AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Aux origines du Mal [Feat Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Sanbantai Taishô - Capitaine de la Troisième Division

Messages : 25
MessageSujet: Aux origines du Mal [Feat Shin]   Mer 19 Nov - 19:42

2017 – Avant l'invasion des Maho Tsukaï – Azumi est 3ème Siège de la Douzième Division.

Elle regardait le pendule. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire ? Rien. Elle avait déjà fait son maximum en parlant avec le Capitaine Kirito Akihiko, qui avait personnellement transmit son dossier avant de partir en direction du Hueco Mundo. Elle aurait tellement voulu venir avec lui, mais on avait besoin d'elle ici. Non seulement pour gérer tous les dossiers en attente de la Douzième, mais aussi pour certifier que les projets seraient menés à bien.

Elle soupira. Elle n'aimait pas cette ambiance, et d'ailleurs, cela se reflétait sur son bureau. Ce dernier avait une tonne de paperasse, certaines concernant le Hueco Mundo, d'autres le Reiatsu, et encore les Maho Tsukaï. Et tous ces papiers sous ses bras croisés, tête reposée dessus. Le Capitaine n'avait pas donné de signe de vie, et les instances du Gotei 13 étaient bien trop occupées pour en nommer un autre. En soit, un disparût de plus dans la liste des Capitaines. Mais si cela pouvait détruire ceux qui l'empêchaient de mener à terme son projet de section scientifique, alors c'était un mal pour un bien. Bref...

Dans cet ennui extraordinaire, une de ses assistantes annonça simplement...

    « 3ème Siège ! 3ème Siège ! »
    « Qu'est-ce que je déteste qu'on m'appelle comme ça... ça n'a aucun sens. »
    Grognait-elle.
    « 3ème Siège ! »
    « Oui ! Je suis là ! Qu'est-ce qu'il a pour que tu t'agites comme ça ? »
    « Quelqu'un de la 4ème Division veut vous voir ! Il avait rendez-vous... »
    « Je ne prends que des rendez-vous en début de semaine pourtant. »


Elle serra les dents. Rien n'était prêt, et surtout pas pour un rendez-vous ! Pourquoi toujours la prévenir en dernier ? POURQUOI AVAIT-ELLE TOUJOURS LA POISSE ?! Elle fixa son assistante d'un air mauvais, ça, c'était encore à cause d'elle. Pourquoi diable avoir une assistante si elle ne vous prévient pas AVANT ?

    « Et quand arrive-t-il ce Shinigami ? »
    « En vérité... Il est déjà là... »
    « Quoi ?! »


Et c'est là qu'il fit son apparition. Azumi mis sa main devant son visage pour tenter de cacher son air désabusé. C'était juste n'importe quoi... Un papier perdu pour rien ?

    « Laisse-nous Lin... »
    « Oui ! »


Elle releva son regard vers le 5ème siège, faisant une brève salutation respectueuse pour la forme. Après tout, c'était plus à lui de s'excuser qu'à elle, mais pour la forme, elle ferait le contraire... Puis elle revint derrière son bureau, avant de tendre des gâteaux à son interlocuteur.

    « Fais comme chez toi ! On a juste oublié de me dire pourquoi tu venais, et surtout que t'arrivais aujourd'hui. Mais c'est pas grave ! T'en veux ? Ce sont des biscuits mous, avec du chocolat au-dessus, et une sorte de gélatine aromatisée à l'intérieur. Ils sont à la fraise ceux-là ! Les Humains appellent ça des... Pim's ? Tu connaissais ? En tout cas, ce nom n'a aucun sens ! »


Sans perdre de temps, elle en mangea un. Elle avait largement le temps de manger entre ses phrases.

    « Bon... Tu t'appelles comment ? Et surtout, pourquoi tu viens me voir ? »

_________________

« Rien ne m'échappe, tu sais Shihôin Azumi ?»


Dernière édition par Shihôin Azumi le Mer 19 Nov - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2782-shihoin-azumi#24131

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Aux origines du Mal [Feat Shin]   Mer 19 Nov - 20:34


Oui mais alors non. Ton post est à modifier pour plusieurs raisons :
- Chronologiquement, Shin n'était pas lieutenant en 2017, sa promotion date de quelques mois.
- Secondement, je n'ai pas souvenir d'avoir été joint d'une quelconque façon concernant mon intervention (même indirecte) dans ce sujet. Si tu l'avais fait, tu aurais appris que : 1/ Le Zanpakutô de Shin ne posait pas encore de problème à l'époque. 2/ Que mon personnage est assez grand pour s'en occuper si ça avait été le cas.

De fait, merci de trouver un autre motif quant à la venue de Shin dans ce sujet (ce qui peut demeurer être le cas du Zanpakutô) et de ne pas m'y impliquer, encore moins sans me demander mon avis.
Sur ce, bon jeu.
Asuna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Aux origines du Mal [Feat Shin]   Jeu 20 Nov - 10:59

[HS : Pour te dire que le Troisième siège de la Douze était prit déjà en 2017 par Ashikaga Seito. Donc, on met ce rp chronologiquement juste avant ta promotion à la Troisième et sa promotion à ta place pour Seito]

Il avait prit rendez vous à la douzième pour un service dont seuls les scientifiques pouvaient se charger. Depuis quelques temps, le cinquième siège avait plus de mal à garder sa compagne au calme. Elle prenait de plus en plus de place dans le quotidien du médecin, parlant sur tout et n'importe quoi. Et cela commençait à embêter ses collègues de travail et lui même. Aussi il avait décidé de ce rendez vous lorsque son zanpakuto avait pété un plomb dans sa tête, lui faisant balancer tout les dossiers de son bureau et coupant court aux consignes qu'il donnait. Bien sur, tout ceci avait été fait devant un petit comité de gens qui venaient pour des soins. Elle aimait bien se faire remarquer, et cela inquiétait beaucoup le jeune médecin tant sur sa santé mentale que physique. Le premier entretien avec Asuna, il n'avait rien à se reprocher sur cette sorte de rituel qu'il avait fait. Ca, il l'expliquait comme une montée d'adrénaline. Le repaire de sa Capitaine était vraiment un autre monde, d'où son petit manège.

Quittant ses quartiers, c'est avec un certain entrain qu'il entama sa marche vers le domicile des scientifiques avec son idée bien ancrée dans sa tête. Cela faisait une petite marche bien agréable, et puis il prenait l'air de la même façon. Avec toutes ces émotions, il en avait bien besoin. Sur le chemin, le siège n'eut pas à subir les assauts répétitifs de son arme, et au lieu de s'en réjouir, il s'en inquiétait. C'est donc en faisant un gros effort qu'il commença à lui dire des mots doux, attendant une réaction de sa part. Et ce fut rapide, car à peine effleura t'il le pommeau que tout de suite la fille lui répondit d'un ton sec quelques mots dont seule elle voyait comme gentils à entendre.

Viens pas me faire chier.

Charmante réponse donc. Content d'avoir eu une parole, Shin prit toutefois le risque d'en savoir plus sur l'état de sa dame. Bien qu'il en avait un peu marre de subir toutes les critiques, il tient quand même à elle. Sa meilleure ennemie du moment, sa seule alliée pour la vie. Avec quelques manières un peu repoussantes aux premiers abords certes, mais d'une gentillesse assez spéciale et chère pour le médecin. Cette fille pouvait tout aussi bien être avec lui pendant un certain temps pour retourner sa veste au moment opportun.

Qu'y a t'il ? Tu m'as l'air bien pensive.
J'sais pas ce que tu traffiques, donc j'me méfie.

Pour la surprise, c'était raté. Mais il ne voulut pas tout dévoiler, se contentant d'un sourire et de quelques caresses. Entre temps, il était arrivé à destination. Fallait maintenant qu'il trouve le Troisième siège, vu qu'elle avait été la seule personne disponible sur le moment. Accoster plusieurs fois les gens pour demander son chemin, il trouva finalement quelqu'un qui accepta de l'accompagner jusqu'au bureau de la personne qu'il cherchait. Devant la porte, la shinigami ayant servi de guide s'excuse et va prévenir de l'arrivée du médecin. Bon sang, mais ils étaient si occupés que ça dans leur labo pour oublier une visite ? Bon certes, Shin n'était pas quelqu'un d'important. Et en plus ce qu'il désirait demander n'était pas un truc super important au point de créer un bazar monstre pour l'accueillir. Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrit et le garçon entra dans le bureau. Voyant direct qu'il n'était pas trop le bienvenue, un fin sourire vint compléter son visage. Depuis quelques temps, il aimait bien faire chier les gens. Se rendant compte qu'il s'agissait probablement d'un tour de sa faucheuse d'âme, il enleva son sourire pour répondre à la question de la Troisième siège.

Navré si je tombe au mauvais moment. J'avais une demande à vous faire et j'ai besoin de gens compétents sur ce projet.

Signe de négation avec sa tête, il ne tient pas à s'écarter de son idée. Même si ces "Pim's" ont l'air fort appétissant, le garçon ne cède pas. Prenant place sur un des sièges en face de son hôte, il finit par se présenter et expose son projet en même temps.

Je suis le Cinquième siège de la Quatrième Division, Hayako Shin. Je venais vous voir pour vous exposer mon problème. Ma douce lame ayant une forte personnalité, je voulais savoir s'il vous était possible de créer une sorte de fourreau ou de sceau qui empêche l'intervention de l'arme. - pose ses coudes sur la table après avoir déposer sa douce sur le bureau - Pour être plus clair sur cette forte tête et ces interventions, il faut se référer à une discussion avec son zanpakuto : quelques échanges avec son arme donc, rien de bien méchant. Chose normale pour un shinigami lambda. Mais pas avec moi, puisqu'elle intervient tout le temps ! Que je sois en pleine réunion, rédigeant des rapports ou même dehors, elle vient tout le temps ! Je n'ai aucun contrôle sur elle, se montre vulgaire à un tel point que je ne sais plus quoi faire ! Avec le temps, je pense que je m'y habituerais, m'enfin bon. Mon idée de fourreau spécial serait pour lui fermer le clapet. Pas entièrement parce qu'elle est gentille au fond, mais pour que je puisse au moins passer une journée sans me faire harceler par cette harpie. Cela est il dans vos cordes, Troisième siège dont je ne connais point encore le nom ?

Oh, tu trouves que j'suis chiante mon amour ?

Cette demande dont laquelle il avait parlé en expliquant avec un ton maladif, Shin savait qu'en jouant la dessus cela attirerait la curiosité de la jeune fille. Ses doigts caressant le fourreau, il attendit la réponse de la scientifique aux Pim's.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Sanbantai Taishô - Capitaine de la Troisième Division

Messages : 25
MessageSujet: Re: Aux origines du Mal [Feat Shin]   Ven 21 Nov - 20:06

Il s'excuse ? Elle ne s'attendait pas à ça. À vrai dire, c'était plutôt de sa faute que de celle de ce mignon garçon qui semblait réellement en détresse. Drôle de première impression, mais très présente pour la Scientifique. Si tous les Shinigami qui passaient étaient de la même trempe, poli et respectueux, elle n'aurait pas à limiter ses rendez-vous au maximum. En plus, il restait très professionnel. On ne saurait dire pourquoi, mais il avait quelque chose de spécial, et relativement attirant pour la Shihôin...

Le problème devint de plus en plus intéressant pour la scientifique, tout comme les explications marquant de plus en plus la détresse du cinquième Siège de la 4ème Division, lui donnant un air de faible particulièrement mignon. Néanmoins, elle se déconcentra du physique du garçon, afin d'absorber et d'analyser le problème en profondeur. Et ce n'était pas un petit problème... Posant ses coudes sur la table, et reposant délicatement sa tête sur ses mains, Azumi prenait une pose de concentration ultime, elle en aurait bien besoin...

Empêcher l'intervention de l'arme ? Ce fut la première surprise. Tellement surprise qu'elle arrêta pendant un petit instant de manger, écoutant attentivement tous les mots du garçon. Une lame ayant le contrôle sur son Maître ? C'était une relation de domination qui s'était installée entre lui et son sabre ? Chose étrange. Pour Azumi, c'était totalement l'inverse. Son Zanpakuto était effectivement présent, et ceux à de nombreuses reprises, d'ailleurs, souvent dans ce genre de situation. En bref, c'était un moyen de faire une conversation, en catimini, et lui permettre, parfois de résoudre des problèmes relativement complexe.

Retombant sur son fauteuil, elle répondit simplement...

    « Shihôin Azumi... »


Elle était pensive, la tête ailleurs. En vérité, sa concentration était, en totalité, focalisée sur le Zanpakuto et son propriétaire. Une chose lui fit tilt, il avait du mal à s'en défaire, voir même à s'en séparer.

    « T'as demande est complexe. Possible, mais complexe. Dans un sens, tu me dis que tu as une relation conflictuelle avec ton Sabre, preuve des ingérences qu'elle te fait subir. Mais la question est, qu'est-ce qu'un Zanpakuto ? C'est le reflet d'une partie de l'âme du Shinigami. Ce n'est pas comme si j'avais une solution pour couper net à la conversation mentale qui se fait avec ce dernier... Et puis, j'ai l'impression que tu as du mal à t'en détacher malgré tout, je me trompe ? »


Elle faisait référence à son toucher excessif sur le fourreau de la lame.

    « Les Relations Zanpakuto / Shinigami sont souvent sereines. A vrai dire, tu es la première personne qui me demande d'inventer une chose qui fermerait le claper à son Trancheur d'âme. En y repensant, il est possible de répertorier trois archétype dans ce genre de relation : discrète, Frère d'Arme, Fusionnelle. La première, c'est quand le Zanpakuto n'effectue que peu d'intervention. La seconde, quand il en effectue, mais seulement en situation de combat ou d'une préparation d'une épreuve à venir. La troisième, quand il s'installe une relation particulière entre le Zanpakuto et son Porteur, a-t-elle point que le sabre effectue des interventions régulières. »


Elle fixa intensément le regard du cinquième Siège.

    « Hors, pour ce type de relations, il faut une symbiose relativement parfaite entre le Shinigami et son Zanpakuto. Ce qui n'est, a priori, pas ton cas. De ce que j'ai pu entendre, j'ai l'impression qu'il y a entre vous une relation de domination, je me trompe ? »


Elle fit une pause, le temps d'avaler un gâteau pour mieux réfléchir.

    « Je peux le faire, mais avant d'exposer mon hypothèse, il me faut en savoir un peu plus sur la relation que ton Zanpakuto et toi entretenaient. Où / quand / Comment ce sont développés les symptômes, si cela s'est renforcé avec le temps. Bref, ne lésine sur aucun détail. Mon offre tient toujours, si tu as faim. »


Après tout, ce genre de chose ouvre souvent l'appétit.

Spoiler:
 

_________________

« Rien ne m'échappe, tu sais Shihôin Azumi ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2782-shihoin-azumi#24131

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Aux origines du Mal [Feat Shin]   Ven 21 Nov - 22:45

Il était évident que ce n'était pas une requête facile, sinon il n'aurait pas été voir les scientifiques sinon. La troisième siège se présenta sous le nom de Shihôin Azumi. Shihôin, une des familles issue la noblesse. Ce n'était donc pas n'importe qui. Shin l'écouta exposer son analyse, répondant quand il jugeait cela nécessaire.

Malgré ma demande, il est vrai que j'y suis beaucoup attaché.

Il aurait pu avoir une quatrième option pour les archétypes, Shin et Kimagurenai étant plus que fusionnels au niveau de leurs relation plus qu'intime. Et c'est justement cela que Azumi tint à savoir. Un peu gêné, le cinquième siège ne savait pas quoi faire. Lui dire, ou ne pas lui dire. Telle était la question. Elle avait si bien fait son résumé que Shin ne sut plus quoi dire.

Vous avez très bien fait votre travail d'observation. Il s'agit en effet d'une relation dominant-dominé, mais il y a une chose de plus complexe que cela. Si ca n'avait été que le problème de la domination, je ne serais pas venu vous voir pour cela. Si je me tiens devant vous maintenant, c'est que la situation est plus grave que ce que vous pensez.

Fallait bien commencer par raconter, pour qu'elle ait un aperçu de ce qui l'attend. A lui de juger si la Troisième siège Shihôin allait suffire ou non.

Mon zanpakuto et moi avons des relations... spéciales. Ma douce et tendre amie exerce sur moi une domination sadomasochiste. Pour l'instant, elle ne demande que des entailles à la peau afin d'assouvir sa soif de plaisir. Mais avec le temps, j'ai peur de devoir m'amputer d'un bras ou d'une jambe, si jamais sa soif ne cesse pas d'augmenter. Le fourreau que je demande doit être un ralentisseur, une sorte de roue de secours à n'utiliser qu'en cas vraiment extrême.

Le problème avait été expliqué telle qu'elle désirait. Ca désolait le médecin d'en arriver jusque là, mais il n'en pouvait plus. Il ne voulait pas que sa relation soit une entrave à sa carrière. Il tenait à briller pour son capitaine, pour lui montrer qu'il ne se laisserait pas embarquer par son arme. Qu'il possédait une volonté à toute épreuve. Ôtant son zanpakuto, il posa l'arme sur le bureau d'Azumi.

Si vous désirez prendre les mesures, faites donc.

Elle a pas intérêt à me toucher avec ses mains dégueulasse. Qu'elle se les lave avant.

C'était très dur pour lui, de laisser sa douce dans les mains d'une parfaite inconnue. Il n'y avait qu'à voir comment sa rencontre avec le vice capitaine de la Treizième avait tourné. Tout ca parce qu'elle était tombé au sol, le médecin avait tenu à faire justice. Un combat pas très palpitant, mais cela avait été positif dans le sens où elle était restée tranquille pendant la journée.

Elle a un caractère de fille bien trempée, et son niveau de sadisme est over nine thousand sur une échelle allant jusqu'à mille. Prenez garde si vous devez la manipuler. Je souhaiterais rester présent lors de la confection de l'étui. Juste pour me rassurer, rien de plus.

Remonter le regard jusqu'à ces fameux "Pim's". En prendre un pour gouter, puis observer la réaction de l’intéressée.

Ma requête vous semble t-elle plus accessible désormais, ou bien préférez vous la confier à un de vos supérieurs ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Sanbantai Taishô - Capitaine de la Troisième Division

Messages : 25
MessageSujet: Re: Aux origines du Mal [Feat Shin]   Jeu 27 Nov - 21:17

Oh... Là, c'était une surprise. Alléchante, perverse, et probablement particulièrement gênante pour le craquant garçon qui se tenait devant elle, mais tout de même, une surprise. Azumi ne savait pas trop comment réagir face à cette situation ou le Zanpakutô dominait littéralement son porteur. C'était une situation très rare, étant donné que, généralement, si le Zanpakutô souffrait d'être avec son porteur... Il ne disait simplement pas son nom, condamnant son Shinigami à ne jamais atteindre le stade de Shikai.

Mais là, elle s'était révélée à lui. Alors pourquoi cette relation conflictuelle ? La Scientifique réfléchissait, tout en écoutant attentivement la suite du récit... Et qu'elle suite ! Une Sadomasochiste à qui il obéissait... Il redoutait que cela n'empire, et souhaitait agir avant. Azumi entendit Yuugiri qui cliquetait. Oui, le jeune homme avait appelé son Zanpakutô sa « chère et tendre amie ». Cela ne lui avait pas échappé, tout comme le fait qu'il voulait être présent lors de la confection du fourreau.

La Scientifique s'installa confortablement sur son fauteuil, avant d'annoncer.

    « Et laisser m'échapper une expérience aussi enrichissante ? Jamais de la vie. Par chance, tu es venu voir la bonne personne. Je pense avoir une solution viable... Elle ne sera pas définitive, mais relativement suffisante pour ralentir le processus. Oh, ça ne te gêne pas que je te tutoie ? »


En vérité, qu'il dise oui ou non, cela ne changerait rien à son attitude. Elle continua en dévoilant son propre Zanpakutô. Un Wakizashi, tout ce qu'il y avait de plus normal... Et beaucoup plus petit qu'un Trancheur d'âme sous forme scellée, avant de sortir de son fauteuil, et de se diriger dans les couloirs... Récupérant, de façon délicate, le Zanpakutô de Shin.

    « Allez, suis-moi. »


Continuant dans les laboratoires de la douzième, elle ouvrit les portes via son Pass, avant de se diriger dans une salle avec de nombreuses machines, et de se tourner vers son interlocuteur, avant de montrer son arme et la sienne.

    « Le principe est relativement simple. Mon Zanpakutô possède la capacité d'effacer l'énergie spirituelle et la matière qui ne me sont pas affiliées. Si je construis un fourreau fait d'une matière semblable au fonctionnement de Yuugiri, en prenant comme base la signature spirituelle et son système principal, je pourrais probablement faire une matière isotope réagissant à ta propre énergie spirituelle différenciée de ton Zanpakuto. »


Elle disait tout cela en positionnant le Trancheur d' me de Shin dans l'emplacement adéquat, et programmant la machine afin de prendre les mesures. Revenant à son poste de contrôle accompagnée du Shinigami particulièrement mignon, elle continua.

    « Bien... J'ai tes mesures. Maintenant, il va falloir que je programme et lance les calculs pour la création de ton fourreau. Mais avant cela, il me faut des propriétés claires. J'ai compris ce que tu souhaites, mais c'est assez ambivalent. Tu me dis que tu veux ralentir le processus, mais aussi pouvoir avoir une roue de secours ? Qu'est-ce que tu entends par là ? »


Elle sourit, avant de simplement ajouter.

    « La question est : Qu'est-ce que tu attends comme propriété du fourreau ? »


Et cette fois, elle ouvrit un paquet de gâteau contenant des bâtonnets en biscuit enrobés de chocolat...

_________________

« Rien ne m'échappe, tu sais Shihôin Azumi ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2782-shihoin-azumi#24131

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Aux origines du Mal [Feat Shin]   Jeu 27 Nov - 23:02

La bonne personne. Restait plus qu'à voir cela. Bon nombre de gens avaient tenté l'expérience et au final pas de résultats, juste une augmentation de puissance pour Kimagurenai poursuivie par les railleries habituelles. Cette fois ci, le médecin était calme et serein. Il croyait dur comme fer à la réussite de son projet. Il se sentait en veine aujourd'hui. Même si sa douce s'agitait doucement, le garçon regrettait déjà sa demande. Tristesse sur son visage, qu'il changea pour un joli sourire comme il savait si bien faire en compagnie de jolies jeunes filles. Celui que sa douce détestait au plus haut point, et qui était souvent le début de conflits.

Vous pouvez me tutoyer oui. Vous êtes dans vos droits, si l'on se réfère à la hiérarchie.

Et elle l'emmena dans les laboratoires, endroits sacrés, représentatifs de la Douzième division. Mayuri avait fait du bon travail, avec son Bureau de Développement Techniques. Arrivé dans une salle où les machines étaient en surnombre, Azumi expliqua les propriétés de son zanpakuto. Son idée était intéressante, dans le but de faire un fourreau dans un matériau semblable à ce à quoi réagissait le zanpakuto de la shinigami, et cætera et cætera. Shin avait totalement zappé les explications et se concentrait plutôt sur la position difficile de sa tendre aimée. Si elle avait eu un visage, la peur aurait été affichée. L'angoisse d'une femme lors de son premier examen médical chez le gynécologue pour un enfant non voulu.

Vas tu me laisser seule, sur la table d'opération ? Telle une malpropre

Ne lui faites pas de mal, je vous en supplie... Elle est si fragile...

Oui, il avait prit sa décision et avait décidé de la laisser la. Elle allait bien souffrir un petit peu, et ce n'est pas en faisant sa princesse qu'il allait revenir sur sa décision. Et Azumi désirait plus de précisions sur ce que le médecin attendait. Ce qu'il s'empressa de donner.

Tout simplement je souhaiterai une sorte de verrou retenant le surplus de reiatsu que je dois libérer par mégarde à chaque fois quand j'active la libération, et que ma douce s'empresse de se goinfrer avec. Je sais pas si j'arrive à être clair dans mes propos, excusez moi, c'est du à la fatigue accumulée de ces derniers jours.

Il ne dormait plus, n'ayant plus accès à son quota d'heures de sommeil. Tout les dossiers à remplir, les caprices de sa douce et les quelques sorties au dehors pendant les fins de journées qui s'accumulaient commençaient à faire beaucoup. Et en plus de cela, cette histoire de fourreau qui venait troubler encore et toujours le pauvre shinigami de la Quatrième Division.

Je dis roue de secours dans le sens où, si le fourreau actuel se voyait détruit par je ne sais quelle raison, j'aurais un autre endroit où la mettre. Car c'est ma petite princesse, et il lui faut toujours tout tout de suite et le meilleur. Vous comprenez ? Il lui faut le meilleur. Sinon je ne prends pas.

Il n'était pas trop en position pour discuter mais être le client pour une fois lui changeait bien des choses, et c'était pas une raison de ne pas en profiter.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aux origines du Mal [Feat Shin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aux origines du Mal [Feat Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don't be so stubborn ! {Feat. Shin}
» Les jumeaux retrouvés [Feat - Shin Carter]
» Suivre ses origines
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-