AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Mise au point [Kirito Akihiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Mise au point [Kirito Akihiko]   Jeu 26 Fév - 0:02

La vie à la neuvième avait repris son cours plus rapidement que l’on n’aurait pu le croire. Avec la loi martiale appliqué et la récente invasion des hollows au Rukongai avec leur monstruosité de Sima repoussé par la division zéro. Le quotidien a subi peu de changement, en dehors du cadre de la loi martiale et leur aller et venue plus récurent au Rukongai. Aujourd’hui rien à signaler de suspects en dehors du Sereitei pas par Arisu ou les troupes qu’ils l’accompagnaient, peut être un autre jour ou jamais. Retour à la paperasserie, avant qu’un messager du capitaine Serpiente vienne l’avertir de début de l’expédition au Hueco Mundo. Une mission supplémentaire avec l’autre épine dans le pied. Elle espérait qu’il l’a convoqué assez vite pour qu’elle puisse mettre les choses au clair et notamment lui rappelait ce qui signifie avoir un haori sur les épaules.

Comme si la providence écoutait à la porte de ses pensées, un homme de la neuvième division lui apporta un papillon des enfers sur le chemin du retour. Un message tout ce qu’il a de plus banal dans la demande, mais non dans la forme certains mots ne passaient pas et ne passeraient plus. L'individu lui ayant apporté devint blême, cherchant ce qu'il avait fait de mal en voyant la colère non dissimulé de son vice-capitaine. Sans un mot, la Shihôin disparue d’un shunpo, le shinigami ne sachant quoi faire se détendit et se racla la gorge en priant que rien ne lui retombe dessus.

De shunpo en shunpo, l’aristocrate parvient en peu de temps devant la porte du bureau du capitaine. L’ouvrant sans frapper contrairement à son habitude la noble n’attendit pas l’ordre d’entrer et s’il y avait une personne avec le Vizard alors elle l’aurait renvoyé.
    Bonjour, capitaine Kirito.

Une salutation dont la tonalité suggérait de remplacer par des paroles beaucoup plus injurieuses. La porte fermée, un Kekkai recouvrit la pièce. Ce simple geste pourrait faire travailler l’imagination débordante de l’hybride et à moins de deviner juste par une conclusion encore une fois tirée du chapeau comme il adore les faire. Impossible qu’il sache que ce rempart ne servait uniquement à retenir le son à l’intérieur en empêchant les personnes extérieures d’entendre. Cependant, eux peuvent toujours écouter ce qu’il se passe en dehors de la bulle. La dame partie s’asseoir sur une chaise devant le secrétaire du Taisho. Posant le papillon sur la table, un doigt au-dessus du mot gamine. Elle fixa d’un regard noir et commença à s’exprimer d’un ton sec. Si la manière douce ne suffisait pas à se faire comprendre alors la forte la remplacerait.
    Capitaine, si je ne tolérais plus que vous m’insultiez ouvertement, oralement ou par écrit et n’importe où ailleurs. Sachez d’avance que l’on parlera de la future mission ou de ce qu’il sait passé au Rukongai qu’après avoir enfin mis les choses en ordre. Premièrement, je ne m’appelle pas « gamine » mais Shihôin Arisu. Deuxièmement, le haori ne vous permet pas de jouer avec la fierté et l’amour propre de tout les shinigami entrant dans votre champ de vision. Notamment qu’à la justice on est chargé d’avoir une certaine équité envers tous, détail qui avec ma personne et d’autre à ne point en douter que vous crache littéralement dessus.

    Donc je vous conseille fortement de stopper de me traiter comme votre copine de longue date, qu’il s’agisse de moi ou n’importe qui d’autre au sien de la neuvième division. Tout le monde n’apprécie pas d’être rabaissé par son physique ou parce que vous l’amusez. Il y a une sacrée différence entre remettre quelqu’un à sa place et se moquait de lui juste pour son bon plaisir. Parce qu’il n’y a rien qui vous le permet. Si vous êtes presque compétent en temps que capitaine et possédait une intelligence relativement hors norme dans le domaine scientifique en ce qui concerne le social vous êtes d’une stupidité abyssale. Sinon, pourquoi chercher à faire empirer notre relation professionnelle, sachant que cela ne vous demande que peu d’effort au bout du compte. Juste de ne pas faire genre que mon avis vous intéresse alors que les trois quarts du temps vous n’en teniez pas même compte.

    Maintenant, retenez le bien, car je ne le répéterais pas infiniment. Je ne réclame pas le meilleur capitaine du gotei treize, juste un qui soit convenable. À commencer par le respect d’autrui et si cela ne rentre pas croyez-le ou non je vous forcerai à le comprendre et à prendre en compte pour une fois un commentaire qui vous serez utile de retenir. À oui je me contrefiche totalement de l’excuse que votre comportement diffère selon une personnalité à l’autre, il n’y a juridiquement qu’un seul Kirito Akihiko. Alors puis-je enfin converser avec un capitaine responsable où doit éduquer un gamin timbré ayant des réactions aléatoires ? Il serait même bon de s’interroger comment on a pu, vous confiez, le poste de capitaine.

Une tirade exprimée avec haine et des yeux meurtriers, l’effet de la tempête et de la foudre se faisait sentir sans pourtant pouvoir gêné quiconque. On ressentait le reiatsu d’Arisu sans sa puissance. Si son supérieur ne comprenait pas le râle bol de sa subordonnée la situation risque de très vite de lui échapper et ceux de façon définitive. La Shihôin demeurait déterminée à lui inculquer les règles du savoir-vivre, capitaine ou non certaine chose ne se font pas. Cette fois, il avait encore le choix la manière douce ou celle plus violente. Dommage qu’elle ne puisse l’éliminer au vu de son importance lors de la prochaine mission, cependant les bras et les jambes se soignent rapidement à la quatrième.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Mise au point [Kirito Akihiko]   Jeu 26 Fév - 2:08

La réunion avait été forte enrichissante et Kirito se sentait bien. Il se rendit rapidement à sa division et se plongea dans la paperasse qui l'attendait sans demander son reste. L'expédition organisée par Serpiente aurait lieu dans les prochains temps, nul doute là dessus, mais notre jeune héros laissait le Capitaine de la septième division prendre les devants pour parler des modalités car c'était l'homme à la cicatrice le patron sur cette mission. Cependant, Akihiko devait déjà plus parler de cette incursion en territoire ennemi avec sa vice-capitaine. Ainsi il envoya l'un de ses hommes avec un papillon des enfers convoquer Arisu.

Le Capitaine se replongea ensuite dans ces papiers. Alors qu'il rédigeait un document des coups secs résonnèrent à la porte de son bureau. Le Kirito s'apprêta à parler mais il eût à peine le temps de lever la tête et de fixer de ses yeux gris la porte que celle-ci s'ouvrit rapidement laissant apparaître sa subalterne. Elle effectua un mouvement étrange, Kirito sentit aussitôt une libération d'énergie dans la pièce sans pour autant parvenir à déterminer ce qu'elle venait de faire, puis la seconde qui suivit elle s'avança alors vers lui. Elle s'assit sur une chaise face au bureau et posa sur ce dernier le papillon des enfers qu'il venait de lui envoyer désignant un mot : « gamine ». Le Vizard haussa légèrement un sourcil. Il n'avait pas le souvenir d'avoir écrit ce mot... Nul doute que son autre lui, lui avait encore joué un tour. Un tour qui avait, semble-t-il, fait sortir de ses gonds Arisu car le Capitaine constata qu'elle semblait fulminer. C'était la première fois qu'il la voyait dans un tel état et cela le surpris légèrement. Akihiko sans dire un mot lâcha sa plume et se redressa dans son fauteuil prêt à entendre ce que la jeune femme avait à dire.

Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle avait sacrément de choses à dire. Le Kirito l'écouta sans broncher tout le long, son visage était calme et serein d'un bout à l'autre du discours mais il n'affichait pas son sourire habituel, cela aurait sans doute encore plus énervé Arisu. Il avait également fixé la jeune femme de ses yeux gris étincelants durant toute sa tirade. Lorsqu'elle eût fini le Vizard ne répondit pas immédiatement. Il se leva et sortit deux tasses d'une armoire qu'il posa sur le bureau puis il récupéra sur une table basse une théière encore chaude et y versa le breuvage. Il avança une tasse vers Arisu, l'invitant à boire si elle le souhaitait, puis il se rassit et porta sa propre tasse à ses lèvres et souffla légèrement dessus. C'était trop chaud pour être bu pour le moment. Les yeux impénétrables de l'ex-scientifique fixèrent alors avec intensité sa vice-capitaine.

Très bien. Je m'excuse de mon comportement, j'en prends bonne note et je ferais des efforts, vous avez ma parole. Souhaitez-vous ajouter autre chose ?

Akihiko était d'un calme olympien. Il avait dirigé une division de scientifiques, des gens tous plus fous les uns que les autres avaient été sous ses ordres et il avait dû faire face à des situations Ô combien plus problématiques. Quand un type faisait sauter la moitié d'un bâtiment puis affirmait que c'était pour le bien de tous et qu'il menaçait de mort le Kirito si ce dernier l'empêchait ensuite de recommencer on apprenait à relativiser. Certes, il était surpris par la colère aussi violente que froide de sa subalterne, mais il la comprenait. Sa maladie mentale lui avait déjà joué ce genre de tour par le passé et nul doute que cela recommencerait. Par ailleurs, le Kirito avait compris depuis longtemps qu'il ne pouvait pas plaire à tout le monde du premier coup. Un dirigeant ne pouvait pas, et ne devait pas, faire l’unanimité. Si on ne le remettait pas, lui, en question cela ressemblait plus à une dictature qu'autre chose. Arisu avait explosé devant lui ainsi cela lui donnait des pistes pour s'améliorer ensuite. C'était une bonne chose. L'esprit scientifique qui était le sien progressait ainsi par essais successifs.

Je ne prétends pas être le meilleur Capitaine qui soit, mais je n'ai en tête que le bien être de cette division, soyez en assurée Shihôin-Fukutaïshô.

A aucun moment le Kirito ne reviendrait sur l'attitude agressive d'Arisu, son Reiatsu virulent, ni sur les mots injurieux qu'elle avait tenu sur lui. Ce n'était là que de la forme et seul le fond intéressait véritablement le Capitaine de la Justice. Et le fond, ici, disait : il y a un problème ! C'était donc sa responsabilité de le résoudre, pour son propre bien, pour le bien d'Arisu et pour le bien de la neuvième division.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
 

Mise au point [Kirito Akihiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Libre] Une petite mise au point s'impose !
» La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]
» Mise au point : Mlïjev [Lynsday, Scolfield, Orcus, Solokov]
» Mise au point / Horraire prochains jours
» Mise au point ? Non... une simple affaire de jalousie. { Gailis - Merriadeck }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-