AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Tour 1 - Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Tour 1 - Groupe 4   Ven 12 Déc - 13:47

Tour 1 - Groupe 4

Type de combat : 2 vs 2
Sarujie Akahebi/Shihôin Arisu vs Liz Neville/Clotho

Ordre de post
Sarujie Akahebi
Liz Neville
Shihôin Arisu
Clotho


N'oubliez pas de bien lire les règles avant toute chose. Concernant la situation dans laquelle le combat se déroule... Cela vous revient entièrement de le déterminer. Cela peut être n'importe où, dans n'importe quelle circonstance. Ces combats sont hors-trame, faites donc parfaitement comme bon vous semble à ce niveau-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Novena Espada

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Ven 12 Déc - 21:49

Un anglais en costume sortit de nulle part et se présenta à Akahebi tranquillement, sans complexes. Il devait être en train d'halluciner ou de rêver, cela ne pouvait être que ça, peut-être que l'une de ses dernières expériences avait foiré et qu'il s'était retrouvé projeté dans une autre dimension ou un truc du genre. L'étranger prétendit se nommer « le Docteur », tu parles, personne ne pouvait s'appeler comme ça, et il arguait qu'il venait d'une lointaine planète perdue dans l'espace. Une chose était sûre, ce n'était pas un humain, il n'avait pas la même odeur, mais quand même, sa simple présence au sein de Las Noches relevait de l'exploit ! Le gentleman le lui fit remarquer, et l'autre lui répondit que ce n'était rien de bien compliqué, que son TARDIS (Temps A Relativité Dimensionnelle Inter Spatiale) pouvait l'emmener à peu près où il voulait à l'époque qu'il voulait. Le Novena ne comprit pas vraiment ce qu'il disait et il ne voulait pas le comprendre, puis merde son soi-disant vaisseau était une cabine téléphonique bleue, pour qui il se prenait ! En tant que chercheur, il savait de source sûre que voyager à travers la galaxie et remonter dans le temps étaient deux choses complètement impossibles, mais ce drôle de bonhomme essayait de le persuader du contraire par tout les moyens. Et bien soit, il voulait le lui prouver ? Qu'il le fasse, le Sarujie monta dans son engin, qui rappelons-le était une cabine téléphonique, et fut certain d'être en train de faire une sorte de bad trip un peu trop réaliste.

De l'extérieur on aurait pas cru, mais une fois dedans, on ne pouvait que être convaincu de l'avancée technologique de la machine. Il y avait énormément de place, en gros c'était un peu comme ces tentes dans Harry Potter, une série de films que le Neuvième s'était regardé durant son temps libre, on pouvait facilement se tenir à plus d'une vingtaine de personnes. Il y avait des écrans, des fils et des boutons lumineux de partout, il abandonna directement toute idée de savoir à quoi pouvait servir chaque élément de l'endroit. Une heure passa, puis le Docteur le balança dehors sans autres formes de procès, il avait effectué des recherches sur lui et s'était rendu compte qu'il avait embarqué un arrancar qui avait déjà assassiné une multitude d'autres êtres vivants ou pas, il ne voulait pas de lui comme compagnon. Le serpent rouge atterrit par terre, tellement surpris par le comportement du taré qu'il s'était laissé faire sans riposter. Le TARDIS disparu, le plantant là. Il se releva et regarda tout autour de lui, oui, ce devait être un rêve, aucun doute... Ou un cauchemar. Il était sur une île flottant dans les airs, petite et fragile, il pouvait très certainement la détruire d'un simple coup. Mais ce n'était pas la seule, il y en avait des centaines d'autres, de bas en haut, de gauche à droite, toutes lévitaient par on ne sait quelle gravité impossible, donnant sur un vide qui pour le coup pouvait facilement être qualifié de « intersidéral ».

Un vent plus ou moins violent fit voleter sa chevelure de feu tout en le faisant tituber au passage, il fallait qu'il fasse gaffe, une chute pourrait être mortelle. Quoique, il y avait de nombreux moyens de se rattraper avec tout ces cailloux volants, un simple sonido pouvait lui permettre de naviguer entre chacun d'eux. C'est à ce moment précis qu'Akahebi eut une réaction des plus normales pour quelqu'un se trouvant dans sa situation : il cria à pleins poumons un « Oooooooooooohé » dans le plus pur style montagnard, tapa le sol du pied, eut un fou rire pendant cinq minutes, tapa dans ses mains, se mit à danser, tapa sa tête par terre et enfin il se pinça à répétition en espérant pouvoir ouvrir les yeux sur le plafond de son laboratoire adoré. Rien n'y faisait, il était toujours là, perdu au milieu d'un vol de rochers anonymes probablement dans un autre monde que celui qu'il connaissait. Et il était seul. L'était-il vraiment ? Un coup d’œil plus attentif lui confirma que non, il n'était pas l'unique paumé dans le coin, il y avait même une jolie petite femme pas très loin, avec une espèce de serre-tête en forme de heaume. Il pouvait distinguer deux autres silhouettes plus en avant, il n'arrivait pas à les préciser correctement, mais peu importait.

Non, ce qui comptait là, ce n'était pas de reconnaître tout le monde, c'était de savoir COMMENT diable s'étaient-ils tous retrouvés ici ? Plusieurs explications possibles, la première et la plus plausible étant que le Novena était en train de fantasmer ou de rêver, partant de ce postulat il pouvait se comporter comme il le voulait si il était victime de son propre subconscient. La deuxième, le Docteur avait un humour très spécial, anglais oblige en même temps, et avait décidé de leur faire une farce que seul lui pouvait apprécier, c'était possible. La troisième et dernière, le scientifique était en pleine hallucination, causée par les émanations d'un des nombreux gaz et venins toxiques qu'il était en train de mettre au point dans ses quartiers. Honnêtement il ne savait pas laquelle de ces raisons semblaient être la meilleure, il décida donc de laisser venir les choses comme elles s'amenaient à lui, et entreprit de s'enquérir de l'état de la demi-femme (elle était pas grande sérieusement) en usant de son tact légendaire et de son charme de renom. Il évita cependant de bouger de sa plate-forme, haussant la voix pour se faire entendre. Malheureusement pour lui, les lieux résonnaient énormément, il y avait donc de fortes chances que les deux autres illustres inconnus saisissent ce qu'il allait dire.

« - My Lady ? Vous allez bien ? Ohé, un deux, un deux, vous me recevez ? Si vous savez quoi que ce soit sur ce qui est en train de nous arriver, je suis preneur, même si je doute que quoi que vous puissiez me dire arrive à me convaincre. (Il remit ses lunettes en place et se tourna vers les autres « invités »). Bel endroit n'est-ce pas ? Vous avez été victime de ce charlatan vous aussi ou... Suis-je dans une dimension parallèle ou une sornette de ce genre ? »

Citation :
Décor surréaliste, pleins d'îles qui flottent un peu comme dans Avatar, mais en beaucoup plus petites. Elles sont fragiles et on peut facilement sauter de l'une à l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2741-sarujie-akahebi-termine

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Sam 13 Déc - 16:18

Il y avait quelque chose dans l'air… quelque chose de bizarre. Elizabeth aurait pu le jurer. Elle ne savait pas bien ce qui clochait, mais il était inutile de nier que quelque chose ne tournait pas rond. Déjà, où était Thomas ? Son ami pratiquait le sommeil polyphasique et suivait la méthode Everyman, dormait ainsi trois heures par nuit ainsi que trois siestes de vingt minutes à intervalles réguliers. Ne dormant ainsi que quatre heures par jour, il gagnait du temps qu'il mettait à profit pour la lecture ou tout simplement pour veiller plus efficacement sur l'héritière Neville.

Mais cela n'a pas vraiment d'importance ici. Le problème c'était qu'il devrait déjà être revenu auprès d'elle depuis cinq minutes au moins. Une broutille pour beaucoup, mais lorsque l'on savait que le Spencer était réglé comme du papier à musique, il était difficile de prendre cela pour un point anodin.

Aussi se moqua-t-il de la bienséance et alla faire irruption dans sa chambre. Flottant au-dessus de son lit, en place de Thomas, se trouvait une sorte de sphère sombre. Enfin, il semblait plus s'agir d'un cercle à l'apparence humide… Curieuse, elle s'en approcha… commença à tendre la main vers la surface liquide...
    - Mais qu'est-ce qu-

- SCHWOUB -
Elle venait de se faire aspirer. De disparaître tout simplement, mais dans le seul but de se retrouver… ailleurs… Qu'est-ce que c'était que ça ? Un monde austère constitué d'un ciel étoilé fournissant la luminosité ambiante suffisante, ainsi que de la petite plate-forme où elle se trouvait. Thomas, au bord de celle-ci, se retourna alors vers elle en entendant le bruit de succion.
    - J'étais sûr que tu ne tarderais pas. Tu ne t'es pas fait mal ?

Lui lança-t-il comme si la situation était banale, en s'approchant et lui tendant la main pour l'aider à se relever. Mal ou pas, elle semblait en train de fulminer, son visage se plissant peu à peu sous la colère qui finit par éclater à peine fut-elle remise sur pieds. Pieds dont elle usa d'ailleurs, pour en martyriser le sol avec l'agacement d'une enfant.
    - Je suis de très, très, TRÈS… mauvaise humeur… Attend… on flotte là ?
    - Oui, on flotte. Regarde Liz ! Elles flottent toutes en bas ! Et lui là-bas, il flotte aussi.

Elle s'était rapidement calmée en se rendant compte que ses coups de pied faisaient bouger ce qui s'avéra être une île flottante. Elle s'approcha du bord avec Thomas pour voir ce dont il parlait et en effet, il y en avait d'autres qui flottaient plus bas. Ils étaient juste perchés sur la plus haute d'entre elles. Il lui fallut cependant être attentive pour remarquer ce « il » à qui il faisait référence. Un petit homme sur un tricycle. Un regard mauvais, carmin, alors que sur ses joues des tracés de la même teinte formaient un colimaçon. Il volait à une vitesse folle, les rejoignant bien vite, monté sur son tricycle volant. Sa voix rauque et presque robotique éclata alors, semblant parvenir directement dans leurs centres nerveux sans avoir à passer par leurs tympans.
    - Messieurs Sarujie, Clotho. Mesdemoiselles Neville, Shihôin. On va jouer à un jeu ! J'ai placé à vos chevilles des dispositifs contenant une grande quantité d'hormones. Vous avez dix minutes pour vaincre vos adversaires, après quoi ces dispositifs vous injecteront mon élixir qui vous transformera alors en personnages de Naruto ! Faites le moindre geste pour vous débarrasser de vos dispositifs et vous recevrez tous les quatre une dose importante de ce sérum.

    Les équipes sont : Shihôin et Sarujie contre Neville et Clotho.

    Que le jeu… COMMENCE !

L'homme au tricycle fila alors à toute allure, ne constituant rapidement plus qu'un petit point lumineux à l'horizon. Maintenant qu'il en avait parlé, Liz ressentait en effet différentes énergies spirituelles aux alentours. Lequel pouvait bien être ce Clotho ? Cependant, une autre question la tracassait beaucoup plus.
    - Il a bien dit en personnages de Naruto ? Mais c'est horrible !
    - Heu… pourquoi il a pas dit mon nom ?
    - Peut-être parce que tu es un larbin, Thomas.
    - Enfin, c'est tout de même moi qui ai été attiré ici le premier. Je ne vois pas pourquoi je-
    - C'est moi qu'il voulait. Tu es un appât. C'est triste, mais bon, c'est comme ça, il faut l'accepter… En attendant je t'imagine très mal en Sasuke alors tu vas me faire le plaisir d'arrêter de râler et de m'aider à gagner !

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Sam 13 Déc - 22:29

Il y a des jours où rien ne se passe comme prévu. Ce matin Arisu découvrit une sorte de télécommande qu’elle jugerait d’avoir déjà vu dans une série télé. Un petit mot de sa sœur accompagnait le présent. De ce qui est écrit cette zappette lui permettrait de voyager entre les mondes sans passer par le dangai. Intéressant, mais si cela se rependait, il serait très difficile de contrôler les allées et venues de tous les shinigamis. Une question subit, pourquoi sa grande sœur lui laissait son invention ? Certes, l’objectif étant que la petite demoiselle teste l’engin, mais pour quelle raison son ainée n’était pas à ces côtés ?
Le bras droit devant elle, appuyant sur l’unique bouton, une sorte de spirale apparue rappelant vaguement celle d’un lavabo qui se vide de son eau. Le pas hésitant la noble choisis de faire confiance à la scientifique, avant de se faire brutalement aspiré dans le portail.

Sa conscience vacilla, combien de temps, une donnée inconnue ? Aucune importance à l’heure actuelle. La Shihôin se trouvait sur un morceau de terre flottant dans un ciel étoilé. Bon, maintenant que la phase découverte était finie, il lui fallait rentrer. Reprenant le mot, elle remarqua que l’écriture continuait des deux côtés du papier. Un soupire, suivit d’une immense envie de hurler. Retenu par la fierté d’Arisu de se contenir envers et contre tout, malgré les circonstances et que le domaine semblait désert. Le message notifiait qu’elle devrait attendre cinq heures avant de pouvoir réutiliser l’appareil.

Se relevant, elle se déplaça autour de son petit îlot à chaque pas une sensation de s’enfoncer dans ce qui sert de sol. Faisant le tour, observant ce nouvel environnement. Des îles à perte de vue, un ciel rempli d’étoiles l’éclairant sans gêné la visibilité par un manque de lumière ou un par un surplus de luminosité. Au bord de l’île, une femme aux cheveux roses accompagnés d’un homme brun apparaissait dans son champ de vision. Un sursaut lorsque la voix d’un homme à la chevelure carmin à l’image de son ensemble retentit à sa droite, aussi perdue que l’aristocrate. Étonnant, comment se faisait-il qu’elle ne l’ait pas ressentie ou entendue avant ? Reprenant sa contenance, un visage inexpressif et s’adressa au gentleman d’un timbre monocorde.
    Navré, j’ignore de qui vous parlez. Je suis ici à cause d’une invention étrange de ma grande sœur de scientifique, vendu comme un moyen de voyager entre les dimensions. (Lui montre la télécommande avant de la ranger). Hélas, je vais devoir attendre quelques heures pour faire le chemin en sens inverse. J’ignore également qui est votre charlatan, mais il se peut qu’il m’ait trompé également par un autre procédé. Pour l’endroit oui, nos avis se rejoignent il ne nous manque seulement un feu de camp et des sacs de couchage ou des tentes et ensuite on obtient un cadre idyllique pour le camping.

Soudain, une voix surgit du néant, avant de localisé un nain de taille ridicule, même en comparaison de la Shihôin. Les yeux maléfiques et la figure barbouillée du genre clown ou marionnette bon marché. Bizarrement, sa voix n’avait pas l’air de filtrer par les oreilles, mais semblait venir directement dans leur crâne. Donc c’était lui le responsable de cette mascarade ? Et afin d’obliger ses victimes à participer à sa farce. Il les menaça avec un stratagème que seul un esprit issu du mal primordial pouvait imaginer. La sentence si Arisu et ce Sarujie ne vainquaient pas, il serait transformé en personnage de Naruto. Dans l’esprit de la noble, cela ne signifia ni plus ni moins que la mort. Jamais elle n’oserait rentrer parmi les siens en possédant une apparence apportant la honte et le déshonneur sur sa famille. Une disgrâce qui risquait même de renvoyer l’intégralité des Shihôin en quarantaine au-delà du Rukongai. Ressentant à nouveau reiatsu, elle ressentit l’aura de l’arrancars. Soupirant, elle préférait de loin une entorse à ses principes plutôt qu’une disgrâce.
    Bien, monsieur Sarujie. Arrancar ou non, nous devrons faire équipe pour éviter un sort funeste. Ce Clotho est également un shinigami, mais je vous interdis toute retenue envers quiconque. De plus, s’il venait disparaître cela ne serait pas une grande perte, au contraire. Une fois, débarrasser de toute opposition, attraper cet individu, que je lui fasse manger son tricycle.

Une déclaration avant l’affrontement imminent sans une once d’émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Dim 14 Déc - 17:05

Un jour tu te reposes, tranquillement. Tu fermes les yeux pour te reposer. Tu dors quelques secondes. Tu rouvres les yeux pour prendre ton verre d'eau posé sur la table de chevet, et paf. T'es ailleurs. T'es à l'ouest, au sens littéral. J'me lève rapidement. Je rêve ou quoi ? Parce que si je rêve, j'suis trop balaise. J'imagine des trucs que j'ai encore jamais vu. Ou alors ... ou alors c'est le produit de la douzième que j'ai testé hier qui montre enfin ses effets. Youpi ... Je regarde rapidement autour de moi en bougeant un peu. Non, ça me semble réelle. La sol sous mes pieds, l'odeur, le courant d'air ... C'est comme si j'avais été ... téléporté, tout simplement. D'un seul coup, un étrange spécimen se met à hurler. Mais c'est pas pour moi visiblement. Je le regarde. On est loin. Avec lui, j'aperçois une jeune femme que j'ai déjà rencontré. La vice capitaine de la ... dixi */ Non, de la neuvième division. Quelqu'un en tricycle se promène vers nous. Il annonce les règles. Faire équipe, battre les autres ou être transformé en personnages de Naruto. Je déglutis. Je regarde rapidement les deux autres gus. Un couple. Je suppose qu'il s'agit de mademoiselle Neville ... Puisqu'il y a deux couples, qu'Arisu est avec l'autre homme (?), il ne reste que cette femme là, la bizarre. Puis le type en tricycle disparu aussi subitement qu'il était arrivé. Je regarde encore autour de moi. J'avance. Et j'me stoppe quand j'vois que j'suis au bord. Au bord de quoi ? Bah d'une île flottante dans l'air, bien sûr. de quoi d'autre j'pourrais être au bord ? D'une cascade ? D'une falaise ? D'un puits ? Pfff, c'est pour les nuls tout ça. Je recule rapidement, ayant une peur bleue du vide. Je répond au type quand même, par politesse.

"'Jour. J'sais pas. Moi je testais une drogue du labo et pouf. J'suis ici." Je salue rapidement la vice capitaine, puis me dirige vers ma coéquipière. Enfin, vers mes coéquipiers quoi. Ca me semble suréaliste. Comment est-ce que ça a pu se produire ? j'veux dire, une drogue peut pas me téléporter dans un autre monde quand même ... C'est de la pure science fiction tout ça ... J'imagine que dans deux minutes on va voir un ptérodactyle nous passer devant le nez, qu'on va devoir le chevaucher pour partir d'ici et qu'on va vivre des aventures incroyables. Tsss. La réalité ne se passe jamais comme ça. Elle est chiante, bordélique, agaçante, elle nous détruit et passe son temps à nous rabaisser. mais au moins, c'est la réalité, et pas cette merde. J'arrive devant le couple. "Heu. Salut. On doit faire équipe si j'ai bien compris." Une demie seconde de pause plus tard, j'enchaîne. Personne ne dira que je ne suis pas coopératif. "Arisu utilise le kido. J'sais pas si vous connaissez le kido. C'et basé sur la manipulation de l'énergie pour créer des sorts bien chiant. C'est presque la seule chose qu'elle sait utiliser. Alors elle va partir là dedans. Niveau vitesse, elle se débrouille comme une experte. Et c'est tout pour elle."

Ce combat s'annonçait amusant. Arisu et moi on s'est déjà rapidement affronté. Je sais qu'elle n'utilise que le kido. Et elle sait que j'utilise les ténèbres. Mais elle ne sait pas que je me suis un peu améliorer en kido. J'ai ptet pas le même niveau qu'elle, mais j'suis plus aussi démuni face à ses attaques. Je peux les contrer désormais tout en attaquant. Et elle devrait voir la différence. Elle dit m'épargner la dernière fois. On va voir si elle en aura l'occasion ou pas. Ici, personne pour nous faire chier, pour nous donner des limites. Je dégaine mon zanpakuto et prend une posture de kendo. Deux mains posées sur mon sabre, les pieds décalés l'un de l'autre, j'attends. Pas question de perdre. je n'ai, mais alors pas du tout envie d'être transformé en un truc immonde qui ne mérite même pas d'exister. Perdre est hors de question. Mais heureusement, une phrase qu'a dit le tricycliste m'a interpellé : "Faites le moindre geste pour vous débarrasser de vos dispositifs et vous recevrez tous les quatre une dose importante de ce sérum." Ca me donne des idées. Tout plein 'idées que je vais mettre en pratique rapidement. je récite quelques phrases, qu'on pourrait prendre pour du kido. Mais en fait, non, c'en ai pas. Il s'agit juste d'une vieille formule pour avoir de la chance. Un truc qu'on utilise dans ma famille. Enfin, qu'on utilisait je devrais dire. Je jette un œil au couple.

"Vous avez une préférence pour l'adversaire, on martèle les deux ou on se concentre sur un ? En kido, il n'y a pas trop de techniques pour bloquer les attaques ou se défendre. Mais celles servant à attaquer sont plutôt agaçantes. Le mieux serait d'attaquer la femme d'abord. Celle avec le heaume sur le crâne." Je préfère préciser. Parce que pour moi, de loin, c'est deux femmes qu'on affronte. Donc bon. Si je fais l'erreur, tout le monde peut la faire. Juste avant que le combat ne commence, je libère mon zanpakuto avec la phrase : "Guide les dans les ténèbres, Furidamu." Mon cercle de ténèbres apparaît sous mes pieds tandis que mon sabre devient noir. Voilà, j'suis prêt. J'vais essayer de m'occuper de la vice capitaine. Et cette fois, pas de quartier. J'suis encore à la treizième pour le moment, mais j'vais ptet passer dans une autre. Alors je dois tout donner, pour me prouver que j'en suis capable. J'suis pas qu'un type de troisième zone. Je peux. Non. Je suis un type de première zone. Je le sais. Alors je vais me le prouver une bonne fois pour toute. C'est parti !

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Novena Espada

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Dim 14 Déc - 21:07

Akahebi fut subitement secoué par une série de spasmes nerveux. Il tapait du pied sans s'en rendre compte, son œil droit avait décidé de s'ouvrir et de se refermer sans la moindre autorisation de sa part et sa bouche restait immobile, figée. Le mini-clown sur son tricycle volant voulait jouer à un jeu et il en avait énoncé les règles avant de disparaître au loin, c'était ce qui avait causé l'état de choque dont était victime le scientifique. Comment un être aussi cruel pouvait-il exister ? On s'en fichait qu'il puisse léviter en pédalant sur un vélo à trois roues, E.T avait fait pareil avec seulement deux roues et en plus c'était un gosse qui l'avait tracté, non c'était son génie diabolique qui était irréel, qui forçait le respect. Pour quelqu'un comme le Novena, la situation dans laquelle il se trouvait était en quelques sortes le nirvana absolu de la torture, la quintessence même du sadisme, le Saint-Graal de la malveillance, le génome X, l'évolution, la prochaine étape du concept de tourmente, l'épicentre d'un séisme de saloperie d'ampleur dix sur l'échelle de Richter, la muraille de chine de la souffrance, la cerise d'agonie sur le gâteau universel du désespoir, le paroxysme de... La, la... Il n'en avait plus en stock pour exprimer ce qu'il ressentait actuellement. La peur indicible de se retrouver à l'état de « D4rk Sasuke #emouchiwa » était omniprésente, grouillante, inquiétante.

Une larme coula sur sa joue, puis il se reprit. C'était magnifique, indescriptible, il devait retrouver cet individu et lui demander de le prendre comme disciple. Même Sima devait trembler face à un énergumène de cet acabit, à moins qu'il... Qu'il ne soit la réincarnation de ce dieu déchu ? Son charisme et sa carrure de prodige absolu le lui permettait, assurément. Le Sarujie se recentra, il ne fallait pas qu'il oublie les enjeux qui le retenaient ici et les conséquences de ses actes futurs. Puis honnêtement, si il devait choisir un ou une compagne, il préférait de loin les gentlemans en costume, un peu dans son style, ou les femmes de caractère qui partageaient sa vision du monde, les deux lui convenaient. Mais là n'était pas la question, il devait réfléchir à une stratégie si il voulait se sortir de là. Déjà, il devait faire équipe avec la Shihôin, une shinigami, bien il n'avait pas vraiment le choix puis de toute façon cela n'avait pas l'air de la déranger non plus. Elle lui avait rapidement expliqué ce qui lui était arrivée avant d'être interrompu par le MOZART DU CRIME en personne, une histoire de téléportation des plus classiques. Plus rien ne l'étonnait désormais, ses convictions de chercheur avaient tellement été bafouées dernièrement que bon...

Elle lui indiqua la nature de Clotho, son adversaire donc, un shinigami aussi. Il n'avait pas l'air bien méchant, de plus il se mit en tête de balancer des tonnes d’informations et de consignes à sa partenaire de fortune (et son esclave ? Servant ? Laquais ? Valet?) en ignorant l'arrancar et la hobbit. L'Espada eut un rictus moqueur, ces humains, car c'était ce qu'ils semblaient être aux premiers abords, auraient intérêt à être patients et à garder la tête froide. Le serpent rouge réfléchit à toute vitesse en rassemblant les informations essentielles, puis mit en place un plan qui lui semblait plutôt pas mal pour entamer les hostilités. Oui, il n'allait pas rester planté là, l'ombre de Madara planait sur lui et il n'avait pas envie de subir une drastique chute de charisme, alors autant y aller franco pour une fois ! Pas le temps d'être lâche ou de prévoir une porte de sortie ! Il tourna la tête en direction de sa coéquipière et lui lança sur un ton jovial :

« - Sarujie Akahebi, pour vous servir ma chère. Vous êtes resplendissante soit-dit en passant, votre beauté pure et innocente égale la... Ahem, excusez-moi, je n'ai pas trop le temps pour ça. (Il désigna du doigt leurs ennemis et remit ses lunettes en place avant de reprendre). Je ne sais pas vous, mais moi je tiens à mon apparence, alors on a tout intérêt à se bouger. Préparez-vous, je vais envoyer la sauce, tâchez de me couvrir du mieux que vous le pourrez. Enfin, je vous fais confiance, vous devez probablement être plus expérimentée que moi en terme de combat. »

La Neuvième Épée relâcha son reiatsu d'un coup, certains petits îlots alentours éclatant sous la pression. L'air devint malsain, humide, au fur et à mesure que son aura englobait l'endroit, la maladie planant à chaque recoin. Il enchaîna directement et mordit sa main, éclatant ainsi une capsule de venin présente à l'intérieur qui permit à son corps d'intégralement se recouvrir d'écailles, sauf son visage d'ange, évidemment. Un sonido plus tard, il se retrouva en face de « Mademoiselle Neville » et envoya sa jambe droit vers sa tête, sans aucune pitié ou éloge de bon goût sur son physique avantageux ou son délicat minois. « Game on » comme on disait dans le jargon, Akahebi n'avait pas fait dans la dentelle, voilà qui ne lui ressemblait pas mais bon, il allait tout mettre en œuvre pour se montrer digne de Jigsaw-senpaï et de suivre ses enseignements. Et accessoirement éviter de se transformer en personnage de Naruto.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2741-sarujie-akahebi-termine

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Dim 14 Déc - 23:03

Intérieurement elle était en train de bouillir. Quel manque de respect quand même ! L'entraîner elle dans cette dimension étrange et lui mettre ce dispositif à la cheville – quand ? quand est-ce qu'on lui avait collé ça ? – c'était vraiment insultant. Et puis avec la couleur de sa chevelure, elle était carrément prédisposée pour se coltiner la tête de Sakura, et ça, elle préférait encore mourir sur-le-champ. Les mâchoires serrées, sans un mot, Liz fit apparaître Zerstörung en tendant la main droite. Équipée de son énorme marteau, la petite anglaise fit également éclater son Reiatsu. S'il fallait en découdre, elle serait au rendez-vous, guidée par cette colère qu'elle ne parvenait déjà plus à contenir.
    - Ainsi vous êtes Clotho. Je suis Liz, et voici Thomas. Si vous estimez qu'il est préférable que nous nous focalisions sur elle, alors je vous fais confiance. Je ne vous demanderai qu'une chose...

Elle venait de parler sans le regarder, son attention fixée sur leurs adversaires, le regard empli de détermination. À présent, elle tourna tout de même l'espace d'un instant son visage vers le Shinigami, qu'il puisse voir à quel point elle ne rigolait pas sur sa requête.
    - Faites-moi une promesse. Celle que nous allons remporter ce combat !

S'il s'assurait de tenir cette promesse, alors l'héritière Neville serait prête à écouter ses directives et à tout donner. La menace, l'épée de Damoclès qui pesait sur leurs têtes était bien trop lourde. Elle s'adressa alors en anglais à son ami, s'assurant que l'ébauche de plan serait suivie.
    - Tu as entendu, Thomas ?
    - Oui, Milady.

Non loin, l'Arrancar aussi libéra sa pression spirituelle, plus ou moins équivalente à la sienne. Et son attaque fulgurante lui permit d'être le premier à se mettre en avant dans ce combat. Manifestement elle n'était pas la seule qui désirait éviter la punition plus que tout. Elle opposa son bras gauche au coup de pied de l'être aux cheveux rouges, mais la douleur fut immédiatement très vive. Puis, ses couleurs commencèrent à s'atténuer, tout comme sa densité… Ce n'était là qu'une image rémanente, si bien reproduite qu'elle donna même l'impression d'avoir pris le coup de plein fouet. Elle n'aurait pas cru qu'il frapperait si fort si vite, et son bras était d'ores et déjà très douloureux. Mais l'aristocrate ne s'y attarderait pas. Elle avait assuré au Shinigami qu'elle suivrait son plan.

Thomas s'y appliquait d'ailleurs déjà. Il s'était déplacé sur une plate-forme flottant dans le dos de la petite Shinigami et avait tiré trois flèches puissantes dans son angle mort. De quoi déjà causer des dégâts notables. Liz quant à elle prit le pli d'une offensive plus frontale. Un Hirenkyaku pour se retrouver au corps-à-corps et à cette courte distance pouvoir balancer lourdement son marteau de guerre en plein visage de la Shihôin. Elle n'avait pourtant rien contre elle… mais si c'était là le seul moyen pour éviter l'effroyable transformation, alors elle les briserait !

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Lun 15 Déc - 18:42

Travailler main dans la main avec un arrancar n’a rien d’engageant depuis la traitrise de Grimmjow remontant à la guerre contre les Maho Tsukai, mais ici il s’agit d’un cas de force majeure. Donc Arisu devra faire équipe avec sous peine de se transformer en Naruto dans dix minutes ou en cas de défaite. Autant une nouvelle alliance est une disgrâce envers la haute noblesse de la Soul Society, autant il n’y a aucun mot existant pouvant exprimer l’horreur de la menace lancée par cette marionnette. Ou alors les adjectifs le qualifiant sont inconnue du vocabulaire de l’aristocrate. Avant que l’affrontement commence, elle put répondre à son comparse de fortune, sans faire part des compliments de ce dernier.
    Shihôin Arisu. Choisissait votre cible, je ferais au mieux de mes compétences pour vous couvrir.

Et Sarujirie relâcha son reaitsu suite à ces paroles. Les îlots les plus fragiles s’écroulent, la noble elle-même manque de plier les genoux, mais reste debout. S’il lui faut une autre raison de se motiver à apprendre à faire ressortir son reaitsu. À croire que depuis quelque temps savoir faire est devenu un prérequis pour participer à de véritable bataille. Akahebi se mordit la main, la morsure eu pour effet de le transformer en monstre écaillé et fonça avec une vélocité sans pareil, arrivant sur cette Neville sans donner la possibilité à ses compagnons d’intervenir donnant un coup de son pied au visage de l’humaine. Bien qu’étonnamment puissant en comparaison de sa célérité. Pourtant malgré les réflexes de la Quinçy elle dut encaisser en partie l’assaut. Le comble est que même cette jeune demoiselle parvenait à imposer une telle pression, ignorant par ce déploiement d’énergie l’aura de l’arraché. Arisu devra s’accommoder cette fois-ci d’un air lourd, humide, la sensation d’une santé en déclin et de résister à l’envie de s’agenouiller.

Recherchant où s’était caché le second humain, elle ne tarda ne pas le repérer, dans son dos et son maitre attaquant de front. Une attaque en simultané trop brutal pour être totalement contré. Les trois Danku érigés en rempart protégeant la petite demoiselle demeuraient insuffisants. Un flèche tirée par le laquais passa et rencontra le serre tête ressortant indemne du choc mais la résonance infligea des dégâts mineurs au crâne de la petite dame. Quant à l’autre, le mur cristallin ne fit qu’amortir le choc envoyant voler dans le décor la Shihôin. Atterrissant non loin de son acolyte, elle avait bien l’intention de frapper fort également. Se relevant en tenant la tête et massant son épaule. Elle doit vite se retrouver ses esprits car visiblement elle serait la cible de bien des assauts.

Spoiler:
 


Dernière édition par Shihôin Arisu le Lun 15 Déc - 20:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Lun 15 Déc - 20:08

Arisu, je crois que tu as mal compris le tour du PNJ de Liz... En effet, celui-ci te décoche trois flèches de niveau 3 (correspondant donc à 3 actions). De fait, il va sans dire que ta défense ne suffit pas à bloquer tout ça. Je t'invite donc à modifier en conséquence.

▬ Melody


PS : comme ta phrase est un peu ambiguë concernant le Reiatsu, l'augmentation des dépenses sera bien en place pour tout le reste de ton combat et pas juste le tour suivant. Je préfère juste le préciser au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Lun 15 Déc - 22:32

Comme on pouvait s'y attendre, le type relâche son reiatsu. Puissant. Très puissant. Mais pas au point de me faire perdre mes moyens. J'ai vu pire. Pour contrer les effets, je déclenche le mien aussitôt. Ca en devient une habitude il faut croire. Tout le monde libert son reiatsu, excepté Arisu. Elle ne possède pas encore de technique assez puissant pour contrer ça ? Dommage pour une vice capitaine. Le type semble être un arrancar en fait. Je serre les dents. L'avant dernier arrancar que j'ai croisé nous a aidé contre Mayuri. Le dernier était le roi, Grimquelquechose qui a trahit et tué notre capitaine commandant. Et ça, ça a beau faire deux ans, je l'ai toujours en travers de la gorge. Mais je sers les dents un peu plus, et j'avale difficilement. La jeune femme avec qui j'étais me demande de promettre qu'on allait remporter le combat.

On ne gagnera pas. Mais on va remporter la victoire.

J'lui annonce ça tranquillement, comme si je venais de lui dire que j'aimais le beurre de cacahouètes. Il y a bien des manières de gagner un combat, et encore plus d'obtenir une victoire sans gagner. Mon point fort, c'est ma tête. Sans elle, je ne vaux rien, et je ne suis bon à rien. Par chance, quand elle est attachée, je peux être utile. Le charmant petit couple fonce vers Arisu tandis que les ilots éclatent. Les petits. Ils ne supportent pas les pressions spirituelles. La mienne est plus faible que celle des deux, sans aucun doute. Mais je libre de bouger correctement, donc je ne m'en plains pas. Liz vient de subir l'assaut de l'arrancar. Si je m'écoutais, j'irais lui mettre mon pied où je pense. Mais la jeune femme ne s'en formalise pas et attaque. La shinigami contre comme elle peut avec son kido. Mais elle ne pourra pas tout contrer, alors c'est le moment de lui en mettre plein les dents. Je récite rapidement l'incantation du kido. "Étoiles du matin, empalés sur le sol, bénie par la Mère-Terre, ennoncez votre verdict, rendez la justice. Jūshō-do."Une fois fait, je fonce. Pendant que la jeune femme se remet de l'attaque qu'elle a subit, six bâtons sont apparus dans ma main. Elle n'a pas bougé durant l'assaut. Je passe rapidement par derrière l'ilot afin de monter et d'arriver derrière ma cible. Je lance les six bâtons en l'air. Pendant ma montée, les ténèbres m'ont recouvert. Je me retrouve au niveau de la femme, et je frappe derrière elle. Je fais mine de vouloir la frapper à la tête avec un geste à la verticale en montant. Une fois arrivé au niveau de sa tête, je redescends mon bras rapidement. Les griffes foncent vers les jambes de la descendante du clan des Shihôin. Pourquoi ? Parce que je vise le dispositif à sa cheville, bien sûr.

Je vous ai dit qu'on est pas obligé de vaincre pour gagner. Si l'un se transforme en personnage de Naruto, on gagne automatiquement. C'est l'objectif de ce premier tour, voir si c'est vrai ou pas. je l'attaque aussi fort et aussi vite que je peux. Mes griffes tranchent. Est-ce du métal ? De la chair ? un kido ? Autre chose ? Peu importe. Tranchantes comme des lames de rasoirs, ou comme des zanpakuto en somme, pas grand chose ne peut les arrêter. Alors est-ce que ça va briser les dispositifs ? Est-ce que ça va transformer Arisu en personnage de Naruto ? Est-ce que ça va me transformer ? Aucune idée. Mais j'essaie un truc au moins. J'utilise mon cerveau. Si ça ne fonctionne pas, tant pis. J'essaierai autre chose. Après mes attaques, la terre sous les pieds de la shinigami semble toujours aussi stable. Tous les ténèbres qui m'enveloppent et me donne l'apparence d'une bête s'envolent vers le ciel. Puis ils explosent, et retombent sous forme de pluie noire. Pendant que chacun regarde le ciel, le cercle de ténèbres sous mes pieds foncent vers Arisu et essaie de lui emprisonner les jambes pour l'empêcher de bouger. Si l'homme vient dans la zone, il sera pris au piège lui aussi. Donc soit il se paralyse pour essayer de l'aider, soit il attaque Liz et je la protège, soit il m'attaque et laisse Arisu livrée à elle même. Je dégage de là rapidement, esquivant mon propre kido dont les bâtons viennent se planter dans le dos. Je me retrouve près de Liz. J'me met bien au centre. Tant que je ne regarde pas en bas, c'est bon. Et quand bien même je le ferais, le socle noir opaque sous mes pieds me protège à la fois de tomber et de regarder. Je secoue Furidamu comme si j'effectuais une danse. Puis je reprend du sérieux. Nos attaques n'ayant visé qu'Arisu, il est fort possible qu'ils ai compris qu'on va s'occuper d'elle d'abord. Ce qui donne le champ libre à l'arrancar. Mais si jamais il touche de trop cette Liz et son Thomas, j'devrais les aider quand même. Parce qu'à un contre deux, c'est plus chaud qu'en combat double. Le but est donc d'éliminer l'un de nous quatre d'abord, pour affronter le dernier partenaire en duo et le vaincre. Simple comme bonjour. Sur le papier en tout cas. Parce qu'en pratique, vachement plus ardu.


Arisu est faible au corps à corps. J'viens d'essayer un truc. Ca devrait tripler la gravité autour d'elle, mais ça touche tous ceux qui entrent dans le périmètre, alors faîtes gaffe. Les ténèbres sur ses jambes devraient l'empêcher de bouger, vous devriez donc avoir le champ libre pour attaquer. Ne vous souciez pas de l'arrancar, je m'occuperai de vous défendre comme je le pourrais. Concentrez-vous sur l'attaque, vous semblez être meilleure que moi. Je lance ces phrases à l'attention de l'humaine. J'lui avoue qu'elle semble meilleure que moi, et j'ai aucun soucis avec ça. Le kido augmentant la gravité combiné à mes ténèbres devraient la ralentir assez pour permettre au couple de profiter de l'occasion. C'est maintenant qu'on doit tout donner. Elle est affaiblie, on DOIT en profiter !


Techniques:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Novena Espada

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 16 Déc - 0:37

Akahebi pensait y avoir été fort. Et bien il n'avait pas été le seul à être dans ce cas. Il était évident que le prince du sadisme Jigsaw-senpaï avait su motiver ses troupes pour qu'ils participent à son horrible jeu, ni la Neville et son valet et ni son acolyte shinigami se bridèrent ou se modérèrent dans leurs actions. Qui était-il pour les juger, il avait fait exactement pareil ! Bref, ce fut une véritable démonstration de techniques, certaines plus exotiques que d'autre. À commencer par la dame au marteau, qui avait trouvé le moyen d'atténuer l'offensive du Novena d'une rapide esquive, néanmoins elle avait subi quelques dégâts même si il ne pouvait pas vraiment en évaluer l'étendue dans l'immédiat. Le gentleman nota rapidement que la libération de son reiatsu avait été contré par l'humaine et plus ou moins atténué par son autre opposant, il n'en tirerait pas de réel avantage par la suite. La jeune aristocrate, du moins c'est ce que son apparence suggérait, avait enchaîné avec un violent assaut coordonné sur la Shihôin, simple mais redoutable. Son serviteur se battait comme ces fameux Quincys, l'arrancar ne savait pas si sa maîtresse en était aussi, après tout elle n'avait fait que manipuler son arme et exécuté un ou deux mouvements plutôt rapides.

De son côté, Arisu avait tenté de se défendre du mieux qu'elle pouvait en utilisant le kido. Malheureusement elle ne fut pas au bout de ses peines, car elle fut victime d'un combo de la part de l'autre membre du « trio infernal », à base de coups et de kido orienté cette fois-ci sur l'immobilisation. La situation était brièvement analysée, la Neuvième Épée devait mettre en place la suite de sa stratégie sous peine de voir s'écrouler sa ravissante partenaire sous ses yeux. Et il était clair qu'en deux contre un, voire même trois, il ne serait pas à la hauteur, il avait besoin d'elle encore un peu. Et puis sa spécialité, c'était la manipulation et la fuite, bien qu'il ait de quoi se battre un temps, il arriverait très vite au bout de ses capacités. Vu qu'il ne pouvait pas se renouveler indéfiniment, il deviendrait prévisible et par conséquent moins dangereux, il devait palier à cela au plus vite. Plusieurs choix s'offraient à lui, il pouvait soit essayer d'aller prendre quelques dégâts à la place de la Shihôin, soit s'en prendre toujours à la même cible, soit rentrer en plein dans le shinigami dissident... Ou ne rien faire, tourner les talons et essayer de percer les mystères insondables de ce tout nouvel univers qui s'ouvrait à lui. Bon, il s'abstiendrait, n'oublions pas qu'il pouvait se changer en abomination si il ne sortait pas vainqueur de cette échauffourée.

En toute logique, il ne pouvait pas venir en aide à son alliée de fortune, il risquait de s'empêtrer dans tout les dispositifs spirituels qui avaient été mis en place, entre ces étranges bâtons et cette flaque noirâtre cela ne lui disait rien qui vaille. Ensuite, il avait déjà commencé à attaquer une proie en particulier, ce serait bête de changer maintenant et de répartir ses attaques de manière sporadique. Et puis en y réfléchissant bien, si sa prochaine action était suffisamment violente, brutale, il pourrait gêner la Neville afin qu'elle profite le moins possible de l'ouverture que lui avait offert Clotho. Cela semblait être le meilleur compromis, le plus sage, Arisu allait devoir lui prouver une fois de plus qu'elle était capable de se défendre convenablement. Le Sarujie eut un rictus moqueur puis se passa la main dans les cheveux, se retournant et se concentrant. Il se permit même une petite tirade avant d'y aller, histoire de piquer à vif ses antagonistes :

« - Ah ah ah ! On dirait que vous faites tout votre possible pour vous changer en l'être de vos rêves ! Je suis désolé, moi, personnellement, je trouve que le style « Uchiwa » ne me conviendrait pas, mais peut-être que vous ça vous plairait ! Les goûts et les couleurs, vous savez... (Il enleva lentement ses gants en faisant bien attention de ne pas toucher ses ongles). Ils sont si mystérieux, énigmatiques, sombres, torturés... »

Il ne termina pas sa diatribe et lança son sonido sans sortir d'autres insultes d'aussi gros calibre que celles-ci. Il y avait été un peu fort mais tout était bon pour prendre l'ascendant psychologique. Il se réceptionna à côté de l'aristocrate avec élégance, vérifia qu'il avait correctement maintenu l'effet du venin de tout à l'heure sur son corps et envoya une fois de plus sa jambe en direction du flanc de sa cible. Il ne s'arrêta pas là, tournoyant sur lui-même et tentant de griffer l'épaule, littéralement, de la dame au marteau afin de lui faire goûter à sa plus puissante création du moment. Chacun de ses coups avait été renforcé pour rendre cette offensive plus meurtrière encore. L'affrontement avait débuté et pourtant la fatigue le gagna, il n'y avait pas été avec le dos de la cuillère et il devrait faire plus attention à ses prochaines manœuvres si il ne voulait pas s'évanouir par manque d'énergie spirituelle ! Lui, l'éternel lâche, donnait tout ce qu'il avait pour ne pas subir l'ultime courroux des enfers, il envisageait même sérieusement de recourir à sa ressurección ... Si il en serait encore capable après, ce qui était moins sûr.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2741-sarujie-akahebi-termine

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 16 Déc - 3:50

You'll Never Walk Alone, Thomas !:
 

Le discours de son partenaire serait vite oublié, tout comme tout ce qu'il s'était déroulé jusqu'à présent. Petit retour sur les faits tout d'abord.

La petite Shinigami s'était défendue tant bien que mal mais l'assaut conjoint des deux Quincys n'avaient pas pu la laisser indemne bien entendu. Après quoi ce fut aux deux Dieux de la Mort de s'opposer, alors que Liz s'était mise en retrait pour laisser la place. Depuis le début du combat, les brefs assauts se succédaient, et après le sien Clotho revint vers elle alors qu'elle s'était mise à hésiter. L'Arrancar avait montré qu'il ne fallait clairement pas le négliger. Le bras gauche en mauvais état de la petite anglaise pouvait en témoigner. Le manipulateur d'ombre semblait pourtant vouloir continuer à se focaliser sur sa consœur. Il attendait de la Quincy qu'elle l'attaque désormais pour profiter du créneau qu'il offrait, mais sans trop s'approcher. Bien… Il lui fallait se positionner pour que sa frappe soit le plus rentable possible.

Elle sautilla alors de plate-formes en plate-formes, profitant du fait qu'elles n'étaient jamais bien éloignées l'une de l'autre. Jamais elle n'arriva en position cependant. Thomas l'avait remarqué avant elle. Lui, il avait entendu la provocation – elle était déjà quant à elle à écouter Clotho – et savait donc qu'elle serait sans doute encore une fois la cible. Alors qu'Akahebi avait ôté ses gants, le Spencer ne s'était pas longuement demandé quelle en était la raison. Le prochain coup devrait être évité, coûte que coûte.

Le jeune homme aux cheveux blancs avait alors tenté de ralentir l'Arrancar. De le forcer à éviter, de lui faire perdre de son élan et de sa puissance. Il tira sur lui à feu nourri, mais l'énergie qu'il lui restait ne lui permit pas de préserver une cadence de tir aussi élevée, sa puissance chutant peu à peu. Ce ne serait pas suffisant, non. Liz était en danger. Celle-ci parut l'avoir compris également. Elle avait projeté cinq tubes d'argent autour d'elle, formant ainsi un mur énergétique protecteur qui accueilli le coup de pied. Mais Thomas le savait, les Gintôs n'étaient pas fait dans l'optique de se défendre, et cette arcane n'avait qu'une durée d'action très limitée. Et alors que la barrière commençait à se dissiper, il sut qu'il n'aurait pas le choix. Akahabi pivota, tendant le bras vers l'héritière Neville… mais celle-ci fut écartée de peu, au dernier moment.

Thomas venait de prendre le coup pour elle. Un cri de douleur, alors qu'il est projeté entraînant Liz avec lui dans sa chute. C'est son dos à elle qui se fracasse alors contre de fragiles îles flottantes qui se brisent au contact jusqu'à ce que la puissance soit finalement amoindrie et qu'ils puissent atterrir enfin. Elle le prit dans ses bras, ne voyant pas en direct les traits de son visage changer. Elle lui parlait à l'oreille, essayait de le rassurer, comprenant que le coup qu'il avait ainsi reçu pour elle était loin d'être anodin. Ses traits avaient mués, la couleur de ses cheveux s'était très nettement assombrie. Et des tracés avaient même pris place sur son front...

Tragedy !:
 

    - Je… j'ai donné ma vie pour toi – et quelle mort de merde – alors ta vie n'en vaut pas une seule… Ma vie… est une des tiennes…
    Père… j'ai finalement compris… tes sentiments… la liberté que l'on ressent lorsque l'auteur vous chie dessus une ultime fois, mais que vous savez que c'est la dernière… ah, et aussi quand vous choisissez de protéger vos amis… Aaaah...

La mort héroïque d'un génie. Ouais, c'est ça…

Liz s'écarta enfin de lui, comprenant que c'était trop tard et que ce n'était plus qu'un cadavre qu'elle serrait contre elle. Ce fut alors qu'elle vit enfin cette atrocité qui lui avait été faite. Elle poussa un long, très long hurlement. S'y mêlaient colère et désespoir. Les capacités de raisonnement d'Elizabeth Rachel Riley Neville venaient d'imploser.
    - NOOOOOOOOO !


Wrath of the Brat:
 

Ses mâchoires se contractent alors. Elle empoigne à nouveau son marteau et se redresse. Une courte accalmie. L'anglaise se retourne localise ses deux ennemis. L'heure de la dentelle venait de se terminer. L'heure du sang, comme celui qui maculait désormais sa robe blanche, était venue. Sa deuxième main vint s'appliquer également sur le manche de sa masse. D'un mouvement ample et puissant, elle cogna le sol, faisant éclater au passage la plate-forme sur laquelle elle se trouvait sans même paraître s'en soucier le moins du monde. Un grand trait lumineux est ainsi propulsé vers le ciel, cette énergie se dispersant en une importante pluie torrentielle de flèches d'argent se focalisant sur l'Arrancar et la Shinigami.

Mais l'un d'eux devrait payer encore. Payer plus que ça. Elle se déplaça d'un Hirenkyaku pour se positionner stratégiquement. Enfin… tout ce qu'elle voulait était d'avoir ses deux ennemis en ligne de mire. Elle se retrouva ainsi à un couple de mètres sur le flanc gauche d'Akahebi. D'un mouvement de son marteau, elle projeta une nouvelle averse de traits. Celle-ci était si importante que ce qui ne toucherait pas l'Arrancar retomberait sur sa partenaire. Mais c'était lui le coupable, lui le principal ciblé par conséquent. Et tant pis pour le plan de s'acharner sur la Shihôin. Son esprit avait momentanément mis tout cela de côté et en l'instant c'était à peine si elle se souvenait de pourquoi elle était là. Tout ce qu'elle avait en tête à présent, c'était le visage mort de Neji en lieu et place de celui de son cher ami Thomas… Et une telle vision ne pourrait se laver qu'avec le sang des coupables !

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 16 Déc - 22:49

La tête d’Ariru résonnait encore, hélas, son calvaire était loin d’être fini. Clotho en profita pour lancer une incantation d’un sortilège nécromancien. Une interrogation subsiste depuis quand le vice-capitaine de la treizième maitrise t’il cet art ? À leur dernier combat, il demeurait incapable de lancer un simple Geki sans incantation. Détail qu’elle tentera peut-être d’élucider une fois sortie de sa galère. En attendant la voici paralysée à l’intérieur d’un périmètre délimité par six bâtons planté en hexagone. Elle se débat et le Shinigami de la treizième fonce et passe dans son dos, il remonte sa griffe des ténèbres en direction de la tête pour mieux redescendre. Le geste n’arriva seulement à mis dos, la Shihôin parvient à ce dégager de sa cage. Son sang coulait. Affaibli, mais avec encore assez de ressource pour continuer.

Le cauchemar continuait, cette fois-ci Clotho employa une technique inédite de la mémoire de la noble. Ces ténèbres foncent dans le ciel et explosent pour donner une pluie noire. Essoufflée, elle ne fit rien pour l’éviter. Heureusement, l’averse ne faisait aucun dommage, mais les ombres capturèrent les pieds de la demoiselle. Un bon stratagème, mais qui ne fonctionnera qu’une seule fois. Forçant sur ses jambes afin de sortir du piège. Un cri de douleur retentit. Tournant la tête elle aperçue, le laquais de l’humaine mort dans ses bras et transformé en Neji. Malgré, leur situation respective Arisu eu la gorge serrée. Des horreurs dans sa vie elle en a vécu, mais là. Nul n’était apte à qualifier à juste titre le sort abominable du jeune homme. Malheureusement, l’instant ne permettait pas d’exprimer son empathie et ironiquement elle souhaite féliciter son partenaire pour son travail.

La quinçy saisit son marteau et se relève, la tenue couverte du sang de son défunt ami. Au moment où la Neville saisit son marteau à deux mains. L’ange de la mort compris que la prochaine attaque serait puissante et l’aristocrate résista tout de suite l’incantation de son meilleur sort défensif.

Bien lui en prit l’averse de flèche s’écrasa avec intensité sur le mur cristallin. La pluie torrentielle était trop intense, le rempart se fissurait. Un projectile traversa et d’autres autres suivirent jusqu’à devenir impossible à compter et tous s’écrasèrent au sol. La petite demoiselle dans un élan d’instinct de survie puisa dans ses forces et parvient à fuir la zone en dépit du piège la fixant sur place. Son déplacement la mit en position parfaite pour passer à l’offensive, mais avant il lui fallait faire attention, la tempête n’était pas encore terminée. Récitant l’incantation d’un Bakudo bien plus modeste en résistance qu’en demande d’énergie en comparaison du Danku. Les premiers projectiles atteignent leur cible contrairement au suivant qui fut stoppé par la barrière érigée par les deux mains de la Shihôin.

Haletée, physiquement son intégrité était sur le point de s’effondrer et à cause des auras ambiantes utilisées ses techniques lui demandaient plus d’effort. Pour rien, arranger l’idée même de préserver ses forces était inenvisageable. Il lui fallait frapper fort pour vaincre et soutenir son alliée du jour. Joignant ses doigts et commença à réciter son incantation de son bakudo le plus effroyable.
    Resserre-toi entre mes mains
    Froid de l'hiver éternel

    Faufile-toi entre mes paumes

    Souffle faucheur de vie

    Contractez-vous, étouffez-vous

    Pour libérer votre fureur
    Anéantissaient, la chaleur des impies

    Et dispersaient leurs corps aux quatre vents

De sa position, une sphère aux contours non définis souffla sur les adversaires de la dame et de l’arrancar. Quinçy, shinigami, personne ne se verrait épargner. Le blizzard soufflant avec une force de destruction inouïe s’abattit sur les îlots. Une tempête faite de glace et de vent, déchirant, coupant tous ceux qui oseront leur faire front. Éparpillant les terrains manquant de solidité sur des centaines de mètres. Si Clotho s’imaginait qu’elle racontait des histoires lorsqu’elle déclarait se retenir voilà une raison de lui apporter une preuve de sa bonne foi. Heureusement, l’endroit ne manque pas de terre flottante sinon, il devrait tout apprendre à voler si les techniques d’une telle ampleur s’enchaînaient. L’accalmie finit, le givre recouvrit l’ensemble du champ de bataille. Dommage que ce froid-là ne puisse immobiliser aucun des trois opposants d’Arisu. Elle venait de faire un coup d’éclat et diminuer grandement ses ressources, le combat était terminé pour elle, tombant au à terre sans voir en quoi elle s'était transformé. Cela vaut mieux pour la paix de son âme que de s'apercevoir changé en Naruto.

Spoiler:
 


Dernière édition par Shihôin Arisu le Mer 17 Déc - 18:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 16 Déc - 23:02

Arisu || Vu tes dépenses abusives en seulement deux tours (augmentées en plus !), tes réserves sont à zéro (trois rang 5 sur un tour à trois actions faut peut-être pas pousser). Tu tombes donc à ce tour (qui est néanmoins valable), ce n'est absolument pas négociable. J'en profite aussi pour rappeler que le système est fait de manière à avoir un minimum de diversité en combat, si c'est pour spammer la même technique d'un bout à l'autre c'est pas la peine.

▬ Melody
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mer 17 Déc - 1:51

J'aime quand tout se passe sans accroc. L'arrancar se met à railler la shinigami. Puis il enlève ses gants. Forcément, on remarque ce genre de détails. Dans un combat, aucun geste n'est anodin. Pourquoi avoir enlevé ses gants ? C'est parce qu'il va se servir de ses mains. Il doit y avoir un truc dessus qu'il doit mettre en contact avec l'adversaire. ses gants servaient donc à retenir sa puissance. il n'y allait pas à fond. Dommage pour lui. Me doutant de sa cible, je me prépare à bouger. Il se propulse vers Liz rapidement. S'en suit une chose qui me bloque sur place. Le plan. Ils ne suivent pas le plan. L'homme aidant Liz se met à attaquer le servant du Rey. Ce dernier frappe, et c'est finalement Thomas qui se prend le coup, à la place de la Quincy. Mais ... mais ... Pourquoi ? Je lui avait dit que je la protègerai !!! Rah ! Ca m'agace quand on ne suit pas le plan. L'homme semble tomber au combat. Liz le prend dans ses bras. S'en suit un échange de mots que je suis trop loin pour comprendre. Puis, comme on peut s'y attendre la jeune femme explose de colère. Je remarque, quand même, que le dit Thomas a changé d'apparence. 'est normal ou j'suis le seul que ça inquiète ? Inutile de demander ce que la jeune femme va faire. Le bonhomme au masque va s'en prendre plein la gueule. Elle prend son marteau à deux mains, et frappe ... le sol. Elle frappe l'ilot sur lequel elle se trouve. Tout naturellement, un rayon énorme jaillit du sol qui explose. Le rayon se sépare en une multitude de flèches qui foncent vers leurs deux cibles. Sympa de voir qu'elle me croit pas responsable de la mort de son copain. Parce qu'esquiver un truc comme ça, bon courage. Puis elle disparait et lance une nouvelle volée de flèche sur nos adversaires. Arisu se défend comme elle peut avec l'aide de ses kidos. mais sa défense cède face à la puissance de l'humaine. Elle a encaissé l'attaque et s'en sort. Et vient le temps de son attaque. Elle récite un kido. Ca risque de faire mal. Pourquoi ? Parce qu'on la voit qui semble avoir du mal à tenir debout. Elle tremble parfois et va s'évanouir ou je ne sais quoi. Elle a dépensé trop de reiatsu. On l'a tous fait. Enfin, certains plus que d'autres. En tête, Liz Neville. Suivit d'Arisu, puis l'androgyne. Moi, j'ai pas encore trop utilisé de techniques, ça va. Je suis le plus réservé de nous tous niveau puissance. Mais comme il semble qu'on entre dans la cours dans grands, on va ptet se bouger le cul, hein.

Sans tarder, je m'enveloppe de ma couche de ténèbres pour me protéger. Je sens que ça va être surpuissant son truc. Lorsque Arisu articule le dernier mot de son incantation, une tempête de froid, de neige, de vent, et tout ce qui accompagne, sort de nul part. La température chute drastiquement. Je crois même que le mercure descend en dessous du zéro. Je sens une force incroyable me projeter en arrière. Un souffle fait rouler ma bulle dans tous les sens. Je sens le froid se propager autour de ma protection. C'est pas croyable. Voilà que je créé de la vapeur en respirant maintenant. Son froid est tellement intense qu'il parvient à s'infiltrer alors que ma défense est quasiment hermétique. J'suis mal. J'entends un crissement. Puis un second. Une petite fissure apparait sur la coque. Et tout explose. Mes ténèbres s'envolent, ballotés par le vent. Ils ont gelé sur place. Je ne peux même pas bouger, le froid me paralyse, le vent empêcher de se propulser. Les débris de l'ilot restants de l'assaut de Liz sont balayés comme des feuille par un ouragan. Le blizzard nous souffle. Le givre me recouvre rapidement. La terre sous mes pieds explose à cause de la puissance de l'attaque. Heureusement pour moi, mon disque de ténèbres m'empêche de tomber. Mais surtout, il m'empêche de voir ce qui se passe en bas. Puis enfin, tout s'arrête. Le vent se calme, la température remonte, le soleil revient. Seul demeure des restes de l'attaque d'Arisu un paysage gelé, ravagé, des ilots glacés, et un shinigami gelé. Je n'ai aucune foutue idée d'où se trouve mon équipière. Je me secoue comme je peux pour briser le givre qui me recouvre. Par endroit, du sang coule. Enfin, coulait. Les morceaux de terre et de glace m'ont coupés tandis que le froid à fait gelé la blessure presque instantanément. Va falloir faire examiner ça par la quatrième avant que ça ne fasse une engelure. Normalement, c'est ... douze heures je crois pour sauver une engelure. Vu la puissance de la technique, on réduit de moitié, au moins. Étant pessimiste de nature, on va dire quatre heures. Faut en finir rapidement avec le combat, et rentrer. Je jette un coup d’œil à ma cible, Arisu. Alors que je m’apprête à bondir sur elle, elle s'effondre sur le sol. Paf. C'est mon signal. Tandis qu'on a tous les yeux tournés vers elle, je lance mon kido.


" Étoiles qui disparaissez au matin ! Rayons de la vie qui parcourez le monde ! L'Espace se plie aux désirs et caprices ! Le noir dominera le monde ! "

Je murmure ces paroles à toute vitesse, comme si ma vie en dépendait, pour que mon adversaire ne les entende pas. Vu la distance qui nous sépare, le risque est minime. Mais comme il existe quand même, je ne tente pas le diable. Huit trous noirs apparaissent autour du type au masque. Un dernier vient apparaître au centre de son torse. Dommage pour son costume. Aussitôt, je me précipite vers lui pour lui rappeler mon existence. Je le rejoins rapidement en sautant sur les ilots restants. Sans même lancer d'incantation, durant le trajet, je créé une toile de kido. Une toile qui va s'avérer bien pratique. Juste devant mon adversaire, elle est masquée pour l'instant. Je suis encore dans les airs quand je récite deux kidos enchaînés afin de les combiner.

"Os de bêtes sauvages éparpillés ! Grandes tours, lumières pourpres, roue d'acier ! Si vous bougez, le vent ! Si vous arrétez, le ciel ! Le sifflement des lances résonne dans la forteresse vide ! Ô souverains… Ô masques de chairs et de sang… Ô univers entier… Ô battement d'ailes… Ô toi qui porte le nom d'humain ! Sur le mur de flammes indigo, grave un lotus double… Attends dans le ciel l'abysse de l'incendie…"

Main droite on a le Raikoho. Main gauche on trouve le Soren Sokatsui. Je pose les deux mains sur la toile, et les deux attaques partent en même temps. La toile devient alors manifeste et chacun peut la voir. Je l'ai enroulé autour de l'arrancar. Ca ne l'empêche absolument pas de bouger, soyons franc. Mais ça égalise mes attaques partout sur son corps. Son visage, son torse, ses bras, ses mains, ses jambes et ses pieds. Son corps tout entier est soumis à mon attaque. Moins d'une seconde après l'incantation des kidos, après que la toile soit devenue visible, dès qu'ils touchent mon adversaire, les kidos explosent. Une déflagration retentit dans tout l'endroit où nous sommes.

Je n'ai même pas le temps de me protéger. Le souffle de l'explosion me propulse bien plus loin. Je suis brûlé sur une partie du corps. Celle qui avait été gelé juste avant. Poins positif, j'ai plus froid. Je tombe dans le vide sans rien pouvoir y faire. Par chance, j'atterris sur un ilot. Enfin, par chance ... Je m'écrase sur le sol, fracassant à moitié la roche. Par miracle, je parviens à me relever. Mes jambes flageolent. Je ne pourrais pas tenir plus longtemps. On a donné tout ce qu'on avait. Je ne donne pas trop cher de la peau de notre ennemi. Je regarde l'état de mon bras gauche. Le sang coule à grosse goutte. Qui a dit qu'on ne pouvait pas se blesser en utilisant des kidos ? Je peux encore lancer deux techniques maximum. Grand maximum. Alors est-ce que tout ça à suffit à mettre K.O. l'autre type, ou est-ce que je dois tout donner ? J'ai pas envie d'être transformé en personnage de Naruto. Mais alors pas envie du tout.
Spoiler:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.


Dernière édition par Clotho le Jeu 18 Déc - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mer 17 Déc - 21:21

Clotho,

La rang 6 que tu subies ne descend pas à 5... Il s'agit d'une zone, certes, mais sur seulement deux personnes. Les rang 6 étant des monstres en terme de puissance, cela ne baisse pas le niveau à 5. Toutefois, au vue de ta défense [4], je valide le fait que tu encaisses une rang 2+.

Par ailleurs, je suppose que toutes tes attaques touchent la même personne. Mais ton hide est pas clair et il faudrait que tu précises réellement le nom de ton adversaire. Ici, s'il s'agit de Aka, indiques seulement qu'il est la cible de tout tes Kidos. Comme ça ce sera plus clair car là tu ne le mets que sur ton immo. Après je capte la logique mais je demande de la clarté.

Et pour info, tu as utilisé 7 rangs 4 sur 9 actions. Même avec ton énergie spi, c'est énorme. J'ai lu que t'étais bien cramé en énergie mais essaye de faire gaffe quand même à l'avenir.

- Riful -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Rang : Novena Espada

Messages : 89
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mer 17 Déc - 21:31

Akahebi put contempler toute l'horreur de la chose de ses propres yeux. Il s'était donné et avait même dû recourir à son venin le plus redoutable, et pour le coup cela avait été plutôt efficace. Il avait visé la Neville en connaissance de cause, il se doutait que son laquais n'allait pas rester sans réagir, il avait même essayé de stopper sa course mais il avait échoué, il n'était pas au niveau. Cependant, il réussit une dernière héroïque action, digne d'un génie de son clan... Heu de sa famille. Il s'était interposé et avait encaissé l'attaque du scientifique de plein fouet, lui rappelant avec douleur que sa vie de servitude dans la branche secondaire... Heu de valet de la Quincy ne prendrait fin qu'une fois qu'il serait mort, après que effectivement, l'auteur lui ait bien... Heu que le Novena l'ait neutralisé. Il trépassa aussi pitoyablement que l'être en lequel il s'était changé, affichant ce sourire niais et minable du gars qui était censé être fort mais qui en vrai s'avérait être le plus ridicule de tous dès que les choses sérieuses commençaient. On appelait cela le «Neji-smile » dans la langue courante. Bref, le gentleman se mit à rire en admirant son œuvre, Jigsaw-senpaï lui donnait une vraie leçon d'humilité dans le domaine de la torture, il devait en prendre de la graine.

Pourrait-il reproduire ce dispositif à base d'hormones plus tard ? Non, impossible, seul un esprit aussi brillant que le Houdini de l'apocalypse pouvait reproduire une technologie aussi vicieuse, aussi fantastiquement virulente et dévastatrice. Le serpent rouge remit rapidement ses gants, il ne fallait abuser des bonnes choses puis utiliser ce dispositif l'épuisait pas mal. Il stoppa également les effets de son autre renforcement, ses écailles disparaissant progressivement pendant que lui faisait craquer les jointures de ses doigts. Il était prêt à en découdre, il n'avait pas encore subi la moindre égratignure, et même si spirituellement parlant il était bientôt dans le flanc, il ne laissa rien paraître, conservant son faciès moqueur et hautain. La dame au marteau, qui avait été projetée plus loin avec son compagnon lors du précédent assaut, cria de désespoir et prépara une attaque d'une ampleur telle que la Neuvième Épée fut surprise, figée, incapable de réagir face à un tel déferlement de puissance.

Il ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit. Il se rappela soudain la scène d'un film remplie de spartiates qui se battaient en slip, le moment où ils devaient faire face à une pluie de flèches si énorme qu'elle en recouvrait l'éclat du soleil. Il était dans la même panade, sauf que lui manquait de quelques quarante kilos de muscles, d'un bouclier de deux mètres de hauteur et que les flèches en question étaient constituées d'énergie spirituelle et étaient donc bien plus véloces et dangereuses. Son costume fut mis en pièces, littéralement, du sang gicla de chacune de ses entailles et le petit îlot sur lequel il se trouvait venait tout simplement d'être annihilé. Le pire dans cette histoire, c'est que cette attaque avait certainement dû atteindre sa partenaire, il espérait qu'elle s'en sortirait. Alors qu'il tombait, sous le choc et fumant, le Sarujie dut serrer encore un peu plus les dents pendant que d'autres projectiles, moins nombreux et puissants cette fois mais néanmoins douloureux, le transpercèrent, ajoutant à son calvaire. Il passa au travers de trois rochers flottant avant de se réceptionner tant bien que mal sur le quatrième, un genou à terre.

Si il était comme neuf depuis le début de l'affrontement, là il était clair qu'il n'en menait pas large. Il avait failli périr instantanément, et bien qu'il soit grièvement blessé et aux portes de la mort, il pouvait encore se relever. Et c'est ce qu'il fit, péniblement, rassemblant ses dernières forces pour son grand final. Il redressa la tête et fit un grand sourire, ils allaient payer, tout les deux. Il allait leur montrer de quel bois il se chauffait, ils avaient provoqué un Espada et devaient en payer le prix, il n'y avait plus d'histoire de lâcheté ou de manipulation, il devait juste faire ce qu'il fallait pour ne pas devenir... Un... Une... Chose. Il serra le poing, prêt à foncer, à leur rendre la monnaie de leur pièce, les écraser, leur apprendre la vie. Il se concentra puis...

« - Attendez... NON. NON, PAS QUESTION ! Se mit-il à hurler en voyant apparaître des minis-trous noirs autour de lui. Je ne ne deviendrai jamais une espèce de dépressif de pacotille, je... MERDE ! »

Il allait être immobilisé, purement et simplement, il devait faire quelque chose. Il relâcha une quantité de reiatsu suffisante pour se défaire de cette première technique, il fut donc libre du moindre de ses mouvements, un bon point. Il vit ensuite une sorte d'éclair lui foncer dessus, il n'avait presque plus de ressources... Bah, tant pis, il devait le tenter. Il fonça droit dessus puis réapparut sur un autre îlot, bien derrière, ayant utilisé l'une de ses esquives favorite. Ses jambes tremblèrent, son énergie le quittait petit à petit, il pouvait s'écrouler n'importe quand. Ce n'était pas fini, en effet deux faisceaux d'énergie bleutée arrivèrent sur sa position, il usa d'un sonido plus par réflexe qu'autre chose et se retrouva encore plus éloigné de ses deux adversaires. Akahebi chancela puis essaya de se tenir droit, il avait fait ce qu'il avait dit, il avait tout donné, non pas pour attaquer mais pour se défendre de la dernière offensive du shinigami. Il ne s'était même pas fait touché par lui, il ne devait remercier que la Quincy et uniquement elle pour tout ce qu'il avait subi comme dommages. Une rage sans bornes naquit dans le creux de son estomac. Oui, si il devait périr sous les traits ignobles d'un personnage de Naruto, il emporterait au moins l'aristocrate avec lui. Il résista à l'envie irrépressible qu'il eut de s'allonger et de juste fermer les yeux pour balancer une dernière pique :

« - Je REFUSE un tel sort ! Vous m'entendez, jamais je ne finirai comme votre larbin ! (Il dégaina le petit zanpakuto harnaché dans son dos). Aplasta y Envenena Serpi... Ser... Sa... Sasuke ? »

Spoiler:
 

Et oui, il s'attendait à quoi sérieusement ? Il avait usé de ses ultimes réserves pour se sortir de l'enchaînement de Clotho, il n'avait plus rien à disposition et il allait très certainement mourir de ses blessures précédentes, infligées par la demoiselle aux cheveux rose. Une étrange musique sonna à ses oreilles, un air qui se voulait bad boy mais qui n'y arrivait définitivement pas. Le scientifique constata que le dispositif accroché à son pied était entré en fonction, il était donc perdu. Il avait revêtu l'apparence de « d4rk Sasuke », l'humiliation suprême. Il tomba face contre terre, il endurait le pire de tout les tourments. Son alliée de fortune devait également s'être ramassée plus loin, il ne la distinguait nulle part, c'était donc une défaite totale de sa part. Attendez. Maintenant qu'il y pensait, si il était devenu un Uchiwa et si il se trouvait dans un univers parallèle proche de celui de Naruto, c'était à ce moment là qu'il se relevait et qu'il était censé sortir un énième « jutsu » secret de son clan que personne n'avait jamais vu jusque là ! Il essaya. Non, pas moyen, il ne pouvait plus bouger, il n'était pas au pays des bisounours. C'était la fin.

« - Argh... Vous... Me... Le... Aaaaaaah »

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2741-sarujie-akahebi-termine

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mer 17 Déc - 23:57

Il lui est enfin donné de s'apaiser. C'est d'abord la petite Shinigami qui tombe inanimée, héritait du pénible rôle du plus stupide des shinobis… sérieux, un ninja blond en veston orange, fallait pas être la moitié d'un con hein ! Mais là n'était plus la question bien entendu, un supplice reste un supplice et en dehors du fait qu'ils avaient tous été placés dans un jeu auquel ils n'auraient volontairement jamais voulu participer, ils n'avaient rien contre les autres à la base. Où va la folie des hommes ? On court droit à notre perte…

L'Arrancar suivit le même chemin peu de temps après, le meurtrier de Thomas se voyant prendre les traits d'un personnage tout aussi désagréable. Au moins son ami n'était-il pas tombé aussi bas… Ce n'était qu'un piètre réconfort, mais tout de même. Sasuke tenta même de se relever encore, malgré que son verdict soit déjà tombé. Un dernier sursaut mais qui ne donna rien, heureusement. Heureusement, oui, car son niveau d'énergie spirituelle était tombé bien bas après son éclat de colère.

Mais c'en était fini… Son marteau d'ailleurs disparut, scellé à nouveau dans son bracelet. Elle tomba alors à genoux sur la plate-forme où elle se trouvait, non loin derrière la Shihôin. Liz s'était retrouvée là grâce à son Hirenkyaku le plus rapide. Ainsi qu'elle avait pu esquiver en bonne partie le vent glacial d'Arisu, et ce même si le givre sur son bras gauche prouvait qu'elle n'avait pas été assez rapide encore.

Au même moment où ses genoux heurtèrent l'une des rares plate-formes encore en état, un petit déclic se fit entendre en provenance de sa cheville. Son cœur manqua un battement, de peur que ce soit le mécanisme qui s'enclenchait pour la transformer à son tour. En vérité, c'était juste le dispositif qui s'ouvrait pour la libérer, leur tortionnaire tenant parole. La voix de celui-ci se fit entendre alors, sans même qu'il eut à apparaître.
    - La partie est terminée !

C'est alors que devant elle apparut le même cercle aqueux qui avait propulsé Liz et Thomas dans cette dimension. Et sans avoir pu adresser quelques reproches légitimes à Clotho pour avoir laissé son partenaire mourir et elle être blessée. Lui qui était censé couvrir, il n'avait même pas bougé le petit doigt… Enfin, il était trop tard à présent. Sa colère en partie apaisée, elle tendit la main vers le warp, le frôla des doigts…
- SCHWOUB -
Elle n'était déjà plus là.

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Jeu 18 Déc - 20:41

Mais c'est quoi cet arrancar ?! Il a libéré son reiatsu pour se libérer de mes techniques d'emprisonnement et a esquivé mes attaques combinées. Quand j'ai vu ça, j'me suis dit : ça y est, j'suis mort. Bah en fait, même pas. Comme nous, sauf la charmante Liz Neville il semblerait, on est tous à court d'énergie. Heureusement pour moi. Parce que s'il lui restait encore assez pour faire une attaque décente, je ne sais pas comment j'aurais évité ... Il se transforme lui aussi en personnage à la con. Un Susuke apparemment. Inutile de me demander à quoi ce truc là correspond, je n'en sais foutrement rien. Puis le type tombe comme une merde. L'humaine fait disparaître son marteau. Elle semble un peu heureuse d'avoir vengé la mort de son amant/mari/copain/ami/autre. Elle tombe sur ses genoux. Un déclic. Nos bracelets aux chevilles se détachent d'eux même. Un soupir de soulagement sort de ma bouche. Puis Liz disparait aussitôt, étant aspiré par une sorte de vortex. J'ai même pas la force d'essayer de l'aider. Je la laisse disparaître. Je me retrouve donc tout seul. Enfin, si l'on ne compte pas celle dans les pommes transformée en crétin international et l'autre abruti qui se veut méchant alors qu'il n'est qu'un nounours au cœur fondant de guimauve. Je tombe sur le sol sans même essayer de me retenir. Rester debout est un effort trop difficile pour moi. J'suis à bout. Je ne suis pas encore assez fort. La Quincy et Arisu ont été capable d'utiliser des techniques d'un niveau complètement surprenant. Un niveau que je suis très loin de pouvoir atteindre pour l'instant. Et même l'arrancar a utilisé une capacité qui me dépassait. Je suis bien loin de ce que j'aurais voulu être. Loin de ce que le capitaine Rensei aurait pu attendre de moi.

La seule pensée qui me traverse l'esprit, c'est que je ne mérite pas le titre de vice capitaine. Je ne mérite pas d'être à la treizième. Je devrais prendre du temps pour moi et progresser en dehors des murs du Seireitei. Je devrais aller visiter le monde, les mondes même. Je dois m'entraîner encore plus dur, encore plus fort. Arisu n'a pas besoin du bankai pour être forte. Elle a son kido. Moi, je dois juste trouver un domaine dans lequel je suis bon. Malheureusement, ça ne court pas les rues. Je touche mes billes en kido et avec Furidamu. Mais ça s'arrête là. Je dois atteindre le prochain niveau. Celui qui me fera maîtriser les choses réelles. Je dois partir de cette base et progresser en fonction. Difficile, mais pas impossible. Tandis que je continue de réfléchir, mon regard se pose sur le sol. Mes yeux voient mon apparence. Mais pas mon apparence. Je ne suis pas moi. Je reconnais mes yeux, mais ce n'est pas mon corps. Des cheveux courts, châtains foncés, des vêtements de merde, une sorte de peluche blanche sur l'épaule.


Surprise !!!!!!!!!!:
 

J'hurle. Je crie. Mais le seul son qui sort de ma bouche, c'est un aboiement. C'est quoi cette merde ?! C'est quoi la pilule qu'ils m'ont fait testé à la douzième ?! L'instant d'après, je vois un crapaud rouge géant en train de fumer une pipe, vêtu d'une tunique. Classique quoi. Normal. On voit ça tous les jours, alors je ne sais pas pourquoi je m'inquiète après tout ... Tiens, un éléphant rose qui vole pour échapper à une limace géante. Elle me demande si je veux du thé. Et quand je lui répond, je me réveille soudainement. J'suis dans ma chambre, sur mon lit, tranquillement. Ouah. Quel trip c'était ce machin. J'en reprendrais pas une seconde fois. Jamais ... jusqu'à la prochaine fois en tout cas.
Spoiler:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   Mar 23 Déc - 3:44

Combat terminé, Liz et Clotho qualifiés pour le prochain tour.

▬ Melody
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tour 1 - Groupe 4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tour 1 - Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» La Tour du Savoir
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Missions & Events :: Tournois :: Tournoi #3-