AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Hello ...? [Hollowmorphose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Hello ...? [Hollowmorphose]   Mer 25 Fév - 15:58

Une fine lumière filtrait à travers la fenêtre aux dimensions ridiculement petites de la chambre-laboratoire de Seito, comme tous les jours à la même heure. Le sempiternel fauteuil épais, rembourré avec générosité, prenait la place centrale de la pièce, gratifiant le lieu d'une touche d'hospitalité bienvenue dans la froideur de la chambrette. Outre ce mobilier, tous les murs et le sol étaient gris et nus. Du béton, rien que du béton. Et collées contre le mur qui faisait face à la fenêtre, des tables de travail étaient soigneusement alignées. Sur leur surface lisse et plus brillante que le verre étaient étalés divers objets de science. Compas, fioles de verre, stylos, montages de chimie ... Un véritable patchwork de toutes les sciences existantes, ou presque, était représenté sur l'espace de travail. A gauche du fauteuil, contre un mur, une armoire aux dimensions imposantes surplombait toute la pièce. Son contenu, seul Seito et quelques privilégiés en connaissaient la nature. Une bête sans tête, autrefois humaine, à laquelle Seito tentait tant bien que mal de redonner une conscience numérique. Cette pièce, dont l'accès était bloqué par une épaisse porte de fer ornée d'un énorme verrou circulaire, allait être le théâtre d'opérations pour le moins inhabituelles.

Le scientifique, qui logeait dans ce lieu austère, à première vue, se tenait devant ses tables de travail. Sa canne, dont il avait besoin depuis sa bataille au Rukongai, reposait appuyée contre son fauteuil. Lui ne travaillait pas. Contrairement à son habitude, il ne manipulait pas ses ustensiles avec une énergie entre la frénésie et l'excitation enfantine. Il était penché sur ses outils, s'appuyant sur une table dont il tenait fermement les deux bords. Ses mains ne bougeaient pas, mais ses yeux reflétaient une intense réflexion.

En effet, une sorte de conflit mental perturbait le scientifique. Il doutait de la valeur des actions de la Soul Society. Durant la dernière réunion des gradés, à laquelle il avait eu le privilège d'assister, les idées avaient fusé quant à une possible attaque de Las Noches. Lui, prônant la paix, s'était violemment opposé à cette initiative. Elle avait été au final repoussée à plus tard, en attendant que le Seireitei ait recouvert ses forces. Alors, une nouvelle bataille aurait lieu, qui laisserait derrière elle nombre de morts dans les deux camps. Seito ne voulait pas participer à un autre conflit entre Las Noches et les Shinigamis. Trop avaient déjà eu lieu, et la guerre qui opposait les deux factions n'était maintenant plus qu'un prétexte à des représailles. Le conflit était devenu stérile. Alors quelles options se présentaient pour Seito, lui qui ne voulait pas prendre part à une nouvelle guerre ? Il n'en voyait qu'une. Attendre, jusqu'à ce qu'un assaut contre Las Noches soit décidé. Dans ce cas, il savait déjà ce qu'il ferait. La solution était évidente. S'exiler sur Terre présentait l'avantage de ne pas être poursuivi par les Shinigamis. Il serait alors un déserteur ... Mais il préférait ce statut à celui de meurtrier. Cependant, si Las Noches attaquait une nouvelle fois le Seireitei, avec une bête comme Sima à l'appui, il souhaitait protéger, dans la limite de ses maigres capacités, le Rukongai. Dans le Monde des Humains, il se retrouverait à devoir se battre contre des ennemis du Seireitei, qui ne voudraient sans doute pas entendre qu'il puisse être un Shinigami exilé. Bref, dans les deux situations, la force lui faisait défaut.

A bien y réfléchir, la force et le manque de moyens, physiquement parlant, avait toujours été son point faible. Le combat, il ne l'expérimentait que depuis peu. Sa Mission sur Terre, puis ses entraînements avec les Capitaines, et l'attaque de Santo Pastor ... Autant de souvenirs qui étaient accompagnés d'images sanglantes et de sensations de douleur. L'image de la défaite était omniprésente dans ces souvenirs. Et à chaque fois, elle s'accompagnait de séquelles physiques. Seito n'attachait pas vraiment d'importance à la force en elle-même. Il ne tirerait pas un grand honneur à avoir une puissance supérieure, comme certains pourraient le faire. Cependant, il accordait une certaine importance à la réussite des missions qui lui étaient confiées. Et sa force actuelle ne lui permettait pas de mener à bien les missions qui lui étaient confiées, comme cela avait été prouvé par le passé.

Il lui fallait trouver un moyen d'acquérir une plus grande puissance. Mais c'était là une équation qu'il était incapable de résoudre. Et il détestait ne pas trouver la solution à ce genre de problèmes. Il grogna. Autant repousser le problème à plus tard, quand il aurait les idées claires et l'esprit tranquille. Pour l'heure, il avait besoin de penser à autre chose. Il commença à prendre des produits et à les mélanger sans faire attention à ce qu'il faisait. C'était sa méthode de travail habituelle. Fioles, verres, béchers ... Toute la vaisselle du petit chimiste dansait entre ses mains sans le moindre bris. Il parvint finalement à créer une substance jaunâtre et complètement opaque, à la texture semblable à celle du mercure. Il versa ce produit dans un ballon de verre, qu'il fit chauffer sur un montage propice au filtrage. Alors que le mélange était sublimé, avant de se recomposer sous forme complètement liquide sous l'effet d'eau froide, Seito en vint à l'idée d'utiliser le produit de cette expérience comme drogue. Après tout, ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas essayé à ce genre de tests ...

Il attrapa une seringue dans un tiroir, et la remplit patiemment du liquide jaune. Il brillait étrangement à la lumière du jour, et il semblait s'agiter de lui-même. Seito ne fit pas attention à ce phénomène, et sans hésiter plongea la pointe de la seringue dans son bras gauche. Lorsqu'il pressa le piston, il ressenti cette agréable sensation, qui lui était si coutumière par le passé. Cependant, elle fut bien vite chassée par une sensation toute nouvelle et infiniment plus désagréable.

Seito sentit une nausée violente lui monter. Il se tordit de douleur sous l'effet de cette irritation gastrique soudaine. Il essaya tant bien que mal de tituber jusqu'à son fauteuil, mais sa tête le faisait atrocement souffrir. Sa vision se troublait. Il fallait au moins qu'il atteigne son fauteuil ... Quand il clignait des yeux, des tâches de couleur apparaissaient et disparaissaient instantanément. Il arriva finalement à tomber contre son fauteuil, et à se retourner. Mais sa vue noircissait. Finalement, il finit par ne plus rien voir, et tomber dans les méandres d'un néant intérieur ...

_________________


Dernière édition par Ashikaga Seito le Mer 25 Fév - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Re: Hello ...? [Hollowmorphose]   Mer 25 Fév - 16:44

Il faisait froid. Très froid. Seito avait les yeux fermés, et pourtant il sentait que de la neige tombait. Il n'entendait pas de vent. Rien. Juste le froid, le noir, et le silence le plus complet ... Il était debout, mais ne se souvenait pas de s'être levé. Il était comme dans un rêve. Oui, une sorte de rêve. Ou alors c'était vrai ? La seule solution pour s'en rendre compte restait d'ouvrir les yeux et de découvrir l'environnement qui l'entourait ...

Le sol était recouvert d'une neige blanche, comme il l'avait deviné, et de la neige tout aussi blanche tombait calmement d'un ciel d'un bleu d'acier. De toute évidence, il était sur une montagne. Une haute montagne. Aussi loin qu'il pouvait voir, la neige lui bouchait la vue à plus de vingt mètres, il n'y avait que des nuages grisâtres et des flocons tombants paisiblement. A sa gauche, un massif roc s'élevait à perte de vue. Une caverne était creusée dans sa base. Le tout était plus majestueux que les mots pouvaient le décrire.

Spoiler:
 

Aussitôt qu'il avait ouvert les yeux, Seito avait senti disparaître en lui la sensation de froid. Il se sentait maintenant parfaitement bien. Et pour cause, il avait reconnu l'endroit où il se trouvait. Même si il avait changé, ce qui était normal, étant donné que lui aussi avait changé depuis sa dernière visite, il était de toute évidence dans son Monde Intérieur. Instinctivement, il porta la main à son sabre. Il ne le trouva pas. C'était étrange. Il ne savait pas qu'il pouvait se rendre dans ce Monde de son esprit sans la présence de son arme. Comment y était-il arrivé, d'ailleurs ? Il se souvenait avoir été dans sa chambre, dans un passé qui lui semblait dix ans en arrière. Il se souvenait d'avoir préparé un produit, de se l'être injecté. Après, c'était le black-out. Pas besoin d'être un génie pour comprendre comment il était arrivé là, donc. Il avait sans doute découvert une substance aux propriétés des plus exceptionnelles. Autant repartir tout de suite, pour retrouver le produit de ce voyage cérébral et spirituel.

Un mouvement l'interrompit dans son départ. Il tourna la tête vers la source de ce mouvement. A sa gauche, une silhouette semblait avancer depuis la caverne. Était-ce l'esprit de son Zanpakuto ? Quelle qu'elle soit, l'entité n'était pas distincte.

"Ochisenchi ?"

Il n'y eut pas de réponse. La silhouette disparut simplement dans un clignement d’œil. Seito se demanda d'abord si sa vision était le fruit d'une hallucination. Cependant, il en doutait. Était-ce la neige tombante qui lui avait donné l'impression de voir une silhouette humaine ?

"Je t'ai attendu longtemps."

Il se retourna brusquement. C'était une femme. Une belle femme, comme il n'en avait jamais vu et comme il n'en verrai sans doute jamais d'autre. Elle avait un visage fin, et une peau plus pâle que la neige elle-même. Des yeux magnifiques, à la forme plus parfaite que n'importe quel autre iris, fixaient sans ciller le visage de Seito. Des cheveux d'un noir d'encre, noués en un élégant chignon, donnaient à la figure un air de noblesse inégalable. Enfin, des lèvres rouges comme le rubis semblaient être un feu ardent au milieu du calme du visage. Tout dans cette tête n'était qu'harmonie. La femme portait un kimono blanc comme la neige, aux bordures du même rouge que celui qui magnifiait ses lèvres. Ses bras reposaient lâchement contre son corps fin. Seito nota également qu'elle portait un sabre semblable au sien dans sa main droite.

Spoiler:
 

"Qui es-tu ?"

La femme ne répondit pas. Elle ne fit que sourire, d'un sourire malicieux, et plein de charme.

"J'ai l'impression de me réveiller d'un long sommeil, qui n'aurait jamais commencé ... J'ai attendu tellement longtemps. Je t'ai attendu tellement longtemps.
-Tu n'es pas mon Zanpakuto. Qu'est-ce que tu es ?"

Loin d'être ravi de la beauté de la créature, Seito était plutôt inquiet qu'une entité autre que lui ou son Zanpakuto se soit glissé dans son Monde Intérieur.

"Tu ne me reconnais pas ? Mais si voyons, regarde bien.
-Je ne vous ai jamais vu. Que faites-vous ici ? Ce Monde est à l'intérieur de ma tête, vous ne pouvez pas ..."

Il fut interrompu par un mouvement de la femme, qui était resté immobile jusque-là. Elle posa le sabre verticalement dans la neige, et s'avança vers Seito d'un pas plein de grâce.

"Mais je suis dans ta tête. J'ai toujours été là. J'ai vu toute ta vie défiler dans ma tête comme dans un rêve. Je connais tes amis, tes ennemis. Je connais tes doutes et tes secrets les plus intimes ... Je sais qui tu chéris, qui tu aimes."

Elle était maintenant tout prêt de Seito. Celui-ci était de plus en plus inquiet.

"Une dernière fois, qui es-tu ?
-Mais je suis toi. Je suis ton toi inversé ..."

Seito croyait comprendre, mais ne voulait pas, en un sens, comprendre. Il n'eut pas le temps de penser plus. La femme avait enserré son coup de ses deux bras pâles et fins, et sans signe avant coureur, l'embrassa délicatement.

"Je t'ai attendu tellement longtemps, mon amour ..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Re: Hello ...? [Hollowmorphose]   Mer 25 Fév - 17:06

Le baiser était ... inattendu. Mais pas désagréable, bien au contraire ... Cependant, Seito ne parvenait pas à dissimuler ce doute, cette crainte que ne faisait que croître dans son esprit. Il en était presque convaincu, mais ne voulait pas admettre que ça se produise. Ce n'était tout simplement pas réalisable. Ça lui arriverait à lui ?

"Tu as deviné, non ?"

Il resta muet un instant, avant de délier ses lèvres encore pleines du souvenir d'un baiser tendre et étrangement chaud.

"Tu es ... Mon Hollow Intérieur.
-Oui ! Bravo, mon amour. C'est comme ça que vous nous appelez, je crois. Des Hollows Intérieurs. C'est un joli nom."

La femme fixait toujours le visage de Seito, sans cligner des yeux. Elle souriait d'un sourire d'ange déstabilisant. Une foule de question apparaissait dans l'esprit du scientifique. Il ne savait par laquelle commencer, ni même si il arriverait un moment à commencer par quelque chose. Cependant, l'inquiétude, la curiosité, aussi, mais surtout la panique de l'instant le forcèrent à se délier la langue.

"Pourquoi tu te manifestes maintenant ?
-C'est évident, non ? Tu m'as réveillé avec tes produits. Hihi, tu as l'air d'un magicien quand tu les manipules ... Et puis, tu as besoin d'aide."

Il avait besoin d'aide ? Que voulait-elle dire ? Faisait-elle référence à cette force qu'il souhaitait acquérir ? A ses dilemmes intérieurs quant à ce qu'il est juste de faire ou pas ?

"Que veux-tu dire ?
-Je suis dans ta tête. J'entends tes pensées comme si tu me les murmurais à l'oreille. Mais je veux te l'entendre dire. De quoi as-tu besoin ? Dis-le ...
-Ce dont j'ai besoin ... De force, c'est ce que tu veux entendre ?"

La femme éclata alors d'un rire grave, froid, qui ne lui allait pas. Elle fit volte-face, reprit le sabre, et recommença à parler d'un ton sec, et d'une voix qui se faisait maintenant aigre.

"Tu viens me demander de l'aide, chéri ? Mais t'es-tu demandé si j'existais, pendant ces dernières cent années ? Sais-tu depuis combien de temps je suis seule dans ce Monde ? Depuis combien de temps j'entends tes pensées sans jamais te voir, sans jamais pouvoir te parler ? T'es-tu demandé si tu ne pouvais pas m'aider, pendant que j'était seule dans ta petite tête ?
-Je ne savais même pas que ...
-TU NE SAVAIS PAS ! Mais moi, je savais. J'ai toujours su que tu existais, que le Monde entier existait, sans jamais pouvoir l'atteindre. Je n'ai jamais vu le Monde qu'à travers tes yeux. Je n'ai jamais été qu'un prolongement de toi, de ton esprit étriqué !"

Elle se retourna de nouveau. Des larmes coulaient sur ses joues blanches, et son visage était horriblement tordu par la peine. elle était devenue nettement moins belle, et toute once de noblesse avait disparu de ses traits. Elle ne semblait plus être qu'une créature dénuée de charisme. Seito resta muet. De toute évidence, elle était folle. C'était d'autant plus déstabilisant quand on savait que c'était une partie de lui, qui disait alors ces mots dénués de sens. La femme sanglotait bruyamment, accroupie dans la neige. Seito se pencha, et lui tendit une main amicale. Elle tourna brusquement son regard encore embué de larmes vers lui, et mit sa main dans la sienne.

"Je t'ai tellement aimé pendant toutes ces années ... Alors dis-moi ce que tu veux, et je te le donnerai.
-Si tu le veux, je souhaites que tu me prête ta force quand j'en aurait besoin."

La femme ne répondit rien. Elle hocha simplement la tête, et sourit d'un sourire triste.

"Oui, je vais t'aider, mon amour ..."

Elle attrapa son sabre, et trancha violemment Seito dans toute sa longueur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito

avatar
Rang : Capitaine de la Douzième Division

Messages : 277
MessageSujet: Re: Hello ...? [Hollowmorphose]   Mer 25 Fév - 17:51

L'image rémanente de Seito disparut dans un bruissement, ne laissant que le sabre de la femme planté dans le vide. Celle-ci chercha frénétiquement du regard le corps de son aimé, comme une bête cherche sa proie. Ses cheveux étaient maintenant déliés, et elle avait tout de la lionne en pleine chasse. Seito réapparut dans son dos, l'air le plus calme du monde.

"J'aurais du me douter que tu ne m'accorderais pas ton aide aussi facilement ..."

La femme se jeta sur lui d'un bond prodigieux, en poussant un cri qui aurait fait trembler les hommes les plus braves. Un cri rauque, venu du tréfonds des âges pour pétrifier les plus faibles. Elle brandit son sabre au-dessus de sa tête, prête à fendre le crâne de celui qu'elle appelait "son amour" en deux. Seito leva ses deux mains, et prononça seulement une formule.

"Enkosen."

Un disque de Reiatsu pur apparut devant lui, et bloqua de justesse le coup qui lui était destiné. Evidemment, elle voulait se battre. C'était une évidence, et Seito s'y était attendu dès l'ors qu'il avait deviné à qui il avait affaire. Il n'avait pas son Zanpakuto, ni ses fioles. Il ne pourrait compter que sur ses propres aptitudes et sur le Kido, qui semblait fonctionner dans son Monde Intérieur. La femme, qui avait pris des allures de valkyrie, ne resta cependant pas sur l'échec de sa précédente offensive. Un nouveau hurlement bestial se fit entendre, plus puissant encore que le premier. Seito sentit une vague de frisson le parcourir de la tête aux pieds. La femme le regarda droit dans les yeux, d'un regard d'acier. Lui ne fit que soutenir ce regard du mieux qu'il pût.

La bête aux allures humaine prit position à terre, à deux mètres du scientifique, et pointa devant elle son index magnifique. Au bout de celui-ci commença à se former une sphère de Reiatsu pur de couleur mauve. Seito ne comprit que trop tard de quoi il en résulterait, et se déporta trop tard sur la droite. Alors que la femme poussait un nouveau cri, aigu au possible, un Cero parfaitement effectué jaillissait de son doigt accusateur. Seito reçut l'attaque sur le côté gauche de son corps. Il était brûlé, et il souffrait assez pour ne pas avoir envie de recevoir une autre attaque comme celle-ci. La femme était déjà derrière lui, et lui donna un coup de sabre qui vint se ficher dans les côtes de Seito.

Une fois de plus, l'image du Shinigami disparut dans un tressaillement. Il réapparut à la droite de la femme, lui touchant l'épaule de sa main droite.

"Rikujokoro."

Six piliers de lumière étincelants vinrent se ficher au niveau du bassin de la créature, l'emprisonnant dans cette cage lumineuse. Elle tenta de se débattre, Seito le vit dans le regard qu'elle lui lança, mais le sortilège était plus fort. Elle cria de nouveau, et cette fois son cri ressembla à celui d'une bête en détresse. Seito avait pité.

"Pourquoi veux-tu me combattre ?"

Il n'eut pour toute réponse qu'un sanglot refréné. Elle pleurait de nouveau. Cependant, cette fois, Seito comprit des paroles à travers ses pleurs.

"Je voulais connaître le monde ... Tu as tout gâché ... Tu es stupide ..."

Il ne se sentit pas insulté. Elle était plus ou moins en état de choc, c'était une réaction normale. Et puis, de toute façon, elle ne semblait pas "bien" dans sa tête -qui était aussi celle de Seito-. Il savait cependant quoi dire. Et il espérait arriver à ses fins avec ces mots.

"Laisse-moi t'aider. Je veux te proposer quelque chose. Tu veux voir le monde, et que le monde te voit ? Je sais comment t'aider, et comment faire en sorte que tu m'aides aussi. Donne-moi ta force pour combattre. Le monde saura que tu m'as aidé, et que tu existes. Tu seras reconnue, détestée aussi, mais tu seras connue. C'est ce que tu souhaites, non ? Moi, je veux ta force. Nous trouvons tous les deux notre compte dans cette proposition. Qu'en dis-tu ?"

Il y eut un moment de silence, pendant lequel la neige ne fit que tomber. Finalement, Seito relâcha son sortilège, qui se brisa en mille éclats de lumière, tombant à ses pieds. La femme n'était plus dangereuse, il le savait. Elle ne pleurait plus, n'émettait plus le moindre bruit. Simplement, elle bougeait de temps à autres, dans une sorte de soubresaut.

"Tu veux m'aider ... Je veux bien. Mais je veux autre chose.
-Dis-moi.
-Je veux que tu viennes me voir. Souvent. Je ne veux plus être seule. Je veux de la compagnie, de temps à autres. Alors engage-toi, et je te prêterait mes pouvoirs. Si tu ne tiens pas ta promesse ..."

Elle conclut sa phrase d'un sifflement qui ne laissait présager rien de bon pour Seito. Celui-ci acquiesça cependant d'un signe de tête, montrant qu'il acceptait la proposition.

"Maintenant pars. Je t'ai assez vu ... Et je suis laide."

Seito n'ajouta rien. Il sentit simplement le Monde se dématérialiser autour de lui. Chaque flocon de neige semblait maintenant être un rêve. Flou. De plus en plus indistinct ...

Il sauta brusquement de son fauteuil, en inspirant bruyamment. Quelque chose lui bloquait le visage. Quelque chose d'inconnu. Il porta ses mains à sa tête, et sentit l'objet disparaître sous ses doigts. Un rêve ... Oui, ça ressemblait à un rêve, et pourtant il savait que ça ne pouvait en être un. Ce qu'il avait senti disparaître sous ses doigts, il n'y avait pas le moindre doute sur sa nature. C'était un masque. Un masque de ... Il réalisait mal, sans doute, qu'il venait alors de changer de nature. Ses tripatouillages pseudo-scientifiques l'avaient changé pour de bon. Il serait devenu un Vizard ?

Il ne chercha pas à se lever. Il préféra rester assis, c'était plus sûr. Elle était étrange, cette femme. Mais, bizarrement, il se reconnaissait assez dans elle. De toute évidence elle avait peur. Oui, elle avait peur du combat, de la mort. C'était bien lui, cette femme ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2468-ashikaga-seito
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hello ...? [Hollowmorphose]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hello ...? [Hollowmorphose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-