AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Jeu 18 Déc - 7:23

Je me sens l'âme d'un âne. Sérieusement, qu'est ce que je fous là ? Je déambule dans la quatrième division avec mon poids mort sur le dos, l'air de me demander où est ce que je vais avec mon fardeau. Non pas qu'il soit d'une lourdeur absolue, mais sérieusement... Je préférerai faire autre chose plutôt que de me retrouver là avec ce type sur le dos. Franchement, les types de la quatrième étaient faiblards. Enfin, pour sa défense au petiot, il avait pas franchement une carrure impressionnante et là où il s'était retrouvé au Rukongai, il était pas bon de traîner seul. Alors qu'est ce qui avait bien foutu par lui passer par la tête, à ce gamin, pour y être, dans ce coin paumé ? Si j'avais pas été dans les parages, il se serait fait gentiment dépouillé – et je parle pas de ses effets personnels moi. Alors les shinigamis de cette division avaient beau être des mecs sympas avec le cœur sur la main, dans certain coin de la Soul Society, ils avaient plutôt tendance à le voler, ce cœur, en lui plantant allégrement deux ou trois couteaux dedans, histoire d'être certain de faire des dégâts.

Bon. C'est par où leur infirmerie ? J'ai rarement foutu les pieds dans cette division – déjà, parce que c'est pas la mienne – de deux, parce que j'aime pas l'odeur du coin. Mais bon, ça c'est une autre histoire. Je peux pas demander à l'handicapé numéro deux qui est inconscient sur mon dos – de toute façon, je pourrai pas lire sur ses lèvres dans cette position – alors je me dirige vers d'autres êtres vivants du coin. Faut causer donc. C'est pas comme si je pouvais utiliser mes mains de toute façon, en portant sur mon dos l'autre abruti.

Hé. C'est où que je peux l'emmener votre pote ?

Les deux shinigamis de la quatrième me regarde d'abord bizarrement avant d'enfin capter que je me traîne un poids mort. Il était pas trop tôt. Je vois presque le cheminement de l'information qui va de leur yeux jusqu'à leur cerveau. Passionnant. Celle qui cause – une nana plutôt petite, et je dis ça du haut de mes mètre soixante quinze – parle à une vitesse hallucinante qui me fait rater un mot sur cinq. Bon. Tant pis, elle me guide alors j'ai pas besoin de capter ce qu'elle me raconte. L'autre gars est parti, lui. Je crois qu'il est allé cherché quelqu'un, je sais pas qui après, mais bon, je compte pas vraiment m'attarder dans le coin. Je crois que l'autre parle toujours. Si elle savait que je captais quedal, elle se serait peut être arrêté, mais je lui laisse le plaisir de faire semblant. Elle pensera, comme beaucoup d'autre, que je suis juste un mec taciturne ou juste un con. Finalement, après quelques mètres de déambulation, on arrive à ce qui leur sert d'infirmerie. Enfin, elle est plutôt bien équipée, l'infirmerie de la quatrième, ce qui est pas trop étonnant au vu de leur spécialité.

La shinigami blonde me demande de le poser là, ce que je fais avec autant de précaution que mon habituel rudesse me le permet. Je suis pas fait pour soigner les gens moi, la douceur, ça fait pas trop parti de mon vocabulaire. Taper des gens pas de problème, les sauver après... Lui, il avait juste eu de la chance.

Attendez ici, le vice capitaine arrive.


Hein ? Je hausse un sourcil interrogatif. Pourquoi le vice-capitaine ? Pourquoi moi, je dois l'attendre ? Elle en a rien à foutre, et commence déjà à s'occuper de son compagnon d'arme avec un rien d'empressement. Je crois qu'elle continue de me causer. Elle me pose peut être des questions sur ce qu'il s'est passé, moi, à la place, je regarde l'état du gamin. Je dis gamin parce qu'il a l'air frêle comme une allumette, petit comme un chiot blessé. Il saigne de quelques écorchures mais rien de bien grave selon mon avis personnel. Il a été assommé quoi. Surpris. Puisqu'elle s'en occupe, je vais pas rester là comme un con vingt ans non plus, vice-capitaine ou pas.

Sauf qu'il était diablement rapide, le bougre, au final, j'ai même pas le temps de me casser que l'autre arrive. Je soupir comme toute salutation, passant ma main dans ma tignasse noire. Je suis pas une baby-sitter moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Jeu 18 Déc - 13:40

Paperasse, paperassee. Dire qu'il trouvait au début cela intéressant de lire tout ces rapports, lui indiquant chaque petit secret de chacun. C'était toujours le cas, mais à force la rupture était bien proche. Envie de tout envoyer en l'air, se balader nu dans les couloirs de la Division en chantant. Il l'aurait bien fait, si seulement la Mère rouge n'était pas la capitaine. C'est donc vêtu de sa tenue habituelle qu'il sortit de son bureau, papiers à la main. Saluant d'un sourire ses collègues croisés sur son chemin, il arriva dans la première chambre pour déposer tout les dossiers médicaux là où ils se devaient d'être maintenant rempli.

Et en sortant de la dernière salle, après plus d'une demie heure d'aller et venue, on vint le trouver. Apparemment, un bon samaritain avait rapporté le médecin qui s'était perdu en pleine visite. Un bon ami d'Hanataro, un nouveau venu. Toshio Rokubo, le shinigami à peine sorti de l'Académie. Qui avait eu l'idée de l'envoyer au Rukongai seul ? Décidément, il allait falloir faire une réunion pour régler certains problèmes. Et aller remercier ce bon monsieur pour l'avoir ramené.
D'ailleurs, qui voilà. A quelques mètres du médecin, se tenant la tête. S'approchant de lui, il prit la parole à voix basse, pour ne pas déranger les patients.

Merci pour l avoir ramené. Je suis le Vice capitaine de la Quatre et je... Vous m'entendez ?

Aucune réaction. Était il sourd, ou le faisait il exprès ? A la façon dont il observait les lèvres du médecin, soit il était en train d'essayer de savoir ce qu'il se disait, soit il était assez ouvert sexuellement parlant. Shin pria pour qu'il ne lui saute pas dessus, ça le mettrait terriblement dans l'embarras. Ce qui provoqua l'hystérie de son zanpakuto.

HAHA ! Ça serait drôle si il faisait ça !
Idiote, c'est surtout un rival pour toi. Il risque de m embrasser hein...
.....Ah...
Tu saisis enfin.
Qu'il essaye et j lui coupe le zgueg !

Digne réaction. Reste à savoir ce que l'autre sourd allait faire. A bon entendeur... Vous savez la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Jeu 18 Déc - 22:56

Un regard torve accueil le fameux vice-capitaine, un rien ennuyé par cette situation que j'aurai préféré éviter. J'ai pas envie d'être là. J'ai juste envie de retourner à mes mornes et intéressantes occupations, que ce soit aller botter des culs dans le Rukongai ou bien n'importe quoi d'autre, en fait. Mais à la place, je suis là, devant un type à la tignasse blanche qui parle pour ne pas dire grand chose. Bon, il me remercie de lui avoir ramener son chiot blessé à la niche, c'est pas un mal à vrai dire, c'est même plutôt sympas mais est ce que c'est vraiment nécessaire ? Je m'en fou un peu à vrai dire, je suis pas là pour ça. C'est juste pas mon genre de laisser quelqu'un derrière moi si je peux l'éviter - et c'est mon boulot, la sécurité dans le Rukongai. Alors j'acquiesce simplement, en espérant que ça suffira à le faire dégager de là et à me laisser partir... Sauf que non. Je me retiens de soupirer avec agacement par rapport à ses paroles. A la place, je fronce les sourcils. Simplement. Avant de répondre à sa question d'une voix rauque et grave. Le mot sort sans hésitation de mes lèvres.

Non.

C'est clair, net et précis. Au moins, je vais pas chercher midi à quatorze heure et si il ne comprend pas avec ça, je peux plus rien pour lui. Non mon gars, je t'entends pas, ce qui m'empêche pas de te comprendre parce que t'articule assez pour. Mais ça, je le dis pas. Il doit s'en douter si je lui réponds ou bien il croit que je parle d'autre chose ou bien alors que je me fou de sa gueule. Me connaissant comme je me connais, ce serait très possible. Alors je précise en pointant de la main mes oreilles et en haussant les épaules. Est ce que le geste est assez explicite ou pas ?

Sourd.

Ça fait très monosyllabique. Mais faut pas me chercher sur le terrain des mots, je suis imbattable au roi du silence. La shinigami blonde a fini d'examiner son patient et elle paraît plutôt rassurée par ce qu'elle à vu. Elle a soigné ce qui était soignable visiblement même si le gamin était dans les pommes. Il se remettra. Les égratignures ont disparu, ce qui prouve au moins l'efficacité de cette division dans leur domaine de prédilection. En ce qui concerne le reste, je peux pas dire, mais en matière de combat, ce petiot là est pas bien dégourdi. Tout est bien qui fini bien, et moi maintenant, j'ai d'autre chat à fouetter.

Si vous avez pas de question. Ma voix est grondante, un peu haché. Je sais que je pourrai arranger ça si j'utilisais les pouvoirs de Hibiki, rendre mon ton plus fluide mais ça serait de la triche. J'aime pas tricher, même si ça me fait passer pour un débile pas capable d'aligner correctement une phrase complète et se limitant au stricte minimum généralement.

J'accompagne mes paroles de quelques signes des mains – et du corps en réalité, le langage des signes prend aussi en compte le visage, notamment – afin d'appuyer mes dires, même si je sais que personne capte en général, signifiant simplement que je pars. Y a des automatismes dans la vie qu'on arrive pas à s'ôter comme ça.
J'ai plus rien à foutre ici après tout, n'est ce pas ? Je vais pas attendre que le gamin se réveille et si on a pas besoin de moi, je retourne à mon poste ou à ma division. J'y serai bien mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Ven 19 Déc - 15:00

Ah. Il est sourd. Voilà ce qui explique pas mal de chose. Déjà, il gueule fort. Facile de lui faire comprendre que c'est pas trop le lieu pour gueuler comme un putois, le médecin lui fait signe de baisser le ton. Langage universel, si l'autre comprend pas, Shin allait devoir faire en sorte de le pousser gentiment vers la sortie de l'établissement. Cette nouvelle fit taire Kimagurenai, sans doute rassurée par l'information.
Le garçon décida de l'emmener avec lui dans son bureau, une idée lui était venue subitement. Il voulait lui demander de lui apprendre le langage des signes. Ça pourrait lui être utile pour plein de choses, dans la vie comme dans les combats en équipe. Pour ne pas être percé à jour, et s'échanger pleins d'informations en peu de gestes.

Suivez moi, j'ai besoin de vos services.

Tout ça en articulant assez bien pour qu'il se fasse comprendre. L'autre lisait sur les lèvres, donc fallait bien faire gaffe à ne pas se tromper niveau élocution. Remarque, ça serait amusant de le faire tourner en bourrique. Et c'est parti pour une visite guidée, passant par de nombreux couloirs histoire de lui faire sa petite marche quotidienne. Ya pas de mal à marcher un peu, et puis ça lui déboucherait les tympans quand ils atteindraient le service des urgences. L'endroit où ça gueule de partout, le bruit assourdissant des engueulades pour savoir quoi faire comme intervention servirait à réveiller un mort, autant tenter l'expérience.

Nous sommes bientôt arrivé.

Pourquoi aller tout droit quand on peut faire pleins de détours ? En pénétrant aux urgences, le silence devint brouhaha. Si son invité désirait communiqué, il lui faudrait recourir aux signes. Parfait comme cours d'initiation pour le médecin. S'arrêtant dans un coin à peu près hors de cette cohue générale, gardant toutefois un vacarme sonore, Shin lui fit comprendre par les gestes qu'il n'entendait rien. Cela les mettait sur un pied d'égalité. Écrivant sur une feuille son désir d'apprendre le langage des sourds muets, il l'a montra ensuite au compère. Restait plus qu'à avoir sa réaction. Tiens et au passage, il fallait savoir son nom. Ce garçon, dont les aspects lui montraient un certain caractère, devait être sympa. Encore fallait il que le monde qui l'entoure fasse un effort pour lui faire une place. Se sentir rejeté à cause de sa surdité, c'était pas très cool.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Ven 19 Déc - 21:04

La nana marmonne de baisser le ton. Bien, pas de problème, je vais tellement le baisser qu'on va plus m'entendre, puisque je compte bien partir d'ici sans m'attarder. A mon sens, je parle normalement, mais normalement c'est peut être trop fort dans ce genre de coin, un peu comme dans les bibliothèques quoi, pour pas gêner les patients. Ça me va. Fermer ma gueule, je sais faire, j'aime même bien. Bon par contre, la suite me plaît moyen. Comment ça, besoin de mes services ? Il croit quoi, que je suis sous ses ordres ? Que je suis un homme à tout faire ? Ce type est peut être un vice-capitaine, il n'empêche qu'il pourrait s'expliquer avant de m’entraîner je ne sais où. Je me retiens de le laisser filer et de faire simplement demi-tour, me disant que de un, ça allait me retomber sur le coin de la gueule fissa et que de deux, je perdais pas grand chose à savoir ce qu'il me voulait. Peut être que ça m'intéresserait. Ou pas. En pesant le pour et le contre, le plus simple c'était de suivre et de voir ce qui me viendrait sur le coin de la gueule au moment venu. Et si ça me faisait chier, il était jamais trop tard pour tirer sa révérence.

Et c'est cette pensée en tête que je suis l'autre blanchâtre qui me fait aller je ne sais où. Il essaye de me perdre ou quoi ? Je commence sérieusement à regretter mon choix. Où est ce qu'il veut m'emmener et qu'est ce qu'il me veut ? La question me frôle les lèvres mais je la laisse s'échapper. Je le saurai bien assez tôt, autant ne pas perdre son temps et sa salive pour rien.

Pas trop tôt. Ma voix reste égale à elle même alors qu'il me fait rentrer dans … une salle bondée avec plein de gens qui ont l'air de parler tous en même temps mais dont je me préoccupe peu. Un simple coup d’œil à la pièce suffit à me faire comprendre dans quoi je suis et ce qu'il s'y passe. Je me sens pas des masses à ma place dans tout ce bordel, mais je regarde le vice-capitaine avec un haussement de sourcil, lui demandant par ce simple geste ce qu'il peut bien attendre de moi. Lui, il me répond en disant qu'il entend rien, ce dont je me fou un peu à vrai dire. Pour toute réponse, il me tend une feuille qui me fait hausser mon second sourcil. C'est bientôt fini, le rébus ? J'ai pas quitté la neuvième pour jouer au cluedo autre part. Mais ce qu'il y a d'écrit me laisse sur le cul.

A quoi il joue, ce type ? Il croit quoi ? Qu'on apprend le langage des signes en claquant des doigts entre le rapport sur le taux de suicide au seireitei et la couleur des uniformes des shinigami de la quatrième ? Sur mon visage, il doit remarquer mon agacement. J'aime pas être baladé. Pourquoi est ce qu'il m'a entraîné ici ? Comment il voulait faire pour ne serait ce que capter quoi que ce soit dans ce lieu où il avait lui même avouer rien entendre ? Je suis pas un très bon prof. J'ai par le passée, eu surtout à faire à des types intéressés qui voulaient communiqués avec moi et qui voulaient faire l’effort de me comprendre un peu. D'apprendre. Peut être que c'est son cas à lui aussi. Ou peut être pas. On se connait pas, donc j'ai pas beaucoup de mal à me dire que c'est pas ça.

Je prend sa feuille pour écrire dessus un simple « Pourquoi » que je lui tend de nouveau. J'aime pas perdre mon temps avec les gens. Mes contacts avec eux sont soit superficiels, soit inexistants et je dois avouer avoir du mal à réellement m'attacher à quelqu'un. A le vouloir aussi. Mes amis se comptent sur les doigts d'un manchot. En fait, ils sont tous morts. Je chiale pas sur leurs cadavres, c'est la vie, ils sont tombés sur plus fort qu'eux et c'est tout. Point final.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Ven 19 Déc - 22:17

Un brin agacé. Tel est son état lorsque le médecin lui montre la feuille où il a crayonné dessus. Ça doit pas être la première fois qu'on lui demande, mais avec sa réponse qu'il écrit à côté de la question, Shin devine que ce n'est pas le premier à vouloir demander ce genre de service. Pourquoi vouloir apprendre ? Une réponse bien bête lui vient et la sort comme ça, sur la feuille.

Et pourquoi pas ?

N'ayant pas de raison jugée indispensable pour appuyer sa demande, autant y aller comme ça, au feeling. Pas de fioritures. Direct. Comme les propos de son homologue. Le vacarme commençait à redescendre, le niveau sonore retrouvait peu à peu son seuil normal. Tiens, une petite blague que Shin eut dans l'instant. L'écrire allait la faire tomber à l'eau, c'est donc en essayant de mimer avec des signes ses propos.

Va falloir aller chercher des piles pour ton sonotone papi.

Je vous épargne la partie où il tente de mimer toute la phrase, mais je laisse la partie où il imite la version âgée de l'autre qui sourcillait un peu beaucoup.
Courbant le dos et levant un sourcil, le lieutenant adopte le style de marche du déficient. Sortant une feuille qu'il roule, il la place au niveau de son oreille et hurle de parler plus fort.

Bon en temps normal, ya plus de gens donc les rires des uns entraînent une rigolade générale. Là ya personne. Et comme l'autre entend mal, il a pas du saisir la blague. Shin joue avec le feu, très dangereux tout ça. Il s'arrête donc directement, et s'excuse platement. Il n'aurait pas du la faire celle la. Asuna l'aurait tué pour ça. Au moins une centaine de fois même. Il était médecin et avec tout ça, il outrepassait un des principes fondamentaux de sa division. Encore une fois il s'excuse, mais cette fois dans le langage des signes. Il y connaissait quelques trucs. Enfin, juste le "pardon". Lui qui croyait que ça lui servirait jamais, aujourd'hui il était bien content de le savoir.

Maintenant même avec ses excuses, Shin savait qu'il avait grillé ses chances d'en apprendre plus sur le langage des sourds muets. Fallait se rendre à l'évidence, il avait été très mauvais sur ce coup là. Foutu sens de l'humour pourri...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Sam 20 Déc - 12:24

Bon au moins, il a l'air honnête, ce type. Il baratine pas pour rien même si je dois avouer que ça me donne pas plus envie de perdre mon temps que ça. Et à vrai dire, je sais même pas si ça aurait changé quoi que ce soit qu'il me donne une réponse plus précise. Pourquoi pas. Ouai, et pourquoi pas le laisser se démerder tout seul, aussi ? Je fais pas tout parce que j'y gagne quelque chose mais ou bout d'un moment, je suis pas un bon samaritain non plus. Et après, monsieur joue au mime. Mon sourcil se hausse de nouveau alors que je l'observe en silence, vaguement perplexe, étrangement circonspect. Il s'amuse à quoi, là ? Il croit que c'est ça le langage des signes ou c'est juste pour se foutre de ma gueule ? Ou alors il essaye de me faire une blague ? Il va bien rapidement comprendre que je suis pas du genre à m’esclaffer pour rien. Déjà, je suis pas sûr d'avoir déjà émit ne serait ce qu'un éclat de rire, ce qui paraît pas illogique. Et sincèrement, j'ai pas compris grand chose à son mime. Il est très mauvais, mais je vois bien que c'est une blague de mauvais goût sur le fait que je sois sourd – et que les vieux le deviennent.

Ma gueule doit bien lui offrir de quoi s'arrêter. Je suis pas énervé, juste blasé par tant de connerie, les bras croisés sur le torse, je le laisse s'excuser platement de son comportement. Pardon. Enfin, le geste y ressemble, mais c'est pas tout à fait ça. Connaître un mot change pas franchement la donne mais le minimum que je puisse faire, c'est de rectifier ce qui va pas.

Main à plat, je fais le geste comme il faut, frottant l'une de mes mains contre l'autre en un cercle concentré sur ma paume fixe ouverte vers le plafond. Pardon, c'est comme ça. Et pas la paume vers le sol. C'est du détail, mais il n'empêche que c'est comme ça. Pardon ça s'écrit avec un p, un a, un r, un d, un o et un n, dans cette ordre et pas dans un autre alors c'est pareil avec le langage des signes, tu fais les choses dans l'ordre et correctement, sinon ça perd son sens même si on peut le capter. Si il connaît que ce mot – et en le faisant mal – il était pas près d'avoir une conversation avec un sourd ou un muet. Pas que ça court les rues ici, mais voilà.

La langue des signes, c'est pas du mime. Alors t'oublies tes imitations à la con, c'est pas du spectacle. Pour faire bonne mesure, j’appuie mes paroles par la traduction en signes, ce qui ne donne pas du tout la même chose que son truc débile. La langue des signes, c'est les mains, le corps, le visage. Faut pas croire que y a que les mains qui bougent ou qui expriment quelque chose. Il m'a fallut des années pour parvenir à le retranscrire et à l'utiliser avec Gentoki, ce dernier apprenant avec moi dans le même temps. Il avait eu un putain de mérite, ce type pour réussir ce tour de force. M'apprendre quelque chose, c'était pas gagné d'avance mais finalement, ça m'a bien servi même si ceux qui connaissent ce langage se font plutôt rare. Et je suis pas forcément un bon prof. Gentoki aurait pu apprendre à un oiseau à voler, moi je me contente de le regarder s'écraser et je ramasse les morceaux. Pas par plaisir sadique, juste parce que je suis pas pédagogue pour deux sous.

Mon regard se tourne un peu vers la salle, l'agitation et je me dis que je serai mieux ailleurs. J'en profite pour me casser de la pièce, je pense pas que ça soit le plus adapté pour une discussion. Je le lui indique. Si il me suit, soit, si non, et bien je prendrai la direction de ma division. Enfin, si je retrouve la sortie, ce qui est pas garantie au vu des chemins alambiqué par lesquels l'autre m'a fait passer. C'est quand même mieux dehors, même dans les couloirs.

Je suis pas un bon prof, je peux rectifier les conneries mais pour le reste, c'est toi qui dois enregistrer. Moi aussi, je suis un type cash.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Sam 20 Déc - 18:56

Il ne l'avait pas mal prit. La joue du médecin s'estimait heureuse. L'envie d'apprendre ce langage prennait plus d'ampleur avec ce qu'il venait de faire l'autre. Pour la première fois depuis longtemps, Shin avait envie d'apprendre quelque chose qui était insolite. Un truc qui lui permettrai d'être unique, de sortir du lot de la normalité. Le shinigami lui indique la sortie, à Shin de savoir si oui ou non il emboîte le pas.
Question bête, réponse bête. Évidemment qu'il le suit, manquerait plus qu'il se barre. Après son manège ridicule, le plus respectable était de ne pas quitter son homologue. Au moins.

Le médecin ne montra pas un signe de déception. C'était très bien que le sieur reste là pour lui expliquer quelques bases, il n'allait pas faire la star et l'envoyer chier. Son arme arrêtait pas de lui dire de se barrer, mais il décida de rester.

Ça me va.

Et le rôle s'inversèrent, Shin devient l'élève et son homologue le Professeur. D'ailleurs, il se demanda comment il devait l'appeler.

Professeur, c'est quoi votre nom ? Que je le marque sur ma feuille.

Cela faisait longtemps qu'il n'était pas retourné sur les bancs de l'Académie. L'odeur des craies sur le tableau, le petit Billy qui faisait le pitre avec ses copains, Rose la première de la classe et dont tout les garçons craquaient pour elle. Etre la seule fille, ça change toute une classe. En bien comme en mal. Bon la, yavait pas de gonzesses.

Et moi je pue ?

Ouais bon ok. Mais elle était déjà promise donc yavait pas de challenge. Pas faire le con. Le prof va parler. Pas de sortie de classe si bavardages, mais arrêt du cours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Dim 21 Déc - 15:02

Je suis pas un professeur. Faut dire que j'ai déjà du mal à interagir normalement avec les autres alors, faire preuve de pédagogie... C'était du fantasme. J'étais pourtant déjà parvenu à apprendre des trucs à des camarades, donc rien n'était impossible mais il fallait avouer que l'effort avait plus été de leur côté que du mien. Soyons honnête. Dans quoi je m'étais fourré moi ? C'était pourtant pas mon genre que de me foutre dans des situations pareilles – enfin, généralement quoi. Mouai. J'exagère peut être un peu. Rester planter là au milieu d'un couloir était peut être pas la meilleure façon d'apprendre quoi que ce soit à quelqu'un. Comment est ce que j'allais m'y prendre pour me sortir de cette merde ? Fallait que je trouve un truc, mais pour le moment, l'autre cherchait à connaître mon nom. L’emploi du terme professeur me fit hausser un sourcil perplexe et je me prends à penser que ce type est un rigolo du type pas drôle en fait. En tout cas, moi, il me fait pas spécialement marrer. Je suis peut être hermétique à ce genre d'humour, ce qui n'étonnerait personne, surtout pas moi.

M'enfin, on avait dit mon nom. Seigi Raïtōku, septième division. L'habitude de donner l'appartenance avec le nom, ça fait parti de la base de la politesse shinigami. Je parle pas de siège ou de connerie du genre parce que j'ai tendance à pas trop me fier à ce genre de classement foireux. Et comme j'ai débarqué y a pas longtemps à la septième, j'en ai pas de toute façon. Faut dire qu'on a pas de Capitaine aussi mais ça me change pas, ça, j'ai l'habitude avec la troisième. Bon, premier cours. J’épelle mon nom et mon prénom en utilisant l'alphabet du langage des signes – ouai, on a aussi un alphabet à nous, pour faire chier notre monde. C'est peut être par là qu'il faudrait que je commence, mais je dois avouer que c'est plutôt rébarbatif et assez chiant, d'apprendre l'alphabet. Que ce soit écrit ou en langue des signes d'ailleurs. J'ai épelé en même temps que je donnais mon nom, comme ça, il comprendra probablement le rapport. Enfin, peut être. On va préciser au cas où.

L'alphabet. On va pas trop m'en demander non plus. Je vais commencer par un truc simple. Je joins les gestes à la parole, histoire de lui faire assimiler quelques notions basique de ce langage particulier dont il connaît fichtrement rien. Tu t'appelles comment ? Oui je sais. Le respect voudrait que je le vouvoie, étant donné que c'est un vice-capitaine et que je suis qu'un shinigami de base, mais le vouvoiement a souvent du mal à sortir. C'est pas forcément par manque de respect d'ailleurs, juste une mauvaise habitude qu'il faudrait que j'arrange un jour. Enfin, je me suis déjà fait rabrouer plusieurs fois à cause de ça, et ça a toujours du mal à passer. Gentoki avait tendance à me le reprocher souvent et m'obligeait à vouvoyer tous le monde – sauf lui - ce que je faisais de mauvaise grâce. Faut dire que mon caractère me prête pas à ce genre de délicatesse. Désolé, j'ai mal retenu cette leçon. M'en souvenir ramène un sourire en coin sur mes lèvres qui n'a rien à voir avec la situation. Bof. On s'en fou. Ça, c'est la base. Donner son nom et son prénom, c'est pareil dans n'importe quelle langue et dans n''importe quelle situation. On pouvait pas faire plus basique. Rajouter l'âge peut être, mais bon, pour des shinigami, ça paraît légèrement superflu. Le grade ça pourrait aussi.

Vice-capitaine de la quatrième. Nouveau signe qu'il a intérêt d'enregistrer et qui cette fois, traduit son grade et sa division. Première leçon. Il manquera plus que son nom et on terminera là pour aujourd'hui. C'est déjà pas mal, comme effort de ma part, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Mer 24 Déc - 13:53


La Septième. Seigi s'était présenté comme membre de cette division étant sous le commandement encore récent de Serpiente. Aussi une question vint à l'esprit du médecin. Stupide mais qui méritait quelques explicarions. A quoi bon être dans la Division s'occupant de la Surveillance du Rukongai si on n'entend rien ? Quelle étrange décision qu'avait prise ce Seigi Raïtõku. En tout cas, vu son humeur, il n'était pas enclin à aider Shin dans son apprentissage du langage des sourd. Autant parler à un mur. Et pourtant il lui dit quelques trucs. Sympa mais pas suffisament pour donner envie d'apprendre plus. Le médecin avait pourtant tout fait pour essayer de bien faire, mais à chaque fois quelque chose n'allait pas. Lui qui espérait tant de cette rencontre fut bien déçu. La lueur d'envie dans ses yeux avait disparu, et rien ne servait de feindre l'intéressement. Se levant de son banc, le garçon vint se positionner face à la sourde oreille et lui fit quelques gestes qu'il avait retenu.

Merci

Il ne savait pas trop comment aborder le problème du "on arrête là mec, tu me déprimes grave', donc tenta vainement d'expliquer la chose, en espérant ne pas avoir affaire à un dialogue de sourd. L'autre en face n'était pas empoté, il comprendrait. Mais le prendrait il bien ou mal, là était la question. Shin n'a jamais été très fort en relation sociale sérieuse, se contentant juste de sourire bêtement en espérant ne pas avoir à subir une masse de questions. Jusque là, ca avait marché, mais face à un bonhomme ayant l'habitude de faire des gestes, cela s'annoncait bien plus ardu que la normale. Il marqua une dernière phrase sur sa feuille, symbole d'une dernière leçon. Fallait bien qu'il y ait une fin, et l'autre ne semblait pas très enclin à partager son savoir. Avec ce que Shin avait pu observer, il allait falloir un moment pour que le monsieur s'ouvre un peu plus. Et ce n'était pas en une rencontre qu'il allait le faire. Autant finir sur de bonnes bases, d'où cette dernière leçon. Sur la feuille était marqué "Apprend moi ce que tu veux, je ferais avec. Si tu as envie bien sur". De la pure improvisation. Seigi pouvait lui dire non et se barrer, rien ne l'obligeait à rester désormais. Au moins, ils avaient tout deux échangés leur noms, bon début quand on regarde toutes les bourdes du Cinquième siège. Le principal était fait, reste à savoir ce qui allait se passer lors de leur prochaine rencontre.

La pensée des papiers s'amoncellant sur son bureau fit rappeler à Shin ses obligations. La Quatrième avait du boulot à faire et c'est pas en repoussant l'échéance que ça irait plus vite. D'autant plus que la Capitaine n'était pas du genre à laisser passer ce genre d'attitude.Sa dulcinée le fit revenir de ses pensées en éméttant une petite vibration. Passant sa main sur le fourreau, le garçon montra qu'il pensait aussi à elle, qu'elle ne s'inquiète pas. Ce qui provoqua une petite crise chez l'aimée.

Nan mais ca va, j'te fais juste remarquer que l'autre s'impatiente devant.

Ah.

En effet, l'autre zigoto commençait à s'impatienter. Taper du pied doucement, signe d'agacement. Il voulait visiblement en finir vite. Ce que Shin lui fit comprendre en montrant du doigt le bout de papier.

Ce sera la dernière leçon pour cette fois. On en restera là pour cette première entrevue.

Ouais, ca suffira pour le moment. Les dossiers l'appelaient de son bureau, mais il fallait que le médecin finisse déjà le cours improvisé. Allez, courage. Bientôt terminé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   Jeu 25 Déc - 17:21

Apprendre ce que je veux. A vrai dire, c'est pas lui à la base qui voulait apprendre quelque chose ? Non parce que après, je peux lui apprendre ce que je veux mais moi, ça me fera pas grand chose. Je lui avais traduit son nom – chose au combien rébarbative que je préfère pas faire tous les jours en réalité. Vraiment, qui aime faire ça, de dépiauter des mots ? Pas moi. Mais au moins, il avait l'air d'avoir appris quelque chose même si ce n'était pas ça qui allait le faire briller sur la scène. Un jour, il comprendrait peut être que c'était pas un moyen de communication comme un autre, le langage des signes. Pour moi, c'est surtout l'un des seuls possible, pour d'autres, c'était le seul qu'ils avaient d'ailleurs. Bref. Trêve de digression. Une dernière leçon avant de prendre la poudre d'escampette et de retourner auprès de ma division, là où était ma place.

Fais attention à toi. Une nouvelle fois, je traduis en geste ces quelques paroles que je viens de prononcer. Non pas que je lui dis à lui de faire attention, au fond, je m'en moque un peu. Et il a l'air assez grand pour se démerder sans moi. Mais puisqu'il veut une dernière leçon, c'est celle là que je lui offre. Pas pour lui cependant : Transmet le message au petit. Je parle bien évidemment du shinigami que j'ai ramené sur mon dos de l'extrémité ouest du Rukongai. Génériquement, je l'appelle petit parce qu'il l'est, tout simplement, et que je ne connais pas son nom. Donc forcément, je fais avec ce que j'ai - c'est à dire, pas grand chose. Après, il faudrait probablement lui rappeler que d'aller dans les coins paumés du Rukongai n'est pas vraiment une bonne idée. Surtout dans ce coin là. Mais je suppose que le vice-capitaine doit le savoir et lui fera le topo par la suite. Enfin. C'est ce qu'il fait espérer pour lui, parce que je vais pas aller lui sauver les miches tous les jours non plus. Même si ouai, c'est un peu mon travail aussi par là, mais quitte, autant éviter d'en donner du supplémentaire au shinigamis de la septième, c'est qu'on a pas que ça à foutre non plus. Allez, c'est pas le tout, mais la leçon est terminée, il est temps de rentrer dans mes quartiers.

Au revoir, Vice-capitaine. Comme ce que je fais depuis le début, je traduis en signe, ce qui est quelque peu en chiant à force. C'est quand même beaucoup plus simple pour moi de seulement parler en signe – mais certes, je sais que c'est aussi plus compliqué quand les autres comprennent pas de me suivre. Normal. J'aime pas me forcer en plus, ce que je fais depuis le début et ce qu'il a pas forcément l'air de capter. Qu'importe, j'ai assez poireauté ici, moi aussi, j'ai du boulot, même si je suis pas un vice-capitaine. Peut être qu'il y aura une prochaine fois, si il vient me chercher mais c'est pas forcément moi qui viendra me rappeler à sa mémoire. Je l'ai dit, je suis pas un bon prof.

Je m'attarde pas davantage, lui non plus d'ailleurs, ce qui m'arrange au final même si j'ai l'étrange et prégnante impression d'avoir perdu mon temps. Est ce que c'est qu'une impression ? Je hausse les épaules, l'air d'en avoir pas grand chose à faire avant de me diriger vers la sortie. Je sais que je suis pas forcément un très bon professeur, je sais aussi que certaine personne sont quand même parvenues à apprendre quelque chose à mon contact. Pas forcément facilement, je l'accorde. Peut être que c'est tout simplement plus facile pour certain.

On s'arrache.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprendre le langage des signes, par Maître Raï [PV Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TESS ► j’envoie valser, les trucs en toc les cages dorées.
» Apprendre l'elfique.
» Signes du Zodiaque
» Le langage des fleurs... Petit test...
» apprendre les noeuds de cordes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-