AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Ganryu veut une danse. [Pv : Liz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Ganryu veut une danse. [Pv : Liz]   Sam 13 Déc - 2:07

Y'a des jours comme ça, où j'ai juste envie de briser les burnes aux gens. D'leur cracher à la tronche, les faire chier. C't'un truc que j'contrôle pas, que j’essaie pas d'retenir. Pire, j'me laisse total'ment sombrer dans cet état s'cond. Les enfoirés diront que ça m'change pas vraiment d'ordinaire, une claque dans l'dents plus tard, ils s'ront d'accord avec tout c'que j'dis. J'lui ai même filé un nom, à c'tte période qui doit pas durer plus que quelques heures à peine. C'est l'instant Kaïra.


L'principe est simple à assimiler, encore plus à r'produire. Zéro respect. Zéro tolérance. Zéro lois. Zéro absolu. Sur l'trotoir, c'les autres qui bougent, pas toi. Toi, t'avances, d'une démarche étrange, genre tes g'noux sont déboîtés. Tout ton corps est désarticulé.

Vazy sale tepu tire-toi d'là ou j'te fracass' la vie d'ma mère !

T'insultes, beaucoup. T'causes mal, très mal. Zéro respect. T'as l'haine, jusqu'au bout. Contre tous. L'monde entier veut t'la mettre à l'envers, alors t'ripostes avec c'que t'as. Rien. Mais tu t'en cognes, parce que l'important, c'juste d'casser l'couilles. C'soir, j'ai prévu un p'tit quelque chose d'sympa. J'ai entendu parler d'une soirée qui réunit ceux qui s'torchent l'miches avec leur fric tell'ment ils en ont. Dans un manoir, à l'écart d'la ville. L'genre d'soirée où t'rentres qu'sur invitation, parce que t'es classe, fortuné et que forc'ment, tu t'sens supérieur au reste du peuple. 'Faut pas s'mélanger avec les pouilleux, surtout pas. Bah moi, j'vais m'y incruster à leur p'tite fête d'glandus.

J'suis d'ailleurs d'vant l'énorme portail qui bloque l'accès au manoir. Un putain d'palais vue d'ici. J'bien l'intention d'visiter l'intérieur. Les grilles font pas un pli, 'suffit seul'ment d'y mettre l'brutalité néc'ssaire pour en plier une suffis'mment pour m'faufiler. Traversée tranquille d'la pelouse, sacrée terrain. J'm'arrête d'vant une série d'buissons trop bien taillés, pour en pisser une. 'Faut évacuer l'litres d'bière engloutit jusqu'ici, histoire d'faire d'la place pour c'qui m'attend au chaud, à l'intérieur du palais. J'ai aucune foutue idée d'chez qui j'vais. Juste qu'ils manquent pas d'thunes. Et qu'ils sont pas Foulebringues, j'peux pas m'les blairer logiqu'ment. J'suis pas raciste, mais presque.

On dépasse la p'louse, arrive l'gravillon. Quelques mètres jusqu'aux pieds d'marches. La fameuse montée d'marches qu'tout bon palace doit avoir. Y'a un type habillé comme un pingouin qui m'attend en haut. Nos r'gards s'croisent. Il pue l'arrogance, lui. Dédaigneux, il zieute m'fringues, avant d'me demander mon nom, pour vérifier qu'j'sois sur l'liste des invités. Un coup d'casque aussi violent qu'innatendu direction sa trombine d'péteux l'empêche d'aller plus loin. Avant d'entrer, j'essuies m'pompes sur cet abruti, 'faudrait pas salir l'intérieur. J'lui laisse aussi un mollard posé sur le crâne en r'merciment de l’accueil. Chang'ment d'température les portes passées.

Ils aiment montrer qu'ils ont d'quoi se chauffer, l'blaireaux. J'balance mon gros manteau d'fourrure dans un coin du hall d'entrée et trace direct jusqu'au bruit. Une vive lueur qui éclaire l'long couloir que j'emprunte et l'faible son d'une mélodie barbante sont m'guides jusqu'à l'salle d'réception. Direct, j'ai envie d'gerber. Décoration ringarde, tous habillés en costumes ou par d'belles robes hors d'prix, d'bijoux en quantité, des coupes de champagne, et autres alcools d'riches. J'regagne mon enthousiasme avec l'énorme table remplie d'bouffe en tout genre que j'repère en fond d'pièce. J'vais m'péter l'bide. J'fonce vers l'boustifaille, bave aux lèvres, ricanant, et attirant l'attention tout autour d'moi.

Rien à foutre. L'premier qui vient j'lui met un coup d'boule, j'en ai rien à foutre.

Citation :
Oui je sais, tu regrettes ce rp maintenant xD Sinon, si vraiment tu peux pas t'intégrer avec une intro d'ce genre, tu me dis que je change. Bon courage °°

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Ganryu veut une danse. [Pv : Liz]   Dim 14 Déc - 2:20

    - Oh, monsieur ! Qu'est-ce que vous faites ? Vous n'avez pas le droit d'être l-

- BAM -
Ça pour du coup de boule, c'était du coup de boule. Elizabeth grimaça, ayant vraiment mal pour le pauvre malheureux qui ne disposait même pas d'énergie pour se prémunir d'un tel coup. C'est ainsi que le maître des lieux fut mis hors-service par l'inconnu. La petite Quincy était assez douée que pour reconnaître la nature exacte du pouvoir de tous les êtres spirituels qui pouvaient entrer dans sa zone étendue de détection. Un moment déjà qu'elle avait repéré celui-ci : Fullbringer. Un certain nombre de ceux-ci étaient des bêtes. Voyaient leurs pouvoirs comme un signe du destin les plaçant comme des êtres supérieurs. En fait, ils n'avaient fait que d'hériter de pouvoirs de Hollows, créatures nées de la haine et faisant des humains – Fullbringers y compris, tout particulièrement – leurs casse-croûtes de prédilection. Autant dire que ce n'était finalement pas si glorieux que cela.

Toujours est-il que cette petite soirée où elle avait été invitée avec Thomas – son père avait fait jouer ses relations très haut placées pour que sa fille puisse fréquenter un peu le gratin tokyoïte – tournait court à présent, tous les autres invités quittant le manoir. Et voilà comment une belle soirée était foutue en l'air ! Liz avait apprécié de se détendre un peu après ces dernières semaines assez mouvementées, mais il fallait croire que certains n'avaient aucun respect pour cela. Aucun respect pour les autres. Et s'il y avait bien quelque chose que l'héritière Neville détestait, c'était le manque de respect. La colère devait se lire sur son visage pour que Thomas tente de la retenir d'un « Liz, no ! » mais il était déjà trop tard. La Quincy avait déjà laissé exploser sa pression spirituelle ainsi que fait apparaître Zerstörung, son puissant marteau de guerre. La jeune femme aux cheveux roses était une crème, réellement. Une gentillesse incroyable, une sympathie incommensurable, une soif de discuter et découvrir différentes personnalités et cultures… mais dès lors qu'elle s'énervait, tout cela partait en fumée.

Et sans même dire un mot, elle fit un grand mouvement horizontal de son marteau, libérant au passage une très grande quantité de flèches vers le rouquin. Parmi cette nuée, fondue parmi la masse, une flèche était bien plus puissante que les autres, capable à elle seule de transpercer bien des Hierro. Attaque vicieuse s'il en était. Elizabeth ne s'arrêterait pas là cependant. Elle se devait de régler ça avant que la police n'arrive, et cela ne tarderait sans doute pas trop… surtout sur le manoir commençait soudainement à exploser de tous côtés. Espérons que sous le couvert de la nuit, elle puisse parvenir à se dissimuler avant que trop de témoins ne rappliquent. Elle se projeta donc vers le Fullbringer avec vitesse dans le seul but de lui asséner un unique et puissant coup de masse. Une petite demoiselle qui maniait une arme démesurée avec tant d'aisance, cela pouvait étonner parfois. Espérons que ce soit le cas et que ce coup se montre ainsi d'ores et déjà décisif.
    - Tu as gâché ma soirée… à moi de détruire la tienne !


Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: Ganryu veut une danse. [Pv : Liz]   Lun 12 Jan - 6:41

Citation :
Désolé mec, je sais que t'as eu des problèmes dernièrement et donc que c'est pas évident pour toi, mais un mois, c'est trop pour moi. Quand les Rps traînent de trop, ça flingue ma motivation, je préfère donc double-post pour le clore maintenant plutôt que de s'embourber dedans. Au pire on s'en refera d'autres quand tu en auras l'occasion.

Le combat allait être bref. Cette première passe ne serait pas suffisante cependant. Le Fullbringer manifesta un pouvoir de terre et démontra une puissance notable tout de même. Mais la petite Quincy venait de prendre un net avantage en donnant le premier assaut. D'autant qu'elle n'y avait clairement pas été de main-morte. Après tout, elle ne pouvait pas s'attarder dans ce combat. La police débarquerait sans aucun doute assez rapidement, alertée par les convives qui avaient fui.

Elle se devait donc de donner le maximum. De continuer à frapper vite et fort. Ce qui tombait bien, elle excellait vraiment dans ce domaine. Son marteau virevoltait, cognait lourdement lorsqu'il ne servait pas tout simplement à envoyer des volées redoutables de flèches. Sa réserve d'énergie fut bien vite consommée, mais cela se solda par une victoire somme toute assez nette tout de même.

Dans d'autres circonstances cela aurait peut-être pu être plus disputé, mais qu'à cela ne tienne, seul le résultat de ce soir comptait à ses yeux. Elle ne sut dans quel état elle l'avait laissé. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle ne ressentait plus assez de pression spirituelle que pour toujours le considérer comme une menace. Au moins elle savait qu'il n'était pas mort, et ne pensait de toute manière pas que ses attaques auraient pu suffire à terrasser à jamais un colosse comme celui-ci. Un jour peut-être viendrait-il prendre sa revanche. Si c'était le cas, elle le recevrait de pied ferme.

Ne lui restait plus qu'à trouver un plan B pour sa soirée. Un petit restaurant peut-être ? Oh oui, maintenant qu'elle s'était bien dépensée, elle avait une faim de loup. Bien qu'il lui faudrait tout d'abord aller se changer, en espérant pouvoir éviter Thomas au passage qui ne manquerait pas de lui faire des reproches s'il la voyait dans cet état...

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ganryu veut une danse. [Pv : Liz]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ganryu veut une danse. [Pv : Liz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-