AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Un nouveau regard ... [Hayako Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Mer 17 Déc - 19:39

Seito déglutit nerveusement. Ses mains étaient crispées, et pressaient fortement le bras du fauteuil sur lequel il était assis. Ses yeux étaient fermés, mais ses sourcils étaient froncés. Il était plongé dans des ténèbres qui renforçaient son anxiété. Il s'y était habitué, maintenant. Depuis son retour de Mission, il vivait dans cette obscurité. Et de toute façon, même si il avait ouvert les yeux, rien n'aurait changé. Ses yeux ... Et bien ses yeux étaient restés sur place, en quelque sorte. Seito avait maintenant des orbites vides, vide qui le terrifiait encore plus que la pensée de ne pas pouvoir voir. Il avait l'impression d'être encore plus vulnérable qu'avant, avec ce morceau de lui-même en moins. Comme si on pouvait maintenant l'atteindre, simplement en plongeant le bras dans les trous qui remplaçaient maintenant ses globes oculaires.

Mais cet enfer n'allait plus durer très longtemps. Il devait, dans quelques instants, se faire greffer de nouveaux yeux. Des yeux bioniques. Ainsi, il deviendrait une sorte de Frankenstein édulcoré ... Bah, les yeux étaient fabriqués par sa Division, et il connaissait le talent de ses subordonnés. Il ne doutait pas d'obtenir de nouveaux globes aussi vrais que nature, en apparence du moins. Cependant, il ne pourrait sans doute pas aimer ces nouveaux yeux autant que les vieux. Bah, il se résignerai bien au bout d'un moment. Il se résignait toujours ...

Shin entra dans la pièce. Seito ne le vit pas -évidemment-, mais il entendit la porte s'ouvrir et se refermer. Qui d'autre aurait pu lui rendre visite, à part Shin ? Il ne venait d'ailleurs pas pour une simple visite, mais pour opérer Seito, ce qui était nettement moins sympathique. Enfin, le scientifique était sûr d'être entre de bonnes mains. Avant même que son chirurgien ne commençât à parler, il entama la conversation:

"Salut. Si on pouvait éviter de s'étendre en palabres ... Je suis assez pressé d'avoir mes nouveaux yeux. Je vais quand même m'anesthésier, histoire de ..."

En effet, Seito étant un grand consommateur de drogues, il doutait que ses nerfs soient encore sensibles à quelque chose. Il tâtonna cependant à sa droite, jusqu'à sentir du plastique sous ses doigts. Il eut un rire nerveux. "Voilà à quoi j'en suis réduit", pensa-t-il. Il attrapa la seringue, et la planta à l'aveugle -il n'avait pas vraiment le choix de ce côté-là- dans son bras gauche. Par chance, il toucha au but du premier coup, et déversa le tranquillisant dans ses veines. Aussitôt, son anxiété se dissipa, et il put se détendre. Dans un râle, il dit à Shin:

"C'est quand tu veux. N'aie pas peur d'y aller franco. Après la dernière fois ... Je pense être prêt à tout."

Mais il n'était maintenant plus inquiet. Il avait parfaitement confiance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Mer 17 Déc - 23:37

Cette mission avait permis au médecin à connaître ce qu'il valait sur le terrain. Difficulté accrue avec son handicap de zanpakuto, mais il s'en était plutôt bien sorti. Mieux même, son boulot d'infirmier avait été bien fait. Soigner ses camarades et une de ses futures alliées, qui lui a rendu la pareille. Tout ça pour dire que cet aller retour sur terre n'avait pas été tout rose. Le collègue de la Douze avait été victime d'une bestiole un peu trop entreprenante. S'il s'en était sorti, ce n'était pas le cas de sa vue. Shin y avait appliqué les premiers soins pour que cela ne soit pas un handicap dans un court moment, le temps de la mission. L'heure était venu pour lui d'aller voir si cela s'était aggravé ou non.

Attrapant sa sacoche, le garçon mit tout son petit matériel de poche dedans avant de la passer à son bras et d entamer le chemin vers la sortie de la Quatre. Sa destination était pas très loin en soi, mais il fallait se hâter. La vue d'un de ses amis était en jeu, d'où sa démarche plutôt rapide. Le shinigami voulait faire vite, le sort de Seito était entre ses mains et il tenait personnelement à s'en occuper. D'ailleurs, le blessé avait demandé à ce que ce soit le lieutenant d'Asuna et personne d'autre. A croire que sa réputation en tant que médecin était bien meilleure que celle de lieutenant. Le talent était une chose que l'on choisissait pas. Celui de Shin demeurait dans les arts curatifs, et ça lui suffisait amplement.

Arrivé dans la zone cinquante et un, le lieutenant demanda son chemin à un des nombreux hommes de sciences présents. Aller à la Douzième était chose aisée, mais une fois dans ce labyrinthe de câbles, c'est une toute autre affaire. Un bon monsieur lui montra le chemin, non sans esquisser un sourire. Pourquoi, on ne le saura sans doute jamais.
C'est donc en poussant la porte que Shin rentra tout sourire. Vouloir instaurer un climat de confiance était dans ses habitudes de métier, ce qu'il faisait tout le temps lorsqu'il sortait faire ses visites au Rukongai. Mais ce n'eut pas l'effet escompté et Seito déclara vouloir en finir vite, zapper les blablas inutiles.

Soit.

Cette opération était risquée, implanter des yeux bioniques n'était pas commune. Pas comme une mammographie ou une quelconque soustraction de chair. Opérer les globes oculaires passer encore. Le risque était la question du rejet ou non.
Le patient s'inocula une dose d'anesthésiant et se détendit, annonçant qu'il était prêt. Shin l'aida à s'installer sur la table d'opération, lui offrant une tape amicale sur l'épaule au passage. Une fois en place, le garçon ajusta ses gants et mit son masque.

Et l'intervention débuta.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Sam 20 Déc - 13:07

Seito ne voyait ni ne sentait rien. Ses nerfs, complètement endormis et insensibilisés ne transmettaient plus rien à son cerveau. Celui-ci paraissait d'ailleurs dans un état proche du sommeil. Cependant, le scientifique avait toujours les idées bien claires, et continuait à penser et à réfléchir comme avant. Une drogue artisanale ... Il ne regrettait pas de l'avoir préparée à l'avance. Il n'avait pas confiance en les anesthésiants que la Quatrième fournissait à ses patients. D'ailleurs, il n'avait pas confiance en la plupart des produits qui ne venaient pas de son propre laboratoire. Sans doute un réflexe de scientifique aguerrit, qui savait ce qui pouvait se trouver dans certaines substances. Enfin, vu ce qu'il n'hésitait pas à prendre quand il était seul, il était très peu probable qu'il refuse de se faire injecter des lotions étrangères en raison de leur composition. Peu importait, pour l'heure. Le moment était à la médecine et à la confiance en Shin. Seito n'avait aucun doute sur l'issue de l'opération. Son ami n'était pas Vice-Capitaine de la Division médicale pour rien.

Le scientifique se dit qu'il pouvait tout de même communiquer avec le médecin. Ses yeux, ou du moins ses orbites vides, ne bougeraient pas, aussi le mouvement de sa mâchoire ne devrait pas gêner l'opération.

"Comment tu le vis, ce retour de mission ?"

Il avait prononcé ces mots d'une voix rauque, et plutôt calme. Mais intérieurement, le mot "mission" faisait revenir en lui des souvenirs sombres et terribles qui étaient la cause de cauchemars depuis le retour de l'escouade Shinigami de Tokyo. Un traumatisme, véritablement. Seito ne se serait jamais douté, quelques semaines auparavant, qu'une intervention sur le terrain puisse autant le bouleverser. Et pourtant, c'était bien ce qui s'était passé. Il vivait maintenant, mais plus pour très longtemps, dans des ténèbres lui rappelant à chaque instant les terribles événements qui s'étaient produits dans la capitale nippone. Et Dieu sait comme il ne souhaitait pas s'en rappeler.

"Pour ma part ... Je pense qu'il est inutile de dire que je le vis assez mal."

Il déglutit fortement, et réprima un frisson.

"Merci de t'occuper de moi."

Il pensait qu'il s'agissait de la meilleure chose à dire en ce moment. Il n'attendait pas forcément de réponse, il se doutait bien que le médecin devait avoir déjà bien assez de soucis avec la greffe de ses yeux. Il entendait d'ailleurs le tintement rassurant des outils de chirurgie. Il pouvait s'imaginer les bistouris et les pinces, triturer habilement les nerfs et les vaisseaux sanguins de ses orbites.

Il pensa alors à ce qu'il ferait ensuite, lorsque sa vue lui serait donnée à nouveau. Il n'était pas prêt à retourner sur le terrain. Il lui faudrait sans doute du temps, pour se remettre de ses émotions. Tout ce dont il avait envie, c'était de s'enfermer dans son laboratoire, et de travailler, d'expérimenter. Mais ce dont il avait besoin ... Il avait besoin de se renforcer. De devenir plus fort. Ce qui était arrivé à Tokyo ... Ca ne devait plus arriver. Il lui faudrait être plus fort. Mais ...

"Shin. Aide-moi."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Sam 20 Déc - 15:22

L'opération se déroulait plutôt bien pour le moment. Shin aurait bien voulu travailler avec de la musique, headbanger sur du bon vieux rock et faire des pogo contre les murs, mais ce n'était ni l'endroit ni le lieu pour ça. Dommage. Se concentrer était primordial, fallait pas faire de bêtises maintenant. Seito comptait sur lui, le décevoir serait très impoli. D'ailleurs il ne parlait pas. Lui qui avait toujours des anecdotes amusantes à raconter d'habitude, en ce moment le silence parlait plus fort que le gai luron. En même temps, cette opération comportait un grand risque. Il est donc normal qu'il ne dise mot.

Mettre sa vie aux mains de Shin était dangereux, dans le sens où il jouait avec le feu partout. Sauf dans son travail de médecin-chirurgien-infirmier, tout ce qui touchait à l'art curatif donc. Toujours prêt à aider, il s'autorisait parfois des pauses en refilant des rendez-vous à ses partenaires. Cela avait le mérite de former les jeunes. Un son moqueur sortit à l'entente de ses propos. "Jeunes". Depuis quand se prenait il pour un vieux briscard ? Snobait il les autres de sa division, ceux qui n'avaient pas son niveau ? Dans un sens oui. Tout le monde, Asuna restait une exception. Elle le dépassait dans tout les autres domaines, permission accordée.

La mission. Seito avait décidé de revenir dessus, cette descente qui l'avait mis dans cet état. Aveugle. Comment le médecin appréhendait le retour ? Difficile à dire. Entre la cécité nouvelle de Seito, la disparition de la Commandante, celle du capitaine Onimaru, sur qu'il y avait de quoi se tirer une balle dans le pied. Néanmoins, parmi tout ces incidents, il y avait quelque chose bien plus important que Shin tint à dire à son partenaire.

On est rentré en vie, c'est le principal. Tes yeux, je suis dessus en ce moment. Si t as eu le cran de venir jusqu'à moi pour me demander une telle opération, c'est que tu connais les risques et que tu as une grande confiance en moi. Je ne peux que te remercier pour ce simple geste non anodin.

Maintenant qu'il avait dit tout ça, il se devait de réussir. Et il le ferait, avec cette montée d'adrénaline couplé avec le pouvoir de l'amitié. Ouaip c'est débile dit comme ça, mais le terme scientifique est bien trop complexe.
Dans cette sortie chez les humains, Seito avait foulé pour la première fois le bitume des routes. Et avec ça, les premiers contacts avec ces autochtones. Dur.

Déposant les outils sur la table, Shin donna un coup sur sa jambe. Au lieu d'être là à se morfondre en attendant l'implantation de ses yeux, Seito aurait pu être dans son labo à faire toutes ses drogues et autres bizarreries dont il avait le secret. Si seulement le médecin aurait été moins dans son monde, obnubilé par son travail. Protéger le scientifique aurait du être sa priorité. Repenser à ce qu'avait fait Asuna pour lui lors de l'invasion. Se dire qu'il suivait le chemin de sa capitaine en s'occupant que de sa personne, soignant quand l'allié était dans un état critique.
Non, il n'était pas comme elle. Son arme était pas là non plus, ce qui le fit écarquiller les yeux. Si Kimagurenai n'était pas là, voulait ce dire que le garçon avait fait cela machinalement ?

C'est bientôt fini pour l'implantation. Il faudra te balader avec une canne par contre, le temps que ton cerveau et les nerfs optiques fonctionnent à nouveau.

Se remettre vite au travail, pour abréger le calvaire de son ami. Il voulait en finir vite, son bras tremblait. Seito allait vite s'en remettre, ou pas. Sa dernière phrase sonna comme un cri de détresse. De l'aide. Il lui demandait de l'aider. Ce voyage sur terre l'avait vraiment changé jusqu'à douter de ses compétences ?
Posant sa main sur son épaule, le médecin regarda son ami non dans les yeux - ça aurait pu être amusant vu la situation - et lui répondit le plus simplement du monde.

Quand tout ça sera fini, promis.

Lui dire non maintenant était de la méchanceté pure que certains maîtrisaient parfaitement. Mais pour un ami, on ne refuse pas une telle demande. Sauf à son ex.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Lun 22 Déc - 18:04

Seito fronça les sourcils. Visiblement, Shin et lui ne s'étaient pas compris.

"Non, je veux dire aide-moi à attraper la seringue sur la table."

Que s'était-il imaginé ? Que Seito était du genre à dire des niaiseries comme celle-là, dans le genre "Oh mon Dieu aide-moi, je ne pourrais pas franchir ce cap sans toi !". Foutaises. Seito avait été seul pendant toute son existence, il pouvait bien le rester, ça ne lui posait aucun problème. Il trouvait assez de réconfort dans les expériences qu'il menait et les drogues qu'il expérimentait sur lui-même. A taton, vu l'incompréhension flagrante de son camarade, Seito attrapa la seringue, posée donc sur la table d'opération. Il ne planta pas l'outil dans son bras, comme il l'avait fait pour sa première injection, mais dans sa tempe. Délicatement, la pointe de la seringue s'enfonça dans la chair, faisant perler une goutte de sang. Seito ne sentait rien, toujours sous l'effet de l'anesthésiant.

"Je n'ai pas besoin, ni envie d'ailleurs, d'attendre que mon cerveau et mes nerfs optiques aient l'obligeance de ses reconnecter. je pratique la science, non ? Autant que ça serve ... A quelque chose."

En prononçant cette dernière phrase, il avait pressé le piston de la seringue, injectant un autre produit directement dans sa boîte crânienne.

"Plus qu'à attendre dix minutes, maintenant. Stimulant nerveux. On gagne du temps avec ce genre de truc. Paraît que c'est pas très conseillé, mais bon ... Ca ne m'a pas tué, pour l'instant."

En effet, le liquide pouvait représenter un danger pour la santé cérébrale de Seito. Enfin, il en doutait lui-même. Ce genre d'accidents n'arrivait qu'en cas d'abus du dit-liquide. Lui n'en avait pris qu'une dose inoffensive, et qui lui serait même bénéfique. Ainsi stimulés, ses nerfs se reconnecteraient plus facilement à leur nouveau port d'attache artificiel. Celui-ci serait initialisé par le contact avec la matière organique, et débuterai alors son fonctionnement. Aucun besoin de batterie ni de recharge électrique. Seito avait lui-même conçu les yeux artificiels, qui fonctionnaient surtout sur la base d'un jeu de miroirs. La conversion des données était effectuée grâce à un mécanisme tout ce qu'il y avait de plus simple. Mais complexe.

"On a un peu de temps pour parler."

Seito repensa à la phrase du médecin: "On est rentré en vie, c'est le principal". Vraiment ?

"Je pense que je vais rester dans mon laboratoire pour les deux ou trois semaines à venir. J'ai rapporté une de ces choses, et je vais la disséquer, voir sir on peut en tirer quelque chose même sans la tête ... Tu peux venir, si tu veux. Je doute que ce soit très ragoutant comme spectacle mais bon ... Après ça ... Je pense que je vais avoir sérieusement besoin d'entraînement. Mon Capitaine est pas rentré, c'est ça ? Dommage ... Il avait l'air d'un type bien."

Surprenant, le détachement avec lequel il arrivait à parler de ces tragiques événements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Mer 24 Déc - 15:23

Ah. Shin n'avait pas interprété le message comme il faut. Seito demandait de l'aide pour prendre la seringue, et non de l'aide en général. Il s'était bien remis de la mission alors, là où le médecin avait mis quelques temps pour se refaire une santé après l'invasion des Maho Tsukai. Enfin, c'était pas tout à fait pareil aussi. Si les Maho avaient été des créatures semblables aux humains affrontés durant la mission, ca n'aurait pas été marrant. Partir en mission forge le caractère, certains se remettent plus tôt que d'autres.
Seito prit donc la seringue et s'injecta la dose, avec un autre de ses produits. Ce qui étonna un peu le médecin, car si le scientifique était venu lui demander de l'aide, il n'avait pas à importer ses affaires içi.

J'aurais aimé que vous me préveniez à l'avance. Vous êtes dans mes quartiers, un minimum de politesse aurait été appréciable.

Enervé. Sur le coup, le comportement de son collègue l'avait frustré. Ce n'était pas compliqué quand même de dire "j'ai ramené quelque chose pour faciliter l'opération". Shin avait tout prévu, même ce stimulant qui faisait tant parler de lui. Mais comme le lieutenant ne savait pas ce que contenait le liquide, il était d'autant plus sur les nerfs. Cela risquait fortement de contrecarrer l'opération qui se passait bien jusque là. Si rejet il y avait, comment le Troisième siège comptait il résoudre cela ? Avait il tout prévu et ramené son matériel aussi ? Autant s'opérer lui même dans son laboratoire. Le garçon croulait sous les dossiers en retards et autres rapports, lui avait fait une fleur en acceptant de s'occuper de son cas et mettre en attente toute la paperasse.
Soupirant un bon coup, il reposa tout ses instruments et rangea la table. "On a un peu de temps pour parler". Non. Shin n'avait pas du tout envie de parler pour le moment. Cette prise d'initiative de la part de Seito l'avait blessé dans sa fierté de médecin. Seito pouvait certainement comprendre. Ou pas. Vu qu'il reparla de la mission, et plus précisément de son capitaine. Asuna n'était pas la seule personne à avoir disparu dans la bataille, Onimaru aussi était porté disparu. Que s'était il donc passé pour qu'il ne revienne pas à la Soul Society ? Avait il trouvé des sujets intérréssants ici bas, embrassant la carrière de Mayuri ? Les scientifiques se faisaient rare, une expèce en voie d'extinction. S'ils disparaissaient à chaque sortie, autant clore la division et les laisser dedans, comme des animaux en cage. Cette passion pour les sciences, Seito la dévellopait de plus en plus. Rester cloitré dans son labo pour les deux trois semaines à venir pour examiner en profondeur le corps qu'il avait ramené. Il invitait même Shin à aller observer.

Ma foi, si je finis à temps la paperasse que j'ai en retard, je viendrais surement oui.

Sourire. Ce sourire sonnait faux. Il avait encore plus envie de se servir du scientifique comme esclave de torture pour les prochaines journées à suivre. Mais sans sa dulcinée, ca serait moins amusant. Scalpel et autres instruments se trouvaient cependant à sa portée. Encore une fois, la pensée alla à sa douce. Il ne l'entendrait pas rire de plaisir lorsqu'il entaillerait doucement la chair, l'aiguille perçant peu à peu ses nouveaux globes oculaires. Tout ces petits plaisirs ne furent que vils fantasmes hélàs. Il trouvera bien quelqu'un pour les assouvir, du plus simple au plus refoulé. Reprennant son air calme hanituel, le garçon répondit à la petite allusion aux hauts gradés restés sur Terre.

J'ai appris pour le Capitaine Onimaru. A tout les coups, il a du rester examiner les créatures et oublier de repasser par le Dangai. La Douzième suivant un peu la personnalité de Mayuri, je trouve ca tout à fait normal. Après oui, vu qu'il n'est toujours pas rentré, sa disparition est dommage. Se perdre dans les rues de Tokyo, après ce qu'il vient de se passer, c'est pas top comme motif d'excuse. Dame Asuna aussi n'est toujours pas rentrée aussi. Une sortie entre personnes de sciences je pense. - regarde Seito - Dans tout les cas, on se retrouve tout les deux comme "Capitaine par Intérim" pour le moment.

Intérim. Pour Shin, ce n'était pas nouveau vu que sa capitaine était désormais à la tête du Gotei, il assurait déjà son rôle de vice capitaine. Regardant en direction de la grande horloge se trouvant au dessus de la table, le garçon se rendit compte que les dix minutes étaient passées. Se tournant vers son ami pour voir s'il n'y avait pas de rejets et d'effets secondaires, Shin effectua un petit check up avant de déclarer fièrement.

Mission succeed ! Alors, vous voyez la vie en rose maintenant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Sam 27 Déc - 12:24

En rose ... C'aurait été drôle, mais vite lassant, pensa le Troisième Siège. Enfin, si jamais l'envie lui prenait, ça pouvait toujours s'arranger. Enfin ... Enfin il voyait de nouveau, et redécouvrait avec une sorte de soulagement mélangé à du plaisir les couleurs. Du moins celles qu'on pouvait distinguer dans une salle d'opération de la Quatrième Division. Blanc et gris étaient omniprésents, mais ils donnaient satisfaction au scientifique. Quand on savait que le blanc résultait du mélange de toutes les couleurs ... Oui, c'était réconfortant. Alors même qu'il ouvrait les paupières, Seito sentit ses cauchemars éveillés disparaître. Il se tourna vers Shin et lui sourit:

"La vie en rose c'est pas pour tout de suite. Mais au moins elle est plus noire."

Il se redressa ensuite, lentement, et sortit de son fauteuil. Il se sentait revivre. Il attrapa une glace qui traînait, et y mira son reflet, apprivoisant ses nouveaux yeux. Ils n'étaient pas aussi réalistes que pouvaient l'être les précédents, mais au moins il était garanti de ne pas perdre la vue. La ressemblance avec des yeux humains restait tout de même flagrante, et il fallait s'intéresser de près aux organes oculaires pour distinguer l'artificialité de la pupille.
Ces nouveaux yeux apportaient quelques avantages non-négligeables au scientifique. Il pourrait, à l'avenir, les bidouiller pour y insérer des outils, pouvant améliorer sa vue ou sa capacité à combattre. Il devait encore réfléchir à ce projet dans l'oeuf, qui n'était pas encore sa priorité. Ses yeux nouveaux ne se dégraderaient presque pas. Il garderait une vue superbe, et si jamais ils venaient à se détériorer, il pourrait les faire réparer, voir les réparer lui-même. Et il ne perdrait pas son clignement de paupières. Tout allait être pour le mieux. En plus, Seito gardait la même couleur d'iris.

"Capitaine par intérim ... Ca fait peur, nan ?"

La phrase sonnait mal, Seito ayant toujours le sourire aux lèvres.

"Enfin ... On a pas le choix de toute façon. Merci, Shin. Pour les yeux. Opération réussie."

Son ardeur scientifique était revenue. Il se sentait prêt à disséquer n'importe quelle bestiole.

"En ce qui concerne nos Capitaines ... On pourrait partir à leur recherche, tu crois pas ? Au moins pour la Capitaine Commandante ... Non pas que je l'apprécie tant que ça, mais elle tient quand même un rôle important au sein du Seireitei. Et les Reapers ..."

Seito glissait sur une pente dangereuse. Il ne savait rien des pensées de Shin quant à ces cousins d'Occident, et ne voulait pas s'attirer ses foudres.

"Hum ... Enfin je pense que sans la Capitaine Commandante, on n'est pas en sécurité."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Sam 27 Déc - 18:34

L'opération étant terminée, Shin pouvait désormais se concentrer sur autre chose. Les globes oculaires nouvellement implantés s'étaient parfaitement adaptés au système nerveux de Seito, lui permettant de voir à nouveau. Encore une victoire pour la Quatrième et son effectif de médecins hors pairs. Ahlala, que deviendrait le Gotei sans son équipe médicale ? Allez savoir. Bref, après s'être jeté des fleurs une énième fois, le garçon se reconcentra sur les propos de son collègue scientifique.
Capitaine par intérim. Seito tentait bien que mal à laisser apparaitre un sourire, mais Shin savait très bien qu'il ne se sentait pas prendre les rênes, ne serait ce que pour une durée indéterminée. En réponse à son sourire, Shin lui rendit en essayant de le convaincre qu'il y avait bien pire que le rôle de capitaine pour le moment.

T'en fais pas va. Avec la Purge, faut pas t'en faire avec le haori. Tfaçon, il va bien retrouver un propriétaire. C'est pas ce qu'il manque dans votre division, des sientifique de talents.

Puis, le sujet sur Asuna fut remis sur la table. Avec une idée plutôt bienvenue dans le tas.

Pour la Capitaine Commandante je serais prêt à aller la chercher n'importe où.

Non seulement Asuna était une pièce maitresse du Gotei, mais c'était en plus une excellente stratège. Et les gars de la Quatrième s'inquiétaient aussi pour l'absence de leur supérieure. Peut être était elle restée en bas pour voir comment la Soul Society tournerait sans elle. Surtout avec cette Purge et les Reapers. Le Gotei avait d'autres très bons Capitaines, mais sans la Reine, ils n'étaient que des pions hésitants. Si problème il y avait, seraient ils capable de gérer la situation sans perdre leur sang froid ? Shin ne voulait pas parier la dessus. Car, comme le disait Seito, "sans Asuna, on est pas en sécurité."
Attrapant son agenda, le médecin commenca à regarder son emploi du temps. Visite médicale au Rukongai, dossiers à remplir. Parfait, une sortie serait une bonne chose. Pendant ce temps, le troisième siège de la division des médecins prendrait la relève. Le voyage ne durerait pas longtemps de toute façon. Juste y aller, voir si la capitaine se porte bien, trainer un petit peu et revenir. Soixante douze heures dans le monde des humains, grand maximum.

Ok, on va aller voir si on arrive à retrouver les disparus, et un ou deux corps de ces humains holowifiés qui nous ont attaqués pendant la mission pour toi. après on reviendra au Gotei. Rien de plus. Ca te va ?

Et de le regarder dans ses nouveaux yeux. Le médecin n'avait jamais été aussi sérieux qu'en cet instant. Son arme était en jeu aussi, indirectement. Confisquée par Asuna, personne ne pouvait la lui rendre, si ce n'est qu'Asuna elle même. Reste à savoir si ce comportement allait suffire à faire changer la Mère d'avis sur son lieutenant. Un dernier sourire, avant de raccompagner Seito à l'entrée de ses quartiers.

Les Reapers, j'en ai fréquenté quelques uns. Ils sont forts, mais quand on regarde leurs effectifs et celui du Gotei, ya pas photo. Z'ont quelques membres qui sortent du lot. Nous, ya tout le monde qu'est fortiche. Donc c'pas un problème. J'ai confiance en nos frères d'armes.

Dernier regard, cette fois vers le ciel. Les nuages couvraient peu à peu le soleil couchant. Cette nuit allait être plus froide que les autres. Penser à rajouter une couverture ce soir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   Dim 28 Déc - 17:08

Les deux camarades étaient sortis, et examinaient maintenant le Soleil, astre paternel, tomber sous l'horizon. Les Shinigamis étaient-ils vraiment aussi puissants que le laissait entendre Shin ? Seito en doutait ... Il n'était pas du genre à faire confiance à son affect, mais plutôt aux faits. Sans doute ce trait de sa personnalité lui venait-il de sa nature scientifique. Enfin, il ne pensait pas que les Reapers soient inférieurs en puissance, vis-à-vis des Shinigamis. Toujours est-il que les sous-estimer était à son goût une grave erreur, qui coûterait sans doute beaucoup aux Dieux Orientaux, si jamais ils persistaient dans une voie semblable à celle qu'énonçait le Lieutenant. Cependant, il ne lui en fit pas la remarque. Il était ami avec Shin, mais il préférait garder sa position quant aux Reapers secrète, pour le moment. A l'heure de la bataille, si bataille il devait un jour y avoir, il choisirait ses alliés. Mais pour l'heure, il laissa couler les paroles de Shin.

"Je pense que la Douzième Division va prendre une réputation maudite ..."

Seito se força à sourire et regarda tristement les étoiles qui commençaient à apparaître dans le ciel bleuté.

"Un Capitaine déserteur, un autre qui reste bloqué sur Terre ... On est pas privilégiés de ce côté-là. Regarde ta Division, ou la Onzième. Des Capitaines stables, qui restent en poste longtemps. Cette sécurité ... Ca fait envie. Enfin, j'imagine que ça fait aussi le charme de la Douzième."

Par "charme", Seito entendait surtout que tous les nouveaux arrivants dans sa Division -et Dieu sait combien ils en manquaient- étaient tous immanquablement des rats de laboratoire sans vie hors de la science. C'était assez triste. Sans doute était-il lui même mal placé pour donner des leçons à ce sujet. La Douzième était-elle alors condamnée à rester une Division à part, de Shinigamis vivant reclus ?

"Bon, il se fait tard. Je vais penser à rentrer ... On se voit demain, pour disséquer notre charmant ami sans tête ? Tu connais le chemin de mon labo. On en profitera pour mettre au point notre expédition."

Seito se tourna, et prit le chemin de sa Division.

"Et encore merci pour mes yeux ! Je te revaudrai ça."

Les rues étaient vides. Étrange, et sinistre atmosphère ... Seito remplissait sa tête des couleurs de la nuit. Elles lui paraissaient maintenant uniques, et d'une beauté mystifiante. Il avait trouvé un ami, au Seireitei. Un très bon ami. Les temps à venir seraient sombres, il s'en doutait. Chacun aurait besoin de quelqu'un sur qui compter. Mais pour l'heure, il fallait continuer de marcher.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un nouveau regard ... [Hayako Shin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau regard ... [Hayako Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hayako Shin
» Dans les pas d'Anfal (ft. Hayako Shin)
» Petits cadeaux entre voisins. [Hayako Shin]
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-