AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la deuxième division

Messages : 23
MessageSujet: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Mer 1 Oct - 0:54

La journée touchait à sa fin. Assis en tailleur sur le toit du bâtiment principal de la douzième division, le capitaine Maniko attendait, silencieux. De son perchoir, il avait un des plus beaux points de vue du Sereitei. Le soleil était en train de décliner lentement derrière le mur d’enceinte. C’était une belle soirée. Une légère brise transportait des pétales à travers les rues, légers comme l’esprit des Shinigamis en ce moment. La période était plutôt calme depuis quelques temps et la tension s’était dissipée. On pourrait même dire qu’une bonne humeur planait dans les environs. De là-haut, il voyait les apprentis Shinigamis s’entraîner au kidô. C’était assez joli ; les différents sorts projetaient des auras tantôt bleues, tantôt rouges ou vertes dans le crépuscule. Rain en repéra une qui semblait particulièrement douée. Enfin, elle semblait plutôt portée sur les techniques offensives. Elle finirait probablement dans la dixième ou la troisième division.

Soudain, un reiatsu se fit sentir juste au dessous de lui. Enfin, le dernier chercheur quittait les lieux. Cela faisait plus de huit heures que le capitaine de la deuxième division se trouvait là, immobile, dissimulant sa présence aux yeux de tous. A présent, il ne détectait plus qu’une unique énergie spirituelle. Le capitaine Tôzawa Onimaru, responsable du bureau de développement technique, était le seul qui était resté. Probablement une énième expérience à terminer. Un dernier cobaye à étudier. Ou encore une nouvelle substance à mettre au point. Rain n’avait en aucun cas la prétention d’y comprendre quoi que ce soit. Tout ce qu’il voulait, c’était une discussion en privé avec lui. Il se releva sans un bruissement et s'étira. Il a cru que ce moment n'arriverait jamais.

D’un simple shunpo, il descendit du toit et se retrouva devant la porte d’entrée. C’était un bâtiment très simple, une grande bâtisse surmontée d’un toit triangulaire avec pour seule décoration l’emblème de la division. La porte était ouverte. Il se glissa à l’intérieur sans faire de bruit et déambula au hasard des couloirs, suivant simplement la trace spirituelle du capitaine Onimaru. Il fut dans un premier temps surpris par l’infrastructure mais n’était pas là pour faire de la visite, bien qu’il devait y avoir des choses surprenantes à voir dans ce lieu de recherche. Il devait oublier ses instincts d’espion et se concentrer sur la raison de sa venue. Même s’il était capitaine à présent, s’introduire comme il le faisait dans les quartiers d’un autre capitaine était assez répréhensible, il devait donc au moins rester respectueux.

Après quelques couloirs, Rain pénétra dans une grande salle sombre dont la seule source de lumière était les divers écrans de contrôle. Au milieu, on pouvait voir quelque chose qui ressemblait à un lit vide. Probablement le lit le plus inconfortable de toute la Soul Society, d’ailleurs. Dés les premiers pas dans la pièce, le maître de la furtivité s’y sentit comme chez lui. Sombre, calme, rangé avec rigueur, cet endroit était le reflet d’un esprit parfaitement structuré où le désordre n’avait pas sa place. D’ailleurs, cet esprit était là, assis, concentré dans quelques recherches. Tôzawa Onimaru. Afin de ne pas le surprendre, il laissa filtrer une petite partie de son énergie spirituelle pour marquer sa présence. Seulement après s’être assuré que le chercheur l’avait remarqué, il se permit de prendre la parole après s’être incliné.


-Onimaru-sama. Excusez-moi de me présenter ainsi sans m’annoncer. J’espère ne pas vous déranger au milieu de travaux importants. Je voulais vous voir en privé.

Bien qu’ils aient le même grade, Rain se sentait légèrement intimidé. Premièrement, il venait tout juste d’être promu et n’avait pas encore l’habitude. Deuxièmement, il n’était pas habitué à échanger avec qui que ce soit. Il resta donc incliné, attendant patiemment que son interlocuteur soit disposé à converser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2610-maniko-rain#22476

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Sam 4 Oct - 18:32

Une douce musique s'échappait des haut-parleurs du laboratoire tandis que le savant préparait le matériel nécessaire à ses derniers tests. Le petit démon finissait, comme bien souvent, par se retrouver seul pour vaquer à ses tâches. Il passait fréquemment des nuits entières à parcourir le dédale de couloirs à la recherche d'instruments, regrettant de ne pas avoir à ses côtés une âme aussi docile et obéissante que Kurotsuchi Nemu pour accomplir ces besognes. Onimaru avait beau être parfaitement organisé, il arrivait parfois que certains outils disparaissent pour finalement être retrouvés dans d'autres laboratoires. Le scientifique devrait songer à un moyen d'empêcher cela pour améliorer les conditions de travail de ses hommes et les siennes. Pour dire vrai, il ne pouvait tolérer un tel désordre, chaque chose devait se trouver à sa place.

Durant le rangement, il constata avec surprise que l'un de ses subordonnés était encore là, somnolant devant un moniteur. Le capitaine comprit rapidement qu'il pourrait exploiter cette opportunité. Il ne tarda donc pas à profiter de la présence de son camarade, estimant qu'il avait lui-même accompli sa part depuis pas mal de temps. Le petit démon s'en retourna dès lors dans le laboratoire principal. Son regard se posa instinctivement sur les écrans suspendus aux murs blancs, observant brièvement les données. Tout semblait fonctionner correctement. Ses doigts effleurèrent ensuite l'immense table de métal, celle-ci occupait d'ailleurs une grande partie de la salle. Il s'arrêtait alors, fouillant dans l'un des tiroirs les plus bas pour en sortir une seringue stérile qu'il déposa aussitôt sur son plan de travail.

L'instant d'après, Onimaru s'agitait sur place pour retirer son haori et le suspendait à un crochet à l'entrée de la pièce. Le chercheur parcourut la salle pour rejoindre un étrange boîtier digital sur le mur, son index tapota quelques touches. Le geste eut pour effet d'ouvrir un autre tiroir duquel il saisit une fiole d'un liquide bleuté. Le dieu de la mort fit demi-tour, donnant un bref coup de coude pour fermer le casier. Tout était enfin installé et l'expérience débuterait bientôt. Le sabreur sortait sa lame du fourreau. D'un mouvement rapide et assuré, il n'hésita pas une seule seconde pour mutiler son propre corps. La pointe de l'arme transperçait l'estomac lorsqu'il stoppa son action. Quelques gouttes de sueur perlaient déjà sur son front. La douleur lancinante ne l'empêcha pas de faire tourner son sabre dans la plaie.

Lorsque l'arme quitta la blessure, le sang commença à s'écouler sur le dallage gris. Le petit démon agissait alors rapidement, s'injectant le sérum directement dans l'abdomen. Instinctivement, le laborantin s'était assis sur le tabouret roulant. La zone était parcourue d'étranges fourmillements et une légère démangeaison. Le liquide carmin coagulait lentement et la lésion disparaissait progressivement. Il ignorait encore que son organisme réagirait à la substance de façon aussi inattendue. Ses bras et ses jambes devenaient plus courts tandis que son corps rétrécissait à vue d’œil. Même si cet effet représentait un imprévu, Onimaru prenait rapidement des notes sur le clavier face à lui. Il semblait pris au dépourvu lorsqu'il sentit une présence derrière lui. L'une de ses mains quitta les touches pour saisir la poignée de son zanpakutō, qu'il lâcha dès lors qu'il entendit l'inconnu s'exprimer.

Tandis qu'il tapotait à nouveau sur le clavier, les écrans affichaient différentes images de la Soul Society. Le dieu de la mort faisait alors pivoter son tabouret, observant le nouvel arrivant avec curiosité. Le petit démon ressemblait à un adolescent, emmitouflé dans un shihakushō trop grand pour lui et tâché de sang toujours frais. Le liquide vermeil s'écoulait encore en minces filaments et gouttelettes qui formaient une flaque insignifiante et poisseuse à ses pieds. Ce moment semblait mal choisi pour une visite imprévue.

- Il est rare de voir des shinigami d'une autre division venir ici spontanément. Je vais donc vous pardonner cette intrusion.

Sa voix juvénile restait froide et rude. Tandis qu'il s'exprimait, Onimaru retirait ses sandales et ses chaussettes puis il quitta son siège. Il faisait au mieux pour se tenir droit, sa main droite tenant ses vêtements pendant que la gauche masquait la zone où se trouvait la plaie en pleine guérison.

- Bienvenue dans les locaux de la douzième division et... félicitations pour votre promotion, capitaine de la deuxième division, Maniko Rain. En quoi puis-je vous aider ?

L'intonation s'était naturellement adoucie, un sourire étirait délicatement les commissures de ses fines lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la deuxième division

Messages : 23
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Lun 6 Oct - 13:11

Bien que froid au premier abord, la voix du capitaine s’adoucit rapidement lorsqu’il le félicita pour sa promotion. Bien que l’on puisse sentir une pointe d’agacement dans son intonation, le scientifique ne s’indigna pas de l’intrusion et s’ouvrit assez spontanément à la conversation. Cela réconforta Rain dans sa démarche. Il ignorait s’il oserait réellement lui faire part de ses doutes et de ses craintes. Depuis bientôt dix ans, il savait qu’au fond de son être, un hollow grandissait, lentement mais de façon absolument certaine. Depuis quelques mois, il commençait à se développer réellement et quelques voix résonnaient parfois dans sa tête, notamment lorsqu’il était fatigué. C’était une sensation très étrange, et assez angoissante de savoir que l’on partage son corps avec quelqu’un. Son ennemi qui plus est. L’espion respira un grand coup et se redressa.

-Tozawa-san, je… Nani ??

Au lieu de se retrouver face à l’homme qu’il connaissait de vue comme état le chef de la division scientifique, il venait de poser les yeux sur un jeune adolescent. Un long silence s’installa durant lequel le capitaine de la deuxième division analysa la situation. Le garçon avait des cheveux bleus ; il y avait un haori avec l’emblème de capitaine qui pendait au mur et son reiatsu ne pouvait tromper l’expert en détection. Cet enfant à peine pubère était bien le capitaine Tozawa. Rain tenta de masquer son trouble et s’adressa à lui comme si de rien n’était, espérant ne pas être victime d’une blague.

-Merci, Tozawa-san. J’aurais souhaité vous voir pour… Disons que je crois que vous pouvez m’être utile.

Il s’arrêta un instant. En fixant son interlocuteur dans les yeux, il perçut la même lueur d’intelligence qu’à l’accoutumée dans son regard, mais il ne pouvait pas réellement faire abstraction de son apparence juvénile. Il ne pouvait parler librement dans ces conditions. Il ne se sentait pas en confiance. Il bifurqua sur un autre sujet, plus léger.

-Et bien voilà, je… J’ai entendu lors de votre réunion avec votre troisième siège que votre division proposait de la chirurgie esthétique. Je ne pense pas que cela soit possible sur moi, vu qu’il s’agit de mon âme elle-même qui a été détruite, mais… Pourriez-vous essayer quelque chose pour me rendre moins repoussant ?

Il venait de faire une bourde et il le savait. S’offrir ainsi à la douzième était risqué, il pourrait ressortir avec trois bras ou une couleur pourpre. Mais au fond de lui, il aurait bien aimé être moins laid. Et il ne risquait pas d’être pire de toute manière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2610-maniko-rain#22476

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Dim 12 Oct - 16:47

De prime abord, l'interlocuteur du petit démon parut déstabilisé par quelque chose en posant les yeux sur lui. Le dieu de la mort semblait réfléchir quelques instants, cherchant à percer le secret de cette attitude. Il lui fallut très peu de temps, à peine une poignée de secondes pour deviner que son apparence juvénile en était la cause. Onimaru comprenait en partie cette réaction, lui-même ayant été surpris par le résultat inattendu de cette expérience. Il paraissait toutefois s'être fait à l'idée que son corps avait bel et bien perdu quelques années au cours du processus. En réalité, le savant était plus inquiet quant à sa façon de se mouvoir et son équilibre. Il s'était réellement aminci et n'était plus habitué à une corpulence si frêle depuis pas mal d'années déjà. Le laborantin aurait sûrement besoin de plusieurs heures pour complètement s'acclimater à cette faible masse.

- Ne soyez pas surpris de voir ce genre de choses dans les locaux de la douzième division. La science offre parfois des présents peu conventionnels.

Sa voix démontrait un certain amusement face à ces circonstances. Tandis qu'il s'exprimait, le shinigami désignait son propre corps de la main gauche. Il préférait clarifier la situation dès le départ, jugeant nécessaire de balayer les doutes quant à son apparence quelque peu différente d'auparavant. Son uniforme tâché, troué et trop grand lui rappela qu'il n'était pas présentable. Sans se retourner, gardant toujours les yeux posés sur son interlocuteur, Onimaru tâtonnait sur la table à la recherche de son sabre. D'un geste malhabile, il rangeait ensuite la lame dans le fourreau. Le savant fit alors quelques pas sur la gauche, s'accroupissant pour finalement ouvrir et fouiller l'un des casiers. Durant tout ce temps, il conservait sa main droite au maintien en place de ses habits.

L'homme au corps d'adolescent laissa échapper un Ah ! de satisfaction, signifiant évidemment qu'il avait trouvé ce qu'il désirait. Après avoir sorti le linge plié et s'être relevé, le chercheur lâcha sans pudeur son shihakushō. Ses vêtements s'écroulaient en masse informe sur le dallage gris tandis qu'il dépliait déjà son prochain uniforme. La séance d'habillage paraissait quelque peu laborieuse, le petit démon perdit l'équilibre à de nombreuses reprises et faillit même tomber plusieurs fois. Quelques minutes plus tard, il était de nouveau prêt à faire face à un capitaine du Gotei 13. D'un coup de talon, il fermait la porte du casier, s'approchant finalement à pas mal assurés du visiteur.

- Réparer une âme n'est pas impossible. Il faut toutefois savoir que la mise en place de ce processus requiert un certain temps. Je vais devoir collecter quelques données et procéder à de nombreuses analyses et prélèvements.

Le regard du chercheur persistait, figé sur son patient, comme s'il l'étudiait déjà. Le reste de ses mots se perdait en un murmure pensif et incompréhensible. Onimaru parlait davantage pour lui-même que pour son homologue de la deuxième division. Il ne se trouvait plus qu'à un pas de Maniko Rain lorsqu'il cessa sa marche, stoppant par la même occasion son charabia. Si vous ne me montrez pas vos cicatrices, je ne peux être certain de rien. Malgré cela, le petit démon avait quelques difficultés à comprendre pourquoi cet entretien devait être privé. Capitaine, venir si tard dans mon laboratoire pour me parler de chirurgie esthétique... est-ce votre apparence qui vous fait honte ou bien le fait de vouloir la rendre plus agréable à regarder ? L'interrogation sonnait plus comme s'il le mettait au défi de répondre que l'une de ces deux propositions était vraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la deuxième division

Messages : 23
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Dim 12 Oct - 22:11

Le capitaine difforme attendit un moment avant de regarder à nouveau en direction du scientifique et constata avec soulagement qu’il s’était rhabillé avec un vêtement propre et en bon état, bien que ce dernier demeure bien trop grand. Les shihakushô n’existaient pas en taille enfant. Onimaru ne semblait pas du tout pudique mais, même en gardant à l’esprit qu’il s’agissait bien du capitaine, l'assassin trouvait indécent de poser les yeux sur un jeune adolescent dans sa nudité la plus totale. Toutefois, il ne fit aucun commentaire.

D’après le chercheur, lui changer son apparence hideuse était envisageable mais assez difficile, comme il s’y attendait. Aucune technique de soin n’avait jamais réussi à lui rendre son aspect humain par le passé, ce qui signifiait qu’il s’agissait de brûlures directement sur son âme. Dans ces conditions, une modification était extrêmement difficile. Même le temps peinait à altérer les âmes à en juger par leur cycle de vieillissement lent. Mais cela ne semblait pas impossible pour autant. Rain se laissa pénétrer par le regard de son interlocuteur qui avait une lueur pétillante dans le regard. La perspective d’un nouveau défi à relever probablement. Il s’avançait vers lui en murmurant des choses incompréhensibles.


-Si vous ne me montrez pas vos cicatrices, je ne peux être certain de rien.

A ces mots, l‘espion déglutit et fit un pas en arrière. Il savait que s’il se montrait directement, il serait démasqué. Après tout, il était face à un expert, il était impossible qu’il ne remarque pas le disque de plus de dix centimètres de diamètres au dessus de son cœur. Une grande zone où sa peau était redevenue parfaitement normale, pâle et lisse. Il bafouilla un instant avant de s’expliquer.

-Non, je… En vérité, si j’ai tenu à vous voir dans l’intimité, c’est parce qu’il se peut que vous découvriez certaines choses pour lesquelles je requiers votre plus grande discrétion. Mes blessures ne sont pas conventionnelles et peuvent sembler assez… Spéciales.

Il n’était vraiment pas à l’aise. Il se doutait bien du mal dont il souffrait, mais n’en avait aucune certitude. Et il avait très peur d’entendre une confirmation. Etait-ce possible ? Avait-il réellement un hollow qui grandissait au fond de lui ? Comment avait-il pu naître ainsi ? Spontanément ? C’était inexplicable ! Et pourtant… Depuis quelques semaines, il lui arrivait d’entendre une voix dans sa tête quand il était seul. Une voix d’enfant. Il ne comprenait pas bien les propos, il entendait juste ces sons, cette sonorité reconnaissable parmi des milliers d’une voix humaine. Rain retira sa ceinture et pris une grande inspiration.

-Enfin, regardez vous-même.

D’un geste brusque, il entrouvrit son shihakushô et retira les bandages qui lui couvraient le torse, laissant apparaître sa peau brûlée et sa chair à vif. Ce corps qu’il haïssait et qui le répugnait lui-même était maintenant exposé et soumis à un examen minutieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2610-maniko-rain#22476

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Sam 18 Oct - 6:23

Le savant ne parut ni choqué ni écœuré, en constatant l'état de la peau de son interlocuteur. Pour dire vrai, Kurotsuchi Mayuri laissait autrefois certains de ses sujets dans une situation bien plus hideuse. Ce génie n'avait jamais éprouvé de respect pour ses cobayes, c'était en cela que le petit démon se différenciait de lui. Onimaru ressentait néanmoins une certaine curiosité quant à l'origine de ces cicatrices. De plus, aussi étrange que cela lui parût, une zone de l'épiderme semblait avoir été épargnée. Elle formait un cercle parfait de derme encore intact juste au-dessus du cœur de la victime. De prime abord, cela défiait toute logique. Comme pour s'assurer de la viabilité de sa première observation, le dieu de la mort s'approcha d'un demi-pas, se contentant d'un regard avide de savoir. Les pupilles du scientifique se mouvaient avec frénésie dans tous les sens, à la recherche d'indices quelconques. Ce qu'il avait sous les yeux lui apparaissait à la fois comme étrange et fascinant.

La zone circulaire de peau encore intacte lui rappelait approximativement l'emplacement de la chaîne de karma d'un défunt humain se changeant progressivement en Hollow. C'était aussi à peu près à cet endroit que le trou des créatures masquées prenait forme avant que leur apparence ne devienne monstrueuse. En son for intérieur, le laborantin élaborait déjà plusieurs théories sans tirer de conclusion hâtive. D'après ses souvenirs, aucun incident similaire n'était recensé dans les archives du bureau de recherches et de développement. Si ça avait été le cas, ses prédécesseurs en auraient sûrement gardé des traces écrites. Puisque la discrétion était de mise, le dieu de la mort ne pouvait en aucun cas demander l'autorisation de lire les dossiers médicaux de la quatrième division. De toute façon, Onimaru ignorait s'il avait le droit de les consulter et n'était aucunement certain d'y trouver la moindre piste à ce sujet. Il délaissa donc ces possibilités pour se concentrer sur cet entretien.

Son homologue de l'Onmitsukidō avait usé d'euphémismes en parlant de ses plaies. Le petit démon faisait face à un cas encore inédit, mais ne semblait pas s'emballer pour autant. Il se montrait même particulièrement prudent, pensant déjà aux précautions qu'il devrait prendre à l'avenir. Bien... Lâchait-il, songeur. En plus des analyses, qui viendraient plus tard, le savant se devait d’interroger Rain sur l'état de son corps. Quand et comment avez-vous été blessé ? De quel genre d'ennemi s'agissait-il ? C'était sûrement la première fois qu'il pouvait poser ces questions à un patient. En règle générale, s'ils se retrouvaient dans son laboratoire c'est parce qu'ils étaient incapables de s'exprimer et bien souvent morts. Par chance, aujourd'hui, il était bel et bien vivant et pouvait apporter quelques réponses aux interrogations du chercheur. Et n'omettez aucun détail, je vous prie. La remarque semblait évidente, mais Onimaru préférait toutefois l'énoncer clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la deuxième division

Messages : 23
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Mer 22 Oct - 11:37

Rain se sentait au pied du mur. C’était pourtant lui qui avait fait la démarche de venir jusqu’ici pour demander les conseils du chercheurs. Mais maintenant qu’il était devant le fait accompli, il se sentait extrêmement mal à l’aise. Cela faisait des centaines d’années qu’il faisait tout pour masquer son corps, pour se soustraire au regard blessant des autres. Alors se dévoiler ainsi l’humiliait. Fort heureusement, le capitaine de la douzième avait un regard parfaitement neutre. On n’y voyait ni dégoût, ni mépris, ni moqueries, seulement de la curiosité et de la concentration. C’est uniquement grâce à cela que l’espion a eu le courage de continuer et d’expliquer les origines de son malheur.

-D’aussi loin que je me souvienne, mon apparence a toujours été ainsi. Je me suis renseigné depuis, lors de mes missions dans le monde des humains et j’ai appris que j’étais mort dans un incendie, tué par un Hollow. Mon corps a entièrement brûlé, mais également mon âme car le Hollow insufflait son reiatsu à travers les flammes. Je n’en suis pas certain, mais je pense que c’est la raison de mon aspect actuel.

L’assassin se tut et attendit de voir ce que Tozawa pourrait faire de ces informations, mais ce dernier ne réagit pas et continua de le fixer droit dans les yeux sans sourciller. Bien évidemment… Ce n’était pas réellement cela qui l’intéressait. Il attendait d’autres informations, des explications à propos de cette cicatrice inhabituelle. Mais comment expliquer quelque chose qu’il ne comprenait pas lui-même ? Il avait déjà été blessé bien des fois auparavant, bien plus qu’il ne pouvait dénombrer, mais jamais une cicatrisation n’avait pris cette tournure-là.

-Pour le reste… Et bien cela s’est déroulé durant l’invasion du Sereitei par les Quincys. La situation était assez désespérée. C'est d'ailleurs à ce moment que j'ai libéré mon bankai pour la toute première fois. Je ne sais pas si cela a une importance mais je préfère vous le dire tout de même. J'ai été atteint par une flèche de reiatsu. Tout ce dont je me souviens par la suite, c'est que j'ai éliminé le groupe de Quincy pour protéger Soi-Fon sama. Je me suis ensuite réveillé dans les locaux de la quatrième division et ce cercle était là. Au début, il faisait environ deux centimètres. Mais maintenant...

Le regard de Rain tomba sur la plaie. Il évitait le plus souvent de la regarder. Elle faisait une dizaine de centimètres aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2610-maniko-rain#22476

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Mer 29 Oct - 22:31

Le scientifique prenait mentalement note des informations partagées par son interlocuteur. Jusqu'à présent, il ignorait si cela le mènerait à une quelconque découverte, mais n'en laissait rien paraître. D'après les propos du capitaine de la deuxième division, son existence humaine s'était brutalement achevée dans les flammes d'un être creux. Onimaru devait absolument savoir quand Rain perdit la vie de manière exacte, il ne posa pourtant pas la question dans l'immédiat. Pour l'heure, il envisageait le pire en silence. Le hollow à l'origine du décès du dirigeant de l'Onmitsukidō pouvait tout aussi bien être une invention de feu Aizen Sōsuke, le traître. Cet homme créa en effet d'étranges bêtes masquées aux particularités à la fois intrigantes et dangereuses. Celles-ci posèrent d'ailleurs quelques problèmes à certains savants de la douzième, mais apportèrent toutefois leur lot de découvertes.

La suite des propos de son interlocuteur, notamment lorsqu'il évoqua la libération du Bankai et la flèche quincy, fit hausser les sourcils du petit démon. Tout cela semblait autant le surprendre que susciter sa curiosité. Celui qui avait l'apparence d'un adolescent tourna finalement le dos au patient pour se diriger vers l'un des moniteurs. Il tapota frénétiquement sur le clavier avant de se retourner, l'air particulièrement concentré. D'une manière ou d'une autre, l'état de Maniko Rain pouvait se révéler potentiellement dangereux. Sans qu'il ne s'en rende compte, un sourire malicieux fendait son visage en deux. Il se tenait là, figé dans cette effroyable expression de satisfaction, comme s'il se réjouissait des malheurs du dieu de la mort face à lui.

- C'est tout ? La question était posée avec une certaine effronterie, avec l'intention de provoquer le capitaine des forces spéciales du Gotei 13. Même s'il le cachait, ces informations restaient suffisantes pour élaborer plusieurs théories. Chaque parole de son interlocuteur et son état lui permettaient de supposer une hollowmorphose ralentie. Jusqu'à présent, Onimaru n'avait jamais entendu parler de cela. Pour cette raison, il s'obstinait à penser qu'il devait s'agir d'une erreur de sa part, comme s'il manquait une donnée essentielle. De prime abord, l'énergie spirituelle présente dans les flammes du Hollow meurtrier avait pu contaminer le sujet, restant en latence un certain nombre d'années jusqu'à ce que celui-ci obtienne son bankai et ne soit touché par une flèche quincy. Lequel des deux était l'élément déclencheur ? Tout cela pouvait tout aussi bien être lié.

- Pas de changements internes ? Une voix inconnue qui murmurerait dans votre esprit ? Des pertes de contrôle ? Onimaru ne souriait plus et son ton se faisait bien plus sérieux qu'il ne l'avait été auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la deuxième division

Messages : 23
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Jeu 30 Oct - 13:16

Le silence qui suivit les explication était pesant. Rain ignorait si le capitaine de la section scientifique réfléchissait à ses propos, avait déjà compris mais refusait de donner une réponse ou s'il était tout autant perdu que lui. On pouvait voir qu'il était sérieux, qu'une réflexion intense se passait dans son crâne brillant. Ses neurones travaillaient, se connectaient les uns aux autres mais aucun mot ne franchit la barrière de ses lèvres. Tozawa se contenta de se tourner vers un moniteur, ignorant totalement l'espion. Ce dernier se rhabilla sans mot dire. Peut-être avait-il eu tord de venir. Et s'il en parlait à d'autres ? Si tout le Sereitei était au courant de son étrange histoire ? Sa côte de popularité était déjà au plus bas, il n'y avait vraiment pas besoin de faire courir des rumeurs supplémentaires à son sujet.

-Pas de changements internes ? Une voix inconnue qui murmurerait dans votre esprit ? Des pertes de contrôle ?

Rain regarda le jeune garçon droit dans les yeux. Comment avait-il pu arriver à le percer aussi rapidement ? Simplement en voyant la plaie. Avait-il déjà eu à faire face à une situation de ce genre ? C'était plutôt bon signe ! Il n'était peut-être pas le seul à souffrir de ce mal !

-Non, je n'ai jamais perdu le contrôle. Mais c'est vrai que quand je suis seul, dans le silence le plus total, il m'arrive d'entendre une voix. C'est un enfant. Je sais que c'est à moi qu'il parle, qu'il essaye de me dire quelque chose mais ses propos sont incompréhensibles. On dirait qu'il parle derrière un mur très épais.

C'était la stricte vérité. Il ne pouvait rien lui dire de plus car il ne savait rien d'autre. C'était d'ailleurs la raison de sa présence, tenter d'obtenir plus d'informations, mettre les choses au clair. Il aurait du venir beaucoup plus tôt mais sa fierté l'en avait empêché. Si c'était bel et bien un hollow, il faudrait le neutraliser avant qu'il ne soit trop tard. Enfin... si ce n'était pas déjà le cas...

-Au fait, lorsque je me suis réveillé après la blessure, Unohana-sama m'a dit que j'étais mort pendant quelques secondes. Je ne sais pas si cela a une importance.

Il fit une boucle à sa ceinture et attendit encore, debout, que le verdict lui tombe dessus. Il n'aurait pas de réponse aujourd'hui, bien sûr, il devrait probablement se soumettre à des tests, donner un échantillon de son sang ou autre chose. Peu lui importait, il ne voulait plus vivre dans le doute. Il lui fallait une réponse. Ou au moins l'avis du professionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2610-maniko-rain#22476

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 36
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Mar 4 Nov - 16:59

- Chaque chose a son importance et le moindre détail compte, vous plus que quiconque devriez le savoir. Le shinigami faisait évidemment référence au statut d'espion de son interlocuteur. Ces paroles furent les seules qu'il prononça durant un bon moment. Après cela, Onimaru commençait à fredonner gaiement tout en tapotant sur les touches du clavier. Afin d'éviter de trahir le secret de son homologue de la deuxième division, il écrivait de façon à ce que ses propos paraissent désordonnés et sans logique. Le nom du sujet ne figurerait toutefois pas dans le dossier pour échapper à tout problème en cas de décryptage par un tiers. Autrefois, Akon espionnait souvent le capitaine Kurotsuchi et le petit démon ne tenait pas à se retrouver dans la même situation.

Satisfait des réponses qu'il avait obtenues, le scientifique fouillait de nouveau dans l'un des tiroirs pour en sortir un sachet. Celui-ci contenait un tube vide et un pot empli d'une étrange gelée bleue. Onimaru installait le tout sur le plan de travail, sur lequel il avait préparé une seringue emballée quelque temps auparavant. Le chercheur ne cessait de chantonner joyeusement. On ne pouvait mettre en doute la réjouissance qu'il éprouvait en travaillant tant celle-ci se remarquait. Son apparence et son attitude le faisaient très probablement passer pour un véritable adolescent. Malgré cela, le directeur du bureau de recherches et de développement paraissait sûr de lui.

Le dieu de la mort dut monter sur la table froide, le forçant à se déplacer sur la pointe des pieds, pour finalement sortir trois billes translucides. Après un petit saut maladroit, ses pas foulèrent de nouveau le dallage gris. Une fois le matériel rassemblé, le scientifique fit signe à Rain de s'approcher et de s'asseoir. Durant ce temps, il se désinfectait les mains puis enfilait une paire de gants stériles. Dès lors que le patient serait installé, les tests pourraient commencer. Premièrement, je vais prélever un peu de votre sang. Je ne vous cache pas que le moyen employé est légèrement douloureux, mais rien d’insurmontable. Le petit démon trempa le doigt dans la gelée bleutée, puis l'étala sur une infime partie de l'avant-bras du capitaine de la deuxième division. Une sensation de froid devait à présent se faire sentir sur la zone où la substance avait été déposée.

Quelques secondes lui suffirent à insérer la fine aiguille sur son support pour finalement placer le tube à l'intérieur. Onimaru observait tour à tour la seringue et son interlocuteur. Les veines de son bras étaient parfaitement visibles, pulsant fébrilement, signe que le produit faisait effet. Il pinça doucement la peau puis piqua au-dessus. Dès lors que le petit cylindre fut empli de sang, le scientifique retira le tout tandis que le réseau veineux s'estompait de nouveau. Il tendait à présent les trois billes à Rain. Maintenant, mettez ces choses dans votre main et concentrez-y votre énergie spirituelle. Suite à ses paroles, le chercheur étiquetait et rangeait le liquide vermeil récolté.


Dernière édition par Tôzawa Onimaru le Ven 7 Nov - 6:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2495-tozawa-onimaru-non-terminee#21

avatar
Rang : Capitaine de la deuxième division

Messages : 23
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   Mer 5 Nov - 23:17

Il était très perturbant de ne pas savoir ce qui pouvait se passer dans la tête de l’adulte coincé dans un corps d’adolescent. A chaque fois que Rain parlait, on pouvait observer des mimiques changeantes sur le visage du scientifique, tantôt curieux, tantôt inquiet, tantôt amusé. Pourtant, rien ne laissait transparaître quant à ses pensées, comme si ce dernier effectuait une sélection aléatoire de son faciès sans le moindre lien avec ce qu’il pensait réellement. Là, il chantonnait gaiement en tapotant sur son ordinateur. Rain Maniko était toujours assis sur le lit froid, serrant dans sa main les boules étranges, insufflant son énergie spirituelle à l’intérieur. C’était un exercice d’une facilité extraordinaire pour lui qui était habitué à faire fluctuer son reiatsu comme bon lui semblait.

Ses yeux tombèrent sur son propre avant-bras que le chercheur avait dévêtu en vue d’une prise de sang. Lui-même n’avait pas l’habitude de se voir nu. En principe, il évitait au maximum de regarder sa chaire à vif, ses boursouflures, ses veines palpitantes à vue d’œil ou encore ses lambeaux de peau menaçant de se décrocher au premier coup de vent mais qui ne lâchaient jamais. Son aspect était figé. Il avait peu d’espoir de pouvoir être soigné car cela reviendrait à modifier l’essence même de son âme. Mais la section de recherche avait déjà réalisé des choses que personne n’aurait pensé possible alors pourquoi pas. Gardons un peu d’espoir.


-Je pense que c’est bon là.

Les boules s’étaient effectivement mises à briller depuis un moment et l’espion ne parvenait plus à insuffler d’énergie à l’intérieur. Elles étaient pleines. Il les tendit à son examinateur et les lui remit. D’un bond, il se leva de la structure métallique et redescendit ses manches. Il serra son shihakusho et enroula à nouveau les bandes de tissus autour de son visage. Il n’y avait qu’ainsi, masqué par tout cet uniforme et ces artifices qu’il se sentait l’égal de ses compères shingiamis. Ce n’est que dans l’ombre qu’il brillait.

Après avoir salué le capitaine de la douzième division comme il se devait, il disparut dans un shunpo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2610-maniko-rain#22476
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~L'ombre et les neurones~ [PV Tôzawa Onimaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tôzawa Onimaru. [Présentation terminée]
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-