AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 [Mission 11] Du ménage à faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Rang : Commandeur des Reapers

Messages : 5
MessageSujet: [Mission 11] Du ménage à faire   Ven 6 Mar - 18:36

    — Ah ouais, c'est vraiment moche, ces merdes.
Il en avait entendu parler, avait lu des rapports, mais c'était quand même autre chose de les voir en vrai. Ces foutues Chimères étaient proprement immondes – et encore ; il ignorait que celles-ci étaient une forme évoluée des premiers modèles. Qu'ils soient « plus regardables » était au nombre des améliorations, même si ça se jouait à peu de choses. Plus nombreux, aussi. Une vraie légion, cette fois. Or, quoi de mieux qu'une armée par répondre à une autre ? Raison pour laquelle Connor avait emmené ses propres troupes en balade.

Ses meilleurs soldats, triés sur le volet, pour purifier Tokyo de la vermine qui y régnait. Une opération autrement plus noble que le « nettoyage » auquel il avait assisté de la part des Shinigamis quand il était encore là-haut... Leur nombre, leur gueule, le commandeur s'en foutait royalement : ils ne seraient plus que viande morte bien assez tôt. D'où qu'ils viennent et quoi qu'ils viennent foutre ici, ils n'en auraient pas le luxe. Le sieur Hemmingworth ne faisait pas dans la dentelle, et ils allaient bientôt l'apprendre à leurs dépens.
    — Protégez les humains ! Il parait qu'ils ne s'attaquent qu'aux puissances spirituelles, mais on sait jamais avec ces machins-là.
Non qu'il ait déjà vu quoi que ce soit de comparable. Pour lui, ils ressemblaient aux enfants bâtards de Hollows et d'Arrancars – deux fois plus de raisons de les détester. Vaguement humanoïdes, mais toujours avec ce masque hideux sur la gueule... On lui avait rapporté que c'étaient probablement des humains ayant muté, mais le Commandeur ne faisait pas dans le sentiment. À ce stade, il n'y avait plus rien à faire pour eux. Le mieux qu'il ait à leur donner était encore de les exterminer pour qu'ils aient droit à un semblant de paix.

Malgré la vitesse à laquelle ils s'étaient organisés, ils n'étaient pas seuls sur les lieux. Il savait qu'Asuna avait eu maille à partir avec les Fullbringers Tokyoïtes, mais n'était pas sûr qu'ils jouent pour autant dans la même équipe. D'abord les Shinigamis, puis les humains... Il voyait même un ou deux Quincys, là-bas dans le fond. Merde, est-ce qu'il fallait que tout le monde vienne foutre son nez dans ses affaires ? Comme s'il avait deviné sa pensée, le grizzly qui lui tenait lieu de totem poussa un grognement d'approbation. À moins que ce ne soit l'idée de rentrer dans le lard de ces abominations qui le mette en joie par avance, allez savoir.
    — Espérons qu'ils nous emmerdent moins que les autres danseuses en robe.
Connor ne gardait pas un bon souvenir de son séjour un Rukongai, c'était le moins qu'on puisse dire. Non qu'il ait besoin d'une raison pour être amer, c'était un peu comme une seconde nature chez lui, mais leurs collègues orientaux n'avaient rien arrangé. Foutus bridés, même pas là pour protéger leur bout de territoire. C'était bien la peine de le leur avoir laissé. Si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait eu beaucoup à leur dire... Mais avant ça, il avait autre chose sur les bras dont il lui fallait se débarrasser. S'adressant aux bataillons éclectiques mais ordonné que les Reapers formaient dans son dos, il s'alluma un cigarillo.
    — Allez, nettoyez-moi ces saloperies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Sam 7 Mar - 0:38

Il est de ces bizarreries dans ce monde... Notamment ces espèces de larges planches où des gens avaient trouvé le moyen de se loger. Ça avait l'air bien grand à l'intérieur, mine de rien. Des paysages tous différents ; comme les individus se suivant, par ailleurs. Ce n'était pas sans titiller sa curiosité. Qui dit curiosité, dit questions. Conclusion logique, il lui arrivait de leur parler. Du moins, essayer, car ces petits humains prenaient un malin plaisir à l'ignorer ; au point qu'un jour, elle tente de sortir l'un d'eux de cet espèce de truc. Une sale tête que Muda fit au réveil, incapable de se souvenir de ce qu'il s'était passé. Pourtant, les indices ne manquaient pas. Un trou béant dans la planche. Son bras brûlé. Et assez gravement, qui plus est. Nul besoin d'un dessin.

Une leçon de tirée dans cette histoire. Les petits bonhommes dans ce bidule, fallait pas les déranger. Et à observer ses semblables, l'usage était de les écouter parler, sagement. Par mimétisme, s'exécuter. Qui sait, si les personnes censées le faisaient, et avec tant d'attention, c'est qu'il y avait quelque chose à en tirer. Ainsi pouvait-on observer une jeune femme à l'apparence lugubre se tenir des heures devant les vitrines d'une boutique télévisuelle, de quoi inquiéter leur gérant. À tort, car elle ne faisait de mal à personne la Muda. L'expression comme lobotomisée. S'il n'y avait sagesse à considérer de ce nouveau rituel, on pouvait tout de même reconnaître que ça avait cette qualité extraordinaire de stériliser les pensées. Et quand ces dernières sont assez toxiques pour agiter de vieilles habitudes, nuisibles à la bonne longévité de ses compères, ces planches devenaient le meilleur inhibiteur qui soit.

Seulement, pas cette fois. Aux écrans, ce qu'ils appelaient « actualités ». Autant dire que la diffusion des rues familières de Tokyo ne furent pas sans changer son expression. Une expression qui vira en une rage muette après que soit spécifié le fond du reportage. Ramenée à ce qui l'avait obsédée des semaines – la disparition soudaine de Calum – ainsi qu'à sa justification alors estimée et assimilée. Les responsables de ce chaos. Enfin, la créature pouvait donner un visage au geôlier, voire au bourreau de son tuteur. Avec, le moyen de le sauver ?

Car oui, les choses étaient fin claires pour Muda. Peu importe les obstacles, elle arracherait toutes les carotides nécessaires si dans l'optique d'atteindre son objectif. Sur cette base, partir à sa recherche. Dès lors, tomber sur la première impasse. Sa localisation. Elle pouvait toujours questionner les passants, nul n'était en mesure de lui donner l'information cruciale. Souffrir d'une frustration d'autant plus forte que la résolution de son problème semblait à portée. En même temps, l'idée de plus en plus délicate à réprimer qu'il était probablement trop tard pour agir. Un indice à cela, de n'être simplement capable de retrouver sa trace, là où elle avait absorbé un échantillon de son sang. Obnubilée, il est impossible de la sortir de son état d'esprit. Le temps n'y change rien. Au contraire, il cristallise le ressentiment, l'aggrave. Demeure cette attente inespérée d'une opportunité.

Une explosion de reiatsu. Cette signature énergique... reconnaissable d'entre mille. La réaction ne se fait pas attendre. Quelques bringer light, et déjà, la chasseresse peut toiser ses proies du haut d'un gratte-ciel. Une situation malgré tout différente de la dernière fois. D'abord, nulle trace de ces shinigamis. Ensuite, la présence de ces étrangers. Des alliés ? Selon toute vraisemblance. Et ils ne seraient pas seuls. Sentir non loin que d'autres puissances s'approchaient, certaines connues. Au vu du nombre de ces monstres, des renforts ne seraient pas de trop. Attendre quoi que ce soit de ces derniers ? Une seule pensée, une seule vision. Celle de leur corps gisant sur l'asphalte, à tous. Juste cette fois, elle renouerait avec ses vieux instincts. Sans pitié.

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Sam 7 Mar - 13:56

Tokyo se révélait être à la hauteur dans sa succession de la défunte Karakura, au titre funeste de ville de l'atrocité, berceau des monstres et des types louches, théâtre de la connerie humaine et air de jeu favorite toutes races confondues. Depuis son retour de l'étranger, il n'avait toujours aucune foutue idée de là où il avait foutu les pieds, le fullbringer au teint pâle découvrait avec émerveillement les nouveautés du coin. Des bêtes hybrides, avides de chair fraîche, un mystérieux visiteur qui rase le centre-ville, et le débarquement d'une flopée de guignols amoureux des animaux, les dresseurs de pokemons comme les surnommait Barbie. Tant d'occasions de se fendre la tronche qu'il avait systématiquement raté, pour son plus grand malheur. Heureusement pour le balafré, véritable aimant à pourritures en tout genre, les chances de se rattraper ne se faisaient que rarement attendre.

Le Kichigai était en pleine expérience lorsque les reiatsus se firent ressentir. Portable volé à un adolescent en main, il tentait de reproduire ce que le dépossédé de son bien s'acharnait à faire. Écrire un long texte sur ce minuscule écran tactile. Déjà qu'il savait à peine écrire, l'exercice révélait de l'impossible sur ce téléphone. Sans compter sur le manque de confort, il y avait ces douloureux instants où une fausse manipulation faisait disparaître l'intégralité du texte. Incident qui venait tout juste de se produire. La rage qui pique aux yeux et l'envie de fracasser l'appareil furent suffisants pour le décourager et il balança l'instrument de torture à la poubelle. Qu'il aille chier. Crachant au sol, il reporta son attention sur la menace grandissante. Les puissances se rejoignaient toutes en un même point, promesse d'une lutte dévastatrice. Il en salivait d'avance. Il décida finalement de foncer les rejoindre, mais sans user de la vitesse propre à sa race. Il irait en moto, comme un gentil humain qu'il était.

Il s'en dénicha une, en réalisant ce que tout homme un peu stupide avait toujours souhaité de faire en observant passer un motard. Il lui flanqua une manchette magistrale, qui le fit valdinguer hors du véhicule. Riant aux éclats, il rattrapa l'engin et fila à vive allure au point de rencontre. Si il savait conduire ? Comme toute chose, il avait appris sur le tas. C'est dans un assourdissant crissement de pneus qu'il termina sa route, à une centaine de mètres d'une masse de créatures occupées à se mettre sur la gueule avec les soldats reapers. Il souriait bêtement, appréciant le spectacle, peu enclin pour le moment à joindre ses forces avec qui que ce soit. Il ne décelait pas la moindre trace d'énergie de Blondie, ce qui signifiait qu'il était libre de ses mouvements cette fois. Personne pour l'empêcher de s'abandonner à ses pulsions primaires, ni pour décider à sa place sur qui déversait sa haine.

GIAH-AH-AH-AH-AH-AH-AH !

Il avait bien l'intention d'en profiter.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : ♐ Survivor Quincy ♐

Messages : 94
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Sam 7 Mar - 15:28

Cela aurait pu être de nouveau une journée comme une autre. Une journée ordinaire dans un pays un rien ordinaire pour un homme ordinaire. Sauf que l'ordinaire ne faisait plus vraiment parti de son monde et ce, depuis un certain temps déjà. Un soupir passa ses lèvres alors que son téléphone portable – étonnement résistant au vu de ce qu'il avait subi – vibrait dans sa poche, émettant une symphonie de son dissonant. Il savait bien qui l’appelait. Depuis le dernier incident qui avait secoué la capitale nippone, engendrant moult interrogations et méfiances de la part des japonnais et du monde, sa mère ne cessait de s'inquiéter. Et honnêtement, il était difficile de lui donner tord sachant ce qu'il avait vécu depuis plusieurs mois... Courageusement, il décrocha pour laisser sa mère déverser son flot de questions, de l'éternel tu vas bien au plus inquiet comment ça se passe aujourd'hui. Il n'aurait pas pensé que toutes ces années à nier un pan total de son univers ferait de lui un si bon menteur.

Ça va, ne t'en fais pas. Les études aussi, oui. Ça s'est bien calmé depuis. C'était tellement faux. Tout allait de mal en pis et il lui paraissait que sa vie partait totalement de travers depuis quelques mois – depuis cette nuit. Et la dernière catastrophe qui avait frappé Tokyo avait secoué la Terre entière. Le regard de la communauté international ne rendait leur position que plus précaire encore, tout du moins était-ce son cas personnel. Il n'était pas un habitué comme cela semblait être le cas de Melody ou même de Liz et de son chaperon. Mais ignorer n'était plus possible non plus, quand bien même cela ne l'aidait il pas à plus appréhender la menace qui pesait sur leurs épaules. Comment aurait-il pu en parler à ses parents dont les préoccupations étaient si terre à terre, si normale ? Si sa mère avait été en vie, est ce qu'il aurait pu lui en parler … ? Un sourire désabusé vient couvrir ses lèvres alors qu'il s'éloignait du campus sur lequel il avait eu ses derniers cours de la journée. En temps normal, il se serait rendu à son travail et aurait passé le reste du temps dans le petit bar-restaurant qui l'avait engagé. Sauf que ce dernier n'était plus depuis le déferlement de puissance du Quincy et l'Aleksander se retrouvait dans une position inconfortable. Il ne leur en avait pas parlé. A quoi bon ? Hormis les inquiéter inutilement – voir de les faire débarquer tout bonnement sur le sol nippon – cela ne ferait rien du tout. Et puis il n'était pas seul, au moins, pour supporter tout ça. Sans l'aide de la chanteuse, nul doute qu'il aurait été dans une situation franchement catastrophique.

Il laissa encore sa mère discourir sur le fait qu'il pouvait tout lui dire, qu'il serait préférable pour lui de rentrer en Allemagne mais elle savait que c'était totalement vain. Klaus n'était pas le genre d'homme à tout abandonner et il entamait sa dernière année d'étude, pas question de reculer maintenant, même si il s'exposait au danger. Et puis il avait des raisons plus secrètes qui le poussait à demeurer au Japon. Ça avait, cela dit, de quoi rester surréaliste. Tout comme l'impression funeste qui l'accablait depuis plusieurs minutes, une impression qu'il connaissait bien pour l'avoir déjà ressenti. Je dois te laisser maman. Il ne lui laissa pas le temps d'en dire plus, raccrochant immédiatement – quitte à se faire engueuler la prochaine fois qu'il l'aurait, il n'en avait que faire pour l'heure. Les battements de son cœur s'étaient tus un instant avant de s'emballer et son portable disparu dans la poche de son manteau. Il devrait peut être appeler Liz, mais il se doutait qu'elle ne tarderait pas, elle était plus douée que lui pour ressentir ce genre de chose. La scène qui se déroula face à lui, en plein milieu du centre Tokyoïte était aussi surréaliste que les fois précédentes. Encore. Encore une fois, un carnage mais cette fois ci, les chimères paraissaient s'en prendre à des êtres accompagnés... d'animaux. Des shinigamis ...?

Des chimères. Encore. La mâchoire du jeune homme se crispa alors qu'il sentit l'arc d'obsidienne venir s'installer entre ses doigts tel un familier trop heureux de pouvoir agir. Il n'était pas le seul humain présent. Il reconnaissait ce rire bizarre, tortueux. Il n'y avait plus vraiment de journée ordinaire dans sa vie. Il allait devoir s'y faire un jour...

_________________

Avatar par Melody ♥
Seidai Haya - PNJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2696-klaus-m-aleksander

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Lun 9 Mar - 14:40

La jeune anglaise avait un peu de mal à se remettre « dans le bain » depuis les révélations d'Hans et sa capture. Elle ne sortait plus beaucoup, sa bonne humeur nettement mise à l'épreuve. Non seulement que ce soit le gouvernement japonais qui soit à l'origine de ces chimères, expériences menées sur des humains, mais également que des Quincys y soient mêlés. N'y avait-il pas déjà assez de problèmes comme cela à régler ? N'était-ce pas assez que les hordes Hollows paraissent sans fin ? Les hommes eux-mêmes ne se créaient-ils pas assez de guerre seuls sans avoir pour autant besoin de se mêler du monde spirituel ? Forcément, la destruction de Karakura avait été une première fuite, qui avait donné des idées à certains. L'humanité ne pouvait pas s'en empêcher : saisir la moindre possibilité de créer une arme capable de leur donner l'avantage sur d'hypothétiques ennemis, ne faisant pourtant partie que d'une seule et unique race, un seul et unique peuple couvrant le globe entier. De tout temps il en avait été ainsi ; une grande partie des avancées scientifiques ont été faites dans le cadre de recherches militaires, remontant à l'évolution des métaux afin de constituer de meilleures armes et armures, il y a de cela plusieurs millénaires.

Cela va pourtant beaucoup trop loin à présent. La puissance du monde spirituel n'a rien à faire dans les conflits du plan terrien. C'est une force qu'ils ne peuvent maîtriser, mais qui surtout ne doit pas servir à cette échelle. Les pouvoirs des Quincys et des Fullbringers doivent servir à protéger les humains, tous les humains, des menaces provenant du monde creux. Certainement pas pour s'ajouter à la bombe nucléaire dans l'arsenal de quelques mégalos. De plus, la situation était en train de devenir hors de contrôle, l'opinion publique se doutait à présent que quelque chose se tramait sans pourtant savoir exactement de quoi il s'agissait encore. Mais il n'était plus temps de faire montre de ses pouvoirs sans y réfléchir à deux fois. Il devenait en effet difficile d'espérer que de rares témoins se disent avoir rêver, avec tout ce qui s'était accumulé au cours des dernières semaines à Tokyo. Elizabeth n'en sortait presque plus, surtout avec ces « murmures » qu'elle ressentait depuis quelques temps. Elle scannait régulièrement les énergies spirituelles, mais peu avant qu'Hans devienne une menace vite réglée – mais balayant tout de même un quartier entier – de nouveaux types d'énergie sont apparus. Faibles, très faibles, mais nombreux. Impossible de savoir de quoi il s'agissait encore, et si c'était une autre menace, il fallait se tenir prêt, tout en évitant de devenir une cible trop facile.

Au risque de devenir paranoïaque… Mais cette attente allait s'achever. Car aujourd'hui, c'était une véritable explosion, un feu d'artifice. Ces murmures devinrent des cris, en réponse aux chimères les plus puissantes à ce jour. Un seul regard suffit entre elle et Thomas pour que la décision soit prise. Il était impensable de rester à l'abri dans une situation telle que celle-ci, où les possibilités d'en apprendre plus ne manqueraient sans doute pas. Plusieurs endroits dans la ville, une attaque de grande envergure. La Quincy se fixe sur Klaus, tant qu'à se battre autant être auprès de celui qui pourrait potentiellement en avoir besoin, et ce même si Liz l'estimait capable de se débrouiller seul. Non loin, cet énergumène étrange qu'elle avait pu affronter, et face à qui elle s'était imposé facilement à l'époque. En voilà au moins d'eux qu'elle situe, mais pourtant elle ne dit pas un mot, ne faisant que s'armer de son arc énergétique. Thomas quant à lui avait eu pour consigne de rester pour l'instant à l'écart. De saisir les opportunités lorsqu'elles se présenteraient pour être utile. Pas la peine qu'il se dévoile pour le moment. Mieux vaut qu'il reste caché et n’apparaisse qu'au moment où il sera le plus utile, profitant alors de la surprise.

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Lun 9 Mar - 19:00

Peu de temps s'était écoulé depuis la dernière fois. Et pourtant déjà les chimères frappaient de nouveau. Mais point de certitudes du côté de leurs adversaires : celles-ci n'étaient pas comme les anciennes. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, elles paraissaient plus... humaines. Peut-être à cause des grossiers morceaux de tissus drapés autour de leurs corps de toutes tailles et toutes formes, couvrant ça et là leur peau assombrie par la captivité, les expériences ou quelques raisons que ce soit. Certaines avaient même des cheveux. Une chose toutefois n'avait pas changé : le masque d'os sur leur visage, qui trahissait leurs origines.

Cependant, elles ne furent pas laissées libres longtemps : rapidement, des empêcheurs de tourner en rond se mêlèrent de la chose, ces Reapers récemment installés à Tokyo. Ils s'en sortaient plutôt bien, empêchant les Chimères d'assouvir leur appétit... Mais de nouveaux potentiels spirituels débarquèrent, et ceux-ci semblaient de prime abord beaucoup plus accessibles : ils n'étaient qu'humains. L'intellect des êtres hybrides n'était pas encore assez grand pour sentir la menace. Les créatures ne voyaient qu'une chose : des repas servis sur un plateau d'argent.

Deux femmes, deux hommes, certes. Si la majorité des Chimères avaient à faire aux Reapers, certaines, mus peut-être par un instinct supérieur, se faufilèrent hors de la mêlée et concentrèrent leur attention sur leurs cibles. Environ une dizaine, pour l'instant, mais d'autres pouvaient surgir à tout moment. Et le ballet commença donc. Une première chimère se jeta sur le plus costaud des deux hommes, ouvrant une mâchoire emplie de rangées de dents acérées, tandis que deux autres se glissaient derrière lui pour s'emparer de ses membres antérieurs et l'empêcher de se défendre correctement.

Sur la jeune femme à l'air lugubre, c'est deux Cero qui partirent, dans un semblant de collaboration. Sans doute ces créatures là préféraient dévorer la chair cuite. Une chimère chevelue, à l'allure vaguement féminine, plongea sur le second homme, toutes griffes dehors, tandis qu'une Chimère masculine procédait de la même façon, mais dans son dos. Enfin, la seconde jeune fille aurait droit à une violente baffe d'un chimère à l'apparence musculeuse, tandis qu'une seconde, plus élancée, se propulsait sur elle et ouvrait elle-aussi sa gueule pour la mordre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Lun 9 Mar - 23:43

Toiser les parasites fourmillant dans tout le quartier. Très clairement, ces alliés de circonstances étaient débordés devant le nombre de macchabées ; une partie d'entre eux se dispatchant en vue d'aller à la rencontre de ses semblables fullbringers. Ne s'attarder sur aucun d'eux, individuellement. Pas même ceux joignant leur force dans l'optique d'atteindre la prédatrice par le biais de tirs d'énergie. Fuir ? Ses pulsions meurtrières l'en interdisaient. Au contraire. Se pencher doucement vers l'avant, pour tomber tête la première vers les masses lumineuses parties la meurtrir. Les contourner ? Le moins du monde. À la place, faire éclater son reiatsu devant la plante de ses pieds. Une propulsion, puis deux. Juste assez pour lui conférer une vitesse telle qu'elle passa au travers de l'attaque, faisant se dissiper la moitié de son potentiel intrinsèque.

L'obstacle passé, foncer en direction de ses agresseurs ? Ne leur avoir prêté à aucun moment une once de son attention. Simplement, fendre les airs en piquet, son regard se fixant alors sur une proie en train de malmener un homme aux cheveux délavés. Taire sa pression spirituelle. Se redresser dans les airs. Charger son énergie interne dans ses pieds. Ajuster sa position. Tant d'éléments qui permirent de donner vue sur un projectile s'écrasant à toute vitesse sur l'un de ces morts vivants, le tout dans un fracas qui faisait penser à l'explosion d'un obus. Et la comparaison n'était pas fortuite, à l'instar du cratère maintenant dessiné sur le bitume.

La poussière brouille la vue l'espace de quelques secondes, révélant bien vite la silhouette d'une femme. Que cette dernière se redresse, l'habit malmené, la chair encore fumante ; son attitude ne trahissait pourtant pas l'ombre d'une douleur. La souffrance physique était de toute bien douillette par rapport à celle de l'âme. Une fureur susurrante, dont le cri silencieux se lisait entier dans son regard. Sous ses pieds, signe de vie. Une main tremblotante, luttant pour s'élever. Visiblement, s'il ne restait plus grand chose du torse de sa cible, force était de constater l'insuffisance du coup porté. Une vitalité notable, à moins que ce ne soit là que l'expression d'un miracle. Peu importe, cela n'avait que trop duré. Un coup de pied écrasant, et son crâne délivrait son contenant, laissant au bourreau une sensation de viscosité qui lui était commun.

Un instant, tourner son visage vers son semblable, encore que son énergie spirituelle montrait une particularité. Selon toute vraisemblance, de la même espèce que celle se trouvant non loin de là. Là n'était pas l'important, de toute ; son souci présent étant surtout de distinguer les ennemis du reste. D'allié sûr,– sans le rendre fiable pour autant – elle ne pouvait compter que Ganryu, le seul visage vraiment connu pour la cannibale. Malgré tout, cela n'allait sûrement pas l'amener à raisonner en équipe. Dans ce capharnaüm, elle était seule, et quiconque la menacerait verrait son sang servir d'exutoire à sa rage sourde.


Spoiler:
 

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Mer 11 Mar - 11:07

Si Melody n'est pas présente, d'autres ne manquent pas à l'appel du sang. À la vue de la fillette à la chevelure ébène, toujours aussi sale en apparence, aussi sauvage, le colosse sourit. Il la connaît que très peu, ne la croisant que furtivement à l'institut, mais connaît son potentiel. Il n'y a pas meilleur allié pour perpétrer un massacre. Muda n'est pas la seule tête connue, le type avec qui il s'était amusé un soir était là également, visiblement attiré par les embrouilles. Ou alors leur petit jeu de la dernière fois lui manquait, et il cherchait à renouveler l'expérience. Malheureusement, il devrait se contenter d'espèces d'humains foireux à la place d'un bon gros hollow. Ultime visage connu, plus déplaisant, la gonzesse à la teinture de tignasse couleur pétasse. Désagréable souvenir que leur rencontre, la Quincy probablement coincée des miches, ayant refoulé Ganryu presque immédiatement après son arrivée à la soirée.

Au moins connaissait-il sa puissance, à défaut d'avoir pu faire démonstration de la sienne. Peu rancunier pour l'heure, il ne chercha pas à attirer l'attention des autres fullbringers sur lui. Il n'en aurait de toute façon pas eu le temps, les bestioles hideuses lançant la charge, le sélectionnant comme première cible. Le Kichigai renversa la tête de côté, tandis qu'une des monstruosités bondissait, gueule grande ouverte. Dubitatif, le rouquin s'interrogeait, était-ce avec ces dents de guignols qu'elle comptait le bouffer ? Pas moyen. Surprise, deux hybride l'aggripèrent aux jambes, afin de le clouer au sol. Idée de con, il n'avait pas l'intention de bouger. Les crocs se plantent dans la chair, font gicler le sang, l'épaule gauche est touchée. Une belle morsure, mais pas si grosse que devait l'espérer la chose. Ganryu est du genre résistant. Et la bête le sait, alors elle tente une seconde fois, mais se heurte à l'avant-bras droit de sa cible.

Échec, encore. Le regard amusé du psychopathe croise les yeux du demi-hollow, masculin à en croire sa morphologie, et ils hurlent. L'un de désespoir et frustration, l'autre de plaisir. Joie terrible qui l'envahit car sonne l'heure de rendre les coups. S'extraire des entraves sur ses membres inférieurs, dans un premier temps. D'un Bringer Light, il se propulse vers l'avant, son vis-à-vis solidement accroché à son bras. La puissance de sa technique suffit tout juste à faire lâcher prises à ses agresseurs et à s'en éloigner de quelques mètres. Largement suffisant pour frapper sans être gêné. D'abord, rendre la morsure en tentant de déchiqueter le cou de la bestiole à son tour. Pas de raison que seuls eux s'amusent. Il enchaîne en empoignant les mâchoires de son adversaire de ses mains. L'idée, les séparer l'une de l'autre. Alors la main gauche pousse vers le bas et la droite vers le haut jusqu'à ce que cela craque.


Spoiler:
 

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : ♐ Survivor Quincy ♐

Messages : 94
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Mer 11 Mar - 20:28

Comme il l'avait pensé, il n'avait guère eu besoin d'appeler l'anglaise pour que cette dernière ne soit attirée sur les lieux du massacre. Il lui offrit un regard et l'ombre d'un sourire qui se voulait amicale – un salut silencieux. Il ne se sentait pas forcément l'esprit à discutailler avec Liz, la scène se passant vraisemblablement de commentaire. C'était la troisième fois qu'il faisait face à ces chimères, mi-humaine et mi-hollow. Jamais deux sans trois, songea t-il avec un rien de cynisme, non sans en éprouver un malaise certain. Il se retranchait derrière ses pensées sarcastiques dans l'espoir d’apaiser la morsure cuisante. Lever le bouclier de colère pour faire face à ces êtres qui avaient été de simple humain dans un passé pas si lointain. Le savoir rendait l'instant d'autant plus troublant. Là, il se tenait debout face à des monstres qui avaient été façonné, tordu, détruit. Il n'avait pas oublié. Rien. Mais que pouvait il faire au juste hormis défendre chèrement sa peau ? Il savait. Comme Melody. Comme Liz. Comme Thomas. Après tout, c'était vers eux qu'ils s'élançaient aussi, comme les bêtes assoiffées qu'elles étaient devenues, meurtrières.

Mais cette fois, le trouble ne viendrait pas hanter son cœur. Non pas qu'il était insensible à l'humanité se dissimulant derrière les faciès masqués, bien au contraire. Toujours, cette vérité demeurait accrochée à son esprit, incapable qu'il était d'en ôter l'amertume. Il ne le souhaitait pas davantage. Il devait se souvenir. Toujours. L'une des créatures à l'allure plus féminine s'élança vivement vers lui et l'allemand parvint à se dégager de son assaut d'un vif hirenkyaku de côté qui cependant, ne parvint pas à l'éloigner de celui qui vint cueillir son dos. Le feu de la griffure vint lécher sa conscience, annihilant un instant ses réflexion alors que la femme à l'allure lugubre – elle lui faisait un peu penser à Sadako d'ailleurs – n'attaqua son agresseur. Il ne l'avait pas vu à vrai dire avant que l'attaque directe ne malmène son adversaire tout autant que le bitume sur lequel elle s'était écrasée. Littéralement tombé du ciel comme un sombre ange - mais ce n'était pas là une shinigami, elle était humaine, comme Melody. Son arc d’obsidienne entre ses doigts, Klaus adressa à la jeune femme malmenée mais n'en semblant guère troublée un signe de tête en guise de remerciement pour son aide salutaire, avant de passer lui même à l'assaut. Il devait prendre plus garde à son environnement, examiner, observer et ne pas se laisser distraire ni par les cris de violence de l'énergumène rocheuse, ni par la violence des êtres accompagnés de ces animaux... Ni rien d'autre. Juste l'instant, juste ce moment, il n'était pas invulnérable et même si il avait connu pire attaque il n'y avait pas si longtemps et qu'il s'avérait plus résistant que la moyenne grâce à son héritage, il n'en demeurait pas moins mortel. Faiblement mortel, combattant en apprentissage plus que guerrier émérite.

Vivement, il récupéra entre ses doigts un gintô qu'il activa immédiatement en bandant son arc. Le reishi emprisonné à l'intérieur de l'objet se libéra pour venir alimenter le trait de lumière qu'il fit apparaître et c'est sans questionnement futile qu'il laissa ce dernier filer vers sa cible. Non pas une seule flèche unique en réalité comme cela aurait dû être mais une centaine d'autres qui se firent pluie battante vers la chimère féminine qui l'avait attaqué, profitant de la puissance de l'offensive pour l'éloigner de sa position. Il avait appris qu'un Quincy n'était pas un archer ordinaire mais il n'en demeurait pas moins plus adepte du combat à distance – au contraire de sa consœur ci présente. Il lui fallut un instant de plus pour relâcher une nouvelle flèche, unique et concentrée qui vint se ficher dans le masque blanc du même monstre. La clouer sous un déluge de flèche pour espérer placer un coup plus précis, plus potentiellement mortel. Son estomac se contracta malgré lui alors qu'une réminiscence lointaine vint l'accabler. Serrer les dents pour accuser le coup, pour contrer cette émotion délétère qui ne cessait vraiment de s'abattre sur lui. Oublier. Se concentrer. Juste laisser parler son arc et ses traits d'énergies.

Il savait pourtant. Il savait juste qu'il ne pouvait pas faire autrement, que leurs survies à tous se jouaient ici. C'était bien la raison pour laquelle il parvenait à attaquer. Il le comprenait parfaitement, en avait que bien trop conscience. C'était si pitoyable. Mais la douleur elle, demeurait toujours finalement. Qu'importe les mots ou les pensées.

Ne plus penser, juste attaquer. Apprend. Oublie.


C'est parti !:
 

_________________

Avatar par Melody ♥
Seidai Haya - PNJ:
 


Dernière édition par Klaus M. Aleksander le Ven 13 Mar - 14:19, édité 1 fois (Raison : Y'a'plus Thomas, pardon ! (ne pas faire un post en étant fatigué))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2696-klaus-m-aleksander

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Ven 13 Mar - 13:51

Citation :
Non Klaus, Thomas n'est pas à côté de Liz comme dit dans le précédent post Smile

Apparemment ce serait donc du chacun pour soi. Alors qu'ils étaient plusieurs dans ce périmètre, les chimères autour d'eux étaient plus nombreuses encore, aussi auraient-ils tous de quoi faire sans avoir à se mêler des autres, du moins dans un premier temps. Thomas était toujours à l'écart, à l'abri des regards, caché et prêt à agir dès que nécessaire. Liz s'estimait pour sa part être prête à faire face à ces créatures, et pourtant… Ne s'attendant sans doute pas à beaucoup mieux que lors de leur précédente sortie, elle fut surprise par la première offensive. Ces êtres-ci s'avéraient plus puissants encore que ceux qui avaient entouré Hans. Et la petite anglaise en récolta une violente douleur dans la mâchoire. Elle avait reculé à temps mais pas assez vite, aussi le bout des doigts de cette brute l'avait frappé d'un impact cinglant ramenant tout de suite la jeune femme à la réalité des faits : mieux valait trop en faire sans doute plutôt que de risquer de voir sa tête se décrocher. Conseil appliqué l'instant d'après lors de la charge d'une seconde chimère, évitée d'un mouvement adroit, aussi rapide que Liz le put.

Ainsi écartée du danger, ce fut alors le moment de contre-attaquer. Grâce aux informations laissées par Hans, elle savait qu'il n'y avait plus rien à faire pour les chimères. Qu'il ne s'agissait plus d'êtres humains, et qu'en conséquence de quoi il fallait les traiter comme de simples Hollows : non seulement les abattre les empêcherait de faire du mal à d'autres humains, mais ce serait aussi une forme de libération. Il n'y aurait dès lors plus de remords à nourrir, même si leur apparence – à l'exception de leur peau foncée et de leur masque, ils avaient tout d'humains tout à fait normaux – faisait que ce n'était pas forcément facile d'oblitérer de son esprit l'atrocité de la situation. Quoi qu'il en soit, la Quincy frappa vite et fort. Son arc énergétique pointé vers la créature qui venait de tenter de la mordre en vain, elle lâcha une volée nourrie de flèches concentrées sur elle. Dans le lot, une flèche plus puissante et plus précise qui tâcherait d'en finir déjà avec ce spécimen. Peut-être était-ce trop optimiste avec ces nouvelles moutures, mais il n'y avait pas à épiloguer pour l'instant.

Ne sachant pas si l'altercation durerait ou non, il était sans doute préférable de s'armer pour de bon. Son arc disparut alors de sa main gauche, et dans la dextre vint apparaître un énorme et puissant marteau semblant presque démesurée pour la menue anglaise, semblant comme sortir de son large bracelet métallique. Ainsi armée, elle se jeta vers le colosse, et au dernier moment bascula. Elle appuya la masse de son marteau au sol, s'en servant comme appui pour se projeter dans une culbute vers son ennemi, gagnant en vitesse et en puissance dans l'opération. Là, elle chercha alors à décocher une frappe à la hauteur de sa gifle, retombant vigoureusement masse la première sur le crâne de ce titan.

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Ven 13 Mar - 17:37

Selon l'adversaire, les chimères avaient eu plus ou moins de succès. Et elles avaient rencontré plus ou moins de résistance, aussi : les guerriers tokyoïtes n'étaient pas les seuls à porter désormais les stigmates de la bataille. Certaines étaient même hors d'état de nuire pour le moment, mais ce n'est pas pour autant que les humains pouvaient s'en réjouir : non loin, la bataille faisait toujours rage entre Faucheurs et Monstres. Combien de temps avant que d'autres chimères ne se joignent à la curée ?

Mais qu'importe, les blessures ne suffisaient pas pour les arrêter. Si elles sentaient la douleur, leur faim était plus grande encore. Et si elles n'avaient plus de dents ou de mâchoire, comme l'un de ceux qui était autrefois humain, alors ils grifferaient. Les deux compères, si tant est qu'il existe encore une notion de camaraderie chez ces créatures, avaient toujours dans l'idée de dévorer le colosse. L'un d'eux déchargea un Cero, pour le perturber, et son camarade profita de la distraction pour se jeter sur le mastodonte, griffes en avant. Décidée à se venger, la Chimère à la mâchoire brisée lança ses dernières forces dans un violent coup de griffes.

La démonstration de la femme lugubre, qui avait annihilé l'un des leurs si aisément, avait fait son effet sur les deux utilisateurs de Cero, qui s’intéressèrent alors à l'autre fille, la pensant ( à tort ? ) plus facile à dévorer, malgré son marteau. L'un des deux sauta puis piqua sur la femme, gueule grande ouverte en avant, tandis que la seconde surgissait directement à ses côtés, et tentait d'arracher un morceau de son flanc à coups de dents. Le colosse, encore un peu sonné et plutôt blessé, fit montre de sa résistance supérieure à la moyenne et chargea comme un taureau vers l'homme aux cheveux pâles, épaule en avant, en beuglant. Il titubait un peu, certes, mais ça n'enlèverait rien à la puissance de l'éventuel impact. Et pour s'en assurer, il rajouta un violent coup de poing.

Enfin, la dernière du groupe concentra son attention sur la femme aux cheveux sombres. Les expériences avaient exacerbé leur agressivité, et leur appétit : d'où leur difficulté à se concentrer sur une cible fixe. Et si la collaboration s'était légèrement améliorée, en revanches ils restaient toujours aussi imprévisibles puisque guidés par des instincts primaires. La chimère, bien que précédemment criblée de flèches par la Quincy, réalisa un bond hasardeux jusqu'à la femme, et claqua violemment des dents à l’atterrissage avant de vomir un Cero à bout portant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Ven 13 Mar - 23:25


Un regard glacial d'asséné à la créature approchante. Si son impulsion est puissante, sa tenue tient de la maladresse. Un assaut bestial, sans la qualité d'un coup sincère, franc. Une attitude bien familière de la prédatrice. De fait, la lecture de son énergie spirituelle, censée lui permettre d'anticiper ses prochains mouvements, n'en apparaît que plus limpide. La réplique à apporter, elle, coule de source. Il ne lui suffit que de quelques pas pour l'exécuter. Le premier, de côté, pour que son assaillant morde dans le vide, au lieu de sa carotide. Pour autant, c'est insuffisant. L'esquive ne permet simplement pas de priver l'ennemi de son libre arbitre. Ainsi, ce dernier ne bloque pas sur un échec, corrigeant son mouvement en vue d'amasser dans sa bouche une émanation dense de reiatsu. Les yeux de ce macchabée ne trichent pas. Ils esquissent un état : l'annihilation de sa cible. Devant la menace, la réaction ne se fait pas attendre. Pousser d'un revers de main l'orientation de sa figure, le faisant tirer sur un immeuble, alors éventré.

En bout de ligne, une série de coups dont la femme au teint livide venait de se garder, avec succès. Et promesse était faite, en son for intérieur, que ses attaques désespérées prendraient fin à cet instant. C'est, en tout cas, ce que sous-tendait le maintien du contact entre ses doigts squelettiques et l'arcade sourcilière de sa proie. Une fraction de seconde plus tard – avant même qu'il n'ait pu pensé réagir – un œil venait d'être arraché de son orbite. Son corps déjà meurtri par les blessures qu'un autre avait asséné, personne n'était en mesure de se représenter l'étendue de sa souffrance. Sans doute pouvait-on s'en faire une brève idée dans l'écoute de son cri écorché, vite interrompu par un fracas. Celui causé par l'allongement instantané de l'os du bras de son bourreau d'alors. Une scène sinistre, où Muda visait à combler la bouche hurlante de la créature, passant à travers et terminant sa course encastré dans l'asphalte.

Tandis que l'humérus prend le temps de retourner dans son fourreau de chair, de son autre main, Muda prend celui de glisser l’œil encore chaud entre ses lèvres, l'avalant goulûment. Lécher ses doigts poisseux. En savourer la saveur, support d'une irrésistible nostalgie. Ses pupilles se révulsent, tremblotantes. Le plaisir est là. La tentation de replonger dans une vieille dépendance, également. Après tout, de quel regard pouvait-elle bien se soucier, maintenant ?

*

Ignorée voilà maintenant des semaines. À se demander... qu'avait-elle bien pu faire ? Laissée là, seule dans cette chambre où sa protectrice, l'équivalente d'une mère, ne passait même plus. Des journées, soirées et nuits de solitude. Pourquoi ne l'avoir anticipé ? Des mois d'espérance. L'espoir vivace de voir disparaître ce gêneur, ce parasite, ce voleur... Depuis qu'elles étaient entrées dans cet institut, avoir soudain perdu son attention. Cette dernière, happée par cet homme... au point d'être laissée avec cette sale impression qu'elle était désormais de trop... À cet égard, sa clandestinité imposée n'en était-elle pas la preuve ? Peu importe le temps passé à y réfléchir... n'y voir d'autre raison qu'une honte. Oui, sa mère a honte. Elle a honte de son existence. Honte d'avoir donné une partie de son affection à un autre être. Après qu'elle l'ait retrouvé, le sentiment de l'avoir trompé l'a pris. De là, la volonté qu'il ne découvre jamais le pot-aux-roses. La cacher aux yeux de tous.

Pour Eimi, il était difficile de compter le nombre de fois où elle avait tenté de se convaincre d'une autre explication. Hélas, rien qui ne soit plus sensé, à ses yeux. Face à ce constat, d'évidence que Muda reviendrait à elle si ce Calum disparaissait. Mais alors pourquoi... Pourquoi était-ce pire à présent qu'il n'était plus de ce monde ? En être arrivée à un point où il lui fallait trouver elle-même sa nourriture pour survivre. Affamée. Que pouvait-elle bien faire de plus ? Un désespoir latent. Une torture d'observer son seul lien se dissiper. Tentée à l'abattement, jusqu'à ce jour.

Vers le centre-ville, un amoncellement d'énergies spirituelles comme elle n'en avait jamais ressenti. Parmi elles, celle, plus dense que d'ordinaire, de sa mère. S'y précipiter, poussée par des émotions de l'ordre de l'ineffable. N'attendre rien. Ne rien viser. Juste, une adrénaline abstraite, qui l'avait menée jusqu'au cœur de la scène de combat. Un combat aux airs de massacres. Des protagonistes si nombreux qu'il était impossible de les dénombrer. C'était, de toute, le cadet de ses soucis. En effet, focalisée sur une silhouette bien précise, celle de Muda. Cette dernière offrait à son champ de vision un spectacle singulier. Frappée par le contraste entre sa douceur, et la violence dont elle faisait présentement usage ; au point de lui laisser l'impression, l'espace d'un instant, d'observer une toute autre personne.

Devait-elle être choquée ? Nul doute qu'un enfant normal le serait. Cependant, Eimi n'en était pas. Ses mains n'étaient pas innocentes ; déjà salies du sang d'un autre. Et son réveil, cette fois là, avait laissé pour mort sa sensibilité. La quasi totalité, du moins ; en témoigne l'étincelle qui l'avait fait venir, et la faisait maintenant avancer vers son unique attache. Dans sa démarche, son expression, son regard ; des signaux d'égarement. Qu'elle essaye d'émettre un son, de l'appeler, ses cordes vocales étaient comme coupées. Impossible de l'atteindre. Impossible de l'interpeller. Impossible d'exister.

Spoiler:
 

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Dim 15 Mar - 23:22

Il observa avec satisfaction la créature privée de sa mâchoire, semblant en piteux état en comparaison avec ses chers camarades. Pour commencer, il avait concentré ses efforts sur une seule et unique cible, afin de constater de l'éventuelle solidité des monstres humanoides à la peau sombre. Conclusion, il avait affronté plus robuste. Elles semblaient plus créés dans l'idée de se défaire de leurs cibles en les submergeant par le nombre plutôt que leur tenir tête en duel. Au final, il suffisait probablement de cogner fort une fois pour les neutraliser. Les autres gardiens de la ville s'en étaient déjà rendu compte, à en juger les dépouilles garnissant le bitume. D'autres ne tarderaient pas à s'ajouter au nombre, mélangés à ceux des dresseurs d'animaux qui sait. Lorsque l'affrontement serait terminé, Ganryu envisageait de ramener à l'institut le cadavre d'un hybride pour décorer sa chambre.

L'un de ces trois feraient l'affaire. Peut-être le premier, qui lui vomissait cette saleté de projectile fait d'énergie spirituelle, ou le second qui en profitait pour venir lacérer sa peau de ses griffes. Ces deux-là affectionnaient le travail en équipe, et cela fonctionnait rudement bien. Quand on détient un cerveau si peu développé comme c'est le cas avec le rouquin, il est difficile de mettre à mal les assauts combinés. Le temps de réaction étant trop long, la solution restante est de subir. Frappé de plein fouet par le Cero, la déflagration l'absorba un instant, brûlant le haut de ses vêtements et cramant légèrement sa peau. Plus douloureux, les griffes traçant des sillons de longs sillons sur son torse à nue, ainsi que le visage. Ces saletés se démerdaient pas trop mal. L'autre en revanche, l'hybride mâle sur qui il s'était fait les dents, se fracassa les doigts sur une couche rocheuse suffisamment épaisse pour laisser son utilisateur indemne de l'assaut.

Giah-ah-ah-ah ! Trou de balle, tu vaux que dalle comme pseudo-zombie toi !

Lui claquant un regard méprisant, le Kichigai bondit vers l'arrière, avant de poser un genou à terre et y apposer les paumes de ses mains. La seconde suivante, son reiatsu faisait le transfert jusqu'à la terre, son pouvoir entrant alors en action. La roche se désagrège, le sable se forme en grosse quantité, pour s'extraire du sol avec brutalité. Des tonnes de sable qui retombent sur la zone de combat et cherchent à noyer les semi-hollows, sans échappatoire apparent. Sous l'oeil pétillant d'un Ganryu sous le charme de sa technique. À peine le calme semble retomber, qu'il surenchère, allant plus loin dans son entreprise de destruction. Il extrait un grand nombre de blocs rocheux, de tailles variantes, en lévitation au-dessus de ces cibles. Un rire gras et toutes les pierres retombent avec fracas, sans interruption durant de longues dizaines de secondes.

GIAH-AH-AH-AH-AH !

Spoiler:
 

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : ♐ Survivor Quincy ♐

Messages : 94
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Lun 16 Mar - 22:46

Encore et encore, la bataille faisait rage. Car nul autre mot que celui ci pour définir ce champ de bataille qui se faisait carnage alors qu'à peine plus loin se démenait également les individus accompagnés de bêtes étranges. De cela, Klaus n'en avait que faire en réalité. A quoi bon se concentrer sur les autres quand déjà, l'on est mal en point soi même ? Autant se concentrer sur ce qu'il avait à faire face lui, avant de venir s'occuper des autres, surtout dans sa position. Non pas qu'il mésestimait sciemment ses capacités, mais il avait bien conscience également de ce qui lui manquait. De l'expérience. Ce n'était que sa troisième batailles, probablement était ce une bataille de trop dans tous les cas, mais que pouvait il faire ? Il était trop tard pour reculer – comme à chaque fois, il s'élançait en avant et tombait sur ce qui s’avérait être un danger des plus mortel. Et il ne le faisait pas même exprès, comme si le destin facétieux avait décidé de placer sur sa route toutes ces épreuves comme autant de défis absurdes qu'il se devait de surmonter. Pour peu, il aurait pu se croire dans une tragédie grec. Il espérait cela dit ne pas avoir un si funeste sort que ses héros mythologiques et s'employait en tout cas à ne pas les rejoindre dans leur panthéon oublié. Pour eux de toute façon, il n'y aurait rien de plus que l'oubli.

Et il se le refusait. L'affrontement n'en était pas terminé, loin s'en fallait, comme l'en attestait les différentes émanations d'énergie qui l'entourait. Que cela Liz ou les deux autres fullbringers présent, chacun y allait de sa spécificité – et Klaus devait s'avouer qu'il avait bien des peines à suivre, qu'il e pouvait d'ailleurs pas se le permettre. Une impression des plus funeste l'animait alors qu'un monstre se faisant colosse s'approchait vivement de lui, le chargeant à une vitesse spectaculaire tant et si bien qu'il lui fallut vivement s'écarter de sa passe en recourant à un Hirenkyaku d'un niveau supérieur. Une grimace vint courir sur ses lèvres alors que sa mâchoire se crispa sous l'effort. Sa vitesse n'était pas mauvaise mais il avait l'impression étrange que son corps n'était pas encore assez habitué à recourir à pareil accélération... Ce qui n'était guère étonnant en réalité. Il dû ralentir pour faire face au coup suivant du monstre qui, remarquant la fuite de sa cible, en vint de nouveau à l'attaquer à coup d'épaule. Cette fois ci, sa vitesse fut moindre et il dut encaisser une partie du coup d'épaule et plus encore le coup de poing qui suivit et qui l'envoya voler plus loin. Il lui fallut toute sa volonté pour ne pas s'écrouler bêtement et reprendre pied, se retrouvant un genoux à terre alors que le monstre lui faisait face. Le sang suintait sur ses avants bras, là où une partie des dommages avaient été encaissé... Il sentait ses derniers quelques peu engourdis mais il ne devait pas se laisser aller et ce fut non sans douleur qu'il revint pointer son arc sur sa nouvelle cible.

Heureusement, le colosse ne manquait pas de chair à viser et c'est en s'aidant du reishi qui l'auréolait légèrement – cette énergie brute enfermée dans son gintô libéré – qu'il arma son arc. Il fut bien avisé de ne pas se redresser immédiatement puisque le sol trembla sous ses jambes – et il se refusa à regarder autour de lui. Il avait son adversaire à terrasser sans cela, il le ferait lui. Une première flèche s'échappa de ses doigts bien vite suivit d'une seconde qui allèrent se ficher dans le masque de la créature – la première au niveau de son œil droit, la seconde en plein centre de son masque de céramique. Il sentit son estomac se contracter de nouveau mais fit en sorte de l'ignorer – il était devenu maître en la matière. Nier en devenait même une seconde nature.

Et un éclat écarlate luisit un instant par delà le carnage.

C'est parti !:
 

_________________

Avatar par Melody ♥
Seidai Haya - PNJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2696-klaus-m-aleksander

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Mer 18 Mar - 15:50

Dans un véritable chaos, les cartes sont finalement redistribuées. Les adversaires changent et s'échangent alors même que Liz a déjà bien fait son boulot sur ses deux premiers opposants. Sans doute n'y aura-t-il pas pour les autres à beaucoup en rajouter que pour faire tomber ces deux chimères à présent. L'air de rien, cela fait part intégrante du travail de groupe, et elle se moque bien d'administrer un coup final ou non tant qu'à la fin, son maximum aura été donné et que la menace se trouve repoussée. Quoi qu'il en soit, de nouvelles menaces se frayent un chemin jusqu'à elle.

La première se fait accueillir par un mur énergétique s'étant levé autour d'elle, créé par cinq récipients argentés jetés un bref instant auparavant. Un tir large et puissant de Thomas s'y ajoute, tentant de repousser la charge de cette créature avec plus ou moins de brio mais la barrière s'affaisse déjà. Des crocs en profitent pour meurtrir la chair de son flanc. Ce qui forcément plonge la jeune femme dans une colère noire, se ressentant bientôt par tous alors que son Reiatsu éclate. Effet secondaire : son pouvoir est lui aussi relâché, et bien que ses effets soient assez discrets pour qu'elle-même ne le remarque pas spécialement, cela ne peut qu'être bénéfique au bout du compte.

Sa contre-attaque est bien simple : d'un bond, elle se jette un pied en avant sur la première chimère repoussée. Cela n'a sans doute l'air de rien, mais la force qu'elle y met se doit d'être redoutée. Pendant ce temps, Thomas s'assure que la créature qui vient de goûter au sang de sa maîtresse ne puisse plus être une menace en la noyant tout bonnement dans un feu particulièrement nourri d'innombrables flèches.

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Mer 18 Mar - 21:35

Les choses semblaient bien mal parties pour l'avant-garde de la cohorte démoniaque qui déferlait sur Tokyo. Même le gros des troupes semblait déjà bien moins virulent qu'au départ, contenu par les Reapers qui comprenaient de mieux en mieux leurs adversaires et s'en sortaient sans trop de pertes. Du côté des humains, il ne restait plus que quelques chimères, sans doute trop blessées pour être dangereuses. Mais il ne faut jamais sous-estimer un animal acculé, dit-on.

Qui plus est, c'est quand les choses semblent vous sourire que la vie aime à rappeler qu'elle est injuste. D'autres chimères émergèrent de la masse, comme alertées par l'énergie spirituelle dégagée soudain par la jeune femme aux cheveux roses. Celles-ci semblaient plus dangereuses que les autres, presque plus "humaines", façon de parler, car moins ramassées sur elles-même, et plus froidement menaçantes. Si les survivants de la première vague plièrent le genou avec des cris repoussants face à la pression spirituelle de la Quincy, le quatuor n'en fit rien et laissa lui aussi s'échapper du reïatsu. Leurs efforts conjoints atteignirent une pression spirituelle équivalente à celle de la jeune femme.

Non seulement ils seraient protégés, mais ils gêneraient en plus les mouvements des opposants, s'ils n'avaient pas de défense appropriée. Il y avait là deux hommes et deux femmes. Ces chimères plus fortes étaient issues d'humains un peu plus capables que le péon lambda, ce qui se ressentait sur leurs capacités. Si elles ne valaient pas un combattant aguerri, elles n'avaient toutefois aucune retenue ni scrupule, et une certaine forme d'intelligence prédatrice, qui pouvait surprendre. Un "homme", dont la musculature était dessinée et témoignait d'un passé sportif, se jeta vers la jeune femme lugubre, et la contourna rapidement avant d'envoyer un violent coup de pied en direction de son dos.

Une femme, à la silhouette élancée et fine, s'opposa au colosse. Elle l'avait vue agir, et savait qu'il ne fallait pas l'approcher sous peine de s'exposer au meilleur de ses capacités. Elle vomit donc sur lui un Cero sans commune mesure avec tous ceux lancés par ses semblables, et ramassa le corps inerte d'une chimère tombée au combat qu'elle balança de toute sa force vers le roux. C'est également une femme qui s'intéressa au Quincy, mais celle-ci était plus petite et plus musclée, lui donnant un aspect trapu.

Si sa vitesse n'était pas son point fort, elle compensait par des frappes puissantes, et chercha à le prouver en envoyant coup sur coup un direct à l'estomac puis un uppercut à son frêle adversaire. Comme pour compléter cette logique issue du chaos, c'est un homme qui se chargerait de l'instigatrice de la pression spirituelle. Sec et nerveux, plutôt petit, il ne payait pas de mine, mais si elle le sous-estimait, elle s'en mordrait les doigts. Il faucha la jeune fille au niveau des jambes, pour la déséquilibrer, et lança une main aux griffes acérées vers son visage.

Rien n'était encore joué, et l'issue du combat restait à déterminer avec l'émergence de ces chimères bien au-dessus de leurs semblables.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Jeu 19 Mar - 20:51

Un chaos, ni plus ni moins. À peine débarquait-elle que des pressions spirituelles vinrent lui faire ployer genou au sol, quand elle ne tombait pas à demi-consciente contre terre. Une impuissance qui donnait à remettre en question la légitimité de sa présence sur ce champ de bataille. Peu importe, puisque la gamine n'était pas apparue avec la volonté claire d'en découdre. Une motivation abstraite, qui ne pouvait qu'étonner au constat qu'elle crépitait assez en son âme pour surmonter la situation, même quand surgit le reiatsu écrasant de sa maîtresse. La première fois qu'elle le subissait de plein fouet. Car d'ordinaire, Muda l'en préservait.

Cette fois, la simple idée que sa présence ait été remarquée tenait de la fable. L'impression innommable que sa peau se faisait décaper un peu plus chaque seconde et ce, jusqu'à l'os... Une douleur au moins aussi forte que son état alerte, à la vue d'une menace. Non celles potentielles dirigées à son encontre, mais l'ennemi faisant alors face à sa mère enragée. Sans doute cette dernière était-elle aveuglée par cette même rage, au point qu'elle ne sut faire la distinction entre son nouvel adversaire et la « piétaille » présentement immobilisée. Pour Eimi, l'avenir proche sonnait comme une évidence. Mais quel intérêt, quand la force de donner acte à l'anticipation ne suivait pas ? En ce cas, il fallait la trouver, quoiqu'il en coûtait. Faire fi de la torture qu'induisait le moindre mouvement. Concentrer son énergie en une unique action ; celle de faire apparaître un mur de pierre bâclé, de quoi amortir un tant soit peu le choc alors délivré par l'opposant.

*

Propulsée à une vitesse telle qu'il lui était impossible de retomber sur ses appuis. Chaque impact sur l'asphalte lui valait de s'écorcher la chair, en plus de défigurer la chaussée. Sa course se finit contre un bâtiment, la façade alors fissurée tout du long. Un temps, sa silhouette paraît ne pas être humanoïde. La colonne vertébrale brisée, un autre n'aurait pas survécu. Mais pour Muda, cela n'était que le signe de dommages amoindris. Remboîtant son échine dorsale, il lui fallut – malgré tout – un certain laps de temps avant de se redresser. Une haine à son apogée, son affliction se calquait sur son souhait de voir sa cible les tripes à l'air.

-Toi... Petite proie... prétentieuse... Toi...

Des murmures, à peine audibles, tandis que son index désigne sa cible. On ne pouvait en dire autant de ce grondement... Celui-là même qui se laissait entendre tandis que Muda arrachait de la route un bloc de bitume de la taille d'un autocar, avant d'être lancé droit sur l'impertinent. Un fracas dont ne restait du projectile que des débris. La démesure de l'attaque faisait mentir son essence, à savoir qu'elle n'était qu'une diversion. En effet, l'impact tout juste réalisé que la chasseresse se trouvait déjà à proximité directe de sa proie, dans sa garde. Une impulsion supplémentaire, et ses canines pouvaient s'incruster dans le cou de sa cible, le menaçant de l'en priver. Peu importe qu'il soit plus capable que ses congénères ; d'évidence que son destin ne prendrait pas une autre orientation.

Spoiler:
 

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Sam 21 Mar - 15:21

Bordel de. 'Fallait qu'ça arrive hein...

Les cons. Il fallait s'y attendre, arriverait le moment inévitable où les protagonistes plongés dans la bataille ressentiraient le besoin de jouer à qui a la plus grosse... masse d'énergie spirituelle. Le principe n'était pas tellement différent du concours auquel Ganryu se livrait dans les bars de la ville. A la différence qu'au lieu d'afficher son pénis à l'air libre et à la vue de tous, pour qu'ils en contemplent l'envergure, ici il s'agissait d'écraser les concurrents avec la puissance de son reiatsu. Un petit jeu auquel le Kichigai n'avait jamais excellé, à son grand regrets. S'il était en mesure d'imposer une pression spirituelle importante, généralement elle se retrouvait balayée par celle plus imposante encore d'un autre.

Bande d'trous d'culs...

Sa frustration allait grandissante au fur et à mesure qu'il se retrouvait agressé par les différentes pressions spirituelles éclatant aux alentours, l'une en réponse à l'autre. Le reiatsu de Liz lui fit courber l'échine, une grimace balayant l'excitation du combat qui se lisait sur son visage. Sous l'effort pour ne as plier genou, des gouttes de sueur envahirent son front. L'image de l'anglaise encastrée dans un mur lui apparaissait très clairement tandis qu'il maintenait sa concentration pour rester sur ses jambes. Vint alors au tour de ces monstruosités d'y mettre du leur. Si les premières chimères furent clouées sur place, d'autres plus puissantes en profitèrent pour débouler, opposant leur propre reiatsu pour contrer celui de la Quincy.

Ce qui ne fit qu'ajouter à l'enfer que vivait le balafré. Désormais incapable de retenir son genou de fouler l'asphalte, il ne lui manquait plus grand-chose pour s'y aplatir complètement. Et comme il aurait pu s'y attendre, Muda se chargea de terminer le travail. Lorsque l'humaine à l'intelligence aussi limitée que celle du colosse décida de riposter aux diverses agressions, le rouquin embrassa le sol. Replié sur lui-même, les hallucinations inondèrent son esprit et la douleur se manifesta. Instinctivement, il tenta de repousser l'intrusion par sa propre aura. Trop faible pour y parvenir complètement, il dû subir de longues dizaines de secondes de souffrance psychologique avant de s'en sortir.

Hurlant, parcouru de spasmes violents, dégoulinant de sueurs, il sembla finalement se calmer alors que son énergie spirituelle reprenait du terrain autour de lui. Insuffisant, gêné dans ses mouvements qu'il avait du mal à exécuter, à contrôler, il se fit violence pour se relever. Tout juste était-ce le cas qu'il distingua la silhouette de l'hybride femelle venue à sa rencontre. Svelte, de longs cheveux gras retombant en désordre sur son faciès bruni, maigrement vêtue, le regard féroce. Affamée, elle l'était. Dépourvue d'intelligence, certainement pas à en juger la tactique qu'elle adopta. Des assauts à distance, afin d'échapper aux coups puissants du colosse au corps à corps.

Face au Cero d'une puissance nettement plus élevée que le précédent auquel il avait fait face, il recouvrit sa peau de son armure rocailleuse. Celle-ci volant en éclats et le psychopathe fut contraint d'encaisser une partie de l'assaut. En plus du missile humain volant qui suivit, le percutant de plein fouet sans qu'il n'ai le temps de réagir, les divers reiatsus freinant sa vitesse d'exécution. Mine de rien, un cadavre était douloureux pour le corps. Au sol, sur le dos, le sang coulant de ses multiples blessures, agacé par l'amas de pression spirituelle, la fatigue pointant doucement depuis ce pic d'intensité, il resta un temps à terre. Maudissant ses semblables, injuriant ses adversaires, bouillonnant de l'intérieur.

Espèce d'pétasse d'mes couilles ! J'vais t'fumer putain !

Il se relevait, lentement, son pouvoir agissant déjà sur l'une des habitations de la zone encore intact. Cette dernière se décrocha sous la volonté du Fullbringer, arrachée au sol comme si ce n'était rien. Sans même prendre le temps d'ajouter quoique ce soit, il envoya son projectile aux dimensions démesurées sur la chimère, dans l'espoir de la retrouver ensevelit sous les gravats.

Spoiler:
 

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : ♐ Survivor Quincy ♐

Messages : 94
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Sam 21 Mar - 19:45

Le colosse était tombé sous ses flèches, non sans lui offrir en échange des dommages qui alourdissait son corps, entachant ses vêtements de marques vermeilles. Encore une fois, une fois de plus, il demeurait cependant encore debout à subir les morsures ardentes de ses plaies desquelles glissaient son fluide vitale. Même son héritage – le Blut vene – ne pouvait réduire indéfiniment les dommages. Si il avait été un simple humain, il serait déjà mort sous les coups et il ne devait en somme, sa survie qu'à cet instinct de préservation qui augmentait sa résistance grâce au reishi ambiant. Un tremblement vint faire frémir ses mains alors que l'énergie de l'anglaise explosait autour d'elle, paralysant certain ennemi, l'accablant également. La mâchoire crispée, l'étudiant parvint à lever une barrière suffisante pour contrer la colère de la demoiselle à la chevelure rosée mais ce fut bien vite rendu futile. Le reishi l'environnant n'était pas suffisant pour contrer le déferlement de puissance qui vint peser lourdement sur ses épaules et qu'il fut bien en peine de contrer réellement. L'aura meurtrière de la femme qui s'était abattue sur son ennemi au début de cette bataille était sans commune mesure mais dans sa puissance brute, il lui rappelait l'énergie déployée par Melody. Sauf qu'il se dégageait de la sinistre dame une haine palpable et dangereuse vrillant son estomac, contractant ses muscles qui n'eurent guère le temps de chercher à fuir. Le combat était loin d'être terminé.

Une chimère à l'allure féminine le chargea avec la ferme attention de s'en prendre à lui. Il ne parvint à éviter le premier coup que cette dernière lui infligea dans l'estomac, coupant sa respiration et ne dû son salut qu'à un réflexe qu'il n'aurait jamais cru posséder. Les gintô luisirent un court instant avant de s'activer juste au moment où la créature lui assénait un uppercut. Le voile tint bon, l'empêchant de subir la morsure d'une pareille blessure – qui à n'en point douté, lui aurait infligé de lourd dégât. Mais cela ne l'empêcha pas de poser genoux à terre, s'obligeant à reprendre sa respiration en faisant face à la panique qui commençait à étreindre son esprit. Il devait se relever. Il devait s'écarter mais le choc le clouait sur place et son Blut Vene était bien incapable de faire face à pareil affront.

Écartes toi de mon chemin ! Il n'eut que le temps de se pousser d'un bond maladroit et difficile qui le fit glisser sur le sol avant de voir une silhouette féminine s'abattre sur le monstre qui l'avait attaqué. Sans hésitation aucune, la jeune femme à la frêle allure offrit à son adversaire la morsure de sa dague d'argent auréolée d'un éclat carmin. Les coups se suivirent avec force et firent tituber le monstre, laissant le temps à la fullbringer - car ça ne pouvait en être qu'une - de se mettre à l'abri d'une potentielle contre-attaque. La respiration saccadée de la belle faisait écho à la sienne et comme lui, il aperçu sur sa silhouette élancée des blessures qui n'aurait pas dû y être en temps normal. Cela dit, il n'avait guère le temps de s'y attarder puisque le regard vert-d'eau de cette dernière vint se poser sur lui. Ce fut de la colère qu'il perçu dans son ton tout autant que dans son aura malmenée.

Et tu comptes rester assis encore longtemps comme ça ?! Tu crois que tu as le temps de te reposer ou quoi ? Bouges toi si tu es un Seidai ! Une seule inspiration pour tout dire, et ce fut sa respiration erratique qui l'obligea à s'arrêter à la fin de sa tirade pour reprendre son souffle. L'aura meurtrière la faisait trembler tout comme elle l’accablait mais ce n'était pas ce qui le choquait à l'instant, loin s'en fallait. La seule chose qui retenait son attention, c'était ce nom. Seidai. Comment connaissait elle le nom de sa défunte mère ? Un froncement de sourcil fut seul à lui répondre mais il n'était de toute façon pas l'heure de poser ce genre de questions, le monstre comptait bien reprendre sa charge mais cette fois, il attaquerait avant. Il le fallait. Il le devait quand bien même dû t-il forcer sur ses jambes pour se remettre debout, bandant son arc en serrant les dents sous la douleur qui se répercutait dans tout son corps. Une première flèche vint s'abattre sur son adversaire bien vite suivie d'une centaine d'autres qui luisirent comme autant d'étoile filant dans la nuit noire, éblouissant les alentours d'un éclat immaculé des plus incongru. Une grimace glissa sur son faciès alors que la dépense folle d'énergie le faisait plier de nouveau. Si il ajoutait à cela l'aura terrible de la femme à l'allure sinistre, il sentait poindre les difficultés pour la suite, comme ce jour là - comme ces dernières fois même. Tu n'as pas intérêt à mourir. Un regard vers la demoiselle qui l'avait aidé et qui demeurait debout malgré tout, sa dague luisant d'écarlate.

Qui était elle ?

Battle:
 

_________________

Avatar par Melody ♥
Seidai Haya - PNJ:
 


Dernière édition par Klaus M. Aleksander le Lun 23 Mar - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2696-klaus-m-aleksander

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Lun 23 Mar - 17:32

Alors qu'Elizabeth était plutôt désireuse d'en terminer avec ces quelques ennemis qui s'accrochaient malgré les coups qu'elle distribuait, voilà qu'un nouveau péril plus grand encore venait s'opposer aux défenseurs de Tokyo. Durant leur approche cela apparaissait déjà comme évident : tandis que les chimères déjà en combat furent visiblement handicapées par le Reiatsu de la jeune anglaise – ainsi que ceux qui ont suivi, notamment celui de cette humaine étrange qui se faisait plus élevé encore que le sien – ceux qui approchaient ne semblaient pas particulièrement être affectés, ce qui marquait d'ores et déjà une nette différence. Encore trop aveuglée par sa colère cependant, elle se laisse prendre par la balayette bien que le coup ne soit pas particulièrement inquiétant. Elle chute cependant, se retrouvant à la merci de son adversaire. Un coup vicieux, des griffes visant ses yeux. Liz use alors de sa défense majeure, la maîtrise du Blut Vene à un tel niveau qu'elle parvient à l'extraire de son corps pour en former une bulle résistante autour d'elle.

Pendant ce temps, Thomas n'est pas resté inactif. Restant dans un premier temps fixé sur les deux précédents adversaires de l'héritière Neville, il s'évertua à décorer leurs crânes d'une flèche unique mais néanmoins estimées comme suffisantes pour les mettre réellement dans une sale posture. Il s'acharne d'ailleurs en offrant un véritable feu nourri à celui qui avait été le moins touché, tirs multiples qui finalement dérivèrent vers la nouvelle chimère, offrant ainsi une diversion pour que Liz puisse enfin se relever. Celle-ci ne se fit pas prier d'ailleurs et resta dans une humeur massacrante lui donnant pour seule envie de réduire cet ennemi en bouillie. Un grand coup horizontal vers la gauche avec le côté plat de son marteau de guerre, suivit du mouvement retour avec la partie pointue.

En guise de grand final, elle soulève finalement Zerstörung avant de l'abattre au sol avec force, déclenchant ainsi une onde de choc féroce se concentrant droit devant vers cet homme qu'il convenait de libérer de sa nouvelle condition de bête sauvage...

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co

avatar
Messages : 606
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Lun 23 Mar - 22:18

Les choses commençaient à se gâter pour les envahisseurs de l'intérieur. Lentement mais sûrement, les effectifs diminuaient sous les efforts conjugués de tous les Reapers. Et la bataille commençait à tourner au massacre : il était de plus en plus rare qu'un Reaper se fasse toucher, et ça l'était d'autant plus qu'il soit blessé. Du côté des humains, ne restaient plus que les chimères supérieures, qui avaient trouvé à qui parler. Mues par un instinct bestial, toutes quatre sentaient que si elles voulaient dévorer les humains, c'était ici et maintenant. Alors, tant pis pour les blessures et les corps désarticulés. Elles mouraient peut-être, mais pas sans avoir goûté ces maudits humains.

L'homme opposé à la femme lugubre était en piteux état, maculé de sang et avec la femme littéralement accrochée à son cou. Dommage qu'elle soit aussi proche : car au petit jeu des morsures, il avait lui aussi des arguments à faire valoir. Malgré sa position inconfortable, animé par la rage de la bête acculée, il jeta lui aussi sa tête en avant et chercha à refermer sa dentition aussi acérée que désordonnées sur la fine nuque de la jeune femme.

La femme svelte s'extirpa avec peine des tonnes de gravats qui s'étaient abattus sur elle. Sa jambe gauche avait un angle bizarre, un os s'échappait carrément de son coude, sans parler de la chair arrachée ça et là et des hématomes. Son masque, miraculeusement, était intact, ce qui lui permettait de survivre. Rester à distance ne suffirait pas, et de toute façon, si elle dépensait trop d'énergie, elle ne pourrait plus s'approcher de sa proie. Mû par la rage plus que par la vie, elle se jeta sur le colosse, gueule grande ouverte, et fit claquer ses dents au niveau de son pectoral gauche, mais surtout de son cœur.

Entre les coups de sabre et les flèches qui l'avaient transpercé, la chimère femelle était en piteux état, prenant des airs de lépidoptère épinglé dans la demeure d'un collectionneur. Mais un hideux lépidoptère, avec assez de dents pour dévorer le collectionneur et toute sa famille. Point de collectionneur ici, en revanche l'archer et cette fille feraient un parfait repas du condamné. Bondissant avec toute la vivacité qu'elle était capable de rassembler, elle atterrit lourdement devant la femme, et lui décocha un coup au visage, la réservant pour plus tard, puis sauta sur l'homme aux cheveux d'argent et chercha à planter ses crocs dans son épaule. Pour l'arracher si elle réussissait.

S'il avait été capable de réflexion poussée, l'hybride aurait sans doute trouvé surprenant le contraste entre cette petite fille et ce lourd marteau qui venait de lui faire si mal. Mais il n'avait de la place dans son cerveau maintes fois martyrisé que pour de la haine, une haine aussi incandescente que le plus puissant des brasiers, qui lui permit de rassembler assez de forces pour se jeter sur la fillette, gueule grande ouverte, avec un dessein clair : lui arracher sa jolie petite tête et s'en servir pour guérir ses blessures.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rinyuaru.forumactif.com

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Mar 24 Mar - 0:43

Tout aurait dû se terminer à cet instant. Celui là-même où ses crocs atteignirent son cou en vue de s'y refermer. Difficile de s'attendre à autre chose, d'autant plus quand aucune de ses innombrables proies ne s'en étaient relevées. Là, non seulement sa cible donnait toujours signe de vie, mais voilà qu'en plus, elle faisait montre de répondant. En effet, avant même de penser à se dépêtrer de la mâchoire de Muda, le macchabée rentra ses propres canines dans sa nuque, y exerçant une pression bonne à faire tressaillir sa victime de douleur. C'est la fin. Elle va mourir. Ses yeux exorbités. Qu'elle repousse son gibier devenu prédateur, de sorte à l'encastrer contre un bâtiment, il était de toute trop tard. Un point vital d'atteint. La carotide d'arrachée. Dès lors, une puissante effusion de sang, dont le débit d'écoulement n'était pas près de ralentir, quand bien même elle pressait la plaie de sa paume. L'expression qui suivit n'était pas pour faire mentir son état de hébétude.

Sous ses pieds, une flaque de plus en plus grande, jusqu'à prendre des proportions bonnes à éveiller le scepticisme du plus crédule des hommes. Un corps humain était-il capable de contenir autant de sang ? N'en fallait-il pas moitié moins pour en constater le décès ? Si Muda ne payait pas des mines, à genoux, le regard désappointé, celui-ci n'en avait pas moins gardé toute sa vitalité. S'attardait-on sur son énergie spirituelle que l'on pouvait y constater une activité rude. Une situation maîtrisée, en outre ? Si ses plaies coagulaient à une vitesse extraordinaire, elle n'en restait pas moins amochée. Sa peau livide ruisselante de sueur, le souffle court, nul doute qu'il ne lui restait pas des masses d'énergie. Malgré tout, bien assez pour achever l'ennemi ; ce qu'elle n'eut pas à faire.

Assister, non sans afficher une profonde surprise, au massacre de son adversaire par un autre. Une autre. Et cette manière de combattre, reconnaissable d'entre mille... Une alliée proche, qu'elle avait pourtant totalement oublié jusqu'alors. Sans doute, la dernière entité donnant vraiment sens à son existence. Non qu'elle cherchait à tout prix à s'en donner, n'étant capable que de pensées primitives... mais au moins, en sa présence, elle se sentait bien... ou mieux. Une poussée d'adrénaline. Alors même qu'Eimi s'acharnait sur le corps de cette créature, Muda se précipita vers elle, en son dos, en vue de la serrer dans les bras. La serrer, comme on tient le bord d'une piscine, de peur de couler.

Spoiler:
 

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Mer 25 Mar - 18:47

Visiblement, la destruction de Tokyo ne serait pas pour aujourd'hui. Les bestioles à moitié humaines ne parvenaient plus à engendrer assez de dégâts dans les rangs des défenseurs pour espérer un résultat en leur faveur. Que ce soit chez les dresseurs d'animaux, ou le groupe d'humains à pouvoirs que le colosse roux et ses congénères incarnaient. Si de son côté, l'issue du duel semblait incertaine, les autres ne rencontraient pas autant de soucis. Ce qui lui faisait cruellement défaut aujourd'hui, encore une fois, était ses faibles réserves d'énergie spirituelle, ayant pour habitude de fondre comme neige au soleil, à chacun de ses combats. Si en terme de résistance physique, il atteignait presque la perfection, il en était autrement de la quantité de reiatsu dont il disposait. Et de la façon dont il la gérait, le gaillard n'ayant pas pour habitude de jouer sur la retenue.

Preuve en était avec l'immensité de gravats s'offrant à lui, vestige de ce qui était jadis une maison et dont il s'était servi pour anéantir l'hybride femelle. Surprise, cela n'avait pas suffit. Elle trouvait le moyen de se relever, en piteux état certes, ce qui lui arracha un sourire suffisant, mais bien vivante. Amusé, il l'observa se mouvoir, ses yeux s'attardant sur l'os ressortant à l'air libre, imaginant la douleur que cela devrait provoquer sur une personne normale. Tout le contraire de ce qu'était ce monstre. Il ne connaissait pas l’identité du génie derrière ces créations, mais le respectait pour ce travail brillant. Produire de telles créatures à partir d'une race si faible, en si grande quantité et en constante évolution, chapeau bas. Ce qui ne l'empêcherait pas de détruire son œuvre et d'en apporter un souvenir dans sa chambre à l'institut.

Alors pouffiasse, t'as encore l'dalle ? Oui ? YEAAAH ! APPROCHE QU'J'TE FOURRE QUELQU'CHOSE D'PLUS GROS AU FOND D'LA GORGE ! GIAH-AH-AH-AH-AH !

La gourmande ne se fit pas prier, se jetant sur lui la gueule plus ouverte encore que n'importe laquelle de ses victimes féminines, avec qui il s'était amusé sexuellement. Celle-ci battait tous les records. Sans plus traîner, il sortit de sa poche le fameux bob divin. Qu'il posa immédiatement sur sa chevelure rougeoyante, petite pensée pour le défunt Maho Tsukai oblige, la transformation eut lieu. Le psychologique jouant beaucoup, il s'imaginait déjà puiser dans la force de l'ancienne divinité. En réalité, il ne faisait qu'accumuler le reishi environnant pour se rendre plus puissant encore physiquement. Ce qui engendra quelques changements, comme sa masse musculaire qui gonfla brutalement, ses yeux prirent une autre couleur. Ses cheveux également, devenus jaunes, en plus de se redresser dans leur totalité.

Il riait, fier de sa nouvelle apparence, fier de sa force croissante. D'un bringer light qui donnerait plus d'impact à sa riposte, il se propulsa vers l'avant. Droit sur la chimère, et avec enthousiasme de préférence. Plus rien ne serait fait pour empêcher les deux missiles humanoïdes de se percuter. Et le choc fut monstrueux, assourdissant. Une terrible onde de choc remua les corps et se propagea sur une dizaine de mètres. Le sol à leurs pieds fut écrasé en profondeur, dans un cratère modeste, tandis que le Kichigai valdinguait en arrière, son corps traçant un large sillon sur le sol. Aussi spectaculaire visuellement que dévastateur pour la chair, le balafré n'en ressortait pas indemne et c'est ce qui lui plaisait. Masochiste sur les bords, un combat le laissant sur les rotules était un affrontement digne d'être vécu.

Or, ici, il était totalement épuisé. La trombine plus sanguinolente que jamais suite au dernier choc, le reste de ses membres engourdis et douloureux au point qu'il peinait à les soulever. Pour lui, cela s'arrêtait là et si sa cible n'était pas abattue après cela, alors les autres achèveraient probablement le travail.

Spoiler:
 

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : ♐ Survivor Quincy ♐

Messages : 94
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Jeu 26 Mar - 20:37

La question n'eut guère le temps de venir effleurer ses lèvres que le monstre repassait déjà à l'attaque, et ce, malgré l'état déplorable de son propre corps pourtant rudement mis à mal par les attaques combinées des deux humains. Mais qu'est ce que c'est que cette chose...? grommela la demoiselle un instant avant que la chimère toujours debout malgré les flèches d'énergies perçant sa chair ne reparte à l'assaut. Ce fut vers cette dernière que la créature s'élança en premier, plus proche qu'elle ne l'était de lui même, la chimère à l'allure féminine offrit à sa sauveuse d'un instant un coup de poing puissant qu'il ne put que constater sans même parvenir à émettre cri un avertissement. Le monstre semblait plus vif que jamais et il perçu à peine du coin de l’œil la jeune femme contrer le coup avec sa dague sans qu'elle ne parvienne pourtant à esquiver le contre-coup de cet assaut fulgurant. Ces chimères étaient autrement plus puissante que les précédentes - les premières qu'ils avaient affronté étaient du menu fretin comparativement à ceux qui leur faisait à présent face. Serrant les dents, Klaus faisait en sorte de garder l'esprit alerte quand bien même ses muscles protestaient outrageusement face à ses sollicitations. Le monstre fonçait sur lui, immédiat, sans temps de latence, parfaitement alerte dans son cas et seulement animé par la violence irradiant de tous les pores de sa peau. Un frisson dégringola le long de sa colonne vertébrale alors qu'il banda son arc en représailles. La flèche de lumière effleura sa victime sans guère lui faire de dommage au contraire de la créature. La douleur irradia de nouveau dans son corps et ce, malgré la protection de son Blut Vene qui courrait sous sa peau.

Garder l'esprit alerte. Concentré. Faire face pour pouvoir s'écarter. Lorsque les crocs du monstre s'animèrent, il ne lui fallut qu'un fragment de seconde pour disparaître de sa prise, réapparaissant brutalement là où la flèche qu'il avait envoyé quelques instants plus tôt s'était fichée. La respiration plus saccadée que jamais, l'étudiant dû mettre genoux à terre tant la dépense folle d'énergie qu'il venait de réaliser pour se dégager le mettait à mal. Son énergie n'était pas sans limite, loin s'en fallait et il en sentait dès lors les derniers vestiges. La sueur glissait le long de ses tempes alors que son regard acier vint se fixer à la créature qui recherchait sa victime désignée. Il avait mal estimé l'effort à fournir pour se dégager de cette prise. Sauf qu'il ne pouvait pas simplement rester là et attendre que ce dernier ne meurt de sa belle mort... Hélas. Il ne parvint pas même à percevoir la jeune femme qui l'avait sauvé et, malgré lui, il redouta le pire. Il devait se redresser. Il devait attaquer de nouveau. En finir et ce, même avec les maigres réserves qu'il possédait à présent.

Son gintô lui permettrait d'augmenter la puissance de son assaut et ce, même si ce dernier allait se révéler plus faible que prévu. Il devait croiser les doigts et espérer - et surtout y mettre toute l'énergie qu'il pouvait afin de faire tomber le monstre. Préférant garder un appui stable sur le sol, le Quincy demeura un genou à terre avant de faire apparaître son arc d'énergie. Un arc plus simple et moins gourmand qui lui permettrait d'économiser au mieux son énergie - d'attaquer plus fort il l'espérait. Ce fut au même instant que la chimère se détourna sur lui, l'observant, captant enfin sa présence... Et chargeant. Il serra les dents, les battements sourds de son cœur rythmant cette marche furieuse et lâcha sa pluie de flèches d'argent sur elle. Pas suffisant. Une flèche plus puissante irradia jusqu'à sa cible suivie d'une autre, boostées par l'énergie luisante de son gintô. L'énergie dépensée le fit plier davantage alors que l'écho de son cœur battant férocement résonnait dans sa tête et dans tout son corps. Est ce qu'il allait enfin tomber ? C'est à moi que tu as à faire. Une silhouette gracile dansa devant la créature, un éclat rubis auréolant sa main et son arme qui fendirent les airs en un arc de cercle parfait.

En espérant que cette fois ci serait la bonne.

Finish:
 

_________________

Avatar par Melody ♥
Seidai Haya - PNJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2696-klaus-m-aleksander

avatar
Rang : Aristocrate piquante

Messages : 343
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   Ven 27 Mar - 11:11

Heureusement, cette créature n'avait pas eu le temps d'enfoncer ses crocs plus loin dans la chair de Liz… Celle-ci venait de se dégager avec son déplacement le plus rapide, s'en sortant avec une entaille pour chaque dent s'étant frayé un chemin jusqu'à son épaule. Cela avait vraiment été de justesse. Un instant plus tard, les mâchoires se seraient refermées, et l'Hirenkyaku de la Quincy n'aurait fait que provoquer la perte de son bras. Elle tentait de reprendre son souffle, avant que ce monstre se jette sur elle à nouveau. Elle arrivait à sa limite, et Thomas était déjà tombé pour sa part. Ces Chimères étaient de plus foutrement résistantes. Difficile à croire que malgré ses frappes aussi violentes soient-elles, son adversaire était toujours debout et capable de lui infliger de telles blessures, qui auraient même pu être mortelles si elle l'avait laissé faire. Elle se devait d'en finir maintenant, sans quoi elle serait perdue si personne ne lui venait en aide.

Sa colère légèrement passée, elle était de nouveau capable de réfléchir à l'élaboration d'un plan. Si la force brute ne fonctionnait pas, la petite anglaise se devait de se creuser la tête un minimum afin de délivrer une fin de prestation suffisante pour se débarrasser de ce monstre. Celui-ci se tournait vers elle, s'apprêtant à charger. Dans la main droite, elle tenait fermement son marteau. Dans la gauche, elle venait de saisir un Gintô particulier. Ce serait rapide. En l'espace d'un battement de cils, elle aurait tout donné et le verdict tomberait. Il n'y avait plus le choix désormais, et elle doutait pouvoir trouver mieux que le plan qui venait de germer dans son esprit durant les quelques secondes qu'il lui restait encore avant la prochaine offensive de la Chimère.

Du pouce, elle projeta son Gintô. À l'instant précédent le contact, un trait d'énergie part de son marteau à une vitesse folle pour percuter la cartouche argentée et la faire éclater. Le Reishi liquide contenu dans le récipient explose alors pour enfermer la Chimère dans un film d'argent résistant. La Neville ne doute pas que cela ne pourrait immobiliser une telle créature bien longtemps, mais ce n'est pas son but. Tout ce qu'il lui faut, c'est un créneau pour porter un coup fatal… Elle se projette alors sur sa proie, et frappe juste. Son but n'est pas de faire dans la débauche de puissance et d'énergie, mais d'être précise. Car elle sait que si elle parvient à enfoncer la pointe de sa masse dans le crâne de son adversaire, c'en sera terminé de lui pour de bon.

Spoiler:
 

_________________

Thomas (PNJ):
 
Zerstörung (Sanrei Shutô):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2753-elizabeth-r-r-neville-ft-en-co
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Mission 11] Du ménage à faire   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission 11] Du ménage à faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tarte de ménage au corin de prunes
» Rentrée de mission, 6h du mat, impossible de dormir, que faire ?
» Mission "complication"
» Mission d'escorte disponible!
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Ville de Tokyo-