AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Deuxième étape [PV - Capacité d'exception]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Segunda

Messages : 399
MessageSujet: Deuxième étape [PV - Capacité d'exception]   Ven 26 Déc - 12:08


L
e combat venait de se terminer, dans ce désert se trouvait encore plus d’énergumènes que dans l'au-delà, impossible de marcher tranquillement. Le corps sans vie de son adversaire était planté là devant lui. Debut. Une belle mort trouvait le Gigante , digne, puissante. Il ne le connaissait pas, dommage. Pourtant il ne prêta pas plus attention à ce corps qu'aux grains de sable autour de lui, quelque chose le tracassait... Oui c'était son premier réel affrontement seul, sans ses frères, mais ce n'était pas là la source de son problème. Il s'était passé quelque chose pendant cet affrontement, un moment de vide, de creux. L'esprit de Thalos était parti ailleurs, obnubilé par quelque chose de plus attirant, de plus puissant. Fascinant et pourtant inexistant, une sensation au fond de son âme. Ce moment d'absence lui valut d'ailleurs une sacré blessure, un puissant coup, le plus puissant qu'il n'ait jamais eu à encaisser. Ce dernier fractura son plastron osseux, lequel laissa alors apparaître sa peau sur son pectoral droit, enfin sa peau... Son trou plutôt, à vrai dire il ne l'avait jamais cherché, n'y avait jamais réellement pensé. Pourtant il était là. Il le sentait désormais et vexé de n'avoir pu le découvrir lui même, bien qu'il n'aurait jamais cherché à le faire de lui même, il déchaîna sa colère et son feu sur son opposant, lequel ne put tenir bien longtemps devant une telle fureur.

Il était donc là, assis à côté du cadavre droit de son compagnon, car c'était son nouveau compagnon pour l'instant même mort, et avait sa main posée sur l'endroit qu'il venait de découvrir. Il n'était plus sous sa forme primale, le trou était de nouveau caché par des plaques osseuses. Pourtant il avait mal, encore. Cette sensation qui avait surgi au beau milieu du combat s'était transformée en douleur et ne le quittait pas. Ce qui est étrange avec ce cri de l'intérieur, ce hurlement de l'âme, c'est que peu avant, un peu avant qu'il ne rencontre son adversaire, Thalos avait ressenti l'appel de Sima. Bien sûr il ne savait pas ce que cela pouvait bien être mis à part un appel de l'instinct à se rendre dans un lieu précis. Non cette fois c'était autre chose, bien plus personnel, bien plus ancré à son corps, à son âme... et au vide qu'était son cœur. Pendant le combat, alors même qu'il était libéré de toute entrave, au moment même où la sensation l'a pénétré il s'est senti faible, c'est pour cela d'ailleurs qu'il fût déstabilisé. Quoi que, faible n'est pas le mot non. C'était son premier affrontement seul, Jarglo avait péri, c'était nouveau. Ce qu'il avait ressentit était plus... une marge, une limite. Non, une absence de limite. Lorsqu'il se libérait auparavant le Lézard se sentait entier, cette fois cet état de complétude n'était plus. Et cette douleur l'accompagnait désormais... Du coup ça n'allait pas fort, d'où le besoin de garder une présence près de lui. Même d'un... Arrancar mort. C'était là la première fois qu'il ne dégustait pas son butin, preuve que quelque chose ne tournait pas rond. Il n'avait plus faim. Plus aucune. Juste mal. Alors il se mit à essayer plusieurs petites choses pour effacer cette douleur qui accompagner cette impression étrange. Il libéra son pouvoir, rien ne différait alors, toujours cette douleur... Il revint à sa forme basique, toujours pareil, aucun changement.

Il continuait sa route essayant de s'accoutumer à cette douleur persistante. Plus il avançait plus elle prenait de l’ampleur si bien qu'à un moment elle le força à s'arrêter, là, au beau milieu du Yermo. Il était faible, ses forces le quittait il le sentait. Avait-il été empoissonné ? Impossible, le pouvoir de l'autre gugusse était basé sur la roche... Non. Juste la douleur, elle l’empoisonnait, son propre corps se retournait contre lui. Cette douleur venait de l'intérieur, plus précisément d'un endroit qui n'existait plus, impossible d'utiliser ses capacités de régénération il l'avait compris. Il devait se réfugier pendant un temps pour tenter de réfléchir dans le calme... Enfin s'il y arriverait, la douleur lui voilait toute tentative de penser à autre chose. Elle s'imposait, semblait vivante.

Il avait trouvé refuge dans une grotte, au beau milieu de ce qui semblait être un village d'Hollow depuis bien longtemps abandonné. Il avait froid. Blotti au fond de cette caverne de fortune il remarqua que du sang s'échappait de son plastron osseux. Problème. Il l'arracha alors, purement et simplement. Il repoussera bien un jour, une simple régénération suffirait. Il saignait bien en effet mais ne trouvait pas de blessure et pour cause : c'était le vide qui laissait s'échapper un sang plus rouge qu'il n'en eut jamais vu. "Qu'est-c'qui m'arrive ?" C'était là sa pensée première. Commençait-il à rejeter son propre pouvoir ? Ou peut être l'inverse, son pouvoir rejetait son corps trop faible. Trop de question, pas de réponse et impossible de résoudre ça par un coup de tête. La seule idée qui lui vint alors était de se transformer car lorsqu'il le faisait en étant blessé certaines de ses blessures pouvaient disparaître sans pour autant que la douleur ne parte, elle, mais il pouvait tenter. Il hurla alors le nom de son pouvoir, laissant son Reiatsu se déchaîner jusqu'à ce qu'enfin il devienne le Lézard, le cracheur de feu. Une fois fait il s'empressa d'arracher le plastron qui s'était déjà reformé. Là tout semblait avoir empiré, le creux semblait vomir du sang cette fois pourtant la douleur, elle, s'état atténuée légèrement. Son sang coulait alors à flot, si bien qu'il commençait à ne plus voir clair. Puis plus rien. Il s'écroula au sol, laissa son cœur inexistant se vider sur le sol rocailleux de la caverne.

Il se réveilla, n'avait plus mal, il était toujours dans cette caverne mais quelque chose avait changé. De la lumière. De la Chaleur. Un feu était près de lui et pourtant il n'en avait pas allumé, en tout cas il ne s'en souvenait pas. Son premier réflexe fut de porter sa main sur son creux, ce dernier semblait avoir terminé sa petite purge. Tout était rentré dans l'ordre. Enfin pas vraiment, en regardant sa main il comprit qu'il était toujours sous sa forme libérée et ça ce n'était pas normal.

    • Enfin réveillé ?

Thalos, surpris, bondit alors tout en se retournant vers la voix qu'il venait d'entendre. Il vit alors un Hollow, un Hierro sombre souligné de nombreux traits rouges. Il était assez petit comparé à lui, il avait la taille d'un... Vasto Lorde. Et s'en était un, cornu sur la tête, les épaules, les coudes, des genoux et le dos. Il était là, droit comme piquet, veillant sur l'ancien Adjuchas.

    • T'es qui toi ? Pourquoi t'es là et tu m'bouffes pas ?
    • Je suis toi. Enfin, je suis ce que tu aurais du être. Tu n'étais vraiment pas loin d'une évolution le jour où tu as décidé d'arracher ton masque... Et c'est pour cela que je suis là aujourd'hui. Tu arrives à un tournant de ta vie, tu es bloqué sous cette forme tant que ton choix ne sera pas fait... Et si tu décide de ne rien faire tu vas régresser, tu vas devenir faible et ne sera qu'une proie de plus pour les autres
    • Eh oh là douc'ment les conneries ! Tu racontes quoi là j'comprends que dalle !
    • Je suis toi Thalos, je suis le Vasto Lorde que tu n'as jamais été et que tu ne sera jamais. Maintenant que tu es seul plus rien ne me retient en toi, tu ne m'as jamais dompté, tu n'en as jamais eu l'occasion et tu ne pourras jamais le faire. Tu as le choix je te l'ai dit. Tue-moi où laisse moi en vie. Je connais ta réponse, oui, tout comme tu la connais. Viens.

_________________



Segunda Etapa :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2947-thalos

avatar
Rang : Segunda

Messages : 399
MessageSujet: Re: Deuxième étape [PV - Capacité d'exception]   Dim 11 Jan - 13:45


L
a caverne implosa et Thalos fut propulsé dans filet de poussière contre un rocher noir loin de là. Il avait sauté sur le Vasto Lorde à l'instant même où ce dernier l'avait invité à le rejoindre, malheureusement le résultat ne fut pas celui escompté, bien au contraire, il avait déclenché une explosion au moment même où le le poing de Thalos a effleuré son visage. Le Titan bondit alors de nouveau, cherchant à rejoindre sa cible pour cette fois l'atteindre et la tuer. Il n'avait retenu qu'une chose : s'il ne le tuait pas il allait régresser et ça c'était inacceptable. Il avait arraché son masque justement dans ce but, celui de ne plus vivre dans crainte et surtout de devenir plus fort, il ne pouvait se permettre de bafouer tout ça, pas après la mort de tous ceux qui y ont contribué. Une fois près de lui il déclencha son lance flamme, s'il ne pouvait le toucher directement le feu lui le pouvait, bien plus pénétrant. Pourtant ses flammes ne semblaient pas l'affecter, elles le caressaient lentement, sans même le toucher. Le monstre se téléporta alors face à lui en une fraction de seconde, sa main tenant le visage du Lézard et avant même qu'il ne le comprenne il était déjà coulé au sol, encastré dans la roche encore une fois. Il arracha alors le plastron de l'Arrancar avant de placer sa main libre au creux, face au vide.

    • Non tu ne comprends pas. Je ne suis pas ton ennemi. Je ne te t'attaque pas. Je ne peux le faire. Tu as choisi entre m'ignorer et me tuer. Alors Tue-moi.

Le noir total de nouveau, Thalos était retombé inconscient, non pas à cause du choc mais par l'action du Vasto Lorde. Pendant son sommeil forcé son esprit lui était actif, il se voyait au loin, immobile, et repensait ce qui était en train de se produire autour de lui. Rien ne semblait cohérent, ses paroles, son existence même. Etait-il seulement réel ? Non, il ressentait la douleur des chocs. C'est alors qu'une nouvelle fois il se réveilla dans une caverne auprès d'un feu. Tout cela n'était qu'un rêve ? Non, ce n'était pas la même. Et lui était là encore, toujours droit, immobile. Le Gigante se releva lentement et cette fois l'autre ne dit rien. Il lui fallait réfléchir. Il n'était pas son ennemi mais il devait le tuer. Lui ne pouvait le tuer. La réponse devait être dans ces mots, si tant est qu'il y en avait vraiment une. Il devait trouver un moyen de vérifier la véracité de tout ça avant de se lancer dans une quête de compréhension et pour cela il n'avait qu'une solution, quelque chose qu'il n'avait pas tenté, qu'il n'avait pas eu le temps d'essayer. Il n'y avait pas pensé non plus. Sceller son pouvoir, simplement. Il s'y attela alors et c'est sans aucune réaction de son propre corps qu'il en déduit que ce que le Hollow proche de lui disait était vrai.

    • Bien, tu as compris. Maintenant, tue-moi.

Que faire, son discours semblait simple et pourtant ne l'était pas. Le tuer, oui, mais comment, à chaque assaut il le renvoyait au repos en lui disait qu'il ne comprenait pas. Si cet être était bel et bien une partie de lui il devait savoir que Thalos n'était pas le maître de la réflexion. Sachant cela il ne pouvait lui offrir une épreuve hors de sa portée : deux possibilités vinrent alors dans la caboche du Lézard. Soit le Vasto Lorde le poussait à aller plus loin, à chercher, à creuser pour trouver un sens. Soit la solution était simple, là sous son nez, tellement simple qu'il ne le voyait pas, qu'il s'évertuait à chercher trop loin. Le temps pressait, le risque qu'il s'en aille était présent et si cela arrivait, selon ses dires, le Gigante ne serait plus rien.

Il avait relancé un assaut, son cerveau bouillonnait et il ne le supportait pas plus il réfléchissait plus la rage l'envahissait, l'incompréhension avait cet effet là sur le Lézard. Il était déchainé, s'était jeté sur le Vasto Lorde à grande vitesse lui assénant une droite puissante directement sur son visage, l'autre n'avait eut le temps de réagir et encaissa le coup en reculant légèrement. Ce n'était là que le début de son attaque, il ne pouvait pas lui laisser une seule seconde de répit, il devait l'enchaîner jusqu'à ce qu'il ne puisse plus bouger quitte à lui arracher ses membres un par un et enfin le tuer, lui donner ce qu'il était venu chercher. Coup de coude, grande tarte double, coup de genoux, poing enflammé, coup de tête, la bestiole était enragée et ne se contrôlait même plus, il continuait à frapper encore et encore. l'autre se se pliait à chacun des coups qu'ils recevait, il ne semblait pas avoir une quelconque réaction se contenant d'absorber les phases de son assaillant. Thalos recula subitement, joignant ses deux mains il commença à accumuler devant lui une grande quantité de flammes. Il comptait l'achever là, maintenant.

    • EXPLOSIÓN !!!

En face l'autre, de son faciès ensanglanté, souriait, Thalos était aveuglé par son désir de le voir périr ne l'avait vu. La boule de feu toucha la carcasse du Vasto Lorde et explosa ensuite, détruisant la petite grotte dans laquelle ils se trouvaient tous-deux, les projetant chacun dans des directions opposés. Ce n'était pas la peur qui animait le corps de l'Arrancar, non, c'était la soif de vivre, la faim de combats, l'autre le menaçait de lui retirer tout ce qui lui restait alors impossible pour lui de réfléchir, de chercher le sens des mots. Il n'était rien d'autre que le Gigante, le dernier survivant de sa compagnie, le plus grand et le plus fort, rien ni personne ne lui retirerait cela. Pas même lui. Pas même une entité divine, pas même un esprit. Rien. Personne.

Son corps s'écrasa lamentablement au sol, sa tête percuta un caillou au moment de l'impact sur ce qui pouvait s'apparenter à sa tempe. Avant de sombrer il forçait, le choc était prêt à le faire sombrer, il devait voir où se trouvait sa cible. Ses yeux yeux mis-clos il ne put apercevoir qu'une chose avant de chuter : Une explosion sombre, noire, triste. Ses paupière ne purent lutter plus longtemps, il laissa la douleur l'emporter dans un profond sommeil. Il ne rêvait pas, il ne ne pouvait bouger, seul au milieu du néant. Immobile. Tout cela n'avait rien de réel, seul son esprit restait actif dans l'immensité du vide. Sans connaitre sa localisation il errait là, nulle part, partout, seul. Il n'avait ni chaud ni froid, ne se sentait pas seul pourtant, non, il n'était plus seul. Il n'y a ni passé ni avenir, pas même de présent. Il ne sait plus qui il est. Personne n'est là pour lui rappeler.
Mais d'un coup la lumière, perçante et puissante, elle déchire le néant et apporte la couleur, le bruit, le savoir.

Il ouvrait les yeux lentement, douloureusement. Il était là au beau milieu du Yermo, seul. Il n'avait pas de blessures et pourtant il avait mal, se sentait raide comme si son corps avait été pétrifié. Son premier réflexe après s'être relever fut d'inspecter le creux qu'il avait sur la poitrine. Une fois encore il arracha son plastron pour vérifier et cette fois il n'y avait rien. Pas de sang, rien, juste le vide. Étonné de prime abord il chercha autour de lui, ne reconnaissant rien, il ne remarquait pas de changement sur lui même, tout était comme avant. C'est donc l'esprit intrigué, bousculé que Thalos se remit en route vers cette ville dont ont lui avait parlé, cet endroit où, enfin, il pourrait vivre comme il l'entend... Sans savoir si ce qui s'était passé juste avant était véridique où juste le fruit de son imagination.


_________________



Segunda Etapa :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2947-thalos

avatar
Rang : Segunda

Messages : 399
MessageSujet: Re: Deuxième étape [PV - Capacité d'exception]   Ven 16 Jan - 16:38


T
halos continuait sa route paisiblement, cela faisait quelques jours qu'il marchait et n'avait rencontré personne, son voyage devenait plus serein depuis la petite expérience étrange qu'il avait vécu pendant son sommeil. Bien évidement il n'était toujours pas convaincu de la seule réponse qu'il parvenait à donner à ce petit trouble mais bon, il ne pouvait pas s'attarder éternellement sur un problème du passé, ce n'était pas là son habitude. Son passé était derrière, bien plus douloureux et étrange que ce qu'il avait vécu, perdre ses proches, se battre pour survivre sans relâche, être seul, tout cela était bien pire et pourtant il n'y pensait lus, avait tout effacé. Il comptait faire exactement la même chose pour ce passage dans ses propres songes. Le faire disparaître.

Au final il avançait, désespéré de voir que le Yermo était bien plus ennuyeux que l'Au-delà : des dunes, encore des dunes, des arbres de quartz ridicules, quelques rochers et parfois, oui vraiment parfois un petit village abandonné. Là de suite l'Arrancar espérait que cette ville, ce Nacimiento n'était pas comme tout ce qu'il apercevait ici : vide. S'en était presque déprimant au final, au début il se plaignait d'être trop dérangé et désormais il détestait cette solitude qui l'accompagnait dans le désert. Son dernier combat lui il était chouette, l'autre en face était mort comme un lion, fier et droit... Un tel affrontement lui ferait du bien là de suite.

    • Doucement mon grand, tu es sur mon territoire ici alors...
    • Ooooh hoh... T'es sérieux là ? J'pensais justement à c'que quelqu'un m'tombe dessus et toi tu débarque là. Génial. Ouais.
    • Eh bien au moins tu n'as pas peur, seulement je ne peux me permettre de laisser passer quiconque sur mes terres et cela fait déjà quelques temps que tu les arpente. Alors pars avant que je ne te fasse quitter ce sol moi-même.
    • Pas envie d'faire un détour, ma direction c'est tout droit et j'vais pas me paumer pour tes beaux yeux.
    • Soit, je t'aurai prévenu, tu ne me laisses pas le choix.

Face lui un Arrancar fin et élancé armé d'une rapière. Il possédait une certaine prestance, ne semblait pas être faible et ne laissait paraître aucune peur : il était chez lui, sur son territoire et semblait y être depuis quelques temps preuve qu'il n'était pas un faiblard comme tant d'autres qui se targuaient d'être les plus puissants. Ils allaient se battre pour le plus grand plaisir de l'un et pour l'honneur de l'autre. Chacun y trouverait son compte et le perdant sera honoré par le vainqueur... Enfin, c'est ce que ferait le Gigante s'il était le dernier debout à la fin en tout cas, nul doute que l'autre sera le premier à jeter sa carcasse dans le premier trou venu s'il remportait cette joute.

    • Artilio Sartor.
    • Thalos.

Le duel commençait bien, un duel d'honneur. L'autre c'était présenté et était donc un adversaire de valeur, une bonne chose pensait le Lézard car son combat n'en serait que meilleur. Le premier coup d'estoc arriva rapidement, la lame de Sartor ayant fouetté le torse osseux de son opposant. Aucun dégat évidement sous la surprise de l'attaquant et l'autre répliqua avec un grand sourire : il lui faudrait plus de force pour espérer égratigner sa cuirasse. Le Gigante répliqua alors par un simple coup de poing, enfin simple façon de parler hein, la puissance du coup fit glisser le propriétaire des lieux quelques mètres plus loin et il semblait s'être protégé de ses deux avant bras, lesquels étaient marqués par le coup. Le premier échange d'un combat était, d'une certaine manière, le plus important aux yeux du Titan, il reflétait la manière dont chaque opposant interprétait la suite. Ce premier acte était donc beau, réactif et rapide. Un affrontement de valeur chose rare ici, dans le désert blanc. L'Artillio esquissa un léger mouvement labial à l'instar de son adversaire. Il prononça alors quelques mots à voix basse et son corps se mit à briller, nul doute qu'il libérait son pouvoir et leur affrontement était de haute tenue, aussi Thalos n'attendit pas la fin de sa transformation pour à son tour libérer son âme.

    • Artilio Sartor.
    • Quemaduras, Komodo Lagarto !

Son corps s'enflamma alors et l'instant d'après il n'était plus le même, son apparence reptilienne avait prit le dessus : sa gueule possédait désormais une mâchoire aux crocs acérés, son corps tout entier était recouvert de plaques grises pointues. Mais le temps n'était pas à la contemplation, aussi d'un Sonido il arriva face à son opposant et sans attendre, sans même regarder il lui asséna son coup de crâne favori. Pas le temps de remarquer si Sartor avait bel et bien terminé sa transformation, certainement que oui mais là de suite le Gigante était incapable de donner une réponse, on ouvre rarement les yeux lors d'un coup de tête. Le choc se fait ressentir des deux côtés, apparemment l'autre avait répliqué instinctivement d'un coup de poing, résultat les deux furent propulsés en arrière. Pendant sa projection Thalos en profita pour balancer quelques boules de feu histoire de ne lui laisser aucun répit. Une fois stabilisé les adversaires usèrent en même temps de Bala, comme si le propriétaire des lieux arrivait à anticiper chaque mouvement du Titan. Forcément l'impact déclencha une puissante explosion qui souleva une quantité non négligeable de poussière sur la zone de combat. C'est alors que Thalos, voulant repartir doit devant pour continuer l'assaut fut comme stoppé dans son élan. Quelque chose n'allait pas, elle revenait cette douleur. Non. Pas vraiment, ce n'était pas pareil, cette fois cela ressemblait plus à un appel de l'intérieur. Une impression, celle de ne pas être au maximum de ses capacités. Pourtant l'Arrancar était transformé, il ne se retenait pas.

Sans surprise Sartor profita de se moment d'absence pour décrocher une bonne droite directement dans la machoire deThalos qui virevolta quelques mettre plus loin tout s'écrasant à plusieurs reprises contre le sable qui, à cette vitesse, était plus proche du béton. Il se releva alors avec la mâchoire déboîtée, douloureusement. L'autre lui sautillait sur place les poings face à son visage. Au final lors de sa transformation il n'avait presque pas changé mis à part ses mains qui avaient doublés de volume, et des yeux qui traînaient un peu partout sur son corps, un Arrancar bien étrange pour sûr.

    • Eh bien que t'arrive-t-il Thalos, tu me semblait moins lent il y a quelques instants. Serais-tu déjà fatigué par ces quelques échanges ?

Aucune réponse de l'accusé qui se contenta de replacer bruyamment la partie inférieure de sa gueule de dinosaure. Il ne se sentait pas bien pour dire vrai, il hésitait sur ce qu'il ressentait. Pourquoi ? Son rêve parlait d'une chose équivalente, d'une perte de pouvoir s'il laissait ce Vasto Lorde en vie et... pourtant ce n'était pas cela qu'il ressentait, il l'avait vu, sa force n'avait pas changé. Ni la sienne ni celle de son énergie. Enragé de ne pouvoir comprendre, et de s'être pris un coup de cette manière il fallait l'avouer, Thalos laissa exploser son Reiatsu d'un coup sec. Le sable autour de lui formait petit à petit un cratère et l'autre en face avait déjà plié les genoux sous la force dégagée. Et c'est à cet instant précis, au beau milieu de cette déferlante que le Gigante comprit. Il dégageait son Reiatsu violemment, au maximum de ses capacités mais ça ne suffisait pas, il le ressentait clairement. Ce qu'il éprouvait lui rappelait la première fois qu'il avait libéré son âme. Oui. Elle était de nouveau libre, n'était plus limité, son "lui" originel n'avait plus de chaîne où plutôt s'était débarrassé de ce qui le limitait jusqu'à présent. Il sourit alors. Il était fier de ce qu'il venait de comprendre. Il ferma les yeux et laissa son pouvoir le submerger. A l'instant même où il commença son Reiatsu n'affectait plus l’environnement, le cratère de sable se stoppa mais pourtant sa force n'arrêtait pas de se déverser. Thalos prit feu de nouveau et en une fraction de seconde la robe enflammée laissa place à un être noir. Sur ses épaules d'immenses griffes, son torse lui semblait traversé par d'innombrables courant de flammes, sa peau était devenue blanche alors que les parties osseuses sur ses avant bras sur son dos, ses jambes étaient noires. Le bas de son visage était masqué par une immense mâchoire noire qui cachait en partie un visage marqué par des cicatrices enflammées. Son front était couronné de cornes noires qui dévoilaient une élégante et sombre chevelure. Plus de canons, non, son corps entier était une arme enflammée désormais. Thalos avait dévoilé sa vraie forme, la deuxième.

    • Que... Que viens-tu de faire ? Qui es-tu réellement ?
    • Oh oh ! J'en sais foutrement rien mais j'peux dire qu'c'est la première fois. Ouais. Ça... fait du bien !

Pendant qu'il parlait il accumulait ses flammes devant son torse, ce dernier brillait et crachait un feu plus rouge que ne pourrait l'être l'enfer. La boule de feu ainsi constituée gonflait rapidement, lus rapidement que d'habitude et fut relâchée bien plus rapidement et à plus grande vitesse. L'Artillio ne put esquiver cette sphère démoniaque et la laissa donc exploser contre son corps. Une belle déflagration trouvait le transformé qui se jeta de nouveau sur son adversaire pour cette fois lui écraser violemment la tête entre ses deux mains noires. Le choc fut violent, tellement que le crâne de Sertor se déforma à l'impact. Il ne céda pas, n'explosa pas. Thalos enleva ses puissantes mais de son visage et l'observa. Ses yeux étaient retournés, plus de pupilles, son corps était calciné, sa chair à vif par endroits. Il s'écroula, raide, mort. Thalos, enfin le nouveau Thalos transformé, bien plus humain, se pencha sur le cadavre frais... enfin chaud... d'Artillio Sartor et murmura un remerciement. L'instant d'après son corps redevint plus normal, blanc, sa peau plus habituelle. Il avait laissé filé sa nouvelle forme, n'en avait plus besoin pour l'instant... Une chose fut sûre, il ne les oublierait pas ni elle, cette force et ce don, ni lui, celui qui l'avait amené à cette découverte.


_________________



Segunda Etapa :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2947-thalos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deuxième étape [PV - Capacité d'exception]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deuxième étape [PV - Capacité d'exception]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deuxième étape : ALPHA BÊTA
» Deuxième étape des The Maze Runner Awards !
» Énième recensement des armes d'exception.
» Le verdict. Le deuxième tour à quand?
» Fruit du Démon et Sabres d'exception oubliés ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-