AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Sabre au clair [PV Ryunosuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Sabre au clair [PV Ryunosuke]   Mer 25 Fév - 19:44

Perché sur l'un des toits d'une bicoque encore en état du Rukongai, j'observe en silence les ravages causés par ce monstre titanesque qui n'a laissé qu'une plaie béante derrière son passage. Toujours ce même spectacle de ruine. Moi qui, déjà, considérait les lieux comme un coin miséreux et merdique, on peut dire que ça s'est pas arrangé avec l'arrivée en force de Sima. Ces blessures là, elles mettront bien plus de temps à cicatriser que celles sur mon corps. Mon regard se tourne un instant sur mes mains libérées de leurs bandages de coton. Les traces de brûlures restent encore un peu, mais je parviens sans trop de problème à les plier à ma volonté. Une bonne chose que je dois en parti à Tama - et aux soins de la quatrième. Pour un type dans mon genre, ne pas pouvoir se servir correctement de ses dix doigts, c'est la merde, même si la douleur m'empêche rarement de faire ce que je veux. Je m'attarde pas plus que de raison par ici, terminant ma propre ronde. La loi martial ayant été sonnée, les contrôles sont plus récurrents, et y a pas un jour qui se passe sans que de nouveaux rapports viennent encombrer ce bureau. Faudra que je m'en occupe. C'est en grondant sourdement que je me dirige vers le Seireitei, peu enchanté par tout ce qui va me tomber sur le coin du nez dès lors que j'aurai atteint les quartiers de la septième.

C'est pas parce que je garde mon brassard au bras que j'en suis pour autant devenu un vice-capitaine zélé. Je grogne toujours quand il s'agit de m'occuper de la paperasse - même si la dixième siège m'a donné des coups de mains non négligeable à ce niveau - et j'ai plutôt tendance à traîner de ci et de là dans le Rukongai, à botter le cul de quelques shinigamis traînards en instaurant les prémices d’entraînement plus poussé, plutôt qu'en étant conciliant et sympathique, à l'écoute et toutes ces conneries. Je reste égal à moi même, rude et brutal, pas sociable. Que ça plaise ou pas, ils sont bien forcés de s'habituer et de vivre avec - comme c'est mon cas, d'ailleurs. C'est pas comme si ça me faisait plaisir d'être là. Mais bon, il parait que je suis pas le seul dans ce cas, catapulté à une place avec laquelle j'ai encore du mal. Y a des nouvelles têtes dans les gradés, et si, jusque là, j'en avais un peu rien à foutre, maintenant, faut que je m'y intéresse davantage. Un peu. A peine. En fait, juste quelques têtes, quelques noms et surtout, des faits. Y a franchement que ça qui m'intéresse, parce que les paroles ou les rumeurs, ça me passe au dessus de la tête.

Je devrai me rendre dans la septième. Sauf que non. Alors que je dépasse la première division, un nom me revient. Shimada Ryunosuke, le vice-capitaine de la première. Les quelques souvenirs que j'ai de lui de la réunion m'ont pas forcément beaucoup marqué, il a pas vraiment parlé ou donner son avis sur les questions, resté à l'écart tout ça. Pas forcément comme le Capitaine ou le nécromancien. Peut être plus comme moi, va savoir. Un type banal si on exceptait son chapeau de paille bien visser sur sa tête, dissimulant une partie de son visage. Un sabreur. Je suis pas très au fait des bruits de couloir d'habitude, mais ce nom, il était venu plusieurs fois. Un gars qui se serait attaquer à du gros - dont Taka, d'ailleurs. Ça peut être intéressant. Toujours plus que la paperasse sur ce bureau en tout cas. Et c'est armé de cette résolution que je choppe le premier shinigami qui me passe devant et qui a l'air de faire parti de la première.

Il est où, le vice-capitaine ? Je vais devoir le suivre dans les méandres de la première, non sans constater que ce dernier a pas l'air forcément à l'aise avec moi dans les parages. Je rajoute rien et finalement, après trois petits coups de poing sur le panneau de la porte devant laquelle il m'a arrêté, il m'introduit dans le local de mon collègue de labeur. Je compatis presque. Mais sachant que j'ai la même chose qui m'attend dans ma division... Ça me rend moins d'humeur. Bon, on se connait pas tous les deux à vrai dire, mais ça me rendra pas plus timide ou révérencieux que je le suis de coutume, qu'on est ou non le même grade change pas. Je lui dédis un salut de la main, basique. Moins j'utilise de mot, mieux je me porte. Ou quelque chose du style. Je voulais te proposer un entrainement. Si ça t'intéresse. A moins qu'il préfère sa paperasse, dans ce cas, je devrais aller m'occuper de la mienne... Ou trouver un autre partenaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Sabre au clair [PV Ryunosuke]   Ven 13 Mar - 21:15

Un petit moment rien qu'à lui. Besoin de souffler, alors que sur son bureau – le bureau du Capitaine en principe, mais bon, à défaut d'en avoir un – reposaient divers dossiers, une accumulation de paperasse qu'un dur labeur de plusieurs jours n'avait pas paru pouvoir résorber. Et tout cela poussait le Shimada à avoir parfois envie de hurler. Il n'était pas fait pour ça. Pas fait pour rester derrière un bureau à gratter du papier. Il était un sabreur et de ce qu'il en avait vu, l'un des meilleurs sabreurs de la Soul Society, et ce placé en toute modestie. Il savait qu'il avait encore du chemin à faire en tant que combattant, que son Bankaï était encore récent et mériterait donc d'être plus longuement travaillé, mais en ce qui concernait ses capacités lame à la main, il se trouvait sans doute dans le peloton de tête parmi les Shinigamis.

Depuis un siècle qu'il était au Seireitei, il avait accordé la plus grosse part de son temps à s'entraîner, seul. Son transfert de la Huitième Division vers la Treizième le catapultant Troisième Siège, son temps-libre avait été irrémédiablement amputé, entre la Purge et les affaires courantes – Ryunosuke participant alors notamment à l'entraînement des troupes. Et le voilà à présent qu'il se retrouvait Vice-Capitaine d'une Division n'ayant pas eu de gradé notable depuis un long moment. Les affaires courantes avaient été réglées par le Troisième Siège, mais il n'en avait clairement pas fait autant qu'il l'aurait fallu. Aussi c'était à Ryu de s'en accommoder à présent. Et même s'il détestait ça, il aimait que le travail soit bien fait, alors… alors il devait bien se coltiner cette grosse part négative du travail, au risque qu'il ne reste de temps pour rien d'autre à part manger et dormir.

« Juste quelques temps » se disait-il. Tentant de se rassurer en se disant qu'une fois que le gros du boulot serait fait, il pourrait enfin souffler un peu. En attendant, il s'était ménagé une petite pause. Appuyé contre un mur, assis au sol. Son chapeau de taille sur le crâne, tête penchée vers l'avant, prêt à s'assoupir. L'empêchant de basculer en avant, il tenait son Zanpakutô dans sa main droite, le bout de son fourreau servant en quelque sorte de béquille. Son habituel shihakusho bordé de fourrure était comme de coutume largement ouvert sur son torse, et l'on voyait encore ses bandages comme vestiges de son combat contre le défunt Rey et l'une de ses Espadas. C'est dans cette position qu'il grogna presque un « Entrez ! » lorsque l'on vint frapper à sa porte coulissante.

Il releva à peine la tête, juste assez que pour pouvoir voir le visage de celui qui venait lui rendre visite au travers de la paille de son kasa. Et même si Ryunosuke ne connaissait pas grand monde, son poste au sein de la Première Division l'avait amené à pouvoir reconnaître tous les Capitaines et Vice-Capitaines du Gotei 13. Son nom, il l'avait déjà oublié, mais sa trogne était reconnaissable, il avait été à la réunion c'était sûr, et son brassard venait le confirmer. Il pensa alors « Septième Division », tout ce dont il se souvenait sur lui – tout ce qui était nécessaire à vrai dire. Venait-il lui filer du travail supplémentaire ? Eh bien non ! Plutôt franc et ne cherchant aucun détour, il proposa un entraînement. Plutôt peu commun… et dans sa situation actuelle il n'avait pas vraiment goût à refuser, et ce même s'il avait conscience qu'il ferait plutôt mieux de reprendre le travail et d'arrêter de perdre du temps.
    - D'accord.

Le Shimada lui non plus n'aimait pas se perdre en discours, très peu doué pour la conversation qu'il était. Il se leva, s'étira ce qui provoqua au passage le craquement d'une ou deux vertèbres. Les bandages autour de ses poings et bras indiquaient qu'il n'était pas à cent pour cent, encore amoindri par les brûlures reçues… ou bien qu'il en jouait, que cela n'était qu'une pièce de plus dans son « déguisement » de mec pas doué. Difficile de continuer à jouer ce rôle cependant, après tout il venait d'être propulsé Vice-Capitaine pour avoir fait usage de son Bankaï face à Santo Pastor… Forcément, c'est devenu un brin tortueux de se faire passer pour un simple gland.
    - On se fait ça où ? Quelle limite on se fixe ?

Les deux questions allaient forcément ensemble. S'ils ne voulaient que rivaliser un peu à l'épée, le Quartier Général de la Première Division suffirait amplement à les recevoir. Mais plus ils voudraient en faire, plus il faudrait s'éloigner. Rukongaï pour un usage libéré du Shikaï, hors des limites s'il fallait faire usage du Bankaï. Le Shimada n'y était plus opposé désormais. Si tout le monde savait, à quoi bon continuer à le cacher ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Vice Capitaine de la Septième

Messages : 162
MessageSujet: Re: Sabre au clair [PV Ryunosuke]   Dim 15 Mar - 13:05

Il me faut quelques secondes pour repérer la silhouette de mon comparse vice-capitaine assit à même le sol, son zanpakutô accroché à son bras dans une position que je connais bien. Tien. Je vais pas dire que c'est pas commun – même si j'ai rarement vu des gradés s'asseoir par terre pour je ne sais quelle raison – mais quand même, c'est pas habituel quoi. Enfin, je pense ça, mais je suis un peu le même genre de loustic et je suis en train de me dire que j'ai pas trop foiré mon analyse première. Et le fait qu'il accepte l’entraînement que je lui propose ne fait que confirmer ma première impression. Voilà qui s'avère bien plus intéressant qu'une pile de papier sur un bureau de bois – ce qui n'est pas difficile pour autant, soyons honnête. Bon, c'est un peu chaud de lire sur ses lèvres avec son chapeau de paille sur la tête mais j'ai une bonne vue et il s'est quand même un poil redressé pour se faire. J'ai pas tendance à parler de mon problème d'ouïe si j'en ai pas l'utilité et pour l'heure, on va dire que ça passera sans. Dans un entraînement de toute façon, on a pas besoin de causer, juste faire parler les sabres et ça me convient bien mieux. Je reste sur le seuil de sa porte, n'ayant pas la moindre intention de m'attarder par ici de toute façon. Le shinigami se lève, s'étire et me fait une proposition des plus alléchantes – à mes yeux en tout cas. Enfin, c'est sous entendu, mais il me laisse le choix des armes en quelque sorte et au vu de ses dires, il semble que tout lui conviendrait. J'aime bien ce type. Clair. Concis. Efficace. Exactement ce dont j'ai besoin. J'ai jamais trop aimé me foutre des limites. Un sourire en coin vient ourler mes lèvres en réponse alors que ma main se pose sur le pommeau de mon sabre.

Aucune. Entre grands orateurs, on se comprend. Je suppose que ma réponse se passe de commentaire en ce qui concerne la direction à prendre pour cet entrainement. Le Rukongai est déjà une ruine, mais pas la peine de le rendre plus minable qu'il ne l'est. Non, faut simplement aller plus loin, là où on se bat avec Taka d'habitude pourra très bien faire l'affaire. Ou n'importe où ailleurs à vrai dire, c'est pas ce qui manque les terrains désert une fois le Rukongai passé. Enfin, je vais prendre un peu d'avance et puisque c'est moi qui ai lancé tout ça, je vais trouver le coin et l'autre aura qu'à suivre. Pas besoin de blablater sur le chemin, je suis pas du genre à raconter ma vie en temps normal et c'est pas aujourd'hui que je vais commencer. Si l'autre a quelque chose à dire et bien il aura qu'à le faire - mais après je pourrai pas répondre si je le vois pas de toute façon. Même en usant du shunpô, il faut quand même qu'on passe tous les quartiers du Rukongai dont certain en piteux état. J'observe sans m’attarder d'un œil seulement. Je l'ai trop vu, je le vois tous les jours et à chaque fois, c'est le même sentiment qui revient, cet espèce de lassitude ou je ne sais quoi d'autre. Ça y ressemble en tout cas, ça m'agace vaguement sans pour autant que ça m'émeut plus que ça. C'est subtil et un peu chiant en somme et ma main se referme sur la poignée de mon zanpakutô alors que je file un peu plus vivement. Je dois apprendre à maîtriser mon bankai. Cet entrainement sans limite sera une bonne occasion pour et à défaut du Kazegai, le vice de la première fera une bonne alternative. Lui aussi il est sensé le maîtriser.

Lorsque je m'arrête finalement, on se retrouve dans une plaine parmi tant d'autres qui s'étend sur des kilomètres. L'herbe est pas franchement pimpante - on dirait l'état du jardin de Gentoki tien, même dessèchement chronique. Bon, je suis pas jardinier et je m'en fous un peu préférant me retourner sur mon adversaire désigné. Ici, ça devrait aller. Pas d'obstacle à la con, juste une plaine aride dans laquelle on pourra se donner à fond sans être emmerdé, suffisamment loin de la civilisation pour se faire, sans regard extérieur pour se mêler de ce qui les regarde pas. Je suis pas du genre à me donner en spectacle - enfin, je le fais pas exprès quand ça arrive du moins.

Bien. Assez tergiversé - même si on ne l'a pas fait en vérité, mais cette mise en jambe aura au moins permis de nous échauffer les jambes. A voir pour le reste. Je dégaine mon sabre de ma main droite, ne cherchant pas à l'activer pour l'heure. C'est pas comme si j'avais besoin de parler pour de toute façon et c'est en me plaçant en position d'attaque que je laisse mon reiatsu filer hors de mon corps. D'habitude, j'utilise pas trop ce genre d'artifice mais après tout, c'est qu'une partie de moi qui s'abat sur mon adversaire désigné, ce désir violent et brutal, cette âme de chasseur qui malgré ma position actuelle au sein de la septième n'en demeure pas moins fermement ancré en moi. Ce que je suis, simplement. J'ouvre les hostilités. D'un vif shunpô, je m'élance en avant vers mon adversaire désigné pour lui offrir un premier coup de mon sabre, désireux de venir entailler la chair de son torse du bout de ma lame. Avant de passer au niveau au dessus. Quitte à se le faire sans limite, autant commencer sérieusement dès le début après tout et puis c'est pas mon genre de ménager les autres, surtout pas un vice-capitaine tout neuf qu'il soit à ce post. Ma poigne se raffermit sur mon sabre alors que j’enchaîne. Des mouvements rapides et successifs, invisibles pour un œil non habitué qui s'abat sur mon adversaire désigné en de multiples endroits pour venir entailler sa chair. Jambes, bras, flancs, les meurtrissures se doivent de se multiplier pour affaiblir la puissance du shinigami... Si il ne s'en protège pas. Comme de coutume, j'attaque sans aucune mesure avec ma violence coutumière qui se fait écho à l'énergie que je dégage, brut et sans concession.

Honneur aux handicapés !:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2904-seigi-raitoku

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Sabre au clair [PV Ryunosuke]   Ven 27 Mar - 16:52

Sans discuter, Ryunosuke avait suivi le Vice-Capitaine de la Septième Division. Prendre l'air lui ferait le plus grand bien. Il fallait bien l'avouer, le nouveau Fukutaishô broyait du noir. Il occupait un poste dont il n'avait jamais voulu, et tout ce sur quoi reposait son style de combat – qui était sa plus grande motivation dans la vie, sinon la seule – s'était évanoui désormais. Au final, que lui restait-il ? L'espérance de parfaire son Bankaï peut-être, mais à quoi bon ? D'aussi sombres pensées n'étaient pas réellement de son naturel, mais il ne pouvait les empêcher d'accaparer son esprit comme ils se dirigeaient hors les limites du Rukongaï. Si tout le monde avait conscience de sa puissance, que pouvait encore bien signifier la Garde Silencieuse, fruit pourtant de plus d'un siècle d'entraînements rigoureux ?

Son homologue ne chercha pas à discuter et dès que l'endroit fut choisi il laissa éclater sa pression spirituelle, comme cela était commun en début d'affrontement. Le Shimada y répondit par la sienne, qui bien que légèrement plus faible était plus insidieuse. Face à un Reiatsu pesant exprimant une soif de carnage, Ryu répondit par une énergie glaciale assombrissant l'atmosphère. Rien d'autre qu'une forme différente de mort, l'une frontale et l'autre plus vicieuse. À son tour également, Ryunosuke tira son Zanpakutô au clair, de la main gauche pour sa part. Mais il ne se donna même pas la peine de se mettre en position de garde, comme s'il ne comptait pas se défendre de toute façon. Il ne se donnait même plus la peine d'adopter une garde basse semblant boiteuse, autant ne rien faire du tout, à quoi bon ?

Pour autant il n'était pas décidé à n'être qu'un simple sac de frappe. Les frappes furent plus nombreuses qu'il l'aurait cru aussi ne put-il entièrement les esquiver, mais il se préserva cependant d'une bonne partie des blessures qu'il aurait pu récolter s'il ne s'était pas adroitement déplacé. La Garde Silencieuse était de toute façon si ancrée en lui qu'il ne pouvait pas vraiment faire autrement. Il s'était déplacé pour s'éviter le plus gros avant de contre-attaquer, le tout avec grandes précision et vitesse. Il ôta alors enfin son chapeau, grandement endommagé durant ce premier assaut, et l'envoya voler au loin sans la moindre intention de la récupérer. Étrangement, il ressentait l'envie et le besoin de parler. Cela ne lui ressemblait déjà pas en temps normal, alors en plein combat… Non, vraiment, il devait y avoir quelque chose qui ne tournait plus rond chez lui.
    - La Garde Silencieuse… Avoir l'air vulnérable pour forcer l'adversaire à attaquer sans précaution, dans le seul but d'esquiver et de riposter avec fulgurance. Le faux-semblant… Tout mon style de combat – que dis-je, toute ma vie – repose là-dessus. Et voilà qu'aujourd'hui, cela ne rime plus à rien… Peuh, j'suis même pas gaucher !

Finit-il avec un certain dégoût dans la voix en faisant sauter son katana vers sa main droite. Son regard avait été bas alors qu'il parlait, se fixant au final sur le tranchant de sa lame qu'il observait comme s'il la voyait pour la première fois. Il soupira enfin avec grande lassitude en redressant son regard vers son adversaire.
    - N'avions-nous pas convenu de ne nous fixer aucune limite ?

Il fit pivoter sa lame pour que son extrémité se retrouve face à l'ouverture de son fourreau, commençant à l'y enfoncer lentement comme s'il voulait ranger son Zanpakutô à la fin d'un combat. Cependant, ses mots allaient signifier tout le contraire…
    - Bankaï ! Hyōgajidai Higure !

L'atmosphère devient encore plus sombre, comme si la nuit venait de tomber. Des nuages noirs se forment au-dessus d'eux, et de lourds flocons du même coloris commencent à en tomber, saupoudrant bientôt toute la zone de combat. Mais ce n'est là qu'un effet secondaire de son Bankaï. De très larges cercles d'épées de glace sombre entourent la zone de combat, emprisonnant les deux combattants. Ces cercles ont pour épicentre le Shimada et orbitent lentement autour d'eux selon des angles différents. Le bretteur se retrouvant sans plus de lame en mains, mais cela avait-il la moindre importance alors que des centaines d'autres lui obéissaient ?

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sabre au clair [PV Ryunosuke]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sabre au clair [PV Ryunosuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Voie Du Sabre [Shimotsuki, Rang B, CdP, Apprentissage, Réservée]
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-