AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Un invité bruyant [PV Raïtoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Lun 12 Jan - 13:51

Taka regarda la pile de papiers qui se trouvaient sur le bureau devant lui, puis étendit le regard à la pièce qui l'entourait. Un simple bureau, qui n'avait rien d'anormal, que ce soit dans les meubles qui l'emplissaient ou dans ses proportions. Le plus étonnant étant qu'il était officiellement à lui, à Kazegai Taka, Vice-Capitaine de la Dixième Division. Shu l'avait bien eu, en lui proposant ce poste et en l'empêchant de refuser. Le natif du Rukongaï avait beau eu objecter qu'il existait des gens mille fois plus qualifiés que lui, le Vizard n'avait rien voulu entendre et l'avait obligé à accepter. De toute manière, en tant que Capitaine, sa décision était souveraine. Bon gré, mal gré, le blondinet avait donc dû se plier aux ordres.

Dans ce poste, ce n'était pas tant les formalités administratives qui le gênaient, bien au contraire : il faisait partie d'une espèce rare puisqu'il appréciait de remplir la paperasse - au moins, on le laissait tranquille quand il le faisait et on ne lui demandait rien - mais c'était bien là le seul avantage qu'il pouvait trouver à son nouveau grade, si on pouvait seulement parler d'avantage. Si certains Shinigami n'avaient qu'un seul rêve, celui de monter en grade pour qu'enfin on reconnaisse leurs efforts et et qu'ils atteignent une certaine forme d'accomplissement, chez Taka, c'était tout le contraire. Cinquième Siège, c'était le maximum qu'il s'était promis d'accepter. Et malgré tout le respect qu'il avait pour l'Igarashi, il ressentait une certaine forme de haine - même s'il n'avait pas assez de volonté pour avoir des sentiments aussi puissants - pour lui depuis cette soudaine promotion.

L'oiseau rare qu'était le Kazegai était désormais d'autant plus déterminé à ne pas se faire remarquer, puisqu'il venait de franchir une nouvelle marche vers le poste de Capitaine, l'avant-dernière. Et ça, c'était hors de question. Bref, il saisit donc un premier formulaire, qu'il commença à parcourir du regard. Shu lui avait parlé de son projet de collaboration entre la Dixième et la Quatrième Division, pour que ses hommes puissent se former dans l'art curatif. Et il comptait visiblement laisser Taka gérer le tout. Maudit soit-il. Saisissant un stylo, le demi-frère de Farune entama donc le ballet des papiers, s'abîmant dans sa tâche pour oublier le nouveau grade qui était le sien.

Après plusieurs dizaines de minutes consacrées à largement réduire le tas de papiers, on frappa à la porte en demandant le Vice-Capitaine. Taka haussa un sourcil et regarda alentour : qui était le Vice-Capitaine de la Dixième, déjà ? Et puis, il se rappela que c'était lui, et rougit tout seul devant sa stupidité. Rapidement, il invita le Shinigami à rentrer, et celui-ci s'exécuta, salua le Vice-Capitaine et annonça que quelqu'un demandait à le voir. Le Kazegai se frotta la joue avec l'index, gêné par ce titre, Vice-Capitaine, puis demanda qui souhaitait le voir. Le messager précisa simplement :


- Il n'a pas donné son nom, mais il a dit que vous le connaissiez. C'était un Shinigami de votre taille, costaud et avec des traits durs.

Taka ravala sa salive : oui, il le connaissait, et c'était le pire invité possible. Surtout dans ces circonstances. Alors qu'il réfléchissait déjà à une raison pour le congédier, un frisson lui parcourut la nuque : c'était trop tard. Bien trop tard.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Lun 12 Jan - 22:13

Les nouvelles pouvaient se propager à une vitesse hallucinante au sein du seireitei. Généralement, je m’intéressai bien peu à ces dernières, ne donnant pas beaucoup de crédit à ces bruits de couloirs qui s'avéraient bien souvent inintéressant en ce qui me concernait. Je suis pas le genre de type à m'extasier sur des mots et des murmures, et pas seulement parce que je suis sourd. Sauf que parfois, il fallait bien que quelque chose devienne l'exception qui confirme la règle. Dans le gotei 13 en ce moment, c'était pas vraiment la joie alors tout et n'importe quoi devenait potentiellement divertissant. Tout plutôt que de parler de la menace des Ombres. Je venais de rentrer d'une mission sur terre qui m'avait bouffer quelques semaines de ma vie et m'avait laissé sur les rotules. Enfin, on était tombé sur un gros morceau qui nous avait cassé quelques crocs mais la menace avait été exécuté et c'était tout ce qui comptait en fin de compte, même si ça m'avait valu quelques blessures. Un gars de la quatrième avait un peu arrangé ça même si je peux encore sentir la crispation des muscles blessés réparés à coup de reiatsu. Je vais devoir supporter cette gêne pendant plusieurs jours et peut être que cette fois, je vais écouter mon vice-capitaine et pas jouer les fauteurs de trouble.

Enfin, pas trop. Je vais juste voir un ami, aussi improbable cela peut il paraître pour une énergumène comme moi. Le voir et me foutre un peu de sa gueule si les rumeurs s'avèrent fondées. Taka Vice-capitaine de la dixième division. Suffit que je parte en mission quelques semaines pour que le Gotei 13 marche sur la tête. Je commence à bien connaître la division du blond, tout du moins, autant qu'un shinigami d'une division extérieur le peut. Enfin, il me faut pas trop longtemps pour trouver quelqu'un qui me guide jusqu'au fameux bureau de son supérieur et ne m'introduise auprès de ce dernier. Quand je passe la porte et que j'aperçois la tête décomposée du petit oiseau, j'ai un sourire jusqu'aux oreilles. Donc les rumeurs étaient vraies. Je devrais probablement être indulgent et compréhensif, tout ça, tout ça. Après tout, je suis pas sans savoir que le Kazegai veut plus que tout éviter de se faire remarquer, ne pas monter les échelons et jouer les serpillière pour le restant de sa vie. Rester le type moyen là, tout au fond de la salle, c'était son rêve de grandeur à lui. Enfin, j'exagère un peu mais le fond y est, il aurait probablement tuer père et mère pour pas être là où il se trouve à l'instant. Pour pas avoir ce genre de responsabilité. Comme je le comprends.

Et moi je trouve ça marrant.

Bonjour Vice-capitaine Kazegai. Là, je me fous très clairement de sa gueule. Je suis un salop mais j'arrive pas à m'en empêcher. Ils sont rares les personnes à m'avoir vu comme ça sans que je tienne mon zanpakutô dans la main – et on va éviter d'aller jusque là ici. La porte est fermée et le subordonné s'est barré, nous laissant seul dans ce grand bureau plein de paperasse. Mon regard s'attarde sur les piles de papiers avant d'aller voir ailleurs. Moi et l'administratif. Heureusement que je suis qu'un simple shinigami de la troisième. Mes mains s'agitent alors que j'entame la conversation. C'est que y a de quoi dire là.

Qu'est ce que tu fiches derrière ce bureau ? Où est passé le shinigami qui voulait pas se faire remarquer ? Bon, je suis toujours en train de sourire, ça fait pas vraiment le grand soutien de toute une vie alors j'essaye de me calmer un peu. Enfin, c'est pas vers moi qui faut venir pour un peu de réconfort mais en même temps, c'est moi qui suis venu donc, ça règle la question. Je reviens de mission et le monde tourne encore moins rond. Déjà qu'il paraissait un peu vacillant ces derniers temps mais là...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Mar 13 Jan - 9:53

Taka détestait avoir toujours raison, surtout quand ça impliquait la venue de quelqu'un comme Raïtoku. Non pas qu'il n'apprécie pas le Seigi, bien au contraire, il était même l'un des rares Shinigami à pouvoir prétendre être appelé ami par le Kazegai, qui connaissait beaucoup de monde, mais seulement superficiellement, et par refus de s'investir là-dedans, et parce que beaucoup ne passaient pas outre la première impression et considéraient Taka comme une amibe inintéressante, ce qui l'arrangeait bien, pour le coup. Ce qui le gênait dans la venue du sourd de la Troisième Division, c'est qu'il allait sûrement se moquer de lui.

Et si d'habitude Taka tolérait bien la moquerie, le présent sujet, à savoir son accession au poste de Vice-Capitaine, était encore beaucoup trop récent et gênant pour qu'il puisse en rire ou même simplement faire avec. Quoi qu'il en soit, Raïtoku faisait preuve d'un surprenant respect de l'étiquette, en insistant beaucoup sur le "Vice-Capitaine". Gêné, Taka se frotta la joue avec l'index avec un sourire qui traduisait son inconfort, mais ça ne l'empêcha pas de suivre avec attention les gestes de son interlocuteur silencieux. Cela faisait un bon moment qu'il le connaissait, et il était depuis un certain temps déjà assez expérimenté dans le langage des signes pour tenir une conversation correcte.

L'avantage d'être rigoureux, tout allait vite quand on savait y mettre du sien. Finalement, Shu l'avait peut-être aussi placé à ce poste parce qu'il avait tendance à toujours faire du zèle, bien qu'il affirmât le contraire pour ne pas qu'on le remarque et qu'on ne dirige trop les lumières de la scène sur lui. Taka aurait bien voulu rester le machiniste en coulisses, indispensable pour le spectacle - même si, mauvais comme il était, il n'avait pas la prétention d'être indispensable, loin de là - sans jamais être cité pour autant, mais ça n'était pas possible. Aussi, il posa son stylo et commença lui aussi à agiter les mains pour répondre au Seigi.


A qui le dis-tu, commença-t-il. Tu imagines vraiment que j'ai choisi de mon plein gré d'être ici ? C'est le Capitaine Igarashi qui m'a offert le poste, sans me laisser la chance de refuser. Taka marqua une pause. Son Capitaine avait sûrement un plan en donnant un poste à responsabilités à une larve comme lui. Mais le faucon aurait bien aimé qu'on l'éclaire sur ce plan, parce qu'il ne voyait aucune finalité à la chose. Peu importe, le Kazegai reprit sa muette réplique. Il faut croire que je me suis un peu trop fait remarquer à l'entraînement... Hélas. Mais placer un cafard à un tel poste, le Capitaine n'a peur de rien, il faut croire.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Mar 13 Jan - 17:37

Intérieurement, je rigole de la réaction gênée du Kazegai qui aurait probablement préféré être partout ailleurs, hormis ici dans ce bureau et à ce poste. C’est que son Capitaine avait été sacrément vache de le foutre à cette place sans même lui donner la possibilité de refuser. Rien de très étonnant là-dedans cela dit, les ordres des capitaines sont absolus et ce, même si ils ne nous plaisent pas. Surtout si ils ne nous plaisent pas d’ailleurs, et c’est bien ça le nerf de la guerre, le truc qui gêne. Mon sourire s’affirme lorsqu’il me parle de son entrainement et de la possibilité que ça soit la cause de sa promotion soudaine. Forcément. Je commence à un peu mieux comprendre ce qui a pu décider le supérieur à le choisir lui et pas un autre. Enfin, il aurait très bien pu tirer une feuille au hasard avec le nom du blond dessus et se dire que ce serait lui son nouveau bras droit, son homme à tout faire qui lui débarrasserait de la paperasse qui encombrait son propre bureau. Mais si ça parlait d’entrainement alors c’était une autre histoire.

Ça, c’est parce que t’aime pas perdre. Je me moque un peu, même si c’est quelque chose que j’aime bien chez Taka et qu’on partage tous les deux. Même si il se considère comme un cafard – selon ses mots que je ne relève pas après ces années à lui envoyer toutes sortes d’objets à travers la figure – il n’empêche que lorsqu’il se bat, il le fait à fond et sans demi-mesure. Entrainement ou pas. Si ce Capitaine l’avait remarqué alors fatalement, ça lui est tombé sur le coin de la tête. C’est un cadeau empoisonné ton truc. Offrir, c’est pas vraiment un terme que j’aurai utilisé pour décrire la situation si j’avais été à sa place. Fort heureusement, ce n’est pas le cas. Il manquerait plus que ça tien. Ce que j’apprécie avec le shinigami blond, c’est que je peux signer en étant compris et que ce dernier me répond de la même manière. C’est qu’un détail à la con, mais c’est franchement appréciable et après avoir passé un certain temps dans mon coin à grogner sur Terre, je me rends compte que ça me manquait presque de la faire. C’est qu’un détail que j’ellipse rapidement avec de nouveau mouvement.

On verra bien si le Seireitei se remet de ta promotion. Et puis t’aime bien la paperasse, non ? La paperasse peut être mais les responsabilités qui vont avec, peut-être moins. Je me rapproche un peu de son bureau, zieutant vaguement les pages blanches sur lesquelles se baladent plein de caractères que je prends pas la peine de lire. J'ai du mal à imaginer qu'on puisse apprécier ce genre de truc mais après tout, Taka avait des habitudes bizarres. On s'habitue.

Dans ce genre de situation, on dit félicitation je crois. Je suis amusé d'assister à ça, à cette situation pour le moins improbable que j'aurai pas cru voir un jour. Ce capitaine était peut être un taré après tout. Ou il avait une autre idée derrière la tête, ce qui pouvait être un peu plus emmerdant. Je reprends le langage des signes, préférant toujours cette manière de discuter même si je sens mes bras rechigner un peu alors je ralentis l'allure. Alors, ça fait quoi d'être Vice-capitaine ? Après tout, autant demander ses premières impressions sur sa promotion nouvelle puisqu'il avait vraisemblablement pas le choix. Même si ça ne retire rien à mon sourire amusé pour ne pas dire moqueur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Mar 13 Jan - 18:47

Raïtoku prenait la promotion de Taka avec beaucoup de philosophie, visiblement, et le Kazegai se demanda comment réagirait son vis-à-vis à sa place. Qu'il le veuille ou non, le sourd avait le niveau requis pour exercer un poste de Vice-Capitaine, et ça finirait forcément par lui tomber dessus un jour. Peut-être que ça mettrait encore quelques temps à venir, puisqu'il n'était pas très discipliné et qu'il était encore un jeune Shinigami, mais le demi-frère de Farune avait l'intuition que Raïtoku hériterait lui aussi un jour d'un brassard. Le Capitaine qui le choisirait aurait bien du courage, cela dit.

La réaction du Seigi était rafraîchissante. Taka craignait qu'avec son nouveau rang, les gens se mettent à en faire des caisses, en lui offrant des ronds de jambes et autres marques de respect, alors qu'il ne les méritait aucunement, humble, très humble Shinigami qu'il était. Il avait bien essayé de négocier avec Shu pour récupérer la place d'Ajiki et s'occuper des papiers, tandis que celui-ci serait officiellement nommé Vice-Capitaine, mais l'Igarashi n'avait rien voulu entendre. C'était quelqu'un de très têtu, et quand il avait une idée, il ne lâchait pas l'affaire. Sous ses airs affables, il pouvait se révéler proprement effrayant.

Le natif du Rukongaï se décrispa et sourit à son interlocuteur pour le remercier de ses félicitations. Il avait demandé ce que ressentait un Vice-Capitaine. Est-ce que ça signifiait qu'il était lui aussi intéressé par le poste et qu'il voulait des informations en avant-première ? Le blondinet jeta un œil à la plaque qui ceignait désormais son maigre bras droit, marquée du numéro de sa Division. Elle ne pesait presque rien, mais métaphoriquement, elle était très lourde. Vice-Capitaine, quand même ! Le troisième rang le plus important au sein de la hiérarchie militaire du Gotei 13. Non, il ne s'y ferait jamais. Heureusement que personne ne savait qu'il avait le Bankaï. Ç’aurait été le début de la fin.

Il jeta ensuite un second regard, cette fois à sa pile de papiers. Ça, ça ne le dérangeait pas. Dès ses débuts en tant que Shinigami, il s'était habitué à les fréquenter. Allez savoir pourquoi, la plupart de ses camarades lui refilaient leurs corvées, qu'elles soient ménagères ou administratives. Il s'en accommodait bien, et s'il maugréait un peu au début, très vite il avait pris le pli et acceptait le tribut qu'on imposait à la larve qu'il était à l'époque, et qu'il était resté. A part ça, il y avait aussi tout un tas d'autres choses. Gérer les entraînements, représenter Shu en son absence - il n'avait pas hâte d'expérimenter cet aspect-là -, être le deuxième homme. Non, décidément, c'était vraiment trop pour lui. Il commença à signer lui aussi, pour répondre à Raïtoku.


C'est ennuyeux, je crois. Non seulement parce que je ne suis pas assez bon pour le poste, mais en plus parce que je monopolise une place qui pourrait être donnée à un milliard de personnes plus compétentes que moi. Cela dit, le brassard est plutôt bien fait, même si horriblement dépareillé sur moi. Et il tendit le bras vers son camarade, pour lui montrer le fameux brassard.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Mar 13 Jan - 22:21

Ennuyeux. Voilà un terme que je trouve bien faible pour désigner tout ce que relève à mes yeux le travail d'un vice-capitaine. C'est que mon regard extérieur sur le grade qui forcément ne paraît pas particulièrement objectif vu que je suis pas à sa place, mais pour ce que je vois avec mon propre vice-capitaine... Je me dis « même pas en rêve ». Ennuyeux, non. Chiant, probablement plus. Puisque je me suis rapproché de lui, je prends la peine de contourner le bureau et lui foutre une taloche derrière le crâne. Voilà, ça c'est fait. Et c'est pas parce qu'il était maintenant officiellement un de mes supérieurs que j'allais changer mes habitudes. En tout cas lui ne se gênait pas pour rester égal à lui même alors je vois pas pourquoi je ferai différemment aussi. Enfin, du coup, j'observe le fameux brassard qu'il me tend, circonspect. A mes yeux, c'est qu'un banal bout de bois gravé du symbole de la dixième division, rien de bien folichon en somme, contrairement à ce que paraît penser Taka. En réponse, je hausse simplement les épaules en accompagnant ce geste de quelques signes.

Ça a rien d'extraordinaire. Faut être honnête. Et puis en parlant d’honnêteté, je trouve pas que ce soit si dépareillé que ça avec le blond. Enfin à part le fait qu'il fasse sa lavette et qui fasse profil bas, une fois en combat, c'est plus vraiment la même chose et à ce moment là, il aurait peut être plus la tête d'un vice-capitaine que... bah là, en fait, en se descendant encore un peu plus. Taka reste Taka. Je laisse échapper un soupir qui met fin à ma digression mentale. Faut que t'arrête ce genre de connerie Taka, vraiment. C'est pas dit méchamment et le Kazegai doit le savoir depuis le temps que je le lui répète. J'ai pas abandonné l'affaire, je me dis qu'un de ces quatre matin, il aura une espèce de révélation qui lui fera dire : mais ouai, c'est vrai, je suis pas si pourri que ça ! J'y crois. Vraiment. Même si j'ai un peu l'impression d'être le seul dans ce cas m'enfin, je vais pas désespéré pour si peu. Manquerait plus que ça tien. Je prends un peu mon temps pour reprendre, le laisse cogiter un peu sur ce que j'ai dis avant de reprendre à voix haute cette fois ci. Faut croire que je commence à fatiguer.

Il n'empêche que maintenant, c'est toi qui te retrouve là dans cette merde et personne d'autre.
Qu'on appelle ça Vice-capitaine ou autre chose, le résultat est le même. Aussi foireux. Je suis pas un bon pour dire le contraire de ce que je pense alors je lui offre ma vérité sans concession et avec ma franchise habituelle. Enfin, c'est pas comme si il avait le choix non plus le Kazegai mais faut croire que ça lui pendait au nez. Je passe ma main sur ma nuque avant de reprendre d'une voix tout aussi ferme mais pas aussi dure qu'elle l'aurait dû. Simplement un constat dit à voix haute. T'es vice-capitaine, t'as plus qu'a assumé ou à faire comme d'habitude. C'est à toi de voir.

Après tout, y a que ça de vrai au fond. Je me reprends, entamant quelques nouveaux signes que je fais en sorte de rendre plus ferme, moins malhabile. Mais que tu sois Vice-capitaine, ça change rien pour moi. Il restera toujours Taka. Juste Taka, cette serpillère qui est pas foutu de hausser le ton quand il faut, qui se laisse balloté par n'importe qui, docile et servile mais qui se démerde mieux avec son zanpakuto à la main et s'avère être un partenaire d'entrainement plutôt intéressant.

Pas de bol pour lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Mer 14 Jan - 9:52

Raïtoku n'avait pas abandonné le recours à la petite violence pour faire changer Taka. Shu aussi voyait un grand potentiel chez son Vice-Capitaine, mais comptait seulement sur les actes et la parole pour forcer le blondinet à s'en rendre compte. Quelle méthode marcherait le mieux ? Seul le temps leur dirait, si tant est qu'une des deux fonctionne. Car si le natif du Rukongaï mettait beaucoup d'ardeur à l'entraînement, en particulier quand il était seul et que personne ne le voyait, il en mettait encore plus à se rabaisser. Et s'il avait déjà beaucoup évolué depuis toutes ces années qu'il était Shinigami, quoi qu'en croient les autres, il était encore loin d'être arrivé à un niveau d'estime normal.

Au fond de lui, il le savait, qu'il était doué. Les choses venaient naturellement à l'entraînement, il maîtrisait les deux niveaux de libération de son Zanpakutô, et si la maîtrise des techniques spirituelles lui faisait défaut, il s'efforçait de travailler ce domaine et avait pour le moment des résultats satisfaisants. Et déjà avant de devenir Shinigami, il avait fait preuve d'un certain sens du combat pour défendre sa maîtresse : il est plus facile de gagner un combat que de le faire passer pour un match nul. Il avait aussi bénéficié d'une éducation de qualité grâce à ce rôle de servant, et il n'était pas un gosse miséreux et sale en arrivant à l'Académie.

Alors, pourquoi est-ce qu'il persistait à mettre tant de mauvaise volonté ? C'était un tout, une conclusion à laquelle il était arrivé après plusieurs choses qui avaient mal tourné au cours de sa vie. Il en était venu à se dire qu'il valait mieux être un poisson qui nageait dans le banc, quitte à ce qu'on soit ignoré ou bousculé, qu'un poisson qui luttait pour nager au plus près de la surface et de la lumière du soleil. Il aurait pu aspirer à s'approcher de ce stade, mais il en tomberait forcément, un jour ou l'autre. Et il ne voulait pas vivre à nouveau une chute. Plus jamais.

La voix de son interlocuteur le tira de sa réflexion, et lui arracha un léger rire. Le Seigi avait bien résumé la chose, in fine. Ce qu'il signa ensuite confirma le pressentiment du Kazegai, qui se réjouit de cet état de fait : tant mieux si Raïtoku ne le traitait pas différemment. C'est ce qu'il attendait de lui. Le blondinet changea alors le sujet de discussion, parlant cette fois-ci à l'oral pour souffler un peu :


- Mais assez de mon cas, je ne suis qu'un modeste shinigami, pas la peine qu'on m'évoque si longtemps. Quoi de neuf de ton côté, Raïtoku ?

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Mer 14 Jan - 17:10

Bon, malgré le fait que Taka soit devenu Vice-capitaine par la force de son capitaine, il semblerait que ça ne se passe pas si mal que ça. Enfin, on verra par la suite à la manière dont il s'en sortira et si il commence à y avoir du grabuge dans la dixième, j'irai peut être y jeter un coup d’œil. Non pas que je suis du genre à voler au secours des gens, surtout dans ce genre de cas bien particulier mais je préfère savoir, voir éventuellement aussi. Après tout, ce qui se passe dans une autre division ne me concerne aucunement et je n'ai pas de droit quelconque à ce niveau là - plus encore si cela concerne un Vice-capitaine. A partir de maintenant, c'était à lui de se démerder et si quelqu'un d'autre arrivait pour lui donner un coup de main, ça ferait que saper son autorité... Enfin, il faudrait déjà qu'il en est, de l'autorité, ce qui me parait pas forcément gagné déjà. Donc, une affaire à surveiller et la manière dont il prend tout ça me fait dire que c'est peut être un mal pour un bien. Peut être - et je dis bien peut être - que ça le secouera un peu et qu'il va finir par se prendre en main.

Retour à l'envoyeur. Je suis encore plus modeste alors, au vu de ton nouveau grade. Un sourire vient étayé mes propos avant que je n'abandonne finalement une bonne fois pour toute le langage des signes. Enfin, quoi de neuf. Hormis le travail habituel et tout ce qui va avec... Et puis le contexte général que tous le monde connait bien et qui n'est pas forcément le plus fun. Ça gangrène, ça pèse, ça murmure dans les couloirs. Le seireitei est pas dans les meilleures dispositions avec la menace des Ombres. Je croise les bras sur mon torse, jetant un coup d’œil à la pièce qui me ferait presque sentir claustrophobe. Je préfère être à l'air libre qu'enfermer dans un endroit pareil, mais je crois que Taka aime bien ce genre d'abri. De nid. Je reprends avec un haussement d'épaule qui traduit bien le côté pas très intéressant de la chose. Les missions habituelles qui s'enchainent, des hollows à abattre, la routine à peu de chose près. Je suis en repos forcé jusqu'à ce qu'on est de nouveau besoin de mes services. Et jusqu'à ce que je me "remette" des blessures que j'avais reçu lors du dernier affrontement, sous entendu. Enfin, j'étais pas si mal, j'avais été soigné et j'avais pas été aussi amoché que ça mais bon, c'est genre prémunir des risques, pas mettre en danger inutilement, tout le baratin habituel. Y avait assez de mort sans en rajouter des inutiles, je comprends le principe, même si c'est chiants.

Rien de bien particulier de mon coté, en somme. Même si la situation en elle même l'était, elle. Et je ne pense pas qu'à la promotion de Taka - même si ça peut jouer. Enfin, hormis tout le reste. En réalité, c'est plutôt le bordel dans la troisième. Comme d'habitude, la fameuse malédiction des hauts gradés se poursuit et parait même s'intensifier cette année. Un truc que j'aurai jamais cru possible mais qui fout pas mal de monde sur les nerfs là bas - peut être une raison pour laquelle je viens trainer plus loin de mes pénates. Moi, je me place en électron libre, pas forcément dérangé par les nominations puis les disparitions même si on se pose des questions. Je fais juste en sorte de pas trop m'y intéresser, c'est plus simple comme ça et les attitudes je m'en foutiste ou fataliste deviennent la norme.

Toujours le même bordel à la troisième, sinon. C'est un secret pour personne, ça, surtout pas pour un gradé. C'est que ça doit parler bien comme il faut à ce niveau. Mort. Désertion. C'est tellement le moment pour ça. Le gotei 13 est déjà parti à vaut l'eau, en fait, même pas besoin de la nomination de Taka à ce poste pour que ça arrive. Vivement la prochaine mission, quoi. Normal. Comme d'habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Mer 14 Jan - 21:04

Le Seigi avait l'air d'aller bien, donc, malgré l'agitation à la Soul Society et à sa division. Enfin, cela dit, Taka n'avait jamais vraiment vu son vis-à-vis aller mal. Il se demanda donc pendant un moment à quoi pouvait ressembler Raïtoku quand il n'était pas en forme. Peut-être qu'il marchait à l'inverse des gens et qu'il devenait sympathique et avenant quand il n'allait pas bien ? Silencieusement, le Kazegai pouffa, puis se reprit. Le sourd n'avait pas forcément tort : les missions leur permettaient de se changer les idées, et en cas de réussite, elles leur donnaient une raison de se réjouir.

Ce qui était rare en ce moment, donc chacun essayait de profiter au mieux des petites choses. Le blondinet soupira : non seulement il n'était pas fait pour ce poste, mais en plus il lui tombait dessus à une époque particulièrement troublée. Quelquefois, il se demandait ce que serait devenue sa vie sans ce malheureux évènement avec Dame Farune. Sans doute serait-il encore occupé à être le valet de sa demie-soeur. Et.. Non. Il ne fallait pas penser à ces choses là. Il était ici, à la Soul Society, point final. Aussi mauvais soit-il, sa place ne changerait pas, autant ne pas penser à autre chose.

Alors que son regard passait par hasard sur un des papiers sur son bureau, et qu'il s'y attardait, il se rappela soudain que la Quatrième Division allait mobiliser certaines salles de la Dixième pour y placer des blessés légers. Et, bien entendu, qui coordonnerait les hommes de la Quatrième sur place ? Lui, bien évidemment. Déjà qu'il se voyait mal gérer les hommes de la Dixième, alors si en plus il devait s'occuper de ceux de la Quatrième.... Fichtre, il allait vraiment finir par se faire porter pâle. Avec la Quatrième chez eux, ce serait facile.

Enfin, heureusement pour lui, les hommes de la Quatrième avaient la réputation d'être des gens plutôt calmes, et certaines légendes attribuaient les plus grandes victimes du Seireitei à cette division. D'ailleurs, il n'était pas rare qu'en rencontrant Taka autrefois, les gens ne le prennent pour un résident de la Division médicale. Les clichés avaient la peau dure. Cela dit, la Capitaine de la Division des soins, Kuragari Asuna, était aux antipodes de la réputation de ses hommes... Le blondinet ne l'avait jamais vraiment vue, mais si les rumeurs étaient vraies, il n'avait pas hâte.

Il reporta son attention sur le Shinigami sourd, puis répondit sur un ton amical aux derniers propos qu'il avait tenus :


- Ça, tu l'as dit. Quoique... Si ça se trouve, je devrai commander des hommes sur le terrain. Argh, moi, commander des hommes, c'est affreux, ce sera un échec. Tu crois qu'il est trop tard pour abandonner mon poste, Raïtoku ?

Le Shinigami de la Troisième n'aurait sûrement pas la réponse à cette question. De toute façon, au fond de lui, Taka savait qu'elle était négative.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Jeu 15 Jan - 12:54

Des fois, je m'étonnes du temps de réflexion que peut avoir Taka. C'est pourtant un type plutôt intelligent d'habitude, le genre qui sait plus ou moins quoi faire pour se sauver la peau d'une situation qui paraît inextricable. En général tout du moins, il y arrive avec plus ou moins de brio et plus ou moins de réussite aussi d'ailleurs. Là pourtant, je dois bien avouer que sa réflexion me laisse quelque peu pantois. Commander des gens. Évidemment qu'il allait commander des gens étant donné qu'il était le bras droit du capitaine et que donc, par extension, il avait une partie du pouvoir de commandement de ce dernier. C'est pas pour rien qu'il y a le terme "capitaine" dans le nom du grade aussi.Je soupir, l'air quelque peu désespéré par le comportement de ce gars que je considère pourtant comme un ami. Je crois que c'en est toujours un même si j'hésite un peu avec ses dernières paroles et cette révélation qui n'en ai pas vraiment une.

C'est pas si ça se trouve. Tu devras totalement le faire. C'est le boulot du vice-capitaine. Je pense vraiment pas que ça ait changé entre temps, même si je dis ça de ma petite porte de shinigami anonyme. C'était bien ça d'ailleurs qui était chiant avec ce poste. Être obligé de s'occuper des affaires internes à la place du Capitaine qui s'en lavait bien les mains, devoir s'occuper en somme, de tout ce qui n'était pas assez urgent et/ou important pour que ce dernier ne daigne y jeter un œil. En bref, c'est mieux d'être rien du tout et d'être pénard dans son coin à faire ses petites missions sans plus se poser de question. Je hausse les épaules pour la suite.

Tu peux abandonner ton poste si tu es assez rapide, mais tu as intérêt à courir vite et à te cacher bien, la désertion c'est pas très bien vu en ce moment. Avec tout ce qui se passe autour, c'est clairement pas la meilleure idée du siècle mais je dis plus ça sur le ton de la plaisanterie qu'autre chose - même si je n'ai pas forcément l'air de plaisanter, mon ton demeurant égal. Moi et les changements d’intonation, c'est franchement pas une grande réussite mais déjà je parle, on va pas me demander d'être un bon acteur non plus. Ou alors tu sabotes ton travail pour espérer être rétrogradé. Mais ça, connaissant le Kazegai comme je le connais - donc, plutôt bien, sans prétention aucune même si j'irai pas jusqu'à dire que je le connais par cœur - je sais qu'il ne le ferait pas. Pour des tas de raisons différentes mais qui rejoignent toutes le "Taka, il aime pas perdre" et surtout, le Taka, il aime faire les choses correctement quand il doit le faire. Un petit côté perfectionniste qui, je suppose, doit aider. En somme, t'es foutu. Mais t'es pas con, tu t'en sortiras. Probablement. D'accord, il était peut être pas le gars le plus autoritaire du Seireitei et il risquait fort de se faire marcher sur les pieds par le premier emmerdeur venu contester son autorité nouvelle, mais si ça se trouve, ça allait passer crème. Ou pas, mais ça, on peut pas encore le savoir. Et puis il avait quand même la capitaine au dessus, il aurait qu'à le faire chier si besoin.

Après, tu peux toujours rétamer ceux qui font chier pour mettre les autres au pas. Même si ça, c'est plus ma méthode que la sienne et que j'ai tendance à l'utiliser dès lors qu'on commence à me chercher des noises. C'est rudement efficace pour être tranquille. Un peu moins quand il s'agit de l'expliquer à plus gradé, mais bon, Taka aura pas se problème maintenant. Les prochains mois allaient être une véritable épreuve pour le blond, que cela soit avec son nouveau grade et avec tout ce qui se passait autour.

Bon courage Vice-capitaine. Un sourire étire mes lèvres, un rien amusé alors que je reprend un peu le langage des signes pour en terminé là. Si tu as besoin de souffler, tu sais où je me trouve. Je te laisse t'occuper de ta paperasse. C'est qu'il en avait un petit paquet quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   Jeu 15 Jan - 16:52

Évidemment qu'il ne partirait pas. Plutôt mourir que d'abandonner son poste à la Soul Society, quel que soit le poste. Si l'on pouvait reprocher un tas de choses à Taka, et s'il s'en reprochait lui-même plus encore, jamais on ne pourrait le taxer d'être le genre à abandonner facilement. Souvent, il faisait les choses avec mauvaise volonté, mais bien. C'est sans doute ce qui avait permis à Shu de le choisir comme Vice-Capitaine. Et maintenant qu'il était là, hé, il n'avait plus d'autre choix que de bien travailler. Sans doute qu'il s'y ferait, avec le temps.

Le Seigi lui donna même quelques conseils pour se faire respecter. Oh, pour ça il n'avait pas de problèmes : au contraire de la Troisième, un incident malheureux lui avait permis de se faire respecter dès le début par les gars de la Dixième. L'avait-il déjà raconté à Raïtoku ? Non, il ne lui semblait pas, et de toute façon, le sourd n'avait pas besoin de savoir. Il n'aurait fait que le chambrer un peu plus. Enfin, comme il avait malencontreusement démoli un Shinigami de la Dixième (qui avait dit du mal de sa demie-soeur sans connaître les liens de Taka avec la "folledingue du Rukongaï" comme il l'avait nommée), depuis, on le respectait.

Enfin, du moins, on ne l'ennuyait pas. Maintenant qu'il était Vice-Capitaine, à lui de transformer cette indifférence en respect. Mais il ne se faisait pas de souci : il y parviendrait... Enfin, du moins il l'espérait. Mais il avait promis à Shu de faire de son mieux et de ne pas se dévaloriser sans cesse. Il était plutôt mal parti, au vu de son entretien avec le Seigi, mais bon, Rome ne s'était pas faite en un jour. Taka connaissait parfaitement ses capacités, et n'avait tout simplement pas envie de les montrer et d'assumer, la vie d'un faible étant beaucoup moins ennuyeuse.

Peut-être un jour devrait-il sortir de cette réserve et porter ses responsabilités. Au moment opportun, il le ferait. Même s'il espérait que ce moment arriverait le plus tard possible, voire n'arriverait carrément jamais. Mais qu'importe : Raïtoku allait lui aussi vaquer à ses occupations, et laisser le Kazegai aux siennes. S'il arrivait à finir tous les papiers restants en deux heures, ce serait un bon score. Souriant au Seigi, il le salua en signant, puis ajouta un simple merci pour l'invitation. Intérieurement, il nota qu'il faudrait qu'il aille lui aussi se moquer du sourd s'il devenait Shinigami un jour... Et la porte de son bureau se referma, le laissant seul avec ses dossiers.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un invité bruyant [PV Raïtoku]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un invité bruyant [PV Raïtoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» Les Invités de mon père [DVDRiP]Comédie dramatique
» THE FUNERAL • Tous ceux que j'ai invité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-