AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Membre de la 12ème Division / Cyborg

Messages : 122
MessageSujet: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   Jeu 27 Nov - 22:40

    Un moment de doute, d'incompréhension, lorsque les paroles raisonnaient dans sa cellule. A croire que les scientifiques de l'autre côté du mur ne l'appréciaient vraiment pas. Quelle idée folle, envoyer le guerrier rigide contre une ridicule fillette dont le seul nom faisait tiquer la longue oreille du cyborg dont le regard borgne débordait un instant de la bougie vers laquelle il s'était penché pour regarder la mèche se consumer ainsi que prier quelques dieux qui ne disaient rien à personne sauf à lui, se remémorer des histoires qui s'étaient déroulées des années, des décennies, des siècles avant la naissance de la plupart des membres du Gotei actuel, et même avant la nouvelle cible du sujet 343 qui plissait même son orbite vide en retroussant son nez légèrement félin. Encore une fois, la demande avait été polie mais Dakufôgi pouvait tout faire sauf refuser, ils le maintenaient en vie, lui et son zanpakuto qui restait brisé en morceaux, éparpillé dans sa propre chair car son propriétaire le détestait. Une partie de ses forces scellée dans un artefact, le forgeron ne pouvait pas non plus se permettre de trop s'éloigner, pour garder le contrôle, autant sur les biens que le département de recherches possédait que sur lui-même. Déjà, les pensées folles de tout casser autour de lui et quelques fois, la distraction d'une cible à amuser pour prendre des mesures grâce à son armure, ce corps rien qu'à lui, munie de mille et un capteurs.

    Conclusion étrange à la requête du département, l'expéditeur de la demande n'était pas un des ... Clients de G-343. Maintenant la noblesse s'y mettait? Que pouvait-il bien faire à ça? Depuis le temps qu'il frappait sur les gradés pour le bien de tout le monde, il ne pouvait plus se permettre de leur en vouloir ou d'avoir faire sa part de marché chez les gars un peu fous. Une bataille Shihôin contre Shihôin sauf que la démarche se faisait plutôt discrète, par un intermédiaire qu'était l'objet de la demande spéciale au département. Qu'est-ce qu'ils avaient comme autorité là-dedans et surtout, pourquoi connaissaient-ils ces détails sur l'étrange personnage enfermé quasi-sans cesse car il ne supportait plus trop le monde extérieur? Un vase avec une plante particulière à l'intérieur se glissait jusqu'au titan recousu qui admirait cette beauté venue de l'extérieur, se dépêchant de trouver une place sur le rebord de sa fenêtre pour l'y mettre. La seule chose qui ne soit pas construite de toute pièce dans sa chambre... Le prix était suffisant pour le tenter de rendre service.

    « - Voulez-vous bien répéter les termes du contrat ... ? »

    Cette voix monstrueuse, en rien humaine, faisait sourire l'envoyé des Shihôin dont l'expression faciale prouvait sa joie infinie de tomber sur cette perle rare, peu déçu de tout ce qu'on aurait pu dire à son sujet, peut-être même que ses yeux éblouis par la plastique de l'homme à moitié allongé au sol avait été sous-estimé dans les rapports et tout en le voyant se faire équiper de sa seconde peau, le dignitaire recevait les protections nécessaires pour ne pas subir les conséquences néfastes du reiatsu du monstre de la Douzième pendant qu'il lui racontait le problème dans la limite du permis. Toute famille noble avait leur petit secret et de ce qu'avait compris Dakufôgi, il s'agissait de s'assurer du mode de vie de celle qui aurait dû rejoindre la division de ses aïeux. Pour cela, tester son instinct, ses réflexes, la détruire si elle se montrait trop douce et cette dernière remarque paralysait le cyborg qui dévisageait l'envoyé, encore dans l'incompréhension. La noblesse était une cour des grands bien trop cruelle pour la simple anomalie qu'il était.

    Dans les jardins de la Neuvième, un géant qui n'avait peut-être pas sa place dans le décor et sans cesse cette même demande : où est la vice-capitaine? Une petite fille avec un étrange heaume apparemment... Cette simple pensée faisait sourire le scientifique sous son casque, l'attendrissait, alors qu'à l'extérieur, les intentions négatives polluées l'air même pour quelqu'un de peu observateur. Une pression spirituelle forte, assez pour indisposer certains et faire légèrement vibrer le sol autour des pieds du cyborg qui continuait à progresser en s'exposant totalement à la foule qui s'offrait à lui. Aujourd'hui, pas de violence sur les subordonnées, juste sur une petite innocente qui n'avait probablement rien demander de tel le soir lorsqu'elle priait devant sa fenêtre...

_________________
~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1665-dakufogi#13144

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   Dim 30 Nov - 17:04

Il a des jours où remettre à leur place certains membres du clan des Shihôin en les brutalisant devait une idée soudainement envisageable et possédant un côté très agréable. Hélas trop dégradant pour la dame et surtout indigne de la femme appartenant à la noblesse. Bien sûr, elle savait qu’il faudrait du temps pour que la majorité comprenne sa position et qu’envers et contre tout certains en seraient hermétiques à la simple notion d’évolution. Peut être qu’un jour elle retournerait à la seconde division, mais alors en tant que capitaine de la seconde division si ce rang lui devait accessible. Ça à l’heure actuelle ce n’est qu’un beau rêve. Quand elle pense que sa chère grande sœur n’eut aucun problème à rejoindre la douzième division. Sans doute que le fait qu’elle ne soit pas une pure Shihôin et qu’elle ne fut pas entrainée pour devenir un assassin hors pair en plus d’avoir prouvé des talents dans le domaine scientifique avant même de rejoindre une division y avait beaucoup aidé. Le seul point positif et que sa puissance l’a met hors d’atteinte de tentative d’écartement direct des membres hostiles de sa grande famille.

En ce milieu d’après midi en plein dans le dossier, Arisu sentit une grande puissance spirituelle s’élever au saint de la neuvième division. L’observant depuis son antre, la présence semblait ne vouloir ne faire aucune vague, juste montrer qu’il était ici. On frappe à la porte, laissant entrer le shinigami, la raison de sa venue ne l’étonna guère. Donc le colosse de métal rechercherait le vice-capitaine de la justice sans que personne ne puisse savoir la raison de sa visite ? Ce levant de son siège, elle renvoya l’homme retourner à ses occupations. Fermant son bureau, l’aristocrate se dirigea vers le point d’émergence du reaitsu inconnu.

Peu de soldats du secteur osaient s’approcher, la plupart des soldats présents se contentaient d’observer les déplacements du géant de métal. À la simple vue de l’étranger, n’importe quels idiots savaient en voyant la machine qu’elle n’avait pas fait le chemin juste pour boire le thé. La stature du cyborg n’impressionnait en rien la menue demoiselle qui alla à sa rencontre. Le regardant dans les yeux où ce qui s’y apparentaient. La noble se présenta sur son doux timbre monocorde accompagné de son visage d’ange inexpressif.
    Bonjour, je suis le vice-capitaine de la neuvième division Shihôin Arisu. Veillait désormais vous présenter et expliquer les raisons de votre visite.

Les sens en alerte, bien qu’à l’extérieur l’aristocrate renvoyer l’image d’une gamine parlant à un monstre d’acier. Elle se tenait sur ses gardes, prête à réagir au moindre geste agressif de l’intrus, mais les apparences pouvaient être trompeuses et elle ignore encore les motivations de l’être enfermé dans son armure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Membre de la 12ème Division / Cyborg

Messages : 122
MessageSujet: Re: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   Lun 1 Déc - 19:49

    Une simple fleur dans le creux de la main gigantesque lui indiquait que le vent commençait à se lever. Sa peau ne le sentait plus à cause de l'armure quasi permanente, sa peau ne le sentait plus à cause de toutes les plaies qui la recouvraient, sa peau ne le sentait plus à cause du pouvoir immense qui subjuguait les environs à chaque fois que l'homme se déplaçait, repoussant et réduisant tout en simples poussières. Déjà, le bord des pédales sombres se repliaient et fanaient, la mort entourait le garçon ancien qui plissait les yeux derrière le casque, énervé par cette inconstante dans son reiatsu apocalyptique. Aucune chance de retour en arrière, juste des pas vers l'explosion et les flammes, lents mais inflexibles. Rien n'était censé lui résister, à force de l'entendre, Dakufôgi s'en convainquait presque.

    Détruire cette fleur innocente. Cela lui semblait absurde dans un première temps lorsqu'il y pensait mais ses doigts se rétractaient déjà avec lenteur sur le végétal sans lui donner la moindre chance de fuite, des barreaux épais et indestructibles, une cage pour un oiseau qui ne se déplaçait dans les airs qu'à l'aide du vent qui balayait le jardin où le forgeron se reposait en l'attente de la demoiselle, sous le regard craintif des shinigamis qui devinaient leur pitoyable sort en cas d'attaques inconsidérées. Dakufôgi, celui qu'on envoyait pour se battre contre les capitaines et autres gradés, cette espèce de machine pour les interventions lourdes, n'offrait qu'une présence pesante, présageant rien de bon quoiqu'aujourd'hui, contrairement aux dires des rumeurs sur ses visites habituelles aux divisions, aucun soldat ne volait dans les airs ou se faisait briser pour servir d'appât, de simple outil à celui qui en était un par sa simple nature. Qui tirait les ficelles? Pas le cyborg, pas les scientifiques, juste une famille noble et pire encore, d'après les rapports qu'il y aurait ensuite, personne. Juste le destin, froid et cruel, inévitable. Une entité dévorante qui part et vient sans cesse sans qu'on ne lui demande la moindre explication, ou du moins qu'on ne lui pose les bonnes questions.

    La vice-capitaine se présentait enfin et le principal intéressé ne réagissait pas avec vélocité, trop concentré sur son prisonnier impuissant mais sans l'ombre d'un doute, il écoutait. La présentation finie, Arisu réclamait le même de la part du scientifique-machine ainsi que des explications... La noble semblait être la seule à ne pas savoir encore quel était la place dans ses plans macabres mais au moins, elle méritait son regard lumineux, ses deux orifices remplis d'or brûlant qui en oubliaient la fleur qu'une bourrasque aidait à fuir, arrachant une dernière fois l'attention du géant qui prenait la peine en même temps que se redresser, le poing de plus en plus serré avant qu'il n'y ait relâchement et finalement, les bras le long du corps pour faire face au destin qui n'était pas tendre non plus avec lui.

    « - Bonjour, dame Shihoîn. Je me présente, je suis numéro 343, du groupe G, classe Thêta, mais cela ne vous dit probablement rien... Et pour les raisons de ma visite, je ne dirais pas qu'il s'agit de les miennes. Je ne fais qu'obéir. »

    Vendre la mèche d'une manière pas trop directe pour se déculpabiliser, le robot se grattait déjà l'arrière de la tête en évaluant la petite. Comment annoncer ça? Lui dire qu'il venait lui casser quelques dents? Parler de sa famille pour qu'elle réalise le sérieux de la situation ou juste passer à l'action, laisser les grands mots à côté? Pourquoi un sabre devrait parler? Ce n'était qu'un outil là pour réduire l'autre au silence et l'air s'alourdissait, les branches autour du shinigami mécanique pliait et son air hostile s'amplifiait, ainsi que sa taille pour les plus impressionnables dont l'esprit pouvait jouer des tours.

    « - ... Parlons d'une évaluation forcée pour voir si la dame ne perd pas de sa force au sein de cette division. »

_________________
~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1665-dakufogi#13144

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   Jeu 4 Déc - 2:00

Le colosse de métal jouait avec une fleur bien trop petite pour une paume aussi gigantesque. Un détail attira le regard de la dame. La plante pourrissait pétale après pétale, le cyborg referma ses doigts d’acier sur le pauvre végétal dans le but de l’écraser ? Arisu se demandait ce qu’il se cogitait dans l’esprit de cet être composé de chère et de fer. En vérité, ce qui intéressait vraiment la Shihôin était de connaître la raison de sa visite. Encore un peu et elle le relançait, sa réponse se fit attendre, mais les gestes du monstre forçait la demoiselle à renforcer sa vigilance. Il se redressait de toute sa hauteur un poing serré et desserré une fois la manœuvre terminée. Si elle avait l’espoir d’éviter le combat avant de lui parlait, maintenant la question est quand il aura lieu.

Pourtant la créature à la voix meurtrière, semblait culpabiliser ou voulait déporter l’acte qu’il s’apprête à commettre. Elle écoutait le géant et observait les branches de l’arbre au-dessus de lui. Il dépérissait uniquement par la présence du robot. Qu’elle ait cette chose ? Elle rechercha dans sa mémoire qui elle avait provoqué ou qui lui souhaite du mal au point d’en arriver à envoyer cette chose. Le complément envoyé par l’être venu dans le but de la marteler, accéléra considérablement son enquête. Une évaluation afin de constater si oui ou non elle perdait de sa force au sein de cette division ? Les seules à avoir une telle volonté sont soit d’anciens membres de la seconde division qui sont les servants les plus fanatiques des Shihôin ou une personne du clan en question. Et un individu lui revint en mémoire, la demoiselle eut une accroche plutôt pénible avec un homme, qui la blâme une énième fois et qui fit l’hypothèse sur le fait qu’elle s’affaiblirait dans une telle division. Arisu le convia à vérifier par lui, sachant qu’il n’aurait jamais le cran de tester de sa personne la puissance d’une des deux représentantes les plus puissantes de la famille. À la place, le couard préféra envoyer un exécutant prendre les risques pour lui. S’il s’agit véritablement du suspect en question, alors il se souviendra pendant des siècles de la leçon que lui donnera la noble.

    Je vois donc le combat est inévitable quoique je vous dise. Soit, mais nous ne ferons pas cela ici. Je ne voudrais pas saccager ce beau jardin et vous aussi, je suppose ? Auquel cas vous auriez sans doute déjà attaqué. Dans ce cas, suivez-moi.


La noble tournait le dos à son adversaire, cependant il ne laissait aucune faille dans sa garde. Laissant une distance d’environ un mètre, suffisant pour anticiper et esquiver une fourberie en plus de permettre l’écoute. Jamais Arisu n’aura eu un convive qui attirait autant l’attention par son unique présence. Certains Shinigamis de la neuvième surveillaient étroitement le colosse, d’autres mirent de côté leur occupation pour garder un œil sur le géant de métal. S’inquiétait-il pour la santé de leur supérieur ou les dégâts que l’intrus serait capable de provoquer ? Pour la première raison, elle en aurait le cœur rempli de joie bien qu’aucun indice ne ressortirait de son faciès.

    Une autre question le commanditaire aurait-il un lien avec la noblesse ?


Une interrogation qui aidera à passer le temps et ils parcoururent les corridors et ils arrivèrent tout deux au lieu qui se prêtait le mieux pour le combat et qu’ils n’auraient pas peur de casser. Le terrain d’entrainement extérieur de la division de la justice. Ici, ils auront toute la place qu’il leur faut. Elle ne connaissait pas l’existence de 343 ni même de quel programme obscur dont il faisait partie avant aujourd’hui, ce qui ne l’empêchera en aucune façon de se renseigner sur le sujet ! Prenant position au centre de la surface, faisant front à son adversaire. Les rares personnes qui s’exerçaient s’étaient mises à l’écart à l’abri derrière les remparts.
    Je vous conseillerais une seule chose, ne retenez pas vos coups, car je ne les reteindrais pas.

Avertissement qui s’avère très probablement inutile et pendant de cette ultime tirade précédemment l’affrontement. Une flopée innombrable d’Arisu envahir le terrain. Tous les mirages hors mis celui d’origine se placèrent autour de la surface. Sa première offensive semblait se faire attendre, en réalité l’aristocrate avait déjà commencé et le tout s’enchaînerait avec une vélocité qui obligerait le colosse d’acier à défendre au risque de lourds dégâts. Elle fit les signes incantatoires du Raikoho et le jeta dans un mouvement synchronisé avec son image factice sur son adversaire en réalité la noble envoya une double attaque un second éclaire parcourait le sol en même temps part un fil invisible relié au géant. La différence est que l’un reçut l’incantation et l’autre non. La différence de puissance serait là, mais en fin de compte pas si importante. À découvert, voyons comment le cyborg comptait désormais la tester.


Spoiler:
 


Dernière édition par Shihôin Arisu le Lun 8 Déc - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Membre de la 12ème Division / Cyborg

Messages : 122
MessageSujet: Re: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   Dim 7 Déc - 17:20



    « - Ne me prenez pas pour une grosse brute, j'adore la Nature. C'est Elle qui ne me supporte pas... »

    Pour la seconde question, Dakufôgi croisait les bras en refusant de répondre tout de suite, faisant juste la sourde oreille. Envisageait-il ce qu'il aurait à gagner en se réfugiant dans un camp ou un autre? Non. Pour lui, le seul qui valait la peine, c'était le sien même si ça voulait dire que le forgeron serait seul contre le monde. Cela ne le changerait pas de d'habitude, en faites... Qu'est-ce que ce serait si on lui collait un collègue pour travailler en pairs?!

    Sur le terrain d'entrainement, le shinigami s'intéressait tout d'abord aux pratiquants qui s'écartaient vitesse, presque en urgence pour se placer derrière de petits remparts. Pensaient-ils que la lutte ne durerait qu'un instant et qu'elle serait assez violente pour qu'ils reculent de la sorte? Allez savoir, Dakufôgi n'était pas venu pour se rassurer de sa réputation ou de celle de la demoiselle, bien qu'on aurait pu le croire. Juste voir si elle était douée sur le terrain, si elle pouvait lui coller une mandale sauvage et ne pas le regretter amèrement ensuite. Vue son grade, le contraire aurait paru étrange! Dakufôgi attendait donc, les bras croisés et patient quant à la suite des événements, malgré les invitations à la prudence.

    « - Je pense qu'il s'agit là de la seule raison pour laquelle quelqu'un aurait pu me contacter... »

    Là voilà sa réponse! Et pendant que l'homme se concentrait sur celle-là, il reculait d'instinct en distinguant tellement d'Arisu en même temps qu'un petit vent de panique le gagnait, il fallait bien l'avouer. S'il parvenait à la distinguer pendant de brefs moments, Forgenoire se refusait d'intervenir, ses yeux allant plus vite que ses mains... Qu'elle se rapproche, elle comprenait pourquoi on achète un cheval avec l'argent de la petite souris après l'avoir croisé!

    Une résistance sur la cheville et un sort qui s'approchait dangereusement mais avec cette fameuse résistance, Dakufôgi savait où elle se trouvait et tendait rapidement la main pour l'accrocher de la même manière au niveau de la poignée, sans que cela ne semble réellement déranger l'instant douleur de Dakufôgi. Une bonne idée pour l'empêcher d'éviter le coup, mais pas une bonne pour rester cachée, comme si un chien n'était pas foutu de voir son maître le tenant en laisse alors qu'il tire dessus de toutes ses forces. L'éclair quant à lui traversait en apparence le robot qui voyait ses pieds soulevés du sol et des gerbes de sang et d'huile s'échapper de l'orifice creusé. Un coup mortel et derrière, un second robot qui se cachait derrière son reflet dont les pièces se craquelaient avant de disparaître dans l'air, plus rapidement lorsqu'il était soufflé par l'explosion provoquée par le jumeau de la technique qui éclatait au niveau des pieds du forgeron qui s'envolait, le vrai cette fois, entouré d'une armure de flamme qui semblait coller au sol qu'il embrassait la tête la première pour ensuite se redresser. Cet acier liquide n'avait pas suffit, l'armure fissurée au niveau de la jambe et du torse, Dakufôgi ayant pris les deux coups bien que plus tendres que s'il s'était tout pris à pleine puissance.

    Le cyborg soupirait avec force, se reprenant après le double-choc qui l'avait un peu sonné et en attendant, la laisse tissée lui restait en mains mais sans plus aucune prise... Où s'était-elle cachée après l'échec de son adversaire qui traînait la patte jusqu'au centre de l'arène, gonflant au maximum ses poumons dans un grognement mécanique, recrachant une flamme au sol. Celle-ci semblait sortir de la bouche de Dakufôgi, naissant à quelques centimètres de là où on pouvait imaginer ses lèvres et le feu gagnait le terrain, léchait les murs malgré la taille de la surface offerte, obligeant les shinigamis présents à reculer d'avantage ou à se servir de barrières pour ne pas finir grillés. Si elle se cachait quelque part, il suffisait au cyborg d'attaquer partout à la fois bien que les dégâts seraient moins importants qu'un coup direct de près. Mais une chance pour lui, et un désamour pour la ninja, elle était réapparue et cela avait eu pour effet de fermer le cône de l'attaque, bien plus concentrée après une sorte d'explosion omniprésente faible pour devenir ce flux de chaleur concentrée sur elle. Plus facile à éviter peut-être mais bien plus bouillante pour ses fesses cette fois!
Spoiler:
 

_________________
~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1665-dakufogi#13144

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   Ven 12 Déc - 18:07

Il aime la nature, mais elle ne le supportait pas ? Une personnification de l'environnement sans doute en lien avec ses émanations toxiques de son reiatsu. Sinon, pourquoi la végétation pourrissait soudainement à son approche ? Alors que la dame crut que le cyborg ne répondrait jamais à sa seconde interrogation. C’est les bras croisés alors que le combat débutait qu’il se décida. Arisu le remercia intérieurement avant d’attaquer. Un mouvement de recul instinctif à la vue de l’arrivée des mirages. Alors que le premier éclair semblait avoir touché le géant de métal, un second Thêta apparu juste derrière le premier. La copie avait l’air de cracher du sang et de l’huile qui disparut dans une explosion emportant dans son souffle le Thêta originel. Subissant le deuxième Raikoho, il se retrouvait à terre et il se releva. Encore heureux, si les membres de la noblesse réticente à sa position actuelle lui envoyaient pour la tester une opposition qui aurait chuté en une passe d’armes cela se serait avéré incroyablement décevant et insultant pour la Shihôin.

Au moins, les chocs encaissés par son adversaire l’informaient qu’il se trouvait être véritablement une alliance de chère et de métal et non simplement d’acier et de fil électrique. Un cœur bat-il dans ce corps monstrueux ? Une énigme qu’elle résoudra une fois l’avoir terrassé. Le pas lent il parvient au centre de l’arène, blessé, des fluides mécanique et sanguin s’échappaient, de l’armure fissurée. Pourtant ses chocs ne l’empêcha aucunement de libérer son aura donnant l’impression à l’aristocrate de se retrouvait dans une forge anormalement chauffée dont la chaleur provenait de son opposant. Heureusement pour Arisu, elle eut à faire face à des pressions bien plus terribles et lui apportant davantage de handicaps que produisait le robot. Il rougissait sous l’effet de la température. Enfin, la simple libération de son énergie suffisait à faire transpirer la noble et aussi les shinigami aux alentours observant le duel. Il sera inutile de noter quelque part qu’il lui faudra s’hydrater une fois l’affrontement achevé.

Elle l’aperçoit se gonfler et entend des sons provenant de sa bouche. La quantité de reishi accumulés dans ses poumons est phénoménale ainsi elle prit le temps nécessaire pour invoquer une défense adéquate. Le monstre vomit ses flammes allant à la rencontre d’une petite demoiselle sans protection. C’est alors qu’un mur cristallin s’opposa au feu laissant passer une partie de l’attaque chauffant les pieds de la dame sans dégât apparent. Le Danku quant à lui fit son office gardant sauf le corps du vice-capitaine, seul le terrain d’entraînement pâtir des flammes, comme en témoigne les dalles noircis et fondu par la technique employée du cyborg.

Mieux valait expédier l’affrontement, auquel cas les travaux de réparation seront bien plus importants qu’imaginés au préalable. La gêne causée par le reiatsu du Thêta lui donne l’impression de se retrouver au cœur d’un volcan. Ainsi il lui faudra un petit temps pour déployer son plein potentiel. S’il faut frapper fort Arisu le pourra, mais après s’être accommodé de cette nouvelle ambiance. Le colosse souhaite la marteler comme une brute, mais si de son côté la résistance physique est un atout. La vitesse est à l’avantage de la Shihôin, d’un shunpo elle quitta sa position se plaçant dans un angle mort et à son arrivé un rayon violacé irait aider à faire fondre l’armure du robot et il lui faudra recourir à la ruse pour forcer la noble à sortir de sa cachette protéger par le retour des clones qui se répartisse sur la surface d’entraînement.

Spoiler:
 


Dernière édition par Shihôin Arisu le Mar 23 Déc - 14:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Membre de la 12ème Division / Cyborg

Messages : 122
MessageSujet: Re: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   Sam 13 Déc - 15:37

    Pourrir... Pourrir? Dakufôgi s'était un jour posé sur le bord d'un plancher, les pieds nus dans une flaque en admirant la neige fuir son contact, les animaux le dévisager de loin pour ensuite fuir aussi. Même la végétation ne supportait pas l'étrange pouvoir de cet alors tout jeune garçon mais avec le temps, ce dernier avait compris : elle ne pourrissait pas, elle dégénérait suite à des mutations rapides et ratées. Son pouvoir ressemblait à une sorte d'extraguérison, expliquant pourquoi son corps tenait encore debout après les siècles mais le extra- finissait par faire éclater les choses et voilà pourquoi sous l'armure, une sorte de zombi plein de sutures survivait de nos jours. Le comble de la vie, Dakufôgi, cette arme de mort imminente et massive. Arme finale, absolue? Cela ressemblait davantage à des appellations arrogantes pour zanpakuto et la petite fée du forgeron n'avait pas la tête d'une grande destructrice. Elle aimait la vie, tout comme lui, mais elle était trop maladroite pour le montrer, tout comme lui. Leur monde intérieur brûlait sans cesse au point que le désert qui le constituait devenait verre mais franchement, si ces deux là avaient pu choisir, un petit jardin leur aurait suffit plutôt qu'un empire de ruines et de vapeurs toxiques, comme le pensait si amèrement la vice-capitaine.

    « - Bordel. De l'eau... »

    Le cyborg soufflait un grand coup après avoir vomi ses flammes, les yeux fixés sur l'étrange mur dont il n'avait pourtant aucun souvenir. Oh... Le Dankû... Une version améliorée du Chichi no ishi de Dakufôgi, autant en taille qu'en résistance et en sommes, une création originale et magnifique, preuve à elle-seule de la maîtrise de la sorcellerie par la petite mais pas d'applaudissements, le monstre ne venait pas féliciter la noble, à moins que les ordres aient changés mais aucune transmission ne parvenait à ses oreilles. Aucun changement de plan, il faudrait taper frapper fort.

    Elle attaque en courant, il respire en marchant. Son aura s'éteint et il sert les poings, prêt à lui taper sur la tronche avant d'avoir encore une fois la mauvaise surprise d'une petite milice de clones en face de lui. La fée à l'intérieur de son heaume riait aux éclats, lui indiquant sans cesse ce que son œil unique pouvait voir juste pour l'agacer, le titiller gentillement comme elle en avait l'habitude mais le contact chaud dans le dos du géant lui indiquait quelque chose que ni lui ni sa princesse n'aurait pu voir. Son armure s'ouvrait légèrement dans un crépitement et un flux important de reiatsu s'enfuyait avant d'être contrôlé par une profonde respiration et un robot qui se frottait le front avec l'aide de sa main. Autour du géant, une pyramide inversée qui bloquait le Haien après un bref recul -comprenez par là shunpo- de Dakufôgi du à un réflexe à la douleur de la chauffe. Le tout consistait en réalité à contenir l'explosion de manière à ne pas être brûlé de manière trop importante mais le Tozanshô brisé après quelques secondes laissait en liberté le scientifique dont le dos débordait d'une matière noire, visqueuse, qui s'évaporait jusqu'à former un joyeux nuage de fumée autour de l'intéressé.

    « - Ce qu'il y a dans mon armure? Une magnifique princesse endormie que je vous présente au cas où vous n'auriez pas entendu son nom, vice-capitaine, mais ne soyez pas trop dure avec elle, elle est très timide, vous savez...»

    ... Kahuku Gizô!

    L'index se tendait doucement vers la noble, la suie se levant du sol pour venir s'y concentrer en gouttelettes très rapidement et finalement éclatée comme elle était venue : en gouttelettes. Bien que plus solides et plus chaudes projetées de cette manière, les dégâts ne devraient pas être terribles et les pieds dans l'étrange matière noire, Dakufôgi projetait son poing en arrière tel un héros de bande-dessinée pour profiter de la marge de manœuvre, tout ça pour attraper une de ses flammes circulaires qui se trouvaient dans l'ombre de son pouvoir et ensuite tenter une simple uppercut au niveau du ventre sans réellement forcer, l'explosion le ferait à sa place.
Spoiler:
 

_________________
~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1665-dakufogi#13144
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bougie dans le vent [Pv Arisu Shihôin]
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» C'est géant! Herc' est dans le vent! -Héraclès
» Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ♥︎
» Il y a une ombre dans le vent, je crois qu'une tragédie m'attend. (Ruby)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-