AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Ven 5 Déc - 17:14

Ryunosuke avait voulu tester ses limites. Depuis qu'il avait été catapulter en poste de Troisième Siège, il se posait beaucoup de questions. Tout son style de combat reposait sur le faux-semblant. Avoir l'air plutôt médiocre afin de surprendre son adversaire et de le vaincre ainsi, quitte à être taxé de fourberie. Alors là, il se moquait bien de ce que l'on pouvait penser de lui. Le Shimada n'avait en vérité qu'un seul objectif, une seule chose en vue : parfaire sa maîtrise du sabre et devenir le plus grand bretteur existant. Rien que ça…

Un peu plus d'un siècle qu'il avait intégré l'Académie, et ses préceptes perduraient. Un siècle au cours duquel il s'était entraîné, seul en grande partie, et où respecter les ordres n'avaient été qu'une bonne manière de ne pas attirer spécialement l'attention. Malheureusement pour lui, sa force devait avoir fuité, puisqu'il avait depuis peu été transféré de la Huitième Division à la Treizième, et ce dans le but d'occuper une place d'Officier. Cela faisait suite à son acquisition du Bankaï en privé, il était en droit de se dire que c'était peut-être lié, mais jusqu'à preuve du contraire il ne pouvait l'affirmer non plus.

Quoi qu'il en soit, si personne ne se méfiait d'un simple Shinigami paraissant encore porter un asauchi à la ceinture, il en allait tout autrement d'un Troisième Siège. Aussi estimait-il finalement devoir changer son fusil d'épaule. Adopter une stratégie légèrement différente. Toujours garder sa philosophie, celle qu'il avait nommé « la Garde Silencieuse », mais se devait juste d'être plus puissant encore. Plus fourbe, aussi… Car simplement faire croire qu'il était ridiculement mauvais ne pouvait plus fonctionner.

Ainsi, Ryu se testait dans différents affrontements. Après avoir affronté le professeur de Zanjutsu de l'Académie et la Vice-Capitaine de la Onzième Division, il était parti se frotter à un Capitaine. Kazegai Taka, Capitaine de la Cinquième Division, que l'on décrivait comme l'un des meilleurs bretteurs de la Soul Society. Une manière pour lui de se rendre compte du chemin qui était encore à accomplir. D'autant qu'il n'avait pas la moindre idée de la puissance moyenne d'un Taishô, ne parvenant pas à estimer ce que cela pourrait donner tant il n'en avait jamais vu réellement en action.

Et… le verdict était clair. Il ne faisait pas le poids encore face à un Capitaine expérimenté. Et s'il estimait tout de même que l'écart n'était pas si grand que ce qu'il en pensait au préalable, il n'en restait pas moins qu'il avait été vaincu et que ses blessures importantes méritaient d'être soignées. Il ne requit cependant aucune aide pour se rendre au quartier général de la Quatrième Division. Un peu de fierté tout de même… semer des gouttes carmines derrière lui et sa respiration difficile ne constituaient pas de raisons suffisantes de se contenter de s'allonger en beuglant que l'on appelle un médecin.

C'est donc dans un piteux état qu'il se présenta à la Quatrième Division, où il fut rapidement pris en charge.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Ven 5 Déc - 17:50

Voilà, il était revenu non sans mal de cette mission qui lui avait été à la fois bénéfique et affligeant. Il avait pu revoir l'humaine qu'il avait croisé il y a de ça quelques années, mais aussi établit un constat assez coûteux de son style de combat. Le garçon avait un peu trop forcé sur son énergie, du moins pour un début c'était assez mitigé. Perfectionner cela était une de ses priorités désormais, éviter de rester sur le carreau après avoir soigné tout le monde.
Les médecins de la Quatrième se devaient d'être débrouillard afin de palier à toute situation. Ce que Shin avait fait avec un certain mal. Derrière toute cette frustration il y avait quand même une petite touche de fierté. Elle était loin l'époque où les Maho Tsukai avaient débarqué, là ou le médecin n'avait pas servi à grand chose faut l'avouer.

Il se retrouva donc hors de ses quartiers, dans la cour de sa division. Se retournant pour retrouver son bureau, il fut interpellé par un des médecins. Tout ça pour rajouter du travail à faire, saleté de rapport... Juron dans sa barbe naissante, il grommela en trainant des pieds. Ce travail le tuait lentement, une torture parmi tant d'autre. Une des seules qu'il n'aimait pas. Finir tout le plus vite possible en baclant était tentant, mais non. Il avait été désigné pour se charger de tout ça.

Lieutenant, on a besoin de vos talents à l'entrée.

Hum ?

Toute chose l obligeant à mettre la paperasse au second plan était bienvenue. Et celle la avait bien choisit son moment.

J'y vais ! Toi, dépose ça dans mon bureau s'il te plait.

Déposant d un coup tout les dossiers dans les bras du malheureux, le garçon fonça droit devant lui. Quel était l'individu ou la chose demandant l'intervention du lieutenant ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Sam 6 Déc - 16:38

Manifestement les premiers médecins qui le reçurent estimaient que la présence d'un Officier auprès d'eux serait une bonne chose, et méritait donc de le faire attendre. Bon. Il n'estimait pas son état critique en effet, mais il était vraiment qu'il était sacrément blessé. Il avait reçu tout d'abord un violent impact au niveau du thorax, assez puissant que pour lui faire cracher du sang. Sans doute des côtes cassées. Une multitude de plaies et d'entailles qu'il avait soigné lui-même à l'improviste. Sa glace sombre était venue colmater afin qu'il ne se vide pas de son sang et il n'en ressentait également plus la douleur. Pour finir, une autre blessure encore lui dessinant un important sillon sanguinolent dans le dos. Celle-ci était nettement ultérieure à l'utilisation de sa glace puisqu'elle n'était pas rebouchée comme les autres.

Voilà ce que c'était de vouloir affronter un Capitaine sans y avoir particulièrement été préparé ! Kazegai Taka ne s'était pas retenu tandis que Ryunosuke l'avait bêtement laissé prendre l'initiative, le traitant ainsi comme n'importe quel autre adversaire. Une erreur, bien sûr, mais il était préférable de la réaliser face à un Capitaine dans un affrontement amical et ainsi d'apprendre plutôt que de la faire contre un ennemi qui aurait pris sa vie. C'est ainsi que l'on continuait d'évoluer après tout, en faisant des expériences et à partir de celles-ci, tirer des conclusions et s'améliorer. Les pensées du Troisième Siège de la Treizième Division furent finalement interrompue par l'arrivée d'un Shinigami. Le brassard l'informa sur le grade de celui-ci.
    - Le salut, Fukutaishô ! Un Vice-Capitaine, rien que ça… Suis-je vraiment en si piteux état ?

Déclara-t-il avant de tousser dans son poing – le fait de ne pas porter son chapeau de paille pour le moment lui facilitant l'opération – et de se rendre compte qu'il venait encore de cracher un peu de sang. Oui, bon, dans ce cas là, peut-être, en effet...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Sam 6 Déc - 20:17

Voilà le pourquoi du comment. La cause de sa présence ici, entouré de plusieurs de ses hommes. Un futur patient, à en voir les nombreuses blessures sur le corps. Un premier coup d'œil apprit au médecin qu'il sortait d'un affrontement. Une deuxième observation indique que la plupart des blessures graves ont été pansées à la va vite. Sorte de glace sans doute.

Bien le bonjour mon brave ! Et bien, au vu de votre état et après le constat de mes hommes, un oeil avisé et des doigts de fée sont nécessaires pour vous requinquer.

Doigts de fée, va savoir pourquoi il avait dit ça. Sûrement parce que ça lui plaisait bien. Congédiant ses hommes d'un geste de la main, le garçon invita le shinigami à se rendre en salle de soin pour s'occuper de toutes ces blessures. En chemin, il tint à en savoir plus sur le pourquoi du comment.

Tout le régiment de la Onzième vous est tombé dessus ? En tout cas, vous avez sacrément encaissé.

Si il était en mauvais état, le lieutenant ne savait toujours pas pourquoi ses hommes l'avaient appelé pour cela. Ils auraient bien pu allier leur savoir et compétences en commun. Enfin bon, toujours est il que le samouraï était une des nouvelles têtes que Shin voyait. Pourtant, il était sur de l'avoir déjà croisé quelque part. Mais où ?

J'ai souvenir d'un homme vous ressemblant à la Huitième. Mais ça date de quelques années, ça ne peut pas être vous.

En disant cela, Shin recherchait dans ce qui lui servait de mémoire le nom de l'homme en question. Mais plus il tentait de mettre une appellation sur ce visage, plus il se perdait.
Ce n'est qu'une fois arrivé dans la salle que le médecin eut un semblant de souvenir.

Shimada Ryunosuke ! Voilà le nom que je cherchais. C'était cet homme qui était à la Huit. Je me demande ce qu'il devient... - se retourne vers le samouraï - Navré de vous faire subir ce monologue inutile, mais j pouvais pas être tranquille si je ne mettais pas la main sur ce nom.

Attrapant un stylo, il commença à griffonner sur une feuille un rapide diagnostic de ce qu'il avait remarqué chez le shinigami en face de lui. S'arrêtant dans sa rédaction, il leva la tête dans sa direction, quittant la feuille des yeux.

Il me faudrait votre nom et votre division, s'il vous plait.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Dim 7 Déc - 22:31

Citation :
Mon Shinigami vient tout juste d'être propulsé au 3e siège de la 13e et n'était avant qu'un simple Shinigami de la 8e, sans jamais occuper le moindre siège. De plus, il porte généralement son chapeau de paille quasi en permanence, il ne l'a pas ici juste parce qu'il a été détruit au cours du combat contre Taka.
Du coup, il va falloir justifier le fait de connaître mon nom et ma tronche ! T'es bon pour lancer une Chronique là ! Razz

Mon brave ? Ah, ça fait longtemps qu'on ne l'avait plus appelé de la sorte. Enfin, le Shimada n'avait pas tendance à se formaliser pour si peu, se moquant pas mal de ce genre de condescendance. Ce Shinigami-là n'avait pas le sang chaud, et n'accordait donc aucune importance au fait de se faire appeler « mon brave ». D'ailleurs, il lui arrivait à lui aussi de ne pas accorder autant de respect à des gradés que ceux-ci l'auraient voulu. Enfin… il n'avait jamais eu de véritables remarques négatives en ce sens, mais Ryunosuke se trouvait souvent à la limite, se contentant du minimum nécessaire en matière d'étiquette. Ce qui se vit une fois de plus dans la remarque amusée qu'il fit alors.
    - C'est bizarre hein mais… quand j'entends l'expression « doigts de fée », c'est pas votre visage qui me viendrait en premier à l'esprit !

Il n'alla cependant pas jusqu'à en rire. Se poiler, c'était pas bon pour les côtes, ça c'est sûr. Et alors qu'il était convié à rejoindre la salle de soins, une autre remarque le fit sourire – il souriait beaucoup pour une fois, ça devait être l'exaltation du combat ou bien la fatigue.
    - La Onzième… figurez-vous que j'y suis déjà passé, et dans l'ensemble ça s'est bien déroulé. C'était le Capitaine de la Cinquième Division cette fois-ci.

Et à la différence de la Vice-Capitaine du Kenpachi, Kazegai Taka était parvenu à lui foutre une trempe notable, même s'il n'avait pas non plus à rougir de sa prestation. C'est alors que la discussion prit une tournure étonnante. Le Vice-Capitaine disait connaître son visage… et alla même jusqu'à citer son nom, mais faisant comme s'il ne s'agissait pas de lui. Le Shimada en fronça les sourcils, avant de répondre lorsque le médecin demande son nom et sa Division.
    - Eh bien… Troisième Siège de la Treizième Division… Shimada Ryunosuke… On se connaît d'où nous ?


Citation :
Et je déconne pas pour la chronique hein ! ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Lun 8 Déc - 0:40

Ah c'est sur que les doigts de fée c'est plutôt les délicats doigts de jeune fille, et non les doigts du garçon. Le haut du majeur recousu à la barbare, les pouces déboités mais toujours fonctionnel. On va s'arrêter la, c'est amplement suffisant pour des doigts "de fée" crochus.

Vrai que les doigts de la capitaine Kuragari ou ceux de la capitaine Miloë ressemblent plus à des doigts de fées que les miens !

Et non, la Onzième ne jouait pas le rôle de la méchante. Plutôt le Kazegai, capitaine de la Cinquième division. Quel petit chenapan celui la, faut dire qu'il avait bien amoché l autre. Et justement, le nom qu'avait sorti Shin juste avant s'avérait être celui de son patient.

Le visage du garçon resta de marbre. Là, il venait de faire une gaffe. Malaise dans tout son être, le médecin tenta de conserver son sourire, sourire qui tourna au sourire gêné forcé.

Hum... Je suppose que c'est trop tard pour jouer la carte du nom random ?

Non, il n'avait pas fait exprès du tout. Bon, et puis à quoi bon continuer à nier ? A part s'enfoncer encore plus loin dans les méandres du mensonge.

J'ai du vous voir un jour où je me rendais à la Huitième pour mes visites médicales. Je ne vois pas autrement comment se fait ce que je connaisse votre nom. Ah la mémoire ! Quel vilain tour ça peut jouer ! Vilaine mémoire, vilaine !

Non mais se taper sur la tête ne sert pas à se justifier. Cela sert juste à se rendre plus débile que tu ne l'es déjà. La crédibilité du lieutenant en prenait un grand coup, ça allait être dur de se refaire après cet épisode.
Pour changer de sujet, Shin revint à l affrontement contre le capitaine Taka. Il voulait des précisions sur le style qu'il employait, et si possible sur ce Shimada qui l'intriguait tant.

J'imagine que vous n'avez pas fait qu'échanger de simples passes à l'épée. Vous êtes vous bien défendu, ou votre adversaire a prit le dessus sur vous dès le début ?

Spoiler:
 

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Mar 9 Déc - 13:34

    - J'ai jamais vraiment eu l'occasion de voir la Sotaishô de près, mais c'est vrai qu'Aokijo-Taishô… enfin… elle est très… vous voyez...

Mais qu'est-ce qui lui prenait ? Était-ce la fatigue qui le rendait ainsi plus bavard ? Et puis, ce genre de commentaire sur son ancienne Capitaine, ce n'était pas vraiment de son genre. Enfin, au moins ne s'épanchait-il pas en commentaires graveleux, là il y aurait véritablement eu de quoi se poser des questions, que ce soit sur son état mental ou son bilan chimique. C'était fou tout de même d'en être à ce genre de sous-entendu, lui qui habituellement n'alignait rarement plus de quelques mots à des inconnus.

Il pouvait cependant toujours se réconforter en se disant qu'il n'était pas le seul à être mal à l'aise dans la pièce. En effet, le médecin à son tour avait l'air gêné, même si ce n'était pas pour la même raison. Qui n'avait donc pas l'air d'être si inconnu que cela. Comment pouvait-il bien connaître son nom, et surtout connaître son visage ? Ce n'était pas non plus comme s'il lui était régulier de se départir de son chapeau de paille. Et bon, l'explication donnée… Se souvenait-il réellement du nom et des visages de tous ceux à qui il faisait passer une visite médicale ? D'autant plus pour se plaindre de la mauvaise qualité de sa mémoire juste après ? Bon sang, Ryunosuke ne se souvenait même pas lui-même du nom de la plupart de ses anciens camarades de la Huitième Division… Autour de trois cents Shinigamis par Division, quel genre de génie autistique il faudrait être pour tous les retenir ?

Le Shimada ne se priva pas pour franchement froncer les sourcils, l'explication ne lui convenant réellement pas. Pour sa part, il ne se souvenait pas d'avoir déjà rencontré le Fukutaishô. Mais savait que même si cela avait été le cas, il ne s'en souviendrait pas forcément. Comme il l'avait pensé quelques instants plus tôt, vu le nombre de Shinigamis à la Soul Society, on finissait par croiser pas mal de types qui finissaient inexorablement par n'être juste que des flous supplémentaires dans une mémoire qui s'en encombrerait forcément. Quoi qu'il en soit, il estima inutile d'approfondir la question.
    - Bah, c'est un Capitaine, et je ne suis qu'un simple Troisième Siège. La différence s'est forcément fait ressentir dès le début du combat. D'autant qu'il ne s'est pas fait prier pour y aller fort dès le début… C'était intéressant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Mar 9 Déc - 18:52

Elle est très... Quoi donc ? J'avoue que vous me perdez la, mon cher ami !

Bien sur, le garçon savait parfaitement de quoi il voulait parler. Mais s'amuser un peu de temps en temps avec les patients, les faire tourner en bourrique aidait le médecin à faire passer ses longues journées plus rapidement. Établir un contact avec les blessés, les souffrants et autres gens se rendant à la Quatrième lui servait beaucoup à se souvenir plus facilement des noms. Et d'ainsi retenir les têtes de tout ce petit monde passant par là.

La discussion reprit son cours, revenant à la raison de sa venue. La différence de niveau était assez importante, et le Kazegai était l'un des supérieurs qui avait une bonne réputation en plus d'être puissant. Mais il était loin d'avoir le niveau de la capitaine commandante. Enfin bref.
Assez parlé de l'origine de ses blessures, discutons de ses fréquentations à la Treizième. Le sort du vice capitaine Clotho intéressait le médecin. Son état au retour de mission le préoccupait, vu qu'il n'avait pas pu le soigner entièrement. Pourtant, n'ayant pas le temps de faire une escapade à la Treizième, le garçon devait à tout prix voir comment il se portait. Faisant s'assoir le troisième siège Shimada sur la table d'opération pour commencer à faire son travail, Shin demanda ce que devenait ce cher Clotho. Voulant s'assurer qu'il avait bien reprit l'entraînement et si un quelconque incident était à déclarer sur ses habitudes.

Avez vous remarqué un fait bizarre dans le comportement du lieutenant Clotho depuis le retour de mission ? Parce que j'aimerais bien voir si ses blessures se sont bien cicatrisées. Si vous le voyez, dites lui que je souhaite le voir. Je vous en remercie d'avance.

Passant la main sur son front, le garçon se félicita avant de souffler un bon coup. L'intervention s'était faite sans bavures pour une fois(rassurant hein le "pour une fois"), et le shinigami de la Treizième n'avait pas bronché lors de la prise de sang. Quel homme !

Voilà, vous pouvez de nouveau gambader dans les champs avec vos amis marmottes et castors !

Une bonne tranche de rire s'ensuivit juste après. Si l'autre le prennait mal, c'est qu'il n'avait pas le sens de l'humour. Et ce serait fort regrettable. Car même s'ils appartenaient tout deux à une division différente, ils servaient sous la même personne et la même nation si on peut appeler la Soul Society ainsi.

Des questions ou des réponses vous viennent elles à l'esprit, ou en avons nous terminé ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   Jeu 11 Déc - 2:05

    - Eh bien… C'est une belle femme et… doigts de fée… Hmm...

Il semblait avoir un peu de mal à articuler une explication, tâchant tout de même de faire du lien entre la discussion d'origine et son compliment à peine camouflé. Il avait été sous les ordres de la Capitaine un moment. D'ailleurs maintenant qu'il y pensait, il avait eu assez de chance ces dernières années. Ryu n'était pas du tout coureur de jupons, mais être à la suite sous les ordres d'Otsu, de Yoshiko et maintenant d'Eirin… Il n'y avait clairement pas de quoi se plaindre, du moins d'un point de vue visuel.

Shin commença à s'occuper de ses blessures. Rapidement, le Shimada se sentit mieux. Sa respiration se fit rapidement moins gênante. C'est alors que la discussion se porta sur le Lieutenant Clotho, et qui allait être également un peu embarrassante pour le Troisième Siège…
    - Eh bien… Pour être franc, je n'ai encore jamais rencontré le Vice-Capitaine de ma Division. Pour autant que je sache, il est toujours en mission...

Ce que Ryunosuke ignorait bien sûr, c'est que Clotho allait le convoquer peu de temps après qu'il quitte l'infirmerie. Qu'ils allaient faire ainsi connaissance, tous deux blessés. Mais hé ! c'est qu'il n'était pas devin le Shimada, du coup retour à la case départ et il avait pas l'air bien malin de ne pas encore avoir eu l'occasion de croiser son supérieur, même si ce n'était clairement pas de sa faute pour le coup.

Tout en parlant, les soins s'étaient fait rapidement, sans doute bien plus que si ce n'avait été le Vice-Capitaine en personne qui s'était occupé de son cas. Il l'envoya alors… gambader avec les marmottes et castors ? Heu… pour finir, c'est quoi ce type, sérieux ? Ryunosuke fronça les sourcils, ne répondant rien – cela ne valait pas vraiment le coup, et puis il n'était de plus pas vraiment du genre à s'emporter, se vexer ou quoi que ce soit de la sorte. Enfin, si, il bredouilla tout de même un « ben… merci » peu convaincu. Si c'était une blague, il ne la comprenait pas. Si ce n'était pas une blague… eh bien… il ne la comprenait pas non plus.
    - Pas de question, non. Je transmettrai au Fukutaishô si je le croise en effet. Bonne journée !

Ainsi requinqué, le Shimada put s'en retourner vers ses quartiers où il aspirerait à prendre un peu de repos bien mérité !

Citation :
Fin du RP de mon côté. Par contre j'ai pas oublié que tu dois lancer une chronique hein !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Verdict : un Capitaine, ça calme [Hayako Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hayako Shin
» Dans les pas d'Anfal (ft. Hayako Shin)
» Petits cadeaux entre voisins. [Hayako Shin]
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» A quand le verdict du tribunal administratif (CSC/CA) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-