AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 Belial [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belial [Terminé] Shi-shi
Ushiromiya Ren
Rang : Disiciple du Ludaow

Messages : 46
MessageSujet: Belial [Terminé]   Belial [Terminé] Icon_minitimeJeu 15 Nov - 13:27

BELIAL

    Âge : 389 ans // 24 ans d'apparence
    Race : Arrancar / Adjuchas
    Rang demandé : Fraccion de la Primera Espada

    Description de votre personnage :

    Des mois qu'il déambulait dans le sable éreintant... Son esprit torturé par l'échec répétitif qu'il se voyait faire chaque jour se terminant.
    Comme un être maladivement obsédé, il observait sa montre, la tenant précieusement au creux de sa main, chaque soir vers minuit, une heure sacrée pour lui. L'heure des morts et du renouveau...

    Cette notion de temps qui passe s'incrustait dans son cerveau comme une obsession psychotique, un séquelle sous-jacent à sa quête de l'éternité, Graal qu'il cherchait dans le but de ne jamais redevenir un Gillian, de ne jamais disparaitre.

    Car plus que sa condition d'être supérieur dans ce monde, c'était son irrémédiable envie de vivre et de rejoindre celui qui pourrait le guider vers ce destin qu'il s'imaginait.

    Le temps passait, et dans ses habits de blanc, capuche légèrement disposé sur sa chevelure grise, il continuait de parcourir les vastes étendues du monde creux.
    Son regard si étrange, porté par ses yeux d'un noir profond et ponctué d'iris orangés, fixait sans cesse l'horizon dans l'espoir de voir apparaitre le trône majestueux du légendaire Fou-Lu. Mais hélas, jamais il ne se montrait, et la silhouette famélique et élancé de l'arrancar, pourtant si loin de sa condition primaire, continuait de déambuler au milieu du sable arasant, son sabre de couleur encre portée à ceinture, bien engoncé dans un fourreau tout aussi sombre.

    Sans jamais s'emporter, il balayait d'un revers les faibles se dressant sur le chemin de ce qu'il voyait comme une mission, un commandement si puissant et si ancré en lui qu'il ne pouvait l'ignorer.
    Il ne comprenait pas que ces faibles puissent perdre le précieux temps qui leur avait été accorder à tenter de fuir ou de prendre à partie un être qui les dominait.
    Leur existence était si courte... Pourquoi vouloir quelques secondes de plus ? Se sacrifier pour qu'il puisse vivre plus longtemps était un cadeau magnifique... Un sacre qu'on ne pouvait refuser, eux qui vivraient à jamais en lui pour toujours.

    On ne pouvait vraiment savoir s'il était persuader de tout ce qu'il pensait, ou si simplement il était épris d'un puissant égo et d'une folie des grandeurs à la démesure inquantifiable. Toujours était il que jamais on ne l'avait vu montrer un quelconque signe d'égo-centrisme ou d’intérêt pour le pouvoir... Non, cette créature ne vivait que pour vivre plus longtemps, pour vivre à jamais, et c'était ce besoin insatiable qui la guidait, et qui l’amènerait à pouvoir tout offrir à celui qui un jour lui offrirait ce qu'il désirait.


    Description de votre pouvoir :

    Spoiler:
     
    Zanpakuto Scellé de Belial


    Spoiler:
     
    Belial chassant un Adjuchas
    PERSIGUE,OSCURIDAD
    Hante, Noirceur
    En libérant sa résurrection, l'Arrancar revient à peu de chose prêt à ce qu'il était avant de briser son masque, soit un amas de noirceur personnifié sous la forme d'un monstre de trois mètre aux bras puissants et à l'aspect effrayant. Mais contrairement à ce que son aspect laisse supposer, ce n'est pas sa force physique qui est le maitre mot alors, mais bel et bien ce qu'il est...
    Cette gangue couleur encre qui le compose est son arme de prédilection et la source de ses créations... De sa chair s'extirpe des minions et s'enfoncent ses victimes. De cette forme malléable il peut créer les engins de morts les plus divers.
    Il est la noirceur absolue, celle qui vous dévore et vous emprisonne à jamais dans ses tentacules pour ne plus jamais vous laisser reparaitre à la lumière du jour.


    Histoire :


Une seconde après l'autre... Un battement de cil, un brise emportant le sable du désert blanc, et cette aiguille qui inlassablement continuait son chemin.
Son regard se perdait dans cette boucle infinie qui chaque jour accomplissait son chemin, pour qu'une fois terminée, elle se reprenne à parcourir une nouvelle fois le même cycle.
Alors que le temps passe, elle se rapproche de plus en plus de ce moment fatidique où les jours basculent. Cinq, Quatre, Trois, Deux, Un... Il est minuit...


"Ici se termine hier, ici commence demain... Quelle chose fascinante qu'est le temps et son court inéluctable qui voit les Empire se faire et se défaire, les êtres mourir et les souvenirs s'effacer... Mais lui est toujours là, inébranlable, comme nous et notre vie d'errance morne et sans but."

Son regard se relevait lentement vers l'immense palais de blanc vêtu qui se dressait au milieu de ce monde étrange qu'était le Hueco Mundo.
Devant lui se dressait Las Noches, l'un de ces innombrables lieux qui avait vu les maitres se succéder mais subsistait malgré tout, institution ancré dans la conscience collective et définitivement entrer à la postérité.


"Ma longue marche est elle enfin terminée après tant de temps à te chercher Fou-Lu ?"

***

200 ans auparavant

La faible créature s'enfuyait en toute hâte, son masque étrange lui donnait une allure de loup, et ponctuait idéalement sa démarche rapide et vive d'animal se déplaçant à quatre pattes...
Tout dans son allure laissait penser qu'il n'était cependant pas en chasse mais bien chassé. La sueur perlait sur son pelage noir et son souffle haletant signifiait clairement le martyr qu'il endurait alors que son corps ne souhaitait que le repos.
Mais sans faiblir, il continuait, dévalant les pentes et parcourant cette immense forêt, qui abritait les Menos Grande juste sous le grand désert blanc, dans le seul but de pouvoir échapper aux démons qui le poursuivaient.

Hélas, derrière lui, les masses sombres se rapprochaient... Minions difformes et au port instable, ils étaient comme un raz-de-marée vivant, se fondant les uns dans les autres pour reparaitre ensuite sous des aspects séparés, éternelles masses de liquide noir et visqueux à la volonté limitée.

Le Hollow sauta au dessus d'un ravin, pensant échapper à ses poursuivants. Une prouesse athlétique qu'il ne devait qu'a sa propre condition d'Adjuchas et à sa forme bestiale...
Il prit le temps de lancer un regard en arrière pour voir les créatures se stopper devant cet obstacle qu'elles ne pouvaient franchir, constatant avec tristesse la fuite de leur proie...

Soupirant de soulagement, la bête se laissa alors aller à un peu de décontraction, continuant à s'enfoncer dans la forêt pour disparaitre pour toujours de la vue de ces choses...
Telle était la loi de sa caste, tuer ou être tuer, et il se doutait que ses poursuivants appartenaient à l'escouade d'un Adjuchas Chasseur, un être insatiable qui ne s'épanouissait que dans l'accumulation de puissance, dévorant toujours plus de ses semblables...
Les rumeurs parlaient d'un être monstrueux, venus du Sud de la grande forêt, et qui, sans que l'on sache pourquoi, s'était installé dans ces terres...

Alors qu'il s'était avancé toujours plus dans les ténèbres de la forêt, le museau du quadrupède se releva, et un sentiment d'inquiétude s'empara de lui. Cette noirceur... Même au cœur d'un tel endroit elle n'était pas normale...


"Tic, tac, tic, tac... Les temps douloureux de ta vie au sein de ce monde austère semblent bientôt toucher à leur fin..."

Grognant férocement, l'Adjuchas s'était retourné vers une paire d'yeux luisant apparus au milieu des ombres. Il tenta de se mouvoir en arrière, tentant de s'éloigner de cette présence malsaine qu'il voyait s'approcher de lui.
Mais rien ne fit... Ses pattes étaient prises dans une gangue d'un noire d'encre, une mélasse étrange et visqueuse qui s'accrochait à lui plus dur encore que les sables mouvants du désert supérieur.
Lentement, deux immenses mains saisirent les troncs de deux arbres, tirant hors des ombres un hollow de plus de trois mètres de haut dont le corps dégoulinait de cette substance étrange qui nimbait désormais le sol.

Horrifié, le loup comprit alors à qui il avait à faire... Cette créature venu de si loin et qui hantait désormais cette partie du Hueco Mundo... Ces choses qui le poursuivaient, si semblable à cette immense masse au masque blanc parant une rangée de dents acérées... Tout cela n'avait été qu'un jeu pour un prédateur patient et ingénieux...


"Pourquoi fuir... Mes enfants ne sont pas si méchants en comparaison de leur créateur..." lentement, son immense bras s’avançait vers sa proie tandis que le liquide qui le formait semblait animé de vie et formait des arcs et des lacets sur son corps "Tant d'efforts pour un résultat si ridiculement inutile... Tout ce temps gaspillé et qui ne reviendra plus, pourquoi gaspillez vous mon temps alors que je vous attraperaient tous au final..."

Ses doigts crochus se refermaient sur le corps fébrile de l'Adjuchas qui ne pouvait déjà plus se mouvoir. Lentement, le corps épais prenait dans son emprise la bête, s'étendant sur toute l'étendue de son corps pour qu'il ne reste plus à découvert que son masque et sa tête prête à être offerte en sacrifice.

"Vous ne comprendrez donc jamais que votre existence n'est que passagère et qu'il vous faut travailler dur pour être l'égal du temps et perdurer... Je dois perdurer..." et sur ses mots, son immense mâchoire se referma sur la nuque de sa victime, lui arrachant littéralement la tête pour une décapitation bien en règle, avant qu'il ne balance le corps sans vie sur le coté.

Revenant vers lui, ses minions, qui n'étaient autre que des fragments de lui même, rejoignirent l'immense masse organique qu'il était alors qu'il se délectait de ce regain de force octroyé par ce succulent repas. Levant la gueule au ciel, il hurla de joie alors que le reiatsu coulait en lui.
Un semblant de langue se pourlécha les babines, et ses mains s'enfoncèrent profondément dans l'écorce des arbres morts, ses bras le hissant vers les cimes, lentement.


"Je dois perdurer... Pour rejoindre cet homme... Je veux survivre au temps..."

***

Aujourd'hui

Alors qu'il se laissait glisser sur le sable blanc des dunes éternelles, il s'approchait pas à pas du légendaire palais établit par les renégats Shinigamis... Il ne savait comment juger ces trois êtres qui avaient en un sens asservit les Hollows, mais leur avait également octroyé un savoir inestimable en ce qui concernait leur condition et ce qu'ils étaient réellement.
Portant sa main aux vestiges de son masques, les restes de son immense mâchoire inférieure présente sur le coté gauche de son visage, il repensa à ce que cet Aizen avait fait en révélant les Arrancars au plus grand nombre...

Un acte lourd de conséquence, un homme puissant... Mais il n'était pas éternel, seul Fou-Lu l'était...


"Alors que je montait ce jour là, pour prendre ma place à coté de toi Fou-Lu, je n'ai trouver que cadavres et trône vide... Tout ce temps passé à être digne de te rencontrer, et voilà que tu partais loin de mon chemin, nos destinés n'étant pas encore prêtes à se rencontrer. La douleur de ce nouvel échec fût telle qu'elle me rappela celle des jours précédents mon passage de l'état de Gillian à Adjuchas... Cette sensation de vide alors même que je commençais à dominer tout ces inférieurs, et que mes craintes personnelles refaisaient surface, n'étant plus subjuguées par cette conscience collective que nous avions..."

Il s'avançait vers les portes de Las Noches, son corps famélique se mouvant comme une âme en peine vers ce sanctuaire qu'il espérait depuis si longtemps. Deux siècles passés à arpenter le Hueco Mundo pour retrouver cet être puissant, se désintéressant des affaires de ce monde et de ce qui l'entourait pour se concentrer sur cet Arrancar qui se nichait loin des tumultes incessant, attendant son heure.


"J'ai souffert de ne pas connaitre ce Hollow qui depuis tout temps est dans mon esprit, celui dont on ne connait pas l'arrivée en ce monde sans fin tant elle date de la nuit des temps... Je veux connaitre l'éternité... Vaincre le temps qui s'écoule et efface la vie..."


Tombant à genoux devant l'immense porte, il laissa son regard grimper vers les cieux, vers le ciel noir de ce monde vide de tout sens pour lui qui ne désirait qu'une chose.
Inspirant lentement, il frappa un puissant coup sur la porte, un assaut qui la fit trembler et qui résonna dans tout Las Noches. S'ensuivit un cri emplit d'une mélancolie étrange et d'une tristesse lugubre...


"Fou-Lu ! Laisses moi te rejoindre ! Je ne veux pas disparaitre !"


Dernière édition par Belial le Sam 17 Nov - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:/http://www.bleach-bsrpg.com/t1825-ushiromiya-ren
Belial [Terminé] Rea-gen
Cheyenne
Rang : Général tout frais

Messages : 630
MessageSujet: Re: Belial [Terminé]   Belial [Terminé] Icon_minitimeJeu 15 Nov - 15:48

Validé niveau 3, gentil fraccion.
Allez hop, tu connais la maison hein ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2564-cheyenne#21964
 

Belial [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Belial [Terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Logan Alias Wolverine [Terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Archives :: Archives-