AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Le devoir avant tout [Rams Van Domm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Le devoir avant tout [Rams Van Domm]   Lun 1 Déc - 0:49

Elizabeth s'ennuyait quelque peu. Tokyo était une grande ville, et dans les premiers jours il y avait eu beaucoup à faire. Beaucoup à visiter. Beaucoup d'achats à réaliser. Et bien entendu, la jeune femme y avait pris beaucoup de plaisir, respectant un stéréotype dictant que les femmes aimaient à faire les boutiques. Bien entendu, Thomas ne s'était quant à lui pas trop amusé, mais il avait l'élégance de ne rien en dire ou montrer. Le pauvre, tout de même… Le voilà qui se retrouvait dans un pays dont il ne parlait pas la langue, où il ne connaissait que Liz qui pour sa part se faisait un peu égoïste depuis qu'ils étaient là. Mais… et bien, une fois l'enthousiasme du tout début passée, voilà qu'elle s'embêtait carrément.

Elle n'avait jamais particulièrement aimé regarder la télé, passer son temps sur Internet ou même à lire. Ce qu'elle aimait pour sa part, c'était faire des rencontres, discuter, établir des contacts. Le problème ici… et bien, cette ville était grande, oui… beaucoup trop ! Tellement qu'il lui était difficile de faire des rencontres. Beaucoup de gens étaient trop pressés de toute manière… Le même genre qu'elle voyait à Londres déjà. Les costumes-serviettes comme elle aimait les appeler. Ces cadres pour qui le travail était le seul moteur de leur existence. Ça et leur compte en banque.

L'anglaise soupira à sa fenêtre. C'était tout de même une belle ville, surtout maintenant, de nuit, avec la tour de Tokyo qui s'illuminait. De quoi s'émerveiller, oui, c'était certain. Enfin… un jour ou deux quoi, peut-être trois, et puis ce n'était plus qu'un élément du décor. Thomas, lui, portait toute son attention sur son téléphone portable. Il devait naviguer, sans doute, mais sur quoi exactement ? Elle ne saurait le dire.

C'est alors qu'elle scanna une nouvelle fois les environs. Liz possédait un don certain pour la détection, contrairement à son chaperon qui n'y connaissait rien. Elle avait découvert qu'un certain nombre de Fullbringers avaient élu domicile dans cette capitale. Même quelques Shinigamis de ce qu'elle avait pu ressentir. Malheureusement, ses capacités n'étaient pas assez grandes pour capter et identifier absolument tous les êtres spirituels de la métropole – et d'ailleurs, existait-il seulement quelqu'un d'assez qualifié pour une pareille tâche ? - aussi s'amusait-elle régulièrement à relancer un petit coup de sonar, sentant régulièrement de nouvelles puissances.

Et là, non loin… Elle grimaça. Hollow. Puissant. Plus que Thomas, c'était certain. Plus qu'elle aussi ? Elle ne pouvait en être certaine, mais ne le pensait pas. Ce ne devait pas se jouer à grand-chose, sans doute.
    - Thomas… Il faut qu'on sorte.
    - À cette heure ? Pour quoi faire ? J'ai bien conscience que tu t'ennuies un peu, mais nous n'avons rien à faire dehors à cette heure-ci...
    - C'est un Hollow. Et même si nous ne sommes pas en Angleterre, cela reste notre devoir de nous en occuper. *Elle cessa de lui tourner le dos et se retourna pour lui faire face* On doit y aller Thomas. Vraiment. Et vite. Avec une puissance pareille qui sait le nombre de vies qu'il pourrait arracher si on lui en laissait l'occasion...

À son visage, il vit qu'elle ne plaisantait pas. Liz pensait ce qu'elle disait, était réellement concernée et inquiète. Thomas ne se fit pas prier pour poser son téléphone et se lever, tout en saisissant la croix Quincy qu'il avait en pendentif.

* * *

    - Je vais aller à sa rencontre. Je vais tenter de lui parler. Reste attentif et couvre-moi.
    - Bien, Milady.

Elle grimaça… Elle détestait qu'il l'appelle ainsi, mais il le faisait invariablement à chaque fois que la situation devenait tendue et qu'elle se mettait à donner des ordres. Et lui persistait bien sûr, sachant que cela l'agaçait. Le fait qu'il était le plus agé mais qu'il devait répondre aux ordres du ravissant petit bout de femme devait aussi lui provoquer le brin de jalousie provoquant son envie de lui casser un peu les pieds. Cependant, l'héritière Neville avait pris l'habitude de ne plus y répondre, tentant de ne pas lui fournir le plaisir de la voir sortir de ses gonds. Et Dieu sait que c'était facile, de provoquer l'ire de la petite harpie. Un ange, véritablement, mais dont l'humeur pouvait changer du tout au tout en un instant si provoquée pour se changer en véritable démon destructeur.

Quoi qu'il en soit, elle se dirigea grâce à son Hirenkyaku vers la source de la pression spirituelle ressentie. Alla jusqu'à se poster devant l'Arrancar, à une vingtaine de mètres seulement mais bien en face. Elle avait activé sa croix Quincy qu'elle portait en bracelet à son poignet gauche, libérant ainsi un arc d'énergie basique mais qui restait tout de même parfaitement efficace. De sa main droite, elle prépara même une flèche, prête à passer à l'action. Thomas devait en faire de même, hors de leur champ de vision.
    - Qui es-tu et que veux-tu, Arrancar ? Ces terres ne sont pas les tiennes, et il n'y a aucun gibier pour toi ici. Quitte ce monde et n'y reviens jamais, sans quoi je serai obligée de t'en chasser ou de te détruire...

Au moins, le message a le mérite d'être clair, mais rien ne dit que le destinataire l'entende de cette oreille.

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Capitaine Achab

Messages : 16
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout [Rams Van Domm]   Lun 1 Déc - 18:43

L'Arrancar au casque de tôle déambulait dans le ciel tokyoïte. Sous ses pieds, portés par sa seule volonté, la masse grouillante de la foule d'agitait, semblant plus folle que jamais. Pourtant la nuit était tombée. N'était-ce pas le moment où les Humains étaient censés aller "dormir", plongés dans leur coma d'un soir, pour se réveiller le matin suivant, comme si rien de leur mort nocturne n'avait jamais eu lieu ? Ou alors certains Humains étaient-ils des sortes de créatures farouches, effrayées par la lumière du jour et cherchant un refuge obscur jusqu'à la tombée de la nuit, ou alors ils frappaient ... Cette hypothèse se glissa au milieu des nombreuses autres que Rams avait échafaudé à propos de la soudaine agitation des Humains, le soleil couché. Ainsi donc, le mystère de cet engouement pour l'obscurité demeurait ... Mais l'Arrancar était-il le mieux placer pour critiquer cette préférence ?

Lui-même ressentait la même chose, bien qu'il ait des raison très différentes de celles des Humains. En effet, lui avait passé toute sa seconde vie dans le Hueco Mundo, monde blanc surplombé d'un ciel éternellement noir. Cette réminiscence de l'époque où il était toujours vagabondant au milieu des dunes immaculées rappela l'Arrancar à la réalité. Il prit alors conscience du bruit énorme, gigantesque que produisait la ville. Lui, dans son Désert Blanc, n'avait toujours fait qu'écouter le silence et le refoulement du sable entre ses pieds. Les seuls bruit qu'il eût jamais entendu étaient les cris déchirés et déchirants que poussaient les immondes créatures qui cohabitaient avec lui dans l'immensité blanche. Et le son de la foule, de la masse ... il était insupportable aux oreilles de l'Arrancar. Il ne s'infligea pas ce supplice plus longtemps, et décida de s'éloigner de l'agglomération le plus possible.

Ainsi, l'Arrancar survola l'immensité tokyoïte pendant quelques minutes, cherchant un refuge à toute cette lumière artificielle et à ce son plus que dérangeant. Il trouva un endroit calme, plus loin des buildings grisâtres. Là, les hangars métalliques avaient pris la place des immenses souverains de fausse-pierre du centre-ville. Rams ralentit sa course, jusqu'à ce qu'il ne fît plus que marcher calmement à une dizaine de mètres au-dessus du sol. Il s'arrêta finalement complètement lorsqu'une silhouette se découpa dans l'obscurité, lui barrant la route.

"Qui es-tu et que veux-tu, Arrancar ? Ces terres ne sont pas les tiennes, et il n'y a aucun gibier pour toi ici. Quitte ce monde et n'y reviens jamais, sans quoi je serai obligée de t'en chasser ou de te détruire..."

Rams remarqua alors le bâton lumineux que la silhouette semblait tenir. Cela ressemblait à un arc ... L'Arrancar s'interrogea sur la nature de la personne. Ses yeux s'habituant à l'obscurité, il pu distinguer plus aisément à qui il avait affaire. Une femelle ... Jeune, au demeurant.

"Tu es bien téméraire pour venir me trouver en cet endroit, Humaine. Qu'est-ce qui te permet d'affirmer que je suis ici pour chasser ? Cet instinct bestial s'est éloigné de moi depuis bien longtemps déjà. Cependant, que dire de toi ? Tu sembles beaucou plus dangereuse que moi."

Rams posa la main sur le manche de son épée, qu'il commença à lentement tirer de son fourreau.

"Cependant, si c'est le sang que tu souhaites, je me vois contraint d'exaucer ton voeu."

Le sabre maintenant complètement sorti, et en position de garde, Rams faisait face à son opposante. Il attendait qu'elle porte le premier coup. Il ne voulait pas être l'auteur d'hostilités qu'il jugeait veines ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2674-rams-van-domm#24585

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout [Rams Van Domm]   Lun 1 Déc - 22:27

L'Arrancar ne montrait pas vraiment le désir de répondre à ses questions. Elles étaient simples pourtant, et une réponse limpide aurait pu lui faire baisser son arc un instant. Il n'en restait pas moins qu'elle n'avait jamais vu d'Arrancar se promener sur terre sans que cela ne finisse par un carnage, un jour de soldes au supermarché des âmes humaines… Cependant, ici, la Quincy ne laisserait pas cette journée devenir un vendredi noir. Elle l'avait affirmé et comptait bien s'y tenir : soit il quittait ce monde, soit elle n'aurait d'autre choix que de l'y forcer, que ce soit par un Garganta ou par le repos éternel.

Elle se mit cependant à grimacer. Elle, dangereuse ? Non, c'était une lady, une jeune femme bien sous tout rapport à la sociabilité irréprochable. Ce n'était pas elle après tout qui s'était hissée au sommet de sa propre évolution en dévorant des centaines d'âmes innocentes – sans mentionner le cannibalisme auquel s'adonnaient les Hollows. Les Hollows étaient naturellement les ennemis des humains. Et les Quincys se devaient de s'ériger en rempart contre ces menaces, coûte que coûte. La jeune aristocrate ne faisait là que son devoir le plus pur après tout.

Alors que son adversaire tirait son Zanpakutô pour se tenir prêt à combattre, Liz prit une résolution. Essayer de l'abattre avant qu'il puisse libérer son plein potentiel. Il était fort, elle le sentait. Mieux valait ne pas prendre de risques. Et si jamais elle devait connaître quelques difficultés, Thomas se tenait toujours en embuscade, prêt à agir dès qu'il sentirait que son amie en aurait le besoin.
    - Ainsi soit-il, Arrancar. Puisque tu l'as décidé, c'est ici que ton sort sera scellé !

De grandes menaces pour un petit bout de femme. Qui n'en était pas à son coup d'essai, et nombreux étaient les Hollows à être tombés sous ses flèches. Jamais un Arrancar aussi puissant, non… Jamais ainsi, seule, sans un groupe de Quincys expérimentés. Mais elle y croyait, quelque part. S'estimait capable d'affronter une pareille menace. Elle n'avait pas le choix de toute manière. Aussi laissa-t-elle éclater sa pression spirituelle, afin de lui montrer d'ores et déjà de quel bois elle se chauffait. Puis de se projeter d'un simple Hirenkyaku. Son but n'était pas d'exploiter au maximum sa vitesse d'exécution sans quoi elle se serait montrée beaucoup plus rapide, mais juste de se positionner. Un bond au dessus de l'Arrancar, au cours duquel elle tendit ses deux doigts tenant la corde spirituelle.

Alors, la flèche, unique et puissante, siffla en filant vers sa proie. Son arc disparut presque aussitôt. Dans quelques instants, elle n'en aurait plus besoin… Elle ouvrit simplement la main droite alors qu'elle retombait dans le dos de son ennemi, et y fit apparaître Zerstörung. Puissant et lourd marteau de guerre, son arme de prédilection, son Sanrei Shutô ici de l'épais bracelet d'acier trônant à son poignet droit. Elle reprit alors appui dans les airs afin de se propulser d'un autre Hirenkyaku vers le Hollow à qui elle espérait bien asséner le coup final. Mais elle devait là se montrer clairement trop optimiste...

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Capitaine Achab

Messages : 16
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout [Rams Van Domm]   Mer 10 Déc - 18:08

La femelle semblait puissante. Étonnamment puissante. Ce n'était cependant pas sa détermination qui marqua l'Arrancar. Celui-ci avait déjà rencontré, dans son Monde originel, des Hollows bien plus tenaces, et avec bien plus de bagou, bien qu'il était vrai que grand nombre d'entre eux ne parlait pas ... Aussi Rams resta de marbre face à la phrase de l'Humaine, qu'il devina comme se voulant menaçante. Non, ce qui l'interpella fut l'émanation violente d'énergie, venant directement de l'Humaine. Cette vague d'énergie spirituelle déferla avec violence sur Rams, qui se sentit d'abord submergé par cette puissance. Une telle force pouvait émaner d'une Humaine si frêle ? Elle n'était pas normale ... Mais l'heure n'était pas à la réflexion. L'Arrancar, pour faire face à la force monstre de l'archère, libéra la sienne. Elle n'était pas assez puissante pour cacher complètement l'aura de souveraineté de son ennemie, mais Rams se sentit grandement aidé en sentant les frémissements de son énergie autour de lui. Mais, était-ce un effet de la force de l'ennemie, l'Arrancar sentit son genou droit se dérober à son contrôle et plier légèrement. Rams le retint en l'empoignant fermement, tout en se disant qu'il avait tout intérêt à ne pas s'éterniser dans le combat à venir.

Cependant, Rams en resta là de ses pensées. L'Humaine disparut de sa position initiale dans un éclair bleuté. Instinctivement, l'Arrancar leva la tête, et aperçut son adversaire juste au-dessus de lui. Du trait de lumière qu'elle tenait, une flèche tout aussi brillante jaillit, prenant pour cible Rams. Rapidement, il prit son épée, la pointant vers le projectile, et donna un coup sec. Il parvint à dévier la flèche, mais celle-ci lui érafla légèrement le bras. Peu importait, la douleur était moindre et la blessure superficielle. Qui plus est, il ne put se concentrer sur ce dommage très longtemps car un marteau gigantesque venait d'apparaître dans la main de l'Humaine, remplaçant son arc de lumière. Elle se projeta vers Rams, et lui asséna un coup qui fit reculer l'Arrancar de quelques pas en arrière. Le mal était plus important que le précédent. Il restait cependant gérable, et Rams avait encore de la ressource. Il pouvait toujours combattre.

Juste après avoir pris son dernier coup, il caressa doucement sa fine lame de sa main gauche, et prononça d'une voix murmurée qui retentit pourtant avec écho:

"Nada, Ballena Asesina."

Aussitôt, une vague azurée l'enveloppa, surgissant de nulle part. Dans sa cachette éphémère, l'Arrancar sentit la métamorphose familière qui suivait la prononciation de son incantation. Des grumeaux se formaient sur son ferme, qui changeait peu à peu de couleur.

Dans un fracas, sa prison aqueuse s'effondra autour de lui. Il en ressortit dans son apparence primale. Peau noire et blanche, lisse et luisante, et costume blanc. Sans attendre un instant, le Hollow entama un mouvement mélange de danse et de combat. Ses pieds et poings virevoltaient avec une certaine grâce, frappant à l'aveuglette. Lorsqu'il eut terminé, Rams ne sut pas si il avait touché son adversaire. Toujours est-il qu'il avait essayé.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2674-rams-van-domm#24585

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout [Rams Van Domm]   Ven 12 Déc - 0:07

L'heure n'était plus à la discussion, très clairement. L'Arrancar avait eu un peu de mal à repousser ses assauts qui ne s'étaient de toute manière pas fait assez puissants par rapport à ses objectifs. Liz avait voulu l'affaiblir suffisamment sur ce premier assaut que pour minimiser l'impact que pourrait avoir la libération du pouvoir de son adversaire. Mais elle l'avait un peu sous-estimé dans son offensive. Certes, ses enchaînements auraient suffit pour bon nombre d'ennemis, mais il s'agissait là d'un Arrancar et non d'un Hollow. Heureusement, Thomas était toujours en embuscade au cas où les choses viendraient à tourner mal. À deux contre un, c'est toujours plus facile.

C'est alors que vint la riposte, annoncée par la phrase de libération de sa Resurrección. Éclats lumineux, prison aqueuse, les transformations de ce type étaient toujours inviolables et il n'y avait qu'à attendre qu'il révèle sa forme véritable. Le Hollow hérita ainsi de l'apparence d'une baleine, et plus particulièrement d'une orque manifestement. Sa puissance éclata, et la Quincy pourrait donc rapidement se rendre compte du pouvoir particulier qu'il pourrait posséder sous cette forme. C'était toujours ça la grande question, la grande équation face à ces créatures démoniaques. Leurs pouvoirs pouvaient être bien diverses et changer drastiquement la dynamique du combat. Elizabeth avait déjà pu perdre une amie proche à cause de ces particularités…

Le monstre marin se lança alors à sa rencontre dans une chorégraphie martiale, usant de ses poings et pieds pour la terrasser. Elle esquive de gauche, de droite… mais finit par être durement touché à l'abdomen, son corps, petit et frêle, se pliant en deux sous l'impact… puis perdant ensuite de son intensité, de sa densité… Juste une image rémanente évoluée, une technique compliquée mais que bons nombres de puissants êtres spirituels devaient sans doute maîtriser. De quoi la placer idéalement pour une contre-attaque.

Elle a déjà lancé son Gintô, petit contenant d'argent spirituel recelant du Reiryoku liquide. Celui-ci avait été particulièrement préparé pour le Five Frame Bonds, éclatant à une vingtaine de centimètres de Rams pour laisser place à une prison fine et entourant complètement sa cible – du moins s'il ne l'évitait pas. Elle enchaîna alors directement en prenant une posture parodique, la grosse pointe de son marteau posée sur son épaule, la masse tenue comme s'il s'agissait d'un bazooka. Elle en projeta alors un unique et puissant trait d'énergie, tâchant de profiter de l'immobilisation au plus vite.

La petite anglaise n'en resta pas là. À aucun moment elle n'avait désiré rigoler, et elle n'était donc clairement pas là pour faire les choses à moitié. Cet Arrancar ne ferait aucun mal aux tokyoïtes, elle s'en assurerait. La Quincy exécuta alors un gros swing de son marteau, relâchant ainsi une énorme pluie de flèches qui chercherait à copieusement arroser et transpercer son ennemi naturel.

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout [Rams Van Domm]   Jeu 18 Déc - 2:04

Citation :
Double-post pour en terminer du RP, Rams mettant son personnage en pause.

Finalement, Thomas ne serait d'aucune utilité dans cet affrontement. Frappait-elle trop fort ? Trop vite ? Avait-il été surpris ? Peu importait. La potentiel qu'elle avait ressenti chez cet Arrancar ne s'exprima pas réellement sous ses yeux. La force qu'il démontra fut en deçà de ses premières estimations. Cela dit, elle ne pourrait pas dire être déçue. Elizabeth n'était après tout pas là pour la chasse, ce n'était pas son genre, et elle ne prenait pas particulièrement plaisir à devoir se battre. La Quincy estimait juste que c'était son devoir, ni plus ni moins.

Son film argenté avait entouré l'arraché à la forme libérée, et l'avait retenu pour que la flèche puissante de Liz le transperce. Une telle blessure le laissa à la merci de son intensive pluie de flèches. Moins puissante mais la multitude de traits ne manqueraient pas d'infliger de lourds dégâts tout de même. L'aristocrate n'avait dès lors plus qu'à administrer le coup final. Elle se projeta vers lui alors qu'il n'était déjà plus vraiment en état de se battre, et lui infligea un puissant coup de marteau qui le projeterait à toute vitesse vers le sol.

Pas la plus grande idée de sa vie, de pauvres gens verraient le toit de leur maison s'écrouler sans vraiment comprendre pourquoi… Et les pompiers suivraient bien vite. Elle espérait tout de même n'avoir causé aucune perte humaine. Elle en grimaça mais se dit qu'en ayant éliminé cette menace, elle avait assurément sauvé d'autres vies. Enfin… était-il bien mort ? Elle ne ressentait plus son énergie vitale en tout cas. Et après ce qu'il venait de prendre… ce serait raisonnable de le penser. Pas garanti, mais elle devrait s'en contenter. Au pire, s'il était toujours en vie, il ne serait pas en état de mettre en péril des vies ou âmes humaines avant un moment. Mince réconfort, mais c'était tout ce qu'il lui restait alors qu'elle n'avait plus désormais qu'à s'enfuir avant que certains ne lèvent la tête pour voir une adolescente flotter bien haut dans le ciel...

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout [Rams Van Domm]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le devoir avant tout [Rams Van Domm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Les études avant tout!"
» (m) Patricien ₪ frère, cousin, neveu, mais avant tout un Claudii
» La musique est un art, mais avant tout une manière de s'exprimer. [ Salomé & Emily]
» Déesses mais amies avant tout !
» A lire avant tout - Règlement Général

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-