AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI
anipassion.com
Partagez | 
 

 Moby & Dick [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine Achab

Messages : 16
MessageSujet: Moby & Dick [Libre]   Ven 31 Oct - 12:07

Les courbes silencieuses du Yermo étaient un endroit parfait. Parfait, aux yeux de l'Arrancar, qui avançait d'un pas lent, mais assuré, calme, mais inspirant l'assurance. Yeux tournés vers l'horizon, qui ici n'était qu'une infinie ligne blanche, seulement perturbée par l'ombre arrogante de Las Noches, l'Arrancar remuait ses sentiments. Ses sentiments envers ce sombre château, bien trop laid pour être appelé "palais". Au contraire, son essence belliqueuse, ses murs tachés d'un sang invisible, mais vestige d'un passé guerroyant, tout lui donnait une image de fort, de château imprenable. Et cette résistance aux assauts n'énervait que plus l'Arrancar. Il rêvait de voir cet édifice tomber. De voir chacun des pierres ironiquement immaculée qui le compose s’effriter pour finalement s'effondrer sur elles-même. Le seul sang que Rams aurait voulu voir tacher les murs blancs était celui de ce "Roi", et de ses disciples. Ils les connaissait. Il s'était renseigné. Santo Pastor. Un nom respirant le pouvoir et l'arrogance, tout comme sa demeure. L'Espada. Les guerriers sélectionnés parmi les plus fervents en leur Rey. Toute cette hiérarchie d'une prétendu foi dégouttait Rams.
La foi en un Dieu n'est pas prétexte à monter une armée. La foi en un Dieu n'est que prétexte pour lui incomber des fautes, des erreurs que l'on commet sans vouloir l'admettre. Rams ne comprend pas ce genre de principe. Lui qui n'a jamais eu à répondre d'aucun crime devant aucune cour de justice, il ne sait pas ce qu'est le fait de pouvoir rejeter sa faute sur une entité supérieure et omnipotente. Mais après tout ... En a-t-il besoin ?
Au-delà d'une faute à rejeter, cette foi n'est-elle pas aussi le reflet d'une admiration bien trop grande pour être naturelle, ou spontanée ? Cette dévotion n'est-elle pas le résultat de quelque manipulation de ce Roi avide de pouvoir ? Un moyen parmi tant d'autres de s'accaparer la confiance de tous ces monstres.

Cette armée de bêtes n'inspirait qu'une haine doublée d'un mépris à Rams. Un jour béni, peut être, il se lancerait à l'assaut de cette forteresse blanche. Mais pas maintenant. Son corps n'était pas assez entraîné. Et il devait apprendre à connaître l'ennemi.

L'Arrancar s'arrêta. Dans le silence perpétuel de cette nuit éternelle, il avait perçu un bruit. Son oeil de verre comme son oeil de chair se tournèrent vers la source de ce son.
Avançant à pas lents sur les dunes blanches de ce royaume de sable, une silhouette féminine se dirigeait vers Rams. Perché en haut de sa propre colline, il la toisa du regard, et de sa voix rauque la héla:

"Toi. Qui es-tu et que fais-tu ici ?"

Elle était vêtue de blanc. Elle venait de Las Noches. Elle était potentiellement un ennemi.

_________________


Dernière édition par Rams Van Domm le Ven 31 Oct - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2674-rams-van-domm#24585

avatar
Rang : Reine de l'Exequias

Messages : 187
MessageSujet: Re: Moby & Dick [Libre]   Ven 31 Oct - 14:04

En pleine chasse. La veuve est sur le qui vive. Un danger. Obliger d'arrêter sa course pour humer cet air froid. Dans cette immensité de sable et de bestioles en tout genre, le palais fait figure de civilisation. Aessa n'aime pas trop cet endroit, préférant les endroits aménagés par sa petite personne. Pourquoi se torturer l'esprit pour une quelconque décoration intérieure, quand un abri tout simple standard est disponible ? Bien sur, c'est pour rendre plus personnel et tout, mais quand même. Lâchant un soupir, la brune se laisse tomber sur le sol. Se pose des questions sur cette source d'énergie. Y aller ? Laisser couler et reprendre sa chasse pour le repas du soir ? Curiosité, quand tu nous tiens...

Passer ses mains sur son popotin pour s'enlever le sable, en profiter pour vérifier si la taille de guêpe est toujours d'actualité. Se palper tout le corps, voir ces belles courbes et formes. La fille est contente. Aucune fausse note, elle peut continuer à dévorer tout ce qu'elle veut. Avec tout le sport qu'elle fait en bougeant partout, pas de risque donc. Assez bavasser, la potentielle victime attend.
Prend appui sur ses jambes, les bottes s'enfoncent peu à peu dans le sable. Un départ déjà mis à mal, mais faut faire avec. Son ventre émet des gargouillis mais elle n'en a que faire. Se lécher les babines en pensant au festin qu'elle allait se faire. Plus les mètres défilent, plus une odeur de poisson se fait sentir. La mer, océan bleu si vaste. Aessa l'a toujours redouté. La terre est tellement plus exploitable que l'eau.

C'est une fois arrivé à l'endroit d'où la source a été repéré plus tôt que la belle s'accorde une petite pause. Se servant de sa vue pour la trouver, elle est directement attiré par son sens d'araignée. Là, en haut d'une colline. Un homme. Une moitié de visage, l'autre recouverte d'un masque étrange. Son regard, elle n'en a cure. Ce qui l'a préoccupe, c'est la façon dont il lui parle. D'habitude, c'est elle qui se montre aussi formelle et familière. Ca n'allait donc pas être possible. Lui répondre, il en va de sa fierté.

Avec un tel corps et de si belles courbes, tu te foutrais pas un peu de ma gueule avec ta question ?

Du jamais vu. A croire que tout le monde içi n'a plus de bonne manière. Bon, la membre de l'Exequias n'était pas une sainte concernant les politesses, mais cette histoire l'avait chamboulé. Secouant la tête, elle fronça les sourcils. Ca n'allait pas se passer comme ça.

Je ne répondrais que quand tu te seras présenté avant. La galanterie prime toujours, surtout en présence d'une femme. Tâche de t'en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2603-aessa#22417

avatar
Rang : Capitaine Achab

Messages : 16
MessageSujet: Re: Moby & Dick [Libre]   Ven 31 Oct - 19:19

La femelle était familière. Trop, selon les critères de Rams. Il estimait qu'une créature aussi faible qu'elle semblait l'être devrait rester à sa place. Elle était trop arrogante. Aussi, le Cétacé entreprit de la remettre à sa juste place, bien qu'elle fut déjà inférieure à lui:

"Tu es arrogante, femelle. Un peu trop."

Il s'avança vers elle, descendant peu à peu de la dune, sa cape bleutée gigantisant son corps frêle.

"Tu n'es qu'une Arrancar de Las Noches, alors ne prend pas trop la grosse tête. Tu ne fais que partie de ce ramassis de Hollows sans aucun autre objectif que de parvenir à l'Espada. Votre foi en Santo Pastor est ridiculement exagérée, et vous n'êtes qu'une bande de bêtes uniquement capables de vous prosterner devant un Dieu bien trop illusoire pour être réel."

Rams s'arrêta, et repartit finalement en haut de sa dune, sans pour autant arrêter sa tirade:

"Je vais cependant répondre à ta question. Sache que je suis un ennemi de Las Noches. Vous ne me connaissez pas encore, mais je vais bientôt envahir votre palais. Je suis un des seigneurs de ce désert blanc -car je sais que je ne suis pas seul à revendiquer ces terres-. Souhaite-tu tout de même connaître mon identité ?"

Rams faisait maintenant face à la lune blanche, et tournait donc le dos à la femelle. Sans attendre de réponse de sa part, il continua à parler.

"Je suis Rams Van Domm."

Il resta un instant silencieux, avant de se retourner de nouveau, son oeil visible plongé dans le regard bestial de la femelle. Elle ne semblait pas faire partie de l'élite si puissante dont on lui avait parlé. Il ne fallait tout de même pas la sous-estimer. Bien qu'elle n'ait pas l'air violente, elle pouvait se révéler dangereuse, et Rams préférait prendre ses distances. Mais son désir d'en savoir plus sur la cité-mère des Hollows le poussa à poser la question suivante:

"Dis-moi Arrancar. Dis-moi ton nom, et parle-moi de ta cité. Las Noches. je veux en savoir plus à son propos."

Son regard était devenu pénétrant, maintenant.

"Parle, femelle."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2674-rams-van-domm#24585

avatar
Rang : Reine de l'Exequias

Messages : 187
MessageSujet: Re: Moby & Dick [Libre]   Jeu 6 Nov - 17:36

Et bien, en tout cas il savait parler aux femmes lui ! Façon de parler hein, la brune sait parfaitement comment gérer ce genre d'individus. Après tout, elle en avait vu pas mal d'arrancar qui se pensaient être le sexe fort juste parce qu'ils ont des biscotos et un engin qui pendouille entre les jambes. Elle qui se faisait traiter d'arrogante, le garçon au visage à moitié masqué se montrait tout aussi arrogant qu'elle dans sa façon de parler. Haussement de sourcils lorsqu'elle entend le mot "femelle". Dans le règne animal, s'il y a bien quelque chose qui est bien fondée, c'est que la femelle est aussi dangereuse que le mâle. Tout dépend après des espèces.
Mettant ses mains en l'air de façon à ce que la lumière de la lune éclaircisse ses jolis doigts, la Vedova laisse s'échapper un petit rire amusé. Lui faire comprendre qu'il n'est pas le bienvenue ici.

Personnellement, je ne me suis pas reconnu dans tes propos. L'Espada, très peu pour moi. Et je ne me prosterne devant personne moi !

Ce qui était un peu faux. Mais il n'avait pas à le savoir. La foi qu'elle avait en Santo n'était que minime, préférant son allégeance envers Borick. Mais Santo était le Rey, et elle se devait de croire en lui, du moins en apparence. Aucun signe divin ni autre facétie qui devait montrer que Sima existait. Le nouveau Rey s'annonçait comme le prophète de ce Sima, montrant plus d'implication envers l'Espada que l'avait fait l'ancien Rey.

Un ennemi ? A Las Noches ? Je te rappelle qu’ici, la loi de la jungle est à appliquer. Chaque personne vivant ici avec un sens logique des choses le sait. Et pour ta gouverne, s'autoproclamer Seigneur est assez mal vu.

Il y avait pleins de personnes qui se disaient gouverner le désert blanc, mais outre Santo et Borick, Aessa ne connaissait pas d'autres noms. Son manque de culture à ce niveau là était catastrophique. Un petit cours d'histoire s'imposait.

Rams... von Domm ? Et tu te dis Seigneur avec un tel nom ? Faudrait te trouver un petit nom, plus sympa. Parce que là, tu as plus l'air d'un touriste plein aux as qui se croit tout permis !

Laisser éclater un fou rire. Quel nom à coucher dehors pour un arrancar. Trop long à prononcer, à croire que les habitants de ce désert voulaient faire dans le compliqué. Tapant du pied, l'Arachnide tente de s'arrêter de rire, en vain. Ce n'est qu'après une bonne dizaine de minutes qu'elle parvient à reprendre son calme pour poursuivre la discussion.

Pour quelqu'un qui se veut enemi de Las Noches, tu poses beaucoup de questions. - pose son doigt sur sa bouche, laissant passer sa langue dessus et dévoilant quelques unes de ses dents - Je me nomme Aessa. Ma cité, je n'en sais pas grand chose. Faisant partie de l'Exequias, je préfère rester en retrait de tout cela. Mais dis moi, pourquoi tiens tu à en savoir plus sur Las Noches, étant donné que tu t'es présenté comme un ennemi ? Songerais tu à y passer un de ces quatre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2603-aessa#22417
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Moby & Dick [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moby & Dick [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moby-Dick [en cours]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-