AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Are You My Mummy ? Ϟ PV Riful

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Are You My Mummy ? Ϟ PV Riful   Jeu 29 Jan - 22:22

Melody avait pris la résolution de profiter de cet après-midi pour aller au cinéma. Ce n'était pas qu'un film l'attirait en particulier, mais plutôt qu'elle avait besoin de se changer les idées. Avec tout ce qui s'était passé récemment, elle l'avait bien mérité. Même si ses apparitions dans les médias s'étaient espacées, réduisant les risques qu'on la reconnaisse avec son allure actuelle, elle avait tout de même pris ses précautions. Pour ce qui est de sa tenue, elle avait fait au plus simple. Un ample sweat-shirt blanc surmonté d'une veste de cuir brun faisait disparaître ses formes sous une épaisseur de saison. Quant à son jean délavé, rien n'en trahissait l'excellente facture – elle ne comptait laisser personne s'approcher assez près pour vérifier.

Son opulente chevelure blonde avait été nouée en queue de cheval, dépassant elle-même de la casquette de base-ball soigneusement vissée sur son crâne. Parfait camouflage ! Ou pas, mais tant que les autres n'y voyaient que du feu... Ce n'était pas qu'elle avait envie de rompre avec sa carrière (avec ce qu'elle était), mais elle n'avait pas vraiment la tête à signer des autographes en ce moment. Ni le coeur, d'ailleurs. Tout ce qu'elle voulait, c'était se changer un peu les idées. Un peu oublier. Le résultat était mitigé : du long-métrage qu'elle était allée voir, elle n'avait retenu que des bribes. Avoir piqué du nez pendant la moitié de la séance – manque de sommeil oblige – n'avait pas aidé. Néanmoins, elle devait admettre avoir passé un bon moment.

Sortir en ville, même si c'était pour aller voir un film médiocre, lui rendait un peu de cette vie normale qui lui manquait tant. Elle s'était faite depuis longtemps au train de vie qu'imposait sa condition de Fullbringer, mais cela ne l'empêchait pas de le déplorer parfois. La rockstar n'avait pas vu passer la fin de son adolescence avec « tout ça » ; en conséquence, elle se rattrapait comme elle pouvait. L'après-midi venait tout juste de débuter au moment de sa séance. Aussi ne put-elle que s'étonner de se retrouver dans le noir quand elle sortit du complexe, son gobelet de soda sans sucre encore à la main et sa fidèle guitare en travers du dos.

Déjà ?

La paille en bouche, elle en préleva une gorgée, regardant autour d'elle. Elle ne s'était quand même pas endormie dans la salle pour ne se réveiller qu'au bout de la diffusion suivante ? Bien assez vite, elle s'aperçut que quelque chose clochait. Même ainsi plongée dans le noir, elle distinguait autour d'elle de fins rayons de lumière. Une lumière trop éclatante pour être autre chose que celle du soleil, même terni par l'hiver. Trouver les lampadaires scrupuleusement éteints tout le long de la rue ne fit que renforcer ses soupçons. Tournant la tête en tous sens pour tenter de trouver réponse à cette énigme, elle finit par la lever vers le ciel – et découvrit l'ombre immense qui recouvrait la ville. Elle en lâcha sa boisson.

Cette chose était à l'évidence faite d'énergie spirituelle - une énergie au-delà de toute mesure. Comment avait-elle pu ne pas le sentir avant ? Sa réceptivité aux différents signaux n'était pas transcendante, ça ne datait pas d'hier, mais à ce point-là, ça devait battre des records. Quoi que soit cette créature et d'où qu'elle vienne, les bâtiments éventrés dans le lointain - qui lui avaient échappé jusque là ; là encore, comment ? - semblaient indiquer que ce n'était pas en paix. Le moins que l'on puisse dire était que sa journée relaxation prenait une autre tournure que prévu. Et ça ne fait que commencer, lui chuchota la partie fataliste d'elle-même - et elle ne put, hélas, que lui donner raison.
Qu'est-ce que...
Dans sa tête, la surprise se heurta à l'incompréhension – et de la même manière, on lui rentra dedans avant qu'elle n'ait pu finir sa phrase. Elle n'avait pas encore eu le temps de déterminer si les humains ordinaires percevaient tout de même son obscurité, puisqu'ils n'en voyaient pas la forme, mais la bousculade semblait répondre à cette question. Ce qui avait manqué de peu de lui faire perdre l'équilibre s'avéra être une petite fille. À vue d'oeil, elle lui aurait donné une dizaine d'années – peut-être douze, mais pas davantage. Pour lui être rentrée dedans, nul besoin d'une balance pour savoir qu'elle était en sous-poids, à un point qu'elle devinait être préoccupant. Sa tenue - une sorte de combinaison moulante - avait dû être blanche, en d'autres temps, mais ça remontait déjà à un fameux moment.

Quand elle la saisit par les épaules pour l'écarter d'elle avec délicatesse, Melody constata que son visage disparaissait derrière une crinière d'or plus longue encore que la sienne – mais en bien plus mauvais état. De toute évidence, elle non plus n'était pas d'ici. Le seul élément de sa personne à n'être pas noyé sous la saleté n'était autre que ses yeux, d'une pureté incroyable. Sans relâcher sa prise, la guitariste relâcha une parcelle de son énergie pour la rasséréner à son aide, sans encore se douter qu'elle ne faisait que signaler sa présence... Et courir à sa perte. Oui, cette clarté ne rendait que plus flagrant ce que Melody y lut à cet instant : une expression de pure terreur.
Calme-toi, tout va b-
Maman ! J'ai peur ! S'il te plait, protège-moi maman !
Euh... Quoi ?

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Are You My Mummy ? Ϟ PV Riful   Dim 8 Fév - 8:53

L'aura attira l'attention de la Vasto Lorde comme la lumière attirait les insectes nocturnes. Elle se projetait déjà dans cette direction, suivi d'Isis, tout en prenant plaisir à semer la désolation sur son passage. Les jumelles lui avaient demandés d'y aller doucement le temps qu'elles fassent quelques courses. Mais elle se moquait des consignes. Elle se moquait de la demande. Seules ses envies comptaient. Rien de plus, rien de moins. Elle était ici pour s'amuser et ne boudait pas son plaisir. Ce territoire lui était inconnu. Et en véritable exploratrice qu'elle était, elle laissait sa curiosité vagabonder. Ce qu'elle ne connaissait pas, elle l'observait quelques instants. Et le détruisait. Car elle était d'humeur festive.

Enfin elle aperçut l'aura en question. Une femme ? Avec à ses côtés la créature qu'elle avait essayé d'attraper quelques minutes auparavant mais qui avait fui. Quel heureux hasard. N'importe qui se serait rapproché, se serait ensuite présenté avant de demander son du. L'autre aurait alors refusé et le combat aurait été lancé. Afin d'éviter de perdre du temps dans ce genre de discussion stérile, Riful décida de passer directement à la case "présentation selon le Hueco Mundo". Ou plutôt, selon la Destructrice.

D'un bond, elle se hissa au dessus d'un bâtiment, le recouvrant en parti à l'aide de ses tentacules. Et sans un mot, elle laissa ses membres prendre possession des lieux. Son aura explosa de nouveau, laissant les âmes pantoises. Certaines s'éteignirent immédiatement, d'autres sombrèrent simplement dans l'inconscience. Mais inutile de dire qu'elle n'était pas dans de bonnes dispositions. Elle avait faim. Effroyablement faim même. Et le petit goûter se trouvant devant elle lui mettait la bave aux lèvres. Littéralement parlant.

Plusieurs de ses lianes formaient des sabres désormais, s'activant les unes autour des autres comme pour s'aiguiser mutuellement. L'attaque fut aussi soudaine que rapide. Plusieurs de ces sabres se précipitèrent sur la blonde pour lui trancher le bras qui maintenait l'Arrancar près d'elle tandis que des lianes sortirent du sol derrière elle pour tenter de l'empaler sur place. Une simple démonstration pour montrer ce qu'elle voulait, ni plus ni moins. Et sa voix se fit entendre enfin. Ancienne. Terriblement ancienne. Mais d'une douceur insoupçonnée, d'un calme presque olympien. Une telle sérénité ne collait pourtant pas au contexte. Mais cette voix était le symbole de ce qu'elle était. Puissante. Elle n'était pas de ces voix qui vous charmaient pour obtenir ce qu'elles désiraient. Mais plutôt de celles qui se savaient supérieures aux autres et qui ne souffraient d'aucuns complexes.
    - J'ai très faim. Je veux cette créature. Si tu t'écartes, tu auras quelques minutes devant toi pour fuir et te cacher. Profites-en, humaine. Car je n'ai pas pour habitude de proposer pareille chance à tous.

Dans son dos, Isis se frayait un passage pour se hisser sur son épaule, déjà sous sa forme d'Arrancar. Une harpie perchée sur une forêt de lianes, voilà un spectacle qui valait beaucoup.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Are You My Mummy ? Ϟ PV Riful   Mar 17 Fév - 8:52

Euh. Pardon ?
Alors ça, c'est la meilleure. En plus de n'en avoir pas du tout envie, Melody se trouvait un peu jeune pour avoir une fille. Surtout de cette taille-là. Elle avait eu vent d'arnaques du genre, mais là c'était tout de même difficilement crédible... Et pour avoir elle-même une certaine expérience quant à jouer la comédie, elle devait reconnaître à cette gamine un talent certain si c'était son cas. Jusqu'aux larmes perlant au coin de ses yeux, dont la pureté glacée ne cessait de fasciner.

Parlant d'yeux, ceux de la rockstar - ronds comme des billes - revinrent peu à peu à la normale à mesure que le choc se dissipait. C'est bien la première fois qu'on me la fait, celle-là. Non, ce devait être une erreur. Rien de bien grave, même si c'était étonnant qu'elle n'arrive pas à reconnaitre sa mère à cet âge-là. Des problèmes de vue, peut-être ? En même temps, tu m'étonnes avec tous ces cheveux dans les yeux... Même si je peux parler. De surcroît, les enfants grandissaient vite à cette époque, elle pouvait très bien être plus jeune qu'elle n'en avait l'air. Rien qui méritât tant de paranoïa de sa part. Elle allait l'aider à retrouver ses vrais parents et tout rentrerait dans l'ordre...
Du calme, du calme... Qu'est-ce qui t'arrive ? Pardon de te décevoir, mais je crois qu'il y a erreur sur la pers- À couvert !
Ah, oui. La créature géante qui attaquait la ville. Avec tout ça, elle l'avait presque oubliée. Heureusement, les variations dans la lumière la rappelèrent juste à temps à son bon souvenir. Enveloppant la petite de ses bras, la musicienne se jeta sur le côté pour éviter une de ses lames in extremis. La première d'une longue série. Trop longue, du moins pour espérer sauver sa peau sans employer les grands moyens. D'une pensée, elle fit sauter les verrous de son étui à guitare, abreuvant l'or de cette dernière de chaleur solaire. Sa main en attrapa le manche pour la sortir de sa tanière et, d'un large mouvement circulaire, elle repoussa le tranchant de l'épée.

L'une d'elles ne la rata pas, traçant sur sa joue une nette éraflure qui la fit couiner de douleur. C'était le prix à payer pour protéger cette enfant. Un bras passé autour d'elle pour la garder en sécurité, le corps voûté au-dessus du sien pour lui servir de bouclier, elle ne pouvait espérer s'en sortir indemne face à cette marée d'épées... Mais en étaient-elles vraiment ? Maintenant qu'elle pouvait voir leur propriétaire, la vedette n'en était plus si sûre. Ces sabres semblaient faire partie intégrante d'elle, de sa chevelure, comme autant de mèches acérées que son esprit seul pouvait mouvoir. Les cheveux qui fourchent, je connais, mais à ce point-là...

En fait, tout son corps paraissait constitué de cette matière à la fois solide et malléable - mais surtout effilée. Qu'est-ce que c'était encore que cette chose ? La pression phénoménale que Melody ressentait à son approche lui donnait l'impression d'être jetée aux confins des abysses. Sa force était écrasante, probablement du même niveau que la sienne - ou même encore au-delà. Alors c'est ça que ça fait ? Si elle avait su, elle aurait peut-être été un peu moins encline à dispenser son aura, même envers ses ennemis. Les filaments qui sortirent de terre pour la cingler de toutes parts étaient trop vifs pour sa mobilité actuelle, mais elle avait sa petite idée sur comment les repousser...Enfin, un semblant de calme. Ce n'avait été ni facile, ni de tout repos, mais la blonde estimait s'en être plutôt bien tirée en dépit des circonstances.

D'accord, je suis pas mauvaise sur les impros, mais là c'est peut-être trop me demander... Pour une fois qu'elle s'autorisait un jour de congé... Il fallait croire que le destin n'était pas décidé à la laisser en profiter.

Au moins, la gamine était saine et sauve, c'était tout ce qui comptait. Melody mit encore quelques instants à changer de position, par nervosité au moins autant que par précaution. Voyant qu'aucune autre vague d'assaut ne semblait venir - son agresseur attendait que la poussière retombe, peut- être ? -, elle en profita pour s'enquérir de l'état de sa protégée. Bien qu'intacte, la pauvre ne devait rien y comprendre. Dès qu'elle fit mine de se redresser, la rockstar constata douloureusement que le bras maniant « l'arme » avait récolté sa part d'éraflures. Rien de trop handicapant, surtout comparé au résultat prévu, mais ça ne les lui rendrait pas plus agréable pour autant...
Tout va bien ? demanda-t-elle en murmurant.
Et elle de répondre, terrorisée : Maman ! Protège-moi maman ! Le monstre veut me manger !
Écoute, je ne suis pas ta... Bon, laisse, on verra ça plus tard.
Ledit monstre, apparemment doué de parole, lui confirma ses intentions culinaires. Rien de très extravagant de la part de ce qu'elle semblait être, mais pourquoi s'en prendre à une petite f... Attends une seconde. À voir la manière qu'avait la petite blonde de la regarder, elle pouvait la voir, pas seulement la deviner. La voir comme Melody la voyait, et peut-être même mieux. Et pour couronner le tout, elle ne s'était pas évanouie sous l'action de sa pression spirituelle. Jouant de ses faibles capacités d'analyse (que la petite ne tenta heureusement pas de bloquer), la célébrité ne fut pas longue à découvrir ce qu'elle était vraiment. Alors c'était ça, cette dureté au niveau de la nuque... Super. Et je fais quoi moi maintenant ? La réponse était pourtant simple. Même sans avoir la fibre maternelle, on ne laisse pas un gosse aux mains du croque-mitaine. Même s'il en est lui-même un en devenir...
Attends-moi, je reviens. D'accord ?
Mais pour commencer... Melody en avait plus qu'assez d'être opprimée par la présence adverse. Il était temps d'y remédier. Sa propre puissance se répandit autour d'elle en cercles concentriques, comme si la réalité n'était que la surface d'une eau lisse et elle le pavé qui la faisait trembler. Ce faisant, elle s'efforça cependant de conserver son plus doux sourire pour ne pas effrayer la petite plus qu'elle ne l'était déjà. Pendant un instant, elle craignit de l'incommoder par sa proximité, mais elle ne faisait après tout que riposter à la tension déjà en vigueur. Et, dans une certaine mesure, elle avait presque l'air d'y être habituée. Bizarre, mais tant mieux.
Se remettant debout, pour de bon cette fois, elle découvrit avec satisfaction qu'elle était aussi légère qu'une plume. Le poids surnaturel qui pesait sur ses épaules s'était envolé. Ainsi donc, elles seraient de force égale ? Au moins de ce côté-là... C'était rassurant de voir qu'aussi massive qu'elle soit, elle ne sortait pas des limites du concevable. Pas seule en tout cas. Un espoir que que la présence d'une autre bestiole à la surface de sa peau - ? - suffit à lui enlever. Un jour, faudra quand même que j'apprenne à éviter les embrouilles...
Désolée, mais ça va pas être possible. C'est moi qui l'ai vue la première ! l'aborda-t-elle avec un sourire dont elle camouflait tant bien que mal le manque d'assurance. Je crois que tu vas devoir changer de menu. Ça te dirait pas d'essayer le soja ? Je peux te conseiller de très bons restos végétariens !
Derrière elle, du mouvement lui indiqua que la petite avait été trouver refuge à l'orée d'une ruelle adjacente. Ce n'était pas ce qui la protégerait, mais elle tenait apparemment à garder un oeil sur ce qui allait suivre - que ce soit par curiosité morbide ou parce qu'elle s'inquiétait du sort de sa « mère ». Melody ne sut si elle devait en être dépitée ou attendrie. Pendant ce temps, la petite Arrancar - car c'en était une, plus de doute à avoir - se lançait fébrilement dans une investigation minutieuse. L'aider ! Elle devait l'aider ! Où avait-elle bien pu le mettre ? Agenouillée entre emballages froissées et débris de verre, à tâtons dans la crasse où la poussière, ses doigts finirent par heurter l'acier tant recherché.

Dans l'obscurité luisait l'éclat mortel de la lame.

Spoiler:
 

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Are You My Mummy ? Ϟ PV Riful   

Revenir en haut Aller en bas
 

Are You My Mummy ? Ϟ PV Riful

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» David et Goliath [Riful]
» Comment se construit un empire. [PV Riful]
» Téthys, Déesse des Eaux [reroll Riful]
» Viens prendre ta fessée [Riful]
» Dans l'abysse le plus sombre [Riful]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-