AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Dim 26 Oct - 15:46


Trapped by the Captain's responsabilities

Situation invivable, ou presque, depuis cette réunion des Capitaines qui avait eu lieu, il y avait de cela quelques temps maintenant. Les préparatifs allaient et venaient. On s'affairait, tant bien que mal, et on faisait en sorte qu'il n'y ait pas de fuites. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu'il fallait taire tout cela. Et éviter une rébellion. Eviter que les âmes arrivent à se soustraire à ce châtiment. Ce n'était pas juste. Yoshiko avait beau le clamer, ce n'était pas juste de devoir éliminer trois millions d'âmes simplement parce qu'il fallait rééquilibrer la balance. Elle y penserait tout le temps, sans doute que la pauvre femme aurait fini par se rendre malade à cause de tout cela. Mais elle préférait, et de loin, se concentrer sur sa position. Se concentrer sur sa Division. Comment ? En maintenant les entraînements. En encourageant ses hommes. Faire en sorte qu'ils soient prêts. Car outre le fait qu'il y avait cette balance à rééquilibrer, qui sait ce qui pouvait se passer. Avec les années, Yoshiko avait pu constater que la Soul Society avait été sous siège, et ce à quelques reprises. Autant se préparer à toute éventualité et faire en sorte, justement, que ça n'arrive plus jamais. Oh, elle n'était pas dupe. Si attaque il devait y avoir, cela se produirait. Mais si on pouvait l'éviter, ne serait-ce pas mieux ?

Ses journées étaient longues. Ses nuits courtes. Cela signifiait-il pour autant qu'elle était fatiguée ? Pas tant que cela. Disons que c'était un rythme à prendre, en quelque sorte. Et qu'il fallait s'y habituer. Ni plus, ni moins. Les moments de calme étaient rares. Et c'était bien pour cela qu'elle s'exilait, de temps à autre, en dehors de son bureau ou bien de son jardin. Pourquoi ? Et bien, parce que c'était les premiers lieux où on venait la chercher dès qu'il y avait un souci ou qu'un autre cherchait à la voir. Oui, il lui arrivait, de temps à autre, de rêver qu'elle était dans une bulle. Une bulle imperméable, infranchissable qui lui permettrait d'être tranquille. S'enfermer dans une bulle de glace ... Ca aurait pu être bien. Mais qui dit glace dit Reiatsu. Et on retrouverait sa trace bien trop facilement. D'où le fait qu'elle préférait se trouver un coin dans le Rukongaï et de prendre du temps pour réfléchir un peu.

Comme aujourd'hui. C'était ce qu'elle venait de faire. Passer un petit moment à l'extérieur de l'enceinte du Gotei 13 pour réfléchir à l'avenir. Elle ne remettait pas en cause toutes les décisions d'Asuna. Mais celle-ci, oui. Anéantir des âmes. Certains de ses frères Capitaines ne semblaient pas aller à l'encontre de cette décision. D'autres, comme elle, avaient beaucoup plus de mal. Il y avait, et Yoshiko le déplorait, une scission entre tout ce petit monde. Et son petit doigt lui faisait se dire que cela ne serait pas la seule épreuve, hélas, qu'ils auraient à surmonter. Peut-être se trompait-elle. Peut-être avait-elle perdu foi en l'avenir, dans l'immédiat. Peut-être que ça irait mieux avec le temps, qui sait ? Mains dans le dos, elle était descendue de son perchoir et se décidait, finalement, à s'en retourner dans sa Division. Elle aurait pu user de divers Shunpô afin de s'y rendre plus rapidement. Mais ne le fit aucunement. Pourquoi se hâter à rentrer en sachant qu'elle allait retrouver sa paperasse et d'autres joyeusetés de ce genre ? Et tandis qu'elle rentrait tranquillement, voilà qu'elle croisa la route d'un Lieutenant, celui de la Quatrième. Cela ne faisait guère longtemps qu'ils s'étaient vus, dans ses locaux, où ils avaient eu une petite discussion assez agréable et sympathique. "Et bien, qui voilà ?" en vint-elle à dire en penchant la tête sur le côté. "En promenade je présume ? A moins que c'est la nécessité qui t'as amené jusqu'ici ?"

_________________
More about me?


Dernière édition par Aokiji Yoshiko Miloë le Ven 12 Déc - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Lun 27 Oct - 11:27

La vie poursuivait son chemin monotone à la Quatrième. Entre les dossiers à remplir, les visites à faire, le centre de la Dixième à aller voir de temps à autres, les journées étaient longues mais se finissaient toutes sur une seule et même phrase : "Pfiou, enfin fini." La nuit, le vice capitaine restait jusqu'à pas d'heure pour essayer de boucler quelques gros dossiers, histoire d'avoir le moins de travail le lendemain. Mais rien n'y faisait. Du mouvement se préparait. Mais est ce que la Quatrième avait son mot à dire dans l'histoire ? Pas que le garçon sache. Sa Capitaine ne lui en avait pas touché mot, cela viendrait peut être sur la table prochainement. Quoi qu'il en soit, il fallait se montrer prêt. Et que tout soit en ordre.

Ce matin, réveil à six heures. N'ayant pas pu fermer l’œil à cause de ce foutu dossier WI-4056 qui s'était égaré, et après avoir remué toute sa chambre pour enfin remettre la main dessus, tomber de fatigue sur son bureau. Ne plus avoir la force pour se traîner jusqu'à son lit, ca il connaissait maintenant.
Sa tasse de café dans une main, une pile de dossiers dans l'autres surclassée d'un stylo pour les remplir, il se dirigea vers ses quartiers pour entreposer toute cette paperasse. Une fois cela fait, il jeta un coup d’œil sur son emploi du temps. Voila une journée pas trop chargée qui s'annonçait. S'occuper d'entretenir le stock au centre de soin à la Dixième et finito.

Cela pouvait s'annoncer chiant, car s'il manquait telle ou telle chose dans l'inventaire, il fallait être bien organisé, ou bien devoir tout se retaper le chemin jusqu'à la Quatrième pour ensuite revenir à la Dixième. Attraper une feuille et un stylo pour noter ce qu'il manque une fois là bas, prendre les trousses à pharmacie, bandages et autres. Les mettre dans son sac et hop, le matos d'expédition était prêt.
Cela lui prit bien une demie journée, ayant été prévenant lors de son dernier réapprovisionnement, il n'avait juste eu besoin de faire l'inventaire cette fois ci, saluant les quelques shinigamis de la Dixième qu'il croisa pendant son périple.
Journée de travail terminée donc, il pouvait aller se reposer tranquille. Et c'est sur le chemin du retour qu'il entendit une voix familière. Une voix féminine. Tout de suite sa douce ajouta son grain de sel, histoire de montrer qu'elle était encore là. Posant sa main sur le pommeau, il lui murmura des mots doux, faisant comprendre que ce n'était pas sa voix qu'il avait entendu. Bizarrement, elle n'intervint plus après cela. Peut être était ce cela, le remède miracle pour lutter contre sa jalousie maladive ?

Tournant la tête, un sourire se dessina sur son visage. Oui, il connaissait cette voix, celle du Capitaine Miloë de la Huitième. Leur dernier entretien avait eu lieu il n'y avait pas longtemps, mais s'était montré bien sympathique.

A croire que nos chemins ne font que se croiser en ce moment, Capitaine Miloë ! C'est plus la nécessité je dirais. Je reviens de la Dixième où je finissais l'inventaire du centre de soins légers. Je viens tout juste de finir ma journée en gros. - pousse un petit soupir de soulagement - Et vous, quel bon vent vous amène ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Dim 2 Nov - 18:57


Trapped by the Captain's responsabilities

Si elle avait pensé le revoir ... Oh, la Soul Society était, certes, vaste. Mais il était vrai qu'elle n'aurait guère pensé le revoir aussi rapidement. Elle avait l'impression qu'il était venu la voir en ses bureaux la veille. Sauf que cela faisait déjà quelques jours. De toute manière, à un moment ou à un autre, ils auraient fini par se rencontrer à nouveau, non ? Un endroit vaste, mais confiné tout de même. Un endroit où tout le monde finissait par se croiser. Pour sûr. Alors, cela n'étonnait guère Yoshiko de revoir Shin. Une discussion agréable qu'ils avaient eu. A un moment où Yoshiko était en plein doutes. Où ce n'était pas top la forme, pour sûr. Je n'irais pas jusqu'à dire que tout allait bien pour la brune. Elle continuait d'être inquiète. Sacrément inquiète à cause de ce qu'ils allaient devoir faire sous peu. Et s'ils faisaient fausse route ? Et s'il y avait un autre moyen ? Non. Elle n'avait rien trouvé. Et Shu non plus. Ils en avaient discuté et fort malheureusement pour eux, ils allaient devoir le faire. Et ça la répugnait. Elle, mais également Shu. Et peut-être d'autres. Avaient-ils le choix pour autant ? Pas vraiment. généralement, tout est une question de choix. De faire ce qui est juste. Et ça ne l'était pas. Juste. Seulement, c'était pas comme s'il existait une solution miracle à leur problème. Loin de là même.

Pour en revenir à ce qui nous intéresse, Yoshiko ne s'était pas attendue à recroiser aussi rapidement le lieutenant de la Quatrième Division. Mais comme elle le trouvait sympathique, elle se doutait qu'ils allaient avoir une conversation sympathique et amicale. "Je ne dirais pas que mais oui." en vint-elle à dire dans un sourire amusé. S'il était là, ce n'était pas parce qu'il avait envie d'être là. Mais plutôt la nécessité, l'obligation, l'urgence peut-être ... Va trop savoir. "Longue journée je présume ?" Sans doute. Il avait dû quelque peu courir à droite et à gauche. Yoshiko se rappelait des quelques fois où elle devait courir à droite et à gauche de la sorte. Mais quand elle le faisait, généralement, c'était parce qu'elle était à la recherche de son Capitaine perdu. Ce bon vieux Tojo qui se décidait à disparaître dans une taverne ou bien une autre et boire jusqu'à ne plus avoir soif ou ne plus en pouvoir. Est-ce que ça lui manquait ? Pas vraiment. Parce qu'elle était obligée de lui faire les gros yeux et de l'enguirlander.

"Et pour en revenir au comment du pourquoi de ma présence en ces lieux, j'aime me faufiler en dehors du Gotei 13 et me retrouver dans un coin reculé pour réfléchir." Et être seule. Seule avec ses pensées. Seule avec elle-même. Sans risquer de se faire interrompre toutes les trente secondes par telle ou par telle chose. Parfois, ces quelques interruptions lui permettaient de faire le point, de ranger ses pensées. Et parfois, ça la foutait un peu en rogne. "Tu me diras que j'aurais très bien pu rester dans mon jardin et en interdire l'accès." Mais elle savait très bien que cela ne fonctionnait pas. Elle avait tenté la chose à plusieurs reprises et elle finissait toujours par être interrompue à un moment où elle ne le voulait pas.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Dim 2 Nov - 21:11

Qu'est ce qu'elle faisait donc la ? Se balader, comme tout le monde. Outch ! Que la fatigue est cruelle. Accumulée depuis le début de la semaine, elle tire sur les joues du garçon, l'obligeant à ouvrir grand les yeux pour ne pas tomber d'un coup sur le sol comme une vieille loque. Bien sur, cela ne faisait pas longtemps que les deux s'étaient vu et leur échange avait débouché sur une bonne note. Le capitaine Miloë se trouvait donc juste en face du médecin, l'air amusé de le voir ici même. Longue journée en effet, qui se terminait enfin. Pour recommencer encore et encore le lendemain, puis le surlendemain. Étant déjà mort, le proverbe "se tuer à la tâche" ne fonctionnait pas dans ce cas de figure.

Oh, la routine.

Oui, la routine. Chiant, mais c'est son boulot donc ne pas se perdre dans les méandres de ce sujet épineux à sens unique est la meilleure chose à faire. Rajustant son sac, Shin observe la shinigami. Elle dit s'aventurer hors du Gotei pour réfléchir, échapper à ses obligations de haut gradé. Décidément, la quantité de travail des capitaines était bien supérieure à celle des lieutenants. Cesser de se plaindre, il a compris la leçon. Même s'il ne sait pas si c'est à cause des évènements à venir, ou bien sa vie personnelle. Mais ce qui est sur, c'est que Miloë ne va pas bien. Tout les soins du monde ne peuvent guérir ce qui n'est pas visible.

Quand une femme se cherche, c'est là qu'elle est le plus vulnérable.

Je comprends qu'avec tout ce qu'il se trame, vous souhaitez vous mettre à l'écart. Néanmoins, ce n'est pas en fuyant vos problèmes que cela va les résoudre. Il faut parfois mieux y faire face dès le début, c'est moins de poids à supporter.

Allons bon, tu la joue psy maintenant ? N'oublies pas de dire le prix de la consultation.

Vrai que se mettre dans la peau de celui qui donne des leçons est un risque si on connait bien le médecin n'est pas la meilleure chose qu'il soit. Cela dit, il y a eu bien pire à la Quatrième. Mais là n'est pas pas la question. Il veut aider, voyant ca comme un devoir. C'est pourquoi il est rentré dans cette division. Aider les gens à aller mieux. Montrant de la main un endroit en hauteur, il invite la fille à s'y rendre. Peut être acceptera t-elle d'en dire un peu plus sur son problème.

Venez, allons là bas. Nous serons plus tranquille.

D'accord, c'était aussi pour poser sa besace qui commençait à peser lourd. Mais ce n'était pas trop le bon truc à dire. Pour éviter un refus de sa part, il commence à s'y rendre. Jetant un coup d’œil derrière, il constate que sa tactique marche. Dépose ses affaires, le garçon aux cheveux immaculés attend. Par où commencer ? Il y a tellement à dire.

Si vous le souhaitez, nous pouvons parler de vos soucis. Ou bien de votre division. C'est vous qui voyez.

Tendant la main vers elle, il fait un beau sourire avant de déclarer...

Je prend mes clients à l'heure au fait.

HAHA ! Il l'a fait !

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Jeu 6 Nov - 19:38


Trapped by the Captain's responsabilities

Ce mot l'amusa quelque peu. La routine ... Oui, ils avaient tous une vie plus ou moins routinière. C'était paperasse, entraînement, décisions difficiles, j'en passe et des meilleures. Un cercle vicieux, en quelque sorte, dont il était difficile, très difficile de s'échapper. Quoi que Yoshiko avait pu y échapper durant un temps. Deux siècles, un peu moins. Lorsqu'elle était sur Terre. A faire ce qui lui chantait par la tête, et quand elle le voulait. Qu'il était loin le temps où elle pouvait faire ce qui lui chantait par la tête. Ca lui arrivait, parfois, de regretter ce temps là. Mais elle n'était pas mécontente, pour autant, de la vie qu'elle menait actuellement. Elle était loin d'être facile, certes. Ca n'allait pas toujours comme elle le voulait, oui. Mais comme on le dit si souvent, c'est mieux que rien, non ? C'est mieux que d'être mort de chez mort ? "La routine, c'est quelque chose d'ennuyant." en vint-elle à dire dans un hochement de la tête. "Mais on fait avec." Pour sûr. "J'espère que ta routine est intéressante." Et qu'il faisait ce qu'il aimait.

Yoshiko allait passer son chemin. Et s'en retourner dans ses locaux. Néanmoins, Shin semblait avoir d'autres idées derrière la tête et n'escomptait pas la laisser filer. Il en vint même à lui faire la morale. Ou du moins, ça sonnait de la sorte. "Parce que tu crois réellement que je fuis mes problèmes ?" en vint-elle à lui répondre, tout en penchant la tête sur le côté. "Si j'en venais à les fuir, je ne serais sans doute pas là." Du tout. Elle aurait pris le Dangaï, histoire de se rendre sur Terre, et elle ne serait jamais revenue. Elle se serait trouvée un coin tranquille. Et elle y serait restée. Sauf qu'elle était encore là. Pour quelle raison ? Elle n'en avait fichtrement aucune idée. Mais elle était là. Peut-être par devoir. Peut-être parce qu'on lui avait fait confiance. Peut-être parce qu'on lui avait donné ce poste alors qu'elle n'avait rien demandé. Peut-être parce qu'elle avait les épaules et les capacités pour. Mais qu'il fallait juste qu'elle garde confiance. Et ça, sans doute que c'était pas le plus évident.

Yoshiko n'aurait su dire pourquoi. Mais semble-t-il que Shin souhaitait converser un peu plus longuement avec elle. En avait-elle envie pour autant ? Difficile de le dire. En tout cas, elle ne semblait pas pouvoir y couper, dans l'immédiat. Sans plus attendre, voilà qu'il s'éloignait d'elle afin de pouvoir s'asseoir un peu plus loin. Il était vrai qu'il avait une sacoche qui ne devait pas être légère et la moindre des choses, c'était de le suivre. Et ce même si elle ne resterait peut-être pas longtemps à discuter avec lui. Quelques mots échangés, ici ou là. Et elle s'en irait. Ni plus. Ni moins. Non pas qu'elle ne pensait rien avoir à lui dire. Mais disons qu'elle n'avait pas envie d'étaler ses problèmes. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait pas spécialement envie que ... Et bien, que ça vienne à des oreilles un peu plus haut. Donc, autant en dire le moins possible et ne pas risquer sa place. Yoshiko se mit quelque peu à rire tandis qu'il venait de lui dire qu'il prenait à l'heure. "Tu me fais penser à ces charlatans qui opèrent sur Terre. Ils se disent des guérisseurs de l'esprit alors qu'ils ne pensent qu'à une chose : voler les pauvres économies des gens." Elle secoua quelque peu la tête. Non pas qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser et de discuter avec un psy lors d'une réelle séance. mais oui. Elle en avait entendu parler. Et c'était pas joli. Du moins, selon elle. Et histoire de poursuivre sur le ton de la plaisanterie ... "Et où est ton diplôme ?" en vint-elle à lui demander en penchant la tête sur le côté. "Car je ne saurais dire si tu es fiable ou non." ajouta-t-elle en lui tirant la langue. "Je plaisante, je plaisante. Il est vrai que mes soucis et moi avons connu de jours meilleurs. Mais je sais très bien que cela finira par s'arranger." Il lui fallait juste un peu de temps. Et que cette mascarade se termine. Une fois l'élimination des âmes terminée, tout irait bien mieux. De cela, elle en était certaine. "Mais je te remercie de t'y intéresser."

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Jeu 6 Nov - 22:20

Il aurait pu lui montrer son insigne pour justifier le diplôme. Au lieu de ca, il fit mine de chercher dans son sac et sortit une feuille sur laquelle il avait gribouillé "Diplôme" avec son nom dessus. Fallait bien faire perdurer le jeu. Il eut en réponse un tirage de langue, et un penchage de tête. Un rire, puis un regard vers les commerces. En effet, vivre avec ses soucis, tout le monde le faisait. Miloë ne semblait pas apte à en divulguer plus sur ses problèmes, ce qui est un choix en soit. Trop personnel peut être.

Vous m'avez démasqué, je suis bien un charlatan à ce niveau là.

Parler des soucis n'était pas une bonne chose. Surtout en ce moment. Si elle avait choisi de s'isoler avant leur rencontre, c'était peut être pour réfléchir aux conséquences des évènements à venir. Fallait donc changer de sujet, pour éviter tout malentendu.

Avez vous pensé à notre discussion de la dernière fois sur la spécialisation de votre division ? Car j'y ai un peu songé et j'aimerais beaucoup avoir votre point de vue la dessus.

Se levant, il sortit un bout de papier sur quoi il y avait plusieurs choses d'inscrites dessus. Des idées par ci par la, qu'il avait pu remplir entre deux dossiers. Ca lui tenait vraiment à cœur cette histoire, parce que rester une division sans spécialité, ca semblait comme rester dans l'anonymat. Ce qui n'était pas si mal que ca en soi.

Tout compte fait, je pense qu'il serait sage que je ne dise rien à ce sujet. Je trouve que garder la division Huit telle qu'elle est reste à ce jour la meilleure solution. Après tout, le Gotei a tout ce qu'il lui faut. Votre division peut s'associer avec chacune des autres.

Sortir un briquet emprunté à la Douze puis bruler le papier. Ses idées ne seront jamais connues par la dame. Pas que ces idées n'étaient mauvaises, loin de la, mais ce n'était pas à lui de décider pour elle. Miloë était assez grande pour prendre des décisions seule, elle était Capitaine après tout.

Navré si j'ai pris les devants, j'ai fais preuve d'égoïsme et je m'en excuse. Souhaitez vous continuer à converser, ou bien en rester la ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 14 Nov - 19:48


Trapped by the Captain's responsabilities

Légère. Détendue. Bizarrement, Shin avait un petit quelque chose d'apaisant. Il l'amusait quelque peu. Et ça lui évitait de penser à de mauvaises choses. Ca lui évitait de penser à ce qui était en train de se passer. Les âmes qu'ils allaient devoir détruire pour le bien de tous. Quoi qu'il en soit, Yoshiko n'avait pas spécialement envie de ... Et bien, de se livrer à Shin. Ses problèmes. Et elle y ferait face. Elle ne savait pas trop comment encore. Elle ne savait pas ce qui pourrait la faire se sentir mieux ou bien ne plus penser à toutes ces horribles choses, mais que pouvait-elle faire de plus ? Elle leva quelque peu les mains, l'air de dire qu'elle était innocente. "Ah, c'est toi qui le dis, pas moi." dit-elle dans un sourire amusé. Elle secoua quelque peu la tête. "On est tous un peu des charlatans sur des bords. Mais il est vrai que la psychologie est quelque chose de bien compliqué." Le cerveau est un organe plus que compliqué, pour sûr. Mais bon. Ca irait mieux. Yoshiko ne savait pas quand encore. Mais elle savait que ça finirait par aller bien. Il lui fallait juste ... Et bien, fallait juste qu'elle arrive à balayer tout cela d'un revers de la main. Ne plus s'en soucier.

Ils n'en discuteraient pas plus longtemps. A la place, ils allaient reprendre la conversation qu'ils avaient la dernière fois. Sur la spécialisation de la Division de Yoshiko. Un sujet qui lui avait tenu à coeur durant un moment, mais il fallait l'avouer. Dans l'immédiat, elle n'y pensait plus vraiment. Non pas qu'elle n'avait pas le temps. Enfin, c'était un peu le cas. Elle avait d'autres choses à penser. Des choses plus graves. Plus importantes. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser son esprit divaguer. "Hélas pour moi. Mon esprit est préoccupé par des choses bien plus importantes. Et tu dois savoir de quoi je parle." Peut-être ne participait-il pas activement à la purge. Mais d'une manière ou d'une autre, il devait être au courant. Il savait. Aucun doute là dessus. Mais elle n'irait pas sur ce sujet là. Elle n'y retournerait pas. "Mais je suis toute ouïe. Dis-moi ce à quoi tu avais pensé." Histoire qu'elle donne son avis. Histoire qu'elle voit ce que ça pourrait donner. Si c'était une bonne idée, ou non. Peut-être lui fallait-il une vision extérieure sur tout cela. Peut-être que l'avis de Shin pouvait être intéressant. Il s'était levé, prenant possession d'un morceau de papier. Sans doute qu'il avait noté là toutes les petites choses auxquelles il avait pensé. Penchant la tête sur le côté, Yoshiko attendait patiemment qu'il lui livre ses petits secrets. Façon de parler, bien évidemment.

Néanmoins, contre toute attente, voilà que Shin se ravisait. Au final, pouf ! Sa feuille de papier s'était enflammée, du fait que Shin avait sorti un briquet pour la cramer. Etrange réaction de sa part. Allait-elle l'enguirlander pour autant ? Du tout. Voilà qu'il lui expliquait que c'était mieux, bien mieux, si la Huitième Division restait sans spécialisation. Qu'elle serait un genre de Division polyvante et que les hommes qu'elle dirigeait pourraient aider n'importe quel autre corps du Gotei 13. Et voilà que Shin s'excusait. Elle ne comprenait pas trop, d'ailleurs, pourquoi le faisait-il. "Tu n'as pas à t'excuser. Ne t'inquiète pas pour cela. Je ne trouve pas que tu aies fait preuve d'égoïsme." D'altruisme ? Non, peut-être pas. Mais il n'avait rien à se reprocher. Il avait souhaité l'aider, et c'était tout. Elle ne voyait pas en quoi cela était de l'égoïsme. "Je ne saurais dire. La décision ne m'appartient pas. Car je ne sais pas si tu as encore beaucoup de choses à faire." Elle n'aimerait pas le retenir simplement parce qu'elle voulait discuter un peu plus longuement avec lui. En quelque sorte, la décision était entre ses mains. S'il lui disait, comme la dernière fois, qu'il avait encore tout un tas de choses à faire, alors, elle s'effacerait, ni plus, ni moins. Si, néanmoins, il avait encore un peu de temps devant lui, peut-être resterait-elle un peu avec lui encore.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Sam 15 Nov - 0:48

La purge, ce sujet était présent dans toutes les bouches. Shin ne fut pas étonné quand Miloë en parla. D'une façon détournée, elle avait amené un sujet sensible. Voulait elle savoir ce que pensait le médecin sur la chose ? Simple. Il allait justement lui dire ce que secrètement elle désirait.

C'est une chose que l'on se doit de faire. L'ordre vient d'en haut, on ne peut qu'accepter. Quel que soit notre avis sur la question. Étant été au front lors de l'invasion des Maho Tsukai, je peux vous dire que je vois l'idée de cette purge d'un bon oeil, signe d'un renouveau. Peu importe le nombre, dites vous qu'elles seront bien vite remplacées.

Mais sans doute ne voulait elle pas en parler, ce qui fit terminer la pensée dite tout haut par une sorte de happy ending. Mettre des pansements sur les blessures des gens, le garçon en avait l'habitude. C'était devenu son quotidien depuis son arrivée à la Quatrième. Il en avait vu pleins des cas comme ca, où le patient cherche continuellement à se remettre en question. Mais il n'était que médecin, pas psychologue. Il ne pouvait donc juste soigner les plaies visibles, pas les autres. Et quelque chose lui disait que la Capitaine Yoshiko en avait bien besoin, de soigner ses plaies autour de son cœur meurtri. Shin avait vaguement entendu une histoire comme quoi elle avait eu une relation avec un autre shinigami. Pas d'autres informations à ce sujet là. Ne tenant pas à s’immiscer dans l'intimité de la jeune femme, il décida de ne pas évoquer ce sujet assez délicat et se contenta d'un grand sourire, un comme il savait si bien faire. Vous savez, celui qui sert d'habitude pour draguer. Là, c’était plus un qui dit "t'en fais pas ca aller" que "ce soir t'es dans mon lit cocotte". Sa main alla se poser doucement sur l'épaule de la haut gradé, histoire de la consoler un peu dans cette période difficile.

J'suis sur que vous comprenez très bien la situation, malgré le fait que cela vous répugne. Mais je ne suis pas venu pour vous parler de ca, vous en entendez suffisamment parler par les autres. Et puis, vous êtes venu la pour vous isoler.

C'était la raison principale de sa présence qu'elle était venu se poser içi. enfin, c'est ce que le garçon jugea. Trouver un sujet qui ne parlerait pas de morts ni de batailles, voila ce qui lui restait à faire. Justement, il en avait un. Bon c'était un peu son passe temps, mais que nenni. Retirant sa main de l'épaule de Miloë, il vint s'asseoir auprès d'elle et entama un sujet qui changerait peut être l'ambiance. La rendrait plus accueillante, conviviale.

J'y pense, je ne vous ai jamais vu en combat. Rassurez vous, je ne tiens pas à en faire un ici, vous risqueriez de me mettre une bonne raclée. Quand bien même je serais en position de gagner, je vous laisserais la victoire. Mais là n'est pas ma question. Parlez moi de votre trancheuse d'âme. Comment voit elle ou voit il les choses ? Vous aide t-il à traverser les mauvais moments, ou bien vous laisse t'il en plan comme une vieille chaussette ? Dites moi tout, je suis tout ouïe.

Demande lui surtout si c'est une gonzesse ou un mec. Histoire que je me fasse une idée du personnage. Parce que là, j'la vois pas trop c'te capitaine.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Jeu 20 Nov - 19:11


Trapped by the Captain's responsabilities

Shin faisait partie de ceux, apparemment, qui acceptait volontiers cette décision. Yoshiko n'irait pas jusqu'à dire qu'il semblait heureux de la situation. Mais il ne semblait pas montrer son mécontentement pour autant. Un peu comme Taka d'ailleurs. La discussion qu'elle avait eu avec le Capitaine de la Cinquième Division rejoignait quelque peu celle qu'elle était en train d'avoir avec Shin. Dire que ça la peinait était un euphémisme. Mais oui, ça la peinait quelque peu. En même temps, tous ne pouvaient pas être de son avis. Certains accueillaient la décision un peu plus favorablement que d'autres. Mais elle, elle n'arrivait pas à s'y faire. De toute manière, elle n'avait pas trop de choix. Elle devait accepter la situation. Ou alors, donner sa démission. Et ça, elle ne pouvait pas le faire. Ou du moins, elle ne le voulait pas. Shu l'accepterait pas. Et ça l'embêterait de le laisser tomber. Pour sûr. "Rare sont ceux qui voient le bon côté de la chose." dit-elle en penchant la tête sur le côté. "Quand bien même ces vies seront vite remplacées, comme tu le dis, cela prendra un peu de temps. Et laissera un léger vide." Un gros vide même. Mais bon, c'était ainsi. Quoi qu'il en soit, Shin ne poursuivrait pas plus longtemps sur le sujet. Pour la simple et bonne raison qu'il savait qu'on lui en parlait souvent. Il était vrai que toute cette histoire lui chauffait quelque peu les oreilles et elle en avait un peu ras-le-bol qu'on en vienne, à chaque fois, à en discuter. Mais en même temps, ce n'était pas comme s'ils avaient le choix. "Il est vrai que c'est un sujet de conversation qui revient dans toutes les discussions, ou presque. Mais je ne puis blâmer les gens. Certains sont curieux." D'autres appréciaient la situation ou s'en contrefichaient. "J'étais venue là. Mais j'ai eu le temps de réfléchir et de m'isoler pendant une bonne heure." Plus, ce n'était pas vraiment nécessaire. Il fallait bien qu'elle s'en retourne, à un moment ou à un autre, dans son bureau. Auprès de ses hommes.

Shin se montra un poil curieux à l'encontre de Yoshiko. Comme beaucoup, il se posait des questions à son encontre. Peu de personnes connaissaient l'étendue de ses pouvoirs. Le seul qui connaissait, ou presque, tout ce qu'elle était capable de faire, c'était Shu. Parce qu'ils se connaissaient depuis longtemps. Parce qu'ils avaient eu l'occasion de combattre à quelques reprises. Parce qu'ils s'étaient affrontés. Et qu'ils s'étaient retrouvés blessés. Pas gravement mais ouais, c'était arrivé à plus d'une reprise. Yoshiko pencha la tête sur le côté. "Pourquoi diable me laisserais-tu la victoire si tu avais une chance de gagner ?" C'était étrange. N'importe qui serait, sans doute, ravi de botter les fesses à un Capitaine."Moi, à ta place, je saisirais l'occasion pour botter le cul de plus fort que soit." dit-elle dans un hochement de la tête. Ca ne signifiait pas pour autant qu'il y aurait un combat entre eux. "Un vieil ami m'a dit qu'il faut toujours se défoncer. Sans quoi, c'est pas drôle." Ce vieux ami ? C'était Shu. Lors d'un de leurs derniers entraînements. Entraînement qu'elle n'avait pas souhaité au départ, d'ailleurs, croyant à de vieilles superstitions. De ceux qui avaient déjà eu l'occasion de voir ses pouvoirs, peu étaient encore en vie pour en parler. Mais Shu semblait avoir brisé cette malédiction.

Pour en revenir à leur discussion, Shin était curieux et voulait donc en savoir un peu plus sur les capacités de la brune. De son Zanpakutoh. De quoi elle était capable, en quelque sorte. "Shinzell est d'une nature plutôt calme je dirais. Certains diraient qu'elle est un peu froide. Mais tu vois, il m'arrive de converser longuement avec elle." Car oui, quand elle se retrouvait toute celle, cela ne voulait pas dire qu'elle restait dans son coin sans rien. Enfin, pour une personne ayant un oeil extérieur sur la chose, oui, c'était plus ou moins ce qu'on pouvait dire. Mais en réalité, Yoshiko s'enfermait dans son monde intérieur et elle discutait longuement. "Elle n'est pas de très bons conseils néanmoins." Elle eut un petit sourire au coin des lèvres. Sans doute que si Shinzell avait pu se manifester, là, tout de suite, Shinzell en serait venue à lui botter les fesses. "On a fait un long chemin ensemble. Et j'espère bien que cela va continuer encore un long moment." Toute sa vie de Shinigami qui, elle espérait, allait perdurer pendant quelques siècles, voire un peu plus. "Si tu voulais savoir si c'est une épaule sur laquelle je peux compter, en toute circonstance, oui. Nous ne sommes pas toujours d'accord, ce qui est normal. Mais nous nous comprenons néanmoins." Elles s'entendaient bien toutes les deux. Et c'était pas plus mal d'ailleurs.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 21 Nov - 0:00

Le sujet sur la Purge étant clos, il pouvait désormais passer à autre chose. Miloë ne sembla pas comprendre le fait que Shin la laisserait gagner si affrontement il y avait. Cette femme ne connaissait dont pas les principes de la chevalerie ? Le lieutenant n'avait de chevalier que son comportement envers les dames. Du moins, il essayait. La capitaine était une sorte d'enfant dans un corps d'adulte. Tout cela car elle semblait être ailleurs quand les problèmes montraient le bout de leurs nez. Cette purge, il fallait quand même la faire. Que l'on ai envie ou non. C'était un des devoirs de Capitaines. Faire respecter la loi et obéir aux ordres du Commandant. Elle avait bien sur droit d'avoir sa propre opinion sur la question, mais cela ne devait en rien la gêner pendant l'accomplissement du devoir.

Alors qu'attendez vous pour vous défoncer pour finir ce travail qui vous déplait tant ? Plus vite c'est entamé, plus vite vous passez à autre chose. Votre vieil ami vient de vous donner une partie de la réponse à ce que vous redoutez tant. Et je...

Se rendant compte qu'il a redémarré la discussion qui devait être close, le garçon se tut. Un tel comportement venant d'un capitaine le faisait sortir de ses gonds. Se contenter d’obéir et la fermer. Voila comment il voyait le rôle des supérieurs en cette période. Ils étaient libre de faire leurs vie comme ils voulaient hors de ce problème, mais tant qu'ils avaient les pieds dans la merde, ce n'était nullement envisageable.

Je comprend votre point de vue. Je cesse d'en parler désormais. Si toutefois vous désirez continuez, dites le moi.

De retour à un sujet moins sujet à débattre. Les zanpakuto. Shinzell que s'appelait la faucheuse de Miloë. Très beau nom, mais pas aussi beau que la douce dame qui accompagnait le garçon. Des mauvais conseils, froide selon certains. Elle s'entendrait peut être bien avec Kimagurenai qui sait ! Une douleur à la cuisse se fit sentir, réponse de l'intérrêssée à venir donc.

J't'ai entendu.

Voila un fort beau nom que votre zanpakuto possède. La mienne a du trouver amusant d'en prendre un plus long et plus complexe à prononcer. Si j'étais un zanpakuto, je prendrais un nom bien long à rallonge pour bien emmerder mon propriétaire lors de la libération !

Un grand rire, puis un silence après quelques minutes à s'exploser la gorge en railleries.

Pardonnez moi mon sens de l'humour déplorable. J'ai perdu de ma vigueur d'antan sur les bancs de l'Académie. Aussi pensais-je à peut être présenter nos lames, voir comment cela se déroulerait. Une sorte de rendez vous, entretien, tout ce que vous voulez. Cela vous tente ?

Euh....Non.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 28 Nov - 17:38


Trapped by the Captain's responsabilities

Sujet clos de la purge ? Et bien, pas tant que cela. C'était que Yoshiko avait cru. Qu'ils n'en parleraient plus. Mais apparement, Shin semblait prendre un malin plaisir à vouloir revenir là-dessus. Libre à lui de relancer le sujet. Mais Yoshiko ne lui emboîterait pas le pas. Elle avait sa vision des choses. Lui également. Ils ne semblaient pas être d'accord, qu'importe. A quoi bon se chamailler pour des broutilles et savoir qui avait raison ou bien qui avait tort. Oui, comme beaucoup, elle aurait préféré que tout ceci se règle en un claquement de doigts. Ca aurait été tellement plus simple et moins pénible si ... Et bien, si un claquement et hop, les âmes massacrés. Et pouf, plus de problème. Seulement, ça n'arriverait pas. On la prenait peut-être pour un gros bisounours, elle n'était pas stupide pour autant. A cela, elle ne répondit rien et se contenta de se murer dans son silence. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait pas envie de se quereller sur le sujet ou bien même de ... Et bien, de se justifier sur telle ou telle chose. Elle ne le ferait pas. Ni plus. Ni moins. Cela n'irait pas plus loin. Est-ce qu'il venait de la vexer ? Non. C'était comme si elle avait appuyé sur un bouton dans sa tête. Le bouton erase qui lui permettait d'effacer ce qui venait d'être dit. Elle ne lui en tiendrait pas rigueur pour autant. Mais n'en discuterait pas plus longtemps avec lui. "Non, n'en parlons plus." C'était simple. Et compréhensible. Pas besoin d'en dire plus longuement sur le sujet.

A la place, ils échangèrent sur leurs Zanpakutoh. Sur celui de Yoshiko, plus précisément. Est-ce qu'elles s'entendaient bien toutes les deux ? Elles se supportaient depuis tellement de temps ... Il y avait souvent des hauts et des bas. Parfois, ça arrivait qu'elles se disputent. On va dire que dans tout couple, y'a des disputes, ce qui est normal, non ? Oui, bon, elles n'étaient pas vraiment un couple. Mais passons. Quand bien même ça se piffait le nez, cela ne signifiait pas pour autant que Yoshiko souhaiterait changer de Zanpakutoh. Non, pour rien au monde, elle ne le ferait. La brune eut un sourire tandis que Shin lui expliquait que s'il était un trancheur, nul doute qu'il aurait choisi un nom très long. "Ce n'est pas très gentil. Mais je comprends ton point de vue." Il était vrai qu'avec un nom à rallonge, ce n'était pas évident pour les libérations. Ca devait même être problématique. Yoshiko n'avait pas ce problème. Elle ne parlait donc pas en connaissance de cause. "Je dirais qu'un ni trop long, ni trop court, serait juste le parfait milieu. Mais cela ne veut pas dire pour autant que la libération n'en sera que plus aisée." Quand bien même le nom du Zanpakutoh était court, la phrase de libération pouvait éventuellement faire trois kilomètres de long. Enfin, façon de parler, bien évidemment.

Voilà que Shin proposait de quelque chose d'étrange. Il voulait un rendez-vous entre Zanpakutoh. Un peu étrange cette demande. Yoshiko passa sa main à l'arrière de son crâne et pencha la tête légèrement sur le côté. "Penses-tu à un combat ? Ou bien juste à une libération comme ça ?" Parce que si c'était une libération comme ça, juste pour le fun, non ... Yoshiko ne faisait appel à Shinzell qu'en cas d'extrême nécessité. La dernière fois, c'était quand elle s'était combattue contre Shu. Il lui avait forcée un peu la main parce qu'il voulait voir, à tout prix, son Zanpakutoh. Et elle l'avait fait. Un chouette combat d'entraînement d'ailleurs. A refaire. Une fois que cette mauvaise histoire serait terminée. Ils auraient tous besoin de passer à autre chose. Elle y compris. Et sans doute qu'un petit combat avec Shu ne lui ferait pas de mal. A l'un comme à l'autre d'ailleurs.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 28 Nov - 22:50

Par rendez vous, il n'avait pas pensé directement à un combat. Mais si avec cet affrontement, il y avait échange de procédés, alors pourquoi pas. C'est ce qu'il aurait dit si il pensait avoir une chance. Sa relation n'était pas du tout assez puissante et construite pour pouvoir montrer toutes ses capacités. Le garçon désirait juste avoir un aperçu des capacités d'un capitaine. Bien sur, il aurait pu demander à la Onzième ou n'importe quelle autre division. Mais la Huitième n'ayant pas de spécialisation, et sa capitaine ayant rarement combattu, tout cela intriguait le lieutenant.
Elle avait parlé du capitaine Igarashi précédemment, ce qui amusa le garçon dans le sens où Shu avait été le dernier du Gotei avec qui il avait croisé le fer. L'autre Ricain ne comptait évidemment pas, ni la fille et son chien qui reniflait tout. Non, eux, c'était différents, des tests pour voir les capacités qu'avaient les Reapers. Fait marquant aussi, le médecin ne se servait quasiment jamais de son zanpakuto. Bien entendu, il prétextait le fait qu'elle ne s'abaissait pas à participer au conflit, refusant toute chose qui salissait les doigts fragiles et fins de la demoiselle. Ce qui n'était pas tout à fait faux. Manque de coopération, voilà tout.

Libre à vous de refusez mon offre. Si vous ne voulez pas, ce n'est point grave. Je ne vais pas en faire toute une histoire.

Ce qu'il tentait avec cette prise de contact, c'était de permettre à chacun de libérer tout ce qu'il a sur le cœur avant le début des opérations. Cela avait marché avec Shu, qui était le bourreau choisi de toute cette agitation, celui qui devait se charger de l'opération Purge. Donc peu importe le rôle qu'avait la capitaine Miloë, Shin lui tendait la perche, à elle de la prendre ou non. Le médecin faisait peu à peu une stratégie sur comment il allait s'y prendre. Car s'agissant d'un capitaine ou non, le zanpakuto représentait énormément le style de combat de son propriétaire. Il manquait plus que de savoir les propriétés que possédait Shinzell, ce qui intriguait grandement le lieutenant de la Quatrième.

Nous pourrons continuer notre discussion pendant cette passe, s'il dure assez longtemps. Ca va aussi me permettre de voir combien de temps je tiens face à un Capitaine autre que ceux dont la spécialisation de leur division est le combat sous telle et telle forme.

Lui qui disait ne pas vouloir forcer la demoiselle, il faisait tout le contraire en insistant à sa façon. Étant donné qu'il avait fermé toutes les autres portes de sorties, ca ne lui laissait pas grand chose niveau discussion.Sacré bonhomme, il avait toujours le chic pour se mettre dans des situations embarrassantes. Et plus il pensait à l'affrontement, plus il se disait qu'il avait bien merdé sur ce coup la. L'occasion de briller avec sa douce, il pouvait s'asseoir dessus. Cependant, l'idée de voir comment la Capitaine de la Huitième division se débrouillait en combat le rendait tout jouasse. Comme le dit le proverbe, "Il en faut peu pour être heureux".

Navré de vous presser à ce point, je ne puis m'empêcher de contenir toute cette joie. Ca ne vous met pas trop mal à l'aise j'espère ?

T'es chou quand t'essaye de cacher ta joie. C'est le fait que je te serve d'alibi pour reluquer la dame, avoue.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 5 Déc - 18:01


Trapped by the Captain's responsabilities

Un combat ... Cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas combattu une autre personne que Shu. Avant lui, elle avait l'habitude de croiser le fer avec Tojo. Et maintenant qu'il n'était plus là, c'était sur Shu qu'elle jetait son désarroi, si l'on pouvait dire cela ainsi. Elle aimait bien s'entraîner avec lui à dire vrai. Le feu contre la glace. Cela lui permettait de mettre au point quelques stratégies contre le feu. Shinzell n'était pas toujours des plus coopératives. Parce qu'elle n'aimait pas la chaleur et le feu. Néanmoins, cela ne lui faisait pas de mal. Et Yoshiko arrivait toujours à trouver les bons arguments pour qu'elle accepte de se soumettre, volontiers, à ces entraînements. Là ... Et bien, elle ne connaissait pas les capacités de Shin. Elle ne savait pas de quoi il était capable. Elle ne savait pas quel était son élément. Quel était la forme de son Zanpakutoh. Ce qu'il pouvait faire. Elle ne savait rien de lui. Mais elle était prête à en découvrir un petit peu plus sur lui. Sur ses capacités. Cela lui donnerait une vague idée sur comment il avait pu devenir vice-capitaine. Et répondrait, également, à quelques interrogations qui pouvait le concerner. "Je n'ai pas dit que je ne voulait pas. Ni que je refusais." L'idée la tentait. L'idée la tentait fortement même. Restait à trouver, par la suite, un créneau qui leur permettrait de combattre. En ce moment, c'était loin d'être une bonne idée. Certes, cela lui permettrait de se libérer l'esprit. De penser à autre chose qu'à ce qu'ils devaient faire pour ... Et bien, maintenir cette fichue balance.

Cela ne signifiait pas pour autant que leur conversation, dans l'immédiat, était terminée. Car quand bien même ils combattraient -quand était encore une grande interrogation-, ils en viendraient à poursuivre leur petite conversation. Discuter et combattre ... Enfin, c'était pas vraiment combattre. Plutôt ... se libérer l'esprit. Penser à autre chose. S'amuser, ou presque. "Nous ferons en sorte, alors, que cet échange dure le plus longtemps possible." en vint-elle à dire dans un sourire. Néanmoins, elle prendrait soin, également, de ne pas ... et bien, lui montrer toutes les capacités, tout ce dont elle était capable. Pourquoi ? Parce que c'était ainsi. Elle ne voulait pas tout dévoiler dès leur premier combat. Histoire d'entretenir le suspense, pour ainsi dire. Avec Shu, ça avait été différent. Parce qu'il l'avait poussée dans ses derniers retranchements. Il l'avait poussée à utiliser toute sa force, ou presque, sans pour autant faire durer le combat.

Le voilà encore à s'excuser sur le fait que ... Et bien, qu'il ne voulait en rien l'obliger. Des deux, c'était lui le plus ravi. Des deux, il était le plus heureux. Ca s'entendait dans sa voix. Cela se lisait sur son visage. Des yeux qui brillaient. Il avait hâte. Il avait grande hâte. "Pourquoi cela me mettrait-il mal à l'aise ?" lui demanda-t-elle en penchant la tête sur le côté. "Il faudra que nous programmions cette rencontre. Je ne sais, hélas, quand nous pourrons nous affronter." Avec ce qui se tramait en ce moment, ça allait être quelque peu compliqué à dire vrai. "Je vais être pas mal occupée dans les jours qui suivent." Et il ne devait que trop bien comprendre là où elle voulait en venir. M'enfin, s'ils faisaient ça avant que la purge ne commence, avec un peu de chance, ils se trouveraient, sans doute, un petit créneau pour cet affrontement. Ou pas.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 5 Déc - 22:57

Un sourire gêné. Il ne savait pas s'il l'embêtait ou non avec cette histoire de zanpakuto qui se transformait en duel amical. Il pensait pourtant que ce serait un bon moyen de se défouler avant de débuter cette opération dont chacun avait un point de vue assez différent dessus. Si la plupart l acceptaient sans broncher, les autres avaient tendance à refouler leur avis ou le montrer mais sans succès face à l'avis du capitaine commandant jouant un rôle majoritaire.

J'ai pensé que faire un petit match était une bonne façon pour décompresser et en même temps se préparer à ce qui approche. Mais je ne vais pas vous obliger si vous n'avez pas la tête à cela. Nous aurons tout le temps après oui.

Déçu ? Non. Il savait très bien que s'il désirait se mettre sur la tronche, y aurait sûrement des volontaires pas loin. Shin était un personnage assez étrange. Étant dans la Quatrième division, il devait être un des derniers sur le champ de bataille. Et pourtant, c'était le contraire. Ce qui lui avait causé pas mal de soucis et de remontrances de la part de son capitaine. Les reapers ? A sa connaissance, il était le seul à en avoir côtoyé plusieurs. Croiser le fer avec les trois quarts même si ce n'était pas un point sur lequel fallait se vanter en tant que médecin. Pourtant avec toutes ses mésaventures, il avait réussi à se forger un certain style. Assez étrange diront certains, suicidaire Masochiste pour d'autres. Un genre particulier donc, qu'il tenait à montrer en partie à la charmante demoiselle avec le haori sur les épaules. Ne pas aller jusqu'à la dégoûter dès le début, en garder pour plus tard. D'ailleurs...

Aviez vous d autres sujet à aborder ? Ou préférez vous en rester là ?

Depuis cette mésentente, il ne savait plus trop quoi faire pour essayer de remonter le moral de dame Miloë. Et qui dit malaise naissant dit tendance à vouloir couper court à la discussion. Ce n'était pas personnel, non. Mais c'était dans l instant. Sourire timide, gentil. La mine émue par on ne sait quelle raison. Seule lui le sait.

Meilleure technique de drague ever !

Toujours là pour rendre service.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Mer 10 Déc - 19:28


Trapped by the Captain's responsabilities

Combat il y aurait ? Cela n'aurait tenu qu'à Yoshiko, elle aurait repoussé cela autant que possible. Elle n'était pas une grande combattante. Oh, elle avait des capacités, certes. Sinon, on ne l'aurait jamais nommé Capitaine. Néanmoins, elle avait toujours prôné la voie de la diplomatie et n'était pas de ceux qui acceptaient, facilement, de trancher parce que c'était un bon défouloir. Elle n'était pas comme ça. Ce n'était pas dans son caractère. Elle était calme. Elle était posée. Pas du genre à user de son trancheur comme ça, parce qu'elle en avait envie. Non pas qu'elle ne pourrait pas le faire. Mais elle voulait éviter un passage inutile devant la chambre des 46 ou bien même devant la Commandante en chef. Pourquoi faire des vagues et risquer de se faire tirer les oreilles ? Mais passons. Shin lui donnait des arguments. Sur ce combat. Ce défouloir qu'il lui offrait, d'une certaine manière. Un passe-temps comme un autre. Pour oublier ... Et bien, pour oublier tout ce qui était en train de se passer. Pour oublier que ça allait mal, en ce moment. Et parfois, pour oublier, taper sur quelque chose, sur quelqu'un, ça peut faire du bien. "Ne va pas croire que je suis pessimiste ..." Si, peut-être l'était-elle un peu sur le coup. "Mais nous ne savons pas de quoi le futur sera fait. Dans l'idéal, tout se passera bien. Nous retournerons à nos occupations et vaquerons à nos tâches quotidiennes. Mais qui sait si cela va réellement se passer de la sorte." Et si ça partait en sucette ? Et si l'élimination se passait mal ? Et si quelque chose foirait ? Tant de questions que Yoshiko se posait. Des questions inutiles. Qui n'avaient pas lieu d'être. Mais elle se les posait quand même. Car elle était inquiète. Inquiète pour le présent. Inquiète pour ceux qui allaient prendre part à cette mésaventure. Inquiète pour ce qui allait se passer par la fuite. Un effondrement du système ? Des valeurs auxquelles elle croyait ? Elle n'en savait trop rien. En tout cas, Yoshiko espérait qu'il n'y aurait pas d'autre crise de ce genre avant un bon petit moment.

"Tu sais quoi ? Je pense que nous devrions prévoir cette petite rencontre sous peu." en vint-elle à lui dire dans un hochement de la tête. "Je ne dis pas forcément aujourd'hui. Parce que tu as peut-être encore des choses à faire." La journée était loin d'être terminée. Pour elle, comme pour lui à dire vrai. Peut-être avait-il encore de la paperasse à accomplir. Peut-être qu'il avait des Shinigami à aller voir. Des soins à donner, ou bien d'autres petites choses de ce genre. Elle ne savait pas. Et elle ne s'imposerait pas à lui. Pas aujourd'hui. Mais dans un jour qui arriverait assez rapidement. Peut-être le jour suivant. "Pour ma part, je pense que demain serait un bon jour." Elle continuait d'hocher quelque peu de la tête. Si c'était ok pour lui, et bien, ils se retrouveraient dans un coin reculé du Rukongaï. Un endroit où il n'y aurait personne qui risquerait d'être blessé. Un endroit où il n'y aurait pas quelques fouineurs qui en viendraient à les surprendre. Et oui, moins de gens étaient au courant pour ses capacités, mieux c'était à dire vrai. L'effet de surprise, si on peut dire cela ainsi. "A toi de voir si tu as des choses intéressantes à faire ou non demain." La balle était dans son camp. Libre à lui de décider ce qu'il voulait faire, ou bien ne pas faire.

La discussion allait, sans doute, quelque peu s'écourter. Car voilà que Shin lui demandait si elle avait d'autres choses à voir avec lui. Un autre sujet de discussion. Ils n'allaient certainement pas reparler de ce qui était en train de se passer. De la décision d'Asuna. Du futur du Gotei 13. "Il y a de nombreux sujets que nous pourrions aborder. Mais je doute que nous aurions réellement le temps de tout aborder aujourd'hui." A nouveau, elle hocha de la tête. Elle hochait beaucoup de la tête. Une discussion légère, comme ça, sans réelle prise de tête, enfin, sauf un peu au départ. Mais il y avait des sujets plus sensibles que d'autres, si on peut dire cela ainsi. "Nous aurons tout le temps de converser lors de notre prochaine rencontre." Qui se ferait rapidement, avec un peu de chance. Dans les prochaines jours. C'était mieux que ça se fasse dans les prochains jours. Plutôt que d'attendre que ça aille mieux. Parce que ça n'irait peut-être jamais mieux. Parce que ça partirait peut-être en sucette une fois que les âmes seraient tués. Ce que Yoshiko n'espérait pas. Mais ils en sortiraient changés. D'une manière. Ou d'une autre. En bien. Ou en mal.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 12 Déc - 1:37

C'était une bonne chose. Elle n'avait pas dit non. Victoire du garçon sur son aimée, qui ne répondit pas. L'une des seules fois où il triomphait sans commentaires désobligeant. Apprécier ce moment avant de répondre. Miloë avait dit pourquoi pas le lendemain. Hum... Avait il quelque chose de prévu, autre que de la paperasse ? Non. C'est donc avec un grand sourire que le jeune garçon donna sa réponse.

Avec grand plaisir, capitaine !

Par contre, si combat il y avait le jour d'après, prendre de l'avance sur le travail pour être tranquille s'annonçait plus que nécessaire. Hâte de savoir ce que valait la capitaine de la Huitième. N'ayant pas de spécialisation, elle s'avérait plus imprévisible. Ou peut-être que non. Enfin, étant la représentante de sa division depuis assez longtemps, Miloë devait bien faire son travail pour etre toujours présente. Fallait il faire un aller dans les archives de la Cinquième pour se renseigner sur elle ? Mais non ! Pourquoi aller la bas quand on se trouve dans la division qui voit chaque jour défiler des shinigami à foison ! Yavait sûrement un dossier médical sur elle enfoui quelque part. Et si yavait pas, tant pis. Pourquoi faire tout ça pour un affrontement sans enjeu ? Simplement puéril : Sa douce se devait de gagner. L'affrontement contre le compère Clotho était toujours dans les esprits. Oui ça remontait à loin. Mais va savoir, aujourd'hui était la journée des remontrances. Et la pauvre Miloë avait été l'élément déclencheur.

Rien à foutre, pour le combat je veux au moins être utilisée une fois.

Frustration encore présente, cette déclaration sonnait comme un aveu. Elle se savait faible, et Shin préfèra se taire plutôt qu'en rajouter en se moquant gentiment. Il la frustrerait demain. Pour profiter pleinement de ses pouvoirs. Caressant le fourreau de ses doigts fins, le garçon regarda la jeune femme dans les yeux et d'un geste de la main afficha son envie de départ.

C'est pas contre vous, mais je dois rentrer pour m'avancer dans mon travail si je veux venir l'esprit tranquille demain. On fera ça après le repas de midi, histoire de bien digérer d'accord ? Mais une pause entre 13 et 14h est requise, avis du médecin ! Haha !

Bougeant son poignet, index levé, de haut en bas pour montrer que c'est un signe de négation, Shin inclina poliment sa tête avant de repartir vers ses quartiers. Très beau moment de calme, qui allait sans doute continuer demain. Il y allait avoir plus de bruit surtout. Comme lorsque l'on passe une vitesse sur une voiture à boîte manuelle.


_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   Ven 12 Déc - 22:17


Trapped by the Captain's responsabilities

Ravi ... Shin semblait être ravi de la décision de Yoshiko, et le fait qu'ils allaient se battre prochainement. Elle s'était un peu avancée sur la date du combat. Mais bon, quand bien même elle aurait du travail, Yoshiko savait très bien qu'elle ne serait pas prise toute la journée. Elle arriverait bien à se dégager un petit créneau horaire pour affronter Shin. Elle ne savait pas si c'était une bonne chose ou non. Elle ne savait pas si elle avait bien fait de s'engager sur cette voie. Elle ne savait pas de quoi il était capable. Quels étaient ses pouvoirs ? Etait-il fort ? Avait-il le Bankaï ? Tout un tas de questions qu'elle se posait. Mais c'était tout à faire normal. C'était comme ça qu'on préparait un combat. En se posant des questions. En se posant les bonnes questions. Elle n'était, certes, pas une grande combattante. Ce n'était pas grâce à cela qu'elle avait eu son poste de Capitaine. Mais elle allait le défendre. Bec et ongles, si on peut dire cela ainsi. Elle ne vendrait pas cher de sa peau. Elle allait lui donner du fil à retordre. Et elle espérait bien que l'inverse soit tout aussi vrai. Sinon, ça ne serait pas amusant, n'est-ce pas ? "Bien. Contente que nous ayons pu poser les bases de notre prochaine rencontre." Ca ne serait pas une discussion. Enfin, ils pourraient toujours échanger lors de leur combat, mais cela ne devait pas les déconcentrer. Sans quoi, le combat perdrait de son importance.

Quoi qu'il en soit, Shin préconisait faire ça après le déjeuner, afin de faciliter la digestion. Ce à quoi Yoshiko répondit par un hochement de la tête. Ca semblait être bien. Encore fallait-il qu'ils accomplissent leur devoir, avant, et qu'ils terminent toutes les tâches administratives pour se concentrer sur cette petite récréation. Façon de parler, bien évidemment. Shin ne pouvait rester plus longtemps. Il avait des choses à faire, justement. Ce que Yoshiko ne comprenait que trop bien. Même si elle-même avait quelque peu flâné jusqu'à présent, elle se devait de se concentrer sur sa Division et les quelques rapports qu'elle devait signer et tout un tas d'autres trucs les plus ennuyeux les uns que les autres. Mais hélas, ces formalités étaient nécessaires au bon fonctionnement de sa Division. "Je comprends tout à fait. Et je ne vais pas te retenir." dit-elle dans un autre hochement de la tête. "Je t'enverrai un papillon de l'enfer si jamais je devais faire face à un imprévu. Et j'espère que tu en feras de même." Parce que ça serait bête si ... Et bien, s'ils se déplaçaient pour un rien. "En fait, je t'enverrai un papillon de l'enfer quoi qu'il arrive. Histoire que tu saches où le combat aura lieu." Dans une zone reculée du Rukongaï. Mais où précisément ? Elle n'en savait trop rien. A l'abri des regards. Là où ils ne pourraient faire de mal à personne. Et où ils pourraient s'en donner à coeur joie.

Sur ce, Shin s'était éloigné après l'avoir saluée. Et Yoshiko en avait fait de même. Un petit combat, de temps à autre, ça ne faisait pas de mal, non ? Ca évitait de rouiller, si on peut dire cela ainsi. Et fallait prendre ça ... comme un entraînement. Pour elle. Comme pour lui. Car en quelque sorte, ça en était un. Et s'entraîner, c'était une bonne chose pour s'améliorer.

Oki doki, j'te mpotterai, mais ça sera sans doute pas pour tout de suite ^^

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]
» [Terminé] Shiro #005-Déjà-vu: Trapped in a staircase well [Kaname X Inoue X Kondō].
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-