AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 A la rencontre de son soi intérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: A la rencontre de son soi intérieur   Mer 4 Mar - 21:12

Ca fait maintenant quelques jours que la discussion avec le capitaine commandant est terminé. Ca fait donc quelques jours que j'ai acquis le bankai, mais sans jamais l’utiliser. J'ai donc décidé qu'il était enfin temps de l'utiliser. Je me dois de l'utiliser. Je ne peux pas avoir un bankaï et tout ignorer de ses effets, de sa taille, de sa faculté ... Imaginons que je me retrouve face à un espada resté caché tout ce temps, et que je sois bloqué dans un espace confiné. Si mon bankaï a la taille d'un immeuble, je pourrais très bien me retrouver bloqué sans aucune possibilité de pouvoir l'utiliser. Alors non, je me dois d'être prévoyant. C'est pourquoi utiliser une suite de shunpo aussi rapide que possible afin de venir ici, échappant à tout regard indiscret. Ce qui va suivre doit rester secret. Je n'ai pas envie que des yeux indiscrets voient ce qui est sur le point d'arriver. J'arrive dans un endroit me semblant désert. Il y a deux trois arbres à gauche, un gros rocher devant moi, et une étendue de terre partout ailleurs. Je vérifie rapidement qu'il n'y a personne autour de moi. Je dégaine mon sabre. Je le tiens à l'envers. Aujourd'hui est un jour de changement, alors autant commencer de suite.

" Gaido, Furidamu. "

Aussitôt, mon sabre prend son apparence habituelle de forme libérée. Il devient entièrement noir, perd sa garde, et un cercle de ténèbres apparait autour de moi, sur le sol. Je souris. C'est la première fois que j'utilise son véritable nom de shikai. Avant, j'utilisais son nom de bankaï sans même le savoir. Mais sans jamais avoir accès à son bankaï. Enfin, j'espère. Parce que sinon, je me retrouve avec un pouvoir pourri. Maîtriser les ténèbres, et rien de plus. Ouah. Passionnant. Je regarde mon sabre, le passant devant mes yeux. La lumière du soleil se reflète dessus et gêne mon regard. Allez, c'est parti. " Bankaï, Kurayaminonakade karera o michibiku , Furīdamu " Dès lors, je ressens un truc bizarre. Un frisson dans mon dos. L'air qui semble devenir un peu plus froid. Le silence autour de moi. Ma gorge qui devient plus humide. Le soleil qui se cache. Le vent arrête de souffler. Sans prévenir, une détonation. Le ciel s'écarte. La poussière se lève et bloque ma vue. Impossible de voir ce qui se passe. Mon reiatsu qui s'élève sans prévenir. Un vacarme trop important pour mes oreilles. Et d'un seul coup, tout redevient à la normale. Je baisse les yeux. Mon zanpakuto n'a pas changé. Rien n'est diffé ... Hey ! Attendez un peu ! Le cercle ! Le cercle qui représente les pouvoirs de Furidamu, il a grandit. Sa taille a été décuplée. Il doit faire dans les trente mètres je suppose. Chouette. Mais ça change quoi en fait ? J'ai juste gagné un pouvoir plus grand, qui va plus loin ? Et ... c'est tout ? C'est ça, mon bankaï ? Plutôt d'la merde ... Quand j'vois Krow qui invoque un géant, Shinjiro qui contrôlait le métal, Shu qui dirige le feu, Taka le vent ... J'me dis que le seul truc qui change, c'est la force de mes pouvoirs. Youpi ! www.pouvoirdemerde.com. Mon zanpakuto se matérialise.

" Hey ! Arrêtes de m'insulter tu veux.
Bah quoi ? Dis moi que c'est pas vrai.
C'est même pas faux.
C'est même vrai.
Tu penses vraiment que c'est tout mon pouvoir ? Tu te plains, tu fais que ça du matin au soir. C'est sûr que c'est plus facile de se plaindre que de se bouger le cul. T'as essayé au moins, avant de critiquer ? T'as bougé pour voir ? T'as lancé des attaques ? Utiliser des techniques ? Alors avant de critiquer, essaie ce qu'on te donne. Sinon tu te débrouilles tout seul. Les ténèbres prennent leur puissance dans la haine, la colère, la rage. Les sentiments négatifs les alimentent. Et ça permet de créer des portails pour absorber des choses, ou même des personnes. "

Vlouf. Il disparait comme il est arrivé. Il fait chier. Néanmoins, il a raison. Mais QUOI ?! Absorber des personnes ? C'est possible ça ? J'ai la réponse deux secondes plus tard lorsque je tombe dans mes ténèbres et me retrouve plus loin. Mon disque sous mes pieds n'a changé. Le décor, par contre, oui. Je suis de l'autre côté du rocher. Comment je le sais ? Facile. Le rocher est derrière moi à présent Alors que jusqu'à il y a deux secondes, il était devant moi. Je n'ai pas utilisé de shunpo, donc j'en déduis que c'est lié au pouvoir de mon zanpakuto. Je regarde ce dernier, surpris.

" C'est toi qui a fais ça ? Tu m'as téléporté ?
Tu n'écoutes donc rien. Pas téléporté, absorbé. Tes molécules ont été divisées au niveau cellulaire pour être rassemblé plus loin après une translation. Une photocopie quoi.
Une photocopie ne vaut pas l'originale. J'suis plus moi même, c'est ça que tu dis ?
Si, bien sûr. "

Il m'explique en quoi consiste le pouvoir nouvellement acquis. J'en suis ravi. J'ai rien de démesuré, donc je peux l'utiliser n'importe où. Pas de restrictions à la con, genre l'arme qui devient plus longue ou quoi. Elle reste la même. Le bonus ? Je peux lancer les ténèbres par moi même. J'ai d'ailleurs lancé plusieurs techniques pour voir. Et franchement, ça fou les jetons. Cette sensation qui parcourt mon corps, cette impression de pouvoir. J'ai jamais ressenti ça avant. Je décide de rester là et de m'entraîner autant que possible. Je ne sais pas quand je devrais l'utiliser, alors autant être prêt au plus tôt. Si ce monstre de hollow revient, un bankaï de plus ne fera pas de mal. Furidamu m'explique encore deux trois choses, m'explique des potentielles techniques et me conseille. Je ne l'ai jamais vu comme ça. Il a presque l'air ... content. Je découvre deux nouvelles techniques que j'essaie aussitôt. Si les premières parties du bankaï me plaisaient, l'autre beaucoup moins. Les techniques sont bruyantes et voyantes. Impossible de les rater si on est pas trop loin. Ca signifie que si je les utiliser, je suis sûr d'attirer l'attention. Merde. Je cherche comment y remédier, mais sans trouver de réponse. Je m'entraîne durant plusieurs heures, jusqu'à ce que je sois épuisé. Aussi, je décide de rentrer à pied, et je n'utiliser de shunpo qu'une fois arrivé aux limites du Rukongaï.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho
 

A la rencontre de son soi intérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Au-delà du Rukongaï-