AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Jeu 8 Jan - 17:51

Après avoir été me faire soigner par Shin, après avoir été rencontré le capitaine de la seconde division, me voici dans les quartiers de la dixième division. Le capitaine Igarashi a enfin reçu un nouveau vice capitaine. Depuis que l'ancien, Kazegai Taka, est devenu capitaine de la cinquième division, personne ne l'a remplacé. Alors avoir enfin quelqu'un qui va remplir ce rôle, ça fait jaser. Et qu'est-ce qui va plus vite que la lumière ? Les rumeurs bien sûr ! Je ne saurais dire si je l'ai appris trois minutes après son intronisation ou trois minutes et une seconde, mais j'ai su extrêmement rapidement qu'il y avait un nouvel individu dans la dixième division. Je ne m'y suis pas intéressé de suite par contre, j'ai préféré laisser un peu de temps. Je n'aime pas trop sauter sur les nouveaux dès qu'ils arrivent. Je préfère les laisser arriver tranquillement, les laisser s'installer prendre leur marque. Et quand ils sont à l'aise, je leur saute dessus et les presse comme des citrons. Je lui ai laissé trois jours. C'est bien assez pour prendre ses marques. C'est trois de plus qu'on ne m'en a laissé. Je déambule donc dans cette division, spécialisée dans le combat à distance, à la recherche du vice capitaine. Je marche pendant quelques minutes. Puis, en ayant marre, je gonfle mes poumons et utilise la méthode pas du tout secrète et tant redoutée du "Hum hum" Tout le monde se tourne vers moi. Bien? Étape une réussie : capter leur attention. Étape deux : les utiliser comme vecteur de propagation.

"Excusez moi les gars. Je cherche Nada Atori, le lieutenant récemment nommé. Si vous pouviez me l'envoyiez ou me condurer à lui, ça serait sympa. Merci."

Les gars se regardent entre eux. Vont-ils me conduire à lui ? Savent-ils seulement où il est ? Plus important encore, savent-ils qui il est ? Va-t-il venir à moi ? Est-il déjà là, sans que je ne l'ai remarqué ? Parce que c'est vrai que je suis venu ici sans descriptif visuel, ni photo. Alors on peut très bien me pointer le premier type qui passe ayant piqué l'insigne de lieutenant de la dixième division, que je pourrais croire qu'il est qui on me fait croire qu'il est. Mais est-ce pour autant que j'y croirai vraiment ? Je ne saurais trop le dire. Pour l'instant, j'attends debout, comme un clampin. J'espère qu'on va faire vite, j'suis pas patient.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Jeu 8 Jan - 22:39

Dans son nouveau bureau Atori feuilletait les dossiers dont il avait hérité. Sérieux dans son travail, il ne se plaignait pas de la nouvelle paperasse à faire, bien qu'encore tout frais, il avait rapidement pris ses marques et débuté le travail. La partie qui le changeait le plus était sans doute le fait qu'il avait son propre bureau, ainsi que des ordres à donner, c'était déjà beaucoup en soit. Malgré tout, il s'y était rapidement fait, avoir ce privilège n'était pas pour lui déplaire, il fallait bien l'admettre.

Dossier entre les mains le vice-capitaine lisait simplement quelques rapports, rien de bien exaltant, pourtant cela suffisait à lui faire remonter des souvenirs, des souvenirs plaisant pour le shinigami, des souvenirs du temps où il rendait les rapports de mission. Principalement les souvenirs de la troisième division lui revenaient, celle où il avait passé le plus de temps. Le Vice-capitaine se risqua quelques instants à s'évader dans ses souvenirs, laissant retomber le rapport quelque temps.

Un petit sourire vint se greffer sur son visage tandis qu'il revoyait quelques traques de Hollow dans le monde des humains. Malgré la manière dont avait fini son temps dans la troisième il gardait un excellent souvenir de ce temps, le vice-capitaine passa près d'une minute plongé dans ses souvenirs jusqu'à ce qu'on l'en tire. Un Shinigami frappait à la porte de son bureau, redressant le rapport et renvoyant son regard dessus Atori prit la parole.


« Entrez. »
« Vice-capitaine, quelqu'un vous cherche à l'entrée des quartiers. »
« Qui ça ? »
« Le vice-capitaine de la treizième, il me semble. »

« Très bien, dites-lui que j'arrive. »


Le Vice-capitaine ponctua sa phrase d'un soupir tandis qu'il se levait. Le Shinigami de la dixième lui partait voir Clotho, avec la nouvelle. Le membre du clan Nadar récupéra son brassard de vice-capitaine et l'enfila au bras droit, avec sa promotion si récente, il lui était bien utile pour montrer qu'il était bien promu. Se levant par la suite, le dieu de la mort se dirigea vers l'entrée des quartiers de la dixième, d'un pas calme et nonchalant.

Il croisa plusieurs Shinigami sur la route, rare étaient ceux qui avaient déjà l'habitude de le saluer comme vice-capitaine, mais pour être tout à fait honnête le Shinigami de la dixième n'en avait que faire, du moment que ses ordres étaient respectés par ses hommes pour le moment, c'était déjà bien, l'habitude du protocole viendrait avec le temps, sans doute. Ou tout du moins l'espérait-il. Au détour de quelques couloirs, le Shinigami trouva celui venu le chercher, il prit alors la parole, interpellant le vice-capitaine.


« Vous vouliez me voir ? Nadar Atori, vice-capitaine de la dixième division. »


Il continua de marcher quelques instants avant de se planter derrière son collègue de la treizième division, attendant de savoir ce que voulait le Shinigami, affaire officielle ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 17 Jan - 0:31

Cinq minutes quarante six secondes. C'est le temps qu'il lui a fallut pour arriver jusqu'à moi. On a déjà fait pire, je vous rassure. Et surtout moi, je fais pire. Parfois, je ne me pointe même pas à une réunion. C'est rare, mais gueule de bois oblige. Physiquement, on doit faire la même taille, dans le mètre quatre vingt. La corpulence semble également similaire. Cheveux mi longs, noirs bizarres. Ca contraste avec le blanc et le gris des miens. Son insigne au bras montre qu'il est bien celui que j'ai demandé à voir. Je jette un regard aux shinigamis aux alentours et les remercie pour l'avoir envoyé vers moi rapidement. J'incline la tête en signe de respect. Puis, même s'il sait qui je suis, je me présente. Contrairement à Arisu, n va faire ça en bonne et due forme.

Clotho, vice capitaine de la treizième division. Enchanté de vous rencontrer. J'lui dit ça d'un ton qui fait vraiment solennel. Un truc que j'aime pas trop, mais qui doit être sorti de temps en temps quand même. Rassurez-vous, il s'agit juste d'une visite de courtoisie, afin de satisfaire ma curiosité à votre sujet. Donc si vous avez des choses plus importantes à faire, on peut reporter ça à plus tard sans soucis.

Cette fois, le ton est décontracté. C'est clair que j'aurais pu lui faire dire, dès le départ, que c'était juste comme ça, ma visite, sans but officiel. Mais on oublie tous des choses, non ? Vous n'avez jamais oublié votre gamin sur le toit de la voiture ? Jamais oublié d'éteindre le gaz avant de partir ? De préciser à votre voisine qui rentre de son heure de jogging que l'eau est coupé pour la journée ? Moi, ça m'arrive de plus en plus d'oublier des choses. C'est que j'suis vieux, avec mes trois cent et quelques années.

Je ne pourrais le jurer, mais il me semble vous avoir déjà vu durant les deux cent dernières années. Impossible par contre de me souvenir où. Est-ce une impression ou êtes-vous, vous aussi, bien conservé pour votre âge ? Innocemment posée, cette question ouvre le défilé. C'est vrai que mine de rien, sa bouille me dit quelque chose, mais sans vraiment me décrire quoi. J'suis passé par la mutation du simple shinigami au grade de vice capitaine. En l'absence de figure supérieure d'autorité, j'ai directement eut les tâches d'un capitaine à faire. J'ai été jeté dans le grand bain sans même savoir nager. Si j'peux éviter ça aux autres, c'est pas plus mal. Depuis presque trois ans que j'occupe ce poste, j'ai appris des choses. Si vous avez besoin d'aide, qu'on vous explique des choses concernant le rôle de vice capitaine, faut pas hésiter. Et je ne suis surement pas le seul qui va passer ... Cette fin de phrase veut tout dire. Qu'il s'attende à avoir de la visite.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 17 Jan - 12:04

L'interlocuteur du vice-capitaine confirma son identité, son homologue de la treizième. C'était le second vice-capitaine qu'Atori rencontrait, après celui de la quatrième, une présentation officielle, le membre du clan Nadar commençait à se dire que cette visite était officielle et que le lieutenant de la treizième avait quelque chose à demander à la dixième. Néanmoins, les paroles de l'homme aux cheveux blancs finirent par contredire cela, affirmant que c'était une simple visite de courtoisie.

Une présentation de plus, au moins était-il venait s'assurer par lui-même, un point positif. Le vice-capitaine savait pertinemment qu'il aurait un jour ou l'autre à se présenter sous son nouveau grade aux hauts gradés du Gotei 13, vice-capitaine ou capitaine même. Alors autant commencer par là. Si Atori avait des choses plus importantes à faire cette visite pouvait être reporté, le vice-capitaine de la dixième haussa les épaules, il avait toujours des papiers à faire et en aurait sans doute toujours plus tard, cela ne changeait pas fondamentalement grand chose.


« Rien de bien urgent, des formalités. »

Alors que les deux hommes se faisaient face le vice-capitaine aux cheveux blancs reprit la conversation, apparemment le visage d'Atori lui disait quelque chose. En soit nombre de visages de Shinigami rappelaient quelque chose au vice-capitaine de la dixième, néanmoins, il ne se souvenait pas de chaque personne croisée pendant près de deux cents ans de carrière au près du Gotei 13. Il fixa quelques instants les traits de Clotho, cherchant à se remémorer avec précision, sans succès véritable.

« Possible, depuis deux cents ans, nous avons très bien pu nous croiser. »


Son homologue de la treizième reprit alors la parole, apparemment il avait dirigé la treizième quelques temps, en l'absence de capitaine. Il était devenu vice-capitaine sans vraiment trop savoir que faire, il proposa donc son aide au lieutenant de la dixième s'il avait besoin. Le membre du clan Nadar resta statique, trois jours c'était encore trop cours pour dire si vraiment il aurait des difficultés, néanmoins il était vrai que le rang de second d'une division changeait pas mal de choses.

Très aimable de sa part de proposer cela, bien que pour le moment, le lieutenant n'avait aucune question pour un autre vice-capitaine, si certaines fois, il avait des interrogations, il les dirigerait plus probablement vers son capitaine afin d'avoir le tout un peu plus vite, d'autant plus qu'il connaissait sa division mieux que personne. Clotho termina sa phrase en précisant qu'il ne serait pas le premier à passer, ni le dernier. Atori l'observa quelques instants avant de répondre.


« Je m'en doute bien, vous n'êtes pas le premier et ne serais sans doute pas le dernier. »


Après tout, désormais le brassard au bras représentait une charge plus importante que les dossiers dans le bureau, d'autres viendraient sans doute voir comment se débrouille ce nouvel officier. Le fait qu'il soit à la dixième division depuis plusieurs années pouvait lui faciliter la tâche, il connaissait plutôt bien la division et ses membres, bien que les hauts gradés aient souvent changé ces derniers temps, faute aux guerres en grande partie.

« Sinon, dites-moi hormis votre aide généreuse, vous avez sûrement une curiosité à assouvir non ? Allez-y, je suis près à répondre. »

Le lieutenant estimait que son homologue cherchait également à en apprendre plus sur lui, après tout la simple visite pour proposer son aide n'était peut-être que trop peu. Mais bon, depuis quelques jours à avoir des questions, il avait pris l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 17 Jan - 15:24

Les formalités ... eurk. La paperasse, le travail en plus, la coordination des tâches, le gestion des plannings, participer aux bals, aux réceptions, avoir droit aux petits fours faits maison ... Voilà pourquoi je n'aime pas trop ce job. Et voilà pourquoi je vais essayer de le quitter. Être un simple shinigami, sans grade, permet tellement plus de liberté. Certes, je devrais obéir à tout le monde, mais bon. Je dois aussi garder certaines informations secrètes, comme le plan du capitaine pour mettre à terre la capitaine commandante et prendre sa place. Pas facile de garder sa bouche fermée parfois, j'vous l'jure. Atori confirme qu'on a pu se voir avant. Donc lui aussi a bien de la bouteille. Il répond en faisant des phrases courtes, simples. Tout l'inverse de moi qui parle longtemps et énigmatiquement pour brouiller les pistes.

Le capitaine Igarashi n'est pas trop dur j'espère ? Il a un caractère bien trempé. Je ne l'ai rencontré qu'une fois, quand il m'a appris que j'allais devoir massacrer trois millions de personnes. Pas la meilleure impression qu'il m'a faite, au passage. Mais il semble être un bon capitaine quand même. Quelqu'un de droit, qui connait son travail. Vous avez de la chance de pouvoir travailler avec lui.

C'est clair que lorsque j'ai appris que j'allais participer au génocide, ça m'a pas franchement fait plaisir. Surtout qu'on me l'annonce comme il l'a fait. Mais c'est à lui que la capitaine commandante à confier la gestion de cette tâche titanesque. Et je respecte, bien entendu, son travail, sa personne et sa volonté. Mais Igarashi ne sera jamais mon capitaine. On es trop différent. Il m'est apparut comme borné, obstrué mentalement, incapable de s'ouvrir à un point de vue autre que le sien. Peut-être ai-je tord. Je l'espère même, à dire vrai. Mais pour l'instant, je reporte mon attention sur le nouvellement nommée vice capitaine. Pardonnez ma curiosité et mon ignorance des familles, mais jusqu'à votre nomination, je n'avais pas entendu parler de la famille Nadar. Vos racines sont-elles profondes ? Je ne me suis jamais intéressé aux familles particulières. Excepté les quatre grandes, je n'en connais aucune. J'aime pas devoir retenir les noms, alors je me fie simplement à leur symbole, leur emblème. Mais la Nadar en a t-elle seulement ?

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 17 Jan - 16:58

Les questions venaient, c'était normal. Il l'avait dit et son interlocuteur confirma qu'il voulait assouvir sa curiosité. Sa première interrogation porta autour du capitaine de la dixième division, Igarashi Shu. Atori écouta calmement la question, cela offrit une impression partagée au vice-capitaine de la dixième, tout d'abord, il ne semblait pas porter dans son cœur le capitaine de la dix, il en vantait néanmoins les capacités de dirigeant.

Apparemment, la seule fois où les deux hommes s'étaient rencontrés fut lors du début de la purge. Peut-être pas la meilleure des situations, néanmoins un ordre devait être exécuté et c'est tout ce qui comptait. Il demandait donc au membre du clan Nadar si tout se passait bien avec son supérieur. Atori croisa les bras en écoutant la fin des interrogations de son homologue de la treizième division. Dans tous les cas le shinigami respectait ses supérieurs, c'était tout.


« Le Capitaine Igarashi est un bon capitaine, je n'ai pas à me plaindre sur quoi que ce soit. Il donne des ordres et je les exécute, et nous les exécutons, car c'est notre rôle. »

Cette phrase était un peu destinée à son homologue, cela donnait l'impression au vice-capitaine de la dixième que Clotho n'avait pas apprécié les ordres donnés par l'Igarashi au début de la purge. Pourtant les apprécier ne rentre pas dans la ligne de compte, l'avis n'a pas à y être. Il faut juste accepter les ordres et les appliquer. C'est la nature du Shinigami que d'accepter que la hiérarchie décide et que lui ne fasse que faire ce qu'ils lui demandent.

Apparemment, les deux vice-capitaines n'avaient pas la même vision du rôle du Shinigami au sein du Gotei 13, pour le second de la dixième la priorité était à l'obéissance et à la loyauté tandis que le second de la treizième semblait mettre en avant ce qu'il pensait. Un simple désaccord sur la manière de voir les choses, ou tout du moins Atori commençait-il à voir les choses ainsi. D'autant plus qu'Atori vouait un respect important à son capitaine, ainsi qu'à ses supérieurs en général.

Clotho reprit la conversation en questionnant le shinigami sur son clan. Le Clan Nadar. Avant l'arrivée d'Atori au rang de lieutenant il ne semblait ne jamais avoir entendu parler du clan. Rien de bien étonnant, ce sont des Shinigami ne faisant que rarement parler d'eux, Atori est sans doute le mieux gradé d'entre tous, dans toute leur histoire même si cela se trouve. Il n'y avait pas grand chose à dire sur ce clan, il répondrait néanmoins.


« Le Clan Nadar est une famille de la petite noblesse du Seireitei, nos racines n'ont rien d'incroyable, ni notre histoire. Nous nous maintenons tel que nous pouvons dans la noblesse, ni plus ni moins. Je suis peut-être le Nadar le plus gradé qui soit. Nous sommes loin d'être un clan grand et influent, nous servons le Gotei 13, c'est amplement suffisant. »

Atori maintient son regard sur son interlocuteur quelques instants, venant à se poser des questions réciproques au sujet de son interlocuteur. Il venait de lui expliquer d'où venait son clan et ce qu'il était. Néanmoins il ne savait pas encore d'où venait Clotho, tant qu'à faire autant pousser cette discutions un peu plus loin. Calmement, Atori reprit la parole en s'adressant à son interlocuteur.

« Et vous ? D'où venez-vous Vice-Capitaine Clotho ? »

Calme comme à son habitude, il faisait en sorte d'aller droit au but.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 17 Jan - 21:15

Avec Igarashi, pas de quoi se plaindre ? Bel euphémisme. Atori me donne l'impression d'être un gentil petit toutou qui fait exactement ce qu'on lui demande, sans plus. Un de ceux qui obéissent aveuglément à leur capitaine. Irait-il dans le sens contraire si l'occasion se présentait à lui ? Non, non. Je dois arrêter de penser comme ça. On dirait quelqu'un qui vient juste pour foutre la merde. J'suis pas comme ça moi. Mais les ordres qu'on reçoit dernièrement sont tellement contraire à ceux auxquels nous sommes habitués ... Et j'aime pas ça. Certes, je ne suis censé ni penser, ni réfléchir, ni même y penser. Mais c'est plus fort que moi. Je suis humain, et pas une saloperie de machine incapable de ressentir quoi que ce soit. Il est vrai que je pense un peu trop dernièrement. Mais c'est ainsi que je suis. Et tant que je n'aurais pas de réponses, je continuerai. Il répond poliment, me disant d'où il vient. La noblesse donc. Ce qui explique sa volonté de suivre les règles. Il y est habitué depuis sa naissance. Puis vient le retour de ma question, la réciproque.

Comme vous pouvez vous en douter, je ne suis issu ni de la noblesse, ni même de la bourgeoisie. Je suis un pur produit du Rukongaï, en plein centre de la ville. Ce qui explique ma façon de penser et mon amour pour briser les règles établies. Je m'appelle Ukishunshi Kazeki . Clotho n'est qu'un alias, en l'honneur de la Parques dans la mythologie grecque. Celle qui tisse le fil de la vie et maintient les gens en vie.

C'est bien la première personne au Seiretei à qui je dis ça. Même Shinjiro n'a jamais cherché plus loin. Et mon nom n'est marqué que dans deux rapports : celui de mon intégration à l'académie, et celui de ma promotion en tant que vice capitaine de la treizième division. Ce qui fait très peu de personnes au courant de mon nom véritable. De cette manière, chacun sait qui est Clotho. Mais si l'on parle d'un Kazeki, personne ne sait de qui il s'agit. Ce qui me permet quelques petits amusements de temps en temps. Peut-être avez-vous entendu parler de l'incident à Tokyo durant la mission ? J'attends quelques secondes pour qu'il me réponde. Mais sachant qu'il n'en a surement pas entendu parler, j'enchaîne.

Des humains à moitié hollowifiés, des expériences d'un fou. Rapides, agiles, dangereuses à plusieurs. Il n'est pas improbable qu'on en entende parler dans pas longtemps. J'espère que vous êtes prêt pour un combat en situation réelle.Ca serait vraiment dommage de perdre un vice capitaine de plus lors de sa première mission à l'extérieur ... Référence évidente à tous les morts récents, tous les disparus. Nul ne sait ce qu'ils sont devenus, où ils sont passés. Dans des labos secrets de la douzième peut-être, avec beaucoup de malchance ...

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Dim 18 Jan - 0:52

Ni Clotho ni Atori ne restèrent plus longtemps sur le désaccord au sujet de la manière de suivre les ordres. Au final, ils devaient bien se douter que ce ne soit qu'une dispute stérile entre deux points de vues qui s'opposent depuis toujours et s'opposeront toujours. Certains prétextaient que parfois, il fallait savoir réfléchir soi-même pour prendre les bonnes décisions et que parfois, certains ordres n'étaient pas les bonnes décisions.

Dans ce genre de cas, le vice-capitaine de la dixième répondait en plusieurs points. Tout d'abord, comment savoir ce qu'est le bien ? Pourquoi est-ce que ce serait à celui qui le décide ce que c'est ?. Il y a un ordre établi par les autorités, c'est à eux de définir ce qu'est le bien et puis ils sont les seuls à avoir toutes les cartes en main et donc par conséquent sont les seuls à avoir une vue d'ensemble nécessaire à savoir ce qu'est le bien.

La frontière entre bien et mal pouvait parfois être réellement mince, pourtant le vice-capitaine de la dix était certains que ses supérieurs suivaient le bien pour cette raison, ils en définissaient ce qui devait être bien. C'est le principe des hautes autorités. Ou tout du moins était-ce là le point de vue du membre du clan Nadar, sans doute pas celui du Shinigami aux cheveux blancs à qui il parlait. Toujours est-il que le sujet fut évité.

Clotho répondit alors à la question retour du Shinigami de la dixième, son interlocuteur était un natif du Rukongai. Nombre de Shinigami en revenaient, certains étaient parmi les meilleurs. Les origines ne jouaient en rien selon Atori, simplement le résultat final, chacun était libre de devenir ce qu'il voulait. Néanmoins, l'éducation de la noblesse était un plus pour un Shinigami, selon le Nadar, c'était l'explication pour le mauvais jugement du vice-capitaine de la treizième.

Celon le dieu de la mort de la treizième ceci expliquait sa façon de penser et son amour pour briser les règles établies. Peut-être était-ce là une mauvaise parole, toujours est-il que ces mots firent plisser des yeux le vice-capitaine de la dixième, briser les règles. C'était tout l'inverse de la philosophie du Nadar, ce n'était que des paroles, néanmoins, il se méfiait désormais de son homologue aux cheveux blancs.

De plus, le membre de la treizième division donna son vrai nom : Ukishunshi Kazeki, Clotho n'était qu'un alias pour quelques références. Le vice-capitaine s'efforça de noter le nom de son interlocuteur, il préférait savoir le véritable nom que le simple surnom d'une personne, après tout, c'était toujours plus franc. Il parla ensuite d'un incident à Tokyo qui ne manqua pas d'attirer l'attention du vice-capitaine. Il signifia d'un signe de tête qu'il n'en avait pas entendu parler.

Le membre de la treizième expliqua qu'il s'agissait d'humains en partie hollowifiés, surgit de l'esprit d'un savant fou. Selon lui, il était possible que l'on en entende parler dans pas longtemps. Atori devait être près pour un hypothétique combat contre des Hollows, que ce serait dommage de perdre un vice-capitaine lors de sa première mission en extérieur. Le membre du clan Nadar fixa quelques instants avant de reprendre la parole.


« Vous savez vice-capitaine Ukishunshi, j'ai combattu des Hollows comme activité principale pendant plus de 150 ans, j'ai pris l'habitude d'en affronter. »

La troisième division, pendant longtemps Atori avait chassé des Hollows dangereux dans le monde des humains, si dernièrement les Shinigami avaient eu d'autres préoccupations, il fallait bien se douter que les Hollows reviendraient sur le devant de la scène un jour ou un autre.


Dernière édition par Nadar Atori le Mar 27 Jan - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Lun 26 Jan - 22:28

Ah, je m'en serais douté. Même si c'est très rapide et presque imperceptible, quand je dis que j'aime bien briser les règles, il se raidit. Il à l'air d'avoir un balais coincé bien profond dans son fondement. Comme la majorité des personnes issues de la noblesse, ou même de la bourgeoisie. C'était prévisible. On leur apprend dès petit à se contrôler, se retenir de montrer toute émotion, faire bonne figure, ne jamais se laisser dominer par ses pulsions ... Tout ce qu'on lui a appris depuis sa plus tendre enfance est ancré en lui désormais. J'ai l'air trop libre pour lui, trop frivole, trop libertin. Un électron libre. Quand lui se cantonne aux règles établies par des types morts il y a bien longtemps, moi j'aime les contourner. Pas de trop, bien sûr. Je reste toujours dans la légalité. Inutile de se poser la question vis-à-vis du vice capitaine Nadar. Je parie qu'il ne s'est jamais lâché en public, qu'il n'a jamais osé lâcher un grondement sonore. Tout comme je parie qu'il ne connait pas le sens du mot s'amuser, ni même celui de s'éclater, vivre sa vie à fond ... On est opposé, c'est comme ça. On ne sera surement jamais les meilleurs amis au monde, mais on pourra au moins travailler ensemble. C'est déjà ça. Et c'est tout ce que je voulais vérifier avec lui.

"Il y a une différence entre combattre des hollows, et affronter des humains en train de s'hollowifier." Je le laisse un peu réfléchir là dessus. Pour un type comme lui, les hollows doivent être détruits, je suppose. Qu'en est-il des vizards ? Puisqu'ils sont à moitié hollows, méritent-ils de mourir eux aussi ? Si non, pourquoi les humains devraient-ils être détruits s'ils s'hollowifient ? Parce qu'ils ne peuvent pas maîtriser le hollow implanté en eux ? Montrer moi un seul vizard capable de le faire dès la première seconde de son hollowification. On est d'accord, ça n'existe pas. "Un hollow ne supplie pas pour qu'on le sauve, tout en essayant de vous arracher la gorge. Un hollow n'a, normalement, pas de réflexes corporels humains. Un hollow n'a pas de conscience, un humain en train de s'hollowifier, oui. Les humains attaquent en groupe, attaquant de préférence la personne avec le plus puissants des reiatsus présents. Plus les humains absorbent de sang en blessant, plus ils deviennent puissants, agiles, rapides et agressifs. Mais un dégagement de reiatsu assez puissant parvient à calmer ses effets."

Un petit condensé rapide de mes connaissances et hypothèse sur ses êtres nouveaux. Peut-être que cela lui servira, peut-être pas. En tout cas, je lui donne des cartes pour sa main. Ainsi, s'il se retrouve à affronter ses créatures, il saura à peu de choses près à quoi s'attendre. J'veux juste lui faire comprendre qu'affronter un hollow et un ersatz de hollow, c'est pas la même chose. "Si vous n'avez pas entendu parler de l'incident de Tokyo, êtes-vous au moins au courant de la disparition de la capitaine commandante ? Juste après cette mission, elle n'est pas rentré avec nous. Nous avons senti son reiatsu grandir pour attaquer, puis plus rien. Aucune nouvelle depuis. Auriez-vous eut vent de quelque chose ?"

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Mar 27 Jan - 19:33

Le vice-capitaine de la dixième semblait en désaccord, une fois de plus, avec son homologue de la treizième. Ce dernier finit par lui faire un cours sur ces fameux Hollows humains. Précisant qu'il y avait une différence. Faux. Lorsque le Hollow prend le dessus alors la personne doit être éliminée, la chose était aussi simple que ça, elle représentait un danger et les dangers doivent être supprimés, c'est ainsi. Il n'y a pas à faire de sentiments lorsque l'on réalise le nombre de vies mises en danger par cette créature, qu'elle soit mi-humaine ou non.

Les Vizards n'échappent pas à cette règle. Étrange peut-être venant d'Atori, dont le supérieur direct à qui il obéit sans rechigner est un vizard. C'est un fait, néanmoins Igarashi Shu contrôle son Hollow, il n'est donc pas une menace. Un Vizard ne le maîtrisant pas doit être mis hors d'état de nuire, pour la sécurité d'autrui. Certains voient cette pensée comme un manque de compassion. Sans doute est-ce la vision du capitaine de la treizième, pour Atori c'est l'inverse, ne pas réagir ainsi revient à être irresponsable et à laisser un monstre en liberté.

Clotho expliqua ce qu'il savait sur les hybrides hollows/humains. Ils attaquent en groupe, ont des réflexes humains et ciblent les plus hauts Reiatsu. Rien de bien impressionnant en soit. Même si les activités de la troisième étaient plus centrées sur des Hollows solitaires mais puissants. Apparemment lorsque les hybrides blessent, ils gagnent en puissance et seul un dégagement de Reiatsu puissant permet de les calmer. Le vice-capitaine nota ses informations dans un coin de sa tête, sait-on jamais.


« Je vois ce que vous voulez dire. Néanmoins, qu'ils supplient ou non ceux qui perdent le contrôle deviennent un danger pour les autres, danger qu'il faut mettre hors d'état de nuire. C'est aussi simple que ça. Merci pour ces informations Vice-Capitaine Ukishunshi, si jamais je suis confronté à eux, je les utiliserais. »

Mais pour le moment, non. La phrase n'était pas difficile à comprendre en soit, ce n'était pas dans les projets immédiats du vice-capitaine de la dixième de se rendre dans le monde des humains, il avait déjà assez de travail comme ça dans sa division sans se jeter contre des pseudo-hollows. Son homologue poursuivit, passant de ces hollows jusqu'à la disparition de la capitaine-commandante avec qui ils étaient en mission apparemment.

En effet, le vice-capitaine de la dixième avait entendu parler de la disparition de la plus haute autorité du Gotei 13, point inquiétant s'il en est. Même si cela ne faisait pas parti de son secteur d'activité le shinigami de la dixième avait tendu l'oreille pour en apprendre un peu plus, néanmoins rien d'incroyable ne lui était parvenu, quelques mots par-ci par-là. Loin d'être quelque chose qu'il considère comme valant la peine d'être rapportée.


« Quelques rumeurs de couloirs par moment, hélas aucune information solide sur la capitaine-commandante. Et vous ? »

Au passage, ceci permettait d'éviter les désaccords entre les deux vice-capitaine, le membre du clan Nadar n'avait pas vraiment envie de discuter sans intérêt là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Mer 28 Jan - 14:16

Sur le fond, nous sommes d'accord. Il faut mettre hors d'état de nuire les personnes ne contrôlant pas leur hollow. ais mettre hors d'état de nuire ne signifie pas nécessairement tuer, exterminer, massacrer, anéantir et tous les synonymes. J'suis optimiste, je le sais, c'est comme ça, point. Je ne changerai pas. Enfin, je l'espère. Alors même si l'espoir est mince, je persiste à croire que tout le monde peut contrôler son hollow. Je ne dis pas que c'est facile, loin de là. Mais avec de l'entraînement, c'est possible.

"Accordons nous sur un désaccord, vice capitaine Nadar." Ma voix reste toujours douce, calme, neutre, en dépit des échanges d'opinion. Nous sommes assez civilisés pour parvenir à un terrain neutre, même dans le cas où nos avis divergent sur une question précise. "Les personnes ne pouvant pas contrôler le hollow en eux sont un danger pour les autres, c'est un fait. Mais est-ce réellement possible de maîtriser son hollow dès les premiers instants de l'hollowification ? Est-ce possible de jurer que plus jamais le hollow ne prendra le pas sur le shinigami ? Je ne crois pas. En ce cas, cela signifie que chaque personne avec un hollow en elle est, potentiellement, un danger, puisque le hollow peut l'emporter à tout moment sur le shinigami, et ainsi libérer sa puissance. Lorsque l'hollowification survient, l'esprit est déchiré, partagé. Le hollow domine forcément la personne quelques temps. Mais ce n'est pas parce que la personne se fait dominer qu'elle ne parviendra pas à repousser et contrôler son hollow. Ce faisant, elle acquiert des pouvoirs phénoménaux. Mais si l'on tue cette même personne juste lorsqu'elle vient de s'hollowifier pour la première fois, on ne lui laisse aucune chance de parvenir au contrôle de son monstre intérieur. On prive la Soul Society d'une personne importante et puissante. Or il se trouve qu'en ces temps troublés, nous avons besoin de personnes fortes. A la place d'exterminer ces êtres sans s'inquiéter de leur futur, ne serait-il pas mieux de les enfermer quelque part où ils ne causeraient aucun danger, et de les laisser appréhender leur nouveau statut de vizard ? Ne pensez-vous pas que la Soul Society en trouverai plus d'avantages que de simplement les tuer ?"

Malgré le massacre de trois millions de personnes que l'on vient tout juste de faire, je persiste et je signe en disant que la vie est sacrée, et qu'on ne doit pas la bafouer. Lorsque l'on peut la sauver, on le doit. Certains pratiquent la justice absolue. C'est à dire que si une famille se trouve entre leur cible et eux, ils tueront la famille, au nom de la justice. Et puis on a les abrutis, comme moi, qui protègeront la famille en priorité et essaieront de tuer la bestiole ensuite. Un est tellement différent alors qu'on appartient au même monde ... Nous sommes au sein d'une société aussi disparate que stupide. On se veut évoluer. On se veut puissant. Mais à la moindre emmerde, on suit les ordres, tout simplement. Et sans ordres, tout part en live.

"Aucune information également. Je suis allé parler avec son vice capitaine. Et même sans nouvelles, nous savons qu'elle est en vie. C'est notre capitaine commandante après tout. Elle ne se laissera pas avoir aussi facilement. C'est une battante."

La dernière phrase est prononcé avec un sourire, les yeux fermés. Oui, on est sûr qu'Asuna est encore en vie, quelque part, et qu'elle se cache volontairement de nous. Pourquoi ? Ca, ça ne nous regarde pas. Elle a transmis ses ordres avant. On les suivra. Et on la retrouvera lorsqu'elle le souhaitera.

"A présent, lieutenant, m'accorderiez-vous une faveur ? Il est de coutume, lorsqu'un vice capitaine arrive, qu'un autre le teste au combat, afin de s'assurer de ses capacités. J'ai été testé par l'ancien Kenpachi, pour ma part, le vice capitaine de la quatrième, de la onzième, de la douzième, de la neuvième et des nécromanciens. Rassurez-vous, il s'agit juste d'un petit quelque chose, rien de bien compliqué ou dangereux. Un affrontement amical, sans coup trop puissants ou mortels, sans bankaï. Acceptez-vous ?"

Je plonge mon regard dans le sien pour essayer de le sonder. C'est pas réellement une coutume, plus un rite de passage. On y a pratiquement tous eut droit lors de notre arrivée. Le premier que j'ai affronté, c'était Shinjiro, le Kenpachi de la onzième. Il a été super cool avec moi. C'était comme un grand frère. J'ai adoré être avec lui, m'amuser au cours d'un entraînement avec lui. C'est bien la seule fois où Furidamu et moi même avons apprécié un combat. Moi qui d'habitude n'aime pas ça, j'étais excité comme une puce ce jour là. Et dire que je dois encore aller retrouver Krow au Rukongaï, quand je serais prêt ... Ce jour là, il va utiliser son bankaï, et je vais morfler sévère. Mais bon, j'ai encore le temps de m'entraîner avant, alors tout va bien.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Mer 28 Jan - 20:48

Toujours calme, le vice-capitaine de la treizième reprit la parole, expliquant encore une fois le différent entre les lieutenants. Il plaidait pour les personnes subissant une hollowification, comme quoi le bénéfice du doute devait leur être accordé, car il était normal qu'il ne parvienne pas à maîtriser leur hollow la première fois. Le vice-capitaine de la dixième resta stoïque, sans parole ni émotion.

Cette discussion ne mènerait nulle part, les points de vue des deux officiers divergeaient trop, dans les fondements même, pour qu'ils puissent s'accorder sur un sujet aussi délicat, alors autant enterrer la hache de guerre. Au discours de défense, le Nadar ne répondit que par un haussement d'épaule calme, s'il voulait croire cela, ainsi soit-il, du moment qu'il remplissait son rôle dans le cas ou la situation l'exigeait.

Aucun mot ne vint ponctuer l'acte du Shinigami, il n'y en avait pas qui pouvait être plus explicite sur l'envie du Nadar de terminer cette discussion. Clotho était un idéaliste, ces gens avaient des rêves trop importants pour que la rationalité ne les fasse descendre de leur nuage, alors à quoi y répondre ? Tous deux savaient qu'ils n'iraient nul part avec les discours qu'ils pouvaient mener et pour le coup Atori n'avait pas envie de perdre son temps en discutions inutile.

Le vice-capitaine de la treizième en tout cas ne savait pas ce qu'il advenait de la capitaine-commandante, il était néanmoins persuadé de sa survie, sans preuve, c'était de la confiance en trop pensait le Shinigami. Il était d'accord avec son homologue sur un point : elle était puissante, néanmoins, il existe d'autres personnes très puissantes à travers le monde, à travers les mondes. Aucune information égal aucune certitude, encore une fois, c'était un raisonnement logique et rationnel.

Enfin, inutile de s'attarder là-dessus, tôt ou tard quelqu'un viendrait bien leur donner des informations. Et puis les plus hautes sphères devaient bien savoir comment réagir, ce n'était pas vraiment à deux lieutenants de débattre sur le sujet, un simple échange de formalités ni plus ni moins. Mais bon, Clotho semblait content de croire ça, si bien qu'il terminât sa phrase avec un sourire, sans provoquer de réaction chez son interlocuteur.

Lorsqu'il eut fini de parler, le vice-capitaine de la treizième formula une demande au second de la dixième, celon lui, il était de coutume d'affronter les nouveaux venus pour les tester. Une sorte de tradition en soit. Sans intérêt, ceci dit en passant selon le second de la dixième, enfin bon. Le vice-capitaine de la treizième fit la liste des adversaires qu'il avait affrontés, une liste intéressante pour le coup. Clotho devait avoir pas mal de connaissances sur le combat.

Lorsqu'il proposa à Atori, un combat amical, sans coup mortel et sans y aller à fond le second de la dixième n'était pas vraiment chaud à cette idée, du boulot l'attendant et il n'avait pas une envie particulière d'affronter un autre lieutenant pour cette coutume comme il disait. Mais bon, quelque chose lui disait que l'on n'allait pas le lâcher s'il n'acceptait pas. Le Nadar resta quelques instants de plus immobiles et silencieux avant de répondre.


« Si vous voulez, allons au terrain d'entraînement. »


Le vice-capitaine de la dixième ouvrit la marche. Un petit entraînement en soit, il n'utiliserait pas toutes ses capacités, ni son Zanpakuto sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Jeu 29 Jan - 20:13

Visiblement, le vice capitaine en face de moi a enfin appris la patience. Une vertu dont les plus sages érudits sont vêtus. Plutôt que de discuter avec moi, il se contente de hausser les épaules. Il a compris que nos visions sont par trop de différences opposées, et que nous accorder pour trouver un terrain d'entente serait bien trop d'efforts. Alors autant éviter d'approcher un sujet pour ne pas en faire du tout. Il ne réagit pas non plus lorsque je lui dit qu'Asuna est vivante. Logique si l'on part du principe qu'on a aucune nouvelles. Mais si on part du fait qu'on a aucune nouvelle car elle ne veut pas en donner, cela donne autre chose. J'ai senti le reiatsu de la capitaine commandante durant ce que je suppose avoir été son combat contre une humaine. Il ne disait pas "je vais mourir", ni même "je risque de mourir". Au contraire, il disait "je m'ennuie", "ils me lassent". Il vibrait de puissance. Un tel reiatsu ne se laisse pas tuer aussi facilement. Mais bon, ça, c'est juste ma pensée personnelle. Lorsque je parle au Nadar d'un combat, il ne semble pas très réceptif à cette idée. Mais il comprends bien vite que le combat aura lieu, qu'il le veuille ou non, sauf ordre express d'un de nos capitaines. Alors il me propose d'aller au terrain d'entraînement.

"Je vous suis, vice capitaine Nadar."

Se faisant, il nous dirige vers le dit terrain. Une fois arrivé, je prends mes distances, laissant quinze mètres entre nous. Une distance suffisante, pour commencer du moins. Je ne sais pas encore ce que je vais utiliser ou non. Je préfère me brider durant le combat plutôt que de réfléchir à ce que je peux utiliser ou non. Parce que si je garde à l'esprit ce que je ne peux pas faire, je finirais forcément par le faire. Ca hantera mon esprit que je devras l'utiliser. Tout dépendra donc de sa première offensive. Kido ? Sabre ? Corps à corps ? Pouvoir de son zanpakuto ? On va vite le savoir.

"Je vous laisse commencer."

Je l'invite de la main à commencer. Puis je me met en position de défense. Jambe gauche fléchie vers l'avant, la gauche presque tendue en arrière. Main gauche sur le pommeau de mon zanpakuto, main droite serrée prête à frapper. J'ai fais craquer mes phalanges juste avant. Je suis prêt. Qu'il vienne. Il va me rapprocher un peu plus de mon but. Il va me rendre plus réactif au combat, plus réceptif également. De cette façon, je serais prêt pour Krow. Parce qu'il m'a dit que la prochaine fois qu'on se voit, c'est sans limitation. Se prendre un coup de lui m'a fait mal la dernière fois. Mais il se retenait. Donc s'il se laisse aller complètement, je crains pour ma vie. Aussi, je dois apprendre à encaisser. Je vais essayer de me prendre un max de techniques, sans me défendre. Je vais ESSAYER.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Ven 30 Jan - 13:38

Le vice-capitaine de la treizième suivit son homologue de la dixième à travers les quartiers de la division spécialisée dans le combat à distance. Direction, la salle d'entraînement. Le vice-capitaine Nadar s'y arrêta alors que son collègue rentrait, ce n'était pas le premier duel entre vice-capitaines qui était mené ici. Le shinigami aux cheveux blancs s'éloigna d'Atori, plaçant une distance moyenne entre eux. Geste tout simple, mais indiquant qu'il préférait éviter de commencer au corps-à-corps.

Une simple supposition pour le membre du clan Nadar, néanmoins, il vérifierait ça assez vite. Son adversaire du moment l'invita à commencer avant de prendre une position de combat. Ceci indiquait clairement qu'il avait l'intention d'analyser le style de combat du vice-capitaine, l'on ne laisse pas porter le premier coup sans une raison valable derrière. Toujours froid Atori le fixa quelques instants, son adversaire semblait près à réagir, lui se préparait.


« Trop aimable. »

Ceci dit, il tourna le dos à son adversaire et se dirigea vers des caisses non loin de là. Il décrocha son Zanpakuto et le posa contre le mur, toujours dans le fourreau. Il attrapa un Bokken à portée et fit quelques moulinets avec. Il n'utilisera pas son Shikai, même en situation réelle cela restait un joker, alors sur un simple affrontement d'entraînement... Non. Le Shinigami de la dixième fit quelques coups dans le vide avec le sabre d'entraînement avant de se déplacer à faible allure autour de son adversaire, le regard froid fixé sur lui.

Il fallait mentir, l'induire en erreur. Ne pas lui laisser comprendre ce qu'Atori pouvait faire, comment il se battait réellement. Son bras se leva et son doigt se pointa vers son adversaire. Son pas lent et calme le maintenant à distance, le doigt s'arrêta de trembler en face de la poitrine de son adversaire, à une distance d'un peu plus d'une dizaine de mètres. Clotho voulait tester Atori et vice-versa. Voyons ce que cela donnera.


« Hado #4 – Byakurai. »


Un petit rayon blanc sortit de l'index du Shinigami et se dirigea vers le vice-capitaine de la treizième. Un sortilège de bas niveau, pourtant sans doute l'un des préférés du noble, peu coûteux, simple à effectuer et pourtant assez polyvalent. Idéal pour tester son adversaire. Un sortilège des plus basiques, connu par nombre de dieux de la mort, peu puissant, pourtant bizarrement son utilisation suscitait toujours des questions, pourquoi un kido si faible ?

Alors que l'attaque se dirigeait vers le vice-capitaine de la treizième Atori ne s'arrêta pas là. Spécialiste du combat à distance et des immobilisations, c'est donc de manière logique qu'il décida d'utiliser un Shunpo pour se rapprocher, ou bien simplement pour continuer à tromper son adversaire sur son style de combat. À l'aide de la technique de déplacement rapide des Shinigami le vice-capitaine de la dixième arriva à portée de son adversaire, saisissant son Bokken à deux mains, il porta un coup vertical et ascendant , visant le menton de son adversaire.

Ceci serait également utile afin de jauger les réactions de son adversaire ainsi que son style de combat, allait-il rester au corps-à-corps ou bien s'éloigner ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Ven 30 Jan - 16:43

Il pose son zanpakuto sur le côté et prend un sabre en bois. Soit il a déjà utilisé le shikai de son arme, soit il ne compte pas s'en servir. Le premier cas est fort peu probable, j'aurais entendu le nom de son sabre et je m'en souviendrais. Sauf si le pouvoir est de priver l'adversaire de sa mémoire. Le second cas implique qu'il ne souhaite pas que son pouvoir soit connu, et qu'il maîtrise le sabre quand même. Surtout ne contre pas Clotho. Surtout, ne contre pas. Atori s'approche de moi. Il tend son doigt en avant et prononce le sort de kido. Le fait qu'il n'utilise pas d'incantation montre qu'il a au moins un niveau moyen dans ce domaine. Ca, plus le sabre me font penser que c'est un combattant à proche et moyenne distance. Son éclair me touche sans que je ne réagisse. J'avais bien envie d'utiliser un Seki, mais je me suis retenu. C'est l'un de mes sorts préféré, la défense absolue qui repousse tout sans faire de dégât. Il utilise un shunpo pour s'approcher de moi. Un mouvement plutôt faible. Je sors mon sabre de son fourreau lorsqu'il prend le sien à deux mains. Je me prend son coup tout en touchant son corps de ma lame, mais sans lui enfoncer à l'intérieur du corps. Et tout en contrant, je lance un sort. Un unique sort.

"Bakudo #11. Tsuzuri Raiden."Aussitôt, un fort courant électrique parcourt mon zanpakuto et part à la rencontre du corps d'Atori. Sans attendre, je lance un second sort, toujours sans incantation. "Hado #58. Tenran" Je lâche la poignée mon sabre qui flotte en l'air. Un petit coup dans le manche le fait tourner comme l'hélice d'un hélicoptère. Une tornade apparait soudainement et fait s'envoler mon adversaire. Toujours sans attendre, je lance un second sort. "Hado #4. Byakurai".

Dès lors, un clair jaillit de mon doigt quand je pointe mon ennemi. Lui qui doit se retrouver dans les airs en train d'affronter une tornade, le voilà qui se reçoit un éclair. Sauf que la tornade fait dévier l'éclair de sa course, lui faisant prendre un chemin étrange et imprévisible. Pourtant, le sort touche quand même, normalement. Mon zanpakuto arrête de tourner lorsque je le reprends dans ma main. Je libers alors le shikai, connu de la majorité des gens.
"Guide les vers les ténèbres, Furidamu." Mon sabre devient entièrement noir, perd sa garde, et un cercle de ténèbres apparait sous mes pieds. Non nonchalamment, je décide de préparer le terrain via mes techniques. Darkness Field. Je le secoue puissamment vers la droite, la gauche, le haut, le bas ... Des ténèbres en sorte, sous forme liquide, et tombent sur le sol dans le même bruit que fais l'eau en tombant sur le sol. La zone est à présent grandement recouverte par la noirceur. Ma noirceur. Une minute plus tard, je stoppe ma technique. Je vise mon adversaire, puis décide d'utiliser une technique unique au monde. Une qui ne sert pas à grand chose, mais qui m'amuse quand même et qui n'a pas spécialement pour but de blesser, mais de gêner l'adversaire. Je tend mon bras vers l'avant, pointe mon arme vers Atori. Puis des formes géométriques, quelconques ou réelles sortent de la pointe de l'arme et fonce vers le vice capitaine de la dixième division. Distract by Darkness. Des triangles, des sphères, des boules, des hexagones (...) d'une taille de dix à vingt centimètres foncent à toute vitesse. Les voir, ça me tire un sourire.

Alors lieutenant Nadar, pouvons-nous passer à la vitesse supérieure ? Je lui pose la question car même si c'est pour s'amuser, il ne doit pas se retenir. Un entraînement, ça sert à se défouler également, pouvoir évacuer le stress, les tensions qui nous gagnent chaque jour.
Spoiler:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.


Dernière édition par Clotho le Ven 30 Jan - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Ven 30 Jan - 18:41

Il ne réagit pas, aucune défense, aucune esquive. Il encaisse le hado, puis le coup de sabre. Sans bouger, il prend juste les coups gratuitement. Est-ce une sorte de défi ? De moquerie ? Tandis qu'Atori attaquait le vice-capitaine de la treizième dégainait. Alors que son menton était frappé par la lame en bois du bokken le zanpakuto se posait doucement sur le corps d'Atori, il ne trancha pas, se contentant du Hado #11 pour repousser Atori.

Touché par le courant électrique de l'attaque le shinigami de la dixième recule. Au contrario de rester au corps-à-corps ou de s'éloigner, il force le Nadar à s'éloigner. Ce qui laissait croire qu'il combattait à distance. Un point sombre subsistait tout de même, pourquoi tout encaisser ? Peut-être un piège ? Grossier et dangereux si c'est le cas. Dans tous les cas, le vice-capitaine de la treizième enchaîna avec deux nouveaux sortilèges de Hado.

#58 et #4, combinés ensemble pour attaquer le vice-capitaine de la dixième. Trois attaques au Kido, tout en continuant d'éloigner le membre du clan Nadar. De plus en plus, le vice-capitaine se prenait à penser que son adversaire combattait à distance. Pendant un bref instant, l'ancien membre de la troisième se laissa analyser la situation et comment réagir. Il pouvait contrer, néanmoins, c'était risqué, l'attaque restait puissante, la certitude n'était pas là.

De plus s'il se défendait, il devrait employer un Bakudo de haut niveau, rapidement. Ce qui montrerait à son adversaire ses capacités alors que le combat ne faisait que débuter... Et puis le vice-capitaine n'avait pas franchement envie de se donner réellement pour ce combat. Il garderait l'atout du Kido du haut niveau pour plus tard alors, pour porter un coup plus puissant. Ou bien si vraiment la situation devient dangereuse. Il place son Zanpakuto vers l'attaque qui lui arrive dessus.


« Bakudo #39 – Enkosen. »

Un disque de Reiatsu se forme devant lui, tourbillonnant à haute vitesse afin de contrer les attaques en approche. Évidemment, cette simple défense ne suffit pas, les deux hado combinés viennent assez facilement à bout de la technique du vice-capitaine qui ne peut par sa défense que limiter les dégâts. Bientôt en miettes la barrière laisse le reste de l'attaque atteindre le vice-capitaine. Tandis qu'il se remet de l'attaque, il observe son adversaire utiliser son Shikai, rependre une masse sombre au sol et créer des formes.

Méfiant au début Atori vint à se calmer en s'apercevant du caractère inoffensive de l'attaque. Calmement, il retombe au sol, tout comme les formes, il semblerait que la matière au sol ne soit pas dangereuse, mais sans doute pas de la décoration. Quelle était la nature ce pouvoir visiblement lié à l'obscurité ? Clotho reprit la parole, proposant à Atori de passer à la vitesse supérieure. Pourquoi pas, disons, la dernière vitesse qu'il utiliserait.


« Qui vous dit qu'il y a une vitesse supérieur vice-capitaine Ukishunshi ? »


Ceci dit Atori utilise de nouveau un Shunpo, continuant à tester son adversaire. Il se rend au contact et mime un coup semblable au précédent au sabre, avant de se raviser. Sa main droite tint le sabre pendant l'action alors que la gauche bouillonnait d'une flamme violacée. D'un geste de bras, il lance un rayon d'énergie en forme ovale à direction du vice-capitaine, la « vitesse supérieur » n'est pourtant pas encore très haute.

« Hado #54 - Haien »

Néanmoins, l'attaque reste plus dangereuse qu'un coup de Bokken.

Spoiler:
 


Dernière édition par Nadar Atori le Sam 31 Jan - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 31 Jan - 0:03

Pour se protéger de mon attaque, Atori utilise un bakudo de niveau 39, sans incantation. Sa maîtrise du kido ne me surprend pas vraiment. Les familles nobles adorent utiliser les sortilèges. Comme tout le monde ne parvient pas forcément à les maîtriser, ça montre leur supériorité sur les "simples" shinigamis sans kido. A ça j'ai envie de répondre "t'as déjà vu un Kenpachi maîtrisant le kido ?" Ce qui signifie que même sans kido, même sans connaître le nom de son arme, on peut devenir une véritable légende et faire trembler un monde entier rien qu'à l'évocation de son nom. Il me parle. Je souris. Aucun vice capitaine ne peut avoir ce niveau véritablement sans être un maître dans le domaine intellectuel. Il utilise un shunpo pour se rapprocher de moi. Il refait le même coup que précédemment. Il tient le bâton dans la main droite, et la gauche crépite de flammes. Je n'attends pas de connaître la suite pour réagir. Je veux bien me prendre des dégâts, mais me faire défigurer, je ne crois pas, non. J'utilise moi aussi un shunpo. Pas rapide que je couple avec ma défense presque parfaite. Darkness Shell. Aussitôt, une bulle de ténèbres se forme autour de moi et me protège de l'attaque, entièrement. Elle m'envoie plus loin, par contre.

Il a un peu boosté son offensive. Mais il cache ses capacités. Pas grave, j'ai vu ce que je voulais voir. Je sais désormais qu'il combat en utilisant le kido, comme beaucoup de gens ces derniers temps. Moi, je vais rester au classique. J'utilise les ténèbres sur le sol pour enfermer mon adversaire via ma Darkness Jail. Il se retrouve aussitôt enfermé dans un cube qui ressemble étrangement à celui du hado n°90 Kurohitsugi. Il ne voit rien au travers, il n'entend rien. A peine refermé que le cercueil voit des pointes acérées se crée en son sein, blessant le membre du clan Nadar dans le meilleur des cas.Darkness shave. C'est pas très dangereux comme technique, sauf quand je la dirige en personne. Par exemple, vers des yeux, des bouches ... Juste après cela, j'oriente Furidamu et le fait bouger de telle sorte à ce que le cube emprisonnant Atori se brise en tout petits morceaux. Du sol juste sous les pieds du vice capitaine surgissent trois roues faites de ténèbres. Divide by darkness. Elles l'écrasent, le compressent, le tranchent ... Pareil, c'est pas trop dangereux tant que je ne le souhaite pas. Et c'est pareil pour toutes mes techniques en fait. Je me moque de mon arme en faisant cela. Lui qui ne vit que pour tuer est incapable de blesser quiconque si je ne le souhaite pas. Et ça, il déteste.

Je me tâte pour savoir préfère la distance ou le rapproché. Il semble opté pour la seconde option, donc on va se préparer pour celle-ci en priorité, mais sans exclure l'autre possibilité. En même temps, je réfléchis au capitaine Ukitake, et au capitaine Miloë. Je quitte la première pour rejoindre la seconde. Et je ne lui ai toujours pas annoncé ... Et ça commence à durer, depuis le temps que je dois le faire. Mais est-ce ma faute si je n'ai pas envie de blesser une femme respectable et honorable ? Je jette rapidement un coup d’œil à mon adversaire. Ok, ça roule, je peux continuer à réfléchir. Oui, comment puis-je annoncer à une femme que je la quitte pour une autre, plus âgée, avec plus d'expérience ? Parce qu'Aokiji et moi sommes accordés ? Mais est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Rien ne me garantis que le lendemain de mon transfert on sera encore sur la même longueur d'onde. Mais ça a peu de chances de changer aussi, il faut dire. On a tous les deux nos croyances ancrés au fond de nous. Elles nous définissent, elles font de nous qui nous sommes vraiment. Et après tout, ça ne me coûte rien d'essayer autre chose. Je ne serais pas le premier shinigami à me faire muter ailleurs, surtout sur ma demande. Alors c'est décidé. Je vais lui dire, après le combat.


Spoiler:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 31 Jan - 11:21

Il esquive, il part. Bien, sa réaction est différente avec une attaque de haut niveau. Employant son propre Shunpo ainsi qu'une défense à l'aide du pouvoir de son zanpakuto. Soit il ne prenait pas au sérieux la précédente offensive, soit il voulait garder son temps et son énergie pour l'attaque. Toujours est-il qu'il ne riposte pas directement au corps-à-corps. Dommage en soit, combattre à distance implique utilisait son pouvoir à plus haut niveau, ce qu'il ne comptait pas faire.

Enfin bon, le temps n'est pas à se demander comment attaquer la prochaine fois, son adversaire ne semble pas vouloir en rester là. Il manipule son Zanpakuto avec un talent certains. Certes, l'arme des Shinigami ne doit faire qu'un avec son porteur, mais... Il ne faut pas perdre de vue qu'une fois séparé de l'arme, il faut toujours savoir combattre, peut-être était-ce là ce qui avait poussé Atori à se focaliser sur la manipulation du Kido.

Les deux Shinigami ont leur méthode de combat, aucun doute possible à cela. Le vice-capitaine de la dixième commençait à trouver le combat long, vu le temps qu'ils prenaient tous les deux, il allait devoir encore sauter une vitesse, au risque d'encaisser une attaque trop puissante ou trop dangereuse. Malgré tout, il n'irait pas à fond, c'était trop dangereux. Son zanpakuto était bien où il était aussi, bien que dans une pièce étriqué, il soit plus efficace.

Utilisant son pouvoir le vice-capitaine de la treizième poursuit son offensive, créant un bloc obscur autour de son homologue de la dixième. Cette attaque était semblable en apparence au hado #90, mais soit il avait perdu l'esprit, soit ce n'était pas ça. L'idée se vérifia lorsque la boîte n'envoya aucun dégât au vice-capitaine de la dixième. Néanmoins, les ténèbres du Zanpakuto de Clotho entrèrent en action, une fois de plus.

Des pieux se matérialisèrent depuis la boîte sombre, il voulait profiter de l'enfermement du vice-capitaine pour le frapper, cela ressemblait pas mal au style original du vice-capitaine de la dixième, néanmoins contrairement aux immobilisations du Bakudo ou de son zanpakuto il avait là la possibilité de bouger, quelque chose d'important dans le combat. Les pics partirent directement vers le vice-capitaine, visant à le blesser.

Avant l'impact Atori employa de nouveau un Shunpo, sortant de la trajectoire des attaques pour éviter qu'elles ne le touchent. Cela faisait bien longtemps que le déplacement rapide ne lui avait pas autant servi. La suite en revanche serait plus difficile, le vice-capitaine de la treizième continua son offensive à l'aide d'une nouvelle attaque de son zanpakuto. La boite se déchira d'elle-même et des lames sombres en sortirent à haute vitesse, fonçant droit sur le vice-capitaine de la dixième.


« Bakudo #73 – Tozansho. »


Une énergie bleutée entoura le vice-capitaine de la dixième, voilà un autre sortilège qu'il affectionnait pas mal, dommage que celui-ci rompe son idée de ne pas dépasser le Haien. Néanmoins, l'offensive de son adversaire était puissante et parvint à briser le sortilège de Bakudo, bien que les dégâts en eux même soit considérablement diminués par la barrière de Reiatsu. Le Bakudo se dissipa, laissant Atori debout, légèrement blessé par la précédente attaque.

Il resta quelques instants immobiles à observer son adversaire, mais non, il ne passerait pas au niveau supérieur. Il plaça son Bokken devant lui de manière horizontal, une orbe jaune se créa rapidement tout le long du Bokken, vu le nombre de mouvements de Kido qu'Atori avait employé son adversaire devait savoir qu'il employait, bien qu'habituellement pas dans ce sens-là. Cette fois, il n'immobilisait pour préparer une attaque plus puissante, il n'y aura pas d'attaque plus puissante. Le faisceau jaune se dirigea vers son adversaire sur une large taille.


« Hado #32 – Okasen. »

Voilà plus une offensive pour dire, j'attaque qu'avec un réel but derrière.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 31 Jan - 17:56

Il prend des dégâts, il encaisse, il esquive, puis il riposte. Mais heu ... C'est ça, son attaque ? Il entoure son bokken d'énergie spirituelle, puis me le lance sous la forme d'un jet de lumière via le hado Okasen. Je ne bouge même pas. Je laisse l'attaque venir, et la subis sans broncher. L'impact est plus puissant que je ne le pensais, par contre. La distance ayant réduit un peu le choc, je ne recule que d'une dizaine de pas. Puis je souris. J'essuie un peu le sang qui coule de mes blessures aux bras reçu de l'attaque. Puis sans crier gare, je déclenche mon reiatsu. Fear in the darkness. L'atmosphère devient plus lourde. Des petits bruits se font entendre, tandis que la lumière de la salle semble diminuer légèrement. Mon sabre toujours à la main, je le lance dans les airs en le faisant tourner. De sa pointe s'échappe des ténèbres qui montent vers le ciel. Lorsque mon zanpakuto revient dans ma main, une fine pluie se met à tomber. Une pluie noire, faite par mes ténèbres. Alliés avec Darkness Field, ma Darkness Rain enserre rapidement les pieds de mon opposant jusqu'à la taille. Une fois qu'il ne peut plus bouger, avant même qu'il ne s'en rende compte, un Shunpo précis me propulse vers lui, juste devant. Recouvert par les ténèbres, ayant l'apparence d'une bête, je pointe mes griffes vers ses mains tenant le bokken. Darkness Claws. Contrairement à d'habitude, je ne les lacère pas, je ne les plante pas dans mon ennemi. Je ne fais que le griffer. Dans un mouvement, juste avant de partir, je lui griffe quand même le torse, histoire de. Puis l'effet de ma technique disparais, je retrouve mon apparence normale. Moins d'une seconde plus tard, je lance un Sokatsui à bout portant.

"Ye seigneur! Masque de chair et d'os, battement d'ailes, vous qui porte le nom de l'homme! Vérité et la tempérance, sur ce mur sans péché des rêves libérer mais légèrement la colère de vos griffes. Hado n°33 Sōkatsui"

Une technique pas très puissante, mais qui a le mérite de déblayer le terrain. Sa grande zone d'attaque m'assure de toucher ma cible, quand bien même il utiliserai un shunpo. Un combo pas très puissant, mais efficace pour dégager ce qui me gêne devant rapidement. Je le coupe, puis je l'incinère en dernier. Je recule de dix pas, et le laisse attaquer, s'il le souhaite. Même si ceci était un combat d'entraînement, j'aurais aimé qu'il envoie un peu plus de choses, et qu'il exécute des attaques plus puissantes. Qu'il ne veuille pas montrer ses pouvoirs, je le comprends. Mais ses sorts de kido, là, j'avoue ne pas trop comprendre. Le but est d'être polyvalent ou spécialisé. Il semble avoir une préférence pour le kido, puisqu'il n'a utilisé que ça. Mais l'a-t-il fait exprès pour m'induire en erreur bien est-ce parce que c'est la seule chose qu'il sache faire ? Non. Il a forcément des connaissances dans la maîtrise du sabre, sinon il ne l'aurait pas pris. Alors pourquoi ne pas montrer ses capacités ? Là, je me sens juste bridé, j'aime pas ça. Il va falloir que je file à la salle de sport pour évacuer le stress.

"Dois-je comprendre que vous souhaitez garder vos capacités cachées pour l'instant, vice capitaine Nadar ?"
Spoiler:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Sam 31 Jan - 19:40

Il encaissa encore une fois l'attaque sans bouger. Un Hado faible, donc peu intéressant. Sans doute était-ce là ce que son adversaire pensait de l'attaque. Toujours est-il que le vice-capitaine de la dixième ne souhaitait pas développer plus ses capacités, après tout, ils avaient dit pas d'attaque dangereuse, évitons donc tout ce qui pourrait l'être. Et puis, le Nadar n'était pas vraiment chaud de base pour un combat comme ça, d'autant plus que détruire les quartiers de la dixième n'était pas dans ce qu'il voulait faire.

Avec un peu de chance le combat toucherait à sa fin. Le Vice-Capitaine de la treizième commençait également à en avoir marre, bien que lui employait des techniques plus puissantes que celle d'Atori. Dans tous les cas, le vice-capitaine de la dixième était au courant que son adversaire possédait des techniques bien plus offensives que les siennes, le Kido restant son principal pouvoir en combat, mais bon pour le moment, il y avait autre chose à faire que d'y penser.

Clotho attaqua en libérant son Reiatsu, l'air s'assombrit et tenir debout devient plus difficile. Rapidement Atori répond en libérant son propre Reiatsu, bien que plus faible que celui de son adversaire, il parvient ainsi à se libérer en partie de l'emprise du pouvoir de son adversaire. Clotho lui en revanche ne s'arrêta pas là, il enchaîna avec une immobilisation, de l'obscurité vient se masser tel une pluie ua niveau des jambes du Nadar.

Alors que le noble observe l'attaque le bloquer son adversaire se rapproche, jusqu'à pratiquement arriver à bout portant ou il attaque encore une fois à l'aide des pouvoirs de son Zanpakuto, créant des armes semblables à des griffes pour s'en prendre directement au vice-capitaine. Bloqué sur place, le Nadar ne peut pas esquiver, l'attaque semble puissante, pour s'en défendre le vice-capitaine de la dixième tente tant bien que mal d'invoquer de nouveau un disque de Reiatsu.


« Bakudo #39 – Enkosen. »

L'attaque se brise plus facilement encore que la fois précédente et les griffes du lieutenant de la treizième viennent heurter Atori à plusieurs reprises. Les dégâts sont considérables, mais néanmoins le plus difficile est passé. Clotho recule et reprend l'initiative, incantant un sortilège de Hado, le 33 apparemment. À bout portant, il lança son attaque. Les ténèbres se dissipent et le vice-capitaine de la dixième réagit à l'aide d'un Kekkai, plaçant ses mains face à lui, il créé une paroi noire qui encaisse l'attaque.


« Kuro kabe. »


Les deux attaques disparaissent à l'impact, laissant les deux Shinigami face à face. Le vice-capitaine de la dixième avait déjà pris quelques dégâts, le Reiatsu de son adversaire se faisait sentir et alourdissait l'air, attaquer serait plus difficile. Le vice-capitaine de la treizième reprit, demandant à Atori si sa manière de combattre signifiait qu'il ne voulait pas montrer ses capacités. Immobiles, quelques instants le Nadar finit par répondre en reprenant le Bokken au sol, difficilement.


« Vous l'avez dit vous-même, pas d'attaque trop puissante. Ce n'est là qu'un petit affrontement amical, je n'ai pas vraiment envie d'abîmer les quartiers de ma division pour un combat ainsi. Souhaitez-vous donc encore continuer ou bien est-ce bon ? »


Le Vice-capitaine posa au sol l'arme, attendant que son adversaire réponde.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Dim 1 Fév - 19:49

Il utilise le kido pour contrer mon attaque. Étrange tactique. Il doit pourtant sentir que ma technique est plus puissante que la sienne, et que donc il va prendre des dégâts. Mais bon. Chacun voit midi à sa porte, n'est-ce pas ? Puis il utilise un kekkaï on dirait, pour se protéger de sokatsui. Il ne subit pas grand chose comme dégât, voire pas du tout même. Puis il me répond en avoir finit, lui aussi. "Pas d'attaque trop puissante, certes. Mais cela empêche-t-il de se détendre ?" Je réfléchis sur ce que j'ai appris du vice capitaine de la dixième division. Vitesse inférieure à la moyenne, reiatsu à peine inférieur, au moins expert en kido, sabreur dont le niveau est inconnu. Capacité de son zanpakuto inconnue. Pour l'instant du moins. Je regarde mon adversaire dans les yeux pour le jauger psychologiquement. Il a l'air stable. Plus stable que moi quoi. Mon sabre reprend sa forme scellée, et tous les ténèbres du terrain disparaissent en même temps. Ma pression spirituelle fait de même. De trace de l'affrontement il ne reste que quelques marques par-ci.

"J'ai obtenu ce pourquoi je suis venu, rien ne sert de poursuivre une chose qui, de toute évidence, vous met mal à l'aise. Un combat révèle le style de personne que l'on est, car le mensonge n'est pas possible dans un combat. Par ce croisement de fer, j'ai pu en apprendre assez sur vous pour savoir que si nous étions amenés à faire équipe, nos capacités pourraient s'aider. Aussi je vous remercie pour m'avoir accordé votre précieux temps, vice capitaine Nadar ainsi que de vous être soumis à ce petit test. Mais au cœur d'une tempête comme celle qui approche, la Soul Society ne peut tolérer de faibles au sein de ses gradés. Il nous faut des êtres forts et sages à la fois." Je m'approche de lui à allure ordinaire. "Je suis ravi de voir que vous avez le potentiel pour. Mais dîtes moi, quel est vôtre but ? Pourquoi avoir rejoins la Soul Society ? Souhaitez-vous devenir capitaine ? Combattre quelqu'un de précis ? Survivre le plus longtemps possible ? Vous amuser ?"

Une question anodine, mais autrement importante. S'il le veut, je lui ficherai là paix juste après sa réponse.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Dim 1 Fév - 21:49

Le combat semblait toucher à sa fin, tant mieux. Au moins, le vice-capitaine de la dixième avait-il put apprendre deux trois choses sur son homologue de la treizième. Il utilisait beaucoup son Zanpakuto et semblait doué avec, tout comme il avait une bonne maîtrise du Kido et une vitesse assez grande. Il était plus puissant que le vice-capitaine de la dixième. Mais il semblait naïf, et idéaliste, mais ça n'a pas tant que ça à voir avec les combats.

Un gentil shinigami, un peu naïf et trop libertin pour le Nadar cependant. Mais bon, il savait se battre, c'était déjà ça. Du moment qu'il faisait le bon choix lorsqu'une situation difficile viendra. Le vice-capitaine de la dixième l'observa quelques instants, au prétexte d'Atori de ne pas faire des attaques trop puissantes, il répondit que cela n'empêchait pas de se défendre. Le membre du clan Nadar resta calme, répondant sur le même ton inexpressif.


« Pourquoi se défendre si ce n'est pas dangereux alors ? »


Bien entendu, c'était faux, mais tout simplement, c'était une manière de répondre calmement, il ne voulait pas de base se donner à fond, donc à moins que son adversaire n'utilise une attaque trop dangereuse les risques n'étaient pas majeurs. Même si en combat, il ne l'aurait peut-être pas fait, c'était là le cas. Dans tous les cas, il rengaine son arme, dissipant les ténèbres de son Zanpakuto par la même occasion, signifiant la fin du combat aussi.

Il continua, acceptant la fin du combat vu qu'Atori ne se donnait pas à fond, s'il avait su l'effet que ça aurait, il lui aurait dit directement. Ça aurait évité la totale durant le combat. Enfin, Clotho poursuivit son discours, comme quoi il avait ce qu'il désirait et que le mensonge n'était pas possible en combat, qu'il pourrait ainsi faire équipe. Pas selon le vice-capitaine, il fallait d'abord qu'ils s'entendent bien pour pouvoir faire une bonne équipe.


« Ce que l'on apprend en affrontant quelqu'un n'est pas suffisant pour faire une très bonne équipe avec vice-capitaine Ukishunshi. »

Clotho poursuivit en remerciant Atori pour le combat, commentant qu'il n'y avait pas de place pour les faibles au sein des hautes instances du Gotei 13. Le Nadar aurait put prendre cela pour lui, mais il n'en fit rien. Du moment qu'il faisait ce qu'on lui demandait, il n'avait pas à en faire plus, même si Clotho semblait content qu'Atori en ait le « potentiel ». Heureusement que le vice-capitaine de la dixième n'était pas susceptible.

Le second de la treizième continua, demandant le but à Atori pour sa carrière en tant que Shinigami, s'il avait pris l'habitude d'y répondre, il trouvait toujours, depuis 200 ans, cette question étrange. Il était né pour être un dieu de la mort, pour lui, c'était tout naturel d'en être un. Dans tous les cas Atori savait la réponse qu'il avait à donner, elle ne changeait jamais.


« Ma motivation est simplement de servir le Gotei 13 et la Soul Society, pourquoi faudrait-il plus ? C'est notre rôle à tous après tout. Et vous donc ? »

Il se dirigea vers son Zanpakuto, reposant le Bokken à côté, il attacha à sa ceinture son arme, mieux vaut ne pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Lun 2 Fév - 13:53

Je parlais de se détendre au cours d'un combat, et lui me parle de se défendre. Exemple typique de deux personnes ayant du mal à communiquer. Il me parle ensuite de faire une très bonne équipe. Ai-je parlé de cela ? Non. J'ai simplement dit qu'on pourrait faire équipe.

"Certes, mais cela peut être suffisant pour établir des stratégies, pour survivre et pour accomplir des missions. On ne nous en demande pas plus. Et ne pas s'handicaper est déjà une victoire en soi."

Après tout, combien de personne à la Soul Society préférait combattre seul pour n'avoir personne dans leurs pattes ? Combien de personnes s'entraînent au bankaï, seuls ? Combien s'entraine pour devenir meilleur sans personne à leur côté ? Trop. Beaucoup trop. Nous avons beau être des milliers et même des millions, nous sommes seuls. Chacun de nous est seul dans ce monde. Pour trouver quelqu'un qui combat de la même manière que nous, il faut de la patience et de la persévérance. Pour garder cette personne, et soi même, en vie, il faut de la chance. Il est bien trop rare de trouver quelqu'un avec qui l'on est compatible. Ce qui rend plus facile de rester seul, de s'entrainer seul et de combattre seul. Mais c'est surtout aussi dans le cas où notre partenaire est introuvable. Il faut savoir se débrouiller tout seul. Atori me retourna la question. Une question à laquelle j'ai eut trois cent ans pour trouver non pas une réponse, mais la réponse. Celle qui définie qui je suis.

"Pourquoi j'ai rejoins la Société des Âmes ? Parce que c'était mon destin. Parce que je voulais mettre mes capacités au service de quelque chose d'utile. Pour protéger des âmes, qu'elles soient du Rukongaï ou la chambre des 46 en personne, pour sauver des âmes qui n'ont pas la force de le faire elle même, pour montrer le chemin aux âmes perdues. Parce que je peux aider, parce que je peux lutter pour rendre les mondes meilleurs qu'ils ne le sont actuellement. Parce que je peux être utile. Parce qu'ici, j'ai une famille."

Il peut prendre ce qu'il veut. Je lui ai donné bien des raisons, mais sont-elles suffisantes pour autant ? Je m'en fou. C'est ainsi que je pense actuellement. C'est ça qui me motive. Et lorsque viendra l'heure de libérer toute ma puissance, c'est cela qui me fera tenir debout quand les autres ne seront plus. C'est mon leimotiv, mon but, ma motivation. Celle qui me fait me lever tous les matins, celle qui me pousse à dépasser mes limites dans chaque circonstance. Si ça, c'est pas suffisant, alors je ferais mieux de partir sur le champ.

"Sur ce, je vais vous laisser retourner à votre travail. Merci pour tout ceci, vice capitaine Nadar."

Je le salue d'un signe de la tête, puis je prends la sortie la plus proche, et me dirige vers la treizième division. J'ai une discussion à avoir avec ma capitaine actuelle.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   Ven 6 Fév - 18:20

Selon lui, cela peut-être suffisant pour établir des stratégies et se coordonner en mission. Peut-être, mais si cela donne lieu à des divergences et bien ce n'est pas rentable, pour Atori tout du moins. Clotho ne fit pas de réponses au sujet de se défendre, qui n'était pas défendre, mais détendre, le narrateur doit s'acheter des lunettes, il semblerait. D'après le second de la treizième ne pas s'handicaper était déjà une victoire en soit et l'on ne leur en demandait pas plus.

Le Nadar ne pouvait pas nier cela, du moment que le travail était fait, peu importe que les membres s'entendent bien ou non, même si Atori n'accordait pas le mot « équipe » mais plutôt « coopération » à ce genre de choses, une équipe était pour lui des personnes s'entendant bien et capables de travailler ensemble correctement. Enfin, il ne trouvait, en revanche, pas nécessaire de croiser le fer avec quelqu'un pour pouvoir faire équipe avec lui. D'autant plus avec lui, qui ne révélait pas son pouvoir dans ce genre d'occasions.

Certains prennent cela pour une preuve de volonté de solitude, pourtant la réalité est plus nuancée, si le vice-capitaine s'habitue au travail en solo, c'est, selon lui, plus pour être capable de travailler en solitaire que pour être seul, la différence est grande. Il reconnaît également que la différence entre les deux états est mince, pourtant, il y tient. Dans une mission avoir des gens avec soit est toujours plus intéressant que de se retrouver à effectuer seul des missions.

Lorsque le Nadar retourna au vice-capitaine de la treizième, sa question au sujet de sa motivation le shinigami originaire du Rukongai ne se fit pas prier pour répondre, il semblait lui aussi connaître depuis longtemps la réponse à cette question. Selon ses dires, c'était son destin, c'était aussi une manière de se rendre utile. Un sentiment noble, le vice-capitaine de la division de combat à distance ne pouvait pas enlever ça à son adversaire.

Il poursuivit en disant qu'il voulait protéger des âmes, peu importe leur provenance et rendre le monde meilleur, toujours une pensée d'idéaliste, même si fondamentalement bonne. Le vice-capitaine n'avait beau ne pas voir les choses de manière si belle, il ne pouvait pas enlever à son adversaire du jour qu'il avait de beaux rêves, hélas ce n'étaient que des rêves. La réalité était plus complexe, tout le monde ne pouvait pas être sauvé, la purge en était la preuve, pourtant, c'était ce qu'il fallait faire, Atori en était certain.

Enfin, la rencontre entre les deux vice-capitaine touchait à sa fin. Clotho remercia son homologue de la dixième pour le temps qui lui avait été accordé, le vice-capitaine de la division spécialisée dans le combat à distance qui repositionnait son arme. Il se retourna vers le vice-capitaine Ukishunshi et fit un signe de la tête tout en reprenant la parole sur un ton toujours posé et froid, ton qui faisait désormais partie de l'image qu'on lui donnait.


« De rien Vice-Capitaine Ukishunshi, à une prochaine fois. »

Ceci dit le vice-capitaine Nadar sortit de la salle d'entraînement, avant toute chose, il allait devoir se soigner un peu, le combat l'avait quand même pas mal endommagé. Une fois qu'il sera soigné, de nouveaux documents l'attendaient sans doute, après tout, il ne pouvait plus du tout se permettre d'échapper à son travail, pas avec son rang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coupains ou Tapins ? [PV Nadar Atori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [2009] Un temps pas si lointain (Nadar Atori)
» Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]
» Des coupains pour un mécano .
» Shawn veut des COUPAINS 8)
» [UU]M-Ténéfix et ses coupains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-