l'étrange question posée par l'être à la chevelure blanche. Selon lui, la musique ne représentait qu'une succession de sons et de silences ordonnés de façon harmonieuse, rien de plus que des vibrations. Celles-ci pouvaient toutefois faire réagir sur certaines zones du cerveau et influer certaines émotions.

- Qui n'aime pas la musique ? J'ai réussi à ramener avec moi de nombreux échantillons différents lors de ma visite du monde réel. Il me semble aussi avoir retrouvé quelques enregistrements de l'ancien capitaine, Ōtoribashi Rōjūrō, dans nos archives...

Il lui arrivait d'en écouter alors qu'il expérimentait, parfois le savant en diffusait même à travers les haut-parleurs des locaux. C'était sa façon à lui de partager ses goûts avec les soldats.

- Et vous, vice-capitaine Hayako Shin ?

Tandis que le dieu de la mort posait la question, il entamait sa marche. D'un geste de la main, il avait évidemment invité son homologue à le suivre. Onimaru n'aimait pas rester immobile trop longtemps, estimant que cela attirait trop l'attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Mar 30 Sep - 18:42

Il est vrai que Seito invente toujours des trucs plus farfelus les uns que les autres. La drogue l'aidait beaucoup, c'était un fait. Les inventions de la Douzième rendaient pour la plupart service au développement de la Soul Society, même si quelques une ne faisaient pas l'unanimité. L'invention permettant changer de sexe son zanpakuto en faisait partie. Mise au point par Mayuri lui même, elle avait été mise de côté pour d'autres technologies. Et quand Onimaru parla de son travail sur l'annihilation du Seireitei et de l'armée, Shin ne put s'empêcher à une tourelle armée d'un énorme canon. Normal que ca lui prenne du temps à construire !

Et il vous est pas venu à l'esprit de faire quelque chose justement pour la défense du Seireitei ? Parce que si vous développez quelque chose contre l'armée et autre, vous serez pris pour cible aussi. A moins que vous ne comptiez nous quitter une fois ce projet terminé ?

Il avait répondu sans mettre d'intonation particulière, juste une simple question donc. Se doutant que cette question était attendue par son interlocuteur, Shin se prépara à écouter sagement et attentivement la réponse du Capitaine. Allait il devoir faire un rapport sur les agissements du gradé des scientifiques ? Le doute s'imposait sur cette quesiton. En savoir plus d'abord.
La musique, sujet évoqué par Shin précédemment. Il avait eu sa réponse, et ce qui le fit sourire. Bien sur qu'il aimait bien la musique. Mais il n'avait pas trop de choix à la Quatrième, et puis les patients devaient se reposer au calme. Pas le bon endroit pour s'adonner à ce plaisir donc.
Et justement, le cap'taine dit en avoir ramené du monde réel. Chouette !

Oh, je viendrais plus souvent vous voir alors ! J'n'ai pas le temps d'en écouter car je dois toujours être disponible pour les patients. S'il y a un problème et que je ne suis pas sur le lieu rapidement, il peut s'y passer pleins de choses. Et je tiens à mon poste.

Acceptant la proposition de marcher un peu, le médecin répondit à sa question, même si cela était évident. La pour le coup, il était plus motivé que jamais.

Donc oui j'aime bien la musique. On pourrait se faire une petite soirée concerto, si cela vous dérange pas. J'ai toujours voulu savoir ce que les humains ressentaient en allant voir ces "concerto" comme ils disent, si je ne me trompe pas.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Sam 4 Oct - 18:08

- Hmmm... La défense, oui ! Le petit démon se révélait étrangement songeur et quelque peu écœuré. L'évocation d'une quelconque défense le rebutait vivement. Tandis qu'il marchait, il marqua un bref arrêt, observant autour de lui avec un regard empli de sévérité. L'endroit dans son ensemble semblait presque le dégoûter. Le scientifique aimait le Seireitei et était heureux d'y vivre, mais l'idée de transformer ce lieu en forteresse lui paraissait inconcevable. L'histoire de la Soul Society ainsi que ses souvenirs personnels lui suffisaient pour juger que cet endroit possédait déjà de solides défenses. Les shinigami n'avaient souffert que de très peu d'attaques sur leur propre terrain. Le savant considérait toutefois qu'une percée dans le Shakonmaku restait envisageable, bien que cela se révélait peu probable. Selon lui, cette probabilité s'appliquait à n'importe quel type de protection. Toujours dans ses pensées, il reprit progressivement sa marche.

- En y pensant, on se dirait que garantir une totale sécurité aux soldats serait bénéfique... Cela reviendrait pourtant à transformer nos combattants en lâches. Créer une défense absolue qui engendrera une armée de faibles ne fait pas partie de mes priorités.

Cette explication restait la plus compréhensible pour Onimaru. Il évitait ainsi de trop détailler et faisait au plus simple. Ses propos suivaient une certaine logique, même si le chercheur n'était pas convaincu que son interlocuteur les comprenne totalement. L'être à la chevelure bleutée ne voulait en aucun cas être surveillé ou arrêté pour manque de clarté dans ses paroles. Jusqu'à présent, son comportement demeurait irréprochable et il ne comptait pas être mal perçu par ses semblables.

- Travailler à l'annihilation du Gotei 13 permet d'envisager toutes les possibilités d'attaque et de s'y préparer.

Cette phrase clarifiait très certainement les choses. Le scientifique agissait pour le bien de l'armée. Le ton laconique montrait d'ailleurs qu'il n'était pas là pour parler de son travail. Même si le petit démon appréciait cet échange, le lieu et le moment n'étaient pas les plus appropriés. Il songeait à rencontrer cette femme, le capitaine commandant, pour lui faire part de ce que la douzième division désirait mettre en place. Son accord s’avérait nécessaire, mais le bureau de recherche et de développement pouvait encore attendre quelque temps. Il ne discutait pas avec Hayako Shin pour parler de la dirigeante du Gotei et s'éloigna donc du sujet.

- Certaines études du monde réel tendent à prouver que la musique peut aider un patient durant le processus de guérison. Peut-être devrions-nous tester cela dans votre division, qu'en dites-vous ?

Il n'allait pas rater une occasion d'entamer de nouvelles expérimentations, bien qu'elles soient d'une importance minime. Sa façon de parler montrait clairement qu'il s'intéressait à ce genre de méthodes encore méconnues. Le savant ne souffrait d'aucune honte en s'inspirant des travaux des autres, même si ceux-ci étaient humains. Il considérait, en effet, que chaque être vivant pouvait lui offrir une expérience inédite.

- Il me semble que vous ne vous trompez pas. Je suis certain que de nombreux soldats apprécieraient cette soirée !

Le petit démon paraissait emballé par la proposition d'un concerto, son intonation enjouée en était la preuve la plus flagrante. D'après ses souvenirs, certains capitaines organisaient parfois quelques cérémonies dans leurs baraquements, il n'y avait donc rien qui le lui interdisait. Onimaru poursuivait sa marche lente. Pensif, il posait les yeux sur chaque bâtiment auprès desquels il passait. Le chercheur suivait intentionnellement la direction du Portail du Flot Bleu, la porte qui permettait d'atteindre le Seireitei par la zone est du Rukongai.

- Lieutenant Hayako Shin, pourquoi êtes-vous devenu shinigami ?

Le sujet était totalement différent, mais l'être à la chevelure bleutée se montrait particulièrement curieux lorsqu'il s'agissait de connaître les motivations des membres de l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Dim 5 Oct - 15:44

Tel un proverbe bien connu le disait, la meilleure défense c'est l'attaque. Bien sur, l'inverse marchait aussi. Surprotéger les shinigamis de la Soul Society était bien sûr une bonne idée en soi, mais pas à faire. Cela les mettrait dans un cocon protecteur et les transformerais peu à peu en incapables, réduisant tout ce qu'ils avaient apprit à néant. Non, il ne fallait pas que cela arrive. Le médecin approuva de la tête, accompagnant l'idée de son supérieur hiérarchique.

De ce point de vue, nous sommes d'accord. Je ne tiens pas à voir nos hommes complètement désemparés si une attaque survient.

Cela bien sur serait sans doute une expérience parmi tant d'autres que le capitaine de la Douzième préparait, dans l'optique de retourner ce genre de situation contre les oppresseurs. Ce projet l'intriguait plus il en découvrait, il voulait en savoir un petit peu plus. Et profiter du fait que le capitaine Onimaru parle autant aussi.

Dites m'en un peu plus sur votre projet, Capitaine. vous venez d'attirer ma curiosité.Si vous êtes disposé à en dévoiler plus bien sur. Je ne vous oblige en rien.

La fierté des scientifiques. Voilà sur quoi Shin comptait jouer sur le haut gradé de la Douzième. Espérer que cela fonctionne. Faire gaffe de ne pas trop tenter le diable en n'insistant pas plus que ca. La musique revint sur la table. Certaines études venant du monde réel, d'après Onimaru, se faisaient pour démontrer que la musique aidait les patients à suivre la voie de la guérison. Si la musique se montrait importante à ce point là sur le monde réel, pourquoi ne pas essayer ici ? Et c'est justement ce que le capitaine demanda à Shin.

Ma foi, pourquoi ne pas essayer en effet. Toutefois, je doute qu'Asuna soit pour voir débouler un orchestre dans nos quartiers. Essayer oui, mais petit à petit. Avez vous des appareils pour diffuser de la musique en petite dose dans vos quartiers ? Pour ne pas déranger les autres car il n'y a pas tout le monde qui soit réceptif à la musique je pense...

Et en continuant sur l'idée de la musique, Shin fut ravi de voir un tel engouement de la part du petit bonhomme aux cheveux bleux quand il répondit par l'affirmative sur une petite soirée Concerto. C'est vrai que le sujet en lui même sortait de la routine habituelle. Ah, il lui tardait de voir ce que ca donnerait. Alcool, musique, danse... Avec des filles bien sur. S'arranger avec quelques filles pour venir, voila sur quoi il allait s'occuper.
Le portail du Flot Bleu pouvait s’apercevoir maintenant, et la musique laissa place à une question plus intime.
Pourquoi Shin était il devenu shinigami ? Pourquoi choisir cette voie ? Pour lui, la réponse semblait évidente. Il avait eu le choix et avait décidé de faire quelque chose de bien.

Voyez-vous Capitaine, j'ai choisi de rejoindre les rangs pour aider les gens. Et surtout donner un sens à ma vie. Je sentais que je me devais d'aider les gens. C'est en voyant les tristes conditions de vie de certains au Rukongai que je me suis dit qu'il fallait que ca change. Et puis, quand j'ai vu que la Quatrième division se montrait bénéfique pour ce que je voulais faire, j'me suis jeté sur l'occasion. Voilà en gros ce qui m'a motivé. Pour vous, je pense que votre intérêt pour la science vous a aidé dans votre démarche, non ? Ou bien d'autres motivations plus personnelles peut-être ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Lun 6 Oct - 22:13

Le dieu de la mort à la chevelure blanche partageait l'avis du savant concernant l'attitude des soldats. Le capitaine se sentait soulagé, la couardise ne semblait pas faire partie du tempérament de son interlocuteur. D'après les langues les plus volubiles au sein de ses rangs, la plupart des membres de la quatrième division n'étaient pas de grands combattants. Ceux-ci se révélaient néanmoins d'un certain secours lorsqu'il fallait porter assistance aux blessés. Leur présence dans le Gotei était donc d'une extrême importance pour les troupes, particulièrement en cas d'attaque ennemie. Onimaru supposait qu'ils étaient capables de se défendre et l'attitude de Shin lui permettait d'affirmer que parmi eux se trouvaient quelques courageux éléments.

Le vice-capitaine se montrait curieux lorsqu'il s'agissait des travaux du laborantin. Le petit démon ne savait que répondre à cela sans trop en dire. Il ignorait encore ce qu'il lui était permis d'énoncer et ce qu'il devait garder secret, y compris face à un haut gradé. Il n'était pas de ceux qui accordaient leur confiance aussi aisément, quand bien même son interlocuteur se trouvait dans le même camp que lui. La désertion et la traîtrise étaient assurément les plus grands fléaux de l'armée. La sécurité du Seireitei en dépendait, il paraissait évident que le shinigami ne donnerait aucune information importante. L'être à la chevelure bleutée se permit toutefois d'ajouter quelques détails.

- Pour le moment, mon équipe et moi-même travaillons principalement sur des schémas et quelques simulations virtuelles. Nous tentons d’élaborer divers plans d'attaques, en prenant en compte certains facteurs spécifiques. Par la suite nous mettons en place les solutions adéquates à chaque problème. Après quoi, nous recommençons les essais.

Onimaru semblait véritablement fasciné par ses activités, même s'il restait particulièrement évasif. D'après ses propres mots, rien ne paraissait concret. Pourtant certaines équipes œuvraient déjà sur les divers moyens de se préparer à un assaut adverse. Il employait un ton satisfait qui sous-entendait d'ailleurs que tout ceci se montrait plutôt à la hauteur de ses espérances. Il n'en dirait certainement pas davantage avant de s'être entretenu avec Kuragari Asuna.

Ses deux mains se joignirent, paume contre paume. Le savant s'apprêtait à poser une question lorsqu'il eut une idée. Au départ, il jugeait intéressant de chercher des musiciens dans les rangs de l'armée, mais ils devaient se faire rares. Il décidait donc de créer des âmes artificielles spécialisées dans ce domaine. Celles-là n'auraient sûrement pas une grande utilité pour les militaires, mais ce genre de divertissement amènerait un peu de légèreté durant les périodes de trouble. Il nota cela dans un coin de son esprit, cela lui permettrait de s'exercer de nouveau avec la technologie des Mod-Souls.

- L'orchestre ne serait pas prêt à temps de toute façon ! Le scientifique s'apostrophait lui-même, cela paraissait évident. Il y a tout ce qu'il faut dans nos locaux. Si vous le désirez, certains de mes ingénieurs pourront venir installer le matériel nécessaire aux tests. Les formalités et les multiples démarches à employer seraient expliquées lorsque Shin déciderait de démarrer l'expérience. L'être à la chevelure bleutée songeait toutefois à l'opportunité de déléguer quelques un de ses subordonnés à la quatrième division. Il choisirait évidemment des éléments sérieux et rigoureux, pour ne pas mettre le bureau de recherches et de développement dans l'embarras.

Les motivations de l'engagement du vice-capitaine de la quatrième division demeuraient naïves pour le petit démon. Aider les autres, faire changer les tristes conditions de vie des misérables, ces mots lui semblaient particulièrement optimistes. Onimaru se tenait pensif et immobile face à l'immense porte, comme s'il pouvait contempler au travers. Son regard se faisait impitoyable lorsqu'il toisait en direction du Rukongai. Ses yeux trahissaient clairement la façon dont le savant voyait les habitants de la zone pauvre, des créatures sauvages s'agitant dans leurs propres déjections. Il ne faisait aucun doute que cet endroit lui inspirait un certain dégoût. Il y avait pourtant différents moyens de mettre fin à ces existences débauchées et à cette vie d'ignorance qu'ils menaient.

- Quelqu'un qui cherche la connaissance tentera forcément de rejoindre l'institution qui possède le plus d'informations à sa disposition. C'est une motivation suffisante pour faire partie du Gotei 13, en effet.

Ses paroles ne révélaient rien d'aussi pernicieux qu'un idéalisme. Sa logique se voulait froide lorsqu'il s'agissait de son enrôlement dans cette grande organisation militaire. Il était devenu soldat tant par curiosité que pour l'érudition.

- Parvenez-vous à apporter votre aide aux plus miséreux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Mar 7 Oct - 13:59

Un sourire, puis un bref regard vers le ciel. Malgré tout, Onimaru restait quand même un membre de la Douzième. Tout ce jargon employé pour décrire son travail, sa fierté de scientifique avait refait surface pour un petit moment. Le médecin se demandait comment se déroulait une de leurs simulations virtuelles. Avec tout leurs équipements informatiques, la Douzième était le berceau des inventions les plus farfelues les unes que les autres, dont le Seireitei tirait profit au maximum. Une bonne chose, savoir répondre sur tout les fronts. Le combat ne se faisait pas seulement par échanges de coups, il se faisait surtout par échanges d'idées.

J'aimerais bien voir comment se déroule vos simulations virtuelles. Ca doit être terriblement excitant quand le plan s'avère être sans faille et imparable. Comme quand à la Quatrième on découvre quelque chose de nouveau qui permet de faire avancer nos recherches dans le secteur médical.

L'orchestre musical maintenant. Evidemment qu'il ne serait pas prêt à temps, il fallait avant tout organiser comment les disposer, voir si les autres seraient d'accord, et surtout, l'accord de la Capitaine Commandante. Sourire gêné, le vice capitaine passa sa main dans ses cheveux.

Oui, à ce propos... J'ai peut être dit oui un peu trop vite. Si la division m'appartenait, je n'aurais eu aucun souci à lancer l'opération maintenant. Seulement , la division et la décision dépendent en premier à la Capitaine Commandante. Il faudrait lui en parler directement. Je ne puis vous aider davantage, ma parole n'a que peu, voire aucun, d'influence sur sa prise de décision.

Baissant la tête, il se sentait terriblement gêné. Parler un peu trop vite, l'engouement pour la chose lui avait fait pousser des ailes. Ces mêmes ailes s'étaient vu amputé par un vif retour à la réalité. Il n'était que Vice Capitaine, et sa Capitaine avait surement d'autre chose à faire que de parler divertissements. Le garçon se remit vite de ses émotions de désarroi, et releva la tête. Ce projet naîtrait peut être bien un jour, et il en serait bien ravi si cela améliorait le quotidien de sa division.

Le Capitaine Onimaru était rentré au Gotei par curiosité et pour en apprendre plus. Contrairement à Shin, qui avait vu cela comme un devoir, une aide supplémentaire. Là où l'un voyait le Gotei comme source de connaissance, l'autre le voyait en une entraide collective générale. D'où la question que le haut gradé posa.

Bien sûr. Malgré le fait qu'il y ait toujours autant de morts comparé au bilan de l'année dernière, le pourcentage des conditions de vie au Rukongai connait une petite augmentation. Minime certes, mais à prendre en compte. Cela s'annonce prometteur, et nous encourage à redoubler d'efforts par la suite.

Il ne parla pas des événements à venir, cela lui faisait un peu mal au coeur. Certes il fallait régler le problème engendré deux ans plus tôt. Fallait juste espérer que le Rukongai se remette vite sur pied. Et pour cela, augmenter les visites médicales là bas. Limite, établir un petit centre de soins temporaire. Après tout, le Rukongai était bien un des fournisseurs des futurs shinigamis qui rentraient à l'Académie pour ensuite rejoindre le Gotei. Quelques uns avaient réussi, mais pas tous. Chaque personne du Rukongai demeurait unique, même si la plupart se montraient rustres et grossiers. Ils n'en demeuraient pas moins amicaux quand on les connaissait un peu mieux que l'impression du premier regard.

Où êtiez vous Capitaine Onimaru, avant de rejoindre les bancs de l'Académie ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Jeu 16 Oct - 20:33

La première remarque du lieutenant de la quatrième division arracha un rire amusé au capitaine de la douzième. Onimaru ne pouvait dire avec certitude quel âge avait Shin, mais il avait parfois l'impression de discuter avec un enfant. Cela ne l'empêchait en rien d'apprécier cet échange à sa juste valeur. Ce n'était pas tous les jours que le scientifique pouvait palabrer de façon si légère, même si tous deux s'entretenaient sur la sécurité du Seireitei. Depuis combien de temps n'avait-il pas eu l'occasion de partager son avis de la sorte ? Le dieu de la mort nota mentalement que l'escadron médical menait ses propres recherches, cela devait être plutôt intéressant. Par la suite, il ajouta naturellement quelques détails supplémentaires.

- Je me demande s'il est vraiment possible de mettre en place des tactiques imparables. Je suis forcé d'admettre que jusqu'à présent chaque plan possède forcément une faille, même si celle-ci ne se remarque pas au premier coup d’œil.

Ses propos n'étaient pas vraiment rassurants, mais ils semblaient avoir un effet jubilatoire sur le savant. L'inexistence de moyens de défense infaillibles le rendait vraisemblablement plus que joyeux. Cette attitude inexpliquée pouvait laisser croire que la raison avait, depuis longtemps, quitté l'esprit du petit démon. Après tout, seul un fou aurait eu l'air heureux d'apprendre que la survie du Gotei 13 pouvait être menacée à tout instant. Pourtant, il n'ajouta rien de plus à ce sujet, n'estimant pas nécessaire d'entrer dans les détails.

D'un mouvement particulièrement lent, Onimaru vint poser la main sur l'épaule du vice-capitaine à la chevelure blanche. D'après ses souvenirs, il s'agissait d'un signe de compassion. Son interlocuteur semblait mal à l'aise après avoir annoncé que les expérimentations ne pourraient débuter qu'avec l'accord de la commandante. Les lieutenants n'avaient donc aucun droit décisionnel lorsqu'il fallait approuver ou non ce genre de travaux. D'une certaine façon, l'être à la chevelure bleutée avait quelques difficultés à accepter cela. Il n'en montra rien et se contenta de quelques mots rassurants.

- Ne vous en faites pas Hayako Shin, je me chargerais de convaincre votre capitaine au moment venu.

Le jeune directeur du bureau de recherches et de développement semblait sûr de lui. À vrai dire, cette expérience ne comportait aucun risque et c'était bien pour cette raison qu'il la proposait au soigneur. Le petit démon retira sa main de l'épaule de son interlocuteur, se contentant d'afficher un masque de confiance sereine. Cette mine apaisée se changea en rictus mauvais lorsque le scientifique commença à penser aux habitants du Rukongai. Un bon nombre d'entre eux subsistait sans convictions ni but. En cela, leur misérable existence était comparable à celle des Hollows. Il se garda bien de partager cela avec Shin. Ainsi, quand celui-ci annonça que la situation l'encourageait à faire plus d'efforts, le chercheur hocha la tête en guise d'approbation.

Vint alors la question fatidique, celle qui fit blêmir le dieu de la mort. Onimaru n'avait pas honte de ses origines, mais il n'aimait pas particulièrement évoquer son passé. Parler de sa vie de sa réputation de nécrophage cannibale dans les lieux malfamés jetterait certainement un froid dans la conversation. Il pointa du doigt le portail des Flots Bleus, désignant donc la zone est de l'index. Je suis né et j'ai vécu là-bas. Voilà qui avait le mérite d'être concis. Le capitaine de la douzième division reprenait ensuite sa marche, comme pour éviter de s'attarder sur le sujet. Il longeait le mur d'enceinte séparant les shinigami du reste des âmes de la Soul Society. Dites-moi, les soldats de la quatrième division suivent-ils un entraînement particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Ven 17 Oct - 16:32

Convaincre la Capitaine Commandante. De bien grands mots. Shin savait que cela serait futile pour elle. Ayant d'autres projets bien plus importants que la "médecine musicale". Oui, il l'appelait ainsi, oh des noms il pouvait en trouver d'autres, mais c'était le premier qui lui était venu en tête. Lui souhaiter bonne chance, il ne pouvait faire que cela. En réponse aux mots rassurants du capitaine Onimaru, le médecin lui rendit un sourire approbateur.

Nous verrons bien si vous arriverez à la convaincre. Toutefois, ne la brusquez pas. Cela retomberait sur moi, et j'ai pas mal de problèmes en ce moment avec ca.

Un air gêné, le bras derrière la tête. Il avait pas mal de problèmes en effet avec, et ne comptait pas en rajoutait un autre sur le feu. Ses tendances sadomasochistes commençaient sérieusement à lui jouer des tours, et c'est pas grâce à sa douce que cela allait s'arranger.
Le portail des Flots Bleus, zone est. C'est ici que le Capitaine dit être né et avoir grandi. Ne connaissant pas grand chose à la géographie du Rukongai, Shin ne dit mot. Son interlocuteur n'en dit pas plus qu'une petite phrase. Il n'avait certainement pas envie d'en parler davantage. De mauvais souvenirs, un lourd passé. Il avait du se passer quelque chose de très regrettable là bas. Une lutte à mort sans doute.

C'est pas sa petite réponse qui me fera mouiller, ca c'est clair.

Ah, ca faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu d'interventions dans ce genre. La belle s'était finalement réveillé de son long sommeil et Onimaru était sa victime. "Victime", parce qu'avec elle, on ne sait jamais dans quel camp elle se met. Levant les yeux au ciel, il tira doucement le fourreau et s'esquinta le doigt, dans le but de la faire taire. Ce qui marcha. Au début.

Tu crois que j'suis une pute ? Genre tu m'achètes avec ton sang ?
Calme, tu vas gentiment retourner dans ton coin. On parlera plus tard.
Ok, mais je veux que tu me mettes la fessée.
Ouais, tout ce que tu veux tant que tu... Hein ?
Ahah ! Trop tard, t'as dis oui ! J'l'attend ce soir. Et gaffe à toi si je l'ai pas. J'te pourris ton rencard avec le petit bleu si t'as un souci avec notre marché.
zeveumourir...
Ok, mais après la fessée.

Cet épisode maintenant clos, Shin poussa un long soupir de soulagement. Il y avait pas eu de morts ni blessés cette fois ci. Tout ca, réglé par une fessée. Comment voulez vous donner une fessée à un zanpakuto ?
Bien sur, le Capitaine de la Douzième n'avait pas eu tout les dialogues et tout, il ne pouvait pas comprendre. Tout ce qu'il avait pu voir, c'était le médecin qui s'entaille le doigt, et qui s'agite dans tout les sens. Avec tout ca, il avait juste eu le temps d'entendre la question qui lui avait été posé. Cela concernait les entraînements à la Quatre.

Un entrainement particulier ? Hum... Pas spécialement. Tant que les shinigamis de notre division savent se montrer rapides et efficaces sur le terrain. Deux trois entraînements sur les soins par semaines, le reste c'est de la paperasse et des examens médicaux. Examens qui servent d'entrainement on va dire, Chaque escouade part avec une ou deux recrues qui observent le procédé et s'en chargent après. C'est un éternel renouvellement des équipes, qui font qu'au fur et à mesure chacun devient indépendant et important au sein de la Quatrième Division. - s'arrête dans sa marche pour réajuster son insigne puis repart - Est ce tout ce que vous désiriez savoir Capitaine ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Mar 21 Oct - 0:46

Onimaru s'était subitement stoppé un bref instant, tournant la tête pour toiser son interlocuteur.Certaines femmes aiment être brusquées... Malgré l'air sérieux qu'il tentait de se donner, il semblait évident que le petit démon plaisantait. Quoi qu'il en soit, mieux valait sûrement ignorer ce que le savant pensait réellement. Il reprenait sa route silencieusement, regardant droit devant lui. Quelques secondes plus tard, le shinigami jugea néanmoins approprié de rassurer de nouveau le vice-capitaine. Il serait malvenu de ma part d'agir de la sorte avec ma supérieure hiérarchique. Le scientifique ne semblait pas adhérer à ses propres mots, s'exprimant comme s'il récitait un texte appris par cœur. On ne décelait aucune conviction et pas même une once d'intérêt dans cette simple phrase. Le chercheur retint cependant que Shin avait des soucis avec son capitaine, à en croire ce qu'il disait. Bien qu'il soit curieux à ce sujet, l'être à la chevelure bleutée n'évoqua pas le sujet pour l'instant.

Pour dire vrai, le scientifique était intrigué par la singulière attitude du médecin. Celui-ci avait brièvement posé la main sur son sabre, attirant inexorablement l'attention du petit démon, avant de s'entailler un doigt sur sa lame. Bien que surpris par ce geste plutôt autodestructeur, Onimaru ne cilla pas, restant de marbre malgré son intérêt soudain pour cet acte. Il gardait dès lors un œil sur l'homme qui marchait à ses côtés, l'observant discrètement en coin. Après un soupir, le dieu de la mort aux cheveux blancs répondait finalement à la question. Le chercheur ne cacha pas son étonnement en découvrant que les soigneurs s'entraînaient uniquement sur les méthodes de guérison et les meilleurs moyens de soigner les blessures sur le champ de bataille. Il s'était attendu à entendre que les soldats de la quatrième s’exerçaient principalement dans ce domaine, mais pas qu'il s'agisse là de leurs seules préparations.

Le petit démon ne fit aucun commentaire à ce sujet, mais il était à présent curieux de savoir si les membres de l'unité de soin brandissaient correctement leurs épées. D'une certaine façon, en plus d'être les guérisseurs dans les rangs de l'armée, ils étaient aussi le dernier rempart pour la protection de la commandante, même si sa puissance lui permettait certainement de se défendre sans aide. Elle restait une capitaine du Gotei 13. Cependant, un adversaire doué au combat n'aurait probablement aucune difficulté à se défaire des subordonnés de Kuragari Asuna. Le savant devait impérativement prendre ce facteur en compte lors des prochaines simulations. Cela signifiait d'ailleurs qu'un bouclier devrait être érigé autour de leurs locaux. En cas d'attaque, les autres pelotons n'auraient sûrement pas le temps de se charger de la protection des guérisseurs. Il aurait néanmoins l'occasion d'y réfléchir plus tard.

- De quel genre de problèmes parliez-vous ?

Onimaru répondait à l'interrogation de son interlocuteur par une question. Il s'était exprimé à la manière d'un enfant curieux, même si sa voix rauque ajoutait un peu de maturité au ton employé. Cela suffisait toutefois à prouver qu'il désirait encore obtenir quelques explications supplémentaires. Si Shin avait évoqué le sujet, peut-être qu'il accepterait de se confier plus amplement. Sans attendre de réponse à cette question, il enchaîna avec une attitude un peu plus hésitante.

- Votre zanpakutō serait-il hématophage, lieutenant ?

Sa main droite se posait instinctivement sur le pommeau de son propre sabre. Cette discussion n'était pas forcément la plus simple à aborder, se révélant plutôt intime. Le trancheur d'âme représentait une partie de son manieur. Malgré cela, le scientifique s'intéressait particulièrement aux lames de ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Mar 21 Oct - 10:49

Le medecin savait très bien que le scientifique ne croyait pas du tout en ses mots qu'il venait de dire. Non, il semblait plus attiré par le petit manège que Shin avait fait auparavant, avec son zanpakuto.Sa douce devait être contente. Elle qui cherchait à attirer l'attention, la voila servie. Onimaru tenta de changer de sujet en demandant au médecin le genre des problèmes qu'il avait, vu qu'il avait ouvert la porte aux questions en évoquant sa situation. Mais avait il vraiment envie de parler de ca maintenant ? Avec le scientifique ? Là était la vraie question.

Je ne vous savais pas psychologue, Capitaine Onimaru ! Haha !

Et moi je le savais pas aussi glandu.

D'un sourire gêné, le garçon se demandait s'il fallait vraiment se confier au scientifique. Un ami, voila ce qui manquait au Vice Capitaine en ces temps si difficile. Onimaru remplissait à peu près tout les critères, mais il ne correspondait pas au profil de l'ami dont Shin attendait. En regardant ses pieds, il se heurta à un poteau, ce qui lui fit un petit bobo. Mais ca lui permit de mettre au clair ses idées. Pourquoi diable avait il commencé à songer amitié ? Se sentait vraiment il seul à ce point ? Non, des amis il en avait plein, comme par exemple ceux de l'Académie. Où étaient ils maintenant ? Devait il les considérer encore comme amis ? S'auto-mitrailler de questions sur ce sujet ne lui apportait que des problèmes décidément.

Mon chou... Oublies les autres, tu m'as moi. Et c'est tout ce qui compte.

Oui, il l'avait elle. Malgré les caprices et tout ce qu'elle lui faisait endurer, elle se montrait toujours présente. Même si leur relation n'était pas au beau fixe, même si la Capitaine Commandante lui avait dit de la laisser de côté durant leur affrontement en attente de sa promotion, sa douce était la. Elle n'avait d'ailleurs dit mot sur cet affrontement, Kuragari Asuna étant désormais l'une des seules personnes dont Kimagurenai respectait en ce bas monde.

Navré Capitaine, mais je dois refuser. On a tous chacun une partie de soi que l'on veut éviter d'ébruiter, et j'en ai un peu plus que trop dit. Veuillez me pardonner.

Et puis une autre question. Moins personnelle, elle concernait Kima. Amusante comme question, il voulait revenir sur ce qu'il avait vu juste avant. Le visage du médecin se détendit, laissant place à un sourire d'enfant. Un sourire que tout les enfants font lorsqu'on leur annonce une bonne nouvelle, comme aller dans un parc d'attractions par exemple.

Hématophage ? Ma douce ? Non, pas à ce point la. Disons plutôt qu'elle a décrété comme une grande qu'aucune autre fille ne devait m'approcher. Je suis comme qui dirait, sa propriété. Mais elle n'a nullement besoin de mon sang pour survivre. C'est plus un moyen de la faire taire qu'autre chose.

Voilà, cela devait suffire pour une réponse. Assez pour espérer attiser la curiosité du scientifique à la chevelure bleuté. Libre au Capitaine de vouloir en savoir plus ou pas, Shin était ouvert sur ce sujet.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Jeu 23 Oct - 4:11

Le petit démon se contenta d'un hochement de tête, comprenant parfaitement pourquoi son interlocuteur ne voulait pas s'exprimer sur ses problèmes. Onimaru n'était pas vraiment le genre de personne à qui il fallait confier ses soucis. Sa curiosité, quelquefois malsaine, le poussait à se renseigner sur tout et n'importe quoi. La psychologie restait une branche d'études intéressantes qui pouvait aussi servir au cours d'un affrontement. Même si le savant n'avait pas prévu de combattre Hayako Shin, connaître ses failles morales lui permettait d'établir un plan de bataille efficace. Inutile de dire qu'il valait donc mieux éviter de parler de ses ennuis avec le haut gradé de la douzième division, car cela pouvait se retourner contre soi par la suite.

Intérieurement, le savant riait. Le vice-capitaine de la quatrième se rendait compte qu'il avait déjà trop parlé et s'excusait pour son comportement. De son propre point de vue, c'était à lui de faire amende honorable. Cela ne faisait toutefois pas partie des coutumes et habitudes de l'être à la chevelure bleutée. Il se contenta donc d'une phrase prononcée avec gratitude. Il n'y a rien à pardonner, ne vous en faites pas. Cela suffirait amplement à effacer la supposée culpabilité du guérisseur. C'était, du moins, ce qu'il espérait. Le petit démon jugeait inutile de charrier les épaules de Shin avec un fardeau plus lourd que celui qu'elles semblaient déjà porter.

Il s'arrêtait alors pour s'accroupir face au mur un court instant. Le capitaine palpa brièvement la surface de pierre avant de se relever et de reprendre sa marche, l'air de rien. Le savant avait gardé le silence durant quelques secondes. Pour dire vrai, il réfléchissait à ce qu'il pouvait dire et ce qu'il devait taire. Le médecin semblait plus enclin à parler de son zanpakutō, qu'il gratifiait d'ailleurs d'un tendre surnom. Onimaru parut intrigué par les paroles de son interlocuteur. D'après ce qu'il entendait, le shinigami et son sabre avaient engagé une étrange relation d'appartenance. Le plus singulier restait toutefois que l'épée en soit l'origine.

Le lien entre le trancheur d'âme et son manieur en révélait néanmoins beaucoup sur la personnalité du dieu de la mort. Quoiqu'il en soit et d'aussi loin qu'il se souvienne, le chercheur n'avait jamais envisagé ce genre de situation avec Shikome. Cela le rendait d'ailleurs plutôt curieux. Le quotidien de Shin devait être véritablement compliqué avec une telle entité à ses côtés. Chaque zanpakutō avait ses particularités et son propre caractère. En cela, chacun était un modèle unique et précieux qui méritait l'attention d'un homme tel que le directeur du bureau de recherches et de développement.

- Donc, cette chose parle sans cesse et vous empêche de côtoyer des individus de sexe féminin ? Onimaru s'exprimait tout en désignant le sabre de son interlocuteur d'un geste évasif de la main. Son regard, empli d'intérêt, ne cessait toutefois d'observer l'arme spirituelle. Pour quelle raison votre sang la fait-il taire ? Même si la réponse pouvait paraître évidente, le petit démon préférait que le lieutenant de la quatrième division lui explique clairement. Après tout, il était le seul à pouvoir l'affirmer avec exactitude. Le shinigami concluait par une ultime interrogation, celle qui lui brûlait les lèvres. Cherche-t-elle à prendre l'ascendant sur vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Jeu 23 Oct - 19:08

Cette chose... Avant, Shin aurait perdu les pédales et se serait mis à insulter le capitaine. Outre le fait qu'il aurait été recadré bien comme il faut par le scientifique et ensuite direction la morgue pour être achevé par sa capitaine. Cette situation, il l'avait déjà vécue auparavant. Avec le vice capitaine de la Treizième. Ce cher Clotho. Que devenait il d'ailleurs ? Surement occupé par son travail sans doute. Donc, cette chose. Un sourire sur le visage du médecin. Oui, il trouvait ca drôle, la façon dont le capitaine appelait celle qui l'accompagnait dans la vie de tout les jours.

Oui, c'est une fille quoi. Vous savez, les potins, les garçons et tout. Je dis pas que toutes les filles sont comme cela non. Ma p'tite fille est comme ca. Très jalouse, possessive comme pas possible. Il n'y a qu'avec la Capitaine Commandante qu'elle ne bronche pas. -pose sa main sur le manche - Mon sang ne la fait pas taire à proprement parler. Ce qui la calme, c'est le fait de me taillader la peau.

Prendre l'ascendant sur lui, elle l'avait déjà fait. Et ca depuis le jour où ils avaient entamé leur relation shinigami-arme de mort. Elle avait déjà pris les rênes, mais savait aussi qu'il fallait laisser Shin reprendre le contrôle. Le scientifique posait pas mal de questions sur l'arme du vice capitaine, et Shin se demanda s'il devait ou non poser les mêmes questions à propos de son homologue. C'est vrai, après tout. Un frémissement à la cuisse avertit le garçon. Son arme désirait lui parler.

Et bien, tu as un truc d'important à me dire ?
Ta gueule. L'arme du nain c'est une gonzesse.

Ne comprenant pas où elle voulait en venir, le médecin décida de tenter le diable et de questionner le scientifique. Pourquoi ne pas en profiter pour se renseigner sur lui, ca ferait la conversation et il en saurait plus sur lui que juste le fait qu'il est le haut gradé de la Douze et qu'il met son savoir au profit du Gotei.

D'ailleurs, elle vient de me dire que votre trancheuse était une fille aussi. vous pourriez m'en dire plus à son sujet ? Je répondrais à vos questions si vous répondez aux miennes. Marché équitable non ?


_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   Mar 4 Nov - 15:03

Onimaru comprit bien vite qu'il ne fréquentait pas le même genre de femmes que son interlocuteur. En réalité, il avait tendance à ne pas s'intéresser à ce genre de frivolités, les considérant comme un frein à sa carrière militaire et scientifique. Cela ne l'empêchait pas d'avoir sous ses ordres quelques femmes savantes, certainement moins désinvoltes que l'entité qui habitait le sabre de Shin. Le chercheur pensait que ce zanpakutō devait se révéler particulièrement exigeant avec son porteur. Malgré cela, il ne cessait de s'imaginer à quel point cela le changerait de son propre sabre, qui se révélait bien plus indolent. Au moins, Shikome n'exigeait pas de lui qu'il se taillade la peau pour être sereine, elle n'en avait clairement pas besoin.

Le guérisseur posa à son tour quelques questions. Le dieu de la mort envisagea un bref moment d'apporter quelques éclaircissements à propos de l'entité qui avait pris vie dans son esprit, mais se ravisa promptement. Même s'il désirait satisfaire sa propre curiosité, le petit démon ne révélerait pas ses secrets aussi aisément, en particulier lorsqu'il s'agissait de cette partie de lui. Ne rien dire du tout attirerait sûrement les suspicions, mieux valait donc partager quelques informations sans grande importance.

- Elle est bien une femme oui, mais pas de celles qui parlent sans cesse. Bien souvent, elle se terre dans un coin de mon esprit et se laisse aller à sa paresse naturelle. Il m'arrive de ne pas l'entendre des semaines durant. Jusqu'à ce que je fasse appel à elle.

Il répondait d'une voix monocorde. Durant un bref instant, le petit démon parut étrangement concentré, comme s'il était ailleurs. En réalité, le chercheur venait d'entrer dans son monde intérieur, comme pour vérifier la véracité de ses propos. Il ne semblait pas s'être trompé puisque Shikome n'était pas immédiatement allée à sa rencontre. Onimaru ne s'était jamais inquiété à ce sujet, l'entité et lui partageaient,entre autres, un certain attrait pour la solitude et la tranquillité. Ces ressemblances avaient progressivement mené le shinigami et son sabre sur la voie de la compréhension mutuelle.

- Et pour tout vous dire, ce n'est pas ma chair qu'elle aime trancher, mais celle des autres.

Cette fois-ci, le scientifique utilisait une intonation plus enthousiaste, comme s'il appréciait cette partie de lui-même. Le capitaine s'en rendit compte de lui-même et toussota, comme pour faire oublier son attitude précédente. Il voulut ajouter quelque chose, un son commençait même à se former lorsqu'il fut interrompu. Un papillon de l'enfer venait de se poser sur son doigt, délivrant un message supposément important. Le savant haussa les sourcils, probablement surpris par ce qu'il entendait.

- Je suis profondément navré, mais le devoir m'appelle. Je vous souhaite une bonne journée, vice-capitaine Hayako Shin. Transmettez mes amitiés à notre commandante.

Il se contentait d'agiter lentement la main de gauche à droite en guise de salut, puis commença à avancer paisiblement en direction des quartiers de sa division.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée banale au Seireitei. [Pv Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-