AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la 13ème Division

Messages : 132
MessageSujet: Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]   Mer 4 Fév - 20:01

L'académie spirituelle, voilà un lieu dans lequel je n'étais pas retourné depuis fort longtemps. Mon manteau blanc attira plus d'un regard et des rumeurs, que pouvait faire un Capitaine ici. Bien sûr certains y donnaient des cours, mais cela n'était pas mon cas. Est-ce lié à la suite de la Purge, étais-je là pour vérifier que la situation était sous contrôle, ou bien étais-je là pour recruter un étudiant surdoué. Je laissais à leurs questions, les étudiants que je croisais, rendant les saluts qui m'étaient adressés d'un petit sourire amical. Celui que je cherchais, n'était pas un étudiant, un prodige peut-être, je ne le connaissais pas pour m'aventurer sur cette affirmation. Le Capitaine Igarashi Shu était celui que j'étais venu voir. Je savais que la rumeur de ma présence, pourrait lui parvenir, mais s'y intéresserait-il, cela était à voir. Malgré la raison de ma présence, en ce lieu, je pris le temps de suivre le chemin de mes souvenirs, de ceux que j'avais partagé avec ma défunte sœur. Je nous revoyais parcourir les couloirs, à la recherche de notre classe, le premier jour. Ce jour qui plusieurs après, nous conduirait à un autre, plus douloureux et avait façonné celle que j'étais devenue. Lorsque je revins à moi, je pus constater qu'un shinigami m'observait, attendant. Dès qu'il constata que mon regard se posa sur lui, il vint à moi.

« Capitaine Ukitake, que puis-je pour vous ? »

« Je cherche le Capitaine Igarashi Shu, pourriez-vous m'indiquer la classe ou l'endroit où je pourrais le trouver. »

« Bien sûr, vous trouverez le Capitaine Igarashi Shu, dans la cours réservé au Kido, il y donne un cours actuellement. »

Un hochement de tête, puis je pris la direction indiquée, ne laissant pas le temps à mon interlocuteur de me demander la raison pour laquelle je désirais le voir. Je sentais son regard interrogateur, sur mon dos, se posant sur le symbole de ma division. La rencontre de deux Capitaines, suite à un tel évènement qu'avait été la Purge, ne pouvait pas être anodine. Mes pas, posés et lents, me conduisirent vers celui à qui je désirais demander un service.

Lorsque je parvins au niveau de la scène du cours, je constatai que ce dernier n'était pas terminé. Je restais donc dans l'ombre, afin de ne pas déranger les étudiants dans leur étude. Je savais que le Capitaine Igarashi Shu avait perçu ma présence. Une fois le cours finit, je me dirigeai vers mon collègue, saluant les élèves que je croisais.


« Capitaine Igarashi Shu, avez-vous du temps à me consacrer ? »

Je laissai passer quelques secondes, puis j'abordai le sujet de ma demande.

« Je sais que vous maîtrisez l'art des Kekkai et je désirerais l'acquérir, pourriez-vous me l'enseigner ? »

Ma demande avait été faite avec politesse et respect, mais d'un Capitaine à un Capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2706-ukitake-eirin

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]   Jeu 5 Fév - 18:11

Les cours à l’académie. C’était mon dernier point d’intérêt actuellement. L’un des rares endroits où je trouvais encore de quoi me changer les idées. J’étais un des rares derniers capitaines à encore y donner cours. Ils avaient pour la plus part tous déserté ce rôle pourtant essentiel. Comment pouvions nous espérer posséder une armée digne de ce nom si ses meilleurs éléments ne daignaient pas offrir une partie de leur connaissance. Néanmoins je prenais assez plaisir à donner ces cours ce qui faisait que je ne considérais pas le moins du monde cela comme une corvée. Et puis depuis le départ d’Haiko personne n’avait réussi à reprendre la Sixième Division de manière durable. Je faisais donc de mon mieux pour être d’une aide au Shinigami qui se retrouvait sans chef.

Je la sentis arriver de loin. Une telle puissance ne passait pas inaperçu dans cet endroit, surtout lorsqu’on savait qu’aucun Capitaine a part moi ne venait ici. Je continuais mon cours l’air de rien, ne désirant pas déranger mes élèves qui étaient de vrai novice. Ils avaient déjà eu assez de mal avec mon apparition au début du cours je ne voulais donc pas les perturber encore plus en leur annonçant de la venue d’une autre Capitaine. Je la reconnaissais pour l’avoir rencontré durant la Purge, elle était la Capitaine de la Treizième Division et il ne faisait à vrai dire aucun doute qu’elle venait ici pour me parler. La question était maintenant de savoir exactement pourquoi !
    C’est très bien, continuez de réciter vos sorts chez vous, je veux que vous les sachiez par coeur pour la prochaine fois. Allez circulez maintenant !

Je les regardais avec un sourire amusé. Ils étaient encore pour la plus part tous apeuré de ma présence, et après tout je pouvais les comprendre. Ils avaient été amené ici par la purge, ce n’était pas une situation facile, et il était de notre devoir, de mon devoir de tout faire pour qu’ils s’intègrent du mieux possible si nous désirions un jour obtenir des hommes dignes de ce nom et qui ne détestaient pas le Gotei 13 !
    Bonjour Capitaine Ukitake, bien sûr que j’ai du temps à vous consacrer.

Je m’étais retourné alors qu’elle arrivait dans mon dos. Je la regardais toujours avec ce regard curieux, comme si j’essayais de juger d’un coup d’oeil ses capacités à l’art du Kekkaï. Chose plus ou moins impossible même si je pouvais deviner certains aspect d’elle en l’observant ainsi. Sa requête était néanmoins flatteuse il fallait l’avouer, qu’elle vienne jusqu’ici pour que je lui donne un cours était quelque chose de plutôt agréable pour mon égo. Néanmoins je n’en montrais rien.
    Avant que nous commencions j’aurais tout de même besoin de savoir votre niveau en Kekkaï, et surtout, votre niveau en Nécromancie.

Sans ça, il me serait impossible de l’aider efficacement !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la 13ème Division

Messages : 132
MessageSujet: Re: Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]   Sam 7 Fév - 17:35

Une demande claire, précise, voilà quelque chose à laquelle, je n'étais pas habituée venant de la gente masculine. Même parmi mes collègues Capitaines, il y avait une certaine courtoisie, dû non à mon rang, mais à mon sexe. Cela ne me dérangeait nullement et je ne prétendrais pas que j'y trouvais quelque chose à redire. Il était aussi très clair, que je ne leur prêtais aucune manigance dans leur comportement. Mais il n'y avait pas cette pointe, ce soupçon, du respect sans plus, le même que celui qui je lui avais montré. Je pouvais réfléchir aux raisons de tel ou tel comportement à mon égard, mais je n'étais pas en ce lieu pour cela. De plus avec la charge qui était la sienne, je ne pouvais pas me permettre de lui faire perdre du temps.

« Le Kekkai est un domaine qui ne m'est pas inconnu, du moins dans la théorie et encore imparfaite. Si je ne dis pas de bêtise, il s'agit de l'art de créer des Barrières. Certains sorts du Bakudo peuvent se rapprocher du Kekkai. »

Comme à mon habitude, je prenais mon temps et pour meubler ce dernier, j'allai m'asseoir sur un banc se trouvant non loin. La majorité des personnes n'étaient pas à l'aise avec ma taille, de plus il était plus agréable de discuter confortablement assis que de rester debout tel des piquets. Cette image ne me plaisait pas, ni celle du poteau, elles m'avaient été plus d'une fois accolé durant mon enfance et ma formation à l'académie, même si j'avais appris à apprécier cette différence.

« Les Barrières crées par le Kekkai peuvent prendre diverses formes et posséder diverses capacités. Je dirais que d'une certaine manière le Kekkai est plus restrictif dans son utilisation, car il demande une préparation plus élaborée. Les sorts de barrière ou de sceau, du Bakudo, sont à lancement rapide, il ne demande que le temps d'une incantation, si besoin. »

Mes connaissances, certainement imparfaites, me venaient de mes souvenirs de l'académie et de conclusions que j'avais tirées de mes observations. Quant à la deuxième partie de sa demande, il m'était plus simple d'y répondre. Elle ne demandait pas une réflexion poussée, d'ailleurs, il se pouvait que la première partie de la demande, faite par le Capitaine Igarashi, demandât la même chose.

« Mon niveau concernant le Kido me restreint seulement à l'incantation pour les sorts dont le numéro dépasse le 80. J'espère avoir répondu à votre question et vous avoir éclairé sur la tâche qui vous attend. »

J'avais dit ces derniers mots, dans un léger sourire, comme une excuse. Même s'il n'en était rien, je connaissais mes lacunes et faiblesses et ne me faisait pas d'idée quant à mon niveau. S'il n'y avait aucune excuse, il n'y avait pas plus de certitude et de fierté. J'étais une jeune Capitaine et j'étais loin de me considérer comme un maître dans les arts que l'on nous enseignait à l'académie. Au lieu de lui répondre, j'aurais pu lui en faire la démonstration, mais je n'étais pas certaine que cela était nécessaire. Il connaissait mon rang et de ce fait, mes mots devaient lui donner une idée assez claire de mes capacités. Je restais assise observant celui qui allait peut-être devenir mon professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2706-ukitake-eirin

avatar
Rang : Jûbantai Taishô - Capitaine de la Dixième Division

Messages : 866
MessageSujet: Re: Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]   Sam 21 Fév - 14:27

    Ce que vous dites Capitaine est exact, mais votre vision des Kekkaï est bien trop théorique.

Ce qu’elle venait de dire était parfaitement vrai. Oui les Kekkaïs pouvaient être plus long et contraignant à utiliser comme un sort de Kidô au-delà de 80 pouvait être long et ardu à incanter. Pourtant j’étais capable de les utiliser à leur potentiel maximum sans dire ne serait-ce qu’un mot. Il fallait donc qu’elle ouvre son esprit. Si la théorie était quelque chose de bien et que bien souvent j’appréciais cette approche, en l’occurence lors que l’on parlait de combat il n’y avait selon moi rien de mieux que la pratique.
    Oui, les Kekkaïs peuvent requérir une préparation plus élaborée, néanmoins, tout comme un expert en Nécromancie sera capable d’utiliser le Kurohitsugi sans même un mot, un expert en Kekkaï est capable de créer les défenses les plus parfaites d’un simple geste.

Je reculais de quelques pas, approchant ma main de mon torse, une simple pression d’énergie sur un sceau tatoué sur mon corps suffisait à l’activer. Une énergie rougeâtre vint recouvrir mon corps, le protégeant ainsi efficacement contre toute attaque. Elle ne le voyait pas parfaitement mais sous mes habits j’étais recouvert intégralement. Une défense qui m’avait depuis longtemps sauvé de bien des situations depuis que j’avais appris à maitriser ce sort. L’énergie disparu au bout de quelques secondes, je n’avais pas pour l’instant besoin de lui prouver de l’efficacité de mes propres sorts, ce n’était pas encore le moment, tout ce que je désirais était démontrer que si l’on utilisait correctement les Kekkaïs il était possible de passer outre les détails théoriques.
    Comme vous avez pu le voir je n’ai eu besoin que d’un geste pour utiliser cette technique, et je peux vous assurer qu’elle est d’un niveau équivalent à un Tozanshô parfaitement exécuté.

J’utilisais des mots qu’elle connaissait, comparant tout ce que je pouvais à ces connaissances en Nécromancie qui était selon ce qu’elle m’avait dit plus qu’exemplaire. J’avais récemment eu l’impression que le Kidô était sous évalué par beaucoup trop de Shinigami et voir que certains puriste était encore présent ne pouvait que me réjouir.
    Maintenant que cela est dit, j’aurais besoin de savoir jusqu’où vous désirez aller. Il est évident que vous ne maitriserez pas en un seul jour des sorts comme celui que je viens de vous montrer. Mais si votre objectif est d’y parvenir je ferais de mon mieux pour que vous y parveniez aussi vite que possible. Car au vu de votre niveau en Kidô je ne doute pas que vous soyez capable de maitriser les principes de bases rapidement. Après quoi vous serez capable de vous débrouillez par vous-même pour créer vos propre techniques.

J’étais plus qu’honnête avec elle. Donner un cours à un capitaine était autrement plus distrayant que de les donner à l’académie. Avec elle je n’aurais besoin que de rapidement passer par les bases du Kekkaïs et nous pourront rapidement en venir au sujet principal.

J’attendais sa réponse avec impatiente !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t326-igarashi-shu-en-cours#1233

avatar
Rang : Capitaine de la 13ème Division

Messages : 132
MessageSujet: Re: Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]   Mar 3 Mar - 16:48

Le Capitaine Igarashi m’écouta avec attention, acquiesça à mes paroles, en l’observant m’écouter, en écoutant sa réponse, je compris pourquoi il avait été choisi pour enseigner. Il était passionné par l’art de la nécromancie et prenait le temps d’expliquer clairement. Les mots qu’il prononça avant sa démonstration, m’éclairèrent sur un point, l’utilisation des Kekkai. Cette dernière finit par me faire comprendre la différence entre le Bakudo et l’art des Kekkai. Ces derniers n’étaient pas toujours à activation directe, une fois l’incantation terminée ou la prédation finie. On pouvait sceller ce dernier dans un sceau afin de l’utiliser au moment voulut. J’entrevoyais l’utilisation de cet art durant un combat et ma perception de cet art s’affinait d’autant. Pour moi, les Kekkai étaient des barrières de scellement, d’enfermement, de protection que l’on dressait sur une zone. Voir que l’on pouvait les utiliser à l’échelle d’un individu, était quelque chose à laquelle je n’avais pas réfléchit.

« J’avais toujours pensé, jusqu’à aujourd’hui, que les Kekkai étaient des barrières créées dans le seul but de protéger une zone. Je n’avais pas réfléchit au fait que l’on pouvait leur donner une autre forme. »

Je devais reconnaitre que sur le sujet, je m’étais peut être montrée présomptueuse de mes connaissances. J’étais restée enfermée sur une vision d’un art que je considérais restreint à certaines utilisations.

« En utilisant le Kekkai on peut donc sceller un effet ou créer des barrières aux divers propriétés. Mais la création de sceau que vous avez utilisé et qui est apposé sur votre corps, vous a demandé une certaine préparation ou bien vous a-t-il suffit d’une incantation simple.»

Si la méthode était différente, les effets de cette forme de Kekkai me semblaient tout à fait similaires au bakudô. Mais ce pouvait-il que quelque chose m’ai échappé dans la démonstration qui m’avait été faite.

« L’utilisation d’un sceau pour activer un effet, est-il différent de l’utilisation d’un sort. Y a-t-il les mêmes contraintes de temps ou de coûts lors de son activation ? »

Lorsqu’on fait appel à des techniques spirituelles, celles-ci puisent dans notre propre puissance spirituelle était-ce le cas de la technique utilisée par le capitaine Igarashi. Sa question concernant mon désir d’orientation, d’implication dans cet art, me sembla tout à fait naturelle et ce fut avec un sourire amical que je lui répondis.

« Je désire étendre mes capacités, afin de pouvoir faire face aux divers situations que nous pourrions être confrontées. Il est du devoir de tous capitaines de pouvoir apporter toute assistance nécessaire au règlement d’une situation, que ce soit une crise, une menace ou toute autre chose. Si votre question concerne mon niveau d’implication ou du moins le niveau de maitrise que je désire acquérir, ma réponse est des plus simple, aussi élevée que possible afin de servir au mieux de Gotei 13 et la Soul Societé. »

J’espérais avoir répondu à la question posée, je ne pus empêcher le sourire d’apparaitre sur mon visage, lorsqu’il me fit part de sa certitude concernant ma capacité à maitriser les bases de cet art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2706-ukitake-eirin
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Etude auprès d'un camarade [Mentorat avec Igarashi Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PV ♦ Ouais, bah j'ai pas envie d'avoir une pimbêche blonde dans mon groupe.
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-