AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Décrassage. [PV Arisu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Décrassage. [PV Arisu]   Mer 29 Oct - 23:19

Taka soupira, puis rengaina son zanpakutô, avant de s'éponger le front. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de combattre, assommé par toutes ses nouvelles responsabilités, et privé de sa tâche par les Reaper, et il craignait de perdre la main s'il se laissait aller trop longtemps. C'est pourquoi il avait décidé de consacrer cette journée à la pratique de son art, et qu'il avait très tôt pris la tangente, confiant l'intendance à un jeune de sa Division, toujours dans l'optique de vérifier les talents de tout un chacun dans l'optique d'un futur rôle de Vice-Capitaine. S'éloignant du Seireitei en lui-même, il avait délibérément choisi d'aller par-delà le Rukongaï, dans des terres reculées où personne ne se rendait jamais, pour pouvoir se donner à fond sans risquer de dommages collatéraux. Qu'il le veuille ou non, le Faucon faisait désormais partie des éléments puissants du Gotei 13, bien qu'il soit trop humble pour le reconnaître et qu'il déteste se jeter des fleurs. Mais en tant que Capitaine, il se devait de faire honneur à son poste, et ne pouvait de fait pas laisser ses réflexes se dégrader. Une fois assez loin, il avait donc entamé sa pratique, se concentrant et s'immergeant entièrement dans son corps, laissant les mouvements couler fluidement, les coups de sabre s'enchaînant, de même que les esquives ou autres parades. S'il se reposait beaucoup sur son pouvoir, comme tout bon Shinigami, Taka n'avait pas oublié ses racines d'escrimeur, acquises en défendant l'honneur de Dame Farune il y a bien des années de cela.

Dame Farune... Profitant de sa pause pour s'asseoir à l'ombre d'un arbre, sur un rocher, il repensa à son ancienne maîtresse. Que deviendrait-elle avec le rééquilibrage de la balance? Il doutait qu'elle soit exterminée, pusiqu'elle vivait aux abords du Seireitei, mais elle avait refusé sa protection, contrairement à sa famille. S'il devait compter les âmes, il le saurait forcément. Comment réagirait-il? D'un côté, il était libéré de ses démons, et ne pensait plus sans cesse à ses dernières paroles et ses réactions. Il se refusait toujours à la voir, mais devenir Capitaine l'avait forcé à passer à autre chose, et il pouvait parfaitement côtoyer une femme, ou un autre être en général, sans passer son temps à se dénigrer. Mais elle restait sa demie-soeur, ce qu'elle ignorait, et surtout celle qui l'avait sauvé de la mort. Sans elle, il aurait trépassé, ce fameux soir, il y a déjà près de cent ans... Compliqué. Mais une autre alternative le tourmentait: et s'il s'avérait qu'elle possède un potentiel spirituel et parvienne à endurer la formation à l'Académie? Et si elle finissait à sa Division? Devoir la côtoyer tous les jours, avec une échelle des rapports inversée... Il soupira, et leva les yeux au ciel: vraiment, mieux valait qu'elle échappe à toute sélection et reste tranquillement dans le manoir. A la fin de l'épuration, sa famille y retournerait, et les choses reprendraient leur cours normal.

Descendant de son promontoire rocheux, Taka étira bras et jambes, lissa son haori, puis reprit sa pratique. Pour ce faire, il rengaina son zanpakutô, et commença à concentrer son énergie spirituelle. Ces derniers mois, il avait mis l'accent sur sa pratique du kidô, et était parvenu à atteindre un niveau qu'il jugeait potable. Il aurait bien voulu trouver un adversaire, mais il n'avait pas voulu déranger un autre haut-gradé, persuadé qu'ils avaient beaucoup à faire en cette période troublée. Soudain, comme tombé du ciel, une pression spirituelle qu'il connaissait pour avoir côtoyé son émettrice tout récemment vint titiller ses récepteurs sensoriels: est-ce que cette personne accepterait un petit combat histoire de se chauffer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Ven 7 Nov - 23:16

Arisu bouilla intérieurement de ses échecs à répétition, alors que pourtant l’herbe demeurait de glace, les arbres givrés avec des coupures comme si un coup de vent ou lame de glace avait frappé de manière hasardeuse. Les traces étaient visibles à même la terre et la roche. Seuls, le lac et la cascade paraissaient indemnes et comme l’eau gelée, les morsures du froid finiront par disparaître. Le temps finira de combler les plaies sur la terre. Il fallait en arrêter là aujourd’hui. Sa frustration après des heures de raté à parfaire sa technique. Cela devait être le bakudo le plus puissant de son répertoire, celui qui sera créé de ses propres mains. Certes, il ne sera certainement pas le premier et au niveau de la discrétion à des années-lumière et questions précision une fois l’incantation terminée. La difficulté d’atteindre ses alliées n’en demeurait que plus laborieuse. Sans doute brûlait-elle les étapes, ce sortilège est également plus complexe à préparer que d’autres hado de haut niveau. L’aristocrate pense qu’il faudra travailler à incanter ces sortilèges nécromancien sans réciter leur incantation. Un défi des plus compliqué, mais si elle y réussit à franchir cette étape alors peut être qu’elle trouvera le moyen de stabiliser sa technique de destruction.

Elle s’assit dos à un arbre pour récupérer de sa fatigue psychologique et des dépenses de reishi avant de repartir en direction du sereitei. La vue lui permettait d’observer les dégâts causés au paysage par ses nombreux essais. Avec le recule, la Shihôin ce félicita de ne pas être parvenu à ce tué toute seule, mais elle prit aussi conscience qu’il lui faudrait avertir quelqu’un de sa division au cas où un autre échec manquerait de lui causé une blessure grave ou même de la tué. La noble se s’avait suffisamment solidé pour résister à une technique suffisamment puissante, mais dans son cas un sort puissant, mais non maitrisé qui demeure suffisamment dangereux pour tué de simple shinigami. Reste qu’au constat des frappes, si jamais une frappe venait à lui toucher un organe vital de son corps. Alors la mort viendrait la prendre instantanément, sans que personne puisse intervenir avec suffisamment de célérité pour la sauver.

Se relevant elle avait assez retrouvé de ses forces pour rentrer. Ne se pressant aucunement l’allure, Arisu en profita pour utiliser ses sens pour détecter les individus circulant dans ces coins reculés. Tous les genres d’individu parcouraient l’environnement, pour diverse raison. Ce divertir, s’isoler, certain était que de simple âme vivant loin de toute forme de civilisation. Elle ressentait même des reapers et des shinigamis. Une présence réussit pourtant à se démarquer, un capitaine et l’ironie sont qu’elle l’avait rencontré il y a peu de temps. Partant à sa rencontre, il lui fallut à peine quelques minutes pour arriver à sa hauteur.
    Bonjour capitaine Kazegai, comme on se retrouve. Vous aussi vous vous entraînez en ces terres pour éviter d’abimer la cour d’entrainement de votre division ?

Un ton moins glacial qu’à l’accoutumer à l’adresse de Taka, servi même d’un sourire. Étant en service sans l’être, l’aristocrate sentait qu’elle pouvait se permettre d’être moins monocorde. Qui plus est, une fois dans un cadre officieux, retrouvé se timbre sans émotion par pur réflexe machinal. Ne sachant quoi dire, elle repensa au fait que si Taka s’exerçait, serait-il contre une partenaire pour échanger quelque passe ?
    Excuser moi, si je vous dérange capitaine. Accepteriez-vous une partenaire pour vous entraîner ?

Méthode détourné pour demander un combat. Un affrontement pour évaluer ses compétences contre une des grandes puissances du gotei treize, connaître également la différence entre un capitaine à un autre capitaine, mais aussi celle entre un vice-capitaine et un supérieur. Pour cela faut-il que l’homme accepte sa requête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Sam 8 Nov - 0:31

Les maigres capacités de détection du Kazegai ne l'avaient pas trompé: c'était bien la Vice-Capitaine Shihôin Arisu, avec qui il avait récemment eu l'occasion de discuter, qui venait de le rejoindre. Elle aussi semblait sortir d'un entraînement, ce qui paraissait logique : passé un certain niveau de puissance, il est difficile de s'entraîner dans des endroits civilisés, à cause du potentiel de destruction. Qu'ils se tombent dessus dans cet endroit reculé relevait du hasard, mais le hasard fait bien les choses, d'après le dicton. Peut-être était-ce là l'occasion de trouver un partenaire d'entraînement? Et le Capitaine n'eut pas à poser la question, puisque la jeune femme se proposa d'elle même pour l'accompagner dans la pratique de son art du combat. Il ne voyait pas de raison de lui refuser la chose, après tout: il l'aurait demandée si elle ne s'était pas proposée. Commençant à échauffer ses muscles, il étira ses bras et ses jambes, faisant quelques mouvements de mains, serrant et desserrant les poings. Il commençait déjà à réfléchir à diverses approches possibles. Il allait probablement entamer le ballet avec du Kidô, histoire de mesurer l'étendue de ses progrès, et pour jauger de quoi était capable sa partenaire de danse du jour. Enfin, rien ne servait de tout prévoir dans les moindres détails : si le Faucon avait retenu une chose à force de se battre, c'est bien que rien ne se passait jamais comme prévu dans un affrontement. Cela parce qu'il y avait autant de façons de faire que d'adversaires. Une fois ses étirements achevés, il sourit à la jeune fille, puis se mit en garde, les deux mains croisées derrière son dos. Il ne dégainerait pas son Zanpakutô pour le moment. Il en était de toute façon encore au stade de la préparation mentale. Et son sang commençait tout juste à se réchauffer, suivant son corps.

Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de se donner véritablement. Peut-être son dernier véritable combat remontait-il à celui contre les Maho Tsukaï il y a plus de deux ans. Il y avait toutefois une différence d'envergure, puisqu'il ne luttait pas pour sa vie et pour venger trois millions d'âmes ici. Ses occupations lors des vingt-quatre derniers mois l'avaient empêché de se dérouiller, et il comptait bien remédier à ce problème aujourd'hui. Sentir ses muscles s'étirer, reprendre les vieux réflexes, tester de nouvelles approches. C'est tout cela, et bien plus encore, qu'il s'apprêtait à faire. Il faudrait d'ailleurs qu'il pense à bien remercier sa sparring-partner après coup. Mais l'heure n'était pas aux échanges de politesse. Non, l'heure était à l'affrontement. Toujours les mains derrière son dos, tel un vieux maître observant son élève, il concentra son attention sur la Vice-Capitaine, sans pour autant se fermer à l'environnement, attentif au vent qui faisait bruisser les feuilles, aux quelques oiseaux qui pépiaient et aux échos de voix lointains d'autres âmes à l'entraînement. D'un ton neutre, où ne perçait aucune intention particulière de quelque nature qu'elle soit, Taka lâcha :


- Je vous laisse commencer, Vice-Capitaine. Bonne chance à vous. Et que le meilleur gagne !

Et toute la conscience du Capitaine de la Cinquième se focalisa alors sur la jeune fille, guettant ses moindres gestes, prêt à parer à la moindre ébauche de mouvement. Car un Faucon reste attentif en toutes circonstances, peu importe le niveau de sa proie.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Jeu 13 Nov - 23:41

Peu après sa demande, le Kazegai commença des étirements. Arisu interpréta ces gestes comme un oui. Quand elle ne fit aucun mouvement attendant le signal de départ, prêt à partir comme s’il s’agissait d’un véritable combat. La Shihôin commencera donc à froid au sens propre au vu de la technique qu’elle essaye de mettre au point et qui gela le terrain ou elle s’exerçait. L’aristocrate nota la différence d’allure entre le moment de la requête et celui du moment préparant le combat. Le blond au visage sérieux contre une petite dame au visage lisse de toute émotion. Même la voix de son interlocuteur, pourtant si chaleureux à l’accoutumée était similaire au ton monocorde qu’emploie quotidiennement la noble.
    De même capitaine, un seul conseil surtout ne vous contenez pas.

Une chose est certaine, si le capitaine se diminuait, Arisu ne se retiendrait pas. Hors de question de faire de la demi-mesure face à un capitaine. Elle peut en témoigner de son combat contre Krow à l’époque son homologue, elle et Shin au moment de l’affrontement et n’y le médecin, n’y l’ancienne tueuse n’avait envisagé à un seul instant de se retenir contre le colosse. Aujourd’hui, elle devra se battre contre un adversaire aussi fort et sans soutien pour pallier l’écart de niveau. La différence c’est qu’entre temps ses compétences avaient légèrement évolué et elle possédait toujours un atout que Krow ne put contrer à l’époque. Il lui fallait espérer que Taka ne puisse également le contré trop facilement pour aspirer à tenir tête à un capitaine.

Sans plus de cérémonie. Elle leva brusquement sa main droite lançant un sortilège de paralysie assez courant parmi les débutants qui s’il touchait immobiliserait le Kazegai dans un triangle. La véritable intention de cette attaque n’avait que pour but de divertir, le véritable assaut viendra par le biais du fil invisible attaché au pied de son adversaire de manière à ne pas entraver ses mouvements, qui même si l'enlever la toile autour de lui est suffisamment large pour qu'il ne puisse s'en défaire sans effort. L’autre leur vient sous la forme d’un rayon de feu violacé en visant les yeux afin de cacher la foudre rampant au sol et s’attaquant au pied pour électrifier le capitaine. Ne s’attardant pas à observer l’efficacité de ses assauts, un nombre astronomique de mirages à l’image d’Arisu apparut sur le champ de bataille. Un énième stratagème dont l’objectif sera de permettre à terme de placer de puissants sortilèges qui mettront avec un peu de chance à terre le blondinet. Qu’il s’acharne sur les clones tandis que la Shihôin demeure invisible loin des illusions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Ven 14 Nov - 11:17

Malgré la différence de grade entre les deux protagonistes du combat sur le point de débuter, y aller à la légère n'était pourtant nullement une option pour Taka. Comme à chaque fois, il allait donner son maximum, ne serait-ce que par considération pour son adversaire. Et, de toute façon, il ne s'en sortirait peut-être pas si jamais il sous-estimait Arisu, ce qu'elle était décidée à lui prouver dès son premier assaut. La jeune fille débuta par un Bakudô d'assez bas niveau, le Tsuriboshi. Taka esquiva l'étreinte des six tentacules énergétiques en s'éloignant d'un Shunpô, mais la Vice-Capitaine de la Neuvième se montra particulièrement réactive et visa aussitôt sa nouvelle position avec un Haien, toujours sans incantation. Elle semblait particulièrement douée pour le Kidô, ce qui arrangeait le Capitaine de la Cinquième : il comptait justement se servir de ce combat pour, entre autres choses, jauger ses progrès dans l'art des Nécromanciens. Très rapidement, le Kazegai évalua les options disponibles : lancer une incantation pour se protéger avec un sortilège n'était pas envisageable, le temps lui faisant cruellement défaut. Il dégaina alors son Zanpakutô, entonnant un " Souffle, Shirufusodo " et de katana, la lame devint une élégante plume d'une blancheur immaculée, tandis que le manche semblait fait de l'écorce d'un arbre millénaire. Puis, il changea son mouvement de dégaine en un trait ascendant, dressant devant lui une masse de vent qui stoppa net le rayon enflammée avec un bruit d'explosion contenue. Cependant, l'autre offensive le surprit, et il encaissa de plein fouet le Raikoho, tout son corps tremblant au passage de l'énergie électrique.

Lorsqu'il se rétablit, il constata qu'une multitude d' Arisu lui faisait face, sans qu'il puisse établir laquelle était la vraie. Et ses capacités de détection n'étaient pas assez développées pour l'aider, bien au contraire. Il avait trop négligé ces dernières, et il en payait le prix. Ne restait qu'une seule solution : détruire toutes les images jusqu'à trouver la véritable Vice-Capitaine de la Neuvième. Mais les attaques de zone étaient quelque chose qui manquaient dans son répertoire. Toutefois, il se décida déjà à libérer son reïatsu, en espérant que la puissance suffirait à mettre hors d'état de nuire quelques-uns des clones. Le vent commença à se lever, et une lourde pression spirituelle s'échappa du frêle corps de Taka, faisant honneur à sa position de Capitaine. Auparavant calme, l'air grondait désormais, déchiré par les zéphyrs, et ceux-ci allaient, du moins le Faucon l'espérait, gêner son opposante dans ses mouvements. Et maintenant, il était temps de passer à l'offensive à proprement parler. Pointant son Zanpakutô vers la masse qui composait ses adversaires, il en fit tournoyer la pointe, et l'air fut entraîné par ce mouvement de rotation, se changeant en une tornade de quelques mètres d'envergure, qui fila droit vers les clones. Avec un peu de chance, il en effacerait peut-être un ou deux. Puis, il arma son bras, et fendit l'air de son sabre, de gauche à droite, avec l'amplitude maximale permise par son membre antérieur. Une lame d'air de largeur équivalente, aussi tranchante qu'un rasoir, partit en sifflant à la suite de la tornade. Comment la Vice-Capitaine se débrouillerait-elle contre ça ?



_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Mer 26 Nov - 0:42

Les offensives de diversion partie dans un premier temps dans le vent ou s’écrasant contre une masse d’air. Ainsi le Kazegai sorti directement son shikai à l’entame du combat, mais cela ne l’aida pas contre l’éclaire se frayant un chemin à ses pieds pour l’électrifié. Évidemment, cela ne suffit pas à le faire vaciller, seulement à le déconcentrer le temps nécessaire pour lui permettre de se cacher dans le décor. Quoique même si toute l’opération avait échoué pour l’empêcher de se camoufler, il faudra que son adversaire parvienne à la détecter ou anéantir le décor qui rendrait presque sans intérêt tout technique ayant pour objectif de se soustraire à la vue de son opposant.

Enfin, le véritable problème est ce reaitsu ralentissant considérablement Arisu. Sentant une lourde pression sur ses épaules comme si la gravité venait d’augmenter soudainement. Pourtant ce n’est pas la première fois qu’elle rencontre une pareille entrave. C’était contre Krow et ce jour-là si Shin n’avait pas était présent dès le commencement en allié, l’aristocrate serait repartie avec davantage de souvenirs que des bleus. Maintenant, c’est comme une mauvaise farce qui se répète avec un nouveau lancé de dés. La Shihôin savait en fin de compte que sans la courtoisie de Taka l’ayant poussé à laisser débuter, ses deux attaques à base de courant air n’aurait pas échoué dans ses mirages disparaissant et réapparaissant après impacte alors qu’ils semblent se protéger avec une barrière dont la fonction n’est d’autre que masqué le bruit. Une information qu’ignorait totalement le chef de la cinquième division.

La dame enrageait intérieurement contre sa personne, de la chance, voilà à quoi elle devait son salut pour l’instant et il fallait la préserver. Heureusement, son talent dans la dissimulation peut l’aider à conserver son avantage. L’illusion des mirages était dispersée partout diffusant une expression impassible de la demoiselle et surtout immobile. L’original récitait son sortilège le plus puissant, alors que deux bras silencieux translucides se mouvant au sol comme des serpents dans le dos du Kazegai. Agrippant férocement les tibias de Taka afin de les briser et de réduire sa mobilité au même moment de grands cercles apparurent au côté de la multitude de clones, mais rien n’en sortit. Sauf de ceux qui s’avèrent bien réels, mais à l’instar des bras, l’armada de lames propulsées des halos ne produisit aucun son. Elles en feront seulement et seulement lorsqu’elles s'abattront sur leur cible désignée par leur créatrice. Pendant ce temps, son opposant devra se démêler du vrai du faux et se défendait avec ses moyens. L’ancienne tueuse irait se fondre dans le décor invisible, alors que sa dernière position d'attaque est gardée par une illusion et mis l’ensemble de ses images factices de sa personne autour de l'arène à servir aussi de cible dont l’usage est de forcer l’épuisement des combattants sans prendre le moindre risque concernant l'intégrité physique de la dame.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Mer 26 Nov - 15:14

Qu'avaient touché les deux assauts du Kazegai ? Des clones, visiblement, puisque ses victimes disparurent simplement, sans aucune forme de cérémonie. Cette technique de dissimulation était vraiment une sacrée épine dans le pied du Capitaine de la Cinquième, et tant qu'il n'aurait pas libéré son Bankaï, il serait incapable de frapper efficacement sur une surface assez large pour inquiéter tous les clones... Et il se refusait à déjà relâcher l'ultime forme de son zanpakutô. Ce serait une dépense d'énergie considérable, et c'est sans doute ce que cherchait à faire Arisu avec ses clones, en plus de s'assurer une certaine protection : forcer le Kazegai à s'épuiser et en profiter pour triompher. Pour l'instant, il fallait qu'il garde la tête froide, et guette une ouverture. La libération de sa pression spirituelle semblait avoir porté ses fruits, aussi il allait continuer dans cette voie pour la suite de l'affrontement. Mais désormais, que préparerait la Vice-Capitaine de la Neuvième ? Aucun des clones ne semblait bouger, et une offensive pouvait venir de n'importe où. Serrant un peu plus la garde de son Shikaï, Taka aiguisa ses sens du mieux qu'il put, et le contact de membres sur ses chevilles lui suffit pour détendre son corps comme un ressort, l'arrachant des poignes fantomatiques avec un Shunpô, dans l'art duquel il était passé maître. A cause de son départ précipité, il atterrit avec assez peu d'équilibre, et ne se rétablit pas assez vite pour lancer quelque manœuvre d'esquive que ce soit face à la suite du programme concocté par Arisu : des torrents de lames qui vinrent le transpercer de part et d'autre de son maigre corps. Il réussit à protéger ses points vitaux en offrant ses bras à la morsure des épées, mais une bonne quantité de sang s'échappa de sa silhouette. De plus, son haori et sa tenue étaient définitivement fichus.

Toussotant, Taka se remit debout, et se mordit la lèvre inférieure : s'il continuait comme ça, son corps n'allait pas le suivre. Il venait d'encaisser deux frappes assez violentes en peu de temps, et il ne pouvait toujours pas répliquer. Son potentiel spirituel semblait supérieur à celui de sa jeune adversaire, et il l'aurait sûrement à l'usure, mais ce genre de victoire ne lui plaisait pas. Alors qu'il considérait les différentes options s'offrant à lui pour la suite du combat, il tira déjà un premier constat de cet entraînement : il fallait qu'il améliore ses capacités de détection. Jusqu'à présent, il avait eu la chance de ne jamais tomber sur des opposants doués pour la dissimulation, et il n'avait jamais eu à localiser précisément quelqu'un ou quelque chose. Mais la Shihôin venait de lui prouver l'utilité de la maîtrise de ce domaine. D'autant plus qu'en tant que soldat d'élite du Gotei 13, il se devait d'être un exemple pour les hommes à ses ordres. Il avait retenu la position d'origine des lames, et la viser lui apporterait peut-être du positif. Ouvrant sa main droite, il y accumula du reïatsu jaune, qui crépitait comme un petit feu d'artifice. D'un geste rapide, il traça un triangle énergétique, base vers le haut, et des sommets de celui-ci émergèrent trois triangles, qui partirent avec la vitesse d'une balle vers l'Arisu qui se tenait à l'endroit d'où était provenue l'attaque précédente. Puis, il tendit son zanpakutô devant lui, et poussa légèrement le manche, imprimant un mouvement de rotation à la plume-épée. Après quelques instants d'une rotation similaire à celle d'une hélice, le Faucon s'empara du manche de sa lame, et une tornade s'échappa de son arme, filant droit vers la masse des clones, au même endroit que là où il avait dirigé son Shitotsu Sansen.

Mais Taka n'avait pas terminé, et il entama alors une incantation, celle du Soren Sokatsui. A l'issue de celle-ci, il tendit ses membres supérieurs devant lui, index et majeurs pointés, et libéra les deux imposants rayons bleutés, toujours vers la masse grouillante que représentait sa cible. Enfin, il décida d'achever sa démonstration par une technique de son cru, et entama l'incantation :


- Faucon de la Sorcière ! Brise les chaînes d'acier sacrées du destin et envole-toi dans les cieux hivernaux, par-delà le bûcher ! Transperce les ténèbres et répand ta lumière ! Hado no Ougi : Taka no Shippu !

Et en parallèle, sa main gauche, ouverte, avait érigé devant lui un arc de cercle spirituel d'un bleu si clair qu'il semblait transparent. Et en scandant le nom de sa technique, il serra le poing et une pluie de pointes énergétiques prirent leur envol vers les clones, vers une troisième zone. Puis, Taka souffla, et attendit une réaction : ce serait bien le diable qu'il n'ait pas au moins effleuré son adversaire !

Spoiler:
 

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Sam 29 Nov - 0:01

Les réflexes du capitaine sont impressionnants. À peine, les mains translucides agrippèrent les chevilles qu’il se propulsa en avant leur faisant lâcher prise. L’esquive ayant eu une lourde contre partie, la vélocité du shunpo le déséquilibra et il fut incapable de se prémunir des épées du Buredo Zero. Heureusement, il en fallait plus pour tuer un capitaine et même si la dame ne sortait vainqueur du duel. Sa satisfaction d’avoir réduit en lambeau un haori tâché de sang à un adversaire possédant une puissance bien au-dessus de la sienne lui donnait matière à flatter en partie son égo. Qui en sortira pas si grandi au vu de l’esprit critique de l’aristocrate envers sa personne. À ses yeux, il lui restait encore bien des défauts à combler pour se prétendre l’égal en terme de force brut du Kazegai.

Malgré les blessures qu’elle infligea à Taka, il pouvait toujours continuer à se battre. En comparaison, la Shihôin serait à l’article de la défaite en encaissant autant d’attaques aussi puissantes. Sa réplique ne tarda pas, visant la zone d’où provenaient les lames, malgré le manque de précision à cause du camouflage masquant la noble aux yeux de son adversaire. Elle se vue obliger d’esquiver en partie l’assaut, le premier sortilège visant à l’immobilisé. Quand bien même l’entrave en aurait était affaiblie, faire le choix d’économiser son énergie au prix de sa mobilité risquait d’être une erreur fatale dans un combat contre un si fort parti. Logique qu’elle n’appliqua pas jusqu’au bout, le Tenran la toucha et même sans être à son plein potentiel cela blessa son épaule la faisant saignée.

Une chance pour la demoiselle, le capitaine se retourna, visant la zone d’avec un sortilège qui lui demanda une incantation. Est-ce que cela démontrait-il les limites du chef des archives dans le domaine ? Non, trop tôt pour s’exprimer de façon certaine à ce sujet. Quoi qu’il en soit, la stratégie de la terre brûlée du Taisho porte ses fruits et Arisu se voit contrainte d’annuler sa technique, lui demandant trop de ressource pour maintenir et produire autant de mirages s’ils sont détruits aussi vite. Désormais, les voilà tout deux depuis le début du combat sur un pied d’égalité. Maintenant, il lui fallait voir si le Kazegai possédait encore suffisamment d’énergie pour repousser les enchaînements de la Shihôin.

Son opposant récita une incantation inconnue à l’oreille de la noble. Ainsi lui aussi parvient à créer un hado qui lui est propre. Des pointes de reiryoku apparu au-dessus de leur maître. En serrant le poing, l’ordre de foncer sur la proie fut envoyé. Jusqu’au dernier moment, n’importe qui ne connaissant pas assez la dame aurait pu s’imaginer qu’elle subirait totalement l’offensive, gêné par la pression du reiatsu du Kazegai. Dans les faits dès le contact sur grosse aiguille sur le serre-tête de la demoiselle elle disparut et les coups s’écrasèrent sur le sol.

Dans son esquive elle essaya tant bien que mal de tisser une toile dont Taka se trouve être l’épicentre. Le menu concocté dans l’espoir de voir le blondinet mordre la poussière serait une double tornade. La première déclenchée via le fil piégeant son opposant dans l’œil du cyclone déchirant le malheureux au centre et la seconde envoyée en décalage. Suivant sa tactique défensive. Le but étant de l’obliger de dépenser ses forces avec davantage d’entrain que la dame. Sans être naïve cette idée pourrait au mieux lui offrir le match nul ou une défaite plus lente. Voir son partenaire d’entraînement déclarer forfait à cause de ces blessures deviendrait dès lors une nécessité préoccupante pour espérer le vaincre. Le véritable défi du vice-capitaine de la neuvième sera de gagner en dépassant un minimum de force et en cause le plus de dégât possible. Elle constatera très rapidement si ses compétences seront suffisantes pour une telle entreprise. Une chose est sûre de cet affrontement, elle en ressortira grandie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Sam 29 Nov - 17:23

La tactique imaginée par le Kazegai porta ses fruits : il ignorait si c'était une conséquence directe de l'enchaînement de techniques qu'il venait de réaliser, ou s'il avait simplement atteint de manière fortuite la jeune Vice-Capitaine avec son Soren Sokatsui ou le Tenran lâché un peu plus tôt, mais les illusions disparurent toutes soudainement, laissant face à lui une Arisu bien seule, seule et quelque peu échevelée. Il avait réussi à la toucher, ce qui le satisfît : il n'avait pas dépensé toute cette énergie dans le vent, ce qui aurait été plutôt ironique. Désormais, ça allait être une bataille d'endurance, et celui qui resterait debout le dernier remporterait la victoire : et s'il partait avec un avantage, grâce à son reïatsu d'un niveau plus élevé, il ne ferait pas l'erreur de fanfaronner et de voir déjà les lauriers de la victoire sur le sommet de son crâne. Sous-estimer un adversaire était une cause de défaite fréquente chez les Shinigami. Les mauvais Shinigami. Elle avait pu esquiver le Taka no Shippu, ce qui prouvait qu'elle avait encore de l'énergie à revendre. La Shihôin passa alors à l'action, faisant elle aussi usage du Tenran. Le premier émana du sol autour de lui, comme des mâchoires mortelles se refermant sur une proie, mais il était paré, et dressa autour de lui un mur de vent d'un mouvement de son Zanpakutô, bloquant la tornade et s'en tirant sans dommages. Malheureusement, sa défense troubla son champ de vision un instant, et il n'aperçut pas le second Tenran, qui le frappa de plein fouet, le laissant groggy un moment. Il était à la limite de l'effondrement, mais il tiendrait bon. Il le fallait.

Lentement, il se redressa, et fixa Arisu. Elle se défendait vraiment bien, et il remercia la providence de l'avoir mise sur son chemin aujourd'hui. Ce combat lui apporterait plus d'enseignements que n'importe lequel des entraînements qu'il aurait pu effectuer seul. Mais pas question de renoncer à la victoire pour autant. Il pointa son index gauche vers Arisu, et entama une incantation, celle du Rikujokoro. Elle avait le mérite d'être courte, aussi, lorsqu'il conclut, les six pointes luminescentes jaunes filèrent vers la taille de la jeune fille, via six angles différents, et si elle était touchée, elle ne pourrait logiquement pas se libérer. Alors, de sa main droite, qui tremblait légèrement à cause des blessures qu'il avait encaissées, et de l'énergie dépensée depuis le début de cet affrontement, il serra plus fort le manche de son zanpakutô, et trancha plusieurs fois l'air devant lui, avec des mouvements assez peu amples mais nombreux. Alors, avec un sifflement aussi stridents que leur tranchant, de nombreuses lames d'air, de quelques centimètres, prirent leur envol en direction de la Vice-Capitaine de la Neuvième. Enfin, pour conclure, le Kazegai utilisa le Haien d'un mouvement de l'avant-bras gauche, projetant la boule de feu violacée vers sa cible. Puis, il cessa son offensive, et s'accorda un soupir, avant de respirer lentement : il commençait à avoir utilisé une certaine quantité d'énergie, l'air de rien. Mais si Arisu avait encaissé tous ses assauts, ce qu'il chercha à distinguer à travers le nuage de poussière soulevé par ces derniers, elle ne devrait plus être en état de combattre...


Spoiler:
 

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Sam 29 Nov - 23:39

Il para à nouveau le vent par le vent, sans pourtant parvenir à stopper toutes les bourrasques. Tenant encore fasse à la fureur des lames de l’air, le coupant encore un peu et pourtant. Démoralisant est le mot pour résumer l’état d’âme d’Arisu en voyant le Kazegai encore debout après avoir subi tant de maltraitance. Enfin, il fallait s’y attendre en face d’elle, il n’y avait pas un simple vice-capitaine en face, mais un capitaine qui lui démontra qu’il méritait son rang. Les seuls points positifs qui la faisaient encore tenir et la pression de son reaitsu semblant diminuer légèrement et qu’il ne pourrait plus encaisser autant de coups. Et surtout, elle savait comment passer la défense du capitaine, foncer dans le tas ne rimerait à rien et lui servirait davantage qu’à l’aristocrate. Faisant le point, il lui restait assez d’énergie pour un dernier assaut et son intégrité physique n’est pas en reste. Les chances de vaincre diminuaient au fur et à mesure que le combat trainait et elle n’aura pas les ressources pour espérer ou envisager une stratégie menant à une guerre d’usure.

Hélas, le blondinet décida de montrer qu’il en avait encore dans le ventre reprenant l’initiative. Pointant de son doigt la dame, il résista une incantation que l’experte en art nécromancien connaissait que trop bien. Il fallait faire un choix, subir et croiser les doigts prêts à essuyer la tempête qu’il s’abattrait sur sa personne. L’étincelle jaune toucha la noble qui ne fit aucun geste pour l’éviter, n’y même sans prémunir. Les six rayons la saucissonnant empêchèrent la vice-capitaine de la neuvième division de faire le moindre mouvement. Vient ensuite le déluge, commençant par de petites lames d’air créer par le maitre du vent. Au premier impact sur la chaire de la demoiselle, cela piquait un peu, mais la totalité la martelant fit serrer la mâchoire et plisser les yeux d’Arisu sous la douleur. La fin arriva sous la forme d’un rayon violacé brûlant en partie le bras gauche de la petite dame.

Les liens tenant la Shihôin tombèrent en même temps et elle recula sous l’impact. Son corps se vu affliger nombres de coupures, son souffle devient moins régulier. Malheureusement, l’adversaire de l’aristocrate, la dame demeurait tenace et elle comptait bien puiser dans le fonds de ses réserves pour tenir le temps d’un enchainement final. Elle se tenait à nouveau sur ses appuis tremblotants. Elle se masqua avec un sortilège de bas niveau, espérant que l’effet de surprise aiderait à reprendre le dessus. Est-ce que cela suffirait ? Si Taka ne possédait aucune base dans le domaine de la détection cela l’aiderait à gagner, dans le pire des scénarios cela lui fera donnera un peu de temps supplémentaire. Deux nouveaux sorts jaillis du dôme masquant l’ancienne tueuse de la deuxième. Un Geki qui irait paralyser complètement son opposant, s’il atteignait sa cible où s’il le restait suffisamment longtemps, elle comptait sur l’étonnement d’apercevoir à sa rencontre un sort que tous les débutants connaissent parfaitement. Le deuxième s’avère être son dernier Fushibi de la journée, créant une cage au diamètre honorable enfermant le Kazegai. Pour clôturer cet acte, le clou du spectacle se dessine sous la forme d’un ultime Tenran qui ira déclencher un autre Tenran à partir du Fushibi. Enfermant le prisonnier une prison de vent viole le maitre de l’air lui-même.

Elle tituba chutant en arrière sur le dos sans aucun dôme pour la cachant. Ses dernières forces avaient était jetées dans la bataille. C’est ici que tout se jouait. Le capitaine de la cinquième tombait sous l’assaut, Arisu ressortait en gagnante du duel d’entraînement. Au contraire, s’il défendait tout et tenait encore et toujours debout sur ses jambes alors la victoire lui revenait. Momentanément inconsciente, la Shihôin se redressa et observa le fruit de ses efforts assis dans l’herbe sans reaitsu pour se répliquer à nouveau si son adversaire souhaitait continuer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Dim 30 Nov - 18:33

Jusqu'au bout, la Shihôin ne lâcherait rien, visiblement. Même si le Rikujokoro avait porté ses fruits, et qu'elle avait subi sans pouvoir faire quoi que ce soit la morsure de la totalité des lames d'air projetées par le Kazegai, puis le Haien, elle restait debout, décidée à en découdre. Une volonté digne de louanges, et le Capitaine de la Cinquième Division ne manquerait pas de les lui adresser à l'issue du combat. Issue qui semblait proche : en plus de ses blessures, son adversaire semblait devoir jouer avec une quantité limitée d'énergie. Sur ce plan-là, le Faucon avait encore un petit peu de réserve. Pas de quoi relâcher ses plus puissantes attaques sans compter, mais il suffirait d'une pichenette pour que son opposante s'écroule, vu comme elle chancelait sur ses appuis. Pichenette qu'il donnerait pour clore le combat : pas question de faire une fleur à la noble sous prétexte qu'elle était d'un rang inférieur au sien. S'il la laissait gagner, elle risquait de se croire plus forte qu'elle ne l'était, de se surestimer lors d'une mission importante, et d'y laisser sa peau... Taka secoua la tête. La fatigue ne lui réussissait pas : voilà qu'il appliquait les raisonnements de son ancien lui à une tierce personne. Il se concentra sur l'affrontement, et remarqua qu'Arisu avait disparu. Un énième camouflage ?! Pas besoin de la repérer : il fallait simplement qu'il se tienne prêt et attentif au moindre changement autour de lui.

L'énergie qui filait vers lui ne le surprit qu'un instant : c'était un sort de bas niveau, aussi adapta-t-il sa parade : il accumula autour de son corps une fine couche d'air, qui stoppa et repoussa le Bakudô, lui laissant la pleine possession de ses mouvements. Puis, comme auparavant, un Tenran s'abattit dans sa direction. Rien de compliqué, et un coup de son zanpakutô dressa le bouclier aérien nécessaire à sa protection. Le second Tenran s'échappa du sol à ses pieds, mais cette fois-ci, il s'y attendait : la même technique ne fonctionnait jamais deux fois sur lui. Agile, il s'extirpa de l'œil du cyclone d'un Shunpô, se rapprochant par la même occasion d'Arisu, redevenue visible et tombée à terre. D'un pas tranquille, il acheva de se déplacer jusqu'à elle. Il boitait un peu, à cause de tout ce qu'il avait subi, et il ne lui restait pas énormément d'énergie, mais il était debout. Une fois devant la jeune femme, qu'il dominait de toute sa taille, sentiment étrange alors qu'il était plutôt dans la moyenne basse des tailles habituellement - même si la Vice-Capitaine restait plus petite que lui -, il pointa son Zanpakutô vers sa gorge puis lâcha d'un ton amusé :


- Vous êtes morte, Vice-Capitaine Shihôin.

Et il se détendit, relâchant par la même occasion sa pression spirituelle et rendant à son sabre sa forme scellée, qu'il rengaina dans son fourreau. Tiranchant son kimono et son haori, il soupira : il ne pouvait pas les sauver, et devrait se résoudre à en commander de nouveaux à l'intendance. Quelle image de lui ça allait donner, tout ça ?! Puis, il tendit la main à son adversaire, pour l'aider à se relever, et lui proposa d'effectuer les premiers soins, si elle le désirait. Du temps où il était Vice-Capitaine à la Dixième, cette dernière était en étroite collaboration avec la Quatrième, et il avait tiré de leurs enseignements quelques rudiments dans l'art de la guérison. Il n'avait jamais eu le temps de perfectionner l'art d'Esculape plus que ça, mais sa connaissance se révélait parfois plutôt utile.

Spoiler:
 

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Mer 3 Déc - 1:04

À bout, elle l’était. Alors qu’elle avait puisé au fond de ses réserves pour vaincre dans un ultime enchainement trop ressemblant au précédent. Pourquoi avait fait une telle erreur ? Il lui est maintenant évidant qu’un homme ayant atteint ce niveau n’aurait pu se faire prendre deux fois, elle même bien en dessous de sa force la supercherie n’aurait pas fonctionné une seconde fois. La pression du combat l’avait fait agir de façon irréfléchie ? Ou à ce moment son instinct guidé par inexpérience la fit agir ainsi ? À moins que le fossé qui les sépare demeurât à ce jour trop grand pour le combler avec la stratégie. Le Geki l’étonna comme prévu, mais un temps insuffisant pour le bloquer et permettre aux deux Tenran censé le mettre à terre qui en pardonnant l’expression dans le vent.

Toujours debout malgré ses blessures et sa démarche boitant. Arisu ne le voyait pas le Kazegai mordre la poussière avant d’arriver jusqu’à elle. Dominé par toute la prestance du capitaine, le zanpakuto vers sa gorge les mots fatidiques tombèrent. Elle avait perdu. Appuyant les paroles du vainqueur d’un signe affirmatif de la tête. Le reiatsu de Taka se relâcha, le corps de la petite demoiselle réagit comme si un poids la contractant venait de se retirer. Ses blessures restaient toujours douloureuses, mais déjà plus supportables sans cette sensation qu’on cherche à l’écraser. Son honorable adversaire lui tend la main, paume qu’elle saisit, en se hissant elle put piper mot sur sa douleur à se faire hisser. Seulement ses prunelles océaniques parlaient pour la demoiselle qui s’écarquillèrent soudain sous la souffrance. C’est pour cette raison qu’elle accepta les soins proposé par le Taisho. Quand bien même ils sont rudimentaires, cela fera l’affaire pour le moment.
    Et bien si je ne pensais aucunement pouvoir gagner face à un combattant de votre trempe, malgré que j’aie tout fait pour. Je n’aurais jamais imaginé quelqu’un pouvoir s’en sortir aussi bien sans faire preuve du moindre talent en détection et surtout après avoir encaissé autant de coups. Sourire. En fin de compte, les seules choses que j’aurais vaincues sont ce haori et ce shihakushō. J’ai perdu ce combat, mais j’ai beaucoup gagné en enseignement et vous ?

Si elle s’interdisait mentalement le tutoiement. Elle trancha pour un instant sa règle or d’un visage affichant un flegme irréprochable, brisant par la même occasion son timbre monocorde. Cependant, sa tirade démontrait aussi bien une certaine modestie aidée par la présence du Kazegai que du réalisme. Un autre shinigami que le blondinet aurait était battu de façon plus sèche et cela elle comme son adversaire aurait moins appris. Si de par sa maitrise du camouflage et des arts nécromanciens lui on permis d’atteindre un niveau bien haut dessus de la norme. Hors après cet affrontement, elle s’apercevait qu’elle avait quitté un palier pour en rejoindre un autre et qu’il en restait encore d’autre palier pour atteindre le sommet.
    J’aimerais vous effectuer une requête. Pourriez-vous m’apprendre à faire ressortir mon reaitsu ? On pourrait penser qu’à force de l’avoir affinité il me serrait aisé de le faire jaillir pour écraser mes opposants ou me défendre contre la pression de reaitsu voué à me paralyser. Jusqu’à maintenant les rares partenaires d’entraînement que j’ai eu pouvant faire cela ne parvenaient nullement à me gêner à ce point et leurs autres talents n’avaient pas suffi à m’obliger d’être à cent pour cent de mes possibilités tout le long pour les mettre à mal. Ce qui me fit orienter mes entrainements en solitaire à améliorer encore et toujours mes points les plus forts. Par exemple avant cette rencontre je tentais de mettre au point un sortilège de Hado bien plus puissant que les épées qui vous ont atteint.

Aucune volonté de se vanter. La sphère de glace qu’elle comptait achever ferait définitivement partie de ses techniques les plus dévastatrices. Qu’aujourd’hui elle ne soit pas parvenue à la maitriser ne change rien au goût de sa défaite. Au moment du résultat le Kazagai était le meilleur, si elle souhait que demain soit différent c’est à elle de faire en sorte de le rattraper. Faisant une pause, laissant la capitaine s’imprégner de ses paroles redevint vierge d’émotion. Elle fit momentanément le point ce qui lui permit de frapper le Kazegai et ainsi réfléchir en même temps à des solutions pour éviter des déconvenues identiques.
    Euh, oui en entraînement je commence à fond à moins de savoir avec une certitude sans équivoque que mon adversaire est un cran en dessous. Autrement si c’est un combattant de haute volée ou un ennemi il n’y aura aucune retenue.

Elle gardait en mémoire sa toute récente évolution de puissance avec Clotho, un homme censé être son homologue qu’elle domina sans trop d’effort et en s’amputant de ses armes les plus importantes, comme son camouflage ou l’utilisation de sortilège vraiment puissant. Démontrant encore une fois que la puissance brute ne faisait pas tout, mais que la maitrise de cette puissance qui la rendait redoutable. Shin quand bien même cela lui faisait mal de l’admettre était un adversaire bien plus prestigieux que le vice-capitaine de la treizième, malgré qu’il soit assez stupide en combat en équipe. Ensuite, Krow et Taka lui ont révélé au cours d’exercice très différent qu’en commençant en premier ou en deuxième, leurs champs de compétence palier au fait qu’ils perdaient l’initiative et gardait l’avantage contre la noble si duel il y a.
    Je pourrais également vous aider à y voir plus clair pour repérer vos cibles dans le noir.


Dernière édition par Shihôin Arisu le Mer 3 Déc - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Mer 3 Déc - 16:13

La jeune fille avait accepté l'offre du Capitaine, aussi il commença à soigner en priorité les blessures les plus graves, apposant simplement ses mains en y concentrant une petite quantité de reïatsu curatif. Vu les dégâts infligés par certains de ses assauts, il ne pouvait rien faire de plus que rendre la plaie un peu moins moche. Il fallait qu'il se rende à l'évidence : il était meilleur pour briser que pour reconstruire. Un point commun avec sa demie-soeur. Heureusement qu'il n'était pas à la Quatrième. Tout en faisant de son mieux, il écouta la Vice-Capitaine, assez étonné de la voir si bavarde mais n'en montrant rien. La dernière fois, lors de leur première entrevue, c'est à peine si elle ne se contentait pas de répondre par "Oui" ou par "Non". Peut-être fallait-il du temps pour qu'elle s'ouvre aux autres. Ou alors, le combat et la perspective de son évolution personnelle la passionnaient plus que raconter sa carrière et s'entretenir sur des banalités. Lorsqu'elle mentionna avoir beaucoup appris, Taka hocha également la tête, trop concentré pour parler : lui savait désormais sur quoi s'orienter à l'avenir. Et il avait senti au fil de ce combat qu'il pouvait encore atteindre un niveau d'expertise supérieur dans la maîtrise de sa pression spirituelle. La rendre plus lourde, plus agressive. Il se retenait encore trop. A ce sujet, sa "patiente" et anciennement adversaire lui demanda s'il pouvait lui enseigner comment exercer une telle pression spirituelle. Elle en était bien incapable, ce qui était étrange au vu de sa maîtrise du Kido et de l'art du camouflage. Elle devait avoir un contrôle poussé sur sa pression spirituelle, et il devait juste lui manquer le petit coup de pouce qui la lancerait. Elle digressa sur ses capacités, puis finit par proposer à Taka de l'aider pour repérer ses adversaires. Un prêté pour un rendu, hein ?

Il se redressa, et observa son ouvrage : c'était peu, très peu, mais elle pourrait se rendre jusqu'à la Quatrième sans risquer de tomber morte sur le bord de la route. Quand à lui, il faudrait qu'il aille à l'Intendance... Mais il s'accorderait peut-être aussi un tour à la Quatrième avant. Comme la petite femme l'avait dit, elle s'était donnée à fond, et ça, tout le corps du Faucon le ressentait. La Neuvième était en de bonnes mains même en l'absence de Capitaine, et cela arracha un sourire à Taka, toujours le premier satisfait quand il constatait la bonne santé du Gotei 13. Certes, tout n'était pas rose, et ils devraient très bientôt exterminer trois millions d'âmes, en plus de composer avec des locataires indésirables particulièrement envahissants, mais l'époque des trahisons et des lâches étaient loin derrière eux. Essuyant la poussière sur son shihakusho, et ramassant les vestiges de son haori comme pour se donner une contenance lorsqu'il irait en réclamer des neufs, il donna enfin sa réponse à la Shihôin, une réponse bienveillante et amicale, comme l'était toujours celles du Capitaine de la Cinquième :


- Je ferai de mon mieux pour vous aider, Arisu. Je suppose que ni vous ni moi ne sommes en état d'effectuer cette leçon aujourd'hui, mais dès que le temps me le permettra, je vous apprendrai à libérer votre pression spirituelle pour broyer vos opposants. Merci pour votre proposition, ce ne sera pas de refus. J'ai beaucoup à apprendre de vous dans ce domaine, à mon avis.

Sourire à la jeune fille. Maintenant que l'affrontement était fini, la fatigue accumulée commençait à peser sur les épaules du maigre Shinigami, aussi sûrement que l'aurait fait un reïatsu puissant. Et hélas, contre la fatigue, libérer son propre reïatsu ne lui servirait à rien, si ce n'est à le vider encore plus de son énergie. Alors, d'un ton avenant, où l'on pouvait tout de même déceler une pointe de lassitude, épuisement oblige, il proposa à la jeune Vice-Capitaine de reprendre le chemin du Seireitei.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   Dim 7 Déc - 23:39

Le corps d’Arisu accusait moins le coup. La pression du reiatsu en moins combiné au soin bien que primaire offert par le Kazegai la fit se sentir mieux. Ses blessures restaient moches à voir, mais au moins elle pourrait marcher la tête droite et sans aucun risque même minime de s’effondrer en chemin pour la quatrième. La médecine, voilà un autre domaine auquel elle devrait songer à s’exercer. Or, pour l’instant, il a d’autres disciplines que l’aristocrate doit approfondir à commencer par le reiatsu. La noble pensait bien apprendre de ce combat contre le capitaine, mais elle n’aurait pas cru se rendre compte qu’il lui manquait tant d’éléments afin de se hisser à un tel niveau. Repensant au duel es la retenue de vouloir risquer de détruire son adversaire qui l’empêchait de réaliser et achever son meilleur sortilège ? Elle eut une seule occasion de frapper avec assez de violence et avec le recul elle se rend compte que même sans retenir son attaque Taka serait encore vivant. La peur de tout détruire avec bruit et fracas serait son épine dans le pied ? Cette hypothèse elle la vérifiera lors de sa prochaine séance d’entraînement.

À sa question pour savoir s’il avait appris au cours de l’affrontement, le chef des archives inclina la tête pour dire oui. Rassurant, donc même un capitaine expérimenté pouvait élargir ses connaissances. Encourageant, sinon cela signifierait qu’arriver à un certain stade l’ennui nous guetterait inlassablement. Une interrogation lui vient, tous les capitaines étaient-ils aussi puissants que le Kazegai ou ce dernier demeurait au-dessus d’une certaine norme ? La Shihôin se demandait s’il lui fallait faire plus de passe d’armes avec davantage d’adversaires pouvant s’opposer à elle comme ses homologues ou d’autres capitaines. Constater et vérifier l’état de ses talents devant ce qui représente l’élite du gotei treize.
    Oui, aucun de nous deux ne pourra donner ou recevoir de l’autre dans notre état. Quand nous le pourrons, je ne manquerai aucune des séances de mon propre chef.

Arisu à l’instar de Taka ressentait la fatigue. Elle s’exprima sans son timbre monocorde, rendant le sourire du Kazegai. Les efforts effectués l’empêchaient de maintenir son masque d’impassibilité avec aisance. Remarquons que son compagnon avait lui aussi des difficultés à être comme à son habitude d’une humeur plus joviale. Ainsi sans prendre note de la pointe de lassitude, elle accepta de reprendre le chemin en direction du Sereitei et surtout la concernant la quatrième. En regardant sa tenue, il lui faudrait penser à la changer de Shihakusho en revenant à la division de la justice.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Décrassage. [PV Arisu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Décrassage. [PV Arisu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décrassage après le match [Joye]
» Présentation d'Arisu
» Galerie d'une Arisu !
» Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]
» La maîtrise de son reïatsu en cinq leçons [Mentorat, pv Arisu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Au-delà du Rukongaï-